Vous êtes sur la page 1sur 622

Conseil municipal

5 avril 2018
«Salle du Conseil»

Ordre du jour

1 Secrétaire de séance - Désignation 1


Rapporteur : Monsieur le Maire

2 Décisions et conventions signées par le Maire du 20 février 2018 au 21 2


mars 2018
Rapporteur : Monsieur le Maire

3 Rapport sur la situation en matière d'égalité professionnelle Femme / 6


Homme en 2017
Rapporteur : Monsieur le Maire

4 Avis relatif au Projet Régional de Santé de Bourgogne Franche-Comté 28


Rapporteur : Monsieur le Maire

5 Règlement de dommages 30
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

6 Responsabilité civile - Indemnisation des préjudices 32


Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

7 Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention avec la 34


Préfecture de Saône-et-Loire - Avenant n°3
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

8 Vie Scolaire - Fusion des écoles maternelle et élémentaire Jean Moulin 38


Rapporteur : Madame Valérie MAURER

9 Tarification des temps périscolaires et extrascolaires - Rentrée 2018 40


Rapporteur : Madame Valérie MAURER

10 Association de la "Route des Grands Vins de la Côte Chalonnaise" - 46


Adhésion de la Ville de Chalon-sur-Saône
Rapporteur : Monsieur le Maire

11 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat 56


avec la Société CANSON
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT
12 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat 61
avec la Maison VEUVE AMBAL
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

13 Maison des Seniors - Convention de mise à disposition de locaux au CCAS 66


Rapporteur : Madame Amelle CHOUIT

14 Habitat - Projet de construction d’un Service d’Accueil de Jour et d’un 77


Foyer d’Hébergement Traditionnel - Garantie d’emprunt AMEC
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

15 Cession d'un ensemble immobilier situé 6 rue Philibert Léon Couturier 83


Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

16 ZAC des Prés Saint-Jean - Avenant n°5 à la Concession Publique 90


d’Aménagement
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

17 Concession Publique d'Aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean - 100


Garantie d'emprunt à la SEM Val de Bourgogne
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

18 Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2017 104


Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

19 Commission Consultative des Services Publics Locaux (C.C.S.P.L.) - Etat 108


des travaux 2017
Rapporteur : Monsieur Paul THEBAULT

20 Convention de regroupement et de valorisation des Certificats d'économie 112


d'énergie dans le cadre du programme CEE "Economies d'énergie dans les
TEPCV"
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

21 Aménagement Place du Châtelet - Création d'une Autorisation de 121


Programme
Rapporteur : Monsieur le Maire

22 Site de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent - Démolition de bâtiments - 123


Autorisation d'engagement et de crédit de paiement
Rapporteur : Monsieur le Maire

23 Aménagement secteur Pasteur- Saint-Jean de Maizel - Création d'une 126


Autorisation de Programme
Rapporteur : Monsieur le Maire

24 Réaménagement bâtiment Quai Chambion (ancienne maternité) - Création 128


d'une Autorisation de Programme
Rapporteur : Monsieur le Maire
25 Finances - Agence France Locale - Garantie d'engagements : condition de 130
recours à l'emprunt pour 2018
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

26 Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2017 159


Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

27 Finances - Compte de gestion 2017 du budget principal et des budgets 181


annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

28 Finances - Compte administratif 2017 du budget principal et des budgets 184


annexes
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

29 Finances - Affectation des résultats 2017 du budget principal et des 419


budgets annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

30 Finances - Taxe d'Habitation, Taxe Foncière Bâtie, Taxe Foncière Non 422
Bâtie - Fixation des taux d'imposition pour 2018
Rapporteur : Monsieur le Maire

31 Finances - Budget primitif 2018 du budget principal et des budgets 424


annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

32 Finances - Révision annuelle 2018 des Autorisations de programme et des 599


crédits de paiements
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

33 Finances - Subventions aux associations et divers organismes pour 2018 610


Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

34 Finances - Budget Annexe Locations d'Immeubles - Compensation 618


financière pour contraintes particulières pour 2018
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
1 Secrétaire de séance - Désignation

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 1
Rapporteur : Monsieur le Maire

Secrétaire de séance - Désignation

EXPOSE

Conformément à l’article L2121-15 du Code Général des Collectivités Territoriales, il convient lors
de la tenue du Conseil municipal de désigner un secrétaire de séance.

Il est proposé aux Conseillers Municipaux, en application de l’article L2121-21 Code Général des
Collectivités Territoriales, de ne pas avoir recours au vote à scrutin secret pour désigner le secrétaire
de séance. Cette décision de ne pas avoir recours au vote à scrutin secret doit être prise à
l’unanimité.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-15 et L2121-21 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De ne pas avoir recours au vote à scrutin secret ;


 De désigner comme secrétaire de séance.

1
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
2 Décisions et conventions signées par le Maire du 20 février 2018 au 21 mars 2018

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 2
Rapporteur : Monsieur le Maire

Décisions et conventions signées par le Maire du 20 février


2018 au 21 mars 2018

EXPOSE

Conformément à l’article L2122-23 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Maire rend
compte au Conseil municipal des décisions prises en vertu de sa délégation.

Décision n° DV2018/022 du 23 février 2018


Marché relatif aux contrôles réglementaires et maintenance des systèmes de désenfumage des
bâtiments avec la société Groupe FUMENTIC pour un montant annuel de 5 800,60 € HT
soit 6 960,72 € TTC.

Décision n° DV2018/023 du 27 février 2018


Modification de la régie de recettes en régie de recettes et d'avances du service stationnement
payant.

Décision n° DV2018/024 du 27 février 2018


Modification "Ajout d'un mode de recouvrement" de la régie de recettes en régie de recettes du
service stationnement payant.

Décision n°DV2018/025 du 01 mars 2018


Marché relatif à la maintenance du matériel et du logiciel MUNICIPOL GVe conclu avec la société
LOGITUD Solution SAS - ZAC du Parc des Collines - 53 rue Victor Schoelcher - 68200
MULHOUSE du 01/01/2018 au 31/12/2018 renouvelable par tacite reconduction 2 fois une année,
soit jusqu'au 31/12/2020. Le montant annuel est fixé à 3 960 € HT soit 4 752 € TTC.

Décision n° DV2018/026 du 20 février 2018


Sollicitation de subventions auprès de l'Etat et de la Région Bourgogne Franche-Comté dans le
cadre de la reconversion urbaine du site de l'ancien hôpital sur l'Île Saint-Laurent.

Décision n° DV2018/027 du 26 février 2018

2
Création d'une régie d'avances pour la gestion et l'attribution de titres restaurants aux agents en
contrat Centre de Gestion au Pôle Administratif et financier Hôtel de Ville.

Décision n° DV2018/028 du 07 mars 2018


Sollicitation de subvention auprès de l'Europe pour l'attribution d'une subvention à hauteur de 72
000 € dans le cadre des travaux dans l'ancien collège Citadelle.

Décision n° DV2018/029 du 21 mars 2018


Acceptation du don d’un ouvrage fait par Monsieur Jean-Philippe Bard.

DMV2017/074 du 28 février 2018


Marché relatif à la fourniture d’équipements électriques et d’éclairage assimilés pour bâtiments
publics :
- Lot n° 1 : Lampes et luminaires d'intérieur, lampes spécifiques aux terrains et salles de sport
conclu avec les sociétés suivantes : - S.D.M.E - REXEL - C.G.E.D avec un montant minimum
annuel de 15 000 € HT et un montant maximum annuel de 45 000 € HT. - Marché subséquent N° 1
conclu avec l'entreprise S.D.M.E. pour un montant de devis cadre de 27 813,32 € HT soit 33 375,98
€ TTC.
- Lot n° 2 : Appareillages et accessoires de fixation et de raccordement électrique conclu avec la
société REXEL pour un montant de devis cadre de 6 892,47 € HT soit 8 270,96 € TTC.

DMV2017/075 du 12 mars 2018


Marché relatif à la fourniture et pose de matériel de signalisation verticale, police, directionnelle et
temporaire conclu avec les sociétés suivantes :
- Lot n° 1 : fourniture et pose de signalisation verticale directionnelle et police conclu avec
SIGNAUX GIROD pour un montant de devis cadre de 140 096,63 € HT soit 168 115,96 € TTC.
- Lot n° 2 : fourniture de matériel et accessoires de signalisation de chantier conclu avec LACROIX
SIGNALISATION pour un montant de devis cadre de 13 195,30 € HT soit 15 834,36 € TTC.

DMV2017/076 du 12 mars 2018


Marché relatif à la création d'aires de jeux d'enfants à l'esplanade Michel ALLEX conclu avec le
groupement composé des sociétés KOMPAN et PJA Pépinières et Jardins d'Aiguilly pour un
montant global et forfaitaire après négociation de 77 558,30 € HT soit 93 069,96 € TTC.

DMV2018/003 du 02 mars 2018


Marché relatif à la fourniture de fûts, crosses et consoles d'éclairage public : déclaration de la
consultation infructueuse en l'absence d'offre régulière et relance d'une nouvelle consultation.

DMV2018/004 du 12 mars 2018


Avenant n°1 au marché relatif à la détection et au géo-référencement des réseaux sensibles et
enterrés et aériens (éclairage public et réseaux électriques) conclu avec la société ARPENTAGE
DETECTION RESEAUX- ADRE. L'avenant n'a aucune incidence financière.

Convention n° 18V042
Convention d'occupation de locaux scolaires de l'Ecole élémentaire Jean Lurçat au bénéfice de la
coopérative scolaire Jean Lurçat pour les fêtes d'école, carnaval à compter du 1er mars 2018 au 6
juillet 2018, à titre gracieux.

Convention n° 18V044
Convention de mise à disposition de la Maison Verte (annexe de la Maison de Quartier du Plateau)
au bénéfice de la compagnie des Castors pour y exercer des répétitions d'un groupe vocal.

3
Convention n° 18V045
Avenant N° 1 à la convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de l'Association
Sportive des Sourds de Chalon-sur-Saône de locaux sis Maison des Associations - Espace Jean Zay
pour un usage exclusif de stockage, à titre gracieux.

Convention n° 18V046
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de l'Association ATD Quart Monde de
locaux sis Maison des Associations - Espace Jean Zay pour un usage partagé de bureau
administratif, à titre gracieux.

Convention n° 18V047
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de l'Association Vélo Sport Chalonnais
de locaux sis Maison des Associations - Espace Jean Zay pour un usage partagé de bureau
administratif et un usage exclusif de stockage, à titre gracieux.

Convention n° 18V048
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de l'Association Amicale de Chalon-
sur-Saône pour le Don du Sang Bénévole de locaux sis Maison des Associations - Espace Jean Zay
pour un usage partagé de bureau administratif et un usage exclusif de stockage, à titre gracieux.

Convention n° 18V049
Convention de dépôt d'objets du Musée Denon au bénéfice de la commune de Chassey-le-Camp en
vue de leur exposition au public dans le Centre d'Interprétation Archéologique Municipal de
Chassey-le-Camp pour une durée de cinq ans, renouvelable par tacite reconduction.

Convention n° 18V050
Convention de prêt d'objets au bénéfice de la Maison Régionale des Arts de la Table - 21230
Arnay-Le-Duc, dans le cadre de l'exposition "Faune et flore dans les Arts de la Table", à titre
gracieux.

Convention n° 18V051
Convention de prêt d'un objet au bénéfice du Musée Mandet - 63200 Riom, dans le cadre de
l'exposition "Lame des chevaliers - De l'épée de croisade au laser", à titre gracieux.

Convention n° 18V053
Convention de mise à disposition de la maison verte annexe de la Maison de Quartier du Plateau au
bénéfice de l'association "L'Danse - Dream & Me" pour y exercer des répétitions de danse.

Convention n° 18V054
Convention de mise à disposition de la salle Arc-en-Ciel à la Maison de Quartier des Aubépins au
bénéfice de la Copropriété du Hameau de L'Europe pour y exercer des réunions de copropriétaires.

Convention n° 18V055
Convention de mise à disposition au bénéfice du Comité des Fêtes de Chalon-sur-Saône, de deux
minibus, un à la Maison de Quartier des Charreaux et un à la Maison de Quartier Stade Fontaine au
Loup dans le cadre des festivités du Carnaval de Chalon-sur-Saône, à titre gracieux.

Convention n° 18V056
Convention de mise à disposition au bénéfice du Comité des Œuvres Chalon Agglomération
(COSCA), du minibus de la Maison de Quartier des Charreaux dans le cadre d'un déplacement au
salon des CE à Lyon, à titre gracieux.

4
Convention n° 18V057
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de l'Amicale Philatélique Chalonnais de
locaux sis Maison des Associations - Espace Jean Zay pour un usage de bureau administratif et un
usage exclusive de stockage, à titre gracieux.

Convention n° 18V058
Convention d'occupation de locaux scolaires de l'Ecole élémentaire Pablo Néruda au bénéfice de
l'Association MUSIQUE PLURIEL pour des ateliers de chant du 10 au 13 mars 2018, à titre
gracieux.

Convention n° 18V059
Convention de mise à disposition de la salle Arc-en-Ciel à la Maison de Quartier des Aubépins au
bénéfice de l'Association Famille Chalonnaise pour y exercer un vide-dressing, le samedi 7 avril, à
titre gracieux.

Convention n° 18V060
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de CULTURE ET BIBLIOTHEQUES
POUR TOUS d'un local sis Pôle Associatif Saint-Georges, 30 rue Saint-Georges à Chalon-sur-
Saône pour un usage de bibliothèque, à titre gracieux.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2122-22 et L2122-23 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la délibération du 29 septembre 2015 portant délégation d’attributions au Maire,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte des décisions ci-dessus énoncées.

5
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
3 Rapport sur la situation en matière d'égalité professionnelle Femme / Homme en 2017

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 3
Rapporteur : Monsieur le Maire

Rapport sur la situation en matière d'égalité professionnelle


Femme / Homme en 2017

EXPOSE

Rappel du contexte :

Depuis 1946, l’égalité entre les Femmes et les Hommes est un principe constitutionnel sur le
fondement duquel la loi garantit aux Femmes des droits égaux à ceux des Hommes dans tous les
domaines. L’article 1er de la Constitution de 1958 prévoit ainsi, en son 2 ème alinéa, que « la loi
favorise l’égal accès des Femmes et des Hommes aux mandats électoraux et fonctions électives,
ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. ».

Ce principe a été rappelé par la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires
en son article 6 bis. Un protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les Femmes et les
Hommes dans les trois versants de la fonction publique a été signé le 8 mars 2013 entre le
Gouvernement, l’ensemble des dix organisations syndicales siégeant au Conseil Commun de la
Fonction Publique, les présidents de l’Association des Maires de France, de l’Association des
Départements de France, de l’Association des Régions de France et de la Fédération Hospitalière de
France.

Le protocole fait le constat que « cette égalité de droits et de statut, garantie aux Femmes par la loi,
reste à construire dans les faits, y compris dans la fonction publique. En dépit des principes prévus
par le statut général des fonctionnaires, qui visent à combattre les discriminations et promouvoir
l’égalité de traitement entre les Femmes et les Hommes, il n’en demeure pas moins des inégalités
persistantes, tant dans les carrières, le déroulement des parcours professionnels qu’en matière de
rémunérations et de pensions. »

Ce protocole a pour finalité de rendre effective cette égalité professionnelle au travers de quatre
axes:

 le dialogue social comme élément structurant pour parvenir à l’égalité professionnelle,


 les rémunérations et les parcours professionnels de la fonction publique,
 la meilleure articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle,

6
 la prévention des violences faites aux agents sur leur lieu de travail.

Les principes arrêtés par le protocole ont été repris par l’article 61 de la loi n° 2014-873 du 4 août
2014 qui instaure l’article L. 2311-1-2 du Code Général des Collectivités territoriales et prévoit que
préalablement au débat sur le vote du budget, l’obligation pour les communes de plus de 20 000
habitants, mais aussi pour les EPCI à fiscalité propre regroupant plus de 20 000 habitants, de
présenter un rapport sur la situation en matière d’égalité Femme – Homme.

Le décret n° 2015-761 du 24 juin 2015 rappelle les informations que doit apporter le rapport.

Description du dispositif proposé :

A travers entre autres des données du rapport présenté en Comité technique commun, le rapport
traduit la politique des ressources humaines conduite par la Ville de Chalon-sur-Saône, son CCAS
et le Grand Chalon, dans le cadre d’une organisation mutualisée permettant de présenter des chiffres
globalisés pour les trois entités. Cette partie du rapport est composée essentiellement des données
statistiques.

La deuxième partie du rapport rappelle les principales politiques publiques menées par la Ville de
Chalon et son CCAS en faveur de l’égalité entre les Femmes et les Hommes :
- Plan de lutte contre les violences intra familiales de Chalon-sur-Saône ;
- Service « Familles » de la Ville / interventions dans les écoles et les lycées de la ville ;
- Actions de Conseil Conjugal et Familial du Service « Familles » ;
- Lutte contre l’isolement des personnes âgées mis en œuvre par le CCAS de Chalon.

Les perspectives pour l’année 2018, sont également développées dans une troisième partie du
rapport. En particulier, en ce qui concerne les ressources humaines des trois structures, il est rappelé
que le rôle et la place du dialogue social constituent les bases essentielles d’une politique d’égalité
professionnelle.

C’est pourquoi, en 2018, le bilan social des trois structures, présenté aux membres du Comité
technique commun comportera une partie dédiée à l’égalité professionnelle Femme-Homme. Cette
partie sera clairement identifiée dans un chapitre séparé du bilan social. Les indicateurs prévus au
protocole d’accord du 8 mars 2013, adaptés aux propres indicateurs des trois structures, seront
annexés.

Ce rapport de situation comparée relatif à l’égalité professionnelle soumis pour avis au comité
technique commun s’intégrera dans une large concertation avec les partenaires sociaux concernés
puisqu’il sera suivi d’un plan d’actions qui déterminera les orientations pluriannuelles et les
programmations de nature à favoriser l’égalité entre les Femmes et les Hommes ainsi que les
modalités de sa mise en œuvre et de son suivi et qui sera largement concerté avec les
organisations syndicales.

Les actions d’information et de prévention qui ont été engagées courant de l’année 2017, seront
poursuivies et intensifiées en 2018 notamment grâce à une nouvelle politique de communication
interne au service d’une dynamique des ressources humaines permettant ainsi d’informer les
agents sur leurs droits et obligations notamment vis-à-vis de la prévention de tous types de
harcèlement et de discriminations.

7
Les perspectives 2018 en matière de politiques publiques engagées par la Ville de Chalon-sur-
Saône, le CCAS et le Grand Chalon visant à œuvrer pour l’égalité Femme – Homme ,
notamment en matière professionnelle, sont également présentées.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L.2311-1-2 et D2311-16 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte du rapport sur la situation en matière d’égalité Femme-Homme, joint


en annexe et présenté préalablement aux débats sur le projet de budget 2018.

8
Ville de Chalon-sur-Saône-CCAS

Année 2017

Rapport sur la situation en matière d’Egalité


Femme-Homme

Rapport annuel sur l’égalité professionnelle

entre les Femmes et les Hommes


au sein de la collectivité
(Source-Direction des Ressources Humaines)

Politique publiques développées en faveur de


l’égalité Femme-Homme
(Source-Direction de la Cohésion Sociale, Mission Sécurité Municipale,
Maison des Séniors et Service de la Vie associative)

Le présent rapport est annexé aux débats sur le projet de budget 2018,

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


9
Sommaire

Introduction - page 3

Chapitre 1er : La politique des Ressources Humaines de la Ville de Chalon-sur-


Saône, du CCAS et du Grand Chalon en matière d’égalité professionnelle entre
les Femmes et les Hommes,

-Rappel préalable du contexte : Une organisation mutualisée d’où une présentation


des chiffres communs – page 4,

-Partie 1 : Les rémunérations dans la FPT et les 3 structures - pages 4 - 6,

-Partie 2 : Les effectifs - pages 7 - 9,

-Partie 3 : La mobilité - page 9,

-Partie 4 : la carrière - page 9,

-Partie 5 : Le temps partiel - pages 9 - 11,

Chapitre 2 : La Ville de Chalon-sur-Saône - CCAS : les politique publiques


menées sur le territoire en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes,

-Partie 1 : le réseau ViF – pages 12 - 14,

-Partie 2 : les actions du service « Familles » - pages 14 - 15,

-Partie 3 : les actions de Conseil Conjugal et Familial du Service « Familles » -


page 15,

-Partie 4 : la lutte contre l’isolement des personnes âgées – page 16,

Chapitre 3 : Les perspectives pour l’année 2018 – page 17 à la page 19,

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


10
Introduction : Depuis 1946, l’égalité entre les Femmes et les Hommes est un
principe constitutionnel sur le fondement duquel la loi garantit aux Femmes des droits
égaux a ceux des Hommes dans tous les domaines. L’article 1er de la Constitution
de 1958 prévoit ainsi, en son 2e alinéa, que « la loi favorise l’égal accès des femmes
et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux
responsabilités professionnelles et sociales. ». Ce principe a été rappelé par la loi du
13 juillet 1983 portant droits et obligations des Fonctionnaires en son article 6 bis. Un
protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les Femmes et les Hommes
dans les trois versants de la Fonction publique a été signé le 8 mars 2013 entre le
Gouvernement, l’ensemble des dix organisations syndicales siégeant au Conseil
commun de la Fonction publique, les Présidents de l’Association des Maires de
France, de l’Association des Départements de France, de l’Association des Régions
de France et de la Fédération Hospitalière de France. Le protocole fait le constat que
« cette égalité de droits et de statut, garantie aux Femmes par la loi, reste à
construire dans les faits, y compris dans la Fonction publique. En dépit des principes
prévus par le statut général des fonctionnaires, qui visent à combattre les
discriminations et promouvoir l’égalité de traitement entre les Femmes et les
Hommes, il n’en demeure pas moins des inégalités persistantes, tant dans les
carrières, le déroulement des parcours professionnels qu’en matière de
rémunérations et de pensions. »

Ce protocole a pour finalité de rendre effective cette égalité professionnelle au


travers de quatre axes:

• le dialogue social comme élément structurant pour parvenir à l’égalité


professionnelle ;
• les rémunérations et les parcours professionnels de la fonction publique ;
• la meilleure articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle ;
• la prévention des violences faites aux agents sur leur lieu de travail.

Les principes arrêtés par le protocole ont été repris par l’article 61 de la loi n°
2014-873 du 4 août 2014 qui instaure l’article L. 2311-1-2 du Code Général des
Collectivités territoriales. Et, prévoit que préalablement au débat sur le vote du
budget, l’obligation pour les communes de plus de 20 000 habitants, mais aussi les
EPCI à fiscalité propre regroupant plus de 20 000 habitants de présenter un rapport
sur la situation en matière d’égalité Femmes-Hommes.

Le décret n° 2015-761 du 24 juin 2015 rappelle les informations que doit apporter
le rapport qui s’articule autour des trois thématiques suivantes :

o Le rapport fait état de la politique des ressources Humaines de la Ville de


Chalon-sur-Saône, du CCAS et du Grand Chalon en matière d’égalité
professionnelle ente les Femmes et les Hommes,

o Le rapport présente les politiques publiques menées par la Ville de


Chalon-sur-Saône et le CCAS sur son territoire en faveur de l’égalité
entre les Femmes et les Hommes.

o Et, les perspectives pour l’année 2018.


3

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


11
Chapitre I : La politique des Ressources Humaines de la Ville de
Chalon-sur-Saône, du CCAS et du Grand Chalon en matière
d’égalité professionnelle ente les Femmes et les Hommes,
Préalablement, il est rappelé que la Ville de Chalon-sur-Saône et son CCAS
ainsi que le Grand Chalon, disposent d’une organisation mutualisée. A ce titre,
conformément aux articles L.5211-4-2 et L.5111-1-1 du CGCT, la Ville de
Chalon-sur-Saône et son CCAS ainsi que le Grand Chalon disposent de
services communs.
C’est pourquoi les éléments présentés dans ce rapport portent sur les 3
entités.
Les chiffres présentés concernent l’année 2017, ils sont issus des informations du
rapport qui sera présenté en comité technique conformément à l’article 51 de la loi
n°2012-347 du 12 mars 2012 relatif à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration
des conditions d’emplois des agents contractuels dans la Fonction publique. Le
travail sur les données sexuées a été conduit par le SIRH de la Direction mutualisée
des Ressources Humaines de la Ville de Chalon-sur-Saône et du Grand Chalon.

Partie 1 : Les Rémunérations dans la Fonction publique territoriale


et celles de la Ville et de son CCAS ainsi que du Grand Chalon :
1-1 : La rémunération moyenne dans la Fonction publique territoriale (FPT) en
2015 (chiffres INSEE Première n°1667 de septembre 2017) :
En 2015, le salaire brut en EQTP (emploi équivalent temps plein) moyen de la
Fonction publique territoriale s’élevait à 1 891 € par mois. Il convient de rappeler qu’il
s’agit d’une moyenne générale qui intègre les rémunérations des différents échelons
de l’organisation territoriale. Cette moyenne prend en compte tous les agents civils,
tous emplois et catégories confondues qu’ils soient fonctionnaires ou non. Toutefois,
il existe des différences entre les rémunérations versées par les employeurs de la
FPT

A titre d’exemple, les 3 principaux employeurs de la FPT sont les communes


qui représentent 54.8% de l’emploi total en EQTP, les Conseil départementaux avec
14.3 % et les EPCI à fiscalité propre avec 11.9 %. Or, les salaires nets moyens de
ces 3 strates sont différents :

Salaires nets m oyens (en euros)


chiffres 2015-source INSEE Prem ière-septem bre 2017

Départem ent 2 108 €

EPCI à fiscalité
1 964 €
propre

Com m unes 1 796 €

0€ 500 € 1 000 € 1 500 € 2 000 € 2 500 €

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


12
La rémunération est différenciée en fonction de la catégorie à laquelle
appartient l’agent. Les emplois de fonctionnaire sont classés selon leur niveau de
recrutement en 3 catégories, désignées par les lettres A, B, C.

Catégories d'emplois
Catégories Niveaux de recrutement
A Bac + 3 au minimum
B Bac minimum
Diplôme de niveau V ou V bis (CAP, BEP, Brevet des collèges) ou pas
C
de diplôme

En 2015, le salaire net moyen des fonctionnaires territoriaux relevant de la


catégorie C s’est élevé à 1 744 € par mois. Pour les agents relevant de la catégorie
B, le salaire net moyen s’est élevé à 2 305 € par mois et pour la catégorie A, le
salaire moyen a été de 3 277 € par mois. Là encore, les chiffres doivent être
analysés avec prudence puisqu’il s’agit de moyenne nationale.

La situation des femmes


dans la Fonction
publique territoriale en
2015 (chiffre INSEE - Première
septembre 2017)

A caractéristiques identiques, les femmes


perçoivent en moyenne 4.6% de moins que les
Hommes.

En 2015, le salaire net en EQTP des Femmes dans la FPT s’élève en


moyenne à 1 813 € par mois, soit 9.3% de moins que celui des Hommes (1 998
€). Mais à caractéristiques identiques, l’écart se réduit à 4.6 % et, il reste stable par
rapport à 2014.

L’écart est plus marqué pour les agents de catégorie A (16.7 %) que pour
ceux de la catégorie B (7.3 %) et de la catégorie C (10 %).

Ces différences s’expliquent par le fait que les Femmes ont plus fréquemment
des périodes de travail à temps partiel et/ou des interruptions de carrière qui pèsent
sur l’évolution de leur rémunération. Elles occupent moins souvent des postes les
plus rémunérateurs. Parmi les 40% des salariés les moins rémunérés, deux tiers
sont des Femmes. La part des Femmes diminue progressivement quand les salaires
5

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


13
augmentent et atteint 47 % parmi les 10 % des agents les mieux rémunérés (source
INSEE 2017).

1-2 : Les salaires moyens de la Ville de Chalon-sur-Saône, du CCAS et du


Grand Chalon en 2017 des agents statutaires et des agents contractuels (écart
Femme-Homme) :

En 2017, le salaire brut en EQTP moyen de la Ville, du CCAS et du Grand


Chalon s’élevait à 1 768 € (hors ASMAT), et celui des « Hommes » s’élevait à
1 941 €, soit un salaire inférieur pour les Femmes de 9 %.

 Les salaires moyens Femme - Homme de la Ville du CCAS et du Grand


Chalon par catégorie

Catégories A Catégorie B

2 467 € 2 909 € 1 966 € 2 018 €


Le salaire net des Femmes par rapport Le salaire net des Femmes par rapport
à celui des Hommes est inférieur de 15 %, à celui des Hommes est inférieur de 2.50 %

Catégorie C

1 587 € 1 696 €
Le salaire net des Femmes par rapport à celui des Hommes est inférieur de 6.40 %

Comme pour l’ensemble de la Fonction publique, les écarts de la


rémunération entre les Femmes et les Hommes sont dus en grande partie à la
situation des temps partiels de la collectivité. En effet, se reporter au § (temps
partiel), les Femmes bénéficient plus de temps partiel que leurs collègues masculins.
Or, de manière générale, la rémunération des agents à temps partiel est calculée au
prorata de leur durée effective de service lorsque la quotité est de 50 %, 60 % ou 70 %.
Par contre, les quotités de 80 % et 90 % sont rémunérées respectivement aux 6/7 ème

(85,7 %) et aux 32/35 (91,4 %) de la rémunération d’un agent à temps plein.


ème

Ces règles s’appliquent qu’il s’agisse de temps partiel sur autorisation ou de temps
partiel de droit

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


14
Partie 2 : Les effectifs

2-1 : L’effectif de la Ville de Chalon-sur-Saône, du CCAS et du Grand Chalon

L’effectif total en 2017 des trois structures représente 1 656 agents qui se
détaillent ainsi : 1 518 agents statutaires et 138 agents contractuels. Sur les 1 518
agents statutaires : 57.60 % (875) sont des Femmes et sur les 138 agents
contractuels : 64.40 % (89) sont des Femmes.

Effectif – représentation des Femmes et des Hommes sur un effectif total de


1 656 agents

Effectif 2017 Ville-CCAS et Grand Chalon


représentation Femmes / Hommes

692
Femmes

Hommes

964
964 692

54 % de Femmes 46 % d’Hommes

Pyram ide des âges année 2017, Ville, CCAS et Grand Chalon

55 ans et + 183 279


339 466
Hommes
40-54 ans
Femmes

25-39 ans 166 218


Moins de 25 ans 4 1
400 300 200 100 0 100 200 300 400 500 600

Pour mémoire, il sera rappelé que la part des femmes – (chiffre 2015 publié
en début d’année 2018 par la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction
publique) s’élève en moyenne dans la FPT à 61.3 %.
 Répartition des effectifs par catégorie et par sexe :

Catégorie A : 224Î
119 105

53 % de Femmes 47 % d’Hommes

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


15
Catégorie B : 321Î

186 135

58 % de Femmes 42 % d’Hommes

Catégorie C : 1 111Î

659 452

59 % de Femmes 41 % d’Hommes

2-2 : Les emplois de DGS, DGA, Secrétaire Général (emplois mutualisés avec la
Ville et le CCAS) ainsi que les emplois de Directeur de Cabinet de la Ville et du
Grand Chalon :

1 7
2-3 : Le Comité de Direction mutualisé Ville, CCAS et Grand Chalon est
composé de 11 membres :

4 7
2-4 : Les emplois de direction (organisation mutualisée Ville, CCAS et Grand
Chalon)

14 12

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


16
Partie 3 : la mobilité :

En 2017, la Ville, le CCAS ainsi que le Grand Chalon ont connu en termes de
mobilité et de recrutement (agents titulaires)

Femmes Hommes Total


Postes à pouvoir en interne 5 5 10
Postes à pourvoir en externe 7 2 9
63 % 37 %

En 2017, la Ville, le CCAS ainsi que le Grand Chalon ont connu en termes
de mobilité et de recrutement (agents contractuels)

Femmes Hommes Total


Postes à pouvoir en interne 2 0 2
Postes à pourvoir en externe 10 18 28
40 % 60 %

Partie 4 : La carrière (avancement de grade)


L’avancement de grade permet au fonctionnaire d’accéder à un niveau de
fonctions, de traitement et d’emploi supérieurs au sein du même cadre.

En 2017, 658 agents de la Ville de Chalon-sur-Saône, du CCAS et du


Grand Chalon pouvaient bénéficier d’un avancement de grade. Après le passage
dans les différentes CAP compétentes, 97 agents ont été nommés se répartissant
ainsi : 36 Hommes et 61Femmes.

63 % 37 %

Partie 5 : le Temps partiel

Le temps partiel s’adresse aux fonctionnaires titulaires et stagiaires ainsi


qu’aux agents non titulaires employés de manière continue depuis plus d’un an.

Il existe deux situations de travail à temps partiel : le temps partiel de droit et


le temps partiel sur autorisation accordé sous réserve des nécessités, de la
continuité et du fonctionnement du service et compte tenu des possibilités
d’aménagement de l’organisation du travail. Les agents à temps non complet ne
9

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


17
peuvent bénéficier que du temps partiel de droit. La quotité de temps partiel ne peut
être supérieure à 50 %.

Le temps partiel est accordé de droit dans plusieurs cas :

• A l'occasion de chaque naissance jusqu'au troisième anniversaire de l'enfant ou de


chaque adoption jusqu'à l'expiration d'un délai de trois ans à compter de l'arrivée au
foyer de l'enfant adopté,

• Pour donner des soins à son conjoint, à un enfant à charge ou à un ascendant


atteint d'un handicap nécessitant la présence d'une tierce personne, ou victime d'un
accident ou d'une maladie grave,

• Pour créer ou reprendre une entreprise. La durée maximale de ce service à temps


partiel est de deux ans et peut être prolongée d'au plus un an. L’administration a la
faculté de différer l'octroi du service à temps partiel pour une durée qui ne peut
excéder six mois à compter de la réception de la demande de l'intéressé. Un
fonctionnaire ne peut être autorisé à exercer ce droit pour une nouvelle création ou
reprise d'entreprise moins de trois ans après la fin d'un service à temps partiel pour
création ou reprise d'entreprise,

• L'autorisation d'accomplir un service à temps partiel est accordée de plein droit aux
fonctionnaires relevant en tant que travailleur handicapé de l’article L. 5212-13 du
Code du travail, après avis du médecin du service de médecine professionnelle et
préventive,

Rappel : Le temps partiel concerne en moyenne de 2010 à 2012 un salarié sur cinq
dans la Fonction publique comme dans le secteur privé. Les taux mesurés dans les
différentes familles de métiers de la fonction publique varient néanmoins de manière
importante, de moins de 10 % à plus du tiers des salariés. Dans le secteur privé
également, la proportion de salariés à temps partiel varie fortement selon que l’on
considère le secteur de la construction (5 % de salariés à temps partiel) ou le secteur
tertiaire (22 %).

Les hommes sont 6 % à travailler à temps partiel, contre plus du quart des femmes
de la fonction publique et près du tiers de celles du secteur privé.

En ce qui concerne la Ville de Chalon-sur-Saône, son CCAS et le Grand


Chalon : 136 agents (soit 8 % de l’effectif total) bénéficient d’un temps partiel
se répartissant ainsi : 46 temps partiel de droit, soit 34 % et 90 temps partiel
sur autorisation, soit 66 %.

Sur les 136 agents en temps partiel, on dénombre 14 Hommes soit 1 % de


l’effectif global et 122 Femmes soit 7 % de l’effectif global.

10

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


18
Effectif global : 1 656

7 % de Femmes 1 % d’hommes

Les 136 agents en temps partiel de la Ville de Chalon-sur-Saône, du CCAS et


du Grand Chalon se répartissant ainsi par catégorie sans distinction de temps
partiel de droit ou de temps partiel sur autorisation :

Catégorie A : 19 (14 % des temps partiels) Catégorie B : 32 (23 % des temps partiels)
et 8 % de l’effectif de la catégorie A et 10 % de l’effectif de la catégorie B

90% Femmes 10 % Hommes 90 % Femmes 10 % Hommes

Catégorie C : 85 (63 % des temps partiels)


et 8 % de l’effectif de la catégorie C

89 % de Femmes 11 % d’Hommes

On notera que la politique RH conduite par la Ville, le CCAS ainsi que par le Grand
Chalon permet également aux cadres A de bénéficier de temps partiel étant précisé
que 42 % des agents de la catégorie A ont un temps partiel de droit et 58 % ont un
temps partiel sur autorisation.

11

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


19
Chapitre II : La Ville de Chalon-sur-Saône - CCAS et les politique
publiques menées sur le territoire en faveur de l’égalité entre les
Femmes et les Hommes :

Partie 1 : Plan de lutte contre les violences intra familiales de Chalon-sur-


Saône

Rappel de certains chiffres :

►Une femme décède tous les 2.7 jours victime de son conjoint ou
ex-conjoint (122 femmes ont été tuées en 2015),
►Chaque année 84 000 femmes majeures, en moyenne, sont
victimes de viol ou de tentative de viol,

Depuis 2014 : Un plan de lutte contre les violences intra familiales a été mis en
œuvre à Chalon-sur-Saône,

Il s’agissait d’un engagement de Monsieur le Maire de prévenir et de lutter


contre les violences familiales multiformes, fléau inacceptable qui dévastent les
familles.

C’est pourquoi la ville de Chalon-sur-Saône a souhaité mettre en œuvre des


politiques publiques afin de d’apporter une aide aux victimes et à améliorer leur prise
en charge.

Au terme d’un travail commun de dix-huit mois, mené étroitement avec plus
d’une vingtaine de partenaires institutionnels et associatifs, la ville a mis en place fin
novembre un Réseau ViF chalonnais, doté d’un numéro vert qui constitue la porte
d’entrée pour les victimes.

A l’occasion de la mise en œuvre du réseau ViF, une campagne de


sensibilisation a été lancée.

Le (Réseau ViF) s’inscrit dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et de


Prévention de la Délinquance (CLSPD). Il concentre son action immédiate sur les
violences conjugales au sens large avec ou sans enfants exposés, en donnant la
priorité à la protection et l’accompagnement des victimes sur le territoire chalonnais.

12

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


20
Ce nouveau dispositif, co-piloté par le Procureur de la République, est une
priorité de la Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Il
puise sa force dans sa capacité à rassembler les professionnels pour proposer une
approche globale et adaptée aux spécificités des violences familiales.

Les partenaires institutionnels et associatifs membres du réseau sont des


personnes de terrain bien identifié qui constituent des équipes pluridisciplinaires avec
des annuaires établis et réactualisés.

Les partenaires du réseau ViF sont : Police nationale, Gendarmerie,


Police municipale, Conseil départemental (Maison des solidarités), service de
l’Education nationale, le TGI (Présidente et Procureur), services de la Ville de
Chalon, services du Grand Chalon, la Déléguée départementale aux droits de
femmes et à l’égalité, le Centre Hospitalier, le service pénitentiaire d’Insertion
et de Probation, la CAF, l’Udaf, les bailleurs, le SIAO/115 – Association le Pont,
la Croix Rouge, l’Association de médiation et d’aide aux victimes d’infractions
pénales, le centre d’information sur les droits des Femmes et des Familles,
l’Association Pour l’accueil et la réinsertion APAR/Croisée des Chemins, la
Sauvegarde 71, l’association des PEP71-résidence de l’Ecluse, le Planning
familial, la protection Judiciaires de la jeunesse, la FACE, les Restos du Cœur
et l’Association Enquête et Médiation.

Le réseau ViF chalonnais, c’est aussi un ensemble d’outils et de projets


concrets créés en partenariat pour faciliter la trajectoire de la victime :

o des fiches réflexes sur le parcours de la victime notamment pour une prise
en charge et une mise à l’abri dans l’urgence,

o une fiche confidentielle de suivi individuel de la victime de ViF


transmissible entre membres du réseau,

o un logement - sas d’urgence - spécifiquement dédié aménagé et sécurisé


pour les victimes de violences intrafamiliales (personne seule avec ou sans
enfant(s)) ; Ce logement appartient au parc immobilier de la Ville,

o un règlement d’occupation de ce logement d’urgence dédié travaillé avec le


SIAO,

o des campagnes de communication à l’attention du grand public et un


guide à l’attention des professionnels (projet 2017 - 2018).
13

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


21
ÎDes actions d’information organisées dans les établissements scolaires du
Chalonnais :

Depuis 2016, au titre des actions de prévention, il est proposé à l’ensemble


des établissements scolaires du territoire du Chalonnais une campagne de
sensibilisation aux violences à l’attention des jeunes. A ce titre, des interventions
sont prévues tout au long de l’année civile en totale coordination avec les équipes
pédagogiques, notamment, par le biais d’expositions organisées dans les collèges
de la ville.

A ce titre dans le cadre du réseau ViF, on notera les interventions dans les
lycées de la ville en direction des classes de 1ère et de terminale, du service
« Famille » sur la thématique des violences au sein de la Famille. En 2017, des
interventions ont été organisées dans les lycées : Niepce, Mathias et Balleure.

ÎBilan quantitatif : Depuis sa mise en œuvre en 2016 jusqu’en janvier 2018,


146 situations ont été signalées au réseau Vif dont 84 signalements ont été
enregistrés sur la ville de Chalon-sur-Saône, étant précisé que sur les 146
situations de violence, 96.60 % sont des femmes.

ÎBilan financier :

En investissement, depuis 2016, la ville a financé les travaux de rénovation


et de sécurisation des logements d’« urgence » dédiés aux victimes du réseau VIF,
représentant un coût d'environ 25 000 euros de travaux pour deux logements
aux quels il convient d’ajouter le coût de la main d'œuvre de la ville - service
des Ateliers Municipaux. Pour meubler et aménager les locaux, la collectivité a
financé 10 000 €, soit une dépense globale de l’ordre de 35 000 €.

En fonctionnement, pour 2016 et l’année 2017, la collectivité a pris en


charge 20 000 € de dépenses de fonctionnement.

En fonctionnement, il convient aussi d’intégrer le coût salarial de la


coordinatrice du réseau ViF et l’intervenante sociale au Commissariat, représentant
une dépense de l’ordre de 60 000 € chargé. Par contre, ce chiffre ne prend pas en
compte les dépenses liées à la formation, aux déplacements etc….

Par ailleurs, il convient d’intégrer les agents des services de la Ville et/
ou du Grand Chalon qui assurent les astreintes du réseau ViF où qui assurent
des séances d’information en direction des écoliers ou des lycéens de la Ville.

Partie 2 – Service « Familles » de la ville / interventions dans les écoles


et les lycées de la ville

La ville de Chalon-sur-Saône par le moyen de son service «Familles » a


développé des actions d’information en direction des élèves des classes de CM2
dans le cadre de la thématique « Egalité, Filles/Garçons, information et éducation à
la sexualité ».
14

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


22
Cette politique partenariale conduite en lien avec l’Education nationale mais
aussi le Grand Chalon (service Santé handicap) a pour objectif de prévenir les
discriminations faites aux Femmes.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la loi du 9 août 2004 du Code de


l’Education.

Au total : 22 interventions ont été organisées dans les écoles élémentaires de


la Ville de Chalon-sur-Saône, la trame de fond était la connaissance de soi, le corps,
les émotions, le respect de soi et des autres, les préjugés et l’égalité Fille/garçon
notamment au travers du regard transmis par la publicité.

Les écoles et classes concernées ont été : les classes CM2 des écoles
élémentaires Kergomard, Anne Franck, Maurice Cortot, Jean Moulin, et les classes
CM1/ CM2 de l’école Liberté, Egalité, Fraternité.

Trois séances par classes ont été organisées et une séance d’information à
destination des parents, a été mise en œuvre.

Au total, cette action a permis d’informer sur la thématique « Égalité, filles /


garçons, informations et éducation à la sexualité » :

o 106 élèves,
o 25 parents,

Partie 3 – les actions de Conseil Conjugal et Familial du Service « Familles »

Rappel du Contexte : le Conseil Conjugal et Familial du service « Familles »


rattaché à la Direction de la Cohésion Sociale, a été créé en octobre 2015. Il s’inscrit
dans le cadre des orientations de la politique décidée par Monsieur le Maire en
direction des Familles afin de tender de répondre à la complexification des liens intra
familiaux.

Ce service gratuit reçoit les personnes qui le souhaitent sur rendez-vous. Elles sont
reçues dans le cadre d’entretiens individuels (3 entretiens maximum), offrant ainsi un
temps de soutien, qui permet :
• De prendre du recul avec un tiers neutre.
• D’élaborer une décision, et (ou) d’être orienter vers d’autres professionnels,
médiateurs familiaux, psychologues, thérapeutes…

Au titre de l’année 2017, 49 % des 204 personnes rencontrées, étaient des


Femmes seules.

ÂBilan 2017 : 156 entretiens réalisés, 204 personnes reçues dont 47% en
couple, 4 % d’hommes seuls et 49 % de femmes seules.

Par ailleurs, le service qui participe au réseau du Groupe de réflexion


d’Education et d’Actions sur les sexualités (GREAS) du Grand Chalon, est impliqué
dans l’organisation et la participation à la journée du 8 mars, Journée Internationale

15

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


23
de la Femme, étant précisé que le Service Santé Handicap du Grand Chalon
participe également à la mise en œuvre de cette action.

Partie 4 – Lutte contre l’isolement des personnes âgées mis en œuvre par le
CCAS de la ville de Chalon-sur-Saône

Bien que cette politique publique ne s’adresse pas exclusivement aux Femmes, il
a semblé intéressant de présenter cette politique publique qui concerne plus
souvent les Femmes. En effet, le phénomène d’isolement concerne plus souvent les
Femmes que les Hommes du fait de la différence notable entre l’espérance de vie de
ces dernières et celle des hommes ; en moyenne, les Françaises vivent 6 ans de
plus que leurs homologues de sexe masculin.

L’Association des petits frères de pauvres a établi le constat suivant : « 300 000
Français de plus de 60 ans sont en situation d’isolement, soit l’équivalent de la
population d’une ville comme Nantes Ces personnes âgées ne rencontrent
quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, tout réseau confondu
(familial, amical, voisinage, réseau associatif). Plus d’une personne de plus de 60
ans sur trois ne sort pas de chez elle tous les jours. Ce sont généralement des
femmes, de plus de 75 ans, « aux revenus modestes ».

Pour la Ville de Chalon une analyse des besoins sociaux a été réalisée en 2015
qui fait apparaitre les éléments suivants :

Î1 personne sur 4 à plus de 64 ans,

Î14% de la population chalonnaise à entre 65 et 79 ans et 7% a plus de 80 ans,

Î72% de ces personnes vivent seules et 82% sont des femmes,

Pour cette population l’isolement est un facteur de risque important parallèlement


à une perte progressive de l’autonomie.

Face à ce constat, la Maison des Seniors a souhaité mettre en place un dispositif de


lutte contre l’isolement avec les associations et en s’appuyant sur la mobilisation d’un
réseau de bénévoles.

En 2017, la Maison des Séniors grâce à son plan d’action, a ainsi pu


rencontrer 146 personnes dont 122 étaient des femmes, soit 83.50 % des
personnes rencontrées.

16

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


24
Chapitre III : Les perspectives pour l’année 2018

3-1 : La politique des Ressources Humaines de la Ville de Chalon-sur-Saône et


du CCAS et du Grand Chalon en matière d’égalité professionnelle ente les
Femmes et les Hommes

Des actions d’information à travers les outils de communication interne ont permis
de rappeler aux agents leurs devoirs en matière de harcèlement sexuel grâce aux
outils de communication interne existants :

- Flash prévention affiché dans les différents services et relayé via notre outil
Intranet Adequa.
- Article dédié à la prévention du harcèlement au sein de nos collectivités dans
le bulletin d’information interne mensuel « Minute Ressources Humaines »

Ces actions d’information et de prévention conduites courant de l’année 2017,


seront poursuivies et intensifiées en 2018 notamment grâce à une communication
moderne, engagée et engageante.

Pour réussir la mixité professionnelle, il convient d'agir sur les représentations


collectives. Cela doit passer nécessairement par des représentations plus justes des
emplois et des métiers. Des actions de sensibilisation à la prévention de
discriminations ou de stéréotypes relatifs à l'égalité professionnelle seront également
conduites.

A titre d’exemple, des interviews/portraits d’agents exerçant des métiers dits ou


perçus comme « très féminins » ou « très masculins »seront réalisés et diffusés via
l’outil Intranet.

Afin de sensibiliser les agents aux problématiques de l'égalité professionnelle


Femmes-Hommes : des espacés dédiés seront créés sur l'intranet, des
communications sur des pratiques exemplaires seront mises en avant via le journal
interne,

Afin de donner plus de lisibilité à la promotion de l'égalité, des journées


thématiques, des séminaires pourront être organisés notamment à l’attention des
responsables des Ressources Humaines et des cadres de la collectivité.

Dans un souci d’amélioration permanent du service public, le rôle


du dialogue social dans la mise en œuvre de la politique d’égalité
professionnelle, sera accentué.

En particulier, avec la présentation en 2018 du bilan social qui informera les


membres du CT sur la situation des 3 structures en matière d’égalité professionnelle
Femme/Homme. Ce rapport sera clairement identifié dans un chapitre séparé du
bilan social. Les indicateurs prévus au protocole d’accord du 8 mars 2013, adaptés
aux propres indicateurs des 3 structures, seront annexés.

17

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


25
Ce rapport de situation comparée relatif à l’égalité professionnelle soumis pour
avis aux comités techniques (CT) s’intégrera dans une large concertation avec les
partenaires sociaux concernés puisqu’il sera suivi d’un plan d’actions qui déterminera
les orientations pluriannuelles et les programmations de nature à favoriser
l’égalité entre les Femmes et les Hommes ainsi que les modalités de sa mise
en œuvre et de son suivi.

3-2 : Perspectives des politiques publiques conduites par la ville de Chalon-


sur-Saône et le CCAS en matière en matière de l’égalité Femme/Homme avec la
poursuite des actions déjà engagées notamment en matière de :

ÎLe réseau ViF :

Poursuite des campagnes de sensibilisation aux violences à l’attention des


jeunes. En totale coordination avec les équipes pédagogiques, notamment, par le
biais d’expositions organisées dans les collèges de la ville. Pour 2018, la thématique
retenue est la prévention du sexisme, du respect mutuel entre filles et garçons
et la lutte contre le harcèlement de rue qui constituent des leviers pour faire
reculer les violences et construire une société de l’égalité réelle ente les
hommes et les femmes. Ces animations permettront aux élèves de bénéficier d’une
sensibilisation qui trouvera tout son sens en complément des enseignements
d’éducation morale et civique, du parcours citoyen.

Ces actions seront portées par les référents de terrain du Réseau ViF de
Chalon et pilotées par le Centre d’Information du Droit des Femmes et des Familles –
CIDFF 71.

Une synthèse de cette campagne de sensibilisation sera réalisée en fin


d’année 2018 dans le cadre du CLSPD de la Ville de Chalon.

En principe, le second logement d’urgence dédié aux victimes du réseau VIF


s'ouvrira fin du premier semestre 2018 après que soient terminés les travaux de
travaux de rénovation et de sécurisation.

ÎLes actions conduites par le Service « Famille » de la Ville :

Le service poursuivra ses actions engagées dans les lycées, en particulier au


titre du réseau ViF, la thématique pour l’année 2018, portera sur le harcèlement de
rue.
De même, des interventions dans 6 écoles élémentaires sur le thème « Egalité
filles/garçons, informations et éducation à la sexualité » sont prévues dans les écoles
élémentaires : Maurice Cortot, Pablo Néruda, Rives de Saône, Jean Moulin, Anne Franck

Les actions de Conseil Conjugal et Familial seront poursuivies notamment


dans le cadre des entretiens individuels.

ÎLutte contre l’isolement des personnes âgées :

Perspectives 2018 : Continuer de déployer le dispositif de lutte contre l’isolement


dans les quartiers et poursuivre la formation des bénévoles.
18

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


26
]]]

Simone de Beauvoir – « On ne naît pas Femme : on le devient »,

19

Rapport 2017 Egalité Femme-Homme


27
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
4 Avis relatif au Projet Régional de Santé de Bourgogne Franche-Comté

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 4
Rapporteur : Monsieur le Maire

Avis relatif au Projet Régional de Santé de Bourgogne


Franche-Comté

EXPOSE

Rappel du contexte :

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a élaboré un Projet Régional de Santé de Bourgogne Franche-
Comté pour la période 2018-2022 (PRS).

Conformément au décret 2016-1023 du 26 juillet 2016, celui-ci est soumis pour avis à un certain
nombre de partenaires de l’Agence, dont les collectivités territoriales concernées, dans un délai de
trois mois, soit entre le 5 février et le 6 mai 2018. Passée cette date, l’avis est réputé rendu.

A l’issue de cette consultation, le Directeur général de l’ARS arrêtera le PRS.

Dans le cadre de cette consultation, la Commune de Chalon-sur-Saône doit émettre un avis sur ce
projet par une délibération du Conseil municipal.

La Commune de Chalon-sur-Saône en lien avec d’autres collectivités et acteurs du territoire


soutient l’ouverture d’un centre d’angioplastie coronaire au Centre Hospitalier de Chalon pour
l’ensemble des habitants du Nord de la Saône-et-Loire. Une motion en ce sens a d’ailleurs été
approuvée par le Conseil municipal du 27 juin 2017.

A ce jour, le projet de PRS n’ouvre, en l’état, aucune garantie d’obtention de l’angioplastie


coronaire pour le Nord Saône-et-Loire en se contentant de proposer de confier à un Groupement de
Coopération Solidaire (GCS) de cardiologie la décision ou non d’ouvrir un centre d’angioplastie
coronaire à Chalon-sur-Saône selon des critères inatteignables. Ce projet vient d’ailleurs d’être
refusé par le Conseil de surveillance du Centre Hospitalier de Chalon.

28
Description du dispositif proposé :

Considérant le caractère structurant du projet d’ouverture d’un centre d’angioplastie coronaire au


Centre Hospitalier de Chalon pour la prise en charge des patients cardiaques de la Saône-et-Loire, et
l’absence de garantie sur cette ouverture apportée par le Projet Régional de Santé tel que proposé à
la consultation par l’ARS,

Il est proposé au Conseil municipal d’émettre un avis défavorable sur ce projet,

DECISION

Cadre juridique :

Vu le décret n°2016-1023 du 26 juillet 2016,

Vu les documents relatifs au Projet Régional de Santé de Bourgogne Franche-Comté 2018-2022,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’émettre un avis défavorable sur le Projet Régional de Santé de Bourgogne Franche-Comté


2018-2022 proposé par l’ARS.

29
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
5 Règlement de dommages

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE AFFAIRES JURIDIQUES

N° de l'ordre du jour : 5
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Règlement de dommages

EXPOSE

Rappel du contexte :

Consécutivement à la survenance de sinistres affectant le patrimoine de la Ville de Chalon-sur-


Saône, des indemnisations ont été perçues en réparation du préjudice subi, représentant un montant
total de 4 757,82 €.

Description du dispositif proposé :

A la suite de sinistres non assurés, des recours ont été effectués directement contre les assureurs ou
auteurs des dommages et ont donné lieu à l’encaissement des sommes suivantes :

Actes de vandalisme sur la façade de l’Hôtel de Ville,


400 €
le 17/04/2017

Pour les sinistres garantis par une des polices d’assurances, des indemnisations ont été reçues en
réparation de :

Le mur et le grillage du site Jean Zay endommagés par un véhicule


1 145,75 €
4 rue Jules Ferry, le 02/06/2017 – 1er règlement
Le mur de l’école Vivant Denon endommagé par un véhicule,
1 700 €
Rue de Thiard, le 25/07/2017
Un candélabre endommagé par un véhicule,
1 512,07 €
Rue Alfred de Musset, le 19/10/2017

30
DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2122-22 alinéa 6 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la délibération du 29 septembre 2015 relative aux délégations d’attribution du Conseil municipal


au Maire,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte de l’acceptation par Monsieur le Maire, des indemnités de sinistres pour un
montant total de 4 757,82 €.

31
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
6 Responsabilité civile - Indemnisation des préjudices

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE AFFAIRES JURIDIQUES

N° de l'ordre du jour : 6
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Responsabilité civile - Indemnisation des préjudices

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le Conseil municipal est appelé à donner son accord pour procéder à l’indemnisation de dommages
pour lesquels la responsabilité de la Ville de Chalon-sur-Saône s’avère être engagée.

Description du dispositif proposé :

Dommage occasionné au véhicule de Madame Pellegrin, dû à la chute d’un


480,90 €
panneau de signalisation, rue Porte de Lyon.

Dommage occasionné au véhicule de Madame Laurent, dû à la mise en place


237 €
de barrières à l’occasion de Chalon dans la Rue, rue Edmé Vadot.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article L2121-29,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’accepter de verser à GMF, assureur de Madame Pellegrin, la somme de 480,90 €, en


remboursement du préjudice subi ;
 D’accepter de verser à Madame Laurent, la somme de 237 €, en remboursement du préjudice
subi ;

32
 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer les actes et documents relatifs à
l’indemnisation du préjudice subi par Madame Pellegrin ;

 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer les actes et documents relatifs à
l’indemnisation du préjudice subi par Madame Laurent.

33
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
7 Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention avec la Préfecture de Saône-et-Loire - Avenant n°3

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES

N° de l'ordre du jour : 7
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention


avec la Préfecture de Saône-et-Loire - Avenant n°3

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération du 22 juin 2006, la Ville de Chalon-sur-Saône s’est engagée dans la


télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité de l’Etat par la signature d’une convention
avec le Préfet de Saône-et-Loire. Les actes concernés étaient les arrêtés du Maire relatifs au
personnel, ainsi que les délibérations du Conseil municipal à l’exception :
- des documents budgétaires (budget primitif, compte administratif, budget supplémentaire,
c’est-à-dire les documents établis conformément aux modèles budgétaires et comptables,
ainsi que le compte de gestion) ;
- des délibérations relatives aux documents d’urbanisme (SCOT, PLU, cartes communales,
ZAC, ZAD…) comportant des pièces annexes nécessaires à l’exercice du contrôle ;
- des actes relatifs au droit d’occupation et d’utilisation des sols.

Par délibération du 21 avril 2011, la Ville a ajouté à cette liste les décisions du Maire et l’ensemble
des autres arrêtés du Maire par un avenant n°1 à la convention.
Par délibération du 28 septembre 2017, la Ville a approuvé le changement de l’opérateur de
télétransmission par un avenant n°2 à la convention.

Description du dispositif proposé :

Le décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics prévoit, dans ses articles 38 à
42, l’obligation de dématérialisation complète de la passation des marchés publics à compter du 1 er
octobre 2018.
Les marchés publics, lorsque leur montant dépasse le seuil mentionné à l’article D2131-5-1 du
Code Général des Collectivités Territoriales (actuellement 209 000 € HT), doivent être transmis aux
services du contrôle de légalité de la Préfecture avant d’être notifiés.
Or, la convention signée avec la Préfecture ne prévoit pas actuellement les marchés publics dans la
liste des actes télétransmis.

34
Afin de ne pas rompre la chaîne de dématérialisation, il convient de rendre possible la
télétransmission des marchés publics, par la signature d’un avenant n°3 à la convention.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L2131-1, L2131-2, R2131-2 à R2131-4,
et D2131-5-1,

Vu la convention jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’avenant n°3 à la convention signée avec l’Etat pour la télétransmission des
actes, ajoutant les marchés publics à la liste des actes télétransmis ;

 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer l’avenant joint en annexe.

35
Avenant n° 3 à la convention
pour la transmission électronique des actes
soumis au contrôle de légalité
ou à une obligation de transmission
au représentant de l’État

EXTENSION DU PÉRIMÈTRE DES ACTES


Vu la convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une
obligation de transmission au représentant de l’État du 31 août 2006 signée entre :
1) la Préfecture de Saône-et-Loire représentée par le préfet, ci-après désignée : le « représen-
tant de l’État 2017 ».
2) et la commune de Chalon-sur-Saône, représentée par son Maire, agissant en vertu d’une
délibération du 22 juin 2006, ci-après désignée : la « collectivité ».

Vu l’avenant n° 1 en date du 22 juillet 2011 modifiant l’article 3.2.3 de la convention ;


Vu l’avenant n° 2 en date du 10 novembre 2017 concernant le changement d’opérateur.

Exposé des motifs :


Cet avenant a pour objet de prendre en compte l’extension du périmètre des actes de la « collectivi-
té » transmis par voie électronique au « représentant de l’État » dans le département .

Dispositif :
Les parties à la convention initiale décident de lui apporter les modifications suivantes :

Article 1er
L’article 3.2.3 de la convention susvisée est modifié comme suit :
« ARTICLE 3.2.3 – Type d’actes transmis par voie électronique

• Toutes les décisions du Maire, les arrêtés du Maire ainsi que les délibérations du conseil mu-
nicipal à l’exception :

➢ des documents budgétaires (budget primitif, compte administratif, budget supplé-


mentaire, c’est-à-dire des documents établis conformément aux modèles budgétaires
et comptables ainsi que le compte de gestion) ;

➢ des délibérations relatives aux documents d’urbaines (SCOT, PLU, cartes commu-
nales, ZAC, ZAD…) et les actes s’y rapportant comportant des pièces annexes
(plans…) nécessaires à l’exercice du contrôle ;

➢ des actes relatifs au droit d’occupation ou d’utilisation des sols.

