Vous êtes sur la page 1sur 126

Projet : COP/2016 – COP 22

Plan Hygiène, Sécurité et


Environnement
Groupement :

PROJET : COP22
Oger International (Assistance Maître d’Ouvrage)
CLIENT

Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par :

Responsable HSE Site Manager


Mourad KHAROUTI Florian Bernard

01 22/08/2016

Révision Date Références


Approbation du Maître d’ouvrage
Nom&Prénom du Maître d’ouvrage Fonction Date & Signature
Cop22 Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 1/34


Réf : PROJET : Chantier Cop22

SOMMAIRE
I. Généralités 2
Introduction: 2
Références : 2
Objectifs HSE : 2
II. Identification du projet et consistance des travaux 3
Présentation : 3
Présentation du Maître d’ouvrage : 7
III. Organisation du Site 7
Plan d’installation : 7
Propreté : 8
Approvisionnements et matériels : 8
IV. Organisation sécurité & Responsabilités HSE 8
Organisation de la Sécurité : 8
Responsabilité HSE : 9
Action disciplinaires 10
Informations et Formations HSE : 10
V. SANTE ET HYGIENE 11
VI. SECURITE 14
VII. ENVIRONNEMENT _ 31
VIII. ANNEXES 32

Annexe 1 : Historique des modifications ; Annexe


2 : Liste de diffusion ; Annexe 3:
Permis de Feu – FR -01/PHSE---- – 01 Annexe 4 :
Permis de Fouille – FR -01/PHSE---- - 01 Annexe 5 :
Plan de levage – FR -01PHSE--- - 01
Annexe 6: Procédure des Travaux en hauteur – PT -01/PHSE----------- - 01
Annexe 7 : Instructions de montage et d’utilisation des échafaudages – INS- 01/PHSE--------01
Annexe 8 : Fiche d’accueil du personnel sur site avant le début des travaux – FR- 01/PHSE--01
Annexe 9 : Convention clinique & ambulance
Annexe 10 : Fiche d'inspection des extincteurs – FR-01/PHSE-----------01
Annexe 11 : Fiche de controle des tableaux electriques – FR-01/PHSE--01;
Annexe 12: Fiche de contrôle Groupe Electrogène – FR -01/PHSE-----– 01
Annexe 13 : Fiche d’inspection des Grues – FR -01/PHSE- - 01
Annexe 14 : Plan d’action de suivi de non-conformité relevée suite aux contrôles des engins – FR -01/PHSE - 01
Annexe 15: Suivi et Contrôle des Echelles – FR -01/PHSE - 01
Annexe 16: Suivi et Contrôle des Harnais – FR -01/PHSE– 01
Annexe 17 : Plan d’urgence en cas d’accident
Annexe 18 : Liste des Cliniques Conventionnées
Cop22 Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 2/34


Réf : PROJET : Chantier Cop22

I. Généralités

Introduction:

- Le présent PHSE est établis dans le cadre du projet, Aménagement et équipement du site de la COP 22 il a pour
objectif de définir les mesures, les démarches, et les procédures qui sont employées par le Groupement
En matière de Santé Sécurité au Travail pour éliminer ou réduire au minimum et maîtriser les risques
d’atteinte à l’intégrité physique du personnel et de tous les autres acteurs amenés à intervenir lors de
laphase d’exécution du Projet.
A travers ce document, a pris en considération l’environnement du chantier, la Protection des
usagers de la circulation, ainsi que celle des riverains.

L’analyse des risques, les mesures préventives, les consignes à respecter en liaison avec toutes les activités
réalisées par l’entreprise, seront applicables à ses sous-traitants, transporteurs, prestataires, intervenants
dans le cadre du présent marché.
Par ailleurs, l’actuel PHSE restera un document évolutif et doit impérativement être diffusé aux principaux
intervenants.

Références :
 Exigences HSE Client
 Exigences HSE Groupement
 OHSAS 18001 : 2007

Objectifs HSE :
Le Groupement est souscrit pleinement aux principes énoncés sur ce plan, de ce fait elle est pleinement
engagé et à adopter et à atteindre les objectifs de :
 Zéro accident
 Aucun dommage aux personnes
 Pas de dommage à la propriété
 Pas de dommage à l’environnement

3-Horaires de travail
Juillet / Août :
Chantier : 6h – 16h (variable selon les communiqués météo)
Groupement : 6h – 20h

Septembre / Octobre :
6h – 14h et 14h – 22h (co-activité) (variable selon les communiqués météo)
Sous assistance de l’AMO.
Une option est gardée pour des équipes de travail de nuit en 22h – 6h selon l’avancée du projet.
-L’organigramme ci- dessous représente les responsables de départements Technique et Opérationnel

Coline DELHAYE

- L’organigramme ci-dessous détaille l’équipe de cadres de chantier / opération

Mahdi ALAOUI
Mehdi DOUTABAA Mourad KHAROUTI
COP 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 3/34


Réf : PROJET : Chantier Cop22

-POLITIQUE SANTE SECURITE ET ENVIRONNEMENT DU GROUPEMENT


Afin de réussir la livraison de ce projet, la méthode du Groupement est articulée autour de processus d’études détaillées et de
planning qui tirent profit de l’expertise professionnelle des employés de ce dernier. Cette expertise comporte notamment un solide
respect en matière d’hygiène, sécurité et environnement. Les principaux défis à relever sur ce projet consistent à :

 Gérer la livraison et le rapatriement d’une importante quantité de matériel, limités à la zone de travaux
 Réaliser les travaux de manière sûre et dans le respect des règles de l’art
 Proposer un chantier et une installation de référence par rapport aux exigences d’hygiène, de sécurité et d’environnement
liées à la COP22

Nous devrons:

 Assurer un espace de travail et des méthodes quigarantissent la sécurité des biens et des personnes lors destravaux de
réalisation.
 Garantir que les employés et sous-traitants possèdent l’expérience et la connaissance nécessaire pour la bonne réalisation
des travaux.
 Garantir une formation et supervision adéquate pour lesemployés du groupement et les sous-traitants.
 Garantir le parfait fonctionnement des équipements mise en place.

Responsable de site
Le site de construction sera sous la responsabilité et la supervision directe du responsable de site ou de son adjoint lecas échéant.
Il sera en charge de la gestion du personnel et des sous-traitants présents sur le site, le flux de matériel et la circulation des engins
à l’intérieur du site, à partir de la phase de montage jusqu’au démontage.

Responsable HSE
Le respect des exigences hygiène, sécurité, environnement et leur amélioration permanente, sera à la charge du responsable HSE
Mourad KHAROUTI.
Chargé de veiller à l’application des directives HSE, il sera le référent auprès du responsable de site et devra remonter les non-
conformités observés sur site par n’importe quel intervenant et transmettra à ses constats à l’AMO pour suite à donner.
Une formation de sensibilisation à la sécurité, dispensée dans des bâtiments temporaires dédiés, prévus à cet effet, sera assuré
par le responsable HSE à chacun des nouveaux arrivants sur le site. A l’issue de cette formation, une accréditation sera délivrée aux
participants, accréditation qui sera contrôlée lors de chaque entrée sur le site. Si besoin, une aide particulière sera apportée pour
le personnel ne parlant ou ne lisant pas le français.

Réunion quotidienne HSE


Une réunion de coordination hebdomadaire de 15 min sera tenue entre le responsable de site et tous les responsables d’équipe
(membres du groupement, sous-traitants etl’AMO). Durant cette réunion seront abordés les sujets d’hygiène et de
sécuritérelevés sur site, mettre en place les plans d’actions correctifs si nécessaire et assurer le suivi de leur mise en place.
Avec mise en application du 1/4h sécurité.
Projet :Cop 22
II. Identification du projet et consistance des travaux
Présentation: Groupement composé des sociétés suivantes (Maître d’œuvre):
1-GL events
2-Agence Publics
3-Capital Events
4-Manzeh Diafa
5-Leni

Identification du projet :
Evénement : 22ème conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements
climatiques (COP 22)
Dates : 7 au 18 novembre 2016
Lieu :Site Bab-Ighli, sur le Boulevard Mohammed VI, entre la route Ourika et la route du Barrage,Marrakech
(Maroc)
Superficie : 27ha

Les lots relatifs à ce projet sont au nombre de 17 et sont indissociables :


Corps de métier : Sonorisation Plomberie

Traduction simultanée Sécurité

Vidéo Nettoyage

Éclairage Sanitaires

Signalétique Paysager

Mobilier VRD

Décoration Aménagements intérieurs

Matériel de bureautiqueHVAC

Connectivité Structures

Lot 1 : Génie civil et charpente métallique


- Installations de chantier ;
- études géotechniques, réception des assises de fondation, essais d’agrément et de contrôle des
matériaux et des travaux;
- travaux topographiques de levés de terrains, d’études des niveaux de terrassements,
- études d’exécution de béton armé, structures métalliques et lots techniques;
- terrassements généraux, réglage et compactage des plateformes ;
- fouilles pour fondations tous types dans tous terrains ;
- fouilles pour petits ouvrages enterrées (buses, caniveaux, regards etc…) ;
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 4/34


Réf : PROJET : Chantier Cop22

- bétons armés des caniveaux, regards et fosses ;


- béton pour casiers des vestiaires, tables et bancs, paillasses etc…;
- bétons et bétons amés pour petits ouvrages au sol ;
- vitrerie, menuiserie bois, métallique et aluminium ;
- charpente métallique des chapelles métalliques et des divers abris ;
- plomberie et appareils sanitaires y compris accessoires ;
- peinture et menuiserie ;
- plaques chauffantes et chauffe-eaux électriques
- barrières mécanisées ;
- clôtures métalliques ;
- fourniture, installation et équipement de bâtiments modulaires blindés y compris plomberie,
sanitaire, climatisation, mobilier bureaux (tables, chaises et armoires) menuiserie, éclairage par
l’énergie solaire, plaques chauffantes, chauffe-eaux, citerne d’eau…

- réseaux d’assainissement des eaux usées y compris fosses septiques ;


- réseaux d’alimentation en eau potable et branchements des bâtiments à partir d’une conduite
d’eau existante le long des bâtiments ;
- réseaux d’alimentation en eau potable et branchement du bâtiment administratif ;

Lot 2: Partie VRD

A. VOIRIE
Les travaux des voiries pour la Cop22 concernent sans que cette liste soit limitative :
- Routes d’accès
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 5/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Parkings ;
- Voiries au niveau du magasin.
Ces travaux comprennent notamment:

TERRASSEMENTS:
- Déblai en terrain de toute nature ;
- Remblai et mise en profil des fonds de forme ;
- Décapage.

CHAUSSEE
- Couche GNA ;
- Couche de fondation ;
- Couche de liaison en enrobé bitumineux EB ;
- Revêtement superficielle pour parkings.

BORDURE ET TROTTOIRS
- Panneaux (police, direction, information) ;
- Peintures (linéaire, surface) ;
- Dispositif de sécurité (pavé autobloquant, yeux de chat, ralentisseurs).
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 6/34


Réf : PROJET : Chantier Cop22

TERRASSEMENTS:
- Tranchés verticale ou trapézoïdales toute profondeur ;
- Remblai primaire et secondaire ;
- Lit de pose en sable.

CANALISATIONS ET TYUTERIE
- Conduite (en PVC)

CANIVEAUX ET DALOTS EN BETON


- Caniveau rectangulaire ;
- Regards avaloir et de visite en béton armé ;

TRAVERSEES
- Traversée des pistes et collecteurs ;

Lot 3 : Partie électrique, et téléphonie


- Fourniture et installation de groupe électrogène
- Fourniture et installation de tableau de distribution basse tension 380
- Fourniture et installation de système d’éclairage extérieur : y compris armoires divisionnaires
éclairages, appareillage éclairage, projecteurs, prises de courant, câbles, chemins de câbles ;
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 7/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Fourniture et installation de l’appareillage d’éclairage et prises de courant ;


- Fourniture et installation de système de climatisation et extracteurs d’air ;
- Réseau de mise a la terre des bâtiments, ateliers et autres services.

Lot 4 : Partie mobiliers de bureaux


Il s’agit de fourniture de mobilier de bureaux pour l’ensemble des locaux administratifs

Maître d ouvrage :
Royaume du Maroc – SEGMA - Pôle logistique et sécurité

III. Organisation du Site


Plan d’installation :

rsion : 01
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 8/34


Réf : PROJET :Chantier Cop 22

Propreté :
Une partie importante des accidents peut être évitée par une bonne gestion de la propreté.
C’est pourquoi un entretien correct est important sur le plan sécurité. Il en est de la responsabilité de tous
les employés. Des poubelles seront disponibles sur chantier pour l’enlèvement des déchets, elles seront
vidées régulièrement.
Nettoyer avant et après le travail, c’est mieux que de nettoyer après l’accident.

Approvisionnements et matériels :
Tous les approvisionnements et les matériels seront stockés de manière à éviter tout risque de trébuchage
ou possibilité de chute des rayonnages. Les mesures suivantes seront prises:
1. Les aires de stockage seront nettoyées à intervalles réguliers, le magasinier doit s’assurer avec soin
De la stabilité des matériels stockés ;
2. Les matériels seront rangés de façon ordonnée ;
3. Les matériaux de construction inutiles seront enlevés du chantier régulièrement ;
4. Tous les matériaux d’emballage inutilisables, le bois et toute autre matière indésirable seront
collectés et dégagés du site à intervalles réguliers ;
5. Tout matériel sera stocké dans les endroits désignés jusqu'à ce qu’il soit utilisé.

IV. Organisation sécurité & Responsabilités HSE

Organisation de la Sécurité :
- Règles Générales
Port obligatoire des équipements de protection individuel adapté selon la profession
Respect obligatoire des consignes de sécurité du chantier :
 Règles de circulations dans le chantier selon le plan de circulation
 Règles d’hygiène
 Règles d’urgences (Dispositions à prendre en cas d’AT) selon le plan d’urgence (En
annexe 17)
 Les procédures de sécurité applicables au chantier
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 9/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Le Site Manager et le Responsable HSE mettent en place et font appliquer le Plan HSE. Ils s’assurent que
la sécurité est organisée et exécutée dans les activités quotidiennes. Le Responsable HSE gère le Plan HSE
pour en assurer la conformité effective
Le Responsable HSE site doit s’assurer que tous les employés reçoivent une information adéquate
Et les instructions appropriées concernant les Règles et Règlements de Sécurité du Projet.

Responsabilité HSE :
a) Site Manager :
Il a la responsabilité de :
 Gérer et contrôler le respect des règles de sécurité en conformité avec le plan HSE et celui du
Client ;
 Diriger les mises à jour des procédures de sécurité ;
 S’assurer que les spécifications de l’ingénierie et les exigences de sécurité sont intégrées dans la
conception des installations
 Participer à l’analyse des risques concernant les phases critiques des travaux.
b) Responsable HSE :
Il a la responsabilité de la sécurité générale du site. Toutes ses instructions liées à la sécurité doivent être
respectées scrupuleusement.
 S’assurer que tout le personnel travaille en respectant les instructions, règles et règlementations
liées à la sécurité.
 Surveiller et évaluer les rapports de sécurité
 Contrôler la mise en œuvre correcte des moyens de levage lourds.
 Produire les rapports d’inspection nécessaires pour les moyens de levage
 Réaliser un rapport d’inspection hebdomadaire du chantier
 Réaliser des contrôles quotidiens conformément avec les procédures du HSE du Client
 Réaliser les ToolBox meeting
 Rendre compte de l’état de la sécurité du Chantier au Site Manager
 Réaliser des enquêtes sur les accidents
 Tenir et passer en revue les rapports d’accidents
 Préparer les procédures de sécurité lorsque cela s’avère nécessaire
 Maintenir des liens étroits avec le représentant de la sécurité du Client
 Contrôler toutes les zones pour éviter les risques ou les infractions aux règles de sécurité.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 10/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

 Inspecter régulièrement toutes les zones pour s’assurer du nettoyage et rangement.


 S’assurer de la mise en place des équipements aux emplacements appropriés
 Le personnel porte bien les équipements individuels de sécurité ;
 Les échafaudages utilisés soient bien réceptionnés ;
 Les apparaux et accessoires de levage soient en bon état ;
 Les règles comportementales soient bien respectées ;
 Les affichages et pictogrammes soient bien affichés ;
 Les vestiaires et sanitaires du projet soient dans un bon état de propreté et de fonctionnement
satisfaisant ;
 Le nettoyage et rangement des postes de travail soient bien effectifs ;
 Il identifie les situations dangereuses et comportements à risques, pour lesquels il donne des
instructions aux personnels concernés,
 Il organise les réunions d’Accueil et de Sensibilisation des nouveaux personnels de production ;
 Il rend compte de ses conclusions au Site Manager
Le responsable de la Sécurité du Client et/ou le Responsable HSE sont autorisés à interrompre tous travaux,
à exclure toute personne du site, matériel ou équipement qui ne sont pas conformes aux exigences de
sécurité, avec accord préalable du Site Manager et Responsable Projet.

Actions disciplinaires
Tout incident considéré comme résultant d’une négligence sera porté à la connaissance de la direction du
site afin qu’une action soit prise. Les contrevenants seront interrogés par une équipe d’enquêteurs
(habituellement de Chef de projet, Responsable HSE et les superviseurs).
Si la culpabilité du contrevenant est confirmée, la notification de l’infraction à la sécurité sera établie ou
une action disciplinaire sera entreprise par le Responsable HSE.
Tous les registres qui mentionnent les actions disciplinaires sont conservés dans le bureau de Chantier du
site

Informations et Formations HSE :


 Le plan HSE est classé dans le dossier Chantier et est à la disposition du personnel chantier pour
consultation.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 11/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

 Le plan d’urgence ainsi que les flashs sécurité sont affichés.


a) Formation sécurité au poste :
Formation aux métiers fréquence (les équipes que nous mettons sur ce chantier, sont très expérimentées par
la suite les formations aux métiers ne sont pas nécessaires par contre celles relatives à la sécurité sont
indispensables).
Chaque nouvel arrivant fera l’objet d’une formation sécurité au poste de travail avec le responsable sécurité
du chantier, il recevra les consignes, règles, informations et équipements nécessaires à son évolution sur le
chantier. Cette formation donnera lieu à l’établissement de la fiche d’accueil, Actée par signature de
l’intéressé. (Voir fiche accueil Sécurité en annexe 8)

V. SANTE ET HYGIENE
Installations sanitaires :
Le site doit être équipé d’un nombre suffisant de sanitaires ventilés. Ces installations doivent être conformes
aux réglementations en vigueur et nettoyées et maintenues régulièrement pour leur assurer une propreté
permanente. Les sanitaires doivent être inspectés par le Responsable HSE ou le Site Manager.
Santé sur Site :
Indépendamment de leur âge ou de leurs activités, l’ensemble de nos employés recrutés devront être munis
d’un certificat médical d’aptitude physique, afin de s’assurer qu’ils sont aptes à l’emploi prévu et que ce
travail ne va pas nuire à leur santé
Il faut s'assurer que nous avons suffisamment de secouristes sur sites, ils sont identifiés par leurs gilets
secouriste
Nom Secouriste Fonction du Secouriste GSM
KHAROUTI Mourad Responsable HSE + 212 (0) 6 63 58 14 44
BERNARD Florian Site Manager + 212 (0)6 82 74 66 67
CHAPUIS Norbert Responsable Climatisation + 212 (0)6 82 74 66 72

Afin d’assurer les premiers soins en cas d’accident, une boites à pharmacie est disponible sur chantier et
sont emplacement est bien identifié par l’ensemble des opérateurs, au niveau des bureaux du Groupement.
Conduite à tenir en cas d’accident :
a) Faire appel aux secouristes :

Le témoin doit éloigner le blessé du danger et avertir le sujet secouriste du travail SST le plus proche qui
prend immédiatement en charge les secours.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 12/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

1- Si l'accident est léger

 Transporter le blessé à l’infirmerie au niveau des bureaux du Groupement. (La boite à pharmacie est
toujours disponible).

 Lui faire les premiers soins par le secouriste.

