Vous êtes sur la page 1sur 36

‫اجلــزائر ية للبــث‬

ALGERIA BROADCAST
Revue Technique n° 19 - Avril 2014 ISSN1112-7589

L’Ouverture du
champ audiovisuel
Le Menos

Un sommet sur
la radio numérique

Protection de
l’information DVB
Nos Adresses Sommaire
Siege social : • L’ouverture du champ
audiovisuel: le nouveau cadre
BP .50, Route de Bainem - Bouzareah -Alger juridique...................p.4
Tel.: 021 90 24 24 / 021 90 15 98
Fax: 021 90 15 22 • L’ouverture du champ
audiovisuel:
Site Web : www.tda.dz les nouveaux défis de
EST DRE: TDA.........................p.5
Djebel El Ouehch - Constantine
• Déploiement du réseau
Tel.: 031 61 36 47 / Fax: 031 61 36 48 national de radiodiffusion
Ouest DRO : FM.......................p.7
Bp.7 Sidi Bel Abbes
• Lancement du projet de
Tel.: 048 56 75 87 / 048 56 54 04 renouvellement de la
Fax: 048 56 88 49 station....................p.10
Centre DRC : 
• Les nouveaux vehicules de
Bordj El Bahri BP 265 mesure....................p.11
Tel.: 021 86 22 43
Fax: 021 86 32 06 • Le menos.................p.13
SUD EST DRSE : • Le monde du DVBT-
BP 67, Beni Thour - Ouargla TNT.........................p.17
Tel.: 029 76 72 61
• Protection de l’information
Fax: 029 76 82 98 DVB........................p.19
SUD OUEST DRSO :
BP 313 Route d’Oran Oukda - Bechar • Un sommet sur la radio
numérique.............p.24
Tel.: 049 80 29 21
Fax: 049 80 29 11 p.32.......‫ •نظـام التبادل متعدد‬

REVUE TECHNIQUE Comité de rédaction Montage


Editée par Télédiffusion d’Algerie Mr Naimi ZEKHNINE Mme Ratiba REDOUANE
Etablissement public à caractére Mr Kamel LOUMI Photographe
industriel et commercial Melle Fadéla AIT CHALAL Mr Salim ALIM
Siège social à Bouzaréah Mr Chawki SAHNINE Télédiffusion d’Algérie
BP 50 Route de Bainem - Alger Mr Said MOHAMMEDI Revue distribuée gratuitement
Mme Fahima AMAZOUZ
Tel.: 021 90 24 24 - Fax: 021 90 15 22 par les services de TDA
Mr Amar BOUGUERZI
Les manuscrits, photographies ou tout
Mr Anissa TEHAMI
Directeur Général Mr Amar ZIAT autre document ou illustration adressés
responsable de la publication Mr Seddik MAKHLOUFIA ou remis à la rédaction
Mr Abdelmalek HOUYOU Mme Nadia BELLIL ne peuvent faire l’objet
Melle Anissa LAHOUIDJ d’une réclamation
Mr Amar BEGBAGUI TDA mail: revue@tda.dz

2
Editorial

P our s’adapter à un environnement en perpétuel évolution,


notre Etablissement a apporté des réaménagements
dans ses missions à travers le décret 12-212 du 09/05/12
portant nouveau statut par le recentrage de son métier sur
des activités en amont et en aval.

C’est ainsi que, outre les missions classiques qui lui sont
assignées notamment de télédiffusion, d’organisation,
d’exploitation, de maintenance, d’émission et de réémission
en Algérie de et vers l’étranger , d’étude et de développement
des structures techniques de diffusion , TDA s’attribue de
nouvelles prérogatives qui lui donnent une grande dimension
à la mesure de ses ambitions.

En effet, notre entreprise assure la planification et la gestion


des fréquences radioélectriques attribuées d’une manière
exclusive à la radiodiffusion sonore et télévisuelle , prend en
charge la sécurisation et la protection de ses sites, participe
à la préparation et la mise en œuvre de fabrication, de
distribution et de mise en place de matériels et installations
de réception des services de communication audiovisuelle, et
effectue le dépôt, l’acquisition et l’exploitation de tout brevet
d’invention et titre de propriété industrielle.

Pour favoriser son expansion, elle peut également créer


des filiales, prendre des participations, contracter tout
partenariat et conclure tout contrat ou convention pour
renforcer ses moyens financiers et effectuer des opérations
commerciales, mobilières, immobilières, industrielles et financières

La promulgation de la loi n°14-04 relative à l’audiovisuel qui est venue fixer les règles relatives à l’exercice de cette
activité consacre, d’une manière définitive, l’ouverture du champ médiatique aux personnes morales de droit algérien
et induit par là même de nouveaux défis auxquels TDA doit faire face.

Sur le plan externe, notre Etablissement aura un nouveau partenaire, en l’occurrence l’autorité de régulation, avec
qui il aura des relations privilégiées qui lui permettra d’accomplir ses missions dans de très bonnes conditions pour
atteindre ses objectifs fixés dans son cahier des charges.

Sur le plan interne, TDA est interpelée pour s’adapter à cette nouvelle donne, à savoir un nouveau marché, de nouveaux
clients, de nouveaux besoins, de nouvelles opportunités et de nouvelles exigences.

Aussi, notre entreprise doit mettre en adéquation son organisation interne par rapport à cette réalité, en opérant un
redéploiement stratégique par le renforcement des activités déjà existantes et la création d’autres par l’apport de
nouvelles techniques de management et d’un savoir faire technique dans le cadre d’un partenariat en faisant appel
à l’expertise externe si nécessaire.

Sur le plan technique, TDA doit accorder une importance particulière à l’activité innovation et recherche qui lui
permettra d’être au diapason de la technologie dans la diffusion numérique et des Technologies de l’Information et de
la Communication (TIC).

Pour l’aspect des projets et des équipements, l’Etablissement sera appelé à encourager la création d’une industrie
pour la fabrication des matériels et pour l’ingénierie.

Dans le domaine financier, commercial et de la gestion du capital humain, l’entreprise sera amenée à mettre en place
une comptabilité analytique pour la tarification des services à offrir à ses nouveaux partenaires et devra asseoir une
gestion des ressources humaines basée sur les compétences, qui constituent la meilleure richesse de l’entreprise, qui
lui permettra de réaliser des performances et d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés.

LE DIRECTEUR GENERAL

3
L’ouverture du champ audiovisuel :
Le nouveau cadre juridique
L a loi organique relative à l’information de 2012 a initié
l’ouverture du champ audiovisuel. La mise en place d’un
cadre réglementaire n’est pas une chose aisée à mettre en
Le droit régalien de l’Etat, c’est-à-dire l’octroi d’une autorisation
de création d’une chaîne de télévision ou radiophonique ainsi
que de l’utilisation du spectre radioélectrique, est exercé par
place. Encore plus, en ce qui concerne une activité qui relève à l’Etat par la publication d’un décret tel que stipulé à l’article 63
la fois des aspects culturels, médiatiques, politiques mais aussi de la loi organique.
techniques.
Art. 63. - La création de tout service thématique de
La loi organique relative à l’information : le nouveau cadre communication audiovisuelle, la distribution par câble
juridique d’émissions radiophoniques sonores ou télévisuelles ainsi que
l’utilisation des fréquences radioélectriques sont soumises à
Loi organique n°12-05 du 18 Safar 1433, correspondant au 12 autorisation attribuée par décret.
janvier 2012, relative à l’information, est la nouvelle ossature
juridique encadrant l’activité l’audiovisuelle. Elle stipule à L’autorité de régulation de l’activité audiovisuelle est instituée
l’article 61 du Titre IV - De L’Activité Audiovisuelle : par les articles 64 et 65 de la loi organique :

Art. 61. - L’activité audiovisuelle est exercée par : Art. 64. - Il est institué une autorité de régulation de l’audiovisuel,
autorité indépendante, jouissant de la personnalité morale et
− les institutions publiques, de l’autonomie financière.
− les entreprises et organismes du secteur public, Art. 65. - Les missions et les attributions de l’autorité de régulation
− les entreprises ou sociétés de droit algérien. de l’audiovisuel ainsi que sa composition et son fonctionnement
sont fixées par la loi relative à l’activité audiovisuelle.
L’activité audiovisuelle est exercée jusqu’à aujourd’hui par les
institutions publiques chargées de cette mission, soit l’EPTV Finalement, il est à mentionner que l’exercice de l’activité
et l’EPRS. Ainsi, l’article 61 de la loi organique ouvre la voie audiovisuelle en ligne, c’est-à-dire par le réseau internet
à la création de chaînes publiques par des entreprises et des exclusivement, relève du régime déclaratif tel que stipulé à
organismes du secteur public dont l’activité audiovisuelle l’articule 66, et ne nécessite donc pas d’autorisation délivrée
n’est pas la mission principale, mais aussi et surtout par des par décret :
entreprises ou sociétés de droit algérien, c’est-à-dire les chaînes
privées. Art. 66. — L’exercice de l’activité d’information en ligne est
libre. Il est soumis, aux fins d’enregistrement et de contrôle de
La diffusion télévisuelle et radiophonique terrestre utilise véracité, au dépôt d’une déclaration préalable par le directeur
une ressource naturelle limitée, soit le spectre de fréquences responsable de l’organe de presse en ligne.
radioélectriques affecté aux services de radiodiffusion
télévisuelle et radiophonique par l’Union International des La loi relative à l’activité audiovisuelle et l’autorité de
Télécommunications (UIT), organisme spécialisé des Nations- régulation:
Unis.
La loi organique n°12-05 du 18 Safar 1433 relative à l’information
Ce spectre de fréquence radioélectrique est un domaine privatif ne suffit pas à elle même pour encadrer l’activité audiovisuelle,
de l’Etat, et il relève donc du droit régalien. En d’autres termes, elle ne constitue que le fondement qui ouvre la voie à la création
le spectre de fréquences radioélectriques, notamment utilisé de l’ouverture du champ audiovisuel.
pour la diffusion télévisuelle et radiophonique, appartient à
En effet, une seconde loi, hiérarchiquement inférieure à la loi
l’Etat qui décide souverainement de son utilisation et des règles
organique, doit compléter le cadre juridique réglementaire
définissant son octroi s’il y a lieu.
encadrant l’activité audiovisuelle. Cette loi, examinée et
La loi organique confirme aussi le rôle de TDA, dans son article votée par les deux (2) chambres du parlement présentement
62, chargée de la gestion et de l’assignation des fréquences à l’étude par les parlementaires de l’Assemblée Populaire
radioélectriques. Ainsi, TDA assignera les fréquences Nationale, dictera, à sa promulgation, le processus de l’octroi
télévisuelles et radiophoniques aux futures chaînes après leur des autorisations de création de chaînes, ainsi que leurs droits
autorisation d’exercer par l’autorité de régulation de l’activité et devoirs. Concernant la future autorité de régulation, elle
audiovisuelle. définira son rôle, ses missions et sa composition. Cette autorité
devra fixer, entre autres, les règles relatives aux conditions de
Art. 62. L’assignation des fréquences destinées aux services production, de programmation et de diffusion des émissions.
de communication audiovisuelle autorisés, après attribution
de la bande de fréquences par l’organisme national chargé
d’assurer la gestion de l’utilisation du spectre des fréquences
Dr. SAHNINE Chawki
radioélectriques, est confiée à l’organisme chargé de la
Directeur Des Etudes et du Développement
télédiffusion.

