Vous êtes sur la page 1sur 26

Commissariat aux comptes

Partie 1 Organisation de la profession comptable

I)La diversité des statuts

a/L'expert comptable

Introduction :
Établi les comptes, il a une mission contractuelle, né d'un contrat entre deux parties , son recours
n'est pas obligatoire.On voit tout les comptes pour élaborer les comptes.

Professionnel de la comptabilité, son rôle est tenir la comptabilité (saisie), contrôler la


comptabilité, surveiller la comptabilité et redresser cette dernière des entreprises ou plus
globalement des entités juridiques.
Parfois la saisie est déjà faite donc il y a juste une mission de surveillance ( surveiller, contrôler et
redresser) ainsi c'est le cas dans travaux d'inventaire.Dans ce cas on demande tout les dossier
surtout le grand livre (bientôt le fichier fec).
Etabli les comptes annuel de ces entités (Bilan, CDR, Annexe), on peut conseiller les clients sur la
gestion de l'entreprise, secrétariat juridique , déclaration fiscale ou social (TVA, IR, TVTS, liasse,
CVAE).Il est aidé par les comptables d'entreprise.

La profession comptables est une profession réglementée ils ont le monopole de


l'établissement, la surveillance le conseil et le redressement ( article 2 de l'ordonnance de
1945). Ce monopole est concurrencé par les banques mais pour le moment elle ne peuvent faire de
la tenu comptable.Le fait d'être dans une profession réglementé donne de la crédibilité aux
informations financière. Autre texte de réglementation de la profession autres que l'article 4, 20 , 21
(secret pro sinon responsabilité pénale) de l'ordonnance de 1945, le décret du 30 mars 2012 qui
comprend le code de déontologie,cad, on est sur le comportement du professionnel , comme la
rédaction de la lettre de mission.

L'expert comptable émet une opinion sur les compte et pour cela il va signer les comptes
d'une société ainsi il atteste sur la cohérence et la vraisemblance des comptes annuels.
Exemple : Nous n'avons relever d'élément de nature à remettre en cause la cohérence et la
vraisemblance des comptes annuels
Il y a 3 opinions possible pour l'EC :
-sans observation
-attestation avec observation
-attestation avec refus d'attester

L'EC peut intervenir auprès des entreprises ou société, des artisans, commerçant, les CT,
les profession libérales, les CE (tenu d'avoir obligatoirement un expert comptable ), SCI,
agriculteurs.L'EC conclu un contrat de mission ou son fixé les honoraires.
Il doit être inscrit à l'ordre des EC pour prétendre aux statuts.
Stage expertise comptable 3 ans rémunéré, puis le DEC ( 3 épreuves : une sur la
réglementation professionnelles (code de déontologie EC et CAC) ; la révision légale et
contractuelle des comptes;soutenance du mémoire note éliminatoire 10.Si stagiaires expert
comptable journée de formation dispensé par des EC, avec des E-learning qui sont des test a
valider.
Rapport semestriels à rendre plus un dernier qui est le plan du mémoire. On peut faire le
stage sans le DSCG.Après nos 3 ans de stage on à 6 ans pour passer le diplôme.Attention a faire un
stage dans un cabinet de CAC et D'EC. 2 session par ans.
Inscription auprès de la cour d'appel et de la compagnie régional des CAC
Ministère de tutelle est de celui des finance et justice pour CAC.

b/Le commissaire aux compte

Introduction :

Vérifie, certifie, il a mission légale (la loi impose le recours à un commissaire aux comptes)., il peut
avoir une mission contractuelle aussi pour les entreprise qui n'ont pas l'obligation de recourir à ses
services.Approche par les risques pour les postes a risques (anomalie significative) ,pointilleux là
ou il y a des risques.Il doit procéder à l'évaluation des contrôle interne.Participe au AGO pour
valider les comptes. Assister aux inventaire physique

C'est un acteur extérieur de l'entreprise, son rôle est de contrôler la régularité , la sincérité ,
et l'image fidèle des comptes annuels, il a une mission légale imposée par la loi . Il peut avoir
une nomination d'un CAC de manière volontaire (volonté de paraître plus crédible auprès des
banques).
Il va émettre lui aussi son opinion et engage sa responsabilité, l’opinion du CAC prime sur celle de
l'expert comptable ,si un client d'un EC est obligé d'avoir un CAC alors l'EC ne doit pas mettre son
opinion. (Rapport de EC si pas de CAC dans le cas contraire l'EC émet une attestation si CAC
après ici on peut mettre opinion de l'EC.)
Il y a 3 nature d'opinion
-Certification des comptes annuels pur et simple
-Certification des comptes annuels avec réserve
-Refus de certification

Pour devenir CAC, il faut le DEC ou l'on peut avoir le CAFCAC (certificat d'aptitudes aux
fonctions de CAC) première différence on n'a pas besoin de passé le DSCG pour passer le
CAFCAC, deuxième différence les épreuves ne sont pas les mêmes : (Epreuve comptabilité audit,
droit appliqué a la vie des affaires, économie finance et management, sur l'ensemble des matières du
programme, entretien avec le jury sur les matières du programme, épreuve oral en anglais appliqué
a la vie des affaires).Point commun on a stage de trois ans aussi seulement sur le CAC.

c/le comptable salarié ( dépend de la structure)

Les missions du comptable salarié: -Enregistrement des données financières


-Déclaration fiscale récurrente ou non (IS, TVA)
-Etablissement des bulletins de paie
-Gestion de la trésorerie
-Réaliser les procédures comptables ( dans les grand groupes)
-Partie prenante du SI
-Contrôle de gestion par des tableaux de bord,détermination
prix de revient

Un EC peut être salarié d'un cabinet mais on ne peut dans un entreprise si on est inscrit à l'ordre des
EC.
Les responsabilités du service comptable d'une entreprise :

-La responsabilité fiscale (dans le cas d'une omission d'une base


taxable = dissimulation de somme sujette à impôt ;5 ans et 500 000)

-La responsabilité pénale ( dans le cas d'une ABS, ou


distribution de dividende fictif)
-La responsabilité civil (Dans le cas d'une ABS, préjudice pour
les autres actionnaires car perte sur les dividendes perçus, faute= manipulation qui conduisent a
l'ABS , et le lien de causalité. Il y a aussi une obligation de discrétion dans la responsabilité civil (≠
secret pro du EC qui lui engage sa civil et pénale) paiement de dommage et intérêt.

-La responsabilité disciplinaire, car il y a le lien de


subordination entre le comptable et son employeur, conséquence licenciement, mise à pied etc
recours devant les prud'homme pour aller contre cette mesure)

d/Le comptable public

Ce sont des comptables évoluant dans les CT, dans les universités et lycées , encore dans le trésor
public.
Fonctionnaire chargé d'établir la comptabilité des entités publiques. Principe de séparation de
fonction entre ordonnateur et le comptable public, cad, l'ordonnateur ordonne la dépense ou la
perception de la recette il ne manipule pas les fonds , alors que le comptable perçoit les impôt
( encaisse ou décaisse les valeurs , passe les écritures comptables, il est responsable
personnellement de sa gestion, cad qu'il devra payé personnellement les écarts qu'il cause.
Grosse responsabilité, contrôlé par la cour des comptes.

