Vous êtes sur la page 1sur 11

Cécile GOURDON - Lycée Evariste de Parny- La Réunion.

Chap.2- HUMANISME ET RENAISSANCE


aux XV-XVIème siècles

Ce cours est destiné à une classe de Seconde de niveau hétérogène, plutôt faible ; il va donc à
l’essentiel et nécessite des choix (dans les textes ; les artistes à étudier). Le manuel des élèves est le
Nathan Histoire, édition 2001

Ce cours sera évalué selon le niveau des élèves : à la fin de ce chapitre figurent deux exemples
d’évaluations :la première est destinée aux élèves ayant des difficultés (à rédiger notamment), l’autre à
une dizaine d’élèves qui sont motivés pour une 1ère générale.

On commence toujours un chapitre par un document d’approche qui permet de feuilleter le


manuel, de découvrir des acteurs importants de cette leçon .

Document d’approche : François 1er , un prince humaniste

« En ce qui concerne les lettres, aussi bien grecques et latines qu’hébraïques, le feu roi ne les a
pas seulement honorées magnifiquement en son royaume et au-dehors, mais il les a édifiées et plantées
en son peuple par ses largesses et ses libéralités. Il a entretenu et rémunéré généreusement des
hommes qu’il avait remarqué et qui sont maintenant capables de lire et de traduire en tous arts et en
toutes langues.(…) Qui pourrait ne pas louer celui qui a rendu vie et vigueur à la poésie, à l’histoire, à la
philosophie en son royaume ? Qui a fait rechercher les livres tous les jours ressuscités des auteurs
ensevelis depuis plus de mille ans ? L’étude et la volonté de savoir chez lui était si grandes que, dès son
plus jeune âge, il n’a jamais cessé de faire lire devant lui les livres sacrés et les histoires, de commander
des traductions, de les faire commenter continuellement à sa table, en buvant et en mangeant, à son
lever, à son coucher. (…) La cosmographie, la géographie du monde entier et de son propre royaume,
nul ne pouvait mieux en parler que lui. La philosophie, morale et politique, il l’avait si bien comprise,
autant par jugement que pour avoir la mémoire des choses ouïes et lues, que le plus savant homme du
monde n’en savait pas davantage. »

Pierre du Chastel, Sermon funèbre de François 1er , 1547

1- Présentez le document (nature, auteur, circonstances historiques, époque, sujet)


2- Qui est François 1er ? (recherchez dans les biographies de votre manuel)
3- Relevez dans le texte les disciplines auxquelles il s’intéressait en les classant en deux
catégories : lettres, sciences
4- Comment connaissait-il toutes ces disciplines ?
5- Recherchez dans votre manuel la définition d’un mécène. Soulignez les phrases du texte qui
montrent que François 1er en était un. Trouvez le nom de l’artiste très célèbre qu’il a invité en
France
6- Il connaissait « la géographie du monde entier » : en vous aidant de la carte de votre manuel
page 123, quels espaces sont connus à l’époque où vécu François 1er ?
7- En vous aidant des réponses précédentes, donnez la définition de l’humanisme.
8- En feuilletant les pages de votre manuel, trouvez d’autres humanistes
I- Les XV-XVIèmes : siècles d’innovations et de découvertes
A- Découverte d’un nouveau monde

Document – Un contexte favorable aux découvertes

L’Europe des XV-XVIèmes siècles connaît un renouveau intellectuel, l’humanisme. Cette


