Vous êtes sur la page 1sur 32

Volume LxxxvI N 0 23

- Le journal indépendant de l’Université d’Ottawa -

constante ascension

www.larotonde.ca LaRotonde @LaRotonde La RotondeVideo


09/04/18
ÉDITORIAL : plus qu’un simple journal étudiant

entrevue avec rizki rachiq............................................................................................... P. 5


ENTREVUE Jacques Frémont................................................................................................ P. 6-7
Récapitulation et quoi surveiller.................................................................................. P. 8-9
Le municipalisme à ottawa............................................................................................... P. 10
chronique............................................................................................................................. P. 11
sunshine liste et allan rock........................................................................................... P. 11
3 QUESTIONS avec amélie maxwell.................................................................................. P. 12

festival de la poutine........................................................................................................ P. 13
célébrer le théâtre en collectivité.............................................................................. P. 14-15
Cette année en arts et culture....................................................................................... p. 16
quoi faire cet été ?............................................................................................................. P. 17

récapitulatif de la saison............................................................................................... P. 18
revue des entrevues......................................................................................................... P. 19
chronique............................................................................................................................ P. 20
nos trois étoiles............................................................................................................... p. 21
brèves du mois................................................................................................................... p. 22

science et technologie........................................................................................ P. 23
LABYRINTHES.......................................................................................................... P. 24
carnet de voyage................................................................................................. P. 25
BD........................................................................................................................... P. 26
les mots de la fin................................................................................................ P. 27-28
les coulisses de la rotonde............................................................................... P. 29
crédits et horoscopes........................................................................................ P. 30

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

éditorial Mathieu Tovar-Poitras


redaction@larotonde.ca
Rédacteur en chef

Plus qu’un simple journal étudiant


MATHIEU TOVAR-POITRAS
RÉDACTEUR EN CHEF
Et voilà, une autre année de complétée.
Huit mois après la première publication
de l’année, l’équipe de La Rotonde signe
cette 23e édition avec fierté. C’est le man-
dat de cette institution et son rôle dans
la communauté qui font en sorte que les
gens produisant ce journal le font avec
une motivation incroyable.

La Rotonde a pour mission d’informer


en français la population uottavienne
sur des sujets portant de près ou de
loin ladite population, tout en offrant
aux étudiant.e.s des opportunités d’ac-
quérir de l’expérience en journalisme.
Les objectifs du journal, tels qu’expri-
més dans la constitution, sont de pro-
mouvoir les intérêts du corps étudiant
de l’Université d’Ottawa (l’U d’O) par
l’entremise de ses positions éditoriales
et en couvrant une multitude d’événe-
ments et d’enjeux.

En tant que journal indépendant, La


Rotonde s’est dotée d’une plume rebelle
qui, au fil des années, lui a valu une ré-
putation de rebelle. En 1956, suite à des
confrontations entre le journal et l’ad-
ministration de l’U d’O, La Rotonde est
déclarée comme étant le journal le plus
censuré au Canada.

Étant « le porte-voix francophone »,


le plus ancien journal francophone
universitaire canadien à l’extérieur
du Québec défend ardemment le fait MONTAGE ANDREY GOSSE
français en Ontario par le biais de ses
positions revendicatrices et qui en fait mener leurs dossiers jusqu’au bout. Ce comme Andrey Gosse cette année, qui nommeront La Rotonde.
un membre omniprésent au sein de la sont les secrétaires de rédaction et les donnent à La Rotonde une image nou-
communauté. correcteurs qui travaillent dans les cou- velle et unique à chaque année. Après En 2018, le journal se tient fermement
lisses, mais sans qui le journal ne serait plusieurs années au sein de ce journal, debout. Malgré des relations encore
Ces objectifs sont les piliers guidant pas ce qu’il est. Andrey tire sa révérence avec cette der- parsemées de soubresauts avec d’autres
ceux et celles au poste de rédaction en nière édition, obrigado por tudo o que acteurs de la communauté, La Rotonde
chef, ou, comme un ancien rédacteur en Ce sont les photographes, les vidéastes fazes Andrey ! persévère et accomplit son devoir de
chef de La Rotonde les a surnommés, et les chefs web qui permettent au média sérieux sur le campus uottavien.
des brasseurs de marde. journal de se dépasser et de présenter Ces individus pourraient très bien se
de nouvelles perspectives. Ce sont les trouver un emploi ailleurs qu’au 109, Ce n’est pas pour rien que depuis
Toutefois, ce qui fait réellement de directeurs de production qui passent rue Osgoode et ses charmants divans 1932, jusqu’en 2018, ce journal ne fait
La Rotonde ce qu’elle est n’est pas : le leurs fins de semaine à mettre sur pied rouges. Mais c’est leur volonté de faire que prendre du galon. C’est grâce aux
nombre de pages dans le journal, le le journal et ce, malgré tous les change- chaque édition meilleure que la précé- équipes qui se sont passées le relais,
nombre de menaces de poursuites par ments au niveau de la production. Ce dente, de défendre les principes de La mais aussi à la population étudiante
année qu’elle reçoit ou l’identité du sont les coordinateurs des bénévoles, Rotonde et de revendiquer les intérêts sans qui La Rotonde ne serait qu’une
brasseur de marde élu par ses pairs. ainsi que ces derniers, qui permettent à étudiants qui animent leur engouement illusion.
La Rotonde de maintenir sa philosophie à contribuer à cette institution.
Non, ce qui donne à La Rotonde son de porte ouverte. Ce sont les livreurs et 14 ans avant que cette institution ne
identité, ce qu’elle est, ce sont les la direction générale qui s’assurent de la C’est en 1932 que des membres de la fête le 100e anniversaire de sa première
membres de son équipe. Ce sont les chefs distribution du journal aux quatre coins Société étudiante de débats français de publication, du 21 novembre 1932, elle
de section qui n’ont pas peur de se cas- du campus. l’Université d’Ottawa (SEDFUO) ont se doit de repousser ses limites et conti-
ser la gueule en osant. Ce sont les jour- décidé de fonder une petite publication nuer d’afficher fièrement son indépen-
nalistes qui travaillent d’arrache-pied à Ce sont les directeurs artistiques, de quatre pages, en français, qu’ils sur- dance.

w w w. l a r o t o n d e .c a
w w w. l a r o t o n d e .c a
section

ACTUALITÉS Nicolas Hubert


actualites@larotonde.ca
Chef de pupitre actualités

Entrevue avec Rizki Rachiq

« Pour améliorer l’image, l’idée c’est


de montrer où l’argent va réellement »
termes de services, il n’y aura plus de politiques d’aus- transparents. Je pense que je n’ai pas pu être aussi
Nicolas Hubert térité, on a redressé la pente. Le régime d’assurance transparent à travers le site web ou à travers les plate-
santé s’autofinance. Le programme de la U-Pass a une formes en ligne et les gens me l’ont reproché. Je vais
Élu à la présidence de la Fédération étudiante de légère perte que l’on va essayer de redresser, mais en m’assurer qu’Axel [Gaga] au niveau des finances, le
l’Université d’Ottawa (FÉUO), après avoir effectué termes de ressources humaines c’est clair que l’on va vice-président aux opérations, trouve des moyens plus
deux mandats en tant que vice-président (VP) aux Fi- essayer de dépenser moins, de dépenser plus en événe- interactifs et essaie vraiment de connecter.
nances, Rizki Rachiq revient avec La Rotonde sur les ments, en activités et initiatives étudiantes. J’aimerais
défis surmontés cette dernière année par la Fédération instaurer plus de bourses, que cela soit la bourse pour En ce qui concerne la transparence au niveau des fi-
étudiante ainsi que sur les objectifs de son prochain les francophones, la bourse pour les étudiants interna- nances, cela a été une question importante cette année
mandat. et un défi, cela a été aussi une critique que nous avons
tionaux ou des bourses pour des étudiants athlètes. On
veut donner plus aux étudiants. Par le passé, il y avait prise en considération. On veut essayer de rester plus
La Rotonde : Pouvez-vous revenir sur votre bilan plus d’emplois donnés que de besoins. Il faut que l’on en contact avec les étudiants, d’être plus présents sur
en tant que VP aux Finances ainsi que sur celui de réduise les coûts liés aux ressources humaines, tout en les réseaux sociaux, d’accueillir plus d’initiatives, de
fournir des bourses aux initiatives, des bourses aux
la FÉUO ? augmentant le salaire de nos employés.
étudiants. L’idée c’est de redonner au maximum aux
étudiants. Il y a des fonds, la question c’est de savoir
Rizki Rachiq : J’ai eu un héritage complètement les gérer. Pour améliorer l’image, l’idée c’est de mon-
différent des autres VP Finances. Quand je suis arri- trer où l’argent va réellement et ce que l’on veut faire.
vé le 1er mai 2016, il y avait déjà des congédiements,
des mesures, et des décisions prises durant le mois
d’avril pour lesquelles je devais juste faire le suivi. LR : Qu’en est-il du vote en ligne ?
C’était compliqué, surtout au niveau des ressources
humaines. En termes de finances, il y avait la crise en RR : Chacun a son opinion là-dessus. Moi je suis pour.
termes de liquidités avec le régime d’assurance santé. Après, je pense qu’il y a une raison pour laquelle on
Les primes n’ont pas été augmentées en 10 ans. C’était l’a perdu en 2009. Je pense qu’il faut faire un travail
vraiment un défi durant l’année. J’ai essayé plus de très rigoureux là-dessus. Il y a des risques. Beaucoup
m’adapter. On a fait beaucoup de coupures pour plus d’universités l’ont et je pense que Paige [Booth] a fait
ou moins essayer de préserver la Fédération étudiante cette recherche et proposé deux compagnies. Je pense
au niveau financier. qu’elle devra aussi s’impliquer au niveau des autres
universités et leur demander quels sont les pour et
La première année on a pu redresser la pente, puis les contres. Mais personnellement, moi je trouve qu’il
cette année cela a été complètement différent. J’ai ef- était temps. C’est en cours.
fectué toute l’année sans vice-président aux Affaires
sociales et j’ai compris que cette position travaille LR : Quelle sera la position de la FÉUO face à l’évo-
étroitement avec la mienne. Donc cela a été difficile.
lution du financement des clubs ?
Cette année a également été compliquée au niveau du
festival ELE que l’on a fait et que l’on n’aurait peut-
RR : En tant que président l’année prochaine, je vais
être pas dû faire.
m’assurer de supporter Katie [Zwierzchoski] là-des-
PHOTO SAMAH ZKIOU sus, car elle est responsable des clubs et c’est pour
LR : Pourquoi n’auriez-vous pas dû faire le festi- cela la restructuration de chaque poste [de l’exécu-
val ELE ? tif]. C’est pour faire en sorte qu’il y ait un exécutif qui
ait vraiment la chance de se concentrer sur les clubs.
RR : En fait, il fallait juste évaluer les risques finan- En termes de financement, cette année on avait 100
ciers et les retours. On a pu constater cette année que LR  : Que comptez-vous faire pour améliorer l’in- 000 dollars disponibles en termes de subventions. Il
cela a été plus un risque financier qu’autre chose. On a faut contrôler le nombre de clubs. Un étudiant pour-
térêt pour la politique étudiante et l’image de la rait avoir plus d’un club et jusqu’à présent, il n’y avait
eu des retours, mais nous, notre objectif, c’est toujours
de maximiser. Malheureusement, nos attentes étaient FÉUO ? pas de limite de clubs. C’est important que l’on capte
de rejoindre un maximum d’étudiants, mais on n’a le nombre de clubs ayant droit aux subventions. Il
pas eu cette visibilité et le festival a été déficitaire et ce RR : Idéalement, ce que l’on a pu voir aux deux As- faut faire très attention. Il y a des clubs qui sont très
n’est pas quelque chose que l’on veut refaire. semblées générales (AG), c’est que l’on a pu avoir pour consistants, qui sont là depuis des années et il y a des
la première fois le quorum [NDLR: le quorum a pour clubs qui sont moins actifs. Malheureusement, il faut
la première fois été atteint lors de l’AG d’hiver 2017] rentrer dans les affaires des clubs, car il y a aussi des
LR  : Vous avez hérité d’un budget déficitaire et et la participation a augmenté. C’est parce qu’il y a eu conflits interclubs, donc faire de la médiation, mais il
avez adopté des politiques d’austérité, quelle est des choses qui ont fâché les étudiants. Malheureuse- y a aussi des clubs qui s’inscrivent et n’ont aucune acti-
la situation actuellement ?  ment, c’est ce qui attire le maximum de personnes et vité, aucune constitution et aucun membre actif. C’est
ce n’est pas ce que l’on veut. On veut améliorer la si- important d’avoir un filtre à ce niveau. Mais nous vou-
RR : Il y a des budgets précis pour chaque service. En tuation. Qu’est ce que l’on propose ? On veut être plus lons aussi augmenter les subventions pour les clubs.

w w w. l a r o t o n d e .c a
6 actualités l laar ro ot to onnd de e l e lmuanrddi i 92 av
9 mr ai lr s2 021081 6