 Avertir :

- Le Chef d’équipe
- Le Responsable HSE
- Le Site Manager
- Le Responsable Projet

2- Si l'accident est grave :


 Faire les premiers soins qui s’imposent par le secouriste le plus proche (selon le cas).
 Le Responsable HSE appelle l’ambulance (intervention) dans un délai maximum de 20 minutes) :

Nom et prénom GSM Tél. FAX

Ambulance Clinique Internationale + 212 (0)5 24 36 95 95


de Marrakech
Responsable HSE KHAROUTI Mourad + 212 (0)6 63 58 14 44

 Dégager la voie de circulation dans le chantier de tout obstacle pour faciliter l’accès de l’ambulance.
 Le Site Manager doit avertir immédiatement :

Nom et prénom GSM Tél. FA


Clinique X
Clinique Internationale de + 212 (0)5 24 36 95 95
Marrakech

(Insérer les noms des cliniques les plus proches au chantier à partir de la liste des cliniques conventionnées en annexe 18)
 Transporter la victime à la clinique accompagnée du SST.
 Le Responsable HSE doit avertir immédiatement de son coté les personnes suivantes :
Nom et prénom GSM Tél. FAX
Florian BERNARD + 212 (0)6 82 74 66 67
Site Manager

Médecin de travail
1er cas : la victime est prise en charge par la clinique.
 Préparer les formalités administratives pour la déclaration de l’accident de travail.
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-01 Page : 13/34


Réf : PROJET :

2éme cas : la victime n’est pas prise en charge par la clinique. (Ex : Indisponibilité des spécialistes
dans la région) :
 Suivre les consignes du médecin
 Transporter la victime dans une ambulance médicalisée – disponible en cas de besoin – (si le médecin
l’impose) à

Hôpital/Clinique Adresse Tél.


Hôpital Ibn Zohr Rue Essaadiyinr, Sidi Mimoun, Marrakech +212 (0)5 24 38 48 29

Clinique Koutoubia Avenue de Paris, Marrakech +212 (0)5 24 42 02 84

(Insérer les noms des cliniques les plus proches au chantier à partir de la liste des cliniques conventionnées en annexe 18)
Déclaration en cas d’accident et de reprise du travail pour le Groupement
a- Déclaration
Remplir la déclaration d'accident et le dispatching se fait comme suit :
 Le feuillet N° 1 est à remettre au médecin par l'intermédiaire du blessé ou de son accompagnateur.
Informer dans tous les cas par téléphone ou par fax dans la journée de l'A.T.
Pour le personnel GL Events :
 Remplir et déposer aux autorités les formulaires de déclaration correspondants.
 Important :
 Le feuillet N° 2 est à envoyer au Service du Personnel dans les 48 heures.
 Etablir l’arbre des causes de l’accident et préparer la présentation.
 Envoyer le rapport d’investigation au client (s’il exige) dans les 48 h qui suivent l’accident.
b- Reprise du travail
Les documents médicaux nécessaires au suivi d'un accident du travail sont les suivants :
 Toute reprise de travail doit, obligatoirement, faire l’objet d’une consultation auprès du médecin du
travail
 Le certificat médical initial ou certificat médical de constatation, doit être donné dans les 48 heures
en même temps que la déclaration d'accident du travail.
 En cas de prolongation d'arrêt de travail, transmettre le certificat médical de prolongation dans les
48 heures après la date d'établissement.
 Avant la reprise du travail, transmettre obligatoirement le certificat médical de reprise du travail.
 Après la guérison, la victime doit remettre le certificat médical de guérison (dans les 48 heures).
Tous ces documents sont indispensables pour traiter le dossier de prise en charge par l'assurance A.T.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 14/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Chaque victime d'un A.T. doit être au courant de cette procédure pour accélérer ses remboursements.

Tous ces documents doivent être transmis à Mr. «Florian BERNARD ».


Drogues, alcool et stupéfiants :
L’ensemble du personnel Sur chantier (y’compris sous-traitants et visiteurs) doivent se conformer aux
exigences suivantes :
 Aucun employé ne doit utiliser, vendre, acheter, transférer ou recevoir des drogues, alcool ou
autres stupéfiants sur les chantiers.
 Il est strictement interdit de fumer sur site en dehors de zones désignées à cet effet.
 Tout employé qui violera ces exigences fera l’objet de mesures disciplinaires pouvant aller
jusqu’au licenciement.

VI. SECURITE
Permis de travail :
Les directives générales du Client et les instructions du Site Manager concernant les autorisations de travail
seront satisfaites, afin d’assurer qu’une communication efficace est mise en place et que les risques sont
contrôlés
Tout travail dans une zone à accès limité doit faire l’objet d’une demande préalable d’Autorisation de
Travail à la personne habilitée à délivrer.
Les personnes habilitées à superviser, délivrer et à approuver les autorisations de Travail dans les zones à
accès limité sont celles qui sont désignées et agréés par le Site Manager.
Les personnes autorisées à exécuter les travaux sont les ouvriers et superviseurs qui ont été habilités par le
client ou par Site Manager pour signer et recevoir les Autorisations de Travail.
Traitement des autorisations de travail délivrées
 Lorsque la personne habilitée quitte le site de façon temporaire, la personne ayant délivré le
permis de Travail doit être au courant.
 Lorsque les travaux seront terminés, l’émetteur et la personne autorisée doivent clore le permis de
Travail.
Directives pour les autorisations de travail :
 L’émetteur et le demandeur doivent inspecter ensemble la zone de travail.
 La désignation du travail et les matériels utilisés doivent être clairement définis.
 Une signalisation adaptée fixée avec des chaines et des cadenas doit être utilisée.
 L’Autorisation de Travail sera délivrée pour la période nécessaire à l’exécution des travaux.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 15/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

 Lorsque le travail est prolongé d’une équipe sur l’autre, l’émetteur de l’équipe suivante doit
Inspecter la zone de travail.
Voir les enregistrements (Permis de Fouille, Permis de Feu)
Tranchées /Excavations :

Les fouilles en tranchée exposent les employés à des risques graves, en particulier à celui d’éboulement.
Dans ce cas, il y a obligation de prévenir ce risque par la mise en place d’un blindage et/ou talutage.

Il ne peut être procédé à l’enlèvement d’un blindage, d’un étrésillon ou d’un étai que lorsque des mesures
De protection efficace ont été prises contre les risques d’éboulement.
A partir de tranchées de 1,20m de profondeur il est nécessaire de munir la tranchée de moyen d’accès en
limitant la distance entre 2 points d’accès à 15m.
Les lignes, câbles, équipements enterrés doivent être identifiés les localisé avant tout travail d’excavation
d’où la nécessité de demander un « Permis de Fouille en Annexe 4».
Toutes excavations, tranchés ouvertes, trous dans le sol, doivent être entourés de lignes de signalisation, de
cordes, de chaines, de garde-corps ou autre protection en étant visibles aussi bien de jour que de nuit afin
d’éviter les risques de chutes. Ces barrières ne doivent être retirées que pour le passage du personnel ou des
équipements, et remise en place aussitôt.
Le travail en tranchées n’est pas autorisé si celle –ci est remplie d’eau à moins que des précautions
spécifiques de pompage aient été mises en œuvre et que les risques d’affaissement aient été étudiés.

Grues et Accessoires :

L’ensemble des engins de levage sera vérifié préalablement à leur mise en service sur le
chantier. Une copie de rapports de vérification, en état de validité, sera communiquée au
Client.
Les conducteurs des engins de levage sont qualifiés, ils ont leur autorisation de conduite sur eux. Ils sont
guidés par des chargés de manœuvre (nommé sur chantier et identifié par un gilet de couleur différente de
celle des opérateurs), celui-ci accompagnera le conducteur de l’engin durant toute l’opération de levage.
Avant toute manœuvre, le conducteur doit s’assurer :
- Que l engins opère sur un sol stabilisé ;
- Que les patins de stabilisation de la grue sont mis en place.
- Que la dimension des patins adaptée
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 16/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Que les conditions de manutention vont-ils affecter la capacité totale de charge (charge statique et
dynamique : balancement de la charge, vitesse des vents………) (Fiche d’inspection des grues
en Annexe 13)
Le conducteur de grue ne doit pas être diverti par d’autres occupations que sa manutention, il ne doit
répondre qu’aux signaux du chef de manœuvre sauf s’il s’agit de messages d’alerte pour arrêter d’urgence
la manutention. Le conducteur peut stopper la manutention à tout moment s’il considère qu’elle présente
un danger.
Le conducteur de la grue doit s’assurer que la charge est correctement équilibrée et correctement attachée.
Le point de levage doit être centré pour éviter le balancement de la charge. L
Il est interdit de monter sur une charge ou sur tout élément de levage.

Il est formellement interdit, de circuler sous une charge, de travailler sous une charge suspendue, de
laisser une charge suspendue au crochet de la grue lors des absences du chantier ou les pauses.

Les câbles d’élingage doivent être en bon Etat (Moins de 10% de fil endommagé), les élingues tissues
doivent être exemptes de déchirure ou d’accroc, les linguets doivent être en bon état.
Un contrôle est à faire tous les mois pour l’ensemble de ces accessoires de levage par une personne
Formée.
Les capacités de chaque accessoire de manutention doivent être lisibles. Chaque employé utilisant les
accessoires de levage doit être formé pour identifier les défauts de ces accessoires.
En cas de défaut ils ne doivent pas utiliser ces équipements ils doivent les mettre hors service et les
remplacer immédiatement.
Les accessoires de manutention non utilisés doivent être stockés de manière à ne pas subir de déformation
ou de torsion susceptible de les endommager. Ils doivent être stockés dans un lieu propre à l’abri des saletés.
Les élingues ne doivent pas être raccourcies par des nœuds, il est nécessaire de protéger les élingues des
angles et éléments coupants.

Travail en Hauteur :

Là ou il est nécessaire de travailler à une hauteur de plus de 1,5m, ou a toute élévation ou le risque de chute
entrainement un risque sérieux pour la personne, GL events mènera une identification puis une évaluation
spécifique du risque afin de déterminer les moyens de préventions adéquats (Protection collective,
protection individuelle)
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 17/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Les personnes travaillant en hauteur doivent avoir reçu une formation liée à ces risques et être en
permanence protégées contre ce risque.
Lorsque des personnes travaillent en élévation et que les moyens de protections individuels (l’harnais
double longes afin de permettre les déplacements en hauteur en sécurité) doivent être préalablement définis.
Sont également considérés comme travaux en élévation toute intervention en toiture toute opération à
proximité d’une ouverture non protégée, toute intervention en nacelle, toute intervention à l’échelle, tout
montage ou démontage d’un échafaudage, …………

Chutes d’objets :

Des précautions efficaces doivent être prises pour éviter que le personnel ne puisse être atteint par la
chute d’un objet pendant les activités de construction.
Par conséquent, les précautions suivantes doivent être mises en œuvre :
- Interdire les travaux superposés
- Mise en place de barrières de protection et de signaux avertisseurs clairs (par exemple : ‘Accès
interdit à toute personne non autorisée’) ;
- Empêcher que des personnes ne puissent circuler en dessous de zones d’activités en hauteur.
- Mise en place des précautions efficaces comme des cloisons et des filets de sécurité

Echafaudage :

Conformité, propreté, compatibilité entre l’échafaudage et les charges, présence continue du plancher, des
plinthes et des gardes corps. Les échafaudages doivent être munis d’échelle d’accès dès que la hauteur à
franchir pour accéder à l’échafaudage est supérieur à 60cm.
Le montage des échafaudages et mis en œuvre par du personnel formé (Port du harnais de Sécurité avec 2
longes pour le montage et le démontage)
Les échafaudages roulants ne doivent pas avoir une hauteur 4 fois supérieure aux dimensions de sa base.
Les planchers doivent être solidaires et ne doivent pas pouvoir se déplacer (espace maximum entre 2
planchers est de 2,5cm).
Le Garde corps est constitué d’une lisse à 1m, une sous lisse à 45cm, une plinthe à 15 cm, un espacement
inferieur à 20cm par rapport à la construction.
Les échafaudages sont identifiés conformes. Dans le cas ou l’échafaudage n’est pas conforme son accès
doit être interdit et une signalétique spéciale apposée.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 18/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Une note de calcul doit être faite pour tout échafaudage d’une hauteur supérieur à 10m.
(Instructions de montage et d’utilisation des échafaudages en Annexe 7)

Echelle :

Les échelles ne doivent servir que pour accéder d’un point à un autre, elles doivent être attachées en tête et
dans la mesure du possible les échelles doivent être calées au pied et surtout ne doivent pas être utilisées
en poste de travail. (Suivi et Contrôle des Echelles en Annexe 15)
Les opérateurs doivent être formés à leur manipulation et elles doivent être installées de manière
réglementaire et dépassée de 1 m au dessus de la plate forme haute.
Il est strictement interdit d’utiliser des échelles en bois par la Génie-civilistes.
Les échelles métalliques sont interdites dans les zones à risques électriques.

Travaux électriques/ équipement électrique :

Les exigences suivantes permettent à protéger les employés qui réalisent un travail électrique sur des
circuits électriques ou sur un équipement ayant une alimentation électrique ainsi que toute personne qui
effectue un travail mécanique sur un matériel ayant une alimentation électrique. (Fiche de Contrôle des
tableaux électriques en Annexe 11)
Quelques règles :
- Consigner tous les équipements électriques concernés avant d’y effectuer un travail
- Porter les EPIs avant tout travail d’ordre électrique (des gants en caoutchouc, des chaussures ou des
bottes avec des semelles en caoutchouc homologué).
- Utiliser un tapis isolant sur les surfaces humides
- Rendre compte immédiatement des anomalies d’ordre électrique au responsable hiérarchique.
- Faire attention aux panneaux avertisseurs de sécurité

IL ne faut pas …
- Porter sur soi d’objets métalliques qui peuvent agis comme des conducteurs d’électricité
- Porter des vêtements amples qui pourraient se prendre dans les câbles ou les mécanismes.
- Toucher de l’eau ou des surfaces humides
- Toucher du métal sorti de terre ou des câbles à nu
- Installer ou réparer des appareils ou des équipements électriques à moins d’avoir été formé et
Autorisé à le faire.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 19/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Pour les Installations électriques temporaires :


- S’assurer toujours que toutes les mesures et instructions de sécurité ont été prises en considération
lors des travaux sur installations électriques temporaires.
- Toutes les installations électriques temporaires doivent être réalisées en conformité avec les normes
de sécurité électrique.
- Tous les câblages temporaires doivent être installés dans les endroits sûrs pour empêcher qu’ils
puissent être détériorés.

Procédures de Consignation/ Déconsignation :

Seuls des employés habilités ont le droit de faire fonctionner des équipements électriques et d’alimentation
des circuits électriques ou des tableaux.
Seules les personnes qualifiées ont le droit d’effectuer ou de mener la maintenance des systèmes et des
Équipements électriques.
Avant que l’électricien ne travaille sur les circuits électriques ou sur les appareils alimentés en électricité
dans une situation telle qu’il peut être mis en danger électriquement ou mécaniquement, la source
d’alimentation électrique doit être consignée en respectant les étapes suivantes :
1. Séparation de l’ouvrage des sources de tension (ouverture d’un interrupteur, d’un disjoncteur, d’un
sectionneur….). La séparation doit porter sur tous les conducteurs actifs.
2. Condamnation des organes de séparation en position d’ouverture (pancarte d’interdiction e
manœuvre, cadenas….)
La condamnation par immobilisation de l’organe de séparation est obligatoire en BTB et HT.
Dans les autres cas, la condamnation peut être réalisée par une signalisation (pancarte).
La suppression d’une condamnation est faite par la personne qui a procédé à la condamnation ou
par un remplaçant désigné.
3. Identification de l’ouvrage mis hors tension. Cette opération a pour but d’être certain que la zone
de travail est bien située sur l’ouvrage mis hors tension (étude des schémas, des plans…)
4. Vérification de l’absence de tension puis mise à la terre et en court circuit.

Opération de découpe/ Soudage :

Avant de commencer tout travail par point chaud, une vérification de différents points doit être réalisée :
- Les opérateurs doivent être munis de leur EPI (Gants adéquats, lunettes, masque de soudage…), et
avoir à proximité un (ou plus) extincteurs adéquats ;
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 20/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- La zone de travail doit être inspectée par le Responsable HSE avant de commencer les travaux.
- En cas de présence de matériaux combustibles ou inflammables, dégager la zone de travail avant
le début de l’intervention.
- Les équipements de découpe et de soudure doivent être vérifiés avant utilisation (notamment les
organes de sécurités).
- Des écrans de protection doivent être installés à partir du moment ou d’autres personnes travaillent
à proximité ou si des éléments combustibles sont présents (câbles électriques, matériaux d’isolation,
matériaux non incombustible à proximité.
- 2 personnes présentes pour tous travaux par points chaud, l’un d’eux est surveillant et s’assure que
les environs ne sont pas sujets à un départ de feu.
- L’emplacement des machines pour souder ou découper doivent être en état et situé sur sol stable.
- Dans le cas des travaux par point chaud en élévation, la zone située sous l’opération doit être soit
balisée, soit un surveillant supplémentaire mis en place pour prévenir du risque.
- Dans le cas de travaux de soudure dans un local fermé, une ventilation adéquate doit être mise en
œuvre
- La surveillance doit se poursuivre une heure après la fin des travaux de feu.
Un permis de feu (en Annexe 3) doit être établi systématiquement à partir d’un moment ou des
matériaux combustibles sont présents sur le site (câblage, isolation ….). Un moyen de lutte incendie
doit être prêt pour intervenir (extincteur adéquat, lance incendie).

Lors de la découpe ou de la soudure :


Les particules incandescentes doivent être surveillées avec attention.
Les bâtons de soudures sui servent d’électrodes pour la soudure à l’arc doivent être soit placé dans du
sable soit dans l’eau et ne doivent pas encombrées le sol.
A la fin de la découpe :
Chaque point de feu ainsi que son environnement proche doit être contrôlé par les opérateurs afin de
détecter la présence de fumée ou d’odeur de brûlé.
Un contrôle spécifique doit avoir lieu une heure après la fin du travail de feu.
Utilisation de chalumeau :
Les bouteilles d’oxygène acétylène sont stocké à la verticale et attaché ou maintenu sur chariot et fixées.
Ils doivent être conformes et notamment muni de clapet anti-retour de flamme.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 21/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Tous les accessoires des bouteilles d’oxygènes (vannes, manomètres, flexibles, détendeurs) doivent être
Exempts de traces de graisses ou d’huile (risque d’auto inflammation violente)
Les bouteilles doivent également être munies au niveau de la vanne de leur organe de protection (coiffe).
Les flexibles doivent être inspectés avant chaque utilisation afin de contrôler le bon état des flexibles et
des connections.
Les chalumeaux doivent être allumés a partir de briquet à friction et non sur allumettes ou a partir d’un
point chaud.
Utilisation d’appareil à arc électrique :
L’appareil doit être conforme. Le retour de courant de l’appareil doit se faire sans étincelle et sans création
de point chaud et passer dans des matériaux qui ne risquent pas d’être endommagés ou rendus dangereux
par le passage du courant. Le courant ne doit pas passer au travers de bouteilles de gaz, d’armoire de
stockage de produits inflammable, de chaînes, de câbles, de mains courantes, d’échelles, de machine ….
La connection à la terre doit être fixe suffisamment de manière à éviter tout risque lors du passage des
travailleurs.
Dans le cas d’utilisation de rallonge pour les connections de l’appareil (électrode ou terre) celle-ci doivent
être protégées par un revêtement adéquat. Les câbles dont le revêtement est endommagé ne doivent pas être
utilisés.