II)Les organisation professionnelles

A/l'ordre des experts comptables

Réguler la profession, édicter la déontologie et la doctrine, contrôle la déontologie par des contrôles
qualités.

1-historique

1881 : La création de la première organisation comptable = La société de comptabilité de


France.Elle regroupé les comptables salariés et les comptables libéraux.

1912:La création de la compagnies des experts comptable de paris , seulement les libéraux

1927 : Création du brevet d'expert comptable

1931 : Création du brevet professionnel comptable ( sans protection du titre d'expert comptable)

Ordonnance de 19 septembre 1945 :Institue l’ordre des EC et règlemente le titre et la profession


d'expert comptable.

Décret du 30 mars 2012:regroupe tout les décrets de 1945 à aujourd'hui dont le code de déontologie
socle de la réglementation.
2-L'organisation de la profession

a/L'ordre des expert comptable

Institution nationale placé sous la tutelle du ministère de l’économie des finance et du budget.
Mission de l'ordre veiller au respect de la réglementation professionnelle, élaboré la doctrine
comptable( interprétation des normes de l'ANC).Enfin il définit des normes professionnelles et
publier des recommandations applicables par les EC dans l' exercice de leur fonction (comme tenir
une documentation des travaux)cela permet une homogénéité des travaux pour une même mission.

Le rôle de l'ordre des expert comptable est de valoriser la profession par la communication,
organisation de colloque, remise de diplôme, aide pour la déclaration de revenus.Autre rôle celui de
contrôle des EC avec le contrôle qualité pour être sur que les normes de travail soit appliqué.
Lutte contre l'exercice illégal donc défend la profession ordonnance de 1945 article 20.Accompagne
les professionnels (formations).Enfin représenter la profession auprès des pouvoir publics

Conseil supérieur de l'ordre des EC de 69 membres dont 23 président de conseil régionaux ( la


région Orléans tout sauf Indre et Loire )

Les texte qui régissent la profession des EC :


-ordonnance de 1945
-décret du 30 mars 2012( code de déontologie)
-Le référentiel normatif des professionnel de l'expertise comptable ce sont les normes de travail
prise par l'ordre des EC.(≠code de déontologie= comportement ; référentiel= méthode de travail)

b/Les conditions d'accès à la profession

Titulaire du DEC pour s'inscrire


Jouir de ses droit civils (pas de curatelle etc)
N'avoir subit aucune condamnation criminelle ou correctionnelle (comme interdiction de gérer)
Présenter les garanties de moralité jugées nécessaire par le conseil l'ordre
Etre inscrit au conseil de l'orde

On peut avoir une société d'expertise comptable, il faut que 2/3 des droit de vote doivent être
détenus par des EC de l'UE, le représentant légal de la société doit être un EC

c/Les incompatibilités

Si on est indépendant on ne peut être salarié sauf dans un cabinet, on ne peut pas être auto-
entrepreneur, on ne peut pas être EC et agent d'affaire ( agent immobilier,agent sportif), on ne peut
pas être indépendant et en parallèle représenter un client devant les tribunaux de l'ordre judiciaire
mais on peut l'assister.

d/La responsabilité de L'EC

La responsabilité civil ; si l'on signe une attestation, car il y aura une faute ( le fait de n'avoir rien
fait)et un préjudice ( pour les tiers comme les banques qui accorde un prêt, fournisseur pareil)
La responsabilité pénale; qui peut être engagé en cas de non respect du secret professionnel
La responsabilité fiscale ;
La responsabilité disciplinaire ; dans le cas ou l'on ne respect pas le code de déontologie
e/L'OEC s'est en quelques CHIFFRES
19600 EC ; 7400 Stagiaire ; 130 000 salarié d'expertise, 16200 société d'expertise

B/La compagnie des CAC

1/Historique

1863 :Apparition de la qualification de commissaire

1867 :Loi sur les sociétés qui institue le commissaire de société

1935 :élargissement des pouvoir du CAC suite aux scandal financier, révélé les fait délictueux
auprès du procureur de la république.

1966:Loi qui intègre l'activité du CAC dans le code commerce

2003 : loi de sécurité financière qui modifie le cadre légale et réglementaire de l'exercice de
l'activité de CAC , création du HCCC et la compagnie national des CAC(CNCC)
Il y a donc une corégulation de la profession des CAC(≠EC)

2/Organisation de la profession

a/La compagnie nationale des CAC et le HCCC

CNCC :Institution nationale placé sous la tutelle du ministère de la justice ( inscription auprès des
cours d'appel).Moins de CAC car plus de responsabilité.
Le rôle de la CNCC , donner son avis sur les projets de loi ou de décret lorsque le ministère de la
justice le demande et deuxième rôle est de soumettre aux pouvoir public toutes propositions
relatives à l'organisation professionnelle et à la mission du CAC

Rôle du HCCC : assurer la surveillance de la profession, définition du cadre et des orientation des
contrôle d'activité ; veiller au respect de la déontologie et de l'indépendance des commissaire aux
comptes

Les textes régissant la profession de CAC :

-Le code du commerce, livre 8 titre 2 tout les articles commençant par 820 ( partie législative)

-Code de déontologie qui est dans la partie réglementaire du code commerce ( sur le
comportement du professionnel)
Ainsi Le CAC engagera sa responsabilité civil car le Code de commerce est opposable aux tiers

-Les normes d'exercice professionnelle (NEP) équivalent du référentiel normatifs (norme de


travail), comme l'approche par les risques, la documentation de l'audit.( dans la partie arrété du
Ccommerce)
Elaboration par le HCCC depuis 2016, puis avis du CNCC, puis adoption du HCCC, homologation
du garde des sceaux. Ce référentiel est opposable aux tiers car il y a une homologation par le garde
des sceaux donc son non respect engage la R civile.Avant 2003 pas d'homologation donc pas
opposable devant les tiers.
-Les bonnes pratique professionnelle et pour finir la doctrine professionnelle (pas opposable)

b/les compagnies régionale

Même endroit que l'ordre des EC. Leurs rôles est de valoriser la profession (salon étudiant,
participation a l'AG des compagnies) accompagner les professionnels , assurer la défense des
intérêts des CAC, les aider a exercer leurs missions.Les compagnies régionales assure les contrôles
qualités. Contribuer à la formation des professionnels.
En tant que CAC on a une obligation de réaliser 120h de formation sur 3 ans et 50% pour des
formation audit pour être compétent

c/Les conditions d'accès à la profession ( article L822-1-1, condition d'accès)

-Etre titulaire du DEC ou du CAFCAC


-Etre français, ou membre de l'UE
-Ne pas avoir été l'auteur de fait contraire à l'honneur ou prohibé avec condamnation
-Ne pas avoir subit un sanction de radiation ( non respect de l'indépendance)
-Avoir fait un stage professionnel chez un professionnel agrée pour le CAC

Inscription auprès de la cour d'appel du lieu de domicile ou lieu de travail


Les ¾ des droits vote doivent être détenus par des CAC( 2/3 en EC);le représentant légal de la
société de CAC doit être un CAC.