Entrevue avec le recteur de l’Université, Jacques Frémont

« Ce qui est important c’est que l’on se parle,


a vraiment besoin d’amélioration, que faut que cela commence à monter, il sont des langues régionales ou locales
Nicolas Hubert l’on puisse en arriver à dégager des faut que les étudiants soient plus satis- et donc le français et l’anglais sont des
consensus. faits qu’ils ne le sont. Alors, vous le sa- langues de communication. Et comme
La Rotonde : Quel bilan faites-vous vez, le provost a mis sur pied un groupe par hasard, nous, nous avons les deux.
de la dernière année universitaire, LR : Le plan stratégique Destination de travail qui s’active actuellement où Donc on peut couvrir l’Afrique, cet im-
il y a une majorité d’étudiants et où mense continent qui a tout son avenir
quels en ont été les faits mar- 2020 va bientôt arriver à terme … il n’y a aucun administrateur. Donc, devant lui et qui est de loin la terre de
quants ? débats des étudiants pour se parler, tous les développements au cours des
JF : Oui, il paraît que 2020 arrive
pour se parler franchement et essayer prochaines années, y compris de tous
Jacques Frémont : Au plan phy- (rires) ! Oui écoutez, on est déjà dans
de diagnostiquer où est le problème et les développements intellectuels : la
sique, le campus a beaucoup changé l’autre cycle et il est clair que l’année
d’identifier des solutions imaginatives contribution de l’Afrique à notre com-
cette année, avec l’ouverture du Carre- 18-19, donc l’année qui va commen-
et réelles. munauté intellectuelle est de plus en
cer dans quelques semaines, qui va
four des apprentissages après le temps plus importante. Elle est souvent igno-
commencer pour les étudiants en sep-
des Fêtes. Je pense que ça a été adop- LR  : Quels seront les axes du pro- rée, elle est souvent peu connue et il
tembre va être l’année de planification.
té spontanément par les étudiants; faut que l’U d’O soit au cœur de toutes
chaque fois que j’y vais, c’est plein de
L’année où j’espère que l’on va avoir une chain plan stratégique ? ces interrogations.
bonne conversation sur le campus, sur
monde. Les gens ont aussi souffert à
la prochaine étape. Cela va commencer JF : Ce que l’on a appelé les piliers du
cause du pavillon SITE, des technolo- L’internationalisation de l’U d’O c’est
au courant de l’automne, j’espère que plan Destination 2020, pour moi, ne
gies. La souffrance est un peu terminée, bien plus que les étudiants interna-
cela va prendre de 6 à 8 mois. Je pense sont pas des axes stratégiques. Cela dé-
car au mois de septembre tout va être tionaux. On va de plus en plus vers la
que l’on peut construire sur 2020. Il y finit l’Université, mais être stratégique
à nouveau fonctionnel, les laboratoires recherche internationale, le développe-
a l’enseignement, la recherche, il y a c’est définir un but où on veut aller avec
d’enseignement et les espaces d’acti- ment de plateformes conjointes de re-
l’international puis il y a la francopho- ces 4 axes là et probablement de façon
vité de recherche. Il y a eu le dossier cherche, avec de grands laboratoires in-
nie, le caractère bilingue de l’Université intégrée aussi. J’ai des petites idées. On
de la santé mentale qui a été un souci ternationaux. L’autre objectif sur lequel
d’Ottawa, mais ces 4 pôles-là ne dispa- va avoir une conversation très solide
constant sur lequel nous avons conti- on va s’entendre c’est la mobilité sor-
raîtront pas pour 2030 ou 2025. Il va sur notre présence à Ottawa. Est-ce
nué à travailler toute l’année. Le dos- tante. Ça serait bien que l’on ait de plus
falloir voir dans quel espace-temps l’on que l’on s’est véritablement appuyé sur
sier autochtone était aussi un dossier en plus de nos étudiants qui sortent.
va devoir se situer, mais il va falloir se la présence du gouvernement fédéral ?
sur lequel nous avons travaillé. Les ré- Sortir c’est s’ouvrir sur le monde, c’est
décider. Mais voyons, 10 ans c’est peut- Il y a aussi toute la question des liens
alisations ont été plus discrètes, moins se donner des habilités, des compé-
être un peu long, 5 ans c’est peut-être avec le parc technologique et tout ce
médiatiques, mais il y eut beaucoup de tences que l’on aurait pas simplement
un peu court. Mais tout le monde va qui se fait dans la région d’Ottawa, car
progrès dans les faits, les équipes ont en restant sur son campus. Cela va être
être invité, par toutes sortes de moyens, c’est un des hauts lieux de la recherche
travaillé très fort. important que nos étudiants aillent
à participer à cette conversation, pour au Canada, c’est très discret, les gens
voir finalement qu’est-ce que le milieu l’ignorent, mais c’est très réel. Nos fa- prendre l’air.
LR : Il y a quelques mois, vous aviez veut et où l’on veut être dans 10 ans, et cultés auraient sans doute tout à gagner
laissé entendre une possible évolu- tirer le bilan aussi de 2020. à avoir des liens avec ces espaces tech-
tion des structures de gouvernance nologiques, mais aussi à jouer un rôle LR  : L’U d’O peut-elle se faire une
LR : Quel est justement ce bilan? en termes de formation. Il y a des pistes place à l’international en tant
de l’Université, quelle forme pour- qui font que le caractère distinctif de
rait-elle prendre ? l’Université d’Ottawa c’est pas seule-
qu’université et partenaire de re-
JF : Écoutez, on va avoir à le tirer en-
semble ce bilan. Moi, cela va faire bien- ment d’être une université bilingue, il cherche ?
JF : Je ne sais pas dans quel contexte tôt deux ans que je suis ici. Ce qui me faut aller plus loin que ça. L’ambition
j’ai pu dire ça. C’était sans doute lors paraît clair c’est que 2020, à certains internationale aussi est importante. JF : Ça tombe directement dans les
d’une réponse à une question parti- égards, n’était pas une planification axes de développement. L’Université
culière. Ce qui est clair, c’est que l’on stratégique. Le plan a d’autre part émis d’Ottawa est au Canada probablement
LR  : Justement, quelles sont les
essaie toujours d’améliorer les struc- un certain nombre de cibles dont cer- l’université où les plateformes de re-
tures de gouvernance, mais le cœur de perspectives de développement in- cherche sont les plus internationali-
taines ont été atteintes et d’autres n’ont
la gouvernance, le système bicéphale pas été atteintes, alors il faut tirer le bi- ternational de l’Université ? sées. C’est peu connu, mais on a un
avec le Sénat qui est responsable du vo- lan afin d’éviter de répéter les erreurs laboratoire de recherche commun avec
let académique et isolé du Bureau des de 2020 dans 2030. JF : Ce qui est clair, c’est que la franco- Max Planck qui est la grande agence de
gouverneurs, qui lui est responsable phonie est l’un des as dans notre paquet recherche allemande. On a des labora-
du volet budgétaire. Pour moi, c’est de cartes et c’est un as que l’on doit ex- toires conjoints aussi avec le CNRS en
extrêmement important et il n’est pas
LR : Quelles cibles n’ont pas été at- ploiter au maximum. Par exemple, on France et on vient d’annoncer à la fin
question que l’on remette cela en cause. teintes ? va avoir au début mai une conférence de l’année dernière la création du pre-
Mais, avec la proposition pour qu’il y de l’Organisation internationale de la mier laboratoire conjoint en Amérique
ait davantage de professeurs à temps JF : Je pense qu’il y a plusieurs cibles Francophonie, et l’Université d’Ottawa du Nord avec l’Académie des sciences
partiel qui soient représentés au Sénat, qui ont été atteintes, il y en a où on a est l’hôte de la conférence. Cela va être de Chine. On a déjà pris le virage, mais
je pense que c’est une nette améliora- carrément passé en-dedans. L’une de ministériel et politique, pour parler de il faut continuer à le prendre de façon
tion que l’on est en train de mettre en celles qui me dérangent beaucoup, c’est tout ce qui est sortie de crise, conflits, plus énergique et dans tous les do-
œuvre ces jours-ci. Il y a une meilleure la question de la satisfaction étudiante, défis au niveau sécuritaire, et cetera. maines, pas uniquement les domaines
présence des étudiants au niveau du co- l’expérience étudiante. Alors il faut se Cela va se passer à l’Université, à mon scientifiques, mais également dans le
mité du budget, cela a été fait informel- demander pourquoi on n’est vraiment invitation, et fait partie d’un position- domaine des sciences sociales et des
lement, mais les étudiants ont pu as- pas là. nement stratégique fort au sein de arts.
sister aux séances où était question du la francophonie et cela j’ai confiance
comité du budget, de partition du bud- LR : L’Université a fait plusieurs co- qu’on va y arriver assez rapidement. LR : quelles ont été les réalisations
get, des droits de scolarité, et cetera.
Donc on essaye d’améliorer les choses, mités et sondages à ce sujet, qu’en C’est clair que le français est parmi les accomplies et que reste-t-il à faire
d’être le plus transparent possible. On a ressort-il ? 4 langues au potentiel le plus impor- en terme de santé mentale ?
déjà une gouvernance qui est très collé- tant. L’Afrique, c’est une terre à moitié
giale, mais il y a toujours place à amé- JF : Il n’y a pas eu beaucoup de son- francophone, à moitié anglophone. Il JF : Cette année a été l’année de la
lioration. Pour moi ce qui est important dages. La question de l’expérience étu- y a beaucoup de langues nationales en mise en place de nouvelles façons de
c’est que l’on se parle et que lorsqu’il y diante, il faut que l’aiguille décolle, il Afrique, mais les langues nationales faire. On a déjà beaucoup de ressources

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 23 7

que l’on puisse arriver à dégager des consensus »


en termes de santé mentale et si on se tion de ressources, on ne se le cachera pus, mais il y a des services aussi que de BDS, je parle en général. Ce n’est
compare avec d’autres, on n’a pas à se pas : lorsqu’ont eu lieu les consultations la société doit être capable de donner. pas parce qu’un pays est pris avec un
cacher, au contraire. Mais ces diffé- pré-budgétaires du gouvernement de On ne peut pas dire que pour notre dictateur, avec des systèmes répressifs,
rentes ressources ne se parlaient pas l’Ontario, j’ai été le premier à dire que communauté, le dossier de la santé se que tout le monde dans le pays partage
[entre elles] et maintenant, il y a encore la santé mentale devrait être une prio- termine aux limites du campus. Il faut ce point de vue là. Si les universités ne
des progrès à faire, mais c’est beau- rité absolue. On a poussé fort et dans vraiment qu’il y ait une convergence des jouent pas leur rôle, il n’y a personne
coup mieux intégré. C’est-à-dire que le dernier budget il y a des ressources soutiens. qui va le jouer. Si on ne prépare pas la
quelqu’un qui a un problème de san- significatives en matière de santé men- relève pour faire ouvrir les mentalités,
té mentale, peu importe où cette per- tale. Maintenant, comment cela va at- LR  : Vous avez fait une déclaration c’est par les universités que cela passe
sonne-là va s’adresser, maintenant elle terrir ? On ne sait pas. Quelles sortes et si on boycott un pays, les universi-
va être orientée rapidement vers le type de moyens cela va donner à notre com- sur la motion BDS qui a été refusée tés d’un pays, on coupe l’oxygène à des
de ressources dont elle a besoin. Pour munauté, est-ce que cela va nous per- par la Fédération étudiante de l’U milieux qui sont spontanément des mi-
moi, c’est extrêmement important. mettre de faire un reset significatif, ou d’O, pouvez-vous revenir dessus et lieux par lesquels le changement arrive.
est-ce que cela va nous permettre de Pour moi, c’est une conviction extrê-
Il y a toujours un service de première faire l’addition à la marge de nouvelles
l’expliquer ? mement profonde que le boycott est la
ligne qui est très important, mais ressources ? Je ne sais pas. dernière des solutions pour les établis-
JF : Les universités doivent être les
malheureusement cela ne suffit pas. sements d’enseignement supérieur.
hauts lieux du savoir et de la circulation
On pourrait multiplier par 10 les res- Une des difficultés, c’est l’articulation
des idées. Les établissements d’ensei-
sources que l’on met et l’on n’arriverait des responsabilités que nous avons,
gnement supérieur, c’est le seul espace
pas au bout, mais il faut s’assurer que nous, sur le campus et la responsabilité
de réflexion quand les libertés sont res-
quand il y a urgence que les bonnes in- que la société a aussi. Oui, il y a des ser-
treintes et je ne parle pas d’Israël là ni
terventions se fassent. Il y a une ques- vices que l’on doit donner sur le cam-

PHOTO ANDREY GOSSE

w w w. l a r o t o n d e .c a
8 actualités l laar ro ot to onnd de e l e lmuanrddi i 92 av
9 mr ai lr s2 021081 6

Les infos à retenir


Nonibeau Gagnon-Thibeault cier leur convention collective Un Plan d’action globale sur Les étudiants ont élu un exé-

ce mois-ci. cutif composé majoritairement


la santé mentale et le mieux-
du parti Uni.e.s, avec quatre
être  : Annoncé durant la se-
Septembre 2017 : Novembre 2017 : maine du Bien-être, le Plan
membres, et deux membres du

parti Solutions. Le processus


d’action globale s’appuie sur
électoral douteux avait été dé-
Annonce de la création d’une quatre piliers, comprenant la
Désinscription de la FÉUO d’un club noncé. Des personnes au bu-
sensibilisation, la mobilisation
Université franco-ontarienne  : pro-avortement :  Le club étudiant
reau de scrutin ont notamment
et la coordination des initiatives
Le gouvernement de l’Ontario a
Uottawa Students for life a été utilisé des informations person-
déjà existantes, l’amélioration
annoncé qu’il prévoit mettre sur
désinscrit par la FÉUO après nelles d’une électrice pour la
des services d’appui ainsi que la
place une Université franco-on-
10 ans. La Fédération étudiante formation pour apprendre com- contacter en ligne.
tarienne, dont l’ouverture est
justifie ceci en raison de plaintes ment s’occuper de soi-même et
prévue pour la rentrée de l’an
qui leur auraient été adressées. d’autrui.
2020. Mars 2018 :
Plainte pour agression
Assemblée générale centrée
Octobre 2017 : Janvier 2018 : sexuelle envers le docteur
sur la motion BDS : Il y eut une
Nadon : Arrêté le 18 janvier par
mobilisation monstre à la der-
Entente de dernière minute Le salaire minimum de 14$ en le Service de Police d’Ottawa,
nière AG de la FÉUO afin de vo-
Vincent Nadon, ex-docteur à
entre les professeurs à temps Ontario affecte le campus  : ter sur la motion BDS (Boycott,
la clinique du Service de santé
partiel et l’U d’O  : L’Associa- L’Ontario a commencé 2018 Désinvestissement, Sanctions)
de l’U d’O, est accusé de voyeu-
tion des professeurs à temps avec une augmentation du sa- qui condamne « le projet colo-
risme et d’agressions sexuelles
partiel (APTPUO) et l’U d’O se laire minimum à 14 dollars de nial de l’État d’Israël ». Le vote
sur plusieurs de ses patient.e.s.
sont entendus sur une entente l’heure. Selon le syndicat des en faveur de la motion a eu un
Il a été libéré sous conditions et
de principe lors de la dernière travailleurs étudiant.e.s de l’U peu plus de 50% des votes, mais
est soumis à résidence.
soirée de négociations prévue. d’O (CUPE2626), plusieurs tra- il fallait les 2/3 des votes pour

L’APTPUO avait voté en faveur vailleurs étudiants de l’U de O que la motion soit adoptée. La

d’une grève s’ils ne pouvaient ont vu leur salaire monter de Février 2018 : motion fut également rejetée

pas arriver à une entente avec 11,25$ à 14$ de l’heure. lors du Conseil d’administra-

l’Université. Ils devront négo- Élection d’un nouvel exécutif  : tion de la FÉUO.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 23 9

Les nouvelles à surveiller scrutin se déroulait en 2014.


Charley Dutil Mai 2018
Au courant de mai, l’U d’O ac- Le vote sur la légalisation de la
Bien que l’année scolaire soit terminée,
cueillera l’Organisation Inter- marijuana aura lieu au Sénat le
l’actualité continue. La Rotonde revient 25 juin 2018
nationale de la Francophonie La décision sur le dossier 7 juin. Cependant, si le vote sur
pour vous sur les actualités à retenir de
pour une conférence de haut d’agression sexuelle contre les le projet de loi C-45 passe, les
l’année 2017-2018 et les nouvelles à sur-
niveau réunissant le gouverne- deux anciens joueurs de l’équipe premières succursales légales
veiller pour les mois à venir
ment canadien, des profession- de hockey des Gee-Gees sera de vente du cannabis pour-

Avril 2018: nels internationaux, des univer- connue le 25 juin lorsque la raient être ouvertes vers août-
sitaires et des étudiant.e.s sur juge Chantal Brochu donnera septembre 2018.
les enjeux de paix et de sécurité. son verdict à Thunder Bay. On
9 avril 2018 : Il y aura une réu-
se rappellera qu’en 2014 l’U d’O
nion de fin d’année scolaire du
10 mai 2018 avait suspendu le programme Automne 2018
Sénat de l’Université d’Ottawa
Une marche sera lancée au parc de hockey masculin en février
à 15h dans la pièce 083 du pa- Le dossier de l’Université fran-
de la Confédération à 12h30 afin après que Guillaume Donovan
villon Tabaret. Celle-ci sera dis- co-ontarienne sera à garder à
de promouvoir le droit à l’avor- et David Foucher furent accusés
ponible en webdiffusion sur la l’œil, alors que Mme Adam et
tement et le choix des femmes. d’agression sexuelle.
page du Sénat sur le site web de son équipe continuent leurs re-
Elle constituera une contre-ma-
l’Université d’Ottawa. cherches pour un édifice adé-
nifestation à la marche pour
la vie organisée le même jour
Août 2018 quat où établir les locaux de la
future université. Il sera aus-
Mai 2018 : qui appelle à l’interdiction de
En août prochain expirera la si question de créer des pro-
l’avortement.
convention collective des pro-
grammes d’étude et de recruter
En mai, les représentant.e.s de fesseurs à temps partiel de
les enseignants pour l’accueil
la nouvelle branche exécutive l’Université d’Ottawa. Si aucune
des étudiant.e.s d’ici septembre
de la Fédération étudiante de Juin 2018: entente n’est atteinte avant la
2020.
l’Université d’Ottawa (FÉUO) rentrée universitaire, cela pour-
rait ouvrir à la possibilité d’une
prendront leurs nouveaux 7 juin 2018
postes respectifs. Il s’agira du Le 7 juin prochain, des mil-
grève, d’autant plus que l’U d’O
Novembre 2018
devra se conformer à la nou-
premier mois au pouvoir pour le liers d’étudiant.e.s se déplace-
velle loi sur l’égalité salariale
nouveau président de la FÉUO ront vers les bureaux de vote Si tout se déroule comme pré-
entre employés à temps plein et
Rizki Rachiq. Il sera intéressant pour faire entendre leurs voix vu, la ligne du train OC Trans-
à temps partiel.
de voir si la dynamique de coo- dans l’élection provinciale on- po avec un arrêt sur le campus
pération promise par Axel Gaga tarienne. Pour la majorité des devrait ouvrir en novembre. Ce-
et Katie Zwierzchowski entre étudiants ontariens de l’U d’O, il pendant, ne soyez pas surpris.e
les membres des différents par- s’agira de leur première chance Août-septembre si cette date est repoussée, il
tis de l’exécutif de la FÉUO sera de voter dans une élection pro- ne s’agirait pas de la première
au rendez-vous. vinciale, alors que le dernier 2018 fois...

w w w. l a r o t o n d e .c a
10 actualités l laar ro ot to onnd de e l e lmuanrddi i 92 av
9 mr ai lr s2 021081 6

Le municipalisme à Ottawa

Debout citoyen.ne.s !
Shérazade Faÿnel

Jonathan Durand Folco, professeur ad-


joint à l’Université Saint-Paul, a récem-
ment présenté au Québec le municipa-
lisme, un mouvement citoyen qui prône
une gestion participative de la ville.
Prenant forme à différents endroits du
monde, il envisage une société plus in-
clusive, démocratique et écologique.
Une ville aux mains des citoyens ? L’idée
peine à émerger à Ottawa.

