Vous êtes sur la page 1sur 10

Cours de structure en béton Prof.

André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

Chapitre 8
Les sections soumises à la torsion

Section 8.2
Le dimensionnement à la rupture

8.2.4.2 Exercice n°2 – Etude d’un avant-toit en béton armé

Charge sur dalle :


− Poids propre
− Chape, e = 6 cm
− Surcharge à définir

Procédure de calcul
− Choix des matériaux
− Estimations des dimensions des sections
− Définition du système statique
− Définition des charges appliquées
− Calcul des efforts intérieurs dans les éléments
− Dimensionnement du porte-à-faux
− Dimensionnement du sommier
− Schéma d’armature (vue en plan, élévation et coupes)

Réflexion (bis) : la reprise du moment de torsion est-elle nécessaire pour garantir la stabilité de la
structure

Dernière mise à jour le 18/10/2004 1/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

1. Choix des matériaux


Ce choix doit toujours le résultat d’une réflexion commune avec le maître d’œuvre.
Il dépend de :
− Type de structures
− Dimensions
− Prix
− Esthétique
Dans notre cas, la structure sera en béton armé

2. Estimation des sections


Nous avons estimé les sections comme le montre le schéma ci-dessous.
Nous obtenons ainsi un rapport l/d ˜ 10 environ pour le sommier et un

3. Définition du système statique


Sens transversal (dalle en porte-à-faux)

Dernière mise à jour le 18/10/2004 2/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

Sens longitudinal (sommier + dalle)

4. Définition des charges appliquées


Les charges du sommier seront obtenues par la détermination des e fforts
intérieurs de la dalle en porte-à-faux (sens transversal).
On doit donc procéder tout d’abord à la détermination des charges agissant sur la
dalle, puis calculer les efforts intérieurs.

Sens transversal
Les charges sont définies comme le montre le schéma ci-dessous.
Le poids propre de la dalle à été divisé en deux charges réparties, l’une constante
sur toute la longueur (g0-1) et l’autre triangulaire (g0-2).

g0-1 = 25 × 0.18 × 1.00 = 4.5 kN/m


g0-2 = 25 × 0.07 × 1.00 = 1.75 kN/m à l'encatrement
g1 = 24 × 0.06 × 1.00 = 1.44 kN/m
qk = 1.2 kN/m selon la SIA 261 (en considérant l'ouvrage situé à Fribourg)

Sens longitudinal
La charge répartie sur le sommier ainsi que le moment de torsion, seront
équivalent à l’effort tranchant à l’encastrement de la dalle, respectivement au
moment fléchissant.

Dernière mise à jour le 18/10/2004 3/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

5. Efforts intérieurs
Sens transversal
• Combinaison déterminante :
Md = 1.35(Mg0-1 + Mg0-2 + Mg1 ) + 1.5 × Mqk
Vd = 1.35(Vg0-1 + Vg0-2 + Vg1 ) + 1.5 × Vqk

• Efforts intérieurs
Md [kN.m]

Vd [kN]

Sens longitudinal
• Système statique
(g+q)d

Mxd

• Charges
( g+q) d = 27 + ( 25 × 0.3 × 0.5 × 1.35 ) = 32 kN/m
M x d = 31.8 kN.m/m

Dernière mise à jour le 18/10/2004 4/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

• Efforts intérieurs
Td [kN.m]

Md [kN.m]

Vd [kN]

Dernière mise à jour le 18/10/2004 5/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

6. Dimensionnement de la dalle en porte-à-faux


Caractéristiques
Acier B 500 B
fsd = 435 N/mm2

Béton C30/37
fcd = 20 N/mm2
τ cd = 1.1 N/mm2

Armature de flexion
Calcul avec le bras de levier approximatif
f sd = 435 N/mm2
f cd = 20 N/mm 2
d = 250 - 50 = 200 mm
MEd = 31.8 kN.m/m
donc
MEd 31.8 ⋅10 6
As = = = 406 mm2 /m → Ø10 / 150 mm (523 mm2 /m)
0.9 × fsd × d 0.9 × 435 × 200

Calcul avec le bras de levier exact (tableur Excel)


d = 250 - 50 = 200 mm
MEd = 31.8 kN.m/m
donc
MEd 31.8 ⋅ 106
As = = = 394 mm 2 /m → Ø10 / 150 mm (523 mm2 /m)
χ d × fsd × d 0.929 × 435 × 200

Vérification de la contrainte de béton


d = 250 - 45 = 205 mm
M = 23.2 kN.m
σ c = 14.2 kN.m < fcd → OK

Vérification à l’effort tranchant


d = 205 mm
z = 0.9 × d = 185 mm
α = 45°
a = z × cotα = 185 × cot 45 = 185 mm
Dans ce cas, on ne tient pas compte de la distance a car Vdmax et Md max se
trouvent au même endroit.
Donc, on a :
Vdmax = 27 kN/m

Dernière mise à jour le 18/10/2004 6/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

VRd = k d × τ cd × d
1
avec k d =
1+k v × d
kv = 3
1
kd = = 0.62
1+3 × 0.205
VRd = 0.62 × 1.1× 205 = 140 kN/m > Vdmax = 27 kN/m → OK
Pas besoin d’armature pour l’effort tranchant.