36
• Les pièces de marchés publics

Concernant les pièces des marchés publics, il est précisé que :

➢ la taille des fichiers électroniques devra être limitée à une volumétrie inférieure ou
égale à 150 mégaoctets (Mo) ;

➢ en cas de procédure de consultation comportant plusieurs lots, les pièces devront être
transmises lot par lot, chaque lot étant un marché ;

➢ chaque pièce constitutive du marché devra être transmise dans un fichier distinct et
nommé en lien avec son objet.

« La collectivité s’engage à transmettre, dans la mesure de ses facultés, les actes sous forme électro-
nique au format natif. Si cela est impossible, elle peut transmettre ces actes numérisés.
« La double transmission d’un acte est interdite.
« Dans l’hypothèse d’une impossibilité technique de transmettre un acte par voie électronique, la
collectivité peut le transmettre sur support papier ou par tout autre moyen préalablement accepté par
le représentant de l’État. »

Article 2
Un accusé de réception électronique est délivré automatiquement pour chaque acte. Il atteste de la
réception de ces derniers par le représentant de l’État. »

Article 3
Toutes les autres dispositions de la convention initiale restent inchangées.

Article 4
Le présent avenant prend effet à compter du .

Fait à Mâcon, et à Chalon-sur-Saône,


Le ,
En deux exemplaires originaux.

LE PREFET, LE MAIRE DE CHALON-


SUR-SAONE

37
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
8 Vie Scolaire - Fusion des écoles maternelle et élémentaire Jean Moulin

Rapporteur : Madame Valérie MAURER

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DE LA VIE SCOLAIRE

N° de l'ordre du jour : 8
Rapporteur : Madame Valérie MAURER

Vie Scolaire - Fusion des écoles maternelle et élémentaire


Jean Moulin

EXPOSE

Rappel du contexte :

La commune a la charge de la construction, de l'entretien et du fonctionnement des écoles


publiques. Elle décide légalement de la création et de l'implantation des écoles d'enseignement
public ainsi que du nombre de classes maternelles et élémentaires, après avis du représentant de
l'État (article L. 212-1 du Code de l'Éducation, article L.2121-30 du Code Général des Collectivités
Territoriales).

De même, et par parallélisme, la modification de leur capacité d’accueil en nombre de classes, la


désaffectation d’une école, le changement d'implantation d'une classe ou d'une école, dépendent de
la commune.

La fusion de deux écoles correspond à leur réunion en une structure unique : peuvent être
fusionnées des écoles élémentaires ou des écoles maternelles ou encore une école maternelle et une
école élémentaire.

Une décision de la commune concernée est nécessaire dans tous les cas.

Suite à la demande de mutation de la directrice de l’école maternelle Jean Moulin, l’Inspection


académique n’a pas remplacé le poste resté vacant. La directrice de l’école l’élémentaire a donc
assuré l’intérim de la direction de l’école maternelle.

Description du dispositif proposé :

Dans le cadre des travaux préparatoires de la carte scolaire 2018-2019, Monsieur l’Inspecteur
d’Académie a proposé de fusionner les écoles maternelle et élémentaire pour former le groupe
scolaire Jean Moulin.

Cette fusion interviendrait à la rentrée scolaire 2018-2019.

38
Il est rappelé qu’excepté le non remplacement du poste de directeur qui émane des autorités
académiques, aucune conséquence en matière de personnel de la Ville, est à relever.

Cette décision sera à l’ordre du jour du conseil d’école du troisième trimestre de l’année 2017-2018.
Une information sera donnée aux équipes enseignantes ainsi qu’aux personnels du service : ATSEM
et animateurs qui interviennent sur le temps périscolaire. Les familles du groupe scolaire seront
également informées.

La Ville de Chalon-sur-Saône siégeant aux conseils d’écoles, il convient au Conseil municipal de


désigner un représentant titulaire et son suppléant.

Conformément à l’article L.2121-21 du Code Général des Collectivités Territoriales, il convient de


procéder au vote à scrutin secret, à la majorité absolue, mais le Conseil municipal peut décider, à
l’unanimité, de ne pas procéder au scrutin secret.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment son article L.2121-30,

Vu le Code de l’Éducation, et notamment son article L.212-1,

Vu l’avis favorable de l’Inspecteur d’Académie et du Directeur Académique des Services de


l’Education nationale, en date du 19 janvier 2018,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la fusion des écoles élémentaire et maternelle Jean Moulin qui deviennent
« Groupe scolaire Jean Moulin » ;
 De décider à l’unanimité de ne pas procéder au vote à scrutin secret pour la désignation des
représentants ;
 De désigner un représentant titulaire et un représentant suppléant au conseil d’école du
groupe scolaire Jean Moulin, à compter de la rentrée scolaire 2018-2019.

39
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
9 Tarification des temps périscolaires et extrascolaires - Rentrée 2018

Rapporteur : Madame Valérie MAURER

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DE LA VIE SCOLAIRE

N° de l'ordre du jour : 9
Rapporteur : Madame Valérie MAURER

Tarification des temps périscolaires et extrascolaires -


Rentrée 2018

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le retour à la semaine scolaire de quatre jours, largement plébiscité par les familles chalonnaises et
les équipes enseignantes, a été approuvé en Conseil municipal le 21 décembre 2017 et sera appliqué
dès la rentrée 2018. Ce réaménagement des rythmes scolaires implique des changements dans la vie
des familles, c’est pourquoi la Ville a souhaité les concerter tout au long de l’année 2017-2018. Il
impose également une réorganisation des temps périscolaires et extrascolaires, notamment le soir et
le mercredi.

En novembre 2017, une consultation menée auprès des parents et des enseignants a permis de
valider les nouveaux horaires scolaires : 08h45-11h45 et 13h45-16h45. Une autre consultation a été
lancée en janvier 2018, à l’attention des parents et des enfants, premiers concernés par la
modification des rythmes scolaires. Ce questionnaire, plus complet, avait pour objectif de recueillir
l’avis de tous concernant le dispositif proposé actuellement et d’appréhender leurs besoins et
attentes pour la rentrée 2018.

Depuis décembre 2017, la Ville de Chalon-sur-Saône a travaillé en collaboration avec l’Education


nationale, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et la CAF de Saône-et-Loire
afin de proposer une offre périscolaire et extrascolaire qui réponde aux nécessités des parents en
termes éducatifs et de mode de garde.

Deux constats majeurs, remontés par les familles et les agents lors des consultations, ont guidé les
échanges :
- une difficulté de lisibilité des modules des activités périscolaires et de l’organisation de la
semaine pour les familles et les intervenants externes ;
- une demande d’harmonisation des horaires des temps périscolaires en maternelle et en
élémentaire.

Profitant de la nouvelle organisation de la semaine sur quatre jours, et afin de rendre le service plus
souple, d’améliorer la qualité des activités et la lisibilité pour les parents, il est proposé de nouveaux

40
contenus pour les temps périscolaires. L’organisation de la semaine de l’enfant sera partagée entre
la Direction de la Vie Scolaire et la Direction de la Cohésion Sociale.

La répartition de ces différents temps s’en trouvant modifié, le Conseil municipal est amené à
réviser les modalités d’inscriptions ainsi que la tarification.

Description du dispositif proposé :

La détermination de ces organisations sera intégrée aux travaux en cours d’élaboration sur le
nouveau PEDT, qui fera l’objet d’une prochaine délibération du Conseil municipal.

 Le mercredi

Description

Avec le passage à la semaine de quatre jours, la compétence de l’animation de la journée entière du


mercredi sera transférée à la Direction de la Cohésion Sociale – Service Jeunesse, qualifiée
d’activité extrascolaire. Les enfants pourront être accueillis au sein des accueils de loisirs Anne
Frank et Rives de Saône, où différentes activités de loisirs leur seront proposées.

Chaque accueil peut accueillir :


- 48 enfants de moins de 6 ans,
- 60 enfants de plus de 6 ans.

Modalités d’inscriptions

Pour des raisons de responsabilité, l’accès aux accueils de loisirs du mercredi est conditionné à une
inscription administrative au préalable. Pour une facilité d’accès aux services, les parents pourront
inscrire leurs enfants auprès de la Direction de la Vie Scolaire, du Service Jeunesse ou des Maisons
de quartiers. L’inscription sera également accessible en ligne via le Portail Famille.

Pour assurer l’organisation du service et la sécurisation des taux d’encadrement, il sera demandé
aux familles une programmation des réservations pour le trimestre. Les familles pourront effectuer
leurs réservations jusqu’au jeudi midi de la semaine précédente. L’inscription au trimestre permet
aux familles de réajuster leurs organisations et leurs besoins à l’issue du trimestre scolaire.

Les réservations s’effectueront selon les mêmes modalités que pour les vacances scolaires, soit :
- Pour l’ALSH Rives de Saône : une inscription à la carte, sans engagement sur le trimestre,
- Pour l’ALSH Anne Frank : une inscription à la journée ou à la demi-journée, avec un
engagement sur le trimestre pour tous les mercredis.

Afin d’optimiser l’accès au service au plus grand nombre et, de fait, limiter le taux d’absentéisme
récurrent sur les mercredis et de responsabiliser les parents, pour toute absence non justifiée (sauf
pour raison médicale), la prestation ne sera pas remboursée.

Tarification

41
Les modalités tarifaires seront harmonisées et alignées sur les conditions pratiquées durant les
vacances scolaires, selon le quotient familial CAF. La facturation sera établie sur la réservation, au
moment des inscriptions, avec un paiement en amont pour le trimestre. Les tarifs seront répartis sur
sept tranches, appliquées sur celles de la restauration scolaire selon les modalités suivantes :

Quotient 1/2 journée Journée


1/2 journée
familial repas repas
T1 : 0-300 1,60 € 2,65 € 4,25 €
T2 : 300-450 1,65 € 2,70 € 4,30 €
T3 : 450-600 1,70 € 2,80 € 4,35 €
T4 : 600-750 2,25 € 4,05 € 6,75 €
T5 : 750-1000 3,30 € 5,45 € 8,70 €
T6 : 1000-1300 3,60 € 6,20 € 10,10 €
T7 : 1300et + 3,90 € 6,50 € 10,40 €

Cet ajustement permet une lecture facilitée pour les familles avec une harmonisation des tranches
sur les différents temps de l’enfant, sans augmenter les tarifs actuels.

 Les temps périscolaires

Description

Les temps d’accueils du matin et du midi ne changent pas dans leur organisation.

« Accueil du matin » :

« Arrivée échelonnée » de 07h30 à 08h45 (07h00 pour Laënnec et Vivant Denon) avec des ateliers
courts sur tous les établissements scolaires.
La mise en place d’ateliers courts permet une pratique adaptée à la durée de présence de l’enfant.

« Accueils du midi » :

- Ateliers courts avec repas de 11h45 à 13h45 sur tous les établissements scolaires.
- Ateliers courts sans repas de 11h45 à 12h30 et/ou de 13h15 à 13h45 sur les établissements
où sont organisés deux services de restauration.
La mise en place d’ateliers courts permet une pratique adaptée à la durée de présence de l’enfant.

« Accueil du soir » :

Une pause récréative est prévue de 16h45 à 17h00, sur tous les établissements scolaires en
maternelle et élémentaire permettant ainsi aux enfants de prendre leur goûter, fourni par les
familles. Ce temps sera sous la responsabilité des animateurs et permettra d’assurer la transition
entre le temps scolaire et le temps périscolaire.
Compte tenu de l’âge et des besoins des enfants, il est proposé de différencier l’offre périscolaire du
soir proposée en maternelle et en élémentaire.

En Maternelle

Tous les jours : « Départ échelonné » tous les quarts d’heure de 16h45 à 18h30 (19h00 sur Laënnec
et Vivant Denon), avec des ateliers courts sur tous les établissements scolaires.
La mise en place d’ateliers courts permet une pratique adaptée à la durée de présence de l’enfant.

42
En Elémentaire

- Tous les jours : « Départ échelonné » tous les quarts d’heure de 16h45 à 18h30 (19h00 sur
Laënnec et Vivant Denon), avec des ateliers courts sur tous les établissements scolaires.
La mise en place d’ateliers courts permet une pratique adaptée à la durée de présence de l’enfant.
Les enfants non inscrits sur le temps d’aide au travail personnel de l’élève pourront également faire
leurs devoirs sur le temps du départ échelonné.

- Deux fois par semaine : « Ateliers » de 16h45 à 18h00 sur tous les établissements scolaires (départ
échelonné à partir de 18h00), avec présence obligatoire sur la durée de l’activité.
Les ateliers permettent de proposer une activité de découverte, encadrée par des animateurs ou des
prestataires externes, qui devront réaliser une progression avec suivi de leur activité.

- Deux fois par semaine : « Aide au travail personnel de l’élève » de 16h45 à 18h00 sur tous les
établissements scolaires (départ échelonné à partir de 18h00), avec présence obligatoire sur la durée
de l’aide.
Il s’agit d’un temps encadré par les enseignants, d’accompagnement à la scolarité et la réalisation
des devoirs.

Modalités d’inscriptions

Pour des raisons de responsabilité, l’accès aux accueils des temps périscolaires est conditionné à
une inscription administrative au préalable. Les parents devront inscrire leurs enfants auprès de la
Direction de la Vie Scolaire. L’inscription sera également accessible en ligne via le Portail Famille.
Les lieux d’inscriptions seront diversifiés dans un second temps, permettant un service de proximité
aux familles (Service Jeunesse, Maisons de quartiers).

Pour assurer l’organisation du service et la sécurisation des taux d’encadrement, il sera demandé
aux familles une programmation des réservations :
- Accueil du matin : inscriptions libres sur la période entre chaque vacances scolaires.
- Accueils du midi : inscriptions libres sur la période entre chaque vacances scolaires.
- Départ échelonné en maternelle et en élémentaire (accueil du soir) : inscriptions libres sur la
période entre chaque vacances scolaires
- Ateliers en élémentaire (accueil du soir) : engagement obligatoire sur la période entre
chaque vacances scolaires. Chaque atelier proposé pourra accueillir 14 enfants. Un nombre
minimum de deux ateliers sera proposé sur chaque école élémentaire.
- Aide au travail personnel en élémentaire (accueil du soir) : engagement obligatoire sur la
période entre chaque vacances scolaires. Chaque groupe d’aide pourra accueillir 14 enfants.
Le nombre de groupe proposé sur chaque école élémentaire dépendra du nombre
d’enseignants disponibles. Un travail en concertation avec les enseignants est mené afin
d’aboutir à une organisation conjointe.

L’ouverture des inscriptions pour la période suivante, s’établira dans la quinzaine précédant chaque
vacances scolaires.

Les familles pourront annuler leurs réservations jusqu’à 48 heures avant l’activité, ce qui permet de
garder un système souple pour les familles. Quant à la réservation, les familles pourront réserver le
service jusqu’à 48 heures avant l’activité, sous réserve de places disponibles.

Tarification

43
Dans le cadre de l’harmonisation des grilles et tarifs, les modalités tarifaires seront établies selon le
quotient CAF. La facturation mensuelle sera établie sur la base de la réservation, et non pas sur la
présence réelle des enfants. Ces nouvelles modalités permettent de prendre en compte les difficultés
économiques des Chalonnais mais aussi leurs besoins croissants en termes de service périscolaire.
Les tarifs seront répartis sur sept tranches, appliquées sur celles de la restauration scolaire et de
l’extrascolaire selon les modalités suivantes :

Accueil du
Accueil du
soir
Accueils du soir (première
Quotient (deuxième
matin et du heure)
familial heure)
midi
16H45 /18H
18H/19H
T1 : 0-300 0,40 € 0,50 € 0,40 €
T2 : 300-450 0,50 € 0,50 € 0,50 €
T3 : 450-600 0,60 € 0,50 € 0,60 €
T4 : 600-750 0,70 € 0,50 € 0,70 €
T5 : 750-1000 0,80 € 0,50 € 0,80 €
T6 : 1000-1300 0,90 € 0,70 € 0,90 €
T7 : 1300et + 1€ 0,70 € 1€

Cet ajustement permet une lecture facilitée pour les familles avec une harmonisation des tranches
sur les différents temps de l’enfant.

Le plafonnement initialement appliqué est conservé, dans le soucis de maintenir les factures sur la
base tarifaire des années précédentes.

Pénalité et procédures concernant les factures impayées

Les retards lors de la sortie des temps périscolaires posent aujourd’hui des problèmes de
responsabilité. En cas de retard, de plus de dix minutes après l’heure de fermeture, une pénalité de 3
€ par enfant sera appliquée. La pénalité proposée a pour objectif de sensibiliser les parents vis-à-vis
du service public.

Afin de limiter le nombre de factures non réglées et de soutenir les familles en difficultés, un
accompagnement sera réalisé par la Direction de la Vie Scolaire, avec l’aide d’autres services
compétents si nécessaire. Après analyse, et en concertation avec la famille, l’accès au service pourra
être réajusté.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article 2121-29,

Vu le Code de l’Education, notamment les articles L521-1 et D.521-12, L.551-1 et D.521-10,

44
Vu la délibération du Conseil municipal du 28 septembre 2017 relative à l’avenant au PEDT 2015-
2017 pour la période 2017- 2018,

Vu le décret 2017-1108 du 27 juin 2017 relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine


scolaire des écoles maternelles et élémentaires publiques,

Vu la délibération du Conseil municipal du 21 décembre 2017 relative à l’approbation du format de


mise en place de la semaine de quatre jours,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver les nouvelles modalités d’organisation et d’inscriptions aux temps d’activités


périscolaires et extrascolaires du mercredi ;

 D’approuver les nouvelles modalités de tarification de ces différents temps.

45
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
10 Association de la "Route des Grands Vins de la Côte Chalonnaise" - Adhésion de la Ville de Chalon-sur-Saône

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE

N° de l'ordre du jour : 10
Rapporteur : Monsieur le Maire

Association de la "Route des Grands Vins de la Côte


Chalonnaise" - Adhésion de la Ville de Chalon-sur-Saône

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre de sa politique touristique, la Ville de Chalon-sur-Saône souhaite valoriser,


conjointement à la Communauté d’Agglomération du Grand Chalon, les territoires viticoles et les
paysages de la Côte Chalonnaise.

A ce titre, trois communes de l’Agglomération (Cheilly-les-Maranges, Sampigny-les-Maranges,


Remigny) ont bénéficié du classement par l’UNESCO des « climats de Bourgogne ».

Par ailleurs, l’Association de la « Route des Grands Vins de la Côte Chalonnaise » qui vise à
valoriser et promouvoir la Côte Chalonnaise redéfinit actuellement son action et souhaite la
redynamiser autour de la Paulée de la Côte Chalonnaise.

L’Association interviendra désormais au travers des actions suivantes :

- Coordination de la Paulée de la Côte Chalonnaise en lien avec les partenaires du territoire ;

- Participation aux réflexions menées sur le fléchage et signalisation à l’échelle départementale et


régionale ;

- Participation à l’animation de l’axe route des Vins en partenariat avec les partenaires du territoire -
Promotion touristique ;

- Création et diffusion de documents promotionnels ;

- Vente et diffusion de tous produits utiles à la promotion de la Route des Grands Vins de la Côte
Chalonnaise ;

- Interaction avec les organismes de promotion touristique de la Bourgogne ;

46
- Partenariat avec les fêtes viticoles assurant la promotion de la Côte Chalonnaise.

Description du dispositif proposé :

Compte-tenu de l’importance pour la Ville de Chalon-sur-Saône de l’action de l’Association, de son


rôle majeur dans l’organisation de la Paulée et de la volonté affirmée de part et d’autre de
développer le tourisme dans ce domaine, il apparaît opportun pour la Ville de Chalon-sur-Saône
d’adhérer à l’Association de la « Route des Grands Vins de la Côte Chalonnaise ».

L’adhésion est statutaire et ne comporte pas de participation financière.

Conformément à l’article 5 des statuts, il convient de désigner un représentant titulaire et son


suppléant pour siéger aux assemblées générales de l’association.

Conformément à l’article L.2121-21 du Code Général des Collectivités Territoriales, il convient de


procéder au vote à scrutin secret, à la majorité absolue, mais le Conseil Municipal peut décider, à
l’unanimité, de ne pas procéder au scrutin secret.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L.2121-21 et L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu le projet des statuts modifiés de l’Association de la « Route des Grands Vins de la Côte
Chalonnaise » joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’adhésion de la Ville de Chalon-sur-Saône à l’Association de la « Route


des Grands Vins de la Côte Chalonnaise ;

 De décider à l'unanimité de ne pas procéder au vote à scrutin secret pour la désignation


des représentants ;

 De désigner un représentant titulaire et son suppléant pour siéger aux assemblées


générales de l'Association.

47
ASSOCIATION de la
ROUTE DES GRANDS VINS DE LA COTE CHALONNAISE

STATUTS MODIFIES

PROJET 2018

48
ARTICLE 1 – DENOMINATION

Il est fondé entre les adhérents des présents statuts une Association régie par la loi du 1er
Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour nom : Association des Grands Vins de
la Côte Chalonnaise.

ARTICLE 2 – OBJET

Cette association a pour objet de valoriser et de promouvoir la Côte Chalonnaise, par tous
les moyens qu’elle jugera nécessaires, notamment via l’axe touristique de la Route des
Grands Vins de la Côte Chalonnaise (Saône et Loire) et portera les actions suivantes :

- Coordination de la Paulée de la Côte Chalonnaise en lien avec les partenaires du


territoire ;

- Participation aux réflexions menées sur le fléchage et signalisation à l’échelle


départementale et régionale.

- Participation à l’animation de l’axe route des Vins en partenariat avec les partenaires
du territoires– Promotion touristique ;

- Création et diffusion de documents promotionnels ;

- Vente et diffusion de tous produits utiles à la promotion de la Route des Grands Vins de
la Côte Chalonnaise ;

- Interaction avec les organismes de promotion touristique de la Bourgogne ;

- Partenariat avec les fêtes viticoles assurant la promotion de la Côte Chalonnaise.

ARTICLE 3 – SIEGE

Le siège de l'Association des Grands Vins de la Côte Chalonnaise est fixé à la Maison des Vins
– Promenade Sainte Marie– 71 100 Chalon sur Saône

Le Bureau pourra modifier le siège social par simple décision de l’assemblée générale.

ARTICLE 4 – DUREE

La durée de l'association est illimitée.

49
ARTICLE 5 – COMPOSITION

L'association se compose de :

1. Membre d’honneur

- Chambre de Commerce et d’Industrie de Saône et Loire

2. Membres actifs

- La Maison des Vins de la Côte Chalonnaise


- La Communauté d’Agglomération du Grand Chalon
- La Communauté de communes Sud Côte Chalonnaise
- Ville de Chalon sur Saône
- ODG Mercurey
- ODG Montagny
- ODG Rully
- ODG Givry
- ODG Bouzeron
- ODG Les Maranges
- ODG Bourgogne Côte chalonnaise
- Confrérie de la Chanteflûte
- Confrérie des Embrasseurs du Fin Goulot

Chacun de ces organismes devra désigner au sein de sa propre assemblée un membre et


un suppléant chargés de le représenter durant les Assemblées générales de l’Association
de la Route des Grands Vins de la Côte Chalonnaise.

3. Invités

- Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté


- Conseil Départemental de Saône et Loire
- Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne
- Destination Saône et Loire
- Comité Régional du Tourisme Bourgogne Franche-Comté
- Association Tourisme en Chalonnais
- Syndicats hôteliers et de la restauration.

50
Pourra être également invitée, toute personne en faisant la demande après
validation des membres du Bureau ou désignée par celui-ci.

ARTICLE 6 – CONDITIONS D'ADHESION

Pour être membre de l'association, il faut être accepté par l'Assemblée Générale sur
proposition du Bureau, lequel en cas de refus, n'a pas à en faire connaître les raisons.

Les demandes d'adhésion sont formulées par écrit et signées par le demandeur.

ARTICLE 7 – RESSOURCES

Les ressources de l'Association se composent notamment :


1 – des cotisations de ses membres dont le montant est fixé par le Bureau
2 – des subventions qui pourront lui être accordées par tout organisme ou collectivité
3 – des revenus de ses biens
4 – des sommes perçues en contrepartie des prestations fournies par l'Association
5 – de toute autre ressource autorisée par les textes législatifs et réglementaires

ARTICLE 8 – DEMISSION – RADIATION

La qualité de Membre de l'Association se perd :


1- par la démission.
2- par la radiation prononcée par le Bureau pour non-paiement de la cotisation ou pour
motif grave.

ARTICLE 9 – ADMINISTRATION

L'Association est administrée par :


 les Membres actifs

Ces derniers élisent un Bureau pour une durée de 3 ans. Il est voté à scrutin secret lorsqu’un
tiers des membres présents le réclame.

Le Bureau se compose de :

 un (e) Président (e)

 un (e) Vice-Président (e)

 un(e) secrétaire

51
 un(e) trésorier(e)

L’association pourra désigner en tant que de besoin un secrétaire adjoint et un trésorier


adjoint.

ARTICLE 10 – REUNION DU BUREAU

Le Bureau se réunit sur la convocation de son Président ou sur la demande de la moitié de


ses Membres. La présence de la moitié des Membres du Bureau est nécessaire pour la
validité des décisions.

Au terme des séances, il est rédigé un procès-verbal signé par le Président et le Secrétaire.
Les décisions sont prises à la majorité absolue ; en cas de partage, la voix du Président est
prépondérante.

ARTICLE 11 – GRATUITE DU MANDAT

Les membres de l'Association ne peuvent recevoir aucune rétribution pour les fonctions de
dirigeants de l'Association qui leur sont confiées.

ARTICLE 12 – POUVOIRS DU BUREAU

Le Bureau est investi des pouvoirs les plus étendus pour autoriser tous actes qui ne sont pas
réservés à l'Assemblée Générale.

ARTICLE 13 – ROLE DES MEMBRES DU BUREAU

 Le Président

Il convoque les assemblées générales et les réunions du Bureau.

Il représente l'Association dans tous les actes de la vie civile et est investi de tous pouvoirs à
cet effet.

Il a notamment qualité pour ester en justice au nom de l'Association, tant en demande qu'en
défense. En cas d'absence ou de maladie, il est remplacé par le premier Vice-Président et en
cas d'empêchement de ce dernier, par tout Membre spécialement délégué par le Bureau.

 Le Vice-Président

En cas d’incapacités du Président, le Vice Président peut convoquer les membres en


assemblées générales et en réunions de Bureau et il a alors les mêmes pouvoirs que le
Président.

52
 Le Secrétaire

Il est chargé de tout ce qui concerne la correspondance et les archives. A l’issue des
assemblées générales, il rédige les procès-verbaux et en assure la transcription sur les
registres.

 Le Trésorier

Il est chargé de tout ce qui concerne la gestion de l'Association. Il effectue tous paiements et
perçoit toutes recettes sous la surveillance du Président.

Il tient une comptabilité régulière, au jour le jour, de toutes les opérations et rend compte
chaque année, lors d’une assemblée générale ordinaire qui statuera sur la gestion de
l’association.

ARTICLE 14 – ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

L'Assemblée générale de l'Association comprend le Membre d’honneur et les Membres


actifs.

Elle se réunit a minima une fois par an, sur convocation du Président adressée dix jours
avant la date fixée. Elle se réunit aussi à la demande du tiers au moins de ses membres sur
un ordre du jour commun. L’ordre du jour figure sur la convocation et est fixé par le Bureau.

Les membres empêchés pourront se faire représenter par leur suppléant ou à défaut par un
autre membre de l'Association, au moyen d'un pouvoir écrit, chaque membre ne pouvant
détenir plus de deux pouvoirs.

Un quorum d'un tiers des membres est requis pour valablement délibérer.

Si le quorum n’est pas atteint, une seconde assemblée est convoquée dans les 8 jours
suivant la première convocation avec le même ordre du jour, et pourra alors délibérer quel
que soit le nombre de présents ou représentés.

L’assemblée générale ordinaire entend les rapports sur la gestion du Bureau et sur la
situation financière et morale de l'Association. Elle peut nommer tout commissaire
vérificateur des comptes et le charger de faire un rapport sur la tenue de ceux-ci.

53
Elle approuve les comptes de l'exercice, vote le budget de l'exercice suivant et pourvoit s'il y
a lieu, au renouvellement des Membres du Bureau ; elle autorise l'adhésion à une structure
extérieure.

Toutes les délibérations de l'assemblée générale annuelle sont prises à la majorité absolue
des membres présents. Il est voté à scrutin secret lorsqu’un tiers des membres présents le
réclame.

Une feuille de présence sera émargée.

ARTICLE 15 – ASSEMBLEES GENERALES EXTRAORDINAIRES

L'Assemblée générale a un caractère extraordinaire lorsqu'elle statue sur toutes


modifications aux statuts. Elle peut décider la dissolution, l'attribution des biens de
l'Association, la fusion avec toute association de même objet.

Les membres empêchés pourront se faire représenter par leur suppléant ou à défaut par un
autre membre de l'Association, au moyen d'un pouvoir écrit, chaque membre ne pouvant
détenir plus de deux pouvoirs.

Un quorum d'un tiers des membres est requis pour valablement délibérer.

Si le quorum n’est pas atteint, une seconde assemblée est convoquée dans les 8 jours
suivant la première convocation avec le même ordre du jour, et pourra alors délibérer quel
que soit le nombre de présents ou représentés.

Toutes les délibérations de l'Assemblée générale extraordinaire sont prises à la majorité


absolue des membres présents. Il est voté à scrutin secret lorsqu’un tiers des membres
présents le réclame.

Une feuille de présence sera émargée.

ARTICLE 16 - INVITATIONS

Au regard de l’ordre du jour, le Président pourra convier aux réunions de Bureau


d’assemblée générale ordinaire et extraordinaire, sans voix délibérative, tout ou partie des
membres invités dont la liste est fixée à l’article 5.

ARTICLE 17 – EXERCICE SOCIAL

Les exercices seront ouverts le 1er janvier et clos le 31 décembre de chaque année.

54
ARTICLE 18 – DISSOLUTION

La dissolution de l'Association ne peut être prononcée que par l'Assemblée générale


extraordinaire, convoquée spécialement à cet effet et respectant les conditions de quorum
et de majorité prévues au sein des présents statuts.

ARTICLE 19 – FORMALITES

Le Président, au nom de l'Association, est chargé de remplir toutes les formalités de


déclaration et de publication prescrites par la législation en vigueur.

Tous pouvoirs sont donnés au porteur des présentes à l'effet d'effectuer ces formalités.

Fait à Chalon sur Saône

Le

Le Président Le Secrétaire

55
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
11 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat avec la Société CANSON

Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE


DIRECTION DE LA CULTURE ET DES SPORTS

N° de l'ordre du jour : 11
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention


de mécénat avec la Société CANSON

EXPOSE

Rappel du contexte :

Depuis plusieurs années, le musée Nicéphore Niépce a su s’associer à différents mécènes


susceptibles de l’aider dans la mise en œuvre de ses actions culturelles.

Depuis 2013, la société CANSON fait partie de ces mécènes en faisant don chaque année au musée
Nicéphore Niépce de papiers photographiques. Elle souhaite continuer d’apporter son soutien au
musée en 2018.

Description du dispositif proposé :

La convention jointe en annexe régit les modalités du mécénat apporté par la Société CANSON au
musée Nicéphore Niépce. Elle prévoit les engagements de chacune des parties comme suit :

CANSON s’engage à donner à la Ville de Chalon-sur-Saône, pour son musée Nicéphore Niépce,
différents types de papiers et de boîtes d’archives photographiques de la gamme CANSON Infinity,
et ce pour un montant maximum de 7 000 euros TTC.

En contrepartie, la Ville de Chalon-sur-Saône, à travers son musée Niépce, s’engage à :

 Mentionner la société CANSON en tant que mécène dès l’entrée du musée et sur l’ensemble
des supports de communication du musée Nicéphore Niépce [site internet du musée (page des
mécènes), programme annuel, cartons d’invitation, dossiers de presse et dépliants promotionnels
de toutes les expositions temporaires du musée, soit environ six expositions par an].

 Mentionner la société CANSON sur tout support de communication relatif aux expositions
produites par le musée ayant profité du don de papiers CANSON. Dans le cas d’une itinérance
de l’exposition, cette mention devra être conservée et appliquée. La date, le lieu et une

56
description du contenu des expositions seront transmis à CANSON par le musée Nicéphore
Niépce en amont de l’événement.

 Apposer le logo de la société CANSON sur l’ensemble des reproductions photographiques


vendues à la boutique du musée Nicéphore Niépce et réalisées avec les papiers donnés par
CANSON.

 Proposer quatre visites privilèges du musée (salles d’expositions, réserves et laboratoire)


commentées par un membre du personnel du musée pour 10 personnes maximum.

La Ville émettra un reçu fiscal permettant à la Société CANSON de bénéficier des réductions
d’impôt conformément à la réglementation en vigueur.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,

Vu le Code Général des Impôts et notamment ses articles 238bvis et 238bisOa,

Vu les instructions fiscales 5 B-17-99 du 4 octobre 1999 relative aux réductions d’impôts accordées
au titre des dons, 4 C-2-00 du 16 avril 2000 relative aux versements effectués au profit d’œuvres ou
d’organismes d’intérêt général et 4 C-5-04 du 13 juillet 2004 relatives aux mesures visant à
encourager le mécénat d’entreprise,

Vu la convention de mécénat jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver les termes de la convention de mécénat jointe en annexe ;


 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la dite convention de mécénat ;
 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer le reçu fiscal au titre des dons
reçus par la Ville.

57
Délégation à l’Attractivité du Territoire n°2018 –V-
Direction Culture et Sports Délib n° CM du
Musée Nicéphore Niépce
Affaire suivie par Emmanuelle Vieillard
Tel : 03-85-48-41-98
Réf : VD18-

CONVENTION DE MECENAT

ENTRE LA VILLE DE CHALON SUR SAONE ET LA SOCIETE CANSON

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,


Vu la loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,
Vu le Code Général des Impôts et notamment ses articles 238bis et 238bis 0A,
Vu les instructions fiscales 5 B-17-99 du 4 octobre 1999 relative aux réductions d’impôts
accordées au titre des dons, 4 C-2-00 du 26 avril 2000 relative aux versements effectués au
profit d’œuvres ou d’organismes d’intérêt général et 4 C-5-04, n°112 du 13 juillet 2004 relatives
aux mesures visant à encourager le mécénat d’entreprise,

Il est établi

Entre les parties :

La Ville de Chalon-sur-Saône, domiciliée Place de l’Hôtel de Ville, BP 70092 – 71321 Chalon-


sur-Saône cedex, représentée Monsieur Gilles PLATRET, Maire, dûment habilité à signer par
délibération n° ….. du conseil municipal en date du …..

ci-après dénommée « la Ville de Chalon sur Saône »


d’une part

La société CANSON, domiciliée à Annonay – BP 139 - 07104 Annonay cedex, numéro de


SIRET 335 620 241 00133, code APE 17 23 Z, représentée par Monsieur Franck NEYRAND,
Responsable Grands Comptes France

ci-après dénommée "CANSON"


d’autre part,
ce qui suit :

PREAMBULE

Depuis plusieurs années, le musée Nicéphore Niépce a su s’associer à différents mécènes


susceptibles de l’aider dans la mise en œuvre de ses actions culturelles.

Depuis 2013, la société CANSON fait partie de ces mécènes en faisant don chaque année au
musée Nicéphore Niépce de papiers photographiques. Elle souhaite continuer d’apporter son
soutien au musée en 2018.

La présente convention a pour objectif de définir les modalités de ce mécénat.

58
Article 1 : Objet
CANSON fait don de différents types de papiers et de boites d’archives photographiques
destinés aux différentes activités du musée Nicéphore Niépce.

Article 2 : Engagements de CANSON


CANSON s’engage à donner à la Ville de Chalon sur Saône pour son musée Nicéphore Niépce
différents lots de papiers et de boites d’archives photographiques de la gamme CANSON
Infinity, et ce pour un montant maximum de 7 000 euros TTC ( sept mille euros TTC).

Article 3 : Engagements de la Ville


Il est entendu que le mécénat suppose qu’un don procède d’une intention libérale de la part du
donateur et que, conformément à la réglementation, le montant total des contreparties offertes
annuellement doit rester disproportionné par rapport aux sommes versées dans le cadre de la
présente convention.

Selon une pratique communément admise et en vigueur dans le secteur culturel, l’éligibilité des
versements des entreprises au bénéfice de l’avantage fiscal n’est pas remis en cause si la
valeur des contreparties matérielles ou immatérielles ne dépasse pas 25% du montant du don,
les contreparties offertes annuellement seront donc composées de :

 la mention de CANSON en tant que mécène dès l’entrée du musée et sur l’ensemble des
supports de communication du musée Nicéphore Niépce [site internet du musée (page des
mécènes), programme annuel, cartons d’invitation, dossiers de presse et dépliants
promotionnels de toutes les expositions temporaires du musée, soit environ 6 expositions
par an].

 la mention de CANSON sur tout support de communication relatif aux expositions produites
par le musée ayant profité du don de papiers CANSON. Dans le cas d’une itinérance de
l’exposition, cette mention devra être conservée et appliquée. La date, le lieu et une
description du contenu des expositions seront transmis à CANSON par le musée Nicéphore
Niépce en amont de l’événement.

 la mention du logo de la société CANSON sur l’ensemble des reproductions


photographiques vendues à la boutique du musée Nicéphore Niépce et réalisées avec les
papiers donnés par CANSON.

 4 visites privilèges du musée (salles d’expositions, réserves et laboratoire) commentées par


un membre du personnel du musée pour 10 personnes maximum.

Article 4 : Fiscalité
Après chaque don, la Ville émettra un reçu fiscal au nom du mécène, afin qu’il puisse bénéficier
de réductions d’impôts, conformément à la réglementation en vigueur.

Article 5: Durée de la présente convention


La présente convention prendra effet à la date de notification de celle-ci pour se terminer le
31 décembre 2018.

Article 6 : Résiliation
La présente convention pourra être résiliée par l’une ou l’autre des parties en cas de non
respect des lois et règlements ou de l’une quelconque des obligations contenues dans la
présente convention, après une mise en demeure de faire, faite par lettre recommandée avec
accusé de réception, restée sans effet après 30 jours à compter de sa date de réception.

La résiliation, quelle qu’en soit la cause, ne donnera lieu à aucun versement d’indemnité
compensatrice.

59
Article 7 : Litiges
A défaut de règlement amiable d’un différend relatif à l’exécution de la présente convention, les
parties soumettront le litige au tribunal territorialement compétent.

Fait en deux exemplaires originaux,


A Chalon-sur-Saône, le

Pour la Ville de Chalon-sur-Saône, Pour la Société CANSON,


Le Maire Le Responsable Grands Comptes France

Gilles PLATRET Franck NEYRAND

60
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
12 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat avec la Maison VEUVE AMBAL

Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE


DIRECTION DE LA CULTURE ET DES SPORTS

N° de l'ordre du jour : 12
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention


de mécénat avec la Maison VEUVE AMBAL

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Ville de Chalon-sur-Saône, à travers le musée Nicéphore Niépce, s’inscrit dans une démarche
active de recherche de fonds privés afin de soutenir ses projets culturels et patrimoniaux. La loi du
1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations encadre les projets de mécénat
culturel.

La société Veuve Ambal, maison de production de crémants de Bourgogne, soutient depuis


plusieurs années le musée Nicéphore Niépce dans sa politique d’acquisition de collections
photographiques. Elle souhaite reconduire ce mécénat en 2018.

Description du dispositif proposé :

La convention de mécénat jointe en annexe définit les obligations respectives des parties.

Dans ce cadre, la maison Veuve Ambal s’engage, à titre de mécénat, à apporter son aide en nature
au musée Nicéphore Niépce sous la forme d’acquisitions d’œuvres dont elle fera don à la Ville,
pour une valeur totale de 16 000 euros.

Par ailleurs, la maison Veuve Ambal souhaite faire un don en nature complémentaire de 90
bouteilles de crémant de sa production pour l’organisation des trois vernissages d’expositions
temporaires dans l’année.

En contrepartie, la Ville de Chalon-sur-Saône :


 Emettra un reçu fiscal permettant à la maison Veuve Ambal de bénéficier des réductions
d’impôts conformément à la règlementation en vigueur,
 Réalisera, via le musée Niépce, le tirage, l’encadrement et l’accrochage de tirages
numériques d’après les collections libres de droit du musée, dans la limite de 120 pour les
trois expositions temporaires présentées dans les locaux de la maison Veuve Ambal,

61
 Donnera à la maison Veuve Ambal 20 de ces reproductions, suivant une sélection commune
effectuée parmi les tirages encadrés produits,
 Mentionnera le nom de la maison Veuve Ambal sur ses supports de communication édités
durant l’année 2018,
 Mettra en valeur temporairement, au sein des parcours de visite du musée Niépce, chaque
collection nouvellement donnée par la maison Veuve Ambal.

Conformément à la législation en vigueur concernant le mécénat d’entreprise, la valorisation de


l’ensemble des contreparties précitées reste inférieure à 25% du montant du mécénat apporté par la
maison Veuve Ambal.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,

Vu le Code Général des Impôts, et notamment ses articles 238bis et 238 bis OA,

Vu les instructions fiscales 5 B-17-99 du 4 octobre 1999 relative aux réductions d’impôts accordées
au titre des dons, 4 C-2-00 du 26 avril 2000 relative aux versements effectués au profit d’œuvres ou
d’organismes d’intérêt général et 4 C-5-04 du 13 juillet 2004 relative aux mesures visant à
encourager le mécénat d’entreprises,

Vu la convention jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver les termes de la convention de mécénat jointe en annexe ;


 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la dite convention de mécénat ;
 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer le reçu fiscal à destination de la
maison Veuve Ambal, au titre des dons reçus par la Ville de Chalon-sur-Saône.

62
Délégation à l’Attractivité du Territoire n°2018 –V-
Direction Culture et Sports Délib n° CM du
Musée Nicéphore Niépce
Affaire suivie par Emmanuelle Vieillard
Tel : 03-85-48-41-98
Réf : VD18-

CONVENTION DE MECENAT
ENTRE LA VILLE DE CHALON SUR SAONE
ET LA MAISON VEUVE AMBAL

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,


Vu la loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,
Vu le Code Général des Impôts et notamment ses articles 238bis et 238 BIS OA.
Vu les instructions fiscales 5 B-17-99, n° 186 du 4 octobre 1999 relative aux réductions d'impôts
accordées au titre des dons, 4 C-2-00, n° 86 du 26 avril 2000 relative aux versements effectués
au profit d’œuvres ou d’organismes d’intérêt général et 4 C-5-04, n°112 du 13 juillet 2004
relative aux mesures visant à encourager le mécénat d'entreprises.

Il est établi :

Entre les parties :

La Ville de Chalon-sur-Saône, domiciliée Place de l’Hôtel de Ville, BP 70092 - 71 321 Chalon


sur Saône cedex, représentée par Monsieur Gilles PLATRET, Maire, dûment habilité à signer
par délibération du Conseil Municipal n° ….. , du …. 2018

ci-après dénommée « la Ville de Chalon-sur-Saône »


d’une part,

La « Maison Veuve Ambal », domiciliée au Pré Neuf, 21 200 Montagny Les Beaune, numéro
de SIRET : 725.720.486.000.28, représentée par Monsieur Eric PIFFAUT, Directeur

ci-après dénommée « le Mécène »

d’autre part,
ce qui suit :
PREAMBULE

La Ville de Chalon-sur-Saône, à travers le musée Nicéphore Niépce, s’inscrit dans une


démarche active de recherche de fonds privés afin de soutenir ses projets culturels et
patrimoniaux. La loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations
encadre les projets de mécénat culturel.

La société Veuve Ambal, maison de production de crémants de Bourgogne, soutient depuis


plusieurs années le musée Nicéphore Niépce dans sa politique d’acquisition de collections
photographiques. Elle souhaite reconduire ce mécénat en 2018.

1
63
Sept conventions de mécénat ont déjà été signées, une première pour l’année 2011 (cf.
délibération n°20110094 du 21 avril 2011), une deuxième pour l’année 2012 (délibération
n°2012-06-53 du 29 juin 2012), une troisième pour l’année 2013 (délibération n°2013-65-1 du 28
mars 2013), une quatrième pour l’année 2014 (délibération n°2014-05-11-1 du 13 mai 2014), la
cinquième pour l’année 2015 (délibération n°2014-12-32-1 du 16 décembre 2014), la sixième
pour l’année 2016 (délibération n° 2016-02-17-1 du 2 février 2016), et la septième pour l’année
2017 (délibération n° 2016-12-28-1 du 13 décembre 2016).

Article 1. Objet :

Le Mécène apporte son soutien à la Ville de Chalon-sur-Saône pour son musée Nicéphore
Niépce, par l’acquisition d’œuvres pour ses collections.

Article 2. Acte de Mécénat :

Article 2.1. Don en acquisition d’œuvres :


Conformément à l’objet défini à l’article 1 de la présente convention, le Mécène apporte son aide
en nature au musée Nicéphore Niépce sous la forme d’acquisitions d’œuvres dont il fera don à
la Ville, pour une valeur totale de 16 000 euros (seize mille euros).

Article 2.2. Don en nature complémentaire :


Dans cette nouvelle convention, la Veuve Ambal souhaite faire un don en nature
complémentaire de quatre vingt dix bouteilles de crémant de sa production pour l’organisation
des trois vernissages d’expositions temporaires dans l’année.

Article 2.3. Échéancier :


Les dons d’œuvres qui enrichiront les collections du musée Nicéphore Niépce, seront réalisés
au cours de l’année 2017, en fonction des propositions d’acquisition émises par le musée, de
l’agenda des ventes publiques et d’une sensibilité partagée entre le musée et le mécène.
Le don de bouteilles de crémant sera réalisé en trois fois dans l’année au moment des
vernissages, soit au mois de février, juin et octobre 2018.

Article 3. Fiscalité :

La Ville de Chalon-sur-Saône émettra un reçu fiscal au nom du Mécène, après chacun des dons
prévus à l’article 2, afin que le Mécène puisse bénéficier des réductions d’impôts conformément
à la règlementation en vigueur.

Article 4. Contreparties de l’acte de mécénat :


Conformément à la règlementation en vigueur le mécène bénéficiera des contreparties
suivantes dans la limite fixée par l’administration fiscale :

Le mécène s’appuiera sur les compétences du musée Nicéphore Niépce pour l’organisation
dans les espaces de réception de son site de production, de trois expositions photographiques.
Dans ce cadre la Ville de Chalon-sur-Saône via le musée Nicéphore Niépce réalisera le
tirage, l’encadrement et l’accrochage de tirages numériques, dans la limite de 120 pour
les trois expositions réunies. Le Mécène prend en charge les consommables nécessaires
à la réalisation des tirages photographiques (encres, papier, encadrement). Ces tirages
reproduisent des images libres de droit des collections du musée Nicéphore Niépce. Lors
de chacune des expositions, la provenance des photographies devra être mentionnée
comme suit : « Coll. musée Nicéphore Niépce – Chalon-sur-Saône ».

2
64
 La ville de Chalon-sur-Saône fait don à la Maison Veuve Ambal de 20 (vingt) de ces
reproductions, suivant une sélection commune effectuée parmi les tirages encadrés
produits.

 Le musée Nicéphore Niépce mentionne le nom du Mécène sur ses supports de


communication édités durant l’année 2018. Cette mention sera exempte de tout logo et
de tout message publicitaire et sera formulée comme suit : « Le musée Nicéphore
Niépce bénéficie du soutien de la Maison Veuve Ambal. »

 Le musée Nicéphore Niépce met en valeur temporairement, au sein de son parcours de


visite, chaque collection nouvellement donnée par le Mécène.

La valorisation de l’ensemble des contreparties précitées reste inférieure à 25% du montant du


mécénat apporté par le Mécène.

Article 5. Exclusivité :
Le musée Nicéphore Niépce se réserve le droit de réunir d’autres partenaires que le Mécène
signataire de la présente convention pour le développement de ses projets de promotion, en
excluant toutefois toute société intervenant dans le même champ professionnel que le Mécène.

Le musée Nicéphore Niépce assure, au niveau local, le caractère exclusif de ce type de projet
de cycle d’expositions d’images libres de droits de ses collections dans un espace privé
d’entreprise.

Article 6. Durée :
La présente convention débute à compter de sa date de notification, c'est-à-dire à compter de la
date de réception par le Mécène de l’un des deux exemplaires originaux de la présente
convention signée des deux parties et prend fin le 31 décembre 2018.
Sa durée pourra être prolongée par voie d’avenant.

Article 7. Assurances :
Le Mécène se chargera de la couverture assurantielle des trois expositions réalisées dans son
enceinte.

Articles 8. Résiliation :
La présente convention pourra être résiliée par l’une ou l’autre des parties en cas de non respect
des lois et règlements ou de l’une quelconque des obligations contenues dans la présente
convention, après une mise en demeure de faire, faite par lettre en recommandé avec accusé
de réception, restée sans effet après 30 jours à compter de sa date de réception.

Articles 9. Litiges :
A défaut d’un règlement amiable d’un différent relatif à l’exécution de la présente convention, les
parties soumettront le litige au tribunal territorialement compétent.

Fait en deux exemplaires originaux,


à Chalon-sur-Saône, le

Pour la Ville de Chalon-sur-Saône, Pour la société Maison Veuve


Ambal,
Le Maire, Le Directeur,

Gilles PLATRET Eric PIFFAUT

3
65
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
13 Maison des Seniors - Convention de mise à disposition de locaux au CCAS

Rapporteur : Madame Amelle CHOUIT

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 13
Rapporteur : Madame Amelle CHOUIT

Maison des Seniors - Convention de mise à disposition de


locaux au CCAS

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Ville de Chalon est propriétaire d’un ensemble immobilier de quatre bâtiments, situé 36 rue
Général Leclerc, rue Carnot et Impasse de l’Ancienne Poste selon le plan descriptif joint en annexe.

Suite à un état descriptif de division modifié du 18 avril 2016, seul le bâtiment dit « Bâtiment A »
dans le plan joint en annexe, relève du régime de la copropriété.

Ce bâtiment est utilisé par le CCAS pour l’exercice des missions assurées par la Maison des
Seniors.

Il est cadastré BZ112, et sa superficie au sol est de 5a 46ca. Ce bâtiment en copropriété, situé à
l’angle de la rue Général Leclerc et de la rue Carnot, est élevé sur un sous-sol partiel, un rez-de-
chaussée, et trois étages partiels.

Ce bâtiment est appelé à rester dans la copropriété dont le syndic est au 1er janvier 2018 la régie
Collier à Chalon-sur-Saône et dont le règlement de copropriété est daté du 23 octobre 1987.

Afin de permettre au CCAS d’utiliser ce bâtiment dans le cadre de la Maison des Seniors, il est
nécessaire d’établir une convention de mise à disposition de ces locaux.

Pour information, les missions et les services proposés par la Maison des Seniors sont structurés
autour de grands axes d’intervention :

 L’accueil - l’information - l’orientation du public sur les problématiques de la vie


quotidienne,
 Le développement du lien social et la prévention du vieillissement,
 L’accompagnement social des personnes âgées les plus fragiles,
 Le maintien à domicile à remplacer par le développement des services de maintien à
domicile,

66
 La gestion de deux résidences autonomie : Esquilin et Béduneau.

Description du dispositif proposé :

La convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles la Ville met à disposition du
CCAS dit « le preneur » les locaux situés 36 rue Général Leclerc, biens demeurant la propriété de la
Ville de Chalon.

Les locaux mis à disposition du preneur, utilisés par la Maison des Seniors, représentent une
surface de 729 m², répartis comme suit :
 Sous-sol : 155 m²
 Chaufferie : 31 m²
 Rez-de-chaussée : 451 m²
 Etage : 92 m²

La convention, jointe en annexe, est établie pour la période de 12 années du 1er janvier 2018 au 31
décembre 2029.

La mise à disposition des locaux est consentie à titre gratuit sauf les charges, dont les charges de
copropriété qui seront remboursées par le CCAS à la Ville sur présentation d’un décompte annuel
de charges à l’issue de l’assemblée générale annuelle de la copropriété.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment son article L 2121-29,

Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques, notamment les articles L 2122-1 et L
2122-2,

Vu le plan de division joint en annexe,

Vu la convention jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la convention de mise à disposition par la Ville au CCAS, des locaux situés au
36 rue Général Leclerc, utilisés par la Maison des Seniors ;

 D’habiliter Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer la convention jointe en annexe.

67
69
Direction Habitat et Foncier
Service Gestion Foncière et Logement

Convention d'occupation temporaire et révocable


COMMUNE de CHALON-SUR-SAONE / CENTRE COMMUNAL d’ACTION SOCIALE

MAISON des SENIORS – 36 rue Général Leclerc – Chalon-sur-Saône

- Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment son article L 2122-22 alinéa 5,

- Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques, notamment les articles L 2211-1
et L 2221-1,

- Vu le Code Civil, notamment les articles 1875 et suivants,

- Vu la délibération n° 2017-12-4-1 du Conseil Municipal en date du 21 décembre 2017,


complétant la délibération n°2015-09-4-1 du Conseil Municipal en date du 29 septembre 2015
relative à la délégation d’attributions donnée au Maire pour accomplir certains actes de gestion,

- Vu l’arrêté AC/2017/007 du Conseil d’Administration du CCAS en date du 28 septembre 2017


relative à la délégation de fonction et signature à Amelle CHOUIT, Vice Présidente du CCAS,

- Vu la délibération du Conseil Municipal du 05 avril 2018 et du Conseil d’Administration du


Centre Communal d’Action Social (CCAS) du 11 avril 2018 ;

Considérant qu’il est nécessaire d’établir une convention d’occupation temporaire et précaire des
locaux situés 36 rue Général Leclerc à Chalon-sur-Saône mis à la disposition par la commune au
CCAS pour la Maison des Seniors ;

1
70
Il EST CONVENU

Entre

d’une part,

La commune de Chalon-sur-Saône représentée par M. Gilles PLATRET, Maire

ci-après, dénommée « la commune»,

et

d’autre part,

Le Centre Communal d’Action Sociale de Chalon-sur-Saône représenté par Mme Amelle


CHOUIT, Vice-présidente du CCAS, dûment habilitée,
ci-après, dénommé « le preneur »,

d’établir une convention d’occupation temporaire et précaire pour les locaux situés 36 rue
Général Leclerc à Chalon-sur-Saône, mis à disposition par la commune de Chalon sur Saône au
Centre Communal d’Action Sociale pour la Maison des Seniors.

Préambule et descriptif de l’activité :

La commune de Chalon-sur-Saône est propriétaire d’un ensemble immobilier de quatre


bâtiments, situé 36 rue Général Leclerc, rue Carnot et Impasse de l’Ancienne Poste selon le plan
descriptif joint en annexe.

Suite à un Etat Descriptif de Division modifié du 18 avril 2016, seul le Bâtiment dit « Bâtiment
A » dans le plan annexé relève du régime de la copropriété.

Ce bâtiment est celui qui est mis à disposition de la commune au CCAS. Il est cadastré BZ112,
et sa superficie au sol est de 5a 46ca. Ce bâtiment en copropriété, situé à l’angle de la rue
Général Leclerc et de la rue Carnot, est élevé sur un sous-sol partiel, un rez-de-chaussée, et trois
étages partiels.

Ce bâtiment est appelé à rester dans la copropriété dont le syndic est au 1er janvier 2018 la régie
Collier à Chalon-sur-Saône et dont le règlement de copropriété est daté du 23 octobre 1987.

Activités : Les missions et les services proposés par la Maison des Seniors sont structurés
autour de grands axes d’intervention :

 L’accueil - l’information - l’orientation


 Le développement du lien social et la prévention du vieillissement
 L’accompagnement social
 Le maintien à domicile

 L’accueil, l’information et l’orientation du public sur des problématiques de vie


quotidienne
 Guichet unique : accueil et information. Orientation des seniors vers les services ou
actions développées par la Maison des Seniors ou par d’autres structures et interlocuteurs
compétents.
2
71
 Le développement du lien social et la prévention du vieillissement :
 La Maison des Seniors joue un rôle majeur en matière de prévention de l’isolement et du
vieillissement. Le maintien, voire le développement, du lien social est un facteur essentiel
de prévention.

 Dispositif de repérage et d’accompagnement des personnes isolées en s’appuyant sur la


mobilisation de seniors dans le cadre de la constitution d’un réseau de bénévoles.
 Programme d’actions de prévention décliné annuellement proposant différentes
thématiques : forme et bien-être, culture, environnement et développement durable,
informatique, actions intergénérationnelles, nouvelles technologies, loisirs sportifs, loisirs
créatifs, prévention et sécurité, sorties, séjours, restaurant seniors.

 Accompagnement social des personnes âgées les plus fragiles :

 La Maison des Seniors propose, en lien avec le service Insertion sociale du CCAS, une
réponse sociale aux personnes âgées en situation de fragilité, et notamment celles
bénéficiant d’une prestation du CCAS ; des permanences du service social du CCAS sont
ainsi organisées au sein de la Maison des Seniors.

 Le développement des services de maintien à domicile :


 La Maison des Seniors porte les services de maintien à domicile suivants :
Services d’auxiliaires de vie mode mandataire et prestataire
Service de soins infirmiers à domicile
Téléalarme
Portage de repas

 La gestion de deux résidences autonomie : Esquilin et Béduneau.

ARTICLE 1 : Objet de la convention

La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles la commune met à
disposition du CCAS dit « le preneur » les locaux situés 36 rue Général Leclerc, biens
demeurant la propriété de la commune.

ARTICLE 2 : Désignation des biens mis à disposition

Les locaux mis à disposition du preneur sont décrits ci-dessous :

FICHE DESCRIPTIVE DES LOCAUX (avec aménagement interne des locaux


pour la Maison des Seniors)

(superficie des locaux mis à disposition : 729 m²)

SOUS-SOL : 155 m²
CHAUFFERIE : 31 m²
REZ de CHAUSSEE : 451 m²
ETAGE : 92 m²

Plans intérieurs joints.

3
72
DESIGNATION DES EQUIPEMENTS

Compteur électrique : un seul compteur alimente la partie Maison des Seniors, il est situé rue
Carnot en façade du bâtiment, vers l’accès aux logements (référence du PDL : 121 506 511 840
03 matricule 814).

Compteur d’eau : un sous-compteur d’eau est situé dans le local technique au niveau 0 de la
Maison des Seniors ; la facturation est incluse dans les frais de co-propriété.

Mode de chauffage : chaudière collective au gaz alimentant également la « Maison Vermeil » ;


à ce titre, une refacturation s’effectuera au profit du CCAS jusqu’à la date de cession du
bâtiment.

Climatisation : concerne uniquement le niveau 0 de la Maison des Seniors (grande salle) ; les
appareils liés à la climatisation sont situés au sous-sol.

Portes : le bâtiment est équipé d’un système de badges électriques pour l’entrée du personnel
par la rue Carnot ; porte automatique côté rue Général Leclerc.

Présence d’une plateforme élévatrice.

Présence de volets électriques sur une partie du bâtiment.

ARTICLE 3 : Durée

La présente convention est établie pour la période de 12 années du 1er janvier 2018 au 31
décembre 2029.

ARTICLE 4 : Occupation

Le preneur devra occuper les lieux mis à disposition exclusivement pour les actions prévues à
l’exclusion de toute autre destination y compris l’exercice de profession libérale. Tout
changement d’affectation ou toute utilisation différente, même provisoire, entraînera, sauf accord
des parties, la résiliation automatique de la convention.

ARTICLE 5 : Sous-location

Le preneur s’interdit de concéder, sous-louer ou mettre à disposition d’un tiers les locaux faisant
l’objet de la présente convention, sans l’autorisation expresse du bailleur.

ARTICLE 6 : Indemnité d’occupation - Dépôt de garantie - Facturation des diverses


charges et taxes

a) Indemnité d’occupation :

La présente occupation est faite et consentie à titre gratuit sauf les charges de copropriété qui
seront remboursées par le CCAS à la Ville sur présentation d’un décompte annuel de charges à
l’issue de l’assemblée générale annuelle de la copropriété.

b) Dépôt de garantie :

D’un commun accord et compte-tenu de la qualité du preneur, le bailleur exonère le preneur du


versement d’un dépôt de garantie.

4
73
c) Facturation des charges diverses et taxes :

Le preneur s’engage à prendre en charge les charges et taxes d’ordures ménagères relatives à la
mise à disposition de ce local ; la taxe foncière fait l’objet d’une exonération (bâtiment public).

d) Modalités de règlement :

Les paiements s’effectueront auprès de Monsieur le Trésorier Principal Municipal, 11 av. Pierre
Nugue à Chalon-sur-Saône.

ARTICLE 7 : Etat des lieux - Entretien - Sécurité

a) Etat des lieux :

Compte tenu que le preneur occupe les locaux, aucun état des lieux ne sera effectué.

b) Entretien :

Le preneur s’engage à entretenir les locaux qui sont mis à sa disposition et devra :

- prendre les lieux dans l'état où ils se trouvent à la date de la signature de la présente
convention ;

- assurer à sa charge exclusive tous les travaux d’entretien et de réparations qui se révèleraient
nécessaires pour le maintien en bon état de viabilité, d’usage et de fonctionnement des bâtiments
et équipements (décret 87-712 du 26 août 1987.) ;

- tenir les locaux et les accès propres pendant toute la durée de la mise à disposition et les rendre
en bon état à l'expiration de la convention ;

- faire nettoyer et entretenir à ses frais, périodiquement et au moins une fois l'an, tous les
appareils et installations diverses (chauffe-eau, etc.) pouvant exister dans les locaux loués, et
fournir au propriétaire les justificatifs demandés. A défaut d’entretien ou de nettoyage, le bailleur
pourra le faire effectuer lui-même aux frais du preneur.