La protection du titre de CAC= exercice illégal de la profession de CAC= 1 ans de prison et 15 000
euros d'amende dans le code de commerce (livre 8 titre 2)

d/Les incompatibilités a la profession du CAC

C'est pour rester indépendant qu'il existe des incompatibilités, il y a deux type d'incompatibilité :

-Incompatibilités générale :

On ne peut pas être CAC et être salarié sauf d'un cabinet, avec toutes activités commerciales
(directement ou par le compte d'une personne interposée), avec toutes activités ou tout actes de
nature a porter atteinte a son indépendance. Dans le code de commerce art 82.......

-Incompatibilités spéciale :

-Le lien professionnel, on ne peut pas être partie et juge à la fois ;


-lien familiaux on ne peut pas auditer l'entreprise de nos parents , ou si nos parent sont actionnaire.
-Lien financiers si on est actionnaire on ne peut pas être le CAC de l'entreprise
.
Code de déontologie du code de commerce
Responsabilité civil et disciplinaire ( car on ne respect pas le code ) risque le blâme , les mises a
pied ou la radiation choisie par le HCCC.( article 27 pour le lien familiaux, art 28 pour le lien
financier)
e/La responsabilité du CAC

Responsabilité du CAC :

-Responsabilité civil, mis en œuvre dans le cadre d'une faute , d'un préjudice et d'un lien de
causalité( comme le non respect professionnel, dans le code déontologie)

-Responsabilité disciplinaire, qui peut être blâme suspension ou radiation HCCC décide de
cette sanction qui pourrait survenir par le non respect des incompatibilités dans le code de
commerce opposable aux tiers

-Responsabilité pénale, il existe des délits propre au commissaire aux comptes comme le
violation du secret professionnel ( 1 ans et 15 000 euros d'amende), non respect des incompatibilités
engage la responsabilité pénal (6 mois et 7500 euros), non révélation des fait délictueux au
procureur de la république ( 5 ans et 75000 euros) comme un ABS , si le CAC donne ou confirme
des informations mensongère sur l'entité audité pareil même sanction

-Responsabilité administrative, sanctionner par AMF pour les sociétés qui font des appels à
l'épargne.

d/La CNCC en quelques chiffres

Le découpage régions des CAC se fait par rapport aux cours d'appel( 37,45, 41), 19100
professionnels(Pphysique et PM)
2,6 milliard de CAC car mission légale qui ne concerne pas pas toutes les sociétés.
1,35% de moins de 30 et plus 50% de plus de 50 ans.
La SAS plus de 50% des mandats, puis SARL et SA
Toutes les SA doivent avoir un commissaire aux comptes
SARL que si plus de 50 salarié, et 1500000 de bilan. Donc seuil plus faibles.
SAS,que si 20 salarié , 2000000 CA et 1000000 bilan et si c'est écrit dans les statut et enfin si la
SAS est société mère ou une SAS fille
association 2% ont recours à un CAC

C)Les critères communs d'éthique

-Le secret professionnel


-l'indépendance se caractérise notamment par l'exercice en toute liberté en réalité et en apparence
des prorogative et des compétence qui lui sont conféré par la loi.
-L' intégrité comme critère comme le professionnel exerce son activité avec honnête et droiture.
-L'objectivité l'impartialité , le pro fondent ses conclusions et ses jugement sur une analyse
objectives de l'ensemble des données dont il connaissance sans préjugé ni partie pris
-La compétence avec l'obligation de formation pour les EC et les CAC( 120h sur 3ans avec 60H sur
des formations de CAC)

PARTIE 2 Les missions de L'expert comptable


Les travaux de l'EC sont conduit dans le respect du référentiel normatif.

A)Les missions comptable

Tenu de la comptabilité= saisie des facture, rapprochement bancaire, etc


Elaboration des comptes annuels, émission d'une opinion sur les comptes de la part de l'EC.
Etablissement de situation intermédiaire.
L'externalisation de la fonction administrative et comptable, client qui externalise tout la partie
comptable

B)Les missions d’assistance à la gestion d'entreprise

Réalisation de tableau de bord.


Assistance à la création d'entreprise (rédaction des statuts)
Elaboration de plan d'affaire ou business plan prévisionnel( pour un emprunt, pour les investisseurs)
Mise en place d'une comptabilité analytique ( cout par section analytique)
Elaboration de budget, comparé avec le tableau de bord
détermination du cout de revient
Evaluation d'entreprise dans le cas d'une cession d'entreprise

C)Les missions d’assistance aux obligations légales de l'entreprise

1/Les interventions en matière de DF

Etablissement de l'IR, déclaration de TVA, TVTS, IS, intégration fiscale, liasse fiscale et intégration
fiscale,CVAE= pourcentage de la valeur ajouté.
Optimisation fiscale comme intégration fiscale, régime mère fille ou non , etc
Assistance en cas de contrôle fiscale

2/Les missions en droit du travail et gestion social de l'entreprise

Bulletin de paie et des déclaration sociale, rédaction des contrat de travail, assistance en cas de
contrôle social.
Elaboration du RI , conduite de la rupture d'un contrat de travail

3/L’assistance en matière juridiques

Le principal travail juridique est le secrétariat juridique annuel qui se traduit par l’établissement de
procès verbaux ou en de l'approbation des comptes, ou encore un PV pour augmentation de capital
Dans le cadre d'une création d'entreprise, l'EC peut réaliser toutes ls démarches liée a la création
( on peut donner des conseils en matière de statut juridique)
Au cours de vie de l'entreprise on peut nous demander lors d'une fusion acquisition la rédaction du
traité d'apport.
Dans le cadre d'une cession d'entreprise l'EC peut rédiger l'acte de cession

Important : Pour la protection du monopole des avocats, l'EC ne peut pas apporter des conseil
juridiques si il n'a pas de mission comptable avec un client, ainsi pour faire ce genre conseil il fait
que l'EC réalise des mission comptable sinon c'est illégal.

Pour autant il n'y a pas de monopole dans l'établissement des bulletins des paie mais tout les
conseils en matière social est monopolisé.Le conseil en matière sociale peut être réaliser par les
avocats et par l'EC à la condition que se soit rattaché a une mission comptable (art 22 1945)

D)Les missions liées à l'information de l'entreprise

Mise en place de système d'informatique de gestion,dans ce cadre les missions de l'EC peuvent
être :
-élaboration du carnet ds charges
-assistance au choix du logiciel des SI

E)Les travaux d'audit de l'entreprise

L'audit légal est réservé par la loi aux CAC, de fait l'EC pourrait si il a la casquette de CAC.
Cependant l'EC peut réaliser pour son client, l'audit interne avec pour objectif d'auditer les
procédures interne de contrôle de l'entreprise, ou encore l'audit d’acquisition auditer les comptes de
la société cible. L'audit fiscal, l'audit social,l'audit des assurances des entreprise (est ce que les
contrats permettre d'assurer les risques de l'entreprise)

PARTIE 3 L'audit légal en France – Le CAC

I)Les objectifs de l'audit et la perception par le public

A)Les objectifs de l'audit

L'audit est l'examen auquel procède un professionnel compétent et indépendant au vue d'exprimer
une opinion motivée sur la régularité, la sincérité et l'image fidèle des comptes annuels( B,
CDR, Annexe) ou des comptes consolidés d'une entreprises.
Les notions de compétence et l'indépendance sont des notions du code de déontologie.
L'opinion motivée car l'opinion doit être justifiée par dans un deuxième paragraphe.

