Vous êtes sur la page 1sur 19

- Fotolia.

com
n° 217 - Mars 2018

©Steph@ne-Lange.info
Environnement - Risques
Le télétravail dans la fonction
publique territoriale
Ateliers - Centres techniques
Drones : quelles utilisations ?
Déchets - Nettoiement
Incinération des déchets :
process de l’unité de traitement

Transports - Circulation
Stationnement

La gratuité
des transports
urbains
©katatonia

Téléchargez le sommaire complet des fiches sur

è
Retrouvez
nos offres
d’emploi

FPTECH217-News.indd 1 07/03/2018 17:17


JOURNÉE
D’ÉTUDE MARDI 29 MAI 2018 - PARIS

Travaux routiers
QUELLES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES
OBJECTIFS DE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX
L’article 79 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte fixe des
objectifs chiffrés de valorisation de matériaux recyclés lors des chantiers routiers
à réaliser d’ici à 2020. Quels outils les maîtres d’ouvrage peuvent-ils utiliser pour y
répondre ?

• Quelles obligations réglementaires s’imposent aux maîtres d’ouvrage


en matière de recyclage
• Matériaux alternatifs : quelles sont les ressources
• Sécurité, caractéristiques mécaniques, contraintes
environnementales, quels sont les freins à l’usage
de ces matériaux alternatifs
• Comment intégrer des clauses « matériaux
recyclés » dans les dossiers de consultation
des entreprises
• Quelles données collectées et quels outils
de suivi utiliser pour répondre aux objectifs
de la loi
r - AdobeStock

Avec des retours d’expériences


et témoignages de collectivité territoriales
finde us
Foc

Journée animée par Isabelle VERBAERE,


©

Journaliste, Techni.Cités/La Gazette des communes

INSCRIVEZ-VOUS
DÈS MAINTENANT !
Avec le soutien de : Programme complet et inscription sur :
conferences.lagazettedescommunes.com
Rubrique « Conférences », journée d’étude « Travaux routiers »
Elvire ROULET
elvire.roulet@infopro-digital.com
01 77 92 93 36

FPTECH217-News.indd 4 07/03/2018 17:17


n° 217 Mars 2018 Environnement - Risques
Réf. 10/94

Le télétravail dans la fonction publique


territoriale
Un des leviers d’action pour améliorer la qualité de vie au travail est la mise en place du
télétravail car il permet de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle, et de
proposer aux agents des meilleures conditions de travail. L’objectif de la présente fiche est de
présenter ce que l’on entend par télétravail, ses enjeux ainsi que son cadre réglementaire et
de souligner les points de vigilance à avoir dans sa mise en œuvre.

D
e plus en plus de collectivités s’engagent dans une De plus, l’agent qui télétravaille doit respecter le même cadre
démarche d’amélioration de la qualité de vie au tra- réglementaire que les agents travaillant sur site :
vail de leurs agents et le télétravail y a toute sa place. - notamment concernant le temps de travail : durée maxi-
Mais comment cela peut-il s’organiser alors que le cœur male de travail sur la journée, amplitude maximale, repos
même des métiers des collectivités territoriales est le service compensateur journalier, plages fixes et plages variables…
aux populations et l’accueil du public ? - mais aussi par exemple pour les avantages sociaux (titres-
Un décret relatif aux conditions et modalités de mise en restaurants, chèques vacances…), la participation aux frais
œuvre du télétravail est paru spécifiquement pour la fonction de transports (qui n’est pas proratisée en fonction du nombre
publique. de jours télétravaillés) ainsi qu’aux frais de déplacement.
Le télétravail s’inscrit bien dans le cadre d’une démarche
Contenu et cadre réglementaire volontaire de l’agent, à sa demande, et peut s’exercer sur
Le télétravail est une forme d’organisation du travail qui s’est certaines missions de l’agent uniquement.
développée en parallèle au développement du numérique
et des nouvelles technologies. Enjeux et avantages du télétravail
Le décret n° 2016-151 du 11 février 2016 encadre le télé- Le télétravail peut apporter des points positifs à la fois pour
travail dans la fonction publique territoriale. l’agent concerné, mais également plus collectivement pour
Son article 2 donne la définition suivante : « le télétravail son équipe et pour la collectivité.
désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle
les fonctions qui auraient pu être exercées par un agent dans • Le télétravail peut permettre d’améliorer
les locaux de son employeur sont réalisées hors de ces la qualité de vie au travail
locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les tech- L’objectif affiché du télétravail est d’assurer une meilleure
nologies de l’information et de la communication ». conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. Il
Cette définition est très proche de celle donnée par l’ar- permet par exemple de supprimer la fatigue et le stress
ticle L.1222-9 du code du travail ; il n’y a donc pas de dis- générés par les trajets domicile-travail, de faire des écono-
tinction propre entre le télétravail dans le secteur privé et le mies sur ses frais de transport, mais aussi d’adapter ses
télétravail dans le secteur public. horaires de travail sur la journée en fonction de certaines
Le télétravail peut s’organiser au domicile de l’agent mais contraintes personnelles. En fonction des tâches à réaliser
également dans des locaux professionnels distincts de ceux et du métier, le télétravail peut permettre des meilleures
de son employeur (un autre site d’une autre collectivité plus capacités de concentration en diminuant les sollicitations
proche du domicile de l’agent, un site de co-working…). Il directes.
se distingue toutefois d’autres formes de travail à distance
comme le travail nomade, le travail en réseau ou bien encore • Le télétravail peut permettre d’assouplir
les astreintes. l’organisation du travail avec des retombées
L’article 3 du décret plafonne la quotité de travail ouverte au positives pour le collectif de travail
télétravail à trois jours par semaine, sauf, à la demande Le télétravail nécessite de revoir les modes de management
d’agents dont l’état de santé le justifierait et après avis favo- en allant vers des modes plus participatifs axés sur l’auto-
rable du médecin de prévention. Le travail ne peut donc pas nomie, la responsabilisation de l’agent, source de motivation
s’effectuer, dans sa totalité, en télétravail. pour tout le collectif de travail.
Auteur
A
Lucie Crest,
conseillère en prévention des risques professionnels

www.territorial.fr
FPTECH217f10-94.indd 1 07/03/2018 17:19
Environnement - Risques

Il peut contribuer également à diminuer l’absentéisme et les Les instances telles que le comité technique (CT) et le
accidents de trajet. comité d’hygiène, de sécurité, et des conditions de travail
(CHSCT) sont associées à la démarche.
• Le télétravail peut permettre de s’inscrire dans La mise en place d’une démarche de télétravail comporte
une démarche de développement durable ainsi donc différentes grandes étapes, comme dans toute
que d’aménagement du territoire démarche de projet. Un groupe projet pluridisciplinaire et un
Le télétravail à domicile aide à diminuer les embouteillages, groupe de pilotage permettront de mener à bien ce projet.
la pollution. C’est également un très bon outil d’aménage- Tout d’abord, l’autorité territoriale doit prendre une délibé-
ment du territoire en donnant la possibilité à des populations ration, après avis favorable du comité technique, qui prévoit
actives de rester dans certaines zones rurales car elles les modalités d’application du télétravail, propres à la struc-
peuvent travailler depuis chez elles. ture :
- les activités et missions éligibles au télétravail ;
Points de vigilance - les locaux professionnels pouvant être mis à disposition
Les avantages du télétravail sont nombreux et peuvent faire pour le télétravail, le nombre de postes de travail, les équi-
oublier un certain nombre de risques et de points de vigi- pements…
lance qu’il ne faut pourtant pas occulter : - les mesures à respecter concernant le temps de travail
(exemple : des plages horaires pendant lesquelles l’agent
• Risques professionnels doit pouvoir être joint) ;
Un agent en situation de télétravail est exposé aux mêmes - les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé
risques professionnels que les agents présents dans les des agents qui télétravaillent ;
services, avec en plus le facteur aggravant qu’il peut être en - les modalités d’accès des institutions compétentes sur le
situation de travail isolé à son domicile. Il peut être victime lieu d’exercice du télétravail afin de s’assurer de la bonne
d’un accident du travail alors qu’il travaille à son domicile. application des règles en matière de santé et de sécurité ;
La responsabilité de l’autorité territoriale est donc toujours - les règles à respecter pour la sécurité des systèmes d’in-
présente, même pour les agents télétravaillant, avec une obli- formation et de protection des données (exemple : la
gation de prévention des risques professionnels et de sécurité. question de l’accès à domicile, à des logiciels ressources
humaines contenant les informations sur les agents peut
• Le télétravail peut également engendrer se poser) ;
des risques psychosociaux
Tout d’abord, l’agent qui télétravaille à domicile peut se sen-
tir isolé socialement et professionnellement. Il peut égale-
Le télétravail favorisé
ment avoir du mal à trouver le bon équilibre entre vie per- en cas de pollution ?
sonnelle et vie professionnelle avec le risque d’empiétement Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, et Jean-
de son travail sur sa vie privée. Enfin, en cas d’objectifs mal Claude Requier, sénateur du Lot, ont déposé le
dimensionnés ou encore d’un contrôle inadapté des résul- 3 janvier 2018 une proposition de loi visant à favoriser
tats, l’agent peut également ressentir un stress lié à ses le télétravail en cas d’épisode de pollution. Sur
missions en télétravail. demande du salarié, lorsque la nature de ses activités
Comme pour les autres risques professionnels, l’employeur le lui permet, son employeur serait tenu de lui
doit les évaluer et les prévenir, en complétant le document accorder le télétravail de façon exceptionnelle.
unique avec une partie sur le télétravail. Cette possibilité serait ouverte lorsque des mesures
La mise en place du télétravail peut également engendrer d’urgence pour contrer les pics de pollution sont
un sentiment d’iniquité entre les agents qui peuvent béné- mises en place par le préfet (code de
ficier du télétravail et ceux qui ne peuvent pas. Sur ce point, l’environnement, art. L.223-1), par exemple en cas de
il est donc important que les règles soient connues et par- restriction de la circulation des véhicules. La mise en
tagées par tous. œuvre par l’employeur du télétravail en raison de
circonstances exceptionnelles (code du travail,
Comment mettre en œuvre le télétravail ? art. L.1222-11), aujourd’hui réservée aux cas
L’article 7 du décret n° 2016-151 prévoit que c’est à l’em- d’épidémie ou de force majeure, serait étendue aux
ployeur de définir ses propres modalités de mise en œuvre pics de pollution.
du télétravail au sein de sa collectivité, avec notamment : Par ailleurs, la proposition de loi introduirait une
- la formalisation de procédure ; obligation de négocier sur le télétravail au moins une
- l’accompagnement des managers et des agents dans les fois tous les quatre ans en application de l’article
changements d’organisation qu’implique le télétravail ; L.2242-1 du code du travail. Le texte est désormais
- la communication et la mise en place d’une démarche entre les mains de la commission des affaires sociales.
partagée par tous.