4
L’ouverture du champ audiovisuel :

Les nouveaux défis de TDA


L ’ouverture du champ audiovisuel induira un
nouveau marché et une nouvelle industrie de
l’audiovisuel dans notre pays. Et pour TDA, de
La convergence technologique actuelle,
l’importance du média internet, les nouvelles
plateformes (mobiles, tablettes, etc.) imposent donc
nouveaux clients à satisfaire et de nouveaux défis à à TDA une évolution vers de nouveaux marchés et
relever. développer des nouveaux services non linéaires et
multiplateformes.
De plus, les évolutions technologiques imposent
de fortes contraintes sur les plans de réalisation de Cette évolution technologique à travers le monde
l’entreprise et dictent, par conséquent, la stratégie à se fait au détriment de la diffusion à grande
adopter. A cela s’ajoute, en tant que radiodiffuseur échelle dite classique, soit grâce à un réseau
public, l’obligation de couverture de la totalité de d’émetteurs terrestres TV et radio. En effet, nous
la population par les chaînes relevant du secteur assistons depuis la Conférence Mondiale de
public, répartie sur un territoire de plus de 2,3 Radiocommunication de 2007 (CMR-07) de l’Union
millions de Km², montagneux dans le Nord du pays Internationale des Télécommunications à une
et désertique au Sud. Finalement, nos concitoyens diminution constante du spectre de fréquence
adoptent de plus en plus rapidement les nouveaux alloué à la radiodiffusion télévisuelle. Neuf (09)
usages induits par ces nouvelles technologies canaux sur les 48 canaux historiques ont été affectés
numériques et le réseau mondial internet. au service de téléphonie mobile large bande lors de
cette conférence (premier dividende numérique),
Un nouveau écosystème audiovisuel à et onze (11) canaux supplémentaires leurs ont été
apprivoiser : affectés lors de la CMR de 2012 pour une mise en
application à partir de 2015 (second dividende
Dans un très proche avenir, TDA devra prendre numérique). Ainsi, en moins d’une décennie, plus de
en charge de nouveaux clients et devra diffuser 40 % du spectre télévisuel a été perdu par le service
un plus grand nombre de chaînes télévisuelles et de radiodiffusion TV. Cette tendance ne s’arrêtera
radiophoniques. Ces futurs clients, auront à investir pas.
pour la création de leur chaîne, et s’attendent donc
naturellement à un retour sur investissement. Pour En ce qui concerne la diffusion radiophonique,
cela, ils devront attirer les téléspectateurs et les la radio FM possède toujours des atouts,
auditeurs à la fois par la qualité de leurs contenus principalement du fait de la disponibilité des
mais aussi par la qualité de leurs images et sons. récepteurs et de leurs très faibles coûts. Toutefois, la
saturation du spectre FM et l’émergence de la radio
Ce nouveau écosystème médiatique accélérera le connectée hybride (réception par réseau terrestre
développement de l’industrie de l’audiovisuel dans numérique et par internet) stimule le déploiement
notre pays. A l’instar de ce qui s’est passé dans le de la radio numérique terrestre ( T-DAB/DAB+/
marché de la téléphonie mobile qui a vu ‘émergence DMB). Cette technologie, à l’instar de la TNT, permet
de nouveaux services, l’industrie audiovisuelle de prendre en charge un nombre beaucoup plus
s’attèlera rapidement à intégrer les nouvelles grand que la technologie analogique FM tout en
tendances technologiques. utilisant moins de spectre. De plus, du fait qu’il
s’agit d’une technologie numérique, elle permet
Ainsi, les nouvelles technologies audiovisuelles, facilement l’intégration dans le modèle d’affaire de
comme la diffusion en haute définition, la diffusion par internet et donc une réception par
l’interactivité et la télévision et radio dites des appareils hybrides.
connectées à internet (hybride) risquent de devenir
rapidement des exigences que TDA devra satisfaire. Des nouveaux projets à entreprendre :
Des nouvelles tendances technologiques à TDA a déjà entamée depuis plusieurs années la
intégrer : numérisation de la diffusion télévisuelle. Plus de
60% de la population est actuellement couverte par
5
la TNT. par satellite et déployer un réseau MENOS
(Multimedia Exchange Network Over
L’objectif est de couvrir plus de 90% de la population Satellite) sur le territoire national ;
d’ici fin 2014 et 95% en 2015. Ce premier multiplex
basé sur les technologies DVB-T/MPEG-2 en mode − Mettre en place des moyens mobiles à
MFN (réseau à fréquences multiples) permet la grande échelle pour les mesures et le
diffusion de 6 chaînes TV en qualité SD. contrôle du spectre ainsi que des moyens
mobiles de transmission par satellite ;
Pour la diffusion des programmes radios, une
vingtaine de stations en ondes moyennes de − Mettre en place une plateforme de diffusion
grandes et moyennes puissances (dont deux sont par internet et développer de nouveaux
adaptées à la diffusion numérique DRM), trois (3) services non linéaires et multiplateformes.
stations ondes longues et un réseau de diffusion FM,
toujours en déploiement, permettent de diffuser Une activité commerciale, marketing et une
trois (3) radios nationales, quarante huit (48) radios relation client à développer :
de proximité et quatre (4) radios thématiques, soit
un total de cinquante cinq (55) chaînes radios. Une nouvelle facette à ne pas négliger dans le
cadre de l’ouverture du champ audiovisuel est
Afin de prendre en charge les futurs besoins le développement des activités commerciales,
des chaînes autorisées (publiques ou privées) et marketing et de relations clients de l’entreprise.
étendre les zones de couverture, il est primordial En effet, ces futurs clients de TDA, les chaînes
de renforcer nos capacités de diffusion et de autorisées, devront avoir des interlocuteurs pour
contribution. Ainsi, dans les prochaines années, il prendre en charge, à la fois, leurs besoins de
sera nécessaire de : diffusion, gérer leurs comptes commerciaux, mais
aussi leur proposer des services à valeur ajoutée qui
− Déployer trois (3) autres multiplex TNT basés répondront à leurs besoins.
sur les normes DVB-T2/MPEG-4 en mode
SFN permettant de diffuser un plus grand D’où la nécessité aussi, d’identifier et d’analyser
nombre de chaînes SD et HD ; les besoins de nos futurs clients en vue de
développer encore plus nos offres marketing mais
− Réaliser le switch-off TV analogique après aussi et surtout l’image commerciale de qualité de
approbation des pouvoirs publics et déployer l’entreprise.
la radio numérique terrestre dans la bande
III-VHF en T-DAB/DAB+/DMB ; Un des grands atouts de TDA concernant ce volet
est qu’elle offre depuis plus d’une dizaine d’années
− Réaliser un nouveau réseau de transmission des services internet pour des institutions publiques
par faisceaux hertziens numériques mutli- et pour des grands comptes. Cette activité, à
services (audiovisuel, données et services à développer et à intégrer dans la stratégie globale
valeurs ajoutés) ; de l’entreprise, a permis de mettre en place une
− Réaliser deux (2) centres ondes courtes de activité commerciale et de relations clients.
grande puissance en DRM ; Ainsi, cette activité qui, jusqu’à aujourd’hui, se
− Renouveler les centres existants et réaliser développait, en parallèle, au coeur de métier de
de nouveaux centres de diffusion en TDA, devient stratégique et centrale, du fait des
ondes moyennes de grandes et moyennes évolutions technologiques, la convergence, mais
puissances en DRM ; aussi du fait des aspects commerciaux, marketing et
relations clients.
− Renouveler des centres ondes longues
existants en DRM ; Aux grands défis, les grands moyens.

− Renforcer les capacités de diffusion DTH


pour les futures chaines TV SD et HD ainsi Dr. SAHNINE Chawki
que pour les radios ; Directeur Des Etudes et du Développement
− Renforcer des capacités de contribution
6
Déploiement du réseau national
de radiodiffusion FM

Dans le but d’assurer un service public de diffusion des programmes audiovisuels,


la TDA met en œuvre la politique gouvernementale en matière d’élargissement et
de renforcement de la couverture nationale en radiodiffusion sonore.
Anissa TEHAMI - Chef Département Exploitation

A ce titre, et depuis 2002 la TDA a donné une attention Ces mises en services permettront d’atteindre la
très particulière pour le déploiement du réseau national diffusion de 06 programmes par site comme le
FM qui est planifié en trois phases suivantes : prévoit le plan FM GE84. Cette phase consiste à ac-
quérir 817 émetteurs et 1103 réémetteurs, soit un
1. La première phase, de 2002 à 2004, a concerné total de 1920 émetteurs et réémetteurs, pour 376
l’installation d’émetteurs de 10 KW, 2 KW et 100 W sites de diffusion.
pour la diffusion des radios de proximité et de la Le réseau radio FM diffuse actuellement :
chaîne nationale I au niveau de quelques Wilayas
• les chaînes Nationales I, II et III sur le territoire
du Nord et du Sud du pays.
National,
• Jil FM sur la région d’Alger et ses environs ainsi
Il a été procédé à l’installation de 25 émetteurs FM que les chefs lieu des Wilayates du Sud,
de grande puissance (10 KW) et 11 émetteurs FM
de moyenne puissance (2 KW) à travers 16 sites de • La Radio Algérie Internationale, Radio thématique
diffusion, 12 sites diffusant 02 programmes radio- Coran/Culture et Radio Sahel,
phoniques (programmes nationaux et/ou radio de • les 48 chaînes de proximité sur le territoire
proximité), 04 sites diffusant 03 programmes radio- national.
phoniques (programmes nationaux et/ou radio de
proximité). De plus, 13 émetteurs de faible puis- Le tableau ci après résume le nombre
sance (100W) ont été mis en service.
d’émetteurs installés et futur du réseau
National FM
2. La deuxième phase de 2005 à ce jour, avait comme
objectif d’augmenter le nombre de chaînes diffu- Nombre
sées par site de 2 à 4 au niveau des centres impor- Nombre
d’émetteurs
Puissance d’émetteurs
tants et des zones de couverture, 19 émetteurs FM installés à ce
à acquérir
de grande puissance (10 KW), 33 émetteurs FM de jour
moyenne puissance (2 KW) ont été mis en exploi- Grande
10 KW 45 22
tation et 380 réémetteurs FM de faible puissance, puissance
(50 et 100W) pour la couverture des zones d’ombre
et les localités isolées, en particulier pour les pro- 2 et 2.5 KW 48 267
Moyenne
grammes de la Radio chaîne I et les radios de prox- puissance
imités. 1Kw - 07
émetteurs
24 521
3. Actuellement, nous entamons la dernière étape qui Faible 500w à 100 W
consiste en l’acquisition des émetteurs dans le cad- puissance Réémetteurs de
380 1103
re des programmes des hauts plateaux et du sud 250w et 50W
ainsi que l’opération de renforcement du réseau
FM. elle concerne la réalisation de nouveaux sites
et l’augmentation du nombre de chaînes diffusées
par site de 4 à 6.

7
Zones de couverture actuelles du réseau FM
Pour le Nord du pays (toutes les chaînes confondues)

Pour le Sud du pays (toutes les chaînes confondues)

8
La réalisation de ces projets permettra grâce aux puissances mises en jeu par les équipements de diffusion prévus une
augmentation de la couverture radiophonique, qui touchera également certaines localités des Wilaya limitrophes,
et augmentation du nombre d’auditeurs en augmentant le nombre de chaînes radio.

Ces radios mises en service depuis une dizaine d’années ont prouvé l’importance de cet outil et l’engouement des
citoyens à cette forme moderne de la communication.Particulièrement, les radios locales qui offriront aux autorités
locales un moyen de communication et d’information privilégié à destination des populations locales.

A titre exemple, ci après la photo de la salle technique du centre d’émission de Ain N’sour qui diffuse actuellement
04 programmes FM de 10Kw chacun .

Photo du pylône autostable de hauteur 100m


installé dans le centre d’émission de M’cid

9
Lancement du projet de renouvellement de
la station ondes longues 1500KW du centre
de Tipaza  
Dans le cadre du renouvellement du réseau national de radiodiffusion sonore à
modulation d’amplitude (MA), opération entamée au début des années 2000, un nouveau
projet est entré en vigueur en juillet dernier concernant la station ondes longues 1500KW
du centre de Tipaza.

L’objectif de ce projet est de disposer d’une et de la qualité de la diffusion,


station moderne à performances confirmées afin - La compatibilité avec la radiodiffusion
de retrouver l’importante zone de couverture numérique, du fait que la station sera équipée
initiale (à la mise en service en 1972) à savoir pour la diffusion selon la norme DRM (Digital
l’ensemble des pays de l’Ouest du bassin Radio Mondiale).
méditerranéen et le Nord du pays (jusqu’à
une profondeur de 800Km à partir du Centre
et 1000Km vers les régions Nord Est et Nord
Ouest).
Les équipements actuels de cette station se
trouvent dans un état de vétusté très avancé (mis
en service en 1972) soit quarante (40) années
de service (dépassant de loin leur durée de vie)
nécessitent un renouvellement complet, mis à
part le pylône rayonnant de hauteur de 355m pour
lequel il est prévu une réhabilitation.
La consistance du projet inclut les études,
les fournitures et les prestations relatives aux
charges suivantes :

- Renouvellement complet de l’émetteur


1500KW (2 x 750KW) et ses annexes,
- Renouvellement complet de l’énergie MT, BT
et ajout d’un groupe Diesel pour le secours
de la diffusion à puissance réduite,
- Rénovation et adaptation à la norme de la
diffusion numérique (DRM : Digital Radio Elle permettra aussi une meilleure couverture du
Mondiale) du système rayonnant de 355m de pays et des pays du Sud de la méditerranée ainsi
hauteur, qu’un meilleur confort d’écoute particulièrement lors
- Réfection et aménagement du bâtiment du passage à la diffusion numérique et la possibilité
d’émission. de diffuser 2 à 3 chaînes radios numériques
simultanément sur la même fréquence.
Ce volet sera réalisé par les entreprises locales
pour l’adapter aux nouveaux équipements.