Texte principaux :

Code de commerce partie législative ( Titre 8 livre 2= condition d'accès a la profession du CAC)

Code de commerce partie réglementaire ( Code de déontologie, comment appliquer la loi).


Principe fondamentaux du comportement du professionnel :

-Discrétion (Secret professionnel )


-compétence ( reprend tout les articles, et en plus les formation 120h sur 3 ans et 50% audit)
-indépendance ( les incompatibilités)
-intégrité ( honnête et droit )
-impartialité ( analyse objectives)
-conflit d'intérêt
-confraternité ( respectueux envers les confrères et envers la profession)

-conduite de la mission sous le respect de normes homologuées

Code de commerce partie arrêté. Formalise les NEP, on est plus sur les façon de travailler du CAC
on y retrouve notamment :
-Lettre de mission (NEP 210 homologué depuis aout 2003 car depuis homologation)
-Approche par les risque ( dans plusieurs NEP)
-Appuie sur les travaux de EC intervenant dans une entité audité ( NEP 630)
-Documentation de l'audit des comptes (NEP230, pour avoir des preuves)

Dernier texte fondamental :

La doctrine professionnelle qui n'est pas opposable aux tiers :

-Notes d'information ( précise les modalité pratique de mise en œuvre des NEP)
-Avis techniques ( précisions sur les diligences a effectué lors de certaines missions)
-Études juridiques
-Bulletin trimestrielle du CAC ( actualité de la profession)
-Ancienne normes professionnelles non remplacées par les NEP

B)L'expectation GAP

C'est l'écart entre ce que les utilisateurs des comptes attende de la part l'auditeur (CAC) et ce que ce
dernier réalise réellement dans le respect de la réglementation professionnelle.
Pour réduire cet écart il existe :

-La justification dans le paragraphe 2

-Norme de bonne exercice ( rendez vous de restitution , plus de détails dans les
annexes et des recommandations)

II)Les domaines d'intervention et les condition d'exercice du CAC

A)Les domaines d'intervention du CAC

Les entités tenus de nommer légalement un CAC et les condition de nomination :

-Les SA et les SCA

Elles n'ont pas de seuil ,elles sont tenus légalement d'avoir un CAC

-SARL, SNC, SCS

Elles doivent dépasser 2 des 3 seuils qui sont lui suivant :


CA<3100 000
Bilan<15550000
salariés <50
La nomination doit se faire dans l'exercice qui suit le dépassement des seuils

-SAS
Condition de nomination des CAC dans les SAS sont aussi des conditions de seuil.Si dépasse 2 des
3 seuils alors nomination obligatoire. CA<2000000 ; Bilan<1000000;salarié < 20. pour exercice qui
suit le dépassement
Outres les seuils, si la SAS contrôle une société ou si elle est contrôlée , la nomination doit se faire
lors de l'année ou il y a la situation de contrôle intervient(L-233-16 contrôle exclusif ou CC ).
Soit l'une soit l'autre des conditions.

-Association :

1)Les associations recevant des subvention publique

Si les subvention publique dépasse 153 000 euros pour nominé un CAC dès l'année de
franchissement du seuil.

2)Les association et fondation recevant des dons ouvrant droit a réduction fiscale

Comme les resto du cœur. Si les dons annuels dépasse 153 000 euros alors nomination d'un CAC,
année d'après les dépassement.

-Les PM de droit privées non commerçante et ayant un activité économique

Les autres association (ne reçoit pas de dons ou de subvention), même seuil que les SARL pour la
nomination.

B)Le nombre de nomination de CAC

Obligation pour les établissement de crédit de nommé 2 CAC, même obligation pour les partis et les
groupement politique sans obligation de seuils.

Il faut deux CAC pour la société qui établie les comptes consolidés ( la société consolidante)
(24M bilan, CA=48000,250 salarié = seuil pour obligation de consolidation, 2 des 3 seuils)
Il faut la nomination de 2 CAC pour avoir deux opinions concernant les structures importante ils
émettent leurs opinions sur les comptes annuels et sur les comptes consolidés = co-commissaire aux
comptes qui doivent être indépendant a des cabinet distinct

Lors de la nomination d'un CAC, il faut absolument un CAC suppléant , pour pâlir a la suspension
ou la radiation ou en cas de survenance d'incompatibilité du CAC titulaire.

C)La nomination du CAC

La nomination du CAC relève de la compétence de l'AG ou organes délibérante , cependant le


dirigeant peut proposer un CAC à l'AG ou organes délibérante, sinon il y a une liberté dans le choix
du CAC mais attention aux incompatibilités.

Particularité pour les sociétés qui émettent des titres sur un marché réglementé, la nomination doit
faire l'objet d'une information pour l'AMF

Le CAC peut être nommé par une décision de justice en cas d'omission de la part de l'AG

Le CAC choisi doit préalablement vérifier avant l'acceptation la validation des règles
d'indépendance (=incompatibilité) mais aussi le CAC doit vérifier si il a la compétence pour réaliser
la mission et si il a les moyens humains disponible.
Au delà de ça le CAC fait une prise de connaissance de l'entité son actionnariat, secteur d'activité ,
détermination des zones de risques, le temps de travail et les honoraires etc etc .
Dans le cadre de la confraternité, prise de contact avec le prédécesseur pour s'assurer que le non
renouvellement n'est pas motivé par un volonté de contourner les obligations légales.
La nomination du CAC fait l'objet d'une publicité légale.

Le CAC doit informé sa compagnies régionales des CAC de sa désignation suite a l'acceptation.
Le renouvellement de mandat du CAC ne peut être faite par tacite reconduction.

Les sanctions pour défaut de nomination du CAC :


-Entraine l'annulation des toutes les AG
-Mise en jeu de la responsabilité du dirigeant,en effet il entraine sa
responsabilité civil ( préjudice pour les associés qui peuvent se trouver lésés ou encore préjudice
pour les banques).Mise en jeu aussi de sa responsabilité pénale avec 2 ans de prison et 30 000 euros
d'amende.

Le mandat peut être au nom de la PM

D)La durée des fonctions

La durée de mission du CAC est du 6 exercice et pas si 6 ans car des exercices peuvent être plus
cours que l'année civile.
Il y a deux exceptions a cette durée :

-Lorsque le CAC suppléant remplace le CAC titulaire alors la durée du mandat


correspond a la durée du mandat restante a courir.
-Lorsqu'un CAC est désigné par décision de justice, la durée n'est pas de 6 exercice, il reste
le temps que l'AG nomme un nouveau CAC.

Après 6 exercice on peut être renouvelé indéfiniment sauf dans les société qui émettent des titres sur
un marché réglementé.

