Vous êtes sur la page 1sur 18

gnitif

Le cognitif
Moteur de la
transformation digitale

Épisode 3
IoT + Cognitif : le carburant pour
alimenter vos services digitaux
Serge Bonnaud et Christophe Didier
Remerciements

Remerciements à Hadjare Zerrad,


Pascal Vaucouleurs, Mihaela Corbeanu
pour la qualité de leurs relectures
approfondies et leur soutien tout au long
de la rédaction de ce livre blanc.
Biographie des auteurs

Serge Christophe
Bonnaud Didier

I ngénieur diplômé de
l’Epita et licencié en
mathématiques, Serge
I ngénieur
diplômé de
l’Epita et titulaire
Bonnaud a travaillé dans d’un MBA de
le domaine de l’ingénierie Warwick Business
système pour la Défense School, Christophe
(système d’armes tactique Didier a travaillé
marine). Il a ainsi occupé dans les systèmes
différents postes chez d’information
des éditeurs de logiciel dont Verilog, IDE, militaires, les systèmes de santé des hôpitaux
Thomson Software Product et Rational de Paris, l’aéronautique avec le programme
Software Corporation. Il a été impliqué sur des A380, les villes intelligentes sur les projets
projets dans le domaine de l’industrie de la Smarter Cities (Montpellier, Nice, Lille) et l’IoT
santé, avec le développement de systèmes (Internet of Things) en particulier pour les
d’analyse biologique de données médicales ou transports, la sécurité et l’énergie.
l’optimisation de programmes multimédia.
Il a été SME (Subject Matter Expert) pour
Serge a rejoint IBM en 2004 ou il a occupé des les projets d’intégration complexe, porteur
fonctions de Market Manager sur les solutions d’Offres et manager de practices de conseil
de production informatique puis Software en processus d’entreprise encadrant jusqu’à
Architect sur l’Afrique du Nord (IBM Maroc, 40 personnes. Après 20 ans dans le conseil
Algérie, Tunisie). en France et au UK, présent chez IBM
depuis 2000, il a rejoint en 2014 les équipes
Il a intégré en 2016 l’équipe IBM Industrie techniques d’avant-vente en tant que Technical
Europe ou en tant qu’architecte il travaille sur Director IoT, Mobile et Smarter Cities pour IBM
des projets de type Industrie 4.0 France.

LinkedIn LinkedIn
www.linkedin.com/in/serge-bonnaud-97b1527 www.linkedin.com/in/christophe-didier-bb9b425

Twitter Twitter
@serge_bonnaud @ChristofDidier

3
4
Préambule épisode 3

L e précédent épisode de la série « De l’IoT


au cognitif : le moteur de la transformation
digitale » a permis de découvrir les bonnes
pratiques pour transformer la donnée brute en
donnée valorisée et assurer la meilleure qualité
possible.

Dans ce dernier épisode, les principes du


cognitif, combinaison de techniques issues de
l’Intelligence Artificielle et de l’apprentissage
automatique, vont être exposés de manière
didactique et illustrés par des exemples.

Vous apprendrez à reconnaitre ce qu’est un cas


d’usage favorable pour le cognitif et comment
un tel système fonctionne et s’intègre au
quotidien dans des activités industrielles.

Enfin, nous établirons un lien avec l’internet des


objets et l’internet des services et expliquerons
en quoi le cognitif est un réel moteur pour la
transformation digitale des entreprises.

5
L’apport du cognitif dans
la transformation
digitale

Nous pensons que les années à venir seront passionnantes en raison de


l’émergence des approches cognitives, un type de traitement analytique
particulier. Mais posons-nous la question de savoir ce qu’est le cognitif et
pourquoi cette approche émerge actuellement.