La réalisation de ce projet permettra :


- L’amélioration de la couverture en radiodiffusion
de la Chaîne III caractérisée actuellement par
la réduction importante de la zone de service M. BOUGUERZI Amar

10
LES NOUVEAUX VEHICULES DE MESURE

TDA a conclu un marché avec la société TCI (USA) pour la fourniture de cinq (05) véhicules
équipés d’appareils pour la mesure et le contrôle des signaux en modulation d’amplitude
(OL, OM, OC), en modulation de fréquence et de télévision. La réception technique des
véhicules, en usine, a eu lieu et bientôt ils seront livrés.
En effet, la fourniture est composée de cinq (5)
véhicules dont un (01) fourgon type Mercedes
Sprinter 319 et quatre (04) type Toyota Wagon Land
Cruiser Prado; chaque véhicule est fourni avec un mât
télescopique et un lot d’antenne pour la réception
des signaux dans toutes les bandes allouées à TDA :
(OL, OM, OC), FM, VHF et UHF.
Ces signaux, une fois reçus, sont traités par une plate
forme qui intègre un récepteur large bande pour la
mesure du niveau de champ et un radiogoniomètre
pour la localisation des sources de brouillage
qui représente la nouveauté introduite dans ces
véhicules.
Définitions et généralités sur la
radiogoniométrie
Un radiogoniomètre est un capteur destiné
à mesurer la direction d’arrivée d’une onde
électromagnétique par rapport à une direction de Figure – Architecture générale d’un
référence qui, en général, est le nord magnétique radiogoniomètre
ou le nord géographique. Par opposition au radar, la
goniométrie est un processus passif que l’émetteur La composition et les traitements du signal qui sont
ne peut absolument pas déceler. effectués dans chaque sous-ensemble dépendent
des caractéristiques de l’onde électromagnétique
Dans des situations de radionavigation, un utilisées par le principe pour extraire l’information
radiogoniomètre fournit le relèvement d’un d’angle d’arrivée.
émetteur mobile par rapport à la base de mesure ;
une mesure de localisation peut être effectuée par Dans l’état de l’art, les différentes techniques de
triangulation de plusieurs relevés de goniométrie. radiogoniométrie peuvent être approximativement
groupées en deux catégories : les radiogoniomètres
L’architecture fonctionnelle commune à tous les d’amplitude et les radiogoniomètres de phase.
radiogoniomètres est donnée sur la figure suivante.
Elle comprend : Dans la classification goniométrie d’amplitude et
goniométrie de phase, on peut distinguer quatre (4)
— un réseau d’antennes ; grandes catégories de techniques utilisées dans les
radiogoniomètres actuels :
— un ensemble de réception ;
— la radiogoniométrie d’amplitude utilisant
— un processeur de calcul goniométrique. directement le diagramme de rayonnement de
l’antenne du goniomètre ;
— la radiogoniométrie Watson-Watt à antennes
Adcock ;
11
— la radiogoniométrie Doppler ; du signal)
— la radiogoniométrie par interférométrie. - Identification et analyse des signaux OC, OM, OL,
FM et TV analogique;
Donc, ces véhicules vont servir pour mener des
campagnes de mesures sur terrain pour la collecte DVB-T/T2/H, T-DMB, T-DAB, et DRM
d’informations nécessaires qui permettent de
connaître le taux de couverture réel de la station de Les flux MPEG-2, MPEG-4, HD, et l’analyse des
diffusion et de trouver une solution aux problèmes réseaux SFN
d’interférences et aux zones d’ombres. Ces derniers
- Interconnexion et échange d’informations
sont équipés d’appareils de mesure et de contrôle
techniques entre les unités mobiles (via
de spectre très développés.
Routeur GSM ou 3G) et triangulation par Tir DF
(goniométrie) en temps réel.
Le système servira aussi à évaluer et détecter
les sources d’interférence en provenance des
pays limitrophes (Maroc, Espagne, France, Italie,
Tunisie …) et à établir les rapports de plainte de
brouillage auprès de l’UIT et également d’optimiser
notre réseau en limitant les brouillages internes
entre stations de TDA.
En plus des stations de diffusion radio FM et TV
déjà existantes, d’autres vont être réalisées dans un
proche avenir. Les zones à couvrir théoriquement
nécessitent une vérification sur terrain pour
identifier les délimitations réelles de ces dernières.
Justement, ces véhicules sont dotés d’une plate
En effet, les équipements qu’abritent ces véhicules forme software compatible avec les logiciels de
intègrent les dernières technologies de mesure et planification et de base de donnée respectivement
de goniométrie pour la localisation des sources de ICS Télécom et ICS Manager d’ATDI que la DED utilise
brouillage basées sur le principe de l’interférométrie actuellement pour les études théoriques.
corrélative, aussi ils permettent d’effectuer une
analyse complète du signal reçu dans différents La concrétisation de ce projet est le fruit de quatre
standards : (4) années de travail et de recherche de l’équipe
mixte DPE/DED qui n’a épargné aucun effort pour
- Mesures des paramètres techniques du signal : faire aboutir le projet ; ces véhicules de mesures
(Fréquence, mesure de champ …) est un grand investissement de la part de TDA
pour l’amélioration et la maîtrise des techniques de
- Spectrum Occupancy : mesure d’occupation mesures et l’optimisation du réseau de diffusion.
du spectre couplée à des mesures de
Radiogoniométrie.
- Homing DF : détection et localisation des MOHAMMEDI SAID / DPE
émetteurs, y compris des stations non identifiées et AMAZOUZ FAHIMA / DED
des émetteurs brouilleurs
- Task Calendar : calendrier des opérations de mesure
et de Radiogoniométrie en temps réel et en différé.
- Field Strength Mapping : mesures en route de
champ/couverture.
- Analyse du signal démodulé (mesures spécifiques
12
LE MENOS
Le MENOS est un concept de réseau révolutionnaire déployé par l’ASBU (Arab States Broadcasting
Union) qui permet d’échanger du contenu multimédia par satellite. Il est principalement destiné aux
professionnels de la télédiffusion, leur permettant de partager des vidéos et audios entre plusieurs
sites dispersés sur une vaste zone géographique.
Il a été conçu pour offrir à ces télédiffuseurs non par d’autres stations.
seulement les technologies les plus rapides et les
plus rentables pour effectuer l’échange des médias, La réservation de la bande passante et la procédure
mais aussi une gamme complète d’outils pour de connexion sont automatiques.
faciliter les tâches de coordination liées et améliorer
Les stations montantes sont plus petites et beaucoup
la collaboration des personnes à travers le réseau.
moins couteûses que les stations traditionnelles.
I- Principales caractéristiques du MENOS :
MENOS utilise les technologies les plus avancées de
La solution MENOS est fondamentalement différente la modulation DVB-S2 combinée avec le multiplexage
des autres systèmes de contribution par satellite. statistique des signaux donnés, de la voix, de la
télévision et de la radio, assure l’efficacité optimale
Dans les systèmes traditionnels, les contenus de de la bande passante et réduit ainsi les coûts
télévision et de radio sont échangés en temps réel d’exploitation.
avec des moyens de transmission d’une station au
sol à une autre. Cela nécessite la réservation d’un II- Architecture du système MENOS :
segment satellite pour une durée fixe ainsi que de
Le système MENOS est composé d’une plateforme
couteux équipements de liaisons montantes. Au
centrale redondante (HUB) connecté à un certain
niveau du site de réception, les données transférées
nombre de sites distants, chacun équipé d’un terminal
doivent être utilisées à la volée ou enregistrées.
satellite interactif (SIT). Le terminal est capable
Le système MENOS est différent : avec IP comme de transmettre ou recevoir des données vers et à
protocole de base, tous les documents échangés partir du HUB. Les données peuvent être échangées
transitent à travers une station centrale qui fournit entre le HUB et les SIT ou entre deux terminaux par
également une connectivité IP permanente dans l’intermédiaire du HUB.
les deux sens par satellite entre toutes les stations
A partir du terminal sur le HUB, les données sont
distantes. Le contenu multimédia peut être transmis
transmises sur une porteuse dédiée DVB-S2 ou sur
en temps réel ou être transféré sous forme de fichiers
un canal de retour partagé dynamique en temps et
de données. Il peut être également conservé dans la
en fréquence avec d’autres terminaux.
station centrale d’archivage et accéder par la suite

13
Architecture du réseau MENOS
Différents types de stations MENOS à distance
sont disponibles en fonction du type d’applications
exécutées sur le site à distance :
1- SIT TV : permet d’échanger des services de
la télévision et aussi fournir la connectivité
et l’échange de données. Il peut être utilisé
pour internet, intranet, et outils de collabora-
tion interactifs.
2- SIT Radio : permet d’échanger des services
de la radio et aussi fournir la connectivité et
l’échange de données. Il peut être utilisé pour
internet, intranet et outils de collaboration
interactifs.
3- SIT IP : permet de fournir la connectivité et
l’échange de données. Il peut être utilisé pour Les terminaux mobiles FNG
internet, intranet, et outils de collaboration
interactifs. Les échanges de la télévision, la radio et la data se
4- Les terminaux MENOS peuvent être aussi in- font à travers le satellite :
tégrés dans des unités mobiles sous la forme • ARABSAT 5 A 30,5°E en bande Ku et,
de FlyAways (FNG : Fast News Gathering)
• ARABSAT 5 C 20°E en bande C pour les régions
non couvertes par la bande KU.

Les terminaux interactifs SIT

Couverture du MENOS en bande KU

14
Couverture du MENOS en bande C

III – Les applications supportées par MENOS : transmission garantie grâce à des fonctionnalités de
QOS spécifiques.
Les diverses applications qui peuvent être prises en
charge par le système MENOS sont : Le contenu radio échangés est le MPEG-4 HE-AAC
mono ou stéréo paramétrique. La source d’entrée
Echange en temps réel de la télévision : MENOS audio est généralement une entrée audio analogique
fournit des services d’échange de contenu de sur les interfaces XLR. Le système permet 2 à 12
télévision pour permettre la contribution de contenu chaines de décodage stéréo.
vidéo numérique pour les radiodiffuseurs nationaux
ou régionaux. Le contenu peut être contribué à un ou Echange de données : En temps que plateforme
plusieurs destinataires en une seule session. d’accès IP intégré, tous les SIT ont un accès Intranet
à la fois pour le trafic unicast que pour le trafic
En raison de la topologie en étoile du MENOS, tous multicast. Le service d’accélération TCP avancé du SIT
les contenus vidéo passent par le HUB central sous au HUB offre la possibilité d’échanger du trafic TCP
forme de trafic unicast, puis reflétés à un ou plusieurs sur le satellite. L’accès IP à partir du SIT se fait via le
destinataires comme trafic de multidiffusion crypté. service VPN.
Le HUB distribue le contenu de télévision à travers un
canal SCPC.
IV- Le réseau MENOS de TDA :
Le contenu vidéo échangé aujourd’hui est sous
format MPEG-2 SD 4 :2 :2 avec des débits de 2 à 6 Télédiffusion d’Algérie se prépare à déployer son
Mb/s. Chaque SIT vidéo accepte une entrée SDI. propre réseau MENOS pour les contributions des
programmes de télévision, Radio et data.
Echange en temps réel de la radio : MENOS prévoit
la possibilité d’échanger des contenus de la radio Ce réseau sera basé sur le concept du réseau virtuel
pour les radiodiffuseurs nationaux ou régionaux. Le (VN) qui assurera une séparation complète des
contenu radio peut être contribué à un ou plusieurs échanges de TDA vis-à-vis des autres réseaux déployés
destinataires en une seule session. sur la même plateforme. En plus de la séparation
complète des données, les réseaux virtuels devront
La même procédure de distribution du contenu de garantir une bande passante dédiée à TDA et devront
télévision est utilisée pour le contenu radio sauf que assurer l’évolution des réseaux de télévision et de
le trafic radio est transmis à travers un sous système radio.
de transport Sat3play haut débit, assurant une
15
Les applications supportées par
les terminaux MENOS

Les SITs de la télévision, radio et IP seront déployés dans des réseaux virtuels séparés.
Le réseau virtuel d’échange de la télévision sera déployé sur 6 régions : Alger, Bechar, Ouargla, Constantine,
Oran et Tamanrasset.
Le réseau virtuel radio alimentera les 48 radios régionales comme station de contribution. Ce réseau devra
être capable de supporter aussi les échanges de données.
Les terminaux IP auront pour but de relier les 5 régions au siège.
Les réseaux virtuels de TDA seront déployés sur le concentrateur (HUB) de l’ASBU installé à Alger (téléport
de bouchaoui). Des équipements additionnels seront inclus dans la plateforme existante ainsi que des
mises à jour de serveurs multimédia et de licences.

