Vous êtes sur la page 1sur 3

Environnement

t’explique comment
l’eau qui sort du robinet
à Paris est rendue potable.

© Émile Luider

Zéro risque
Une eau potable est une
eau destinée à être bue
L’eau du robinet : une eau
toute une vie, sans risque
pour la santé des
populations. Plusieurs
éléments doivent être
éliminés : les bactéries,
garantie 100 % potable
pathogènes, les pesticides, Nous pouvons boire l’eau qui coule de nos robinets sans aucun risque car
les micropolluants, elle est potable. Ce n’est pas le cas quand on la capte dans la nature ou
les virus…
dans une rivière. Avant d’arriver jusqu’à nous, elle doit donc être traitée.
Et à Paris ? Bénédicte Welté travaille « Des contrôles
Rendue pour Eau de Paris. Contrôle. « L’eau rendue
potable, Elle nous explique se font pendant tout potable doit être contrôlée
l’eau de
Paris est
l’importance d’avoir
une eau potable.
le parcours de l’eau » pour vérifier que les
traitements ont été
stockée efficaces et qu’elle peut
dans Traitement. « L’eau doit qualité de l’eau est bonne. être bue. Les contrôles
5 réservoirs être traitée car elle contient Et le traitement pour ont lieu dans les usines
situés aux © Eau de Paris des micro-organismes et rendre l’eau potable et dans des laboratoires.
portes de la des polluants chimiques. » est moins compliqué. Ils se font pendant tout
ville. Elle est ensuite À nous tous, donc, de le parcours de l’eau,
distribuée à ton domicile Polluants. « Les polluants protéger l’environnement jusqu’à nos robinets. »
grâce à 2 000 km de l’eau les plus importants et de ne pas polluer la
de canalisations. sont les pesticides. Quand nature et les rivières. » Robinet. « L’eau distribuée
l’eau de pluie coule sur les est donc toujours bonne à
Bactérie : être vivant sols, pénètre dans la terre Risques. « Si on boit une boire. Il arrive parfois que
microscopique qui peut ou retourne à la rivière, eau non traitée, on peut l’eau stagne quelque temps
se reproduire dans l’eau. elle entraîne avec elle les être malade dans les heures dans les canalisations.
Pathogène : qui peut pesticides. Ces polluants qui suivent. Et il ne faut Il vaut mieux la laisser
causer des maladies. sont mauvais pour la santé. » pas se fier à l’apparence. couler un peu avant de
Pesticide : produit L’eau d’une rivière peut la boire. Mais pas trop
chimique destiné à Qualité. « Plus le milieu sembler belle et claire, longtemps, pour ne pas
éliminer les parasites naturel dans lequel on et pourtant, elle n’est pas la gaspiller ! »
et les mauvaises herbes. capte l’eau est pur, plus la potable. » Propos recueillis par L. Gallais

www.playbacpresse.fr > Supplément Environnement > Mon Quotidien > page I


L’infophoto

Comment fabrique-t-on de l’eau potable ?


Comprendre u de rivières, 1- Dégrillage
Cette étape permet de retirer les
de sources o plus gros déchets. L’eau prélevée
2- Clarification
Qu’elle vienne e tes robinets est bonne passe à travers des grilles
d
l’eau qui coule t possible grâce à des (le dégrilleur) qui retiennent
Cette étape se fait par décantation
e s
à boire. Cela ectionnées. À Paris,
les plus gros débris (branches,
feuilles, bouteilles en plastiques, (décanteurs) ou filtration (dégrossisseurs,
p e rf
techniques s ines réalisent la boîtes de conserve...). pré-filtres et filtres biologiques).
m p le , 6  u L’eau est ainsi débarrassée
par exe l’eau en quelq la
ues
bilisa tio n d e de ses particules
pota aiter
ure s s eu le m ent : 2 pour tr eaux
en suspension, de tout
h e
la M arn e et 4 pour les ce qui la rend trouble.
Seine et
s . D éc ou vre ici les étapes
souterrain e .
e m e n t de s eaux de rivière
du trait Clarification par filtration.

6- Chloration Que consomme 1 parisien ?