Introduction «  Pour exploiter et valoriser


les données non structurées,
N ous avons déjà souligné que la quantité

 »
de données à gérer pour une entreprise l’analyse cognitive nous
ne cesse de s’accroître et de s’étendre à raison semble essentielle.
d’un facteur 10 tous les 5 ans. Les données non
structurées (.i.e. « dark data ») représentent plus Elle peut être combinée avec un projet de type
de 80 % de toutes les données générées de nos IoT (Internet Of Things) et/ou Big DATA dans une
jours sur la planète. même situation, l’IoT apportant ainsi les nouvelles
données, le Big Data les capacités de traitement
Ces dernières représenteront 93 % de toutes les pour de grands volumes de données, et enfin
données produites en 2020. Il est dorénavant le cognitif, les modèles d’apprentissage et les
certain que les entreprises qui arriveront à analyser aspects conversationnels entre l’homme et la
toutes ces données posséderont un avantage machine. Nous tenons à souligner que le but des
significatif par rapport à leurs concurrentes, en approches cognitives n’est pas de remplacer
particulier dans le domaine industriel. l’humain, mais plutôt de l’assister dans son

Figure 1 - Informatique Cognitive

6
processus de réflexion et de prise de décision. des éléments de réponse en associant les
Le cognitif permet tout d’abord de comprendre données d’entrées, qui subissent une série de
la sémantique d’un domaine d’expertise donné, transformations, à des catégories en sortie avec
et cela en se basant sur une modélisation du un score de probabilité associé. Ce comportement
domaine (thesaurus, ontologie, graphe de est relativement similaire à la manière de travailler
connaissance) et des algorithmes de type d’un médecin : les phases de diagnostic,
graphes et réseaux neuronaux. prescription, évaluation du traitement... »

«  En conséquence, nous
pouvons énoncer que le
En comprenant intimement le sens d’une situation
à travers par exemple une image, un flux vidéo, un
flux de réseau social, un discours oral ou un texte
cognitif représente la capacité écrit, il devient ainsi possible de répondre à des
d’un système à apprendre, questions et de prendre une décision adaptée en
temps réel et en contexte.
classifier l’information,
émettre des hypothèses, En ce qui concerne IBM, les services cognitifs
les évaluer et suggérer des de la famille Watson permettent de comprendre

 »
actions à la manière d’un des comportements, des situations, de percevoir
le sens et le contexte des choses, en se basant
expert humain. sur des techniques d’analyse sémantique de
l’information, d’apprentissage (Machine Learning),
Historiquement parlant, le cognitif se réfère à des
de graphes de connaissance et d’algorithmes à
principes issus de l’intelligence artificielle, des
base de réseaux neuronaux (.i.e. Deep Learning).
réseaux neuronaux, élaborés avec une approche
mathématique dans les années 1949-1990.
L’idée d’un système cognitif est de proposer
une liste de réponses possibles à des questions
« Un système cognitif doit être vu ainsi comme
posées par un humain, en général en langage
une sorte de prescripteur. D’une certaine
naturel (questions ouvertes).
manière, il fournit, après avoir compris la question,

Figure 2 - Les principes du cognitif en 3 étapes

7
Ces questions porteront sur un domaine de confiance à chaque réponse ainsi que les éléments
connaissances et d’expertise qui aura au de preuve ayant permis d’aboutir à ce score.
préalable été modélisé sous la forme d’un corpus Puis au fur et à mesure de l’apprentissage
de connaissance. (supervisé ou non), le système devient plus précis
et pertinent sur les réponses à fournir : on dit dans
Ces réponses sont catégorisées avec un score de ce cas que le système « apprend ».
probabilité associé. Aux réponses sont associées
les preuves (hypothèses) ayant amené à classer la Les corpus de connaissances sont importants
réponse dans une catégorie particulière (une même dans le succès de l’analyse / des projets d’analyse
question peut ainsi donner lieu à plusieurs réponses cognitive. Ils sont associés à des domaines et
chacune avec des probabilités différentes). s’enrichissent par l’analyse de nouveaux contenus,

« 
permettant d’accélérer eux aussi l’apprentissage
Dans l’apprentissage (dictionnaire des concepts et de la sémantique des
relations ou graphe de connaissance).
supervisé, le système apprend
à partir d’exemples fournis à L’apprentissage est particulièrement important et
l’avance et produit des règles demande du temps dans la pratique.