Véhicule Motorisé et engins de Chantier :

Toutes les autorisations de conduite ou de manipulation des engins de chantiers doivent être disponibles et
des copies présentes sur le chantier. Seules les personnes habilitées sont autorisées à conduire les véhicules
et les engins de chantier (Autorisation de conduite sur soi).
Les véhicules faisant l’objet de contrôle périodique par organisme agréé doivent avoir une signalisation
indiquant la date de la dernière inspection.
Le plan de circulation doit être respecté. Les véhicules doivent toujours laisser la priorité aux piétons sur le
chantier. Ils doivent obéir à toute signalisation présente sur le chantier.
Tous les engins de chantier dont la visibilité arrière est obstruée doivent avoir un klaxon d’alarme audible
lorsqu’ils enclenchent la marche arrière.
Pour tout transport d’engin ou intervention humaine sur engin, les organes mécaniques doivent être mis en
position de sécurité.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 22/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Les grues sur camions doivent être manœuvrées soit depuis le sol, soit par télécommande soit depuis une
Cabine protégée contre le risque de chute.
En plus de la limitation générale de vitesse sur le chantier, il est obligatoire de suivre les limites prescrites
par chaque fabricant d’engin ou par les conditions particulières liées à l’environnement (vents, état de la
chaussée, visibilité …)
Les engins doivent être munis d’extincteur ABC.
Tout engin dont la visibilité arrière est limitée doit être muni d’un signal sonore audible de recul ou d’une
personne réalisant le guidage.
Il est interdit de sauter des véhicules qu’ils soient à l’arrêt ou en mouvement.
Port du casque obligatoire si la cabine n’est pas physiquement protégée.
Un contrôle de chaque engin de levage avant usage doit être réalisé par le chauffeur.

Protection contre l’incendie

EMTB mettra en place des extincteurs suffisants et appropriés aux différents risques (Fiche d’inspection
des extincteurs en Annexe 10) :
 Dans les locaux affectés au personnel
 Dans les bureaux de chantier
 Dans les locaux de stockage
 Prés des postes de travail particuliers

La lutte contre les incendies est traitée au même niveau que la protection des travailleurs. Des moyens de
lutte incendie seront mis en place par GL Events selon les risque encourus (risque électrique, risque
chimique, risque mécanique).

Consignes pour la prévention des incendies :


1. L’accumulation d’ordures, de matières combustibles ou de risques d’incendie de toute nature ne sont
pas permis. La zone autour des activités de soudage et de découpage ne doit pas contenir de matière
inflammable d’aucune sorte (bois, papier, cartons, liquides inflammable, etc.)
2. Les extincteurs doivent être facilement accessibles et tenus prêts à être utilisés dans chaque zone de
soudage, découpage d’utilisation de chalumeaux, ou d’autres activités semblables.
3. Les équipements de lutte contre les incendies comme les extincteurs doivent être tenus accessibles en
permanence.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 23/34


Réf : PROJET :Chantier Cop 22

4. Les matières inflammables ou explosives telles que les combustibles, l’huile, les produits d’entretien,
etc doivent être convenablement stockés, clairement identifiés, stockés séparément et gardés à l’écart
des zones de travail. Des panneaux avertisseurs appropriés doivent être posés dans de telles zones de
stockage.
5. Les réservoirs de stockage de combustibles, les tuyauteries flexibles de remplissage, ou les
conteneurs doivent être convenablement mis à la terre et équipés d’extincteurs.
6. Le soudage ou toute activité source d’étincelles ou de flamme doit être interrompu dans un rayon de
dix mètres pendant le ravitaillement en combustible.
7. Les matières volatiles ne doivent pas être utilisées à proximité d’une flamme. Si une telle matière doit
être appliquée dans un réservoir ou tout autre espace confiné faiblement ventilé, seuls des éclairages
et des raccords ayant une classification pour un travail en zone explosive peuvent être utilisés.
8. S’assurer que les employés, spécialement ceux en charge d’un travail dégageant une source de
chaleur, sont familiarisés à l’utilisation et la manipulation des extincteurs.
9. Vérifier l’emplacement des extincteurs au préalable et étudier leur mode d’emploi en lisant les
instructions. Ne jamais retirer les extincteurs de l’emplacement qui leur est assigné.
10. Le bon fonctionnement des extincteurs doit être vérifié tous les ans par un organisme habilité.
11. Le responsable de la sécurité mènera des inspections régulières pour assurer que les pratiques de
travail en toute sécurité sont bien observées.
Démarrage du groupe électrogène :
1. Avant de démarrer un groupe électrogène, s’assurer que les tuyaux d’échappement sont correctement
isolés et qu’aucune fuite n’a été identifiée sur le réseau d’alimentation en combustible ou en gaz
(Fiche de Contrôle Groupes Electrogènes en Annexe 12)
2. Placer les extincteurs de chaque côté du groupe électrogène lors du premier démarrage.
3. Arrêter les pompes de gavage en combustibles ou fermer la vanne de gaz principale immédiatement
en cas d’incendie sur un groupe électrogène.

Peinture et revêtement :

Beaucoup de solvants et de produits de revêtements (peintures, colles, résines, matériaux d’isolation


« mousses de polyuréthanne ») contiennent des ingrédients dangereux. De ce fait, des dispositions de
nature à prévenir les risques d’explosion et d’intoxication seront prises par le responsable HSE à
savoir : une
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 24/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Communication préalable des fiches de données de sécurité, des règles de stockage, ventilation des lieux
de travail et de stockage, installation électrique adaptée aux risques.

Outillage et Outils électriques portatifs :


1. Le personnel doit utiliser des outils ou des matériels en bon état, de taille et de type correspondant
à la tâche à accomplir.
2. Il n’est pas autorisé de laisser des outils sur des passages étroits ou sur des échafaudages ou ils
peuvent faire trébucher quelqu’un. De même, ils ne doivent pas être placés dans un endroit d’où ils
pourraient tomber.
3. Les outils doivent être régulièrement vérifiés afin que leur utilisation soit sûre.
4. Les outils doivent être utilisés uniquement par un personnel formé à leur utilisation en toute
sécurité
5. Tous les outils électrique portatifs doivent avoir une mise en marche manuelle (et pas un bouton
de marche/arrêt)
6. Le corps métallique de tout outil électrique portatif doit être relié à la terre lorsque celui-ci est
alimenté.
7. Le cordons et rallonges des outils portatifs doivent être entretenus et maintenus en bon état.
8. Tous les outils doivent être débranchés de l’alimentation électrique avant leur nettoyage et le
changement des pièces, lames, disques, etc

Nuisance Sonore :

Lorsqu’on travaille dans les zones à bruit élevé, le Groupement s’engage à se conformer aux exigences
mentionnées ci-après :
- S’assurer que le personnel affecté porte une protection auditive adaptée ;
- Dépistage des machines lorsque cela est réalisable ;
- Maintenir les machines en bon état ;
- Former les opérateurs pour qu’ils soient conscients des domaines dans lesquels le port des
protections auditives et obligatoire.

Manutentions manuelles :

Afin de limiter au maximum le recours aux manutentions manuelles, le Groupement favorise et met à
disposition des opérateurs sur chantiers des outils de manutention mécanique à savoir transpalette, chariot
élévateur, dumper …..
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 25/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Parmi les règles de manutention manuelle :


- Limiter à 20 kg la manutention ;
- Préférer les manutentions mécaniques,
- Si la manutention mécanique n’est pas réalisable, se mettre à plusieurs pour
manutentionner des charges plus lourdes jusqu'à 55 Kg.

Equipements de Protection Individuels :

Le port des EPI est obligatoire sur nos chantiers. Ils sont disponibles en quantité suffisante entreprise
(Casque obligatoire, lunette de sécurité, chaussure de sécurité, gants adaptés doivent être portés à 100%),
et lors des travaux bruyants (>85dB) le port de protection auditive est obligatoire.

Le port du casque est obligatoire sur tout le chantier excepté à l’intérieur des bureaux. Ceci concerne
également les visiteurs et les chauffeurs d’engin de chantier lorsqu’ils descendent de leurs véhicules.
Le port du masque est obligatoire lorsqu’il y a une présence de poussière importante, des vapeurs ou
aérosols gazeux susceptibles de porter atteinte à la santé.
Le port des chaussures est obligatoire pour toutes les personnes pénétrantes sur le chantier sauf visiteurs
occasionnels, à qui le Groupement délivrera un casque et un gilet.
Le port des gants de protection est obligatoire lors de toute intervention sur le chantier.
Pour la soudure, il faut porter des masques adaptés pour une protection contre poussière toxique et fumée
métallique.
Les moyens de protections individuels suivant peuvent être mis en œuvre : ligne de vie verticale ou
horizontale fixe ou temporaire, harnais, point d’ancrage sécurité, filets de sécurité.
Avant chaque utilisation, les équipements de protections individuels doivent être inspectés par
l’utilisateur. Les équipements défaillants doivent être retirés du service et détruit.
Les EPI doivent être conservées de telle sorte qu’ils ne subissent pas de dommage pendant leur stockage
(chaleur, humidité, huile, produits chimiques et vapeurs). (Suivi et contrôle des Harnais en Annexe 16)

Plan de Prévention :

Vérifier si les risques listés ci-dessous sont applicables sur votre chantier et décider des mesures et actions
de prévention à mettre en place.
- Risques liés aux Travaux :
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 26/34


Réf : J PROJET : Chantier Cop 22

Niveau de
Domaine du risque Risques Mesures de prévention
risque
Intervention topo et Accident Moyen
- Exiger le port de baudriers rétro-
labo de réfléchissant au moment des interventions.
circulatio
n - Utiliser des tenues de travail adaptées.
- Rester à l’intérieur du chantier.
- Baliser la zone d’intervention.
Chute de Moyen
plein
pied
Ecraseme Elevé - Ne pas rester dans le champ d’action des
nt engins, garder une distance de sécurité de
plus de 3m.
- Porter les équipements individuels de
protection (Chaussure de sécurité, Baudrier
réfléchissant, casque et lunette)
- Avoir des flags man

Accident Moyen - Aménager et entretenir les pistes de


de circulation (panneau de signalisation,
circulatio marquage sur le sol si nécessaire).
n
- Respecter les zones de circulation piéton,
comme indiqué sur le plan d’installation
chantier.
- Rester toujours en vue du chauffeur
Circulation des engins d’engin.
- Interdire la conduite des engins aux
personnes non habilités.
- Dégager les pistes de tout encombrement.
- Respecter les limitations de vitesse
consignées 20Km/h.

Marche Elevé - Equiper les engins de klaxon de recul et


arrière d’un gyrophare.

Poussière Elevé - Arrosage pour éviter le manque de visibilité


- conducteurs d’engins formés
- Contrôler systématiquement les engins (une
fiche d’inspection sera développée)
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 27/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Domaine du Niveau de
Risques Mesures de prévention
risque risque
Renversement Moyen - Etablir un périmètre de sécurité pour les
lors du diverses manœuvres.
déchargement
- Préparer des plates formes de déchargement
sans dévers.
Chute de - Maintenir en permanence la propreté des
Déchargement de personne ou Moyen engins particulièrement les vitres des
matériaux d’objet cabines.
- Assurer une coordination entre les
conducteurs des grues adjacentes avant
manipulation pour éviter le croisement des
flèches.
Blessure lors de Moyen
- Interdire l’accès à l’aire de levage à toute
l’élingage
personne.
- S’assurer du bon positionnement et de la
stabilité des engins.
- Faire l’inspection quotidienne de l’engin
avant son démarrage.
- Faire le contrôle quotidien des élingues pour
vérifier leurs intégrités (formulaire
d’inspection des élingues en cours).
- Formation sur la manutention à prévoir pour
les personnes impliquées.
- Utiliser les cordes de guidage.

- Plate forme de travail sécurisé


Chute de - Harnais de sécurité
Travaux en personne ou Elevé
hauteur d’objet - Echafaudage (un mode opératoire de
montage et de contrôle d’échafaudage sera
élaboré en fonction du type choisi, des
consultations sont en cours).

Travaux de Blessure Elevé - Avoir les EPI (casque, gant, lunette, et


ferraillage chaussure de sécurité)

Travaux Eboulement moyen - Réaliser un blindage adéquat ou faire un


d’excavation talutage
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 28/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

Chute d’objet Elevé - Délimitation des zones de travail et contrôle


Travaux de Chute d’hauteur d’accès
démolition Renversement - Utilisation des mesures et équipements de
lors de protection appropriés
manutention
Accident de Elevé - Rester toujours en vue du chauffeur d’engin.
Circulation des circulation - Aménager, signaler et canaliser les accès
riverains public
des riverains.
- Fermer les accès non autorisés.
Lignes électriques Electrocution Elevé - Disposer des portiques-gabarits au droit des
au dessus des
lignes
zones de
terrassement

Intervention Electrocution Elevé - Utiliser un matériel conforme (câble, prise


maintenance
etc…).
- Protéger et signaler les câbles et liaison
électriques.
- S’assurer de l’habilité des personnes
intervenantes.
- Les connexions doivent être réalisées en
hors tension.
- Consigner et déconsigner l’intervention
maintenance.

Chute lors des Elevé - Porter un harnais de sécurité


travaux en
- Vérifier la conformité des échafaudages par
hauteur
l’animateur HSE.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 29/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Risques liés au Transport :

Domaine du
Risques Niveau de risque Mesures de prévention
risque
Déchargement Collision Moyen - Donner la priorité aux engins en charge
Chargement à entre engins
- Prévoir une zone de circulation.
l’aide d’un camion
benne - Etablir et faire appliquer des consignes
de sécurité pour le déchargement.
- Organiser les manœuvres d’approche
des camions qui ne pourront avoir lieu
que sur instructions du conducteur ou
du signaleur.
- Vérifier l’inclinaison de la benne lors
de sa montée.
Renversement Elevé - S’assurer que le produit n’est pas
chargé sur un même côté de la benne.
- Vérifier régulièrement l’état des
vérins de la benne et les suspensions
- S’assurer que le produit ne reste pas
collé en haut de la benne
- Ne redémarrer que lorsque la benne est
complètement baissée
- Interdire l’accès à toute personne
étrangère au lieu de
chargement/déchargement.

Accident de Moyen - Respecter les panneaux de


circulation signalisation en place.
- Interdire la circulation dans la zone de
chargement/déchargement.
- Maintenir en permanence la propreté
des engins.
- Seuls les conducteurs habilités peuvent
conduire les engins.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 30/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Risques liés au Fonctionnement des Centrales à Béton :

Domaine du Niveau de
Risques Mesures de prévention
risque risque
Démarrage et Blessures Moyen
- Suivre les instructions du travail édictées
fonctionnement amputation
par le chef d’équipe
- Signaler toutes les interventions au chef de
poste
- Etudier la position du poste de commande
qui doit permettre de voir l’ensemble de la
centrale
- En cas de problème utiliser les arrêts
d’urgence
- Empêcher l’accès aux zones dangereuses
ou aux pièces en mouvement par des
protections fixes
- La liste des personnes formées et habilité à
travailler dans cette zone doit être affichée
Poussière Elevé
- Le port des équipements de protection
individuel est obligatoire (casque, lunettes
de sécurité, masque anti-poussière,…)

Chute Elevé
- Mise en place des escaliers de service avec
garde corps
- Tenir propre les abords de la centrale

Electrocution Elevé
- Utiliser un matériel conforme et étanche
(câble, prise etc.)
- Protéger et signaler les câbles et liaisons
électriques
- S’assurer de l’habilité des personnes
intervenantes
- Les connections doivent être réalisées en
hors tension
- Respecter les consignes des opérations
maintenance et d’entretien (électrique et
mécanique
- Les coffrets électriques doivent être par des
clés
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 31/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

- Assurer la mise à la terre par :


 passage d’un câble nu en cuivre en
boucle dans les fondations du bâti
 raccordement des 2 bouts de boucle au
niveau de l’armoire général de
distribution, après vérification de la
valeur ohmique < 5 Ω
 réalisation des liaisons équipotentielles
Ecrasement Elevé
- Interdire le passage de piétons dans les
collision zones de chargements de camions
- Aménager des passages et des points
d’intervention pour maintenance

VII. ENVIRONNEMENT
Le premier objectif de GL Events est de maintenir sur ces chantiers un environnement sain et minimiser
son impact sur l’environnement
GL Events s’est engagé à protéger l’environnement et minimiser au maximum la pollution qui pourrait
être causée au cours des ses activités
Lorsque cela est applicable, GL Events encourage le recyclage de ces déchets (Chemin de câble,
câble, tuyauterie ……..) ou sous-traite cette activité a des sociétés spécialistes pour le faire. Les déchets
dangereux peuvent être :
- Les produits eux-mêmes
- Les résidus de produits utilisés lors du chantier
- Les récipients ayant contenu des produits dangereux ……
Les déchets banaux GL Events mettre à disposition sur chantier des poubelles afin d’assurer la collecte.
Ces poubelles seront vidées au fur et à mesure dans des endroits appropriés à cet effet.
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 32/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

VIII. ANNEXES
Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 33/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

ANNEXE N° 1: HISTORIQUE DES MODIFICATIONS

Chapitre / Fiche Version Modifications apportées Date d’application Visa


Cop 22
Plan d'Hygiène Sécurité et Code Version : 00

Environnement PHSE-Cop22 -01 Page : 34/34


Réf : PROJET : Chantier Cop 22

ANNEXE N° 2: LISTE DE DIFFUSION

Date de
Date de
Nombre de copies Destinataire récupération de Visa
remise
l’ancien document
ANNEXE 3 :

PERMIS DE FEU
Code Version : 00
PERMIS DE FEU PHSE-Cop22 -01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

PERMIS DE FEU

Ordre de travail donné par Consignes spécifiques liées au type


d’exploitation
M………………………………………………………………. ………………………………………………..................
Fonction……………………………………………………. ……………………………………………………………………
Etablissement…………………………………………… ……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
Entreprise extérieure (si besoin) …………………………………………………………………..
………………………………………………..................
Raison sociale.……………………………………………
……………………………………………………………………
Représentant……………………………………………..

Travail à exécuter Risques identifiés


(Stockages, contiguïtés, construction,…)
Date : …../…../….. ………………………………………………..................
……………………………………………………………………
Heure : de ……..H…….. à ……..H…….. ……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
Lieu …………………………………………………………………..
………………………………………………………………….. Moyens de protection contre les
………………………………………………………………….. projections
………………………………………………..................
Organes à traiter ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. …………………………………………………………………..
Opérations à effectuer Moyens d’alerte
………………………………………………………………….. ………………………………………………..................
………………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. …………………………………………………………………..

Personnes chargées du travail et de la Moyens de 1ère intervention


sécurité …………………………………………………………………..
1° Agent veillant à la sécurité générale …………………………………………………………………..
M……………………………………………………………….. ………………………………………………..................
2° Opérateur ……………………………………………………………………
M……………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
3° Auxiliaire …………………………………………………………………..
M……………………………………………………………….. …………………………………………………………………..
Date : …../…../….. Signatures En cas d’accident,
Le responsable de Téléphone
l’établissement
L’agent de sécurité
Opérateur
Code Version : 00
PERMIS DE FEU PHSE-Cop22 -01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

PERMIS DE FEU

Instructions impératives de
sécurité

1. Avant le début ou la reprise de travail :

 Vérifier que le matériel utilisé soit en parfait état (tension électrique convenable,
tuyaux,...)
 Eloigner, protéger ou couvrir de bâches ignifugées tous les matériaux ou installations
combustibles ou inflammables, en particulier ceux placés derrière des cloisons se
trouvant à proximité du lieu de travail.
 Si le travail est effectué sur un volume creux (cuve, réservoirs, tuyauterie,...),
s’assurer que son dégazage est effectif.
 Prendre soin de couvrir toutes les ouvertures, interstices, fissures, etc... à l’aide de
plaques métalliques, sable, bâches,...
 Prendre soin de dégager tout matériel combustible ou inflammable des conduites ou
tuyauteries traités.
 Disposer à portée immédiate les moyens de lutte contre le feu et les moyens
d’alarmes. Les moyens de lutte contre le feu devront au minimum comprendre un
extincteur à eau pulvérisée de 9 litres et un extincteur approprié à l’extinction d’un feu
naissant à proximité des travaux.
 Mettre en œuvre les dispositions nécessaires afin d’éviter le déclenchement
intempestif du système de détection ou d’extinction automatique.
 Désigner une personne ayant connaissance des mesures de sécurité.
 Etablir et faire signer le permis de feu.

2. Pendant le travail :

 Surveiller attentivement les projections incandescentes et leurs points de chute.


 Ne déposer les objets chauffés que sur des supports qui ne craignent pas la chaleur
et qui en empêche toute propagation.

3. Après le travail :

 Remettre en service le système de détection ou d’extinction automatique


préalablement neutralisé.
 Procéder à une inspection minutieuse du lieu de travail, des locaux adjacents et des
environs pouvant être concernés par la projection d’étincelles ou par le transfert de
chaleur.