- entretenir en bon état les canalisations intérieures et les robinets d'eau et de gaz, de même que
les canalisations et le petit appareillage électrique pouvant exister et ce, en aval des coffrets de
distribution ;

- prendre toutes précautions pour protéger contre le gel les canalisations d'eau et leurs appareils,
ainsi que les compteurs. Dans tous les cas, il sera tenu pour responsable des dégâts qui pourraient
survenir du fait de sa négligence ;

- faire ramoner les cheminées et conduits de fumée pouvant exister dans les lieux aussi souvent
que nécessaire, et au moins une fois l'an.

Dans le cas où ces différents travaux seraient commandés à une entreprise par le bailleur, le
preneur s'engage à laisser le personnel chargé des travaux accéder à ces divers équipements et
s'acquitter des charges inhérentes aux travaux effectués.

De plus, le bailleur ne sera pas responsable des dégâts causés par les eaux et résultant de cas de
force majeure, notamment par suite de gelée, neige, orages, inondations, infiltrations, etc., et le
preneur en fera son affaire personnelle.

5
74
c) Sécurité :

Le preneur devra :

- s'interdire de tout acte pouvant nuire à la sécurité des personnes et des biens, et user
paisiblement de la chose occupée, avec le souci de respecter la tranquillité et le repos du
voisinage ;

- ne pas utiliser d'appareils dangereux, autres que ceux d'un usage domestique courant, autorisés
par les règlements de sécurité ;

- observer les règlements sanitaires départementaux sur la déclaration des maladies contagieuses,
la destruction des parasites, rats, souris et insectes, le nettoyage et la désinfection ;

- s’interdire de vider dans les éviers ou les W.-C. des cendres, détritus solides, matières épaisses
et produits détersifs qui risqueraient d'engorger les siphons et les canalisations. L'emploi de tout
acide corrosif pour le nettoyage des éviers, water-closets, carrelages, parquets est formellement
prohibé. Dans le cas où une obstruction des canalisations d'évier ou de W.-C. se produirait en des
conditions telles qu'il y aurait doute sur l'identité de l'occupant responsable, tous les occupants
utilisant conjointement ces canalisations supporteraient les frais de réparation.

Le preneur sera tenu responsable des manquements au présent contrat, dont se rendront
coupables les personnes en visite chez lui.

ARTICLE 8 : Travaux

Le preneur ne pourra effectuer aucun aménagement de structure sans le consentement préalable


et écrit du bailleur. En cas d'autorisation, ces travaux devront être exécutés sous la surveillance
du Service Patrimoine Bâti qui, par ailleurs, effectuera une visite de contrôle en cours et à la fin
desdits travaux.

Dans l’éventualité où le preneur ait recours à des entreprises privées, le bailleur ne pourra en
aucun cas être tenu responsable pour non-paiement.

Au terme de la convention, ces travaux de remise en état ou de conformité deviendront la pleine


propriété du bailleur sans que le preneur puisse prétendre à aucune indemnité.

ARTICLE 9 : Responsabilité - Recours - Assurance

Le preneur devra, pendant toute la durée du contrat, faire assurer les locaux mis à disposition
auprès d’une compagnie notoirement solvable, contre les risques qui lui incombent en sa qualité
de preneur, et notamment contre l’incendie, les explosions, les dégâts des eaux, le recours des
voisins et les risques locatifs.

Le preneur devra justifier de la souscription d’une assurance lors de la prise d’effet du contrat
sans que la commune soit obligée de le demander, par la remise d’une attestation de l’assureur
ou de son représentant.

A défaut de présentation de cette pièce et après mise en demeure restée infructueuse, la présente
convention pourra être résiliée de plein droit par la commune.

ARTICLE 10 : Visite des lieux

Le preneur devra laisser les représentants de la commune, leurs agents et entrepreneurs pénétrer
dans les lieux pour visiter, réparer et entretenir les locaux.
6
75
ARTICLE 11 : Gardiennage

Le preneur fera son affaire du gardiennage et de la surveillance des locaux ; la commune ne


pouvant en aucun cas et à aucun titre être tenu responsable des vols ou détournements dont le
preneur pourrait être victime.

ARTICLE 12 : Résiliation

L’une ou l’autre des parties, pourra à tout moment faire cesser la présente convention par lettre
recommandée avec accusé de réception, envoyée six mois avant la date de sortie souhaitée.

En outre, il est expressément convenu :

- que si le preneur n'occupait pas les lieux « en bon père de famille » ou n'exerçait pas l'activité
stipulée dans la présente convention, cette mise à disposition deviendrait automatiquement
caduque.

ARTICLE 13 : Libération des lieux

En fin de mise à disposition et avant sa sortie, le preneur devra effectuer toutes les réparations
locatives à sa charge et laisser les lieux en parfait état de propreté.

Les clés devront être restituées à la commune.

ARTICLE 14 : Destruction des lieux

Si les lieux mis à disposition viennent à être détruits en totalité par un événement indépendant de
la volonté de la commune, la présente convention sera résiliée de plein droit sans indemnité.

En cas de destruction partielle, la présente mise à disposition pourra être résiliée sans indemnité à
la demande de l'une ou de l'autre des parties et ce, par dérogation aux dispositions de l'article
1722 du Code Civil, mais sans préjudice pour la commune, de ses droits éventuels contre le
preneur si la destruction peut être imputée à ce dernier.

ARTICLE 15 : Conditions particulières

a) Sinistre :
La commune déclare, qu’à sa connaissance, l’immeuble objet de la présente convention n’a subi
aucun sinistre ayant donné lieu à indemnisation suite à la reconnaissance d’état de catastrophe.

b) Diagnostic de Performance Energétique (articles R134-1 et suivants du Code de la Construction


et de l’Habitation, issus du décret n°2006-1147 du 14 septembre 2006 relatif au Diagnostic de
Performance Energétique) :

D’un commun accord, le preneur dispense la commune de lui fournir un Diagnostic de


Performance Energétique.

ARTICLE 16 : Litiges

En cas de litige relatif à l’interprétation et à l’exécution de la présente convention et après échec


d’une tentative de règlement amiable du différend, les parties s’en remettent à la juridiction
territorialement compétente.

7
76
ARTICLE 17 : Droits d'enregistrement

La présente convention est exonérée des droits de timbre et d'enregistrement.

A Chalon-sur-Saône, le
En trois exemplaires originaux,

Le Preneur, La commune,

La Vice-présidente du CCAS Le Maire,

Amelle CHOUIT Gilles PLATRET

8
77
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
14 Habitat - Projet de construction d’un Service d’Accueil de Jour et d’un Foyer d’Hébergement Traditionnel - Garantie d’emprunt AMEC

Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 14
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

Habitat - Projet de construction d’un Service d’Accueil de Jour


et d’un Foyer d’Hébergement Traditionnel - Garantie
d’emprunt AMEC

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre de la garantie d’emprunt accordée à l’Association Médico-Educative Chalonnaise


(AMEC), il est nécessaire de délibérer à nouveau afin de satisfaire à l’évolution des conditions de
forme sollicitées par l’établissement bancaire.

Par courrier du 9 mai 2017, l’Association Médico-Educative Chalonnaise a sollicité auprès de la


Ville de Chalon-sur-Saône, une garantie d’emprunt pour le financement de la construction de la
Résidence Pierre Carême, située rue Frangy dans le quartier de la Sucrerie à Chalon-sur-Saône. Ce
programme est constitué d’un Foyer d’Hébergement Traditionnel (FHT) de 33 chambres et d’un
Service d’Accueil de Jour (SAJ) de 11 places.

Le financement est constitué de deux prêts :

- Un prêt concernant le FHT s’élevant à 3 500 000 € contracté pour 32 ans, dont deux ans pour la
phase de mobilisation des fonds et 30 ans pour la phase d’amortissement, auprès du Crédit
Coopératif, au taux révisable du livret A +1,11%

- Un prêt concernant le SAJ s’élevant à 560 000 € contracté pour 32 ans, dont deux pour la phase de
mobilisation des fonds et 30 ans pour la phase d’amortissement, auprès du Crédit coopératif, à un
taux fixe garanti de 2,03%.

Description du dispositif proposé :

Afin de répondre favorablement à la demande de l’AMEC, la répartition suivante est proposée :

- Ville de Chalon-sur-Saône : garantie d’emprunt à hauteur de 35 % pour les deux prêts,

- Grand Chalon : garantie d’emprunt à hauteur de 35 % pour les deux prêts,

78
- Conseil départemental : garantie d’emprunt à hauteur de 30% pour les deux prêts,
conformément à son règlement d’intervention.

La garantie de la collectivité est accordée pour la durée totale des deux prêts et jusqu’au complet
remboursement de ceux-ci et porte sur l’ensemble des sommes contractuellement dues par
l’emprunteur dont il ne se serait pas acquitté à la date d’exigibilité.

Sur notification de l’impayé par lettre recommandée du Crédit coopératif, la collectivité s’engage
dans les meilleurs délais à se substituer à l’emprunteur pour son paiement.

La collectivité s'engage pendant toute la durée des prêts à libérer, en cas de besoin, des ressources
suffisantes pour couvrir les charges des prêts.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2252-1 et L2252-2 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu l’article 2298 du Code Civil,

Vu l’article R331-63 et suivants du Code de la Construction et de l’Habitation,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 28 septembre 2017,

Vu les contrats de prêts joints en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’accorder sa garantie à hauteur de 35 % pour la durée totale et jusqu’au complet


remboursement des prêts s’élevant à 560 000€ pour le premier (taux fixe de 2,03%) et à
3 500 000€ pour le prêt locatif social (PLS) (taux révisable : livret A + 1,11%). Les contrats
sont joints en annexe et font partie intégrante de la présente délibération ;

 De s'engager pendant toute la durée des prêts à libérer, en cas de besoin, des ressources
suffisantes pour couvrir les charges des prêts ;

 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer, en tant que garant, le contrat
de prêt à intervenir.

79
80
81
82
83
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
15 Cession d'un ensemble immobilier situé 6 rue Philibert Léon Couturier

Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 15
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

Cession d'un ensemble immobilier situé 6 rue Philibert Léon


Couturier

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le parc de la Ville de Chalon-sur-Saône comprend de nombreux biens immobiliers ne relevant pas


de missions de service public. La Ville n’ayant pas vocation à gérer et entretenir ce patrimoine
acquis au fil des années, il est proposé de mettre en vente le bien suivant :

Ensemble immobilier, composé de deux bâtiments, situé au 6 rue Philibert Léon Couturier :

L’ensemble immobilier est constitué de deux bâtiments accolés en forme de L, desservit par une
cour intérieure publique avec des places de parkings. Celui-ci figure au cadastre sur la parcelle CI
173 de 83 a 13 ca. Avec ces deux bâtiments, sera vendue une parcelle de terrain correspondant à une
cour privative. L’ensemble dénommé « terrain B » au plan de division joint en annexe, représente
une superficie de 550m2.

Description du dispositif proposé :

Le bâtiment principal est édifié en bordure de rue et permet l’accès à la cour intérieure par un
porche de pierre. La façade sur la cour présente deux niveaux avec une colonnade qui soutient
l’étage en avancé.

Il comprend :
- Au rez-de-chaussée coté rue : deux anciens locaux vacants d’une superficie respectivement
de 54 m² et 39 m².
- Au 1er étage : appartement de 108 m2 en locaux utilisés en bureaux, composé d’une entrée
fermée avec un local de rangement, un grand couloir central. Une cuisine, trois grandes
salles, toilettes.
- Au 2ème étage : combles à usage de grenier, éclairés par quatre petites fenêtres de type
lucarne et entièrement aménageables.

Le bâtiment secondaire est élevé d’un rez-de-chaussée et de trois étages édifiés dans la cour.

84
Il comprend :
- Au rez-de-chaussée : deux locaux à usage de cellier et un local, des toilettes fermées et lavabo,
ainsi que deux garages.
- Au 1er étage : Appartement de 41 m² vacant constitué de deux pièces principales, cuisine, une
salle de bain et un WC fermé, en très mauvais état.
- Au 2ème étage : Appartement de 41m² vacant constitué de deux pièces principales avec la même
configuration qu’au 1er étage en très mauvais état.
- Au 3ème étage : Appartement de 40 m² vacant constitué de deux pièces principales, en enfilade,
en très mauvais état.

Les deux bâtiments nécessitent de gros travaux de réhabilitation à entreprendre sur les logements
afin de les rendre habitables et également sur les façades, les huisseries ainsi que sur les communs.

Il est précisé que la division de la parcelle CI 173 pour en détacher les bâtiments et le terrain, objets
de la cession, entraînera la suppression du passage sous le porche du bâtiment situé en bordure de
rue. L’ensemble est dénommé « terrain B » sur le plan.
Des servitudes telles que prévues dans le projet de plan joint en annexe seront à créer notamment
une servitude de passage pour la sortie de secours du restaurant scolaire et des servitudes de passage
des fluides.

Le Service des Domaines en date du 28 février 2018 a fixé la valeur vénale à 180 000 € pour
l’ensemble des deux bâtiments et la cour.

La SARL AKIS a fait une offre à 162 000 € pour l’ensemble, qu’il est proposé d’accepter, au regard
de l’état du bâti nécessitant de réaliser des travaux lourds.

Les frais de géomètre seront à la charge de la collectivité et les frais notariés à la charge de
l’acquéreur.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L3211-14 et L3221-1 du Code de la Propriété des Personnes Publiques,

Vu les articles L2121-29 et L2241-1du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu l’avis de France Domaines du 28 février 2018, joint en annexe,

Vu le plan de division joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la cession de l’ensemble immobilier situé au 6 rue Philibert Léon Couturier,


dénommé « terrain B » comme précisé dans le plan de division pour environ 550 m², au
profit de la société AKIS (avec faculté de substitution) au prix de 162 000 € ;

85
 De créer les servitudes liées à cette vente ;

 D’habiliter Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer tout document relatif à cette
cession, le compromis de vente et/ou l’acte authentique à intervenir.

86
87
6 rue Philibert Léon Couturier

Bâtiment secondaire édifié dans la cour

Cour intérieure avec vue sur le bâtiment côté rue (bâtiment principal)

88
89
90
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
16 ZAC des Prés Saint-Jean - Avenant n°5 à la Concession Publique d’Aménagement

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE

N° de l'ordre du jour : 16
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

ZAC des Prés Saint-Jean - Avenant n°5 à la Concession


Publique d’Aménagement

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération du 17 décembre 2009, la Ville de Chalon-sur-Saône a confié à la SEM Val de


Bourgogne la concession d’aménagement du quartier des Prés Saint-Jean, en vue d’y réaliser le
programme de travaux et de construction prévu pour ce quartier dans le Projet de Rénovation
Urbaine de l’Agglomération Chalonnaise, lequel fait l’objet d’une convention signée avec l’ANRU
et différents partenaires.

La concession d’aménagement a été notifiée à la SEM Val de Bourgogne le 15 février 2010. Sa


durée est fixée à 8 ans, conduisant à un achèvement le 16 février 2018.

Cette concession a été modifiée à trois reprises :

- l’avenant n° 1, approuvé par délibération du Conseil municipal du 30 septembre 2010 et


notifié à la SEM Val de Bourgogne le 9 décembre 2010, a porté la participation du
concédant pour l’année 2010 à 450 000 €
- l’avenant n° 2, approuvé par délibération du Conseil municipal en date du 28 novembre 2011
et notifié le 25 mai 2012, a complété les missions de l’aménageur en intégrant la création du
Pôle de santé des Prés Saint-Jean et en en confiant la gestion locative à la SEM Val de
Bourgogne jusqu’au terme de la concession d’aménagement
- l’avenant n° 3, approuvé par délibération du Conseil municipal en date du 22 décembre 2015
et notifié le 14 mars 2016, a intégré les modifications du projet d’aménagement découlant
de la clôture de la convention PRU signée avec l’ANRU, et dont le contenu ci- dessous
exposé, a été approuvé par le Conseil Municipal de la Ville de Chalon-sur-Saône dans sa
séance du 25 novembre 2015
- l’avenant n° 4, approuvé par délibération du Conseil municipal en date du 11 avril 2017
et notifié le 24 avril 2017, a pris en compte l’impact de la modification unilatérale du
règlement national d’intervention de l’ANRU conduisant à une baisse du niveau de

91
subvention pour la concession d’aménagement d’environ 352 000 €. En conséquence, cet
avenant a acté une participation complémentaire du concédant de 210 000 €, et une
prolongation de la durée de la concession jusqu’au 16 février 2020.

Description du dispositif proposé :

L’opération de rénovation urbaine n’est pas totalement achevée à ce jour. Le Comité


d’engagement de l’ANRU, s’est réuni le 4 décembre 2017 et a prorogé d’une année les dates
limites contractuelles de l’avenant de clôture.

En conséquence et afin de terminer cette opération dans les meilleures conditions, le présent
avenant n° 5 a pour objet principal de modifier la concession sur les points suivants :
 La durée de la concession est prolongée, portant son terme au 16 août 2021
 Le bilan prévisionnel de l’opération est modifié comme suit

92
La rémunération de la SEM est également modifiée du fait de la prolongation de la durée de la
concession, en augmentation de 29 517 €

Le projet d’avenant n° 5 est joint en annexe.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales, Vu les articles L300-5 et
L311-1 du Code de l’Urbanisme,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 30 juin 2005 décidant du recours à la procédure


de Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) pour le secteur « Prés-Saint-Jean » et en fixant les
modalités de concertation préalable,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 9 février 2006 approuvant le dossier de création


de la ZAC,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 25 juin 2009 approuvant le bilan de la


concertation publique préalable et la modification du dossier de création de la ZAC,

Vu la délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2009 désignant la SEM Val de


Bourgogne en tant qu’aménageur de la ZAC,

Vu le contrat de concession signé le 28 janvier 2010 entre la Ville de Chalon-sur-Saône et la SEM


Val de Bourgogne,

Vu l’avenant n°1 à la concession publique d’aménagement en date du 19 octobre 2010,

Vu l’avenant n°2 à la concession publique d’aménagement en date du 25 mai 2012,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 25 novembre 2015 approuvant le projet


d’avenant de clôture de la convention PRU de l’agglomération chalonnaise N°167,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 22 décembre 2015 autorisant Monsieur le Maire


à signer l’Avenant n°3 à la concession publique d’aménagement,

Vu la délibération du Conseil municipal en date du 11 avril 2017 autorisant Monsieur le Maire à


signer l’Avenant n°4 à la concession publique d’aménagement,

Vu la proposition d’avenant n° 5 à la concession publique d’aménagement jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’avenant n°5 à la concession publique d’aménagement de la ZAC des Prés-


Saint-Jean, joint en annexe ;
 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer ledit avenant.

93
« ZAC DES PRES SAINT JEAN »

AVENANT N° 5 A LA CONCESSION D’AMENAGEMENT

Transmise au représentant de l’Etat par la Collectivité le …

Notifiée par la Collectivité à l’Aménageur le …

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 1
95
Entre

La Ville de Chalon-sur-Saône, représentée par Monsieur Gilles PLATRET, son Maire en exercice,
agissant en vertu d’une délibération en date du ….,

ci-après dénommé par les mots « la Collectivité » ou « le Concédant » ou « Collectivité concédante ».

D’une part,

Et

La SEM Val de Bourgogne, Société anonyme d’économie mixte locale au capital de


1 079 808 €, dont le siège social est 12 rue Alfred Kastler à Fragnes-La Loyère (71530), représentée
par Monsieur Sébastien MARTIN, son Président Directeur Général,

ci-après dénommée « le Concessionnaire» ou « la Société» ou « l'Aménageur »

D'autre part.

Préambule

Par délibération du 17 décembre 2009, la Ville de Chalon-sur-Saône a confié à la SEM Val de


Bourgogne la concession d’aménagement du quartier des Prés Saint-Jean, en vue d’y réaliser le
programme de travaux et de construction prévu pour ce quartier dans le Projet de Rénovation Urbaine
de l’Agglomération Chalonnaise, lequel fait l’objet d’une convention signée avec l’ANRU et différents
partenaires.

La concession d’aménagement a été notifiée à la SEM Val de Bourgogne le 15 février 2010. Sa durée
est fixée à 8 ans, conduisant à un achèvement le 16 février 2018.

Cette condition d’aménagement a été modifiée à 2 reprises :

l’avenant n° 1, notifié à la SEM Val de Bourgogne le 9 décembre 2010, portait sur le montant
de la participation de la Collectivité au titre de l’année 2010,

l’avenant n° 2, notifié le 25 mai 2012, a complété les missions de l’aménageur en intégrant la


création du pôle de santé des Prés Saint-Jean et en en confiant la gestion locative à la SEM
Val de Bourgogne jusqu’au terme de la concession d’aménagement.

l’avenant n° 3, notifié le 14 mars 2016, a intégré les modifications du projet d’aménagement


du quartier des Prés Saint-Jean apportées par l’avenant de clôture à la convention PRU
signée avec l’ANRU, dont le contenu a été approuvé par le Conseil Municipal de la Ville de
Chalon-sur-Saône dans sa séance du 25 novembre 2015.

L’avenant n° 4, approuvé par Délibération du Conseil Municipal du 11 avril 2017, a pris en


compte l’impact de la modification unilatérale du règlement national d’intervention de l’ANRU,
ne rendant plus possibles certaines disposition pourtant approuvées par l’Agence fin 2015
(dispositif de « fongibilité ») et conduisant à une baisse du niveau de subventions pour la
concession d’aménagement des Prés Saint-Jean d’environ 352 k€. L’avenant n° 4 a donc
modifié en conséquence la participation de la Ville de Chalon-sur-Saône, l’augmentation
découlant de la perte de subventions ANRU ayant pu être réduite par diverses économies
réalisées et à réaliser.

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 2
96
Article 1 – Modification de la durée de l’opération

La durée de l’opération fixée à l’article 4 de la concession d’aménagement est portée à 11,5 (onze et
demi) années à compter de sa date de prise d’effet, portant ainsi son échéance au 16 août 2021.

Article 2 – Participation de la Collectivité au coût de l’opération

L’article 16.4 est modifié comme suit :

En application de l’article L.300-5 du Code de l’urbanisme, le montant prévisionnel de la


participation du concédant est fixé à 9 109 007 € TTC, au titre de la remise des ouvrages
destinés à entrer dans le patrimoine du concédant.

16.4.1 Les modalités de versement de cette participation sont les suivantes :

 Apport par la Collectivité des terrains dont elle est propriétaire, d’une surface d’environ
12 000 m², comptabilisés dans ses stocks pour une valeur de 18 236 €. Ces terrains
seront apportés à l’opération en fonction de l’avancement du projet.

 7 595 202,00 € HT, soit 9 109 007 € TTC, seront versés par le biais d’une participation
financière ; cette participation en numéraire fera l’objet de versements par tranches
annuelles définies en fonction des besoins tels qu’ils apparaissent sur les prévisions
budgétaires actualisées et évaluées aux montants suivants :
 450 000 euros en 2010,
 1 415 700 euros en 2011,
 1 534 629 euros en 2012,
 1 220 300 euros en 2013,
 1 786 078 euros en 2014,
 290 300 euros en 2015,
 540 000 euros en 2016,
 624 000 euros en 2019,
 624 000 euros en 2020,
 624 000 euros en 2021.

L’aménageur sollicitera le paiement de la participation de la Collectivité concédante


dans la limite du montant des tranches annuelles ci-dessus défini, éventuellement
modifié par avenant. Ce paiement pourra être sollicité en plusieurs versements en
fonction du besoin de financement de l’opération et le solde annuel devra être sollicité
au plus tard au 30 octobre de chaque exercice.

16.4.2 et 16.4.3 : Sans changements

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 3
97
Article 3 – Modalités d’imputation des charges de l’Aménageur

L’article 20.2.a) est modifié comme suit :

Pour les missions d’études et les tâches de gestion d’ensemble de l’opération prévues aux
articles 2e à 2g, une rémunération forfaitaire de :
 130 000 € sur la première année,
 87 500 € / an, sur la deuxième et troisième année,
 80 000 € / an, sur la quatrième, la cinquième et la sixième année,
 50 000 € sur la septième année,
 40 000 € sur la huitième année,
 30 000 € sur la neuvième année,
 20 000 € la dixième année,
 15 000 € / an pour la dernière année et demi
Soit au total 707 500 €.

Article 4 – Bilan financier et plan de trésorerie prévisionnels

Le bilan financier présenté en Annexe 4 de la concession d’aménagement est remplacé par le bilan
suivant (présentation hors TVA) :

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 4
98
Concession Dernier Bilan Nouveau
Ecart
d'aménagement Approuvé Bilan
Avenant 5
initiale Avenant n° 4
/
Avenant n° 5 à la
Avenant 4
Février 2010 Avril 2017 concession

DEPENSES
ETUDES 150 000 121 165 121 165 -
ACQUISITIONS 4 181 670 1 936 496 1 936 496 -
MISE EN ETAT DES SOLS 725 060 370 182 370 182 -
TRAVAUX VRD 25 048 271 9 544 428 9 535 143 - 9 285
TRAVAUX SUPERSTRUCTURE 615 489 617 519 2 030
FRAIS DIVERS 190 685 184 908 198 019 13 111
GESTION LOCATIVE 8 307 7 412 - 895
REMUNERATION 1 497 239 1 157 137 1 186 654 29 517
Rem. forfaitaire 600 000 721 043 747 466 26 423
Rem. sur dépenses 762 471 319 759 319 376 - 383
Rem. sur recettes 50 600 33 600 33 600 -
Rem. sur loyers Pôle de Santé - 27 197 30 673 3 476
Rem. de clôture 20 000 20 000 20 000 -
Rem. sur acquisitions 64 168 35 538 35 538 0
FRAIS FINANCIERS 602 500 574 723 576 773 2 050
TOTAL DEPENSES HT 32 395 425 14 512 835 14 549 362 36 527

RECETTES
VENTES DE CHARGES FONCIERES 392 500 137 752 137 752 -
VENTES AU CONCEDANT 170 000 170 000 -
SUBVENTIONS 19 651 910 6 045 007 6 039 093 - 5 914
PARTICIPATIONS DU CONCEDANT 12 351 015 7 613 438 7 613 438 -
Valorisation apport foncier 2 000 000 18 236 18 236 -
Participation aux équipements publics 10 351 015 7 595 202 7 595 202 -
PRODUITS DIVERS 341 105 383 324 42 219
PRODUITS FINANCIERS 48 878 49 100 222
FONDS DE CONCOURS 156 655 156 655 -
TOTAL RECETTES HT 32 395 425 14 512 835 14 549 362 36 527

SOLDE D'EXPLOITATION - - - -
Le plan de trésorerie présenté en Annexe 4 de la concession d’aménagement est remplacé par le
tableau suivant :

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 5
99
COMPTE DE RESULTAT (en € HT) Réalisé au 2018 2019 2020 2021 Nouveau Bilan
31/12/2017 T1 T2 T3 T4 S1 S2

DEPENSES
ETUDES 114 088 - - - - - 5 000 2 077 - 121 165
ACQUISITIONS 1 918 260 - - - - - - 18 236 - 1 936 496
MISE EN ETAT DES SOLS 313 182 - - - - - - 57 000 - 370 182
TRAVAUX VRD 9 530 981 - 99 - 4 063 - - - - 9 535 143
TRAVAUX SUPERSTRUCTURE 606 849 - 886 4 654 2 914 554 554 1 108 - 617 519
FRAIS DIVERS 157 285 913 - - 10 000 930 10 200 11 460 7 232 198 019
GESTION LOCATIVE - 13 588 1 250 1 250 2 500 1 250 3 000 3 000 5 000 3 750 7 412
REMUNERATION 1 075 662 9 481 8 326 8 436 8 505 12 828 11 759 20 634 31 024 1 186 654
FRAIS FINANCIERS 484 348 16 519 15 883 7 320 7 257 11 822 9 062 12 074 12 488 576 773
FONDS DE CONCOURS - - - - - - - - - -
TOTAL DEPENSES HT 14 187 066 28 164 26 444 22 910 33 989 29 134 39 575 127 589 54 493 14 549 362

RECETTES
VENTES DE CHARGES FONCIERES 137 752 - - - - - - - - 137 752
VENTES COLLECTIVITES 170 000 - - - - - - - - 170 000
SUBVENTIONS 5 399 498 134 348 - - 505 247 - - - - 6 039 093
PARTICIPATIONS DU CONCEDANT 6 016 147 - - 19 055 - 520 000 - 538 236 520 000 7 613 438
PRODUITS DIVERS 244 005 9 951 9 951 9 951 9 951 19 903 19 903 39 806 19 903 383 324
PRODUITS FINANCIERS 49 100 - - - - - - - - 49 100
FONDS DE CONCOURS 156 655 - - - - - - - - 156 655
TOTAL RECETTES HT 12 173 157 144 299 9 951 29 007 515 198 539 903 19 903 578 042 539 903 14 549 362

Solde d'exploitation période - 2 013 909 116 136 - 16 492 6 097 481 209 510 769 - 19 672 450 453 485 410
Solde d'exploitation cumulé - 2 013 909 -1 897 773 - 1 914 265 - 1 908 168 - 1 426 959 - 916 191 - 935 863 - 485 410 - -

TRESORERIE
Total TVA 676 - 676 - - - - - - - -
Total EMPRUNT POLE DE SANTE 327 636 - 6 350 - 6 412 - 6 474 - 6 537 - 13 267 - 13 526 - 27 853 - 247 217 -
Total EMPRUNTS AMENAGEMENTS 2 050 000 - 350 000 - - - 500 000 - 500 000 - - 400 000 - 300 000 -
Total AVANCE COLLECTIVITE 22 866 - - - 22 866 - - - - - -
Total COMPTES DE TIERS 16 082 - 16 082 - - - - - - - -
Solde de trésorerie Période 403 353 - 256 973 - 22 904 - 23 244 - 25 328 - 2 498 - 33 199 22 600 - 61 807
Solde de trésorerie Cumulé 403 353 146 380 123 476 100 232 74 904 72 406 39 207 61 807 - -

Article 5

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 6
100
L’ensemble des dispositions de la convention initiale et de ses avenants n° 1 à 4 non expressément
modifiées par le présent avenant restent inchangées.

Fait à Chalon-sur-Saône, le ………………………………….

Pour la Ville de Chalon-sur-Saône, Pour la SEM Val de Bourgogne,

ZAC des Prés Saint Jean – Avenant n° 5 à la concession d’aménagement – Projet du 20/03/2018 7
101
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
17 Concession Publique d'Aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean - Garantie d'emprunt à la SEM Val de Bourgogne

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'URBANISME

N° de l'ordre du jour : 17
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Concession Publique d'Aménagement de la ZAC des Prés


Saint-Jean - Garantie d'emprunt à la SEM Val de Bourgogne

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération en date du 17 décembre 2009, la Ville de Chalon-sur-Saône a confié à la SEM Val
de Bourgogne l’aménagement de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) des Prés Saint-Jean,
afin de procéder à la réalisation d’un programme d’aménagement et de construction défini dans le
cadre du Projet de Renouvellement Urbain de l’Agglomération Chalonnaise. A ce titre, une
Concession Publique d’Aménagement (CPA) a été établie et notifiée à l’aménageur en date du 15
février 2010.

Les dispositions financières de cette concession précisent que la Ville peut accorder sa garantie,
dans la limite prévue par le Code Général des Collectivités Territoriales, aux emprunts contractés
par la SEM Val de Bourgogne.

Dans le cadre de ses missions, la SEM Val de Bourgogne assure la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble
des opérations d’aménagements d’espaces publics et la viabilisation des parcelles constructibles sur
le quartier des Prés Saint-Jean, ainsi que la construction et la gestion du pôle de santé. L’avenant
n°5 à la CPA, précise le nouveau bilan de l’opération à savoir un montant total des investissements
s’élevant à 14 549 362 € HT et une participation de la Ville de Chalon-sur-Saône de 7 613 438 € HT
soit 9 136 125,60 € TTC.

Description du dispositif proposé :

Pour financer l’opération d’aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean, la SEM Val de Bourgogne
a contracté un prêt de 4 100 000 € en 2013, pour une durée de cinq ans, lequel avait été garanti par
la Ville de Chalon-sur-Saône après approbation du Conseil municipal du 27 juin 2013.
A la date d’échéance de l’emprunt de 2013, à savoir le 25 juin 2018, le capital restant dû s’élèvera à
1 700 000 €.

102
L’opération n’étant pas terminée et la CPA ayant été prorogée, la SEM Val de Bourgogne est dans
l’obligation de contracter un nouvel emprunt de 1 700 000 €, jusqu’en juin 2021, date de caducité
de la concession fixée par l’avenant n°5.

Dans ce cadre, la SEM Val de Bourgogne sollicite la garantie d’emprunt de la Ville pour le prêt
qu'elle doit contracter auprès de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté.

Les caractéristiques de cet emprunt sont les suivantes :

Objet : opération d’aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean


Etablissement prêteur : Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté
Montant du prêt : 1 700 000 €
Durée : 36 mois à compter du 25 juin 2018 jusqu’au 25 juin 2021
Taux d’intérêt : 0,60 %
Type d’amortissement : in fine

Il est proposé au Conseil municipal de garantir cet emprunt d'un montant total de 1 700 000 €, à
hauteur de 80 %, soit 1 360 000 €.

La garantie de la collectivité est accordée pour la durée totale du prêt jusqu’au complet
remboursement de celui-ci.

Au cas où l’emprunteur, pour quelque motif que ce soit, ne s’acquitterait pas des sommes devenues
exigibles ou des intérêts moratoires qu’il aurait encourus, la commune s’engage à en effectuer le
paiement en ses lieu et place, sur simple notification de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-
Comté adressée par lettre recommandée avec accusé de réception, en renonçant au bénéfice de
discussion et sans jamais opposer le défaut de ressources nécessaires à ce règlement.

Le Conseil municipal s’engage pendant toute la durée du prêt à libérer, en cas de besoin, des
ressources suffisantes pour couvrir les charges des emprunts.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L.2121-29, L.2252-1, D.1511-30 à D.1511-35 et R.2252-5 du Code Général des
Collectivités Territoriales,

Vu les articles L300-1 à L300-4 du Code de l’Urbanisme,

Vu la délibération du Conseil municipal du 17 décembre 2009, approuvant le contrat de Concession


Publique d’Aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean, entre la Ville de Chalon-sur-Saône et la
SEM Val de Bourgogne,

Vu la délibération du Conseil municipal du 5 avril 2018, approuvant l’avenant n°5 à la Concession


Publique d’Aménagement de la ZAC des Prés Saint-Jean et proposant un nouveau bilan
d’opération, un nouvel échéancier de paiement des participations de la Ville de Chalon-sur-Saône et
une prorogation de la concession,

103
Vu la demande de garantie d’emprunt de la SEM Val de Bourgogne auprès de la Ville de Chalon-
sur-Saône,

Vu la proposition d’emprunt établie par la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté, jointe en


annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’accorder la garantie de la Ville, à hauteur de 80%, pour le prêt d'un montant de


1 700 000 €, contracté par la SEM Val de Bourgogne auprès de la Caisse d’Epargne
Bourgogne Franche-Comté pour le financement des opérations d’aménagements de la ZAC
des Prés Saint-Jean ;

 D’autoriser Monsieur le Maire à signer, en tant que garant, le contrat de prêt à intervenir
ainsi que toutes les pièces et tout document administratif qui s’y attachent.

104
105
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
18 Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2017

Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 18
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2017

EXPOSE

Rappel du contexte :

En application de l’article L2224-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le bilan des
acquisitions et cessions immobilières opérées sur le territoire d’une commune de plus de 2 000
habitants par celle-ci, ou par une personne publique ou privée agissant dans le cadre d’une
convention avec cette commune, donne lieu chaque année à une délibération du Conseil municipal.

Il permet d’apporter une meilleure connaissance des mutations immobilières réalisées par les
collectivités territoriales et leurs établissements publics, et d’analyser la politique communale en
matière d’action foncière.

Seules sont concernées les mutations ayant donné lieu à un accord sur la chose et le prix durant
l’exercice considéré.

Description du dispositif proposé :

Le bilan annuel des dossiers traités avec mouvements financiers durant l’année 2017 par la Ville de
Chalon-sur-Saône fait apparaître :

 Au titre du Budget Général :

Neuf dossiers de cessions immobilières pour un montant total de 2 375 500 € :


- une maison, 38 chemin de la Coudre pour un montant de 100 000 € ;
- une maison, 58 chemin de la Coudre pour un montant de 41 000 € ;
- une parcelle non bâtie, rue Gustave Legray pour un montant de 30 000 € ;
- une maison, 34 chemin de la Coudre pour un montant de 51 000 € ;
- une maison, 9 route du Château à La Loyère pour un montant de 80 000 € ;
- une maison, 58 avenue de l’Aubépin pour un montant de 65 500 € ;
- une maison, 25 impasse des Cannetières pour un montant de 82 000 € ;
- une maison, 35 chemin de la Coudre pour un montant de 26 000 € ;

106
- Des parcelles, rue René Cassin à Chalon et à Saint-Marcel auquel on accède par la rue
René Cassin pour un montant total de 1 900 000 €. (Implantation du multiplexe).

Cinq dossiers d’acquisitions immobilières pour un montant total de 991 000 € et 18 923,55 € de
frais notariés :
- une parcelle, 19 rue de la Pépinière pour un montant de 33 000 € ;
- un ensemble immobilier dénommé « Stock Américain » 18 place de l’Hôtel de Ville et 2-4
rue Boichot pour un montant de 353 000 € et 5 364,10 € liés aux frais notariés ;
- un immeuble, 14 rue de la Poissonnerie pour un montant de 505 000 € et 7 549,45 € liés
aux frais notariés ;
- un fonds de commerce, 14 rue de la Poissonnerie pour un montant de 100 000 € et 6 010 €
liés aux frais notariés ;
- des parcelles, avenue de Verdun et lieudit « Le Chantier » à l’Euro symbolique avec
dispense de paiement.

 Au titre du Budget 09 – Locations Immeubles :

Un dossier de cession immobilière pour un montant total de 5 000 €

- une parcelle, Clos Bourguignon avenue Monnot pour un montant de 5 000 €.

Par ailleurs, dans le cadre des mandats confiés à la SEM VAL DE BOURGOGNE pour
l’aménagement des ZAC ou ZAE en cours pour le compte de la Ville de Chalon-sur-Saône, un
dossier de cession et un dossier d’acquisition ont été réalisés en 2017 :
- Acquisition par la SEM à la Ville de Chalon de terrains à bâtir situés Chemin de la
Coudre pour un montant de 340 102 € ;
- Acquisition par la Ville de Chalon d’une parcelle, 44 quai Saint-Cosme à l’Euro
symbolique avec dispense de paiement.

Le tableau joint en annexe retrace de façon détaillée les opérations foncières réalisées au cours de
l’année 2017.

Le bilan des cessions et acquisitions immobilières est annexé au Compte Administratif 2017.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29 et L2241-1 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu le tableau joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte du bilan des cessions et acquisitions immobilières effectuées par la Ville de
Chalon, ou ses mandataires, pour l’année 2017.

107
VILLE - BILAN 2017
BUDGET GENERAL

I- ACQUISITIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2017

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom du vendeur Prix d'acquisition Frais notariés ou hypothèques
bien acquis cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
Consort
SAONE - 19 rue de la parcelle CO 116 28/11/2016 33 000 € sur 2018
LAUT/SCHWAB
Pépinière
CHALON-SUR-
SAONE - 2 rue Consorts ABOUT-
bâtiment CI 56 06/04/2017 353 000 € 5 364,10 €
Boichot "Ex Stock BOUR
American"
CHALON-SUR-
SAONE - 14 rue de la bâtiment BW 90 14/11/2017 SCI VIEUX CHALON 505 000 € 7 549,45 €
Poissonnerie (murs)
CHALON-SUR-
SAONE - 14 rue de la
fonds de commerce BW 90 14/11/2017 TEAM- LOLUSA 100 000 € 6 010,00 €
Poissonnerie (fonds
de commerce)
CHALON-SUR-
SAONE - avenue de Euros symbolique avec
parcelles BP 410 et BT 70 09/10/2017 CCI
Verdun et lieudit "Le dispense de paiement
Chantier"
TOTAUX 991 000 € 18 923,55 €

II- CESSIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2017

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom de l'acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
SAONE - 38 chemin maison AM 216 05/01/2017 M.SEDDIKI 100 000 € à la charge de l'acquéreur
de la Coudre
CHALON-SUR-
SAONE - 58 chemin maison AM 337 05/01/2017 M.DELARUE 41 000 € à la charge de l'acquéreur
de la Coudre
CHALON-SUR-
SAONE - Rue parcelle BP 406 13/02/2017 SCI PATRICK IMMO 30 000 € à la charge de l'acquéreur
Gustave Legray
CHALON-SUR-
AM 347, 349,
SAONE - 34 chemin maison 20/02/2017 SARL AKIS 51 000 € à la charge de l'acquéreur
351, 354
de la Coudre
CHALON-SUR-
SAONE - 9 route du maison A 774 08/08/2017 M.LACOMME 80 000 € à la charge de l'acquéreur
Château LA LOYERE
CHALON-SUR-
SAONE - 58 avenue maison DP 17 04/10/2017 M.BOUCA 65 500 € à la charge de l'acquéreur
Aubépin
CHALON-SUR-
SAONE - 25 impasse maison AM 357 13/11/2017 SARL AKIS 82 000 € à la charge de l'acquéreur
des Cannetières
CHALON-SUR-
SAONE - 35 chemin maison AM 355 14/11/2017 M.VALENTE 26 000 € à la charge de l'acquéreur
de la Coudre
CHALON-SUR-
BP 414 à 431 et
SAONE - parcelles 18/07/2017 CINE IMMO INVEST 1 900 000 € à la charge de l'acquéreur
ZA 69
MULTIPLEXE
TOTAUX 2 375 500 €

III- TRANSFERT DE PROPRIETE REALISEES EN 2017

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom du cédant Soulte Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
NEANT

IV- SERVITUDES CONSTITUEES EN 2017

Désignation de la Référence Date de


Localisation Nom du bénéficiaire indemnité versée Frais d'hypothèques
servitude cadastrale l'acte
NEANT

BUDGET 09 - LOCATIONS IMMEUBLES - LC 11177


CHALON-SUR-
SAONE - Clos
parcelle AX 266 27/11/2017 M.TROUTTET 5 000 € à la charge de l'acquéreur
Bourguignon Avenue
Monnot

TOTAL 5 000 €
109
SEM VAL DE BOURGOGNE - AMENAGEUR

I- CESSIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2017

Désignation du Référence Date de


Localisation acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
AM 360 à 372,
CHALON-SUR- 374 à 389, 391
SAONE - Lotissement parcelles à 397, 399, 401, 01/09/2017 SEM Val de Bourg 340 102 € à la charge de l'acquéreur
Chemin de la Coudre 402 à 426, 428
à 430
TOTAL 340 102 €

II- ACQUISITIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2017

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom de l'acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
Euros symbolique avec
SAONE - ZAE parcelle CN 49 22/12/2017 VILLE
dispense de paiement
SUCRERIE

III- TRANSFERT DE PROPRIETE


Désignation du Référence Date de
Localisation Nom du cédant Soulte Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
NEANT

110
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
19 Commission Consultative des Services Publics Locaux (C.C.S.P.L.) - Etat des travaux 2017

Rapporteur : Monsieur Paul THEBAULT

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE CONTRÔLE DE LA GESTION DÉLÉGUÉE ET AUDIT

N° de l'ordre du jour : 19
Rapporteur : Monsieur Paul THEBAULT

Commission Consultative des Services Publics Locaux


(C.C.S.P.L.) - Etat des travaux 2017

EXPOSE

Rappel du contexte :

L’article L1413-1 du Code Général des Collectivités Territoriales prévoit que le Président de la
Commission Consultative des Services Publics Locaux (C.C.S.P.L.) présente à son assemblée
délibérante ou à son organe délibérant, avant le 1er juillet de chaque année, un état des travaux
réalisés par cette commission au cours de l’année précédente.

Description du dispositif proposé :

Conformément à l’article L1413-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, modifié


notamment par la loi n°2015-992 du 17 août 2015, la Commission Consultative des Services
Publics Locaux (C.C.S.P.L) examine chaque année, sur présentation de son président :
- le rapport annuel établi annuellement par tout délégataire de service public ;
- les rapports sur le prix et la qualité du service public d’eau potable et sur les services
d’assainissement ;
- le bilan d’activité des services exploités en régie dotée de l’autonomie financière ;
- le rapport annuel établi par le cocontractant d’un contrat de partenariat public-privé.

Elle est également consultée pour avis par le Conseil communautaire sur :
- tout projet de Délégation de Service Public ;
- tout projet de création d’une régie dotée de l’autonomie financière ;
- tout projet de partenariat public-privé ;
- tout projet de participation du service de l’eau ou de l’assainissement, à un programme de
recherche et développement, avant la décision d’y engager le service.

Elle peut, en outre, être consultée sur toute proposition relative à l’amélioration des services publics
locaux.

111
 Composition de la commission

L’article L1413-1 du Code Général des Collectivités Territoriales fixe les modalités de composition
de la C.C.S.P.L.

Par délibération du 13 octobre 2014 le Conseil municipal a fixé la composition de la C.C.S.P.L. de


la Ville de Chalon-sur-Saône, puis l’a modifiée par délibérations des 13 décembre 2016 et 27 juin
2017, comme suit :

Monsieur le Maire ou son représentant et cinq membres élus par le Conseil municipal :

- M. Joël LEFEVRE
- Mme Valérie MAURER
- Mme Dominique ROUGERON
- Mme Nathalie LEBLANC
- M. Florian DOTTONI

Par arrêté du 5 mai 2017, Monsieur le Maire, a donné délégation de fonction à M. Paul
THEBAULT, Conseiller municipal délégué chargé des délégations de service public, pour présider
la C.C.S.P.L. (Le quorum n’est pas exigé pour la tenue de cette commission).

Des présidents et représentants des associations locales des consommateurs nommées par
l’assemblée délibérante dont liste ci-après :

- UFC QUE CHOISIR : Union Locale des Consommateurs


M. GUILLET, Président ou son représentant
- CLCV : Consommation, Logement, Cadre de Vie
M. PONSOT, Président ou son représentant
- CNL : Confédération Nationale du Logement
Mme BURY, Présidente ou son représentant
- UDAF : Union Départementale d’Aide aux Familles
M. DESBROSSE, Président ou son représentant
- FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports de la Région Bourgogne
M. JOURNEAU, Président ou son représentant
- ACA : Association Automobile Club
M. Du FOU, Président ou son représentant
- FCPE : Fédération des Conseils de Parents d’élèves
Mme REMOND, Présidente ou son représentant
- PEEP : Parents d’élèves de l’Enseignement Public
M. VEIES, Président ou son représentant
- OPAC SAONE-ET-LOIRE
M. MARON, Directeur Agence Chalon-sur-Saône ou son représentant
- LOGIVIE Saône-et-Loire
M. FORAIT, Responsable patrimoine ou son représentant
- ADAAR : Association de Développement de l’Abattoir et des Arts de la Rue
M. TORRES, Président ou son représentant

 Etat des travaux de la commission en 2017

Sous la présidence de Monsieur Paul THEBAULT, la Commission Consultative des Services


Publics Locaux s’est réunie le 29 novembre 2017 en vue d’examiner et de prendre acte :

112
1/ Des rapports annuels d’activité 2016 des Délégations de Service Public concernant :

- L’exploitation du réseau de chauffage urbain de la Ville de Chalon-sur-Saône sous forme


concessive confiée à la Chalon ‘Energie ;

- L’exploitation du parc de stationnement en ouvrage de l’Hôtel de Ville et des quatre parcs


de stationnement en ouvrage (rues de la Motte, Banque, Gloriette et Colombière) sous
forme concessive confiée à la Société Q-PARK ;

- Le service de restauration collective sous forme d’affermage confié à SOGERES ;

- L’exploitation du réseau de distribution et de l’acheminement du gaz naturel sous forme


concessive gérée par GrDF.

En présence :

Des délégataires :

- M. Dominique LAMARD, Responsable Département Saône-et-Loire - Direction


Métropoles ENGIE RESEAUX,
- M. Raphaël COULAUD, Contrôleur de Gestion Q.PARK France,
- M. Alain TABURIAUX, Responsable d’exploitation Q.PARK, Chalon-sur-Saône,
- M. Cédric LEROY, Directeur Régional Grand Est, SOGERES,
- Mme Laëtitia LEGEARD, Directrice d’exploitation segment Education, SOGERES,
- M. Bruno RAMPON, Chargé de Portefeuille, Direction Clients, territoire Rhône Alpes et
Bourgogne GrDF,

Des cabinets d’audits :

- M. Jordi LAVENU, Consultant, Cabinet SAGE SERVICES ENERGIE,


- M. Raphaël ABBE, Consultants Cabinet CALIA CONSEIL,

Des associations locales des consommateurs :

- UFC QUE CHOISIR - CLCV - UDAF – PEEP – OPAC S&L,

Du Pôle Etude et Ingénierie représenté par le Service Energies,


Du Service Gestion du Domaine Publique,
Du Service de la Restauration collective,
Et du Pôle de la Gestion déléguée et Audit, lequel a présenté le rapport annuel 2015/2016 de la
Restauration collective.

2/ Du rapport de Gestion 2016 de la Régie Autonome Personnalisée des Arts de la Rue (R.A.P.).

En présence des Associations locales des consommateurs :


- UFC QUE CHOISIR - CLCV - UDAF

Et du Pôle de la Gestion déléguée et Audit

Conclusion :

113
Après avoir pris connaissance des rapports présentés, des observations des membres des
associations d’usagers présents, des réponses des délégataires et des services de la collectivité, la
Commission Consultative des Services Publics Locaux a :

 Pris acte des rapports annuels 2016 des concessions Chauffage urbain, du Délégataire
Chalon’Energie, Parcs de stationnement (4 parcs et parking de l’Hôtel de Ville) du
Délégataire Q-Park et Distribution et acheminement du gaz naturel du Concessionnaire
GrDF ;

 Pris acte du rapport 2015/2016 de la Délégation de Service Public pour le service de la


restauration collective du délégataire SOGERES ;

 Pris acte du rapport de Gestion 2016 de la Régie Autonome Personnalisée du Pôle des Arts
de la Rue.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L1413 -1 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte des travaux 2017 de la Commission Consultative des Services Publics
Locaux de la Ville de Chalon-sur-Saône.

114
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
20 Convention de regroupement et de valorisation des Certificats d'économie d'énergie dans le cadre du programme CEE "Economies d'énergie dans les TEPCV"

Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 20
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

Convention de regroupement et de valorisation des Certificats


d'économie d'énergie dans le cadre du programme CEE
"Economies d'énergie dans les TEPCV"

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Loi d’orientation énergétique de juillet 2005 a mis en place le dispositif des Certificats
d’Economie d’Energie (CEE). Elle acte que les collectivités locales sont des acteurs éligibles à ce
dispositif et peuvent valoriser les économies d’énergie qu’elles ont réalisées par l’obtention de CEE.
A ce titre, depuis 2013, la Ville de Chalon-sur-Saône valorise en son nom les CEE générés par les
travaux sur son patrimoine.

Le Code de l’Energie donne la possibilité aux personnes morales éligibles de se regrouper et de


désigner un tiers regroupeur, qui obtient pour son compte les CEE correspondants aux économies
d’énergie des membres du regroupement.

Depuis le 13 février 2017, les territoires signataires d’une convention de Territoire à Energie
Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) peuvent être porteurs d’un programme d’économies
d’énergie et voir leurs investissements récompensés par l’attribution de certificats d’économies
d’énergie (CEE). Le Syndicat mixte du Chalonnais, lauréat de la première vague de l’appel à projets
TEPCV, ou « territoire à énergie positive pour la croissance verte », s’est vu attribuer un volume de
certificats correspondant à 1,3 million d’euros de travaux pour l’ensemble du territoire.

L’obtention d’un financement CEE – TEPCV permet d’obtenir une prime bonifiée sur des travaux
d’économies d’énergie effectués entre le 13 février 2017 et le 31 décembre 2018 sur les bâtiments
appartenant au patrimoine des collectivités territoriales.

Description du dispositif proposé :

Pour les opérations valorisées dans le cadre du programme CEE - TEPCV, le Syndicat mixte du
Chalonnais propose d’être le regroupeur au sens du Code de l’Energie.

115
Ainsi, le Syndicat mixte propose de :
- Déposer en son nom les dossiers de demande de CEE au Pôle National des CEE (PNCEE) en vue
d’obtenir les certificats d’économies d’énergie ;
- Vendre ces certificats d’économies d’énergie dans le but de valoriser les opérations d’économies
d’énergie ;
- Reverser la prime liée à la valorisation des CEE à la Ville pour un montant de financement à
hauteur de 80% maximum du coût de chaque opération.

La vente des CEE est réalisée en lien avec EDF, partenaire retenu par le Syndicat mixte du
Chalonnais pour la valorisation des CEE.

Le dispositif proposé par le Syndicat mixte du Chalonnais est nettement plus avantageux que la
valorisation actuellement menée par la collectivité.

C’est pourquoi il est proposé de déléguer au Syndicat mixte du Chalonnais la gestion et la


valorisation des CEE obtenus dans le cadre du programme CEE – TEPCV selon les conditions
définies dans le modèle de convention joint en annexe.

Les travaux d’économies d’énergie proposés par la Ville de Chalon-sur-Saône dans le cadre de la
convention représentent une dépense de 663 010 € HT et concernent des opérations de
remplacement de chaudières, d’isolation de combles, de rénovation de menuiseries et de rénovation
de l’éclairage public. Le montant de la recette attendue est de 530 408 €.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu le Code de l’Energie, notamment son article L.221-7 tel que modifié par la loi n°2015-992
relative à la transition énergétique pour la croissance verte en date du 17 août 2015, et ses articles
R.221-1 et suivants,

Vu l’arrêté du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer du 9 février 2017, modifié


par arrêté du 9 février 2017, portant validation du programme « Economies d’énergie dans les
TEPCV » dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie,

Vu la convention cadre signée entre le Syndicat mixte du Chalonnais et le Ministère de l’écologie,


du développement durable et de l’énergie en date du 12 juin 2015,

Vu l’avenant à la convention particulière d’appui financier signé entre le Syndicat mixte du


Chalonnais et le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer en date du 12 avril 2017,

Vu le modèle de convention de regroupement joint en annexe,

116
Il est demandé au Conseil municipal :

 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à déposer un dossier de demande de


financement au titre du dispositif CEE « économies d’énergie dans les TEPCV » ;

 D’approuver le plan de financement du projet, tel qu’il figure en annexe ;

 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la convention de regroupement


jointe en annexe et tout autre document nécessaire à la mise en œuvre du programme CEE
« économies d’énergie dans les TEPCV » ;

 D’informer le Syndicat mixte du Chalonnais du suivi du projet et de toute modification


pouvant intervenir.

117
ANNEXE

PROGRAMME CEE TEPCV

Plan de financement de l’opération

Dépenses Recettes

Intitulé de l’opération Montant (HT) Nature et origine Montant (HT)


du financement

Remplacement de
chaudières, isolation de Syndicat mixte du
combles, changements de 663 010,00 Chalonnais – CEE- 530 408,00
menuiseries et rénovation TEPCV
de l’éclairage public

Autofinancement 132 602,00

Total HT 663 010,00 Total HT 663 010,00

118
CONVENTION DE REGROUPEMENT ET DE VALORISATION DES CERTIFICATS D’ÉCONOMIES
D’ÉNERGIE DANS LE CADRE DU PROGRAMME CEE « ÉCONOMIES D’ÉNERGIE DANS LES
TEPCV »

Article L 221-7 du Code de l’énergie

ENTRE :
La collectivité de Chalon-sur-Saône dûment habilitée à cet effet par délibération en date du [date]

Ci-après, dénommée « le BÉNÉFICIAIRE »

ET,

Le TEPCV Syndicat mixte du Chalonnais, représenté par MARTIN Sébastien, président du Syndicat
mixte du Chalonnais,

Ci-après, dénommé « le REGROUPEUR ».

Le BÉNÉFICIAIRE et le REGROUPEUR pouvant communément être désignés « LES PARTIES ».

PRÉAMBULE
Considérant la loi d’orientation énergétique de juillet 2005 qui a mis en place le dispositif des certificats
d’économie d’énergie (CEE) et actant que les collectivités locales sont des acteurs éligibles à ce
dispositif et peuvent valoriser les économies d’énergie qu’elles ont réalisées par l’obtention de CEE.
Considérant l’article L221-7 du code de l’énergie permettant l’attribution de certificats d’économies
d’énergie pour des programmes d’accompagnement.
Considérant l’article L 221-7 du Code de l’énergie permettant aux personnes éligibles de se regrouper
et de désigner une autre personne éligible (tiers regroupeur), qui obtient pour son compte les CEE
correspondants pour atteindre le seuil d’éligibilité (20GWhcumac).
Considérant la convention TEPCV du 12 juin 2015, et ses avenants du 03 novembre 2016, 01 mars
2017 et 02 mai 2017.
Considérant l’arrêté du 24 février 2017 modifiant l’arrêté du 9 février 2017 portant validation du
programme CEE « Économies d’énergie dans les TEPCV » dans le cadre du dispositif des certificats
d’économies d’énergie (Programme n° PRO-INNO-08) attribuant un volume maximum de 400 GWh
cumac de certificats correspondant à 1,3 millions d’€ de travaux au territoire lauréat TEPCV.
Pour les opérations valorisées dans le cadre de l’arrêté du 9 février 2017, Syndicat mixte du Chalonnais
propose d’être le regroupeur au sens de l’arrêté du 4 septembre 2014.

IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT :

119
ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION DE REGROUPEMENT
Compte tenu de la complexité du montage des dossiers CEE, de la nécessité de valoriser un montant
minimum de CEE de 20 GWh cumac pour accéder à ce dispositif, les parties conviennent
expressément que le BÉNÉFICIAIRE délègue au Syndicat mixte du Chalonnais la gestion et la
valorisation de ces CEE.
Ces opérations doivent être conformes au programme PRO-INNO 08 et répondre aux critères
d’éligibilité des certificats d’économies d’énergie tels que définis par les textes législatifs et
réglementaires en vigueur.
Les collectivités éligibles au programme et qui composent le TEPCV ont souhaité se regrouper afin de
mutualiser l’ensemble des dossiers PRO-INNO-08 à l’échelle du TEPCV, déposer les demandes de
CEE auprès du PNCEE et vendre les CEE obtenus, via le compte EMMY du Syndicat mixte du
Chalonnais.
Ainsi, le REGROUPEUR disposera, à l’issue des travaux d’efficacité énergétique, lancés sur les
collectivités du TEPCV éligible au programme PRO-INNO-08, d’un volume de CEE qu’il souhaite
vendre à un prix garanti jusqu’à la fin du dispositif CEE PRO-INNO-08 par EDF à 4,05 €/MWhc HT.

ARTICLE 2 : DÉLÉGATION DE LA GESTION DES CEE

Le BENEFICIAIRE confie ainsi au REGROUPEUR un pouvoir pour regrouper les CEE et les valoriser
en son nom.

Le BENEFICIAIRE s’engage à transmettre au REGROUPEUR l’ensemble des pièces nécessaires pour


lui permettre de déposer dans les délais impartis le(s) dossier(s) de demande de certificats
d’économies d’énergie, conformes aux textes règlementaires en vigueur.

Le REGROUPEUR s’engage à:
- Déposer en son nom les dossiers de demande de CEE au Pôle National des CEE (PNCEE) en vue
d’obtenir les certificats d’économie d’énergie (enregistrement des CEE au registre national)
- Vendre ces certificats d’économies d’énergie dans le but de valoriser les opérations d’économies
d’énergie
- Reverser la prime CEE (financement) par la valorisation des CEE au BENEFICIAIRE selon les
modalités définies par l’article 4.

La vente des CEE par le REGROUPEUR est réalisée en lien avec EDF, partenaire retenu pour la
valorisation des CEE. Le REGROUPEUR s’engage à vendre la totalité des volumes de CEE Classiques
obtenus dans le cadre du programme PRO-INNO-08 dont le seuil maximum a été défini à 400 GWh
cumac au prix convenu avec le partenaire :
Prix Hors Taxes d’achat des CEE classiques - Programme n°PRO-INNO-08

4,05 € HT / MWh cumac

Le BENEFICIAIRE conservera les pièces justificatives des opérations aux fins de réalisation
d’éventuels contrôles ultérieurs du Pôle national des CEE, tandis que le REGROUPEUR conservera les
pièces administratives relatives au dépôt des dossiers de demande de CEE.

Le REGROUPEUR s’engage à vendre la totalité du volume de CEE PRO-INNO-08, qu’il aura fait
valider par le Pôle national des CEE, au plus tard le 30 novembre 2019.