Mme BELLIL Nadia


Chef de projet - DPE

16
Le monde du DVBT -TNT-
EMBROUILLAGE ET ACCES CONDITIONEL
La norme DVB –T -ETANT UNE NORME DE PROTECTION DE L’INFORMATION en amont
et en aval , prévoit le transport dans la super trame les donnes d’accès conditionnel
auxquelles on accède par les tables d’accès conditionnel CAT et PMT . Dans cette norme
on défini aussi un algorithme d’embrouillage commun (CSA= COMMUN SCRAMBLING
ALGORITHME ) a durée de vie suffisamment longue ( résistance aux attaques des pirates
.) L’ACCE lui-même n’est pas spécifie par la norme ; car la plus part des opérateurs veulent
jalousement avoir le sien , ce qui s’explique a la fois par des raisons commerciales de
contrôle des données et pour des raison de sécurité car plus un système et ouvert plus il a
des chances d’être piraté rapidement .
DEUX OPTIONS AUX MOINS sont prévus aux attaques de pirates consiste en
pour la norme : UNCHIFFREMENT à deux couches
indépendantes dont chacune pallie les
SIMULcrypt .: accède a une même émission éventuelles faiblesses de l’autre. :
par plusieurs systèmes d’accès conditionnel
différents ; dans ce cas le mux transport Une couche train ( générateur d’octets
devra comporter des paquets d’accès pseudo- aléatoires ..--LA norme DVBT prévoit
conditionnel utilisant le même algorithme PLUS la possibilité d’embrouillage a deux
d’embrouillage ( celui normalise par DVB .) niveaux quine peuvent toutefois pas être
utilisées simultanément :
MULTICRYPT : UTILISATION D’un module
d’accédé conditionnel et de d’embrouillage - AU niveau transport
( DETACHABLE). au format mécanique
PCMCIA insère sur le chemin des données - Au niveau PES .Au niveau transport :
vécus aux niveaux transport , via une l’entête du paquets transport
interface normalisée ( commun interface comporte un champ de 02 bits
DVB-CI .) qui comporte également un bus appelés : transport - scrambling -
permettant au module qui peut comporter flag leurs états que le paquet est
un lecteur de carte à puce communique embrouillé et avec quelques mot de
avec le décodeur contrôle selon le tableau :

Principe de l’embrouillage de la norme


DVB :
Transport scramblig –flags Signification
Cette partie de la norme et délicate seules 00 Pas d’embrouillage.
les principes généraux sont publics , les Embrouillage avec mots
détails relevant de chaque organisation 01
de contrôle pair .
opérant de réseaux de TV 0 Péage 10 ………………………………
moyennant engagement de fidélité .
11 ………………………impair
L’algorithme d’embrouillage prévu
pour résister le plus longtemps possible

17
Cet embrouillage est réalisé après Les ECM : ( ENTITLMENT CONTROL
multiplexage sur l’ensemble de la charge MESSAGE ) : sont une fonction du mot
utile du paquet transport , les PES de contrôle de la clé de service et sont
ARRIVANT au MUX Etant en( clair ). transmis toutes les deux secondes .
AU NIVEAUX PES : LES ( EMM ) : ( ENTITLMENT
MANAGEMENT MESSAGE) sont une
Dans ce cas l’embrouillage Vien a la source fonction de la clée de service a partir des
avant le MULTIPLEXAGE . ET SA PRESENCE EMM et de la clé utilisateur contenue
ET SON MOT DE CONTROLE SONT Indiquées par exemple dans une carte a puce .
PAR LES DEUX bits ( PES –SCRAMBLIG
–CONTROL) dans l’entête de PES . Cette clé de service et ensuite elle-
même utilises pour décrypter les ECM
LE tableau indique précisément le mot de afin de retrouver le mot de contrôle
contrôle utilisée selon l’état de ces deux permettant l’initialisation du système de
bits : désembrouillage .
PES s crambling Informations tirées du livre : LA
Signification
control
télévision Numérique . auteur : HERVE
00 Pas désembrouillage BENOIT

01 ……………………………….. COLLECTION : DUNOD 4E EDITION 2006


Embrouillage avec mot de
10 control pair
PAR : MR : BEGBAGUI AMMAR
11 impair DIRECTION DE L’EXPLOITATI

Les mécanismes d’accès conditionnel :


Les informations nécessaires aux
désembrouillage sont transmises dans
des messages spécifiques appelées
( messages d’accès conditionnel (
conditionnal accées méssage ) .( CAM).
Qui sont de 02 types ( ECM ET EMM ) et
sont génères à partir des trois données
d’entrées :
- un mot de contrôle ( conntrole word
) : destiné a initialiser la séquence de
désembrouillage , une clé de service (
key service ) utiliser pour crypter le mot
de contrôle pour un groupe d’un ou
plusieurs utilisateurs .
- une clé utilisateur ( user key ) : pour
crypter la clé de service
18
Protection de l’Information DVB
Comparaison entre les standards
DVB-S1, DVB-S2, DVB-C, DVB-C, DVB-C2, DVB-T
1- Historique : Câble : largeur de canal très réduite de 8 MHZ, modulation
QAM (rappelons que le débit en sortie de Multiplexeur
Le groupe DVB (Digital Video Broadcasting) est d’origine est d’environ 40 Mbits, par contre, c’est un milieu très
un standard de diffusion numérique de l’UER (Union protégé.
Européenne de Radiodiffusion), d’abord pour le satellite
DVB-S lancé en décembre 1993, ensuite le câble DVB-C Réseau terrestre : Largeur de canal très réduite 7 à 8
l’année suivante, et enfin de standard terrestre de diffusion MHZ et de modulation OFDM, le système choisi doit être
numérique : DVB-T en décembre 1995. insensible aux phénomènes d’échos.

2- Pourquoi le DVB : Solutions : Pour chacune des voies de transmission, le DVB


a défini une chaine de traitement et de codes de correction
Le groupe DVB s’est attaché à développer des solutions d’erreurs suivi d’un type de modulation adaptées.
complètes pour la télévision numérique, allant de la
diffusion pour Câble (DVB-C) et satellite (DVB-S) jusqu’à la Modulation : QPSK pour le DVB-S QAM pour le DVB-C et
diffusion terrestre (DVB-T). COFDM pour le DVB-T.

Il a également défini un système de cryptage pour le Traitement : Brassage, entrelacement et filtre de


contrôle d’accès. D’autres standards DVB ont également NYQUIST.
été définis, comme le DVB-TXT pour le télétexte, le DVB-
ISC pour le service interactifs et le DVB-MHP pour le Correction d’erreur : Code Reed-salamon et code
moteur ?(moteur) d’interactivité. convolutif associé à un décodeur de VITERBI.

3- Rôle du DVB : 5- Le DVB-S :

Le DVB établit des spécifications techniques qui sont C’est un standard défini pour la transmission par satellite.
ensuite soumises aux organismes de normalisations pour Ce standard a attiré l’intérêt des opérateurs et des
devenir des normes de l’UIT (Union Internationale des chercheurs dans le domaine de la communication au
Télécommunications) et de l’UER. vu de sa bande large et des contraintes non strictes par
rapport aux autres supports de transmission.
Les différents standards de diffusion, qui sont le satellite,
le câble et le hertzien, ont en commun la compression des Le DVB-S a pris un succès depuis 1994 et les émissions
signaux audio et vidéo, le multiplexage et l’embrouillage. ont débuté depuis 1996 pour les premiers opérateurs
commerciaux c’est un standard de diffusion relativement
Il n’ya que les techniques de transmissions qui sont simple qu’utilise la modulation QPSK (Quaternary Phase
spécifiquement adaptées. Shift Keying). Il utilise des canaux relativement larges (33
ou 36 MHZ), un code correcteur d’erreurs interne dit de
Une des principales caractéristiques des canaux de VITERBE est utilisé pour corriger les effets négatifs de la
diffusion numérique tient au fait qu’ils peuvent subir de réception par satellite.
grandes dégradations sans que cela ne soit visible, mais
lorsque l’on dépasse un certain seuil, la rupture de service Cette norme tient compte des caractéristiques d’une
est brutale c’est : tout ou rien. transmission satellitaire :

4- Caractéristiques des canaux : -La bande disponible est relativement large : (26 à 36
MHZ)
Satellite : Largeur de canal fréquemment entre 33 à 72
MHZ et de modulation QPSK, un signal provenant d’un -Le canal est de type AWGN (Additive White Gaussian
satellite subit une attenuation de plus de 200 db, on reçoit Noise)
donc un signal très faible et brinté.
-Le signal est fortement atténué par le bruit
19
-La transmission est en ligne directe. nécessité d’un nouveau standard flexible et performant.
Le DVB-S2 est le nouveau standard qui vient pour
6- La chaine de transmission de DVB-S répondre à ces besoins actuels dans le domaine de la
communication.
Le schéma de codage du canal du DVB-S est très particulier
et il porte le nom de schéma de codage concaténé. Le Standard DVB-S2
Paquet 208 octets
Il représente une évolution de la diffusion numérique
188 octets pour la TV avec les nouveautés apportées. Nous avons
gagné en efficacité spectrale d’une valeur de l’ordre 25%
Dispersion Code Code Mod. QPSK à 30% par rapport aux standards existants équivalents, en
Entrelaceur Poinconnage
d’énergie Reed Salomon convolutif Rot off 0,35 plus des nouvelles applications introduites.

Cet apport par le STD DVB-S2 s’explique par les


Chaine de transmission DVB - S
modifications introduites au niveau codage et modulation.
Le tableau suivant représente les principales différences
6.1. Principaux paramètres d’une chaine d’émission entre le DVB-S2 et le DVB-DSNG.
DVB-S.
Année 1994 1997 2003
Le tableau suivant résume les principales caractéristiques Standard DVB-S DVB-DSNG DVB-S2
d’une chaine d’émission réception DVB-S. Mode de CCM VCM ACM
codage et
Les différents blocs composant la chaine d’émission Modulation
réception doivent être configurés de sorte à obtenir une CODAGE Reed-Solomon R.S+VITERBI LDPC
continuité durant la transmission et d’apporter à cette Viterbi BCH
dernière une robustesse vis-s vis des erreurs pouvant
MODULATION QPSK QPSK QPSK ,8PSK
intervenir durant la communication dans le canal brinté. 8 PSK 16 APSK,
32 APSK
Paramètres d’une chaine Format des MPEG-2 MPEG-2 MPEG-2
DVB-S données DONN2ES MPEG-4
Codage vidéo MPEG-2 Donn2es

Codage Audio MPEG-1


Longueur des paquets Ces modifications introduites pour le DVB-S2 ont permis
188 octets
transportés d’atteindre une performance remarquable que nous allons
Polynôme de brouillage 1+x14+x14 détailler par la suite.
Codeur Reed-Solom 204.188.T=8 6.2. Caractéristiques du DVB-S2
Entrelacement convolutif 12 blocs
Codeur convolutif 171.133 Elles sont présentées ci-dessous :
Modulation QPSK -Codage avancé : le codage canal adapté est
Roll-off 0,35 une concaténation d’un code en bloc BCH (Base-
Largeur du canal De 26 à 36 MHZ Chaudhuri – Hochquenghem code) et d’un code LDPE. Ce
dernier est linéaire caractérisé par sa grande capacité de
Débit 23,7 à 41,5 MB/s
détection d’erreurs. Mais bien que ce code soit connu par
sa complexité à cause de son besoin intense en mémoire,
Une deuxième version de DVB-S à été proposée en 1997, les problèmes posés par leur intégration matérielle
c’est le STD DVB-DSNG (Digital Satellite New Gathering). commence à être abordés.

Il introduit, en plus la modulation 8-PSK et 16 QAM (16 6.3. Ordre de modulation supérieure :
Quadrature Amplitude Modulation), et les services
Le standard DVB-S2 définit ou permet quatre(4)
payants, mais avec la progression technologique et des
modulations : QPSK ,8 PSK, IGAPSK,ET 32 APSK.
nouvelles exigences, le DVB-S et le DVB-DSNG n’arrivent
pas à satisfaire beaucoup de nouveaux besoins. D’où la 6.4. Modulation et codage adaptatif :
20
Le STD DVB-S2 permet de fournir des services interactifs sont diffusés par dives. Câblo-opérateurs depuis un certain
en plus de la modulation et de : temps.

-Codage Variable : un canal de retour est utilisé pour


réaliser la modulation.

-Codage adaptatif : ACM (Adaptatif Coding and


Modulation). Cette technique A permis une protection des Schéma chaine transmission DVB-C
canaux plus grands et une augmentation de la capacité
de transmission, en plus de l’introduction de nouveaux L’absence du codage comulutif qui se justifié par des
services. rapport signal sus brint nettement supérieurs à ceux
rencontrés lors d’une transmission par satellites est
6.5. Chaine de transmission DVB-S2 : comblée par une conversion octels symboles suivi
d’un codage différentiel.
Le système de transmission DVB-S2 est formé par des blocs
pratiques qui assurent l’adaptation entre les flux d’entrées La principale qualité de cette diffusion est une haute
qui peuvent être des flux transport MPEG ou des sources efficacité spectrale qui est de 4.76 bits/s par Hz. Valeur
de données génériques et de signal RF à la sortie comme nettement supérieure à celle d’une transmission par
c’est montré dans la figure ci-dessous. satellite.
La chaine de transmission est formée des séquences de 7.1. Codage et modulation :
blocs :
Le codage et la modulation utilisés dépendent ensuite du
support utilisé, on ne d’écrira ici que la norme câble ETST.
(ETS 300 429) issu des recommandation DVB-C (Digital
vidéo Broad casting-câble) qui utilise une modulation de
type MAQ (Modulation d’amplitude au quadrature)

-Le codage utilisé permet de ramener le taux d’erreurs


binaires de 10-4 -10-11 Tel que le brassage, code externe,
Schéma : système de transmission DVB-S/S2 entre la cement et code Interne.