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f10-94.indd 2 07/03/2018 17:19


N° 217 - Mars 2018

Réf. 10/94
suite
Environnement - Risques

- les modalités de contrôle et de prise en compte du temps en télétravail (ordinateur portable, téléphone portable par
de travail ; exemple, licence pour certains logiciels…) en se posant la
- la prise en charge éventuelle par l’employeur des coûts question de la sécurisation des données informatiques.
résultant du télétravail (coût et maintenance des équipe- Une formation, suite à l’évolution de l’organisation du travail,
ments, énergies, logiciels, abonnements…) ; doit également être envisagée à la fois pour l’agent qui télé-
- la formation nécessaire à l’agent souhaitant télétravailler travaille et pour son encadrant. En effet, l’agent peut être
(les équipements, les outils…) ; concerné par des nouveaux outils de travail (informatiques,
- la durée de l’autorisation faite à l’agent de télétravailler. numériques, logiciels…), des nouvelles méthodes ou pro-
cédures, et le management doit nécessairement s’orienter
À noter que la délégation du CHSCT peut réaliser une visite vers une forme plus participative, basé sur l’autonomie et la
du domicile de l’agent comme elle le ferait dans d’autres locaux responsabilisation de l’agent, sur des résultats reposant sur
de travail, à la condition d’avoir l’accord écrit de celui-ci. des objectifs précis.
L’une des difficultés dans le périmètre de la mise en œuvre Certaines collectivités profitent de la mise en place du télé-
du télétravail est de définir les missions ou activités qui sont travail pour formaliser une charte du temps (maîtrise des
éligibles au télétravail. En effet, il est plus facile de raisonner horaires, conduite des réunions, usage des emails…) ou
par tâches télétravaillables que par métier pour avoir la vision encore une charte d’utilisation des ressources téléphoniques
la plus large possible et ne pas exclure d’emblée certains et informatiques, applicables à l’ensemble des agents.
métiers. Finalement, le télétravail permet de mieux concilier vie person-
Il peut être intéressant de définir des critères de tâches nelle et vie professionnelle, mais doit respecter un cadre pré-
télétravaillables et à l’inverse de tâches non télétravaillables cis quant aux modalités de sa mise en œuvre ainsi que les
(exemple : les temps d’accueil physique du public ne règles de déontologie professionnelle et d’éthique personnelle.
peuvent pas être télétravaillés mais des temps d’accueil télé-
phoniques peuvent peut-être l’être). Ces critères doivent
être le plus objectif possible comme la nature du travail,
l’ancienneté, l’autonomie…
Il convient également de formaliser les documents permet-
tant à un agent de demander le télétravail et à la collectivité
d’y répondre. L’agent doit faire une demande écrite précisant
selon quelles modalités il souhaite travailler, le lieu et les
jours de la semaine télétravaillés… Pour cela, la collectivité
pourra formaliser un formulaire de demande. Un entretien
avec le responsable hiérarchique, selon une grille d’entretien Références
précise, permettra de discuter de la demande de l’agent et
- Code du travail : 4e partie : Santé au travail.
est un préalable à la réponse de la collectivité.
L’accord de la collectivité est formalisé par un arrêté indivi- - Décret n° 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif
duel à l’agent ou un avenant au contrat de travail qui préci- à l’hygiène et à la sécurité du travail, ainsi qu’à la
sera les modalités d’exercice du télétravail (les fonctions de médecine préventive dans la fonction publique
l’agent exercées en télétravail, le lieu de télétravail, les jour- territoriale.
nées consacrées au télétravail sur la semaine, les plages - Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée, portant
horaires, la date de prise d’effet du télétravail et sa durée. dispositions statutaires relative à la fonction publique
À noter que l’autorisation de télétravailler doit prévoir une territoriale.
période d’adaptation de trois mois maximum au cours de - Décret n° 2016-151 du 11 février 2016 relatif aux
laquelle l’agent comme la collectivité, peut mettre fin au télé- conditions et modalités de mise en œuvre du
travail avec un préavis d’un mois. Après cette période, le télétravail dans la fonction publique et la
délai de prévenance est de deux mois. magistrature.
L’autorisation ne peut être accordée que pour une durée - Guide télétravail 2016 de la DGAFP : guide
d’un an maximum qui peut être renouvelée après un nouvel d’accompagnement de la mise en œuvre du
entretien avec le responsable hiérarchique. télétravail dans la fonction publique.
Il conviendra d’identifier et de mettre à disposition les outils
nécessaires qui permettront à l’agent d’exercer ses missions

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f10-94.indd 3 07/03/2018 17:19


n° 217 Mars 2018 Ateliers - Centres techniques
Réf. 09/12

Drones : quelles utilisations ?


Drones militaires, civils, professionnels ou de loisirs, ils investissent progressivement notre
univers quotidien. Que peuvent-ils apporter aux cadres des services techniques ? Quels
sont vraiment ces appareils ? Quelles sont leurs capacités ? Quel est leur encadrement
réglementaire ?

Domaines d’activités potentiels électrifiées ou les câbles de téléphériques et remonte-pentes.


Les domaines sécuritaires de l’État (armée, police) s’en sont Les grandes antennes, quelles que soient leurs finalités,
déjà dotés depuis de nombreuses années. D’autres nécessitent une surveillance pour prévenir les dégradations.
domaines suivent pour répondre à des besoins nouveaux Les drones sont tout à fait appropriés pour réaliser ce type
ou mieux répondre à des besoins existants. de mission puisqu’ils peuvent s’approcher très près sans
Les services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) prendre appui sur les ouvrages.
s’y intéressent pour la défense incendie des espaces boisés. Les grands ouvrages d’art nécessitent aussi une surveillance
Le Sdis des Landes a fait figure de pionnier car il était inté- régulière, qu’ils soient en maçonnerie de pierre, en béton
ressé par les nombreuses possibilités offertes par les drones ou en métal, les dégradations dues au temps doivent être
et leur coût modique eu égard à celui des hélicoptères uti- détectées et repérées avant d’être traitées. Si les drones
lisés jusqu’à présent. Les drones s’insèrent et motivent une n’effectuent pas encore les réparations, les actions de recon-
organisation inédite par les moyens nouveaux qu’ils pro- naissance préalables sont tout à fait dans leurs cordes. Ils
posent. Les images qu’ils saisissent sont exploitables direc- se substituent avantageusement aux interventions humaines
tement par les équipes opérationnelles. La couverture d’une par la rapidité de leur déplacement et leur accessibilité en
zone d’intervention selon un plan de vol préétabli sur zone tout point de l’ouvrage.
en quelques minutes avant le décollage peut être corrigée Les façades d’immeuble sont aussi concernées par des
en cours de reconnaissance. Ce survol du théâtre d’opéra- visites de contrôle, lorsqu’il s’agit de parements en pierres
tion permet un ciblage plus précis des actions à mener. Les agrafées des vêtures ou des vêtages. La surveillance d’élé-
données sont simultanément transmises à un serveur et elles ments susceptibles de se décrocher et mettre en danger les
peuvent être consultées ultérieurement à l’occasion d’un personnes peut être réalisée par des drones.
débriefing. À l’intérieur des immeubles, la hauteur importante de cer-
L’agriculture en utilise déjà pour des études en vue d’amé- tains volumes rend certains points difficilement accessibles.
liorer les cultures. Ils viennent parfois supplanter le satellite, Des vols intérieurs de drones sont possibles pour atteindre
l’avion et l’hélicoptère en raison de son prix modique. La ces points. Même si ce secteur n’est pas encore vraiment
sylviculture l’emploie pour réaliser le comptage des arbres. investi, il est possible d’imaginer bientôt l’intervention de ces
Ils peuvent aussi être complémentaires aux avions (ciblage appareils, non seulement pour voir mais aussi pour effectuer
plus fin, zones peu accessibles…). des actions (collage, perçage, vissage, etc.).
Les études en général sont aussi de grandes consomma- La sécurité en mer s’y intéresse également. Un drone sau-
trices d’images globales. Les études hydrogéologiques com- veteur baptisé Helper est désormais capable de porter
mencent à les utiliser pour comprendre l’évolution des reliefs secours aux personnes en difficulté. Il est muni d’une bouée
et des cours d’eau. Dans une moindre mesure, l’archéologie et d’une radio et facilite le repérage des sauveteurs. Cet
s’y intéresse aussi mais beaucoup moins que la topographie appareil a reçu le premier prix au concours Lépine européen
qui investit beaucoup dans ce type de matériel. Les drones de Strasbourg (Bas-Rhin) en septembre 2017. Là encore,
peuvent effectuer des relevés orthophotographiques per- les drones viennent se substituer aux hélicoptères ou com-
mettant de réaliser des modèles numériques 3D en haute pléter leurs actions. Mais leur faible coût permettra certai-
définition. nement une multiplication des dotations pour une sécurité
accrue.
Les réseaux aériens sont un champ d’action important où les La prise de vue aérienne est peut-être le domaine qui a le
drones viennent apporter un regard nouveau en termes de plus révolutionné les techniques. Rares sont désormais les
surveillance des lignes. Ils peuvent ainsi contrôler des lignes programmes télévisuels ou les films de cinéma qui n’utilisent
électriques mais aussi des cateners sur les voies ferrées pas un drone pour les prises de vue aériennes. Celles-ci
Auteur
A
Jean-Paul Stephant,
ingénieur en chef territorial

www.territorial.fr
FPTECH217f09-12.indd 1 07/03/2018 17:19
Ateliers - Centres techniques

donnent une dimension supplémentaire aux œuvres audio-


visuelles et les réalisateurs en usent largement pour notre Radiocommande en mode 1 ou 2 ?
plus grand plaisir. La plupart des radiocommandes sont équipées de
Les transports sont sans conteste le domaine que la tech- deux joysticks. En mode 1, celui de gauche permet le
nologie des drones va le plus révolutionner. Du transport de contrôle du tangage et du roulis et celui de droite la
marchandise qui est actuellement en test aux États-Unis et puissance des moteurs et la direction. En mode 2,
qui pourrait bien débarquer très rapidement en France pour c’est exactement l’inverse. En France, le mode 2 est
la livraison de colis (projet Amazon) aux transport de per- de loin le plus répandu.
sonnes qui mettra un peu plus de temps mais dont l’expé-
rimentation est aussi en cours, le drone est dans l’actualité
de la recherche et développement de ce domaine. Enfin, une nouvelle technologie dite « follow me » permet de
suivre un sujet déterminé à une distance et une hauteur de
Différents modèles vol données, mais elle demande encore quelque temps de
Le marché des drones est extrêmement vaste, qu’il s’agisse mise au point avant d’être véritablement utilisée.
de leur taille allant de quelques centimètres à plusieurs Il faut aussi signaler les casques d’immersion qui permettent
dizaines de mètres, de leur nombre de rotors variant de un pilotage en réalité virtuelle qui est on ne peut plus réelle.
1 (pour les ailes volantes) à 8, ou leur prix de quelques Le « pilote » est véritablement aux commandes du drone.
dizaines à quelques millions d’euros. La gamme est large, Un conseil toutefois : il vaut mieux s’asseoir pour ne pas
les moins chers étant destinés à des particuliers désireux risquer de tomber.
de s’initier au pilotage, aux plus chers utilisés à des fins
militaires et capables de transporter des armes ou du maté- • En cas de perte de signal
riel électronique très sophistiqué. Lorsqu’un obstacle s’oppose au passage des ondes, l’appa-
Un drone dédié à un usage professionnel se situera entre reil est livré à lui-même. Pour les modèles les plus simples,
ces deux extrêmes. la conséquence de cette perte de connexion sera l’arrêt des
moteurs et donc la chute de l’appareil à l’endroit où il se
• Quels types de commandes ? trouve. Il existe des modèles un peu plus sophistiqués qui
Les moins chers n’ont pas de télécommande… sont dotés d’un système d’atterrissage qui prend le relais et
Plus exactement, le pilotage se fait à partir d’une application pose l’appareil sur place et en douceur. Enfin, si l’appareil
sur smartphone. Ce système s’avère efficace dans un péri- est équipé d’un système de géolocalisation de type GPS et
mètre de quelques dizaines de mètres. Les autres sont de la technologie RTH (Return at Home), il pourra revenir
équipés de radiocommandes qui, elles, permettent un pilo- seul et automatiquement à sa base de décollage.
tage dans un périmètre d’environ 500 mètres. Ils utilisent
une fréquence d’émission de 2,4 Ghz qui est la même que • Choix pour la prise de vue
pour la Wifi mais ils sont aussi dotés d’une technologie de Comme pour le reste des éléments composant un drone, la
changement rapide de fréquence pour éviter les interfé- caméra équipant les premiers prix est souvent au standard
rences avec les autres réseaux. VGA (640x480 pixels). Pour de la prise de vue de qualité, il
Pour certains modèles, il est possible de programmer l’iti- vaudra mieux choisir un drone équipé d’une caméra au for-
néraire en coordonnées GPS sur une carte. Le vol sera ainsi mat HD (1280x720), full HD(1920x1080) voire 4K le nou-
exécuté entièrement en automatique. veau format cinéma (4096x2160). Le nombre d’images par
seconde (ou FPS) a aussi son importance. Pour éviter un
certain effet stroboscopique au visionnage, il faudra au
Le bon choix pour apprendre à piloter moins 25 FPS et un minimum de 50 si l’on veut espérer des
Contrairement à ce qui pourrait s’imaginer, les ralentis fluides. Enfin, et ce n’est pas la moindre des atten-
premiers prix (il en existe à partir de 25 euros) ne tions, le système de stabilisation de la caméra est très impor-
sont pas des jouets mais bien des drones ayant tant pour obtenir une image de qualité sans vibration. Il doit
toutes les réactions des plus grands. Simplement, aussi être capable d’absorber les effets des coups de vent
l’électronique étant réduite au strict minimum, le éventuels auxquels les drones sont sensibles.
pilotage en est un peu plus délicat puisque les
différents capteurs permettant la stabilisation sont • Drones solaires
moins performants. L’apprentissage du pilotage ne Ce sont des avions sans pilote capables de voler très haut
peut se passer de quelques crashs sans gravité la et très longtemps et pour cette raison ils sont qualifiés de
plupart du temps mais qui peuvent aussi le rendre HALE (High Altitude Long Endurance). Couverts de pan-
irréparable. Le bon choix pour se faire la main se neaux solaires et bardés de batteries au lithium, ils se
situera donc sur les modèles les moins chers. rechargent le jour et maintiennent un vol à plus de 100 km/h
à altitude constante la nuit. Ce cycle peut permettre de les

