Vous êtes sur la page 1sur 4

Pr ENNHAILI ABDELAZIZ NIvEAu : BAC TGC, TGE

Les amortissements

La valeur des biens inscrits à l’actif se déprécie au fil de leur vie économique.

L’amortissement est la constatation de cette dépréciation irréversible subie par


l'usure ou le temps.

Son objectif est double :

• constater comptablement la diminution de la valeur des éléments d’actifs se


dépréciant en répartissant cette perte de valeur sur leur durée de vie probable ;

• préparer le renouvellement des biens acquis par l’affectation d’une partie des
bénéfices à la reconstitution du capital. En effet, aucune sortie de fonds ne résulte du
constat de cette charge interne (les crédits restent disponibles en investissement
pour l’établissement).

De plus, la nécessité de connaître la réalité du coût des activités de l’établissement


suppose la prise en compte de la contribution des biens immobilisés à travers leur
valeur amortissement.

Intérêt du procédé d’amortissement dégressif

« Ce procédé assure un avantage fiscal et doit être considéré comme une mesure
d’incitation à l’investissement pour les entreprises. »

Procédé d’amortissement

 L’amortissement linéaire (ou constant)

Il consiste à imputer à chaque unité de temps un montant égal au quotient de la


somme à amortir par le nombre d’unités correspondant à la durée probable d’utilisation

 L’amortissement dégressif (ou décroissant)

C’est un amortissement dont les annuités décroissent avec le temps.


IL est facultatif.
 L’amortissement exceptionnel (ou accéléré)

Dans le but de favoriser l’investissement, le législateur fiscal a


offert aux entreprises la possibilité de pratiquer pour certains
biens des amortissements exceptionnels (ou amortissements
spéciaux).

www.comptaclub.com a.ennhaili@gmail.com
Pr ENNHAILI ABDELAZIZ NIvEAu : BAC TGC, TGE

Information utile
amort linéaire ou constant amort dégressif observation
valeur nette coût HT d'acquisition ou
base de calcul valeur d'entrée VE (HT)
d'amortissement VNA de production
durée de vie la durée normale
n = (1/t) x100 d'utilisation
probable -n-
taux dégressif = taux
constant x coef
taux d'amort -t- t = (1/n)x100 3 ou 4 Ans coef 1,5
5 ou 6 ans coef 2
plus que 6 ans coef 3
cumulu d'amort - ∑A = sommes des annuités N: depuis la date de mise
∑A- ∑A = VE x t x N on cas de plusieurs dégressives en service de
immob la formule devient l'immobilisation 'jusqu'à
∑A= VE₁ xt₁ xN₁ + VE₂ x t₂ x N₂+….. une date déterminée.
il faut bien faire
a = VE x t l'immob est utilisée durant si taux dégressif > au taux attention à la durée
tout l'exércice constant : a=VNA x td d'utilisation de l'immob
au cours de l'exercice
si taux dégressif <au taux pour les dotations
annuité d'amort , constant : a=VNA x tc dégressives il’ est
dotation de préférable de tracer le
l'exercice -a- a = VE x t x m/12 l'immob n'est pas plan d'amort si on ne
utilisée durant toute l'exercice en cas dispose pas
d'entrés (acquisition) ou sortie ( d'information suffisantes
td : taux dégréssif pour déterminer la VNA
et le taux à utiliser
tc = taux constant

VNA VNA = VE - ∑A -

Remarque :

Certaines immobilisations ne sont pas amortissables comme les terrains, le fonds


commercial et les immobilisations financières.

Le taux dégressif est abandonné, au profit du taux constant, lorsqu'il devient inférieur
à celui-ci.

À la date de l'inventaire, la dotation complémentaire aux amortissements la sortie de


l'immobilisation cédée, retirée, échangée doivent être constatées.

En cas d’immob en non valeurs

 la première annuité est calculée sur la base d'un exercice complet bien qu'elle
correspond à une période inférieure à 12 mois.
 L’immobilisation en non-valeur est soldée automatiquement une fois qu'elle est
totalement amortie.

www.comptaclub.com a.ennhaili@gmail.com
Pr ENNHAILI ABDELAZIZ NIvEAu : BAC TGC, TGE

Plan d’amortissement : ils seront traité en détail dans la partie exercice

Comptabilisation

1- calcul est enregistrement des dotations

 si l’immobilisation est utilisée durant tout l’exercice a= VEx t

si l’immob n’est pas utilisée durant tout l’exercice a = VE x t x m/12

 acquise au cours de l’exercice m : depuis la date d’acquisition jusqu’à la fin


de l’exercice
 en cas de sortie :
 cession : m : début de l’exercice jusqu'à la date cession
 totalement amortie : m : début de l’exercice jusqu'à la date de fin
de la durée de vie probable
 supplément pour les TGC :
 cas de retrait (accident, panne…) m : début de l’exercice jusqu'à la date du retrait
 cas d’échange : m : début de l’exercice jusqu'à la date d’échange

2- enregistrement des dotations

31/12/N
619. DEA des immob …
28.. amort de …
dotations de l'exercice

Régularisation des sorties des immobilisations

1- retrait des immobilisations en non valeurs totalement amortie : L’immobilisation en


non-valeur est soldée automatiquement une fois qu'elle est totalement amortie.

31/12/N
281.. amort des frais (préliminaire ) VE
21.. Frais (préliminaire) VE
Sortie des frais…

www.comptaclub.com a.ennhaili@gmail.com
Pr ENNHAILI ABDELAZIZ NIvEAu : BAC TGC, TGE

2- cession des immob

31/12/N
banque ou créances sur cession
5141 ou d'immobilisation prix de cession
3481 créances sur cession d'immobilisation
751. PC des immob ….. prix de cession
cession de ….
la dotation complémentaire est supposé déjà comptabilisée avec
les dotations de l'exercice

∑A depuis la date
28.. amortissement de …. d'entrés jusqu’à la
date de cession
651. VNA des immob ….. Cédées VNA= VE - ∑A
2… materiél …. VE
sortie de ….. Cédées

NB : si jamais l’écriture de cession (la première écriture) est déjà comptabilisé pas la peine de la
refaire .

www.comptaclub.com a.ennhaili@gmail.com