 Maintenir une surveillance rigoureuse pendant les 2 heures suivant la fin des travaux.
En cas d’impossibilité, faire cesser le travail sur point chaud 2 heures avant la fin
d’activité générale de l’établissement et faire effectuer des rondes.
ANNEXE 4 :

PERMIS DE FOUILLE
Code Version : 00
PERMIS DE FOUILLE PHSE-Cop22 -01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

PERMIS DE FOUILLE

Ordre de travail donné par Consignes spécifiques liées au type


d’exploitation
M………………………………………………………………. ………………………………………………..................
Fonction……………………………………………………. ……………………………………………………………………
Etablissement…………………………………………… ……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
Entreprise extérieure (si besoin) …………………………………………………………………..
………………………………………………..................
Raison ……………………………………………………………………
sociale.…………………………………………… ……………………………………………………………………
Représentant…………………………………………….. …………………………………………………………………..
Travail à exécuter Risques identifiés
(Stockages, contiguïtés, construction,…)
Date : …../…../….. ………………………………………………..................
……………………………………………………………………
Heure : de ……..H…….. à ……..H…….. ……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
Lieu …………………………………………………………………..
………………………………………………………………….. Moyens de protection contre les
………………………………………………………………….. projections
………………………………………………..................
Organes à traiter ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
………………………………………………………………….. …………………………………………………………………..
Moyens d’alerte
Opérations à effectuer
………………………………………………..................
…………………………………………………………………..
……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
……………………………………………………………………
…………………………………………………………………..
…………………………………………………………………..
…………………………………………………………………..
…………………………………………………………………..
Personnes chargées du travail et de Moyens de 1ère intervention
la sécurité …………………………………………………………………..
1° Agent veillant à la sécurité générale …………………………………………………………………..
M……………………………………………………………….. ………………………………………………..................
2° Opérateur ……………………………………………………………………
M……………………………………………………………….. ……………………………………………………………………
3° Auxiliaire …………………………………………………………………..
M……………………………………………………………….. …………………………………………………………………..
Date : …../…../….. Signatures En cas d’accident,
Le responsable de Téléphone
l’établissement
L’agent de sécurité
Opérateur
Code Version : 00
PERMIS DE FOUILLE PHSE-Cop22 -01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

PERMIS DE FOUILLE

Instructions impératives de
sécurité

1. Avant le début ou la reprise de travail :

Vérifier que le matériel utilisé soit en parfait état (Contrôle réglementaire,


assurance, équipement et accessoires de sécurité ...) ;
Avoir un flagman pour chaque machine ;
Baliser la zone de travail avec des garde-corps rigides ;
Maintenir les personnes en dehors du rayon d’action de la machine ;
Assurer un accès conforme aux ouvriers travaillant dans les fouilles (un accès de
secours chaque 8 mètres
Maintenir un lieu de travail rangé et propre, et les voies de passage dégagées ;
Désigner une personne ayant connaissance des mesures de sécurité.
Etablir et faire signer le permis de feu.

2. Pendant le travail :

Eloigner les remblais d’au moins un mètre du bord des fouilles.


Procéder à un talutage ou un blindage de toute fouille dépassant 1,20m.
ANNEXE 5:

PLAN DE LEVAGE
Code Version : 00

PLAN DE LEVAGE PHSE-Cop22 -01 Page : 1/2


PROJET :
N° fiche : Date :
Code Version : 00

PLAN DE LEVAGE PHSE-Cop22 -01 Page : 1/2


PROJET :
N° fiche : Date :
ANNEXE 6 :

PROCEDURE DES
TRAVAUX EN HAUTEUR
PROJET :

CLIENT
P Cop22

Oger International

Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par :

Responsable HSE Site Manager


01 22/08/2016 Mourad KHAROUTI Florian Bernard

Révision Date Références :


Approbation du Maître d’ouvrage
Nom&Prénom du Maître d’ouvrage Fonction Date & Signature
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 1/9

PROJET :

Sommaire

1- OBJET ................................................................................................ 2

2- DOMAINE D’APPLICATION ................................................................. 2

3- REFERENCES ...................................................................................... 2

4- TEMINOLOGIES & ABREVIATIONS ...................................................... 2

5- CONSIGNES GENERALES DE SECURITE ................................................ 2


Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PT -01/PHSE - 01 Page : 2/9

PROJET :

1- OBJET :

Cette procédure s’applique aux travaux en hauteur effectués à l’intérieur ou à l’extérieur des
bâtiments avec les équipements suivant :
- Echafaudages fixes
- Echafaudages roulants
- Echelles
- Un garde-corps
- Filet de sécurité
- Les appareils de levage
- Nacelles élévatrices

Les risques principaux liés au travail en hauteur sont les chutes de personnes ainsi que les chutes
d’équipement ou de matériel dans la zone du travail en hauteur.

2- DOMAINE D’APPLICATION

Tous les chantiers

3- REFERENCES

- Le guide technique de montage et utilisation d’échafaudage

4- TEMINOLOGIES & ABREVIATIONS

- EPI : Equipement de Protection Individuel

5- CONSIGNES GENERALES DE SECURITE


 Le personnel amené à travailler en hauteur doit avoir une attestation médicale d’aptitude aux
travaux en hauteur délivré par le médecin de travail.
 Avant de commencer le travail en hauteur le responsable de chantier doit s’assurer que
toutes les mesures sont prises pour y travailler en toute sécurité.
 Les équipements de travail en hauteur doivent être contrôlés périodiquement par du
personnel compétent et doivent être vérifiés avant chaque utilisation.
 Les équipements de travaux en hauteur doivent être montés et démontés uniquement par un
personnel familiarisé avec les instructions de montage et d’utilisation.
 Seuls les éléments d’origine correspondant aux données fournies par le fabricant doivent
être utilisés.
 Les équipements de travail en hauteur doivent être installés sur sol capable de supporter le
poids de la structure.
 S’assurer avant utilisation que l’équipement de travail en hauteur est assemblé de manière
stable.
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 3/9

PROJET :

 Les équipements de travail en hauteur doivent être utilisés conformément aux prescriptions
du fabricant. Toute utilisation autre que celle prévue par le constructeur fera l’objet d’une étude
particulière.

1- Echafaudage.

 Un échafaudage est une construction provisoire qui permet d’effectuer d’une façon aisée et
avec des risques acceptables des travaux en hauteur. Toutefois, il faut penser aux instructions
suivantes :
 Eviter les chocs en déposant et en déplaçant les charges prudemment et en les répartissant
uniformément sur le plancher de travail ;
 Limiter la quantité de matériaux sur le plancher de travail ;
 Ancrez l’échafaudage et sélectionnez une surface d’appui bien solide afin d’éviter le
basculement de l’échafaudage ;
 Soutenez un échafaudage fixe le plus près possible de ses coins afin d’éviter les
déplacements latéraux de l’échafaudage ;
 Le montage et la vérification d’un échafaudage avant sa mise en service sera toujours
réalisé par une personne habilitée ;
 Les planchers de travail qui se situent à une hauteur de plus de 2 m de haut doivent être
pourvus de garde-corps ;
 Les échelles d’accès d’un échafaudage doivent être installées côté intérieur de
l’échafaudage ;
 Les planchers d’échafaudages doivent être complètement fermés, solides et libres de tout
obstacle. Les panneaux ou planches du plancher ne peuvent être posés les uns sur les autres
;
 Le sol sur lequel on installe un échafaudage doit être plat et stable, même si l’échafaudage
est ancré.

 Echafaudages roulants

Lorsque l’on utilise un échafaudage roulant, il faut veiller à respecter les instructions d’utilisation
suivantes :

 Durant l’exécution du travail sur un échafaudage roulant :


 Accéder à l’échafaudage roulant via le côté intérieur de celui-ci ;
 Bloquez les roues et placez des stabilisateurs.
 Elargissez la base dans la mesure du possible, ancrez éventuellement ;
 Fermez les ouvertures d’accès dés que vous vous trouvez sur la surface de travail ;
 Levez les objets plus lourds avec un dispositif de levage approprié.

 Lors du déplacement de l’échafaudage roulant


 Quittez l’échafaudage et enlevez tout matériau et matériel avant de le déplacer ;
 Déplacez lentement l’échafaudage, de préférence dans le sens de la longueur, sur un sol
dégagé de tout obstacle ;
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 4/9

PROJET :

 Prenez garde aux canalisations électriques, appareils d’éclairage, etc.

2- Echelle

Lorsque l’on utilise une échelle, on veillera à toujours respecter les consignes d’utilisation
suivantes :
 Utilisez exclusivement l’échelle pour des travaux ou réparations de courte durée ou pour
accéder aux toits, plates-formes, etc.
 Choisissez la longueur de telle sorte que l’échelle dépasse d’1 mètre la surface à atteindre ;
 Utilisez uniquement à proximité des installations électriques des échelles en bois sec ou en
matière synthétique (plastique – polyester) ;
 Vérifiez si aucun échelon ne manque, s’ils sont en bon état et propres ;
 Contrôlez si les montants ne sont pas abîmés, pliés ou attaqués et s’ils sont situés dans un
même plan ;
 Ecartez immédiatement une échelle défectueuse et informez-en le responsable.
 N’utilisez jamais une échelle à l’horizontale ;
 Ne grimpez jamais à deux en même temps sur une échelle ;
 Ne grimpez jamais au-delà du quatrième échelon supérieur (au dessus de la surface à
atteindre) ;
 Enserrez complètement l’échelon avec la main ;
 Utilisez des patins sur une surface plane et des pieds réglables pour compenser les
différences de hauteur entre les montants ;
 Transportez uniquement du matériel ou de l’outillage léger et toujours dans un sac ;
 Gardez le visage tourné vers l’échelle ;
 Veillez à avoir un double appui : déplacez simultanément la main gauche avec la jambe
droite et la main droite avec la jambe gauche ;
 Lorsque vous travaillez, gardez toujours une main libre pour vous agripper ;
 N’allez pas au-delà d’une distance évaluée à une longueur de bras par rapport aux montants
 Veillez à utiliser des chaussures solides avec des semelles antidérapantes
 Nettoyez les échelons, le profil antidérapant ;
 Evitez la boue, l’huile, la graisse, la neige ;
 Si l’échelle comprend plus de 25 échelons, celle-ci doit être fixée en sa partie supérieure ;
 En cas d’échelle coulissante, le chevauchement doit être de min 1 m ;
 Vous ne pouvez jamais bricoler vous-même une échelle coulissante.

3- Un garde-corps

Un garde-corps est obligatoire :


 En bordure d’un vide
 Sur les côtés d’un plancher, d’un toit, d’un échafaudage, d’une plate –forme, d’un escalier,
d’une rampe, d’une excavation ou de toute autre ouverture pratiquée dans un plancher, ou de
tout endroit en général d’où un travailleur peut tomber :
- Dans l’eau ;
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 5/9

PROJET :

-D’une hauteur de 1,2 m ou plus lorsqu’il utilise une brouette ou autres équipements de ce
type ;
- D’une hauteur de plus de 5 m pour le pourtour des toits, et de 3 m dans les autres cas.
Les garde-corps doivent être conçus, construits, installés et entretenus conformément au Code de
sécurité de la construction

4- Filet de sécurité
 Lorsque le port d’un harnais gêne le travailleur ou présente un danger plus grand (ex :
beaucoup de travailleurs avec harnais, donc les cordes s’entremêlent)
 Lorsque la protection offerte par le harnais ou le gilet de sauvetage n’est pas suffisante.
On peut installer un filet de sécurité :
 Qui limite la chute à un maximum de 6 m
 Dont la surface est suffisante pour garantir une protection efficace
 Qui peut supporter une masse 115 Kg tombant d’une hauteur de 6 m
 Souple, résistant à l’action des intempéries

5- Harnais de sécurité

Lorsque l’élimination à la source ou la prévention collective est impossible, il faut alors utiliser un
moyen de prévention individuel approprié ne permettant pas une chute libre de plus d’un mètre, ainsi
le travailleur ne doit jamais rester seul afin de pouvoir être secouru dans les meilleurs délais.

Le système antichute est constitué de :


- Un harnais de sécurité.
- Un dispositif d’ancrage.
- Une liaison destinée à arrêter une chute est constitué soit par un :

Absorbeur d’énergie intégré à une longe qui amortit la chute. La


longe ne doit jamais excéder 2 mètres.

Antichute à rappel automatique : C’est un système qui se


bloque dès que l’accélération de l’utilisation est trop importante.

Antichute mobile sur support d’assurage rigide


(coulisseau dans un rail par exemple) ou flexible
(coulisseau sur corde par exemple).

Remarque : Un harnais avec longe antichute, sans amortisseurs, ne peut pas être utilisé comme
système antichute
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 6/9
D
PROJET : Chantier Cop 22

Dispositif de préhension de corps : harnais


de sécurité. (1)

Longe d’assujettissement à entourer autour


du support (pylône, poteau, charpente...) (2)
1 2
Longe d’ancrage, avec amortisseur (3), une
extrémité doit être attachée à l’anneau
dorsal du harnais et l’autre doit être fixée au
point d’ancrage (4).
NB. Le raccordement est assuré par les
mousquetons
3
4
LES PRINCIPAUX REGLAGES DE L’HARNAIS DE SECURITE :

 Sangle jambière : on peut passer la main à plat et pas le


poing
 Sangle sous fessière : elle doit pouvoir glisser sous les
fesses
 Les bretelles : bien à plat sur le torse, elles ne doivent
pas contraindre la position debout
 L’accrochage sternal : ils doivent toujours être placés au
dessus du centre de gravité, sur l’axe médian du corps
 L’accrochage dorsale : doit se situer entre des deux
omoplates toujours sur l’axe médian du corps.
 Les passants : ils permettent d’éviter que les sangles ne
pendent.
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 7/9

PROJET : Chantier Cop 22

Ligne de vie :

Ligne de vie verticale est un dispositif


d’ancrage flexible horizontal permettant
d’assurer la sécurité d’un ou plusieurs
intervenants de manière simultanée. Elle
ne constitue pas un équipement de
protection collective.
Elle permet de circuler librement et en
sécurité dans les zone à risques de chute
(toiture, terrasse, pont …)

Ligne de vie verticale est constituée d’un


point d’ancrage supérieur auquel est fixé un
support d’assurage souple.
L’extrémité basse est maintenue ou laissé
libre.
L’utilisateur s’y attache habituellement au
moyen d’un dispositif qui voyage librement le
long du support d’assurage souple. Ce
dispositif se bloque en cas de chute évitant
ainsi que l’utilisateur ne chute.

ÉQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE - EPI

En fonction de l’évaluation des risques prévoir les équipements de protection individuelle


suivant :
 Tenue de travail
 Chaussures de sécurité
 Gants (manutention de charge, Travaux sur installation à très haute ou très basse
température, manipulation de câble, manipulation d’acide, base, solvant ….)
 Casque avec jugulaire
 Lunette de protection adaptée (Travaux de soudure/découpe, peinture au pistolet …)
 Et autres équipement de protection individuelle spécifique des activités réalisées
(exemple : tenue anti-coupure pour le tronçonnage)
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 8/9

PROJET : Chantier Cop 22

LONGES DE PROTECTION AU MOMENT DE L’ASCENSION (montée)

 C’est une longe double à absorbeur d’énergie.


Elle sert à protéger le menteur contre les risques
de chute au moment de l’ascension à u n pylône
ou une charpente

 Antichute automatique pour ligne verticale.


C’est un point d’appui le moment d’ascension
(ou descente) à travers une ligne verticale
qui est généralement une corde toronnée d=14 m

6- Les appareils de levage…


 Ne jamais monter ou descendre de l’appareil par les mécanismes de support articulés ;
 Signaler immédiatement toutes défaillance ou défaut de fonctionnement qui se
manifeste durant l’opération de l’appareil, et ne pas l’utiliser jusqu'à correction ;
 Porter et utiliser le harnais de sécurité avec un cordon d’assujettissement ne permettant
pas une chute de plus de 1,2 m. Ce cordon doit être ancré à un élément de la structure
de la plate forme ayant une résistance à la rupture.
 Ne pas utiliser lors de vent violent, orage, brouillard, etc. ;
 Respecter les distances d’approche des lignes électriques ; (min. 3 m.)
 Utiliser les moyens conçus pour accéder ou quitter la plate-forme ;
 Délimiter la zone de travail avec du ruban approprié ;
 S’assurer que le personnel affecté à la conduite de l’appareil a reçu la formation
nécessaire ;
 Ne transporter aucune charge au-dessus des personnes travaillant sur l’appareil de
levage ;
 Ne jamais faire une modification ou réparation à la structure sans un plan d’ingénieur ;
 Utiliser dans un endroit bien aéré.
Code Version : 00
PROCEDURE TRAVAUX EN
HAUTEUR PHSE-Cop22 -01 Page : 9/9

PROJET : PHSE-Cop22 -01

7- Les plates-formes de travail élévatrices : Quelques particularités ……

 Ne pas dépasser la hauteur maximale de déplacement prescrite par le fabricant ;


 La plate-forme doit :
- Etre munie d’un garde-corps tout le tour ;
- Avoir un plancher antidérapant ;
- Etre équipée de points d’ancrage pour le cordon d’assujettissement.
 Ne jamais utiliser une échelle, un madrier ou tout autre dispositif pour atteindre un point
hors de portée ou plus élevé ;
 Faire l’inspection de l’appareil avant son usage, et l’entretenir selon les directives du
fabricant
 Lors de location, vérifier les attestations mécaniques des équipements reçus.

Protection contre la chute de hauteur

Possibilités d’éviter En priorité


les risques Modifier l’équipement ou l’ouvrage pour supprimer
le travail en hauteur : travailler depuis le sol
Si techniquement
Impossible
En priorité
Prévoir des installations Equipement permanents : escaliers, passerelles,
permanentes pour l’accès plates formes de travail, gardes corps..
et pour la zone de travail
Si techniquement
Impossible
En priorité
Utilisation d’équipement Equipement temporaires : échafaudages, PIR,
temporaire tours d’accès, filets en sous face. Appareil de
(Protection collective) levage : plate formes suspendus, PEMP

Si techniquement
Impossible Harnais et point d’ancrage, systèmes d’arrêt
En priorité de chutes ou systèmes de restriction d’accès
Utilisation d’équipement
de protection individuelle (nécessite une formation et un entraînement
au port de l’équipement
ANNEXE 7 :

INSTRUCTIONS DE
MONTAGE ET
D’UTILISATION DES
ECHAFAUDAGES
PROJET : Cop 22

CLIENT Oger International

Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par :

Responsable HSE Site Manager


01 22/08/2016 Mourad KHAROUTI Florian Bernard

Révision Date Références :


Approbation du Maître d’ouvrage
Nom&Prénom du Maître d’ouvrage Fonction Date & Signature
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 1/15
PROJET : Chantier Cop 22

Sommaire

1- OBJET ....................................................................................................... 2

2- DOMAINE D’APPLICATION........................................................................ 2

3- DEFINITION .............................................................................................. 2

4- IDENTIFICATION DES PRINCIPAUX RISQUES .............................................. 3

5- CONSIGNES GENERALES ........................................................................... 4

6- LES OBLIGATIONS DU MONTEUR ET UTILISATEUR D'ECHAFAUDAGE ........ 6


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 2/15
PROJET :Chantier Cop 22

1- Objet :

Ce guide a pour objet de décrire la méthode de montage, d’utilisation et de démontage d’un


échafaudage façadier.

2- Domaine d’application :

Tous les travaux en hauteur nécessitant l’utilisation d’un échafaudage

3- Définition :

L’échafaudage est une construction provisoire qui permet d’effectuer d’une façon aisée et
avec des risques acceptables des travaux en hauteur

La nomenclature du montage de base :

Ce montage est constitué de :

 4 socles réglables
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 3/15
PROJET : Chantier Cop 22

 2 planchers en acier
 1 garde-corps
 4 cadres M-70 2+C19
 2 diagonales 3x2 avec collier
 1 garde corps 3M
 1 plinthe 3M
 1 planche a trappe 3M
 2 Lisses 3M

4- Identification des principaux risques

Les principaux risques engendrés par ce matériel sont :

 L’effondrement ou le renversement dus :


 A un effort de traction ou de poussée effectué par un travailleur sur le plancher ;
 Au déplacement de l’échafaudage ;
 A la déformation ou à la rupture d’un ou des éléments constituant l’échafaudage ;
 A l’absence de stabilisateurs ou de fixation à la construction ;
 A une surcharge des planchers

 La chute de matériaux ou d’objets :


 Pendant l’assemblage ou le démontage ;
 En cours d’utilisation ou lors du déplacement.

