Vous êtes sur la page 1sur 4

COOPERATI O N

Conclusion

En règle générale, le Bassin méditerranéen évoque une


unité de lieu et de climat ; ainsi qu'une histoire commune,
berceau de la civilisation occidentale.
Cependant l'image de la forêt méditerranéenne reste à
construire au niveau du grand public et des hommes poli­
tiques, telle celle largement diffusée de la forêt tropicale.
Pour cela, il apparaît nécessaire de rassembler les données
de base essentielles à la compréhension de cet écosystème
complexe. Il s'agit notamment d'identifier les contraintes qui
s'exercent sur ce m il ieu très frag ile (pressions démog ra­
phique, urbaine, touristique et pastorale), de façon à sensi­
biliser les acteurs potentiels à sa protection et de n'investir
de l'argent public que si son utilité sociale est avérée.
Les systèmes de coopération actuels (bilatérale et i nter­
nationale) connaissent un fonctionnement pas toujours sans
lourdeurs institutionnelles. I ls ne tiennent pas toujours suffi­
samment compte des contextes locaux et des populations
Photo 1 : Bernard Cassag ne et André Pellissier, a n i ma­
concernées. De plus, les expériences acqu ises dans u n
teurs du groupe "Coopération " .
pays ne transitent pas facilement dans un autre . Les pays
maghrébins souhaitent qu'une coopération d'un nouveau Photo V. Morier-Genoud.

genre vienne en appui aux compétences nationales, avec


plus de transferts de technologie,
La coopération pourrait se définir ainsi : de mettre en place une association pluridiscipli naire, alors
- Travailler ensemble dans un i ntérêt réciproque. que l'administration forestière a un poids considérable (peu
- Chaque partie (ou pays) apporte une compétence. d'ONG). Dans d'autres cas, ce sont plutôt les moyens qui
- Intégration dans le tissu local. manquent.
- Avoi r une ouverture pluridisciplinaire, i ntégrant l'aval Il a donc été décidé de mettre en place cette année un
(tissu industriel local ou extérieur) à l'amont (formation des pôle permanent de rencontre i nternationale (type associa­
hommes). tion i nternationale) pour amél iorer l es échanges, les ren­
contres et introduire, selon ses moyens, une coopération
La coopération décentralisée, qui permet une approche moins rigide. Cette association pourrait se transformer en
d iffé rente, peut répo ndre parfo is à ces manques. P l u s un réseau d'associations de chaque pays lorsque l'occasion
souple et moins formelle, elle peut fournir des spécialistes se présentera.
pour des besoins ponctuels. Cette structure ne doit pas être un nouvel opérateur, mais
Des propositions pourraient être faites pour tenter d'amé­ bien un moyen de communication, u n centre de collectes de
liorer cette méconnaissance de la forêt méditerranéenne. données et de transmission des savoir-faire, un catalyseur
Ainsi il est proposé : en matière de recherche-développement et de formation.
- de susciter sur le plan international une image média­ Ce réseau international pou rrait également avoir un rôle
tique de la forêt méditerranéenne pour y intéresser "l'opi­ fédérateur entre les organismes qui le souhaiteraient, afin
nion" comme elle s'est intéressée à la forêt tropicale ; de permettre une meilleure pluridisciplinarité.
- d'améliorer une com munication pluridisciplinaire entre Reprenons ci-après les divers thèmes de coopération éla­
acteurs forestiers et de pérenniser la transmission des sa­ borés lors des séminaires franco-tu n isien et franco-ma­
voir-faire forestiers. rocain :
1 - Fa voriser des contacts et des échanges :

Les débats ont montré qu'il est trop compliqué actuelle­ * jumelage (centres de formation, communes, etc . . . )
ment de créer une association Forêt Méditerranéenne dans * rencontres entre forestiers (recherche, formation, etc . . . )
chaque pays du Bassin. I l n'est pas facile dans certains cas * formation et vulgarisation

87
* création d'une banque de données
(il est important d'organiser un réseau
dès le départ)
2- Conce voir ensemble des poli­

tiques d'approche en abordant des

thèmes globaux :

* gestion des ressources naturelles


(biodiversité, aires protégées, etc. . . )
* chêne l iège (recherche dans les
différents pays)
* incendie (prévention et lutte)
* valorisation des prod u its secon­
daires de la forêt (plantes médicinales
et aromatiques, etc . . . )
* foresterie urbaine et forte pression
démographique
* agro-foresterie (participation de la
Photo 2 : Les travaux d u groupe "Coopération". Photo V.Thomann.
population)
* bois-énergie : études au n iveau
national de la f i l i ère bois et études sur les éco n o m i e s
d'énergie
* filière bois, technologie des produits forestiers
3- Favoriser la mise en place des micro-projets concrets,

efficaces, destinés directement à la population locale (distil­


lerie, artisanat, etc. . . ). Les projets entrent parfaitement dans
le cadre de la c o o p é r at i o n d é c e n t ra l i s é e , avec u n e
approche participative de l a population.

