Vous êtes sur la page 1sur 26

‫المملكة المغربية‬

‫وزارة الفالحــة والصيد البحري‬


MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME
DIRECTION PROVINCIALE DE L’AGRICULTURE DE MEKNES

CAHIER DE PRESCRIPTIONS SPECIALES

APPEL D’OFFRES SUR OFFRE DE PRIX


N° 04/2017/DPA/22 DU 03/04/2017 A 11 H

OBJET :

TRAVAUX DE PLANTATION DES ARBRES FRUITIERS DANS


LA ZONE D’ACTION DE LA DIRECTION PROVINCIALE
DE L’AGRICULTURE DE MEKNES

LOT n°1 :
Travaux de plantation de 600 Ha d’olivier au niveau
des cercles de : Ain Arma et Meknès Banlieue
de la préfecture de Meknès.

Passé par appel d’offres ouvert en application de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16


SOMMAIRE
et paragraphe 1 de l’article 17 et alinéa 3, paragraphe 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349
du 8 joumada I 1434 (20 mars 2013), relatif aux marchés publics

-0-
ARTICLE 1- OBJET DU MARCHE ................................................................................................................................ - 3 -
ARTICLE 2- SITUATION DES PERIMETRES .............................................................................................................. - 3 -
ARTICLE 3- NOMENCLATURE DES TERMES UTILISES......................................................................................... - 3 -
ARTICLE 4- PIÈCES CONSTITUTIVES DU MARCHE (cf. Art. 4 §1 du CCAG-Travaux) ........................................ - 4 -
ARTICLE 5- TEXTES GÉNÉRAUX ............................................................................................................................... - 4 -
ARTICLE 6- VALIDITÉ DU MARCHE ET DELAI D’APPROBATION ...................................................................... - 5 -
ARTICLE 7- DELAI D’EXÉCUTION, RETARDS ET PÉNALITÉS ............................................................................. - 5 -
ARTICLE 8- OBLIGATIONS DE L’ENTREPRENEUR ................................................................................................ - 6 -
ARTICLE 9- DÉLAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE ...................................................... - 6 -
ARTICLE 10- CONNAISSANCE DES LIEUX ................................................................................................................. - 6 -
ARTICLE 11- SOUS –TRAITANCE ................................................................................................................................. - 7 -
ARTICLE 12- CAUTIONNEMENT PROVISOIRE, DEFINITIF ET RETENUE DE GARANTIE ................................. - 7 -
ARTICLE 13- DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR ........................................................................................................ - 8 -
ARTICLE 14- MOYENS EN PERSONNEL ET EN MATÉRIEL DE L’ENTREPRENEUR ........................................... - 8 -
ARTICLE 15- ORGANISATION DU CHANTIER ........................................................................................................... - 8 -
ARTICLE 16- CONTROLE ET VERIFICATION ............................................................................................................. - 9 -
ARTICLE 17- NANTISSEMENTS .................................................................................................................................... - 9 -
ARTICLE 18- RECEPTION PROVISOIRE..................................................................................................................... - 10 -
ARTICLE 19- PLANS DE RECOLLEMENT .................................................................................................................. - 10 -
ARTICLE 20- RECEPTION DEFINITIVE – DELAI DE GARANTIE .......................................................................... - 10 -
ARTICLE 21- VARIATION DANS LA MASSE DES TRAVAUX ............................................................................... - 10 -
ARTICLE 22- ASSURANCES ......................................................................................................................................... - 10 -
ARTICLE 23- ATTACHEMENTS ................................................................................................................................... - 10 -
ARTICLE 24- MODALITES DE REGLEMENT ET DE PAIEMENT ........................................................................... - 11 -
ARTICLE 25- FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT ................................................................................... - 12 -
ARTICLE 26- CAS DE FORCE MAJEURE .................................................................................................................... - 12 -
ARTICLE 27- LITIGES .................................................................................................................................................... - 13 -
ARTICLE 28- RESILIATION DU MARCHE ................................................................................................................. - 13 -
ARTICLE 29- CESSION DU MARCHE ......................................................................................................................... - 13 -
ARTICLE 30- DÉFINITIONS DES PRESTATIONS CONTRACTUELLES ................................................................. - 14 -
ARTICLE 31- CONSISTANCE DES PRIX ..................................................................................................................... - 22 -
ARTICLE 32- VARIATION DES PRIX .......................................................................................................................... - 22 -
ARTICLE 33- DEFINITION DES PRIX ......................................................................................................................... - 22 -
BORDEREAU DES PRIX- DÉTAIL ESTIMATIF ........................................................................................................... - 24 -