 La chute de hauteur :
 Lors du déplacement de l’échafaudage ;
 Au cours du montage et du démontage ;
 En accédant ou en quittant le plancher de travail ;
 Depuis un plancher de travail de largeur insuffisante ou non protégé ;
 A la suite de la rupture d’un plancher.

 L’électrisation :
 Lors des travaux effectués trop prés d’une ligne électrique sous tension ;
 Lors du déplacement de l’échafaudage.

Les échafaudages mobiles sont constitués de plusieurs composantes, la plupart étant


nécessaires en toute occasion. En plus des cadres métalliques, des croisillons et des
plates-formes préfabriquées, les composantes suivantes sont souvent utilisées :
 Des roues ou des roulettes ;
 Des vérins à vis pour niveler l’échafaudage lorsqu’il est monté sur des roues ;
 Des stabilisateurs ;
 Des barrures verticales entre les cadres, lorsque l’échafaudage a plus de 3
mètres ;
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 4/15
PROJET : Chantier Cop 22

 Des contreventements horizontaux ;


 Des plates-formes ;
 Des garde-corps ;
 Un moyen d’accès sécuritaire, généralement une échelle.

5- Consignes générales :
Tout montage d’un échafaudage non répertorié dans la notice doit être accompagné d’un
plan de réalisation ainsi que d’une justification de stabilité, de descente de charges, etc.,
pour échafaudage couvert de bâche, filet, ou autre, échafaudage de hauteur supérieure à
24m (hauteur du dernier plancher), échafaudage équipé de potence, treuil, console ou
déport...
Tout échafaudage doit être équipé de systèmes d’accès, ainsi que d’amarrages adaptés et
calculés selon la région d’implantation, la nature de l’échafaudage (couvert ou non) et du
support (matériaux de la façade).
En cas de montage de l’échafaudage avec impossibilité d’utilisation des garde-corps de
montage et d’exploitation, la protection du personnel par EPI (Equipements de Protection
Individuelle) ne peut être assurée que si l’accrochage du dispositif antichute est réalisable
sur l’ouvrage lui-même. Le système d’arrêt de chute ne doit pas permettre une chute libre de
plus d’un mètre.
Une protection appropriée contre le risque de chute de hauteur et le risque de chute d’objet
doit être assurée avant l’accès à tout niveau d’un échafaudage lors de son montage, de son
démontage ou de sa transformation.

Equipements de montage conseillé


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 5/15
PROJET : Chantier Cop 22

Le monteur d'échafaudage doit :


● s’assurer du bon état du matériel.
● porter ses EPI.
● respecter les règles de sécurité.
● être apte à monter.
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 6/15
PROJET : Chantier Cop 22

Le personnel travaillant sur les échafaudages doit :


● respecter les règles de sécurité,
● porter ses EPI,
● Signaler les situations dangereuses.
● maîtriser les opérations de montage.
.

6- Les obligations du monteur et utilisateur d'échafaudage

Les capacités physiques :

Le monteur et utilisateur d'échafaudage doit être en bonne santé, et ne doit pas avoir
consommé de substances pouvant altérer ses capacités physiques.

Les qualités requises :

Il doit être consciencieux, vigilant, sérieux, prudent, calme, précis, soigneux, sobre,
Respectueux (entourage, règles, consignes), maître de lui, savoir évaluer les charges et les
distances, coordonner ses mouvements.

Les défauts à éviter :

L’inconscience, la distraction, l’étourderie, la violence, la nervosité, la prise de risque,


Le manque de maîtrise des échafaudages, le non-respect des règles et de l’entourage.

Montage du niveau de départ :


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 7/15
PROJET : Chantier Cop 22

1 : Placer 2 vérins espacés de 0,8m tous les 3m en intercalant entre les semelles des vérins
et le sol des cales de répartition des charges adaptées au terrain et les régler
(sommairement) de niveaux transversalement et longitudinalement pour une information
montage sans problème. Ecartement entre pied intérieur et façade environ 10cm
Assurée avant l’accès a tout niveau

2 : Mettre les supports sur les vérins, et régler les vérins pour que les plates formes soient
parfaitement verticales :

3 : Mettre en place le premier niveau de plancher et vérifier qu’il n’y a pas plus de 20cm
entre le bord du plancher et la façade, auquel cas rajouter garde-corps et plinthes
Côté intérieur :
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 8/15
PROJET : Chantier Cop 22

3- Mettre les cadres de 2m dans les socles réglables :

5- Relier les cadres de 2m de côté extérieur avec les garde-corps et procéder au réglage de
niveau avec les vérins pour que les garde-corps soient parfaitement horizontaux.
Pour le montage des garde-corps engager les quatre manchons dans les godets en même
temps :
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 9/15
PROJET : Chantier Cop 22

6- Installer la diagonale 3x2m pour chaque niveau :


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 10/15
PROJET : Chantier Cop 22

7-Mettre en place le deuxième niveau de plancher en même façon avec le précédent.


Puis installer la trappe d'accès avec échelle, monter sur le 2ème niveau. Procéder de la
façon pour tous les étages supplémentaires.
Au fur et à mesure du montage installer les ancrages ou
Amarrages nécessaires :
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 11/15
PROJET : Chantier Cop 22

8- A l'aide de l'échelle d'accès, monter sur le 1er niveau, installer les plinthes longitudinales
(Les pattes des plinthes dans les encoches des planchers).
Installer les plinthes latérales dans les échelles situés en bout d’échafaudage (les U des
plinthes dans les montants des échelles) :
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 12/15
PROJET : Chantier Cop 22

9-Installer le garde-corps 0,7 DORPA entre les deux lisses du cadre de 2m :

10-Installer la diagonale du deuxième niveau dans le sens contraire du premier niveau


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 13/15
PROJET : Chantier Cop 22

10- Le montage des autres plates formes est comme les étapes précédentes, a condition de
mettre la plate forme avec une trappe au sens contraire :

Nota: Avec l’utilisation de travées de 1,80m ou réglable, adapter les


écartements.
INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 14/15
PROJET : Chantier Cop 22

Amarrages et ancrages :
Il est indispensable d'amarrer solidement toute structure d'échafaudage. Deux possibilités :

1 - Par amarrages formés d’étançons :

Les étançons sont verrouillés transversalement dans les fenêtres sur des cales de contre
plaqué avec une liaison par tubes et colliers entre l'étançon et le montant des échelles de la
structure.
Composition d’un amarrage :

1 étançon de 0,70m/1,20m
2 colliers fixes Réf. 2125148

Nota: Possibilité d’utiliser des colliers à boulons fixes ou articulés.

2 - Par traverses ancrages :

La traverse est fixée à 1 anneau vissé dans la façade à l'aide de cheville plastique 14X100,
ou expansive. Celle-ci est fixée sur le montant de l'échafaudage un collier fixe Réf. 2125148
On utilisera des chevilles spécifiques à la nature des matériaux de la façade (force maximale
de résistance à l'arrachement de la cheville = 350daN).

Nota: Possibilité d’utiliser des colliers à boulons fixes ou articulés.


INSTRUCTION TECHNIQUE
DE MONTAGE Code Version : 00
ET UTILISATION D’ECHAFAUDAGE
PHSE-Cop22 -01 Page : 15/15
PROJET : Chantier Cop 22
ANNEXE 8 :

FICHE D’ACCUEIL DU
PERSONNEL SUR SITE
AVANT LE DEBUT DES
TRAVAUX
Code Version : 00
FICHE D’ACCUEIL PHSE-Cop22 -01 Page : 1/1

PROJET : Chantier Cop 22

N° fiche : Date :

INFORMRAMTION SALARIE
Nom et prénom
N° CIN
Adresse
Téléphone
Poste occupé

EQUIPEMENT DE SECURITE PERÇU CONSIGNES REÇU


Désignation Quantité Prix Oui Non Désignation Oui Non
DH
Chaussure Horaire de travail

Gants Formation générale sécurité


Premiers secours
Dispositions à prendre en cas d’AT

Masque à Formation Spécifique métiers :


poussière

Lunette Formation Utilisation des


extincteurs

Gilet-sécurité

Casque

Le salarié reconnaît avoir pris connaissance par l’entreprise, les consignes d’hygiène et de sécurité à
suivre et avoir reçu les équipements énumérés sur la présente fiche.
En cas de départ du salarié, il doit les restituer en état à l’entreprise, sinon il les rembourse à ses
frais.
Nom et signature du responsable HSE Nom et signature du salarié :
Projet :
ANNEXE 9 :

CONVENTION CLINIQUE &


AMBULANCE
ANNEXE 10 :

FICHE D'INSPECTION DES


EXTINCTEURS

N° fiche :
PROJET : UNITES DE GESTION ET DE MAINTENANCE UGM DE LA MINE EL HALASSA
Emplacement

Type

Fiche d'inspection des


Capacité

extincteurs
référence

Date :
Date d'inspection :
Est à l’emplacement
désigné
Toujours approprié aux

ELEMENT A CONTROLER
risques
accessible visible ou
bien fixé,signalé
Présence de : goupille,

FR- 05/PHSE-EMTB-03
plombe, douchette, et
étiquette de vérification

Code
Pas de signe de
détérioration, corrosion,
rouille, ou chocs

Version :
Page :
OBSERVATION/
CORRECTION

1/1

00
ANNEXE 11 :

FICHE DE CONTROLE DES


TABLEAUX ELECTRIQUES
Code Version : 00
FICHE DE CONTROLE DES TABLEAUX ELECTRIQUES FR- 06/PHSE-01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

Date d’inspection :

Tableaux électriques : N° / Code / Référence


EMPLACEMENT
Protection différentielle
contre les contacts indirects
Mise à la terre

Qualité du câblage
Absence de surcharge : se
conférer au plan d’installation
Elément à contrôler

Protection intérieur des


éléments
Etiquetage et repérage
armoire et éléments
Câblage sortant, type de
prises, caches
Arrêt d’urgence
Schéma d’installation à
l’intérieur du tableau

Fermeture

Plaque signalétique du danger

Remarques / Observations
ANNEXE 12 :

FICHE DE CONTROLE
GROUPE ELECTROGENE
Code Version : 00
FICHE DE CONTROLE GROUPE ELECTROGENE FR- 07/PHSE--01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

Gaine de
Armoire avec protection Cuvette de Protection Abris de Utilisateur
Désignation / Code Zone d’affectation Date Extincteur Balisage MAT / DDR
cadenas pour câble rétention d’échappement protection habilité
alimentation

Projet :
ANNEXE 13 :

FICHE D'INSPECTION
DES ENGINS DE LEVAGE
Code Version : 00
FICHE D'INSPECTION DES ENGINS FR- 08/PHSE-01 Page : 1/1
DE LEVAGE
PROJET :
N° fiche : Date :

Nom du sous traitant : Mois : Date de l'inspection:

C NC Remarques
Tableau de charges
Certificat de contrôle par une origine agrée
Habilitation par le chef d'entreprise
Indicateur d'angle de flèche (flèche télescopique)
Niveau de liquide (frein, huile hydraulique, huile
moteur, liquide de batterie)
Fuites liquides
Dispositif de stabilisation
Fin de courses
Crochet
Câbles en acier
Freins de translation
Frein d'immobilisation
Formation de l'opérateur
Carnet d'entretien
Klaxon
Alarme sonore de recul
Ceintures de sécurité
Vitres et suie-glaces
Extincteur à bord
Rétroviseurs
Accès convenable
Protection contre les parties mobiles, tournantes
ou chaudes
Pneus
Boites à outils
Tous les équipements affectés au projet seront initialement inspectés par le Département HSE de EMTB,
Le sous-traitant aura l'obligation d'assurer la continuité de l’inspection mensuellement et assura le respect de l'application
de cette procédure d'une manière continue et régulière
Tout équipement ne répondant pas aux normes minimales de fiabilité et de sécurité ne pourra être autorisé sur le chantier
qu'a presque les corrections nécessaires soient effectuées prouvés
Inspecté par Nom Signature Date
ANNEXE 14 :

PLAN D'ACTION DE SUIVI


DE NON-CONFORMITE
RELEVEE SUITE AUX
CONTROLES DES ENGINS
Code Version : 00
Plan d'action de suivi de non-conformité relevée
Page : 1/1
suite aux contrôles des engins FR- 09/PHSE--01

PROJET :
N° fiche : Date :

Engin : type & Contrôle : date


propriété Remarques relevée Action engagée responsabilité Délai Statut efficacité
matricule et organisme
ANNEXE 15 :

SUIVE ET CONTROLE
DES ECHELLES
Code Version : 00
SUIVE ET CONTROLE DES ECHELLES FR-10/PHSE-01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

Affaire :

Date d'inspection
REF° EMPLACEMENT TYPE OBSERVATION/CORRECTION
T1 T2 T3 T4
ANNEXE 16 :

SUIVIE ET CONTROLE
HARNAIS
U Code Version : 00
SUIVIE ET CONTROLE HARNAIS FR- 11/PHSE-01 Page : 1/1
PROJET :
N° fiche : Date :

Affaire :
Date :
Etat du point
Etat des sangles Etat des coutures Etat de boucles de
d'encordement (tissue de
Date de 1ére (coupures, peluches, (coupures, sécurité (usures,
N° de série renfort, d’encordement, Observation
utilisation brulures….) usures…) corrosion…)
coupures, brulures …..)
C NC C NC C NC C NC
ANNEXE 17 :

PLAN D’URGENCE EN CAS


D’ACCIDENT
‫ﺔﺛدﺎﺣ عﻮﻗو ﺔﻟﺎﺣ ﻓﻲئراوطﻟا تﺎﻣﯾﻠﻌﺗ‬
PLAN D’URGENCE EN CAS D’ACCIDENT ‫ ﺔﺛدﺎﺣ عوﻗو ﺣﺎﻟﺔ ﻓﻲ‬:
CONDUITE À TENIR EN CAS D’ACCIDENT :
‫ دھﺎﺷﻟا ﻋﻠﻰ بﺟﯾ‬:
Le témoin doit : ‫ ﺔﻣﻼﺳﻟا لوؤﺳﻣ و ﺔﻋوﻣﺟﻣﻟا دﺋﺎﻗ غﻼﺑإ‬1- ‫ وأ ثدﺎﺣﻟا عوﻗو نﻋ‬.1‫غﻼﺑﻹا‬
1- Avertir ou faire avertir le chef d’équipe et le responsable HSE

M. ……………… : ‫ﻣﻣﻛﻧﺎ نﺎﻛ نإ ﻟﻠﺣﻣﺎﯾﺔ كﻟذو ﺔﻓزﺎﺟﻣ نودﺑ‬، ‫بﺎﺻﻣﻟا صﺧﺷﻟا نﻋ رطﺧﻟا‬، -2 ‫دﺎﻌﺑإ‬
N° Tél : …………………… ‫ﺔﯾﻓﺎﺿإ ثداوﺣ نﻣ‬.
2- Éliminer le danger si possible ou éloigner le blessé du danger ‫ﯾﺠﺐ طﻔﯿﻔﺔ اﻹﺻﺎﺑﺔ ﻛﺎﻧﺖ إذا‬:
(Eviter le sur-accident).

-1 ‫ﺔﻣﻼﺴﻟا لوﺆﺴﻣ ﻣﻜﺘﺐ ﻰﻟا بﺎﺼﻤﻟا ﻧﻘﻞ‬


SI L’ACCIDENT EST BENIN : -2 ‫ﺔﯿﻟوﻷا تﺎﻓﺎﻌﺳﻹا ﺗﻘﺪﯾﻢ‬
-3 ‫لﺎﺼﺗﻹا‬:
1- Transporter le blessé vers le bureau infermrier
‫شرﻮﻟا لوﺆﺴﻤﺑ‬
……………..
2- Lui faire les premiers soins …………………
3- Avertir :
Le Responsable projet M. : ‫ﯾﺠﺐ ﺧﻄﯿﺮة اﻹﺻﺎﺑﺔ ﻛﺎﻧﺖ إذا‬:
N° de Tél :
-1 ‫ﺣﯿﺎﺗﮫ ﻋﻠﻰ ﺧﻄﺮ دﻮﺟو ﺣﺎﻟﺔ ﻓﻲ ﻻإ بﺎﺼﻤﻟا ﺺﺨﺸﻟا ﺗﺤﺮﯾﻚ مﺪﻋ‬.

SI L’ACCIDENT EST GRAVE : ‫ﺔﻣﻼﺴﻟا لوﺆﺴﻣ و ﺔﻋﻮﻤﺠﻤﻟا ﻗﺎﺋﺪ‬ -2 ‫لﺎﺼﺗﻹا‬:


1- Sauf risque vital immédiat, ne jamais déplacer un blessé. -3 ‫ لﺎﺼﺗﻻا ﺔﻣﻼﺴﻟا لوﺆﺴﻣ ﻋﻠﻰ ﯾﺠﺐ‬،‫ب ﻲﻟﺎﺘﻟا ﺐﯿﺗﺮﺘﻟا ﺐﺴﺣ‬:
2- Avertir : le chef d’équipe et le responsable HSE
3- Le responsable HSE est chargé d’appeler dans l’ordre : ‫فﺎﻌﺳﻻا ةرﺎﯿﺳ‬:
L’ambulance : 06 …………………………….. : ‫شرﻮﻟا لوﺆﺴﻤﺑ‬
Le Responsable projet M. ……………….. : ………………………

NB : En cas d’absence du responsable HSE, l’intérim sera assurer par, ‫ب لﺎﺼﺗﻻا ﯾﺠﺐ ﺔﻣﻼﺴﻟا لوﺆﺴﻣ دﻮﺟو مﺪﻋ ﺣﺎﻟﺔ ﻓﻲ‬
dans l’ordre :

M. …………… N° Tél : …………. M.


‫……………‬ ‫‪N° Tél : ………….‬‬ ‫‪ :‬ﺪﯿﺴﻟا‬

‫‪ :‬ﺪﯿﺴﻟا‬
ANNEXE 18 :

LISTE DES CLINIQUES


CONVENTIONNEES
Cliniques conventionnées Année 2016

AGADIR
CENTRE CARDIOLOGIQUE DU SUD Lot. N° 27 Avenue Abderrahim Bouabid, BP 8107
Dr Abdelhakim AZNAG Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ahmed FARSSI 028.21.09.21 028.22.46.87

CENTRE D’HEMODIALYSE INEZGANE 33, Rue Nador -Hay Hassani- (Taghzout) Inezgane
Dr Brahim HSAINE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0528.33.66.53 0528.33.72.61

CENTRE AGADIR DE LITHOTRIPTIE ET DES VOIES Avenue Abderrahim Bouabid


Dr Hassan BOUJEGLAT Réa Réanimateur(s) Tel Fax
028.22.08.08 028.22.04.22
028.22.40.40

CLINIQUE AGADIR DES SPECIALITES Imm. Inbiaat Av. Hassan II


Dr M’hamed CHLIYAH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BIRGACH Khalid 028.84.84.84 028.84.76.12
Dr EL ADA Brahim

CLINIQUE AL MASSIRA Av. 29 février


Dr Mohamed EDDAYAB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ARROM Mohamed 028.84.32.38 028.84.46.90
028.84.64.72

CLINIQUE ARGANA Rue de la Foire 80000


Dr Abdelilah LAHLALI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.82.56.56 028.84.66.44
Dr ABASSOR Mustapha

CLINIQUE ASSOULINE Av. Hassan II-Imm Assouline


Dr George BRAM Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.84.38.18 028.84.48.72

CLINIQUE CHEIKH MAELAININ Rue Souvenir Talborjt


Dr Fouad Mustapha MAELAININ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL ADA Brahim 028.82.16.60/66 028.82.67.25
028.82. 15.55

CLINIQUE CHIRURGICALE DE LA RESIDENCE Rue Ibn Toumaert (Talborjt)


Dr Mohamed BIZRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ABASSOR Mustapha 028.82.36.82 028.82.36.83
028.84.34.80