ARTICLE 3 : DÉPÔTS DES DOSSIERS CEE – MODALITÉS PRATIQUES

La date de signature de l’acte d’engagement ou de l’ordre de service des travaux doit être postérieure
au au 13 février 2017.

Les dépenses (factures acquittées) liées aux travaux d’économies d’énergies doivent être réalisées
avant le 31 décembre 2018.

Le programme « Économies d’énergie dans les TEPCV » n’est pas cumulable avec les autres aides
adossées au dispositif CEE (aides de l’ANAH, aides des fournisseurs d’énergie, aides de certaines

120
collectivités locales) ni avec les aides de l’ADEME ou les aides de l’Enveloppe spéciale transition
énergétique dans les TEPCV.

Les dossiers doivent être déposés complets au REGROUPEUR et doivent notamment comprendre un
document de contractualisation des travaux (comme le devis signé par le BENEFICIAIRE ou l’acte
d’engagement), la facture, l’attestation sur l’honneur de valorisation unique des CEE, la documentation
technique et les certifications éventuelles et notifier au Syndicat mixte du Chalonnais la part de
subvention éventuellement reçue sur une opération.

Une copie de la présente convention sera annexée au dossier de demande de certificats d’économies
d’énergie déposé par le Syndicat mixte du Chalonnais.

Conformément à l’article 10 du décret n°2010-1664 du 29 décembre 2010 modifié portant sur les
contrôles relatifs à la délivrance des CEE, le Syndicat mixte du Chalonnais, en tant que premier
détenteur, tiendra à la disposition du PNCEE l’ensemble des documents requis et notamment
commerciaux, techniques, financiers et comptables relatifs à la réalisation de chaque action, pendant
une durée de six (6) ans à compter de la délivrance du CEE.

Les pièces justificatives relatives aux opérations de chaque membre du regroupement seront
conservées par les membres concernés.

ARTICLE 4 – CONDITIONS FINANCIÈRES


Sous réserve de la vente préalable des certificats d’économies d’énergie obtenus, le REGROUPEUR
reverse au BENEFICIAIRE une prime CEE (financement) de XX% du montant (reste à charge pour le
BENEFICIAIRE) de l’opération d’économies d’énergies éligibles,

Les éventuelles aides publiques reçues par le BENEFICIAIRE pour mener à bien ces actions doivent
par ailleurs être déduites du montant qui sera déclaré pour l’obtention des CEE.

Les ressources reçues par le Syndicat mixte du Chalonnais, grâce à la valorisation ultérieure de ces
certificats seront de XX% du montant.

Le REGROUPEUR prendra en charge l’ensemble des coûts associés à l’obtention des CEE ce qui
inclut de façon non exhaustive les coûts d’obtention et d’enregistrement (dits aussi de
« matérialisation ») des CEE livrés et le règlement du prestataire et/ou mandataire pour un montant
total de [..... € HT].

ARTICLE 5– DURÉE

La présente convention prend effet à compter de sa date de signature et concerne tous les dossiers
susceptibles d’être instruits quelque que soit leur date de réalisation.
La présente convention est valable pendant toute durée du programme PRO-INNO-08 et jusqu’à la
valorisation des CEE obtenus.
La date limite pour l’envoi des documents nécessaires au dépôt des CEE sur le registre national EMMY
par les Collectivités au bénéfice du Regroupeur est le 27 février 2019.
La date limite pour le transfert des CEE sur le registre national EMMY au bénéfice de l’Acheteur est le
30 novembre 2019.
Le terme de la présente convention est fixé au 31 décembre 2019.

121
ARTICLE 6 – RÉSILIATION ET MODIFICATION
Toute modification de la présente convention ne pourra résulter que d’un document écrit et rédigé sous
forme d’avenant.
En cas de bouleversement de l’économie générale du présent accord, consécutif à un changement de
fait ou de droit, une renégociation à l’initiative de l’une ou l’autre des parties sera menée.
Une telle modification ne pourra être déduite d’une tolérance d’aucune des parties.
En cas d’inexécution d’une des conditions stipulées ci-dessus chacune des parties pourra, après
négociation et mise en demeure restée infructueuse pendant le délai de six mois, prononcer la
résiliation.

ARTICLE 7 – LITIGES
En cas de litige, et à défaut d’accord amiable, le contentieux sera porté devant la juridiction
territorialement compétente.

Fait à ___________________, en deux exemplaires originaux, le _______________.

Pour la Ville de Chalon-surSaône Pour le REGROUPEUR Syndicat mixte du


Chalonnais ,
Le Maire
Président,
Gilles PLATRET
Monsieur Sébastien MARTIN,
]

122
Mandat pour regroupement d’opération

Après présentation du projet et après en avoir délibéré le [date], le conseil municipal de Chalon-
surSaône autorise Gilles PLATRET, Maire à signer convention de regroupement et de valorisation des
certificats d’économies d’énergies dans le cadre du programme d’économies d’énergie dans les
TEPCV.

Je, soussigné, Gilles PLATRET, représentant la ville de Chalon-surSaône :


- accepte les conditions définies dans la convention,
- autorise lui ou son représentant à signer la convention de groupement,
- reconnaît expressément le TEPCV Syndicat Mixte du Chalonnais comme regroupeur dudit
groupement pour cette opération et pour les missions qui lui sont confiées au titre de la convention
de regroupement et de valorisation des certificats d’économies d’énergies dans le cadre du
programme d’économies d’énergie dans les TEPCV., et I'autorise à accomplir toutes démarches
nécessaires à la réalisation des procédures concernées par l’objet de la convention

- accepte les conditions financières énoncées dans la convention.

Au titre des conditions énoncées dans la convention, la Commune s’engage à mettre en vente par
l’intermédiaire du groupement constitué à cet effet, [volume en MWh Cumac] au titre de droits acquis et
enregistrés au titre du programme PRO-INNO-08, pendant toute durée du programme et jusqu’à la
valorisation des CEE obtenus.

La date limite pour l’envoi des documents nécessaires au dépôt des CEE sur le registre national EMMY
au bénéfice du regroupeur est le [30 juin 2019].

Cet engagement ne vaut que dès lors que (indiquer les éventuelles clauses suspensives, telle que le
prix plancher de vente par exemple).

A ……, le [xx/xx/xxx]

Pour la Ville de Chalon-surSaône

Lu et approuvé

Signature et tampon

123
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
21 Aménagement Place du Châtelet - Création d'une Autorisation de Programme

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 21
Rapporteur : Monsieur le Maire

Aménagement Place du Châtelet - Création d'une Autorisation


de Programme

EXPOSE

Rappel du contexte :

L’aménagement de la place du Châtelet s’inscrit dans le cadre du plan de transformation urbaine de


Chalon. Cette opération assurera le lien entre le secteur piétonnier du Centre ancien et les quais qui
seront totalement réaménagés.

En effet, lien privilégié entre le secteur piétonnier et le quai des Messageries, la place du Châtelet,
intégrée dans le périmètre du secteur sauvegardé, dispose d’une richesse patrimoniale qu’il convient
de valoriser dans le cadre de la reconquête des quais de Saône, dont la première phase constitue le
réaménagement du secteur du Port Villiers.

Description du dispositif proposé :

La place du Châtelet revêt actuellement un caractère routier avec des surfaces conséquentes en
matériaux enrobés et des trottoirs en asphalte. Le nouvel aménagement envisagé permettra de
redonner une perspective sur les quais depuis le centre ville par l’élargissement du trottoir qui sera
traité de manière qualitative (pierres naturelles). Le caractère minéral de la place sera également
atténué par la plantation d’arbres. La liaison piétonne avec le centre ville sera ainsi renforcée.

L’espace vert en limite de la place et de la rue du Châtelet, sera mis en valeur et un square pour
enfants sera créé.

Un diagnostic archéologique réalisé en juin 2017 sur la zone a mis en évidence des vestiges
intéressants, justifiant la mise en place de fouilles au droit des futurs containers enterrés et un suivi
par un opérateur archéologique durant tout le chantier.

L’estimation du coût total de l’opération est de 390 000 € TTC sur un an et décomposée comme
suit :
- Suivi archéologique : 40 000 €,

124
- Travaux : 350 000 €.

Des financements ont été sollicités auprès de la Région Bourgogne Franche-Comté au titre du
Fonds Grands équipements à hauteur de 90 000 €.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311-19 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création de l’autorisation de programme.

Année de Proposition de ventilation des crédits de paiement


Durée de
création Montant de l’AP
l’AP
CP 2018 CP 2019

2018 2 ans 390 000 € 350 000 € 40 000 €

125
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
22 Site de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent - Démolition de bâtiments - Autorisation d'engagement et de crédit de paiement

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE

N° de l'ordre du jour : 22
Rapporteur : Monsieur le Maire

Site de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent - Démolition de


bâtiments - Autorisation d'engagement et de crédit de
paiement

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le centre hospitalier William Morey a quitté fin 2011 son site historique de l’île Saint-Laurent à
Chalon-sur-Saône pour emménager dans un nouvel établissement et la Ville de Chalon-sur-Saône a
procédé à l’acquisition du site.

Un projet de reconversion urbaine du secteur a été engagé dont les principaux objectifs sont
suivants :
- changement d’image et réappropriation du site par les chalonnais,
- développement d’une attractivité touristique et d’une mixité résidentielle et culturelle,
- ambition environnementale et paysagère affirmée,
- recherche innovante d’usage des énergies renouvelables.

Il prévoit :
 La démolition de la plupart des bâtiments non protégés au titre des Monuments
Historiques, pour retrouver un tènement foncier de qualité.
 La création d’un pôle résidentiel d’un maximum de 250 logements avec plusieurs phases
de réalisation :
- 1ère phase : production de logements sur les berges de la Genise (entre la pointe de
l’île et l’ancienne maternité) après démolition des quatre bâtiments existants.
- 2ème phase : production de logements en cœur de site et à côté de l’ancienne
maternité, à répartir sur plusieurs tranches qui devront s’étudier en fonction de
l’état du marché de l’habitat et des contraintes opérationnelles éventuelles liées à
la démolition des autres bâtiments.
 La création d’un pôle culturel et touristique avec une offre nouvelle et moderne, appuyée
sur la riche histoire de Chalon-sur-Saône concernant la photographie et l’image.

Description du dispositif proposé :

126
En 2017, il a été décidé de créer un budget annexe pour la conduite du projet de reconversion
urbaine du site de l’ancien hôpital sur l’Ile Saint-Laurent, considérant qu’une gestion comptable
différenciée des dépenses ne permettait pas d’avoir une vision globale de l’évolution du site, et qu’il
était nécessaire d’individualiser ces opérations dans un budget annexe au budget principal de la
Ville de Chalon-sur-Saône.

L’engagement de la première phase opérationnelle débute par la réalisation des premières


démolitions sur le site. Cela concerne quatre bâtiments situés sur les berges de la Genise tels
qu’indiqués sur le plan en annexe.

Au sein du budget annexe Ile Saint-Laurent, il est dorénavant souhaitable de créer une autorisation
d’engagement (AE) afin de distinguer les éléments de dépenses nécessaires à l’engagement des
travaux de démolition et de viabilisation de la première tranche d’opération, correspondant au
secteur des berges de la Genise.

Le montant des dépenses nécessaires, comprenant études, maîtrise d’œuvre, travaux sur réseaux et
travaux de démolition, est établi à 2 500 000 € sur une durée de 3 ans.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311-19 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :


 D’approuver la création de l’autorisation d’engagement « Démolitions Ile Saint-Laurent »
au sein du budget annexe Ile Saint-Laurent, selon les modalités suivantes :

Proposition de ventilation des crédits de paiements


Année de Durée de Montant de
création l’AP l’AP CP2018
CP2019 CP2020
(montant BP2018)
2018 3 ans 2 500 000 € 255 000 € 2 230 000 € 15 000 €

127
Projet Ile Saint-Laurent reconversion du site de l’ancien hôpital
PHASE 1 – démolition de 4 bâtiments à côté de l’ex-maternité

Pavillon Durand

Jeanne Parent
Médecine

EFS
Ex-maternité

Ville de Chalon/Direction urbanisme 128


RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
23 Aménagement secteur Pasteur- Saint-Jean de Maizel - Création d'une Autorisation de Programme

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 23
Rapporteur : Monsieur le Maire

Aménagement secteur Pasteur- Saint-Jean de Maizel -


Création d'une Autorisation de Programme

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre du plan de transformation urbaine, le réaménagement du secteur Porte de


Lyon/Pasteur/Gloriette/Rue de Lyon, véritable point d’entrée dans le cœur de la ville, interviendra
en 2018.

L’objectif est de redonner de la visibilité et de l’attractivité aux commerces présents dans le secteur
tout en valorisant l’espace public.

L’ensemble de la zone concernée par les travaux sera aménagé pour devenir une zone de rencontre.
La priorité sera donnée aux piétons. La vitesse de circulation sera limitée à 20 km/h rue Pasteur et
rue Gloriette et limitée à 30 km/h rue Porte de Lyon et rue de Lyon.

Description du dispositif proposé :

L’aménagement global du secteur prévoit notamment les travaux suivants :

- Sur la rue Pasteur, le bas de la rue Gloriette et l’entrée de la rue de Lyon, la chaussée sera
réhaussée au même niveau que les trottoirs. La voie de circulation sera réalisée en pavés et les
trottoirs en pierres naturelles afin de limiter l’aspect routier et faire le lien avec la Place de l’Hôtel
de Ville.
- Les voies de circulations actuelles seront conservées sur la rue Porte de Lyon. Un plateau sera
créé à l’entrée de la rue Porte de Lyon.
- Rue de Lyon, la chaussée sera réduite afin d’élargir les trottoirs et d’améliorer ainsi les
cheminements piéton.

La Place Saint-Jean de Maizel sera également réorganisée. Par ailleurs, des espaces végétalisés
seront aménagés ponctuellement.

129
Le projet a pu être adapté à la suite de deux réunions de présentation avec les riverains et les
commerçants du secteur.

L’estimation du coût total de l’opération est de 1 500 000 € TTC sur deux ans.

Des financements ont été sollicités auprès de la Région Bourgogne Franche-Comté au titre du
Contrat territorial à hauteur de 420 000 €.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311619 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création de l’autorisation de programme « Aménagement secteur Porte de


Lyon / Pasteur / Gloriette / Rue de Lyon.

Année de Proposition de ventilation des crédits de paiement


Durée de
création Montant de l’AP
l’AP
CP 2018 CP 2019

2018 2 ans 1 500 000 € 1 400 000 € 100 000 €

130
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
24 Réaménagement bâtiment Quai Chambion (ancienne maternité) - Création d'une Autorisation de Programme

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 24
Rapporteur : Monsieur le Maire

Réaménagement bâtiment Quai Chambion (ancienne


maternité) - Création d'une Autorisation de Programme

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le centre hospitalier William Morey a quitté fin 2011 son site historique de l’île Saint-Laurent à
Chalon-sur-Saône pour emménager dans un nouvel établissement et la Ville de Chalon-sur-Saône a
procédé à l’acquisition du site.

Un projet de reconversion urbaine du secteur a été engagé dont les principaux objectifs sont
suivants :
- changement d’image et réappropriation du site par les chalonnais,
- développement d’une attractivité touristique et d’une mixité résidentielle et culturelle,
- ambition environnementale et paysagère affirmée,
- recherche innovante d’usage des énergies renouvelables.

Il prévoit :
 La démolition de la plupart des bâtiments non protégés au titre des Monuments
Historiques, pour retrouver un tènement foncier de qualité.
 La création d’un pôle résidentiel d’un maximum de 250 logements avec plusieurs phases
de réalisation :
- 1ère phase : production de logements sur les berges de la Genise (entre la pointe de
l’île et l’ancienne maternité) après démolition des quatre bâtiments existants.
- 2ème phase : production de logements en cœur de site et à côté de l’ancienne
maternité, à répartir sur plusieurs tranches qui devront s’étudier en fonction de
l’état du marché de l’habitat et des contraintes opérationnelles éventuelles liées à
la démolition des autres bâtiments.
 La création d’un pôle culturel et touristique avec une offre nouvelle et moderne, appuyée
sur la riche histoire de Chalon-sur-Saône concernant la photographie et l’image.

Description du dispositif proposé :

131
La première phase de production de logements nécessite à la fois la démolition d’une partie des
bâtiments non protégés au titre des Monuments Historiques pour retrouver un tènement foncier,
mais aussi la reprise et la restructuration des réseaux afin d’assurer, tout au long de l’aménagement
du site, la desserte en fluide et l’accessibilité des bâtiments conservés.

Les travaux de démolition, pour lesquels les études de maîtrise d’œuvre sont en cours,
concerneront quatre bâtiments situés le long de la Genise, entre la tour du Doyenné et l’ancienne
maternité.

Dès 2018, la réhabilitation du bâtiment de l’ancienne maternité sera engagée afin de permettre
l’installation de plusieurs services de la collectivité, dont ceux occupant l'Espace Jeanne Parent
(bâtiment devant être démoli). Les services accueillant le plus de public seront positionnés au rez-
de-chaussée lorsque les agents de l'Espace des Arts quitteront le bâtiment.

L’estimation du coût total est de 620 000 € TTC sur deux ans.

Des financements ont été sollicités auprès de l’Europe au titre du FEDER.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311-19 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création d’une autorisation de programme « Bâtiment Quai Chambion


(Ancienne maternité) » selon les modalités suivantes :

Année de Proposition de ventilation des crédits de paiement


Durée de
création Montant de l’AP
l’AP
CP 2018 CP 2019

2018 2 ans 620 000 € 170 000 € 450 000 €

132
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
25 Finances - Agence France Locale - Garantie d'engagements - Condition de recours à l'emprunt pour 2018

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 25
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Finances - Agence France Locale - Garantie d'engagements -


Condition de recours à l'emprunt pour 2018

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre des difficultés de financement rencontrées par le secteur public local, suite à la crise
financière et interbancaire au cours du précédent mandat, plusieurs élus ont pris l’initiative de créer
en avril 2010 une Association d’étude pour l’agence de financement des collectivités locales
(AEAFCL), destinée à imaginer ce qui deviendra l’Agence France Locale.
Ainsi, la loi n°2013-672 du 26 juillet 2013 de régulation et de séparation des activités bancaires a
autorisé la création de l’Agence de financement des collectivités, dénommée Agence France Locale.
L’agence France Locale est exclusivement composée de collectivités territoriales, établissements
publics de coopération intercommunale (EPCI) et établissements publics territoriaux (EPT) qui
détiennent la totalité du capital et son objet est de contribuer à leur financement.

La Ville de Chalon-sur-Saône a souhaité rejoindre cette initiative publique et a adhéré à


l’Agence France Locale par délibération en date du 16 novembre 2017, afin de diversifier ses
sources de financements par emprunts bancaires.
Ce partenariat s’est donc mis en place dès 2017, avec la contractualisation par la Ville d’un
emprunt de 1 500 000 € auprès de l’Agence, qui a fait l’objet d’un report sur 2018.

Ainsi, chaque année, les collectivités membres de l’Agence France Locale sont appelées à délibérer,
en préalable de toute possibilité de contracter de nouveaux prêts, sans préjuger du montant du
recours à l’emprunt qui pourra être octroyé en cours d’année.
Il s’agit donc d’une délibération cadre qui prépare les éventuelles signatures de financement auprès
de l’Agence sans présager de ceux-ci.

En outre, la création de l’Agence France Locale a pour fondement essentiel la recherche par les
collectivités d’un mode de financement efficace, répondant à des contraintes fortes de transparence
et satisfaisant à l’intérêt général. Ce fondement se double d’une exigence de conditions de
financement attractives sur les marchés financiers.
Ainsi, l’Agence France Locale a besoin de la garantie de ses actionnaires pour lever des fonds dans
les meilleures conditions.

134
Pour ce faire, un double mécanisme de garantie a été créé par les dispositions de l’article L1611-3-2
du Code Général des Collectivités Territoriales, permettant d’assurer aux créanciers la pérennité du
Groupe et, par voie de conséquence, la reconnaissance des investisseurs pour les titres financiers
émis par l’Agence France Locale. Le mécanisme instauré a ainsi pour objet de garantir certains
engagements de l’Agence France Locale.

Chaque collectivité actionnaire apporte une garantie du même montant que son capital restant dû au
titre des prêts souscrits auprès de l’Agence France Locale.

La garantie est apportée auprès des créanciers de l’Agence (investisseurs qui souscrivent des
obligations lorsque l’Agence France Locale lève des fonds sur les marchés financiers).

Cette garantie n’est pas soumise aux ratios Loi Galland, elle est inscrite dans les annexes aux
documents budgétaires, et elle ne donne pas lieu à constitution de provision.

Le mécanisme détaillé de garantie est présenté en annexe.

Description du dispositif proposé :

L’objet de la présente délibération est, conformément aux dispositions précitées, de garantir les
engagements de l’Agence France Locale dans les conditions et limites décrites ci-après, afin de
sécuriser une source de financement pérenne et dédiée aux Membres.

Présentation des modalités générales de fonctionnement de la garantie, dont le modèle est


joint en annexe

Objet
La garantie a pour objet de garantir certains engagements de l’Agence France Locale (des emprunts
obligataires principalement) à la hauteur de l’encours de dette du Membre auprès de l’Agence
France Locale.

Bénéficiaires
La garantie est consentie au profit des titulaires (les Bénéficiaires) de documents ou titres émis par
l’Agence France Locale déclarés éligibles à la Garantie (les Titres Eligibles).

Montant
Le montant de la Garantie correspond, à tout moment, et ce quel que soit le nombre et/ou le volume
d’emprunts détenus par le Membre auprès de l’Agence France Locale, au montant de son encours
de dette (principal, intérêts courus et non payés et éventuels accessoires, le tout, dans la limite du
montant principal emprunté au titre de l’ensemble des crédits consentis par l’Agence France Locale
à la Ville de Chalon-sur-Saône qui n’ont pas été totalement amortis).
Ainsi, si le Membre souscrit plusieurs emprunts auprès de l’Agence France Locale, chaque emprunt
s’accompagne de l’émission d’un engagement de Garantie, quelle que soit l’origine du prêt, telle
que, directement conclu auprès d’AFL ou bien cédé par un tiers prêteur.

Durée
La durée maximale de la garantie correspond à la durée du plus long des emprunts détenus par le
Membre auprès de l’Agence France Locale, et ce quelle que soit l’origine des prêts détenus,
augmentée de 45 jours.

135
Conditions de mise en œuvre de la garantie
Le mécanisme de garantie mis en œuvre crée un lien de solidarité entre l’Agence France Locale et
chacun des membres, dans la mesure où chaque membre peut être appelé en paiement de la dette de
l’Agence France Locale, en l’absence de tout défaut de la part dudit Membre au titre des emprunts
qu’il a souscrits vis-à-vis de l’Agence France Locale.

La garantie peut être appelée par trois catégories de personnes : (i) un bénéficiaire, (ii) un
représentant habilité d’un ou de plusieurs bénéficiaires et (iii) la Société Territoriale. Les
circonstances d’appel de la présente garantie sont détaillées dans le modèle joint en annexe.

Nature de la garantie
La garantie est une garantie autonome au sens de l’article 2321 du Code civil. En conséquence, son
appel par un bénéficiaire n’est pas subordonné à la démonstration d’un défaut de paiement réel par
l’Agence France Locale.

Date de paiement des sommes appelées au titre de la garantie


Si la garantie est appelée, le membre concerné doit s’acquitter des sommes dont le paiement lui est
demandé dans un délai de 5 jours ouvrés.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment son article L. 1611-3-2,

Vu la délibération n° 2015-09-29-1 en date du 29 septembre 2015 portant délégation au Maire pour


le recours à l’emprunt et aux instruments financiers,

Vu la délibération n° 2017-11-25-1, en date du 16 novembre 2017 ayant approuvé l’adhésion à


l’Agence France Locale de la Ville de Chalon-sur-Saône,

Vu les statuts des deux sociétés du Groupe Agence France Locale et considérant la nécessité
d’octroyer à l’Agence France Locale, une garantie autonome à première demande, au bénéfice de
certains créanciers de l’Agence France Locale, à hauteur de l’encours de dette de la Ville de
Chalon-sur-Saône, afin que la Ville de Chalon-sur-Saône puisse bénéficier de prêts auprès de
l’Agence France Locale,

Vu le document annexé décrivant le mécanisme de la garantie, soit le Modèle 2016-1 en vigueur à


la date des présentes,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De décider que la garantie de la Ville de Chalon-sur-Saône est octroyée dans les conditions
suivantes aux titulaires de documents ou titres émis par l’Agence France Locale, (les
bénéficiaires) :

136
- le montant maximal de la garantie pouvant être consenti pour l’année 2018 est égal au
montant maximal des emprunts que la Ville de Chalon-sur-Saône est autorisée à
souscrire pendant l’année 2018, le cas échéant augmenté du montant des crédits du
membre cédés sur le marché secondaire par un tiers prêteur à l’Agence France Locale ;

- la durée maximale de la garantie correspond à la durée du plus long des emprunts détenu
par la Ville de Chalon-sur-Saône pendant l’année 2018 auprès de l’Agence France
Locale augmentée de 45 jours ;

- la garantie peut être appelée par chaque bénéficiaire, par un représentant habilité d’un ou
de plusieurs bénéficiaires ou par la Société Territoriale ;

- et si la garantie est appelée, la Ville de Chalon-sur-Saône s’engage à s’acquitter des


sommes dont le paiement lui est demandé, dans un délai de 5 jours ouvrés ;

- le nombre de garanties octroyées par Monsieur le Maire au titre de l’année 2018 sera
égal au nombre de prêts souscrits auprès de l’Agence France Locale auquel vient
s’ajouter les prêts du membre éventuellement cédés à l’Agence France Locale par un
tiers prêteur, dans la limite des sommes inscrites au budget primitif de référence, et que
le montant maximal de chaque garantie sera égal au montant tel qu’il figure dans l’acte
d’engagement ;

 D’autoriser Monsieur le Maire pendant l’année 2018, à signer le ou les engagements de


garantie pris par la Ville de Chalon-sur-Saône, dans les conditions définies ci-dessus,
conformément aux modèles présentant l’ensemble des caractéristiques de la garantie et
figurant en annexes ;

 D’autoriser Monsieur le Maire à prendre toutes les mesures et à signer tous les actes
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

137
GARANTIE À PREMIÈRE DEMANDE
MEMBRES

Version 2016.1

138
TABLE DES MATIERES

TITRE I DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION ..............................................................2


1. Définitions .....................................................................................................................2
2. Règles d’interprétation ..................................................................................................3
TITRE II MODALITÉS DE LA GARANTIE.......................................................................5
3. Objet de la Garantie .......................................................................................................5
4. Bénéficiaires de la Garantie...........................................................................................5
5. Plafond de la Garantie ...................................................................................................5
6. Nature juridique de l’obligation du Garant ...................................................................6
TITRE III APPEL DE LA GARANTIE ................................................................................7
7. Personnes habilitées à appeler la Garantie ....................................................................7
8. Conditions de l’appel en Garantie .................................................................................7
9. Modalités d’appel ..........................................................................................................7
TITRE IV PAIEMENT AU TITRE DE LA GARANTIE ..................................................11
10. Date de paiement .........................................................................................................11
11. Modalités de paiements ...............................................................................................11
TITRE V DURÉE DE LA GARANTIE ...............................................................................12
12. Date d’effet ..................................................................................................................12
13. Terme...........................................................................................................................12
14. Résiliation anticipée ....................................................................................................12
TITRE VI RECOURS ............................................................................................................13
15. Subrogation .................................................................................................................13
16. Recours entre les Membres .........................................................................................13
TITRE VII COMMUNICATION .........................................................................................14
17. Information des Bénéficiaires......................................................................................14
18. Publicité .......................................................................................................................14
19. Notifications ................................................................................................................14
TITRE VIII STIPULATIONS FINALES ............................................................................15
20. Impôts et taxes .............................................................................................................15
21. Droit applicable et tribunaux compétents ....................................................................15
LISTE DES ANNEXES .........................................................................................................16

-i-
139
GARANTIE AUTONOME A PREMIERE DEMANDE

ENTRE
(1) La Collectivité ayant signé un Engagement de Garantie (le Garant) ;
ET
(2) AGENCE FRANCE LOCALE, société anonyme à directoire et conseil de surveillance,
dont le siège social est situé « Tour Oxygène », 10-12 Boulevard Vivier Merle, 69003
Lyon, immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de Lyon sous le numéro
799 379 649 (l’Agence France Locale) ;
EN PRÉSENCE DE :
(3) AGENCE FRANCE LOCALE – SOCIÉTÉ TERRITORIALE, société anonyme à conseil
d’administration, dont le siège social est situé 41, quai d’Orsay, 75007 Paris,
immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 799
055 629 (la Société Territoriale) ;
EN FAVEUR DE :
(4) de tout titulaire de tout Titre Garanti décrit à l’Article 4.1 (le Bénéficiaire) à titre de
stipulation pour autrui, conformément aux dispositions de l’article 1121 du Code
civil.

IL EST TOUT D’ABORD EXPOSÉ CE QUI SUIT


(A) La Société Territoriale et l’Agence France Locale ont été constituées respectivement
les 3 et 17 décembre 2013 dans le but de contribuer au financement des collectivités
territoriales et des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité
propre français, conformément aux dispositions de l’article 35 de la loi n° 2013-672
du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires, codifié à
l’article L. 1611-3-2 du Code général des collectivités territoriales.
(B) Le Garant est Membre du Groupe Agence France Locale et a vocation à bénéficier de
financements consentis par l’Agence France Locale.
(C) Conformément aux dispositions légales, aux statuts de la Société Territoriale et au
pacte d’actionnaires conclu entre les Membres du Groupe Agence France Locale, la
Société Territoriale et l’Agence France Locale (le Pacte), la qualité de Membre de
plein d’exercice du Groupe Agence France Locale et le bénéfice de financements
consentis par l’Agence France Locale sont conditionnés à l’octroi par chacun des
Membres d’une garantie conforme au modèle arrêté par le Conseil d’administration
de la Société Territoriale.

CECI EXPOSÉ, IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT

-1-
140
TITRE I
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION

1. DÉFINITIONS
Les termes utilisés avec une majuscule dans la présente Garantie auront la signification qui leur
est donnée ci-dessous :
Agence France Locale a le sens qui lui est donné en comparution du présent Modèle de
Garantie ;
Annexe signifie une annexe à la présente Garantie ;
Appel en Garantie signifie tout appel au titre de la présente Garantie réalisé conformément aux
stipulations de la présente Garantie ;
Article signifie un article du présent Modèle de Garantie ;
Bénéficiaire a le sens qui lui est donné en comparution du présent Modèle de Garantie ;
Collectivité signifie les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération
intercommunale à fiscalité propre français ainsi que toute entité qui serait légalement autorisée
à participer au mécanisme mis en œuvre par le Groupe Agence France Locale ;
Date d’Expiration a le sens qui lui est donné à l’Article 13.1 ;
Demande d’Appel a le sens qui lui est donné à l’Article 8.3 ;
Demande de Remboursement signifie la somme de toute demande de remboursement effectuée
auprès du Garant par ou au nom d’un ou plusieurs autres Membres dans le cadre du mécanisme
décrit à l’Article 16 ;
Encours de Crédit signifie la somme de tout montant dû, à tout instant, par le Garant, en
principal, intérêts et accessoires à l’Agence France Locale, à l’exclusion des montants dus par
le Garant, en principal, intérêts et accessoires à l’Agence France Locale au titre des encours de
crédits initialement consentis pour une période maximale de 364 jours ;
Engagement de Garantie signifie l’engagement de garantie conforme au modèle figurant en
Annexe A au présent Modèle de Garantie qui a été signé par le Garant ;
Garant a le sens qui lui est donné en comparution du présent Modèle de Garantie ;
Garantie signifie la garantie autonome à première demande consentie par le Garant en
application des termes de sa ou de ses Engagement(s) de Garanties et du présent Modèle de
Garantie ;
Garantie Société Territoriale signifie toute garantie consentie par la Société Territoriale en
considération des obligations financières de l’Agence France Locale ;
Groupe Agence France Locale désigne collectivement la Société Territoriale et l’Agence
France Locale ;
Jour Ouvré signifie tout jour autre que le samedi, le dimanche, un jour férié ou un jour durant
lequel les banques sont tenues par la loi d’être fermées en France ou autorisées par la loi à être
fermées en France ;
Membre signifie le Garant ainsi que toute Collectivité ayant adhéré au Groupe Agence France
Locale conformément aux statuts de la Société Territoriale ainsi qu’au Pacte ;
Modèle de Garantie signifie le présent document régissant les modalités de la Garantie donnée
par le Garant au titre d’un ou plusieurs Engagements de Garantie ;
Pacte a le sens qui lui est donné au paragraphe (C) du préambule du présent Modèle de
Garantie ;

-2-
141
Partie signifie le Garant, l’Agence France Locale ainsi que tout Bénéficiaire ayant accepté de
devenir une partie à la présente Garantie ;
Plafond de la Garantie a le sens qui lui est donné à l’Article 5 ;
Plafond Initial a le sens qui lui est donné à l’Article 5 ;
Remboursement Effectif signifie la somme de tout montant effectivement payé au Garant en
lien avec la présente Garantie par d’autres Membres, l’Agence France Locale, la Société
Territoriale ou une personne ayant bénéficié d’un paiement indu au titre de la présente
Garantie ;
Représentant a le sens qui lui est donné à l’Article 7 ;
Site a le sens qui lui est donné à l’Article 5.2(c) ;
Société Opérationnelle a le sens qui lui est donné en comparution du présent Modèle de
Garantie ;
Société Territoriale a le sens qui lui est donné en comparution du présent Modèle de Garantie ;
Titres Garantis a le sens qui lui est donné à l’Article 4.1.
2. RÈGLES D’INTERPRÉTATION
2.1. Principes Généraux
2.1.1 La signification des termes définis s’applique indifféremment au singulier et au
pluriel de ces termes et, le cas échéant, au masculin ou au féminin.
2.1.2 Les titres utilisés dans le présent Modèle de Garantie ont été insérés uniquement pour
la commodité de lecture et n’affectent ni le sens ni l’interprétation du présent Modèle
de Garantie.
2.1.3 A moins que le contexte nécessite qu’il en soit autrement, toute référence à une
disposition légale s’entend de la disposition telle qu’elle aura été modifiée, remplacée
ou codifiée dans la mesure où cette modification, ce remplacement ou cette
codification est applicable ou est susceptible de s’appliquer aux opérations stipulées
par le présent Modèle de Garantie.
2.1.4 Toute référence à un autre document s’entend de ce document tel qu’il pourra être
modifié ou remplacé.
2.1.5 Les exemples suivant les termes « inclure », « incluant », « notamment », « en
particulier » et autres termes ayant le même sens ne sont pas limitatifs.
2.2. Modèle de Garantie et Engagements de Garantie
2.2.1 La présente Garantie est basée sur le Modèle de Garantie dans sa version 2016.1 qui
a été arrêté par le Conseil d’Administration de la Société Territoriale le 26 novembre
2015.
2.2.2 Lors de la conclusion de tout contrat ou acte emportant augmentation de l’Encours de
Crédit d’un Membre, ce dernier est invité à signer un Engagement de Garantie au titre
duquel il s’engage à consentir une garantie, en application et conformément aux
stipulations du présent Modèle de Garantie, dans la limite de la somme des Plafonds
Initiaux stipulés dans ledit Engagement de Garantie et les Engagements de Garanties
préalables et non expirés.
2.2.3 Bien que chaque Engagement de Garantie soit signé à l’occasion de la conclusion
d’un contrat ou d’un acte emportant augmentation de l’Encours de Crédit du Garant,
l’engagement dudit Garant n’est conditionné qu’à la réalité de l’Encours de Crédit et
non à la validité des contrats ou actes ayant conduit à sa conclusion.

-3-
142
2.2.4 Chaque Engagement de Garantie fait l’objet d’une approbation par l’organe
compétent du Garant, le cas échéant de façon groupée, de façon à garantir la validité
de l’engagement dudit Garant.
2.3. Pluralité de Modèles de Garantie
2.3.1 Chaque Engagement de Garantie et le Modèle de Garantie constituent ensemble un
tout indivisible et le Garant ne peut pas se voir opposer un Modèle de Garantie qu’il
n’aurait pas expressément accepté dans un Engagement de Garantie.
2.3.2 En cas de conclusion d’un Engagement de Garantie par le Garant faisant référence à
un Modèle de Garantie différent de la version 2016.1, les Encours de Crédit dudit
Garant feront l’objet d’une individualisation.
2.3.3 Les titulaires de Titres Garantis émis jusqu’à la date de signature de l’Engagement de
Garantie faisant référence à un Modèle de Garantie donné, pourront se prévaloir, pour
la totalité de l’Encours de Garantie dudit Garant au choix, soit du dernier Modèle de
Garantie accepté par le Garant dans un Engagement de Garantie à la date d’émission
desdits Titres Garantis, soit des Modèles de Garantie postérieurs également acceptés
par le Garant dans un Engagement de Garantie subséquent, étant néanmoins précisé
que tout Appel en Garantie devra faire référence à un seul Modèle de Garantie.
2.3.4 Les titulaires de Titres Garantis émis postérieurement à la date de signature de
l’Engagement de Garantie faisant référence à un Modèle de Garantie postérieur à la
version 2016.1 ne pourront se prévaloir que des Modèles de Garantie postérieurs
acceptés par le Garant.

-4-
143
TITRE II
MODALITÉS DE LA GARANTIE

3. OBJET DE LA GARANTIE
Le Garant s’engage inconditionnellement et irrévocablement à payer à tout Bénéficiaire, à
première demande, toute somme indiquée dans l’Appel en Garantie dans la limite du Plafond
de Garantie visé à l’Article 5. L’Appel en Garantie devra être strictement conforme aux
exigences du TITRE III de la présente Garantie.
4. BÉNÉFICIAIRES DE LA GARANTIE
4.1. La Garantie est conférée au bénéfice de toute personne titulaire d’un titre éligible, la
détention d’un titre éligible résultant de :
(a) l’inscription en compte, dans les registres de l’Agence France Locale ou
d’un intermédiaire financier, comme titulaire d’un titre financier dont les
modalités indiquent qu’il est éligible au bénéfice de la Garantie ;
(b) la détention d’un document signé par l’Agence France Locale indiquant que
ce document est éligible au bénéfice de la Garantie ;
(ci-après un Titre Garanti).
4.2. La Garantie concerne les Titres Garantis existants ainsi que les Titres Garantis futurs
ou à émettre.
5. PLAFOND DE LA GARANTIE
5.1. Le plafond de la Garantie (le Plafond de la Garantie) consentie par le Garant est égal
à tout instant au montant total de son Encours de Crédit auprès de l’Agence France
Locale :
(a) diminué de tout Appel en Garantie, à l’exception de l’Appel en Garantie
pour les besoins duquel doit être calculé le Plafond de la Garantie ;
(b) augmenté de tout paiement reçu par ce Membre en application d’un
Remboursement Effectif ;
(c) diminué de toute Demande de Remboursement.
5.2. Il est par ailleurs précisé que :
(a) les éléments conduisant à une réduction du Plafond de la Garantie ne sont
plus opposables aux Bénéficiaires à compter de la date à laquelle ils ont
appelé la Garantie ;
(b) en cas d’Appel en Garantie et/ou de Demandes de Remboursement
multiples,
(i) il sera tenu compte, pour la détermination du Plafond de la
Garantie, des demandes reçues le Jour Ouvré précédant la date de
calcul ;
(ii) il ne sera pas tenu compte des demandes reçues postérieurement
au Jour Ouvré précédant la date de calcul et, dans l’hypothèse où
le Plafond de la Garantie serait inférieur au total desdites
demandes, l’obligation de paiement du Garant bénéficiera aux
Bénéficiaires au prorata de leur demandes ;
(c) tout Bénéficiaire peut à tout moment se prévaloir dans un Appel en Garantie
du montant de l’Encours de Crédit estimé au dixième (10ème) Jour Ouvré
suivant la date d’Appel en Garantie, tel que publié par l’Agence France

-5-
144
Locale sur son site internet (le Site) pour chaque Membre conformément à
l’Article 17.1, ce montant étant réputé faire foi jusqu’à ce qu’une Partie
apporte la preuve contraire.
5.3. Afin d’éviter toute ambigüité, le Plafond de la Garantie ne peut en aucun cas excéder
la somme de chaque Plafond Initial stipulé dans chaque Engagement de Garanties
dont la Date d’Expiration n’est pas intervenue.
6. NATURE JURIDIQUE DE L’OBLIGATION DU GARANT
6.1. La présente Garantie constitue une garantie autonome au sens de l’article 2321 du
Code civil.
6.2. En conséquence, le Garant ne peut opposer ou faire valoir aucune exception ou
objection de quelque nature que ce soit (à l’exception de celles figurant à l’article
2321 du Code civil), et notamment toute exception ou objection que l’Agence France
Locale pourrait avoir à l’encontre du Bénéficiaire, sous réserve néanmoins du respect
des stipulations de la présente Garantie.
6.3. Sous réserve des stipulations de l’Article 14, toutes les stipulations de la présente
Garantie conserveront leur plein effet quelle que soit l’évolution de la situation
financière, juridique ou autre de l’Agence France Locale ou du Garant. En particulier,
la Garantie conservera son plein effet vis-à-vis des Bénéficiaires au cas où l’Agence
France Locale demanderait la nomination d’un mandataire ad hoc ou d’un
conciliateur (ou ferait l’objet d’une telle demande), conclurait un accord amiable avec
ses créanciers ou ferait l’objet de l’une des procédures du Livre VI du Code de
commerce.

-6-
145
TITRE III
APPEL DE LA GARANTIE

7. PERSONNES HABILITÉES À APPELER LA GARANTIE


La présente Garantie pourra être appelée par les personnes suivantes :
(a) chaque Bénéficiaire, pour ce qui le concerne ;
(b) le représentant de la masse ou toute personne habilitée à exercer des sûretés
ou garanties pour le compte des Bénéficiaires conformément au droit
applicable ou aux stipulations des Titres Garantis (le Représentant), pour le
compte des personnes qu’il est habilité à représenter ; ou
(c) la Société Territoriale, pour le compte de tout Bénéficiaire.
8. CONDITIONS DE L’APPEL EN GARANTIE
8.1. Appel par les Bénéficiaires
L’Appel en Garantie par les Bénéficiaires n’est soumis à aucune condition.
8.2. Appel par les Représentants
L’Appel en Garantie par les Représentants n’est soumis à aucune condition.
8.3. Appel par la Société Territoriale
La Société Territoriale peut décider d’appeler la Garantie dans les cas limitativement énumérés
ci-dessous :
(a) en cas d’appel de la Garantie Société Territoriale ;
(b) en cas de demande de l’Agence France Locale de procéder à un Appel en
Garantie (une Demande d’Appel).
9. MODALITÉS D’APPEL
9.1. Principe
9.1.1 Une demande de paiement qui remplit, en substance et formellement, les exigences
stipulées par le présent acte (en ce compris les modèles d’Appels en Garantie figurant
en Annexe) constitue un appel en garantie pour les besoins de la présente Garantie
(un Appel en Garantie). La Garantie peut-être appelée en une ou plusieurs fois.
9.1.2 Un Appel en Garantie effectué pour un montant supérieur au Plafond de la Garantie
sera réputé avoir été fait pour un montant égal au Plafond de la Garantie sans que cela
remette en cause sa validité.
9.1.3 Un Appel en Garantie doit nécessairement être libellé en euros (EUR) ou toute autre
devise ayant cours légal en France.
9.1.4 Un Appel en Garantie doit nécessairement indiquer sur quel Modèle de Garantie il est
basé. Néanmoins, et conformément aux stipulations de l’Article 2.2, un Appel en
Garantie peut bénéficier de la totalité du Plafond de la Garantie, y compris lorsque le
Plafond de la Garantie résulte de la conclusion de plusieurs Engagements de Garantie
par le Garant.
9.1.5 Un Appel en Garantie doit nécessairement être rédigé en français.
9.1.6 Une demande de paiement non conforme à ces exigences ne sera pas considérée
comme valable et sera réputée ne jamais avoir été émise.

-7-
146
9.2. Appel par les Bénéficiaires
9.2.1 Tout Appel en Garantie par un Bénéficiaire devra être formulé au moyen d’une
demande écrite strictement conforme au modèle figurant en Annexe B, laquelle devra
être signée par une personne dûment autorisée par le Bénéficiaire concerné et être
notifiée au Garant avec copie à la Société Territoriale.
9.2.2 Tout Appel en Garantie par un Bénéficiaire devra être accompagné, à peine de nullité,
des documents suivants :
(a) la copie des documents juridiques relatifs aux Titres Garantis, avec
indication de la clause stipulant que lesdits titres bénéficient de la Garantie ;
(b) pour les Titres Garantis émis sous forme de titres financiers, l’attestation
d’inscription en compte ;
(c) la déclaration sur l’honneur du Bénéficiaire indiquant
(i) l’existence d’un défaut de paiement, sans que cette déclaration ne
puisse remettre en cause le caractère autonome de la Garantie ;
(ii) qu’il n’a pas réalisé d’appel en garantie au titre de la Garantie
Société Territoriale en vue du recouvrement de la même somme
(ou que cet appel n’a pas été honoré conformément aux termes de
ladite Garantie Société Territoriale), en tout hypothèse sans que
cette déclaration ne préjudicie au droit du Bénéficiaire de diviser
son appel ;
(iii) qu’il n’a pas réalisé d’appel en garantie au titre de garanties
consenties par d’autres Membres en vue du recouvrement de la
même somme (ou que ces appels n’ont pas été honorés
conformément aux termes desdites garanties), en tout hypothèse
sans que cette déclaration ne préjudicie au droit du Bénéficiaire de
diviser son appel ;
(d) le relevé d’identité bancaire sur lequel les sommes appelées doivent être
virées dans l’hypothèse où les modalités des Titres Garantis concernés ne
rendent pas obligatoire le paiement par l’intermédiaire d’un système de
compensation ou de règlement-livraison de titres.
9.3. Appel par un Représentant
9.3.1 Tout Appel en Garantie par un Représentant devra être formulé au moyen d’une
demande écrite strictement conforme au modèle figurant en Annexe C, laquelle devra
être signée par le Représentant ou une personne dûment habilitée par ce dernier
conformément aux dispositions légales applicables et être notifiée au Garant avec
copie à la Société Territoriale.
9.3.2 Tout Appel en Garantie par un Représentant devra être accompagné, à peine de
nullité, des documents suivants :
(a) la copie des documents juridiques relatifs aux Titres Garantis, avec
indication de la clause stipulant que lesdits titres bénéficient de la Garantie ;
(b) la liste des titulaires de Titres Garantis concernés par l’appel et l’allocation
du montant appelé entre lesdits Titulaires ou, le cas échéant, les modalités
d’allocation et de paiement si les Titres Garantis sont admis dans un système
de compensation ou de règlement-livraison ;
(c) la déclaration sur l’honneur du Représentant indiquant

-8-
147
(i) l’existence d’un défaut de paiement, sans que cette déclaration ne
puisse remettre en cause le caractère autonome de la Garantie ;
(ii) qu’il n’a pas réalisé d’appel en garantie au titre de la Garantie
Société Territoriale en vue du paiement de la même somme (ou
que cet appel n’a pas été honoré conformément aux termes de
ladite Garantie Société Territoriale), en toute hypothèse, sans que
cette déclaration ne préjudicie au droit du demandeur de diviser
son appel ;
(iii) qu’il n’a pas réalisé d’appel en garantie au titre de garanties
consenties par d’autres Membres en vue du paiement de la même
somme (ou que ces appels n’ont pas été honorés conformément
aux termes desdites garanties), en toute hypothèse, sans que cette
déclaration ne préjudicie au droit du Bénéficiaire de diviser son
appel ;
(d) le relevé d’identité bancaire sur lequel les sommes appelées doivent être
virées dans l’hypothèse où les modalités des Titres Garantis concernés ne
rendent pas obligatoire le paiement par l’intermédiaire d’un système de
compensation ou de règlement-livraison de titres ;
(e) une copie du document en vertu duquel le Représentant a été nommé ou a
le droit d’agir au nom des Bénéficiaires.
9.4. Appel par la Société Territoriale
9.4.1 Tout Appel en Garantie par la Société Territoriale devra être formulé au moyen d’une
demande écrite strictement conforme au modèle figurant en Annexe D, laquelle devra
être signée par le Directeur Général de la Société Territoriale ou par toute personne
dûment habilitée à cet effet conformément aux dispositions légales applicables.
9.4.2 Tout Appel en Garantie par la Société Territoriale résultant d’un appel de la Garantie
Société Territoriale devra être accompagné, à peine de nullité, des documents
suivants :
(a) la copie de l’appel reçu au titre de la Garantie Société Territoriale, y compris
ses annexes ou la copie de la Demande d’Appel émise par l’Agence France
Locale, à l’exclusion de ses annexes ;
(b) la déclaration sur l’honneur du demandeur confirmant l’appel de la Garantie
Société Territoriale ou l’existence d’une Demande d’Appel ;
(c) la liste des titulaires de Titres Garantis concernés par l’appel et l’allocation
du montant appelé entre lesdits titulaires ou, le cas échéant, les modalités
d’allocation et de paiement si les Titres Garantis sont admis dans un système
de compensation ou de règlement-livraison ;
(d) le relevé d’identité bancaire du compte ouvert dans les livres de la Caisse
des dépôts et consignations pour le compte des titulaires de Titres Garantis
visés au paragraphe (c) ci-dessus, sur lequel les sommes appelées doivent
être virées accompagné de la copie de l’instruction de paiement visée à
l’Article 9.4.3.
9.4.3 En cas d’Appel en Garantie, la Société Territoriale instruit, simultanément à
l’émission de l’Appel en Garantie, la Caisse des dépôts et consignations de payer les
titulaires de Titres Garantis visés à l’Article 9.4.2(c) à la date à laquelle les sommes
appelées leur seraient dues par l’Agence France Locale.

-9-
148
9.4.4 La notification d’appel devra également indiquer la date à laquelle le versement des
fonds appelés devra avoir été effectué.
9.4.5 La forme et les modalités des Demandes d’Appels sont arrêtées par le Conseil
d’Administration et ne sont pas une condition de validité de l’Appel en Garantie
effectué par la Société Territoriale.

- 10 -
149
TITRE IV
PAIEMENT AU TITRE DE LA GARANTIE

10. DATE DE PAIEMENT


10.1. Libération en cas d’appel par les Bénéficiaires ou leurs Représentants
En cas d’Appel en Garantie par les Bénéficiaires ou leurs Représentants, le Garant devra payer
le montant appelé au plus tard cinq (5) Jours Ouvrés après la date de réception de l’Appel en
Garantie.
10.2. Libération en cas d’appel par la Société Territoriale
En cas d’Appel en Garantie par la Société Territoriale, le Garant devra payer le montant appelé
au plus tard cinq (5) Jours Ouvrés après la date de réception de l’Appel en Garantie ou à toute
date ultérieure stipulée dans l’Appel en Garantie.
11. MODALITÉS DE PAIEMENTS
11.1. Compte et mode de paiement
Les fonds doivent être versés par virement bancaire sur le compte indiqué dans l’Appel en
Garantie.
11.2. Devise de paiement
Les fonds doivent être versés en euros (EUR) ou toute autre devise ayant cours légal en France.

- 11 -
150
TITRE V
DURÉE DE LA GARANTIE

12. DATE D’EFFET


La présente Garantie entre en vigueur à la date de signature par le Membre d’un Engagement
de Garantie.
13. TERME
13.1. Date d’Expiration
La Garantie prend fin à la date d’échéance stipulée dans l’Engagement de Garantie (la Date
d’Expiration).
13.2. Effet du terme
La Garantie ne peut plus faire l’objet d’aucun d’Appel en Garantie à l’issue de la Date
d’Expiration.
14. RÉSILIATION ANTICIPÉE
14.1. Cas de résiliation anticipée
Nonobstant les stipulations de l’Article 13, la Garantie peut être résiliée par anticipation :
(a) à tout moment avec l’accord du Garant, de la Société Territoriale et de
l’Agence France Locale ; ou
(b) en cas d’ouverture d’une procédure du Livre VI du Code de commerce à
l’encontre de l’Agence France Locale, à la demande du Garant ; ou
(c) de façon automatique, en cas de signature par le Garant d’un Engagement
de Garantie visant une version ultérieure de Modèle de Garantie.
14.2. Effet de la résiliation anticipée
14.2.1 La résiliation de la Garantie ne limite pas les capacités d’appel des titulaires de Titres
Garantis dont les Titres Garantis sont antérieurs à la date de résiliation.
14.2.2 Aucune personne ne pourra en revanche se prévaloir de la Garantie à raison d’un titre
financier ou d’un document postérieur à la date de résiliation.

- 12 -
151
TITRE VI
RECOURS

15. SUBROGATION
En cas de paiement de toute somme au titre d’un Appel en Garantie, le Garant est subrogé dans
les droits du Bénéficiaire à hauteur du montant payé et sur la base du Titre Garanti ayant servi
de fondement à l’Appel en Garantie.

16. RECOURS ENTRE LES MEMBRES


En cas de paiement de toute somme au titre d’un Appel en Garantie, le Garant bénéfice d’un
recours personnel contre les autres Membres dont les modalités sont stipulées dans le Pacte.

- 13 -
152
TITRE VII
COMMUNICATION

17. INFORMATION DES BÉNÉFICIAIRES


17.1. L’Agence France Locale s’engage à rendre publiques, sur son Site, à tout moment,
les informations suivantes :
(a) l’Encours de Crédit de chaque Membre le premier (1er) Jour Ouvré
précédant la date de mise à jour du Site ou à toute date ultérieure ;
(b) l’Encours de Crédit estimé de chaque Membre, en l’absence de
remboursement anticipé de tout ou partie de l’encours consenti le dixième
(10ème) Jour Ouvré suivant la date de mise à jour du Site ;
(c) l’allocation des Encours de Crédit susvisés par version des Modèles de
Garantie ;
(d) l’adresse et la personne à qui doit être envoyé un Appel en Garantie pour
chaque Garant ;
(e) le montant des Appels en Garantie dont elle a connaissance.
17.2. L’Agence France Locale s’engage à mettre à jour le Site chaque Jour Ouvré.
17.3. L’Agence France Locale s’engage à souscrire un contrat avec un prestataire de service
informatique externe qui sera en mesure et aura l’obligation de publier les
informations susvisées sur un site internet de secours en cas de défaillance du Site.
En cas de défaillance financière de l’Agence France Locale, ce dernier aura
l’obligation de maintenir l’information accessible pendant une période minimale de
six (6) mois à compter de l’ouverture d’une procédure de règlement ou de liquidation
judicaire à l’encontre de l’Agence France Locale.
18. PUBLICITÉ
L’Agence France Locale est autorisée à porter à la connaissance de tout Bénéficiaire par tout
moyen de son choix, l’existence et les termes de la présente Garantie.

19. NOTIFICATIONS
19.1. Toute notification ou communication au titre de la présente Garantie, y compris tout
Appel en Garantie, devra être effectuée par écrit et adressée, au choix de l’émetteur
de la notification :
(a) par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ;
(b) par remise en main propre contre décharge, que ce soit par l’émetteur de la
notification lui-même ou par porteur ou service de courrier rapide ; ou
(c) par huissier de justice.
19.2. Toute communication faite ou tout document envoyé par une personne à une autre au
titre de la Garantie ou concernant celle-ci produira ses effets à compter de :
(a) sa réception attestée par l’avis de réception, la décharge ou l’huissier de
justice ;
(b) du Jour Ouvré suivant la présentation de la notification attestée par l’avis de
dépôts, un tiers ou l’huissier de justice.
19.3. Toute notification ou communication au Garant, à l’Agence France Locale ou à la
Société Territoriale devra être adressée à l’adresse indiquée sur le Site.

- 14 -
153
TITRE VIII
STIPULATIONS FINALES

20. IMPÔTS ET TAXES


20.1. Tout paiement dû par le Garant sera effectué sans aucune retenue à la source ou
prélèvement au titre de tout impôt ou taxe de toute nature, imposé, levé ou recouvré
par ou pour le compte de l’Etat, ou l’une de ses autorités ayant le pouvoir de lever
l’impôt, à moins que cette retenue à la source ou ce prélèvement ne soit prévu par la
loi ou toute convention internationale applicable.
20.2. Si en vertu de la législation française, les paiements dus par le Garant au titre de la
Garantie devaient être soumis à un prélèvement ou à une retenue au titre de tout impôt
ou taxe, présent ou futur, le Garant ne procédera à aucune majoration des paiements.
21. DROIT APPLICABLE ET TRIBUNAUX COMPÉTENTS
21.1. La présente Garantie est régie par le droit français.
21.2. Tout litige relatif à la présente Garantie sera de la compétence exclusive du Tribunal
de grande instance compétent.

- 15 -
154
LISTE DES ANNEXES

ANNEXE A MODÈLE D’ENGAGEMENT DE GARANTIE ...........................................17


ANNEXE B MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE APPEL PAR UN
BÉNÉFICIAIRE........................................................................................................18
ANNEXE C MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE APPEL PAR UN
REPRÉSENTANT.....................................................................................................20
ANNEXE D MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE APPEL PAR LA SOCIÉTÉ
TERRITORIALE ......................................................................................................22

- 16 -
155
ANNEXE A
MODÈLE D’ENGAGEMENT DE GARANTIE

ENGAGEMENT DE GARANTIE

[Désignation du Garant], représenté[e] par [●] en sa qualité de [●]


- consent une garantie autonome à première demande dont les modalités sont régies par
le Modèle de Garantie Version 2016.1 dont une copie est annexée au présent
Engagement de Garantie ;
- le montant initial de la garantie consentie en application du présent Engagement de
Garantie est de____________________ (________________) euros1 (le Plafond
Initial) ;
- le présent Engagement de Garantie expirera le ________________ (la Date
d’Expiration)2 ;
- déclare que le présent Engagement de Garantie a été approuvé par son organe délibérant
conformément aux dispositions légales et réglementaires et, le cas échéant, ses
documents constitutifs ;
- déclare accepter sans réserve les stipulations du Modèle de Garantie.
Le présent Engagement de Garantie est régi par le droit français et sera interprété conformément
à celui-ci.
Tout litige relatif notamment à la validité, l’interprétation ou l’exécution du présent
Engagement de Garantie relèvera de la compétence exclusive du Tribunal de grande instance
compétent.
Fait à [●]
Le [●]
Pour le Garant3 Pour l’Agence France Locale

En présence de la Société Territoriale4

1
Indication du montant en chiffres et en lettres obligatoire.
2
La date d’expiration doit être au plus tôt quarante-cinq (45) Jours Ouvrés après la date d’échéance contractuelle de l’acte
ou du contrat ayant conduit à la signature de l’Engagement de Garantie.
3
Signature précédée de la mention manuscrite « bon pour garantie autonome à première demande d’un montant plafond de
[Plafond Initial, en chiffres et en lettres] euros ».
4
Un pouvoir général de contresigner les Engagements de Garantie pourrait être consenti par la Société Territoriale à
l’Agence France Locale.

- 17 -
156
ANNEXE B
MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE
APPEL PAR UN BÉNÉFICIAIRE

A : [Coordonnées du Garant figurant sur le Site]

avec Agence France Locale – Société Territoriale


copie à A l’attention de Monsieur le Directeur Général
[Coordonnées de la Société Territoriale figurant sur le Site]

Date : [insérer la date]

Lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou Courrier remis en main


propre contre décharge

Demande de paiement au titre de la Garantie Autonome à Première Demande


version 2016.1

Madame, Monsieur,

1. Nous faisons référence à la garantie à première demande que vous avez consentie
conformément au Modèle de Garantie version 2016.1 arrêté par le Conseil
d’Administration de la société Agence France Locale – Société Territoriale (la
Garantie) dont nous déclarons accepter le bénéfice et l’ensemble des stipulations.
2. A moins qu’ils ne soient autrement définis dans le présent Appel en Garantie, les
termes ou expressions commençant par une majuscule utilisés ci-après ont le sens qui
leur est attribué dans la Garantie.
3. Nous constatons qu’à la date de la présente, l’Agence France Locale ne nous a pas
payé la somme de [indiquer le montant] euros (le Montant Réclamé). Le détail du
Montant Réclamé ainsi que des Titres Garantis figure ci-dessous :
ISIN* Common Date du Date Montant Montant Autres Montant
Code* Titre d’échéance impayé impayé montants dus total
Garanti du Titre (principal) (intérêts) impayés impayé
Garanti (intérêts de
retard, frais,
etc.)