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f09-12.indd 2 07/03/2018 17:19


N° 217 - Mars 2018

Réf. 09/12
suite
Ateliers - Centres techniques

maintenir en vol durant plusieurs années à une altitude pou-


vant dépasser les 60 000 pieds (environ 18 km). Ces per- Prochainement : une attestation
formances les destinent à des missions confiées jusqu’à au-delà de 800 gr
présent à des satellites artificiels. Il s’agit de la couverture de Un décret à paraître devrait prochainement obliger les
moyens de télécommunication, téléphone, internet, de géo- propriétaires de drones dont le poids est supérieur à
localisation pour la cartographie en 2D ou 3D ou bien encore 800 gr à suivre une formation. Sans attestation
pour la retransmission de la radio ou la télévision. Parmi les justifiant celle-ci, il ne leur sera plus possible de
grands projets mettant en œuvre ce type d’appareils, Google piloter leur appareil.
a lancé Skybender qui est destiné à proposer la 5G dont le
débit sera 40 fois plus élevé que l’actuelle 4G. Pour y parve-
nir, il lui faudra déployer plusieurs milliers de drones solaires • Aéromodèles de catégorie B
d’une envergure de 50 à 60 m qui voleront environ cinq ans Ce sont tous les aéromodèles ne répondant pas aux carac-
sans avoir à se poser. Peu de chance que ce type de drone téristiques de la catégorie A. Pour cette catégorie, l’utilisation
n’équipe un jour une de nos collectivités mais le service qu’ils de ces engins est soumise à une autorisation de vol délivrée
rendront touchera tout le monde, du particulier aux plus par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et, le
grosses entreprises et en cela, ils les intéressent également. cas échéant, à la préfecture dans l’hypothèse d’une utilisa-
tion en zone peuplée. Le télépilote devra posséder un cer-
Réglementation en France tificat d’aptitude théorique et une déclaration de niveau de
L’utilisation des drones est désormais réglementée. Le compétence (DNC) délivrée par le ministère chargé de
17 décembre 2015 ont été publiés deux arrêtés réglemen- l’aviation civile pour la pratique si l’autorisation de vol l’exige
tant, l’un « la conception des aéronefs civils qui circulent (lire encadré page suivante).
sans personnes à bord, aux conditions de leur emploi et aux
capacités requises des personnes qui les utilisent » et l’autre • Zonage des restrictions de vol sur geoportail.fr
« l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent En France métropolitaine, les zones de restriction de vol sont
sans personne à bord ». Ce dernier a fait l’objet de modifi- très nombreuses. Aussi est-il prudent de consulter la carte
cation le 30 mars 2017. Dans cette réglementation, les qui les regroupe sur le site tenu par l’IGN : goo.gl/uixax6
drones de loisir ou de compétition sont appelés « aéromo-
dèles ». Il existe deux catégories d’aéromodèles :

• Aéromodèles de catégorie A
- Des aéronefs captifs (c’est-à-dire reliés au sol ou à une
personne) jusqu’à 150 kg. Formulaires pour les aéromodèles
- Des aéronefs non captifs dont la masse est inférieure ou de catégorie B
égale à 25 kg et dont la motorisation respecte les limites Les liens ci-dessous renvoient aux différentes
suivantes : démarches administratives à réaliser pour utiliser
* aéronef non motorisé ou comportant un seul type de un drone :
propulsion ;
- formulaire de demande d’autorisation de vol,
* moteur(s) thermique(s) de cylindrée totale ≤ 250 cm3 ;
goo.gl/WvRVk9
* moteur(s) électrique(s) de puissance totale ≤ 15 kW ;
* turbopropulseur(s) de puissance totale ≤ 15 kW ; - dossier technique, goo.gl/MdSJLe
* réacteur(s) dont la poussée totale ≤ 30 daN, avec un - formulaire d’attestation annuelle de conformité,
rapport poussée/poids sans carburant ≤ 1,3. goo.gl/4hkpra
- Des aérostats à air chaud dont la masse totale de gaz en - formulaire de changement de bénéficiaire,
bouteilles embarquées ≤ 5 kg. goo.gl/1B2yMj
En catégorie A, ils peuvent être utilisés sans autorisation
préalable, sans permis et sans autorisation de vol sous - formulaire de modification de télépilote, goo.gl/bVaEwu
réserve du respect des règles en vigueur.

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f09-12.indd 3 07/03/2018 17:19


Ateliers - Centres techniques

Les dix commandements du télépilotage

1. Je ne survole pas les personnes d’éloignement sont à respecter et peuvent atteindre


J’utilise mon drone en veillant à ne pas mettre en danger 10 km pour les aérodromes les plus importants.
les personnes et les véhicules à proximité. Je ne les survole
pas et conserve une distance minimale de sécurité. Je reste 6. Je ne survole pas de sites sensibles
bien éloigné de tout rassemblement de personnes.
Certains sites sensibles ou protégés ainsi que leurs
abords sont interdits de survol. Il s’agit par exemple des
2. Je respecte les hauteurs maximales de vol centrales nucléaires, de terrains militaires, de
En dehors des sites d’aéromodélisme autorisés, la monuments historiques ou encore de réserves naturelles
hauteur maximale d’évolution est fixée à 150 mètres par et parcs nationaux. Je me renseigne sur l’existence de
défaut mais elle est inférieure aux abords des tels sites avant d’entreprendre un vol.
aérodromes et dans certaines zones d’entraînement de
l’aviation militaire pendant leurs horaires d’activation. Je
7. Je respecte la vie privée des autres
respecte toujours ces hauteurs maximales afin de limiter
les risques de collision entre mon drone et un aéronef. Les personnes autour de moi et de mon drone doivent
Avant tout vol, je vérifie la hauteur maximale autorisée à être informées de ce que je fais, en particulier si mon
l’endroit où je souhaite faire manœuvrer mon drone sur drone est équipé d’une caméra ou de tout autre capteur
goo.gl/bEjRwE susceptible d’enregistrer des données les concernant.
J’informe les personnes présentes, je réponds à leurs
Dans tous les cas, je n’entreprends pas un vol ou
questions et je respecte leur droit à la vie privée. Je
j’interromps un vol en cours, si un aéronef se trouve à
m’abstiens d’enregistrer des images permettant de
proximité.
reconnaître ou identifier les personnes (visages, plaques
d’immatriculation...) sans leur autorisation.
3. Je ne perds jamais mon drone de vue
et je ne l’utilise pas la nuit 8. Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord
Je conserve mon drone à une distance telle qu’il reste des personnes concernées et je n’en fais pas une
facilement visible à l’œil nu et je le garde à tout instant utilisation commerciale
dans mon champ de vision. Les vols en immersion (FPV)
Toute diffusion d’image doit faire l’objet d’une
et l’utilisation de drones suiveurs sont toutefois possibles
autorisation des personnes concernées ou du
sous certaines conditions nécessitant notamment la
propriétaire dans le cas d’un espace privé (maison,
présence d’une seconde personne pour assurer la
jardin, etc.) et doit respecter la législation en vigueur
sécurité. Par ailleurs, afin d’assurer la sécurité des
(notamment la loi du 6 janvier 1978 modifiée dite
aéronefs volant à basse altitude, comme les hélicoptères
Informatique et libertés). Toute utilisation de drone dont
réalisant des opérations de secours, la réglementation
l’objectif est l’acquisition de prises de vues destinées à
interdit l’utilisation de drones la nuit, même s’ils sont
une exploitation commerciale ou professionnelle est
équipés de dispositifs lumineux.
soumise à des exigences spécifiques et nécessite la
détention d’autorisations délivrées par la direction
4. Je ne fais pas voler mon drone au-dessus générale de l’Aviation civile.
de l’espace public en agglomération
En agglomération, le survol de mon espace privé avec 9. Je vérifie dans quelles conditions je suis assuré
un drone de petite taille et sans présence de public est pour la pratique de cette activité
possible sous réserve de respecter une vitesse et une Ma responsabilité peut être engagée en cas de dommages
hauteur maximale adaptées à l’environnement immédiat causés aux autres aéronefs, aux personnes et aux biens à
(bâtiments, arbres...) et permettant de limiter les risques la surface. Si je n’ai pas contracté d’assurance spécifique,
en cas de perte de contrôle. Je n’utilise en aucun cas je vérifie les clauses de mon contrat responsabilité civile.
mon drone au-dessus de l’espace public.
10. En cas de doute, je me renseigne
5. Je n’utilise pas mon drone à proximité Consulter le guide consacré à l’aéromodélisme sur le
des aérodromes site de la direction générale de l’Aviation civile pour plus
Je n’utilise pas mon drone à proximité de tout terrain d’informations sur les conditions d’utilisation des drones
d’aviation pouvant accueillir avions, hélicoptères, de loisirs.
planeurs, ULM, etc. Des distances minimales Source : ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f09-12.indd 4 07/03/2018 17:19


n° 217 Mars 2018 Déchets - Nettoiement
Réf. 04/65

Incinération des déchets :


process de l’unité de traitement
L’incinération repose sur une opération de combustion des déchets, à savoir une oxydation
la plus complète possible avec de l’air préchauffé, injecté dans le four. Il faut tenir compte de
la qualité et de la variabilité des caractéristiques des déchets. L’objectif de cette fiche est de
présenter les principes du process d’incinération et les différents composants d’une unité de
traitement.