Vers une auto-gouvernance de la ville


Selon Durand Folco, spécialiste de la
démocratie participative, les muni-
cipalités ne sont pas des lieux où les
citoyens gouvernent. C’est pourquoi le
professeur qualifie le municipalisme
de « réappropriation des institutions
politiques et économiques à l’échelle
des villes ». Il lui semble important
que « les gens aient une place dans le
milieu où ils vivent ».
PHOTO ANDREY GOSSE
Ce mouvement considère qu’il est déjà
possible dans le cadre actuel de mener
une série de projets pour parvenir à un
n’a pas été accueilli en tant que tel car t-il pas à Ottawa ? S’il précise ne pas
changement de société. Folco donne
même le terme est peu connu ». Les processus de participation ci- être spécialiste des questions mu-
l’exemple des budgets participatifs qui
toyenne à la municipalité semblent nicipales à Ottawa, Louis Simard a
existent aux quatre coins du monde
Malgré tout, aux États-Unis, des villes minimaux. D’après Caitlin Salter, plusieurs hypothèses. D’une part, la
ainsi que le projet de rendre abor-
se distinguent et tentent d’apporter gestionnaire à la ville d’Ottawa, les mise en place d’une gestion partici-
dables voire gratuits les transports
un renouveau municipal. La ville de citoyens sont consultés chaque année pative est souvent le fruit de luttes et
en commun. « Les villes pourraient
Jackson a vu naître un mouvement par rapport au budget et siègent dans de mouvements sociaux récurrents et
aider à créer une économie durable et
afro-américain de gauche engagé, ce des commissions à thèmes. De plus, significatifs. Or, il souligne qu’« on
ancrée dans le territoire », ajoute-il
qui a abouti à une démocratisation de cinq comités consultatifs rapportent n’a pas vu ces dernières années de
avant de préciser qu’« on peut utiliser
son économie. Au Canada, les munici- des avis au conseil municipal. partis politiques municipaux inscrire
le municipalisme comme levier pour
propulser des initiatives contraintes palités ont un pouvoir plus tenu qu’aux les processus participatifs dans leurs
par les systèmes de concurrence, les États-Unis où elles bénéficient d’une Même si le but est de faire davantage programmes et agendas politiques ».
gros joueurs dans la ville ». reconnaissance dans la Constitution. participer les citoyens, Louis Simard,
D’autre part, la situation socio-écono- professeur en études politiques à l’U D’autre part, il note la forte présence
Dans un horizon plus large, Folco fait mique au Canada n’est pas aussi cri- d’O, relève que « le diable est dans de la Commission de la Capitale na-
part du projet de réformer la démo- tique que dans des pays comme l’Es- le détail en ce qui concerne les pro- tionale (CCN) qui bénéficie de pou-
cratie par la base avec éventuellement pagne, la Grèce ou encore la ville de cessus participatifs ». Bien que les voirs importants et réduit les marges
une forme d’auto-gouvernement des Jackson qui a subi un ouragan et où la villes mettent en place des processus de manœuvres de la ville. Simard ex-
villes. À plus long terme encore, les population noire est sous-représentée de consultation « car c’est au goût du plique qu’« on a la ville d’Ottawa d’un
villes pourraient créer des coalitions dans les institutions. jour », il note qu’ils ont « un poids lé- côté et de l’autre la capitale fédérale
pour voir émerger « un système poli- ger rendant les effets peu appréciés ». qui la supplante ». Enfin, il y a ce que
tique et économique citoyen à grande L’auteur précise que « s’il n’y a pas certains ont appelé « Ottawa, planète
échelle ». de crise socio-économique, à moins Tout près d’Ottawa mais néanmoins Canada ». Les acteurs influents qui
d’une grande ouverture d’esprit, il est du côté du Québec, Gatineau a mis pourraient structurer la vie munici-
plus difficile de remettre les règles du en place un budget participatif. Se- pale sont souvent de passage et ils
des mouvements sociaux promordiaux
jeu en question ». En revanche, on lon Simard, « ces expériences sont sont tournés vers l’échelle nationale
décèle au Québec des événements qui d’autant plus concluantes que les en- ou internationale car Ottawa est la ca-
En Espagne, tout comme sur d’autres
vont dans le sens du municipalisme. A veloppes sont amenées à prendre de pitale.
parties du globe, des mairies ont in-
Montréal, Plante a proposé un projet l’ampleur ». Il souligne qu’« il est par-
tégré des logiques participatives im-
portantes. Plusieurs villes ont décidé progressiste. De manière générale, on ticulièrement intéressant de voir des « S’engager pour la ville, construire
de se joindre à des associations et à a assisté dans la province à un renou- budgets participatifs ciblés, destinés à la ville, développer ce sentiment d’ap-
des mouvements sociaux tels que les veau municipal qui s’est couplé d’un des populations souvent écartées de la partenance » est donc plus compliqué
Indignés. Des coalitions entre des intérêt croissant pour les villes. Pour scène municipale ». selon le professeur. Tout cela est ad-
plateformes de citoyens et des partis cause, une histoire des mouvements ditionné au peu d’intérêt des médias
politiques se sont alors mises en place sociaux et une politisation des élec- Pourquoi pas à Ottawa ? pour les questions municipales en
pour gérer les institutions munici- tions municipales plus importante comparaison à ce qu’il se passe aux
pales. En Amérique du Nord, Durand qu’ailleurs au Canada. La question qui nous taraude… Pour- échelles provinciale, fédérale ou inter-
Folco explique que « le mouvement Un budget participatif à Gatineau quoi ce genre d’initiatives n’émerge- nationale.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 23 11

Chronique

Le début d’une longue histoire ?


Shérazade Faÿnel sur les patients et qui semble être plus privés semblent leur procurer une cer-
ergonomique pour les médecins. Une offre désintéressée ? taine influence. D’autant plus qu’elle est
Le 23 mars, l’entreprise privée Philips justifiée par un besoin accru des patients
a rédigé un communiqué expliquant of- Ce dispositif médical offre également Le communiqué met en exergue la no- en matière de soins ainsi que des pro-
frir à l’Institut de cardiologie d’Ottawa la possibilité pour les soignants d’ef- toriété de l’Institut de cardiologie de l’U positions novatrices. Enfin, cette offre
de l’équipement de pointe afin qu’il fectuer « des tâches distinctes simul- d’O, qui est le plus grand centre de santé permet à Philips de souligner la perfor-
puisse étendre ses installations en soins tanément dans le laboratoire d’inter- cardiaque du Canada. Il évoque un par- mance du matériel qu’il vend et ainsi de
cardiovasculaires. vention, ce qui permet de gagner un tenariat, ce qui laisse penser que cette séduire et fidéliser ses clients.
temps précieux ». Les outils médicaux offre leur donne un retour sur investis-
Révolutionner la médecine cardiaque ont pour but de faciliter le vécu des sement. De quelle nature est-il ? La direction de Philips Canada déclare :
patients tout comme le travail des « Notre travail avec l’Institut de car-
On peut y lire que les équipements of- médecins. Dr Thierry Mesana, chef de Cela reste à déterminer, mais on peut diologie de l’Université d’Ottawa est un
ferts sont « des solutions de monito- la direction de l’Institut de cardiolo- déjà émettre l’hypothèse que cela sied exemple fantastique montrant que nous
rage patient, d’échographie cardiaque, gie de l’Université d’Ottawa (U d’O) à l’image de marque de Philips. D’une cherchons à comprendre les besoins de
de traitement guidé par l’image et aurait accueilli cette nouvelle avec part, l’entreprise annonce être le « chef nos clients […] afin que l’hôpital puisse
d’échographie intravasculaire ». enthousiasme car ces solutions tech- de file de l’innovation dans le domaine mettre en priorité ce qui est important :
Concernant le traitement guidé par nologiques novatrices participent à des soins cardiovasculaires ». D’autre améliorer la santé des patients au sein de
image, sept laboratoires sur dix béné- « façonner la pratique de la médecine part, cette alliance lui permet d’avoir un leur communauté ». Une corrélation est
ficieront d’Azurion, une technologie cardiovasculaire et de révolutionner ancrage dans l’Institut de cardiologie. faite entre les patients de l’Institut et les
signée Philips qui permet d’effectuer le traitement et la compréhension des clients Philips. Le but est-il d’en faire un
des opérations cardiaques de qualité affections cardiaques ». Les investissements financiers d’acteurs même public ?

SUNSHINE LIST

Allan Rock garde son salaire de recteur Également en vertu de son contrat, Selon les calculs de La Rotonde, de- minant en décembre 2022, c’est au
Nonibeau Gagnon-Thibeault Rock a été nommé professeur titulaire puis son entrée comme recteur de
moins 4 411 558$ que l’U d’O aura
Allan Rock, ancien recteur de l’Univer- à la Faculté de droit en 2008, bien l’U d’O en 2008 jusqu’à la fin de son
qu’il n’ait ni de maîtrise ni de docto- contrat de professeur remplaçant ter- versé à la personne de Allan Rock.
sité d’Ottawa (U d’O) qui avait terminé
son mandat en juillet 2016, a reçu un rat. Le Directeur des communications
salaire de 394  999$ en 2017. Ceci fait institutionnelles de l’U d’O, Patrick Tableau des top 10 mieux payés de l’Université d’Ottawa
de Rock la troisième personne la mieux Charette, précise qu’il « n’est pas in-
habituel d’avoir des professeurs sans
payée de l’U d’O selon la Sunshine List,
doctorat à la Faculté de droit (Com- 1 Jacques Bradwejn Doyen de la Faculté de Médecine 430 149 $
un document du gouvernement de l’On-
mon Law) », sans toutefois se pronon-
tario dévoilant tous les salaires de sa
cer sur les professeurs titulaires sans
fonction publique se situant au-dessus 2 Jacques Frémont Recteur 396 561 $
diplôme de maîtrise.
de 100 000$. Actuellement professeur
titulaire à la Faculté de droit, Rock
Selon les informations disponibles sur
touche 130% du salaire maximum que
le site web de l’U d’O, Allan Rock est le 3 Allan Rock Recteur 394 999 $
peut faire ses pairs, malgré qu’il n’ait
seul professeur titulaire de la section
aucun diplôme d’études supérieures.
Common Law de la Faculté de droit
4 Bernard Jasmin Doyen par interim de la Faculté de 350 832 $
qui ne possède aucun diplôme au-delà Médecine
Rock a touché un salaire annuel de
du baccalauréat.
394 999$ alors qu’il était en congé
sabbatique tout le long de l’année Mieux payé que ses pairs
5 Paul Bragg Vice-Doyen exécutif 305 359 $
2017, grâce à son contrat de recteur
avec l’Université, fourni à La Rotonde Rock a débuté dans ses fonctions de
par la gestionnaire des relations avec professeur titulaire lors de cette ses- 6 Michel Laurier Vice-Recteur aux études 282 216 $
les médias de l’U d’O, Isabelle Mail- sion d’hiver avec deux charges de
loux-Pulkinghorn. cours. Le salaire maximum étant pré-
sentement fixé à 188 255$, l’ancien 7 Daniel Figeys Titulaire de la Chaire de recherche 276 750 $
du Canada en protéomique et en
recteur recevra un salaire annuel de
L’ancien ministre de la Justice a no- biologie des systèmes
244 731$.
tamment profité de sa sabbatique
pour aller à Harvard lors de la session 8 Marc Joyal Vice-Recteur aux ressources 270 000 $
Son contrat précise que si le contrat de
de printemps 2017, en tant que pro-
professeur titulaire n’est pas renouve-
fesseur invité, afin de se préparer à 9 Rama Nair Vice-Doyen aux Affaires 266 650 $
lé en janvier 2021, Rock pourrait alors
enseigner au sein de l’U d’O. Professionnelles à la Faculté de
se voir offrir un contrat de professeur
Médecine
remplaçant pour une durée de 18
Professeur titulaire sans études su- mois. Il touchera toutefois un salaire 10 David Park Professeur titulaire à la Faculté 260 750 $
périeures de 244 731$ et non un salaire régulier de Médecine
de professeur remplaçant.

w w w. l a r o t o n d e .c a
12 actualités l laar ro ot to onnd de e l e lmuanrddi i 92 av
9 mr ai lr s2 021081 6

Trois questions pour comprendre  par Nicolas Hubert La Parenthèse


française
La procrastination NICOLAS HUBERT
Amélie Maxwell Chaque semaine, La Rotonde interroge un des
1200 professeurs de l’U d’O sur un sujet d’actualité. Canada – Ottawa veut porter à 4,4 % le
Coordinatrice du succès scolaire L’occasion pour vous d’en apprendre davantage,
nombre de migrants francophones hors
Service d’appui au succès scolaire et pourquoi pas, de briller dans les
soupers de famille et autres lieux propices aux Québec d’ici 2023. – Alors que les objectifs
Centre d’aide à la rédaction des travaux universitaires
débats. précédents destinés à renforcer les mino-
rités de langues officielles n’ont jamais été
atteints, le gouvernement fédéral a fait part
de sa volonté de lutte contre l’érosion de la
francophonie constatée dans l’ensemble

1
Qu’est ce que la procrastination ? des provinces canadiennes, y compris le
Québec.
La procrastination c’est le fait de savoir que l’on a quelque chose à faire, mais de le remettre constamment à
une autre date. Cela peut être une procrastination passive, où l’on ne fait rien, ou une procrastination active où
l’on fait tout sauf la tâche qui doit être faite avec l’échéancier qui se rapproche, comme le ménage, la cuisine, Méditerranée – L’Hermione portée par les
d’autres travaux moins pressants.
vents de la francophonie. – Après avoir

2
fait une tournée américaine en 2015 pour
Quels sont les risques scolaires liés à la procrastination ? commémorer la guerre d’Indépendance,
Les risques sont de vivre un stress accru, pour les étudiants qui doivent à cette partie de l’année remettre la réplique de la frégate sur laquelle La-
plusieurs travaux, faire plusieurs examens. C’est certain qu’il serait bien de s’en tenir à l’échéancier que fayette a rejoint l’Amérique du Nord en
l’on avait préparé d’avance. Nos travaux peuvent en souffrir, mais en tant que personne on peut en souffrir 1780 est le centre d’un projet soutenu
également. par l’Organisation internationale de la
francophonie. Ce dernier fait voguer 350

3
bénévoles, dont une centaine issus de la
Quelles stratégies adopter pour éviter de telles situations ? francophonie internationale, à travers les
différents rivages de la Méditerranée dans
Utiliser les services du campus tels que le Centre de mentorat. En recourant à un étudiant mentor, on peut
recevoir de l’aide pour établir un échéancier de travail avec des petites tâches chaque jour au lieu d’avoir un esprit de partage et d’échange culturel.
une grosse tâche qui nous attend au bout d’une semaine ou deux semaines. Comme ça, peut-être que l’on
se sent plus responsable de son succès scolaire. On sent peut-être que l’on est redevable envers l’étudiant
mentor et cela pourrait nous amener à revenir chaque jour ou deux jours, lui montrer ce que l’on a accom- Vietnam – L’apprentissage du français
pli. Une autre technique de travail au quotidien pourrait être la technique Pomodoro pour la rédaction de en hausse. – Inauguré le 6 avril, l’Insti-
travaux. Avec cette technique, on se donne 30 minutes à consacrer à un travail, puis on prend une pause tut français de Hanoï est le résultat d’une
de 5 minutes avant de refaire une session de 30 minutes de travail et d’alterner pour atteindre un total de coopération entre l’Institut français du
4 séances de travail. Cela permet d’accroître la productivité, de rester plus concentré tout en prenant des Vietnam et l’Université d’architecture de
pauses et de rester plus objectif dans ce que l’on fait. Hanoï. Sa création répond à l’intérêt de
plus en plus prononcé des étudiant.e.s
revue de presse par Mathieu Tovar-Poitras vietnamien.ne.s pour la langue française. 

Irlande – Une candidature pour inté-


Le président-élu dénoncé pour agression sexuelle
grer la francophonie  ? – Dublin a ré-
The Sheaf, Université de la Saskatchewan
cemment fait part de sa volonté d’inté-
Le président sortant de la Fédération étudiante de l’Université de la Saskatchewan (FÉUS), David D’Eon, a annoncé qu’il grer l’Organisation internationale de la
refusera de coopérer à la transition de son mandat si Colden Nikbakht, seul candidat pour la présidence, était élu, dû à Francophonie. Une volonté notamment
des dénonciations d’agression sexuelle envers ce dernier. Nikbakht a remporté l’élection, mais s’est abstenu de commen- suscitée par le retrait du Royaume-Uni,
taires et l’exécutif élu n’a pas célébré les résultats. Plusieurs rassemblements et manifestations ont eu lieu. un rival traditionnel mais allié sur la
scène internationale, de l’Union euro-
péenne et la nécessité de l’Irlande de di-
versifier ses relations diplomatiques et
Une troisième manifestation en opposition aux coupures budgétaires commerciales, avec notamment l’Afrique
The Gateway, Université de l’Alberta en principale ligne de mire.

Le 6 avril dernier, des étudiant.e.s et des représentants des employés de l’université se sont réunis pour faire entendre leur
mécontentement face aux coupures budgétaires et les différentes hausses de frais que prévoient l’administration. Le recteur France – Un prix citron pour Macron.
David Turpin a fait savoir que ces décisions ont été prises dans l’optique du développement à long terme de l’institution. – Impératif français, un organisme qué-
bécois de défense et de promotion de la
langue française a décerné un prix ci-
tron au président français Emmanuel
La communauté universitaire visée par des tentatives d’hameçonnage Macron. Ce prix vient sanctionner les
propos tenus par Macron lors de la visite
Le Front, Université de Moncton
officielle du Premier ministre québécois,
Plusieurs étudiant.e.s ont dénoncé la réception d’un courriel soulevant des doutes quant à sa sécurité et son objectif. Se Philippe Couillard, à Paris. Le chef d’État
voulant faire passer pour un message officiel de l’université, le lien intégré dans le message emmène les utilisateurs vers français avait alors fait part de sa volonté
une page leur demandant des informations personnelles. L’institution n’a pas encore fait parvenir de communiqué offi- de promouvoir la francophonie en s’ins-
ciel sur le sujet. pirant de l’exemple nord-américain au
sein duquel « parler l’anglais renforce la
francophonie ».