-1-
Marché n°..…/2017/DPA/22, relatif aux travaux de plantation d’olivier dans la zone d’action de la
Direction Provinciale de l’Agriculture de Meknès.
Lot n°1 : Travaux de plantation de 600 Ha d’olivier au niveau des cercles, d'Ain Arma et Meknès Banlieue,
de la préfecture de Meknès;
Passé après appel d’offres ouvert sur offre de prix en séance publique, en application de l’alinéa 2, §1
de l’article 16 et (§) l de l'article 17 et l'alinéa 3, § 3 de l'article 17 du décret n°2-12-349 du 8 joumada
Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.

ENTRE
Le Directeur Provincial de l’Agriculture de Meknès. Agissant au nom et pour le compte du
MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME

Désigné ci-après par le Maître d’ouvrage.


D'UNE PART

ET

M.……………………………………………………………qualité …………………………..……………………………….
Agissant au nom et pour le compte de………………………………………………….en vertu des pouvoirs qui
lui sont conférés.
Au capital social ………………………………………………….. Patente n° ………………………………………….…..
Registre de commerce de …………………………………..Sous le n°………………………..……………………….
Affilié à la CNSS sous n° ………………………………………………………………………………..………………….…….
Identifiant fiscal…………………………………………………………….
Faisant élection de domicile au ……………………………………………………………………………...................
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Compte bancaire n° (RIB su 24 positions)…………………………………………………………………………….
ouvert auprès de ……… ……………………………………………………………………………………………………………
Désigné ci-après par le terme « ENTREPRENEUR »
D’AUTRE PART

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

-2-
CHAPITRE I : PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES

ARTICLE 1- - OBJET DU MARCHE


Le présent marché a pour objet : travaux de plantation d’olivier dans la zone d’action de la Direction
Provinciale de l’Agriculture de Meknès.
LOT n°1 : Travaux de plantation de 600 Ha d’olivier au niveau des cercles d’Ain Arma et Meknès -
Banlieue, de la Préfecture de Meknès. Les travaux en exécution du présent marché sont à réaliser, pour
le compte de la Direction Provinciale de l’Agriculture de Meknès.

ARTICLE 2- - SITUATION DES PERIMETRES


Les travaux de plantation d’olivier concernent quatre périmètres, relevant de trois Communes Rurales :
CR Ain Jemaa, CR Sidi Slimane et CR Oued Jdida de la préfecture de Meknès qui totalisent une
superficie de 600 ha de plantation d’olivier (densité de 100 plants par hectare, soit au total 60000
plants) comme indiqué dans le tableau suivant :

Périmètres Zone d’intervention Superficie en


C.R Ha

1- Ain El Ward -Ait ben Moussa


-Ait Abdelkrim 240
-Jaaouna Ain Jemmaa
2- MyYaakoub -Ait Moussa Ouhammi
-Ait Abdelmalek. 140
- MyYaakoub
3- sidi Slimane - Ait Boukhlif
- Ait Bouhiyat sidi Slimane 120
- wislane + Essaada
4-Oued jdida - Oueld Moumane
- OueldAissa Oued jdida 100
-Laazib Lamrani

Superficie Totale 600

N.B : Selon le tableau ci-dessus, douze (12) zones de plantations nécessitant douze(12) gardiens.