Principes combustion des déchets relève de réactions de combustion


L’incinération doit permettre de réduire le volume, d’environ nombreuses et très variées : leur point commun est de déga-
90 % dans le cas d’ordures ménagères, et la masse de la ger de la chaleur (réactions exothermiques), ce qui est un
matière à éliminer, d’environ 70 %. atout pour entretenir la flamme de l’unité de traitement.
La composition très variée des ordures ménagères conduit Par ailleurs, l’azote, issu des déchets et de l’air injecté au
à considérer, dans un premier temps, ce combustible comme niveau de la grille, forme à haute température des oxydes
un mélange de matière inerte chargée en eau. L’humidité d’azote (NO, NO2, et N2O appelés plus généralement NOx).
importante des déchets ne permet pas l’inflammation spon- Au final, l’unité produit donc des matières solides (scories),
tanée et nécessite de prévoir le passage par une zone de les mâchefers d’incinération d’ordures ménagères (évoqués
séchage à l’intérieur du four avant l’introduction en zone de plus haut) (appelés Miom) et les cendres volantes (fumées
combustion proprement dite. chargées de poussières) ainsi que d’autres polluants qu’il
Les molécules organiques comportent du carbone, de l’hydro- est impératif de traiter avant leur rejet.
gène, de l’oxygène (ce qui en fait un combustible) et, en plus Pour une incinération efficace, il faut que les temps de séjour
faible quantité de l’azote, du chlore, du sodium, du potas- soient suffisants dans chacune de ces zones de l’unité. Mais
sium... La combustion est progressive en parallèle à l’échauf- comme les déchets ont des caractéristiques variées et
fement de la matière se décomposant : la première étape est variables, il est impératif d’effectuer des réglages lors de
l’élimination de l’humidité de ces déchets ; ensuite, les chaînes l’exploitation en prenant en compte ces variations.
macromolécules organiques sont scindées en chaînes de plus Une usine d’incinération comporte toujours plusieurs par-
en plus petites. Une partie d’entre elles forme les gaz inertes. ties : une fosse de stockage ; un four ; une chaudière qui va
Ces derniers (CO, H2, CH4, SO2…) s’oxydent au contact de générer la vapeur en refroidissant les gaz de combustion ;
l’air et s’enflamment ; ce phénomène favorise l’échauffement un dispositif pour capter et traiter les polluants des fumées ;
des déchets et des corps intermédiaires. et un système de production d’électricité pour les incinéra-
Les composés chlorés, comme les matières plastiques teurs avec valorisation énergétique (cas général).
libèrent du chlore qui, par réaction, forme de l’acide chlo-
rhydrique gazeux. De même, le fluor génère de l’acide fluo- Fosse de stockage
rhydrique mais en plus faible quantité. Les métaux (plomb, Les véhicules de collecte arrivent par la rampe d’accès à une
zinc…) s’oxydent et sont soit évacués dans les gaz, soit avec plateforme en surplomb ; de là, ils procèdent à une marche
les fumées lorsqu’elles sont fixées sur les « cendres arrière afin de déverser leur contenu au niveau d’une des
volantes ». Une autre partie reste dans les déchets qui portes de déchargement de la fosse. Cette dernière, de
s’oxydent pour former les mâchefers. forme rectangulaire, est surmontée d’un grappin pour
Lorsque les chaînes organiques se réduisent peu à peu, on reprendre les déchets qui viennent d’être déversés, alimen-
obtient par oxydation des mâchefers qui représentent en ter la trémie d’alimentation du four, mélanger ou gerber les
moyenne 25 % de la masse entrante (cette proportion est en déchets dans une partie spécifique de la fosse afin de les
diminution sur les dernières années compte tenu de l’évolution homogénéiser au mieux pour leur permettre de présenter
du gisement traité avec le développement de la prévention et un pouvoir calorifique inférieur (PCI) relativement stable.
de la progression continue du tri). De plus, il reste (moins de Pour une certaine typologie de fours, notamment ceux à lit
5 %) des composés organiques qui n’ont pas été ni dégradés, fluidisé, il est nécessaire de broyer au préalable les déchets
ni brûlés ; d’où leur nom d’imbrûlés. On constate donc que la afin d’en réduire le volume.
Auteur
A
Joël Graindorge,
directeur général des services techniques

www.territorial.fr
FPTECH217f04-65.indd 1 07/03/2018 17:18
Déchets - Nettoiement

Afin de ne pas avoir d’envol de déchets, de poussières ni combustion. Celle-ci favorise la turbulence et l’homogénéi-
de dégagements d’odeurs, la fosse se trouve généralement sation de ces gaz.
dans un hall, appelé hall de déchargement, fermé avec une En régime « de croisière », la température de ces gaz de
porte à ouverture rapide pour l’entrée et la sortie des bennes combustion en haut du four est comprise entre 900 et
de collecte. Ce hall est généralement en dépression : l’air 1 000 °C. C’est pourquoi cette zone est délimitée par des
nécessaire à la combustion des déchets est aspiré au niveau briques réfractaires ayant des formes spécifiques et compo-
du hall de déchargement, on crée ainsi une aspiration de sées d’alumine. Leur protection est en plus assurée par tubes
l’air vers l’intérieur du process, et non l’inverse, ce qui limite écran et elle est éventuellement couplée à une projection de
les éventuels dégagements d’odeurs. liants comportant des particules de carbure de silicium.
La fosse est en béton étanche et doit avoir un volume suf- Comme indiqué, la difficulté pour conduire le four est de
fisant pour pouvoir stocker deux à trois jours de collecte, lui maintenir un fonctionnement stable alors que les déchets
permettant ainsi d’avoir l’autonomie suffisante pour les sont de qualité variable. Déjà la présence des briques (non
week-ends et jours fériés. Un système d’évacuation des conductrices de chaleur) favorise une flamme stable. Le
lixiviats accumulés en fond de fosse doit être mis en place point important est le réglage entre le débit des déchets
(pompe de relevage). Un dispositif de lutte contre l’incendie entrant et celui de l’air (avec une répartition air primaire/air
(comme des canons à mousse) doit également être prévu, secondaire). Par ailleurs, un préchauffage de l’air (par
notamment au niveau de la fosse, pour juguler les feux sus- exemple 200 °C) avant son injection peut compenser (en
ceptibles de s’y produire ; ces équipements doivent d’ailleurs partie) la variabilité du PCI et de l’humidité.
faire l’objet de contrôles périodiques : une fréquence heb- Pour limiter la formation des imbrûlés et la température du
domadaire est conseillée. four à moins de 1 100 °C, on injecte souvent un excès d’air
de combustion (supérieurs à 50 %), introduit en excès par
Four ou chambre de combustion rapport à la quantité rigoureusement nécessaire. En effet, si
Les déchets sont « lâchés » par le grappin au niveau de la la température dépasse 1 100 °C, les mâchefers et les
trémie d’alimentation qui a la forme d’un entonnoir dans sa cendres deviennent plus molles et forment des dépôts. Le
forme supérieure et s’achève par une goulotte de forme temps de séjour moyen est de 30 minutes, et 1 heure pour
cylindrique. Les déchets y tombent par simple gravité, ils que la combustion soit optimale et totale.
constituent ainsi un bouchon qui limite les entrées d’air à Après cette combustion, le mâchefer incandescent (environ
l’intérieur du four ; une fois en bas de la goulotte, ils sont 400 °C) se trouve donc à l’extrémité de la grille. Comme
entraînés vers la chambre de combustion par des vérins indiqué plus haut, il tombe alors dans l’extracteur comportant
hydrauliques. Il existe divers types de four selon les construc- une garde d’eau qui assure l’étanchéité de cette sortie tout
teurs et les choix technologiques retenus pour l’installation. en la refroidissant. Une dépression par rapport à la pression
atmosphérique permet à ce niveau d’éviter les fuites des gaz
• Four à grille de combustion.
La sole est constituée d’un ensemble incliné de tuiles en Ce type de four est le plus classique et le plus répandu. Mais
acier. Elles sont successivement en mouvement alternatif ou il existe quelques variantes, comme le four à rouleaux où la
fixe. De l’air appelé « air primaire » est injecté dans des buses grille est remplacée par des rouleaux qui sont en rotation
insérées dans ces tuiles avec un double rôle : permettre la les uns contre les autres.
combustion mais aussi refroidir ces tuiles. Dans un four clas-
sique, la sole est répartie en trois zones : • Four oscillant ou rotatif
- une zone de séchage des déchets exposés aux rayonne- Ce type de fours présente une section circulaire et fonc-
ments des flammes et du four ; tionne sur le même principe que les fours de cimenterie :
- une zone de combustion des déchets qui est donc la zone entrée des déchets à une extrémité, sortie des scories de
où se constituent les mâchefers ; l’autre côté. La progression des déchets se fait par la rotation
- une zone de refroidissement des mâchefers, qui sont du tube dont l’axe est légèrement incliné et recouvert de
incandescents en sortie du four avant de tomber dans réfractaires. À noter que l’air circule autour du four (dans
l’extracteur ; au niveau de cette sortie, une garde d’eau une enveloppe) pour être préchauffé avant son injection
assure l’étanchéité tout en la refroidissant. sous les déchets.
Cette technologie est préconisée pour de faibles capacités
La grille supporte une charge pondérale généralement com- de traitement. Ce type de four présente l’avantage de favo-
prise entre 250 et 450 kg de déchets ménagers par m2, ce riser la réduction des émissions de dioxine.
qui correspond à une charge calorifique de 500 à 900 th/
m2/h. • Four à lit fluidisé
Les gaz produits sortent au-dessus du foyer pour passer Cette technologie est tout à fait différente des précédentes
dans un espace où une injection d’air (« air secondaire ») car les déchets sont placés dans un « lit » de sable, mis en
termine la combustion : c’est appelé la chambre de post- suspension par l’injection d’air en partie inférieure. La

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f04-65.indd 2 07/03/2018 17:18


