Vous êtes sur la page 1sur 23

Scribd

Upload a Document

Haut du formulaire

Search Books, Presentations, Business, Academics...

Bas du formulaire

Explore
• Hadilene Kour

/ 98
Search coming soon

Reading should be social! Post a message on your social networks to let others know what you're
reading. Select the sites below and start sharing.
Link account
Readcast this Document
Download this Document for Free
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
81
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
Les autres Ratios
§Il existe un certain nombre de ratios utilisés par les investisseurs et les professionnels de la
finance qui permettent d’affiner les valorisations finales de sociétés. Le principe esttoujours e
même : à partir d’un « peer group », les analystes tirent des ratios moyens quipermettent
d’évaluer un société comparable au « peer group ». Ces ratios les pluscourants sont les suivants :
üLe ratio de capitalisation des cash-flows ( P/ MBA ou P / CF)
üLe ratio de capitalisation de l’EBE (permet de ne pas tenir compte des
amortissements). Il est noté généralement P / EBITDA (notion anglo-saxonne)
üLe ratio capitalisation sur résultat d’exploitation (P / Rex)
C.
C.Approches comparatives (peer group)
Approches comparatives (peer group)
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
82
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
Approches comparatives complémentaires: l’approche transactionnelle
§Les autres approches comparatives sont l’approche sectorielle, l’approche par références
transactionnelles et l’approche indicielle. Nous présenterons brièvement l’approche parréférences
transactionnelles qui est la plus courante, les deux autres approches étantdifficile à appliquer dans
la mesure où une société ne reflète jamais parfaitement unsecteur et encore moins un indice.
§L’approche par références transactionnelles consiste à mesurer et rapprocher avec les ratios
de la société à évaluer, les données financières de sociétés similaires ayant fait récemmentl’objet
d’une opération de rapprochement. A partir des ratios moyens, on va valoriser lasociété puis
appliquer une décote ou une sur cote pour tenir compte de son profil. Parexemple, si une société a
un « gearing » important (endettement net / fonds propres),lavalorisation finale sera
inférieure à celle de départ. Et inversement, si une sociétébénéficie d’une excellente visibilité sur
son carnet de commandes, d’un business modelpertinent ou de bonnes potentialités de
développement, on appliquera une sur cote parrapport à la valorisation initiale.
§Cette technique de valorisation par références transactionnelles est largement répandue du
fait de sa simplicité d’application. Toutefois, il faudra tenir compte des spécificités del’entreprise à
évaluer pour aboutir à une valorisation pertinente. En effet, outre la priseen compte de sociétés et
critères homogènes pour établir les références transactionnelles,l’ajustement en fonction de
critères propres à l’entreprise est la condition sine qua none àla juste valorisation de l’entreprise.
Car même si l’on se base sur des sociétéscomparables, aucune entreprise (aucune opération) n’est
identique économiquement,socialement et financièrement parlant. Par exemple, on devra
appliquer une décote à unecession de bloc de titres fournissant une simple minorité ou une décote
un peu moinsimportante si la cession offre une minorité de blocage à l’acquéreur,…
C.
C.Approches comparatives (peer group)
Approches comparatives (peer group)
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
83
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
Chapitre 4: Approches Spécifiques
Chapitre 4: Approches Spécifiques
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
84
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
Il s’agit de modèles sectoriels qui tentent de refléter les caractéristiques d’uneactivité. Nous
évoquerons le cas des banques, des assurances et des professionsréglementées.
1)Maintien des fondements généraux :
§En principe, l’évaluation n’est pas modifiée ni dans ses principes ni dans sa
démarché par la nature d’activité de l’entreprise.
§Certes, la spécificité de l’activité peut représenter un élément de sur ou sous-