ARTICLE 3- - NOMENCLATURE DES TERMES UTILISES


a- "MAITRE D'OUVRAGE" ou « MO» désigne le Directeur Provincial de l’Agriculture de
Meknès.
b- "ADMINISTRATION" désigne la Direction Provinciale de l’Agriculture (DPA) de Meknès.
c- "Entreprise"(E) ou « Entrepreneur » désigne la ou les personnes, firmes, bureaux d'études, ou
sociétés ou groupement de sociétés dont la soumission a été acceptée par la commission d'appel
d'offres et comprend ses représentants personnels, et mandataires autorisés.
-3-
d- "ORDRE DE SERVICE" désigne une notification par écrit établie par l'Administration. Cette
notification est à considérer comme pièce contractuelle postérieure à la conclusion du marché.

ARTICLE 4- PIÈCES CONSTITUTIVES DU MARCHE (cf. Art. 5 §1 du CCAG-Travaux)


Les pièces constitutives du marché sont les suivantes :
1- Acte d'engagement ;
2- Le présent Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS) ;
3- Le bordereau des prix - détail estimatif ;
4- Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicables au marché de travaux approuvé
par le décret n° 2-14-394 du 06 chaabane 1437 (13 Mai 2016).
En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent
dans l’ordre ou elles sont énumérées ci-dessus.

ARTICLE 5- - TEXTES GÉNÉRAUX


Dans la mesure où les pièces du marché n'y dérogent pas expressément, il est fait application des textes
généraux suivants :
1. le décret n°2-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics ;
2. le Décret n° 2-14-394 du 06 chaabane 1437 (13 Mai 2016) approuvant le Cahier des Clauses
Administratives Générales applicables aux marchés des travaux exécutés pour le compte de l’état
(C.C.A.G.-T.) ;
3. Code général des impôts en matière de T.V.A. ;
4. la loi n°112-13 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) relative au nantissement des marchés publics ;
5. les textes généraux réglementant au Maroc l'emploi de la main d'œuvre et les salaires ;
6. le Décret Royal n°330-66 du 10 Moharrem 1387 (21/04/1967) portant règlement général de la
comptabilité publique tel qu’il a été complété par le décret n°2.03.545 du 18 Ramadan 1424 (13
novembre 2003) ;
7. le dahir 1-56-211 du 11 Décembre 1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et
adjudicataires des marchés publics ;
8. le décret n° 2-14-272 du 14 mai 2014 relatif aux avances en matière de marchés publics ;
9. le dahir N° 1-00-91 du 15 Février 2000 portant promulgation de la loi 17-97 sur la protection de la
propriété intellectuelle ;
10. le décret 2-07-1235 du 5 Kaâda 1429 (4 Novembre 2008) relatif au contrôle des dépenses de
l’Etat ;
11. le décret N° 2-03-703 du 18 Ramadan 1424 (13 Novembre 2003) relatif aux délais de paiement et
aux intérêts moratoires en matière de marchés de l’Etat ;
12. circulaire N° 72/CAB du 26 Novembre 1992 d’application du Dahir N° 1-56-211 du 11 décembre
1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et adjudicataires des marchés publics ;
13. tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date de
signature du marché.
14. Dahir N°1-12-57 du 14 Safar 1434 (28/12/2012) portant promulgation de la loi de finance N°115-
12 pour l’année budgétaire 2013.
-4-
Le soumissionnaire retenu devra se procurer ces documents s’il ne les possède pas déjà et ne pourra en
aucun cas exciper de l’ignorance de ceux-ci pour se dérober à leurs prescriptions

ARTICLE 6- VALIDITÉ DU MARCHE ET DELAI D’APPROBATION


Le marché ne sera valable, définitif et ne pourra être rendu exécutoire qu’après visa du Trésorier
préfectoral de Meknès et son approbation par l'autorité compétente. Ce qui est de même pour les
avenants éventuels qui se rattacheraient au présent marché.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution des prestations objet du
marché. Elle doit être notifiée à l’attributaire dans un délai maximum de soixante-quinze (75) jours à
compter de la date d’ouverture des plis conformément à l’article 153 du décret n°2-12-349 du 8
joumada Ier 1434 (20 mars 2013).

