Vous êtes sur la page 1sur 346

Paul-Laurent Assoun

Corps et SYlllptollle
Le-;ons de psychanalyse

2e edition

a
n
t
h
r
o
p
o
s
Qu'est-ce qui se joue pour un sujet quand « 9a tourne
mal » dans « son » corps ? La position jreudienne recuse a la
fois la reduction du somatique a l' organique tbiomedicale) et sa'
dissolution dans le « psychosomatique » : elle requiert de pen-
ser radicalement le moment physique du processus conflic-
tuel inconscient. C' est cet apport capital a la question des
liens entre corps et symptOme que les presentee lecons
s'emploient a reconstituer, en toutes ses dimensions, cliniques
et theoriques.
Le deploiemeni de la clinique du corps, depuis la conver-
sion hysterique juequ'i: l'incidence de la maladie organique,
permet de decrire les effets d'« incorporation» du [antasme, sa
rencontre avec l'organe - ce qu'illusire eleciioemeni le symp-
tbme dentaire. La metapsychologie du corps permei de situer les
dimensions du corps libidinal et narcissique, du « moi-corps »
et de ses limites, du « symbolisme organique" - qui atteste que
la castration travaille le sujet au corps =, enfin de la deliaison
pulsionnelle. Cela debouche sur la question de la douleur qui
donne vue sur le « masochisme corporel » et sur la dimension
originaire du « rejoulemeni organique »,
Du « langage d' organe » psychotique aux « pathologies
somaiiques chronicisees », le symptome du corps apparaft
comme temoignani, a partir d'un trauma incorpore, d'un appel
a l'autre (<< inter-jection »}, insu du sujet lui-meme. Cela per-
met de saisir la prise du corps dans la lettre, entrejouissance et
langage et le « retour du feminin » dans le corps, par le reel du
symptOme.

L'enieu en est une « critique de la raison psychosomatique »,


qui permei de fa ire entendre le propos [reudien que « l'incons-
cieni est le maillon manquant entre psyche et soma ».

a
n
t
, h
r
o
p
o
s
111111111111111111111111111111
9 782717 848069 W