CLINIQUE DES NATIONS UNIES Place des Nations Unies


Dr Hassan MESSAOUDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.84.46.34 028.84.46.34

Page 1 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE IBN SINA Avenue Hassan I Cité Dakhla


Dr Said BOUTHIRIT Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr. OUMRHAR 028.23.85.50 028.22.94.13
028.23.85.49

CLINIQUE INBIAT 283, Av. Hassan II


Dr MOUSSAYIER Ahmed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ABASSOR Mustapha 028.84.10.16 028.84.75.51
Dr EL ADA Brahim 028.84.76.32

CLINIQUE JIHANE Avenue Cheikh Saadi


Dr SAYARH Abdelilah Réa Réanimateur(s) Tel Fax
028.84.72.22 028.82.83.37
028.82.47.37

CLINIQUE MOKHTAR SOUSSI Bd Abderrahim Bouabid B.P3597


Dr RIDOUANI Abdelkader Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ABASSOR Mustapha 028.22.62.63 028.23.05.28
Dr GHOULE Rachid

CLINIQUE SPECIALISEE MY YOUSSEF 6, Bd My Youssef


Dr KHAOUA M'hamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.84.75.55

CLINIQUE TILILA Cite Prince Heritier Sidi Mohamed Rue Oujjaj


Dr Mostafa ATTAF Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.23.02.02 028.23.02.04
Dr ABASSOR Mustapha 028.23.65.30

POLYCLINIQUE DU SOUSS Av. Abderrahim Bouabid, lot N°7


Dr Youssef Youbi IDRISSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
06.61.31.76.53 Dr HACHIMI Abdelatif 028.22.08.08 028.22.04.22
028.22.20.22

POLYCLINIQUE ILLIGH Lot. Illigh Face Hôp. Hassan BP,313


Dr Mohamed SENHAJI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHOULE Rachid 028.82.96.50 028.82.47.81

Page 2 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

Azrou
CLINIQUE AZROU 40, Rue Tafilalet
Dr Boubker BOUCHRIT Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.56.24.32 035.56.17.56

Beni Mellal
CLINIQUE AL ADARISSA 10, Rue de Fes Quart. Al Adarissa
Dr Rajaa MOATACIM Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ALAOUI 023.42.02.42 023.42.05.16
Dr AIT ALLAH Mohamed
Dr ZAIME

CLINIQUE AL AMAL 23, Rue Taïf Quart. moderne


Dr EL HACHEMI Kheira Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.98.88
023.48.97.80 / 023.42.27.77

CLINIQUE AL CHIFA 56, Avenue Hassan II


Dr Ali DALATI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
023.48.35.45 023.48.68.14

CLINIQUE BOUHOU 175, Bd Ibn Khaldoun


Dr Salah BOUHOU Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.45.30 023.48.35.42
023.48.05 30

CLINIQUE DAR ESSALAM Bd. Hassan II Souk Sebt


Dr Mahmoud HUSSEIN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.47.20.06 023.47.17.90

CLINIQUE IBNOU SINA Lot. Fath N° 4


Dr Abdellatif CHERQAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
023.48.88.00 023.48.88.01

CLINIQUE LES OLIVIERS Av. Hassan II


Dr MEROUANE M. Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.36.29 023.48.30.38

CLINIQUE MULTIDISCIPLINAIRE JABRANE Quartier Laimoune


Dr Abdeljawad JABRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.68.67/68 023.48.68.69

CENTRE DE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE


DE BENI MELLAL Quartier Soumiya, B.P 571
Dr Ahmed Jawad JABRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0523.48.68.68 0523.48.68.69

Page 3 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE MULTIDISCIPLINAIRE BENHESSOU Lot. Chems 1 Quartier Charraf Beni Mellal


Dr Lahcen BENHESSOU Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.56.30 023.48.56.22

CENTRE D’HEMODIALYSE MALAK Rue 7, N° 8 - Quartier AL ADARISSA -


Dr Mohamed EL JAAFARI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0523.42.22.88 0523.42.22.88

POLYCLINIQUE ER RAZI Quart. Administratif Prés de Foughal


Dr Rachid LAGDANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIT ALLAH Mohamed 023.48.79.30 023.48.79.29

Berkane
CLINIQUE BENI SNASSEN Km 2, Route Saîdia Boulevard l'Istiqlal
Dr Aziz KANTARI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
036.61.98.23 036.61.98.26
036.61.98.24

POLYCLINIQUE HATIM 1, Rue Zegzel


Dr Mohamed LAZAAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
036.61.11.44 036.23.17.25

CLINIQUE MOULOUYA 7, Rue de la Paix


Dr Aziz LARBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Muspapha BOUKSSARI 036.23.07.82 036.61.18.14
036.61.68.69

Berrechid
CLINIQUE CHAOUIA 3, Rue Okba Ibnou Nafie
Dr Abderrahman BENCHEKROUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr DAOUDI Khalid 022.33.66.22 022.32.57.58
Dr BENKIRANE Jalil 022.33.66.62

CLINIQUE CHIFA 7, lotissement Jaddah, Route de Marrakech


Dr EL KADRI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Brahim EL OUASSI 022.32.75. 98/99 022.32.80.81

CASABLANCA
CENTRE CASA DE LITHOTRIPTIE 19, Avenue Franklin Roosevelt - Val d'Anfa -
Dr Khalid TOUABI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.36.99.89 022.39.14.39
022.36.99.87
CENTRE DE LITHOTRIPTIE EXTRACORPORELLES Bd Driss 1er
Dr Mostafa EL MCHERQUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.86.03.30 022.86.29.49

CENTRE DE LITHOTRIPTIE ROMANDIE 19, Bd Ibn Sina


Dr Adil BENNANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.94.06.56 022.94.06.59

Page 4 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CENTRE DE NEPHROLOGIE ET 181, Bd Addelmoumen, Quartier des Hôpitaux


D’HEMODIALYSE PASTEUR
Dr Assia TABE T-HASSANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.20.54.04 0522.20.54.04

CENTRE DE NEPHROLOGIE ET 8, Rue des Hôpitaux – Résidence le jardin R.D.C – Quartier des Hôpitaux -
D’HEMODIALYSE LE JARDIN
Dr Khadija WARDANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.22.48.50 0522.20.02.88
0661.10.22.09

CENTRE D’HEMODIALYSE IBNOU ROCHD 3, Rue Abou Baker Mohamed Ibn Zouhair, Quartier des Hôpitaux
Dr Mohamed AJOUBY Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.26.20.50 0522.26.20.58

CENTRE GAUTHIER D’HEMODIALYSE 10, Rue Pépinière - Hermitage -


Dr Med Rachid MESTASSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.86.30.32/13 0522.86.30.19

CENTRE DE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE 2, Rond Point Saint Exupery (Angle Avenue Hassan II et Rue
Dr Lalla Naima BENMANSOUR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.49.14.00 0522.31.24.95

CENTRE DE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE 61, Avenue des F . A. R


Dr Naima ABDELMALKI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.31.40.88 0522.54.01.63
CENTRE D’HEMODIALYSE PALMIER 41, Angle rue soumaya et saria Ibnou Zounaim Bd.Abdelmoumen -Palmier-
Dr Rajâa BENCHEKROUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.98.86.87/88 0522.98.86.88

CLINIQUE ABDELMOUMEN Bd. Abdelmoumen 27, Rue Al Imam Boussairi France Ville
Dr MAKHLOUK Bouchaib Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr MAKHLOUK Bouchaib 022.98.02.9 0522.98.05.06
Dr ZAKARIA Jaouad

CLINIQUE ABBADI 361, Bd Sidi Abderrahmane


Dr Saäd EL ABBADI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hamid BELKHOUJA 022.39.52.54/61 0522.39.52.70
Dr Hamid LAROUSSY

CLINIQUE ADOHA Quartier Beausite Kamalia N°1 -Aïn Sebaâ-


Dr Mohamed.A.TBER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TBER Mohamed A 022.66.42.66/65 0522.66.42.64
Dr AIBAR Youssef

CLINIQUE AIN CHOK 510 Av. 2 Mars Haddaouia 2


Dr K. DAOUDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr DAOUDI Khalid 022.21.21.88 0522.21.64.68
022.50.13.50

CLINIQUE AIN SEBAA 84, Allée des Casuarines -Ain Sebaa-


Dr Mohammed CHEROUAQI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SAFAR Mohamed 022.34.08.30 0522. 34.08.32
Dr BELYAZID Mohamed 022.34.08.31

Page 5 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE AL AMINE 73, Angle Rue Ibn Jaljal et Abou Marouane Abdelmalek
Dr SADIQ Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SADIQ Mohamed 022.86.36.36 0522.86.05.30
Dr KHALLOUKI
Dr NASSIK / Dr ALAOUI

CLINIQUE AL FARABI 7, Rue Jean Jaures


Dr Med REDA MOUAFFAK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr MEKKI BERRADA 022.47.30.30 0522.20.18.85
Rachid

CLINIQUE DES SPECIALITES ACHIFAA Angle Rue Lahcen El Arjoune et Rue Lavoisier
Dr TAZI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ALAOUI Younes 022.86.22.86 022.86.22.23
Pr GATRA Abdelaziz 022.85.92.20

CLINIQUE AL MASSIRA 5, Rue Ahmed Mokri (Hauteur 158, Bd d’Anfa)


Dr Jamil BENKIRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAMINE Jamaleddine 022.39.40.41 0522.39.14.15
Dr BENKIRANE Jamil

CLINIQUE AL MOUAHHIDINE Bd. de la Grande Ceinture - Hay Mohammadi -


Dr Abdelhaï BENNANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SAFAR Ali 022.35.62.32 022.34.07.47
022.34.07.34/29

CLINIQUE ANDALOUS Avenue de Témara Val D'anfa N°19


Dr Abbad S.MAHMOUDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENKHOUJA Hassan 022.36.27.27 022.39.39.43
Dr BENMANSOUR Zhor

CLINIQUE ANOUAL 14, Rue Zakieddine Attaoussi - par, Bd Anoual


Dr Y.BOUZOUBAA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AKALLAL Lotfi 022.86.02.07 à 10 022.86.02.11
Dr EL YAMANI Khalid
Dr GATRA Abdelaziz

CLINIQUE ATFAL 50, Bd. Abderrahim Bouabid


Dr Abdelaziz SADRAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Pr SADRAOUI Abdelaziz 022.23.18.18 022.23.50.28
022.23.50.64

CLINIQUE ATLAS 27, Rue Jean Jaures


Dr Noureddine RADI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SFAXI Fouad 022.27.40.39 022.27.53.65
Dr EL KASRI Adil
Dr NAJMI Hicham

CLINIQUE ATTADAMOUN 32, Bd. des Forces Auxiliaires Hay Sadri


Dr Abdelhamid AMINE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AMINE Abdelhamid 022.72.78.78/79 022.72.78.80
Dr BENKIRANE Jalil
Dr EL HAIRY Abdelilah

Page 6 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE AVERROES 1, Rue Ennakhla et Rue Prince Myl Abdellah (en face cinéma Triomphe)
Dr EL KOUHENE Abdelahad Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.20.13.31/36 022.21.13.30

CLINIQUE AL MADINA Angle Rue Med Bahi et Rue Mansard (en face du Lycée le Cèdre) Q. Palmiers
Dr Rachid ZAFAD Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Aboutaher LAKHLIFIA 022.77.77.40 à 49 022.25.00.01

CENTRE DE TRAITEMENT AL KINDY 2-4, Rue Youssef Al Kindy -Bd. Ibn Sina - Maârif -
Dr Mohamed EL MORCHID Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.39.33.33 0522.39.37.34

CLINIQUE BADR 35, Rue El Alloussi, Bourgogne (Face Mosquée Badr)


Dr M’Hamed LEMSEFFER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KOMIHA Aziz 022.49.28.00 022.49 23 86
Dr HARTI Abdeslam 022.49.23.80 à 86
Dr CHLILEK Aziz / Dr MJAHED Khalid

CENTRE THERAPEUTIQUE PAR LITHOTRIPSIE


C.T.P.L CLINIQUE BADR 35, Rue El Alloussi, Bourgogne (Face Mosquée Badr)
Dr M’Hamed LEMSEFFER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.49.28.00 022.49 23 86
022.49.23.80 à 86

CENTRE CARDIOLOGIQUE CASA-ANFA 19, Bd Ibnou Sina


Dr Bouchaib FARIS Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Bouchaib KAIY 022.94.39.33 022.94.30.22

CLINIQUE CALIFORNIE 545, Boulevard Panoramique -Californie -


Pr Miloud BELHAJ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdelhamrd AMINE 022.50.80.80 022.50.76.98
Dr Abdelhakim MANSSOURI 022.52.55.55

CLINIQUE DU COEUR CASA-OASIS 20, Rue France Ville -Oasis -


Dr Mohamed ALLAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.98.75.75/98.07.06 022.98.83.25
022.99.49.72

CLINIQUE CIL 367, Bd Sidi Abderrahman - Hay Essalam -


Dr Hamid MOUSSETAINI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Rochdi TALIB 0522.36.00.06 0522.39.67.67
Dr Abdelilah HERRY

CLINIQUE BEAUSEJOUR 198, Bd Ghandi


Dr F.MEKOUAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr FENNANE Abdelfettah 022.99.42.41 022.99.42.40

CLINIQUE BELVEDERE 150, Bd. Bahmad


Dr Ch.Ab.LAMHAMEDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr LAMMHAMEDI 022.40.40.40 022.40.40.10
CHERRADI Abdelilah

CLINIQUE DAR AL BAIDA 10, Rue Hassan Souktani


Dr BAKALI MOURABET Kamal Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr LAROUSSY Abdelhamid 022.49.01.81 022.27.93.06
022.49.02.55

Page 7 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE DAR SALAM 728, Bd Modibo Keita


Dr Omar ABBASSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL OUDGHIRI Jalal 022.85.14.14 022.83.08.80
Dr LAHLOU Ahmed

CLINIQUE DE L’ŒIL 34, Rue Med Lyazidi


Dr Mohamed TAJRI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.86.46.18/19/20 022.86.42.21

CLINIQUE DES PRINCES 14, Rue Omar Slaoui


Dr Rédouane RYANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ADDI Aarab 022.27.52.50 022.27.61.32
Dr Rédouane RYANE

CLINIQUE DU PALMIER 6, Rue Karia Ben Zounaim


Dr H.MECHATTE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIBAR Youssef 022.25.27.24/25/26 022.23.83.14
Dr BENKIRANE TAOUDI Med

CLINIQUE FOUARAT Bd. Fouarat Capeluto 2 N°16


Dr EJ-JENNANE Abderrazak Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.60.14.31

CLINIQUE FOMA 4Bis, Rue Lucerne Bd Zerktouni


Dr Ahmed MADANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ali SAFAR 022.22.28.07 022.22.72.22
022.22.07.07
POLYCLINIQUE FIRDAOUS Bd. My Med Baâmrani -Lot. Chabab – Ain Sebaa
Dr Mohamed CHERKAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdelmoula ROUGUI 0522.76.73.73 0522.60.07.20
Pr CHLILEK

CLINIQUE FRANCE VILLE 393, Boulevard Ghandi, Angle rue Med Fouiteh
Dr Hassane SAJIDE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hassane SAJIDE 0522.99.30.26 0522.99.33.69
0522.99.32.39
CLINIQUE GHANDI 54, Bd Ghandi
Dr SALAFI My Ali Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SALAFI My Ali 022.36.69.11 022.36.05.34
Dr BARGACH Zouheir 022.36.74.05

CLINIQUE JERRADA OASIS 545, Bd Abderrahim Bouabid (ex. Jerrada), Oasisi


Dr Rochdi TALIB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Rochdi TALIB 0522.23.81.81 0522.23.81.82
0522.23.84.52/53/54

CLINIQUE L'HERMITAGE 35, Bd Anoual, Angle Rue de la Pépinière


Dr Rachid SLAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SQUALLI HOUSSAINI 022.86.55.66 022.86.55.77
Rachid
Dr DRISSI Salah

CLINIQUE LA SOURCE 14, Rue de Berne Quartier des Hôpitaux


Dr MEZIANE Mehdi Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr LAHRICHI Aziz 022.20.14.40 022.20.13.99
Dr IDALI Brahim / TPA
Dr SALMI Said / TPA

Page 8 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE LEMSEFFER 46, Bd. Victor Hugo


Dr Haj Abdesslam LEMSEFFER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.30.99.60/61 022.30.12.31

CLINIQUE LINA (Sidi Maârouf) 147, Lotissement Lina -Sidi Mâarouf


Dr Mohcine EL OUFIR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Zohra BELMANSOUR 022.97.74.00 022.58.08.94
Dr Samir BENCHEKROUN

CENTRE D’ONCOLOGIE RYAD Rua Lahcen El Arjoune (en face de l’hôpital 20 août)
Dr Omar ALAMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0522.86.27.00 0522.86.85.56
06.61.99.67.26

CLINIQUE SPECIALISEE LE LITTORAL Salaj3, Bd Sidi Abderraman - Ain Diab -


Dr Omar HAJJI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Addi AARAB 0522.79.84.11/12 0522.79.71.16
Dr Hassan TALIBI 0522.79.89.18/21

CLINIQUE LES IRIS 13, Place du Nid d'Iris, Quartier Racine


Mme RADI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AIBAR Youssef 022.39.25.30/31/32 022.39.25.33
Dr BENKIRANE Mohamed
Dr BELGAS Abdelilah
Dr BENNIS Mohamed / Dr SERRAJ

CLINIQUE LES FLEURS 16, Rue des Hôpitaux


Dr EL OFIR Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.22.26.16 022.29.94.47
022.22.09.90

CLINIQUE LES BONNES ŒUVRES DU COEUR 4, Bd Ghandi


Dr Jamal BENSGHIR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Jamal BENSGHIR 022.39.01.45/49 022.39.01.32

CLINIQUE MAARIF Angle Rue Letitien et Montaigne Val Fleurie - Maarif -


Dr MASBAHI Youssef Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HADDANI Salah 022.23.42.73/74 022.23.42.75
Dr MASBAHI Youssef 022.23.40.14/15

CENTRE CARDIOLOGIE MAARIF Angle Rue Letitien et Montaigne Val Fleurie - Maarif -
Dr Cherif ABDELKHIRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HADDANI Salah 022.23.42.74/75 022.23.42.75
Dr MASBAHI Youssef 022.23.40.14/15

CLINIQUE MAGHREB 70, Rue Al Kadi Iass - Maârif -


Dr Ali LAKHLOIFI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENNANI Mejde Dr BENNANI Mejde 022.99.09.90 022.23.45.40
Dr El KETTANI Chafik

CLINIQUE MERE ET ENFANT AL OUMOUMA 17, Lot. Bagatelle Tadart


Dr I. AMRANI Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AMRANI IDRISSI 022.82.06.06 022.82.36.58
Mohamed
Dr LAAROUSSY
Abdelhamid
Page 9 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE MERS SULTAN 64, Rue Omar El Idrissi


Dr Azeddine EL HAIBA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL HAIBA Azeddine 022.27.72.72 022.26.79.42
Pr POUDERKA Ahmed

CLINIQUE NOUR D’OPHTALMOLOGIE 25, Rte des Facultés (Ex. Rte d’El Jadida) Lots Gnymer Oasis
Dr Mohamed ZIDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Karim KETANI 022.29.71.71/72 022.29.71.70
Dr Med TAOUDI BENKIRANE

CLINIQUE OPHTALMOLOGIQUE AL MASSIRA 5, Rue Ahmed Al Mokri, Angle Bd d’Anfa –Quartier RACINE -
Dr Abdelhamid AMINE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Amine ABDELHAMID 022.94.86.10 022.94.86.08

CLINIQUE OPHTALMO BENJELLOUN 102, Bd Zerktouni


Dr Mohamed BENJELLOUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.27.82.00 022.27.06.71
022.22.19.64

CLINIQUE OUM AL BANINE Bd Ghandi Angle Mohamed El Hayani & Hmmad Arraouiyah
Dr Med Jalal LEFCHOUCH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Pr Said MOUTAWAKIL 0522.98.90.90 0522.98.90.50
Dr Marouane SADEDDINE

CLINIQUE RACHIDI 43, Bd Rachidi


Dr Rachid BENNIS Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENNIS Rachid 022.22.12.96. 022.22.03.57
Pr EL HARRAR Najib 022.20.92.42/43