ARTICLE 7-

ARTICLE 8- DELAI D’EXÉCUTION, RETARDS ET PÉNALITÉS


Le délai d’exécution global des travaux est de sept cent vingt calendaires (720 jours). Ce délai
commence à courir le lendemain du jour de la notification de l’ordre de service prescrivant le
commencement de l’exécution des prestations objet du présent marché. L’Entrepreneur est tenu de le
respecter.
L’Entrepreneur est tenu de respecter, pour tous les périmètres, les délais partiels de chaque phase pour
permettre la réussite des plantations.
Délai
Prix
d’éxecution
N° Description de l’opération
en nbre
de jours

1 Travaux de traçage, piquetage, et creusement des trous de plantation. ;. 75

Travaux de plantation comprenant : Rebouchage des trous et incorporation Du fumier


2 ou du compost, pré-irrigation des trous, préparation des aires de réception des plants, 45
fourniture des plants, plantation, tuteurage, confection des cuvettes et l’irrigation. ;

le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations (fertilisation, protection


3 phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) 240
et éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100 %.

le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations (, protection phytosanitaire,


4 désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et les éventuels 180
regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100 %.

le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations (fertilisation, protection


5 phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et 180
les
et éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100 %..

720

-5-
Chaque phase sera ordonnancée par un ordre de service de commencement des travaux désignés par chaque
type d’opération.

En cas de non-respect de ce délai par l’Entrepreneur des pénalités de retard d’un montant de 1/1000 du
montant du marché (DH/jour de calendrier) seront appliquées.
En application des dispositions de l’article 65 § 7 du CCAG-T, le montant des pénalités est plafonné à
huit pour cent (8%) du montant du marché éventuellement modifié ou complété par les avenants.
Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l’autorité compétente est en droit de résilier le marché dans
les conditions de l’article 79 du CCAG-Travaux.
OBLIGATIONS DE L’ENTREPRENEUR
L'entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites qui pourraient lui manquer.
Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de renseignements pour justifier une
exécution défectueuse des travaux.
L’entrepreneur doit se conformer aux dispositions de l’article 27 du CCGAT relative à l’organisation
de police des chantiers applicable à tous les travaux.
En cas de défaillance de l'entrepreneur ou de non respect de l'une des obligations imposées par les
clauses du présent marché, et vu l’urgence d’exécuter les travaux à temps qui revêtent un caractère
biologique et qui dépendent des conditions climatiques, l’autorité compétente lui adressera une mise en
demeure assortie d'un délai de 15 jours pour le rétablissement de la situation. Passé ce délai, l’autorité
compétente procédera de plein droit à l'application des mesures prévues à l'article 70 du CCAGT
qu'elle juge appropriées.
L’entrepreneur titulaire du marché est tenu de prendre toutes les dispositions nécessaires à même de
concourir à la réussite à la totalité de plants mis en terre. Il s’engage à réaliser un taux de réussite de
plants vivants de 100% des plants mis en terre, faute de quoi le marché sera résilié dans les conditions
fixées par l’article 70 du CCAGT.

ARTICLE 9- DÉLAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE


L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution des prestations objet du
marché. Elle doit être notifiée à l’attributaire dans un délai maximum de soixante-quinze (75) jours à
compter de la date d’ouverture des plis conformément à l’article 153 du décret n°2-12-349 du 8
joumada Ier 1434 (20 mars 2013).

ARTICLE 10- CONNAISSANCE DES LIEUX


L’Entrepreneur atteste du fait de l’acte d’engagement qu’il connaît parfaitement les lieux où doivent se
dérouler les travaux objet du marché et qu’il a pu apprécier les difficultés qui résultent des conditions
d’accès aux sites.
L’Entrepreneur ne pourra en aucun cas formuler des réclamations basées sur une connaissance
insuffisante des lieux ou des conditions de réalisation de la mission objet du marché.