qui lui permettent de classifier


Dans le cas d’images à catégoriser par exemple,

 »
les échantillons dans il faut en effet indiquer au graphe et au réseau
différentes catégories. neuronal les caractéristiques de l’objet présenté et
également ce qu’il n’est pas (exemples : variétés
Dans un système non-supervisé, le système de plantes en botaniques et sous-espèces,
sépare les données en catégories (cluster) personnes de type enfant ou adulte, carrosserie
de manière automatique, en se basant sur les rayée ou non rayée, camion ou voiture...).
similarités et différences. Il produit ainsi des
groupes distincts (catégories). L’analyse de ces Les résultats des actions permettent au modèle
groupes permet de comprendre le comportement d’apprendre par une boucle de retour, de revoir
des éléments se rapportant à ces données. ainsi les hypothèses et [de] recalculer les scores
En sortie, le système cognitif associe un score de de probabilité. À noter que très souvent la

Figure 3 - Fonctionnement d’un système cognitif

8
décision ultime, basée sur les recommandations 3. Utilisent les techniques de Machine Learning et
du système, revient à l’humain. Deep Machine Learning et s’améliorent avec le
temps par l’apprentissage et le renforcement.
À ce titre, le système cognitif se veut plutôt
être un assistant conversationnel capable de 4. Sont conçus pour augmenter les capacités
comprendre un contexte et une situation afin de l’humain et non le remplacer. Ils aident à
d’apporter le meilleur conseil. prendre des décisions et se concrétisent par
une application de type assistant personnel ou
En résumé, les systèmes cognitifs : un chat bot. Cette assistance augmentée doit
cependant s’inscrire dans un processus global
1. Peuvent lire des textes, des images et et une réflexion doit avoir lieu pour assurer une
comprendre le langage naturel parlé ou cohérence avec les activités humaines courantes.
écrit. Ils sont capables de supporter une
conversation et comprendre le sens des La principale différence avec un système
réponses ou des questions posées. classique est que ce dernier s’appuie sur des
données dites structurées et suit des règles
2. Sont d’une certaine manière capable de déterministes afin de toujours produire le même
raisonner et comprendre la sémantique d’un type de résultat.
domaine (graphe de connaissances, concepts,
catégories, sémantiques des relations, En revanche, un système cognitif apprend par
métadonnées des relations, parcours de l’usage et ne se programme donc pas comme un
graphe). système classique.

9
Identifier un cas d’usage pour 3. Il y a une interaction en langage naturel et une
conversation cohérente dans le temps avec
l’analyse cognitive
prise en compte des réponses précédentes.

U n cas d’usage cognitif rassemble en général


plusieurs des raisons énumérées ci-
4. La logique de dialogue amène à lister des
preuves et des hypothèses pour justifier les
dessous :
propositions faites par le système cognitif.

1. Le corpus de données non structurées et 5. Le domaine est porteur de beaucoup


hétérogènes est important. d’expertise et savoir-faire.

2. Un grand volume de données doit être traité en 6. Il y a un besoin d’amélioration continue par
temps réel. l’apprentissage.

Figure 4 - Services cognitifs de la famille IBM Watson

Figure 5 - Reconnaissance d’image

10
Exemples de services cognitifs On peut citer également le service d’analyse
intelligente de vidéo (IBM Intelligent Video

I BM Watson Personality Insights est un Analytics) qui permet de classifier des images ou
service qui permet de comprendre les traits d’identifier des situations, des personnes ou des
de caractère d’une personne, ses besoins, ses objets dans des flux vidéos.
valeurs, sentiments ou état d’esprit...
Ce service est adapté pour couvrir la gestion du
Le service extrait un ensemble de traits sociaux trafic routier avec l’analyse en temps réel de flux
en analysant la manière dont une personne provenant de plus de 1000 caméras ou l’analyse
communique (voir figure 5). d’imagerie médicale en haute définition.