* si applicable

4. Nous certifions qu’à la date des présentes, et sans que cela puisse remettre en cause
le caractère autonome de la Garantie :
(a) le Montant Réclamé est dû et exigible conformément à (aux) (l’)article(s)
[insérer le(s) numéro(s) de (l’)article] des modalités des Titres Garantis [en
cas de Titres Garantis émis dans le cadre de différents programmes
d’émission, préciser ces programmes et leurs modalités] [et qu’il n’a pas été
payé pendant une période de plus de [___] Jours Ouvrés après sa date

- 18 -
157
d’exigibilité (après expiration des périodes de grâce applicables et des
périodes de règlement amiable prévues par les Modalités des Titres
Garantis)] ; et
(b) le Montant Réclamé n’a pas fait l’objet d’une demande de paiement au titre
de la Garantie Société Territoriale (ou cette demande de paiement n’a pas
été honorée conformément aux termes de ladite Garantie Société
Territoriale);
(c) le Montant Réclamé n’a pas fait l’objet d’une demande de paiement au titre
de garanties consenties par d’autres Membres (ou ces demandes de
paiement n’ont pas été honorées conformément aux termes desdites
garanties).
5. Conformément à l’Article 9.2 de la Garantie, vous trouverez ci-joint :
(a) la copie des documents juridiques relatifs aux Titres Garantis, avec
indication de la clause indiquant que lesdits titres bénéficient de la
Garantie ;
(b) pour les Titres Garantis émis sous forme de titres financiers, l’attestation
d’inscription en compte ;
(c) la déclaration sur l’honneur du Bénéficiaire indiquant l’existence d’un
défaut de paiement ;
(d) le relevé d’identité bancaire sur lequel les sommes appelées doivent être
virées.
6. Conformément aux termes du TITRE III de la Garantie, nous vous demandons, en
votre qualité de Garant au titre de la Garantie, de nous payer le Montant Réclamé.
7. Conformément aux termes de l’Article 10.1 de la Garantie, le Montant Réclamé doit
être payé dans le délai de cinq (5) Jours Ouvrés suivant la date de réception du présent
Appel en Garantie.
8. [Le Montant Réclamé devra être payé sur le compte bancaire ayant les références
suivantes : [insérer le numéro IBAN du compte], ouvert dans les livres de [insérer
le nom de l’établissement teneur de compte].]5
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

_______________________________
Pour [Insérer le nom du Bénéficiaire]
en qualité de Bénéficiaire
Par : [Insérer le nom du signataire]
Titre : [Insérer le titre du signataire]

5
Dans l’hypothèse où les modalités des Titres Garantis concernés ne rendent pas obligatoire le paiement par l’intermédiaire
d’un système de compensation ou de règlement-livraison.

- 19 -
158
ANNEXE C
MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE
APPEL PAR UN REPRÉSENTANT

A : [Coordonnées du Garant figurant sur le Site]

avec Agence France Locale – Société Territoriale


copie à A l’attention de Monsieur le Directeur Général
[Coordonnées de la Société Territoriale figurant sur le Site]

Date : [insérer la date]

Lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou Courrier remis en main


propre contre décharge

Demande de paiement au titre de la Garantie Autonome à Première Demande


version 2016.1

Madame, Monsieur,

1. Nous faisons référence à la garantie à première demande que vous avez consentie
conformément au Modèle de Garantie version 2016.1 arrêté par le Conseil
d’Administration de la société Agence France Locale – Société Territoriale (la
Garantie) dont nous déclarons au nom et pour le compte des titulaires de Titres
Garantis que nous représentons accepter le bénéfice et l’ensemble des stipulations.
2. A moins qu’ils ne soient autrement définis dans le présent Appel en Garantie, les
termes ou expressions commençant par une majuscule utilisés ci-après ont le sens qui
leur est attribué dans la Garantie.
3. Nous constatons qu’à la date de la présente, l’Agence France Locale n’a pas payé la
somme de [indiquer le montant] euros (le Montant Réclamé) aux titulaires de Titres
Garantis dont nous sommes les Représentants. Le détail du Montant Réclamé ainsi
que des Titres Garantis figure ci-dessous :
ISIN* Common Date du Date Montant Montant Autres Montant
Code* Titre d’échéance impayé impayé montants dus total
Garanti du Titre (principal) (intérêts) impayés impayé
Garanti (intérêts de
retard, frais,
etc.)

* si applicable

4. Nous certifions qu’à la date des présentes, et sans que cela puisse remettre en cause
le caractère autonome de la Garantie :
(a) le Montant Réclamé est dû et exigible conformément à (aux) (l’)article(s)
[insérer le(s) numéro(s) de (l’)article] des modalités des Titres Garantis [en
cas de Titres Garantis émis dans le cadre de différents programmes
d’émission, préciser ces programmes et leurs modalités] [et qu’il n’a pas
été payé pendant une période de plus de [___] Jours Ouvrés après sa date

- 20 -
159
d’exigibilité (après expiration des périodes de grâce applicables et des
périodes de règlement amiable prévues par les Modalités des Titres
Garantis) ;] et
(b) le Montant Réclamé n’a pas fait l’objet d’une demande de paiement au titre
de la Garantie Société Territoriale (ou cette demande de paiement n’a pas
été honorée conformément aux termes de ladite Garantie Société
Territoriale);
(c) le Montant Réclamé n’a pas fait l’objet d’une demande de paiement au titre
de garanties consenties par d’autres Membres (ou ces demandes de
paiement n’ont pas été honorées conformément aux termes desdites
garanties).
5. Conformément à l’Article 9.3 de la Garantie, vous trouverez ci-joint :
(a) la copie des documents juridiques relatifs aux Titres Garantis, avec
indication de la clause indiquant que lesdits titres bénéficient de la
Garantie ;
(b) la liste des titulaires de Titres Garantis concernés par l’appel et l’allocation
du montant appelé entre lesdits Titulaires ;
(c) la déclaration sur l’honneur du Représentant indiquant l’existence d’un
défaut de paiement ;
(d) le relevé d’identité bancaire sur lequel les sommes appelées doivent être
virées ;
(e) une copie du document en vertu duquel le Représentant a été nommé ou a
le droit d’agir au nom des Bénéficiaires.
6. Conformément aux termes du TITRE III de la Garantie, nous vous demandons, en
votre qualité de Garant au titre de la Garantie, de payer le Montant Réclamé.
7. Conformément aux termes de l’Article 10.1 de la Garantie, le Montant Réclamé doit
être payé dans le délai de cinq (5) Jours Ouvrés suivant la date de réception du présent
Appel en Garantie.
8. [Le Montant Réclamé devra être payé sur le compte bancaire ayant les références
suivantes : [insérer le numéro IBAN du compte], ouvert dans les livres de [insérer
le nom de l’établissement teneur de compte].]6
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

_______________________________
Pour [Insérer le nom du Représentant]
en qualité de [préciser la qualité du Représentant l’autorisant à agir]
Par : [Insérer le nom du signataire]
Titre : [Insérer le titre du signataire]

6
Dans l’hypothèse où les modalités des Titres Garantis concernés ne rendent pas obligatoire le paiement par l’intermédiaire
d’un système de compensation ou de règlement-livraison.

- 21 -
160
ANNEXE D
MODÈLE D’APPEL EN GARANTIE
APPEL PAR LA SOCIÉTÉ TERRITORIALE

A : [Coordonnées du Garant figurant sur le Site]

Date : [insérer la date]

Lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou Courrier remis en main


propre contre décharge

Demande de paiement au titre de la Garantie Autonome à Première Demande


version 2016.1

Madame, Monsieur,

1. Nous faisons référence à la garantie à première demande que vous avez consentie
conformément au Modèle de Garantie version 2016.1 arrêté par le Conseil
d’Administration de la société Agence France Locale – Société Territoriale (la
Garantie).
2. A moins qu’ils ne soient autrement définis dans le présent Appel en Garantie, les
termes ou expressions commençant par une majuscule utilisés ci-après ont le sens qui
leur est attribué dans la Garantie.
3. Nous vous informons que la Société Territoriale vient de recevoir [un appel en
garantie au titre de la Garantie Société Territoriale / une Demande d’Appel en
Garantie] pour un montant total de [indiquer le montant] euros (le Montant Réclamé).
4. En conséquence, nous vous demandons de payer le Montant Réclamé aux titulaires
de Titres Garantis conformément au détail figurant ci-dessous :
ISIN* Common Date du Date Montant Montant Autres Montant
Code* Titre d’échéance (principal) (intérêts) montants dus total
Garanti du Titre (intérêts de
Garanti retard, frais,
etc.)

* si applicable

5. Conformément à l’Article 9.4 de la Garantie, vous trouverez ci-joint :


(a) la copie de l’appel reçu au titre de la Garantie Société Territoriale, y compris
ses annexes ou la copie de la Demande d’Appel émise par l’Agence France
Locale, à l’exclusion de ses annexes ;
(b) la déclaration sur l’honneur de la Société Territoriale confirmant l’appel de
la Garantie Société Territoriale ou l’existence d’une Demande en Paiement ;

- 22 -
161
(c) la liste des titulaires de Titres Garantis concernés par l’appel et l’allocation
du montant appelé entre lesdits Titulaires ;
(d) le relevé d’identité bancaire du compte ouvert dans les livres [de l’Agence
France Locale / la Caisse des dépôts et consignations] au nom de la Société
Territoriale et pour le compte des titulaires de Titres Garantis visés au
paragraphe 9.4.2(c) ci-dessus, sur lequel les sommes appelées doivent être
virées accompagné de la copie de l’instruction de paiement visée à l’Article
9.4.3.
6. Conformément aux termes du TITRE III de la Garantie, nous vous demandons, en
votre qualité de Garant au titre de la Garantie, de payer le Montant Réclamé.
7. Conformément aux termes de l’Article 10.2 de la Garantie, le Montant Réclamé doit
être payé [dans le délai de cinq (5) Jours Ouvrés suivant la date de réception du présent
Appel en Garantie / le __________].
8. Le Montant Réclamé devra être payé sur le compte bancaire ayant les références
suivantes : [insérer le numéro IBAN du compte], ouvert dans les livres de la Caisse
des dépôts et consignations.
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

_______________________________
Pour la Société Territoriale
Par : [Insérer le nom du signataire]
Titre : [Insérer le titre du signataire]

- 23 -
162
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
26 Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2017

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 26
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2017

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le Conseil municipal, par délibérations en date du 29 septembre 2015 (n°2015-09-4-1 et n° 2015-


09-29-1), a délégué au Maire certaines attributions en matière de gestion de la dette, notamment en
matière d’emprunts et d’opérations financières.

Un rapport annuel sur la gestion de la dette est présenté au Conseil municipal lors du vote du
compte administratif de l’exercice concerné.

Description du dispositif proposé :

La Ville de Chalon-sur-Saône contracte des emprunts pour le financement de ses propres


investissements ou pour le cofinancement des réalisations de tiers.

Au 31 décembre 2017, l’encours de dette est imputé sur :


- le budget principal,
- le budget annexe locations d’immeubles.

Ce rapport présente successivement les points suivants :


- une situation spécifique de la dette au 31 décembre 2017 pour le budget général seul,
- une situation spécifique de la dette au 31 décembre 2017 pour le budget annexe locations
d’immeubles,
- la situation globale de la dette au 31 décembre 2017, tous budgets confondus,
- les données relatives aux lignes de trésorerie utilisées par la Ville,
- les données relatives à la dette garantie par la Ville.

Un paragraphe est également consacré, à titre d’information, aux emprunts existants sur le budget
du CCAS de Chalon-sur-Saône.

163
A. Dette de la Ville de Chalon sur Saône : Budget général seul

1) Opérations de réaménagement de la dette menées sur l’encours en 2017

1.1 Contexte

Au 1er janvier 2017, l’encours de dette de la Ville de Chalon-sur-Saône sur le Budget Principal
s’élevait à 69 762 441,69€ :

Au 1er janvier 2017, l’encours de dette bancaire de la Ville de Chalon-sur-Saône sur le Budget
Principal s’élevait, hors contrat de bail emphytéotique de la Gendarmerie et de l’Hôpital, à
66 309 107,69€.

L’encours est réparti sur 11 établissements prêteurs portant sur 38 lignes d’emprunt :

Par ailleurs, la Ville de Chalon-sur-Saône continue d’assumer la dette externalisée dans les
comptes de la SEM Val de Bourgogne, concernant le programme de renouvellement urbain
dans le quartier des Prés Saint-Jean.
A ce titre, cette dette pèse encore à hauteur de 1 872 000 € au 1er janvier 2017.

Ainsi, l’encours de dette global de la Ville de Chalon-sur-Saône au 1 er janvier 2017, y compris


report (emprunts contractés non mobilisé) pour 3 628 000 €, s’élève à 75 262 441,69 €.

164
En outre, dans le cadre de sa gestion de la dette, la Ville a profité sur l’exercice 2017 d’opportunités
de marché lui permettant de trouver des solutions d’allongement de la durée de son encours tout en
maîtrisant le niveau du taux d’intérêt de refinancement. La Ville a ainsi travaillé sur la recherche de
marges de manœuvre budgétaire en travaillant sur ses lignes d’emprunts. Les opérations menées ont
touché près de 13% de l’encours de dette.

1.2 Opérations de réaménagement réalisées


La Ville de Chalon-sur-Saône a réalisé deux opérations de réaménagement auprès de deux
établissements prêteurs sur l’exercice 2017 : la SFIL et le Groupe Crédit Agricole.

 SFIL
La Ville a mis en place le 30 octobre 2017 pour une prise d’effet le 15 novembre 2017 des
opérations de reprofilage auprès de la SFIL sur trois lignes d’emprunts (n°1291, n°1298 et n°1307)
pour 3 167 615,09€.

Cette opération a consisté en un reprofilage sur neuf ans et une ré-indexation de l’emprunt de
refinancement sur un taux fixe de 1,93%. Cette opération a permis à la Ville de désensibiliser un
encours 1E (issu d’un refinancement réalisé en 2010) en un financement 1A sur la Charte Gissler.

Dans le cadre de cette opération, la Ville n’a pas supporté de frais de réaménagement, mais a payé
des intérêts courus échus sur les emprunts réaménagés au 15 novembre 2017 à hauteur
de 20 082,52€.

L’intégralité des frais de remboursement anticipé a été autofinancée dans le taux de l’emprunt de
refinancement mis en place par la SFIL.

Tableau Avant / Après


Réf. emprunt Réf. contrat Encours Index et durée Index et durée
résid. / Avant résid. / Après
Taux fixe 1,86% sur Taux fixe 1,93% sur
1291 MIN219842EUR 1 458 608,98€ 2 ans 9 ans
Taux fixe 1,88% sur Taux fixe 1,93% sur
1298 MIN226074EUR 750 000,00€ 4 ans 9 ans
Barrière sur
1307 MON266297EUR 959 006,11€ Euribor 12 mois Taux fixe 1,93% sur
avec effet de levier 9 ans
sur 2 ans

 Groupe Crédit Agricole


La Ville a mis en place le 29 septembre 2017 pour une prise d’effet le 1 er février 2018 des
opérations de reprofilage auprès du Crédit Agricole Centre Est et de CA CIB sur trois lignes
d’emprunts (n°1321, n°1302 et n°1311) pour 4 981 388,74€.

Cette opération a consisté en un reprofilage sur 15 ans et une ré-indexation de l’emprunt de


refinancement sur un taux fixe de 2,40%. Cette opération a permis à la Ville d’optimiser les
conditions financières notamment de l’emprunt souscrit auprès du Crédit Agricole pendant la crise
de liquidités avec des marges élevées.

Dans le cadre de cette opération, la Ville n’a pas supporté de frais de réaménagement, mais va payer
des intérêts courus échus sur les emprunts réaménagés au 1er février 2018 à hauteur de 10 965,68€.

165
Les frais de remboursement anticipé (195 026€) ont été autofinancés dans le taux de l’emprunt de
refinancement mis en place par CA CIB (148 219,76€) et payés lors de la mise en place de
l’emprunt de refinancement le 1er février 2018 (46 806,24€)

Tableau Avant / Après


Réf. emprunt Réf. contrat Encours Index et durée Index et durée
résid. / Avant résid. / Après
Crédit Agricole Taux fixe 4,58% sur Taux fixe 2,40% sur
1321 Centre Est 1 151 880,53€ 10 ans 15 ans
00001269013
CA CIB Taux fixe 2,94% sur Taux fixe 2,40% sur
1302 XU00218313#004 1 600 000,00€ 4 ans 15 ans
CA CIB Euribor 3 mois + Taux fixe 2,40% sur
1311 XU00373063#001 2 229 508,21€ 0,50% sur 8 ans 15 ans

1.3 Utilisation infra annuelle du contrat revolving Evolution souscrit auprès de la Société Générale

La Ville a utilisé pour ses besoins ponctuels de trésorerie l’emprunt « revolving » n°1296 souscrit
auprès de la Société Générale.
La Ville a ainsi mobilisé 960 000€ sans pénalité ni frais.

En réalisant cette opération de désendettement sur cet emprunt, la Ville diminue son encours de
dette du montant du remboursement anticipé mais ne perd pas la liquidité associée à cet emprunt.
En effet, cet emprunt permet à la Ville d’opérer des remboursements anticipés donnant lieu
contractuellement à la reconstitution du plafond. Ainsi la Ville peut à tout moment sur l’exercice
2017 remobiliser cet emprunt à hauteur de 960 000€.

2) Synthèse de la dette

Au 31 décembre 2017, l’encours total de la dette du budget général de la Ville s’élève à


74 253 067,81 € répartis sur 44 lignes.

Le taux moyen annuel est de 2,20% (taux moyen de l’encours).

La durée résiduelle moyenne de la dette bancaire du budget général de la Ville de Chalon-sur-Saône


est de 13 ans et 8 mois.

La durée résiduelle moyenne de la dette liée au Bail Emphytéotique Administratif pour la


gendarmerie et l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent est de 17 ans et 10 mois.

166
3) Dette par nature

La dette du budget général de la Ville de Chalon-sur-Saône comporte trois types de nature


d’emprunt :

- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou en intérêts,

- revolving : il s’agit d’emprunts à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année,
comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissements du
capital en fonction des besoins financiers de la collectivité),

- autres dettes : il s’agit de la dette liée à l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-
Laurent et du Bail Emphytéotique Administratif pour la gendarmerie.

La répartition par nature de dette au 31 décembre 2017 est établie comme suit :

4) Dette par prêteur

La répartition de l’encours de la dette du budget général de la Ville par prêteur au 31 décembre


2017 est la suivante :

La répartition de l’encours de dette montre ici une forte diversification des établissements prêteurs.

167
5) Dette par type de risque

Dans le cadre de la gestion de la dette, et afin de pouvoir répartir le risque de taux, la dette du
budget général de la Ville de Chalon-sur-Saône est positionnée sur différents index.

Au 31 décembre 2017, l’encours connait un positionnement dorénavant tourné majoritairement vers


les taux fixes, en raison des conditions et propositions faites sur les marchés financiers :

- 80,9 % à taux fixes (donc protégé des aléas du marché)


- 19,1 % à taux variables (possibilité de profiter des marchés bas)

Les taux moyens constatés par type d’index sont répartis comme suit :

168
6) Dette revolving

Couplant le financement de ses investissements et sa gestion de trésorerie, la Ville de Chalon-sur-


Saône a souscrit des emprunts dits « revolving », c'est-à-dire que le capital restant dû peut faire
l’objet d’un remboursement temporaire et donc qu’il n’y a pas d’intérêt à payer, mais une
commission de non utilisation calculée sur les encours moyens non mobilisés.

Au 31 décembre 2017, la situation des emprunts revolving souscrits par la Ville de Chalon-sur-
Saône est présentée comme suit :

Référence Plafond au Capital restant dû au


Banque Montant Initial
revolving 31/12/2017 31/12/2017
1297 Société générale 4 015 300,00 640 000,00 0,00
1302 Crédit Agricole CIB 4 700 000,00 1 600 000,00 1 600 000,00
1304 Crédit Agricole CIB 4 250 000,00 2 347 015,00 2 347 015,00
1305 Dexia Crédit Local 9 690 000,00 4 683 500,00 4 683 500,00
1311 Crédit Agricole CIB 4 000 000,00 2 229 508,21 2 229 508,21
TOTAL 28 942 035,26 11 500 023,21 10 860 023,21

Ainsi au 31 décembre 2017, la Ville dispose d’une réserve de 640 000€ utilisables pour des
financements long court et moyen terme dans la mesure où la durée de remboursement est
désormais de 2 ans (le contrat OCLT Société Générale se terminant le 31 décembre 2019).

7) Situation de l’encours de dette au 31 décembre 2017 par rapport à 2016

Entre le 31 décembre 2016 et le 31 décembre 2017, l’encours de dette mobilisée de la Ville


de Chalon-sur-Saône est passé de 69 762 441,69 € à 74 253 067,81€ du fait des
mobilisations des financements suivants :
Numéro Encours au Mobilisations
Montant Initial Devise Banque Signature Gissler Réalisation Durée Périodicité Profil Index Taux Annuité Capital Intérêts Frais
fiche 31/12/2017 sur 2017
1331 2 000 000,00 EUR Caisse d'Epargne 09/06/2016 A1 06/03/2017 20 Ans Trimestrielle AP Taux Fixe 1,82 1 937 370,98 2 000 000,00 93 566,03 62 629,02 28 937,01 2 000,00
1333 1 628 000,00 EUR Banque Populaire 28/12/2016 A1 21/04/2017 25 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 1,44 1 600 843,17 1 628 000,00 38 829,64 27 156,83 11 672,81 0,00
1338 1 772 000,00 EUR Banque Populaire 16/05/2017 A1 01/09/2017 25 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 1,64 1 757 629,27 1 772 000,00 21 635,93 14 370,73 7 265,20 0,00
1339 1 000 000,00 EUR Crédit Agricole 17/05/2017 A1 23/06/2017 25 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 2,11 992 380,94 1 000 000,00 19 227,03 7 619,06 10 607,97 1 000,00
1340 2 000 000,00 EUR Caisse d'Epargne 12/07/2017 A1 25/10/2017 25 Ans Trimestrielle AP Taux Fixe 1,74 2 000 000,00 2 000 000,00 0,00 0,00 0,00 0,00
1341 3 400 000,00 EUR Arkéa Banque 02/11/2017 A1 06/11/2017 20 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 2,00 3 400 000,00 3 400 000,00 10 200,00 0,00 0,00 10 200,00
TOTAL 11 800 000,00 11 688 224,36 11 800 000,00 183 458,63 111 775,64 58 482,99 13 200,00

La Ville de Chalon-sur-Saône a mobilisé 3 628 000,00€ sur les emprunts reportés de


l’exercice 2016 (emprunt Caisse d’Epargne n°1331 et Banque Populaire n°1333) et
8 172 000€ sur les emprunts de l’exercice 2017 (Banque Populaire n°1338, Crédit Agricole
n°1339, Caisse d’Epargne n°1340 et Arkéa n°1341).

A cela s’ajoute les emprunts contractés non mobilisés pour un montant de 1 500 000 €,
ainsi que la dette vis-à-vis de la SEM Val de Bourgogne concernant le programme de
rénovation urbaine dans le quartier des Prés Saint-Jean pour un montant de
1 872 000 €.

L’encours de dette total au 31 décembre 2017 s’élève donc à 77 625 067,81 €.

169
B. Dette de la Ville de Chalon-sur-Saône : Budget annexe locations d’immeubles

1) Synthèse de la dette

Au 31 décembre 2017, l’encours total de la dette du Budget annexe locations d’immeubles de la


Ville s’élève à 200 559,47€ portant sur 1 ligne :

Le taux moyen annuel est de 1.10 % (taux moyen de l’encours).

La durée résiduelle moyenne de la dette bancaire du budget annexe locations d’immeubles de la


Ville de Chalon-sur-Saône est de 18 ans et 11 mois.

2) Dette par nature

La dette du Budget annexe locations d’immeubles de la Ville de Chalon-sur-Saône comporte


uniquement un emprunt de type classique : il s’agit d’un emprunt long terme encaissé le 29
décembre 2016 et pour lequel la Ville a remboursé 9 440,53€ de capital et 2 256,86€ de charges
financières sur l’exercice 2017.

3) Dette par prêteur

Le seul emprunt du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de Chalon-sur-Saône a été


souscrit auprès de la Banque Populaire pour un montant de 210 000 € le 29 décembre 2016.

Au 31 décembre 2017, l’encours de dette du Budget Locations d’immeubles est le suivant :

170
4) Dette par type de risque

Au 31 décembre 2017, l’encours du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de Chalon-


sur-Saône porte sur un emprunt au taux fixe de 1,10 %.

C. Dette globale de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2017 (tous budgets


confondus)

1) Synthèse de la dette

Au 31 décembre 2017, l’encours total de la dette de la Ville s’élève à 74 453 627,28 € répartis sur
45 lignes :
- Budget général : 74 253 067,81 € ;
- Budget annexe locations d’immeubles : 200 559,47 €.

Le taux moyen annuel est de 2,31 % (taux moyen de l’encours).

La durée résiduelle moyenne de la dette bancaire de la Ville de Chalon-sur-Saône est de 13 ans et 8


mois.
La durée résiduelle moyenne de la dette liée au Bail Emphytéotique Administratif pour la
gendarmerie et l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent est de 17 ans et 10 mois.
La durée résiduelle moyenne de la dette du budget annexe location d’immeubles est de 18 ans et 11
mois.

Pour information, les emprunts contractés en 2016, mais mobilisés sur l’exercice 2017 pour le
financement des reports sont les suivants :

Budgets Banque Montant


Budget Général Banque Populaire 1 628 000,00
Budget Général Caisse d'Epargne 2 000 000,00
Total Budget Général 3 628 000,00
TOTAL 3 628 000,00

171
Pour information, les emprunts contractés en 2017 et mobilisés sur l’exercice 2017 pour le
financement des investissements sont les suivants :

Budgets Banque Montant


Budget Général Banque Populaire 1 772 000,00
Budget Général Crédit Agricole 1 000 000,00
Budget Général Caisse d'Epargne 2 000 000,00
Budget Général Arkéa 3 400 000,00
Total Budget Général 3 628 000,00
TOTAL 8 172 000,00

Pour information, les emprunts contractés en 2017 et non mobilisés sur l’exercice 2017 mais
inscrits dans les reports 2018 sont les suivants :

Budgets Banque Montant


Budget Général Agence France Locale 1 500 000,00
Total Budget Général 1 500 000,00
Budget Ile Saint Laurent Crédit Agricole 134 440,00
Total Budget Ile Saint Laurent 134 440,00
TOTAL 1 634 440,00

P.m.1 : la Ville a adhéré à l’Agence France Locale en décembre 2017. Ainsi en tant que membre de
l’Agence, la Ville peut souscrire auprès de celle-ci des lignes de trésorerie, des financements à
moyen terme et des financements long terme. Pour financer son besoin d’emprunt, la Ville a ainsi
souscrit un emprunt sur 25 ans à taux fixe 1,85%.

P.m.2 : la Ville gère depuis le 1er janvier 2017 un Budget Ile Saint-Laurent.
Pour financer les frais d’étude relatifs à l’aménagement de l’Ile Saint-Laurent, la Ville a souscrit un
financement moyen terme (5 ans) en amortissement in fine à taux fixe 0,98%.

A cela s’ajoute la dette vis-à-vis de la SEM Val de Bourgogne concernant le programme de


rénovation urbaine dans le quartier des Prés Saint-Jean pour un montant de 1 872 000 €.

Ainsi, l’encours de dette total (tous budgets confondus) au 31 décembre 2017 s’élève donc à
77 960 067,28 €.

2) Dette par nature

La dette de la Ville de Chalon-sur-Saône comporte trois types de nature d’emprunt :

- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou en intérêts ;

- revolving : il s’agit d’emprunts à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année,
comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissements du
capital en fonction des besoins financiers de la collectivité) ;

172
- autres dettes : il s’agit de la dette liée à l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-
Laurent et du Bail Emphytéotique Administratif pour la gendarmerie.

La répartition par nature de dette au 31 décembre 2017 est établit comme suit :

3) Dette par prêteur

La répartition de l’encours total de la dette par prêteur au 31 décembre 2017 est la suivante :

La répartition de l’encours de dette total montre ici une forte diversification des établissements
prêteurs.

173
4) Dette par type de risque

Dans le cadre de la gestion de la dette et afin de pouvoir répartir le risque de taux, la dette de la
Ville de Chalon-sur-Saône est positionnée sur différents index.

Au 31 décembre 2017, l’encours connait un positionnement dorénavant tourné majoritairement vers


les taux fixes, en raison des conditions et propositions faites sur les marchés financiers :

- 80,93 % à taux fixes (donc protégé des aléas du marché)


- 19,07 % à taux variables (possibilité de profiter des marchés bas)

Les taux moyens constatés par type d’index sont répartis comme suit :

1- L’appréciation du risque selon la Charte de bonne conduite

Les produits structurés présentent des caractéristiques variées, et il convient d’en apprécier le risque
selon la catégorie. Chaque catégorie présente des risques différents d’augmentation du taux payé.

La Charte de bonne conduite signée au mois de décembre 2009 vise à régir les rapports mutuels
entre les collectivités territoriales et les établissements bancaires. Celle-ci formule un certain
nombre d’engagements réciproques devant notamment permettre une meilleure maîtrise des risques.

Elle permet un classement des emprunts selon le risque de structure et le risque lié ou sous-jacent
(mode de calcul du taux et notamment les effets multiplicateurs).

Les produits les moins risqués sont classés en 1A pour les non structurés (fixe, variable, et variable
couvert), 2A pour les produits inflation simples et jusqu’à 2B pour les structurés les plus simples
(barrière sans multiplicateur) qui ne présentent que peu de risque de décorrélation entre le taux payé
et les conditions de marché.

174
À l’inverse, certains produits ne peuvent désormais plus être proposés par les établissements
bancaires. Ce sont les produits dits « hors Charte » (classement 6 en risque sous-jacent ou F en
risque de structure). Ce sont notamment les produits de change, les produits présentant des
coefficients multiplicateurs trop importants ou les produits de type cumulatif. Ces produits
présentent un risque de dérapage des taux à la hausse beaucoup plus important que les produits
structurés les plus simples, et peuvent conduire au paiement de taux d’intérêt totalement décorrelés
des conditions de marché prévalant en zone euro.
Ces produits structurés sont souvent qualifiés de « toxiques ».

Dans ce cadre, a été définie une matrice des risques afin de permettre une classification des
produits proposés aux collectivités locales.

Catégorie 1 Fixe : emprunts (en euros) pour lesquels le taux payé sera fixe jusqu’à leur extinction,
deviendra variable ou verra son taux fixe révisé à partir d’une date connue («taux fixe à phase»,
«taux fixe révisable») sans que ce passage soit conditionné à une évolution des marchés financiers.

Catégorie 2 Fixe à phase : emprunts (en euros) pour lesquels le taux payé sera fixe jusqu’à leur
extinction, deviendra variable ou verra son taux fixe révisé à partir d’une date connue («taux fixe à
phase», «taux fixe révisable») sans que ce passage soit conditionné à une évolution des marchés
financiers.

Catégorie 3 Variable : emprunts indexés sur un taux variable de la zone euro (Euribor, Eonia et ses
dérivés).

Catégorie 4 Variable couvert : emprunts indexés sur un taux variable de la zone euro (Euribor,
Eonia et ses dérivés, Livret A...). Ces emprunts ont leur taux cappé ou encadré par un tunnel. Le
taux de l’emprunt ne peut jamais dépasser un taux fixe connu ou le taux variable de référence
augmenté de la marge.

Catégorie 5 Livret A : emprunts indexés sur le Livret A.

Catégorie 6 Inflation : produits indexés sur l’inflation française ou l’inflation européenne, sans
condition autre qu’un taux payé flooré à zéro, cappé ou encadré par un tunnel.

Catégorie 7 Variable hors zone euro : emprunts en euros, indexés sur un index hors zone euro
(Libor, Stibor…). Il n’y a pas de condition sur le taux payé autre qu’un taux payé flooré à zéro,
cappé ou encadré par un tunnel.

Catégorie 8 Annulable : l’indexation actuelle est un taux fixe ou un taux variable. La banque a le
choix (une ou plusieurs fois) dans le futur de modifier définitivement cette indexation pour
transformer l’emprunt en taux fixe ou en taux variable.

Catégorie 9 Barrière zone euro : le taux payé est conditionné à une règle observée sur un index
de la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à payer soit un taux fixe, soit
un taux variable standard de la zone euro, éventuellement augmenté d’une marge, mais sans
coefficient multiplicateur.

Catégorie 10 Barrière zone euro avec multiplicateur : le taux payé est conditionné à une règle
observée sur un index de la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à payer
un taux variable avec un effet de levier qui accélère la dégradation du taux payé.

175
Catégorie 11 Barrière hors zone euro : le taux payé est conditionné à une règle observée sur un
index variable qui n’est pas de la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à
payer soit un taux fixe, soit un index variable, éventuellement augmenté d’une marge, mais sans
coefficient multiplicateur.

Catégorie 12 Barrière hors zone euro avec multiplicateur : le taux payé est conditionné à une
règle observée sur un index variable qui n’est pas de la zone euro. Le franchissement défavorable
de la barrière conduit à payer un taux variable avec un effet de levier qui accélère la dégradation du
taux payé.

Catégorie 13 Ecart d’inflations : le taux payé est fonction de l’écart entre l’inflation française et
l’inflation européenne.

Catégorie 14 Pentes : le taux payé est fonction de l’écart entre un taux long et un taux court de la
zone euro.

Catégorie 15 Courbes : le taux payé est fonction de l’écart entre deux index issus de deux zones
monétaires distinctes (par exemple taux long anglais – taux euro ; taux long anglais – taux court
japonais…).

Catégorie 16 Change : le montant payé fait intervenir un cours de change. Le premier cas
concerne les emprunts en devise (emprunt en francs suisses, par exemple). Le second cas est celui
des produits dont le taux payé dépend d’un ou plusieurs cours de change (barrière sur EUR-CHF,
sur l’écart EUR-USD – EUR-CHF…).

Catégorie 17 Cumulatif : l’index payé est une formule complexe récurrente. Le taux payé
accumule d’échéance en échéance l’écart entre un index et une barrière.

Catégorie 18 : autres

176
2- L’appréciation du risque selon la Charte de bonne conduite de la Ville de Chalon-sur-Saône

Appréciation du risque de la Ville de Chalon-sur-Saône selon les catégories de la Charte de bonne


conduite :

La Ville a refinancé l’emprunt structuré portant sur une barrière Euribor avec effet
multiplicateur. Ainsi au 31 décembre 2017, l’intégralité de l’encours de dette de la Ville est
classé 1A selon la Charte de bonne conduite (ou Charte Gissler).

5) Dette revolving

Couplant le financement de ses investissements et sa gestion de trésorerie, la Ville de Chalon-sur-


Saône a souscrit des emprunts dits « revolving », c'est-à-dire que le capital restant dû peut faire
l’objet d’un remboursement temporaire et donc qu’il n’y a pas d’intérêt à payer, mais une
commission de non utilisation calculée sur les encours moyens non mobilisés.

Au 31 décembre 2017, la situation des emprunts revolving souscrits par la Ville de Chalon-sur-
Saône est présentée comme suit :

Référence Plafond au Capital restant dû au


Banque Montant Initial
revolving 31/12/2017 31/12/2017
1297 Société générale 4 015 300,00 640 000,00 0,00
1302 Crédit Agricole CIB 4 700 000,00 1 600 000,00 1 600 000,00
1304 Crédit Agricole CIB 4 250 000,00 2 347 015,00 2 347 015,00
1305 Dexia Crédit Local 9 690 000,00 4 683 500,00 4 683 500,00
1311 Crédit Agricole CIB 4 000 000,00 2 229 508,21 2 229 508,21
TOTAL 28 942 035,26 11 500 023,21 10 860 023,21
Ainsi au 31 décembre 2017, la Ville dispose d’une réserve de 640 000€ utilisables pour des
financements court et moyen terme dans la mesure où la durée de remboursement est désormais de
deux ans (le contrat OCLT Société Générale se terminant le 31 décembre 2019).

177
D. Les données relatives aux lignes de trésorerie utilisées par la Ville de Chalon-sur-
Saône

1) Définition et fonctionnement de la gestion de trésorerie

La gestion de trésorerie a pour mission essentielle de gérer les décalages entre les dépenses
(décaissements) et les recettes (encaissements). En effet, les principales recettes de la collectivité
(recettes fiscales et dotations de l’Etat) sont perçues par douzième vers le 20ème jour de chaque mois.

Dès lors, la ligne de trésorerie, ressource extra budgétaire, constitue un instrument d’ajustement
quotidien de la trésorerie en procédant à des tirages (demande de versement de fonds en cas de
besoin) ou à des remboursements (en cas d’excédent) sur le compte de la Ville de Chalon-sur-Saône
auprès de la Trésorerie de Chalon.

2) Les données chiffrées de la ligne de trésorerie de la Ville en 2017

Au cours de l’exercice 2017, la Ville de Chalon-sur-Saône a utilisé une ligne de trésorerie d’un
montant plafond de 5 000 000 € auprès de la Caisse d’Epargne du 1 er janvier 2017 au 11 juin 2017.
La ligne de trésorerie a fait l’objet d’un renouvellement auprès de la Caisse d’Epargne, après mise
en concurrence, pour la période du 8 juin 2017 au 7 juin 2017 pour un montant de 5 000 000 €.

En 2017, la Ville a utilisé (du 1 er janvier 2017 au 9 juin 2017) la ligne de trésorerie LTI 9616213079
de 5 000 000€ portant intérêts sur T4M + 0,88% :

Sur l’exercice 2017, la Ville a payé 6 728,62 € de charges d’intérêt et 1 434,53€ de commission de
non utilisation.

178
En 2017, la Ville a utilisé (du 13 juin 2017 au 31 décembre 2017) la ligne de trésorerie LTI
9617213061 de 5 000 000€ portant intérêts sur T4M + 0,70% :

Sur l’exercice 2017, la Ville a payé 11 376,25 € de charges d’intérêt et 624,91€ de commission de
non utilisation.

Au regard du besoin de trésorerie, la Ville a souscrit le 25 juillet 2017 une ligne de trésorerie
complémentaire de 1 000 000€ auprès du Crédit Agricole CIB.
En 2017, la Ville a utilisé (du 25 juillet 2017 au 31 décembre 2017) la ligne de trésorerie C09570 de
1 500 000€ portant intérêts sur Euribor 3 mois moyenné + 1,00% :

179
Sur l’exercice 2017, la Ville a payé 393,32 € de charges d’intérêt et 151,33€ de commission de non
utilisation.

Lors d’excédent de trésorerie, ce qui est le cas lors d’encaissement d’emprunts, la ligne de trésorerie
est remboursée en totalité, puis est à nouveau utilisée en fonction des besoins de trésorerie
quotidiens de la collectivité.

En 2017, les frais financiers facturés en fonction des montants mobilisés se sont élevés à
18 498,19 € et les montants de commission de non-utilisation pour les trois lignes de trésorerie à 2
210,77 €.

180
E. Les données relatives à la dette garantie par la Ville de Chalon-sur-Saône

La Ville de Chalon-sur-Saône garantit 118 emprunts auprès de cinq établissements prêteurs qui
sont : la Caisse des Dépôts, le Crédit Foncier de France, la Caisse d’Epargne, Dexia Crédit Local, et
le Crédit Agricole Leasing.

Au 31 décembre 2017, l’encours total de la dette garantie par la Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à
58 113 834.04€.
Le taux moyen de cette garantie est de 1,78 %.

Les principaux bénéficiaires de cette garantie sont les organismes suivants :


Poids en % vs
Montant garanti à Encours garanti au Encours total au Nombre
Bénéficiaires Montant initial encours
l'origine 31/12/2017 31/12/2017 d'emprunts
garanti
ASSOCIATION MEDICO EDUCATIVE CHALONNAISE 1 478 000,00 1 175 600,00 962 088,89 1 240 546,23 2 1,66%
DYNACITE 3 746 000,00 3 746 000,00 3 410 485,82 3 410 485,82 8 5,87%
HABITAT & HUMANISME 108 965,86 65 379,51 43 898,94 73 164,92 7 0,08%
LOGIVIE 31 671 660,59 31 052 600,26 25 008 917,67 25 199 636,47 45 43,03%
MAISON DE RETRAITE ROGER LAGRANGE 1 747 555,03 873 777,52 60 228,33 120 456,66 1 0,10%
OPAC DE SAONE-ET-LOIRE 19 361 154,97 10 585 919,48 6 736 923,84 12 279 078,05 24 11,59%
SCIC HABITAT BOURGOGNE 8 631 339,72 7 743 739,54 5 661 156,51 6 077 935,99 11 9,74%
SEM VAL DE BOURGOGNE 5 382 000,00 4 305 600,00 4 222 108,90 5 277 636,13 3 7,27%
SEMCODA 12 865 245,18 11 079 301,78 8 483 217,26 9 768 965,50 11 14,60%
SOCIETE DE CHAUFFAGE COLLECTIF DE CHALON- 7 255 859,65 4 724 923,82 2 473 925,94 4 292 898,27 2 4,26%
VILLEO 1 114 839,00 1 114 839,00 1 050 881,94 1 050 881,94 4 1,81%
TOTAL 93 362 620,00 76 467 680,91 58 113 834,04 68 791 685,98 118 100,00%

La dette garantie de la Ville de Chalon-sur-Saône porte essentiellement sur des garanties


d’emprunt concernant les bailleurs de logement social.

181
F. Les données relatives à la dette du budget du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône

Afin de financer l’acquisition des deux foyers résidences « Béduneau » et « Esquilin » auprès de
l’OPAC, le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône a, en 2010, contracté un emprunt de 2 700 000 €
dont le remboursement est assuré par l’abandon des loyers versés à l’OPAC.

Il s’agit d’un emprunt revolving, c'est-à-dire un emprunt à long terme pouvant fonctionner, sauf en
fin d’année, comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissements du
capital en fonction des besoins financiers de la collectivité).

Au 31 décembre 2017, l’encours total du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à


1 488 784,27 € répartis sur trois lignes. Le CCAS a remboursé 227 465,73€ de capital et a mobilisé
310 000 € sur l’exercice 2017.

Le taux moyen annuel est de 3,61% (taux moyen de l’encours).

La durée de vie résiduelle, soit la durée en années restant avant l’extinction totale de la dette, est de
8 ans et 2 mois.

La dette du CCAS de Chalon comporte plusieurs natures d’emprunts :


- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou en intérêts,
- revolving : il s’agit d’emprunt à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année, comme
une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissement du capital en
fonction des besoins financiers de la collectivité).

La répartition par nature de la dette du CCAS de Chalon au 31 décembre 2017 est établie comme
suit :

La répartition de la dette de CCAS de Chalon par prêteur est la suivante :

182
Au 31 décembre 2017, l’encours de dette du CCAS de Chalon porte à 100% sur des taux fixe :

Depuis mars 2014, l’emprunt revolving CCAS1 a fait l’objet d’un réaménagement afin d’être
consolidé sur un taux fixe à 2,39%. En effet, le passage d’un taux variable (soit Euribor 3 mois +
0,50%) à un taux fixe de 2,39% a permis de sécuriser les remboursements de frais financiers car le
taux d’intérêt est connu. Par ailleurs, au moment du réaménagement de ce prêt, les taux fixes étaient
bas.

Le CCAS de Chalon a mobilisé deux emprunts sur l’exercice 2017 pour un montant global de
310 000€ :
Numéro Numéro du Date de Type Date de Date de 1ère Durée Encours au
Montant Initial Banque Gissler Périodicité Profil Index Taux
fiche Contrat signature Contrat Réalisation échéance Initiale 31/12/2017
CCAS2 08742768 110 000,00 BPOP 27/12/2016 Classique A1 09/05/2017 21/07/2017 20 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 1,10% 107 534,27
CCAS3 0988867 200 000,00 CE 22/12/2017 Classique A1 27/12/2017 25/03/2018 20 Ans Trimestrielle EC Taux Fixe 1,60% 200 000,00
TOTAL 310 000,00 307 534,27

L’encours de dette du CCAS est très peu exposé aux risques d’évolution des marchés. Les
index des emprunts relèvent de la catégorie n°1 « Fixe » et sont donc classés 1A au titre de la
Charte de bonne conduite.

183
G. Les données relatives à la dette garantie par le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône

Le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône garantit un emprunt auprès de la Caisse d’Epargne dont


le bénéficiaire est l’APAR La Croisée des Chemins. L’objet de cet emprunt tient à l’acquisition de
locaux à usage de foyer.

Capital restant
Bénéficiaire Montant initial Montant garanti Type de taux
dû au 31/12/16
APAR LA CROISEE DES CHEMINS 80 000,00 40 000,00 8 444,76 Fixe

Le taux moyen de cette dette garantie est de 3,40 %.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les délibérations du Conseil municipal en date du 29 septembre 2015 (n°2015-09-4-1 et n°


2015-09-29-1), déléguant au Maire certaines attributions en matière de gestion de dette,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte de la présentation du rapport annuel de la dette 2017.

184
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
27 Finances - Compte de gestion 2017 du budget principal et des budgets annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 27
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Finances - Compte de gestion 2017 du budget principal et des


budgets annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône

EXPOSE

Rappel du contexte :

La séparation de l’ordonnateur et du comptable est un principe budgétaire essentiel. L’ordonnateur


prescrit l’exécution des recettes et des dépenses. Le comptable est le seul chargé du paiement des
dépenses, de la prise en charge des recettes et du maniement des deniers publics.

Chacun en ce qui le concerne doit établir un bilan financier de sa comptabilité. Celui de


l’ordonnateur est le compte administratif et celui du comptable, le compte de gestion.

Etabli en fin d’exercice par le comptable de la collectivité, le compte de gestion retrace et justifie
toutes les opérations budgétaires annuelles en dépenses et en recettes. Il est transmis à l’ordonnateur
au plus tard le 1er juin de l’année N+1.

Il comporte :
- Une balance générale de tous les comptes tenus par le trésorier (comptes budgétaires) ;
- Les comptes de tiers correspondant notamment aux créanciers et débiteurs de la
collectivité ;
- Le bilan comptable qui décrit de façon synthétique l’actif et le passif de la collectivité.

Le compte de gestion est soumis au vote de l’assemblée délibérante qui peut constater ainsi la
stricte concordance des deux documents (compte administratif et compte de gestion).

Description du dispositif proposé :

Monsieur le Trésorier Principal Municipal de Chalon-sur-Saône, receveur de la Ville de Chalon-sur-


Saône, a soumis pour approbation les comptes de gestion de l’exercice 2017, arrêtés au 31
décembre 2017, faisant apparaître les résultats suivants :

185
I – BUDGET PRINCIPAL

II – BUDGET ANNEXE LOCATIONS D’IMMEUBLES

III – BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-31 et L1612-12 du Code Général des Collectivités Territoriales, les arrêtés des
comptes annuels de la collectivité sont constitués par le vote du Conseil municipal des comptes de
gestion produits par Monsieur le Trésorier Principal Municipal,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De constater pour le budget principal, que le résultat de clôture de l’exercice 2017


figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au compte
administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 1 422 912,50 € ;

186
 De constater pour le budget annexe locations d’immeubles, que le résultat de clôture de
l’exercice 2017 figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au
compte administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 119 964,98 € ;

 De constater pour le budget annexe Ile Saint-Laurent, que le résultat de clôture de


l’exercice 2017 figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au
compte administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 0 € ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2017 du budget principal, présenté par


Monsieur le Trésorier Principal Municipal ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2017 du budget annexe locations


d’immeubles, présenté par Monsieur le Trésorier Principal Municipal ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2017 du budget annexe Ile Saint-


Laurent, présenté par Monsieur le Trésorier Principal Municipal.

187
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 5 AVRIL 2018
28 Finances - Compte administratif 2017 du budget principal et des budgets annexes

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 28
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Finances - Compte administratif 2017 du budget principal et


des budgets annexes

EXPOSE

Rappel du contexte :

Chaque année, le Maire en exercice présente au Conseil municipal, avant le 30 juin, le compte
administratif de la collectivité de l’année précédente.

En vertu de la séparation des pouvoirs entre l’ordonnateur et le comptable, l’ordonnateur prescrit


l’exécution des recettes et des dépenses et le comptable est seul chargé du paiement des dépenses,
de la prise en charge des recettes et du maniement des deniers publics.

Chacun en ce qui le concerne doit établir un bilan financier de sa comptabilité. Celui de


l’ordonnateur est le compte administratif et celui du comptable est le compte de gestion.

Le compte administratif matérialise l’arrêté des comptes de la collectivité à la clôture de l’exercice


budgétaire. Il retrace, pour l’année, toutes les recettes, y compris celles non titrées, et l’ensemble
des dépenses réalisées et engagées non mandatées (restes à réaliser).

Conformément aux engagements pris par le Maire, désormais, le compte administratif est présenté
avant le vote du budget de l’année suivante de façon à rendre compte de manière transparente de la
gestion financière de la collectivité avant l’adoption du budget primitif de l’année en cours.

Description du dispositif proposé :

Il est demandé au Conseil municipal d’adopter le compte administratif 2017 de la Ville de Chalon-
sur-Saône.

Les tableaux ci-après relatent l’exécution du budget principal de la Ville et des budgets annexes
locations d’immeubles et Ile Saint-Laurent pour l’exercice 2017 :

188
I – BUGDET PRINCIPAL

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 59 975 210,26 22 626 714,24 82 601 924,50
Déficit N-1 reporté 2 906 127,13 2 906 127,13

Recettes 66 260 602,01 18 170 362,12 84 430 964,13


Excédent N-1 reporté 2 500 000,00 2 500 000,00

Résultat de clôture de l'exercice 8 785 391,75 -7 362 479,25 1 422 912,50

Reste à réaliser (RAR) dépenses 60 532,00 3 547 537,14 3 608 069,14


Reste à réaliser (RAR) recettes 2 090,00 3 584 747,40 3 586 837,40
Solde RAR -58 442,00 37 210,26 -21 231,74

Résultat global de clôture 8 726 949,75 -7 325 268,99 1 401 680,76

II – BUDGET ANNEXE LOCATIONS D’IMMEUBLES

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 82 883,25 49 377,07 132 260,32
Déficit N-1 reporté 17 327,92 17 327,92

Recettes 100 391,21 0,00 100 391,21


Excédent N-1 reporté 169 162,01 169 162,01

Résultat de l'exercice 180,04 119 784,94 119 964,98

Reste à réaliser (RAR) dépenses 0,00 11 211,66 11 211,66


Reste à réaliser (RAR) recettes 0,00 0,00 0,00
Solde RAR 0,00 -11 211,66 -11 211,66

Résultat global de clôture 180,04 108 573,28 108 753,32

III – BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 0,00 0,00 0,00
Déficit N-1 reporté 0,00 0,00 0,00

Recettes 0,00 0,00 0,00


Excédent N-1 reporté 0,00 0,00 0,00

Résultat de l'exercice 0,00 0,00 0,00

Reste à réaliser (RAR) dépenses 134 440,00 0,00 134 440,00


Reste à réaliser (RAR) recettes 0,00 134 440,00 134 440,00
Solde RAR -134 440,00 134 440,00 0,00

Résultat global de clôture -134 440,00 134 440,00 0,00

189
DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-31 et L1612-12 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’arrêté des
comptes annuels de la collectivité est constitué par le vote du Conseil municipal sur le compte
administratif présenté par le Maire avant le 30 juin de l’année suivant l’exercice, après production
du compte de gestion par le comptable,

Vu l’article L2121-14 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Maire se retire au moment
du vote du compte administratif après sa discussion,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2017 du budget principal comme


indiqué ci-dessus ;

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2017 du budget annexe locations


d’immeubles comme indiqué ci-dessus ;

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2017 du budget annexe Ile Saint-


Laurent comme indiqué ci-dessus.

190
Compt
eAdmi
ni
st
rat
i
f2017

191
REPUBLIQUE FRANCAISE

VILLE DE CHALON SUR SAONE

BUDGET PRINCIPAL

Numéro SIRET : 217 100 767 00011

POSTE COMPTABLE DE CHALON SUR SAONE

M14

Compte Administratif

voté par nature

BUDGET : BUDGET PRINCIPAL

ANNEE 2017

192
Sommaire

I - Informations générales
A - Informations statistiques, fiscales et financières
B - Modalités de vote du budget

II - Présentation générale du budget


A1 - Vue d'ensemble - Sections
A2 - Vue d'ensemble - Section de fonctionnement - Chapitres
A3 - Vue d'ensemble - Section d'investissement - Chapitres
B1 - Balance générale du budget - Dépenses
B2 - Balance générale du budget - Recettes

III - Vote du budget


A1 - Section de fonctionnement - Détail des dépenses
A2 - Section de fonctionnement - Détail des recettes
B1 - Section d'investissement - Détail des dépenses
B2 - Section d'investissement - Détail des recettes

IV - Annexes Jointes Sans objet


A - Eléments du bilan
A1 - Présentation croisée par fonction X
A1.1 - Présentation croisée par fonction - Détail fonctionnement X
A1.2 - Présentation croisée par fonction - Détail investissement X
A2.1 - Etat de la dette - Détail des crédits de trésorerie X
A2.2 - Etat de la dette - Répartition par nature de dette X
A2.3 - Etat de la dette - Répartition des emprunts par structure de taux X
A2.4 - Etat de la dette - Typologie de la répartition de l'encours X
A2.5 - Etat de la dette - Détail des opérations de couverture X
A2.6 - Etat de la dette - Remboursement anticipé d'un emprunt avec refinancement X
A2.7 - Etat de la dette - Emprunts renégociés au cours de l'année N X
A2.8 - Etat de la dette - Dette pour financer l'emprunt d'un autre organisme X
A2.9 - Etat de la dette - Autres dettes X
A3 - Méthodes utilisées pour les amortissements X
A4 - Etat des provisions X
A5 - Etalement des provisions X
A6.1 - Equilibre des opérations financières - Dépenses X
A6.2 - Equilibre des opérations financières - Recettes X
A7.1.1 - Etats des dépenses et recettes des services d'eau et d'assainissement - Fonctionnement X
A7.1.2 - Etats des dépenses et recettes des services d'eau et d'assainissement - Investissement X
A7.2.1 - Etats des dépenses et recettes des services assujettis à la TVA - Fonctionnement X
A7.2.2 - Etats des dépenses et recettes des services assujettis à la TVA - Investissement X
A7.3.1 - Etats de la répartition de la TEOM - Fonctionnement X
A7.3.2 - Etats de la répartition de la TEOM - Investissement X
A8 - Etat des charges transférées X
A9 - Détail des opérations pour le compte de tiers X
A10.1 - Variation des patrimoines (article R. 2313-3 du CGCT) - Entrées X
A10.2 - Variation des patrimoines (article R. 2313-3 du CGCT) – Sorties X
A10.3 – Opérations liées aux cessions X
A10.4 - Variation des patrimoines (article L. 300-5 du code de l'urbanisme) - Entrées X
A10.5 - Variation des patrimoines (article L. 300-5 du code de l'urbanisme) – Sorties X
A11 – Etat des travaux en régie X
A12 - Emploi des crédits communautaires dans le cadre de la subvention globale X
B - Engagements hors bilan
B1.1 - Etat des emprunts garantis par la commune ou l'établissement X
B1.2 - Calcul du ratio d'endettement relatif aux garanties d'emprunt X
B1.3 - Etat des contrats de crédit-bail X
B1.4 - Etat des contrats de partenariat public-privé X
B1.5 - Etat des autres engagements donnés X
B1.6 - Etat des engagements reçus X
B1.7 - Subventions versées dans le cadre du vote du budget X
B2.1 - Etat des autorisations de programme et des crédits de paiement afférents X
B2.2 - Etat des autorisations d'engagement et des crédits de paiement afférents X
B3 - Emploi des recettes grevées d'une affectation spéciale X
C - Autres éléments d'informations
C1.1 - Etat du personnel X
C1.2 - Actions de formation des élus X
C2 - Liste des organismes dans lesquels a été pris un engagement financier X
C3.1 - Liste des organismes de regroupement auxquels adhère la commune ou l'établissement X
C3.2 - Liste des établissements publics créés X
C3.3 - Liste des services individualisés dans un budget annexe X
C3.4 - Liste des services assujettis à la TVA et non érigés en budget annexe X
C3.5 - Présentation agrégée du budget principal et des budgets annexes X
C3.6 - Identification des flux croisés X
D - Décision en matière de taux de contributions directes - Arrêté et signatures
D1 - Décision en matière de taux de contributions directes X
BUDGETS ANNEXES
09 - Locations d'immeubles X
11 - Ile Saint-Laurent X
D2 - Arrêté et signatures
D2 - Arrêté et signatures X

193
71076 CA

I - INFORMATIONS GENERALES
1 - INFORMATIONS STATISTIQUES, FISCALES ET FINANCIERES A

Informations statistiques Valeurs


Population totale (colonne h du recensement INSEE ) 46 679
Nombre de résidences secondaires (article R.2313-1 in fine ) 508
Nom de l'EPCI à fiscalité propre auquel la commune adhère : LE GRAND CHALON
…………………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………………….

Potentiel fiscal et financier (1) Moyennes nationales du


Valeurs par hab.
potentiel financier par habitants
Fiscal Financier (population DGF) de la strate

50 468 285 58 119 874 1 068,86 1 230,91 1 305,02

Moyennes nationales de la
Informations financières - ratios (2) Valeurs
strate (3)
1 Dépenses réelles de fonctionnement/population 1242,76 1269,00
2 Produit des impositions directes/population 674,75 626,00
3 Recettes réelles de fonctionnement/population 1413,14 1450,00
4 Dépenses d'équipement brut/population 344,72 259,00
5 Encours de la dette/population 1592,76 1118,00
6 DGF/population 205,05 244,00
7 Dépenses de personnel/dépenses réelles de fonctionnement (2) 67,79% 60,00%
8 Dépenses de fonct. et remb. dette en capital/recettes réelles de fonct. (2) 99,02% 94,30%
9 Dépenses d'équipement brut/recettes réelles de fonctionnement (2) 24,39% 17,90%
10 Encours de la dette/ recettes réelles de fonctionnement (2) 112,71% 77,10%

Dans l'ensemble des tableaux, les cases grisées ne doivent pas être remplies

(1) Il s’agit du potentiel fiscal et du potentiel financier définis à l’article L. 2334-4 du code général des collectivités territoriales qui figurent sur la fiche de répartition de
la DGF de l'exercice N-1 établie sur la base des informations N-2 (transm
(2) Les ratios 1 à 10 sont obligatoires pour les communes de 10 000 habitants et plus et leurs établissements publics administratifs ainsi que pour les EPCI dotés
d’une fiscalité propre comprenant au moins une commune de 10 000 habitants et plus (cf. art

(3) Il convient d'indiquer les moyennes de la catégorie de l'organisme en cause (commune, communauté urbaine, communauté d'agglomération…) et les sources d'où
sont tirées les informations (statistiques de la direction générale des collectivités locales ou

En l'occurrence, les données présentées proviennent de la publication de la DGCL "Les collectivités locales en chiffres 2017" et correspondent aux moyennes
observées en 2015.

194
I - INFORMATIONS GENERALES I
MODALITES DE VOTE DU BUDGET B

POUR MÉMOIRE

I- L'assemblée délibérante a voté le présent budget par nature:


- au niveau du chapitre pour la section de fonctionnement.
- au niveau du chapitre pour la section d'investissement.
- sans les chapitres d'opérations d'équipement de l'état III B 3.
- sans vote formel sur chacun des chapitres.