E)La fin de mission

La fin de mission peut intervenir à l’arrivé du terme du mandat, lors de la date de L'AG
d'approbation des comptes.
Egalement un CAC peut démissionner, ce mode de fin de mission est réglementé dans l'article 19
du code de déontologie.Le CAC peut démissionner pour motif légitimes :
-Cessation d'activité(retraite)
-Incompatibilité et compétence
-Problème de santé
-Difficulté rencontrées dans l'accomplissement de la mission, lorsqu'il
n'est pas possible d'y remédier, cad, le non paiement des honoraires

Le décès du CAC peut entrainer la fin de sa mission, ou encore en cas de liquidation de la société
(audité ou cabinet) qui met fin à la mission du CAC.
Le franchissement à la baisse des seuils pour les SAS et SARL et pour les associations, quoi qu'il
arrive le mandat est de 6 exercice, il faut que les deux dernières année ont doit être en dessous des
seuils impérativement (N+4 et N+5).
Fin de mission en cas radiation ou en cas de suspension temporaire.
En cas de transformation de la société, une entreprise qui passe d'une SA à une SARL qui ne
dépasse pas les seuils , dans ce cas des la transformation il y a fin du mandat,ce qui change la
durée du mandat.

La récusation et la révocation du CAC en place :


Demande devant le tribunal de commerce par plusieurs acteur( actionnaire, CE, ministère,
AMF pour la récusation et pour la révocation,pareil plus l'organe chargé de la direction, et organe
collégiale chargé de l'administration) .
Le délai pour la récusation est de 30 jours suivant la nomination et quand on veut pour la
révocation.
Condition pour la récusation il faut un juste motif ( remise en cause de l'indépendance du
CAC) et pour la révocation, faute ou empêchement ( maladie)
Conséquence pour la récusation nomination d'un nouveau CAC par le tribunal puis AG
nomme nouveau et pour la révocation suppléant remplace le titulaire

F)La rémunération des fonctions

Entité auditée paye le CAC. Les honoraires vont être plafonnés au niveau des nombres d'heures a
passer sur la mission, ce plafond des nombres d'heures se retrouve dans la partie réglementaire 823-
12 qui plafonne selon le total des produits d'exploitation et le total des produits financiers et le total
bilan le nombres d'heure.Si l'on veut être en dessous il faut faire une demande de dérogations
CNCC (si il y a un EC déjà en place, il y a des NEP).
Le taux horaire lui est libre, mais il sera quand formalisé dans la lettre de mission (NEP 210).
Toutes les entités dont les titres sont admis a la négociation sur un marché ne sont pas concernées
par ce barème comme les entreprises qui sont régis par le code des assurances et de la mutualité et
pour les établissement régis par le code monétaire et financier et ne s'appliquent pas aux
associations

G)Le secret professionnel

Art 9 du Code de Déontologie. Les CAC et leurs collaborateur sont soumis au secret professionnel
mais les collaborateurs n’engageront pas leur responsabilité disciplinaire.

1)Obligation légale
2)La levée du secret professionnel

Tenu au secret Non tenu au secret


A l'égard du CAC suppléant CAC et associé d'un même cabinet et leur
collaborateurs.

Entre co CAC

Avec le suppléant que dans la phase de


succession de mission
A l'égard des associés pris individuellement A l'égard des associés lors de L'AG
A l'égard d'un membre ( individuel)d'un organe A 'égard des organes d'administration prévu dans
collégial pris individuellement les statuts

Pour les dirigeants


Entre les CAC d'un groupe sans périmètre de Entre les CAC d'un groupe dans le même
conso périmètre de consolidation car peuvent
échanger
Si témoin devant une juridiction civile CAC convoqué par le CE
Si témoin devant une juridiction répressive Devant le procureur de la république pour
comme témoin révélation de fait délictueux.
A l'égard du président du tribunal de commerce
ou le tribunal de grand instance( associations)
dans le cadre de l’existence d'une procédures
d'alerte
A l'égard des commissaire à la fusion Dans le cadre de la déclaration TRACFIN alors
des EC, fournisseurs client auditeur, banque les EC et CAC et avocat dans ce cadre ne sont
plus tenu au secret ( blanchiment et terrorisme)

3)Les informations couvertes par le secret

Il faut deux conditions pour quelle soit couverte

-L'information doit avoir un caractère secret

-Elle doit être obtenue par le CAC dans le cadre de l'exercice de ses fonctions

4)Les sanctions attachée à la violation du secret professionnel

Mise en jeu de la responsabilité disciplinaire qui ce traduit par la radiation ou suspension


temporaire, mise en jeu de la responsabilité pénale ( 1 ans de prison et 15 000 d'amende).
Egalement responsabilité civil car il y a un préjudice au niveau du client la faute la trahison et le
lien et enfin la responsabilité administrative = sanction par AMF que pour les société qui émettent
des titres.

III) La mission du CAC

A)Les mission générale dans le cadre de la mission légale

Emettre une opinion sur régularité etc etc sur les comptes annuel individuel ou consolidés.Plus
globalement un mission d'audit des comptes.
L’émission de l'opinion ce fait grâce au rapport qui comporte 3 paragraphes :

-Opinion sur les comptes annuels (avec la petite phrases)

-La justification des appréciation qui permet la motivation des


opinions du P1

-Vérification et informations spécifiques:Ici le CAC valide les


documents juridique a destination des associés avec les comptes annuels ( rapport de gestion
Le rapport sur les comptes annuel est public par le dépôt au greffe

-Rédaction et recensement des opinions sur les conventions


réglementées dans un rapport spécial sur les conventions réglementées.
Paragraphe 1 : Surveillance des conventions réglementée approuvé par L'AG.
Paragraphe 2 : surveillance des conventions déjà approuvé qui a des effets encore sur les exercices
suivants

-Dans les SAS, c'est des contrats conclu entre la SAS et son
président ou dirigeant, ou entre le SAS et un associé qui a 10% des droits de vote, et la SAS et une
société actionnaire la contrôlant( société mère ) exemple :prestation de services, management fis
( comptabilité)

-Dans les SARL, ce sont les contrats passés entre la SARL et le


gérant ou associé, ou une société pour laquelle le dirigeant est également gérant ou associé de la
SARL.( exemple:contrat de location immobilière ou le gérant est propriétaire d'une SCI, comptes
courant d'associé)
-Dans la Sa , ce sont les contrats passé entre la SA et le DG et
les administrateur et les actionnaire avec 10% de droit de vote ou société mère.

Le CAC intervient sur les conventions réglementé car il y a un risque, comme dans le cas de de
location de la SARL on peut sur évalué la location cela implique une inégalité entre les associé car
un gagne plus que l'autre.

Le rapport spécial sur les conventions réglementé destinations des associé donc interne t non public
son objectif est d'informer les associé des convention passés durant l’exerce. Pour éviter que les
associé non parties prenante de la convention ne soient pas lésés et assuré la transparence.

B)Les Intervention définies par la loi ou le règlement

1)Intervention suite à des opérations particulières décidé par la société

Augmentation de capital avec suppression du DPS, ou encore augmentation de capital avec


compensation de créance ici le risque le CAC va s'assurer que la créance et liquide, certaine et
exigible.
Réduction de capital et encore dans les distributions d’acompte sur dividendes, pour éviter la
distribution fictive de dividendes.

