Vous êtes sur la page 1sur 28

Remerciements

Je tiens tout d’abord à remercier la direction régionale de la société


Tunisie Télécom de m’avoir accueilli dans ses locaux.

Par ailleurs, je voudrais remercier mon encadreur Mr Noureddine


KAABI, responsable de centre servise clients Bardo, pour sa disponibilité et son
assistance qui ont assuré le bon déroulement de mon stage.

Je tiens également à remercier tout particulièrement et à témoigner toute


ma reconnaissance aux techniciens et ouvriers, principaux intervenants dans
l’expérience enrichissante qui m’a été offerte.

De ma part, j'espère que ma conduite et mon apprentissage ont laissé


une bonne impression de ISET’COM et ont affirmé son image.

1
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Table des matières
Remerciements……………………………………………………………………………………………………..………………………..1

Introduction……………………………………………………………………………………………………………………………....……5

Partie A

1. Présentation générale de Tunisie Télécom………………………………………………………………….………………6

1.1. Historique………………………………………………………………………………………………………………………....6

1.2. Organigramme…………………………………………………………………………………………………….……….......7

1.3. Infrastructure de la direction régionale …………………………………………………………………………….8

Partie B

2. Présentation du Centre de Commutation Automatique (CCA):……………………………………………………9

2.1 Les fonctions du centre (CCA):…………………………………………………………………………………………….9

2.2 Les activités du centre ………………………………………………………………………..………………..…………..10

2.3 L’organisation du centre ………………………………………………….……………….…………………..………….11

2.3.1 Salle d’alimentation……………………………………………………………………….………………...….11

2.3.2 Salle d’exploitation et de maintenance ……………………………………..…………….…….….….12

2.3.3 Salle des équipements ……………………………………………………………………………………..…..13

2.3.3.1 Répartiteur Général (RG) ……………………………………….……………………………….……....13

2.3.3.2 La table d’essai ………………………………………………………..……………………………..…….…18

2.3.3.3 Les réglettes ADSL ……………………………………………………………………………………..…….19

2.3.3.4 L’application GIS………………………………………………………………………………………..…….20

Partie C

3. Tâches effectuées dans le Centre CCA:……………………………………………………………..…………………..…22

3.1 Identification des abonnés …………………………………………………………………….………………..….……22

3.2 Nouvelle installation………………………………………………………………………………..…………………..…..22

3.3 Transfert d’une ligne………………………………………………………………………………………………..…..…..23

3.4 Basculage :…………………………………………………………………………………………….…………………….……23

2
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
3.5 Résiliation ……………………………………………………………………………………………………………………….23

3.6 Relève et réparation des dérangements ……………………………………………………..…………………...23

3.6.1Définition ………………………………………………………………………………………………..……………..23

3.6.2Type de dérangement ………………………………………………………………………………..………..…24

3.6.3Identification du dérangement …………………………………………………………………………..…..24

3.7 Matériels utilisés …………………………………………………………………………………………………….….…….26

Partie D

4. Webographie …………………………………………………………………………………………………………………………..27

Conclusion……………………………………………………………………………………………………………….…………………...28

3
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Liste des figures
Figure 1 : Organigramme de la société TT …………………………………………………………………………..…..7

Figure 2 : Infrastructure de la direction régionale…………………………………………………………………....8

Figure 3 : Architecture d’un autocommutateur……………………………………………………………….……..10

Figure 4 : Organigramme du Centre de Commutation Automatique Bardo……………….……………11

Figure 5 : Le répartiteur d’entrée ………………………………………………..………….………………………..……13

Figure 6 : Liaison Abonnée/RG……………………...........................................................................14