II - Les provisions sont semi-budgétaires

195
II - PRESENTATION GENERALE DU BUDGET II
VUE D'ENSEMBLE A1

EXECUTION DU BUDGET
DEPENSES RECETTES
REALISATIONS DE
Section de fonctionnement
L'EXERCICE 64 958 603,04 68 466 045,40
(mandats et titres)
Section d'investissement
30 014 360,15 28 335 957,42
+ +
Report en section de
REPORTS DE fonctionnement (002) 2 500 000,00
L'EXERCICE N-1 Report en section
d'investissement (001) 2 906 127,13
= =
TOTAL (réalisations + reports) 97 879 090,32 99 302 002,82

RESTES A Section de fonctionnement


60 532,00 2 090,00
REALISER A
Section d'investissement
REPORTER EN 3 547 537,14 3 584 747,40
N+1 (1) TOTAL DES RESTES à réaliser à
reporter en N+1 3 608 069,14 3 586 837,40

Section de fonctionnement
65 019 135,04 70 968 135,40
RESULTAT
Section d'investissement
CUMULE 36 468 024,42 31 920 704,82
TOTAL CUMULE
101 487 159,46 102 888 840,22

DETAIL DES RESTES A REALISER

Dépenses engagées Titres restant à


Chap. Libellé
non mandatées émettre
TOTAL DE LA SECTION DE FONCTIONNEMENT 60 532,00 2 090,00
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 30 532,00
60623 ALIMENTATION 150,00
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 2 550,00
LIVRES DISQUES CASSETTES (BIBLIOTHEQUE
6065 200,00
& MEDIATHEQUE)
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 550,00
6226 HONORAIRES 16 922,00
6228 DIVERS 10 160,00
65 AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE 30 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX
6574 30 000,00
ASSOCIATIONS ET AUTRES ORGANISMES
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 2 090,00
PARTICIPATIONS
7472 SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS REGIONS 140,00
74751 GFP DE RATTACHEMENT 1 950,00
TOTAL DE LA SECTION D'INVESTISSEMENT 3 547 537,14 3 584 747,40
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 17 608,39 2 084 747,40
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1311 TRANSFERABLES ETAT ET ETABLISSEMENTS 280 956,50
NATIONAUX
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1312 63 470,24
TRANSFERABLES REGIONS
13141 SUBVENTION COMMUNES MEMBRES DU GFP 25 000,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
13151 9 553,75
TRANSFERABLES GFP DE RATTACHEMENT
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1318 24 177,00
TRANSFERABLES AUTRES
SUBVENTIONS D' EQUIPEMENT NON
1321 TRANSFERABLES ETAT ET ETS NATIONX - 3 108,39
REMBOURSEMENT
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1321 TRANSFERABLES ETAT & ETABLISSEMENTS 913 408,08
NATIONAUX
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1322 520 082,98
TRANSFERABLES REGIONS
1323 SUBVENTION DEPARTEMENT 5 000,00
13241 COMMUNES MEMBRES DU GFP 42 960,00
13251 GFP DE RATTACHEMENT 197 138,85
13251 SUBV GFP RATTACHEMENT 9 500,00
AUTRES SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1328 8 000,00
TRANSFERABLES
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 1 500 000,00
1641 EMPRUNTS EN EUROS 1 500 000,00
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 731 529,43
2031 FRAIS D'ETUDES 515 471,64
2033 FRAIS D'INSERTION 2 808,00
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 207 909,79
2088 AUTRES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 5 340,00
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 100 216,72

196
DETAIL DES RESTES A REALISER

Dépenses engagées Titres restant à


Chap. Libellé
non mandatées émettre
SUBV. EQUIP. BATIMENTS A CARATERE
2041631ADMINISTRATIF MOBILIERS MATERIEL ET 10 000,00
ETUDES
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT -AUTRES
204182 ORGANISMES PUBLICS - BATIMENTS ET 10 000,00
INSTALLATIONS
SUBV D EQUIP AUX PERSONNES DE DROIT
20422 80 216,72
PRIVE-BATIMENTS ET INSTALLATIONS
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 308 592,68
2121 PLANTATIONS D'ARBRES ET D'ARBUSTES 14 568,43
2128 AUTRES AGENCEMENTS ET AMENAGEMENTS 1 996,56
21318 AUTRES BATIMENTS PUBLICS 1 000,00
2132 CONSTRUCTION IMMEUBLES DE RAPPORT 5 340,00
INSTALLATIONS GENERALES, AGENCEMENTS,
2135 24 236,98
AMENAGTS DES CONSTRUCTIONS
2152 INSTALLATION DE VOIRIE 3 337,85
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE D'INCENDIE
21568 169,72
ET DE DEFENSE CIVILE
21578 AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE DE VOIRIE 311 342,54
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 58 577,03
TECHNIQUES AUTRES
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 30,22
MUSEES
2168 COLLECTIONS - OEUVRES D'ART AUTRES 6 629,77
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2181 3 864,00
INSTAL GENERALE, AGENCE. ET AMENAGE.
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2182 488 579,65
MATERIEL DE TRANSPORT
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2183 118 532,96
MATERIEL DE BUREAU ET INFORMATIQUE
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2184 41 183,90
MOBILIER
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2188 229 203,07
AUTRES
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 1 389 589,92
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 43 138,25
TERRAINS
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 376 019,61
CONSTRUCTIONS
IMMOBILISATIONS EN COURS INSTALLATIONS
2315 926 843,02
MATERIEL ET OUTILLAGE TECHNIQUES

IMMOBILISATIONS EN COURS RESTAURATION


2316 36 731,66
DES COLLECTIONS ET OEUVRES D ART
IMMOBILISATIONS RECUES AU TITRE D'UNE
2317 3 797,38
MISE A DISPOSITION
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES EN
2318 3 060,00
COURS
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
(1) Les restes à réaliser de la section de fonctionnement correspondent en dépenses, aux dépenses engagées non mandatées et
non rattachées telles qu'elles ressortent de la comptabilité des engagements et en recettes, aux recettes certaines n'ayant pas
donné lieu à l'émission d'un titre et non rattachées (R.2311-11 du CGCT).
Les restes à réaliser de la section d'investissement correspondent en dépenses, aux dépenses engagées non mandatées au 31/12
de l'exercice précédent telles qu'elles ressortent de la comptabilité des engagements et aux recettes certaines n'ayant pas donné
lieu à l'émission d'un titre au 31/12 de l'exercice précédent (R.2311-11 du CGCT).
(2) Le chapitre 45 doit être détaillé conformément au plan de compte, tant en dépenses qu’en recettes.

197
II - PRESENTATION GENERALE DU BUDGET II
SECTION DE FONCTIONNEMENT - CHAPITRES A2

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT
Chap. Libellé Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits annulés
(BP+DM+RAR N-1) Mandats émis Charg. rattachées Restes à réaliser
au 31/12
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 11 724 044,00 9 530 890,13 1 216 888,96 30 532,00 945 732,91
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 44 150 000,00 40 239 631,28 218 259,68 3 692 109,04
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00 296 504,00
65 AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE 7 040 573,00 6 484 999,51 30 000,00 525 573,49
FRAIS DE FONCTIONNEMENT DES GROUPES
656 D'ELUS
Total des dépenses de gestion courante 63 211 121,00 56 552 024,92 1 435 148,64 60 532,00 5 163 415,44
66 CHARGES FINANCIERES 1 700 000,00 1 278 588,72 290 475,06 130 936,22
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 439 240,00 344 782,72 54 766,88 39 690,40
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX
68 PROVISIONS (1) 19 424,00 19 423,32 0,68
022 DEPENSES IMPREVUES
Total des dépenses réelles de fonctionnement 65 369 785,00 58 194 819,68 1 780 390,58 60 532,00 5 334 042,74
VIREMENT A LA SECTION D'INVESTISSEMENT
023 (2) 4 907 105,00
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
042 ENTRE SECTIONS (2) 2 200 000,00 4 983 392,78 -2 783 392,78
OPERATION ORDRE A L INTERIEUR DE LA
043 S.FONCT (2)
Total des dépenses d'ordre de fonctionnement 7 107 105,00 4 983 392,78 2 123 712,22
TOTAL 72 476 890,00 63 178 212,46 1 780 390,58 60 532,00 7 457 754,96

Pour information
D002 Déficit de fonctionnement reporté de N-1 (3)

RECETTES DE FONCTIONNEMENT
Chap. Libellé Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits annulés
(BP+DM+RAR N-1) Titres émis Prod. rattachées Restes à réaliser
au 31/12
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 673 399,00 471 512,44 201 886,56
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE ET
70 VENTES DIVERSES 6 989 190,00 2 140 691,02 1 239 176,45 3 609 322,53
73 IMPOTS ET TAXES 44 983 600,00 44 459 282,78 469 572,50 54 744,72
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 13 431 502,00 12 650 637,13 290 657,15 2 090,00 488 117,72
75 AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE 1 429 432,00 1 408 267,97 64 628,14 -43 464,11
Total des recettes de gestion courante 67 507 123,00 61 130 391,34 2 064 034,24 2 090,00 4 310 607,42
76 PRODUITS FINANCIERS 825,29 -825,29
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 351 100,00 3 065 351,14 -2 714 251,14
REPRISES SUR AMORTISSEMENTS ET
78 PROVISIONS (1)
Total des recettes réelles de fonctionnement 67 858 223,00 64 196 567,77 2 064 034,24 2 090,00 1 595 530,99
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
042 ENTRE SECTIONS (2) 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39
OPERATION ORDRE A L INTERIEUR DE LA
043 S.FONCT (2)
Total des recettes d'ordre de fonctionnement 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39
TOTAL 69 976 890,00 66 402 011,16 2 064 034,24 2 090,00 1 508 754,60

Pour information
R002 Excédent de fonctionnement reporté de N-1 (3) 2 500 000,00
(1) Si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions semi-budgétaires.
(2) DF 023 = RI 021 ; DI 040 = RF 042 ; RI 040 = DF 042 ; DI 041 = RI 041 ; DF 043 = RF 043.
(3) Les lignes de report ne font pas l’objet d’émission de mandat ou de titre (inscrire le montant reporté).

198
II - PRESENTATION GENERALE DU BUDGET II
SECTION D'INVESTISSEMENT - CHAPITRES A3

DEPENSES D'INVESTISSEMENT
Chap. Libellé Crédits ouverts Mandats émis Restes à réaliser Crédits annulés
(BP+DM+RAR N-1) au 31/12
010 STOCKS (3)
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (sauf 204) 1 705 280,36 916 678,40 731 529,43 57 072,53
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 338 815,42 180 637,74 100 216,72 57 960,96
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 5 034 047,49 3 581 960,86 1 308 592,68 143 493,95
22 IMMOBILISATIONS RECUES EN AFFECTATION (4)
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 11 794 236,86 9 924 741,96 1 389 589,92 479 904,98
Total des dépenses d'équipement 18 872 380,13 14 604 018,96 3 529 928,75 738 432,42
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES 3 235,00 3 235,00
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 114 640,39 87 353,00 17 608,39 9 679,00
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 8 241 802,00 7 230 007,28 1 011 794,72
18 COMPTE DE LIAISON : AFFECTATIONS (5)
PARTICIPATIONS ET CREANCES RATTACHEES A DES
26 PARTICIPATIONS 112 100,00 112 100,00
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 1 536 000,00 590 000,00 946 000,00
020 DEPENSES IMPREVUES
Total des dépenses financières 10 007 777,39 8 022 695,28 17 608,39 1 967 473,72
45.. Total des opé. pour compte de tiers (6)
Total des dépenses réelles d'investissement 28 880 157,52 22 626 714,24 3 547 537,14 2 705 906,14
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE
040 SECTIONS (1) 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39
041 OPERATIONS PATRIMONIALES (1) 5 182 205,09 5 182 202,52 2,57
Total des dépenses d'ordre d'investissement 7 300 872,09 7 387 645,91 -86 773,82
TOTAL 36 181 029,61 30 014 360,15 3 547 537,14 2 619 132,32
Pour information
D001 Solde d'exécution négatif reporté de N-1 (2) 2 906 127,13

RECETTES D'INVESTISSEMENT
Chap. Libellé Crédits ouverts Titres émis Restes à réaliser Crédits annulés
(BP+DM+RAR N-1) au 31/12
010 STOCKS (3)
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 3 992 265,31 1 797 402,80 2 084 747,40 110 115,11
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES (hors 165) 14 288 000,00 11 800 000,00 1 500 000,00 988 000,00
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (sauf 204)
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES
22 IMMOBILISATIONS RECUES EN AFFECTATION (4)
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 200 000,00 156 285,48 43 714,52
Total des recettes d'equipement 18 480 265,31 13 753 688,28 3 584 747,40 1 141 829,63

10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES (hors 1068) 1 145 000,00 1 251 680,43 -106 680,43
1068 EXCEDENTS DE FONCTIONNEMENT CAPITALISES (7) 3 148 779,34 3 148 779,34
138 Autres subv. d.investissement non transférées
165 Dépôts et cautionnements reçus 7 802,00 16 214,07 -8 412,07
18 COMPTE DE LIAISON : AFFECTATIONS
PARTICIPATIONS ET CREANCES RATTACHEES A DES
26 PARTICIPATIONS
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 956 000,00 956 000,00
024 PRODUITS DES CESSIONS 3 060 000,00
Total des recettes financières 8 317 581,34 4 416 673,84 3 900 907,50
45.. Total des opé. pour compte de tiers (6)
Total des recettes réelles d'investissement 26 797 846,65 18 170 362,12 3 584 747,40 5 042 737,13
021 VIREMENT DE LA SECTION DE FONCTIONNEMENT (1) 4 907 105,00
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE
040 SECTIONS (1) 2 200 000,00 4 983 392,78 -2 783 392,78
041 OPERATIONS PATRIMONIALES (1) 5 182 205,09 5 182 202,52 2,57
Total des recettes d'ordre d'investissement 12 289 310,09 10 165 595,30 2 123 714,79
TOTAL 39 087 156,74 28 335 957,42 3 584 747,40 7 166 451,92
Pour information
R001 Solde d'exécution positif reporté de N-1 (2)

(1) DF 023 = RI 021 ; DI 040 = RF 042 ; RI 040 = DF 042 ; DI 041 = RI 041 ; DF 043 = RF 043.
(2) Les lignes de report ne font pas l’objet d’émission de mandat ou de titre (inscrire le montant reporté).
(3) A servir uniquement dans le cadre d’un suivi des stocks selon la méthode de l’inventaire permanent simplifié autorisée pour les seules opérations d’aménagements (lotissement, ZAC…)
par ailleurs retracées dans le cadre de budgets annexes.
(4) En dépenses, le chapitre 22 retrace les travaux d’investissement réalisés sur les biens reçus en affectation. En recette, il retrace, le cas échéant, l’annulation de tels travaux effectués sur
un exercice antérieur.
(5) A servir uniquement lorsque la commune ou l’établissement effectue une dotation initiale en espèces au profit d’un service public non personnalisé qu’elle ou qu’il crée.
(6) Seul le total des opérations pour compte de tiers figure sur cet état (voir le détail Annexe IV A9).
(7) Le compte 1068 n’est pas un chapitre mais un article du chapitre 10.

199
II - PRESENTATION GENERALE DU BUDGET II
BALANCE GENERALE DU BUDGET B1

1 - Mandats émis (y compris sur les restes à réaliser N-1)


FONCTIONNEMENT Opérations Opérations TOTAL
réelles (1) d'ordre (2)
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 10 747 779,09 10 747 779,09
012 CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS ASSIMILES 40 457 890,96 40 457 890,96
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00 296 504,00
60 ACHATS ET VARIATION DES STOCKS (3)
65 AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE 6 484 999,51 6 484 999,51
FRAIS DE FONCTIONNEMENT DES GROUPES
656 D'ELUS (4)
66 CHARGES FINANCIERES 1 569 063,78 1 569 063,78
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 399 549,60 2 855 247,95 3 254 797,55
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX
68 PROVISIONS 19 423,32 2 128 144,83 2 147 568,15
Dépenses de fonctionnement - Total 59 975 210,26 4 983 392,78 64 958 603,04

Pour information
D002 Déficit de fonctionnement reporté de N-1

INVESTISSEMENT Opérations Opérations TOTAL


réelles (1) d'ordre (2)
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES 3 235,00 3 235,00
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 87 353,00 358 597,00 445 950,00
15 PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES (5)
EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES (sauf 1688 non
16 budgétaire) 7 230 007,28 5 174 282,09 12 404 289,37
18 COMPTE DE LIAISON : AFFECTATIONS (8)
Total des opérations d'équipement
NEUTRALISATION DES AMORTISSEMENTS DES
198 SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT VERSEES (5) 92 153,65 92 153,65
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (sauf 204)(6) 916 678,40 60 617,16 977 295,56
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 180 637,74 4 827,36 185 465,10
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES (6) 3 581 960,86 27 623,32 3 609 584,18
22 IMMOBILISATIONS RECUES EN AFFECTATION (6) (9)
23 IMMOBILISATIONS EN COURS (6) 9 924 741,96 1 669 545,33 11 594 287,29
PARTICIPATIONS ET CREANCES RATTACHEES A
26 DES PARTICIPATIONS 112 100,00 112 100,00
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 590 000,00 590 000,00
28 AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES
29 IMMOBILISATIONS (5)
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES STOCKS
39 ET EN-COURS (5)
45... Total des opérations pour compte de tiers (7)
CHARGES A REPARTIR SUR PLUSIEURS
481 EXERCICES
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES
49 DE TIERS (5)
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES
59 FINANCIERS (5)
3... Stocks
Dépenses d'investissement - Total 22 626 714,24 7 387 645,91 30 014 360,15

Pour information
D001 Solde d'exécution négatif reporté de N-1 2 906 127,13
(1) Y compris les opérations relatives au rattachement des charges et des produits et les opérations d’ordre semi-budgétaires.
(2) Voir liste des opérations d’ordre.
(3) Permet de retracer des opérations particulières telles que les opérations de stocks liées à la tenue d’un inventaire permanent simplifié.
(4) Communes, communautés d’agglomération et communautés urbaines de plus de 100 000 habitants.
(5) Si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(6) Hors chapitres « opérations d’équipement ».
(7) Seul le total des opérations pour compte de tiers figure sur cet état (voir le détail Annexe IV A9).
(8) A servir uniquement lorsque la commune ou l’établissement effectue une dotation initiale en espèces au profit d’un service public non personnalisé
qu’elle ou qu’il crée.
(9) En dépenses, le chapitre 22 retrace les travaux d’investissement réalisés sur les biens reçus en affectation. En recette, il retrace, le cas échéant,
l’annulation de tels travaux effectués sur un exercice antérieur.

200
II - PRESENTATION GENERALE DU BUDGET II
BALANCE GENERALE DU BUDGET B2

2 - Titres émis (y compris sur les restes à réaliser N-1)


FONCTIONNEMENT Opérations Opérations TOTAL
réelles (1) d'ordre (2)
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 471 512,44 471 512,44
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE ET
70 VENTES DIVERSES 3 379 867,47 3 379 867,47
71 PRODUCTION STOCKEE (OU DESTOCKAGE)
72 PRODUCTION IMMOBILISEE 1 668 025,74 1 668 025,74
73 IMPOTS ET TAXES 44 928 855,28 44 928 855,28
74 DOTATIONS, SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS 12 941 294,28 12 941 294,28
75 AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE 1 472 896,11 86 667,00 1 559 563,11
76 PRODUITS FINANCIERS 825,29 825,29
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 3 065 351,14 450 750,65 3 516 101,79
REPRISES SUR AMORTISSEMENTS ET
78 PROVISIONS
79 TRANSFERTS DE CHARGES
Recettes de fonctionnement - Total 66 260 602,01 2 205 443,39 68 466 045,40

Pour information
R002 Excédent de fonctionnement reporté de N-1 2 500 000,00

INVESTISSEMENT Opérations Opérations TOTAL


réelles (1) d'ordre (2)
DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES (sauf
10 1068) 1 251 680,43 1 251 680,43

1068 EXCEDENTS DE FONCTIONNEMENT CAPITALISES 3 148 779,34 3 148 779,34


13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 1 797 402,80 1 797 402,80
EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES (sauf 1688 non
16 budgétaire) 11 816 214,07 5 087 615,09 16 903 829,16
18 COMPTE DE LIAISON : AFFECTATIONS (8)
DIFFERENCES SUR REALISATIONS
19 D'IMMOBILISATIONS 1 465 655,90 1 465 655,90
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (sauf 204)(5) 89 760,07 89 760,07
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES (5) 1 389 592,05 1 389 592,05
22 IMMOBILISATIONS RECUES EN AFFECTATION (5) (9)
23 IMMOBILISATIONS EN COURS (5) 156 285,48 156 285,48
PARTICIPATIONS ET CREANCES RATTACHEES A
26 DES PARTICIPATIONS
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES
28 AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS 2 118 167,22 2 118 167,22
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES
29 IMMOBILISATIONS (4)
45... Opérations pour compte de tiers (7) 4 827,36 4 827,36
CHARGES A REPARTIR SUR PLUSIEURS
481 EXERCICES 9 977,61 9 977,61
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES
49 DE TIERS (4)
PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES
59 FINANCIERS (4)
3... Stocks
Recettes d'investissement - Total 18 170 362,12 10 165 595,30 28 335 957,42

Pour information
R001 Solde d'exécution positif reporté de N-1

(1) Y compris les opérations relatives au rattachement des charges et des produits et les opérations d’ordre semi-budgétaires.
(2) Voir liste des opérations d’ordre.
(3) Permet de retracer des opérations particulières telles que les opérations de stocks liées à la tenue d’un inventaire permanent simplifié.
(4) Si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(5) Hors chapitres « opérations d’équipement ».
(6) Seul le total des opérations pour compte de tiers figure sur cet état (voir le détail Annexe IV A9).
(7) A servir uniquement lorsque la commune ou l’établissement effectue une dotation initiale en espèces au profit d’un service public non personnalisé
qu’elle ou qu’il crée.
(8) En dépenses, le chapitre 22 retrace les travaux d’investissement réalisés sur les biens reçus en affectation. En recette, il retrace, le cas échéant,
l’annulation de tels travaux effectués sur un exercice antérieur.

201
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION DE FONCTIONNEMENT - DETAIL DES DEPENSES A1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits
art(1) (BP+DM+RAR N-1) Mandats émis Charges Restes à réaliser annulés
rattachées au 31/12
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 11 724 044,00 9 530 890,13 1 216 888,96 30 532,00 945 732,91
60221 COMBUSTIBLES ET CARBURANTS 53 000,00 59 856,09 -6 856,09
60223 FOURNITURES DES ATELIERS MUNICIPAUX 392 580,00 367 277,22 50 208,53 -24 905,75
60228 AUTRES FOURNITURES CONSOMMABLES 6 300,00 8 711,28 360,81 -2 772,09
VARIATION DES STOCKS AUTRES
6032 APPROVISIONNEMENTS 395 000,00 239 139,33 155 860,67
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 231 351,00 181 538,15 81 280,40 -31 467,55
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 1 188 217,00 956 189,07 241 934,65 -9 906,72
60613 CHAUFFAGE URBAIN 747 700,00 605 887,37 89 358,25 52 454,38
60621 COMBUSTIBLES 568 450,00 297 410,18 158 025,83 113 013,99
60622 CARBURANTS 261 350,00 255 627,64 21 165,41 -15 443,05
60623 ALIMENTATION 53 365,00 39 874,09 5 789,88 150,00 7 551,03
60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 18 175,00 16 733,14 1 046,75 395,11
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 8 600,00 7 879,82 720,18
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 113 375,00 100 437,86 11 586,53 1 350,61
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 128 401,00 132 137,75 8 677,10 2 550,00 -14 963,85
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 241 375,00 196 752,27 26 545,42 18 077,31
60636 VETEMENTS DE TRAVAIL 94 175,00 83 094,28 10 294,78 785,94
6064 FOURNITURES ADMINISTRATIVES 109 060,00 92 263,28 13 530,91 3 265,81
LIVRES DISQUES CASSETTES (BIBLIOTHEQUE &
6065 MEDIATHEQUE) 32 770,00 27 641,45 444,88 200,00 4 483,67
6067 FOURNITURES SCOLAIRES 152 969,00 146 846,15 6 122,85
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 397 096,00 373 397,25 26 579,92 -2 881,17
611 CONTRATS DE PRESTATIONS DE SERVICES 760 340,00 723 541,72 1 863,52 34 934,76
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 54 520,00 46 768,46 7 751,54
6135 LOCATIONS MOBILIERES 186 811,00 171 889,97 3 378,14 11 542,89
614 CHARGES LOCATIVES ET DE COPROPRIETE 47 900,00 40 321,44 7 578,56
61521 ENTRETIEN ET REPARATIONS SUR TERRAINS 207 549,00 169 479,97 27 388,44 10 680,59
615221 BATIMENTS PUBLICS 95 100,00 61 837,37 10 096,63 23 166,00
615228 AUTRES BATIMENTS 1 400,00 1 182,90 217,10
615231 VOIRIES 121 131,00 112 292,18 8 691,16 147,66
615232 RESEAUX 4 300,00 4 073,06 226,94
ENTRETIEN ET REPARATIONS MATERIEL
61551 ROULANT 36 300,00 25 036,47 4 339,38 6 924,15
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES BIENS
61558 MOBILIERS 130 971,00 113 530,02 11 723,60 5 717,38
6156 MAINTENANCE 595 880,00 479 388,69 24 817,34 91 673,97
6161 MULTIRISQUES 257 000,00 248 248,44 8 751,56
617 ETUDES ET RECHERCHES 40 826,00 37 076,00 1 458,33 2 291,67
6182 DOCUMENTATION GENERALE ET TECHNIQUE 60 913,00 60 226,44 686,56
VERSEMENTS A DES ORGANISMES DE
6184 FORMATION 135 000,00 156 333,79 18 039,36 -39 373,15
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 1 535 365,00 975 443,68 118 011,44 550,00 441 359,88
INDEMNITES AU COMPTABLE ET AUX
6225 REGISSEURS 3 453,00 5 434,95 -1 981,95
6226 HONORAIRES 140 830,00 89 251,59 2 500,00 16 922,00 32 156,41
6227 FRAIS D'ACTES ET DE CONTENTIEUX 38 500,00 53 584,72 -15 084,72
6228 DIVERS 189 900,00 166 127,14 14 284,64 10 160,00 -671,78
6231 ANNONCES ET INSERTIONS 57 000,00 47 514,78 4 332,00 5 153,22
6232 FETES ET CEREMONIES 22 880,00 27 498,87 6 117,50 -10 736,37
6233 FOIRES ET EXPOSITIONS 2 285,00 2 036,93 248,07
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 110 366,00 89 897,31 22 391,70 -1 923,01
6237 PUBLICATIONS 1 700,00 1 365,72 334,28
6238 DIVERS 43 972,00 21 942,97 8 073,84 13 955,19
6241 TRANSPORTS DE BIENS 16 750,00 21 594,27 -4 844,27
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 135 061,00 117 030,54 9 700,70 8 329,76
6248 DIVERS 200,00 200,00
6251 VOYAGES ET DEPLACEMENTS 5 170,00 2 365,40 2 804,60
6256 MISSIONS 70 000,00 52 500,05 17 499,95
6257 RECEPTIONS 52 780,00 64 440,91 5 275,05 -16 935,96
6261 FRAIS D'AFFRANCHISSEMENT 144 700,00 133 578,97 11 751,31 -630,28
6262 FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 228 890,00 179 544,82 2 762,57 46 582,61
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 27 250,00 22 498,12 1 215,20 3 536,68
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 48 544,00 47 355,66 1 188,34
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 302 110,00 232 008,20 29 014,17 41 087,63
REMBOURSEMENT DE FRAIS AU GFP DE
62876 -116 000,00 116 000,00
RATTACHEMENT
6288 AUTRES 55 700,00 51 470,07 4 511,60 -281,67
63512 TAXES FONCIERES 535 000,00 564 097,36 -29 097,36
6354 DROITS D'ENREGISTREMENT ET DE TIMBRE 108,00 108,00
6355 TAXES ET IMPOTS SUR LES VEHICULES 7 949,00 11 144,55 -3 195,55
6358 AUTRES DROITS 8 426,00 8 949,88 -523,88
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS ASSIMILES
637 (AUTRES ORGANISMES) 9 905,00 18 292,08 2 321,29 -10 708,37
012 CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS ASSIMILES 44 150 000,00 40 239 631,28 218 259,68 3 692 109,04
PERSONNEL AFFECTE PAR LE GFP DE
6216 RATTACHEMENT 3 600 000,00 67 652,00 3 532 348,00
6218 AUTRE PERSONNEL EXTERIEUR 1 050 620,00 1 727 219,18 1 588,90 -678 188,08
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 212 113,00 215 241,71 -3 128,71
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 106 058,00 107 618,72 -1 560,72
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 252 370,00 235 046,53 17 323,47
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES SUR
6338 REMUNERATIONS 202
63 638,00 64 573,39 -935,39
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION DE FONCTIONNEMENT - DETAIL DES DEPENSES A1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits
art(1) (BP+DM+RAR N-1) Mandats émis Charges Restes à réaliser annulés
rattachées au 31/12
REMUNERATION PRINCIPALE PERSONNEL
64111 TITULAIRE 19 824 867,00 19 252 008,73 16 693,27 556 165,00
NBI, SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT ET
64112 INDEMNITE DE RESIDENCE 481 120,00 480 068,76 1 051,24
64118 AUTRES INDEMNITES PERSONNEL TITULAIRE 4 615 479,00 4 075 498,40 110 058,75 429 921,85
64131 REMUNERATION 1 973 804,00 2 108 805,32 -135 001,32
64138 AUTRES INDEMNITES 417 732,00 460 530,49 -42 798,49
64168 AUTRES EMPLOIS D'INSERTION 69 559,00 63 566,25 550,00 5 442,75
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 160 201,00 183 002,97 -22 801,97
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 2 764 751,00 2 837 690,19 -72 939,19
6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 6 297 543,00 6 218 199,13 21 716,76 57 627,11

6456 VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT FAMILIAL 1 102 868,00 1 121 421,64 -18 553,64
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 74 451,00 75 996,34 -1 545,34
6472 PRESTATIONS FAMILIALES DIRECTES 36 733,00 36 357,89 375,11
ALLOCATIONS CHOMAGE VERSEES
64731 DIRECTEMENT 244 790,00 186 329,66 58 460,34

6474 VERSEMENTS AUX AUTRES OEUVRES SOCIALES 220 216,00 207 002,88 13 213,12
6475 MEDECINE DU TRAVAIL, PHARMACIE 52 207,00 52 827,25 -620,25
6488 AUTRES CHARGES 528 880,00 530 625,85 -1 745,85
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00 296 504,00
FONDS DE PEREQUATION DES RESSOURCES
739223 COMMUNALES ET INTERCOMMUNALES ET 296 504,00 296 504,00
65 AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE 7 040 573,00 6 484 999,51 30 000,00 525 573,49
INDEMNITES DES MAIRES ADJOINTS ET
6531 CONSEILLERS 257 010,00 257 173,54 -163,54
FRAIS DE MISSIONS MAIRES ADJOINTS
6532 CONSEILLERS 15 000,00 13 441,62 1 558,38
6533 COTISATIONS DE RETRAITE ELUS 20 508,00 18 409,46 2 098,54
COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE PARTS
6534 PATRONALE ELUS 22 720,00 23 365,24 -645,24
6535 FORMATIONS ELUS 15 000,00 948,20 14 051,80
PERTES SUR CREANCES IRRECOUVRABLES -
6541 CREANCES ADMISES EN NON VALEUR 30 000,00 35 242,49 -5 242,49
6542 CREANCES ETEINTES 15 000,00 17 809,57 -2 809,57
CONTINGENTS ET PARTICIPATIONS
6553 OBLIGATOIRES SERVICE INCENDIE 2 083 006,00 2 083 006,00
CONTRIBUTIONS AU FONDS DE COMPENSATION
65541 DES CHARGES TERRITORIALES 54 450,00 54 946,32 -496,32

CONTINGENT ET PARTICIPATIONS OBLIGATOIRES


6558 AUTRES DEPENSES OBLIGATOIRES 392 000,00 390 000,00 2 000,00
657341 COMMUNES MEMBRES DU GFP 12 400,00 8 453,31 3 946,69
657348 AUTRES COMMUNES 1 000,00 1 836,00 -836,00
657362 SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AU CCAS 1 000 000,00 700 000,00 300 000,00
SUBV. DE FCT ETABLISSEMENT A CARACTERE
657363 ADMINISTRATIF 1 013 000,00 1 013 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX
65737 AUTRES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX 120 000,00 120 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX
65738 AUTRES ORGANISMES 20 000,00 20 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX
6574 ASSOCIATIONS ET AUTRES ORGANISMES 1 920 877,00 1 846 743,76 30 000,00 44 133,24

658 CHARGES DIVERSES DE LA GESTION COURANTE 48 602,00 624,00 47 978,00


TOTAL=DEPENSES DE GESTION DES SERVICES
(a)=(011+012+014+65+656) 63 211 121,00 56 552 024,92 1 435 148,64 60 532,00 5 163 415,44

203
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION DE FONCTIONNEMENT - DETAIL DES DEPENSES A1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits
art(1) (BP+DM+RAR N-1) Mandats émis Charges Restes à réaliser annulés
rattachées au 31/12
66 CHARGES FINANCIERES (b) 1 700 000,00 1 278 588,72 290 475,06 130 936,22
66111 INTERETS REGLES A L'ECHEANCE 1 420 846,00 1 310 870,09 109 975,91
66112 INTERETS-RATTACHEMENT DES ICNE -40 846,00 -323 987,68 286 834,79 -3 693,11
INTERETS DES COMPTES COURANTS ET DE
6615 DEPOTS CREDITEURS 10 000,00 14 857,92 3 640,27 -8 498,19
6618 INTERETS DES AUTRES DETTES 310 000,00 276 848,39 33 151,61
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES (c) 439 240,00 344 782,72 54 766,88 39 690,40
CHARGES EXCEPTIONNELLES POUR INTERETS
6711 MORATOIRES ET PENALITES SUR MARCHES 5 000,00 5 000,00
CHARGES EXCEPTIONNELLES SUR BOURSES ET
6714 PRIX 59,65 -59,65
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR OPERATIONS DE
6718 GESTION 16 592,00 4 856,47 8 600,00 3 135,53
673 TITRES ANNULES SUR EXERCICES ANTERIEURS 94 675,00 19 618,39 75 056,61
678 AUTRES CHARGES EXCEPTIONNELLES 322 973,00 320 248,21 46 166,88 -43 442,09
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX
68 PROVISIONS (d)(3) 19 424,00 19 423,32 0,68
DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR
6817 DEPRECIATION DES ACTIFS CIRCULANTS 19 424,00 19 423,32 0,68

TOTAL DES DEPENSES REELLES = a+b+c+d+e 65 369 785,00 58 194 819,68 1 780 390,58 60 532,00 5 334 042,74

023 VIREMENT A LA SECTION D'INVESTISSEMENT 4 907 105,00


OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE
042 SECTIONS (4)(5)(6) 2 200 000,00 4 983 392,78 -2 783 392,78
VALEURS COMPTABLES DES IMMOBILISATIONS
675 CEDEES 1 389 592,05 -1 389 592,05
DIFFERENCES SUR REALISATIONS (POSITIVES)
6761 TRANFEREES EN INVESTISSEMENT 1 465 655,90 -1 465 655,90
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET
6811 CORPORELLES 2 190 022,39 2 118 167,22 71 855,17
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES
6862 CHARGES FINANCIERES A REPARTIR 9 977,61 9 977,61
TOTAL DES PRELEVEMENTS AU PROFIT DE LA SECTION 7 107 105,00 4 983 392,78 2 123 712,22
TOTAL DES DEPENSES D'ORDRE 7 107 105,00 4 983 392,78 2 123 712,22

TOTAL DES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT DE


L'EXERCICE (=Total des opérations réelles et d'ordre) 72 476 890,00 63 178 212,46 1 780 390,58 60 532,00 7 457 754,96

Pour information
D002 Déficit de fonctionnement reporté de N-1

Détail du calcul des ICNE au compte 66112 (2)


Montant des ICNE de l’exercice 286 834,79
Montant des ICNE de l’exercice N-1 323 987,68
= Différence ICNE N - ICNE N-1 -37 152,89

(1) Détailler les chapitres budgétaires par article conformément au plan de comptes appliqué par la commune ou l’établissement.
(2) Si le mandatement des ICNE de l’exercice est inférieur au montant de l’exercice N-1, le montant du compte 66112 sera négatif.
(3) Si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions semi-budgétaires.
(4) Cf. définition du chapitre des opérations d’ordre, DF 042 = RI 040.
(5) Dont 675 et 676.
(6) Le compte 6815 peut figurer dans le détail du chapitre 042 si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(7) Chapitre destiné à retracer les opérations particulières telles que les opérations de stocks ou liées à la tenue d’un inventaire permanent simplifié.

204
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION DE FONCTIONNEMENT - DETAIL DES RECETTES A2

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits
art(1) (BP+DM+RAR N-1) Titres émis Produits Restes à réaliser annulés
rattachés au 31/12
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 673 399,00 471 512,44 201 886,56
VARIATION DES STOCKS AUTRES
6032 APPROVISIONNEMENTS 395 000,00 318 688,72 76 311,28
REMBOURSEMENTS SUR REMUNERATION DU
6419 PERSONNEL 186 285,00 152 823,72 33 461,28
REMBOURSEMENTS SUR CHARGES DE SECURITE
6459 SOCIALE & PREVOYANCE 92 114,00 92 114,00
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE ET
70 VENTES DIVERSES 6 989 190,00 2 140 691,02 1 239 176,45 3 609 322,53
CONCESSION DANS LES CIMETIERES (PRODUIT
70311 NET) 75 000,00 67 806,45 13 010,85 -5 817,30
REDEVANCE D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC
70323 COMMUNAL 374 985,00 326 812,44 51 985,00 -3 812,44

7035 LOCATIONS DE DROITS DE CHASSE ET DE PECHE 100,00 -100,00

70388 AUTRES REDEVANCES ET RECETTES DIVERSES 41 000,00 42 276,74 -1 276,74


REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES A
7062 CARACTERE CULTUREL 13 100,00 12 465,55 634,45
70631 REDEVANCES A CARACTERE SPORTIF 6 250,00 8 246,56 283,15 -2 279,71
70632 REDEVANCES A CARACTERE DE LOISIRS 15 000,00 10 255,80 4 744,20
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES A
7066 CARACTERE SOCIAL 144 150,00 165 464,76 4 485,65 -25 800,41
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7067 PERISCOLAIRES ET D ENSEIGNEMENT 123 802,00 108 250,65 9 121,63 6 429,72
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 24 480,00 -170 127,85 192 323,00 2 284,85

7083 LOCATIONS DIVERSES (AUTRES QU'IMMEUBLES) 14 110,00 17 908,46 1 881,60 -5 680,06


MISE A DISPOSITION DE PERSONNELS AUX
70846 COMMUNES MENBRES DU GFP 5 000 000,00 1 000 000,00 360 000,00 3 640 000,00
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR LES CENTRES
70873 D'ACTION SOCIALE 4 350,00 3 605,52 744,48
REMBOURSEMENT FRAIS PAR GFP DE
70876 RATTACHEMENT 348 150,00 45 173,49 322 048,23 -19 071,72
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR D'AUTRES
70878 REDEVABLES 690 300,00 400 779,06 274 941,98 14 578,96
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES ANNEXES
7088 (ABONNEMENTS ET VENTES D OUVRAGES) 114 513,00 101 673,39 9 095,36 3 744,25
73 IMPOTS ET TAXES 44 983 600,00 44 459 282,78 469 572,50 54 744,72
73111 TAXES FONCIERES ET D'HABITATION 31 540 500,00 31 496 616,00 43 884,00
73211 ATTRIBUTION DE COMPENSATION 8 727 000,00 8 727 250,00 -250,00
73212 DOTATION SOLIDARITE COMMUNAUTAIRE 318 000,00 317 883,00 117,00
73221 FNGIR 6 000,00 5 535,00 465,00

FONDS DE PEREQUATION DES RECETTES


73223 FISCALES COMMUNALES EINTERCOMMUNALEST 600 000,00 494 182,00 105 818,00
7336 DROITS DE PLACE 244 100,00 359 445,44 6 546,95 -121 892,39
7337 DROITS DE STATIONNEMENT 1 250 000,00 1 071 637,35 67 925,55 110 437,10
7338 AUTRES TAXES 18 000,00 15 922,22 2 077,78
TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE
7351 D'ELECTRICITE 800 000,00 647 391,52 95 100,00 57 508,48
73681 TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE 450 000,00 59 788,64 300 000,00 90 211,36
TAXE ADDITIONNELLE AUX DROITS DE MUTATION
7381 OU TAXE DE PUBLICITE FONCIERE 1 030 000,00 1 263 631,61 -233 631,61
74 DOTATIONS, SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS 13 431 502,00 12 650 637,13 290 657,15 2 090,00 488 117,72
7411 DOTATION FORFAITAIRE 7 139 000,00 7 130 232,00 8 768,00
74123 DOTATION DE SOLIDARITE URBAINE 2 100 216,00 2 100 216,00
74127 DOTATION NATIONALE DE PEREQUATION 417 500,00 341 289,00 76 211,00
744 FCTVA 18 698,00 -18 698,00

745 DOTATION SPECIALE AU TITRE DES INSTITUTEURS 5 616,00 -5 616,00


7461 DOTATION GENERALE DE DECENTRALISATION 140 000,00 144 759,00 -4 759,00
74711 EMPLOIS JEUNES 7 536,00 6 978,40 557,60
74718 AUTRES 334 374,00 328 016,50 6 357,50
7472 SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS REGIONS 8 500,00 7 360,00 5 000,00 140,00 -4 000,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7473 DEPARTEMENTS 8 800,00 19 311,50 -10 511,50
74741 COMMUNES MEMBRES DU GFP 21 000,00 21 060,00 -60,00
74748 AUTRES COMMUNES 2 000,00 3 744,00 -1 744,00
74751 GFP DE RATTACHEMENT 10 000,00 10 570,00 2 680,00 1 950,00 -5 200,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS AUTRES
7478 ORGANISMES 1 123 552,00 404 431,73 282 977,15 436 143,12
COMPENSATION P/PERTE TAXE
ADDITIONN.DROITS MUTATION OU TAXE
7482 PUBLICITE FONCIERE 2 169,00 -2 169,00
ATTRIBUTIONS ETAT COMPENSATION AU TITRE DE
74833 LA TAXE PROFESSIONNELLE 62 343,00 62 343,00
ATTRIBUTION ETAT COMPENSATION AU TITRE DES
74834 EXONERATIONS DES TAXES FONCIERES 35 493,00 36 856,00 -1 363,00
ATTRIBUTION ETAT COMPENSATION AU TITRE DES
74835 EXONERATIONS DE TAXE D'HABITATION 1 986 868,00 1 986 867,00 1,00
7488 AUTRES ATTRIBUTIONS ET PARTICIPATIONS 34 320,00 20 120,00 14 200,00
75 AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE 1 429 432,00 1 408 267,97 64 628,14 -43 464,11
752 REVENUS DES IMMEUBLES 615 356,00 610 693,44 35 518,83 -30 856,27
REDEVANCES VERSEES PAR LES FERMIERS ET
757 CONCESSIONNAIRES 571 000,00 581 904,06 -10 904,06
758 PRODUITS DIVERS DE GESTION COURANTE 243 076,00 215 670,47 29 109,31 -1 703,78
TOTAL = RECETTES DE GESTION DES
SERVICES(a)=70+73+74+75+013 67 507 123,00 61 130 391,34 2 064 034,24 2 090,00 4 310 607,42
205
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION DE FONCTIONNEMENT - DETAIL DES RECETTES A2

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Crédits employés (ou restant à employer) Crédits
art(1) (BP+DM+RAR N-1) Titres émis Produits Restes à réaliser annulés
rattachés au 31/12
76 PRODUITS FINANCIERS (b) 825,29 -825,29
REVENUS DES VALEURS MOBILIERES DE
764 PLACEMENT 456,55 -456,55
7688 AUTRES PRODUITS FINANCIERS 368,74 -368,74
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS (c) 351 100,00 3 065 351,14 -2 714 251,14
7711 DEDITS ET PENALITES PERCUS 120,00 -120,00
RECOUVREMENT SUR CREANCES ADMISES EN
7714 NON VALEUR 5,24 -5,24
AUTRES PRODUITS EXCEPTIONNELS SUR
7718 OPERATIONS DE GESTION 15 100,00 15 100,00
MANDATS ANNULES (SUR EXERCICES
ANTERIEURS) OU ATTEINTS PAR LA DECHEANCE
773 QUADRIEN 0,88 -0,88
775 PRODUITS DES CESSIONS D'IMMOBILISATIONS 2 763 094,30 -2 763 094,30
7788 PRODUITS EXCEPTIONNELS DIVERS 336 000,00 287 030,72 48 969,28
TOTAL DES RECETTES REELLES = a+b+c+d 67 858 223,00 64 196 567,77 2 064 034,24 2 090,00 1 595 530,99

OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE


042 SECTIONS (3)(4)(5) 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39
721 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 59 800,00 59 753,16 46,84
722 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 612 200,00 1 608 272,58 3 927,42
752 REVENUS DES IMMEUBLES 86 667,00 86 667,00
DIFFERENCES SUR REALISATIONS (NEGATIVES)
7761 TRANFEREES EN INVESTISSEMENT 92 153,65 -92 153,65
QUOTE PART DES SUBVENTIONS D
INVESTISSEMENT TRANSFEREES AU RESULTAT
777 DE L'EXERCIC 360 000,00 358 597,00 1 403,00
TOTAL DES RECETTES D'ORDRE 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39

TOTAL DES RECETTES DE FONCTIONNEMENT DE


L'EXERCICE (=Total des opérations réelles et d'ordre) 69 976 890,00 66 402 011,16 2 064 034,24 2 090,00 1 508 754,60

Pour information
R002 Excédent de fonctionnement reporté de N-1 2 500 000,00

Détail du calcul des ICNE au compte 7622


Montant des ICNE de l’exercice
Montant des ICNE de l’exercice N-1
= Différence ICNE N - ICNE N-1

(1) Détailler les chapitres budgétaires par article conformément au plan de comptes appliqué par la commune ou l’établissement.
(2) Si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions semi-budgétaires.
(3) Cf. définitions du chapitre des opérations d’ordre, RF 042 = DI 040.
(4) Dont 776.
(5) Le compte 7815 peut figurer dans le détail du chapitre 042 si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(6) Chapitre destiné à retracer les opérations particulières telles que les opérations de stocks ou liées à la tenue d’un inventaire permanent simplifié.

206
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES DEPENSES B1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Mandats émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (sauf
20 opérations et 204) 1 705 280,36 916 678,40 731 529,43 57 072,53
2031 FRAIS D'ETUDES 965 946,34 365 684,97 515 471,64 84 789,73
2033 FRAIS D'INSERTION 15 728,00 21 924,00 2 808,00 -9 004,00
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 712 860,02 523 915,43 207 909,79 -18 965,20
2088 AUTRES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 10 746,00 5 154,00 5 340,00 252,00
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES (sauf opérations) 338 815,42 180 637,74 100 216,72 57 960,96
GFP DE RARRACHEMENT BIENS MOBILIERS
2041511 MATERIELS ET ETUDES 4 755,30 -4 755,30

SUBV. EQUIP. BATIMENTS A CARATERE


2041631 ADMINISTRATIF MOBILIERS MATERIEL ET ETUDES 10 000,00 -10 000,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT -AUTRES
ORGANISMES PUBLICS - BATIMENTS ET
204182 INSTALLATIONS 82 486,00 72 486,00 10 000,00
SUBVENTION EQUIPEMENT AUX PERSONNES DE
20421 DROIT PRIVE MOBILIER MATERIEL ETUDES 64 000,00 34 724,74 29 275,26
SUBV D EQUIP AUX PERSONNES DE DROIT PRIVE-
20422 BATIMENTS ET INSTALLATIONS 192 329,42 68 671,70 80 216,72 43 441,00

21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES (sauf opérations) 5 034 047,49 3 581 960,86 1 308 592,68 143 493,95
2111 TERRAINS NUS 33 000,00 41 924,98 -8 924,98
2112 TERRAINS DE VOIRIE 15 580,00 15 580,00
2121 PLANTATIONS D'ARBRES ET D'ARBUSTES 29 544,61 48 110,18 14 568,43 -33 134,00
2128 AUTRES AGENCEMENTS ET AMENAGEMENTS 38 694,45 1 996,56 -40 691,01
21318 AUTRES BATIMENTS PUBLICS 501 000,00 958 000,00 1 000,00 -458 000,00
2132 CONSTRUCTION IMMEUBLES DE RAPPORT 10 000,00 1 356,00 5 340,00 3 304,00
INSTALLATIONS GENERALES, AGENCEMENTS,
2135 AMENAGTS DES CONSTRUCTIONS 19 008,00 18 719,25 24 236,98 -23 948,23
2152 INSTALLATION DE VOIRIE 12 502,75 9 230,92 3 337,85 -66,02
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE D'INCENDIE ET
21568 DE DEFENSE CIVILE 111 401,71 103 992,91 169,72 7 239,08
21578 AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE DE VOIRIE 464 744,00 62 836,15 311 342,54 90 565,31
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 277 519,35 220 775,77 58 577,03 -1 833,45
2161 OEUVRES ET OBJETS D'ART 36 250,00 46 450,00 -10 200,00
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 MUSEES 11 415,00 10 372,01 30,22 1 012,77
2168 COLLECTIONS - OEUVRES D'ART AUTRES 74 025,38 67 187,59 6 629,77 208,02
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES INSTAL
2181 GENERALE, AGENCE. ET AMENAGE. 24 455,60 25 917,60 3 864,00 -5 326,00
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2182 MATERIEL DE TRANSPORT 1 186 513,92 632 954,34 488 579,65 64 979,93
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2183 MATERIEL DE BUREAU ET INFORMATIQUE 401 269,31 334 534,13 118 532,96 -51 797,78
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2184 MOBILIER 474 135,00 326 445,55 41 183,90 106 505,55
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2185 CHEPTEL 966,00 -966,00
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2188 AUTRES 1 351 682,86 633 493,03 229 203,07 488 986,76
23 IMMOBILISATIONS EN COURS (sauf opérations) 11 794 236,86 9 924 741,96 1 389 589,92 479 904,98
2312 AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE TERRAINS 322 558,94 216 300,17 43 138,25 63 120,52
2313 IMMOBILISATIONS EN COURS CONSTRUCTIONS 5 035 695,49 4 109 420,98 376 019,61 550 254,90
IMMOBILISATIONS EN COURS INSTALLATIONS
2315 MATERIEL ET OUTILLAGE TECHNIQUES 6 064 054,55 5 266 344,91 926 843,02 -129 133,38
IMMOBILISATIONS EN COURS RESTAURATION DES
2316 COLLECTIONS ET OEUVRES D ART 70 317,84 33 785,04 36 731,66 -198,86
IMMOBILISATIONS RECUES AU TITRE D'UNE MISE
2317 A DISPOSITION 71 262,56 110 623,04 3 797,38 -43 157,86
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES EN
2318 COURS 27 347,48 30 275,65 3 060,00 -5 988,17

AVANCES ET ACOMPTES VERSES SUR


238 COMMANDES D IMMOBILISATIONS CORPORELLES 203 000,00 157 992,17 45 007,83
Opérations d'équipement n°... (2)
Total des dépenses d'équipement 18 872 380,13 14 604 018,96 3 529 928,75 738 432,42

207
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES DEPENSES B1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Mandats émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES 3 235,00 3 235,00
10226 TAXE D'AMENAGEMENT 3 235,00 3 235,00
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 114 640,39 87 353,00 17 608,39 9 679,00
SUBVENTIONS EQUIPEMENT TRANSFERABLES
1318 AUTRES 111 532,00 87 353,00 24 179,00
SUBVENTIONS D' EQUIPEMENT NON
TRANSFERABLES ETAT ET ETS NATIONX -
1321 REMBOURSEMENT 3 108,39 3 108,39
1323 SUBVENTION DEPARTEMENT 5 000,00 -5 000,00
13251 SUBV GFP RATTACHEMENT 9 500,00 -9 500,00
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 8 241 802,00 7 230 007,28 1 011 794,72
1641 EMPRUNTS EN EUROS 5 815 000,00 5 764 411,80 50 588,20
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 1 259 000,00 1 258 295,08 704,92
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION DE
16449 TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
165 DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS RECUS 7 802,00 7 300,40 501,60
16878 AUTRES ORGANISMES ET PARTICULIERS 200 000,00 200 000,00
PARTICIPATIONS ET CREANCES RATTACHEES A
26 DES PARTICIPATIONS 112 100,00 112 100,00
261 TITRES DE PARTICIPATION 112 100,00 112 100,00
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 1 536 000,00 590 000,00 946 000,00
2764 CREANCES SUR DES PARTICULIERS 1 536 000,00 590 000,00 946 000,00
Total des dépenses financières 10 007 777,39 8 022 695,28 17 608,39 1 967 473,72
45... Opé. pour compte de tiers n°...(3)
Total des dépenses d'opérations pour compte de tiers

TOTAL DEPENSES REELLES 28 880 157,52 22 626 714,24 3 547 537,14 2 705 906,14

208
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES DEPENSES B1

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Mandats émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE
040 SECTIONS (4) 2 118 667,00 2 205 443,39 -86 776,39
Reprises sur autofinancement antérieur (5) 2 118 667,00 2 113 289,74 5 377,26
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU COMPTE DE
RESULTAT ETAT ET ETABLISSEMENTS
13911 NATIONAUX 42 656,00 42 656,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU COMPTE DE
13912 RESULTAT - REGIONS 1 760,00 1 760,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU COMPTE DE
139151 RESULTAT ETAT ET GFP DE RATTACHEMENT 600,00 600,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU COMPTE DE
13917 RESULTAT - BUDGET COMMUNAUTAIRE 2 933,00 2 933,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU COMPTE DE
13918 RESULTAT - AUTRES 312 051,00 310 648,00 1 403,00
16878 AUTRES ORGANISMES ET PARTICULIERS 86 667,00 86 667,00
2031 FRAIS D'ETUDES 59 800,00 59 753,16 46,84
2312 AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE TERRAINS 386 500,00 306 652,14 79 847,86
2313 IMMOBILISATIONS EN COURS CONSTRUCTIONS 1 153 200,00 1 233 677,91 -80 477,91
IMMOBILISATIONS EN COURS CONSTRUCTIONS
2314 SUR SOL D'AUTRUI 500,00 500,00
IMMOBILISATIONS EN COURS INSTALLATIONS
2315 MATERIEL ET OUTILLAGE TECHNIQUES 70 000,00 63 352,29 6 647,71
IMMOBILISATIONS RECUES AU TITRE D'UNE MISE
2317 A DISPOSITION 4 374,23 -4 374,23
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES EN
2318 COURS 2 000,00 216,01 1 783,99
Charges transférées (6) 92 153,65 -92 153,65
PLUS OU MOINS-VALUES SUR CESSIONS
192 D'IMMOBILISATIONS 92 153,65 -92 153,65
041 OPERATIONS PATRIMONIALES (7) 5 182 205,09 5 182 202,52 2,57
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 960 000,00 960 000,00
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION DE
16449 TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
166 REFINANCEMENT DE DETTES 3 167 615,09 3 167 615,09

SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT ORG.ANISMES


204411 PUBLICS BIENS MOBILIERS MATERIEL ET ETUDES 4 828,00 4 827,36 0,64
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 864,00 864,00
21311 HOTEL DE VILLE 2 971,00 2 970,39 0,61
21312 BATIMENTS SCOLAIRES 1 836,00 1 836,00
21318 AUTRES BATIMENTS PUBLICS 4 383,00 4 382,40 0,60
2132 CONSTRUCTION IMMEUBLES DE RAPPORT 864,00 864,00
INSTALLATIONS GENERALES, AGENCEMENTS,
2135 AMENAGTS DES CONSTRUCTIONS 2 385,00 2 384,53 0,47
2138 AUTRES CONSTRUCTIONS 1 728,00 1 728,00
2151 RESEAUX DE VOIRIE 5 862,00 5 862,00
21538 AUTRES RESEAUX 864,00 864,00
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 2 484,00 2 484,00
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 MUSEES 1 080,00 1 080,00
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2182 MATERIEL DE TRANSPORT 1 728,00 1 728,00
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2188 AUTRES 1 440,00 1 440,00
2313 IMMOBILISATIONS EN COURS CONSTRUCTIONS 61 273,00 61 272,75 0,25

TOTAL DES DEPENSES D'ORDRE 7 300 872,09 7 387 645,91 -86 773,82

TOTAL DES DEPENSES D'INVESTISSEMENT DE


L'EXERCICE (=Total des opérations réelles et d'ordre) 36 181 029,61 30 014 360,15 3 547 537,14 2 619 132,32

Pour information
D001 Solde d'exécution négatif reporté de N-1 2 906 127,13

(1) Détailler les chapitres budgétaires par article conformément au plan de comptes appliqué par la commune ou l’établissement.
(2) Voir état III B3 pour le détail des opérations d’équipement.
(3) Voir annexes IV A9 pour le détail des opérations pour compte de tiers.
(4) Cf. définitions du chapitre d’opérations d’ordre, DI 040=RF 042.
(5) Les comptes 15, 29, 39, 49 et 59 peuvent figurer dans le détail du chapitre 040 si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(6) Dont 192.
(7) Cf. définitions du chapitre des opérations d’ordre, DI 041= RI 041.

209
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES RECETTES B2

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Titres émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES 3 992 265,31 1 797 402,80 2 084 747,40 110 115,11

SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT TRANSFERABLES


1311 ETAT ET ETABLISSEMENTS NATIONAUX 219 173,00 32 771,50 280 956,50 -94 555,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT TRANSFERABLES
1312 REGIONS 60 000,00 9 000,00 63 470,24 -12 470,24
13141 SUBVENTION COMMUNES MEMBRES DU GFP 25 000,00 -25 000,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT TRANSFERABLES
13151 GFP DE RATTACHEMENT 338 955,25 9 553,75 -348 509,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT TRANSFERABLES
1318 AUTRES 45 441,29 22 764,29 24 177,00 -1 500,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
TRANSFERABLES ETAT & ETABLISSEMENTS
1321 NATIONAUX 1 431 075,57 104 828,44 913 408,08 412 839,05
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1322 TRANSFERABLES REGIONS 808 159,48 552 515,00 520 082,98 -264 438,50
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1323 TRANSFERABLES DEPARTEMENTS 56 409,00 -56 409,00
13241 COMMUNES MEMBRES DU GFP 42 960,00 42 960,00
13251 GFP DE RATTACHEMENT 716 626,97 153 522,12 197 138,85 365 966,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
TRANSFERABLES BUDGET COMMUNAUTAIRE ET
1327 FONDS STRUCT 165 829,00 165 829,00
AUTRES SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1328 TRANSFERABLES 53 000,00 37 490,20 8 000,00 7 509,80
FONDS AFFECTES A L'EQUIPEMENT NON
1342 TRANSFERABLES AMENDES DE POLICE 450 000,00 489 147,00 -39 147,00
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 14 288 000,00 11 800 000,00 1 500 000,00 988 000,00
1641 EMPRUNTS EN EUROS 13 328 000,00 11 800 000,00 1 500 000,00 28 000,00
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION DE
16449 TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 200 000,00 156 285,48 43 714,52

AVANCES ET ACOMPTES VERSES SUR


238 COMMANDES D IMMOBILISATIONS CORPORELLES 200 000,00 156 285,48 43 714,52
Total des recettes d'équipement 18 480 265,31 13 753 688,28 3 584 747,40 1 141 829,63
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES 4 293 779,34 4 400 459,77 -106 680,43
10222 F.C.T.V.A. 1 030 000,00 1 091 818,00 -61 818,00
10226 TAXE D'AMENAGEMENT 115 000,00 159 862,43 -44 862,43

1068 EXCEDENTS DE FONCTIONNEMENT CAPITALISES 3 148 779,34 3 148 779,34


138 Autres subv. d.investissement transférées
165 Dépôts et cautionnements reçus 7 802,00 16 214,07 -8 412,07
165 DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS RECUS 7 802,00 16 214,07 -8 412,07
27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 956 000,00 956 000,00
2764 CREANCE SUR DES PARTICULIERS 956 000,00 956 000,00
024 PRODUITS DES CESSIONS 3 060 000,00
Total des recettes financières 8 317 581,34 4 416 673,84 3 900 907,50
45... Opé. pour compte de tiers n°...(2)
Total des recettes d'opérations pour compte de tiers
TOTAL DES RECETTES REELLES 26 797 846,65 18 170 362,12 3 584 747,40 5 042 737,13

210
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES RECETTES B2

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Titres émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12

021 VIREMENT DE LA SECTION DE FONCTIONNEMENT 4 907 105,00


OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS ENTRE
040 SECTIONS (3)(4) 2 200 000,00 4 983 392,78 -2 783 392,78
PLUS OU MOINS-VALUES SUR CESSIONS
192 D'IMMOBILISATIONS 1 465 655,90 -1 465 655,90
2111 TERRAINS NUS 1 152 809,02 -1 152 809,02
2115 TERRAINS BATIS 57 887,94 -57 887,94
2118 AUTRES TERRAINS 16 079,60 -16 079,60
2132 CONSTRUCTION IMMEUBLES DE RAPPORT 32 264,91 -32 264,91
2138 AUTRES CONSTRUCTIONS 130 414,06 -130 414,06
AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
2188 AUTRES 136,52 -136,52
AMTS FRAIS D'ETUDES D'ELABORATION DE
MODIFICATIONS ET DE REVISION DES
2802 DOCUMENTSB 269,00 269,00
FRAIS D'ETUDES, RECHERCHE & DE
DEVELOPPEMENT AMORTISSEMENTS DES FRAIS
28031 D'ETUDES 75 177,00 25 177,00 50 000,00
28033 FRAIS D'INSERTION 6 667,00 6 667,00

280413 AMORTISST. SUBV.EQUIPT.VERSEES


2 DEPARTEMENT - BATIMENTS ET INSTALLATIONS 8 199,00 8 199,00

280414 AMORTISST SUBV EQUIPT VERSEES COMMUNES


12 MEMBRES GFP BATIMENTS INSTALLATIONS 740,00 740,00

280415 AMORT. SUBVENTIONS EQUIPEMENT VERSEES


12 COMMUNES GFP BATIMENTS INSTALLATIONS 9 997,00 9 997,00
280416 AMORTISSEMENT SUBVENTION CCAS BATIMENTS
22 ET INSTALLATIONS 126 797,00 126 797,00
280416 AMORTISSEMENTS SUBVENTIONS ETS
31 ADMINISTATIFS 4 654,00 4 654,00
280416 SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT AUX S.P.I.C.
42 BATIMENTS 22 744,00 22 744,00
AMORTISSMENT SUVENTION AUTRES
280417 ETABLISSEMENTS PUBLICS MOBILIER MATERIEL
1 ETUDES 26 849,00 26 849,00
280417 AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES
2 ETABLISSEMENTSPUBLICS BATIMENT 298,00 298,00

280418 AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES ORG


1 ANISMES PUBLICS MOBILIER MATERIEL ETUDES 3 532,00 3 532,00
280418 AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES ORG
2 PUBLICS BATIMENT 68 461,00 68 461,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION DROIT PRIVE
280422 BATIMENT 35 798,14 35 798,14
280441 AMORTISSEMENTS SUBVENTIONS EQUIPEMENTS
2 ORGANISMES PUBLICS 1 215,00 1 215,00

CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES BREVETS


28051 LICENCES DROITS ET VALEURS SIMILAIRES 67 091,54 67 091,54
AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS
28121 CORPORELLES PLANTATIONS 2 623,00 2 623,00
AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS
28132 CORPORELLES IMMEUBLES DE RAPPORT 41 589,11 41 839,11 -250,00
INSTALLATIONS GENERALES, AGENCEMENTS ET
28145 AMENAGEMENTS 5 194,42 5 194,42
AMORTISSEMENT DES IMMOS CORPORELLES
281538 AUTRES RESEAUX 267 349,00 267 349,00
AMT AUTRE MAT. ET OUTILLAGE D'INCENDIE ET
281568 DE DEFESE CIVILE 34 000,00 33 693,24 306,76
281578 AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE DE VOIRIE 31 750,14 31 750,14
AMORTISSEMENT D'IMMOS CORPO AUTRES
INSTAL TECH MATERIEL ET OUTILLAGE
28158 INDUSTRIEL 332 000,00 330 772,26 1 227,74
INSTALLATIONS GENERALES, AGENCEMENTS ET
28181 AMENAGEMENTS DIVERS 11 982,37 11 982,37
28182 MATERIEL DE TRANSPORT 270 000,00 266 797,52 3 202,48
MATERIEL DE BUREAU ET MATERIEL
28183 INFORMATIQUE 294 856,53 294 856,53
28184 MOBILIER 89 409,14 75 145,14 14 264,00
28185 CHEPTEL 780,00 780,00
28188 AUTRES 350 000,00 346 895,81 3 104,19
4817 PENALITES DE RENEGOCIATION DE LA DETTE 9 977,61 9 977,61
TOTAL DES PRELEVEMENTS PROVENANT DE LA SECTION
DE FONCTIONNEMENT 7 107 105,00 4 983 392,78 2 123 712,22

211
III - VOTE DU BUDGET III
SECTION D'INVESTISSEMENT - DETAIL DES RECETTES B2

Chap/ Libellé (1) Crédits ouverts Titres émis Reste à réaliser Crédits annulés
art(1) (BP+DM+RAR N-1) au 31/12
041 OPERATIONS PATRIMONIALES (5) 5 182 205,09 5 182 202,52 2,57
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 960 000,00 960 000,00
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION DE
16449 TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
166 REFINANCEMENT DE DETTES 3 167 615,09 3 167 615,09
2031 FRAIS D'ETUDES 72 914,00 72 912,07 1,93
2033 FRAIS D'INSERTION 16 848,00 16 848,00
OPERATIONS D'INVESTISSEMENT SOUS MANDAT
4582 (RECETTES) 4 828,00 4 827,36 0,64
TOTAL DES RECETTES D'ORDRE 12 289 310,09 10 165 595,30 2 123 714,79
TOTAL DES RECETTES D'INVESTISSEMENT DE L'EXERCICE
(=Total des recettes réelles et d'ordre) 39 087 156,74 28 335 957,42 3 584 747,40 7 166 451,92

Pour information
R001 Solde d'exécution positif reporté de N-1
(1) Détailler les chapitres budgétaires par article conformément au plan de comptes appliqué par la commune ou l’établissement.
(2) Voir annexes IV A9 pour le détail des opérations pour compte de tiers.
(3) Cf. définition du chapitre des opérations d’ordre, RI 040 = DF 042.
(4) Les comptes 15, 29, 39, 49 et 59 peuvent figurer dans le détail du chapitre 040 si la commune ou l’établissement applique le régime des provisions budgétaires.
(5) Cf. définitions du chapitre des opérations d’ordre, DI 041= RI 041.