Parmi les autres services cognitifs offerts par


IBM Watson, on peut également citer le service
IBM Watson Dialog pour créer des applications
« Dans les exemples cités,
on perçoit la complémentarité
capables de comprendre une conversation en intime du cognitif avec l’homme.
langage naturel et proposer des réponses. En effet dans l’interaction,
Pour les cas d’usage liés à la voiture autonome
l’information est traitée comme
ou à la navigation avancée, les assistants elle est émise (voie, texte,
conversationnels de type cognitifs (chat bot, son) et interprétée dans son
bot...) sont particulièrement intéressants et font

 »
l’objet d’études préalables chez de nombreux
contexte à la manière dont le
constructeurs automobiles et équipementiers. cerveau humain le ferait.

Une partie du logiciel peut être embarquée Ces assistants, au-delà de l’analyse massive,
(service temps réel, traitement de données...) apprennent en permanence et ont la capacité de créer
et une autre partie déployée au niveau du des « patterns », des analogies, des corrélations, des
Cloud (consolidation, analytiques globaux, rapprochements au service de l’expert qui doit se
multicorrélation véhicules...). concentrer sur la validation et la prise de décision in fine.

Figure 6 - Exemple : le service Personality Insights

11
On parle ici en fait d’assistant cognitif ou d’informations à intégrer par un spécialiste en
d’intelligence augmentée. Ces solutions n’ont pas cancérologie qui doit consulter toutes les études
vocation à remplacer l’humain, mais au contraire à et thèses qui sont publiées.
soutenir la décision de l’expert humain.

« 
Un système cognitif comprenant le langage
Aujourd’hui, nous utilisons naturel peut devenir un sérieux allié pour l’expert,
en notifiant des situations, des tendances, des
volontiers un tableur et
faits, des solutions analogues et existantes
pourtant tout le monde est identifiées ou corrélées depuis un corpus
conscient que ce n’est pas le documentaire.
tableur qui prend la décision,
Ces retours font la synthèse entre la
mais bien celui qui s’en sert et compréhension du langage naturel, la sémantique

 »
en capte des résultats avant d’un domaine, les probabilités d’analogie et la
de statuer. « montée en charge » des traitements.

D’ici peu, les solutions cognitives vont se placer De cette manière, il est fort probable que
dans la continuité des bouliers, calculettes l’humain puisse tirer parti de la complémentarité
et autres tableurs. Cela paraît assez évident des services apportés par ces systèmes
dès aujourd’hui lorsque l’on voit la quantité cognitifs.