Figure 7 : Synoptique structure souple…………………………………………………………………………..………15

Figure 8 : Synoptique d’une structure rigide…………………………………………………………………………..15

Figure 9 : L’organisation du répartiteur général……………………………………………………….…………….16

Figure 10: Réglette verticale…………………………………………………………………………………………………..17

Figure 11 : Réglettes horizontales…………………………………………………………………..………………………18

Figure 12 : Liaison ADSL/RG…………………………………………………………………………………………………..19

Figure 13 : Tête ADSL Alcatel………………………………………………………….………………………………………20

Figure 14 : Pince ……………………………………………..……………………………………………........................25

Figure 15: Enrouleur/Dérouleur……………………………………………………………………………………………..25

Figure 16 : Pince pour fixer …………………………………………………………………………………………………...25

Figure 17 : Pince à dénuder…………………………………………………………………………………………………….25

Figure 16 : Jarretière………………………………………………………………………………………………………..…….26

4
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Introduction
Crée en 1996, Tunisie Télécom est fière d’avoir une histoire intimement liée à celle
de la télécommunication en Tunisie. Ce n’est pas un hasard si le nom « Tunisie Télécom»
incarne encore aujourd’hui tradition, qualité, longévité, performance et innovation
technologique. Depuis sa création, Tunisie Télécom œuvre à consolider l’infrastructure des
télécoms en Tunisie, à améliorer le taux de couverture et à renforcer sa compétitivité. Elle
contribue également activement à la promotion de l’usage des TIC et au développement des
sociétés innovantes dans le domaine des télécoms.

Pionnière du secteur des télécoms en Tunisie, Tunisie Télécom a établi un ensemble


de valeurs définitoires qui place le client au centre de ses priorités. L’adoption de ces valeurs
se traduit en particulier par une amélioration continue des standards de l’entreprise et de la
qualité des services .C’est au sein de sa direction régionale à Bardo que j’ai effectué mon
stage ouvrier, la télécommunication étant l’un de mes centres d’intérêt.

Lors de ce stage d’une durée d’un mois, j’ai été affecté au Centre de Commutation
Automatique CCA. J’avais pour objectif de m’intéresser exclusivement aux aspects
techniques, organisationnels et sociaux qui règnent au sein de la société. La synthèse des
informations et de l’expérience acquises tout au long du stage feront l’objet de ce rapport.

Une présentation générale de l’entreprise sera tout d’abord fournie. Par ailleurs, ce
rapport donnera une description détaillée du Centre de Commutation Automatique CCA, pour
ensuite décrire précisément les tâches que j’ai effectuées. Il traitera enfin des aspects sociaux
et humains de la vie ouvrière au sein de l’entreprise.

5
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Partie A
1. Présentation générale de Tunisie Télécom :

1.1. Historique :
La société Tunisie Télécom a été crée en 1995 par la loi 95-36 qui a défini sa forme
juridique comme étant un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous
la tutelle du ministère des communications ,le principal objectif étant d’assurer les activités
relatives aux domaines des communications conformément à la législation et la
réglementation en rigueur. L’entreprise proposait dès lors à sa clientèle privilégiée une large
gamme de services dans le domaine de la télécommunication.

Après avoir changé son statut en société anonyme de droit public fin 2002, Tunisie
Télécom a connu une privatisation partielle en juillet 2006 avec l'entrée dans son capital, à
hauteur de 35 %,du consortium émirati ETI (Emirates International Télécommunications).
Cette opération visait à améliorer la rentabilité de Tunisie Télécom et à lui permettre de se
hisser parmi les grands opérateurs internationaux.

L’entreprise prometteuse, forte de son succès, a conclu une convention de


coopération technique avec Djibouti Télécom pour le développement de ses réseaux de
télécommunications .De plus, Tunisie Télécom met en place, exploite et commercialise le
premier réseau GSM en Mauritanie (Mattel) depuis mai 2000.

Depuis sa création, Tunisie Télécom a numérisé ses centrales et a introduit de


nouvelles technologies telles que la téléphonie mobile, le réseau numérique à intégration de
service RNIS, l’Internet, le réseau UMTS-3G … En Mai 2010 , il est fort de plus que
1.300.000 abonnés au réseau fixe (RTCP), bénéficiant d’un quasi monopole sur ce marché, et
de 4.487.200 abonnés au réseau GSM (la première ligne est inaugurée le 20 mars 1998). Il
joue également un rôle important dans l’amélioration du taux de pénétration de l’Internet en
Tunisie.

6
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
La société assure l’installation, l’entretient et l’exploitation des réseaux publics de
télécommunications, les services publics ou privés dans ce domaine ainsi que la promotion
des nouveaux services, adoptés au développement technologique du secteur, au moyen d’une
structure appropriée et d’un effectif de plus de 8000 employés.