Comment s'organiser dans les années à venir ?


En premier lieu, un petit fascicule de synthèse type mé­
mento-panorama (cf. Mémento AFOC EL-ARM E F) pourrait
paraître afin d'illustrer l'organisation de la filière bois dans
chacun des pays du Bassin méditerranéen : les interve­
nants, les organigrammes, les adresses, les projets .de co­
opération en cours, etc . .
E n s'appuyant sur ce groupe d e travail et s u r les atouts
de Forêt Méditerranéenne, il convient de préparer ce réseau
international de compétences et de savoir-faire en :
- assurant la connexion des divers partenaires du milieu
forestier,
- en faisant mieux connaître la forêt méditerranéenne au
n iveau des organismes i nternationaux (C . E . E . , Banque
Mondiale, O . N . U . , F.A.O. , etc ... ) , et en développant l'idée de
préservation de ces milieux frag iles.

La tâche est énorme, les objectifs ambitieux ; la forêt


méditerranéenne le mérite . . .

88
COO P E RATI O N

Résumé trative or political structures via their official representatives.


Cooperation in this form should better be able to meet inci­
Malgré un parallèle écologique et des passés forestiers dental or less formalised needs (small-scale projects).
voisins dans les pays du Bassin méditerranéen, l'évolution As a step to creating the envisaged permanent clearing
des forêts est nettement distincte entre les pays du sud et house for international cooperation, the purpose of which is
ceux du nord. On constate certains dysfonctionnements dans to foster exchange and contact and a more flexible style of
la coopération actuelle. De même, le secteur forestier souffre cooperation, the Forêt Méditerranéenne association will
de lacunes (information, communication, concertation, forma­ need first of ail to establish suitable lines of communication
tion, recherche). Or les enjeux sont considérables : qualité de with the wide range of people concerned with woodlands
l'en vironnement local, mais aussi développement social, and forest. Above ail, howe ver, Forêt Méditerranéenne
technologique et économique. should persuade international organisations to recognise the
specificity of Mediterranean forests, underlining amongst
other themes, the need to protect fragile milieux.
C 'est pourquoi ce groupe de tra vail propose la constitu­
The task is h ug e ; the a im s a m bitio u s . . . the
tion progressive d'un réseau international de compétences
Mediterranean forest deserves nothing less.
et de sa voir-faire méditerranéens. Ce réseau fa voriserait
alors les échanges, la conception commune de politiques
d'approches globales, l'intégration des actions dans le tissu
local et l'ouverture pluridisciplinaire intégrant l 'a val à
l'amont. Ce groupe a également souligné l'importance de la
coopération décentralisée, qui répond à des besoins ponc­
tuels.
Resumen
Afin de mettre en place ce pôle permanent l'association
Forêt Méditerranéenne doit tout d'abord assurer la connec­ Apesar de un paralelo ecol6gico y de pasados fores­
tion entre les divers partenaires concernés par la forêt, puis tales vecinos en los paises de la cuenca mediterranea, es
promouvoir l'image de la forêt méditerranéenne auprès des claramente distincta la evoluci6n de los bosques entre los
organismes internationaux. paises dei sur y los paises dei norte. De posible, pasa a
ser indispensable la cooperaci6n, en los diferentes esta­
dos de la rama forestal. Son en efecto considerables los
beneficios que se p ueden tirar : cua lidad dei m edio
ambiente local, pero tambien desarollo social, tecnol6gico
y econ6mico.
Actualmente, se constatan un os disfuncionamientos de
los sistemas de cooperaci6n y unas faltas en el sector
Summary forestal (informaci6n, comunicaci6n, concertaci6n, forma­
ci6n profesional, investigaci6n, tomada en cuenta de los
Even though the countries forming the Mediterranean contextos locales y de la poblaci6n concernada). Por eso
Rim offer ecological parrallels and possess forests with simi­ ese grupo de trabajo propone la constitucion progresiva de
lar histories, there is a clear difference in the e volution of una red internacional de competencias y habilidades medi­
forests in c o u n tries o n the s o u th e rn side o f the terraneas.
Mediterranean compared with those on the northern rim. La definici6n que se poderfa dar a esa cooperaci6n serfa :
Cooperation, initially seen as possible, has now become - Trabajar juntos con un interes recfproco.
indispensible at ail levels of the forest chain on account of - Que cada parte (0 pais) trafga una competencia.
the important stakes involved : quality of the local envi­ - Tener una abertura pluridisciplinaria que integre desde
ronment, aspects of social, technical and economic develop­ el principio (tejido indus trial local 0 exterior) hasta el fin de la
ment. filiera (formaci6n de los personales).
A t present, a number of failures are e vident in th e Los seminarios franco-tunecino y franco-marroqufn han
schemes for international cooperation, including weak­ levantado temas semejantes :
nesses in the forestry sector (e.g. information, communica­ - Fa vorecer contactos y cambios.
tion, concertation, training, research, the weight given to - Concebir juntos polfticas de aproximaci6n abordando
local contexts and populations concerned). Such factors jus­ temas globales.
tifY the cali by the working party for the creation and deve­ - Poner en obra micro-proyectos concretos destinados di­
lopment of an international network to relay specifically rectamente a la poblacion local.
Mediterranean ski/ls and knowledge. Tambien ha puesto en evidencia el grupo de estudios el
Cooperation, in the light of the preceeding remarks, can papel importante de la cooperaci6n descentralizada. Se
be defined as : trata de un tipo de cooperaci6n que pone en obra y a contri­
- working together to satisfy reciprocal interests ; buci6n las personas situadas 10 mas pr6ximo posible de la
- the contribution by each organisation (or country) of its pratica, en vez de las estructuras administrativas 0 polfticas
particular know-how ; por medio de sus representantes oficiales. Esa cooperaci6n
- a broad pluridisciplinary approach integrating factors poderfa responder asf a necesidades ponctuales y menos
downstream (local or wider economic activity) and upstream formales (micro-proyectos).
(professional training). A fines de establecer ese polo permanente de encuentro
The Franco- Tunisian and Franco-Morrocan seminars rai­ internacional, que favorizarfa los cambios y una coopera­
sed other relevant themes : ci6n mas "flexible ", la asociaci6n "Forêt Méditerranéenne"
- favouring contacts and exchange ; tendra que asegurar en primer lugar la conexi6n entre todos
- joint conception of the broader policy framework taking los que estan concernados por el bosque. Pero sobre todo
into account the overall themes involved ; tendra que tentar promo ver el bosque mediterraneo en el
- setting up concrete, small-scale projects aimed directly seno de las organizaciones internacionales desarollando
at the local population. entre otras cosas el tema de preservaci6n de los medios
The working party also highlighted the importance of fragiles.
decentralised cooperation. By this is meant collaboration Es enormfsima la tarea, son ambiciosos los objetivos ; 10
which calls on the contribution and ski/ls of the people most merece el bosque mediterraneo. . .
closely involved in the practical side, rather than on adminis-