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Arts et culture Gabrielle Lemire


culture@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

Festival de la poutine

La Rotonde est à l’affût Big D’S Dog House & Poutine Emporium :
SHÉRAZADE FAYNEL
Le Festival de la poutine, événement La spécialité : Muerte Taco est une pou-
traditionnel rendu cette année à sa tine qui a remporté durant les trois der-
5e édition et qui clôture le mois de la nières années le prix des consommateurs
Francophonie, a eu lieu du 26 au 29 au Cornwall Food Fest.  
mars. Organisé sur la Place de l’Uni-
versité d’Ottawa devant la Faculté Le + qui fait la différence : Anthony et
des sciences sociales, il a accueilli 8 Dre, caravaniers, lancent en souriant
caravaniers aux horizons différents. : « On met de l’amour dedans », avant
La Rotonde est allée à leur rencontre. d’ajouter que « les six recettes de pou-
tines présentées au Festival peuvent ha-
Afin qu’il soit accessible aux étudiant.e.s, bituellement être préparées en hot-dogs
une option de poutine à 5 dollars est et hamburgers au restaurant ».
imposée aux caravaniers et un maxi-
mum de 10 dollars par plat est fixé. Golden Fries :
Dans une atmosphère musicale de 11h
à 14h sur une durée de 4 jours, les étu- La spécialité : La poutine au homard et
diant.e.s semblent ravi.e.s par cet événe- bacon a été désignée comme l’une des
ment.  « C’est le fun d’avoir ça sur le cam- meilleures recettes par les étudiant.e.s
pus », lance l’un d’entre eux. Un étudiant l’année dernière. Jesse ajoute qu’elle est
explique entre deux bouchées : « C’est la réalisée maison de A à Z et qu’elle est
semaine que j’attends le plus de l’année proposée depuis dix ans. COURTOISIE
car c’est la semaine de relaxation avant
l’avalanche d’examens », avant de s’ex- Le + qui fait la différence : Tout est fait
clamer « Qui n’aime pas la poutine ? » maison. Au lieu de congeler les frites, les les frites sont remplacées par des chur- d’inspirations différentes  : indienne,
pommes de terre sont découpées chaque ros coupés en morceaux, la sauce gravy chinoise (avec la poutine General Tao)
3 Brothers Shawarma : matin et la sauce gravy est cuisinée sur
par du chocolat et du caramel et le fro- et mexicaine (avec la poutine Mexican
place également.
mage par de la guimauve. Taco).
La spécialité : Le poulet à la libanaise
qu’on connaît tous : le shawarma. Pop Curds : Le + qui fait la différence : L’amour du Le + qui fait la différence : Le caravanier
propriétaire pour les churros. Ulises dit accorder de l’importance à la fraî-
Le +  qui fait la différence  : Les épices La spécialité : Les pop curds, c’est-à- Ortega a grandi au Mexique où il ai- cheur des ingrédients et il précise que
libanaises avec lesquelles le poulet est dire du fromage en grain pané et frit. Il mait déguster des churros. À son arrivé tout est cuisiné sur place.
assaisonné et qui sont également pré- est vendu dans une poutine du menu ou à Ottawa, cherchant un endroit pour en
sentes dans les autres poutines propo- séparément. « Le fromage vient de la manger, il a décidé qu’il allait lancer sa
sées. « C’est ce qui la rend particulière », fromagerie St-Albert dans l’Est ontarien,
Une découverte au Festival de cette
propre affaire.  
nous confie Marcello, le caravanier. puis il est transformé dans notre usine année :
de pop curds », explique Camille, cara-
vanière. The Great Canadian Poutinerie : les contenants étaient compostables.
The Upper Deck Diner & Dairy Bar
Selon Brigitte Morin, coordinatrice du
Le + qui fait la différence : L’originalité La spécialité : La cabane à sucre, qui fi- recyclage à l’Université d’Ottawa, « cela
La spécialité : Le donair, une épice d’ori-
de la poutine et le design de la caravane. gurait parmi les poutines favorites des fait deux ou trois ans qu’on a changé de
gine maritime, qui est cuisinée à la fois
Camille explique : « On a signé un contrat étudiant.e.s au festival de l’année der- contrat avec les vendeurs caravaniers
avec la viande et avec la sauce gravy vé-
avec Sysco, ce qui implique la vente de nière. pour faire en sorte que tous leurs pro-
gétarienne.
nos produits dans différents endroits. duits à emporter soient compostables ».
Avant ça, on devait se faire connaître Le + qui fait la différence : « On mise sur Cette année, la communication a été ren-
Le + qui fait la différence : L’energy
par le bouche à oreilles ». Le camion sur la diversité de l’offre et des ingrédients forcée car « si les gens ne savent pas, cela
boost est une option gratuite qui permet
lequel on peut voir une vache peinte est frais », rapporte Patrick, caravanier. ne sert à rien ». Des pancartes ainsi que
d’ajouter de la caféine dans la sauce gra-
vy de n’importe quelle poutine achetée. celui qui a déambulé dans la région pour des poubelles compostables vertes et vi-
En outre, les consommateurs ont la pos- faire la promotion des produits. Fadi’s Fabulous Food : sibles ont été installées sur le site. « Mis
sibilité de déguster leur poutine à l’étage à part les contenants de breuvages, de
de la caravane qui prend la forme d’un Mr Churritos : La spécialité : Il s’agit du shawarma li- tout ce qui se vend sur le site, rien ne de-
autobus à deux étages. banais, même si Fadi dit ne pas se limi- vrait être jeté », concluait-elle durant le
La spécialité : Dans la churro poutine, ter à cela en cuisinant aussi des poutines Festival.

w w w. l a r o t o n d e .c a
14 A R T S e t C U LT U R E l a lrao troont do en d e l Le umn ad ri d9 i av
2 9r mi la2r0s1 28 0 1 6

tapage et autres bruits sourds

Prendre la parole pour célébrer


scènes loufoques et d’autres d’une inten- pacité de dire quelque chose de puissant,
NONIBEAU GAGNON-THIBEAULT ET sité revendicatrice. de profond, de politique et de nécessaire Célébrer un art humain
GABRIELLE LEMIRE », partage l’auteure, dramaturge et co- Tout comme Lisa L’Heureux, pour de
médienne Mishka Lavigne, membre des nombreux comédiens, metteurs en scène,
Prendre la parole Poids Plumes. Plus que jamais, la com-
« Ça sert à quoi le théâtre aujourd’hui? dramaturges et spectateurs, l’élément
» C’est la question que s’est posée la dra- munauté artistique se doit d’aller au-delà fondamental qui distingue le théâtre des
Le théâtre permet de se prononcer sur
maturge et metteure en scène Miriam de « l’art pour l’art », afin de prendre la autres formes d’art est son humanité.
des enjeux actuels qui touchent la socié-
Cusson, lors de l’écriture de son Mot du parole et d’insuffler un air de changement
té à l’échelle communautaire comme à
théâtre franco-ontarien livré par la poète dans la société. « C’est la seule forme d’art qui, par son
l’échelle mondiale. Pour Miriam Cusson,
et artiste slam Marjolaine Beauchamp le essence, par sa nature, exige la présence
« il y a un énorme shift par rapport à la
27 mars dernier au Centre national des d’un public. Cet art a besoin qu’on soit
définition de l’individu ». L’auteure et
Arts (CNA). Au même moment, sur l’autre tous dans le même espace. Le public n’est
dramaturge également comédienne s’ex-
rive du canal Rideau, à la Cour des Arts pas seulement un témoin mais un parti-
se déroulait le Ottawa Theatre Challenge
prime ainsi : « Je crois que le théâtre sert « C’est la grandeur de l’âme qu’on cipant. »
à se prononcer sur des questions difficiles retrouve sur scène. »
mettant au défi 12 compagnies de théâtre
au point de vue humanitaire ». Alors,
de la région d’Ottawa dans un amalgame Nina Lee Aquino, signataire du Mot du
dans une société de pluralité des voix, «
de sketchs écrits durant les 48 heures pré-
cédant leurs performances. La Rotonde
le théâtre est un outil qui réussit à proje- Lisa L’Heureux Canada
s’est jointe aux artistes pour célébrer la ter des voix par-dessus la mêlée », ajoute
Journée mondiale du théâtre.

Tapage et autres bruits sourds


À l’occasion de la Journée mondiale du
Théâtre, les 18 membres francophones
du regroupement des Poids Plumes ont
chacun offert leur contribution à un col-
lage de textes rapiécés par Annie Clou-
tier, Lisa L’Heureux et Louis-Philippe
Roy pour créer le spectacle Tapage et
autres bruits sourds.

Dans une société en mouvance où le


réel et le virtuel se côtoient, la commu-
nauté artistique remet en question ses
pratiques traditionnelles. Le numérique
crée une collectivité où tout le monde est
« prophète, poète, photographe ». Les
mots du sociologue Goffman sont donc
plus pertinents que jamais : « Parce
que tout le monde est à la fois acteur et
public, la personnalité est définie et ga-
rantie par la collectivité ». Le théâtre est
donc fondamental dans une société où
chacun peut publier, s’exprimer libre-
ment à l’aide de l’amplification des mé-
dias sociaux.
PHOTO AYOUB BEN SASSI
Après une cérémonie pendant laquelle
ont été présentés des messages signés par
quatre personnalités d’importance sur
les scènes américaine, canadienne, qué- l’artiste. S’exprimer sur le monde qui nous entoure « Le théâtre c’est la performance, l’écri-
bécoise et franco-ontarienne, le public a régissait l’événement du 27 mars au CNA. ture, la production artistique. Pour moi,
été invité au Studio Azrieli du CNA. Le Si le monde du théâtre prend part à ce « On se doit d’interagir avec le restant de c’est de la thérapie. Faire rire les gens
collage de textes des Poids Plumes, livré mouvement de redéfinition du monde, la planète. C’est important qu’on trouve me donne l’impression de redonner au
par quatre jeunes comédiens et un musi- de réinvention d’une société régie par les des points de ralliement avec d’autres do- monde. Ça fait peur d’être si vulnérable
cien sous forme d’événement performa- outils numériques, il est essentiel de créer maines, d’autres paroles », explique Cus- sur scène, mais de savoir que je produis
tif, portait un regard sur la définition du un espace de dialogue sur les enjeux d’en- du contenu au lieu d’en ingérer, c’est une
son. Le théâtre est un outil de communi-
silence et de la parole, de l’expression de vergure. expérience libératrice. »
cation qui permet alors aux artistes de se
soi à l’ère des médias sociaux.
confronter à la réalité de l’autre, du public
« C’est un espace de parole qui s’inscrit et de leurs partenaires de jeu. Lauren Caucher, comédienne au
S’imbriquaient, dans un décor composé dans un partage avec le monde. Ça a la ca-
d’une pile de meubles en équilibre, des Toasted Theatre Company

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 23 15

Ottawa Theatre challenge

le théâtre en collectivité;
« C’est la forme artistique qui met l’hu- plaisir à jouer leurs pièces devant leurs à créer du théâtre ». Challenge, une expérience qu’elle a ap-
main au centre, c’est la collaboration. Un pairs. Les rires fusaient tout au long de préciée : « On a eu tellement de plaisir
art de rencontre avec le public, de proxi- l’événement, témoignage du caractère C’est l’équipe de Harris qui a gagné le Ru- à être ici et à regarder les autres. Je veux
mité, de dialogue. » ludique du théâtre. Les spectateurs ont bber chicken de la compétition avec leur revenir c’est certain ».
notamment pu assister à une représenta- parodie du genre True crime, où les ac-
Lisa l’Heureux, directrice artis- tion de Dieu qui panique face aux modes teurs sont des poneys du monde My Little Un engagement social
de vie découlant de la modernité et de Poney. Dans cette histoire, les deux sus-
tique du Théâtre Rouge Écarlate et l’athéisme en hausse. Il appelle alors ses pects d’un meurtre, le petit ami et la meil- Le théâtre est un moyen pour prendre
membre fondatrice des Poids Plumes soldats afin de lancer une nouvelle croi- leure amie de la victime, sont interrogés parole sur les enjeux actuels, mais plus
sade mais se trouve davantage découragé dans le cadre d’une émission télévisée. concrètement, il peut devenir un moyen
« Plus que la littérature, plus que le ciné- en voyant qu’il ne reste qu’un soldat de de prise d’action. Par exemple, le Ottawa
ma, le théâtre, qui exige la présence des Dieu et que ce dernier semble préférer les L’équipe du Toasted Theatre Company Theatre Challenge s’est engagé sociale-
êtres humains devant les autres êtres hu- oranges au lieu de la guerre. Vient alors n’a commencé à créer sa pièce que la ment en versant tous les profits de la soi-
mains, est merveilleusement bien adapté la décadence du Tout-Puissant : sous une veille de la compétition. Lauren Caucher, rée à AFC (Actor’s Fund of Canada), un
à la tâche de nous éviter de devenir des musique électro de night club, Dieu fait comédienne de la compagnie, raconte organisme qui vient en aide aux artistes
algorithmes, des abstractions pures. » balancer de la poudre partout et se déver- qu’elles ne se sont pas rencontrées avant canadiens qui sont en période de crise fi-
gonde. « jusqu’à hier soir vers 19h. On a com- nancière, qu’elle soit causée par la mala-
Sabina Berman, signataire du Mot de mencé à improviser pendant une heure et die physique ou mentale. Plus de 1 000$
Sortir de l’isolement créatif demie. Puis on s’est dit “est-ce vraiment ont été amassés pour la cause. « Ils distri-
l’Amérique la seule idée?” et on a commencé à impro- buent des fonds aux artistes profession-
L’événement à ne pas prendre trop au sé- viser sur d’autres choses, mais on reve- nels qui ont des difficultés financières.
« Le théâtre est une chance de voir les
rieux a comme objectif de « rassembler nait toujours à l’idée originale. Puis l’idée Nous n’avons pas d’assurances, ni de sé-
choses sous une autre perspective et de
les compagnies de la région dans l’esprit d’un True crime nous est venue. On savait curité d’emploi. AFC donne un support
s’ouvrir à de nouvelles expériences. »
de la création et du théâtre et aussi pour que l’on voulait être des poneys avec du financier à ceux en difficulté », explique
avoir une compétition saine et amusante maquillage, ça devait rester ». Caucher en Leger.
Aaron LeBlanc, comédien au Improv », met de l’avant Catriona Leger, organi- est à sa première fois au Ottawa Theatre
Embassy satrice de cette édition du Ottawa Theatre
Challenge et directrice artistique chez A
« Je crois que ça rassemble les gens dans Company of Fools.
une expérience commune qu’ils par-
tagent. On vit et respire dans la même Celle-ci explique qu’au théâtre « on crée
salle où des artistes interagissent d’une souvent par nous-même, dans notre
façon réelle, qu’on ne peut pas ressentir bulle, et nous n’avons pas l’opportunité
au cinéma. » d’interagir avec les autres et de les regar-
der ». Leger n’est pas la seule, puisque la
Catriona Leger, organisatrice du formation des Poids Plumes au Canada
Ottawa Theatre Challenge et direc- français découle du même principe ras-
sembleur. D’un regroupement de quatre
trice artistique chez A Company of auteurs qui se réunissaient pour discuter
Fools et faire la lecture de leurs textes respectifs,
les Poids Plumes sont passés à dix-huit
auteurs (également comédiens et drama-
turges). Les processus créatifs diversifiés
et la découverte d’autres voix permettent
Un univers ludique des collaborations inusitées.
À la Cour des Arts, 12 compagnies de « On crée souvent par nous-même, dans
théâtre de la région d’Ottawa ont profité notre bulle, et nous n’avons pas l’oppor-
de la Journée mondiale du théâtre pour tunité d’interagir avec les autres et de les
s’offrir un défi créatif avec la 18ème édi- regarder »
tion du Ottawa Theatre Challenge.