L’ajout de chlore permet de
garantir la qualité de l’eau Tous les jours, 3 millions de personnes consomment
Clarification par décantation.
pendant son transport jusqu’au de l’eau potable à Paris. Leur consommation est égale
robinet du consommateur. à environ 1,5 fois le volume de la tour Montparnasse.
Le chlore empêche que Cela représente 120 litres d’eau par jour et par
des bactéries ou des virus Parisien (c’est à dire 80 bouteilles de 1,5 litres).
se développent dans les
canalisations. On y ajoute une
toute petite quantité : une goutte
de chlore pour 1 000 litres d’eau !
3- Ozonation
L’ozone, fabriqué à partir d’oxygène,
agit comme un désinfectant,
il élimine les bactéries, virus
et produits chimiques contenus
dans l’eau.
La nature fait 5- Ultra-violets
tout le travail ! Le traitement
Les eaux souterraines nécessitent aux ultra-violets
moins de traitements que les eaux (rayonnements
de rivière car elles sont filtrées par électromagnétiques)
permet d’éliminer
4- Charbon actif en grain
la nature. Elles viennent d’eaux de
pluie qui s’infiltrent dans la terre. les bactéries, virus Les filtres à charbon actif
Les différentes couches de sable, et autres micro- en grains retiennent les
de gravier ou de roche que l’eau organismes ayant derniers polluants comme

Photo de fond : © XXX


traverse servent alors de filtres résisté au traitement les pesticides.
(voir expérience en p. VI). Puis, par ozonation. La technologie
un simple traitement complémentaire devient de plus en plus sophistiquée.
suffit pour éliminer les pesticides
et rendre l’eau potable. À Paris,
l’eau distribuée au robinet provient à
50 % d’eau de rivières et à 50 % d’eau Particule : très petite partie
souterraine. d’un élément.
Sophistiqué (ici) : ultra
moderne.

page IV > Mon Quotidien > Jeudi 20 mars 2014 > www.playbacpresse.fr www.playbacpresse.fr > Jeudi 20 mars 2014 > Mon Quotidien > page V
L’expérience

Produire de l’eau potable


Matériel
1 poignée 1 poignée
de gravillons de sable fin
1 poignée
de sable à gros grains

Un bout de grillage
4 bouteilles vides découpé de la taille du
5 verres en plastique, diamètre du goulot 1 poignée Quelques disques
sans bouchon de la bouteille de terre de coton

Manipulation 1 de leur fond.


3 Coince le grillage dans
bouteille et récupère l’eau
filtrée dans un des verrres.
l’eau récupérée suite à
l’étape de « dégrillage ».
1 Mets de l’eau dans un le goulot d’une bouteille et 5 Dépose des gravillons 7 Répète la même
verre et mélanges-y une retourne-la de façon à ce dans une autre bouteille opération avec les 2 sortes
poignée de terre. que la grande ouverture pour qu’ils bouchent bien de sable, en ajoutant
2 Avec une paire de se trouve vers le haut. le goulot. Place un verre une couche de coton
ciseaux, coupe les 4 Verse l’eau « sale » dans dessous. sous le sable pour qu’il
bouteilles à 15 cm la grande ouverture de la 6 Verse sur les gravillons ne passe pas dans le goulot.

Résultat l’eau est bien claire.


L’eau récupérée est de Avec le sable fin et
plus en plus claire à le coton, l’eau est
chaque étape. Avec les transparente. Mais
gravillons, l’eau attention, même si elle
est dégrossie. Avec est claire, elle n’est pas
le sable à gros grains, pour autant potable.

Grillage Coton Comment ça marche ?

Création Play Bac Éditions Spéciales (01 53 01 24 57) - Textes : Sonia Deschamps / Illustrations : Boony Boons
Les différents matériaux servent de filtres.
Cette expérience imite les étapes de
filtration et les premières étapes de
traitement en usine de cette eau. Pour être
potable, il faut ensuite supprimer ce qui
ne se voit pas à l’œil nu : virus, microbes
et bactéries.

Matériel
Publicité

page VI > Mon Quotidien > Jeudi 20 mars 2014 > www.playbacpresse.fr