7. Dimensionnement du sommier
Caractéristiques
Acier B 500 B
fsd = 435 N/mm2

Béton C30/37
fcd = 20 N/mm2
τ cd = 1.1 N/mm2

Armature de flexion
Calcul avec le bras de levier approximatif
d = 500 - 50 = 450 mm
MEd = 64 kN.m/m
donc
MEd 64 ⋅ 106
As = = = 364 mm2 /m → 3 Ø14 (462 mm2 /m)
0.9 × fsd × d 0.9 × 435 × 450
Calcul avec le bras de levier exact (tableur Excel)
f sd = 435 N/mm2
f cd = 20 N/mm 2
d = 500 - 50 = 450 mm
MEd = 64 kN.m
donc
MEd 64 ⋅ 10 6
As = = = 336 mm 2 → 3 Ø12 (339 mm2 )
χ d × fsd × d 0.929 × 435 × 450

Vérification de la contrainte de béton


d = 500 - 30 - 10 - 6 = 454 mm
M = 46.8 kN.m
σ c = 9.6 kN.m < fcd → OK

Dernière mise à jour le 18/10/2004 7/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

Vérification à l’effort tranchant et à la torsion


d = 454 mm
z = 0.9 × d = 409 mm
α = 45°
a = z × cotα = 409 × cot 45 = 409 mm
64 ( 2 - 0.409)
Vd1 = = 50.9 kN
2

• Bielles de compression
VRd,c = b w × z × k c × fcd × sin(α ) × cos(α )
On prend k c = 0.6
VRd,c = 300 × 409 × 0.6× 20 × sin(45) × cos(45) = 735 kN > Vd1 = 50.9 kN → OK

TRd,c = Ak × tk × kc × fcd × 2 × sin(α ) × cos(α )


On prend k c = 0.6
dk = 300 - (2 × 30 +10) = 230 mm
dk
tk ≤ = 28.8 mm
8

A k = 230 × 410 = 94300 mm


TRd,c = 94300 × 28.8 × 0.6 × 20 × 2 × sin(45) × cos(45) = 32590
′ kN > Td = 63.6 kN → OK

Vérification de l’interaction
VEd T
+ Ed ≤ 1
VRd TRd
50.9 63.6
+ <1 → OK
735 ′
34180

• Dimensionnement de l’armature d’effort tranchant


 Asw  Vd1 50.9 × 106
 s  d1V = = = 287 mm 2 /m
  z × fsd × cot(α ) 409 × 435 × cot(45)
 Asw  Td 63.6 × 109
  d
T = = = 776 mm2 /m
 s  2 × fsd ×A k × cot(α ) ′
2 × 435 × 94300 × cot(45)
Combinaison :
1  Asw   Asw  287
As,tot =   Vd1 +   Td = + 776 = 919 mm 2 /m → étriers Ø14/150 (1030 mm2 /m)
2 s   s  2

Dernière mise à jour le 18/10/2004 8/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Rupture
Application 8.2.4.2

• Armature minimale
As,min 0.2
> 0.2% × b w = × 300 × 103 = 600 mm 2 /m
s 1000
As,min = 300 mm 2 /m → OK

• Armature longitudinale
1 VRd,s × cot(α ) 1 53.3 × 10 3
Asl,Vd = Asl,inf = Asl,sup = × = × = 61 mm2 → 3Ø8 (151 mm 2 )
2 fsd 2 435
 Asw 
 Vd1 × z × fsd × cot(α ) = 0.3 × 409 × 435 × 10 = 53.3 kN
-3
Avec VRd,s = 
 s 

TRd,s × uk × cot(α ) 57.4 × 10 6 × 2 × ( 230 + 410 )


Asl,Td = = = 895 mm 2
2 × fsd × Ak 2 × 435 × 94300 ′
 Asw  ′
Avec TRd,s =   Td × 2 × fsd × Ak × cot(α ) = 0.7 × 2 × 435 × 94300 × 10-6 = 57.4 kN
 s 

Combinaison :
As,tot = Asl,Vd + Asl,Td = 61 + 895 = 957 mm 2 /m → 10 Ø12 (1130 mm2 )

Dernière mise à jour le 18/10/2004 9/10


Cours de structure en béton Prof. André Oribasi
Modes de calcul
Application 8.2.4.2

8. Schéma d’armature

Section sommier Section dalle en porte-à-faux

Coupe longitudinale sommier Plan de la dalle en porte-à-faux

Dernière mise à jour le 18/10/2004 10/10