curiosité débouche sur des progrès scientifiques (médecine, astronomie, cartographie…) et se traduit
par de grands voyages de découverte, qui correspondent aussi à un besoin économique. En effet, les
voies commerciales de l’orient sont fermées depuis la prise de Constantinople par les Ottomans en
1453. Or cette ville est le terminus des routes de la soie en provenance d’Inde, de Chine et du Moyen-
Orient.
Le commerce des épices est donc désormais détenu par les musulmans et l’Europe en manque,
tout comme les métaux précieux ou la soie. Dans ce contexte, la recherche d’une voie maritime vers les
« Indes » progresse, d’autant que les progrès techniques dans la navigation rendent possible l’aventure :
nouveaux navires (caravelle, galion), boussole, astrolabe qui permettent au navigateurs de tenir un cap,
même par mauvais temps.
Les portugais, les premiers, tentent de contourner l’Afrique. Parallèlement, naît l’idée d’une route
occidentale vers les Indes. Cette idée est renforcée par les progrès dans la connaissance du globe : on
vient de redécouvrir la rotondité de la terre. Ainsi, Christophe Colomb obtient trois petit navires légers ;
des caravelles (la Nina, la Pinta et la Santa Maria) de la reine Isabelle d’Espagne et découvrent
involontairement l’Amérique

Fichier TD Hatier Seconde Histoire Géographie , 2001

→ les raisons et les moyens de la conquête du nouveau monde

Curiosité, soif de Trouver une nouvelle route


connaissances commerciale vers l’orient
depuis que les Turcs ont pris
Constantinople

Conquête du nouveau monde

Moyens matériels : Moyens financiers : Moyens humains :


bateaux à voile, marchands, petite noblesse,
astrolabe banquiers peuple

→ les grands voyages et les premiers empires coloniaux : on reproduit sur le schéma suivant
les voyages , les puissances coloniales et les empires coloniaux aux XVIème siècle (manuel page 123,
Nathan 2001)
Extrait de : ww.geographie.muniga.fr

B- Une découverte de l’homme

→ le corps humain est mieux connu grâce à la pratique de la dissection (Vésale, chirurgien de
Charles Quint). Léonard de Vinci veut trouver les proportions idéales du corps humain ; Michel
Ange cherche à représenter le « beau idéal » et s’inspire des statues datant de l’Antiquité
- documents vidéoprojecteur : planche anatomique d’André Vésale ; les proportions du
corps humain par Léonard de Vinci

→ l’humaniste a confiance en l’homme (texte de Pic de la Mirandole, « la place de l’homme


dans la création » ; page 115)
- au Moyen-Age, on n’avait pas confiance en l’homme, un homme ne pouvait
s’accomplir que s’il allait au paradis ; pour les humanistes, l’homme peut s’épanouir
intellectuellement, physiquement… dans la vie de tous les jours
- d’où l’importance de l’instruction pour les humanistes : vu dans le document
d’approche sur François 1er

C- Invention de l’imprimerie et ses conséquences

→ étude de documents p 120-121 (Nathan 2001) : répondre aux questions


1- le nombre de livres X 5
le nombre d’exemplaires X 10
en moyenne, un livre publié en 500 exemplaires entre 1450-1500 puis en 1000 au
XVIème
2- l’usage du latin diminue car d’autres gens sue le clergé lisent des livres , on publie
aussi des livres non religieux qui ne sont pas en latin
3- sur la matrice, les caractères sont en relief et disposés à l’envers ; une fois encrés et
pressés, ils se retrouveront dans le bon sens sur une feuille ; les caractères sont mobiles, une page
terminée, on peut les réutiliser pour former d’autres mots
4- le 1er ouvrage publié est une Bible en latin ce qui prouve l’importance de la religion et le
pouvoir de l’Eglise sur l’imprimerie
→ l’imprimerie révolutionne le monde intellectuel :
- elle est inventée par Gutenberg en 1434
- elle possède de nombreux avantages : écriture lisible, nette, textes plus clairs et
aérés ; le livre peut être publié en de multiples exemplaires rapidement et à un
moindre coût (le livre sera moins cher et accessible à plus de gens)
- conséquence : la culture autrefois réservée au clergé surtout, peut être accessible à
plus de gens ; les livres des humanistes vont être publiés, leurs idées vont vite se
diffuser en Europe

→ transition : de l’humanisme aux Réformes religieuses :

Traduction des imprimerie Livres plus


livres en langue nombreux et plus
commune accessibles

humanisme

La Bible est le
Les croyants vont livre le plus
Réformes pouvoir lire la Bible, imprimé
religieuses avoir une relation
plus personnelle
avec Dieu