89
forêt mllliterlBRIeRRe t. xv, n° 71 ianvier 7 994
Liste des participants - Groupe "Coopération
internationale et transferts de tech nologie"
Nicette AUBERT Mohamed DAHMAN Saïd M ESSAT
Conseil régional Provence Alpes Côte I nstitut National de Recherches Di rection des eaux et forêts
d'Azur 27 PI J Guesde Forestières BP 2 E . N . F . I . BP 51 1 Salé MAROC
1 3481 Marseille Cedex 20 Ariana 2080 TUNISIE
Tél . : 91 -57-50-57 Tél . : 1 9-21 6-1 -230-0 1 4 Valérie MORIER-GENOUD
Fax : 1 9-21 6-1 -750-557 Chambre départementale
Marie-Brigitte AUTRAND d'agriculture
1 4 Rue du Camérier Etienne DELATIRE 40 Avenue Marcellin Berthelot
84000 Avignon Parlement Européen S.T.OA BP 2608 38036 Grenoble Cedex 2
Tél . : 90-85-28-30 Rue Belliard 79 ARD6.07 Tél. : 76-20-68-45
B-1 047 Bruxelles BELGIQUE 1 Fax : 76-33-38-83
Alain BAILLY Tél. : 1 9-32-2-284-37-52
Association Forêt Cellulose Sud Est Fax : 1 9-32-2-284-90-59 Daniel MOUSAIN
Quartier Saillans Malissard Institut National de Recherche
261 20 Chabeuil Abdelhaied DERDER Agronomique - Laboratoire Symbiotes
Tél . : 75 85 22 44 Imm des Travaux Publics des racines
Fax : 75 85 26 77 Rue K Boumeddous BP 253 2 PI Viala 34060 Montpell ier Cedex 1
25000 Constantine Tél . : 67 54 57 08
Claude BAILLY Tél. : 04-94-65- 1 0 Mohamed Seghir NOUAL
La Cigalière Rte de Montfort Fax : 03-41 -23- 1 1
Office Régional de Développement
83570 Cotignac Forestier Projet Pilote B.P. 53M
Tél. : 94 04 62 83 Pierre DESCOMBES 21 200 Collo ALG E R I E
Centre de Formation Professionnelle Tél . : 1 9-21 3-891 -69-20
Roger BALLEYDI E R Forestière BP 7
Fax : 1 9-21 3-891 -69-20
Maurin - 2 9 Plan du Château d'O 26780 Châteauneuf du Rhône
34970 Lattes Tél. : 75-90-77-33 André PELLISSIER
Tél. : 67-69-24-90 Cabinet d'ingenierie forestière
Mohamed EL KORTBI 72 Crs de la Liberté 69003 Lyon
Eric BEL VAUX LPEE/C R R Bâtiment Tél . : 78 60 60 44
Société du Canal de Provence 25 rue d'Azilal Fax : 78 60 42 58
Le Tholonet BP 1 00 Casablanca MAROC
1 3 1 00 Aix en Provence Cedex 1 Yves POSS
Tél. : 42.23.98.50 Abdallah G H E BALOU Office national des forêts
Fax : 42-66-87-24 Agence Nationale des Forêts 46 Avenue Paul Cézanne
Projet Pilote B.P. 53M 1 3098 Aix en Provence Cedex 2
Kamel BENAMGHAR 2 1 200 Collo ALG E R I E Tél. : 42.23.02.59
Agence Nationale des Forêts Tél . : 1 9-21 3-89 1 -69-20
Fax : 1 9-21 3-891 -69-20 Stefano QUARTULLI
Projet Pilote B.P. 53M Université de Bari - Faculte di Agraria
21 200 Collo ALG E R I E Via Amendola 1 55/A
Tél. : 1 9-21 3-891 -69-20 Abdelkrim GHEMIRED
701 00 Bari ITALIE
Fax : 1 9-21 3-891 -69-20 Agence Nationale des Forêts
Projet Pilote B . P . 53M Thierry SARDIN
Maurice BOISSON 21 200 Collo ALG E R I E Cent. Machinisme du Génie Rural des
Office national des forêts Tél . : 1 9-21 3-89 1 -69-20 Eaux et Forêts - Le Tholonet
1 626 Bd S Allende 30000 Nîmes Fax : 1 9-21 3-89 1 -69-20 BP 31 1 36 1 2 Aix en Provence
Tél. : 66 26 26 76 Tél. : 42-66-99-1 0
Fax : 66 27 48 88 Robert G I N ES I Fax : 42-66-88-65