6.7. Application du DVB-S2 : 7.2. La Modulation : 16,32,64,128,256 QAM.

Ce système à été conçu pour plusieurs applications Le débit n’est pas spécifie dans la norme mais pour
satellitaires large bande : compatibilité avec la norme satellite le même débit utile
(en excluant le codage R et S) doit être utilisé d’antre part
-Radiodiffusion de la TVHD et SD le débit brut doit être cohérent avec les canaux de 8 MHZ
définis sur le câble.
-Service interactifs y compris l’accès internet pour les
applications grand public. *: Largeur de bande occupée =débit symbole x(1+Roll
off)
-Contribution et contenus de données et agrégations de
biens Internet (TreenKing). * : Débit brut= débit symbole x Mbre de symboles de
la Modulations
7- Le DVB-C :
* : Débit utile=débit brut x188/204 (Redondance dure
Le DVB-C’est l’abréviation de DIGITAL VIDEO BROD
ou code (R et S).
CASTING câble une variante de DVB qui utilise pour la
transmission de S4 Numériques complémentaire par 7.3. Support de transmission :
l’intermédiaire d’un raccorbe-ment câble à l’orge bande,
on règle pour la diffusion Numérique des signaux de TV. Trois supports sont utilisées dans les réseaux de TV
par câble :
Il faut remarquer que l’offre de programme est restreinte
par rapport à celle de DVB-S.C’est du à la bande limitée du Les câbles coaxiaux, les fibres optiques et des pairs
câble. Au grand duché, des programmes de TV numériques symétriques.

21
7.4. Architecture des réseaux : -exécution facile de ces entailles à bandes étroite ou
à bande large.
-Structure de base :deux types de structures utilisés
9- Le DVB-T
-Structure en arbre
DVB – T : Digital Video Broadcasting Terrestrial = TNT
-structure en étoile
DTT : Digital Television Terrestrial
Après le développement des techniques utilisant
la fibre monomode qui ont permis de réduire C’est la diffusion de la télévision numérique par voie
considérablement les couts de construction et de terrestre (Hertzienne).
maintenance des réseaux câbles, arrive aujourd’hui le
numérique. Un des principaux avantages de cette norme est qu’il ne
demande pas un changement de matériel conséquent.
*par l’explosion du Nbre de programmes passibles (à En effet, un simple ajout d’un décodeur permet à un
terme on pourra envisager plus de 500 programmes). téléviseur standard de récupérer un signal numérique via
une antenne VHF ou UHF : râteau.
*Le réseau câblé pourra trouver enfin sa rentabilité
économique et avoir sa place entre le satellite et les Il existe deux solutions possibles de diffuser la TNT par
chaines …..(Terrestre) voie hertzienne :

8- DVB-C2 : - Le mode MFN ( Multiple Frequency Network)

En 2007, le travail à commencé à regarder une norme - Le mode SFN (Single Frequency Network)
DVB-C de seconde génération afin d’augmenter
les possibilités des systèmes de câble en terme de Le mode SFN, un seul canal est utilize pour couvrir une
capacité et flexibilité. La norme à été formellement zone géographique, le gros avantage de ce mode est qu’il
développée pendant 2008 et 2009, Un des buts du économise le nombre de fréquences à allouer, mais il
développement été de construire, si possible et de faudrait réserver des fréquences à cet usage exclusif sur
s’approprier sur les dispositives réussis des normes tout le territoire géographique impliqué.
DVB-S2 et DVB-T2.
Le mode MFN permet de réutiliser le fonctionnement
Etant donné que des systèmes de câble ont actuel de la télévision analogique et donc utiliser les mêmes
traditionnellement employé la modulation du simple- émetteurs. L’utilisation n’a donc pas besoin de pointer à
porteur QAM, la décision plutôt donnante à été prise nouveau son antenne puisque celle-ci est déjà orientée
pour baser DVB-C2 sur l’utilisation de (COFDM), vers un émetteur diffusant la télévision analogique.
l’utilisation de COFDM à été choisi pour les raisons
Transmettre en MFN permet également de recevoir de
suivantes :
meilleure qualité que le mode SFN, car il est moins sujet
-Largeur de bande flexible de canal de 6MHZ à aux phénomènes perturbateurs.
64MHZ.

-ajustement de ….de signal de ces sans-bandes


facilement possibles.

22
Architecture d’un réseau de diffusion
Description de la chaine de diffusion DVB – T

Un signal arrivant d’un MUX subit les étapes suivantes :

Brassage, Codage RS (204, 188, T = 8), Entrelacement Code convolutif, Poinçonnage, Modulation QAM ou QPSK,
Modulation COFDM.

Remarque
Sujet tiré d’un mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme master II en électronique
option TELECOM et RESEAU par Melle OUSMAIL ZHOR et KHIAR NAWEL de l’université MOULOUD
MAAMERI TIZI-OUZOU , année universitaire 2012-2013.
Durant le stage pratique effectué à TDA-BOUZAREAH département maintenance et installation.

Mr Ammar.BEGBAGUI

23
Un sommet sur la radio numérique
organisé à Genève en février 2014

Introduction
Le sommet de la radio numérique a été organisé par l’UER (Union Européenne de
Radiotélévision) à son siège à Genève le 12 Février, sous l’intitulé Digital Radio Sum-
mit 2014, qui a attiré cette année plus de 126 participants venant de 26 pays.
Cet évènement a rassemblé les acteurs principaux de la radio venant de la
communauté Européenne afin de partager les idées, les expériences et les aspirations
sur la technologie et les plateformes de la radio numérique. En plus, les tendances les
plus récentes sur les marchés de la radio numérique ainsi que les dernières normes
mises à jour et des études de cas ont été abordées.

1. La norme R-138 elle est proposée comme option pour certains


fabricants.
Le groupe SP-DRP (groupe de l’UER qui s’intéresse sur les
technologies et les plates-formes de la radio numérique Les tendances de la conception des récepteurs radio
en Europe)a publié l’année passée un document de la dans les véhicules s’appuient sur :
norme R-138 définissant une stratégie immédiate de • Un grand choix des plates-formes (AM, FM,
déploiement de la radio numérique en Europevalable DAB, TV, Internet en live, enregistrement).
pour tous les diffuseurs et les services de la radio. La
R-138 nécessite une harmonisation du déploiement de • Une implémentation selon un compromis
la radio numérique à travers l’Europe et elle doit être couverture-qualité-coût-niveau de signal.
complétée par d’autres éléments pertinents, telles que • Des modules intelligents, mais pas trop
la radio hybride et les fonctionnalités améliorées. Il complexes avec des volumes réduits.
devrait y avoir un déploiement immédiat en utilisant
DAB +. Dans le cas où la couverture DAB est difficile, le
Le représentant de Jaguar & Land Rover a indiqué
DRM sera utilisé.
l’importance de l’écoute radio dans les véhicules en
Une année après la publication de la R-138, la transition déclarant que son industrie a besoin de solutions
vers la radio numérique terrestre ne représente pas qui offrent un large choix de services, qui peut être
une priorité dans plusieurs pays européens. développée à une grande échelle. Il a identifié la radio
définie par logiciel (Software Defined Radio) comme
Le R-138 est compatible avec le concept Euro-Chip. Les ayant une grande capacité pour résoudre de nombreux
récepteurs Radio analogiques et numériques dans tous problèmes de la radio dans les véhicules, mais beaucoup
les appareils multimédia sont nécessaires et constitue de travail reste à faire.
comme une exigence minimale.
3. Projet de la Radio de Smartphone Universel
Le groupe SP-DRP a identifié de nouvelles priorités
concernant l’intégration du service mobile en
collaborant avec le projet Radio Smartphone Universelle La pénétration du marché de la téléphonie mobile est
(USRP). plus difficile mais pas pour des raisons techniques, car
les téléphones portables disposent déjà d’une réception
numérique dans le marché asiatique. Le défi est de
2. La radio dans les véhicules convaincre les opérateurs mobiles et les fabricants
de fournir un récepteur numérique dans les appareils
Les véhicules et les appareils mobiles sont deux vendus sur le marché européen.
(2) éléments essentiels pour la réussite de la radio Le groupe Smartphone ‘Technology Group’ a été installé
numérique. L’industrie automobile a consenti beaucoup pour développer une API open source commune et
d’efforts pour l’intégration des récepteurs radios un prototype pour la radio hybride sur un téléphone
numériques dans les véhicules. Bien qu’actuellement mobile.
24
Le groupe Smartphone ‘Strategy Group’ a été installé Les radiodiffuseurs se sont engagés actuellement aux
pour collaborer avec les fabricants de téléphones divers réseaux. La radio hybride (Diffusion +IP) offrira
mobiles et les fournisseurs de la technologie. Chaque une grande amélioration aux utilisateurs en assurant
pays membre devra s’engager avec ses propres une autonomie de la batterie sept (7) fois plus grande
opérateurs de réseau mobile. par rapport au streaming IP.

4. Stratégie suisse pour le switch-off


de la FM

En Suisse, 350 000 récepteurs DAB + ont été


vendus en 2013. Pendant une année, le nombre
de voitures équipées de récepteurs DAB a
augmenté de 10.000 à 100.000 véhicules. Un total
de 1,5 millions d’appareils DAB ont été vendus en
Suisse et 94% de la population peut recevoir des
programmes DAB, dans la région de Zurich.
La Suisse est divisée en quatre régions linguistiques,
donc la production des services de programmes
nationaux se limitent sur les programmes de
Figure 1 : Proposition de déploiement de musique pure. Les produits spécifiques des médias
doivent être fournis pour chaque région linguistique
la diffusion radio dans les Smartphones qui implique des coûts trois à quatre fois plus élevé.
Les conditions topographiques difficiles sont une autre
C’est une bonne expérience de la radio sur les particularité de la Suisse, de ce fait la couverture des
Smartphones qui est applicable à l’échelle mondiale zones de montagne est difficile et coûteuse.
avec des normes ouvertes (open standards) et
communes des radiodiffuseurs. La tendance est La petite superficie du pays aggrave aussi les
vers des émissions de radiodiffusion comme une difficultés de la planification des fréquences, il doit
application. Les partenaires du projet sont les être étroitement coordonné avec les pays voisins. En
diffuseurs leaders (en Europe, aux Etats-Unis et en conséquence, aujourd’hui la FM ne répond plus aux
Asie-Pacifique) et les organismes de normalisation nouvelles exigences du paysage de la radiodiffusion.
tels WorldDMB, RadioDNS, ETSI, etc.
Malgré que la DAB est déjà lancée depuis 1999 en
Suisse, elle a réellement démarré en 2008 lorsque
le SRG (Société Suisse de Radiodiffusion) a migré
sa station populaire MUSIKWELLE très écoutée par
les personnes âgées à partir de l’émetteur des ondes
moyennes BEROMÜNSTER vers sa plateforme DAB.
Ainsi, le SRG a déclenché un véritable boom des ventes
d’équipements de DAB. Contrairement aux attentes.
Depuis Mars 2013, la DigiMig (Migration vers le
Numérique) est opérationnelle pour le déménagement
vers les nouveaux horizons de la radio numérique.
Mais le coût élevé de la diffusion simultanée (FM et
DAB en même temps) est la plus grande crainte par
rapport à la migration qui ne pourra réussir que si tous
les acteurs de l’industrie seront impliqués. Pour cette
raison, l’État doit fournir un soutien financier ainsi que
la sensibilisation de la population.
La date d’arrêt de la diffusion sur la bande FM n’est pas
Figure 2 : Projet du Smartphone universel, encore déterminé en Suisse, elle est envisageable entre
2020 et 2024.
architecture et diagramme d’intégration

25
5. Multimedia Broadcast Multicast Ser- 6.2 La Belgique
vices (MBMS) Actuellement, il existe deux (2) multiplexes régionaux
contenant 16 services DAB avec une couverture de
Mr Borgåde Teracoma a présenté les résultats d’une 95%.La tendance Belge est d’aller vers l’élargissement
étude menée en Suède pour répondre à une question et l’enrichissement de la radiodiffusion DAB+ d’ici
primordiale «est ce que les réseaux cellulaires peuvent 2016, toutes les parties de la radio ont un intérêt dans
faire face à la radiodiffusion linéaire?». Il a tiré la le développement de la radio numérique hybride intel-
conclusion ferme que les réseaux cellulaires ne sont ligent qui permet de combiner les avantages du DAB+
pas la solution d’avenir de la diffusion de la radio. Les (diffusion numérique) et l’internet (haut débit).
quantités importantes de données, les coûts élevés et
les difficultés de fournir une couverture universelle Dans sa présentation, Mr. Laurent Finet a mis l’accent
signifient que MBMS n’offre pas actuellement une sur les avantages de la radio numérique par rapport
alternative réaliste à la radiodiffusion terrestre. à l’analogique et du broadcast par rapport à l’IP à sa-
voir :
6. Updates du déploiement de la radio • Garantir les droits d’auteurs.
numérique à travers l’Europe • La diffusion terrestre est garantie même en cas du
désastre
6.1 Le Danemark • Support pour la culture locale et non pas mondiale
Il existe deux (2) multiplexes DAB à couverture nationale • Pas d’intermédiaires, pas de connexion et enfin la
(environ 98%), un troisième MUX régional est planifié, mais gratuité du service.
n’est pas encore réalisé. Pour la réception, 44% des foyers
danois disposent des récepteurs radios numériques et
67% ont des Smartphones. 43% de la population utilisent 6.3 La Pologne
l’Internet via les Smartphones par jour (80% des jeunes ont
entre 12 et 39 ans). Ils existent 15 chaînes nationales en
service, 11 services publics et 5 services commerciaux. Six Les essais de la radiodiffusion des quatre (4)
(6) chaînes sont exclusivement en numérique. La politique programmes du Polskie Radio à Varsovie en multiplex
du pays s’oriente vers une plus grande diversité et plus de DAB ont commencé en 1996. Plusieurs formats de
choix. Si la moitié d’écoute de la radio est numérique en diffusion (T-DMB, DAB, DAB+) sont d’ailleurs toujours
2018 (y compris dans les voitures), la FM sera arrêté à la en compétition.
fin de 2019. Les radios locales non commerciales peuvent
décider si elles veulent continuer sur la bande FM ou passer En février 2012, Polskie Radio SA a reçu la décision du
au numérique (sur Internet par exemple). président de l’office des communications électroniques
pour réserver le multiplex radio N° : 3 en ​​VHF pour
la diffusion des programmes radio publics en T-DAB
+. Cette décision ouvre une nouvelle étape dans la
numérisation de la radiodiffusion en Pologne