II- Les Réformes religieuses

A- Un besoin de réforme

→ les hommes de la fin du MA ont peur du salut; pour se rassurer, ils ont inventé des
moyens :
- purgatoire, inventé au XIIIème siècle
- pratique des indulgences
- culte des saints (surtout de la Vierge Marie)

→ l’Eglise catholique est critiquée, elle a besoin d’une réforme : étude du doc 2 p128, La
vraie et la fausse Eglise (Lucas Cranach) :
- fiche suivante à compléter : elle est extraite en partie de ww2 .ac-
poitiers.fr/hist_geo/MG/
5 5

1 1
4
2
2

3
3

1- Présenter le document :

2- Compléter le tableau suivant :

Décrire le
personnage
1
Que
symbolise-t-
il ?
En 2, qui
écoute le
personnage
1?
Pourquoi ?
Qui est le
personnage
3 ? Que fait-
il ?
Pourquoi ?
Quels sont
les actes
représentés
en 4 ?
Comment
Dieu est-il
représenté
en 5 ?

3- Quel message cette gravure veut-elle transmettre ?


B- Les Réformes

→ réforme protestante de Luther :


- seule la Foi sauve : le purgatoire n’existe pas car pas dans la Bible, les indulgences
sont inutiles (elles servent à enrichir l’Eglise), culte des saints est inutile (on ne les
représente pas dans les peintures ou statues, les temples protestants ne seront pas
décorés)
- le fidèle doit avoir une relation personnelle avec Dieu : tout le monde doit pouvoir lire
la Bible (elle doit être traduite, Luther la traduira en allemand) ; le fidèle n’a pas besoin
d’intermédiaire pour communiquer avec Dieu

→ diffusion du protestantisme en Europe : carte page 127


- luthériens : en Europe du nord
- calvinistes : Ecosse, Pays-Bas, sud de la France, Suisse
- Angleterre : anglicanisme, c’est le roi qui est le chef de la religion protestante

→ face à cette réforme, l’Eglise catholique va elle aussi se réformer : Concile de Trente (1545 à
1563)
- le clergé sera formé dans les séminaires
- on réaffirme l’importance de l’art religieux, Bible des illettrés, doit éduquer les fidèles
(texte 3 p 127)

Catholiques calvinistes luthériens

Source de la foi Bible et textes des Bible en langue Bible en langue


conciles en latin nationale nationale
Comment gagner le Faire des processions, Prédestination Seule la foi sauve
salut acheter des
indulgences, culte des
saints
Sacrements 7: baptême, 2 2
eucharistie,
confirmation, pénitence,
mariage, ordre, extrême
onction
Organisation de Hiérarchie religieuse du Pas de hiérarchie, juste Pas autorité du pape,
l’Eglise pape aux curés les pasteurs et anciens Eglise soumise au
prince des différents
Prêtres célibataires, Pasteurs peuvent se états
choisis par évêques marier, choisis par la
communauté
Lieu de culte église dont le centre est Temple dont le centre
l’autel, décorée (art est la chaire, pas de
baroque) décor
III- La Renaissance artistique

A- les foyers de la Renaissance

→ elle naît en Italie puis se diffuse dans toute l’Europe grâce aux voyages (des artistes
notamment), aux guerres d’Italie (entre France et le Saint Empire)

Compléter le tableau suivant en feuilletant les pages du manuel :

Italie Pays-Bas France Espagne Allemagne

Quattrocento Masaccio Van Eyck


(XVème siècle) Boticelli
Brunelescchi
Cinquecento Raphaël Brugel Vinci Le Greco Durer
(XVIème Michel Ange Châteaux de la Bosch
siècle) Vinci Loire
Véronèse

B- Les caractéristiques de la Renaissance

→ vidéo sur les artistes de la Renaissance (Gulliver DVD) ; extrait de l’émission Palettes
La Vierge du chancelier Rolin par Van Eyck (passage où on montre comment on prépare un
tableau sur bois, l’esquisse d’abord réalisée puis la technique du glacis)
→ exercice 2 page 149 : comparer deux peintures (Vierge à l’enfant de Cimabue et Vierge à
la chaise de Raphaël)
→ étude orale de tableaux et châteaux au videoprojecteur : on insistera sur les oeuvres
qui seront dans le devoir (Ecole d’Athènes et Mariage de la Vierge par Raphaël)

