Vous êtes sur la page 1sur 27

Qu’est-ce que le séchage ?

Le séchage consiste à chauffer un produit afin de faire


évaporer l’eau qu’il contient. On distingue le séchage par :
• Ébullition, quand le produit atteint la température d’ébullition de l’eau,
• Entraînement, le produit a sécher est mis en contact avec un courant d’air
plus ou moins chaud. L’air chaud transmet une part de sa chaleur au produit qui
développe une pression partielle en eau à sa surface supérieure à la pression
partielle de l’eau dans l’air utilisé pour le séchage. Cette différence de pression
entraîne un transfert de matière de la surface du solide vers « l ’agent séchant ».

Toutes les partie d’un même produit n’ont pas le même


comportement vis à vis de l’eau.
Le dernier gramme d’eau évaporé coûte beaucoup plus
d’énergie que le premier.

A.TAOUDI SBS PORCHER 1


Les différents mode de séchage :
 Séchage conductif : le produit est mis en contact avec des surfaces chaudes (pâte à papier),

 Séchage convectif : on envoie sur le produit à sécher un courant gazeux chaud qui fournit la
chaleur nécessaire à l’évaporation du liquide et entraîne la vapeur formée (de fruits, plantes
aromatiques, céramiques),

 Séchage par infrarouges : un rayonnement infrarouges est appliqué sur le produit


(peintures, bois, pellicules photos, textiles, les fruits…),

 Séchage par micro-ondes (produits pharmaceutiques, l’adhésifs,


peintures…),

 Séchage solaire : l’énergie solaire est utilisé pour sécher le produit (cacao, café, dattes…),

 Séchage par atomisation: un liquide ou une suspension est dispersée sous forme de fines
gouttelettes dans un courant d’air chaud (lait en poudre, engrais…).

A.TAOUDI SBS PORCHER 2


Les principaux facteurs qui peuvent influencer un
séchage:

 La température de l’air, qui assure le transport de l’eau,

 L’humidité relative de l’air,

 La vitesse de l’air,

 L’épaisseur des pièces

A.TAOUDI SBS PORCHER 3


But du séchage

Évacuation de l’eau de façonnage

Obtenir un produit contenant au plus 2% d’humidité

Produit Sec
A.TAOUDI SBS PORCHER 4
Organigramme

Carrières:

Argile
Kaolin Broyage Séchage Conditionnement Expédition
Sable
Feldspath

Usine : Façonnage:
+ eau Coulage
Argile
Kaolin Dosage Calibrage Séchage Cuisson
Sable malaxage Pressage
Feldspath
filage

A.TAOUDI SBS PORCHER 5


Avant le séchage, (après façonnage), les matériaux contiennent 5 à 35%
d’humidité.

La quantité de vapeur d’eau absorbée par l’air au cours du séchage est


fonction de :

* la température;
* % d’humidité de cet air

A.TAOUDI SBS PORCHER 6


Différents façons d’éliminer l’eau :

* Séchage mécanique : par des forces purement mécaniques,

* Séchage thermique :

1- Apport de chaleur  Transformation de l’eau en vapeur;


2- Évacuation de la vapeur.

A.TAOUDI SBS PORCHER 7


Le transport de chaleur
(dans le cas du séchage thermique):

 par convection : l’air sert d’agent de transport à la chaleur;

 par contact : le produit est mis en contact avec la source chaude ;

 par rayonnement : le transmission de chaleur par rayonnement ;

 séchage électrique : grâce à un conducteur électrique.

A.TAOUDI SBS PORCHER 8


L’air de séchage va absorber la vapeur

Plus son taux d’humidité sera faible, plus il pourra


éliminer de l’eau.

Dès que l’air est saturé en vapeur, il faut l’éliminer, par


ventilateur.

A.TAOUDI SBS PORCHER 9


Les matières de base de l’industrie céramique sont les argiles

Les argiles en présence d’eau,

Gonflement des particules “colloïdales”,

Formation d’une pâte :


 malléable,
 déformable, capable de garder une
forme donnée,
 plastique.

A.TAOUDI SBS PORCHER 10


Quand on retire l’eau d’une argile humide

Il se produit une diminution de volume


Donc, de dimension

-H2O
Un produit plastique Un produit rigide
+H2O
Rigide
Malléable
solide
Déformable

A.TAOUDI SBS PORCHER 11


Un cycle de séchage comporte 4 phases
distinctes:

 Phase 1: ventilation à température ambiante,


 Phase 2: montée en température,
 Phase 3: palier à haute température,
 Phase 4: refroidissement.