2)Les intervention suite a des événements survenant dans l'entité

Révélation des fait délictueux au procureur de la république.


En cas d'abus de confiance, si la société ne verse pas la cotisation sociale salariale au organisme
sociaux qui se traduit par une révélation des fait délictueux.
Lorsque la continuité d'exploitation est remise en cause, lancement de la procédure d'alerte si le
CAC a connaissance de fait de nature a compromettre la continuité d'exploitation.
Mise en œuvre des obligations relative au nom de la lutte blanchiment des capitaux et financement
du terrorisme remplis la déclaration TRACFIN.

3)Intervention suite a des demande de l'entité

L'entité contrôlée a la possibilité de demander au CAC de réaliser des opérations particulière a sa


demande.
Le CAC peut attester des informations, comme l'estimation par l'assurance de dégâts l'assurance
demande la certification de ce montant.
Depuis juin 2016 regrouper dans les SACC, liste les services extérieurs non autorisé donc CAC peut
faire tout le reste.

C) Les moyens d'actions du CAC


1)Les pouvoirs d'investigations du CAC

Le CAC peut mettre en œuvre tout contrôle et de se faire communiquer tout document utile a
l’exécution de sa mission et cela a toute époque de l'année.
En cours d'année on peut mettre en œuvre un contrôle sur les procédures de contrôle interne
''intérim''qui se fait en autonome. Ou à la clôture on peut mettre en place des inventaires physiques.
Ce pouvoir s'applique a l'entité contrôlée mais également aux entités qui contrôle l'entité
audité( société mère ou holding) ou qui sont contrôle par elle ( filiales).

2 limites a ce pouvoir d'investigations :

-Ce pouvoir doit s'exercer sur place


-Justifier par l'intérêt de la mission

2)Le droit d'information

Il a 2 origines :
L'origine légale du droit d'information :
L'entité doit transmettre obligatoirement les comptes annuels, rapport de gestion, la convocation
obligatoire à l'AG( plus pour les SA)

L'origine conventionnelle du droit a l'information :


Qui se trouve dans la lettre de mission, qui peut préciser plus spécifiquement la transmission des
document ( contrat, etc , etc ) signé par le gérant.
Même quand il signe la lettre d'affirmation

3)Non respect du droit d'accès à l'information et des pouvoir d'investigations

Dans ce cadre là, la responsabilité du dirigeant sera engagée, il engage sa responsabilité pénale
pour délit d'entrave.
Les fait répréhensible commis intentionnellement par le dirigeants sont de deux ordres :

-Obstacle posés aux vérifications et contrôle


-Refus de communication sur place des documents utile a l'accomplissement de la
mission.

Sanction 5 ans de prison et 75 000 d'amende. Sanction pénale spécifique pour le défaut de
convocation du CAC a l'AG= 2 ans de prison et 30 000 d'amende

D)Les éléments caractéristiques de la mission

Le CAC a une obligation de moyen car on ne fait pas un ''full audit''.


Intervention personnelle,mais peut ce faire assister de collaborateurs et d'experts mais il conserve
la responsabilité entière et personnelle de la mission, ainsi il ne pourra jamais déléguer son opinion
et donc signe en son nom le rapport.
Le caractère permanent de la mission, et un pouvoir permanent de contrôle sans devoir faire un
contrôle continu.

Non immiscions dans la gestion de l'entreprise par le CAC sauf cas de procédures d'alerte car on
doit analyser si les décision vont permettre la continuité de l'entreprise.
CHAPITRE 4 LES PRINCIPAUX FONDAMENTAUX DE L'AUDIT FINANCIER

Deux élément fondamentaux caractérise la démarche de l'auditeur :


-L'objectif de la mission qui est l'émission d'une opinion motivée sur le
sincérité etc etc des comptes annuels
-La méthodologie utilisée par le CAC est fondée sur l'approche par les risques

I)L'approche par les risques

A)La genèse de l'approche par les risques

Le CAC ne peut pas tout voir et a un temps d'intervention est limité doit nécessairement adopter
une méthodologie qui lui permette a la fois d'obtenir des informations nécessaire et suffisantes pour
porter un jugement pertinent sur les comptes annuels et d'avoir un maximum d'efficacité cad
optimiser le rapport entre le cout de ces intervention et le niveau de confiance attendu.

Exemple : Holding on regarde les titre en premier risques potentiels

B)Les composants de l'approche par les risques

L'approche par les risque suppose que soit distingué deux éléments :

-les éléments a risques et qui doivent donc faire l'objet d'un contrôle approfondie
( Ex ;holding , titre, banque, emprunts banque )
-Les éléments qui soulève peu ou pas de risque particulier ( founisseur)

II) Les objectifs d'audit ( Important)

Un objectif d'audit peut être défini comme un critère dont la réalisation conditionne la qualité des
comptes annuels, en clair si objectif remplis alors on peut certifier :

-Exhaustivité des flux ou de l'actif et passif ( CA avec remise, rabais, a


établir)
-Existence réel des flux actif/passif ( rapprochement com/Compta)
-Exactitude enregistrement au bon montant( rapprochement com/Compta)
-Valorisation, être sur que élément retenus sont conforme au principe de
prudence,est ce que l'on d'accord sur les dépréciations.
-Propriété:Actif et passif à l'entreprise ( machine avec la facture, clause de
non propriété)
-Présentation, les états financiers présenter conformément aux normes
comptable en vigueur.Pour répondre au principe de non compensation ( client
/fournisseurs), ou une dépréciations exploitation dans le résultat exploitation.
Pour une bonne analyse financière.

Tout les objectifs d'audit repris dans la NEP 500


Une facture permet de remplir exactitude, propriété et existence.
III)Le risque d'audit

Le risque d'audit est d'émettre un opinion inappropriée sur les comptes annuels( erreur, etc etc )
anomalie significatives.Ce qui engage la responsabilité du CAC.
Le risque d'audit a deux composants :

-Le risque de non détection des anomalies dans les comptes ( dépend
de l'importance des travaux réalisé en tant que commissaire au comptes, plus les travaux sont
important plus le risque de non détection sera faible comme le nombre d'heure)

-Le risque que les comptes annuels comporte des anomalies


significatives.

Risque
Risque inhérents
lié au contrôle interne

Risque inhérent lié a l'environment externe de l'entreprise, comme le risque de marché, ou évolution
dans un secteur en déclin, ce qui peut amener pour le dirigeant d'établir des factures à établir fictive,
pour gonfler le résultat.

Risque lié au contrôle interne, lié à l’environnement interne de l'entreprise dans le méthode utilisé
en interne pour le traitement des données interne.
La procédure de relance client qui est défaillante , qui remet en cause l'objectif valorisation de
l'audit. Procédure de déversement.
Dans la procédure de bulletin de paie, ou non ( avec absence de paramétrage du logiciel de paie
cause une erreur dans les taux, ce qui donne un risque social

L'appréciation du risque d'anomalie significatives repose sur une prise de connaissance général de
l'entité et sur une évaluation du risque de contrôle interne.