Figure 7 - Reconnaissance de situations dans des flux vidéo

12
Conclusion ces transformations qui bouleversent nos modes
de penser, de vivre et d’interagir, les plateformes

L’ Internet des Objets (IoT) est un sujet jouent un rôle fondamental comme vu tout au
passionnant apporteur de valeur et long de ce document. Après avoir été Big Data,
d’innovation, se situant à la croisée des chemins entre Analytiques, IoT, elles deviennent dorénavant
la connectivité, les télécommunications, le Big Data, cognitives. Certes, ces transformations digitales
l’analytique et la mobilité. L’IoT est devenu, comme le peuvent être inquiétantes, car chacun doit trouver
Big Data, un sujet mature et beaucoup d’entreprises sa place au sein de cet écosystème en évolution et
ont lancé des projets de production en sélectionnant effervescence constantes. Mais en même temps,
une ou plusieurs plateformes pour commercialiser et c’est aussi une source d’opportunités extraordinaires
opérer leur catalogue de services digitaux. de par la création de nouveaux métiers, de
nouvelles manières d’enseigner, d’apprendre,
Comme expliqué dans ce document les plateformes d’interagir, de travailler, de vendre, de consommer,
sont stratégiques. Elles ne doivent plus être tout simplement de vivre peut-être différemment.
considérées comme de simples espaces de
stockage couplés à moteur de recherche. Elles
intègrent dorénavant des capacités de connectivité
«  À chacun d’entre-nous de
faire sa propre transformation.  »
couplées à des analytiques avancées et à du
Machine Learning. En parallèle à la recherche de À titre d’exemple, les projets IoT ont permis
plateformes, les entreprises lancent sur leur marché l’émergence de nouveaux rôles tels que les
de nouveaux produits qui intègrent pour certains des Data Scientist, Data Analyst et Business Analyst,
capacités d’intelligence artificielle, leur permettant de travaillant en mode collaboratif et agile au sein
percevoir l’environnement, analyser les informations et d’incubateurs (Data Laboratory) et conjointement
réaliser des tâches ou effectuer un raisonnement. avec les responsables marketing et les équipes
de réalisation.
Ces deux sujets, objet intelligent et services
digitaux, sont liés par l’intermédiaire de la Comme évoqué tout au long de cet article, l’IoT
plateforme qui en assure le bon fonctionnement et le cognitif seront porteurs de croissance pour
et la commercialisation. En synthèse, les choses l’économie en facilitant l’émergence de nouveaux
pourraient se résumer à l’aide de la figure ci- Business Model, la création de valeur, l’incubation
dessous, à savoir que l’internet des objets rejoint d’idées et la naissance de startups de plus en
dorénavant l’internet des services. Les nouveaux plus surprenantes et innovantes. Les modes de
« Business Models » basés sur les services digitaux consommation changent et vont profondément
et les objets connectés intelligents forcent ainsi à impacter le comportement de chacun d’entre nous.
repenser l’outil de production et de distribution, Ils vont transformer l’économie traditionnelle basée
amenant à engager de vraies transformations sur la notion de bien, en économie du service et de
digitales (industrie 4.0, usine numérique). Dans la donnée pour de nombreuses décennies.

Figure 8 - Lien entre IoT et Internet des Services

Industrial companies
need to play a major role
in this world while
ECONOMY, CULTURE, leveraging affectively
PUBLIC SERVICES, ETC. INTERNET OF SERVICES this one INTERNET OF THINGS
Integrated usage domains

INDUSTRIE 4.0 SMART MOBILITY eHEALTH SMART ENERGY CONNECTED OBJECTS ETC.

13
14
Annexe
En savoir plus sur les technologies

Ce document fait référence à des pratiques, technologies, exemples ou


références décrites sur Internet et accessibles facilement. Ci-dessous, le
lecteur trouvera une liste de liens dynamiques.

Bluemix & plateformes En savoir plus sur Blockchain

• Welcome to IBM Bluemix : https://console. • IBM Blockchain : www.ibm.com/blockchain


ng.bluemix.net/ • IBM Blockchain Offres : www.ibm.com/
• IBM Bluemix Catalogue : https://console. blockchain/offerings.html
ng.bluemix.net/catalog/ • Watson IoT et Blockchain : www.ibm.com/internet-
• IBM Watson IoT for Insurance : www.ibm.com/ of-things/fr-fr/iot-solutions/watson-iot-platform/
internet-of-things/iot-solutions/iot-insurance/
• IBM Watson IoT for Automotive : www.ibm.com/ Vidéos YouTube : Références,
internet-of-things/iot-solutions/iot-automotive/ témoignages, webcasts
• IBM Watson IoT for Electronics : www.ibm.com/
internet-of-things/iot-solutions/iot-electronics/ • 70 Miles From Shore with Watson : Woodside
• IBM Plant Performance Analytics : www.ibm. Energy and IBM : www.youtube.com/
com/us-en/marketplace/plant-performance- watch?v=SwqHemQ-5i8
analytics • IBM Watson: How it works? : www.youtube.com/
watch?v=_Xcmh1LQB9I
Analytics & Big Data • YouTube - La bande annonce du film Morgan
construite par l’IA d’IBM : www.youtube.com/
• IBM Big Data : www.ibm.com/big-data/us/en/ watch?v=gJEzuYynaiw
• IBM Analytics : www.ibm.com/analytics/us/en/ • YouTube - Blockchain solution pour IBM Global
Financing (Version Française) : www.youtube.
Services IBM Bluemix com/watch?v=FhW1Ubitydw
accessibles en ligne • YouTube - Projet Silverhook Powerboat : www.
youtube.com/watch?v=rpsjxnoNc-U
• Reconstruire une image animée de votre
téléphone en mouvement : http://discover-iot.
eu-gb.mybluemix.net/#/play
• Audio Analysis : https://audio-analysis-
application-starter-kit.mybluemix.net/
• Visual Recognition : http://visual-recognition-
demo.mybluemix.net/
• Natural Language Classifier : https://natural-
language-classifier-demo.mybluemix.net/
• Personality Insights : https://personality-insights-
livedemo.mybluemix.net/
• Text To Speech : https://text-to-speech-demo.
mybluemix.net/