Dans cette compétition amicale, chaque Catriona Leger, A Company of Fools


compagnie avait 48 heures pour écrire Lors du Ottawa Theatre Challenge, afin
une pièce d’une dizaine de minutes com- d’élargir le processus créatif, les idées de
portant 3 contraintes loufoques : chaque contraintes qui devaient être pigées pro-
pièce devait inclure une mauvaise ten- venaient de toutes les compagnies de la
dance de mode, un nom de couleur de compétition, « ainsi, chaque compagnie
vernis à ongle et un jouet pour enfant; influence le travail de l’autre », explique
chaque thème devant être pigé au hasard. Leger. Alli Harris, comédienne au Toasted
L’équipe gagnante se méritait le trophée Theatre Company, apprécie grandement
dérisoire du Poulet en caoutchouc. ce genre d’événement puisque ça « unit
les compagnies professionnelles avec les PHOTO ANDREY GOSSE
Les comédiens avaient visiblement du compagnies communautaires, donc ça
nous rassemble tous dans la même salle

w w w. l a r o t o n d e .c a
16 A R T S e t C U LT U R E l a lrao troont do en d e l Le umn ad ri d9 i av
2 9r mi la2r0s1 28 0 1 6

Cette année en Arts et Culture

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 23 17

Été 2018

Événements à ne pas manquer cet été


CHARLEY DUTIL 14 - 16 juin 2018 :  
Rendez-vous au camping de Montebel-
Ah ! la saison estivale, la saison où les lo du 14 au 16 juin pour le Rockfest de
sessions d’étude jusqu’à deux heures du Montebello. Cette année, les amateurs de
matin dans la bibliothèque Morisset sont rock auront le plaisir de voir performer
remplacées par des horaires de travail Weezer, Stone Temple Pilots et Prophets
étudiant sur le bord de la mer… ou der- of Rage. Du côté francophone, ce sont Les
rière un bureau au Gouvernement.  Pour chiens sales, Les bons à rien et Horloge
s’évader du 9 à 5, l’été peut être la saison Simard qui seront en vedette.
la plus excitante de l’année. Que vous
soyez amateur de moshpit ou de littéra-
ture, vous pourrez trouver ce que vous 15 - 16 juin 2018 :  
voulez dans la région de la capitale cet Ottawa sera envahi par son festival de
été. La Rotonde vous a dressé une liste bières de microbrasseries artisanales. Le
d’événements pour vous faciliter la vie et, Ottawa Beer Fest s’agira d’une chance de
qui sait, peut-être vous faire découvrir de dégustation en or pour les amateurs de
nouveaux horizons. bières fraîches locales et d’un peu partout
au Canada.

28 avril - 1er mai 2018 :


Les amateurs de littérature seront ré- 24 juin 2018 :
compensés par le Festival des écrivains Pour la St-Jean-Baptiste,  la Ville de Ga-
d’Ottawa, qui se déroulera à la cathédrale tineau dévoilera de nouvelles Mosaï-
Christ Church et au pub Manx. Pour les cultures qui émerveilleront les touristes
chanceux qui se seront procurés des bil- dans le parc Jacques-Cartier. Cependant,
lets, ils pourront assister à des lectures cette année, les gens souhaitant sentir le
des maisons d’édition Biblioasis et Arse- doux parfum des fleurs devront débour-
nal Pulp Press. L’ancienne juge en chef de ser une somme monétaire de 15$ pour les
la Cour suprême, Beverley McLachlin, y Gatinois et 20$ pour les non-résidents.
fera apparition pour parler de son nou- Les mosaïcultures seront ouvertes au pu-
veau roman Full disclosure. blic jusqu’au 15 octobre.

11 - 13 mai 2018 : 5 - 15 juillet 2018 : PHOTO COURTOISIE


La fin de semaine du 11 au 13 mai, au Le Bluesfest d’Ottawa revient en force
centre EY se déroulera Comiccon, la cette année avec plus de 70 artistes per-
convention annuelle de bandes dessinées formant sur les plaines LeBreton. Bien de ne pas manquer le jeune groupe Greta
d’Ottawa. L’acteur Doug Jones du long que les têtes d’affiches du festival soient Van Fleet, la nouvelle sensation rock du
26 août 2018 :
Le 26 août prochain se déroulera le fes-
métrage La forme de l’eau, Billy Boyd du les Foo Fighters, Shawn Mendes et Michigan à l’air de Led Zeppelin qui per-
Seigneur des anneaux et Jim Shooter, Bryan Adams, une panoplie de rappeurs, tival Lumière Ottawa au parc Rockcliffe.
formera le 10 juillet sur la scène RBC.
un des écrivains de Marvel, y seront pré- groupes country, blues, folk et EDM se- Selon ses organisateurs, « le festival Lu-
sents. La convention comptera plusieurs ront à l’affiche. Malgré la déception de mière est amusant, gratuit, convivial pour
studios de dessin, de films, d’animations ne voir aucun artiste francophone dans 2 - 6 août 2018 : les familles et l’atmosphère est festive. Il y
et bien entendu, d’ottaviens costumés. la liste, La Rotonde vous recommande Le 3 août prochain débutera le Buskerfest aura des ateliers sur la création de lampes
de la rue Sparks. Durant 5 jours, le festi- à l’huile. C’est une invitation créative à
val mettra en vedette des artistes avec des faire partie des festivités. Les déguise-
talents originaux. Les curieux pourront y ments sont encouragés pour rendre l’évé-
voir performer « jongleurs, comédiens, nement encore plus amusant ».
magiciens, musiciens, caricaturistes et
marcheurs sur échasses ».    
27 août 2018 :
Sortez de vos appartements et descendez
3 - 7 août 2018 : dans les rues pour la parade de la fier-
Au début du mois d’août se déroulera le té organisée annuellement par Capital
Ribfest, festival annuel de côtes levées de Pride. Cette année, la parade se dérou-
la Capitale nationale. La pelouse devant lera le 27 août de 13 heures à 16 heures
l’hôtel de ville sera lieu de dégustation de au centre-ville d’Ottawa. Assurez-vous de
côtes levées, d’ailes de poulet et de bières porter vos couleurs les plus rayonnantes
de microbrasseurs de la région. et de faire voler le drapeau de la fierté en
PHOTO COURTOISIE tant que membre ou allié.e de la commu-
nauté LGBTQ+.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

sports et bien-être Slim Essid


sports@larotonde.ca
Chef de pupitre

Moments de la saison

Récapitulatif de la saison
SLIM ESSID

La saison 2017-2018 restera dans les


annales rien que pour les nombreux
records ayant été battus. Nos moments
forts de la saison tourneront autour de
ceux-ci et nous espérons rendre justice à
une année sportive digne d’être revécue
pour un grand nombre de nos athlètes.
Voici donc les dates et événements à re-
tenir de ces derniers mois.

Samedi 28 Octobre 2017 


Football : Les Gee-Gees, qui affichaient
5 victoires et 3 défaites avant le quart de
finale des SUO et qui avaient commencé
la compétition avec 3 victoires d’affilée
les portant comme favoris de la compéti-
tion, affrontaient les Gryphons de Guel-
ph sur leur terrain. Jouant à domicile de-
vant leurs supporters, l’équipe de Jamie
Barresi s’est faite surprendre par ses ad-
versaires nettement plus forts ce jour-là.
Une défaite 30 à 8 a donc marqué leur
brusque élimination du tournoi. MONTAGE Andrey Gosse

Dimanche 29 Octobre 2017 


pour les Gee-Gees, qui semblaient avoir
Soccer : Les joueuses de Steve Johnson « mangé du lion » cette soirée-là !
avaient tout pour réussir et pourquoi
Vendredi 19 Janvier 2018 Samedi 24 Février 2018
pas, aller gagner le championnat univer- Basket-ball féminin : 8 victoires consé-
sitaire. Un entraîneur ambitieux et des Basket-ball féminin : Les Gee-Gees Natation : Montana Champagne décro-
avaient enregistré six victoires consécu- cutives et ce fut la fin de la longue série chait sa troisième médaille du tournoi
joueuses polyvalentes et très discipli- de victoires des Gee-Gees. Ce sont les
nées sur le terrain. Les quarts de finale tives avant leur affrontement face aux lors de la dernière journée des cham-
Varsity Blues de Toronto, les troisièmes
des SUO se déroulaient sur le terrain des Lakers de Nippissing au pavillon Mont- pionnats universitaires à Windsor.
de la liste des huit équipes à avoir suc-
Gee-Gees et le Gris et Grenat s’en don- petit. Une septième victoire de suite est Même si l’équipe masculine terminait en
combé au rouleau compresseur du Gris
nait à cœur joie vu leur début de match, bel et bien arrivée avec un résultat de 60 dixième position du tournoi, cette mé-
et Grenat, qui ont réussi à infliger un re-
où le premier but ne tarda pas à arriver. à 52, ce qui avait placé le Gris et Grenat daille remportée par l’athlète avait une
vers 62 à 53. Une défaite importante et
Un deuxième fut inscrit, pouvant tuer à la troisième place du classement. Les saveur historique puisqu’en portant son
un tournant de la saison qui a fait atter-
le match, mais a été refusé, injustement joueuses d’Andy Sparks avaient réussi à compteur à 6 médailles gagnées, Cham-
rir les Gee-Gees sur Terre…
pour certains. Difficile à avaler pour les faire parler d’elles un peu partout dans pagne détrônait l’ensemble des nageurs
Gee-Gees, vu l’égalisation des Gaels de le pays vu leur impressionnante série de de l’histoire de l’Université d’Ottawa !
victoires, qui, en se rallongeant à sept, Jeudi 9 Février 2018
Queen’s et la défaite, ensuite, à l’impré-
visible séance des tirs au but. les a définitivement fait sortir du statut Samedi 10 Mars 2018
Hockey féminin : Ottawa était en quête
d’outsider de la compétition.
de points impor­tants à la veille des séries
Vendredi 1er Décembre 2017 après avoir été blan­chie face aux Cara­ Athlétisme : Lors de l’ultime journée
Samedi 27 Janvier 2018 bins de Montréal, tandis que Carle­ton des championnats nationaux d’ath-
Hockey féminin : C’était le dernier cher­chait quant à elle à écou­ler les der- létisme, Stephen Evans a décroché la
match avant les Fêtes et il s’agissait du Hockey masculin : Les Gee-Gees de niers matchs d’une longue saison diffi­ci­ première médaille de sa carrière après
derby face à Carleton. Jouant à l’exté- l’Uni­ver­sité d’Ot­tawa affron­taient les le. La pression était à son comble et ce une course passionnante ! Remontant
rieur, la troupe de Yanick Evola a livré Patriotes de l’Uni­ver­sité de Trois-Ri- sont deux équipes ayant faim de victoire la plupart de ses adversaires lors des 40
probablement son meilleur match de vières au complexe spor­tif Minto d’Ot­ qui se sont affrontées jusqu’en double derniers mètres, il arrivait à se hisser sur
la saison en s’imposant 3 à 2 après une tawa. Après un revers de 6–3 quelques prolongation, où les Gee-Gees ont réussi le podium tant convoité. Un exploit vu le
remontée victorieuse digne des grands jours auparavant, le Gris et Grenat avait à finalement prendre le dessus 3 à 2. Une manque d’expérience de l’athlète, mais
soirs. Du 1-2, les Gee-Gees remontaient abso­lu­ment soif de revanche face aux dixième victoire de la saison pour le Gris peu surprenant vu son abnégation, son
le score et s’imposaient à partir de la Patriotes, pour un match qui s’an­nonçait et Grenat transcendé cette soirée-là par professionnalisme et son sérieux quand
troisième période. haut en tensions. Résultat final  : 5 à 2 une foule en délire. il s’agit des entraînements.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 23 19

Moments de la saison

Meilleur des entrevues


viens plus mature et tu comprends que Gee-Gees, est revenue sur ce qui l’a ins-
SLIM ESSID
le hockey est important dans ta vie mais pirée à fonder l’association Basket Plus, « J’ai choisi de jouer au hockey grâce
Cette année, La Rotonde a eu le pri- qu’il ne faut pas le laisser empiéter sur œuvrant à impliquer les équipes univer- à mon père. Il m’a intro­duit à ce sport
vilège de recevoir un large éventail ta vie personnelle. Il y a une expression sitaires canadiennes dans les commu- quand j’étais jeune et je suis tombé
d’athlètes, entraîneurs et professeurs qu’un de mes coachs m’avait dit «Take a nauté et aider à leur développement : amou­reux de la disci­pline. Le hockey m’a
de l’Université d’Ottawa. Ces grand.e.s ride on hockey but don’t let hockey take permis de bâtir la personne que je suis
participant.e.s aux activités universi- a ride on you (Embarque dans l’aventure « J’ai vécu une expé­rience très enri­chis­ devenu aujourd’­hui. Grâce à ce sport, j’ai
taires n’ont pas seulemement donné des du hockey mais ne le laisse pas t’écra- sante [au Togo], je pense n’avoir jamais appris à travailler en équipe, j’ai appris
réponses à une liste de questions, mais ser) «. En gros, ne pas aller à l’extrême, vu ça de ma vie. Je suis reve­nue avec le à deve­nir un leader, mais sans toute­fois
ont fait le choix de se confier, d’entrer ne pas se perdre dans sa passion. » cœur lourd avec plusieurs senti­ments en oublier d’écou­ter. Être un bon coéqui­
en profondeur dans certains sujets et, même temps, de la tris­tesse, de la joie, de pier est une chose en laquelle j’éprouve
dans certains cas, d’offrir des conseils Édition du 16 Octobre 2017 la moti­va­tion, déter­mi­na­tion. Je n’avais beau­coup de fierté. Je pense que le hoc-
utiles pour la réussite. Nous avons donc pas beau­coup voyagé. J’ai été en Europe, key a fait de moi une meilleure personne,
collecté nos meilleurs moments en en- Nouvelle recrue de cette saison de bas- mais jamais en Afrique, dans un pays une personne dont je peux être fier. Je
trevue, et nous en sommes sûrs, avons ket-ball, Kenny Jean-Louis revient sur pauvre. Cette expé­rience m’a fait chan­ pense sincè­re­ment que ce sport peut être
oublié d’en citer tellement la qualité de son départ de la maison, du cocon fami- ger de pers­pec­tive par rapport au reste un outil de déve­lop­pe­ment person­nel ! »
nos interlocuteurs était élevée… lial et comment ça l’a changé en tant que du monde, m’a fait réali­ ser beau­coup
personne : de choses, comme le fait qu’on n’ait pas Édition du 26 Février 2018
Édition du 18 Septembre 2017 vrai­ment besoin d’au­tant de choses dans
« C’était un défi : la première année je la vie pour être heureux. Le système Davide Casarin, nageur originaire d’Ita-
Entrevue avec la professeure Michelle devais apprendre à laver mes vête­ments, capi­ta­liste, maté­ria­liste nous fait voir lie, a fait partie d’un duo enflammé avec
Fortier, spécialiste en psychologie de à cuisi­ner, à faire les courses. Après, c’est les choses diffé­rem­ment, mais quand Montana Champagne cette année. Il re-
l’activité physique, auteure de nombreux devenu plus facile. J’ai mûri et je pense tu vois la dureté de la vie ailleurs, tu te vient sur la principale différence entre
projets de recherche et chercheuse prin- que c’est impor­tant que je prenne le choc rends compte que non. Je me suis mise l’Italie et le Canada au niveau du sport
cipale du projet Counseling en activité de la vie en 2012, plutôt qu’en 2018 ! Là, à penser sur la façon dont je pouvais ai- aquatique :
physique. Elle nous confie pourquoi elle je me sens plus à l’aise de reve­nir chez der. »
pense que l’activité physique devrait être moi; au moins je me sens prêt dans le cas « Ici, il faut souvent discu­ ter avec le
mieux promue. où je devrais quit­ter de nouveau la mai- Édition du 18 Janvier 2018 coach pour faire gagner l’équipe, plutôt
son. » que se concen­trer sur l’in­di­vi­duel et c’est
« Les recherches montrent que 80 % de Marc Beckstead, désormais à sa deu- vrai­
ment le groupe qui t’aide à nager
la perte de poids passe par la nutrition. Édition du 30 Octobre 2017 xième année au sein des Gee-Gees, nous plus vite. Toi, bien sûr, tu dois toujours
L’exercice physique aide à perdre du a révélé pourquoi il a choisi de pour- aussi donner ton plus. L’individu est au
poids, mais n’y conduit pas directement. Rose-Ann Joly, assistante-entraîneur suivre une carrière universitaire de hoc- service du collectif et c’est ce que j’ai ap-
Cet argument seul est insuffisant. Ima- de l’équipe féminine de basket-ball des key : pris au Canada. »
ginons que quelqu’un perde du poids,
logiquement il va s’arrêter d’en faire,
puisqu’il a atteint son but. J’ai d’ailleurs
écrit un article sur le sujet. Je ne pense
pas que ça soit un bon message à faire
passer. Les autres raisons comme le can-
cer, les problèmes cardiovasculaires sont
trop vagues, éloignées dans le temps, ne
parlent pas aux jeunes. Moi, je dis que
mieux vaut vendre l’activité physique
comme un outil de bien-être. »

Édition du 25 Septembre 2017


Émilie Bouchard, ex-gardienne des Gee-
Gees et repêchée par les Canadiennes
de Montréal, nous dévoile comment son
poste de gardienne de but l’a forgée en
tant que personne :

« Oui on est un sport d’équipe, mais le


rôle de gardien est très mental. On est
seul avec nous-même durant le match,
donc pendant 4 ans à Moncton j’ai pra-
tiqué une concentration sur ma respira-
tion, ce qui m’a permis de mieux gérer
mon stress. Ça m’a aidé dans mon jeu.
On a besoin de ce genre de pratiques
parce qu’on est jeunes, on a l’impression
que tout est rose, tout est beau, mais plus
tu grandis, plus la pression monte. Tu ILLUSTRATION Andrey Gosse
joues à un plus haut niveau, t’étudies en
maîtrise à l’université. Avec l’âge, tu de-

w w w. l a r o t o n d e .c a
20 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e l al laraortroootntodonenddee l Le umn ad ri ld9uinav
2d9ir9mi laav
2r0sr1i 28l 021061 8

chronique

Comment faire du sport : notre arme secrète !


