Vous êtes sur la page 1sur 2

Action collective en Justice des Maires, Communes, Associations et Citoyens :

au nom du principe de précaution, suspension du LINKY et du CPL


Descriptif général au 4 avril 2018

« L’union fait la force »

Action collective des communes et des associations

AU NOM DU PRINCIPE DE PRÉCAUTION,


EXIGEONS LA SUSPENSION DU
DÉPLOIEMENT DU LINKY ET DE SON CPL

Les compteurs LINKY ajoutent de nouveaux courants porteurs en ligne (CPL).


ENEDIS a décidé d’imposer le déploiement de 35 millions de compteurs LINKY
sur tout le territoire national d’ici à 2021.

Une première action collective a déjà réuni plus de 2.200 demandeurs qui refusent en
référé de voir leur vie bouleversée par l’intrusion d’un compteur obsolète qui s’apparente
plus à un « minitel » de la transition énergétique qu’à un équipement ouvert et
interactif permettant de gérer sa consommation et sa production d’électricité.

Une nouvelle action d’intérêt général contre Linky :


Une procédure est organisée pour les Maires, Communes, Associations et Citoyens
pour demander à l’État, en application du principe de précaution, la suspension
générale du déploiement des compteurs Linky et des nouveaux courants
porteurs en lignes dits CPL, ainsi que l’engagement des études sanitaires requises
par les agences de santé elles-mêmes.

Un recours distinct de l’action des particuliers :


Cette nouvelle procédure au fond, intentée contre l’État, est donc distincte de la
procédure déjà ouverte aux particuliers et visant à obtenir en référé des mesures
contraignant ENEDIS à respecter, individuellement, la liberté de choix, le droit à la
santé et à la vie privée de chaque demandeur ayant décidé d’agir.

Ces deux procédures sont complémentaires, aussi bien en termes d’objet des demandes
formulées, de fondements juridiques et procéduraux, qu’en termes de calendrier.

Me Corinne LEPAGE p. 1 / 2 Me Christophe LÈGUEVAQUES


Avocat au Barreau de Paris Avocat au Barreau de Paris
01.42.90.98.01 – contact@huglo-lepage.com 06.80.64.74.98 – cl@MySMARTcab.fr
Action collective en Justice des Maires, Communes, Associations et Citoyens :
au nom du principe de précaution, suspension du LINKY et du CPL
Descriptif général au 4 avril 2018

Une équipe d’avocats complétée :


Cette action contre l’État est principalement mise en œuvre par Maître Corine
LEPAGE, spécialiste du droit de l’environnement, l’équipe étant ainsi complétée :

Me Arnaud DURAND Me Valérie SAINTAMAN Me Corinne LEPAGE Me Christophe


LÈGUEVAQUES
Avocats au Barreau de Paris

Une procédure en deux temps :


En premier lieu, un recours amiable est intenté auprès du Ministre de la Santé et du
Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, ainsi que du Premier Ministre.

En second lieu, en cas de rejet explicite ou implicite, c’est-à-dire passé deux mois de
silence, un seul et même Tribunal administratif sera saisi d’un recours contre la décision
de rejet. Les demandeurs sont donc unis en vue de faire la force contre l’adversaire.

Une participation ouverte :


Tout Maire, Commune, Association ou Citoyen qui le souhaite peut rejoindre et soutenir
publiquement cette action en Justice.

Il suffit de s’inscrire sur la plateforme Linky.MySMARTcab.fr sur la base d’un forfait


d’honoraires réduit à 360 € TTC pour les Maires et Communes, 120 € TTC pour les
Associations et 42 € TTC pour les Particuliers.

Calendrier prévisionnel :
Démarrage du recours amiable auprès des Ministres : le 6 avril 2018.
Conférence de presse avec l’équipe d’avocats : le 9 avril 2018 à 10h00.
Inscriptions à l’action (Linky.MySMARTcab.fr) : du 9 avril 2018 au 9 juin 2018.
Saisine du Tribunal : à partir du 18 juin 2018.

Renseignements & inscription en ligne sur :


Linky.MySMARTcab.fr

Me Corinne LEPAGE p. 2 / 2 Me Christophe LÈGUEVAQUES


Avocat au Barreau de Paris Avocat au Barreau de Paris
01.42.90.98.01 – contact@huglo-lepage.com 06.80.64.74.98 – cl@MySMARTcab.fr