1.2. Organigramme :

Figure 1 : Organigramme de la société TT

7
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
1.3. Infrastructure de la direction régionale :
Tunisie Télécom se compose de 24 directions régionales

Direction régionale

ACTEL
(Agence Commerciale des
TELcommunication)

CCL (Centre de CNT (Centre de CCA (Centre de


Construction des Transmission Automatique
Lignes) Numérique) Commutation)

Figure 2 : Infrastructure de la direction régionale

8
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Partie B
2. Présentation du Centre de Commutation
Automatique (CCA):

Le centre de commutation automatique (CCA) est un central technique appartenant à


la société Tunisie Télécom.

2.1 Les fonctions du centre (CCA) :

La fonction principale d’un centre CCA est la commutation ; La commutation est


techniquement assurée par l’autocommutateur qui présente un aiguilleur à multiples
directions piloté par une logique complexe, celle-ci est capable d’enregistrer le numéro
demandé, de déterminer la direction à prendre, de réserver un chemin libre, de surveiller la
commutation durant toute sa durée et de taxer l’abonné demandeur.

Le centre CCA représente un élément très important dans la structure d’un réseau
téléphonique commuté. Cette importance revient à son rôle dans l’acheminement des
communications et dans la concentration et la gestion du trafic téléphonique.

Ce rôle est représenté par les fonctions suivantes :

Concentrer le trafic en provenance des sources à faible activité sur des supports
de transmission communes en agissant une partie de leur capacité à chaque
source active (concentre le trafic pour rentabiliser les voies de transmission).
Acheminer l’information d’une source vers le destinataire selon un itinéraire
fixe ou variable à travers le réseau d’un commutateur à l’autre.
Maintenir la liaison pendant toute la durée de la communication avec
surveillance de deux terminaux et de taxation.

9
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Figure 3 : Architecture d’un autocommutateur

2.2 Les activités du centre :


Son activité se résume essentiellement par :

Installation et la résiliation des lignes d’abonnées.


La localisation et la répartition des dérangements.
En effet, le CCA Bardo est appelé à suivre la situation des abonnées et à se
manifester lors d’un certain litige (non payement, dépassement des délais de chargement de la
carte, réclamation d’un abonnée,…) et autoriser à ses services concernés pour effectuer les
opérations nécessaires (résiliation d’office ou sur demande (provisoire ou définitive),
rétablissement, transfert, dé-numérotation, basculage et élimination des dérangements,…)

10
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
2.3 L’organisation du centre :

Centre de
Commutation
Automatique CCA

Chef du Centre

Salle Salle d’exploitation Salle des


d’alimentation équipements
et de maintenance

2 techniciens 2 techniciens 1 technicien

1 ouvrier

Figure 4 : Organigramme du Centre de Commutation Automatique Bardo

Il y a 3 salles principales dans le centre CCA :

Salle d’alimentation
Salle d’exploitation
Salle des équipements

2.3.1 Salle d’alimentation :


L’alimentation en tension et en courant des équipements de commutation, des bais
de climatisation, des terminaux d’exploitation est assurée par trois sources d’alimentations :

11
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Source provenant de la STEG (380v) : cette tension alternée passe par un
redresseur ce qui produit une tension continue entre 48V et 52V ;

Groupe électrogène comportant un moteur diesel qui fait tourner un alternateur


débitant 380V. Ce groupe électrogène est servi comme source de secours suite à
des coupures du réseau STEG qui se déclenche automatiquement.
Batteries servant au démarrage du groupe électrogène.

Remarque : un système de climatisation mis en place pour neutraliser les effets


calorifiques.

2.3.2 Salle d’exploitation et de maintenance :

 Exploitation :

L’exploitation du système de commutation EWSD est informatisée, le logiciel adopté


permet la mise à jour du fichier abonné et la supervision du système d’exploitation pour
détecter les dérangements.

*Si le problème est interne, une modification dans la base de données par l’agent
permet de le résoudre.

*Si le problème est externe des équipes sont envoyées sur terrain.