212
ELEMENTS DU BILAN

213
PRESENTATION PAR FONCTION

A1

214
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE (1) A1

0 SERVICES GENERAUX
01 OPERATIONS NON 1 SECURITE ET 2 ENSEIGNEMENT
Libellé DES ADMINISTRATIONS 3 CULTURE 4 SPORTS ET JEUNESSE
VENTILABLES SALUBRITE PUBLIQUES FORMATION
PUBLIQUES LOCALES
INVESTISSEMENT
REALISATIONS (de l'exercice + Restes à réaliser N-1)
Dépenses réelles 7 310 258,14 3 384 028,01 1 079 014,52 1 282 260,20 537 690,20 296 445,22
- Equipements municipaux (2) 284 316,26 2 563 071,71 1 079 014,52 1 282 260,20 537 690,20 296 445,22
- Equipements non municipaux (c/204) (3) 31 503,30
- Opérations financières 7 025 941,88 789 453,00
Dépenses d'ordre 7 300 978,91 86 667,00
Solde d'exécution reporté de N-1 2 906 127,13
Total dépenses 17 517 364,18 3 470 695,01 1 079 014,52 1 282 260,20 537 690,20 296 445,22
Total recettes 26 522 340,55 346 501,59 35 784,71 176 779,91
Solde d'investissement 9 004 976,37 -3 124 193,42 -1 079 014,52 -1 246 475,49 -360 910,29 -296 445,22

RESTES A REALISER au 31/12/N


Total RAR dépenses 279 705,46 1 108 922,96 198 190,60 163 035,38 137 306,77 14 556,00
Total RAR recettes 1 500 000,00 116 935,75 36 507,00 433 665,35 40 426,42
Solde RAR investissement 1 220 294,54 -991 987,21 -161 683,60 270 629,97 -96 880,35 -14 556,00
FONCTIONNEMENT
REALISATIONS (de l'exercice + Restes à réaliser N-1)
Total dépenses 7 122 252,92 19 006 782,23 3 829 670,95 8 788 147,90 6 495 915,05 3 966 763,06
Total recettes 59 824 408,53 4 328 030,86 83 906,11 543 903,56 559 618,79 43 846,68
Solde de fonctionnement 52 702 155,61 -14 678 751,37 -3 745 764,84 -8 244 244,34 -5 936 296,26 -3 922 916,38

RESTES A REALISER au 31/12/N


Total RAR dépenses 16 922,00 30 000,00
Total RAR recettes
Solde RAR fonctionnement -16 922,00 -30 000,00
(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs
hormis les caisses des écoles et les services à activité unique érigés en établissement public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10). Dans les communes de 3 500 habitants et plus,
le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la
nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissement publics suivent les règles de production et de présentation applicable à la commune membre comptant
le plus grand nombre d'habitants (articles L. 5211-36 a1 et R.5211-14 + L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Ou biens de la structure intercommunale.
(3) Ou biens ne relevant pas de la structure intercommunale.

215
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE (1) A1

8 AMENAGEMENT ET
5 INTERVENTIONS
Libellé 6 FAMILLE 7 LOGEMENT SERVICES URBAINS, 9 ACTION ECONOMIQUE TOTAL
SOCIALES ET SANTE
ENVIRONNEMENT
INVESTISSEMENT
REALISATIONS (de l'exercice + Restes à réaliser N-1)
Dépenses réelles 55 504,47 481 819,21 12 330,90 8 175 423,37 11 940,00 22 626 714,24
- Equipements municipaux (2) 55 504,47 481 819,21 12 330,90 7 818 988,53 11 940,00 14 423 381,22
- Equipements non municipaux (c/204) (3) 149 134,44 180 637,74
- Opérations financières 207 300,40 8 022 695,28
Dépenses d'ordre 7 387 645,91
Solde d'exécution reporté de N-1 2 906 127,13
Total dépenses 55 504,47 481 819,21 12 330,90 8 175 423,37 11 940,00 32 920 487,28
Total recettes 9 954,86 1 244 595,80 28 335 957,42
Solde d'investissement -45 549,61 -481 819,21 -12 330,90 -6 930 827,57 -11 940,00 -4 584 529,86

RESTES A REALISER au 31/12/N


Total RAR dépenses 132 815,64 2 571,51 3 060,00 1 507 372,82 3 547 537,14
Total RAR recettes 23 280,00 65 280,00 1 368 652,88 3 584 747,40
Solde RAR investissement -109 535,64 62 708,49 -3 060,00 -138 719,94 37 210,26
FONCTIONNEMENT
REALISATIONS (de l'exercice + Restes à réaliser N-1)
Total dépenses 2 504 788,65 293 049,48 2 310,00 12 678 895,59 270 027,21 64 958 603,04
Total recettes 910 337,79 7 016,58 1 000,60 4 663 390,86 585,04 70 966 045,40
Solde de fonctionnement -1 594 450,86 -286 032,90 -1 309,40 -8 015 504,73 -269 442,17 6 007 442,36

RESTES A REALISER au 31/12/N


Total RAR dépenses 13 610,00 60 532,00
Total RAR recettes 2 090,00 2 090,00
Solde RAR fonctionnement -11 520,00 -58 442,00

216
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE A1

Art. (1) Libellé 0 SERVICES GENERAUX


01 OPERATIONS NON 1 SECURITE ET 2 ENSEIGNEMENT
DES ADMINISTRATIONS 3 CULTURE 4 SPORTS ET JEUNESSE
VENTILABLES SALUBRITE PUBLIQUES FORMATION
PUBLIQUES LOCALES
INVESTISSEMENT
DEPENSES
Total dépenses investissement 17 517 364,18 3 470 695,01 1 079 014,52 1 282 260,20 537 690,20 296 445,22
Dépenses réelles 7 310 258,14 3 384 028,01 1 079 014,52 1 282 260,20 537 690,20 296 445,22
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET 3 235,00
RESERVES
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT 87 353,00
RECUES
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 7 022 706,88
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 128 030,78 391 826,05 85 176,80 39 674,67 110 634,39
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 31 503,30
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 347 178,68 41 314,74 178 328,28 177 171,78 18 247,96
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 156 285,48 824 066,98 952 522,98 1 064 257,25 249 884,03 278 197,26
26 PARTICIPATIONS ET CREANCES 112 100,00
RATTACHEES A DES PARTICIPATIONS

27 AUTRES IMMOBILISATIONS 590 000,00


FINANCIERES
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Dépenses d'ordre 7 300 978,91 86 667,00
040 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 2 118 776,39 86 667,00
ENTRE SECTIONS
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52
001 Solde d'exécution reporté de N-1 2 906 127,13

RECETTES
Total recettes investissement 26 522 340,55 346 501,59 35 784,71 176 779,91
Recettes réelles 16 356 745,25 346 501,59 35 784,71 176 779,91
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET 4 400 459,77
RESERVES
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT 341 581,59 35 784,71 176 779,91
RECUES
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 11 800 000,00 4 920,00
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 156 285,48
Opérations pour compte de tiers
Recettes d'ordre 10 165 595,30
040 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 4 983 392,78
ENTRE SECTIONS
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52
001 Solde d'exécution reporté de N-1

FONCTIONNEMENT
DEPENSES
Total dépenses fonctionnement 7 122 252,92 19 006 782,23 3 829 670,95 8 788 147,90 6 495 915,05 3 966 763,06
Dépenses réelles 2 138 860,14 19 006 782,23 3 829 670,95 8 788 147,90 6 495 915,05 3 966 763,06
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 239 139,33 5 039 160,16 100 753,91 1 929 368,34 374 409,53 547 509,57
012 CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS 13 049 397,54 1 643 040,66 6 458 684,06 4 763 949,52 2 665 849,49
ASSIMILES
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00
65 AUTRES CHARGES DE GESTION 547 040,35 2 084 987,77 400 095,50 1 342 556,00 753 404,00
COURANTE
66 CHARGES FINANCIERES 1 569 063,78
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 34 153,03 351 760,86 888,61 15 000,00
68 DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET 19 423,32
AUX PROVISIONS
Dépenses d'ordre 4 983 392,78
217
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE A1

Art. (1) Libellé 8 AMENAGEMENT ET


5 INTERVENTIONS
6 FAMILLE 7 LOGEMENT SERVICES URBAINS, 9 ACTION ECONOMIQUE TOTAL
SOCIALES ET SANTE
ENVIRONNEMENT
INVESTISSEMENT
DEPENSES
Total dépenses investissement 55 504,47 481 819,21 12 330,90 8 175 423,37 11 940,00 32 920 487,28
Dépenses réelles 55 504,47 481 819,21 12 330,90 8 175 423,37 11 940,00 22 626 714,24
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET 3 235,00
RESERVES
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT 87 353,00
RECUES
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 207 300,40 7 230 007,28
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 149 395,71 11 940,00 916 678,40
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 149 134,44 180 637,74
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 5 244,39 48 840,37 1 765 634,66 3 581 960,86
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 50 260,08 432 978,84 12 330,90 5 903 958,16 9 924 741,96
26 PARTICIPATIONS ET CREANCES 112 100,00
RATTACHEES A DES PARTICIPATIONS

27 AUTRES IMMOBILISATIONS 590 000,00


FINANCIERES
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Dépenses d'ordre 7 387 645,91
040 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 2 205 443,39
ENTRE SECTIONS
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52
001 Solde d'exécution reporté de N-1 2 906 127,13

RECETTES
Total recettes investissement 9 954,86 1 244 595,80 28 335 957,42
Recettes réelles 9 954,86 1 244 595,80 18 170 362,12
10 DOTATIONS, FONDS DIVERS ET 4 400 459,77
RESERVES
13 SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT 9 954,86 1 233 301,73 1 797 402,80
RECUES
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 11 294,07 11 816 214,07
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 156 285,48
Opérations pour compte de tiers
Recettes d'ordre 10 165 595,30
040 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 4 983 392,78
ENTRE SECTIONS
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52
001 Solde d'exécution reporté de N-1

FONCTIONNEMENT
DEPENSES
Total dépenses fonctionnement 2 504 788,65 293 049,48 2 310,00 12 678 895,59 270 027,21 64 958 603,04
Dépenses réelles 2 504 788,65 293 049,48 2 310,00 12 678 895,59 270 027,21 59 975 210,26
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 443 935,38 1 942 539,40 130 963,47 10 747 779,09
012 CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS 1 159 602,27 269 696,48 10 326 670,20 121 000,74 40 457 890,96
ASSIMILES
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00
65 AUTRES CHARGES DE GESTION 901 251,00 23 353,00 2 310,00 411 938,89 18 063,00 6 484 999,51
COURANTE
66 CHARGES FINANCIERES 1 569 063,78
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES -2 252,90 399 549,60
68 DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET 19 423,32
AUX PROVISIONS
Dépenses d'ordre 4 983 392,78
218
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE A1

Art. (1) Libellé 0 SERVICES GENERAUX


01 OPERATIONS NON 1 SECURITE ET 2 ENSEIGNEMENT
DES ADMINISTRATIONS 3 CULTURE 4 SPORTS ET JEUNESSE
VENTILABLES SALUBRITE PUBLIQUES FORMATION
PUBLIQUES LOCALES
042 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 4 983 392,78
ENTRE SECTIONS
002 Déficit de fonctionnement reporté

RECETTES
Total recettes fonctionnement 59 824 408,53 4 328 030,86 83 906,11 543 903,56 559 618,79 43 846,68
Recettes réelles 55 205 632,14 4 241 363,86 83 906,11 543 903,56 559 618,79 43 846,68
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 318 688,72 152 823,72
70 PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE 2 119 126,58 79 906,11 117 372,28 496 915,27 33 846,68
ET VENTES DIVERSES
73 IMPOTS ET TAXES 43 047 589,13 361 893,79 4 098,60
74 DOTATIONS, SUBVENTIONS ET 11 823 429,00 125 284,23 4 000,00 202 600,09 28 577,00 10 000,00
PARTICIPATIONS
75 AUTRES PRODUITS DE GESTION 1 158 004,61 223 931,19 30 027,92
COURANTE
76 PRODUITS FINANCIERS 825,29
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 15 100,00 324 230,93
Recettes d'ordre 2 118 776,39 86 667,00
042 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 2 118 776,39 86 667,00
ENTRE SECTIONS
002 Excédent de fonctionnement reporté 2 500 000,00
(1) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.

219
IV - ANNEXES IV
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - VUE D'ENSEMBLE A1

Art. (1) Libellé 8 AMENAGEMENT ET


5 INTERVENTIONS
6 FAMILLE 7 LOGEMENT SERVICES URBAINS, 9 ACTION ECONOMIQUE TOTAL
SOCIALES ET SANTE
ENVIRONNEMENT
042 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 4 983 392,78
ENTRE SECTIONS
002 Déficit de fonctionnement reporté

RECETTES
Total recettes fonctionnement 910 337,79 7 016,58 1 000,60 4 663 390,86 585,04 70 966 045,40
Recettes réelles 910 337,79 7 016,58 1 000,60 4 663 390,86 585,04 66 260 602,01
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 471 512,44
70 PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE 169 950,41 1 000,60 361 164,50 585,04 3 379 867,47
ET VENTES DIVERSES
73 IMPOTS ET TAXES 1 515 273,76 44 928 855,28
74 DOTATIONS, SUBVENTIONS ET 740 387,38 7 016,58 12 941 294,28
PARTICIPATIONS
75 AUTRES PRODUITS DE GESTION 60 932,39 1 472 896,11
COURANTE
76 PRODUITS FINANCIERS 825,29
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 2 726 020,21 3 065 351,14
Recettes d'ordre 2 205 443,39
042 OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS 2 205 443,39
ENTRE SECTIONS
002 Excédent de fonctionnement reporté 2 500 000,00

220
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

01
02 04 RELATIONS
OPERATIONS
(2) Libellé ADMINISTRATI 03 JUSTICE INTERNATIONA Total
NON
ON GENERALE LES
VENTILABLES
DEPENSES 7 122 252,92 19 016 204,23 7 500,00 26 145 957,15
Réalisations 7 122 252,92 18 999 282,23 7 500,00 26 129 035,15
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 239 139,33 5 039 160,16 5 278 299,49
60221 COMBUSTIBLES ET CARBURANTS 59 856,09 59 856,09
FOURNITURES DES ATELIERS
60223 MUNICIPAUX 417 485,75 417 485,75
60228 AUTRES FOURNITURES CONSOMMABLES 9 072,09 9 072,09
VARIATION DES STOCKS AUTRES
6032 APPROVISIONNEMENTS 239 139,33 239 139,33
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 40 164,14 40 164,14
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 186 282,45 186 282,45
60613 CHAUFFAGE URBAIN 178 595,72 178 595,72
60621 COMBUSTIBLES 196 841,80 196 841,80
60622 CARBURANTS 276 793,05 276 793,05
60623 ALIMENTATION 14 168,03 14 168,03
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 5 321,77 5 321,77
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 97 203,14 97 203,14
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 35 466,74 35 466,74
60636 VETEMENTS DE TRAVAIL 91 118,01 91 118,01
6064 FOURNITURES ADMINISTRATIVES 105 282,99 105 282,99
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 400,84 400,84
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 297 825,69 297 825,69
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 22 627,64 22 627,64
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 15 531,37 15 531,37
6135 LOCATIONS MOBILIERES 104 046,31 104 046,31
CHARGES LOCATIVES ET DE
614 COPROPRIETE 36 990,43 36 990,43
615221 BATIMENTS PUBLICS 29 878,88 29 878,88
615228 AUTRES BATIMENTS 1 182,90 1 182,90
ENTRETIEN ET REPARATIONS MATERIEL
61551 ROULANT 29 375,85 29 375,85
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 18 865,02 18 865,02
6156 MAINTENANCE 438 865,99 438 865,99
6161 MULTIRISQUES 248 248,44 248 248,44
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 20 485,03 20 485,03
VERSEMENTS A DES ORGANISMES DE
6184 FORMATION 174 373,15 174 373,15
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 471 746,36 471 746,36
INDEMNITES AU COMPTABLE ET AUX
6225 REGISSEURS 5 434,95 5 434,95
6226 HONORAIRES 63 478,72 63 478,72
6227 FRAIS D'ACTES ET DE CONTENTIEUX 34 661,17 34 661,17
6231 ANNONCES ET INSERTIONS 50 766,78 50 766,78
6232 FETES ET CEREMONIES 25 519,89 25 519,89
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 73 249,65 73 249,65
6238 DIVERS 13 399,30 13 399,30
6241 TRANSPORTS DE BIENS 3 002,00 3 002,00
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 385,00 385,00
6256 MISSIONS 52 500,05 52 500,05
6257 RECEPTIONS 61 481,95 61 481,95
6261 FRAIS D'AFFRANCHISSEMENT 144 340,40 144 340,40
6262 FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 140 011,82 140 011,82
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 22 806,92 22 806,92
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 40 875,88 40 875,88
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 47 404,88
221 47 404,88
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

6288 AUTRES 39 446,22 39 446,22


63512 TAXES FONCIERES 564 097,36 564 097,36
6355 TAXES ET IMPOTS SUR LES VEHICULES 11 144,55 11 144,55
6358 AUTRES DROITS 7 776,29 7 776,29
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 13 280,71 13 280,71
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 13 049 397,54 13 049 397,54
PERSONNEL AFFECTE PAR LE GFP DE
6216 RATTACHEMENT 67 652,00 67 652,00
6218 AUTRE PERSONNEL EXTERIEUR 1 631 486,66 1 631 486,66
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 50 717,66 50 717,66
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 25 359,45 25 359,45
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 55 784,59 55 784,59
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 15 215,21 15 215,21
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 4 388 550,81 4 388 550,81
TRAITEMENT ET INDEMNITE DE
64112 RESIDENCE 480 068,76 480 068,76
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 834 864,62 1 834 864,62
64131 REMUNERATION 682 701,30 682 701,30
64138 AUTRES INDEMNITES 363 639,66 363 639,66
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 698 695,57 698 695,57

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 1 458 551,97 1 458 551,97


VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 266 265,17 266 265,17
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 17 313,83 17 313,83
6472 PRESTATIONS FAMILIALES DIRECTES 36 357,89 36 357,89
ALLOCATIONS CHOMAGE VERSEES
64731 DIRECTEMENT 185 716,41 185 716,41
VERSEMENTS AUX AUTRES OEUVRES
6474 SOCIALES 207 002,88 207 002,88
6475 MEDECINE DU TRAVAIL, PHARMACIE 52 827,25 52 827,25
6488 AUTRES CHARGES 530 625,85 530 625,85
014 ATTENUATIONS DE PRODUITS 296 504,00 296 504,00
FONDS DE PEREQUATION DES
RESSOURCES COMMUNALES ET
739223 INTERCOMMUNALES ET 296 504,00 296 504,00
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
042 ENTRE SECTIONS 4 983 392,78 4 983 392,78
VALEURS COMPTABLES DES
675 IMMOBILISATIONS CEDEES 1 389 592,05 1 389 592,05
DIFFERENCES SUR REALISATIONS
(POSITIVES) TRANFEREES EN
6761 INVESTISSEMENT 1 465 655,90 1 465 655,90
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET
6811 CORPORELLES 2 118 167,22 2 118 167,22
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES
6862 CHARGES FINANCIERES A REPARTIR 9 977,61 9 977,61
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 539 540,35 7 500,00 547 040,35
INDEMNITES DES MAIRES ADJOINTS ET
6531 CONSEILLERS 256 730,03 256 730,03
FRAIS DE MISSIONS MAIRES ADJOINTS
6532 CONSEILLERS 13 441,62 13 441,62
6533 COTISATIONS DE RETRAITE ELUS 18 368,17 18 368,17
COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE
6534 PARTS PATRONALE ELUS 23 241,27 23 241,27
222
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

6535 FORMATIONS ELUS 948,20 948,20


PERTES SUR CREANCES
IRRECOUVRABLES - CREANCES ADMISES
6541 EN NON VALEUR 35 242,49 35 242,49
6542 CREANCES ETEINTES 17 809,57 17 809,57
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 173 759,00 7 500,00 181 259,00
66 CHARGES FINANCIERES 1 569 063,78 1 569 063,78
66111 INTERETS REGLES A L'ECHEANCE 1 310 870,09 1 310 870,09
66112 INTERETS-RATTACHEMENT DES ICNE -37 152,89 -37 152,89
INTERETS DES COMPTES COURANTS ET
6615 DE DEPOTS CREDITEURS 18 498,19 18 498,19
6618 INTERETS DES AUTRES DETTES 276 848,39 276 848,39
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 34 153,03 351 760,86 385 913,89
CHARGES EXCEPTIONNELLES SUR
6714 BOURSES ET PRIX 59,65 59,65
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR
6718 OPERATIONS DE GESTION 15 609,37 100,00 15 709,37
TITRES ANNULES SUR EXERCICES
673 ANTERIEURS 18 543,66 186,12 18 729,78
678 AUTRES CHARGES EXCEPTIONNELLES 351 415,09 351 415,09
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET
68 AUX PROVISIONS 19 423,32 19 423,32
DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR
6817 DEPRECIATION DES ACTIFS CIRCULANTS 19 423,32 19 423,32
Restes à réaliser au 31/12 16 922,00 16 922,00
RECETTES 59 824 408,53 4 328 030,86 64 152 439,39
Réalisations 59 824 408,53 4 328 030,86 64 152 439,39
RESULTAT DE FONCTIONNEMENT
002 REPORTE 2 500 000,00 2 500 000,00
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 318 688,72 152 823,72 471 512,44
VARIATION DES STOCKS AUTRES
6032 APPROVISIONNEMENTS 318 688,72 318 688,72
REMBOURSEMENTS SUR
6419 REMUNERATION DU PERSONNEL 152 823,72 152 823,72
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
042 ENTRE SECTIONS 2 118 776,39 86 667,00 2 205 443,39
721 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 59 753,16 59 753,16
722 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 608 272,58 1 608 272,58
752 REVENUS DES IMMEUBLES 86 667,00 86 667,00
DIFFERENCES SUR REALISATIONS
(NEGATIVES) TRANFEREES EN
7761 INVESTISSEMENT 92 153,65 92 153,65
QUOTE PART DES SUBVENTIONS D
INVESTISSEMENT TRANSFEREES AU
777 RESULTAT DE L'EXERCIC 358 597,00 358 597,00
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 2 119 126,58 2 119 126,58
CONCESSION DANS LES CIMETIERES
70311 (PRODUIT NET) 80 817,30 80 817,30
REDEVANCE D'OCCUPATION DU
70323 DOMAINE PUBLIC COMMUNAL 32 571,00 32 571,00
LOCATIONS DE DROITS DE CHASSE ET
7035 DE PECHE 100,00 100,00
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7062 A CARACTERE CULTUREL 10 063,75 10 063,75
70632 REDEVANCES A CARACTERE DE LOISIRS 10 255,80 10 255,80
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 47 957,41 47 957,41
LOCATIONS DIVERSES (AUTRES
7083 QU'IMMEUBLES) 14 217,57 14 217,57

223
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

MISE A DISPOSITION DE PERSONNELS


70846 AUX COMMUNES MENBRES DU GFP 1 360 000,00 1 360 000,00
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR LES
70873 CENTRES D'ACTION SOCIALE 3 605,52 3 605,52
REMBOURSEMENT FRAIS PAR GFP DE
70876 RATTACHEMENT 367 221,72 367 221,72
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 189 523,01 189 523,01
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 2 793,50 2 793,50
73 IMPOTS ET TAXES 43 047 589,13 361 893,79 43 409 482,92
73111 TAXES FONCIERES ET D'HABITATION 31 496 616,00 31 496 616,00
73211 ATTRIBUTION DE COMPENSATION 8 727 250,00 8 727 250,00

73212 DOTATION SOLIDARITE COMMUNAUTAIRE 317 883,00 317 883,00


73221 FNGIR 5 535,00 5 535,00
FONDS DE PEREQUATION DES RECETTES
FISCALES COMMUNALES
73223 EINTERCOMMUNALEST 494 182,00 494 182,00
7336 DROITS DE PLACE 361 893,79 361 893,79
TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE
7351 D'ELECTRICITE 742 491,52 742 491,52
TAXE ADDITIONNELLE AUX DROITS DE
MUTATION OU TAXE DE PUBLICITE
7381 FONCIERE 1 263 631,61 1 263 631,61
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 11 823 429,00 125 284,23 11 948 713,23
7411 DOTATION FORFAITAIRE 7 130 232,00 7 130 232,00
74123 DOTATION DE SOLIDARITE URBAINE 2 100 216,00 2 100 216,00
74127 DOTATION NATIONALE DE PEREQUATION 341 289,00 341 289,00
744 FCTVA 18 698,00 18 698,00
DOTATION GENERALE DE
7461 DECENTRALISATION 144 759,00 144 759,00
74711 EMPLOIS JEUNES 6 978,40 6 978,40
74718 AUTRES 73 503,83 73 503,83
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 24 682,00 24 682,00
COMPENSATION P/PERTE TAXE
ADDITIONN.DROITS MUTATION OU TAXE
7482 PUBLICITE FONCIERE 2 169,00 2 169,00
ATTRIBUTIONS ETAT COMPENSATION AU
74833 TITRE DE LA TAXE PROFESSIONNELLE 62 343,00 62 343,00
ATTRIBUTION ETAT COMPENSATION AU
TITRE DES EXONERATIONS DES TAXES
74834 FONCIERES 36 856,00 36 856,00
ATTRIBUTION ETAT COMPENSATION AU
TITRE DES EXONERATIONS DE TAXE
74835 D'HABITATION 1 986 867,00 1 986 867,00
AUTRES ATTRIBUTIONS ET
7488 PARTICIPATIONS 20 120,00 20 120,00
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 1 158 004,61 1 158 004,61
752 REVENUS DES IMMEUBLES 347 979,38 347 979,38
REDEVANCES VERSEES PAR LES
757 FERMIERS ET CONCESSIONNAIRES 581 904,06 581 904,06
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 228 121,17 228 121,17
76 PRODUITS FINANCIERS 825,29 825,29
REVENUS DES VALEURS MOBILIERES DE
764 PLACEMENT 456,55 456,55
7688 AUTRES PRODUITS FINANCIERS 368,74 368,74
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 15 100,00 324 230,93 339 330,93
224
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

7711 DEDITS ET PENALITES PERCUS 120,00 120,00


RECOUVREMENT SUR CREANCES
7714 ADMISES EN NON VALEUR 5,24 5,24
AUTRES PRODUITS EXCEPTIONNELS SUR
7718 OPERATIONS DE GESTION 15 100,00 15 100,00
MANDATS ANNULES (SUR EXERCICES
ANTERIEURS) OU ATTEINTS PAR LA
773 DECHEANCE QUADRIEN 0,88 0,88
PRODUITS DES CESSIONS
775 D'IMMOBILISATIONS 47 492,30 47 492,30
7788 PRODUITS EXCEPTIONNELS DIVERS 276 612,51 276 612,51
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) 52 702 155,61 -14 688 173,37 -7 500,00 38 006 482,24

Sous-fonction 04 RELATIONS
Sous-fonction 02 ADMINISTRATION GENERALE
INTERNATIONALES

(1) Libellé
020 025 AIDES AUX
022 023 026
ADMINISTRATI 021 ASSOCIATIONS
ADMINISTRATI INFORMATION 024 FETES ET CIMETIERES
ON GENERALE ASSEMBLEE (NON 41 48
ON GENERALE COMMUNICATI CEREMONIES ET POMPES
DE LA LOCALE CLASSEES
DE L'ETAT ON PUBLICITE FUNEBRES
COLLECTIVITE AILLEURS)

DEPENSES 16 758 431,27 312 737,37 404,64 983 003,11 193 930,30 559 837,12 207 860,42
Réalisations 16 741 509,27 312 737,37 404,64 983 003,11 193 930,30 559 837,12 207 860,42
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 4 573 100,14 404,64 396 351,03 40 280,30 9 383,65 19 640,40
60221 COMBUSTIBLES ET CARBURANTS 59 856,09
FOURNITURES DES ATELIERS
60223 MUNICIPAUX 417 485,75
60228 AUTRES FOURNITURES CONSOMMABLES 9 072,09
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 40 164,14
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 184 777,44 1 505,01
60613 CHAUFFAGE URBAIN 178 595,72
60621 COMBUSTIBLES 196 841,80
60622 CARBURANTS 276 793,05
60623 ALIMENTATION 14 168,03
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 5 321,77
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 97 203,14
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 34 829,70 404,64 232,40
60636 VETEMENTS DE TRAVAIL 91 118,01
6064 FOURNITURES ADMINISTRATIVES 105 282,99
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 400,84
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 267 563,84 30 261,85
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 22 627,64
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 15 531,37
6135 LOCATIONS MOBILIERES 50 405,54 49 272,77 4 368,00
CHARGES LOCATIVES ET DE
614 COPROPRIETE 36 990,43
615221 BATIMENTS PUBLICS 29 878,88
615228 AUTRES BATIMENTS 1 182,90
ENTRETIEN ET REPARATIONS MATERIEL
61551 ROULANT 29 375,85
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 11 400,02 7 465,00
6156 MAINTENANCE 438 865,99
6161 MULTIRISQUES 248 248,44

225
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 20 485,03
VERSEMENTS A DES ORGANISMES DE
6184 FORMATION 174 373,15
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 278 188,84 187 016,52 6 541,00
INDEMNITES AU COMPTABLE ET AUX
6225 REGISSEURS 5 434,95
6226 HONORAIRES 63 478,72
6227 FRAIS D'ACTES ET DE CONTENTIEUX 34 661,17
6231 ANNONCES ET INSERTIONS 27 522,00 23 244,78
6232 FETES ET CEREMONIES 25 519,89
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 189,00 73 060,65
6238 DIVERS 5 211,30 8 188,00
6241 TRANSPORTS DE BIENS 60,00 2 942,00
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 385,00
6256 MISSIONS 52 500,05
6257 RECEPTIONS 10 020,48 11 181,17 40 280,30
6261 FRAIS D'AFFRANCHISSEMENT 144 340,40
6262 FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 140 011,82
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 22 806,92
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 31 492,23 9 383,65
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 46 370,88 1 034,00
6288 AUTRES 39 446,22
63512 TAXES FONCIERES 564 097,36
6355 TAXES ET IMPOTS SUR LES VEHICULES 11 144,55
6358 AUTRES DROITS 6 657,06 1 119,23
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 4 721,66 8 559,05
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 11 743 664,12 616,85 586 652,08 530 244,47 188 220,02
PERSONNEL AFFECTE PAR LE GFP DE
6216 RATTACHEMENT 67 652,00
6218 AUTRE PERSONNEL EXTERIEUR 1 631 486,66
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 42 708,48 3 938,67 2 961,79 1 108,72
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 21 354,93 1 969,21 1 481,01 554,30
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 46 974,81 4 332,47 3 257,83 1 219,48
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 12 812,60 1 181,66 888,40 332,55
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 3 842 767,52 616,85 127 691,04 311 159,48 106 315,92
TRAITEMENT ET INDEMNITE DE
64112 RESIDENCE 480 068,76
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 729 544,07 23 576,97 66 150,57 15 593,01
64131 REMUNERATION 443 077,51 229 179,36 10 444,43
64138 AUTRES INDEMNITES 325 120,47 38 519,19
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 566 150,90 84 139,42 34 062,48 14 342,77

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 1 281 932,43 50 962,20 93 563,41 32 093,93
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 224 216,64 20 677,38 15 550,30 5 820,85
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 15 266,06 484,51 1 169,20 394,06
6472 PRESTATIONS FAMILIALES DIRECTES 36 357,89
ALLOCATIONS CHOMAGE VERSEES
64731 DIRECTEMENT 185 716,41
VERSEMENTS AUX AUTRES OEUVRES
6474 SOCIALES 207 002,88
6475 MEDECINE DU TRAVAIL, PHARMACIE 52 827,25
6488 AUTRES CHARGES 530 625,85
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 53 660,83 312 120,52 153 550,00 20 209,00

226
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

INDEMNITES DES MAIRES ADJOINTS ET


6531 CONSEILLERS 443,51 256 286,52
FRAIS DE MISSIONS MAIRES ADJOINTS
6532 CONSEILLERS 13 441,62
6533 COTISATIONS DE RETRAITE ELUS 41,29 18 326,88
COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE
6534 PARTS PATRONALE ELUS 123,97 23 117,30
6535 FORMATIONS ELUS 948,20
PERTES SUR CREANCES
IRRECOUVRABLES - CREANCES ADMISES
6541 EN NON VALEUR 35 242,49
6542 CREANCES ETEINTES 17 809,57
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 153 550,00 20 209,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 351 660,86 100,00
CHARGES EXCEPTIONNELLES SUR
6714 BOURSES ET PRIX 59,65
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR
6718 OPERATIONS DE GESTION 100,00
TITRES ANNULES SUR EXERCICES
673 ANTERIEURS 186,12
678 AUTRES CHARGES EXCEPTIONNELLES 351 415,09
DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET
68 AUX PROVISIONS 19 423,32
DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR
6817 DEPRECIATION DES ACTIFS CIRCULANTS 19 423,32
Restes à réaliser au 31/12 16 922,00
RECETTES 4 191 083,20 45 266,16 7 446,80 84 134,70
Réalisations 4 191 083,20 45 266,16 7 446,80 84 134,70
013 ATTENUATIONS DE CHARGES 152 823,72
REMBOURSEMENTS SUR
6419 REMUNERATION DU PERSONNEL 152 823,72
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
042 ENTRE SECTIONS 86 667,00
752 REVENUS DES IMMEUBLES 86 667,00
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 2 034 575,08 316,80 84 134,70
CONCESSION DANS LES CIMETIERES
70311 (PRODUIT NET) 80 817,30
REDEVANCE D'OCCUPATION DU
70323 DOMAINE PUBLIC COMMUNAL 32 571,00
LOCATIONS DE DROITS DE CHASSE ET
7035 DE PECHE
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7062 A CARACTERE CULTUREL 10 063,75
70632 REDEVANCES A CARACTERE DE LOISIRS 10 255,80
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 47 957,41
LOCATIONS DIVERSES (AUTRES
7083 QU'IMMEUBLES) 14 217,57
MISE A DISPOSITION DE PERSONNELS
70846 AUX COMMUNES MENBRES DU GFP 1 360 000,00
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR LES
70873 CENTRES D'ACTION SOCIALE 3 605,52
REMBOURSEMENT FRAIS PAR GFP DE
70876 RATTACHEMENT 367 221,72
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 188 263,01 1 260,00
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 419,30 316,80 2 057,40
73 IMPOTS ET TAXES 361 893,79
227
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

7336 DROITS DE PLACE 361 893,79


DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 72 888,07 45 266,16 7 130,00
74711 EMPLOIS JEUNES 6 978,40
74718 AUTRES 48 357,67 25 146,16
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 17 552,00 7 130,00
AUTRES ATTRIBUTIONS ET
7488 PARTICIPATIONS 20 120,00
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 1 158 004,61
752 REVENUS DES IMMEUBLES 347 979,38
REDEVANCES VERSEES PAR LES
757 FERMIERS ET CONCESSIONNAIRES 581 904,06
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 228 121,17
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 324 230,93
7711 DEDITS ET PENALITES PERCUS 120,00
RECOUVREMENT SUR CREANCES
7714 ADMISES EN NON VALEUR 5,24
MANDATS ANNULES (SUR EXERCICES
ANTERIEURS) OU ATTEINTS PAR LA
773 DECHEANCE QUADRIEN 0,88
PRODUITS DES CESSIONS
775 D'IMMOBILISATIONS 47 492,30
7788 PRODUITS EXCEPTIONNELS DIVERS 276 612,51
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -12 567 348,07 -312 737,37 44 861,52 -975 556,31 -193 930,30 -559 837,12 -123 725,72

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles et les services à
activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les communes de
10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements publics suivent les règles de production et de présentation
applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les
lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

228
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 1 - SECURITE ET SALUBRITE PUBLIQUES

12 HYGIENE ET
11 SECURITE
(1) Libellé SALUBRITE Total
INTERIEURE
PUBLIQUE
DEPENSES 3 829 606,17 64,78 3 829 670,95
Réalisations 3 829 606,17 64,78 3 829 670,95
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 100 753,91 100 753,91
60623 ALIMENTATION 1 499,90 1 499,90
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 1 603,92 1 603,92
60636 VETEMENTS DE TRAVAIL 2 271,05 2 271,05
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 350,30 350,30
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 8 003,59 8 003,59
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 500,00 500,00
6156 MAINTENANCE 7 654,41 7 654,41
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 67 638,00 67 638,00
6226 HONORAIRES 571,70 571,70
6228 DIVERS 9 547,20 9 547,20
6238 DIVERS 1 113,84 1 113,84
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 1 642 975,88 64,78 1 643 040,66
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 9 017,94 0,50 9 018,44
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 4 508,48 0,25 4 508,73
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 9 919,45 0,55 9 920,00
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 2 705,18 0,15 2 705,33
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 921 139,30 921 139,30
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 233 756,81 233 756,81
64131 REMUNERATION 16 316,66 35,96 16 352,62
64138 AUTRES INDEMNITES 3 301,88 9,55 3 311,43
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 106 576,36 13,09 106 589,45

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 283 689,86 2,10 283 691,96
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 47 341,71 2,63 47 344,34
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 4 702,25 4 702,25
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 2 084 987,77 2 084 987,77
INDEMNITES DES MAIRES ADJOINTS ET
6531 CONSEILLERS 443,51 443,51
6533 COTISATIONS DE RETRAITE ELUS 41,29 41,29
COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE
6534 PARTS PATRONALE ELUS 123,97 123,97
CONTINGENTS ET PARTICIPATIONS
6553 OBLIGATOIRES SERVICE INCENDIE 2 083 006,00 2 083 006,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 1 373,00 1 373,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 888,61 888,61
TITRES ANNULES SUR EXERCICES
673 ANTERIEURS 888,61 888,61
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 83 906,11 83 906,11
Réalisations 83 906,11 83 906,11
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 79 906,11 79 906,11
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 79 906,11 79 906,11

229
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 1 - SECURITE ET SALUBRITE PUBLIQUES

DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 4 000,00 4 000,00
74718 AUTRES 4 000,00 4 000,00
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -3 745 700,06 -64,78 -3 745 764,84

Sous-fonction 11 SECURITE INTERIEURE


113 114 AUTRES
(2) Libellé 110 SERVICES 111 POLICE 112 POLICE POMPIERS, SERVICES DE
COMMUNS NATIONALE MUNICIPALE INCENDIES ET PROTECTION
SECOURS CIVILE
DEPENSES 1 745 227,17 2 083 006,00 1 373,00
Réalisations 1 745 227,17 2 083 006,00 1 373,00
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 100 753,91
60623 ALIMENTATION 1 499,90
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 1 603,92
60636 VETEMENTS DE TRAVAIL 2 271,05
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 350,30
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 8 003,59
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 500,00
6156 MAINTENANCE 7 654,41
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 67 638,00
6226 HONORAIRES 571,70
6228 DIVERS 9 547,20
6238 DIVERS 1 113,84
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 1 642 975,88
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 9 017,94
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 4 508,48
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 9 919,45
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 2 705,18
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 921 139,30
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 233 756,81
64131 REMUNERATION 16 316,66
64138 AUTRES INDEMNITES 3 301,88
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 106 576,36

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 283 689,86


VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 47 341,71
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 4 702,25
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 608,77 2 083 006,00 1 373,00
INDEMNITES DES MAIRES ADJOINTS ET
6531 CONSEILLERS 443,51
6533 COTISATIONS DE RETRAITE ELUS 41,29
COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE
6534 PARTS PATRONALE ELUS 123,97
CONTINGENTS ET PARTICIPATIONS
6553 OBLIGATOIRES SERVICE INCENDIE 2 083 006,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 1 373,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 888,61
TITRES ANNULES SUR EXERCICES
673 ANTERIEURS 888,61
Restes à réaliser au 31/12
230
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 1 - SECURITE ET SALUBRITE PUBLIQUES

RECETTES 83 906,11
Réalisations 83 906,11
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 79 906,11
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 79 906,11
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 4 000,00
74718 AUTRES 4 000,00
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -1 661 321,06 -2 083 006,00 -1 373,00
(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs
établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R.
2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les
communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les
groupements et leurs établissements publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre
d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations
ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

231
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

21 22 25 SERVICES
23
20 SERVICES ENSEIGNEMEN ENSEIGNEMEN ANNEXES DE
(2) Libellé ENSEIGNEMEN 24 Total
COMMUNS T DU PREMIER T DU DEUXIEME L'ENSEIGNEME
T SUPERIEUR
DEGRE DEGRE NT

DEPENSES 1 259 076,35 6 337 578,47 1 691,00 1 189 802,08 8 788 147,90
Réalisations 1 259 076,35 6 337 578,47 1 691,00 1 189 802,08 8 788 147,90
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 51 583,87 1 179 497,12 698 287,35 1 929 368,34
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 74 316,08 74 316,08
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 137 639,48 137 639,48
60613 CHAUFFAGE URBAIN 357 496,12 357 496,12
60621 COMBUSTIBLES 116 962,74 116 962,74
60623 ALIMENTATION 449,54 1 017,43 1 466,97
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 10 495,85 10 495,85
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 4 837,20 2 141,43 6 978,63
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 146,30 146,30
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 13 205,94 13 205,94
6067 FOURNITURES SCOLAIRES 146 846,15 146 846,15
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 1 061,19 1 061,19
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 677 489,49 677 489,49
615221 BATIMENTS PUBLICS 8 099,88 8 099,88
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 10 118,83 10 118,83
6156 MAINTENANCE 5 790,00 6 507,30 12 297,30
617 ETUDES ET RECHERCHES 38 534,33 38 534,33
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 346,99 346,99
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 12 600,00 31 120,49 43 720,49
6228 DIVERS 93 477,85 93 477,85
6231 ANNONCES ET INSERTIONS 1 080,00 1 080,00
6241 TRANSPORTS DE BIENS 6 960,00 6 960,00
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 110 806,83 110 806,83
6261 FRAIS D'AFFRANCHISSEMENT 989,88 989,88
6262 FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 42 295,57 42 295,57
6288 AUTRES 15 962,17 573,28 16 535,45
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 1 206 967,48 4 760 576,85 491 139,73 6 458 684,06
6218 AUTRE PERSONNEL EXTERIEUR 97 321,42 97 321,42
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 8 613,92 27 673,25 3 453,56 39 740,73
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 4 306,83 13 835,71 1 726,97 19 869,51
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 9 439,77 30 333,64 3 797,63 43 571,04

232
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES


6338 SUR REMUNERATIONS 2 584,43 8 302,32 1 036,30 11 923,05
REMUNERATION PRINCIPALE PERSONNEL
64111 TITULAIRE 357 201,46 2 439 955,27 247 597,52 3 044 754,25
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 64 879,29 476 858,17 26 500,99 568 238,45
64131 REMUNERATION 415 666,13 288 609,47 61 861,24 766 136,84
64138 AUTRES INDEMNITES 834,62 9 007,07 9 841,69
64168 AUTRES EMPLOIS D'INSERTION 17 767,76 17 767,76
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 171 448,66 361 103,73 65 362,20 597 914,59

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 125 208,17 835 421,25 60 995,34 1 021 624,76
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 45 221,98 144 351,24 18 129,35 207 702,57
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 1 296,47 9 689,05 678,63 11 664,15
ALLOCATIONS CHOMAGE VERSEES
64731 DIRECTEMENT 265,75 347,50 613,25
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 525,00 397 504,50 1 691,00 375,00 400 095,50
CONTINGENT ET PARTICIPATIONS
OBLIGATOIRES AUTRES DEPENSES
6558 OBLIGATOIRES 390 000,00 390 000,00
657341 COMMUNES MEMBRES DU GFP 4 369,50 4 369,50
657348 AUTRES COMMUNES 1 836,00 1 836,00

SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX


6574 ASSOCIATIONS ET AUTRES ORGANISMES 525,00 1 225,00 1 691,00 375,00 3 816,00
CHARGES DIVERSES DE LA GESTION
658 COURANTE 74,00 74,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 319 972,37 223 931,19 543 903,56
Réalisations 319 972,37 223 931,19 543 903,56
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 117 372,28 117 372,28
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7067 PERISCOLAIRES ET D ENSEIGNEMENT 117 372,28 117 372,28
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 202 600,09 202 600,09
DOTATION SPECIALE AU TITRE DES
745 INSTITUTEURS 5 616,00 5 616,00
74741 COMMUNES MEMBRES DU GFP 21 060,00 21 060,00
74748 AUTRES COMMUNES 3 744,00 3 744,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 172 180,09 172 180,09
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 223 931,19 223 931,19
752 REVENUS DES IMMEUBLES 223 931,19 223 931,19
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -1 259 076,35 -6 017 606,10 -1 691,00 -965 870,89 -8 244 244,34

233
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

Sous-fonction 21 ENSEIGNEMENT DU PREMIER Sous-fonction 25 SERVICES ANNEXES DE L'ENSEIGNEMENT


255 CLASSES
251 DE
HEBERGEMENT 252 DECOUVERTE
(2) Libellé 211 ECOLES 212 ECOLES 213 CLASSES 253 SPORT 254 MEDECINE
ET TRANSPORTS ET AUTRES
MATERNELLES PRIMAIRES REGROUPEES SCOLAIRE SCOLAIRE
RESTAURATION SCOLAIRES SERVICES
SCOLAIRE ANNEXES DE
L'ENS.
DEPENSES 3 637 943,96 2 224 451,15 475 183,36 1 189 427,08 375,00
Réalisations 3 637 943,96 2 224 451,15 475 183,36 1 189 427,08 375,00
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 948 076,32 152 667,94 78 752,86 698 287,35
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 74 316,08
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 137 639,48
60613 CHAUFFAGE URBAIN 357 496,12
60621 COMBUSTIBLES 116 962,74
60623 ALIMENTATION 1 017,43
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 10 495,85
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 3 826,73 1 010,47 2 141,43
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 146,30
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 6 792,85 6 413,09
6067 FOURNITURES SCOLAIRES 56 970,38 83 301,77 6 574,00
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 1 061,19
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 677 489,49
615221 BATIMENTS PUBLICS 8 099,88
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 10 118,83
6156 MAINTENANCE 5 790,00 6 507,30
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 165,00 181,99
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 15 623,79 14 728,70 768,00
6228 DIVERS 93 477,85
6231 ANNONCES ET INSERTIONS 1 080,00
6241 TRANSPORTS DE BIENS 6 960,00
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 28 647,82 33 763,28 48 395,73
6261 FRAIS D'AFFRANCHISSEMENT 989,88
6262 FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 42 295,57
6288 AUTRES 13 861,91 2 100,26 573,28
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 2 689 867,64 2 070 709,21 491 139,73
6218 AUTRE PERSONNEL EXTERIEUR 18 656,36 78 665,06
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 15 906,27 11 766,98 3 453,56
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 7 952,17 5 883,54 1 726,97
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 17 389,37 12 944,27 3 797,63
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 4 771,73 3 530,59 1 036,30
REMUNERATION PRINCIPALE PERSONNEL
64111 TITULAIRE 1 333 161,25 1 106 794,02 247 597,52
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 274 393,09 202 465,08 26 500,99
64131 REMUNERATION 216 506,60 72 102,87 61 861,24
64138 AUTRES INDEMNITES 8 672,75 334,32
64168 AUTRES EMPLOIS D'INSERTION 17 767,76
234
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 216 120,98 144 982,75 65 362,20
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 470 340,44 365 080,81 60 995,34
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 82 578,97 61 772,27 18 129,35
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 5 302,40 4 386,65 678,63
ALLOCATIONS CHOMAGE VERSEES
64731 DIRECTEMENT 347,50
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 1 074,00 396 430,50 375,00
CONTINGENT ET PARTICIPATIONS
OBLIGATOIRES AUTRES DEPENSES
6558 OBLIGATOIRES 390 000,00
657341 COMMUNES MEMBRES DU GFP 4 369,50
657348 AUTRES COMMUNES 1 836,00

SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX


6574 ASSOCIATIONS ET AUTRES ORGANISMES 1 000,00 225,00 375,00
CHARGES DIVERSES DE LA GESTION
658 COURANTE 74,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 175 050,29 120 118,08 24 804,00 223 931,19
Réalisations 175 050,29 120 118,08 24 804,00 223 931,19
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 98 080,84 19 291,44
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7067 PERISCOLAIRES ET D ENSEIGNEMENT 98 080,84 19 291,44
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 76 969,45 100 826,64 24 804,00
DOTATION SPECIALE AU TITRE DES
745 INSTITUTEURS 5 616,00
74741 COMMUNES MEMBRES DU GFP 21 060,00
74748 AUTRES COMMUNES 3 744,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 71 353,45 100 826,64
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 223 931,19
752 REVENUS DES IMMEUBLES 223 931,19
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -3 462 893,67 -2 104 333,07 -450 379,36 -965 495,89 -375,00

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles et
les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la
fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements publics
suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001
et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

235
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 3 - CULTURE

32
CONSERVATIO
31
30 SERVICES N ET 33 ACTION
(2) Libellé EXPRESSION Total
COMMUNS DIFFUSION CULTURELLE
ARTISTIQUE
DES
PATRIMOINES
DEPENSES 6 729,00 153 097,73 4 117 515,96 2 218 572,36 6 495 915,05
Réalisations 6 729,00 153 097,73 4 117 515,96 2 218 572,36 6 495 915,05
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 111 173,90 194 596,66 68 638,97 374 409,53
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 3 349,15 3 349,15
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 52 079,37 52 079,37
60621 COMBUSTIBLES 55 745,38 55 745,38
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 15 931,22 15 931,22
6064 FOURNITURES ADMINISTRATIVES 511,20 511,20
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 13 680,39 13 680,39
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 12 108,09 3 259,58 15 367,67
6135 LOCATIONS MOBILIERES 1 362,00 1 362,00
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 594,00 594,00
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 33 548,73 1 726,19 35 274,92
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 66 915,98 14 992,56 81 908,54
6226 HONORAIRES 7 500,00 7 500,00
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 16 769,34 12 158,40 28 927,74
6238 DIVERS 4 167,60 9 536,07 13 703,67
6241 TRANSPORTS DE BIENS 7 372,80 7 372,80
6251 VOYAGES ET DEPLACEMENTS 2 365,40 2 365,40
6257 RECEPTIONS 426,30 870,89 1 297,19
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 337,00 2 837,34 3 174,34
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 16 991,08 14 523,14 31 514,22
6358 AUTRES DROITS 1 111,59 1 111,59
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 1 638,74 1 638,74
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 17 644,83 3 903 996,30 842 308,39 4 763 949,52
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 95,28 22 594,80 5 259,47 27 949,55
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 47,61 11 297,50 2 629,92 13 975,03
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 104,72 24 648,06 5 726,15 30 478,93
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 28,60 6 779,22 1 577,91 8 385,73
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 8 515,83 2 288 758,64 364 710,58 2 661 985,05
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 654,76 346 694,24 66 180,56 414 529,56
64131 REMUNERATION 57,36 37 653,78 137 672,67 175 383,81
64138 AUTRES INDEMNITES 14 543,65 14 543,65
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 22 611,58 10 354,06 32 965,64
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 1 106,14 264 161,15 81 973,57 347 240,86

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 5 500,34 752 297,94 122 936,56 880 734,84
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 500,19 117 638,51 27 329,82 145 468,52
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 34,00 8 860,88 1 413,47 10 308,35
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 6 729,00 9 279,00 18 923,00 1 307 625,00 1 342 556,00
SUBV. DE FCT ETABLISSEMENT A
657363 CARACTERE ADMINISTRATIF 1 013 000,00 1 013 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 6 729,00 9 279,00 18 923,00 294 625,00 329 556,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 15 000,00 236 15 000,00
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 3 - CULTURE

678 AUTRES CHARGES EXCEPTIONNELLES 15 000,00 15 000,00


Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 53 346,58 506 272,21 559 618,79
Réalisations 53 346,58 506 272,21 559 618,79
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 36 368,66 460 546,61 496 915,27
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7062 A CARACTERE CULTUREL 2 401,80 2 401,80
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 5 897,72 460 546,61 466 444,33
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 28 069,14 28 069,14
73 IMPOTS ET TAXES 4 098,60 4 098,60
7336 DROITS DE PLACE 4 098,60 4 098,60
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 16 950,00 11 627,00 28 577,00
74718 AUTRES 16 950,00 11 627,00 28 577,00
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 27,92 30 000,00 30 027,92
752 REVENUS DES IMMEUBLES 30 000,00 30 000,00
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 27,92 27,92
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -6 729,00 -153 097,73 -4 064 169,38 -1 712 300,15 -5 936 296,26

Sous-fonction 31 EXPRESSION ARTISTIQUE Sous-fonction 32 CONSERVATION ET DIFFUSION DES


311
312 ARTS 321
EXPRESSION 314 CINEMAS 324 ENTRETIEN
PLASTIQUES BIBLIOTHEQUE
(2) Libellé ARTISTIQUE ET AUTRES DU
ET AUTRES 313 THEATRES S ET 322 MUSEEES 323 ARCHIVES
LYRIQUE ET SALLES DE PATRIMOINE
ACTIVITES MEDIATHEQUE
CHOREGRAPHI SPECTACLES CULTUREL
ARTISTIQUES S
QUE
DEPENSES 21 598,83 127 598,90 3 225,00 675,00 1 517 428,84 2 574 746,11 13 341,01 12 000,00
Réalisations 21 598,83 127 598,90 3 225,00 675,00 1 517 428,84 2 574 746,11 13 341,01 12 000,00
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 111 173,90 67 988,56 113 267,09 13 341,01
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 3 349,15
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 52 079,37
60621 COMBUSTIBLES 55 745,38
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 3 091,86 8 913,57 3 925,79
6064 FOURNITURES ADMINISTRATIVES 511,20
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 4 558,10 9 122,29
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 4 246,20 7 861,89
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 594,00
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 29 677,75 3 870,98
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 12 687,38 51 802,80 2 425,80
6226 HONORAIRES 7 500,00
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 1 687,99 13 767,35 1 314,00
6238 DIVERS 4 167,60
6251 VOYAGES ET DEPLACEMENTS 2 365,40
6257 RECEPTIONS 426,30
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 67,00 175,00 95,00
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 11 461,08 5 530,00
6358 AUTRES DROITS 1 111,59
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 1 588,32 50,42
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 17 644,83 1 449 267,28 2 454 729,02
VERSEMENT DE TRANSPORT
6331 95,28
237 8 575,87 14 018,93
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 3 - CULTURE

6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 47,61 4 288,29 7 009,21


6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 104,72 9 433,66 15 214,40
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 28,60 2 573,30 4 205,92
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 8 515,83 869 821,06 1 418 937,58
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 654,76 122 256,15 224 438,09
64131 REMUNERATION 57,36 2 091,60 35 562,18
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 22 611,58
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 1 106,14 98 624,66 165 536,49

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 5 500,34 283 159,30 469 138,64
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 500,19 45 024,58 72 613,93
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 34,00 3 418,81 5 442,07
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 3 954,00 1 425,00 3 225,00 675,00 173,00 6 750,00 12 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 3 954,00 1 425,00 3 225,00 675,00 173,00 6 750,00 12 000,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 15 000,00
678 AUTRES CHARGES EXCEPTIONNELLES 15 000,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 12 993,27 40 353,31
Réalisations 12 993,27 40 353,31
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 12 993,27 23 375,39
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7062 A CARACTERE CULTUREL 2 401,80
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 5 897,72
AUTRES PRODUITS D ACTIVITES
ANNEXES (ABONNEMENTS ET VENTES D
7088 OUVRAGES) 12 993,27 15 075,87
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 16 950,00
74718 AUTRES 16 950,00
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 27,92
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 27,92
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -21 598,83 -127 598,90 -3 225,00 -675,00 -1 504 435,57 -2 534 392,80 -13 341,01 -12 000,00

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles
et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant
à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements
publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

238
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 4 - SPORTS ET JEUNESSE

40 SERVICES
(2) Libellé 41 SPORTS 42 JEUNESSE Total
COMMUNS
DEPENSES 1 286 779,81 1 552 178,51 1 157 804,74 3 996 763,06
Réalisations 1 286 779,81 1 522 178,51 1 157 804,74 3 966 763,06
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 239 056,59 308 452,98 547 509,57
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 14 399,27 14 399,27
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 85 084,22 85 084,22
60613 CHAUFFAGE URBAIN 64 669,26 64 669,26
60621 COMBUSTIBLES 55 109,73 55 109,73
60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 1 896,32 1 896,32
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 240,20 240,20
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 1 407,27 9 814,34 11 221,61
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 679,56 679,56
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 6 902,77 6 902,77
6135 LOCATIONS MOBILIERES 5 142,56 5 142,56
ENTRETIEN ET REPARATIONS SUR
61521 TERRAINS 1 540,80 1 540,80
615221 BATIMENTS PUBLICS 768,00 768,00
615232 RESEAUX 1 134,00 1 134,00
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 20 455,06 20 455,06
6156 MAINTENANCE 5 607,60 29 045,60 34 653,20
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 11 694,76 136 711,77 148 406,53
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 634,48 634,48
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 450,00 450,00
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 94 060,00 94 060,00
6358 AUTRES DROITS 62,00 62,00
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 1 047 723,22 460 321,53 1 157 804,74 2 665 849,49
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 6 144,07 2 792,22 7 045,02 15 981,31
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 3 072,36 1 396,14 3 522,09 7 990,59
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 6 758,61 3 071,20 7 785,24 17 615,05
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 1 843,54 837,71 2 113,34 4 794,59
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 629 527,52 275 267,57 565 325,32 1 470 120,41
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 100 902,92 40 888,59 90 655,89 232 447,40
64131 REMUNERATION 149,68 150 320,33 150 470,01
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 70 657,75 32 179,37 102 362,51 205 199,63