Figure 3 : Partage d’écoute Radio en Danemark

26
Couverture en 1 October 2013 Couverture en 1 April 2015 atteinte quand 50 % de l’écoute de la radio se fera
via le numérique, la seconde quand la couverture du
Population : 8,222,000 Population : 21,351,019 numérique terrestre, via le DAB, sera comparable à
habitants(21.50 %) habitants(55.39 %)
celle de la FM.
Surface : 20,467 Km2(6.55 %) Surface :109,901 Km2
(35.15 %)
Tableau 1 : Estimation de la couverture DAB+
en Pologne

6.4 Le Royaume Uni

Actuellement, plus de 94 % des foyers britanniques ont


accès au multiplex national de la BBC, et deux tiers ont
Figure 6 : Utilisation des supports pour l’écoute
accès à des multiplexes des radios régionales.
de la radio numérique en Angleterre

Enfin, pour que le  Swtich-Off (Arrêt de la FM) soit


efficace, le marché doit être prêt et que la date ne doit
pas être imposée.

6.5 L’Allemagne

Actuellement, la couverture nationale en DAB+ est de


Figure 4 :Ecoute de la Radio en Angleterre 83% de la superficie et de 91% de la population. Et plus
de 2.7 millions de récepteurs numériques ont été déjà
vendus.
La politique du gouvernement s’oriente vers le passage
au numérique. Elle se base sur le partage numérique
de 50% de l’écoute de la radio d’ici fin 2016 et
l’aboutissement à une couverture équivalence de la
FM.

Figure 5 :50% d’écoute Numérique d’ici fin 2016

L’arrêt de la diffusion FM, sera en effet défini quand


deux (2) conditions seront remplies. La première sera
27
6.6 La Norvège 7. World DMB
A la fin de l’année 2013, deux multiplexes DAB+ cou-
vraient plus de 90% de la population norvégienne. Une WorldDMB est un consortium international chargé
estimation de couverture de 99.5% de la population de promouvoir les standards de l’industrie de la
sera atteinte par le Mux NRK à la fin de l’année 2014. radio numérique sur la base de DAB, DAB+ et DMB.
Il offre des solutions sur mesure et des conseils sur
Au courant de cette année, il y aura environ 30 services tous les aspects de la transition de l’analogique à la
de radio en Norvège, plus de la moitié seront des ser- radio numérique, notamment la réglementation, les
vices privés. Les deux MUX couvriront toutes les routes licences, les essais techniques, le réseau à construire
principales et il est prévu de couvrir 500 tunnels de sur la commercialisation et la production de nouveaux
plus de 500 m de longueur. contenus de la radio numérique. Le représentant de
cette organisation a présenté l’état d’avancement du
Suite à la publication d’un rapport du Ministère de la déploiement de la radio numérique DAB/DAB+ dans
Culture le 4 février dernier, la Norvège vient de définir certains pays et le nombre de récepteurs vendus jusqu’à
une date d’extinction de la FM. Le NRK est en train de ce jour (Figure8).
travailler régulièrement afin de devenir le premier dif-
fuseur mondial qui va arrêter la FM en 2017 (au plus 8. Radio DNS
tard 2019).En 2017, la couverture sera de 99,8%, l’équi-
valent de la FM aujourd’hui. Les radios locales quant à
elles, pourront continuer à émettre après 2017. A la fin de la journée, le président de la Radio DNS Nick
Piggott a annoncé que Samsung a publié un certain
nombre des modèles de smartphones qui intègrent
6.7 La France la Radio DNS comme standard de la radio hybride. Il
affirme qu’une volonté claire de la part des fabricants des
Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a fixé la téléphones portables à adopter une nouvelle approche
date de lancement du DAB+ dans les trois (3) villes de la radio d’avenir. Le projet de la radio Smartphone
(Paris, Marseille et Nice) où des appels à candidature universel et la campagne Euro-Chip soutenu par l’UER,
ont été lancés. Les stations sélectionnées émettront à sera poursuivi.
partir du 20 juin 2014.  La date de démarrage est fixée
au moins six (6) mois à l’avance conformément aux
décisions d’autorisations délivrées en janvier 2014 ; 9. DRM : Digital Radio Mondiale
ce délai permettra aux éditeurs de services de radio et
aux opérateurs de multiplex de mener l’ensemble des La présidente du Consortium DRM, Mme Ruxandra
opérations techniques et commerciales nécessaires au Obreja a présenté aux participants les points de
lancement des services. situation du consortium DRM:
Les caractéristiques techniques des récepteurs DRM
utilisant le codec XHE -AAC permettant la livraison de
6.8 L’Italie haute qualité de tout type de contenu audio à n’importe
quel débit binaire.
La couverture actuellement en DAB+ est de 75% Le réseau de diffusion DRM en Inde dans la bande ondes
de la population, 64% de l’écoute est en voiture. Le courtes DRM30 (30MHz), qui présente une couverture
déploiement de trois (3) multiplex nationaux sont en plus de 70% en superficie.
cours, ainsi que trois multiplex régionaux réguliers. Les tests de la plate-forme DRM+ dans la bande I, II et
Six millions d’Euros à investir durant la période2013- III par les pays cités dans le tableau ci-dessous.
2015 pour le développement et l’extension des
installations existantes. Soixante (60) nouveaux sites
à travers toute l’Italie seront activés durant cette
période.
Une grande sensibilisation lourdement financée par
les industries est actuellement en cours pour informer
les consommateurs, les détaillants, les vendeurs de
voitures et toutes les parties prenantes sur l’importance
de la radio numérique.

28
Figure 7 : Déploiement de la radio numérique DAB/DAB+ dans certains pays Européens

Figure 8 : Essais de la plate-forme DRM+ dans les bandes I, II et III VHF en quelques pays

29
Conclusion

Le sommet de la radio numérique 2014 était un signe clair de


l’optimisme croissant autour de la radio numérique en Europe. Les
discussions ont portées, essentiellement, sur les normes de transmission
à utiliser. Les sujets importants actuellement concernent les stratégies
de planification pour le passage au numérique, la nécessité de la
collaboration de l’industrie, l’importance du multimédia dans les
véhicules et l’ouverture du marché des Smartphones.
L’arrêt de la FM dans certains pays pourra être effectué dès qu’au moins
50 % de l’écoute soit numérique (avec des variantes de définition).
Néanmoins, la Norvège et le Danemark ont annoncé déjà les dates cibles
2017 et 2019 respectivement, tandis que le Royaume-Uni et la Suisse
vont mettre en place des pré- conditions. Toutefois, ces pays n’ont pas
encore fixé une date du switch off. Quel que soit la planification de l’arrêt
de la FM, il y avait un accord général que le succès du lancement de la
radio numérique nécessite une véritable collaboration de l’industrie
en garantissant la disponibilité des récepteurs à un prix raisonnable
pour les auditeurs et les automobilistes.
Les réseaux mobiles sont nécessaires dans le nouveau paysage d’audio
numérique, mais ils sont encore trop fragiles, coûteux et incomplets
pour être une alternative solide à la radiodiffusion terrestre.
L’écoute de la radio dans les voitures est la clé du succès de la radio
numérique, mais l’introduction et l’installation des récepteurs radio
numérique dans les voitures est toujours un grand défi.
Le succès des chaînes radio numériques vont augmenter le taux de
réussite de la radio numérique en attirant plus d’auditeurs, donc plus
de vente des récepteurs.
Pour que la migration de l’analogique vers le numérique soit menée
à bien, la participation de tous les acteurs impliqués est nécessaire.
Les radiodiffuseurs, l’industrie automobile, les organisations de
commercialisation ainsi que les éditeurs des programmes radio doivent
conjuguer leurs efforts pour la réussite du passage vers le numérique.

TAHAMI Anissa
Chef de Département (DPE)
ZIAT Amar
Ingénieur Principal (DED)
MAKHLOUFIA Seddik
Ingénieur Principal (DED)

30
‫باإلضافة لهذه امليزات العديدة‪ ،‬يوفر النظام عدة مزايا أخرى ال تتوفر في نظامي ‪ VSAT‬و ‪ DTV‬من أهمها ‪:‬‬

‫• نظام مـؤمـن و محمــي مع إمكانية تصنيعه من قبل عدد من الشركات نظرا إلى أنه مقيس ومفتوح (غير محتكر)‬
‫ّ‬
‫منصة إلضافة خدمات أخرى في املستقبل (‪ )IP- Platform‬و بتكاليف مالية معقولة‪ ‬‬ ‫•‪ ‬‬

‫مركز بوشاوي لالتصاالت الفضائية‬


‫نافذة اجلزائر على العالم‬
‫تسهر مؤسسة البث على مواكبة التطور السريع في ميدان االتصاالت اخملتلفة ‪ ،‬من خالل إنشائها ملركز بوشاوي وتزويده‬
‫بتجهيزات مناسبة ليتحول في ظرف قصير إلى مركز لالتصاالت الفضائية يتكون من مجموعة محطات أرضية ذات هوائيات‬
‫موجهة نحو مختلف األقمار الصناعية لضمان الربط تصاعديـــا و تنازليا بني احملطات التي يتعذر عليها االتصال املباشر‪.‬‬
‫لقد وضع املركز في محطة البث اإلذاعي الدولية ببوشاوي التي تبني أن موقعها اجلغرافي القريب من العاصمة يساعد‬
‫اخلدمات الكهرو‪-‬إذاعية (سهولة اإلرسال نحو األفق و منع تقاطع الذبذبات)‪.‬‬
‫ٍيتكون املركز من محطتني للبث التلفزي عبر الساتل تبثان بواسطة احلزمة ‪C‬عبر هوائي متحرك قطره ‪ 7.3‬متر و محطة ‪/RX‬‬
‫‪ TX‬ذات هوائي قطره ‪ 7.3‬متر تبث بواسطة احلزمتني‪ C‬و ‪, KU‬ففي شهر سبتمبر من سنة ‪ 2003‬متت عملية بث القنوات‬
‫التلفزيونية اجلزائرية الثالث « القناة أألرضية ‪ ،‬اجلزائرية الثالثة والفضائية اجلزائرية ‪ ، ENTV -A3 -CA‬و مختلف القنوات‬
‫اإلذاعية بواسطة القمر الصناعي ‪ NSS7‬الذي صار يلعب دور املدعم للبث بعد أن استأجرت مؤسسة البث في شهر نوفمبر‬
‫‪ 2007‬سعد قمرية قوتها ‪ 36‬ميغا‪/‬هرتز على منت القمر الصناعي األوروبي « أتلنتيك بيرد « « ‪ « AB3‬لبث البرامج اجلزائرية‬
‫التلفزيونية واإلذاعية في شكل باقة رقمية (‪ ) Bouquet Numérique‬بداية من ‪01‬ديسمبر ‪ 2007‬لتغطية كل التراب‬
‫اجلزائري والدول اجملاورة وحوض املتوسط ‪ .‬‬
‫هذا الهدف الذي حتقق تدريجيا يسعى إلى إيصال البرامج اجلزائرية إلى أبعد النقاط املكنة من العالم بداية مبناطق األولوية‬
‫كأوروبا ‪ ،‬العالم العربي ‪ ،‬إفريقيا ‪ ،‬وأمريكا الشمالية‪ ،‬وميكن أن تشكل آسيا وأمريكا الالتينية وأوقيانيا أهدافا مستقبلية‬
‫تقتضيها سياسة البالد مستقبال‪.‬‬