 Maintenance :

Il existe trois types de maintenance dans le centre de commutation :

o Maintenance du matériel du réseau :

Deux techniciens analysent les alarmes qui concernent le matériel afin de localiser la
panne.

o Maintenance des Lignes d’abonnés :

Un agent teste la continuité de la ligne et l’obtention des mesures permet de


déterminer l’affaiblissement du signal sur la ligne.

o Maintenance des équipements de climatisation :

L’opération se fait par la suivie des alarmes (DISPALARM).

12
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
2.3.3 Salle des équipements :
Dans cette salle se trouve :

Un répartiteur général autrement dit répartiteur d’entrée


Une table d’essai
Des têtes ou (des réglettes) d’ADSL
Des postes pour pouvoir exploiter l’application GIS (Le système
d’information géographique ).

2.3.3.1 Répartiteur Général (RG) :

o Définition :

C’est un bâti métallique destiné à supporter des réglettes verticales d’une part et
des réglettes horizontales d’autre part .C’est le milieu favorable qui nous permet d’assurer la
connexion et la déconnexion d’une ligne, de changer des lignes et de pouvoir effectuer des
mesures et des essaies sur les lignes.

Figure 5 : Le répartiteur d’entrée

13
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
o Rôle :

Assurer la liaison des organes de commutation du central et des lignes


téléphoniques.
Localiser les défauts soit coté commutateurs soit coté ligne.
Protéger les équipements cotre les sur charges. Cette protection est assurée
par l’insertion des micros parafoudres coté ligne. La coupure d’une ou de
plusieurs lignes pour des raisons diverses : suspension provisoire, transfert,
réalisation,…
Garder le même numéro d’abonné changeant la position géographique de
celui-ci, et ceci en déplacent la jarretière du côté de la réglette verticale.
Changer le numéro d’abonné en gardant la position géographique de celui-
ci, et ceci en déplace la jarretière du côté de la réglette horizontale.
Protéger les liges anciennes ou aéro-souterraines contre la surintensité et la
intension. -Les organes de protection (exemple : fusible, parafoudre…)
sont montés sur les têtes verticales.

o Structure :

Les lignes d’abonnés d’une zone (urbaine ou rurale) sont regroupées dans des
câbles multi pairs de contenance croissante, en allant de l’abonné vers le répartiteur général.
Le réseau téléphonique peut être construire de deux façons différentes :
Structure rigide
Structure souple
Si les câbles multipares sont raccordés les uns aux autres sans point de coupure, on
réalise alors une addiction directe/ c’est la structure rigide.
Par contre s’ils aboutissent à un raccordement les uns aux autres par l’intermédiaire
d’un ou plusieurs point de coupure constitués par des têtes de coupures constitués par des
têtes de câbles, le réseau est dit donc à structure souple.

Figure 6 : Liaison Abonnée/RG

14
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
 Structure souple :

C’est la structure la plus fréquente, il s’agit d’une liaison entre le répartiteur


général (RG) du CCA avec les sous-répartiteurs (SR) par des câbles dites de transport qui sont
reliés à des boites de distributions appelées aussi des points de concentration (PC) grâce à des
câbles dite de distributions. Enfin, ces derniers se desservent à des câbles de branchement qui
arrivent jusqu’au domicile des abonnées.

Figure 7 : Synoptique structure souple

 Structure rigide :

Appelée encore distribution directe ; le point de concentration (PC) est relié


directement au répartiteur général (RG).

Figure 8 : Synoptique d’une structure rigide

15
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
o Organisation :

Le répartiteur général est composé essentiellement de deux parties :

Une partie horizontale


Une partie verticale

Figure 9 : L’organisation du répartiteur général

 Réglettes verticales (coté vertical):

Où sont raccordées les lignes d’abonnés venant de l’extérieur. On dispose des


modules de connexion et de protection contre les accidents de surtension (parafoudres).
Chaque réglette se compose de 16 lignes ou chaque ligne est dite amorce. Elles
comprennent donc deux parties principales :

16
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Une placée à l’arrière et contient les faisceaux des conducteurs des
câbles.
Les modules de protection placés à l’avant
.
Ces têtes verticales sont de 112 paires divisées sur 16 amorces chaque amorce
contient un paire de gamme des couleurs Blanc (Ba), Blue (Be), Jaune (J), Marron (M), Noir
(N), Rouge (R),Vert (V).