N° 217 - Mars 2018

Réf. 04/65
suite
Déchets - Nettoiement

température est homogène à l’intérieur grâce au rôle régu- économiseurs et réchauffeurs d’air. Généralement, un trai-
lateur du sable et est relativement plus basse que celle des tement d’eau est installé sur le site pour fournir l’eau d’ap-
fours traditionnels (750 °C), ce qui permet de réduire les point aux circuits de production de chaleur : il y a un pré-
émissions de NOx. L’emploi de ce type de four en incinéra- traitement (dégrillage, filtration, coagulation et décantation),
tion est encore relativement récent (vingt-cinq ans environ), une déminéralisation (décarbonatation et résines échan-
et s’inspire des techniques de cracking catalytique. geuses d’ions) avant conditionnement ; ces opérations
Préalablement à leur introduction, les déchets doivent être entraînent un pH légèrement basique.
préparés, c’est-à-dire broyés. Une fois à l’intérieur, ils sont En cas de production d’électricité, celle-ci s’effectue au
alors brassés par le bain de sable et agités par la circulation moyen d’un groupe turboalternateur. Actuellement, les
de l’air. Un brûleur d’appoint fournit les flammes nécessaires articles L.314-1 et L.446-2 du code de l’énergie imposent
au démarrage de la combustion. Les déchets, au contact du à EDF de racheter l’électricité produite par les unités de
sable chaud, connaissent différentes étapes : un séchage, valorisation énergétique (UVE), mais il est nécessaire de
une pyrolyse et enfin la combustion du charbon résiduel. disposer sur le site d’un transformateur haute tension. Par
C’est le sable qui assure l’érosion des déchets et permet de ailleurs, les usines peuvent avoir intérêt à mettre en concur-
réduire progressivement leur volume pour connaître une rence sur le marché libre les potentiels acheteurs.
combustion la plus totale possible. L’air de combustion est Dans le cas de cogénération ou de production simple de
injecté de façon homogène en partie basse du four, les chaleur, le site doit s’équiper d’un réseau de lignes chauffées
déchets étant quant à eux injectés perpendiculairement à vers les clients potentiels, privés ou chauffage urbain, pour
l’arrivée d’air. Les mâchefers, de par leur densité, sont récu- maintenir la vapeur dans de bonnes conditions de pression
pérés en partie basse. et de température. La revente de chaleur à des clients
Il existe trois types de technologies de four à lit fluidisé : externes pose la problématique de la pérennité de ces
- le lit fluidisé dit dense, où la vitesse d’injection d’air est « acheteurs », surtout au niveau des montages d’exploitation
basse (ce qui entraîne un lit plus dense) ; il est plus spé- en délégation de service public.
cialement adapté aux déchets plus volumineux (de 20 à Le rendement moyen d’un groupe four-chaudière moderne
30 cm) et donc qui ne nécessitent pas une étape trop atteint environ 85 %. Concernant la production de chaleur,
lourde de broyage préalable ; un tel groupe produit plus de 2 tonnes de vapeur (à 15 bars,
- le lit fluidisé dit rotatif, qui reprend en partie les caractéris- 220 °C) pour 1 tonne d’ordures ménagères consommée :
tiques du précédent mais qui a la spécificité d’avoir des - de 2,1 à 2,3 suivant la pression et la température de sur-
débits d’injection hétérogènes selon la position dans le chauffe de la chaudière pour la cogénération vapeur-
four. Il peut ainsi permettre des capacités de traitement électricité ;
plus élevées que le précédent ; - 2,4 en génération de vapeur seule.
- le lit fluidisé dit circulant ; les vitesses d’injection y sont
plus élevées et un cyclone est disposé à l’intérieur en sor- Quant à la production électrique, on peut produire entre 80
tie de four, au niveau de la récupération des fumées, pour et 170 kWh/tonne d’ordures ménagères traitées par cogé-
permettre de capter les molécules de matière solide com- nération, et jusqu’à 580 kWh/tonne d’ordures ménagères
portant des imbrûlés et les réinjecter en partie basse. Cette traitées dans le cas de la valorisation électrique seule.
technologie permet d’accroître encore les capacités de
traitement et d’obtenir des températures de foyer plus Traitement des gaz de combustion
importantes que les technologies précédentes. Après échange thermique au niveau de la chaudière, les gaz
de combustion sont à des températures inférieures à 300 °C
D’une façon générale, le choix de la technologie du four (température maximum supportée par les équipements).
s’impose en fonction de la capacité souhaitée de l’installation Leur nature physico-chimique est fonction des déchets inci-
et de la nature intrinsèque des déchets à traiter (avec un nérés, du type de four et du mode opératoire, notamment
très grand impact du PCI). Ceci implique donc de bien du ratio d’air injecté.
connaître le gisement à traiter et, en conséquence, d’en faire Avant traitement, la phase gazeuse des fumées est compo-
au préalable une bonne caractérisation. sée de gaz carbonique (environ 8 %), d’oxygène (10 %),
d’azote (68 %) et de vapeur d’eau (14 %), le reste étant les
Chaudière et production d’électricité substances polluantes à traiter, à savoir l’acide chlorhy-
Les gaz de combustion, qui sortent du four aux environs de drique (HCl), l’acide fluorhydrique (HF), l’anhydride sulfu-
900 à 1 000 °C, alimentent ensuite la chaudière. Une partie reux (SO2), les oxydes d’azote (NOx), et une partie des
de celle-ci se trouve derrière les briques réfractaires des métaux lourds.
parois du four : il s’agit en fait d’un réseau de tubes qui va Au niveau des poussières entraînées par les fumées, on
assurer l’évaporation de l’eau. Ce réseau se décompose en retrouve des imbrûlés comprenant du monoxyde de carbone,
plusieurs éléments qui suivent le processus de refroidisse- des dioxines et furannes et le reste des métaux lourds qui
ment des fumées : les surchauffeurs, les évaporateurs, les sont alors à l’état particulaire : les concentrations massiques

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f04-65.indd 3 07/03/2018 17:18


Déchets - Nettoiement

les plus importantes sont le zinc, le plomb et le cuivre. - une élimination des rejets liquides par cristallisation des
À noter : l’évolution constante de la réglementation a conduit sels ou par évaporation de la purge des laveurs, neutralisée
à étoffer progressivement les unités de traitement avec la à la chaux pulvérisée entre l’unité de dépoussiérage et ces
possibilité de choisir entre la voie sèche et semi-humide pour derniers.
les fours de petite et moyenne capacité ou la voie humide
pour ceux de plus grande capacité. En termes de mode de • Voie semi-humide
traitement, il existe donc trois grands procédés qui per- Cette fois, le lavage s’effectue avec de fines gouttelettes de
mettent de traiter l’essentiel des rejets. lait de chaux (concentration moyenne de 15 %) issues d’une
turbine d’atomisation : formation de fines particules par
• Voie humide vaporisation de l’eau qui sont piégées par des filtres. Les
Après un premier dépoussiérage (technique commune aux métaux lourds et l’acide chlorhydrique demeurent fixés dans
différents modes de lavage des gaz), les gaz de combustion les particules solides et sont récupérés (filtres) de par leur
entrent dans une tour de lavage où ils prennent « une réaction avec la chaux.
douche » par des gouttelettes d’eau finement pulvérisées
par des multiples buses et dont le pH se trouve régulière- • Voie sèche
ment ajusté par injection de soude ou de lait de chaux. L’injection de chaux ou de bicarbonate de sodium dans le
La majeure partie des métaux lourds et poussières réma- flux gazeux s’opère sous forme solide pulvérulente dans un
nentes est recueillie par l’eau de lavage des fumées. Cette réacteur disposé en aval de la chaudière (un lit fluidisé cir-
dernière est évacuée par un système de trop-plein vers la culant ou une colonne de contact gaz-solide munie d’un
station d’épuration chargée de rassembler ces métaux dans dispositif de régulation des vitesses des gaz). L’acide chlo-
des gâteaux de filtration. Cette disposition présente le mérite rhydrique, l’acide fluorhydrique et les oxydes de soufre réa-
de minimiser les quantités de réactifs de neutralisation. Les gissent en surface des particules de chaux à une tempéra-
quantités de résidus produites demeurent inférieures à celles ture de l’ordre de 200 à 300 °C ou de bicarbonate à une
des autres voies car cette technique laisse échapper les sels température de l’ordre de 180 à 220 °C.
solubles, comme les chlorures, avec les rejets d’eau vers le La plupart des particules issues de cette phase sont captées
milieu naturel. Il est toutefois possible d’ajouter une unité de par un cyclone qui les réinjecte dans le réacteur et les gaz
cristallisation des sels produits afin d’éviter les rejets liquides. de combustion sont dirigés vers le filtre après cette première
En sortie de cette unité, appelée aussi évaporateur, les gaz épuration. Afin d’améliorer l’efficacité de la chaux ou du
sont entre 60 et 70 °C et saturés en vapeur d’eau. En pré- bicarbonate, il vaut mieux utiliser un filtre à manches pour
sence d’air froid, il se forme un panache dû à la condensa- capter les poussières, bien qu’un électrofiltre soit parfois
tion d’une partie de cette humidité. Une purge continue de utilisé : les particules agglomérées sur les manches forment
déconcentration est nécessaire sur le circuit d’eau afin d’éli- une précouche, traversée par les gaz de combustion, qui
miner régulièrement les polluants transférés entre les phases complète leur traitement. Toutefois, on constate des pertes
gazeuse et liquide. au niveau de la chaux ou du bicarbonate et il convient d’in-
Cette purge est également traitée dans la station d’épuration. jecter une fois et demie à deux fois les quantités nécessaires
Celle-ci fonctionne sur un mode classique : après une neu- normalement à la réaction.
tralisation à la chaux, une coagulation au chlorure ferrique, La captation des métaux lourds nécessite un abaissement
on réalise une floculation et on ajoute un insolubilisant de de la température des fumées à environ 150 °C afin d’assu-
métaux lourds. Les boues, alors récupérées après passage rer leur condensation sur les particules de chaux ou de
en décanteur et épaississeur (sulfate et fluorure de calcium, bicarbonate. Ce refroidissement des gaz s’effectue en amont
poussières, chaux en excès), sont déshydratées pour former de l’injection du réactif.
les gâteaux de filtration. Ceux-ci sont considérés comme
des résidus d’épuration de fumées d’incinération d’ordures
ménagères (Refiom), au même titre que les cendres volantes.
Les sels solubles, que l’on estime à environ 9 kg/t d’ordures Procédés complémentaires
ménagères, sont évacués avec l’eau traitée. Ces procédés viennent renforcer l’action des procédés
La voie humide peut également être dotée d’équipements décrits ci-avant. Généralement, leur action est centrée
améliorant encore le traitement, à savoir : sur un polluant en particulier. Ce sont :
- un laveur à deux étages, l’un à pH non régulé qui va per- - le procédé par condensation de déchloruration ;
mettre la captation des molécules d’HCl, d’HF et des - les techniques de dépoussiérage (les électrofiltres,
métaux lourds résiduels, et le second à pH basique pour les filtres à manches) ;
capter les oxydes de soufre ; - le traitement des oxydes d’azote ;
- un réchauffage des fumées, afin de réduire la visibilité du - le traitement des dioxines et furannes ;
panache par échange de chaleur entre les fumées sortant - l’évacuation des fumées.
de l’unité de dépoussiérage et celles sortant du laveur ;

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f04-65.indd 4 07/03/2018 17:18


n° 217 Mars 2018 Transports - Circulation - Stationnement
Réf. 06/35

La gratuité des transports urbains


Le transport urbain de personnes est un service public, payant en tant que tel. Cependant,
des autorités organisatrices de la mobilité se sont engagées dans une politique de gratuité.
La présente fiche a pour objet d’en examiner les objectifs sociaux, économiques et
environnementaux visés par ces collectivités, puis étudie l’impact financier, ainsi que quelques
inconvénients régulièrement rappelés par les opposants.

Objectifs à atteindre ou universitaire, un équipement culturel ou sportif, une zone


Pour le groupement des autorités responsables de trans- commerciale...
port (Gart), la gratuité intégrale reste minoritaire et ne De leur côté, les employeurs publics ou privés peuvent, s’ils
concerne que des agglomérations de moins de 50 000 habi- le souhaitent, organiser des services de ramassage à des-
tants. Niort, dans les Deux-Sèvres, est effectivement une tination de leurs salariés.
exception (lire encadré), mais d’autres réseaux pourraient Dans ce cas, le remboursement du versement transport (VT)
instituer la même mesure. Ainsi, Dunkerque (91 400 habi- leur est dû, à condition que le transport soit intégral (domicile-
tants, Nord) l’a prévue courant 2018, et la gratuité, déjà en travail), collectif (au moins quatre personnes) et totalement
vigueur durant les week-ends depuis 2015, y serait gratuit (en vertu des dispositions de l’article L.2333-70 du
généralisée. code général des collectivités territoriales).