CLINIQUE RACINE Angle Bd Massira Rue El Jihani


Dr BENFDIL Med Azzedine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.94.12.12 022.94.21.2

CLINIQUE RIVIERA 301, Bd. Ghandi


Dr Abdelwahab LEMSEFFER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SFAXI Fouad 022.98.46.28/29 022.98.46.31
Dr ROUGUY

CLINIQUE SARAH Bd Sidi Abderrahmane


Dr Boumedienne ZAIDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HANAF Abdelaziz 022.94.51.60 022.94.51.64
Dr TAJRI Mohamed

CLINIQUE SIDI OTHMAN Place de la Prefecture Av. 10 Mars Ben M’Sik-Sidi Othman
Dr Hamich HAJJAJ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAJJAJ Hamich 022.59.75.75 022.59.76.76
Dr HANAF Abdelaziz

CLINIQUE SOCRATE Rue Ibnou Assakir


Dr Abdelhamid IDRISSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TALIB Rochdi 022.94.37.37/70 à 72 022.94.37.73
Dr TAZI Najib

CLINIQUE TROMBATI 6, J. Rousseau Rue d’Alger


Dr TROMBATI Mohamed Amin Réa Réanimateur(s) Tel Fax
022.26.28.54 022.26.28.54
022.20.06.61
Page 10 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE TAHA Av. Hachimi Filali ( Ex.Av.Tadart), N° 51 Lot Bachkou


Dr Abdelmajid BENCHEKROUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
BELADDES Dr Said OUDRHIRI 0522.81.55.81 0522.85.55.01

CLINIQUE VAL D'ANFA 9, Franklin Roosevelt


Dr Mohammed BENAGUIDA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Pr Qamar 0522.94.32.05 Pr BENAGUIDA Mohamed 022.39.60.10 à 13 022.39.14.39
Dr GUY Theillaud 022.39.69.36 à 39
CLINIQUE VILLA DES LILAS 88 – 90 Boulevard de l’Oasis
Dr Hachem TYAL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Wahid BAROUTI 022.77.66.65 à 69 022.25.52.00

CLINIQUE YASMINE Bd Sidi Adberrahman, Hay El Hana


Dr BERRADA Azeddine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAGEMOUATI Mohamed 022.39.69.60 022.39.71.19

CLINIQUE ZARHOUN 34, Rue Zarhoun Mers Sultan


Dr Abdelkrim HAMDANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AMRANI Mohamed 022.27.84.06 022.29.56.04
Dr MILOUDI Youssef 022.26.47.55

CLINIQUE ZERKTOUNI D'ORTHOPEDIE Angle Bd. Mohamed Abdou et Bd. du 09 Avril Quart. Palmier
Dr Jaouad BERRADA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BERRADA Jaouad 022.25.33.00 022.99.21.21
Dr SAFAR Ali 022.25.33.66

NEURO CLINIQUE Angle Rue de l’Isere et Rue N°2 Quartier Bagatelle Polo
Dr Maria KAHHAK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENABDENBI Faouzi 022.82.11.11 022.85.21.84
Pr MOUTAWAKIL / Said/TPA
Dr RIYAHI Abdelhaq

OPHTALMO CLINIQUE DE CASABLANCA 13, Rue des Papillons Oasis


Dr A.BENKIRAN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL KASRI Adil 022.25.13.63/32 022.25.11.15

POLYCLINIQUE NOTRE DAME 206, Av. Mers Sultan


Dr Abdelmalek SENTISSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENKIRANE Aziza 022.27.44.34 022.20.21.72
022.26.43.16

El Jadida
CLINIQUE DOUKKALA 146, Av Hassan II
Dr Abdesslam KADER YETTEFTI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr NASSIH Mohamed 023.34.31.72 023.34.02.31
023.35.07.10

CLINIQUE EL JADIDA 4, Rue de Tunis


Dr M.SEQAT Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr NASSIH Mohamed 023.34.34.60/84 023.34.39.53
023.35.41.53

CLINIQUE LES PALMIERS Place Sintra, Route de Casablanca


Dr A.MOFADDEL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr NASSIH Mohamed 023.39.39.39 023.35.58.40

CLINIQUE NAJD 140, Bd Abou Chouaïb Doukkali


Dr Nidar Al KHATIB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr NASSIH Mohamed 023.34.35.02 023.34.36.67

Page 11 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE OUM ERRABIA 28, Av Al Moukawama


Dr BAZIR Abdelkader Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr NASSIH Mohamed 023.35.17.00 023.35.17.01
023.35.35.35

CLINIQUE IBN BADIS 10, Bd Ibn Badis


Dr Mohamed Jawad HASSAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BELYAZID / Dr Badaoui 0523.39.51.11/12 0523.37.31.25
Dr BEN OMAR /

ERRACHIDIA

POLYCLINIQUE TAFILALET Route de Meknes - BOUTALAMINE -


Dr Hassan HAFIDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Lhadj BENRAFALIA 035.57.43.21 035.57.45.56

FES
CLINIQUE AGDAL My El Kamel, Av. Prince Heritier
Dr Abdelghafour FILALI BABA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr OUEDGHIRI Hassan Said 035.93.16.43 035.93.01.85

POLYCLINIQUE ASSALAM Route d’Imouzzer Aït Skatou ( En face de la Kasba Mly Hassan )
Dr ALAMI Tajeddine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ALAMI Tajeddine 035.60.54.54 035.60.54.54
Dr KOHEN Jamal Eddine

CLINIQUE AL KAWTAR Avenue Mohamed El Fassi, Route Imouzzer


Dr Chakib FILALI ADIB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Aziz AMMOR 035.61.19.00 035.61.19.01

CLINIQUE BENMOUSSA 87, Rue Omar Idrissi, Bd Slaoui


Dr Abdelâli BENMOUSSA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.62.27.34 035.62.64.82
055.62.64.64

CLINIQUE CHIRURGICALE EL HITMI 5, Rue Abi Daoud Av des F.A.R


Dr EL HITMI Mohamed Abdouh Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.62.00.67 035.65.10.10

CLINIQUE DE L'OS 5, Rue Kamal Joumblat (ex. Clinique El Zoghbi)


Dr.Abdelmajid BOUDALI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mohamed TANTAOUI 035.94.33.33/34 035.94.33.35
Dr OUEDGHIRI S.

CLINIQUE DES SPECIALITES RYAD 2, Benzakour -Atlas-


Dr Jamal WAKKACH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr WAKKACH Jamal 061.13.67.15 035.96.05.50
035.96.04.50 / 035.96.00.00

CLINIQUE NOUR 6, Rue Kacem Amine ( à côté ACIMA )


Dr Mohamed TANTAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mohamed TANTAOUI 0535.94.46.47/48 0535.94.46.49

Page 12 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE RAISS 16, Av. Allal Ben Abdellah


Dr Mohamed RAISS Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AL OUADRHRI A. ALAMI 035.62.11.08
Dr TANTAOUI Mohamed 035.62.11.00

CLINIQUE SLAIKI 9, Rue Abdelaziz Benchekroune

Dr Abdellah SLAIKI Réa Réanimateur(s) Tel Fax


Dr TANTAOUI Mohamed 035.62.44.70 035.65.02.66
Dr ALAMI OUDGHIRI
Mohamed

CLINIQUE SAADA Avenue Saint Louis Lotissement Marhaba - Quartier SAADA -


Dr Mohamed ALAMI YOUNSSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Said KADRI RAZZOUKI 0535.96.20.340 0535.96.20.41
Dr Mohammed JAI

CLINIQUE TAZI 8, Avenue Es Saoudia (V.N)


Dr Abdelazi TAZI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KADIRI 035.62.21.37 035.62.30.20
Dr OUDGHIRI

CLINIQUE QARAOUIYNE Rue Immam Ali


Dr A. SQALLI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.62.24.73 035.65.32.79
035.62.30.65

POLYCLINIQUE ATLAS Bd. Moulay Rachid Route de Sefrou


Dr Mohamed LARAQUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
HOUSSAINI
Dr KADIRI Mohamed Said 035.64.01.23 035.65.79.69
Dr OUDGHIRI BENADACH 035.64.01.24
Said

POLYCLINIQUE DE FES 29, Rue Moussa Ibnou Noussair


Dr A. ACHCHAK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr OUDRHIRI Said 035.62.03.07 035.62.59.49

FKIH BEN SALAH


CLINIQUE YASMINE Bd Allal Ben Abdellah
Dr Driss EL YOUSSFI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Aït ALLAH 0523.43.80.70 0523.43.80.60
Dr AMTOUNE / Dr EL HASSINI

GUELMIM
CLINIQUE IBN SINA Quartier Ibnou Rohd Rue N°14
Dr Abderrazik TARIKI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0528.77.11.07 0528.77.11.66

Page 13 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

GUERCIF
POLYCLINIQUE GUERCIF Hay Nougd
Dr Mohammed Faouzi GUENNOUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0535.20.00.05 0535.20.00.05

INEZGANE
CLINIQUE CHIFAA Immeuble Hagounia, Avenue Moukhtar Soussi
Dr SOUFI Thami Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0528.83.26.24

CLINIQUE TAGHZOUT Angle Rue 11Janvier et Av. Hassan II -Hay El Hassani -


Dr BAHIJ Driss Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL ADA Brahim 028.33.23.33 028.33.23.34

Kenitra

CENTRE D’HEMODIALYSE ASSALAM Lot 103,Lotissement Al Wahda Bir Rami Est (en Face d’Asswak Assalam)
Dr Nabil EL KHATTABI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0537.37.44.55 0537.37.44.11

CLINIQUE ANOUAL 33, Rue Ibn Abi Zarâa


Dr Mouard ADIL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr MOURAD Adil 037.36.67.67 037.36.11.05
Dr KAJI Lahcen/ Dr TRACHLI 037.37.67.68

CLINIQUE AVERROES 66, Avenue Youssef Ben Tachefine


Dr Mohamed BENJELLOUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.37.99.14 037.36.39.20

CLINIQUE D'ORTHOPEDIE ET DE 6, Rue Housseine Heikel


TRAUMATOLOGIE
Dr Aziz HAMMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAMMI Aziz 037.37.60.03 037.37.60.81
037.37.60.01

CLINIQUE LES MIMOSAS 21, Rue Med El korri Quartier Mimosas


Dr KADMIRI M.NACIR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL ORFI Mohamed 037.37.97.98 037.37.97.97
Dr EL AZIZI Hassan

CLINIQUE MAAMORA 116, Rue de la Maâmora


Dr M.Abderrahmane TAZI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAMMI Azize 037.36.55.00
Dr EL AZIZI Hassan

CLINIQUE SEBOU 1, Rue de la Mosquée


Dr A. FASSI FIHRI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL ORFI Mohamed 037.36.03.31 037.36.03.24
037.36.06.99

Page 14 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

POLYCLINIQUE DU GHARB 148, Av Mohamed Diouri


Dr AZIZI ALAOUI Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr El AZIZI Hassan 037.37.65.65/66 037.37.65.64
Dr EL ORFI Mohamed 037.37.65.67

POLYCLINIQUE DE KENITRA Rue de l’hôpital Idrissi


Dr Stéphane CLEMENT Réa Réanimateur(s) Tel Fax
537.37.36.35 0537.37.36.35
537.37.36.36

Khemisset
POLYCLINIQUE AL AMANA Avenue Khalid Ibn El Walid - Quartier Hakamat-
Dr MAAZAZ Lhoucine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.55.22.11 037.55.22.11

CLINIQUE ESSAFAE 145, Lot Tadart


Dr MAROUAN Abdelkrim Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.55.01.21 037.55.01.21

CLINIQUE ESSALAM 7, Avenue Al Moukaouama - Hay Es Salam -


Dr BAYA Abdellah Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.55.69.69

CLINIQUE IBNOU ROCHD 2, Rue Khalid Ibnou El Walid


Dr HOURRI A. Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.55.41.78 037.55.41.78

CLINIQUE L’INITIATIVE 54, Avenue Cadi Ayad -Hay Ezzahra -


Dr Mouloud BENGHALEM Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.55.06.06 037.55.07.77

Khenifra
CLINIQUE CHIFA 1, Bd El Massira N°1
Dr.KACIMI Abdelaziz Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.38.59.50

CLINIQUE EL AMAL Bd. Zerktouni


Dr Med BEAVOGUI PEVE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAIBI Bouchaib 035.58.65.76

CLINIQUE LES CEDRES 73, Quartier Amal


Dr M. HAFID Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAFID M. 035.38.26.00 035.38.27.00
Mr JGHIMA. A (Infirmier)

Page 15 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

Khouribga
CLINIQUE AL MARJANE Quartier Administratif
Dr C.El MJABBER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
023.56.40.40 023.56.60.60

CLINIQUE CHIFA 61, Avenue de l’Hôpital


Dr Hassan EL GOUBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdelkebir HASSINI 023.56.20.46 023.56.20.46
Dr Adil MOUBACHAR

CLINIQUE DU Dr HADDOUCHI 15, Rue Cheikh Chouaib Doukali, BP.159


Dr HADDOUCHI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
023.56.29.09
023.56.12.98

CLINIQUE ED-DAKHLA 2, Rue Ennakhil


Dr.Hassan EL GOUBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
023.56.64.64 023.56.53.47

CLINIQUE MOULAY YOUSSEF Bd. Moulay Youssef


Dr.Ahmed DOUMA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Adil MOUBACHAR 023.56.06.06 023.56.35.00
023.56.02.02

LAAYOUNE
CLINIQUE SAHARA Quartier Administratif Rue de la Mecque
Dr Saïd SAYAH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BARAKAT Med 028.99.00.00 028.89.25.84

LARACHE
CLINIQUE AL MAGHRIB AL JADID Lotissement Al Maghrib Al Jadid Route de Rabat B.P 4404
Dr LAMZAF Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
039.52.02.28 039.52.02.75

CLINIQUE LARACHE Lot Chaâbane Route de Rabat B.P364


Dr BRICHAA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
039.52.04.03 039.91.35.45
039.52.05.13 039.52.05.45

Marrakech
CLINIQUE AVICENNE 76, Rue Ibn Toumart
Dr Abderrahmane EL HAMIDI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAMMOUNI 024.44.66.73 024.43.31.25

CLINIQUE BAB DOUKKALA 17, El Hara Zribet Laarab Bab Doukkala


Dr Mohamed YARHFOURI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
024.44.91.21 024.43.66.64
024.43.40.89
CENTRE D’HEMODIALYSE ANOUAR 30, Rue Mohamed El Béqual (Derrière
l’Höpital Ibnou Tofail) Guéliz
Dr Sidi Mohammed ANOUAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
524.43.75.13 0524.43.75.14

Page 16 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE CHIFA 4, Rue Ibn Toumart-Gueliz


Dr B. CHAJAÏ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HAMMOUMI 024.43.30.06 024.43.30.06
Dr BENCHEKROUN Faouzi
Dr MAANSOURI Abdeljebar
Dr AJANA Khalid / Dr AUHMANI Mohamed

CLINIQUE INTERNATIONAL DE MARRAKECH Bab Ighli -Route de l’Aéroport -


Dr Ahmed FARSSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ahmed FARSSI 0524.44.40.40 0524.44.40.42
0524.37.60.60 où 0524.39.00.01

CLINIQUE IBNOU TOUFAIL Rue Ibn Abdelmalek (Prés Hôpital Civil) -Gueliz-
Dr EL BOUYOUSFI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL YOUSSOUFI 024.43.87.18 024.43.87.17
Dr KHALDOUN 024.43.63.53
Dr LAMMAT / Dr RHEDA
Dr MIDAN / Dr AMINE

POLYCLINIQUE ISSIL Quartier Issil N° 80


Dr Latifa BOU-SOKRI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abde. EL MANOURI 0524.29.11.55 0524.30.18.06

CLINIQUE JNANE HARTI Imm. Sayakh -Rue Ouad El Makhazine-Gueliz


Dr Abbas Noureddine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
024.44.71.01 024.44.71.01

CLINIQUE NAKHIL Route Erraouda Boulamharez Lot El Bek N°20 Menara - Gueliz
Dr Mohamed NOUAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr FASLA 024.43.13.13 024.44.75.71
Dr HACHAD

CLINIQUE ORL DALIL 5, Rue Sourya, Imm. Rachadi Gueliz


Dr Mohamed DALIL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
024.43.69.59 024.43.69.59

POLYCLINIQUE DU SUD 2, Rue Yoghoslavie, Gueliz


Dr Khalid AJANA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AJANA Khalid 024.44.79.99 024.43.24.24

POLYCLINIQUE MARRAKECH AL MASSIRA 8, Lot El Massira 1 ˝ D ˝


Dr Younouss LEM TOUNI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mohamed AUHMANI 024.49.82.83 024.49.82.83
061.08.99.63

KEHIMO S.C.P IBN R OCHD 5, Rue de Sebou -Gueliz -


Dr A.MANSOURI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Lahcen EL YOUSSOUFI 024.43.30.79 024.43.07.54
Dr Khalid AJANA 024.43.40.58

Page 17 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE L’AEROPORT 394, Mhamid III


Dr Tarik HANICH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdelghani AL FRIKH 0529.80.38.03 0529.80.08.89
0529.80.09.00

POLYCLINIQUE LA KOUTOUBIA Rue de Paris Hivernage


Dr Ahmed FASLA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ahmed FASLA 024.43.85.85 024.43.85.86

POLYCLINIQUE LES NARCISSES Quartier OLM Camp El Ghoul, 112, Route de Targa
Dr El MANSOURI Azzedine Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AUHMANI Mohamed 024.44.75.75 024.44.86.70
Dr HAMMOUMI

CENTRE DES MALADIES DU CŒUR Quartier OLM Camp El Ghoul, 112, Route de Targa
ET DES VAISSEAUX
Dr Ridwane FAIK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ahmed EDDLIMI 024.42.31.47/48 024.42.35.38

CLINIQUE TOUBKAL 539, Lotissement El Massmoudi


Dr Jamaleddine BELKAHIA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdlmoumen SENHAJI 0524.49.66.66 0524.49.30.40
Dr Leila NAOUIANI 0524.49.30.40

CLINIQUE YASMINE Rue Ibn Toumart


Dr Jamal EL GHORFI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr REDHA 024.43.96.94 024.43.96.85
024.43.33.23

MEKNES
CENTRE D’ONCOLOGIE AL HAYAT 32, Ismaïlia 8, V.N Hamria (prés de l’hôpital Mohamed V)
Dr My M’HAMED MELHOUF Réa Réanimateur(s) Tel Fax
06.61.76.64.69 0535.51.50.55 0535.51.50.56

CENTRE DE LITHOTRIPTIE EXTRACORPORELLES Angle Bd Yacoub El Mansour et Rue El Maâri


Dr Mounir HABIBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.52.04.04 035.40.31.55

CENTRE D’HEMODIALYSE A LA 11, Rue Al Mâari ( V.N )


POLYCLIQUE ALAOUI
Dr Mohamed Ali El MSEFFER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.52.00.87 035.52.02.42
035.40.02.20

POLYCLINIQUE BEAUSEJOUR 56, Rue N°1, Hay Abbas Lamsaâdi, - Route El Hajeb -
Dr Abdellah ABDELJALIL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hicham KAIBI 035.40.00.40/42 035.40.00.52

CLINIQUE ISMAILIA 31, Rue El Mourabitine


Dr Mahjoub KRARI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENHAMID Mohamed 035.51.14.65 035.52.50.47
035.51.04.04 035.51.14.04

Page 18 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE LES ROSIERS 27, Rue Yogoslavie V.N


Dr Sedki KARIMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr LAHJOUJI Said 035.52.20.08 035.51.58.64
Dr DEBBAGH Mohamed

CLINIQUE DE MEKNES Lot N° 36, Ismailia 8, Prés de l’hôpital Mohamed V


Dr Mostapha ALAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hicham KAIBI 0535.51.80.80 0535.51.80.81

MAISON DE SANTE BASSATINE Secteur A, N°15 Bassatine


Dr Latifa BOUZIANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.50.07.26 035.50.07.26

POLYCLINIQUE ALAOUI 11, Rue Al Maâri


Dr Zineb ALAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr DEBBAGH Mohamed 035.52.00.87 035.52.02.42
035.40.02.20