Figure 10: Réglette verticale

17
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
 Réglettes horizontales (coté horizontal):

Elles sont connectées à celle verticales par des fils jarretières, elles sont
constituées de broches métalliques dont la continuité électrique peut être interrompue
facilement en cas de besoin. Ces broches métalliques sont en disposition matricielle 8*16.

Figure 11 : Réglettes horizontales

2.3.3.2 La table d’essai


o Définition :

Une Table d’essai digital se trouve aussi dans la salle, elle sert aux mesures sur
les lignes dérangées afin de localiser le dérangement et de le réparer.

18
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
o Principe :

Une fois l’agent de la table d’essai reçoit des réclamations, il commence les essais et
les mesures nécessaires pour identifier le type de dérangement. Toutes les constations dégagés
à partirez des essais effectués seront transmis vers le CCL (centre de construction des lignes
d’abonné).

2.3.3.3 Les réglettes ADSL :


o Définition :
L’ADSL (Asymétrique Digital Subsumer Line) est une ligne numérique à paire
asymétrique qui permet à la fois et par l’intermédiaire de la même ligne, une
communication téléphonique et un accès rapide à l’internet.
La plus importante caractéristique de l’ADSL est sa capacité d’offrir des services
numériques rapides sur le réseau téléphonique cuivré existant, en superposition et sans
interférence avec le service téléphonique analogique traditionnel.

Figure 12 : Liaison ADSL/RG

19
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
o Les réglettes :

Les équipements spéciaux pour l’installation d’ADSL : il s’agit des réglettes


ADSL qui ressemblent aux réglettes horizontales du répartiteur général.

Figure 13 : Tête ADSL Alcatel

2.3.3.4 L’application GIS:


Le système d’information géographique « GIS » est une application qui permet de
réunir le travail du :

CCA (Centre de Commutation Automatique)


ACTEL (Agence Commercial de Téléphonie)
Réseau intelligent
Centre de facturation
CCL (Centre de Construction des Lignes)
Centre de renseignement
Direction des Réseaux d’Entreprise « DRE »

20
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
C’est à l’aide d’une base de donnés informatisée qui été émis à la disposition de tous
les personnels, ces derniers peuvent traiter facilement les demandes de ces clients et analyser
en temps réel l’état de ces demandes, ainsi que l’application des anomalies d’application GIS.

21
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Partie C
3. Tâches effectuées dans le Centre CCA:
3.1 Identification des abonnés :
Chaque abonné peut être repéré par :

Une adresse physique:

Chaque client est raccordé au répartiteur par une paire de cuivre, et tous les clients
sont ainsi raccordés au répartiteur. Chaque paire de cuivre entre sur une réglette verticale où
sa position symbolise l'adresse physique du client.

Un numéro :

Chaque réglette horizontale contient 128 numéros de téléphones d’abonné

Exemple :

Coté horizontal : 71513478

Coté vertical : 345.16.Be

71513478 est le numéro d’abonné, 345 est le numéro de la réglette verticale, 16


l’amorce, Be le couleur du paire dans l’amorce.

3.2 Nouvelle installation:


Suite à une demande d’abonné déposée à l’ACTEL (Agence Commercial de
Téléphonie), cette dernière envoie un avis par courrier et une demande sur le GIS (Le système
d’information géographique) pour que le CCA commence les travaux d’installation de la
ligne.

Pratiquement l’agent CCA fait connecter les deux réglettes verticale et horizontale
par une jarretière (fil conducteur).

22
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
3.3 Transfert d’une ligne:
Suite à une cession ou lors du changement d’adresse d’un abonné, à condition qu’il
ne soit pas hors zone du centre, l’abonné demande un transfert de sa ligne vers sa nouvelle
adresse.

Pratiquement c’est le changement de l’adresse physique dans le répartiteur général.

3.4 Basculage :
Si un abonné devient hors zone suite au changement d’adresse vers une nouvelle qui
dépend d’un autre centre CCA qui lui affecte un nouveau numéro. En effet, c’est la
permutation d’un réseau ancien vers un nouveau dans le cadre d’une extension du réseau avec
le prélèvement des compteurs des numéros à basculer pour envoyer la liste à l’autre central
pour leur affecter des nouveaux numéros.