‫املصدر‪:‬‬
‫موقع االنترنــــت ‪:‬‬
‫‪http://www.tda.dz/‬‬
‫‪http://www.asbu.net‬‬
‫‪31‬‬
‫مقارنة بني نظام ‪ MENOS- ASBU‬و غيره من أنظمة التبادل اإلذاعي و التلفزيوني‬
‫باملقارنة مع أنظمة التبادل اإلذاعي (‪ )VSAT‬و التبادل التلفزيوني الرقمي (‪ )DTV‬املعروفة‪ ،‬يوفر نظام ‪MENOS - ASBU‬‬
‫مزايا تقنية و اقتصادية و تشغيلية هامة و عديدة وفق ما هو مبني في اجلدول التالي‪:‬‬
‫‪ ‬‬
‫نظام التبادل التلفزيوني‬ ‫نــظام االتصال اجلديد‪ ‬‬
‫نـظـام التبادل اإلذاعي‪VSAT‬‬
‫‪DIGITAL TV‬‬ ‫‪MENOS-ASBU‬‬
‫تتراوح بني ‪ 5‬آالف ‪)SIT-IP( ‬‬
‫أكثر من ‪ 100‬ألف يورو‬ ‫أكثر من ‪ 250‬ألف يورو‬ ‫كلفة احملطة‬
‫و ‪ 45‬ألف يورو (‪)SIT-TV‬‬
‫تترواح بني‪ 3‬ساعات (‪)SIT-IP‬‬
‫‪ 3‬أيام‬ ‫‪ 3‬أسابيع‬ ‫تركيب احملطات‬
‫و‪9‬ساعات (‪)TV-SIT‬‬
‫أيام في املوقع مع املشغل‬
‫يوم واحد‬ ‫آليا من احملطة الرئيسية‬ ‫إدخال للخدمة‬
‫الساتلي‬
‫‪ 10‬قنوات بواسطة تقنية التسجيل و‬
‫البث الالحق قابلة للزيادة‪ ‬‬
‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫‪ 6‬برامج‬ ‫التبادل التلفزيوني‬
‫‪ 7 ‬قنوات ميكن زيادتها حسب االحتياج‬
‫للبث املباشر‬
‫قنوات صوتية متعددة و بحسب احلاجة و‬
‫‪ 3‬قنوات بجودة عالية‬ ‫متوفرة لكن غير عملية‬ ‫التبادل الصوتي‬
‫بجودة عالية‬
‫عـــــــدد محــدود (‪ 11‬قناة) و‬ ‫قنوات عديدة حسب احلاجة وبسرعات‬ ‫قنوات تراسل‬
‫غير متوفرة‬
‫بسرعات منخفضة‬ ‫كبيرة‬ ‫البيانات (االنترانات)‬
‫غير متوفرة و تتطلب استخدام‬ ‫قنوات التنسيق‬
‫متوفرة أقل من ‪ 10‬قنوات‬ ‫عدد غير محدود (باملئات)‬
‫‪ GSM‬أو وسائل أخرى‬ ‫الصوتي‬
‫خدمة الشبكات‬
‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫متوفرة و مؤمنة‬
‫التقديرية ‪VNs‬‬
‫خدمة مؤمترات‬
‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫متوفرة و بجودة تقنية جيدة‬
‫الفيديو‬
‫متوفرة و بجودة تقنية عالية (‪5‬‬ ‫خدمة مؤمترات‬
‫متوفرة (منظومتان)‬ ‫غير متوفرة‬
‫منظومات)‬ ‫الصوت‬
‫متوفرة صوتيا فقط إرساال من‬ ‫متوفرة إرساال‪ ‬و استقباال صورة وصوتا‬
‫خدمة التدريب عن‬
‫محطتـــي تونــس و دمشــق و‬ ‫غير متوفرة‬ ‫عبر جميع محطات النظام على‬
‫بعد‬
‫استقبال من جميع احملطات‬ ‫املستويني الوطني و اإلقليمي‬
‫متوفرة لكن غير عملية بسبب‬ ‫متوفرة بسرعات كبيرة و بكلفة بسيطة‬
‫ال ميكن تطبيقها‬ ‫خدمة االنترنت‬
‫انخفاض السرعة‬ ‫لالستخدام الوطني (‪)VPN‬‬
‫متوفرة بكلفة منخفضة و بسعات‬ ‫خدمة األرشفة‬
‫ميكن أن تتوفر بكلفة كبيرة‬ ‫ال ميكن تطبيقها‬
‫كافية‬ ‫اإلذاعية‬
‫متوفرة بكلفة منخفضة و بسعات‬ ‫خدمة األرشفة‬
‫يصعب توفيرها‬ ‫غير متوفرة‬
‫كافية‬ ‫التلفزيونية‬
‫مهندسني محليني مدربني‬ ‫مهندسني محليني مدربني‬ ‫بسيطــة بتوجيه من احملطة الرئيسية‬ ‫الصيانة‬
‫نظام االحتياط الكامل (عالي‬
‫متوسطة الكلفة‬ ‫منخفضة الكلفة‬ ‫قطع الغيــار‬
‫الكلفة)‬
‫عالية وتتطلب عددا من‬
‫متوسطة في احملطات الطرفية‬ ‫‪ ‬منخفضة جدا في احملطات الطرفية‬ ‫كلفة التدريب‬
‫املهندسني واملشغلني‬
‫مفتوحة‬ ‫مفتوحة‬ ‫أنظمة التشفير‬
‫محتكرة‬
‫(‪)DVB-MPEG2‬‬ ‫(‪)DVB-S2 MPEG2-4-WM9‬‬ ‫والتشكيل‬
‫محدود في اخلدمات‬ ‫عالي الكلفة‬ ‫متوفر باستمرار بكلفة معقولة‬ ‫التوسع املستقبلي‬

‫‪32‬‬
‫مت تركيز سعة تخزينية مبدئية تسمح بتخزين عدة آالف من‬ ‫املستخدمة في النظام باالستغناء متاما عن الشبكة‬
‫الساعات من البرامج اإلذاعية والتلفزيونية وستتم زيادة ‪ ‬هذه‬ ‫الهاتفية ألداء هذه املهمة على الوجه األكمل متجاوزة‬
‫السعة املبدئية متى تتطلب األمر ذلك في املستقبل‪ .‬كما‬ ‫الصعوبات العملية التي يواجهها العاملون في امليدان‬
‫يوفر نظام ‪ MENOS-ASBU‬جملة من اخلدمات األفقية‬ ‫واملرتبطة بالشبكة الهاتفية‪ :‬توفر التغطية‪ ،‬جودة اإلشارة‪،‬‬
‫من أبرزها‪:‬‬ ‫إلخ‪.‬‬

