Vous êtes sur la page 1sur 1

La délocalisation de la production

La délocalisation de la production est un moyen très efficace et très souvent


utilisé pour éliminer tous les problèmes de main-d’œuvre. L’objectif principal d’une
compagnie qui poursuit en délocalisant une partie de sa production est d’augmenter sa
production avec moins d’effort, qui, par conséquence, augmente ses profits. En effet,
la compagnie aérienne, « Bombardier », encourage ce

Les avantages de la délocalisation de la production pour une compagnie est


généralement une production beaucoup plus élevée, un espace plus répandu pour les
usines et les ateliers, un climat plus favorable à la production et un coût moins élevé à
l’entretien.
Beaucoup de compagnies, comme la compagnie aéronautique Bombardier,
choississent de délocaliser leur production et rendre la ville accueillante capitale de
l’aéronautique.
La délocalisation aide fortement à économiser du temps, même si l’endroit de
production est à l’autre bout du monde. La production élevée permet une livraison
plus tôt. Aussi, le grand nombre d’emplois offert aux canadiens qui enseignent, la
réduction des coûts de main-d’œuvre créent des avantages aux compagnies qui
délocalisent. Pourtant, ceci peut créer un problème car les produits ne sont pas « fait
au Canada », ce qui veut dire que la qualité peur être considérée inférieure. De plus, il
y a des risques associés aux coûts des vêtements et des autres produits « fait au
Canada », car comme ils ont étés fait dans plusieurs usines au lieu d’un seul endroit,
les prix seront plus élevés comparé au produits fait en Chine ou en Mexique où les
salaires sont beaucoup plus bas.
Pour les pays d’accueil, la délocalisation de la production apporte une
amélioration de l’économie, l’établissement de la ville et la satisfaction de la
production. Les pays d’Asie, plus spécifiquement, sont connus et souvent, exige des
interventions humaines qui maintenant sont satisfaites plus facilement. La production
entière est faite dans le même lieu, ce qui diminuera les couts de main-d’œuvre. La
quantité produite est plus grande, mais la qualité n’est pas nécessairement considérée
de bonne qualité. Le soutien du marché de l’emploi les universités sont construites,
qui accueillent plusieurs étudiants venant de l’Amérique latine et finalement la
construction des aéroports est soutenue.
Les risques reliés à la délocalisation pour les compagnies sont : la qualité non
contrôlée et les retards de livraisons. Même si la production des vêtements en Chine
est beaucoup plus élevée, la qualité n’est pas nécessairement ferme pour la
production entière. Comme il y a beaucoup plus d’employés qui travaillent dans le
même endroit, et la surveillance de la production n’est pas nécessairement une
priorité, le contrôle de la qualité est difficile à garder. Si la qualité n’est pas bonne, les
compagnies risquent fortement de perdre la clientèle, qui, d’habitude cherche à
épargner et à trouver des produits de bonne qualité.