IV)Les étapes de la démarche de l'audit

Il y a 5 étape :

A)Orientation et planification de la mission

Prise de connaissance générale de l'entité (appréciation des risques inhérent) :


-Secteur d'activité
-Réglementation
-Concurrence
-Client/Fournisseurs
-Géographie capital
-Organigramme
-Marché des produits

Et appréciation du risque interne par les procédures donc on apprécie déjà les risques d'anomalie
significative.
B)Appréciation du contrôle interne

Prise de connaissance des procédure mise en place,


Validation de l'applications effective des procédures.
appréciation de la qualité des procédures.

Adaptation des travaux à réaliser pour le CAC, cela insinue que l'on va définir les postes les plus
gourmand en temps.

Le CAC formalise le risques d'anomalie par le plan de mission

C)Contrôle des comptes

Il est réalise a l'aide de différentes techniques, pour s'assurer du respect des objectifs d'audit pour
permettre d'être sur de la sincérité etc ... .

D)Travaux de fin de mission

Supervision des travaux par le CAC, synthèse des travaux réalisé avec conclusion avec l'opinion et
validation des opinions

E)Rédaction du rapport

Formalise l’opinion et les rapports spéciaux sur les conventions réglementées

IV/ Les différentes nature de transaction.

Les postes des comptes annuels sont les résultats d'une ou plusieurs catégorie de transactions.
(exemple
comptes clients :les ventes alimente le comptes , les règlements, les acomptes, les dépréciations, les
avoirs
comptes du chiffre d’affaires : les ventes et les avoirs)

3 nature de transactions :

1/Les transaction routinières :


Ce sont les transaction quotidienne de l'entité comme les ventes et les achats, tout ce qui est
encaissement et décaissement.
Caractéristiques :
-Elles sont, nombreuse
-Répétitives,
-Mesurable de façon objectives ( pour déterminer le montant on n'a pas de jugement a avoir
c'est le montant de la facture)
-Traité de manière similaire a chaque fois qu'elles se produisent.

Le SI mis en place pour l'enregistrement, le traitement et l'analyse des transaction routinières est
généralement automatisé est requiert peu ou pas d'intervention manuelle.
Par l'appréciation du contrôle interne on peut juger des la fiabilité de ERP et savoir si on est bon sur
le SI mais également certains objectif d'audit exemple :
Mauvais déversement compta et commerciales, remise en cause de l'objectif d'audit : existence et
exhaustivité et Exactitude

2/Les transaction non routinières

Transactions inhabituelle en raison de leur taille ou de la nature ou qui si produisent


occasionnellement.( Exemple : facture à établir ou non parvenues pour les comptes de la classe 7 et
pour les comptes de la classe 6 : charges constatée d'avance, Facture non parvenues)

Caractéristiques :

-Peu nombreuses
-Mesurables de façon subjective ( le client peut mettre le montant qu'il souhaite)
-Soulever des questions sur la réalité économique des opérations concernées

C'est dans l'appréciation du contrôle interne que l'on va pouvoir déterminer toutes les factures a
établir ou autre ( Interrogation du SI sur les bon de livraison non facturé( pour les factures à
établir) ), mais aussi dans le contrôle des comptes ensuite l'on peut comparer les montants pour
s'assurer des bons montant et rapproché avec l'écriture d'inventaire.

3/Les évaluation ou estimation comptables

Ce sont des écritures constatés par l'entité qui affecte les comptes annuels de façon importante
( provision pour risque et charges , dépréciation de créance client , dépréciation des stock, des titres
de participation.
Pour ces estimation comptable le risque peut être élevé pour plusieurs raison

-Les principe comptable dont relève les estimation comptables ( DAP)


peuvent être incertains , peu clair ou sujet a une large interprétation.

-Le jugement requis est subjectif et peu être complexe

Sur les dépréciation des clients, l'appréciation sur le doute de remboursement mais aussi sur le
montant que l'on pense perdre/recevoir et sur quelle montant de la grille de dépréciation nous nous
appuyons pour déprécier le comptes .
Provision pour risque et charge, le CAC pour fonder son jugement peut mentionner une information
sur dans l'annexe.
L'étape de la démarche d'audit pour cette type de transaction est le contrôle de comptes.
Objectif d'audit est valorisation

On peut pour s'assurer de la dépréciation du client par l'analyse de l’ancienneté du des clients
( grand livre auxiliaire) ou voir les règlements effectuer par le grand livre auxiliaire encore.
V/ Les techniques de contrôle :
nnb

A)Les différentes nature de technique de contrôle

Pour collecter les éléments nécessaire dans le cadre de l'audit des comptes annuels, le commissaire
aux comptes choisie parmi plusieurs technique d'audit :

-L'inspection des enregistrements ou des documents, cette technique consiste a


examiner les enregistrements comptables ou des documents comptables soit interne soit externe.
Pour les enregistrement comptables on va demander la balance, et le grand livre.
Document comptable relevé bancaire, facture de vente et achats, bon de livraison

-L'inspection des actifs corporels qui correspond à un contrôle physique des actifs
corporels ( inventaire physiques des stocks, on compte )

-L'observation physique, on examine l’exécution des procédures mis en place dans


l'entité ( assistance à de l'inventaire des stocks, on regarde les procédures pour compter )

-Demande d'information,on sollicite souvent la responsable comptable en général


interne ou externe à l'entité.

-Circularisation, demande de confirmation des tiers consiste a obtenir de la part d'un


tiers une déclaration directement adressé au CAC ( client, fournisseur et banques sont concernés, on
leur demande les soldes ou les emprunts, disponibilité.)

-Vérification d'un calcul, on vérifie certaine formules excel comme pour les stocks.

-réexécution de contrôle qui porte sur des contrôle réaliser à l'origine par l'etité
comme l'analyse des rapprochement bancaires

-Mise en œuvre de procédure analytique, voir l'évolution des postes des comptes
annuels et voir les évolution suspecte

Toutes les techniques d'audit formalisé par la NEP 500

B) Le caractère probant des techniques de contrôles

Les élément collectés par le CAC apporte des éléments de preuves quand aux respect d'un ou
plusieurs objectifs d'audit.
Les éléments doivent être suffisant et appropriés pour permettre au CAC de fondé son opinion sur
les comptes annuels

1/ Le caractère appropriés

Il est fonction de la qualité des éléments collectés par le CAC cad de leur fiabilité et de leur
pertinence

2/Le caractère suffisant


Il s'apprécie du point de vue de la quantité d'éléments collecté.
La quantité d’élément a collecté dépend du risque d'anomalie significative mais aussi de la qualité
des éléments collectés.

3/La fiabilité des éléments

Dépend de l'origine de la natures des éléments collecté mais aussi des circonstance dans lequel ils
ont été recueilli ainsi les éléments collecté d'origine externe plus fiable que ceux d'origines interne
une circularisation plus fiable qu'une demande d'information auprès du services comptables)

Les éléments collecté d'origine interne sont d'autant plus fiables lorsque le contrôle interne est
efficace.

Les éléments obtenus directement par le CAC (observation physique) sont plus fiables que ceux
obtenus par une demande d'informations

Les éléments collecté constituer de document originaux que les éléments constituer de copie

C)La collecte des événements probant

Ils sont collecté au cours des différentes étapes de la démarche d'audit.


