Vous êtes sur la page 1sur 2

Bureau principal

4, Avenue Hoche - 75008 Paris


Palais B. 494
paris@cle-avocats.com

Membre de CLE réseau d’avocats (Paris, Toulouse, Marseille, …)


Visitez notre site / Visit our website
www.leguevaques.com

Monsieur Jean-Claude JUNCKER


Président
Christophe Lèguevaques
Avocat au Barreau de Paris
Commission européenne
Docteur en droit 1049 Bruxelles/Brussel
BELGIQUE
President.Juncker@ec.europa.eu
EN PARTENARIAT AVEC
Toulouse, le 12 mars 2018
PARIS
Aurélien Ascher
Michaël Neuman
Avocats au Barreau de Paris Affaire : LEVOTHYROX : une crise sanitaire majeure menace
l’Europe dans l’indifférence des autorités.
MARSEILLE
Géraldine Adrai-Lachkar
Sébastien Goulet
Avocats au Barreau de Marseille

LYON Monsieur le Président,


Serge Morell
Nicolas Lanfray
Avocats au Barreau de Lyon
Depuis bientôt un an, dans un silence assourdissant des autorités
communautaires et notamment de l’EMA, la France connaît une crise
MARTINIQUE sanitaire grave en raison du changement de formule de la
Gladys Ranlin-Lémil
Avocat au Barreau de Martinique spécialité LEVOTHYROX produit par MERCK.
MONTPELLIER
Alexandre Salvignol
L’article 168 du TFUE dispose qu’un « niveau élevé de protection de
Avocat au Barreau de Montpellier la santé humaine » doit être assuré par l’Union et être mis en œuvre dans
toutes les politiques et actions de l'Union.
TOULOUSE
Zindia Sépulveda
Abogada en México Si l’'action de l'Union complète les politiques nationales, elle vise
Romain Sintès
principalement à « l'amélioration de la santé publique et la prévention des
Quentin Guy-Favier maladies et des affections humaines et des causes de danger pour la santé
Wissam Casal physique et mentale ».
Quang Nguyen
Avocats au Barreau de Toulouse
Par ailleurs l’alinéa 2 de l’article 168 du TFUE prévoit que « l'Union
VERSAILLES
Véronique Brosseau
encourage la coopération entre les États membres dans les domaines visés au
Avocat au Barreau de Versailles présent article et, si nécessaire, elle appuie leur action » .

L’alinéa 4 de l’article 168 du TFU invite les différentes autorités à


adopter « des mesures fixant des normes élevées de qualité et de
sécurité des médicaments ».

Si l’alinéa 7 de l’article 168 du TFUE rappelle le principe de


subsidiarité, il appartient à l’Union d’intervenir quand la question de santé
publique dépasse le cadre étroit d’une action nationale et doit répondre à
une menace générée et financée par une entité supranationale qui défie les
frontières et cherche, avant tout, à satisfaire l’intérêt pécuniaires de ses
actionnaires avant ceux des malades et de leurs familles.
…/…

CONSULTANT PARTNER Bureau secondaire


(Indo-French clients) 76, Allées Jean-Jaurès - 31000 Toulouse
SPAB & Co – Chennai - INDIA Tél. 33 (0)5 62 309 152 − Fax. 33 (0) 5 61 22 43 80 – Case Palais 423
(Member, Law Asia Alliance) toulouse@cle-avocats.com
Selarl au capital de 155.000 € − RCS Paris 443 426 200, inscrite auprès du Barreau de Paris
cLé réseau d’avocats (Paris – Toulouse – Marseille)

À ce jour, il résulte de l’analyse des données émanant de


la « Sécurité Sociale » française par l’association VIVRE SANS THYROIDE
que près d’un million (sur les 3 millions de malades prennent du
LÉVOTHYROX), ont été contraint d’arrêter la prise de la
Nouvelle Formule de LEVOTHYROX pour protéger leur santé
(https://fr.scribd.com/document/373279023/LEVOTHYROX-Pres-d-un-million-
de-Francais-ont-arrete-de-prendre-la-nouvelle-formule).

Par courrier à l’E.M.A en date du 22 Janvier 2018, nous avions


alerté les services de l’autorité européenne de régulation.

A ce jour, n’avons reçu aucune réponse.

Si pour un seul pays, le changement de formule peut entraîner des


effets indésirables pour de trop nombreux malades, cela signifie que cette
crise sanitaire peut s’étendre et concerner plusieurs millions de malades
au niveau européen.

Il y a urgence !

En effet MERCK annonce l’arrêt de la production du Lévothyrox


avec lactose (ancienne formule) pour la fin de l’année 2018.

Compte tenu du risque pris et de la carence du gouvernement


français face à un groupe tout puissant, il appartient à l’Union européenne
de montrer qu’elle existe pour protéger les citoyens et non les
conglomérats financiers.

Au nom des milliers de malades français que je représente, je vous


remercie d’intervenir dans les meilleurs délais afin de protéger nos
concitoyens, notamment (i) en favorisant le maintien la liberté de choix
entre l’ancienne et la nouvelle formule et/ou (ii) en demandant des
tests cliniques de la nouvelle formule avant d’imposer un
« switch », ce qui suppose une suspension de toute délivrance des AMM
(autorisation de mise sur le marché), à titre conservatoire.

La présente lettre sera rendue publique le mercredi 29 mars 2018.

Dans l’attente d’une prompte réaction,

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus


haute considération.

Christophe Lèguevaques
Avocat au barreau de Paris
Docteur en droit

CC M. Vytenis Andriukaitis, commissaire cab-andriukaitis-webpage@ec.europa.eu


M. Xavier Prats-Monne, directeur général, DG SANTE
M. Martin Seychell, Deputy DG
M. J. Ryan DG SANTE - C – Public health, country knowledge, crisis management
M. W. Philipp, DG SANTE C3 – Crisis management and preparedness in health

| Page | 2