évaluation selon l’estimation que le marché financier donne des potentiels de
développement du secteur dans son ensemble.
§Certaines activités imposent néanmoins des concepts de patrimoine ou de
rendement spécifiques, ce qui suppose que des règles comptables particulièresdoivent leur être
appliquées pour traduire les éléments de capitaux propres etde rentabilité.
§C’est le cas des banques et des sociétés d’assurances ainsi que, d’une manière
générale, des entreprise soumises à une réglementation stricte pour l’exerciceactivité économique
ou de leur monopole statutaire (compagnies de transportaérien, sociétés portuaires…).
§En dehors des particularités des présentations des informations financières,
l’évaluateur devra vérifier que la transaction est réalisable, car souventl’opération ne peut
concerner que des personnes habilitées et dans certaineslimites de diffusion du capital.
§S’agissant des professions libérales réglementées par exemple, la nécessité
d’effectuer la transaction avec un professionnel peut conduire à certains usages
dans la valorisation de la clientèle et les modalités de son transfert.
ðCe sont des éléments complémentaires que l’évaluateur devra bien entendu prendre en
compte.
D.
D.Approches Spécifiques
Approches Spécifiques
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
85
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
2)Spécificités et limites :
§
Concernant les sociétés d’assurance et les banques, certaines pratiques professionnelles
conduisent pour l’évaluation de leur fonds de commerce qui recouvre la notion de
portefeuille de clientèle, à des méthodes de caractère forfaitaire lorsque ne peuvent
être miss en œuvre les véritables calculs de valeur de rendement.
ÜCas des sociétés d’assurance ou de courtage d’assurances, le principe est de laisser au
vendeur le
bénéfice de l’ensemble des profits engrangés. Par voie de conséquence, la valeur du fonds
decommerce revient à celle des profits futurs actualisés des contrats existants. L’acheteur
bénéficiede la situation de rente laissée par le vendeur dès le renouvellement des contrats.
§
Cette situation forfaitaire exige de distinguer le portefeuille en fonction des secteursd’activité (vie,
incendie, accidents…) puisque les caractéristiques des contrats (durée,risque, réserves) et les taux
de rentabilité en dépendent.
ÜDans le cas des Banques, notons qu’il existe une grande diversité de statut, de régime et donc
d’activités, ce qui implique des principes d’évaluations différents (banques universelles, banques
d’affaires, banques spécialisées…)
§
Il ressort toutefois, de la pratique professionnelle que l’évaluation du fonds de clientèledes banques
cherche à associer plusieurs caractéristiques de l’activité et despatrimoines supposées
représentatives de l’exploitation bancaire:
üActifs et passifs liés à la clientèle (crédits, dépôts…)
üProduit net bancaire et autres marges brutes d’exploitation;
üRendement (bénéfice net) capitalisé.
§
En fonction de la nature d’activité et de la clientèle de la banque, une pondération
différente sera affectée à ces éléments.
§
Soulignons le caractère global de ces approches qui tentent de cerner en définitive lesmêmes
composantes de la valeur que dans les autres méthodes, mais il est vrai dans uncadre bien
réglementé.
D.
D.Approches Spécifiques
Approches Spécifiques
..
HEM
-

COURS
EVALUATION DENTREPRISE
86
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
PREMIERE
PARTIE:
METHODES
D’EVALUATION
D’EVALUATION
Chapitre 5: Analyse de synthèse du
Chapitre 5: Analyse de synthèse du
processus d’évaluation d’entreprise
processus d’évaluation d’entreprise
Cours Evaluation d'Entreprise HEM 2009 2010 E K
Download this Document for FreePrintMobileCollectionsReport Document
This is a private document.
Info and Rating
elmahrad
Ads by Google
L'Ecole BTS Communication
à Paris
Formation en 2 ans
www.epprep.fr

Annonces Import Export


Algomtl.com est le n°1
francophone
des Annonces Import Export
www.algomtl.com

Ecole de gestion Tunisie


Formation des cadres et
dirigeants
préparer une licence ou un
mastère
www.centraledg.tn/
Sign Up for an Ad-Free Scribd
• Remove all ads.
Never see ads on Scribd again.
No Thanks
Share & Embed
More from this user

PreviousNext
1.
38 p.

71 p.

98 p.

Bas du formulaire