‫•‪  ‬إمكانية ربط أية شبكة تلفزيونية أو إذاعية أو أية جهة‬ ‫‪ -4‬خدمة الشبكات التقديرية اخلاصة (‪)VN‬‬
‫مستفيدة أخرى مبراسليها أينما وجودوا داخل منطقة‬ ‫من أهم اخلدمات التي يوفرها نظام ‪ MENOS-ASBU‬هي‬
‫التغطية اجلغرافية للساتل (املنطقة العربية وأوروبا ومعظم‬ ‫خدمة الشبكـة التقديريـة (‪ )VN‬من قبل الهيئات اإلذاعية‬
‫إفريقيا وغرب آسيا)‪ .‬‬ ‫والتلفزيونية وكذلك من قبل غيرها من اجلهات املستخدمة‬
‫للنظام‪.‬و ميكن للهيئة التلفزيونية أو اإلذاعية أو اجلهة‬
‫•‪  ‬تأمني تبادل املواد اإلخبارية والبرامجية عبر الساتل في‬ ‫املستفيدة من هذا النظام إنشاء شبكة تقديرية خاصة‬
‫شكل ملفات وبكلفة مالية منخفضة ج ّدا عبر تقنية‬ ‫بها تربط مركزها الرئيسي مبختلف األقاليم داخل البلد أو‬
‫التسجيل والبث الالح ق ( ‪hStore and Forward Tec‬‬ ‫بشبكة من املراسلني املنتشرين في منطقة تغطية الساتل‪.‬‬
‫‪)nique‬‬ ‫وتتكون الشبكة التقديرية من عدد من احملطات الطرفية‬
‫•‪  ‬متني البث املشترك بني اإلذاعات وبني التلفزيونات على‬ ‫(‪ )SITs‬يتم اختيار إحداها لتصبح محطة قائدة وموجهة‬
‫النطاقني الوطني واإلقليمي لبرامج املناسبات واملهرجانات‬ ‫لهذه الشبكة‪.‬ولضمان عمل الشبكات التقديرية اخلاصة‬
‫والندوات واحلوارات املشتركة‪.‬‬ ‫بصورة مؤمنة فقد تضمن تصميم النظام توفير إمكانية‬
‫•‪  ‬إمكانيـة توفيـر خدمـات أخـرى مستقبليـة باستخـدام‬ ‫استخدام نظام تشفير خاص بكل من هذه الشبكات‪.‬ومن‬
‫منصـة برتوكول اإلنترنت (‪ )IP- Platform‬مثل إنشاء‬ ‫ميزات هذا النظام أنه يسمح بتشكيل الشبكة التقديرية‬
‫مركز موحّ د للمعلومات للهيئات األعضاء وبتكاليف مالية‬ ‫اخلاصة دون احلاجة لالستثمار في اقتناء محطة رئيسية‬
‫بسيطة‪.‬‬ ‫بكلفة كبيرة وتكبد مبالغ مرتفعة لتشغيلها وإلدارتها‬
‫•‪  ‬تأمني خدمة التدريب و التعليم عن بعد على النطاقني‬ ‫وكذلك دون احلاجة إلستئجار السعات الساتلية الكبيرة‬
‫الوطني واإلقليمي‪.‬‬ ‫والدائمة املطلوبة إلنشاء نظام متكامل مستقل والتي‬
‫يتطلب توفيرها مبالغ كبيرة‪ .‬ويتوفر ملشغل الشبكة‬
‫التقديرية اخلاصة جميع اخلدمات املتوفرة في نظا م ‪SA‬‬
‫كيفية االستفادة من هذا النظام‬ ‫‪ .MENOS-BU‬و عليه يتحقق ملشغل الشبكة التقديرية‬
‫حرصا من احتاد إذاعات الدول العربية على تبسيط إجراءات‬ ‫فوائد اقتصادية وتشغيلية كبيرة‪.‬و الكلفة األساسية‬
‫االستفادة من خدمات هذا النظام‪ ،‬فقد مت االكتفاء بتقدمي‬ ‫إلنشاء الشبكة التقديرية محددة فقط في اقتناء احملطات‬
‫طلب في الغرض ‪ ‬من اجلهة الراغبة حسب منوذج خاص ميكن‬ ‫الطرفية الضرورية لهذه الشبكة وكلفة التشغيل الناجتة‬
‫حتميله من موقع االحتاد على شبكة االنترنت (‪www.asbu.‬‬ ‫عن استخدام السعات الساتلية املتوفرة لنظام ‪-ASBU‬‬
‫‪ )net‬إلى اإلدارة العامة لالحتاد‪.‬‬ ‫‪MENOS‬‬
‫و قد مت تركيز آليات خاصة فى اإلدارة العامة لالحتاد لضمان‬
‫الرد السريع على الطلبات من اجلهات الراغبة فى االستفادة‬ ‫‪ -5‬تراسل البيانات (‪)INTRANET‬‬
‫من هذا النظام‪.‬‬
‫ميكن للمحطة الطرفية أن تتبادل البيانات مع غيرها من‬
‫و يترتب على اجلهات الراغبة في االستفادة من هذا النظام‬ ‫احملطات في النظام أو في شبكتها التقديرية اخلاصة (‪)VN‬‬
‫اقتناء احملطات الطرفية الضرورية والتي تعد تكاليفها زهيدة‬ ‫و كذلك مع احملطة املركزية واالستفادة من خدمات االنترانت‬
‫مقارنة مع أنظمة أخرى‪.‬‬ ‫(البريد االلكتروني وحتويل امللفات وخالفه) التي تربط جميع‬
‫و من الضروري التأكيد في هذا الصدد على أن االحتاد يوفر كل‬ ‫الهيئات العربية املشاركة في النظام مع بعضها البعض‬
‫املساعدة الفنية والتقنية الضرورية الختيار احملطات املناسبة‬ ‫وذلك بشكل آلي عبر خدوم (‪ )Server‬اإلنترانت الذي مت‬
‫وفقا للخدمات التي ترغب الهيئات واجلهات األخرى في‬ ‫تركيزه في احملطة الرئيسية‪.‬‬
‫االستفادة منها كما يقدم مساعدته كذلك في تركيب هذه‬
‫احملطات وتشغيلها وصيانتها‪.‬‬
‫و يتيح االحتاد كذلك للهيئات املستفيدة إمكانية املشاركة‬ ‫‪ -6‬األرشفة اإلذاعيـة و التلفزيونية‬
‫في الدورات التدريبية التي ينظمها دوريا حول مختلف‬ ‫تتم أرشفة املواد اإلذاعية والتلفزيونية بصورة آلية من خالل‬
‫املسائل الهندسية والتشغيلية املرتبطة باحملطات (تركيب‪،‬‬ ‫البرمجيات اخملصصة للحجز والتي حتتوي على ال ـ ‪aMet‬‬
‫تشغيل‪ ،‬صيانة) وكذلك حول سبل استخدام النظام وما‬ ‫‪ data‬للمادة املراد أرشفتهـا‪ .‬كما يوفر النظام إمكانية‬
‫استعراض املواد التلفزيونية واإلذاعية املؤرشفة قبل حتميلها‪ .‬يوفره من خدمات وإمكانيات‪.‬‬
‫‪33‬‬
‫نظـام التبادل متعدد الوسائط و اخلدمات‬
‫الحتاد إذاعات الدول العربية (‪)ASBU‬‬
‫تعريف اخلدمات التي يوفرها النظام‪: ‬‬ ‫تعربف النظام ‪ MENOS-ASBU‬‬
‫يهدف نظام ‪ MENOS-ASBU‬إلى توفير خدمات‬ ‫يـعتبر نظـام االتّصـال ‪ ‬الحتاد إذاعات الدول العربية لل ّتبادل‬
‫التبادل البرامجي واإلخباري والرياضي اإلذاعي والتلفزيوني‬ ‫متع ّدد الوسائـط واخلدمـات عبر األقمار االصطناعية‬
‫واملعلوماتي بطريقة ميسرة وبكلفة زهيدة كما يوفر عددا ً من‬ ‫(‪ )ASBU-MENOS‬من أحدث األنظمة عامليا في مجال‬
‫اخلدمات من أهمها ‪:‬‬ ‫اإلذاعة والتلفزيون وخدمات التقنيات ذات النطاق العريض‬
‫(‪.)BROADBAND‬‬
‫‪ -1‬التبـادل التلفزيونـي‬ ‫و يعتمد هذا النظام استخدام التقنيات األحدث عامليا في‬
‫يسمح النظام ببث مادة فيديو حية ( ‪ )Real Time‬عبر‬ ‫مجاالت االتصال وفي غيرها من اجملاالت املرتبطة بالعمل‬
‫احملطة الرئيسية بجودة جيدة‪/‬عالية‪ ،‬كمـا ميكـن إرسال ملف‬ ‫اإلذاعي والتلفزيوني‪.‬‬
‫فيديو عبر تقنية التسجيل و البث الالحـق (‪Store and‬‬ ‫هذا النظام الذي مت اإلعالن عن انطالقه بصفة رسمية‬
‫‪ )Forward Technique‬خارج أوقات ذروة التبادالت احلية‪،‬‬ ‫مطلع سنة ‪ 2009‬اشترك في تصميمه و اجنازه كل من احتاد‬
‫و في نفس الوقت ميكن استقبال مادة فيديو حية مباشرة أو‬ ‫إذاعات الدول العربية وشركة “‪ ”NEWTEC‬البلجيكية‪ ‬و‬
‫في شكل ملف فيديو‪.‬‬ ‫مبشاركة مؤسسة عرب سات‪.‬‬
‫كما يتيح النظام إرسال‪ ‬املا ّدة اإلخبارية املصوّرة في شكل‬ ‫و نظرا للمزايا التكنولوجية العديدة الباهرة لهذا النظام‪،‬‬
‫فقد أسند له املؤمتر الدولي للبث اإلذاعي والتلفزيوني (‪ ،)IBC‬ملفات صورة من موقع احلدث إلى مركز القناة بسرعة كبيرة‬
‫املنتظم مبدينة‪ ‬أمستردام الهولندية خالل سنة ‪ ،2009‬جائزة (‪ )Fast File Transfer‬وكذلك تأمني تبادل سريع و مباشر‬
‫لتجميع األخبار التلفزيونية عبر الساتل بكلفة تقل بكثير‬ ‫االبتكار وكذلك جائزة احملكمني ألكثر املشاريع تأثيرا خالل‬
‫عن تكلفة بقية احللول املتوفرة‪.‬‬ ‫سنة ‪ 2009‬وهي من أهم اجلوائز عامليا في اجملال اإلذاعي‬
‫كما ميكن أرشفة هذه املادة مركزيا مع حتديد مدة التخزين‬ ‫‪iD‬‬ ‫والتلفزيويني‪.‬كما حتصل‪  ‬هذا النظام على جائزة مجلة‬
‫(قصير و متوسط وطويل) واسترجاعها الحقا كمادة حية‬ ‫‪  Studio gital‬كأفضل نظام مبتكر في عام ‪ 2010‬وذلك‬
‫أو كملف وذلك باإلضافة إلى إمكانية تخزين هذه املادة في‬ ‫خالل فعاليات معرض الكابسات بدبي‪.‬‬
‫احملطة نفسها‪.‬‬ ‫خصائص نظام ‪ MENOS- ASBU‬و مميزاته‪ ‬‬
‫‪ -2‬التبـادل اإلذاعــي‬ ‫يعتمد نظام االحتاد للتبادل املتعدد الوسائط و اخلدمات على‬
‫يمُ كن عبر احملطة الطرفية لإلذاعة (‪)SIT-Radio‬‬ ‫الساتل(‪ )MENOS-ASBU‬على شبكة في شكل جنمـة‬
‫بث‪ ‬واستقبال إشارات صوتية سواء كبث مباشر (‪Time‬‬ ‫( ‪  )Star Network‬تتكون من محطة حتكم رئيسية‬
‫‪ )Real‬أو كملفات صوتية بجودة عالية (أو االثنني معا)‪ ،‬كما‬ ‫(‪ )Station Hub‬و محطات طرفية‪ )SIT( ‬متنوعة ثابتة‬
‫ميكن تخزينها مركزيا كمادة أرشيفية مع حتديد مدة التخزين‬ ‫و متحركة صغيرة احلجم و زهيدة الكلفة تعمل بطريقـة‬
‫(قصير و متوسط و طويل) واسترجاعها الحقا كمادة حية أو‬ ‫تفاعليـة عبــر الساتـل‪.‬‬
‫كملف أو تخزينها في احملطة الطرفية‪.‬‬ ‫يُُستخدم نظام (‪ )MENOS-ASBU‬لتبـادل محتويات‬
‫اخلدمات املتعددة الوسائـط ‪Content Multimedia( ‬‬
‫‪ -3‬القنوات الصوتية التنسيقية وعقد املؤمترات‬ ‫‪)Exchange‬كما يُوفر هذا النظام للهيئات املنضوية فيه‬
‫الصوتية واملرئية (& ‪Video Conference‬‬ ‫إمكانية إنشاء شبكاتها اخلاصة واملؤمنة داخل بلدها أو على‬
‫‪)Audio Conference‬‬ ‫النطاق العربي لتبادل محتويات اخلدمات املتعددة الوسائط‬
‫يتم من خالل القنوات الصوتية العديدة ذات اجلودة العالية‬ ‫(تلفزيون وإذاعة وبيانات) ضمن الشبكـة الرئيسيـة لالحتـاد‬
‫التي يوفرها‪ ،‬يتيح النظام إجراء محادثات صوتية تنسيقية‬ ‫وهو ما يعرف بالشبكـة التقديرية ‪Virtual ]VN[(. ‬‬
‫عن طريق أي من احملطات الطرفية باستخدام تقنية‬ ‫‪.)Network‬‬
‫‪ VoIP‬وذلك بغرض التنسيق بني احملطات الطرفية في ما‬
‫بينها ومع احملطة املركزية وبشكل خاص لربط محطات‬ ‫يهدف هذا النظام إلى توفير تبادل إذاعي وتلفزيوني على‬
‫جتميـع األخبـار عبـر الساتـل (‪ )DSNG‬مع مراكزها‪،‬‬ ‫النطاقني الوطني واإلقليمي داخل البلدان ومع بعضها‬
‫كما ميكن عقد مؤمترات صوتية ومرئية تفاعلية بسهولة و‬ ‫البعض بجودة وكفاءة عاليتني وبطريقة سهلة و بكلفة‬
‫مبشاركة أكبر عدد من احملطات الطرفية‪ .‬وتسمح التقنيات‬ ‫اقتصادية منخفضة بدرجة كبيرة باملقارنة مع الوسائل‬
‫املتوفرة حاليا للتبادل‪.‬‬
‫‪34‬‬
‫افتتاحية‬

‫تقبل املشاركات و القيام بأي شراكة و إبرام العقود أو‬


‫االتفاقيات بغرض تعزيز مواردها املالية وإجراء عمليات‬
‫جتارية و عقارية و صناعية ومالية‪.‬‬
‫إن إصدار القانون السمعي البصري رقم ‪ 04-14‬الذي‬
‫جاء لوضع القواعد التي تضبط ممارسة هذا النشاط ‪،‬‬
‫ليخصص بطريقة نهائية فتح اجملال اإلعالمي لألشخاص‬
‫املعنويني مبوجب القانون اجلزائري كما يؤدي بـالبث‬
‫اإلذاعي و التلفزي إلى مواجهة حتديات جديدة‪.‬‬
‫أما على الصعيد اخلارجي‪ ،‬فسيكون ملؤسسة البث‬
‫شريك جديد‪ ،‬حيث ستتمكن السلطة التنظيمية‪ ،‬من‬
‫ربط عالقات مميزة ستمكنها من أداء مهامها في ظروف‬
‫جيدة لتحقيق أهدافها املدونة في دفتر أعبائها‪.‬‬
‫و على الصعيد الداخلي ‪،‬فان البث اإلذاعي و التلفزي‬
‫اجلزائري مدعو إلى التكيف مع هذه املعطيات اجلديدة‪،‬‬
‫وهي سوق جديدة‪ ،‬واحتياجات جديدة‪ ،‬وفرص جديدة‬
‫ومتطلبات جديدة‪.‬‬
‫و باإلضافة إلى ذلك‪ ،‬يستلزم على مؤسستنا محاذاة‬
‫التنظيم الداخلي مع هذا الواقع و العمل على إعادة‬
‫النشر االستراتيجي من خالل تعزيز نشاطات سابقة‬
‫الوجود‪ ،‬و إضافة تقنيات جديدة لإلدارة و حسن األداء‬
‫تقني في إطار شراكة تنطوي على اخلبرة اخلارجية إذا‬ ‫من أجل التكيف مع بيئة دائمة التطور‪ ،‬شرعت‬
‫استلزم األمر‪.‬‬ ‫مؤسستنا في إعادة تنظيم مهامها من خالل املرسوم‬
‫‪ 212-12‬املؤرخ في ‪ 12/05/09‬اخلاص بإنشاء نظام‬
‫من الناحية التقنية‪ ،‬ينبغي أن تولي مؤسسة البث‬
‫أساسي جديد من خالل إعادة تركيز مهمتها على‬
‫اإلذاعي و التلفزي اجلزائري اهتماما خاصا لنشاطي‬
‫نشاطات قبلية و بعدية‪.‬‬
‫االبتكار والبحث اللذان من شأنهما السماح للمؤسسة‬
‫بالبقاء في تناغم مع التكنولوجيا في مجال البث‬ ‫وهكذا‪ ،‬فباإلضافة إلى املهام التقليدية املتعلقة بالبث‬
‫الرقمي وتكنولوجيا املعلومات واالتصاالت‪.‬‬ ‫اإلذاعي و التلفزي على وجه اخلصوص‪ ،‬من تنظيم‬
‫وتشغيل وصيانة وبث وإعادة اإلرسال في اجلزائر والى‬
‫و فيما يخص املشاريع واملعدات‪ ،‬فسوف تكون هناك‬
‫اخلارج‪ ،‬ودراسة وتطوير الهياكل التقنية و هياكل البث‪.‬‬
‫حاجة إلى تشجيع إنشاء صناعة متخصصة في تصنيع‬
‫تخول مؤسسة البث اإلذاعي و التلفزي اجلزائري لنفسها‬
‫املعدات و املواد الهندسية‪.‬‬
‫صالحيات جديدة من شأنها أن تعطي بعدا كبيرا‬
‫أما في اجملال املالي و التجاري و تسيير املورد البشري‪،‬‬ ‫لطموحاتها‪.‬‬
‫فستقوم املؤسسة بوضع نظام محاسبة حتليلية‬
‫بالفعل‪ ،‬تقوم مؤسستنا بضمان التخطيط وإدارة‬
‫لتسعير اخلدمات املقدمة لصالح شركائها اجلدد و إقامة‬
‫الترددات اإلذاعية املنسبة حصريا إلى البث اإلذاعي‬
‫إدارة للموارد البشرية تقوم على أساس املهارات التي‬
‫و التلفزي‪ ،‬كما تشرف على أمن وحماية مواقعها‪،‬‬
‫تشكل أفضل ثروة للشركة‪ ،‬مما ميكنها من حتقيق األداء‬
‫وتشارك في إعداد وحتقيق تصنيع وتوزيع وتركيب املعدات‬
‫املرجو وكذا بلوغ األهداف التي وضعتها‪.‬‬
‫واملرافق اخلاصة باستقبال خدمات االتصاالت السمعية‬
‫املدير العام‬ ‫والبصرية‪ ،‬ووضع الودائع‪ ،‬واقتناء واستغالل أي براءة‬
‫اختراع وملكية صناعية‪.‬‬
‫لدعم توسعها‪ ،‬فإنه ميكنها أيضا إنشاء فروع و‬

‫‪35‬‬
36