Résumé :

→ La Renaissance apporte une nouvelle façon de représenter les personnages :


- ils sont plus réalistes, plus humains, même les personnages sacrés ; cela est lié à la
vision optimiste de l’homme qu’ont les humanistes et aussi à l’influence des sculptures
antiques (Michel Ange) : Marie ressemble à une femme, une mère ; Jésus est soit un
bébé soit un christ souffrant
- les visages ont des expressions : Joconde et sourire
- corps ont du volume, vêtements légers qui laissent paraître le corps (Boticelli)
- sfumato
- les personnages sont individualisés, ils ne se ressemblent pas, des portraits, modèles

→ Une nouvelle façon de composer les œuvres :


- plusieurs plan : pers / décor
- décor soit architectural antique ou minéral
- perspective
- on peut insérer les personnages dans des figures géométriques (triangle, rectangle)

→ dans l’architecture : Les châteaux de la Renaissance sont ouverts contrairement aux


châteaux fortifiés du Moyen-Age ; les temps sont plus sûrs, moins de guerres donc on peut ouvrir les
châteaux ( beaucoup de fenêtres, ouverture sur des jardins, sur un fleuve) :on peut placer quelques les
châteaux de la Loire sur un schéma réalisé à partir du document suivant
Conclusion

Le rôle des humanistes dans l’ensemble du renouveau culturel est prédominant : ils ont
influencé les Réformes religieuses ; Erasme par exemple préconisait une relation directe avec Dieu où le
fidèle peut lire la Bible sans passer par l’intermédiaire du clergé, ils ont critiqué les défauts de l’Eglise et
sont à l’origine de la Réforme protestante ; ils ont influencé les artistes de la Renaissance en ayant une
vision optimiste de l’homme, en s’intéressant aux auteurs de l’Antiquité et aux monuments antique
Devoir surveillé – HISTOIRE- Humanisme et Renaissance

Exercice 1 : Répondre aux questions suivantes

1- Identifiez les personnages ci-dessous :


a) Il a peint le plafond de la chapelle Sixtine dans la basilique Saint Pierre de Rome,
c’est aussi un célèbre sculpteur.
b) C’est le monarque qui a introduit la Renaissance en France
c) Il invente l’imprimerie

2- Justifiez chacune des affirmations suivantes :


- l’humanisme est une foi absolue dans l’homme
- l’imprimerie a permis la diffusion des idées humanistes et de la Réforme

3- Mettre dans le bon ordre chronologique les évènements suivants : Concile de Trente, invention
de l’imprimerie, début de la Réforme protestante, Raphaël peint Le mariage de la Vierge, Van Eyck
découvre la technique de la peinture à l’huile.

4- Rédigez un petit paragraphe sur le thème suivant : Les grandes découvertes : causes,
moyens, principaux voyages

Exercice 2- Comprendre et expliquer la Réforme protestante

« Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui, voyant un prochain dans le besoin et qui, sans avoir de
souci de lui, donne pour la rémission de ses propres fautes, celui-là s’attire non les indulgences du pape mais
l’indignation de Dieu. C’est pourquoi, les prédicateurs d’indulgence sont dans l’erreur quand ils disent que les
indulgences du pape délivrent l’homme de toutes les peines et le sauvent.
Pourquoi le pape, dont le sac est plus gros que celui des plus riches n’édifie-t-il pas la basilique Saint
Pierre à Rome avec ses propres deniers plutôt qu’avec l’argent des pauvres fidèles ? »

D’après Martin Luther, Thèses sur les indulgences, 1517

« La foi suffit à un chrétien, il n’a besoin d’aucune œuvre pour se justifier. (…) Des œuvres bonnes et
justes ne font jamais un homme bon et juste mais un homme bon et juste fait de bonnes œuvres »

D’après Martin Luther, De la liberté chrétienne, 1520

1- Qui est Martin Luther ?