SLIM ESSID

Tout au long de l’année, des conseils


vous ont été présentés sur la façon dont
la pratique du sport pouvait être un
outil puissant de bien-être. Différents
aspects de ce sujet dans l’unique but de
transmettre un savoir motivant et mon-
trant une nouvelle manière de percevoir
l’activité sportive ont été les prémisses
de cette série de chronique. Pour cette
dernière édition, voici une synthèse de
l’essentiel de l’information présentée de-
puis septembre.

Bien souvent, les objectifs derrière une


remise en forme restent vagues, flous et
partiels. Quand on pense au sport, on y
associe santé cardiovasculaire ou encore
perte de poids alors que les bénéfices
pouvant résulter de l’activité sont bien
plus alléchants et utiles sur le court,
moyen et long terme!

C’est d’ailleurs l’un des problèmes


qu’avait noté la professeure Michelle
Fortin, spécialiste de la psychologie du
sport à l’Université d’Ottawa:

« Les recherches montrent que 80 % de


la perte de poids passe par la nutrition.
L’exercice physique aide à perdre du
poids mais n’y conduit pas directement.
Cet argument est insuffisant. Imaginons
que quelqu’un perde du poids, logique- ILLUSTRATION Andrey Gosse
ment il va s’arrêter d’en faire puisqu’il a
atteint son but… J’ai d’ailleurs écrit un
article sur le sujet. Je ne pense pas que ça
soit un bon message à faire passer. Les incroyables, nous nous étions tournés suffit uniquement de comparer avec le Une question de dosage
autres raisons comme le cancer, les pro- vers des experts à l’Université d’Ottawa mode de vie sédentaire que l’on juge nor-
blèmes cardiovasculaires sont trop va- pour savoir si nos chercheurs ont eux mal de nos jours. Loin de l’être en réalité, Tout ça a l’air bien beau mais cela reste
gues, éloignées dans le temps, ne parlent aussi fait des découvertes étonnantes. Il l’être humain a toujours œuvré pour sa de la théorie. La pratique est primor-
pas aux jeunes. Moi je dis que mieux s’avère effectivement qu’une équipe de survie et ses activités étaient basées sur diale, pas seulement parce qu’on est
vaut vendre l’activité physique comme scientifiques menée par docteur David cet unique objectif. La nature a su com- dans le feu de l’action en train de s’amé-
un outil de bien-être ». Picketts en 2006 avait révélé que l’exer- ment nous rendre capables de survivre liorer mentalement et physiquement,
cice physique pouvait aider à réparer un dans le monde sauvage et impitoyable. mais parce qu’il y a certaines conditions
Quand on dit bien-être, on ne se limite cerveau endommagé grâce à un proces- à respecter au risque de faire un excès
pas à l’aspect social que peut amener une sus de régénération neurologique. Le Ces prouesses physiques et notre propre d’activité physique. Comme toute chose,
séance de sport, mais bien à des change- professeur responsable de cette étude intelligence nous ont permis de ne pas la modération reste la clé du succès. Oui,
ments physiologiques conduisant claire- et professeur à l’Université d’Ottawa, Dr disparaître en tant qu’espèce. Prenons trop de sport peut causer l’effet inverse
ment et directement à des changements Picketts, nous avait aimablement éclairé le cas d’une étude réalisée par Daniel ! Le problème du surentraînement est
psychologiques! sur ces trouvailles : « Le sport déclenche Wolpert, un neuroscientifique qui a étu- bien réel et il faut en tenir absolument
une réaction du muscle, qui signale au dié le cerveau tout au long de sa carrière. compte. Les conditions tournent autour
L’anti-stress gratuit cerveau d’initier le phénomène de neu- Dans un Ted Talk mémorable de 2011, il du repos, de la récupération et de la nu-
rogenèse ». explique comment le cerveau sert uni- trition.
« Si les bénéfices du sport étaient conte- quement à nous permettre de bouger.
nus dans une pilule, ce serait le médica- En d’autres mots, c’est une amélioration Il existe pour le mouvement. Autrement Le corps a besoin de se reposer, de se
ment le plus prescrit, et de loin ! » C’est du système nerveux qui mène à ces ré- dit, sans mouvement, l’inactivité tue les reconstruire plus fort et de s’adapter au
ce qu’avait déclaré le docteur Nick Ca- sultats. Cela n’est alors plus surprenant neurones du cerveau et détériore le reste stress imposé par l’exercice. Les experts
vill, un conseiller en santé de renom. Ce de savoir que par le simple fait de faire de notre corps. en santé conseillent de faire du sport
qu’il dit pourrait paraître exagéré, mais de l’exercice, la capacité à se concentrer, modérément intense 3 fois par semaine
d’après les recherches des dix dernières à retenir de l’information et la gestion On comprend alors mieux pourquoi, environ, dépendamment du niveau d’ex-
années, l’activité physique constitue en du stress deviennent choses plus faciles, malgré nos avancées technologiques, périence et d’y incorporer une pratique
effet un atout de première main pour comme démontré récemment dans l’en- les données de l’Organisation mondiale quotidienne d’exercices à faible intensité
décélérer le vieillissement des cellules semble de la communauté scientifique. de la santé montrent que la société mo- tels que la marche ou le stretching. Ceux-
et donc, en plus de ralentir le processus derne est de plus en plus malade. Faire ci suscitent beaucoup moins de temps de
de vieillissement, permet d’améliorer Un retour aux sources du sport devient donc un retour à notre récupération, voir aucun, vu leur nature
l’humeur, de fortement diminuer les nature et les conséquences ne peuvent reposante, contrairement à ceux de plus
symptômes de dépression et d’anxié- Au-delà du mécanisme scientifique qui qu’être positives. haute intensité qui calment, oui, mais
té et on en passe. Pris par ces bienfaits peut parfois être difficile à expliquer, il une fois la séance terminée.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 23 21

Gee-gees

Notre trio d’athlètes de l’année !


satisfait. Ça fait plaisir de voir nos efforts récompen-
SLIM ESSID
sés ». Cette année, deux médailles d’argent aux 200 et

La saison 2017-2018 aura été riche en émotions, c’est 400 m sont venus couronner cet athlète qui représente

le moins que l’on puisse dire. Avec les victoires, défaites désormais une référence dans le sport aquatique uni-

in extremis, déceptions et grandes prouesses des ac- versitaire.

teurs principaux, les partisans des Gee-Gees se sont


régalés. Justement, ces acteurs, ces protagonistes, ont
été, en large partie, des jeunes étudiant.e.s qui ont es-
sayé de mêler études et sport. Ceci souligne un grand
mérite, celui d’avoir pu gérer une double pression et
tirer le maximum de leurs implications. Notre liste va
se limiter à 3 athlètes, qui selon nous seraient sortis du
lot cette année, mais cela n’enlève en rien la qualité des
autres sportifs laissés sur le banc de touche.

C’était un choix difficile tellement il y a eu de belles


performances et aussi en raison de nos critères qui ne
se sont pas limités uniquement aux statistiques. Les
chiffres servent bien sûr à mesurer l’échelle d’impact  Mélodie Bouchard : Le Joker
d’un joueur sur son équipe, mais jusqu’à un certain
point. Il y a d’autres facteurs qui ne sont visibles qu’en « En fait, c’est sûr que j’aurais beaucoup aimé en faire
suivant de près les matchs et qui s’inscrivent dans les plus pour mon équipe cette année. Je pense qu’en tout
dynamiques du jeu. et en partie je n’ai pas fait si mauvais que ça dans la sai-
son mais comme toujours, je suis très difficile avec moi-
même et je pense que j’ai fait ce que je pouvais. C’est
Stephen Evans : Le Flash certain que statistiquement, c’était une moins bonne
année, sauf qu’à d’autres niveaux ça été ma meilleure et
Comment ne pas mentionner Stephen Evans dans ce je suis fière de moi à ce niveau-là ! »
top 3, tellement ses performances ne cessent de sur-
prendre avec le temps. Interviewé par La Rotonde juste Voici ce que nous a confié l’athlète concernant sa saison;
avant sa participation aux championnats nationaux vous noterez encore une fois une exigence de soi qui en
universitaires, il nous avait confié qu’il ne s’attendait dit long sur ses prestations. Avec ses 8 buts et 8 passes
jamais à être un sprinteur. Son talent ne fut découvert décisives en 18 matchs, la numéro 20 des Gee-Gees af-
que par hasard alors qu’il était en voyage avec l’équipe fiche des statistiques pertinentes et montre qu’elle a bel
à New York. Arrivant à faire une performance plus et bien été à l’origine de 16 actions concluantes dans les
qu’honorable face à des athlètes accomplis, il se rendit 18 parties où elle a joué. La moyenne se rapproche donc
compte qu’avec du travail il pouvait aller loin. Il ne s’est d’une action amenant à un but par match. Mais ce n’est
pas trompé. Après un entraînement sans relâche, Ste- pas pour ça qu’on l’a incluse dans la liste, car d’autres
phen a réussi à battre le record du 600 m et devient joueuses ont elles aussi produit ce genre de chiffres.
le premier de l’histoire des Gee-Gees à remporter une C’est surtout pour sa ductilité tactique et l’intelligence
médaille dans les championnats U SPORTS. Origi- de placement faisant qu’elle a toujours été décisive
naire d’Ottawa, Evans a aussi empoché une médaille d’une façon ou d’une autre. Même lorsqu’elle ne bril-
d’argent, histoire de remplir son palmarès. Il nous a lait pas en termes de prestation, son dévouement pour
également relâché une déclaration pleine d’altruisme l’équipe était tel qu’on l’a trouvée un peu partout sur la
Montana Champagne : L’Aquaman patinoire, en attaque et en défense. Pour un entraîneur,
où il fait le bilan de la saison : « La raison de mon suc-
cès ne me revient pas exclusivement. J’ai eu l’énorme ce genre de joueuse reste un énorme plus dans un effec-
Ce nageur-né en était à sa quatrième année cette saison tif car même dans les journées sombres, elle reste l’une
chance d’avoir un staff, des entraîneurs, des coéquipiers
et n’a fait que confirmer son impressionnante progres- des joueuses ayant le plus défendu le maillot. En effet,
qui sont devenus chers à mes yeux. Ma famille et mes
sion de la saison dernière. En effet, Montana est monté à plusieurs reprises, ce fut Mélodie qui a montré la voie
amis sont aussi une grande chance et m’ont toujours
en puissance ces deux dernières années en remportant à ses coéquipières, contre toute attente, ce qui fait d’elle
supporté. Je suis chanceux et je n’ai que de la gratitude
6 médailles au total : deux en or, deux en argent et deux une sorte de Joker pour le coach Yanick Evola.
vis-à-vis de ce qui m’arrive ! »
de bronze, faisant de lui le nageur le plus titré de l’his-
ILLUSTRATIONS Andrey Gosse
toire de l’Université d’Ottawa : « Cela montre que mon
travail paie et je pense que c’est ça qui me rend le plus

w w w. l a r o t o n d e .c a
22 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e l al laraortroootntodonenddee l Le umn ad ri ld9uinav
2d9ir9mi laav
2r0sr1i 28l 021061 8

Les nouvelles en bréves

Un mondial aux Amériques?


aux nationaux U SPORTS.
SLIM ESSID
Démontrant des qualités
La fin de saison pour la hors norme de leader, elle
majorité des sports uni- a parfaitement tenu son
versitaires a sans doute rôle en tant que capitaine
laissé un vide. Ce n’est
tout au long de la saison.
pas surprenant, vu que
l’attente de résultats et les
Son frère, Jackson Ben-
importantes échéances
nett, est plutôt connu
pour les Gee-Gees ont
pour sa robustesse dé-
délivré spectacle et émo-
fensive et sa coriacité sur
tion durant l’ensemble
le terrain. Cette saison, il
de la saison. Cependant,
aura probablement réali-
le monde du sport ne fi-
sé ses performances avec
nit jamais, ou ne s’arrête
au total un nombre im-
jamais, devrait-on dire.
pressionnant de plaqués
Au contraire, il continue
et se transforme. Ce qui réussis : 47 !

fait sensation devient les


maintes reconnaissances 32 ans après !
et récompenses offertes
aux meilleurs sportifs de La ministre du Patri-
l’année et sans oublier le moine canadien, Mélany
Mercato, où chaque uni- Joly et la ministre des
versité cherchera à se Sciences, du Sport et des
renforcer pour la saison personnes handicapées,
prochaine! Kirsty Duncan, ont an-
noncé l’appui du gou-
Du local au national vernement fédéral à la
co-candidature du Cana-
Jean Emmanuel Pierre- da avec les États-Unis et
Charles, qui vient tout car selon lui, leur jeu cor- lande. ser un nouveau cap dans tel Marriott du centre-ville le Mexique pour organi-
juste de terminer sa der- respondait plus à ce qu’il sa carrière. d’Ottawa, Dria et Jackson ser la prestigieuse Coupe
nière année de basket-ball recherchait, une mentali- En route vers Mon- Bennett ont été nom-
du monde de soccer en
interuniversitaire avec les té offensive et plus portée Les montréalais auront més athlètes de l’année.
tréal 2026 ! Le seul compéti-
Gee-Gees, peut se réjouir vers l’avant. Le moins que une arme en plus pour L’évènement a reçu plus
teur encore en lice est le
pour une seconde fois. l’on puisse dire est que le la saison prochaine, de 350 personnes entre
Ty Cranston, joueur em- Maroc et attention, car s’il
Après avoir été sélection- pari a été réussi puisque Cranston qui a été capable les entraîneurs, les ath-
blématique des Gee-Gees pourrait sembler facile à
né pour faire partie de la deux ans après, Pierre- lètes et autres employés
d’enchaîner 188 plaqués battre pour certains, la ré-
depuis 4 ans, dont le jeu
première équipe étoile de Charles a été appelé pour du secteur. La particula-
et 15 passes bloquées alité dit tout autre chose.
défensif rugueux et in-
l’année 2016-2017 et de jouer dans l’équipe na- rité de cette nomination
dans son expérience otta- Ce pays du Maghreb est
la seconde équipe étoile tionale pour les jeux du domptable lui a valu le est que ces deux athlètes
vienne. en plein développement
de la saison 2017-2018, Commonwealth en Aus- rôle de capitaine de l’uni- sont frère et sœur, comme
té défensive de l’équipe. depuis quelques années,
cet athlète étudiant en tralie! quoi le talent est parfois
sciences sociales ne cesse Une défense connue pour Le sport dans le sang aussi une question de gé- connaît une croissance

d’améliorer ses perfor- Pour continuer son rêve, être l’une des meilleures nétique ! économique considérable

mances. Arrivé tout droit la pépite des Gee-Gees au pays a donc perdu Lors du banquet annuel et a déjà l’appui de la
des Ravens de Carleton devra s’intégrer au groupe un élément important des sports interuniver- Dria Bennett a mené son France ! La dernière fois
durant l’été 2016, dans un et montrer ses qualités puisque Cranston a si- sitaires, version sportive équipe à une quatrième que la Coupe du monde
transfert aussi surprenant dans le groupe A face aux gné un contrat de trois et universitaire de la cé- victoire dans le Réseau du s’est tenue dans le conti-
que prometteur, il avait hôtes, l’Australie, le Ni- ans avec les Alouettes de rémonie des Oscars, qui sport étudiant du Québec nent Américain, c’était en
rejoint le Gris et Grenat geria et la Nouvelle-Zé- Montréal et va donc pas- s’est tenu jeudi soir à l’hô- et une première victoire 1994, aux États-Unis.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Sciences et technologie
Mythe : Les antibiotiques tuent les virus
C’est un parasite intracellulaire obli- pathogènes qui peuvent être perturbées d’antibiotiques étaient données à des
MOLLY DE BARROS gatoire, contrairement aux bactéries. par les antibiotiques. bactéries, celles-ci finiraient par s’adap-
Un virus n’a donc pas de métabolisme ter et devenir résistantes. De ne pas
Dr. Marc-André Langlois comme une bactérie et d’autres orga- Les cibles auxquelles les antibiotiques suivre une prescription jusqu’à terme
nismes vivants. La structure d’un virus s’attaquent n’existent tout simplement créé un risque de développer des bac-
Chaire de recherche du Canada en est très simple : il ne respire pas, n’a pas pas chez les virus. Ceux-ci ne font pas
virologie moléculaire et immunité téries résistantes sur lesquelles l’anti-
besoin d’eau. Une bactérie, quant à elle, leurs propres protéines, ils n’ont pas de
intrinsèque biotique ne fonctionnera plus. C’est une
peut respirer, faire de l’énergie, se divi- membrane cellulaire semblable à celle
Professeur adjoint ser. Ce sont deux organismes très diffé- des bactéries. Toutes les cibles pour forme de sélection naturelle : celles qui
Faculté de médecine rents. lesquelles les antibiotiques ont été opti- résistent le mieux survivront.
misées n’existent pas chez les virus. Les
Les antibiotiques, qui ont pour but de dé- Il existe différentes classes d’antibio- antibiotiques sont absolument inutiles Un des mécanismes de défense que nous
truire des bactéries ou de les empêcher tiques qui ont pour but de contrer cer- pour contrer une infection virale. avons tous est la flore bactérienne. Ce
de se reproduire, ont été mis en évidence tains pathogènes, que ce soit des bac- sont des colonies de bactéries et de le-
par Alexander Fleming en 1928, avec la téries, des levures, des protozoaires… Le but lors de l’utilisation d’antibiotiques vures qui vivent dans nos systèmes di-
découverte des effets de la pénicilline. Ils Certains auront été optimisés pour ra- est l’élimination complète d’une catégo- gestifs, respiratoire… Ces bonnes bac-
ont révolutionné la médecine moderne lentir la réplication de ces pathogènes. rie de pathogènes qui a envahi l’hôte. La téries préviennent l’implantation de
et sont vus par beaucoup comme étant D’autres s’attaqueront à la membrane cessation prématurée de la prise d’anti-
pathogènes. Elles agissent comme une
une solution miracle à tout genre d’in- cellulaire des bactéries; ils vont causer biotiques risque d’affaiblir certaines bac-
fections. Dr Marc-André Langlois nous barrière de défense. Lorsqu’on prend des
des dérégulations dans l’assemblage de téries sans les tuer. Ces pathogènes af-
explique pourquoi les antibiotiques sont la membrane de ces pathogènes. La pé- faiblis peuvent développer une nouvelle antibiotiques, il n’y a pas que les antibio-
inefficaces contre les virus. nicilline est en un exemple. D’autres an- capacité de résister à l’antibiotique. C’est tiques qui sont détruits, les bactéries de
tibiotiques peuvent arrêter l’assemblage dû à leur propriété de pouvoir se diviser la flore le sont également. Cela ouvre à
Un virus est un assemblage de protéines des protéines des bactéries. Il existe rapidement et de s’adapter à leur milieu. la possibilité de se faire coloniser par
structurales avec un acide nucléique. donc plusieurs cibles à l’intérieur des Il a été démontré que si des faibles doses d’autres types de bactéries pathogènes.