15
16
Table des matières

Biographies des auteurs.................................... 3


Préambule épisode 3......................................... 5
L’apport du cognitif dans la transformation
digitale - Introduction......................................... 6
Identifier un cas d’usage
pour l’analyse cognitive.................................... 10
Exemples de services cognitif......................... 11
Conclusion........................................................ 13

Annexe
En savoir plus sur les technologies.................. 15

Figures
Figure 1 - Informatique Cognitive....................... 6
Figure 2 - Les principes du cognitif
en 3 étapes......................................................... 7
Figure 3 - Fonctionnement IBM France
d’un système cognitif......................................... 8 17, Avenue de l’Europe
92 275 Bois Colombes Cedex

Figure 4 - Services cognitifs IBM, le logo IBM, ibm.com, IBM Watson sont des marques d’International Business
de la famille IBM Watson.................................. 10 Machines Corp., déposées dans de nombreux pays du monde. Les autres noms de
produits et de services peuvent être des marques d’IBM ou d’autres sociétés. Toutes
les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Une liste actualisée
Figure 5 - Reconnaissance d’image................ 10 des marques déposées IBM est accessible sur le web sous la mention « Copyright
and trademark information » à l’adresse www.ibm.com/legal/copytrade.shtml.
Figure 6 - Exemple : le service Ce document est considéré comme à jour à sa date initiale de publication et peut
Personality Insights.......................................... 11 être modifié par IBM à tout moment. Toutes les offres ne sont pas disponibles dans
tous les pays où IBM est présent.

Figure 7 - Reconnaissance de situations LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE DOCUMENT SONT FOURNIES
dans des flux vidéo.......................................... 12 « EN L’ÉTAT », SANS AUCUNE GARANTIE EXPRESSE OU TACITE, NOTAMMENT
SANS AUCUNE GARANTIE DE QUALITÉ MARCHANDE OU D’ADAPTATION À UN
EMPLOI SPÉCIFIQUE, ET SANS AUCUNE GARANTIE OU CONDITION DE NON-
Figure 8 - Lien entre IoT INFRACTION VIS-À-VIS DES LOIS.

et Internet des Services.................................... 16 Les produits IBM bénéficient de la garantie décrite dans les conditions générales
des contrats dans le cadre desquels ils sont fournis. Déclaration de bonnes
pratiques en matière de sécurité : La sécurité des systèmes informatiques consiste
à protéger les systèmes et les informations par la prévention, la détection et la
gestion de l’accès inapproprié au sein de l’entreprise et en dehors de celle-ci. Un
accès inapproprié peut entraîner l’altération, la destruction ou le détournement
d’informations, ou peut entraîner des dommages ou un usage non approprié de vos
systèmes, notamment à des fins malveillantes.

Aucun système ou produit informatiques ne saurait être considéré comme


entièrement sûr et aucun produit ou mesure de sécurité ne peut être complètement
efficace en matière de prévention des accès non appropriés. Les systèmes et
produits IBM doivent être intégrés à une approche complète en matière de sécurité.
Celle-ci implique nécessairement des procédures opérationnelles supplémentaires
et peut nécessiter d’autres systèmes, produits ou services pour en optimiser
l’efficacité.

IBM NE GARANTIT EN AUCUN CAS QUE SES SYSTÈMES ET SES PRODUITS NE


SOIENT PAS EXPOSÉS AUX ACTIONS MALVEILLANTES OU ILLÉGALES D’UN
TIERS.

© Copyright IBM Corporation 2017

17