2- Quelles sont ses principales critiques ?
4- Luther craint l’enfer. D’après lui, que faut-il faire pour être sauvé ?

Exercice 3 – Analyser une œuvre de la Renaissance (Le Mariage de la Vierge, Raphaël)

1- Présentez l’œuvre (titre, auteur, support, date)


2- Décrivez la composition du tableau (combien de plans, qu’est-ce qui est représenté sur
chaque plan)
3- Montrez que cette œuvre présente toutes les caractéristiques d’une œuvre de la Renaissance
Devoir surveillé – HISTOIRE- Humanisme et Renaissance

Etude d’un dossier documentaire : Quel est le rôle des humanistes dans le renouveau culturel
des XV-XVIèmes siècles ?

Liste des documents :

- Document 1 : Portrait idéal de l’humaniste, Baldassare Castiglione


- Document 2 : La Bible à portée de tous, Erasme
- Document 3 : Gravure de la balance, anonyme
- Document 4 : L’Ecole d’Athènes, Raphaël

1ère partie – Répondre aux questions suivantes

1- Montrez qu’un humaniste doit recevoir une formation très complète (documents 1 et 4)
2- Quels points communs peut-on trouver entre les positions humanistes d’Erasme (document2)
et celle des protestants (doc 3) ?
3- Quelles sont les principales caractéristiques de la Renaissance artistique qui apparaissent
dans le document 4 ?
4- Quelle innovation, n’apparaissant pas dans ce dossier, a permis ce renouveau culturel ?

2ème partie – Vous rédigerez un paragraphe argumenté d’une page environ pour répondre à la question :
Quel est le rôle des humanistes dans le renouveau culturel des XV-XVIèmes siècles ?

Document 1- Portrait idéal de l’humaniste

Je voudrais qu’il fût bien instruit des lettres ou de ces études que nous appelons les
« humanités ». Qu’il soit familier avec le latin et le grec à cause de l’abondance et de la variété des
choses qui furent si divinement écrites dans ces langues. Qu’il connaisse bien les poètes ainsi que les
orateurs et les historiens et qu’il apprenne lui aussi à écrire en vers et en prose, en particulier dans notre
propre langue (l’italien). Je le louerai aussi de savoir plusieurs langues étrangères, particulièrement
l’espagnol et le français, parce que l’usage de l’un et de l’autre est très répandu en Italie. Il devrait
également savoir nager, sauter, courir et lancer des pierres pour la préparation au combat. Je ne serai
pas satisfait de lui s’il n’est aussi musicien, et il ne suffit qu’il sache lire sa partie sur un livre, il doit
encore jouer de divers instruments. Je veux encore mentionner une autre chose que je ne voudrais pas
lui voir négliger : c’est la science du dessin et l’art de peindre.

Baldassare Castiglione, Le Parfait courtisan, 1528.

Document 2- La Bible à portée de tous

C’est aux sources mêmes que l’on puise la pure doctrine ; aussi avons-nous revu le Nouveau
Testament tout entier d’après l’original grec, qui seul fait foi, à l’aide de nombreux manuscrits des deux
langues, choisis parmi les plus anciens et les plus corrects. Nous avons ajouté des notes pour justifier
nos changements, expliquer les passages équivoques, ambigus ou obscurs. (…) Je suis tout à fait
opposé à l’avis de ceux qui ne veulent pas que la Bible soit traduite en langue commune pour être lue
par les gens du peuple, comme si l’enseignement du Christ était si voilé que seule une poignée de
théologiens pouvaient la comprendre (…) Je voudrais que les plus humbles femmes lisent les Evangiles,
les Epîtres de Paul.

Erasme, Préface du Nouveau Testament, 1516


Document 3 – gravure de la balance

Document 4- L’Ecole d’Athènes, Raphaël (1483, 1520), 1511, fresque, salle de la Signature, palais du
Vatican, Rome