Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 2 : Le

dimensionnement de la
machine de découpe
Cette partie a pour but de dimensionner la machine de découpe,
Et de faire les calculs nécessaires pour le choix des composants de la
machine.
Calcule cisaillement d’un seuil de la carotte en polycarbonate makrolon

Matériaux : PC MAKROLON LED 2407 550115 Cristal


E=2400 MPA
£=>50 %
Re=55 MPA
LA section cisaille : 𝑆 = 𝑎 × 𝑏 = 10.1 × 5.07 = 5.120𝑚𝑚 ∗ 2
Condition de résistance :

𝜏 =𝐹÷𝑆
𝜏 ≤ 𝑅𝑔 ÷ 𝑠 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑅𝑔 = 0.5 × 𝑅𝑒

Donc 𝑅𝑔 = 0.5 × 55 ÷ 2 = 13.75 𝑀𝑃𝐴

POUR que la pièce ne résiste pas au cisaillement

𝜏 = 𝐹 ÷ 𝑆 ≥ 𝑅𝑝𝑔
𝐹 ≥ 𝑅𝑝𝑔 × 𝑠 = 13.75 × 5.1207 = 70.4𝑁

On prendre F = 80 N

𝑃 = 𝐹 ÷ 𝑆 = 8 ÷ 0.5120 = 15.62 𝑏𝑎𝑟

Dimensionnement du Vérin
On a les données suivantes :

 𝐹𝑚𝑎𝑥 = 10 𝑑𝑎𝑁
 𝐶𝑜𝑢𝑟𝑠𝑒 = 100𝑚𝑚
 𝑣 = 0.8 𝑚/𝑠
 𝑝 = 15.62 𝑏𝑎𝑟
Choix d’un vérin

𝑆 = 𝐹 ÷ (0.9 × 𝑃) = 10 ÷ (0.9 × 8) = 1.38𝑐𝑚 ∗ 2


𝑠 = 1.38 𝑐𝑚 ∗ 2
Pneumatique contre Hydraulique

P 300 bar

- Force supérieure à 50 000 N.

- Positionnement intermédiaire et précis des vérins. –

Vitesse d’avance régulière (car l’huile est incompressible


Pneumatique :
- Force inférieure à 50 000 N.
- Installation peu coûteuse (production centralisée de
L’air comprimé)
- Transport du fluide plus simple et beaucoup plus
Rapide (maxi de 15 à 50 m/s contre 3m/s pour
L’hydraulique)
A. PREPARATION DU TRAVAIL DE SOUDURE
1) Le débit et enlèvement de matière sans copeaux
a. Le cisaillage et les cisailles guillotines .
Objectifs : tu devras être capable :

 donner le principe du cisaillage


 de régler correctement la machine en
fonction des différents paramètres tels
que le matériau utilisé
 de vérifier le résultat après la coupe

1) PRINCIPE :

Le cisaillage consiste en un déplacement relatif de de 2 lames suivant un plan


parallèle, entrainant la rupture de la matière sous un effet de traction.

2) DÉROULEMENT D’UNE SÉQUENCE DE CISAILLAGE :

a) La première phase consiste en un allongement de la matière sous


l’action de la lame supérieure, la tôle se déforme mais ne cède pas.
b) La lame supérieure continue son effort et les fibres s’étendent jusqu''à se
rompre. Sous cet effort considérable, la zone cisaillée voit son état passer de
l’état élastique à l’état plastique.
c) Les fibres rompues, l’effort continue quelques instants pour lutter contre le
frottement entre les parties détachées de la matière et pour éjecter la partie
cisaillée .