• Désengorger le centre-ville • Avantages opérationnels pour l’exploitant


L’objectif essentiel est bien la réduction de la congestion L’exploitant du réseau de transport en commun urbain (TCU)
automobile des centres-villes. peut, lui aussi, trouver des avantages opérationnels dans
Malgré l’aménagement de vastes zones piétonnes et le
recours encourageant aux transports en commun, aux vélos
ou au covoiturage, certaines villes sont actuellement au bord Expérimentation pour évaluer
de l’asphyxie. Des pics de pollution (ozone ou particules les intérêts
fines) sont constatés et quelques collectivités accordent la À titre d’exemple, depuis le 1er septembre 2017,
gratuité des transports publics durant les périodes concer- la communauté d’agglomération de Niort
nées. Certaines ne consentent que des tarifs réduits ou (45 communes totalisant 149 200 habitants) a
forfaitaires : un aller-retour ou un titre journalier à 1 euro par instauré la gratuité des transports publics sur son
exemple. réseau, à l’instar d’une vingtaine de petites villes ou
Des autorités organisatrices des transports scolaires intercommunalités françaises. C’est actuellement le
(régions ou départements) garantissent aux élèves le libre plus grand réseau de transports publics gratuit.
accès aux transports en commun (TC) pour rejoindre leurs
Cette mesure, prise à titre expérimental dans un
collèges ou leurs lycées. D’autres, en revanche, sollicitent
premier temps, a pour objet de répondre à un certain
une participation financière des parents.
nombre de questions : s’avérera-t-elle concluante, à
Par ailleurs, durant la journée nationale des transports
la fois pour la collectivité garante de l’équilibre
publics en septembre, le développement des TC est forte-
financier, l’exploitant des lignes et les usagers ?
ment promu par l’engagement de nombreuses opérations
Ceux-ci sont, évidemment, satisfaits de cette décision
de communication, tant par l’exploitant que par la collectivité.
politique, mais qu’en pensent les contribuables locaux
La gratuité est généralement accordée sur toutes les lignes,
et notamment les employeurs assujettis au versement
mais les résultats de fréquentation ne sont pas toujours à la
transport, appelés dorénavant à compenser la perte
hauteur des espérances.
des recettes tarifaires ?
• Navettes gratuites et services de ramassage Les premiers résultats sont déjà très encourageants,
Des navettes gratuites sont quelquefois créées à partir du tant sur le plan opérationnel que commercial, ce qui
centre-ville, de la gare ou d’un parking-relais (P+R) pour justifie la poursuite de l’expérimentation.
desservir un aéroport, un hôpital, un établissement scolaire
Auteur
A
Jean-Claude Christophe,
ancien attaché territorial principal

www.territorial.fr
FPTECH217f06-35.indd 1 07/03/2018 17:19
Transports - Circulation - Stationnement

l’institution de la gratuité. Finies les dépenses souvent subs- d’Aubagne où le tramway a été mis en service en 2014 et
tantielles de billetterie et de communication pour l’établis- la gratuité maintenue à la grande satisfaction des usagers.
sement et la vente des titres. C’est également l’économie Loin d’être remise en cause par les décideurs locaux, cette
des frais de personnel pour le contrôle à bord des véhicules. gratuité générale a été pérennisée à Aubagne, et aussi à
À cet égard, le maire d’Aubagne (45 100 habitants, Compiègne, Châteauroux, Gap, Libourne ou Manosque (se
Bouches-du-Rhône) – qui a accordé la gratuité dès 2009 – reporter au tableau en fin de fiche)..
a insisté sur « l’absence quasi totale des grèves des conduc- Mais qu’en est-il de l’impact financier ? Les élus l’évoquent
teurs ». rarement, mais il est bien réel et incontournable. Si les frais
De plus, les temps d’arrêt et d’embarquement aux stations de billetterie et du personnel de contrôle peuvent effective-
sont sensiblement réduits, du fait que les passagers ment être économisés, des dépenses d’équipement en
n’achètent plus leur ticket auprès des conducteurs ou ne matériel roulant et des travaux de voirie et de signalisation
sont plus tenus de valider leur titre aux bornes. Dès lors, la doivent nécessairement être engagés par la collectivité délé-
vitesse commerciale est améliorée, les fréquences de pas- gante ou par l’exploitant. Qui paie la facture ?
sage sont plus rapprochées et l’absence de contrôles
génère un nombre de voyageurs accru. Il a, en effet, été Impact financier
observé que, sur tous les réseaux gratuits, le trafic voya- Sur le plan financier, des partisans de la gratuité des trans-
geurs a fortement augmenté : plus du triple entre 2009 et ports publics ont fait valoir que l’accroissement de la mobi-
2016 à Aubagne, par exemple, avec un important report lité dans l’agglomération générerait des recettes qui com-
modal de la voiture sur les transports collectifs. penseraient largement le manque à gagner car le centre-ville
serait redynamisé.
Mesure sociale en faveur des usagers À titre d’exemple, le rapport final du « grand débat sur la
Plusieurs autorités organisatrices de la mobilité (AOM) transition énergétique », organisé par la métropole nantaise,
subordonnent la gratuité à des conditions d’âge, de res- a aussi remis la question de la gratuité des transports sur la
sources financières ou de statut : seniors, anciens combat- table et en a fait une de ses soixante propositions, malgré
tants, non imposables sur le revenu, demandeurs d’emploi, la perte de recettes.
personnes handicapées, invalides...
Ces mesures de caractère social sont, en général, margi- • Perte des recettes tarifaires
nales et n’induisent qu’une faible perte de recettes, com- Dans une DSP, les tarifs sont « arrêtés » par l’assemblée
pensée par la collectivité en application du contrat de délé- délibérante de la collectivité, alors que la recette correspon-
gation de service public (DSP) ou d’autres conventions dante est encaissée par l’exploitant du réseau, également
spécifiques. chargé de la vente et du contrôle des titres. Le taux de
Les voyageurs sont indiscutablement les grands bénéfi- couverture des dépenses d’exploitation par les recettes tari-
ciaires de la gratuité totale des TCU. faires (ratio R/D) est de l’ordre de 25 % à 30 %.
Rappelons que la loi n° 82-1153 d’orientation des transports En l’occurrence, c’est le conseil municipal ou communautaire
intérieurs (Loti) du 30 décembre 1982 dispose en son de l’AOM qui instaure la gratuité et détermine le mode de
article 1er (code des transports, art. L.1111-1) que « le sys- financement du service public de transport.
tème des transports doit satisfaire les besoins des usagers Lorsque la collectivité renonce à la recette commerciale des
et rendre effectif le droit de tout usager de se déplacer et TC, en dépit de ses contraintes budgétaires et de la baisse
la liberté d’en choisir les moyens ». des dotations de l’État, il ne reste comme ressource finan-
La gratuité garantit pour certaines de ces collectivités le cière que les emprunts et la fiscalité.
libre accès aux transports collectifs plutôt qu’individuels Une autre question se pose : on ne peut plus parler de DSP
mais aussi un gain du pouvoir d’achat pour tous avec l’éco- puisque le risque économique n’existe plus.
nomie des frais de carburant et d’automobile. Elle permet
par ailleurs de sortir de leur isolement les personnes âgées • Compensation par les contribuables
et contribue ainsi à leur maintien à domicile, même dans > Versement transport
les secteurs éloignés du centre-ville. La justification est bien Cette taxe spécifique perçue auprès des employeurs d’au
entendu politique. Ainsi, le maire de Dunkerque avance les moins onze salariés (y compris l’État lui-même, les collecti-
arguments suivants : « nous voulons une vraie révolution vités territoriales et les administrations publiques et parapu-
dans les transports. Non seulement on redistribue du pou- bliques) a, depuis son institution en 1971, largement contri-
voir d’achat, mais on gomme des inégalités pour accéder bué au développement des TCU et reste « la clef de voûte »
plus facilement à l’emploi, aux loisirs. On crée du lien social de leur financement.
et il y a un impact écologique ». Son produit total atteint plus de 7 milliards d’euros par an,
C’est également le respect de ce « droit au transport » que alors que les besoins de financement s’élèvent à 21 milliards.
les maires font valoir lors de la mise en place de la gratuité Il correspond à près de 40 % du budget transport des AOM
totale sur l’ensemble des lignes du réseau. C’est le cas urbaines (c’est donc important), mais il stagne depuis

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f06-35.indd 2 07/03/2018 17:19


N° 217 - Mars 2018

Réf. 06/35
suite
Transports - Circulation - Stationnement

plusieurs années, bien que la grande majorité des réseaux le plus moderne, doté d’équipements à la pointe de la tech-
de province ait appliqué le taux plafond réglementaire (1,8 % nologie ? En l’absence de ressources propres, il sera obligé
ou 2 % pour les communes touristiques). d’emprunter et transférera ainsi ses dépenses sur les géné-
En effet, le VT est assis sur les salaires bruts qui, en ces rations futures.
temps difficiles, n’augmentent que très faiblement. Pourra-t-il investir dans les installations pourtant indispen-
De surcroît, de nombreuses suppressions d’emplois sont à sables, telles que le système d’aide à l’exploitation (SAE) ou
déplorer, voire des délocalisations ou des fermetures d’entre- le système d’aide à l’information (SAI) ?
prises. À défaut, ce seront à la fois l’image du service offert et les
En outre, le législateur oblige les collectivités à exonérer les usagers qui en pâtiront.
organismes reconnus d’utilité publique, à but non lucratif, La collectivité pourra-t-elle, pour sa part, entretenir correc-
dont l’activité est de caractère social et à rembourser les tement les stations, les couloirs réservés aux bus, les niches,
employeurs qui logent ou qui transportent leurs salariés. les aires de retournement et les rues traversées par les véhi-
Pour atténuer la perte de recette, un relèvement des taux cules ? Les aides financières de l’État et des collectivités
pourrait être envisagé, mais une telle mesure serait vivement locales étant très limitées, l’agglomération devra nécessai-
contestée par les employeurs déjà fortement impactés par rement accroître la pression fiscale.
les prélèvements sociaux et fiscaux. Autant d’interrogations qui ne cessent de préoccuper les
habitants contribuables, usagers ou non des transports
> Part acquittée par les contribuables locaux collectifs.
Elle permet de compléter le produit de la taxe VT, afin d’as-
surer à la fois l’équilibre d’exploitation des TCU et le finan- • Report modal critiquable
cement partiel des investissements. Cette contribution est Le report modal voitures-TC se fait, en général, au détriment
inéluctable, mais elle reste généralement réduite en raison des modes de déplacements doux dits écologiques : vélo
de l’existence d’autres services publics à développer (eau, et marche à pied. Il y a donc peu de gain en termes d’envi-
assainissement, ordures ménagères...) et des taux de la ronnement et de santé publique. Comment y remédier ?
pression fiscale déjà élevée par ailleurs. Une solution : appliquer à chaque usager un tarif solidaire
Durant ces dix dernières années, la fiscalité ne représentait basé sur ses revenus, sa faculté contributive au service ;
en moyenne que 18 % consacrés aux transports collectifs l’image de celui-ci serait à nouveau valorisée et les voya-
de province (hors Ile-de-France). En tout état de cause, leur geurs prendraient conscience du prix à payer, du moins en
financement repose sur les contribuables (sociétés et par- partie, par les bénéficiaires. Ce type d’expérimentation
ticuliers) et éventuellement même sur ceux qui n’utilisent pourrait être tenté pendant quelques mois, à l’instar de
pas les transports en commun. Comme pour d’autres ser- celles, pleinement réussies, de Grenoble (Isère), Quimper
vices, il est basé sur la solidarité, l’impôt et la cohésion (Finistère), Rennes (Ille-et-Vilaine) ou Strasbourg (Bas-
sociale. Rhin).