A.TAOUDI SBS PORCHER 12


LA COURBE DE SECHAGE

Temps
1 2 3 4

A.TAOUDI SBS PORCHER 13


• Étapes 1 et 2 (Les plus critiques)
–Variations dimensionnelles (retrait)
•Taux d’humidité pas trop faible,
Si non
•Air de brassage pas trop rapide, Fentes après séchage
•Séchage pas trop rapide.

• Étape 3
–Extraire l’humidité à température constante.

• Étape 4
–Refroidissement.

A.TAOUDI SBS PORCHER 14


Séchage mixte
(Chaudière / air de refroidissement)

Optimisation des cycles de séchage :


-Cycles GG,
-Cycles GF.
Comparaison des deux cycles :
Anciens cycles Nouveaux cycles
GF 8 heures 5 heures
GG 20 heures 7 heures
(Temps de la phase 2)

A.TAOUDI SBS PORCHER 15


Afin de conserver une certaine humidité dans le séchoir, la montée
en température durant la phase 2 ne peut se faire qu’avec la
chaudière.

Pendant la phase 3, la qualité de l’air est sans importance, donc l’air


de refroidissement du four tunnel (air sec) peut prendre le relais sur
la chaudière.
2 5 6 6
Chaudière
Aire de
refroidissement

Temps (h)
2 8 6 3
A.TAOUDI SBS PORCHER 16
Cycle de séchage GG
Chaudière
Aire de
refroidissement
3 7 17 9

Temps ( h)
3 20 10 10

A.TAOUDI SBS PORCHER 17


Comparaison des temps d’utilisation de la chaudière pour une
production journalière, avant et après modification des
cycles.

Cycles GB Cycles GG
Temps Temps Temps
Nombre de Nombre de
d’utilisation d’utilisation d’utilisation
cycles cycles
de la de la de la
journalier journalier
chaudière chaudière chaudière

Avant
3 42 heures 2 60 heures 102 heures
modification

Après
4 20 heures 1 7 heures 27 heures
modification

A.TAOUDI SBS PORCHER 18


Façonnage Produit humide

Séchage

Produit cuit Cuisson Produit sec

A.TAOUDI SBS PORCHER 19


Pourquoi le séchage avant cuisson ?

 Les produits doivent êtres rigides (manipulables),

• Éviter les contraintes dues à un brutal départ d’eau lors


de l’introduction dans le four.

A.TAOUDI SBS PORCHER 20


Il faut noter que :

 Le séchage est une réaction réversible,

 Un corps sèche est capable de reprendre de


l’eau,

 Un corps peut redevenir plastique.

A.TAOUDI SBS PORCHER 21


Le séchage a pour bût d’éliminer l’eau de
façonnage, en faisant perdre aussi la
plasticité aux produits.

On distingues deux sortes d’eau :

•Eau libre (la plus mobile),

•Eau liée (eau d’interposition).

A.TAOUDI SBS PORCHER 22


Donc le séchage s’effectuera en deux temps:

 Seule l’eau libre est éliminée, car c’est la plus mobile  un


rapprochement des particules jusqu’à ce qu’elles soient en
contactes  un entassement des particules : c’est le
phénomène de retrait.

• En continuant à sécher notre masse  élimination d’eau liée, et


cette fois le séchage sera complet. A noter qu’il n’y a pas eu de
retrait mais une perte de poids.

A.TAOUDI SBS PORCHER 23


(1) (2)

EAU LIEE
EAU LIBRE
EVOLUTION DU SECHAGE

(1) Le retrait (départ de l’eau libre)

(2) La perte de poids (départ de l’eau liée)

A.TAOUDI SBS PORCHER 24


(1) (2)

Eau Liée
Eau Libre

Évolution du séchage

A.TAOUDI SBS PORCHER 25


Produit humide

Séchage hétérogène

Séchage homogène

Séchage rapide

déformé fissuré
Retrait homogène

Partie humide

Incomplètement sec

A.TAOUDI SBS PORCHER 26


Sortie séchoir (GG)
H = 0.17 %

Après Engobage + Émaillage


H = 3.21 %

Sortie séchoir Circuit


H = 0.67 %

Sortie Tunnel Sortie séchoir (11 et 12)


H = 0.48 % H = 0.28 %

A.TAOUDI SBS PORCHER 27

Vous aimerez peut-être aussi