technologie

Le Bitcoin, monnaie virtuelle


jusqu’à un millionième de Bitcoin, ap- soudre des puzzles numériques afin de vidus intéressés par l’investissement
MOLLY DE BARROS
pelé Satoshi. Afin de conserver la valeur libérer un nouveau bloc, qui sera ensuite dans cette devise monétaire virtuelle.
Rendu disponible en 2009 par Satoshi d’un Bitcoin, le livre comptable, appelé placé dans la chaîne de blocs; ce procédé Les risques inhérents liés à la nature en-
Nakamoto, le Bitcoin est un système mo- «chaîne de blocs», est disponible publi- est récompensé par quelques bitcoins. tièrement virtuelle de la monnaie sont
nétaire entièrement virtuel, qui n’est pas quement et indique les transactions ef- Celle-ci diminue lorsque le nombre de présents. L’identité du créateur, Sato-
régulé par des autorités centrales. C’est fectuées, tout en vérifiant les transferts blocs minés augmente. De plus, le pro-
shi Nakamoto, demeure inconnue. Cela
en quelque sorte un livre comptable de fonds. Un utilisateur peut garder ses cessus requis pour miner un bloc devient
rend la monnaie très mystérieuse, ce qui
consultable par tous. Le réseau Bitcoin bitcoins dans des portefeuilles virtuels, de plus en plus complexe et requiert du
renforce son aspect risqué. De plus, la
n’appartient à personne, et est contrôlé sur un smartphone par exemple. matériel informatique de plus en plus
récence de ce type de monnaie la rend
par ses utilisateurs à travers le globe; on performant. La valeur d’un Bitcoin aug-
relativement instable, et plutôt expéri-
le dit pair à pair. C’est un système mo- Des «mineurs», récompensés par la re- mente avec son coût de production. Plus
mentale. Enfin, l’anonymat associé au
nétaire novateur qui utilise la cryptogra- lâche d’un nouveau Bitcoin ainsi que le réseau minier disponible est grand,
phie comme système d’encodage moné- Bitcoin le rend utilisé dans des activités
par des frais de transactions payés en plus il sera difficile de miner afin de pro-
taire. Bitcoin, s’assurent de la crédibilité du duire d’autres bitcoins. À date de rédac- illégales telles que des transactions dans

Bitcoin en s’assurant que le nombre to- tion, 1 BTC = 8 897,07 CAD. le marché noir, de blanchiment d’argent

Son fonctionnement consiste en l’envoi tal de bitcoins disponibles ne dépasse etc. Il est donc possible que des régula-

de fractions de Bitcoin (BTC) d’un utili- pas 21 000 000 BTC, le maximum fixé. Le Bitcoin comporte des risques qui ne tions gouvernementales y soient appli-
sateur à l’autre. Un Bitcoin est divisible Pour ce faire, les «mineurs» doivent ré- doivent pas être négligés par les indi- quées prochainement.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Labyrinthes
Chant d’exil À notre été
Par ma bouche de silence se perd le temps Maintenant que je peux respirer
Mes doigts noircis par les heures supplémentaires
Déporté dans la nuit passée par les armes Laisser mes muscles se délier
Songeant aux minutes des prochains mois qui s’écouleront en fontaines d’été
Ma langue couchée dans des étoiles en sang

Un bandeau en berne sur demain en larmes Maintenant que rien ne t’arrête


D’histoire en habitude avec juste un soupçon d’erreur
Cheveux au vent à bicyclette
Tes nerfs se détendent enfin libre cours à ton âme de poète

Les ailes brûlées en rouge, tu jusqu’au bout

Les nuages laissent place à nos constellations


Frog dégoulinant d’hiers, je crie en franglais
On n’est plus ligotés à toutes nos émotions

Mon cadavre encore chaud[1] rendu debout

Si jamais l’art du graffiti devenait un peu plus légal


La mort sur mes lèvres SOS d’Orléanais
De quelles pensées peignerais-tu les murs pour qu’ils soient moins banals?
Moi je veux sentir sur ma peau les aurores boréales
Et avoir le droit chaque matin de mettre du jus d’orange dans mes céréales

Frappé de bleus, le soir jeté sur mon accent

Maintenant qu’on s’est éveillées


Banni à bout portant, de moi-même absent
Nos vies bicaféinées exemptes de stations balnéaires
On se secoue sans s’égarer
Dead Duck[2] de douleurs bâillonnées qui me durent
Qu’on entrelace nos parcours en grand tapis qui ne cesse de voyager

Les nuages laissent place à nos constellations


Cent Speak White! couvrant ma voix de trille blessée
On n’est plus ligotés à toutes nos émotions

En vert et blanc sur tout un continent, cassée

Des parties de pêche aux poussières de feux d’artifices


Mon chant de lys largué au vent de torture Les orteils dans le sable à se façonner des souvenirs
À se demander s’il existe bel et bien une Corée de l’Ouest
Si oui est-elle parsemée d’étoiles ou de trop de gens qui se détestent?

Si jamais l’art du graffiti devenait un peu plus légal


[1] Yves Beauchemin De quelles pensées peignerais-tu les murs pour qu’ils soient moins banals?
Moi je veux sentir sur ma peau les aurores boréales
[2] René Lévesque Et avoir le droit chaque matin de mettre du jus d’orange dans mes céréales

PAR FRÉDÉRIQUE CHAMPAGNE PAR GABRIELLE LEMIRE

w w w. l a r o t o n d e .c a
l a by r i n t h e s la rotonde numéro 23 25

À Adèle À Raoul
Ma plume parcourt le papier, l’ancre diminue tellement L’amour est une fleur perdue
J’essaie de trouver les mots, pour décrire mes sentiments
La lueur de ma chandelle reflète mon âme en agonie Un navire à la dérive
Tentant de me rappeler ton visage, devenant de moins en moins précis

Ce souvenir précieux symbolise mon bonheur Un sourire disparu


Oublier cette image laisse mon cœur chagriné
Laissant à la dérive une âme pleurant son malheur La promesse d’un fantôme qui arrive, qui arrive.
Mais pour l’instant Adèle, je combats d’arrache-pied

En brandissant ma baïonnette symbolisant ma fierté


Je cours vers la torpeur, fonçant vers les enfers
Me battant pour ma patrie, ainsi que pour ma douce moitié L’amour est une âme impatiente
Et je m’élance, transperce et foudroie ceux qui m’éloigneront de notre amour survécu à hier
Une lettre écrite par-delà la mer
Tu me donnes raison de continuer la guerre
Je lutte afin de ne point verser des torrents de larmes Un dernier regard, une tristesse écrasante
Titanesque est mon défi, de brandir les armes
Lorsque mon corps est là, mais mon cœur n’y est guère
L’espoir pour seul compère
Je te le promets que jamais je n’abandonnerai
La bravoure, Vimy, les Canadiens défendant ton fantôme abandonné
Du fond de leur tranchée, ils défieront l’ennemi
Qui est du moins je le crois, déjà bien affaibli L’amour est le départ d’un soldat

Torrentiel est mon horreur, de te savoir si loin


Mais une partie de moi sera toujours avec toi Que je pleure, mais qui ne reviendra pas
Car à travers mes mots, mon âme survivra
Où par ces lettres ton cœur battra fort loin du mien Qui est parti à Vimy combattre l’ennemi

Mes mots te raconteront, mes sentiments cachés N’ayant plus que courage et héroïsme pour seuls amis
Une fois prononcés, risquent d’être perdus, envolés
Mais maladroitement, ne sauront te dire « Je t’aime »
Ni dévoiler mon amour pour toi intemporel

Tu représentes à mes yeux une étoile filante Peut-être reviendra-t-il ne serait-ce qu’en rêve
Étincelant vaillamment dans le rougeoyant firmament
Je ne puis oublier, je ne puis mourir maintenant Pour me dire « je t’aime » une dernière fois avant qu’il ne disparaisse
Trainant derrière moi mes forces jour après jour déclinantes

Courage et Héroïsme sont mes fidèles acolytes Pour me dire qu’il n’y rien de plus beau que la vie
Ensemble nous le vaincrons l’odieux ennemi
Je lutte et élimine avec tant de rythme Pour me dire qu’il me manquera et que quand il reviendra ce sera un jeudi
Et observe au loin l’ennemi déjà en fuite

Mais sache ma belle Adèle que je ne m’avouerai pas vaincu


Ou alors ce sera seulement après avoir atteint mon but
Je continuerai d’arrache-pied à lutter J’attends un homme mort, une fois la guerre finie
Évitant la mort, la terreur, le Temps, pour ne point te chagriner
Mort au nom de la paix, de la liberté, de sa patrie
Inutile de pleurer je vais demain revenir
Je ne vais pas tomber mais bel et bien réussir Mon Raoul adoré,  ma douce moitié qui est tout ce que j’ai
Je vais m’en sortir, ne perds pas espoir
Malgré mes faiblesses et les moments les plus noirs
Et dont je n’attends plus le retour qu’il m’avait tant promis
N’aie crainte de la vue d’un visage ravagé
Ayant un air sombre, un regard si sinistre Et qui ne reviendra plus jamais
Derrière une telle image se cachera tel un astre
L’âme de ton valeureux conscrit, de ton poète bien aimé Et qui ne saura jamais à quel point je l’aimais

Je vais quand même tenter d’atteindre l’inaccessible


Me battant dans le but de vaincre l’invincible À genoux sur sa tombe
Et habitué comme je le suis par les ailes de la folie
Je t’écrierai encore longtemps des lettres avec mes larmes dans la pénombre de la nuit Blessée au cœur, observant au printemps le départ des colombes

Sache que mon cœur pleurera les flammes immortelles de notre amour
Et battra toujours la chamade pour toi à l’astre éteint du jour
Ton Raoul, PAR CAROLINE CHAMPAGNE
Si loin de toi

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

carnet de voyage
Le début de mon aventure!
CHRISTINE BOURGEOIS

Dans moins d’un mois, je quitte pour


une aventure d’un an et demi, qui m’em-
mèrera autour du monde. Durant celle-
ci, je souhaite vous apporter avec moi
dans mes péripéties de voyage. Durant
l’été, je partagerai avec vous mes as-
tuces voyages et mes aventures en Asie
du Sud-Est, en Océanie et en Europe.
Mais avant de s’empresser, je vous
raconte comment j’ai eu la piqûre du
voyage.

La première fois que je suis partie seule


vers l’inconnu, j’avais 17 ans. Sur un
coup de tête, comme ça, j’ai postulé pour
un emploi à l’autre bout du pays et deux
semaines plus tard, j’étais au cœur de
Vancouver avec mes valises et le cœur
prêt pour l’aventure. J’ai passé plus de
deux mois à voyager et à me sentir de
plus en plus chez moi sur la côte Ouest.
Quand je suis revenue dans l’Est onta-
rien, je parlais la langue de Shakespeare
mieux que je ne l’aurais imaginé, j’avais
découvert ma passion pour la randonnée
en montagne et, plus que tout, j’étais de-
venue la jeune femme que suis, c’est-à-
dire cette personne qui regarde les prix PHOTO
des vols d’avion et qui réserve des hôtels
devant toi en classe.

C’est ensuite avec la compagnie d’amies


m’accordait. J’ai été submergée par le qui m’apportait aussi en Australie où étudiant qui aura lieu de juillet à no-
que j’ai découvert Cuba. Bien que plu-
bleu turquoise du lac Michigan. On n’a j’irais visiter famille et amis. Je m’en- vembre.
sieurs peuvent se contenter d’une piña
pas besoin de partir très loin pour dé- vole donc pour la Thaïlande, Singapour, Après mon semestre à UNSW, j’espère
colada sur le bord d’une plage, ce qui
couvrir des merveilles. l’Australie, le Vietnam, le Cambodge et me diriger vers la Nouvelle-Zélande,
me passionne c’est m’imprégner d’une
la Malaisie. Ce sera ensuite l’Europe pour mon se-
aventure que je ne pourrais pas vivre
C’est pourquoi, l’année dernière, je me mestre en Belgique qui sera rempli de
deux fois. Je veux respirer l’air au som-
suis emparée d’une des rares passes of- Finalement, j’ai décidé en janvier de pos- voyages en Europe.
met d’une montagne et en ressentir l’ef-
fertes par Via Rail dans le cadre du 150e tuler pour un échange étudiant. Pour le Qui sait ? Je passerai peut-être les pro-
fet partout dans mon corps. Je souhaite
anniversaire du Canada. Celle-ci me per- semestre d’automne, j’ai choisi l’Univer- chains mois avec mon sac à dos à me
découvrir de nouvelles cultures, rencon-
mettait un usage illimité du train pan- sité de New South Wales (UNSW) à Syd- promener sur le Vieux Continent.
trer des gens et écouter leurs histoires.
canadien pour le mois de juillet pour la ney, en Australie. Puis, pour le semestre Bref, j’en ai beaucoup à découvrir d’ici
J’appréhende les nouveaux paysages et
modique somme de 150$. Cela dit, avec d’hiver, j’irai en Belgique, à l’Université septembre 2019 et j’espère que vous par-
j’ai la soif de percevoir de nouveaux ho-
un sac au dos, j’en ai profité pour visiter Catholique de Louvain. Par la même oc- ticiperez à cette aventure avec moi!
rizons aussi éblouissants les uns que les casion, et compte tenu du fait que j’avais
autres. J’aime vivre hors de ma zone de mon beau pays. J’ai visité les Prairies et
les Rocheuses, tout en me liant d’amitié maintenant reçu mon horaire d’exa- Comme vous pouvez le constater, j’ai
confort et notre planète a tant de pay- mens, j’en ai profité pour ajouter Hong
avec les étrangers que j’ai eu la chance toujours eu l’envie incessante de voya-
sages à explorer. Kong et Chiang Mai sur ma liste de des- ger. J’ai le désir de l’aventure. Je suis
de croiser sur mon chemin. Après quoi,
ayant maintenant visité neuf provinces, tinations. toujours prête pour une nouvelle décou-
Que le début je me sentais prête pour une aventure de
verte. Je passe mon temps à regarder les
Alors, voici le plan final. soldes des compagnies aériennes, à rê-
plus grande envergure.
L’année suivante, je me suis envolée vers ver à des endroits que j’aimerais visiter
l’Allemagne et la République Tchèque, Je m’envole le 28 avril vers Hong Kong. sur Google Flights. Sauf que je suis une
plutôt que vers une destination soleil Tout un voyage J’irai ensuite en Thaïlande, et aux autres personne de parole. J’ai grandi avec une
durant ma semaine de lecture. Avec une destinations déjà prévues. mère ayant pour devise, « si je le dis, je
amie, nous avons pris goût au voyage En octobre dernier, j’ai lu un article ex- Après la Malaisie, toutefois, j’irai en In- le fais ». Le monde ne me fait pas peur,
à petit prix. Après avoir vu combien il pliquant la possibilité de passer deux donésie, où j’ai l’intention (et très hâte) il est mon terrain de jeu. Si comme moi,
pouvait être abordable de découvrir un mois en Thaïlande, vols inclus, avec un de faire un périple jusqu’au sommet d’un vous avez une envie compulsive de dé-
autre coin du monde, je n’étais pas prête budget de 1000$. J’ai commencé à ex- volcan. couvrir notre magnifique planète, cette
de m’arrêter. Quelques mois plus tard, je plorer les vols du Canada vers l’Asie du Ensuite, je m’aventurerai dans les Phi- série d’articles s’adresse à vous. Elle vous
suis allée à Chicago durant les quelques Sud-Est et quelques heures plus tard, lippines, pour finalement retourner en apportera dans mon périple autour du
jours de congé que mon employeur j’avais réservé un voyage de deux mois Australie, dans le cadre de mon échange monde.

w w w. l a r o t o n d e .c a
ENVOYÉ SUR LE TERRAIN DANS UNE SOCIÉTÉ AU RELIEF ACCIDENTÉ, LE JOURNALISTE S’APPRÊTE À
CAPTER LA UNE DU SIÈCLE.