Docteur BOMPARD Mustapha GOUSSANEM Olivier SOULERES


Antenne du Conseil régional­ Agence nationale des forêts Office national des forêts
Orange 9 Rue V Hugo Rampe des 4 Canons 46 Av P Cézanne
841 00 Orange 1 6000 Alger ALGERIE 1 3098 Aix en Provence cedex 02
- . Tél. : 1 9-21 3-2-74-80- 1 9 Tél . : 42 23 02 59
Bernard CASSAGNE Fax : 1 9-21 3-2-74-80-03
Abderrahmane TAOU RET
Cabinet "Forêt Ressources
Saïd GR lM 46 Rue 0 Mohamed BP 321 6 rp
Management"
Agence Nationale des Forêts 09000 Blida ALG E R I E
Rue Neuve 30200 Chusclan
Projet Pilote B.P. 53M Tél. : 04-41 -26-79
Tél. : 66 90 1 9 85
2 1 200 Collo ALGERIE Fax : 03-41 -23- 1 1 ·
Fax : 66 90 02 00
Tél. : 1 9-21 3-891 -69-20 Claire VIGNON
André CHALLOT Fax : 1 9-21 3-891 -69-20 Ministère de la coopération et du
Com ité Scientifique Entente développement
Rte de Violési 1 3480 Cabries Nabila HAMZA 20, rue Monsieur 75007 Paris
Tél . : 42 22 50 29 I nventaire forestier national
Echelon interrégional BP 1 Geneviève ZUENA DEBLEVID
Gérard CHASSAM 34972 Lattes Cedex Lycée agricole d'Aix Valabre
21 0 Clos St Humert Tél. : 67.07.80.85 1 31 20 Gardanne
1 3540 Puyricard Fax : 67 07 80 90 Tél. : 42 51 52 93

90
forêt mélliterl1lnéenne t. xv, n° l , janvier 1 994