3.5 Résiliation :
Il ya deux types de résiliation :

Résiliation d’office (le CCA décide de résilier définitivement la ligne


téléphonique d’un abonné),
Résiliation sur demande (l’abonné demande une résiliation provisoire qui ne
peut pas dépasser les 3 mois, à la fin de cette période la ligne déclenche
automatiquement).

3.6 Relève et réparation des dérangements :

3.6.1 Définition :
Un dérangement est tout défaut qui perturbe le fonctionnement normal des lignes
téléphoniques.
Suite à une déclaration effectuée par l’abonné au service de dérangement, l’agent de
la table d’essai détermine la nature du défaut à l’aide de quelques tests effectués sur la ligne
dérangée. Une fois terminées, un avis de dérangement contenant le numéro de la ligne,
l’adresse de l’abonné, sa position et la nature du défaut est reçu par l’orienteur grâce à un
minitel. Les avis sont ensuite distribués aux équipes selon la spécialité et la région de travail.

23
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
3.6.2 Type de dérangement :

3.6.3 Identification du dérangement :

J’ai participé à l’identification des différents dérangements. J’ai utilisé les méthodes
suivantes face à chaque type de dérangement :

Isolement : On boucle la paire de fils côté abonné et en mesurant la résistance il


peut dire qu’il y a isolement si la résistance est infinie.
Boucle : En mesurant la résistance d’isolement entre les deux fils de la paire, on la
trouve faible ou nulle.
Courant étranger : En arrêtant l’alimentation de la paire et en isolant la tête et la
distribution puis en mesurant le potentiel de chaque fil par rapport à la terre, on
déduit l’existence ou non du courant étranger.
Perte à la terre : En utilisant un ohmmètre, on mesure la résistance entre le fil et
la terre.
Friture : seuls les agents CCL peuvent vérifier ce type de dérangement

24
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
3.7 Matériels utilisés :
Pince standard pour couper les jarretières (fils de connexion)
Pince à dénuder
Pince pour fixer presser et couper les fils sur les connecteurs des réglettes
verticales.
Enrouleur/Dérouleur pour enrouler les fils sur les connecteurs des réglettes
horizontales.
Jarretière : La jarretière est constituée de deux fils conducteurs isolés,
torsadés, portant les couleurs rouge et blanc et présentant une certaine
souplesse.

Figure 14 : Pince Figure 15: Enrouleur/Dérouleur

Figure 16 : Pince pour fixer Figure 17 : Pince à dénuder

25
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Figure 16 : Jarretière

26
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Partie D

4. Webographie :

http://www.tunisietelecom.tn/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tunisie_Télécom
http://www.linternaute.com
Des anciens rapports sur le web

27
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil
Conclusion

Ce rapport est le résultat des travaux réalisés au cours de la période de mon


stage au sein du Centre de Commutation Automatique CCA Bardo, qui m'a
présenté une occasion profitable pour appliquer mes connaissances et affronter
la vie professionnelle.

La réalisation de ce stage m’a permet de se rendre compte du rôle du CCA et de


voir de près les divers travaux qui s’exécutent de même ce stage m’a été
enrichissant tant sur le plan technique qu’humain. J’ai certes acquis de larges
connaissances dans le domaine de la télécommunication, mais j’ai eu aussi
l’occasion de côtoyer de près l’ouvrier. J’ai pu ainsi comprendre son rôle dans
la société et mesurer son degré d’implication. J’oserais tout de même dire qu’il
y a des problèmes internes dans cette entreprise parmi lesquelles la mauvaise
gestion. Une reconsidération de ces points pourrait tout de même améliorer le
rendement global et permettre à l’entreprise de voir sa productivité en hausse.

Pour conclure, je trouve que ce stage a tout à fait sa place dans la formation
d’un technicien supérieure, il augmente les facultés d’adaptation dans
l’entreprise et permet aux futurs techniciens supérieurs de faciliter leur
intégration lors de leur premier emploi.

28
Réaliser par BELDI Mohamed Khalil

Vous aimerez peut-être aussi