Inconvénients relevés par les opposants Conclusion


• Dévalorisation du service rendu et nombreuses Aucun achat de titres de transport, pas d’oblitération, finis
incivilités les contrôles et éventuellement le paiement d’amendes... les
La valeur et l’image du service rendu sont dégradées, ainsi usagers sont indéniablement les grands gagnants et leur
que le respect des conducteurs et du matériel. Quelques économie est appréciable : plus de 2 000 euros par an pour
arguments développés : une famille de quatre personnes titulaires d’un abonnement.
- « ce qui ne coûte rien ne vaut rien » prétendent certains Certes, le libre accès aux transports permet d’augmenter
usagers, tout en redoutant que l’offre diminue ; sensiblement la fréquentation. Lorsque les contribuables
- en l’absence de contrôles, le nombre des actes de vanda- paient le coût d’exploitation des TC, généralement élevé, à
lisme et des incivilités augmente ; la place des usagers, ceux-ci sont tentés de les emprunter
- il peut arriver que les véhicules deviennent le refuge de plus souvent, même pour des trajets très courts, auparavant
sans-abri, susceptibles d’importuner les autres voyageurs ; effectués à pied ou à vélo.
- chacun fait ce qu’il veut si l’indiscipline et les actes de Mais, il ne suffit pas d’instaurer la gratuité des transports
malveillance ne sont plus sanctionnés. collectifs pour les rendre d’office plus attractifs. Une offre
renforcée, la ponctualité, la sécurité et le confort des dépla-
• Entretien et remplacement des véhicules : cements doivent être assurés pour que les TC constituent
des investissements réduits une alternative crédible aux voitures. Force est de constater
Et l’état des véhicules ? Faute de moyens financiers suffi- que tel n’est pas le cas lorsque les bus sont bondés, ne
sants, seront-ils régulièrement entretenus et remplacés en respectent pas les horaires et quand les incivilités sont
cas de kilométrage élevé et de réparations fréquentes ? fréquentes.
L’exploitant sera-t-il en capacité d’acheter le matériel roulant À l’heure où la taxe d’habitation sera progressivement

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f06-35.indd 3 07/03/2018 17:19


Transports - Circulation - Stationnement

supprimée et où les dotations de l’État sont en baisse, est-il Collectivités ayant instauré la gratuité
cohérent pour une collectivité territoriale de se priver des totale des TCU
recettes tarifaires des transports collectifs ?
Nom Population
L’avenir dira si les expérimentations engagées seront
concluantes et si d’autres agglomérations plus importantes Arcachon (Gironde) 10 470
accorderont aussi la gratuité totale sur leur réseau. Mais les Arras (Pas-de-Calais) 40 970
arguments des partisans et des opposants risquent de ne Aubagne (Bouches-du-Rhône 45 100
pas évoluer.
Notons à ce sujet cette remarque pleine de bon sens d’une Bar-le-Duc (Meuse) 19 410
personne âgée, captive des TC, « je veux bien payer mon Calais (Pas-de-Calais) 72 520
abonnement si les fréquences de passage sont satisfai- Castres (Tarn) 82 850
santes et si la fiabilité et la sécurité sont garanties ».
Châteaudun (Eure-et-Loir) 13 200
Châteauroux (Indre) 76 400
Compiègne (Oise) 74 000
Figeac (Lot) 13 620
Gap (Hautes-Alpes) 40 470
Issoudun (Indre) 22 980
Libourne (Gironde) 24 390
Manosque (Alpes-de-Haute- 22 900
Provence)
Muret (Haute-Garonne) 71 860
Niort (Deux-Sèvres) 149 200
Noyon (Oise) 14 170
Porto-Vecchio (Corse) 11 620
Senlis (Oise) 16 950
Vitré (Ille-et-Vilaine) 64 850
Sources : Wikipédia

Retrouvez les archives en ligne des Fiches pratiques techniques sur www.technicites.fr

FPTECH217f06-35.indd 4 07/03/2018 17:19


Offres d’emploi

La Ville de
Phalsbourg

2420295-DJ
La Ville de Bois-Colombes Moselle
5 023 habitants
(Hauts-de-Seine) Recrute

Un Responsable des Ateliers


PROFIL
Municipaux h/f
(Technicien)
recrute

Un Responsable des Travaux d’Entretien


Sous l’autorité hiérarchique du Directeur Général des Services
vous dirigerez, coordonnerez et animerez l’ensemble des services
techniques.
et d’Exploitation de la Voirie h/f Missions principales :
• assurer le pilotage, la coordination et l’animation des différentes
Cadre d’emploi des Techniciens ou des Ingénieurs activités des Ateliers Municipaux (bâtiment, infrastructures voirie,
Située au nord des Hauts-de-Seine, la Ville de Bois-Colombes bénéƤcie d’un cadre urbain très agréable et d’une position géographique enviable. Idéalement propreté urbaine, espaces-verts, atelier mécanique)
située, à proximité du quartier de la Défense et à 7 mn de la Gare St Lazare à Paris, Bois-Colombes est également desservie par plusieurs Gares SNCF, des lignes • manager les équipes
de bus RATP et les autoroutes A 86 et A 15. Ses 29 000 habitants bénéƤcient d’une grande qualité de vie en première couronne, grâce à un renouvellement urbain
continu et maîtrisé, à la mise en valeur du patrimoine existant (notamment son tissu pavillonnaire). Ville en constante évolution par des projets phares, tels que • planifier, coordonner et suivre les travaux effectués en régie
la création d’espaces publics qualitatifs dans les zones d’aménagement, et dans le cadre du Grand Paris Express avec la création de deux gares sur la ligne 15 • proposer et mettre en œuvre des choix de modes de gestion et
Ouest qui viendront à terme encore mieux desservir la Ville. Dans ce cadre, vous contrôlerez la bonne exécution des travaux d’entretien et d’exploitation de la d’acquisition adaptés
voirie. Vous encadrerez l’agent de maîtrise en charge de la régie voirie et du suivi des travaux des concessionnaires et les ouvriers d’entretien voirie et réseaux.
• participer à l’élaboration du budget dans les domaines en charge et
MISSIONS : Sous l’autorité du chef de service voirie au sein de la Direction de l’Environnement : • PlaniƤer et coordonner les chantiers réalisés en régie suivi de son exécution
ou les interventions d’exploitation de la voirie par des entreprises pour le compte de la Ville ou de tiers (concessionnaires, aménageurs et promoteurs)
• Suivre sur leurs divers aspects les études et les travaux du Grand Paris Express (Gare de Bois-Colombes et de Bécon-les-Bruyères) • Encadrer ses équipes, • suivre les petits travaux sur le domaine public (entreprises de voirie et
veiller à la bonne exécution des tâches techniques réalisées par la régie • Contrôler la qualité et le respect des délais d’exécution des interventions • Valider concessionnaires de réseaux)
techniquement les interventions de son service • Transmettre des informations à la population, aux services municipaux et aux partenaires • Rédiger des • Bonne connaissance des espaces verts souhaitée. Intéressé par la
comptes rendus assurer le suivi administratif des chantiers • Participer à des études VRD et à l’élaboration des marchés du secteur • Préparer le budget de gestion raisonnée des espaces verts et le développement durable
son secteur, suivre son exécution et élaborer les documents relatifs • Organiser les chantiers dans le respect de la réglementation en vigueur • DéƤnir les
besoins du service, passer les commandes • Eơectuer les missions de surveillance pour repérer les désordres, pannes et dysfonctionnements relatifs à la voirie, en général
l’assainissement, l’éclairage public, la signalisation et le mobilier urbain • Donner des instructions immédiates pour éviter l’aggravation d’une situation constatée Profil recherché : • formation supérieure Bac +3 ou technicien
• Alimenter les indicateurs d’activité et l’inventaire du patrimoine.
• aptitude au management • qualités relationnelles et d’animation
PROFIL : • Vous connaissez la réglementation et les techniques applicables à l’activité • Votre expériences réussie en tant qu’encadrant des fonctions de contrôle
de travaux d’entretien et d’exploitation, vous a permis de démontrer vos capacités à encadrer des équipes techniques, ainsi que vos compétences dans la conduite
• polyvalence • rigueur • capacité d’autonomie et de méthodologie
de chantier de voirie et l’application des règlements et procédures • Reconnu pour vos qualités relationnelles et votre dynamisme, vous savez vous montrer réac- • capacité d’anticipation • Expérience sur poste similaire.
tif et force de proposition • Vous savez travailler dans des délais contraints en gérant les priorités • Vous connaissez l’environnement juridique des collectivités
et maîtrisez parfaitement les techniques de la conduite de projet en VRD et génie civil • Doté du sens du service public, vous avez le goût du travail en équipe et
Vu astreinte de service le lieu de résidence privée sera Phalsbourg ou
vous savez mobiliser les diơérents partenaires • Votre rigueur, votre sens de l’organisation et votre disponibilité sont autant d’atouts qui vous permettrons de très proches environs. Pratique informatique souhaitée. Permis B exigé.
mener à bien vos missions • Permis B indispensable.
Rémunération : statuaire + régime indemnitaire

419600-CHM
Poste à pourvoir dès que possible
Temps complet (35 h 00)
Merci de faire parvenir votre candidature ( CV + lettre de motivation ), à l’attention de Monsieur le Maire,
Mairie de Bois-Colombes, 15, rue Charles Duƪos, 92270 Bois-Colombes Cedex Pour postuler, envoyer lettre de motivation manuscrite,
drh@bois-colombes.com CV avec photo à : M. le Maire - Commune de Phalsbourg
Hôtel de ville - 57370 PHALSBOURG

La ville de Savigny-sur-Orge recrute pour ses Services techniques, Division architecture, un