POLYCLINIQUE ZERHOUNE ( Ex, Cornette Saint CYR) 22 Esplanade du Docteur Giguet


Dr Asmaâ EL FAROUKI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENHAMID 035.52.02.62/63 035.52.50.12
Mme.FAROUKI / Dr TOUNSI

POLYCLINIQUE EL MENZEH 10 et 12 Av. Des Nations Unies


Dr Mustapha BENHMIDA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENHMIDA Mustapha 035.40.03.30 035.40.03.37

POLYCLINIQUE IBN NAFIS 12, Rue Farhat Hachad


Dr Ali OUAZZANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr LAHJOUJI Said 035.52.44.54 035.52.46.36
Dr DEBBAGH Mohamed

POLYCLINIQUE IBN ROCHD Bd. Bir Anzarane


Abdelilah BOUMSLEK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Said LAHJOUJI 035.51.52.62 035.51.25.36
035.51.55.77/78

POLYCLINIQUE KENDOUCI Angle Rue Bandoeng et Rue de Nehru


Dr Jamal KENDOUCI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KENDOUCI Jamal 035.52.12.48 035.52.44.22
Dr KENDOUCI Abderrahim 035.51.76.85 / 035.51.19.35

POLYCLINIQUE SAISS N°56, Rue Abbas Lamssaâdi - Route d’El Hajeb -


Dr Asmae EL FAROUKI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hicham KAIBI 0535.51.07.06 0535.51.07.09
0535.51.07.08

Mohammedia
CLINIQUE ANFA MOHAMMEDIA 237, Bd Sebta La Coline
Dr Said LIAMANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KABBA Al Hadi 023.31.60.60 023.31.25.25

CLINIQUE FEDALA 5, Bd Mohamed V


Dr Bachir MEKKAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KABBA El Hadi 023.32.93.80/81 023.32.93.82
023.31.12.83

Page 19 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE SPECIALISEE MOHAMMEDIA 33, Lot Sania. Avenue Hassan II


OPHTALMOLOGIE
Dr Brigitte BARERE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Rabia SADIK 023.32.90.02/03 023.32.38.63

Nador
CLINIQUE AL WAHDA Route de Zegangan
Dr Benamar BOUJIDA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Benamar BOUJIDA 036.32.00.00 036.32.02.74
036.32.02.75

POLYCLINIQUE AL HAKIM Avenue Mohamed Zerktouni - B.P 136 -


Dr Maria Téresa CALVO GARRIDO Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Soulimane TOUTOUH 0536.32.08.07/08 0536.32.08.12

POLYCLINIQUE DU NORD Route de Taouima


Dr Mustapha AYAON Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KHOLTI Tayb 036.60.74.90 036.33.27.40

POLYCLINIQUE DU RIF Bd. Sakia El Harara


Dr Omar BENBOUCHTA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL KHOULTI Mohamed 036.60.02.03 036.60.02.05
Dr TOUTOUH Soulimane 036.60.02.04
Dr EL BAY Omar / Dr MOKADEM Ahmed
Dr BOUCHOUTROUH / Dr BERKIOUI Mustapha

Oujda
CLINIQUE ACHARK 6, Rue Saâd Zaghloul
Dr Mohamed TAIBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr CHLEYH Ahmed 036.68.26.63 036.70.47.48
Dr KHALYDI Ahmed 036.68.03.21
Dr AZIZ Abdelouahab

CLINIQUE IBN ROCHD Bd. Zerktouni


Dr Mohamed AMARA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr MOADEM Ahmed 036.68.60.60

CLINIQUE ISLY 12, Rue Abdelaziz Taâlibi-Oued Ennachef


Pr J. OUADFEL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr H.JAOUAD Mohamed 036.70.07.01/02 036.70.02.49

CLINIQUE LE MAROC 2, Boulevard Allal Ben Abdellah


Dr Fouad MACHMACHI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Adnane MACHMACHI 036.68.20.20 036.70.15.15
036.70.32.50

CLINIQUE OPHTALMOLOGIQUE L'IRIS Bd, Mohamed V


Dr MOUMNI Chakib Réa Réanimateur(s) Tel Fax
036.68.41.60

CENTRE D’HEMODIALYSE AL HAKIM 12, Bd Driss El Akbar


Dr Med MHAMMEDI ALAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0536.70.89.89 0536.69.17.

Page 20 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

RABAT
CENTRE D’ONCOLOGIE AL AZHAR 14, Angle rue Idriss Al Azhar & rue Ouazzane -Hassan -
Dr Mounir BACHOUCHI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Amine GUELZIM 0537.20.11.00 0537.20.10.80
0537.73.40.40

CENTRE D’ONCOLOGIE NAKHIL (Clinique AGDAL) 6, Place Talha, Av.Ibn Sina (à côté clinique Agdal) -AGDAL-
Dr Omar EL ALAMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0537.77.70.70 0537.77.06.06

CENTRE DE LITHO EXTRA-CORPORELLE 19, Bis Rue Moulay Rachid


Dr B. AL KADIRI EL HASSANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
EL YAMANI
037.72.27.51 037.72.08.88

CENTRE DE LITHO EXTRACORPORELLE Clinique AGDAL, 6 Place de Talha Avenue Ibn Sina Agdal
DES REIN
Dr Abdeladim MIKOU Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.77.77.77 037.77.61.48
037.77.55.55 037.77.40.04
037.77.61.47
CENTRE D’HEMODIALYSE IBN TOFAIL G1, Angle Av. Kamal Zebdi, Rue Astragale, Secteur 21 Hay Riad
Dr Sidi Mohammed EL ALAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
537.71.38.89 0537.71.38.91

CENTRE DE NEPHROLOGIE D’HEMODIALYSE 17, Rue Rhamna Cité administrative, Boulevard Haouz
RABAT - ZAEIR
Dr Zineb MARRAKCHI SEBTI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0537.75.75.25 0537.75.75.25

CENTRE DE NEPHROLOGIE D’HEMODIALYSE 162, Avenue Hammane El Fatouaky, Aviation


Dr Nadia KOUIDER Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0537.75.80.90 0537.75.70.90

CLINIQUE AGDAL 6, Place Talha Av.Ibn Sina Agdal


Dr Jawad BENJELLOUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENJELLOUN Jaouad 037.77.77.77 037.77.40.05
Dr BENZAKOUR Mohamed 037.67.77.77
CLINIQUE DES MALADIES DE CŒUR ET DES
VAISSEAUX AU SEIN DE LACLINIQUE AGDAL 6, Place Talha, Av.Ibn Sina (à côté clinique Agdal) -AGDAL-
Pr Salima ABDELALI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Jawad BENJELLOUN 0537.77.77.77/91.24 0537.68.19.52
Dr Med BENZAKOUR 0537.77.53.44/91/22.22
Dr Wafâa SEKKAT/Younes CHAJAI/ Chakib LAZRAK

CLINIQUE AL BOUSTANE 7, Rue Descartes les Orangers


Dr Mohamed Kamal BENNIS Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr SAYAH Adnan 037.73.81.00 037.73.55.40
Dr BENNIS Mohamed Kamal 037.73.80.00 / 037.73.55.35

CLINIQUE BENJELLOUN 11, Rue Ahmed Lyazidi


Dr Hassan BENJELLOUN Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.76.68.98 037.76.98.63

CLINIQUE BOUREGREG 21, Rue Taza Hassan


Dr Taoufik MAHASSINI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BOUCHAREB 037.72.25.46 037.20.17.90
Dr KHILFI Ahmed 037.70.55.41
Dr EL HAJAI

Page 21 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE BELVEDERE Avenue Ibn Khaldoun (en face Stade Al Fath) -Agdal-
Pr Amal DRSSI KACEMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Pr Khalil JABRANI 037.77.89.89 037.77.83.83
037.77.84.84

CLINIQUE CHELLAH 18, Rue Annaba Place Pietrie


Dr Abdelhaq BAAJ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.72.29.30 037.72.27.91
037.72.34.76
CLINIQUE D'OPHTALMOLOGIE 70, Rue Chellah Hassan
Pr Mostafa RIFI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.66.03.89/90 037.66.03.87

CLINIQUE DAR ESSALAM Route des Zaers Km 7 -Souissi-


Dr Omar HAMIANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAZI Anas 037.75.72.84/85 037.75.85.36
Dr AZZOUZI Abderrahim / Dr CHAJAI Youness

CLINIQUE DES NATIONS UNIES Av. des Nations Unies Rue Ibn Hanbal
Dr Najib SLAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr FIKRI Kamal 037.67.05.05 037.67.35.35
Dr MASROUR Ahmed / Dr AFILAL Hassan
Dr BOUHMOUCH Khalid / Dr SQUALI Jamal

CLINIQUE DR KHACHANI 58, Av du Chellah


Dr KHACHANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.76.32.52 037.76.08.84
037.76.37.19

CLINIQUE IBN KHALDOUN 32, Avenue Ibn Khaldoun


Dr Mohamed ZIDOUH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Abdelmalek CHEDDADI 037.77.67.67 037.77.17.24

CLINIQUE IBNOU ROCHD 18, Charia Ibnou Rochd Agdal


Dr KADMIRI M. Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENNANI Mohcine 037.67.24.21 037.67.45.97
Dr CHAJAI Youness 037.67.49.58
Dr BENYAHIA Adil / Dr LEBBAR Adil
Dr IBNATTYA ANDALOUSSI Jawad / Dr E.G.BENMIMOUN

CLINIQUE LA CAPITALE 46, Avenue du Chellah


Dr D.EL HAJIOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL HAJIOUI Driss 037.76.72.76 037.76.72.73
Dr HAMOU OUALI Brahim 037.76.75.76

CLINIQUE LA MENARA 10, Rue My Abdelaziz


Dr S.EL AYOUBI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BOUCHAREB 037.70.74.74 037.70.64.88
Dr CHAJAI Youness / Dr KHLIFI Ahmed

CLINIQUE LA TOUR HASSAN Rue Idriss Al Azhar


Dr Tayeb TAZI SAOUD Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.72.22.32/33 037.70.88.97
037.70.78.37

Page 22 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE LE JASMIN 23, Rue Oujda Hassan


Dr ALAOUI MDEGHRI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Azzeddine
Dr EL MALIH Samira 037.73.42.44 037.26.23.44
Dr BENSAID Mostapha 037.73.43.44

CLINIQUE LES ORANGERS 6, Av Pasteur Quartier des Orangers


Dr Abdelakader REGRAGUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TOUNSI Rajae 037.73.24.24 037.72.44.45

HOPITAL CHEIKH ZAYED Avenue Allal Fassi, Madinat Al Irfane, Hay Ryad
Pr MAAOUNI Abdelaziz Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Mme IBRAHIMI Naima Dr BENRADI Hassan 037.68.68.68 037.68.38.48
06.61.29.09.60 Dr FARES Hakima 037.68.38.00 à 03

CLINIQUE SOUISSI 8, Rue Cadi Abdellah KABAJ -SouissiI-


Pr Amina EL MALKI-TAZI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mohamed KABBAJ 037.65.30.40 037.63.66.18
Pr Ahmed HIJRI

CLINIQUE SLAOUI DE CHIRURGIE ESTHETIQUE 242, Avenue Mohamed VI


Pr Salaheddine SLAOUI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mohamed KABBAJ 0537.75.00.01 0537.75.00.99
Dr KHLIFI Ahmed / Dr FAÏK

POLYCLINIQUE AMAL 15, Av Mohamed El Fassi Hassan


Dr DRAOUI Hamid Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr CHAJAI Youness 037.76.34.17 037.76.37.81
Dr KHLIFI Ahmed 037.76.76.66
Dr EL HIJRI Sidi Mohamed
POLYCLINIQUE ATLAS 30, Chouaïb Doukkali les Orangers
Dr Mustapha BENSAID Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENSAID Mostapha 037.73.03.01/11 037.73.03.30

POLYCLINIQUE DE RABAT 8, Rue de Tunis - Quartier Hassan -


Dr SAOURA Abdelmajid Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ATTAR Youssef 037.20.61.61 037.20.49.16

CENTRE DE REANIMATION 8, Rue de Tunis Polyclinique de Rabat - Quartier Hassan -


NEO-NATALE ET PEDIATRIQUE
Dr AFILAL EL ALAMI IDRISSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr AFILAL EL ALAMI I 037.20.61.61 037.20.49.16

CLINIQUE RABAT ZAËRS Avenue John Kennedy


Dr Samir BENLAMINE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Seddik BERDAI 037.65.65.65 037.65.65.75

SAFI
CLINIQUE ABDA Angle Rue Abdelouahab Derrak Alla Illane Ville Nouvelle
Dr BENABDERRAZAK Ali Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENABDERRAZAK Ali 024.61.01.49 024.61.01.56

CLINIQUE CHIRURGICALE GHAZLANE 35, Avenue de Liberté


Dr GHAZLANE Mohamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
024.62.34.80 024.61.03.55

Page 23 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE ESSAADA Avenue Sidi Mohamed Ben Abdellah


Dr Chorfi Mustapha Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENABDERRAZAK 024.46.33.81 024.46.31.27

POLYCLINIQUE SAFI Rue de la Mecque


Dr Najib BENSOUDA Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr ETTAOUIL 024.46.30.99/14 024.46.47.28
Dr BENABDERRAZAK 024.46.32.28

Sale
CENTRE DE REA NEO NATALE ET PEDIATRIQUE Quartier R’Mel Ville Nouvelle 11000
Dr CHAJAI Younes Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAZI Mohamed Salahedine 037.84.59.52 037.84.59.53
Dr CHAJAI Youness

CENTRE DE NEPHROLOGIE ET D’HEMODIALYSE Secteur 5, Lot 1074, Villa Kheir Allah, - Hay Salam -
IBN SINA
Dr Mouna FAIK Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.81.04.66 037.81.04.66

CLINIQUE BEAUSÉJOUR V.N 11000


Dr Salima OSTOWAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAZI Med Salah Eddine 037.78.13.13 037.78.28.12
Dr CHAJAI Youness 037.78.06.67

CLINIQUE CŒUR ET VAISSEAUX 11, Rue Al Ayachi -Quartier R’mel -


Dr Ahmed KHLIFI HASSANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Ahmed KHLIFI HASSANI 0537.78.58.14 0537.78.58.17
0537.78.58.15/16
CLINIQUE OPHTALMOLOGIQUE CHEIKH 10, Rue Sbihi
Dr F.Z.LEMGHABBAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.88.27.96 037.84.31.68
037.84.31.53

CLINIQUE SALE TABRIQUET 46, Angle Av. Med V et Rue Farsia Tabriquet
Dr Mohamed LARHRIB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.86.02.12 037.86.22.18
037.86.22.06/07/17

POLYCLINIQUE DE SALE 47, Bd Hassan II, Secteur I - Hay Essalam -


Dr Ahmed SERJI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL MALIH Samira 037.81.23.35/51 037.81.22.95

Settat
CLINIQUE AL FARAH Lot Al Ouahda, Hay Al Farah
Dr BOUZOUBAA FENNANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Sakina Dr Mustapha SAHIM 0523.72.23.72 052372.23.37
Dr MOUNJI

CLINIQUE ASSALAM Bd Bir Anzarane


Dr Mustapha HILMANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mustapha FAHMI 0523.40.04.06 0523.72.38.92

Page 24 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE ASSALAM Bd Bir Anzarane


Dr Mustapha HILMANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Mustapha FAHMI 023.40.04.06 023.72.38.92

Sidi Kacem
POLYCLINIQUE IBN SINA 175-176, Hay Al Qods
Dr Abdelkader LAFHEL Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.59.05.59 037.59.05.59

Sidi Slimane
CLINIQUE SIDI SLIMANE 34, Hay Essalam 432
Dr Saâd RAFIQ Réa Réanimateur(s) Tel Fax
037.50.37.37 037.50.37.36

Tanger
CLINIQUE ASSALAM 10, Av de la Paix
Dr Taoufik KTARI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KTARI TAOUFIK 0539.32.25.58 0539.32.25.75
Dr ZAIDI Mohamed

CLINIQUE BENNIS Route de Tetouan


Dr Said BENNIS Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHALLAB 0539.34.07.47/48/52 0539.34.07.55
Dr AZAMI Hassan

CLINIQUE DU DETROIT TFZ. Gzenaya - Zone de Service Lot 85 A5 -


Dr Saâd GHELLAB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
06.61.19.09.01 Dr Saâd GHELLAB 0539.39.44.48/49 0539.39.44.50
Dr AZAMI Hassan

CLINIQUE MARSHAN 7, Rue Hasnouna, Avenue Hassan II


Dr Latifa SEKKOUR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0539.33.10.15 0539.33.10.16

CLINIQUE JEBEL LAKBIR 52, Rue Yasmine, Rte Jamaa Al Mokraa, Ancienne Montagne
Dr Mona KHACHANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr KTARI TAOUFIK 0539.94.90.94 0539.94.90.88

CLINIQUE SIDI AMAR Sidi Amar Souk El Bakar


Dr Najib BENKIRANE Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BOUISSEF / Dr GHELLAB 0539.33.14.00. 0539.33.04.59
Dr MGHIMIMI 0539.33.14.14

CLINIQUE VAL FLEURI 17, Route de l’Aéroport -Val Fleuri-


Dr Azzeddine EL AMRANY Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr TAIIA Abdeladim 0539.93.32.93 0539.33.41.56
0539.33.30.72

Page 25 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE TINGIS Av Aboubakr Arrazi


Dr FILALI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr GHELLAB Saad 0539.34.04.04 0539.94.39.63
Dr AZAMI Hassan 0539.94.69.90 0 93
Dr TAHA Abdeladime

CLINIQUE TANJAH TEBBIAH 14, Rue Moulay Driss


Dr Ahmed ATTAR Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr Hassan AZAMI 0539.93.28.35/39.49 0539.93.88.86

Taroudant
CLINIQUE LES ORANGERS Taroudant
Dr EL Mehdi EL MOUJAHID Réa Réanimateur(s) Tel Fax
028.85.42.00/ 01 028.85.06.06

CLINIQUE TAROUDANT Quartier Administratif M’Haita


Dr M’Hhamed BOULARBAH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0528.85.41.00 0528.85.00.40

Taza
CLINIQUE TAZA Avenue Sidi Mohamed
Dr MAJBAR M'hamed Réa Réanimateur(s) Tel Fax
035.28.15.27 035.28.15.26

POLYCLINIQUE IBNOU BAJA Rue John Kennedy V.N


Dr Abdelaziz HAMI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr JAI Mohamed 035.28.08.90 035.28.24.67

Taounate

CLINIQUE TAOUNATE Lotissement Al Wahda


Dr Laila ABOUABDELLAH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
0535.68.98.37 0535.62.70.80

Temara
POLYCLINIQUE TEMARA Av Allal Ben Abdellah Rue N°4 -Cite Andalous-
Dr M.J.SAYARH Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr MOUHARIT Mina 037.74.07.74 037.74.02.38
Dr BENNANI Samir 037.74.07.78
Dr CHAJAI Youness

Tetouan
CLINIQUE NAKHIL 74 Av Hassan II
Dr BEN BRAHIM A. Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr EL ABBASSI Fouad 039.96.26.00/27.00 039.96.28.00

Page 26 sur 27
Cliniques conventionnées Année 2016

CLINIQUE RIF 242, Av des F.A.R (prés Hotel Safir)


Dr EL GHARNATI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr HENINI Bennceur 039.99.91.42 039.99.91.45

CLINIQUE TETOUAN Avenue Med V, Quartier Scolaire


Dr Mustapha DAOUD Réa Réanimateur(s) Tel Fax
Dr BENNANI Jaafar 039.70.18.26/27 039.96.22.93

Tiznit
CLINIQUE JASSIM Hors Bab Aglou
Dr Driss OUAZZANI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
028.60.16.77/78 028.60.16.79

CLINIQUE TIZNIT lotissement Al Houria, Av,Hassan II


Dr Miloud AARAB Réa Réanimateur(s) Tel Fax
028.60.08.28 028.60.18.05
028.86.33.54

Youssoufia
CLINIQUE EL IDRISSI 84, Lotissement Igendis, BP 145-46300
Dr Si Ahmed DRISSI Réa Réanimateur(s) Tel Fax
024.64.55.00 024.64.58.00

Page 27 sur 27