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 194 115,89 87 985,66 189 451,08 471 552,63
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 32 256,79 14 659,20 36 985,80 83 901,79
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 2 443,77 1 094,19 2 238,12 5 776,08
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 753 404,00 753 404,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 753 404,00 753 404,00
Restes à réaliser au 31/12 30 000,00 30 000,00
RECETTES 11 496,50 25 806,45 6 543,73 43 846,68
Réalisations 11 496,50 25 806,45 6 543,73 43 846,68
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 11 496,50 15 806,45 6 543,73 33 846,68
AUTRES REDEVANCES ET RECETTES
70388 DIVERSES 42 276,74 42 276,74
70631 REDEVANCES A CARACTERE SPORTIF 8 529,71 8 529,71
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 4 443,34 -35 000,00 -30 556,66
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 7 053,16 6 543,73 13 596,89
239
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 4 - SPORTS ET JEUNESSE

DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 10 000,00 10 000,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7473 DEPARTEMENTS 10 000,00 10 000,00
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -1 275 283,31 -1 526 372,06 -1 151 261,01 -3 952 916,38

Sous-fonction 41 SPORTS Sous-fonction 42 JEUNESSE


414 AUTRES 422 AUTRES
411 SALLES DE 415
(2) Libellé EQUIPEMENTS 421 CENTRE ACTIVITES 423 COLONIES
SPORT, 412 STADES 413 PISCINES MANIFESTATIO
SPORTIFS OU DE LOISIRS POUR LES DE VACANCES
GYMNASES NS SPORTIVES
DE LOISIR JEUNES
DEPENSES 114 340,52 9 811,70 559 917,62 868 108,67 88 982,67 1 068 822,07
Réalisations 114 340,52 9 811,70 559 917,62 838 108,67 88 982,67 1 068 822,07
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 84 418,81 9 811,70 123 892,80 90 329,67
60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 946,92 949,40
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 240,20
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 8 629,23 1 185,11
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 679,56
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 6 902,77
6135 LOCATIONS MOBILIERES 5 142,56
ENTRETIEN ET REPARATIONS SUR
61521 TERRAINS 1 540,80
615221 BATIMENTS PUBLICS 768,00
615232 RESEAUX 1 134,00
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 12 272,32 8 182,74
6156 MAINTENANCE 29 045,60
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 51 922,57 787,20 84 002,00
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 94 060,00
6358 AUTRES DROITS 62,00
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 29 921,71 430 399,82 88 982,67 1 068 822,07
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 178,14 2 614,08 529,62 6 515,40
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 89,07 1 307,07 264,72 3 257,37
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 195,89 2 875,31 582,60 7 202,64
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 53,46 784,25 158,91 1 954,43
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 17 627,92 257 639,65 52 187,76 513 137,56
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 2 989,31 37 899,28 9 448,56 81 207,33
64131 REMUNERATION 149,68 150 320,33
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 2 117,77 30 061,60 6 092,36 96 270,15

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 5 517,85 82 467,81 16 728,71 172 722,37
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 935,21 13 723,99 2 781,27 34 204,53
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 67,41 1 026,78 208,16 2 029,96
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 5 625,00 747 779,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 5 625,00 747 779,00
Restes à réaliser au 31/12 30 000,00
RECETTES 48 662,90 -32 856,45 10 000,00 6 543,73
Réalisations 48 662,90 -32 856,45 10 000,00 6 543,73
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 48 662,90 -32 856,45 6 543,73
AUTRES REDEVANCES ET RECETTES
70388 DIVERSES 42 276,74
240
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 4 - SPORTS ET JEUNESSE

70631 REDEVANCES A CARACTERE SPORTIF 6 386,16 2 143,55


70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES -35 000,00
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 6 543,73
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 10 000,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7473 DEPARTEMENTS 10 000,00
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -65 677,62 -9 811,70 -592 774,07 -858 108,67 -82 438,94 -1 068 822,07

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles
et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant
à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements
publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

241
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 5 - INTERVENTIONS SOCIALES ET SANTE

52
(2) Libellé 51 SANTE INTERVENTION Total
S SOCIALES
DEPENSES 28 227,13 2 490 171,52 2 518 398,65
Réalisations 28 227,13 2 476 561,52 2 504 788,65
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 443 935,38 443 935,38
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 12 496,38 12 496,38
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 49 377,14 49 377,14
60613 CHAUFFAGE URBAIN 67 617,37 67 617,37
60621 COMBUSTIBLES 69 821,38 69 821,38
60623 ALIMENTATION 23 496,02 23 496,02
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 6 009,62 6 009,62
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 799,16 799,16
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 15 621,31 15 621,31
6135 LOCATIONS MOBILIERES 815,00 815,00
CHARGES LOCATIVES ET DE
614 COPROPRIETE 3 331,01 3 331,01
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 1 241,46 1 241,46
6156 MAINTENANCE 4 680,00 4 680,00
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 4 119,50 4 119,50
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 46 135,27 46 135,27
6228 DIVERS 77 386,73 77 386,73
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 15 539,41 15 539,41
6257 RECEPTIONS 3 603,01 3 603,01
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 42,48 42,48
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 896,94 896,94
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 35 212,27 35 212,27
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 5 693,92 5 693,92
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 21 102,13 1 138 500,14 1 159 602,27
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 93,89 7 162,10 7 255,99
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 46,95 3 580,73 3 627,68
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 103,25 7 877,85 7 981,10
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 28,15 2 148,56 2 176,71
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 9 127,32 501 491,99 510 619,31
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 690,23 83 152,17 84 842,40
64131 REMUNERATION 139 651,35 139 651,35
64138 AUTRES INDEMNITES 25 613,23 25 613,23
64168 AUTRES EMPLOIS D'INSERTION 46 348,49 46 348,49
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 1 079,46 114 482,17 115 561,63

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 8 403,64 167 433,71 175 837,35
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 492,82 37 601,26 38 094,08
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 36,42 1 956,53 1 992,95
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 7 125,00 894 126,00 901 251,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AU
657362 CCAS 700 000,00 700 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
65738 AUX AUTRES ORGANISMES 20 000,00 20 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 7 125,00 173 576,00 180 701,00
CHARGES DIVERSES DE LA GESTION
242
658 COURANTE 550,00 550,00
Restes à réaliser au 31/12 13 610,00 13 610,00
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 5 - INTERVENTIONS SOCIALES ET SANTE

RECETTES 912 427,79 912 427,79


Réalisations 910 337,79 910 337,79
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 169 950,41 169 950,41
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7066 A CARACTERE SOCIAL 169 950,41 169 950,41
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 740 387,38 740 387,38
74718 AUTRES 221 935,67 221 935,67
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7472 REGIONS 12 360,00 12 360,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7473 DEPARTEMENTS 9 311,50 9 311,50
74751 GFP DE RATTACHEMENT 13 250,00 13 250,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 483 530,21 483 530,21
Restes à réaliser au 31/12 2 090,00 2 090,00
SOLDE (3) -28 227,13 -1 577 743,73 -1 605 970,86

Sous-fonction 51 SANTE Sous-fonction 52 INTERVENTIONS SOCIALES

511 522 ACTIONS


521 SERVICES 523 ACTIONS
DISPENSAIRES 512 ACTIONS EN FAVEUR DE
A CARACTERE EN FAVEUR
(2) Libellé 510 SERVICES ET AUTRES DE 520 SERVICES L'ENFANCE ET 524 AUTRES
SOCIAL POUR DES
COMMUNS ETABLISSEME PREVENTION COMMUNS DE SERVICES
HANDICAPES PERSONNES
NTS SANITAIRE L'ADOLESCEN
ET INADAPTES EN DIFFICULTE
SANITAIRES SE

DEPENSES 21 102,13 7 125,00 837 790,29 1 494 426,24 16 777,12 141 177,87
Réalisations 21 102,13 7 125,00 837 790,29 1 480 816,24 16 777,12 141 177,87
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 896,94 441 786,32 1 252,12
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 12 496,38
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 49 377,14
60613 CHAUFFAGE URBAIN 67 617,37
60621 COMBUSTIBLES 69 821,38
60623 ALIMENTATION 23 418,88 77,14
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 6 009,62
LIVRES DISQUES CASSETTES
6065 (BIBLIOTHEQUE & MEDIATHEQUE) 799,16
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 14 446,33 1 174,98
6135 LOCATIONS MOBILIERES 815,00
CHARGES LOCATIVES ET DE
614 COPROPRIETE 3 331,01
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 1 241,46
6156 MAINTENANCE 4 680,00
DOCUMENTATION GENERALE ET
6182 TECHNIQUE 4 119,50
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 46 135,27
6228 DIVERS 77 386,73
6247 TRANSPORTS COLLECTIFS 15 539,41
6257 RECEPTIONS 3 603,01
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 42,48
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 896,94
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 35 212,27
AUTRES IMPOTS TAXES ET VERSTS
637 ASSIMILES (AUTRES ORGANISMES) 5 693,92
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 21 102,13 116 780,35 956 421,92 65 297,87
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 93,89 656,89 6 026,53 478,68
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 46,95 328,44 3 012,89 239,40
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 103,25 722,63 6 628,59 526,63
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 28,15 243 197,08 1 807,87 143,61
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 5 - INTERVENTIONS SOCIALES ET SANTE

REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 9 127,32 53 890,02 447 601,97
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 1 690,23 10 856,98 72 295,19
64131 REMUNERATION 12 533,07 82 307,00 44 811,28
64138 AUTRES INDEMNITES 5 971,91 17 590,82 2 050,50
64168 AUTRES EMPLOIS D'INSERTION 46 348,49
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 1 079,46 10 407,29 91 551,11 12 523,77

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 8 403,64 17 557,25 147 865,80 2 010,66
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 492,82 3 448,85 31 639,07 2 513,34
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 36,42 209,94 1 746,59
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 7 125,00 720 113,00 82 608,00 15 525,00 75 880,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AU
657362 CCAS 700 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
65738 AUX AUTRES ORGANISMES 20 000,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 7 125,00 20 113,00 62 058,00 15 525,00 75 880,00
CHARGES DIVERSES DE LA GESTION
658 COURANTE 550,00
Restes à réaliser au 31/12 13 610,00
RECETTES 912 427,79
Réalisations 910 337,79
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 169 950,41
REDEVANCES ET DROITS DES SERVICES
7066 A CARACTERE SOCIAL 169 950,41
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 740 387,38
74718 AUTRES 221 935,67
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7472 REGIONS 12 360,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7473 DEPARTEMENTS 9 311,50
74751 GFP DE RATTACHEMENT 13 250,00
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 483 530,21
Restes à réaliser au 31/12 2 090,00
SOLDE (3) -21 102,13 -7 125,00 -837 790,29 -581 998,45 -16 777,12 -141 177,87

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles
et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant
à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements
publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

244
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 6 - FAMILLE

61 SERVICE EN
62 ACTIONS EN
60 SERVICES FAVEUR DES 63 AIDES A LA 64 CRECHES
(2) Libellé FAVEUR DE LA Total
COMMUNS PERSONNES FAMILLE ET GARDERIES
MATERNITE
AGEES

DEPENSES 1 125,00 243 509,92 90,00 48 324,56 293 049,48


Réalisations 1 125,00 243 509,92 90,00 48 324,56 293 049,48
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 221 371,92 48 324,56 269 696,48
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 1 353,09 275,49 1 628,58
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 676,60 137,76 814,36
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 1 488,33 303,08 1 791,41
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 405,94 82,61 488,55
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 130 709,74 27 562,34 158 272,08
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 21 625,68 6 521,20 28 146,88
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 15 560,35 3 168,34 18 728,69

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 41 928,23 8 717,89 50 646,12


VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 7 103,62 1 446,40 8 550,02
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 520,34 109,45 629,79
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 1 125,00 22 138,00 90,00 23 353,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 1 125,00 22 138,00 90,00 23 353,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 7 016,58 7 016,58
Réalisations 7 016,58 7 016,58
DOTATIONS, SUBVENTIONS ET
74 PARTICIPATIONS 7 016,58 7 016,58
SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS
7478 AUTRES ORGANISMES 7 016,58 7 016,58
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -1 125,00 -243 509,92 -90,00 -41 307,98 -286 032,90

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services
administratifs hormis les caisses des écoles et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de
3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au
niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements publics suivent les règles de production et de présentation
applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à
réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

245
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 7 - LOGEMENT

73 AIDE A
72 AIDE AU
70 SERVICES 71 PARC PRIVE L'ACCESSION
(2) Libellé SECTEUR Total
COMMUNS DE LA VILLE A LA
LOCATIF
PROPRIETE
DEPENSES 585,00 1 725,00 2 310,00
Réalisations 585,00 1 725,00 2 310,00
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 585,00 1 725,00 2 310,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 585,00 1 725,00 2 310,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 1 000,60 1 000,60
Réalisations 1 000,60 1 000,60
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 1 000,60 1 000,60
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 1 000,60 1 000,60
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) 415,60 -1 725,00 -1 309,40

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs
établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R.
2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les
communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les
groupements et leurs établissements publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre
d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations
ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

246
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 8 - AMENAGEMENT ET SERVICES URBAINS, ENVIRONNEMENT

82 83
81 SERVICES
(2) Libellé AMENAGEMEN ENVIRONNEME Total
URBAINS
T URBAIN NT
DEPENSES 7 274 362,61 5 233 429,65 171 103,33 12 678 895,59
Réalisations 7 274 362,61 5 233 429,65 171 103,33 12 678 895,59
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 1 081 620,61 778 766,63 82 152,16 1 942 539,40
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 37 520,01 52 124,08 28 449,44 118 093,53
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 674 175,49 13 485,57 687 661,06
60613 CHAUFFAGE URBAIN 26 867,15 26 867,15
60621 COMBUSTIBLES 5 538,54 -44 583,56 -39 045,02
60623 ALIMENTATION 5 033,05 5 033,05
60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 7 592,41 8 291,16 15 883,57
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 1 040,84 1 277,01 2 317,85
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 4 325,40 4 325,40
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 16 557,21 27 943,31 19 102,59 63 603,11
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 43 147,98 179 323,85 222 471,83
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 3 495,49 32 354,37 35 849,86
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 17 268,84 15,68 17 284,52
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 30 737,09 30 737,09
6135 LOCATIONS MOBILIERES 42 275,60 20 996,04 63 271,64
ENTRETIEN ET REPARATIONS SUR
61521 TERRAINS 194 377,61 950,00 195 327,61
615221 BATIMENTS PUBLICS 33 187,24 33 187,24
615231 VOIRIES 55 290,81 40 693,21 24 999,32 120 983,34
615232 RESEAUX 2 939,06 2 939,06
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 54 831,38 19 147,87 73 979,25
6156 MAINTENANCE 6 055,13 6 055,13
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 92 015,70 50 617,19 2 543,50 145 176,39
6226 HONORAIRES 10 170,00 10 031,17 20 201,17
6227 FRAIS D'ACTES ET DE CONTENTIEUX 18 923,55 18 923,55
6232 FETES ET CEREMONIES 8 096,48 8 096,48
6233 FOIRES ET EXPOSITIONS 2 036,93 2 036,93
6237 PUBLICATIONS 1 365,72 1 365,72
6241 TRANSPORTS DE BIENS 4 259,47 4 259,47
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 863,92 863,92
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 1 122,00 800,00 36,50 1 958,50
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 9 980,00 42 851,00 52 831,00
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 6 130 856,67 4 112 187,36 83 626,17 10 326 670,20
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 36 798,96 24 912,30 501,61 62 212,87
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 18 398,66 12 455,68 250,77 31 105,11
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 39 882,63 26 659,87 551,68 67 094,18
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 11 039,48 7 473,30 150,42 18 663,20
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 3 599 170,86 2 419 705,99 50 735,70 6 069 612,55
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 486 387,37 282 836,14 7 098,17 776 321,68
64131 REMUNERATION 94 982,82 59 811,26 154 794,08
64138 AUTRES INDEMNITES 22 959,54 12 888,62 35 848,16
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 66 188,75 83 848,58 150 037,33
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 436 995,05 291 895,19 5 767,83 734 658,07

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 1 113 800,34 753 117,53 15 736,27 1 882 654,14
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 190 355,05 127 239,99 2 633,12 320 228,16
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 13 897,16 9 342,91 200,60 23 440,67
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 59 030,13 347 583,76 5 325,00 411 938,89
247
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 8 - AMENAGEMENT ET SERVICES URBAINS, ENVIRONNEMENT

CONTRIBUTIONS AU FONDS DE
COMPENSATION DES CHARGES
65541 TERRITORIALES 54 946,32 54 946,32
657341 COMMUNES MEMBRES DU GFP 4 083,81 4 083,81
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 347 583,76 5 325,00 352 908,76
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 2 855,20 -5 108,10 -2 252,90
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR
6718 OPERATIONS DE GESTION 2 855,20 -5 108,10 -2 252,90
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 376 756,99 4 253 301,10 33 332,77 4 663 390,86
Réalisations 376 756,99 4 253 301,10 33 332,77 4 663 390,86
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 337,66 337 823,33 23 003,51 361 164,50
REDEVANCE D'OCCUPATION DU
70323 DOMAINE PUBLIC COMMUNAL 323 222,93 23 003,51 346 226,44
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 4 794,40 4 794,40
LOCATIONS DIVERSES (AUTRES
7083 QU'IMMEUBLES) 4 987,45 4 987,45
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 337,66 4 818,55 5 156,21
73 IMPOTS ET TAXES 359 788,64 1 155 485,12 1 515 273,76
7337 DROITS DE STATIONNEMENT 1 139 562,90 1 139 562,90
7338 AUTRES TAXES 15 922,22 15 922,22
TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE
73681 EXTERIEURE 359 788,64 359 788,64
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 16 630,69 44 301,70 60 932,39
752 REVENUS DES IMMEUBLES 44 301,70 44 301,70
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 16 630,69 16 630,69
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 2 715 690,95 10 329,26 2 726 020,21
PRODUITS DES CESSIONS
775 D'IMMOBILISATIONS 2 715 602,00 2 715 602,00
7788 PRODUITS EXCEPTIONNELS DIVERS 88,95 10 329,26 10 418,21
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -6 897 605,62 -980 128,55 -137 770,56 -8 015 504,73

Sous-fonction 81 SERVICES URBAINS


812 COLLECTE
816 AUTRES
811 EAU ET ET 814 815
(2) Libellé 810 SERVICES 813 PROPRETE RESEAUX ET
ASSAINISSEME TRAITEMENT ECLAIRAGE TRANSPORTS
COMMUNS URBAINE SERVICES
NT DES ORDURES PUBLIC URBAINS
DIVERS
MENAGERES
DEPENSES 4 302 445,55 49 529,64 1 485 577,32 1 185 583,18 251 226,92
Réalisations 4 302 445,55 49 529,64 1 485 577,32 1 185 583,18 251 226,92
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 244 441,45 74 589,44 762 589,72
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 37 520,01
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 71 013,77 603 161,72
60613 CHAUFFAGE URBAIN 26 867,15
60621 COMBUSTIBLES 5 538,54
60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 7 592,41
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 1 026,70 14,14
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 16 557,21
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 43 147,98
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 384,28 3 111,21
6135 LOCATIONS MOBILIERES 8 040,00 34 235,60
615231 VOIRIES 55 290,81
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 2 639,52 52 191,86
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 92 015,70
248
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 8 - AMENAGEMENT ET SERVICES URBAINS, ENVIRONNEMENT

6226 HONORAIRES 10 170,00


6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 1 122,00
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 9 980,00
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 4 003 057,78 49 529,64 1 408 132,68 418 909,65 251 226,92
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 23 982,23 267,90 8 603,47 2 477,64 1 467,72
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 11 990,66 133,98 4 301,21 1 238,98 733,83
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 25 785,22 294,73 9 462,82 2 725,39 1 614,47
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 7 194,68 80,37 2 580,87 743,33 440,23
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 2 320 493,49 28 679,06 842 665,60 257 728,18 149 604,53
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 339 011,68 7 015,11 81 330,63 33 142,86 25 887,09
64131 REMUNERATION 57 946,26 37 036,56
64138 AUTRES INDEMNITES 13 507,92 9 451,62
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 66 188,75
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 282 246,83 3 081,29 106 295,95 28 493,32 16 877,66

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 722 632,56 8 463,84 258 017,03 78 371,10 46 315,81
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 123 069,73 1 406,63 45 165,78 13 007,91 7 705,00
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 9 007,77 106,73 3 221,14 980,94 580,58
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 54 946,32 4 083,81
CONTRIBUTIONS AU FONDS DE
COMPENSATION DES CHARGES
65541 TERRITORIALES 54 946,32
657341 COMMUNES MEMBRES DU GFP 4 083,81
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 2 855,20
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR
6718 OPERATIONS DE GESTION 2 855,20
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 359 788,64 250,85 86,81 16 630,69
Réalisations 359 788,64 250,85 86,81 16 630,69
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 250,85 86,81
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 250,85 86,81
73 IMPOTS ET TAXES 359 788,64
TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE
73681 EXTERIEURE 359 788,64
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 16 630,69
PRODUITS DIVERS DE GESTION
758 COURANTE 16 630,69
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -3 942 656,91 -49 278,79 -1 485 490,51 -1 168 952,49 -251 226,92

Sous-fonction 82 AMENAGEMENT URBAIN Sous-fonction 83 ENVIRONNEMENT


832 ACTIONS
824 AUTRES 833
821 822 VOIRIE 823 ESPACES 831 SPECIFIQUES
(2) Libellé 820 SERVICES OPERATIONS 830 SERVICES PRESERVATIO
EQUIPEMENT COMMUNALE VERTS AMENAGEMEN DE LUTTE
COMMUNS D'AMENAGEME COMMUNS N DU MILIEU
DE VOIRIE ET ROUTES URBAINS T DES EAUX CONTRE LA
NT URBAIN NATUREL
POLLUTION
DEPENSES 312 262,83 138 024,72 1 795 992,23 2 828 637,77 158 512,10 94 093,15 76 635,18
Réalisations 312 262,83 138 024,72 1 795 992,23 2 828 637,77 158 512,10 94 093,15 76 635,18
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 18 806,54 138 024,72 259 186,27 350 087,30 12 661,80 5 516,98 76 635,18
60611 EAU ET ASSAINISSSEMENT 52 124,08 28 449,44
60612 ENERGIE ET ELECTRICITE 13 485,57
60621 COMBUSTIBLES -44 583,56
249
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 8 - AMENAGEMENT ET SERVICES URBAINS, ENVIRONNEMENT

60623 ALIMENTATION 5 033,05


60624 PRODUITS DE TRAITEMENT 8 291,16
60628 AUTRES FOURNITURES NON STOCKEES 1 143,29 133,72
60631 FOURNITURES D'ENTRETIEN 1 494,60 2 830,80
60632 FOURNITURES DE PETIT EQUIPEMENT 9 564,00 18 379,31 1 971,30 17 131,29
60633 FOURNITURES DE VOIRIE 75 705,89 99 716,52 3 901,44
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 5 224,35 1 548,96 25 581,06
CONTRATS DE PRESTATIONS DE
611 SERVICES 17 268,84 15,68
6132 LOCATIONS IMMOBILIERES 149,03 30 588,06
6135 LOCATIONS MOBILIERES 13 369,07 7 626,97
ENTRETIEN ET REPARATIONS SUR
61521 TERRAINS 194 377,61 950,00
615221 BATIMENTS PUBLICS 33 187,24
615231 VOIRIES 2 068,68 38 624,53 24 999,32
615232 RESEAUX 2 939,06
ENTRETIEN ET REPARATIONS AUTRES
61558 BIENS MOBILIERS 6 067,55 10 985,84 2 094,48
6156 MAINTENANCE 6 055,13
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 100,80 23 901,47 9 637,74 16 977,18 2 543,50
6226 HONORAIRES 200,17 9 831,00
6227 FRAIS D'ACTES ET DE CONTENTIEUX 18 923,55
6232 FETES ET CEREMONIES 8 096,48
6233 FOIRES ET EXPOSITIONS 2 036,93
6237 PUBLICATIONS 1 365,72
6241 TRANSPORTS DE BIENS 4 259,47
627 SERVICES BANCAIRES ET ASSIMILES 863,92
6281 CONCOURS DIVERS (COTISATIONS) 800,00 36,50
6283 FRAIS DE NETTOYAGE DES LOCAUX 42 851,00
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 293 456,29 1 189 222,20 2 477 158,57 152 350,30 83 626,17
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 1 800,26 7 047,46 15 154,04 910,54 501,61
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 900,01 3 523,59 7 576,78 455,30 250,77
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 1 980,49 7 751,83 15 925,94 1 001,61 551,68
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 540,05 2 114,40 4 545,74 273,11 150,42
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 154 000,63 721 632,03 1 454 262,02 89 811,31 50 735,70
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 22 690,33 77 076,19 167 584,10 15 485,52 7 098,17
64131 REMUNERATION 19 731,44 21 777,98 18 301,84
64138 AUTRES INDEMNITES 7 843,10 5 045,52
6417 REMUNERATION DES APPRENTIS 83 848,58
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 24 865,65 85 266,00 171 292,03 10 471,51 5 767,83

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 49 058,49 218 266,28 456 989,65 28 803,11 15 736,27
VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 9 451,99 36 997,64 76 009,87 4 780,49 2 633,12
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 593,85 2 723,28 5 667,98 357,80 200,60
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 347 583,76 4 950,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 347 583,76 4 950,00
67 CHARGES EXCEPTIONNELLES 1 391,90 -6 500,00
AUTRES CHARGES EXCEPT SUR
6718 OPERATIONS DE GESTION 1 391,90 -6 500,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 1 483 784,45 39 399,57 2 730 117,08 33 332,77
Réalisations 1 483 784,45 39 399,57 2 730 117,08 33 332,77
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 250
328 210,38 9 612,95 23 003,51
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 8 - AMENAGEMENT ET SERVICES URBAINS, ENVIRONNEMENT

REDEVANCE D'OCCUPATION DU
70323 DOMAINE PUBLIC COMMUNAL 323 222,93 23 003,51
70688 AUTRES PRESTATIONS DE SERVICES 4 794,40
LOCATIONS DIVERSES (AUTRES
7083 QU'IMMEUBLES) 4 987,45
REMBOURSEMENT DE FRAIS PAR
70878 D'AUTRES REDEVABLES 4 818,55
73 IMPOTS ET TAXES 1 155 485,12
7337 DROITS DE STATIONNEMENT 1 139 562,90
7338 AUTRES TAXES 15 922,22
AUTRES PRODUITS DE GESTION
75 COURANTE 29 786,62 14 515,08
752 REVENUS DES IMMEUBLES 29 786,62 14 515,08
77 PRODUITS EXCEPTIONNELS 88,95 2 715 602,00 10 329,26
PRODUITS DES CESSIONS
775 D'IMMOBILISATIONS 2 715 602,00
7788 PRODUITS EXCEPTIONNELS DIVERS 88,95 10 329,26
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -312 262,83 -138 024,72 -312 207,78 -2 789 238,20 2 571 604,98 -60 760,38 -76 635,18

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles et les services à
activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant à la fonction). Dans les communes de
10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements publics suivent les règles de production et de présentation
applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les
lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

251
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION (1) - DETAIL FONCTIONNEMENT A1.1

FONCTION 9 - ACTION ECONOMIQUE

93 AIDES A
92 AIDES A
L'ENERGIE,
90 L'AGRICULTUR 94 AIDES AU
AUX 96 AIDES AUX
INTERVENTION 91 FOIRES ET E ET AUX COMMERCE ET 95 AIDES AU
(2) Libellé INDUSTRIES SERVICES Total
S MARCHES INDUSTRIES SERVICES TOURISME
MANUFACT. PUBLICS
ECONOMIQUES AGRO MARCHANDS
BATIM ET
ALIMENTAIRES
TRAV.
DEPENSES 174 661,20 78 074,86 17 291,15 270 027,21
Réalisations 174 661,20 78 074,86 17 291,15 270 027,21
011 CHARGES A CARACTERE GENERAL 120 047,32 10 916,15 130 963,47
6068 AUTRES MATIERES ET FOURNITURES 26 998,38 26 998,38
6135 LOCATIONS MOBILIERES 630,60 630,60
6188 AUTRES FRAIS DIVERS 88 723,54 88 723,54
6236 CATALOGUES ET IMPRIMES 1 894,80 7 582,34 9 477,14
6238 DIVERS 1 800,00 1 800,00
6257 RECEPTIONS 3 333,81 3 333,81
CHARGES DE PERSONNEL ET FRAIS
012 ASSIMILES 42 925,88 78 074,86 121 000,74
6331 VERSEMENT DE TRANSPORT 223,94 512,64 736,58
6332 COTISATIONS VERSEES AU FNAL 111,94 256,32 368,26
6336 COTISATIONS AU CNFPT ET AU CIG 246,33 563,90 810,23
AUTRES IMPOTS ET VERSTS ASSIMILES
6338 SUR REMUNERATIONS 67,19 153,83 221,02
REMUNERATION PRINCIPALE
64111 PERSONNEL TITULAIRE 22 430,64 21 217,60 43 648,24
AUTRES INDEMNITES PERSONNEL
64118 TITULAIRE 8 936,15 3 473,20 12 409,35
64131 REMUNERATION 23 315,31 23 315,31
64138 AUTRES INDEMNITES 7 732,67 7 732,67
6451 COTISATIONS A L'URSSAF 2 575,18 10 526,52 13 101,70

6453 COTISATIONS AUX CAISSES DE RETRAITE 7 069,32 7 552,80 14 622,12


VERSEMENT AU FNC DU SUPPLEMENT
6456 FAMILIAL 1 175,60 2 691,39 3 866,99
COTISATIONS AUX AUTRES ORGANISMES
6458 SOCIAUX 89,59 78,68 168,27
AUTRES CHARGES DE GESTION
65 COURANTE 11 688,00 6 375,00 18 063,00
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
AUX ASSOCIATIONS ET AUTRES
6574 ORGANISMES 11 688,00 6 375,00 18 063,00
Restes à réaliser au 31/12
RECETTES 585,04 585,04
Réalisations 585,04 585,04
PRODUITS DES SERVICES, DU DOMAINE
70 ET VENTES DIVERSES 585,04 585,04
LOCATIONS DIVERSES (AUTRES
7083 QU'IMMEUBLES) 585,04 585,04
Restes à réaliser au 31/12
SOLDE (3) -174 076,16 -78 074,86 -17 291,15 -269 442,17

(1) La production de cet état est obligatoire pour les communes de 3 500 habitants et plus, les groupements comprenant au moins une telle commune, leurs établissements et services administratifs hormis les caisses des écoles
et les services à activité unique érigés en établissement.public ou budget annexe (L. 2312-3, R. 2311-1 et R. 2311-10. Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le croisement par fonction est fait à un chiffre (correspondant
à la fonction). Dans les communes de 10 000 habitants et plus, le croisement par fonction est fait au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle (sous-fonction ou rubrique). Les groupements et leurs établissements
publics suivent les règles de production et de présentation applicables à la commune membre comptant le plus grand nombre d’habitants (articles L. 5211-36 a1 et R. 5211-14 +L. 5711-1 et R. 5711-2 du CGCT).
(2) Le croisement par nature est fait au niveau de chacun des articles budgétaires.
(3) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

252
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

01
02 04 RELATIONS
OPERATIONS
(1) Libellé ADMINISTRATI 03 JUSTICE INTERNATIONA Total
NON
ON GENERALE LES
VENTILABLES
DEPENSES (2) 17 797 069,64 4 579 617,97 22 376 687,61
Réalisations 17 517 364,18 3 470 695,01 20 988 059,19
SOLDE D'EXECUTION DE LA SECTION
001 D'INVESTISSEMENT REPORTE 2 906 127,13 2 906 127,13
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
040 ENTRE SECTIONS 2 118 776,39 86 667,00 2 205 443,39
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU
COMPTE DE RESULTAT ETAT ET
13911 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 42 656,00 42 656,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU
13912 COMPTE DE RESULTAT - REGIONS 1 760,00 1 760,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU
COMPTE DE RESULTAT ETAT ET GFP DE
139151 RATTACHEMENT 600,00 600,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU
COMPTE DE RESULTAT - BUDGET
13917 COMMUNAUTAIRE 2 933,00 2 933,00
SUBV D'EQUIP TRANSFEREES AU
13918 COMPTE DE RESULTAT - AUTRES 310 648,00 310 648,00
16878 AUTRES ORGANISMES ET PARTICULIERS 86 667,00 86 667,00
PLUS OU MOINS-VALUES SUR CESSIONS
192 D'IMMOBILISATIONS 92 153,65 92 153,65
2031 FRAIS D'ETUDES 59 753,16 59 753,16
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 TERRAINS 306 652,14 306 652,14
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 1 233 677,91 1 233 677,91
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 63 352,29 63 352,29
IMMOBILISATIONS RECUES AU TITRE
2317 D'UNE MISE A DISPOSITION 4 374,23 4 374,23
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 216,01 216,01
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52 5 182 202,52
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 960 000,00 960 000,00
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION
16449 DE TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
166 REFINANCEMENT DE DETTES 3 167 615,09 3 167 615,09
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
ORG.ANISMES PUBLICS BIENS MOBILIERS
204411 MATERIEL ET ETUDES 4 827,36 4 827,36
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 864,00 864,00
21311 HOTEL DE VILLE 2 970,39 2 970,39
21312 BATIMENTS SCOLAIRES 1 836,00 1 836,00
21318 AUTRES BATIMENTS PUBLICS 4 382,40 4 382,40
CONSTRUCTION IMMEUBLES DE
2132 RAPPORT 864,00 864,00
INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS, AMENAGTS DES
2135 CONSTRUCTIONS 2 384,53 2 384,53
2138 AUTRES CONSTRUCTIONS 1 728,00 1 728,00
2151 RESEAUX DE VOIRIE 5 862,00 5 862,00
21538 AUTRES RESEAUX 864,00 864,00
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 2 484,00 2 484,00
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 MUSEES 1 080,00 1 080,00
253
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE
2182 TRANSPORT 1 728,00 1 728,00
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 1 440,00 1 440,00
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 61 272,75 61 272,75
DOTATIONS, FONDS DIVERS ET
10 RESERVES 3 235,00 3 235,00
10226 TAXE D'AMENAGEMENT 3 235,00 3 235,00
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 87 353,00 87 353,00
SUBVENTIONS EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 87 353,00 87 353,00
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 7 022 706,88 7 022 706,88
1641 EMPRUNTS EN EUROS 5 764 411,80 5 764 411,80
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 1 258 295,08 1 258 295,08
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 128 030,78 391 826,05 519 856,83
2031 FRAIS D'ETUDES 65 980,20 65 980,20
2033 FRAIS D'INSERTION 21 924,00 21 924,00
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 62 050,58 364 748,05 426 798,63
AUTRES IMMOBILISATIONS
2088 INCORPORELLES 5 154,00 5 154,00
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 31 503,30 31 503,30
GFP DE RARRACHEMENT BIENS
2041511 MOBILIERS MATERIELS ET ETUDES 4 755,30 4 755,30
SUBV D EQUIP AUX PERSONNES DE
DROIT PRIVE-BATIMENTS ET
20422 INSTALLATIONS 26 748,00 26 748,00
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 347 178,68 1 347 178,68
INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS, AMENAGTS DES
2135 CONSTRUCTIONS 3 455,76 3 455,76
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE
21568 D'INCENDIE ET DE DEFENSE CIVILE 19 583,06 19 583,06
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 3 265,85 3 265,85
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES INSTAL GENERALE,
2181 AGENCE. ET AMENAGE. 5 271,60 5 271,60
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE
2182 TRANSPORT 632 954,34 632 954,34
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 290 244,52 290 244,52
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 65 714,38 65 714,38
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 326 689,17 326 689,17
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 156 285,48 824 066,98 980 352,46
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 TERRAINS 5 483,52 5 483,52
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 655 607,46 655 607,46
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 159 464,56 159 464,56
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 3 511,44 3 511,44
AVANCES ET ACOMPTES VERSES SUR
COMMANDES D IMMOBILISATIONS
238 CORPORELLES 156 285,48 156 285,48
254
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

PARTICIPATIONS ET CREANCES
26 RATTACHEES A DES PARTICIPATIONS 112 100,00 112 100,00
261 TITRES DE PARTICIPATION 112 100,00 112 100,00

27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 590 000,00 590 000,00


2764 CREANCES SUR DES PARTICULIERS 590 000,00 590 000,00
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 279 705,46 1 108 922,96 1 388 628,42
RECETTES (2) 28 022 340,55 463 437,34 28 485 777,89
Réalisations 26 522 340,55 346 501,59 26 868 842,14
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
040 ENTRE SECTIONS 4 983 392,78 4 983 392,78
PLUS OU MOINS-VALUES SUR CESSIONS
192 D'IMMOBILISATIONS 1 465 655,90 1 465 655,90
2111 TERRAINS NUS 1 152 809,02 1 152 809,02
2115 TERRAINS BATIS 57 887,94 57 887,94
2118 AUTRES TERRAINS 16 079,60 16 079,60
CONSTRUCTION IMMEUBLES DE
2132 RAPPORT 32 264,91 32 264,91
2138 AUTRES CONSTRUCTIONS 130 414,06 130 414,06
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 136,52 136,52
AMTS FRAIS D'ETUDES D'ELABORATION
DE MODIFICATIONS ET DE REVISION DES
2802 DOCUMENTSB 269,00 269,00
FRAIS D'ETUDES, RECHERCHE & DE
DEVELOPPEMENT AMORTISSEMENTS
28031 DES FRAIS D'ETUDES 25 177,00 25 177,00
28033 FRAIS D'INSERTION 6 667,00 6 667,00
AMORTISST. SUBV.EQUIPT.VERSEES
DEPARTEMENT - BATIMENTS ET
2804132 INSTALLATIONS 8 199,00 8 199,00
AMORTISST SUBV EQUIPT VERSEES
COMMUNES MEMBRES GFP BATIMENTS
28041412 INSTALLATIONS 740,00 740,00
AMORT. SUBVENTIONS EQUIPEMENT
VERSEES COMMUNES GFP BATIMENTS
28041512 INSTALLATIONS 9 997,00 9 997,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION CCAS
28041622 BATIMENTS ET INSTALLATIONS 126 797,00 126 797,00
AMORTISSEMENTS SUBVENTIONS ETS
28041631 ADMINISTATIFS 4 654,00 4 654,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT AUX
28041642 S.P.I.C. BATIMENTS 22 744,00 22 744,00
AMORTISSMENT SUVENTION AUTRES
ETABLISSEMENTS PUBLICS MOBILIER
2804171 MATERIEL ETUDES 26 849,00 26 849,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES
2804172 ETABLISSEMENTSPUBLICS BATIMENT 298,00 298,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES
ORG ANISMES PUBLICS MOBILIER
2804181 MATERIEL ETUDES 3 532,00 3 532,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION AUTRES
2804182 ORG PUBLICS BATIMENT 68 461,00 68 461,00
AMORTISSEMENT SUBVENTION DROIT
280422 PRIVE BATIMENT 35 798,14 35 798,14
AMORTISSEMENTS SUBVENTIONS
2804412 EQUIPEMENTS ORGANISMES PUBLICS 1 215,00 1 215,00
CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES
BREVETS LICENCES DROITS ET VALEURS
28051 SIMILAIRES 67 091,54 67 091,54
255
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

AMORTISSEMENTS DES
IMMOBILISATIONS CORPORELLES
28121 PLANTATIONS 2 623,00 2 623,00
AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS
28132 CORPORELLES IMMEUBLES DE RAPPORT 41 839,11 41 839,11
INSTALLATIONS GENERALES,
28145 AGENCEMENTS ET AMENAGEMENTS 5 194,42 5 194,42
AMORTISSEMENT DES IMMOS
281538 CORPORELLES AUTRES RESEAUX 267 349,00 267 349,00
AMT AUTRE MAT. ET OUTILLAGE
281568 D'INCENDIE ET DE DEFESE CIVILE 33 693,24 33 693,24
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE DE
281578 VOIRIE 31 750,14 31 750,14
AMORTISSEMENT D'IMMOS CORPO
AUTRES INSTAL TECH MATERIEL ET
28158 OUTILLAGE INDUSTRIEL 330 772,26 330 772,26
INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS ET AMENAGEMENTS
28181 DIVERS 11 982,37 11 982,37
28182 MATERIEL DE TRANSPORT 266 797,52 266 797,52
MATERIEL DE BUREAU ET MATERIEL
28183 INFORMATIQUE 294 856,53 294 856,53
28184 MOBILIER 75 145,14 75 145,14
28185 CHEPTEL 780,00 780,00
28188 AUTRES 346 895,81 346 895,81
PENALITES DE RENEGOCIATION DE LA
4817 DETTE 9 977,61 9 977,61
041 OPERATIONS PATRIMONIALES 5 182 202,52 5 182 202,52
16441 OPERATIONS AFFERENTES A L'EMPRUNT 960 000,00 960 000,00
OPERATIONS AFFERENTES A L'OPTION
16449 DE TIRAGE SUR LIGNE DE TRESORERIE 960 000,00 960 000,00
166 REFINANCEMENT DE DETTES 3 167 615,09 3 167 615,09
2031 FRAIS D'ETUDES 72 912,07 72 912,07
2033 FRAIS D'INSERTION 16 848,00 16 848,00
OPERATIONS D'INVESTISSEMENT SOUS
4582 MANDAT (RECETTES) 4 827,36 4 827,36
DOTATIONS, FONDS DIVERS ET
10 RESERVES 4 400 459,77 4 400 459,77
10222 F.C.T.V.A. 1 091 818,00 1 091 818,00
10226 TAXE D'AMENAGEMENT 159 862,43 159 862,43
EXCEDENTS DE FONCTIONNEMENT
1068 CAPITALISES 3 148 779,34 3 148 779,34
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 341 581,59 341 581,59
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES GFP DE
13151 RATTACHEMENT 338 955,25 338 955,25
13251 GFP DE RATTACHEMENT 2 626,34 2 626,34
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 11 800 000,00 4 920,00 11 804 920,00
1641 EMPRUNTS EN EUROS 11 800 000,00 11 800 000,00
165 DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS RECUS 4 920,00 4 920,00
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 156 285,48 156 285,48
AVANCES ET ACOMPTES VERSES SUR
COMMANDES D IMMOBILISATIONS
238 CORPORELLES 156 285,48 156 285,48
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 1 500 000,00 116 935,75 1 616 935,75
SOLDES (2) 10 225 270,91 -4 116 180,63 6 109 090,28

256
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

Sous-fonction 04 RELATIONS
Sous-fonction 02 ADMINISTRATION GENERALE
INTERNATIONALES

(1) Libellé
020 025 AIDES AUX
022 023 026
ADMINISTRATI 021 ASSOCIATIONS
ADMINISTRATI INFORMATION 024 FETES ET CIMETIERES
ON GENERALE ASSEMBLEE (NON 41 48
ON GENERALE COMMUNICATI CEREMONIES ET POMPES
DE LA LOCALE CLASSEES
DE L'ETAT ON PUBLICITE FUNEBRES
COLLECTIVITE AILLEURS)

DEPENSES (2) 4 477 750,15 14 414,51 39 973,67 47 479,64


Réalisations 3 381 707,03 14 414,51 35 030,63 39 542,84
OPERATION D ORDRE DE TRANSFERTS
040 ENTRE SECTIONS 86 667,00
16878 AUTRES ORGANISMES ET PARTICULIERS 86 667,00
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 87 353,00
SUBVENTIONS EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 87 353,00
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 391 826,05
2033 FRAIS D'INSERTION 21 924,00
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 364 748,05
AUTRES IMMOBILISATIONS
2088 INCORPORELLES 5 154,00
204 SUBV EQUIPEMENTS VERSEES 31 503,30
GFP DE RARRACHEMENT BIENS
2041511 MOBILIERS MATERIELS ET ETUDES 4 755,30
SUBV D EQUIP AUX PERSONNES DE
DROIT PRIVE-BATIMENTS ET
20422 INSTALLATIONS 26 748,00
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 1 295 471,94 14 414,51 35 030,63 2 261,60
INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS, AMENAGTS DES
2135 CONSTRUCTIONS 3 455,76
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE
21568 D'INCENDIE ET DE DEFENSE CIVILE 19 583,06
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 3 265,85
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES INSTAL GENERALE,
2181 AGENCE. ET AMENAGE. 5 271,60
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE
2182 TRANSPORT 632 954,34
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 290 244,52
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 65 714,38
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 274 982,43 14 414,51 35 030,63 2 261,60
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 786 785,74 37 281,24
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 TERRAINS 5 483,52
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 629 149,74 26 457,72
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 154 124,56 5 340,00
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 3 511,44 257
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 0 - SERVICES GENERAUX DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

PARTICIPATIONS ET CREANCES
26 RATTACHEES A DES PARTICIPATIONS 112 100,00
261 TITRES DE PARTICIPATION 112 100,00

27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 590 000,00


2764 CREANCES SUR DES PARTICULIERS 590 000,00
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 1 096 043,12 4 943,04 7 936,80
RECETTES (2) 463 437,34
Réalisations 346 501,59
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 341 581,59
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES GFP DE
13151 RATTACHEMENT 338 955,25
13251 GFP DE RATTACHEMENT 2 626,34
16 EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES 4 920,00
165 DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS RECUS 4 920,00
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 116 935,75
SOLDES (2) -4 014 312,81 -14 414,51 -39 973,67 -47 479,64
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les
lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

258
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 1 - SECURITE ET SALUBRITE PUBLIQUES

12 HYGIENE ET
11 SECURITE
(1) Libellé SALUBRITE Total
INTERIEURE
PUBLIQUE
DEPENSES (2) 1 277 205,12 1 277 205,12
Réalisations 1 079 014,52 1 079 014,52
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 85 176,80 85 176,80
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 85 176,80 85 176,80
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 41 314,74 41 314,74
2152 INSTALLATION DE VOIRIE 1 288,80 1 288,80
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 1 974,35 1 974,35
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 38 051,59 38 051,59
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 952 522,98 952 522,98
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 952 522,98 952 522,98
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 198 190,60 198 190,60
RECETTES (2) 36 507,00 36 507,00
Réalisations
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 36 507,00 36 507,00
SOLDES (2) -1 240 698,12 -1 240 698,12

Sous-fonction 11 SECURITE INTERIEURE


113 114 AUTRES
(1) Libellé 110 SERVICES 111 POLICE 112 POLICE POMPIERS, SERVICES DE
COMMUNS NATIONALE MUNICIPALE INCENDIES ET PROTECTION
SECOURS CIVILE
DEPENSES (2) 1 275 490,58 1 714,54
Réalisations 1 077 725,72 1 288,80
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 85 176,80
2051 CONCESSIONS ET DROITS SIMILAIRES 85 176,80
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 40 025,94 1 288,80
2152 INSTALLATION DE VOIRIE 1 288,80
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 1 974,35
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 38 051,59
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 952 522,98
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 952 522,98
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 197 764,86 425,74
RECETTES (2) 36 507,00
Réalisations
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 36 507,00
SOLDES (2) -1 238 983,58 -1 714,54
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations
ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire 001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

259
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

22
21 25 SERVICES
ENSEIGNEMEN 23
20 SERVICES ENSEIGNEMEN ANNEXES DE
(1) Libellé T DU ENSEIGNEMEN 24 Total
COMMUNS T DU PREMIER L'ENSEIGNEME
DEUXIEME T SUPERIEUR
DEGRE NT
DEGRE
DEPENSES (2) 1 266 270,12 154 313,15 24 712,31 1 445 295,58
Réalisations 1 125 814,01 132 474,28 23 971,91 1 282 260,20
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 19 794,69 19 879,98 39 674,67
2031 FRAIS D'ETUDES 19 794,69 19 879,98 39 674,67
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 93 373,36 60 983,01 23 971,91 178 328,28
INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS, AMENAGTS DES
2135 CONSTRUCTIONS 5 394,00 5 394,00
AUTRE MATERIEL ET OUTILLAGE
21568 D'INCENDIE ET DE DEFENSE CIVILE 2 076,00 2 076,00
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 47 944,99 47 944,99
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 29 113,17 2 108,86 31 222,03
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 20 874,49 2 342,30 23 216,79
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 14 239,20 32 605,66 21 629,61 68 474,47
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 1 012 645,96 51 611,29 1 064 257,25
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 990 464,62 25 987,85 1 016 452,47
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 22 181,34 24 068,24 46 249,58
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 1 555,20 1 555,20
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 140 456,11 21 838,87 740,40 163 035,38
RECETTES (2) 24 401,63 433 739,00 11 309,43 469 450,06
Réalisations 19 328,78 5 146,50 11 309,43 35 784,71
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 19 328,78 5 146,50 11 309,43 35 784,71
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES ETAT ET
1311 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 5 146,50 5 146,50
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 11 309,43 11 309,43
13251 GFP DE RATTACHEMENT 19 328,78 19 328,78
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 5 072,85 428 592,50 433 665,35
SOLDES (2) -1 241 868,49 279 425,85 -13 402,88 -975 845,52

Sous-fonction 21 ENSEIGNEMENT DU PREMIER Sous-fonction 25 SERVICES ANNEXES DE L'ENSEIGNEMENT


255 CLASSES
251 DE
HEBERGEMEN 252 DECOUVERTE
(1) Libellé 211 ECOLES 212 ECOLES 213 CLASSES 253 SPORT 254 MEDECINE
T ET TRANSPORTS ET AUTRES
MATERNELLES PRIMAIRES REGROUPEES SCOLAIRE SCOLAIRE
RESTAURATIO SCOLAIRES SERVICES
N SCOLAIRE ANNEXES DE
L'ENS.
DEPENSES (2) 55 692,79 20 779,93 77 840,43 24 712,31
Réalisations 52 583,90 3 788,00 76 102,38 23 971,91
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 19 879,98
2031 FRAIS D'ETUDES 19 879,98
260
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 2 - ENSEIGNEMENT FORMATION

21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 9 125,13 3 788,00 48 069,88 23 971,91


INSTALLATIONS GENERALES,
AGENCEMENTS, AMENAGTS DES
2135 CONSTRUCTIONS 5 394,00
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 2 108,86
AUTRES IMMOBILISATIONS
2184 CORPORELLES MOBILIER 20 874,49 2 342,30
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 9 125,13 1 679,14 21 801,39 21 629,61
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 43 458,77 8 152,52
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 25 987,85
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 15 915,72 8 152,52
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 1 555,20
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 3 108,89 16 991,93 1 738,05 740,40
RECETTES (2) 433 739,00 11 309,43
Réalisations 5 146,50 11 309,43
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 5 146,50 11 309,43
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES ETAT ET
1311 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 5 146,50
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 11 309,43
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 428 592,50
SOLDES (2) -55 692,79 -20 779,93 355 898,57 -13 402,88
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

261
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 3 - CULTURE

32
CONSERVATIO
31
30 SERVICES N ET 33 ACTION
(1) Libellé EXPRESSION Total
COMMUNS DIFFUSION CULTURELLE
ARTISTIQUE
DES
PATRIMOINES
DEPENSES (2) 52 056,40 605 889,78 17 050,79 674 996,97
Réalisations 35 185,80 497 755,15 4 749,25 537 690,20
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 110 634,39 110 634,39
2031 FRAIS D'ETUDES 110 634,39 110 634,39
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 22 686,00 152 202,87 2 282,91 177 171,78
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 2 040,00 2 040,00
2161 OEUVRES ET OBJETS D'ART 46 450,00 46 450,00
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 MUSEES 10 372,01 10 372,01

2168 COLLECTIONS - OEUVRES D'ART AUTRES 67 187,59 67 187,59


AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES INSTAL GENERALE,
2181 AGENCE. ET AMENAGE. 20 646,00 20 646,00
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 1 671,59 1 671,59
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 26 521,68 2 282,91 28 804,59
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 12 499,80 234 917,89 2 466,34 249 884,03
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 201 132,85 2 010,34 203 143,19
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 12 499,80 456,00 12 955,80
IMMOBILISATIONS EN COURS
RESTAURATION DES COLLECTIONS ET
2316 OEUVRES D ART 33 785,04 33 785,04
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 16 870,60 108 134,63 12 301,54 137 306,77
RECETTES (2) 36 147,07 181 059,26 217 206,33
Réalisations 18 656,07 158 123,84 176 779,91
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 18 656,07 158 123,84 176 779,91
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES ETAT ET
1311 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 27 625,00 27 625,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
TRANSFERABLES ETAT &
1321 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 18 656,07 67 874,84 86 530,91
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1322 TRANSFERABLES REGIONS 6 215,00 6 215,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1323 TRANSFERABLES DEPARTEMENTS 56 409,00 56 409,00
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 17 491,00 22 935,42 40 426,42
SOLDES (2) -15 909,33 -424 830,52 -17 050,79 -457 790,64

Sous-fonction 31 EXPRESSION ARTISTIQUE Sous-fonction 32 CONSERVATION ET DIFFUSION DES

262
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 3 - CULTURE

311
312 ARTS 321
EXPRESSION 314 CINEMAS 324 ENTRETIEN
PLASTIQUES BIBLIOTHEQUE
(1) Libellé ARTISTIQUE ET AUTRES DU
ET AUTRES 313 THEATRES S ET 322 MUSEEES 323 ARCHIVES
LYRIQUE ET SALLES DE PATRIMOINE
ACTIVITES MEDIATHEQUE
CHOREGRAPHI SPECTACLES CULTUREL
ARTISTIQUES S
QUE
DEPENSES (2) 27 056,80 24 999,60 231 486,15 163 990,49 51 592,82 158 820,32
Réalisations 22 686,00 12 499,80 185 181,98 136 466,44 17 286,41 158 820,32
20 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 46 736,00 27 360,00 36 538,39
2031 FRAIS D'ETUDES 46 736,00 27 360,00 36 538,39
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 22 686,00 84 005,29 67 070,61 1 126,97
INSTALLATIONS, MATERIEL ET OUTILLAGE
2158 TECHNIQUES AUTRES 2 040,00
2161 OEUVRES ET OBJETS D'ART 46 450,00
FONDS ANCIENS DES BIBLIOTHEQUES ET
2162 MUSEES 10 372,01

2168 COLLECTIONS - OEUVRES D'ART AUTRES 67 105,69 81,90


AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES INSTAL GENERALE,
2181 AGENCE. ET AMENAGE. 20 646,00
AUTRES IMMOBILISATIONS
CORPORELLES MATERIEL DE BUREAU ET
2183 INFORMATIQUE 1 671,59
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 4 856,00 20 620,61 1 045,07
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 12 499,80 54 440,69 42 035,83 16 159,44 122 281,93
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 54 440,69 24 410,23 122 281,93
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 12 499,80
IMMOBILISATIONS EN COURS
RESTAURATION DES COLLECTIONS ET
2316 OEUVRES D ART 17 625,60 16 159,44
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 4 370,80 12 499,80 46 304,17 27 524,05 34 306,41
RECETTES (2) 36 147,07 27 625,00 49 041,50 104 392,76
Réalisations 18 656,07 27 625,00 37 041,50 93 457,34
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 18 656,07 27 625,00 37 041,50 93 457,34
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
TRANSFERABLES ETAT ET
1311 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 27 625,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
TRANSFERABLES ETAT &
1321 ETABLISSEMENTS NATIONAUX 18 656,07 30 826,50 37 048,34
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1322 TRANSFERABLES REGIONS 6 215,00
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT NON
1323 TRANSFERABLES DEPARTEMENTS 56 409,00
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 17 491,00 12 000,00 10 935,42
SOLDES (2) 36 147,07 -27 056,80 -24 999,60 -203 861,15 -114 948,99 -51 592,82 -54 427,56
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

263
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 4 - SPORTS ET JEUNESSE

40 SERVICES
(1) Libellé 41 SPORTS 42 JEUNESSE Total
COMMUNS
DEPENSES (2) 311 001,22 311 001,22
Réalisations 296 445,22 296 445,22
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 18 247,96 18 247,96
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 18 247,96 18 247,96
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 278 197,26 278 197,26
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 TERRAINS 6 557,98 6 557,98
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 201 907,65 201 907,65
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 55 146,83 55 146,83
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 14 584,80 14 584,80
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 14 556,00 14 556,00
RECETTES (2)
Réalisations
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12
SOLDES (2) -311 001,22 -311 001,22

Sous-fonction 41 SPORTS Sous-fonction 42 JEUNESSE


414 AUTRES 422 AUTRES
411 SALLES DE 415
(1) Libellé EQUIPEMENTS 421 CENTRE ACTIVITES 423 COLONIES
SPORT, 412 STADES 413 PISCINES MANIFESTATIO
SPORTIFS OU DE LOISIRS POUR LES DE VACANCES
GYMNASES NS SPORTIVES
DE LOISIR JEUNES
DEPENSES (2) 249 667,15 37 048,32 24 285,75
Réalisations 235 111,15 37 048,32 24 285,75
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 2 608,92 14 550,34 1 088,70
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 2 608,92 14 550,34 1 088,70
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 232 502,23 22 497,98 23 197,05
AGENCEMENT ET AMENAGEMENT DE
2312 TERRAINS 4 997,98 1 560,00
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 201 907,65
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 16 009,78 17 500,00 21 637,05
AUTRES IMMOBILISATIONS
2318 CORPORELLES EN COURS 14 584,80
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 14 556,00
RECETTES (2)
Réalisations
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12
SOLDES (2) -249 667,15 -37 048,32 -24 285,75
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

264
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 5 - INTERVENTIONS SOCIALES ET SANTE

52
(1) Libellé 51 SANTE INTERVENTION Total
S SOCIALES
DEPENSES (2) 50 025,90 138 294,21 188 320,11
Réalisations 790,80 54 713,67 55 504,47
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 5 244,39 5 244,39
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 5 244,39 5 244,39
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 790,80 49 469,28 50 260,08
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 790,80 14 458,64 15 249,44
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 35 010,64 35 010,64
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 49 235,10 83 580,54 132 815,64
RECETTES (2) 33 234,86 33 234,86
Réalisations 9 954,86 9 954,86
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 9 954,86 9 954,86
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 9 954,86 9 954,86
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 23 280,00 23 280,00
SOLDES (2) -50 025,90 -105 059,35 -155 085,25

Sous-fonction 51 SANTE Sous-fonction 52 INTERVENTIONS SOCIALES

511 522 ACTIONS


521 SERVICES 523 ACTIONS
DISPENSAIRES 512 ACTIONS EN FAVEUR DE
A CARACTERE EN FAVEUR
(1) Libellé 510 SERVICES ET AUTRES DE 520 SERVICES L'ENFANCE ET 524 AUTRES
SOCIAL POUR DES
COMMUNS ETABLISSEME PREVENTION COMMUNS DE SERVICES
HANDICAPES PERSONNES
NTS SANITAIRE L'ADOLESCEN
ET INADAPTES EN DIFFICULTE
SANITAIRES SE

DEPENSES (2) 50 025,90 109 016,21 29 278,00


Réalisations 790,80 54 713,67
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 5 244,39
AUTRES IMMOBILISATIONS
2188 CORPORELLES AUTRES 5 244,39
23 IMMOBILISATIONS EN COURS 790,80 49 469,28
IMMOBILISATIONS EN COURS
2313 CONSTRUCTIONS 790,80 14 458,64
IMMOBILISATIONS EN COURS
INSTALLATIONS MATERIEL ET OUTILLAGE
2315 TECHNIQUES 35 010,64
Opérations d'équipement
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 49 235,10 54 302,54 29 278,00
RECETTES (2) 33 234,86
Réalisations 9 954,86
SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT
13 RECUES 9 954,86
SUBVENTIONS D'EQUIPEMENT
1318 TRANSFERABLES AUTRES 9 954,86
Opérations pour compte de tiers
Restes à réaliser au 31/12 23 280,00
SOLDES (2) -50 025,90 -75 781,35 -29 278,00
(1) Pour le croisement par nature, le détail est fait selon le niveau de vote choisi par l’assemblée délibérante (chapitre, article ou article spécialisé).
(2) Le solde correspond à la différence entre les recettes et les dépenses. Les dépenses et les recettes correspondent à la somme des dépenses et des réalisations ainsi que des restes à réaliser et des reports (ligne budgétaire
001 et 002). Les lignes reports 001 et 002 apparaissent à la colonne 01-Non ventilables.

265
IV - ANNEXES IV
ELEMENTS DU BILAN
PRESENTATION CROISEE PAR FONCTION - DETAIL INVESTISSEMENT A1.2

FONCTION 6 - FAMILLE

61 SERVICE EN
62 ACTIONS EN
60 SERVICES FAVEUR DES 63 AIDES A LA 64 CRECHES
(1) Libellé FAVEUR DE LA Total
COMMUNS PERSONNES FAMILLE ET GARDERIES
MATERNITE
AGEES

DEPENSES (2) 484 390,72 484 390,72


Réalisations 481 819,21 481 819,21
21 IMMOBILISATIONS CORPORELLES