AH, ÇA Y EST!
IMPRIMÉ SUR LA RÉTINE COMME DANS LE JOURNAL DU MATIN.

CE QUE L’APPAREIL CAPTE, LA CONSCIENCE LE


DOCUMENTE.

w w w. l a r o t o n d e .c a BD Andrey Gosse et texte de Gabrielle Lemire


Les mots de la fin
Contaminée par l’esprit « rotondien »
côtoie le va-et-vient des journa- me voyant m’infliger un travail à l’entrevue sans savoir que c’en
GABRIELLE LEMIRE listes, photographes, vidéastes et d’équipe hebdomadaire perpé- était une qui allait me convaincre
autres spécimens carburant au tuel, à La Rotonde, c’est un sys- qu’en plus de lire les horoscopes,
Les profs en communication nous
café du Circle K. tème de soutien que j’ai déniché. j’avais maintenant le droit de les
répètent souvent que sur le marché
du travail, il faut pouvoir gérer les Un amalgame de jeunes dépareil- écrire ! (Désolée Maria pour la ré-
Qu’on adhère ou non à l’esprit ro-
imprévus, alors qu’entre les murs lés qui se tiennent les coudes en
tondien, on finit par être gagné par vélation). Merci à tous les artistes
d’une salle de cours au rez-de- apprenant de leurs erreurs et en
les citations d’anciens employés qui ont suscité chez moi toutes
chaussée de l’édifice Desmarais, mettant tout de côté pour le Saint
du journal qui ont été collées sur ces remises en question, merci de
tout est mesuré, calculé, encadré. Graal d’une production réussie
les murs de la salle de production m’avoir nourrie de vos folies et de
Chaque mot est pesé pour ne pas à des heures beaucoup trop mati- avant 23h le dimanche (merci au
couvre-feu de notre cher impri- votre passion débordante pour
excéder une charge de 75 minutes nales pour un lundi. On finit aussi
et quelques grammes qui seront meur). C’est à bout de souffle, la votre travail.
par vivre pour les rencontres les
testés de manière cumulative en plus enrichissantes de nos courtes plume vidée de tout son vocabu-
laire, écrasée par la lourdeur des J’aimerais souligner qu’au début
fin de session. Sur les bancs de La vies d’étudiant.e.s, pour les entre-
cernes qui ornent à présent mes de l’année scolaire, une ancienne
Rotonde, il n’y a pas de syllabus. Il vues qui durent plus d’une heure
y a des marches sous la pluie, sous yeux tout de même pétillants de du journal m’avait dit que nous
entre les murs du Café Alt, pour
la grêle, sous la neige pour aller les concerts gratuits et les confé- fierté, que j’entame une été pour n’étions pas du tout une équipe
tremper son micro dans les eaux rences de presse (dîners inclus) me recharger. « rotondienne ». Après huit mois
de la FÉUO, ou dans celles tout où on ne parvient pas à dissocier infusés aux articles et aux artistes,
Mon année à La Rotonde m’a per-
autant saturées de frustration, les médias des ambassadeurs de je me permets d’affirmer que La
mis de retrouver mon côté fon-
d’un concert de Niska à - 4000 l’Union européenne (ceci est un Rotonde est vivante par l’essence
ceur, qui s’était égaré en première
degrés Celsius. cas fictif, bien entendu). que lui insufflent les individus qui
année d’université. J’ai passé deux
Au 109 Osgoode, l’imprévisible Même si mon entourage m’a peut- semestres à essayer de rattraper oeuvrent, fidèles au poste, pour
dépasse les 4000 caractères, dé- être découvert des tendances ma- le rythme de vie que je m’étais im- assurer sa lisibilité et sa perti-
borde au-delà des réunions et sochistes d’édition en édition en posée, lorsque je me suis pointée nence chaque semaine.

Une décision qui a porté fruit


m’a obligé à devoir finir plusieurs le pouvais d’améliorer mes habi- personnes tels les députés Romeo
CHARLEY DUTIL
de mes articles dans des autobus letés de rédaction. À La Rotonde, Saganash, François Choquette,
Mon nom est Charley Dutil et je voyageurs ou des lobbys d’hôtels j’eus la chance de réellement faire David Samson, Marie-France
suis journaliste pour La Rotonde, à North Bay, tout en écoutant du partie d’une équipe, tandis qu’à Lalonde et Nathalie Des Rosiers.
le journal indépendant franco- grunge ou de la britpop à 3 heures mon autre emploi ce n’était pas Du côté des arts, j’ai eu la chance
phone de l’Université d’Ottawa… du matin. le cas, malgré les dires de mon de rencontrer un de mes héros,
employeur… À La Rotonde, dès Noel Gallagher. En sport, j’ai eu la
Voici comment, pendant un an, Étant étudiant en journalisme la seconde où tu t’impliques au chance de faire une enquête inté-
tous mes courriels ont débuté et numérique, La Rotonde était une journal, tu deviens un membre ressante sur le surentraînement.
j’en suis fier. chance en or pour moi de me dé- de l’équipe et tes collègues de- J’ai aussi eu la chance de proposer
velopper en tant que journaliste viennent de très bons amis. Une plusieurs sujets que je trouvais
Je travaille à La Rotonde depuis le et de me donner de l’expérience autre bonne chose de La Rotonde pertinents à aborder et et de les
mois de septembre et si je vous di- dans le domaine. J’ai décidé vers : c’est une institution adaptée à
sais que je savais à quoi m’attendre faire à ma façon, ce qui est vrai-
le mois de novembre de m’appli- la réalité étudiante. Puis, il y a le ment amusant et quelque chose
quand je me suis joint à l’équipe quer davantage dans mes articles bureau de La Rotonde; ne vous
de ce journal, je serais en train de que je ne pense pas être capable
et augmenter mes efforts. Ce fut laissez pas tromper par la planche de faire ailleurs qu’à La Rotonde.
vous distribuer des fausses nou- la meilleure décision que je pris de contreplaqué qui agit comme
velles. Malheureusement, pour cette année. fenêtre dans la porte de notre bu- Donc si, comme moi, vous êtes
la plupart du premier semestre, reau, l’édifice est très chaleureux étudiant.e et que vous cherchez à
je n’étais pas très présent à La Dans les mois qui suivirent, je me prendre de l’expérience dans un
et cache plusieurs trésors.
Rotonde, j’étais très occupé par sentis beaucoup mieux. J’ai appris journal étudiant, n’hésitez pas à
mon ancien emploi pour lequel je des centaines de choses, découvert J’ai eu la chance de rencontrer vous impliquer avec La Rotonde.
devais voyager partout à travers le ma passion pour le journalisme des personnalités très intéres-
Québec et l’Ontario. Cela dit, cela d’enquête et tenté du mieux que je santes. Du côté politique, des

w w w. l a r o t o n d e .c a
de nos rotondien.ne.s
Le début de mon aventure!
titude exemplaire que doit s’im- coup aidé et c’est ce qui pour moi, Que l’on associe cela à de la
MATHIEU TOVAR-POITRAS
poser toute personne au poste de représente La Rotonde. motivation ou au syndrome de
Le dernier éditorial de l’année est rédacteur en chef que j’ai pu avoir Stockholm, le choix variera de
la chance de rencontrer des gens Parce que La Rotonde est une l’expérience de chacun et cha-
sur WordPress. J’ai déjà planifié équipe et non seulement des in-
tous les articles qui étaient rendus en or et d’apprendre plus que je cune. Pour ma part, La Rotonde
ne l’aurais imaginé. dividus formant un groupe. On a été jusqu’à maintenant tout une
à cette étape et ils ont déjà été in-
se serre les coudes. On s’épaule aventure rocambolesque mais si
tégrés dans la maquette InDesign. Par contre, comme presque tous et s’aide constamment. Des col- enrichissante.
Pour une dernière fois cette an- les membres de l’équipe cette an- lègues deviennent rapidement de
née, je suis arrivé au bureau à 7h née, j’ai déjà été le p’tit nouveau En guise de conclusion à mon pre-
très bons amis. À la fin de la jour-
du matin un dimanche, prêt pour qui s’immerge dans un monde en- mier éditorial en tant que rédac-
née, ce qui rend La Rotonde aussi
ma journée de 18 heures à coor- tièrement nouveau et un peu in- teur en chef, j’avais écrit comme
unique, à la fois du point de vue
donner la production, corriger timidant au début. Un peu après chute : « Lorsque vous lirez les
professionnel et personnel, sont
des textes, gérer des imprévus avoir été embauché comme jour- textes de nos journalistes, rap-
les personnes qu’elle réunit et qui
puis entamer l’introspective de naliste l’an dernier, j’ai remis mes pelez-vous [qu’ils] sont là parce
lui insuffle son identité.
l’édition après son envoi à notre premiers articles en étant assez qu’ils croient dans le projet et ils
cher imprimeur. fier de mes premières rédactions. Mais pourquoi ces personnes prennent réellement à cœur ce
Oh, que c’était une pensée un peu donnent-elles autant pour ce jour- qu’ils font ».
Je veux être clair dès le départ :
prématurée. nal ? La réponse est assez simple.
j’ai adoré mon expérience au sein En guise de conclusion pour mon
de La Rotonde. Certes, mon man- Ils ont été entièrement réécrits, On y croit. dernier texte cette année, je le
dat de rédacteur en chef ne fut pas puis la cheffe de la section actua- répète encore et je félicite tous
de tout repos —au contraire—, lités cette année-là m’a prise de C’est ce qui m’a frappé lors de mes ceux et celles qui ont contribué
mais pour rien au monde je côté et m’a dit : « Je veux être au débuts l’an dernier et c’est ce que cette année, en particulier les
n’échangerais ces longues heures courant de tout ce que tu fais : en- j’ai vu évoluer naturellement, bon, personnes qui en étaient à leur
à retravailler des articles, à trou- trevues, enquêtes, respirer. Tiens- parfois avec un coup de pouce, au première expérience au sein de ce
ver des solutions à tous les impré- moi au courant ! », puis m’a fait sein de l’équipe cette année. C’est journal. Tout le crédit du travail
vus inimaginables et à mettre sur un atelier express sur la rédaction grâce à cet engouement, cette mo- que nous avons fait cette année
pied de nouvelles initiatives. C’est journalistique. Certains membres tivation, que chaque imprévu de- vous revient et n’oubliez pas, vous
grâce aux attentes élevées et l’at- de l’équipe m’ont ensuite beau- vient un défi et non un boulet. êtes une maudite de bonne gang.

Toute l’équipe de La Rotonde vous sou-


haite un bon été et de bonnes vacances.

À septembre!
w w w. l a r o t o n d e .c a
w w w. l a r o t o n d e .c a
Rédacteur en chef Correctrice
Mathieu Tovar-Poitras Mélanie Chénier
redaction@larotonde.ca texte@larotonde.ca

Actualités Directeur artistique


Nicolas Hubert Andrey Gosse
actualites@larotonde.ca direction.artistique@larotonde.ca

Arts et culture Directeur de production


Gabrielle Lemire Ayoub Ben Sassi
culture@larotonde.ca production@larotonde.ca

sports Vidéaste
Slim Essid Guillaume Savary
sports@larotonde.ca videaste@larotonde.ca

journalistes WEB
Maria Princene Dagba
web@larotonde.ca
Charley Dutil
informations@larotonde.ca
Photographe
Nonibeau Gagnon-Thibeault Samah Zkiou
reportage@larotonde.ca photographe@larotonde.ca

Shérazade Faÿnel Coordinnatrice des bénévoles


nouvelles@larotonde.ca Christine Bourgeois
benevolat@larotonde.ca
Secrétaire de rédaction Direction générale
Molly de Barros Ghassen Athmni
correction@larotonde.ca direction@larotonde.ca

La Rotonde est le journal étudiant de l’Université d’Ottawa, publié chaque


lundi par Les Publications de La Rotonde Inc., et distribué à 2 000 copies
dans la région d’Ottawa. Il est financé en partie par les membres de la FÉUO
et ceux de l’Association des étudiants diplômés. La Rotonde n’est pas res-
ponsable de l’emploi à des fins diffamatoires de ses articles ou éléments gra-
phiques, en totalité ou en partie.

Les horoscopes de la semaine!


Par le Maître des illusions
Bélier Capricorne Cancer Balance
(21 mars au 20 avril) (22 décembre au 20 janvier) (21 juin au 22 juillet) (23 septembre au 22 octobre)

Vous regrettez en ce moment de vous être Le texto passif-agressif de votre coloca-


C’est à force de passer tout votre temps au Réjouissez-vous, malgré que vous n’ayez dit que vos cours de mathématiques au taire contient un message implicite qui
Café Alt que vous vous demanderez quel pas de photos d’êtres proches à mettre secondaire ne vous seraient d’aucune uti- vous prendra autant de temps à identifier
rôle vous auriez pu avoir dans Ramdam dans votre portefeuille, sachez qu’Au- lité. Eh bien, cela aurait été utile, car tout que toutes les références non-écrites dans
et Tactik. À bien y penser, cet espace ne rèle-Jacques, votre poisson rescapé du comme l’amour, tout ce qu’il faut c’est le préambule de la Loi constitutionnelle
ressemble-t-il pas étrangement au studio Gala de la FÉUO, est là pour vous. une erreur d’inattention et 1+1=3. de 1867.
caméléon de Télé-Québec ?

Verseau Taureau Lion Scorpion


(21 janvier au 18 février) (21 avril au 20 mai) (23 juillet au 23 août) (23 octobre au 20 novembre)

Si votre étude stagne, posez-vous la ques- Vous devriez vous estimer chanceux, vous L’expression goglu a perdu de sa popula- Vous trouvez la fin de session difficile ?
tion suivante : si les souliers de Cendrillon vivez à une époque où l’on peut avoir deux rité au cours des dernières années. Ce qui Certains vous enverront des photos de ci-
lui faisaient parfaitement, pourquoi sont- conversations entièrement différentes est encore plus triste est que maintenant, tation motivante enjolivées par de la guir-
ils tombés ? Cela ne vous sera d’aucune avec la même personne, sur deux appli- les moniteurs de camps doivent se trou- lande quétaine, mais vos vrais amis n’ont
utilité mais au moins nous serons deux à cations différentes, en même temps. #Dé- ver des surnoms alternatifs tel que Jeff ou qu’un mot à vous rappeler : procrastina-
y penser. fierlesconventions Simon. tion.

Poisson Gémeaux Vierge Sagittaire


(19 février au 20 mars) (21 mai au 20 juin) (24 août au 22 septembre) (21 novembre au 21 décembre)

Pour être franc avec vous, votre quotidien « Massachusetts » ça sonne comme « met
Ne laissez personne vous dire que vous platonique n’intéresse personne et cela « Pour vous, il n’y aura pas de charge » est ses chaussettes » … Je dois vous avouer
n’avez pas de talents. Vous en avez. N’ou- malgré vos tentatives d’intégrer vos repas une phrase que malheureusement vous que le Maître des illusions est un peu à
bliez pas, c’est à force de répéter un men- et votre chat dans votre fil d’actualité Ins- n’entendrez jamais. Que voulez-vous, court d’inspiration. Mais contrairement à
songe qu’on commence à y croire. tagram. Je vous réfère à la chanson Ba- vous ne serait jamais un neutron. vous je ne me morfonds pas en lisant des
sique d’Orelsan. horoscopes.

w w w. l a r o t o n d e .c a
La Rotonde
Embauche !
Visitez larotonde.ca pour consulter les descriptions de postes. Tous les poste sont rémunérés à 14,12 $/heure

Directeur général - 40 h
Envoyez votre candidature avant le 30 avril à president@larotonde.ca

Équipe de production Été


Appliquez avant le 5 mai!
Journaliste – 10 h
Chef web – 10 h
Directeur artistique – 10 h *Portofolio requis

Équipe de production
Appliquez avant le 31 juillet !
Secrétaire de rédaction – 27 h
Chef de pupitre – 27 h
Journaliste – 15 h
Correcteur – 5 h
Chef web – 27 h
Livreur – 27 h
Directeur de production – 27 h *Portofolio requis
Directeur artistique – 27 h *Portofolio requis
Illustrateur – 10 h *Portofolio requis
Photographe – 10 h *Portofolio requis
Vidéaste – 15 h *Portofolio requis

w w w. l a r o t o n d e .c a