Responsable maintenance bâtiments et MAIRIE DE PARIS


opérations investissement (h/f) recrute par concours interne
Cadre d’emploi : Technicien
Sous l’autorité du Responsable architecture / bâtiment, vous devez :• Etudier, chiffrer
et assurer le suivi de toutes les opérations (tous corps d’état) de maintenance des
3 Élèves ingénieur·e·s
bâtiments communaux et des dépannages par entreprises• Faire le lien entre les Services
Techniques et le Centre Technique Municipal pour la gestion des réparations ne pouvant
des travaux
pas être réalisées en régie • Etudier, piloter, coordonner et réceptionner des travaux
(tous corps d’état) de réhabilitation ou neufs de moyenne importance et ponctuellement Le concours est ouvert aux fonctionnaires,
des travaux lourds de réhabilitation • Rédiger les pièces marché DCE, tous corps d’état militaires ou agent·es non titulaires de
• Gérer les interventions et planifier les réparations urgentes non prévues au budget Essonne – 38 000 hab. droit public justifiant de 3 a nnées de
(ex : remplacement et/ou réparation d’équipements en chaufferies, d’installations
électriques, de ballons d’eau chaude, d’éléments de serrurerie et/ou menuiserie, etc…) services publics au 1er janvier 2018.
• Suivre la levée des prescriptions mentionnées par les organismes de contrôle sur les conformités gaz et électriques,
ou relatives aux installations de sécurité incendie • Gérer tous les contrats de maintenance des bâtiments de la ville,
y compris jeux d’enfants, installations de chauffage et d’ECS, alarmes anti-intrusion et incendie, etc… (environ 35
contrats) • Préparer et suivre les budgets (environ 600 000 € annuels en fonctionnement, en investissement selon Inscriptions du 5 au 30 mars 2018
vote du budget), y compris gestion de la facturation • Gérer les travaux dans les logements et états des lieux (environ
60 logements concernés) • Participer en tant que membre de la commission communale de sécurité aux commissions Dossier d’inscription à retirer à l’accueil
organisées sur la ville • Gérer les tâches administratives : marchés publics, établissement de tableaux de bords divers, de l’École des Ingénieur·e·s de la Ville de
suivi et rédaction des courriers et mails, classement, etc… • Remplacer le responsable du CTM pendant ses congés. Paris (EIVP), 80 rue Rébeval, 75019 PARIS
ou à demander par voie postale en
De formation BTS/DUT Bâtiment ou justifiant de toutes expériences/formations équivalentes, vous possédez de bonnes
connaissances techniques en bâtiment (tous corps d’état), réglementation ERP, réglementation des Marchés Publics joignant obligatoirement une enveloppe
et avez une culture territoriale. Réactif et autonome, vous faites preuve d’une grande disponibilité y compris hors format A4 libellée à vos nom et adresse et
horaires ouvrables et week-end (nombreux appels téléphoniques concernant des pannes diverses sur les bâtiments), affranchie au tarif en vigueur pour 250g.
de discernement et du sens des responsabilités sur les décisions à prendre en urgence. Vous maîtrisez la conduite de Il pourra également être téléchargé sur le
projet, la lecture de plans et les outils informatiques (Word, Excel, Ciril). Permis de conduire B obligatoire. site de l’EIVP www.eivp-paris.fr.
- Horaires : 36 heures réparties sur 4,5 jours Épreuves à partir du 14 mai 2018
Essonne – 37 000 habitants

Merci d’adresser lettre manuscrite et CV à Monsieur le Maire, Hôtel de Ville, DRH, 48 avenue Charles de Gaulle,
91600 Savigny-sur-Orge ou par mail à : recrutement@savigny.org
www.savigny.org
www.paris.fr

FPTECH217-News.indd 2 07/03/2018 17:17


Offres d’emploi

LA VILLE
4132 habitants DE SAINT Mensuel édité par TERRITORIAL, SAS au capital de
1 259 907 euros, siège social : Antony Parc 2, 10 place
(140 agents) CLAUDE du Général de Gaulle, La Croix de Berny, BP 20156, 92186
labélisée 4 fleurs RECRUTE par voie Antony Cedex, Bureaux : Espace Cévé - 58 cours
statutaire ou contractuelle Becquart Castelbon, 38500 Voiron.
LOIRET Site internet : www.territorial.fr
Un DIRECTEUR RCS NANTERRE 404 926 958

UN DIRECTEUR
recrute
DES SERVICES N° SIRET 404 926 958 00020
N° TVA intracommunautaire FR 28 404 926 958
TECHNIQUES h/f
DES SERVICES TECHNIQUES H/F
Code APE : 5813Z
Commission paritaire : n° 1217F88410 • ISSN : 1278-6179
Cadre d’emplois : INGENIEUR TERRITORIAL Dépôt légal : à parution
Missions : Placé sous l’autorité de la Directrice Générale RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial - Code banque :
Cadre d’emploi des ingénieurs ou 30066 - Code guichet : 10949
des Services : • Direction et animation du Service Technique
techniciens territoriaux (90 agents), coordination des actions du service (8 pôles N° compte : 00020062001 - Clé RIB : 26
34 agents + 2 apprentis répartis d’intervention dont une régie d’électricité) • Pilotage en IBAN : FR76 3006 6109 4900 0200 6200 126
collaboration avec la direction et le chef de projet de BIC (Bank identifier code) : CMCIFRPP
Placé sous l’autorité du Directeur Général des Services,
vous assurez les missions suivantes : plusieurs projets structurants (requalification centre-ville, Principal actionnaire : Info Services Holding
programmation urbaine, création d’une cuisine centrale de Présidente et directrice de la publication : Isabelle André
Missions : Assister et accompagner les élus et la direction
générale dans la définition des orientations stratégiques et 2 400 repas jour…) • Etude, préparation, coordination et • Directeur des rédactions : Guillaume Doyen
la mise en œuvre de la programmation pluriannuelle contrôle des travaux confiés à des entreprises ou réalisés en
RÉDACTION
d’investissements. • Élaborer et conduire l’ensemble des régie (maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre), autres que
Chef de service : Noélie Coudurier • Coordination édito-
dossiers techniques de la collectivité. • Diriger, coordonner structurants • Coordination et supervision du service de riale : Joël Graindorge (DGST) • A collaboré à ce numéro,
et animer l’ensemble des services techniques (bâtiments, l’urbanisme opérationnel, gestion de l’urbanisme Clément Cygler.
évènementiel, entretien, espaces verts et administratif). réglementaire et du droit d’occupation des sols (service
• Impulser et superviser la mise en œuvre des projets instructeur) dont la révision en cours du PLU (SCOT RÉALISATION
stratégiques en les traduisant en projet de services. approuvé) • Coordination et supervision du service du Rédacteur en chef technique : Laurent Brugièregarde •
• Élaborer et respecter les enveloppes financières, les Maquette : Xavier Pau • Première secrétaire de rédac-
patrimoine foncier • Préparation et gestion du budget des
règles de commande publique • Maintenir le label « villes tion : Véronique Garcia • Chef de fabrication : Hervé
et villages fleuris « 4 fleurs, la gestion des espaces et la Services Techniques (Fonctionnements : 1,350 M -
Charras.
préservation de l’environnement. • Élaborer et suivre la Investissements : 3,330 M) • En collaboration avec la
politique de développement durable • Participer à la Directrice Générale des Services et le Directeur des DIFFUSION
politique de développement et d’urbanisme opérationnel Ressources Humaines, réflexion sur la réorganisation partielle Directeur de la diffusion : Guillaume de Corbière
de la commune en binôme avec le DGS (PLU, ZAC,…) du service (optimisation des emplois et des compétences / Responsable de diffusion : Valérie Friedel
Profil : • De formation supérieure dans le domaine volet santé et sécurité au travail…). EMPLOI ET ANNONCES CLASSÉES (01 79 06...)
technique, vous possédez une parfaite connaissance de Profil : • Parfaite connaissance des compétences et de Directeur commercial : Clément Suplice (73 65).
l’environnement territorial (technique, juridique, l’environnement d’une Collectivité Territoriale • Aptitude Directeur des opérations : Christian Fehr (73 71).
administratif ) et de l’ensemble des procédures au management et à la conduite du changement • Parfaite Equipe commerciale : Anne Vignier (73 72),
réglementaires applicables aux collectivités locales Guillaume Lebre (74 51).
maîtrise de la conduite de projets • Connaissance et / ou
(travaux, environnement, marchés publics, urbanisme, Directeurs de clientèle : Laurence Le Roy (73 68),
hygiène et sécurité, ….). Expérience similaire appréciée. for te sensibilisation à l’urbanisme prévisionnelle et
Mira Marchard (73 69).
Capacités d’encadrement, de management. Bonnes opérationnelle, dont l’urbanisme de projets • Disponibilité,
connaissances techniques et réglementaires avec maîtrise aptitudes à la médiation, fort sens relationnel • Maîtrise de PUBLICITÉ : Gilles Dubois, directeur de clientèle,
de la conduite d’opérations d’aménagement et de l’outil informatique • Expérience dans un poste similaire 01 79 06 79 67 ou 06 67 15 78 67, Géraldine Besson,
construction (maîtrise d’ouvrage). Solides connaissances vivement recommandée. chargée de développement, 04 76 93 12 34,
en matière budgétaire. Parfaite maîtrise de l’outil 06 74 78 65 55, ou 04 76 65 87 24
informatique (bureautique, Autocad, ATAL…). Rémunération : statutaire, régime indemnitaire, prime
de fin d’année, tickets restaurant, par ticipation de ABONNEMENT
Disponibilité, qualités relationnelles, sens de l’organisation Abonnement administratif et sociétés privées (1 an) :
et sérieux l’employeur à la prévoyance, adhésion au COS
125 euros par an • Abonnement personnel  (1 an) :
Rémunération : Statutaire + Régime indemnitaire POSTE A POURVOIR LE PLUS 79 euros par an • Prix de vente au numéro : 13 euros •
(RIFSEEP) + Prime+ CNAS. RAPIDEMENT POSSIBLE 10 numéros par an
Poste à pourvoir de suite Tél. : 04 76 65 93 78 - Fax : 04 76 05 01 63
Renseignements : DRH, Tél. 03 84 41 42 84
420954-DJ

Adresser lettre de candidature et CV à : Candidature et curriculum vitae à transmettre avant


IMPRESSION
Monsieur le Maire d’Ormes le 27 avril 2018 : Monsieur le Maire de Saint-Claude Imprimerie du Pont-de-Claix, ZAE Les Bauches, 9 chemin
410510-DJ

de la Plaine, 38460 Claix • Origine du papier : Finlande. Ce


147 rue Nationale - 45140 ORMES Direction des Ressources Humaines
Hôtel de Ville - 32, rue du Pré - BP 123 papier provient de forêts gérées durablement et ne contient
Contact : Bruno SOLON, DGS : 02.38.70.85.22 pas de fibres recyclées. Certification : PEFC. Impact sur
39206 SAINT-CLAUDE Cedex
l’eau (P tot) : 0,013kg/tonne.


Bulletin d’abonnement PZ169683

À renvoyer à : TERRITORIAL SAS - 58 cours Becquart-Castelbon - CS 40215 - 38516 Voiron Cedex - Tél. : 04 76 65 93 78 - Fax : 04 76 05 01 63
abonnement@territorial.fr
Oui, je souhaite m’abonner, pour une durée d’un an, aux Fiches pratiques techniques (soit 10 numéros)
■ Abonnement personnel (chèque joint) : 79 € TTC
Je bénéficie de la réception des Fiches pratiques techniques tous les mois au format papier + de la version numérique des fiches consultable en ligne
■ Abonnement administratif : 239 € TTC (règlement par chèque bancaire ou mandat administratif après réception de la facture)
Je bénéficie de la réception des Fiches pratiques techniques tous les mois au format papier et numérique + du magazine Techni.cités
au format numérique une fois par mois + de l’accès à l’intégralité des contenus et services en ligne du Club Techni.cités.
Participation aux frais d’expédition en sus pour les DOM-TOM et l’étranger : 10 € par an.
Tarifs valables jusqu’au 31/10/2018

Nom : ............................................................................................................ Prénom :.................................................................................................


Collectivité : ...................................................................................................................................................................................................................
Adresse : ........................................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................................................
Code postal : ................................. Ville : ........................................................ Tél. (obligatoire) : ................................... Fax : .....................................

E-mail (obligatoire) : ............................................................................ Date, cachet, signature :

Règlement en faveur de TERRITORIAL SAS - RIB : RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial - Code banque : 30066 - Code guichet : 10949 - N° compte : 00020062001 - Clé RIB : 26
IBAN : FR76 3006 6109 4900 0200 6200 126 - BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP - N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : 5813Z

FPTECH217-News.indd 3 07/03/2018 17:17