Graphique surtout dans la phase de contrôle de substance puis évaluation du contrôle interne

D)Procédure analytique

Il y une NEP spécifique pour cette procédure qui est le NEP 520.
La revue consiste :

-Faire des comparaisons entres les données résultantes des comptes annuels et des
données antérieures, postérieures et prévisionnelles de l'entreprise et établir des relations entres elles

-Analyser les fluctuations et les tendances , regarde le CA de chaque mois en


comparaison a N-1

-Etudier et analyser les éléments inhabituels résultant de ces comparaisons

Les limites de la procédure analytique :

-Limite dues aux objectif de la procédures, la procédure est plus probante pour
identifier des éléments significatifs ou confirmer les résultats d'autres technique de contrôle que
pour démontrer à elle seule la fiabilité des comptes annuels

-Capacité à déceler les variations inhabituelles cela dépend de la comparabilité des


données et la susceptibilité des données d'être influencer par un grand nombre de facteur

-Limites dues a l'importance relative et à la nature des éléments en cause par rapport
à l'ensemble des comptes annuels.
Plus le poste est important par rapport au total bilan ou total compte de résultat moins il sera
possible de se fonder sur les seuls résultat de la procédure analytique.
E/ Demande de confirmation des tiers

Formaliser dans la NEP 505.


C'est la circularisation ou demande de confirmation des tiers consiste a obtenir de la part d'un tiers
une déclaration directement adressé au CAC ( client, fournisseur et banques et avocat sont
concernés, on leur demande les soldes ou les emprunts, disponibilité.)

Permet de disposer d'éléments de preuve avec un niveau de haut de fiabilité. Pour un CAC qui
n'utilise pas cette technique doit être justifier dans le plan de mission ( quasi obligatoire cette
mission) concerne les client, fournisseur et banques et avocat.
Si le CAC veut mettre en œuvre cette technique doit définir :

-Le contenu des demandes d'information devant être confirmées ( circularisation


ouverte ou fermée)( une circularisation ouverte c'est le client qui nous envoie le solde et fermée on
demande si le client a le même solde)

-Définition du nombres d’élément a circulariser (nombre de clients a circularisé)

-Sélection des éléments

( On peut demande plusieurs chose a la banque comme les effets escompté non échus doit
apparaître dans l'annexe dans les engagement hors bilan comme les sureté réelles et les personnes
habilités à signer pour connaitre les risques dans les appréciations)

C'est une technique d'audit chronophages dans le dépouillement, et il y a souvent des absences de
réponse.

E/ Les sondages en audit

Au même titres que les autres prévu par les NEP (530), le CAC détermine sur la base de son
jugement professionnel les méthodes appropriées de sélection des élément a contrôler.
-Soit sélectionne tout les éléments ( examen exhaustif , demande de confirmation des tout
les client)
-Soit on sélectionne des éléments spécifique ( client avec des soldes les plus importants)
-Soit on utilise les sondages ( loi du Ki2)

F/ Les techniques informatiques

Les principales techniques informatique utilisé par le CAC sont :

-Le recours a des extractions de fichiers ( extraction des ventes de la gestion commerciale)

-L'utilisation de logiciel d'aide a l'audit ( le plus connu est Audit Soft de Francis Lefebvre )
Cela permet une homogénéité des travaux et centralisation des travaux, gain de temps avec
l'automatisation de certaines tâches comme les revues analytiques , on peut automatisé les feuilles
maitresse ( décomposition de la balance)
accès à plusieurs base documentaire et des modèles de rapport.
PARTIE V L’évaluation du contrôle interne

Il permet d'apprécier l'organisation et le système d'information qui concours à la production des


comptes annuels. ( procédure de relance client, procédure d'enregistrement)

A/ La notion de contrôle interne

Définition du CNCC :
Le CI est l'ensemble des politique et procédures mise en œuvre par la direction de l'entité en vue
d'assurer dans la mesure du possible, la gestion rigoureuse et efficace de ses activités

Définition de OEC :
Le CI est l'ensemble des sécurités contribuant à la maitrise interne de l'entreprise. Il a pour but d'un
coté de sauvegarder et la protéger le patrimoine et la qualité de l'information et d'un autre coté
l'application des indications de la direction et de favoriser l'amélioration des performance.

Principaux objectifs du CI :

-Protection du patrimoine ( accès avec digicode aux stocks ou fermé a clé l'entrepôt, ou
mettre un code sur un fichier)( concerne le CAC)

-Qualité de l'information et en particulier la qualité de l'information financière ( concerne le


CAC)

-Amélioration des performance

- S'assurer de l'application des instructions de la direction

Le champs d'application du CI est large.

B/ Les éléments constitutif du CI

1/ Les principes fondamentaux du CI

Les éléments de bases conditionnant la qualité du CI comprennent 3 éléments :

-L'existence d'une organisation claire et reconnue ( Formaliser par un


organigramme pour la répartition des tâches, existence d'un manuel de procédure)

-La compétence du personnel ; un personnel qui comprend les objectifs du CI

-L'intégrité du personnel et la loyauté des dirigeants


2/Les outils et techniques de CI

L'existence d'un CI efficace nécessite la mise en œuvre de procédure ou de contrôle contribuant à la


couverture des risques encourus c'est techniques sont les suivantes :

-Séparation des fonctions

-Contrôle ciblé d'opérations

-Existence de délégation formalisées et appropriées ( formaliser=


permet la preuve et approprier= délégation auprès d'un salarié compétent

-Supervision des délégations de la part de la direction

-Formalisation des traitements informatique

-Restriction des accès ( données, lieux )

-La protection physique des informations financières ( sauvegarde de


toutes les informations financières dans un autre lieux)

-L'auto contrôle

C/ L'évaluation du CI

1/ L’évaluation du CI une nécessité ?

Permet de mesurer la fiabilité de l'information financières, car si les procédures respecter alors il y
a moins de marge d'erreurs ( Numéro de RIB pour plusieurs salariés )
Le CAC ne peut pas tout contrôler toutes les opérations donc il a la nécessité de contrôler le CI pour
connaitre les modalité d'élaborations.
Comme sur des listes de BL non envoyé le CI peut nous permettre de mesurer la fiabilité de
certains document que l'on va utiliser

2/Méthodologie d'évaluation du CI

Les grands étapes d'évaluation du CI :

-Prise de connaissance des procédures ( procédures client/ fournisseur, on va s’entretenir


avec les acteurs de la procédures, examen du ou des manuels de procédure), revue des principaux
documents qu servent de support à cette procédures ( client/ ventes = devis, facture, BL, bon de
commande)

-Evaluation du CI en deux temps

-Évaluation théorique du CI en identifiant les points forts( car on ne sait pas si


existe )

-S'assurer de la réalité des points identifiés ( on va voir si la procédures est


réellement appliquées)
-L'exploitation du CI on exploite les points fort du CI, on va adapter le programme de travail
dans le cadre de l'approche par les risque et ainsi si focalisera sur les défaillance de CI et qui
pourrait aboutir a des anomalies significatives dans les comptes.