-6-
ARTICLE 11- SOUS –TRAITANCE
Le titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître d'ouvrage la nature
des prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou la dénomination sociale et
l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat de la sous-traitance.
Si l’Entrepreneur envisage de sous-traiter une partie du marché, il doit la confier à des prestataires
installés au Maroc et notamment à des petites et moyennes entreprises.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents prévues à l'article 24 du
décret n°2-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013).
Le maître d'ouvrage peut exercer un droit de récusation par lettre motivée, dans un délai de quinze (15)
jours à compter de la date de l'accusé de réception, notamment lorsque les sous traitants ne remplissent
pas les conditions requises ci-dessus.
Le titulaire demeure personnellement responsable de toutes les obligations résultant du marché tant
envers le maître d'ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et des tiers.
Le maître d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les sous-traitants du titulaire.
La sous-traitance ne peut ni dépasser cinquante pour cent (50 %) du montant du marché, ni porter sur le
lot ou le corps d’état principal du marché.
Les prestations relatives à la phase n°1 et à la phase n°2 constituent le corps d’état principal du marché,
elles ne peuvent faire l’objet de sous-traitance.

ARTICLE 12- CAUTIONNEMENT PROVISOIRE, DEFINITIF ET RETENUE DE


GARANTIE
En application de l’article 12 du CCAG-T : Le cautionnement provisoire est fixé à cent cinquante
mille dirhams (150 000,00 DHS).
En application de l’article 16 du CCAG-T, le cautionnement provisoire est restitué au titulaire du
marché ou la caution qui le remplace est libérée d’office après que le titulaire ait réalisé le
cautionnement définitif.
Le cautionnement définitif est fixé à trois (3%) pour cent du montant du marché arrondi à la dizaine
supérieure, qui doit être constitué dans les trente jours qui suivent la notification de l’approbation du
marché.
L’entrepreneur aura la possibilité de substituer au dépôt du cautionnement, une caution bancaire établie
par une banque agréée.
Une retenue de garantie de dix pour cent (10%) sera effectuée sur chaque décompte à titre de garantie.
La retenue de garantie cessera de croître lorsqu’elle aura atteint (7%) du montant initial du marché, elle
sera remboursée après approbation du procès-verbal, de la réception définitive par l’autorité
compétente suivant les stipulations de l’article 76 du CCAG-T.
Toutefois, cette retenue de garantie n’est pas opérée dans le cas où l’entrepreneur produit un
cautionnement de garantie d’un montant équivalant.

-7-
ARTICLE 13- DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR
Les dispositions relatives au domicile de l’Entrepreneur sont celles énumérées à l’article 20 du
CCAGT.

ARTICLE 14- MOYENS EN PERSONNEL ET EN MATÉRIEL DE L’ENTREPRENEUR


L’Entrepreneur est tenu d’affecter à l’exécution des prestations objet du présent marché les moyens en
personnels et en matériels qu’il a proposés dans son offre.
Chaque périmètre, indiqué à l’article 2, doit être doté d’un moyen d’irrigation jugé adéquat
(tracteur avec citerne de trois tonnes (3 T) ou camion-citerne de trois tonnes (3 T)).
Ces moyens devront être disponibles durant toute la période du projet pour assurer les irrigations
nécessaires.
L’Entrepreneur ne peut apporter aucun changement au personnel proposé dans son offre que sur avis
du Maître d’ouvrage. Si pour des raisons indépendantes de la volonté du titulaire, il s’avère nécessaire
de remplacer un des membres du personnel, le titulaire présentera à l’agrément du Maître d’ouvrage,
une personne de qualification égale ou supérieure à celle dont le remplacement est demandé.
Si le Maître d’ouvrage découvre qu’un des membres du personnel de l’Entrepreneur s’est rendu
coupable d’un manquement sérieux ou/et poursuivi pour délit ou crime ou s’il a des raisons suffisantes
de n’être pas satisfait de la performance d’un des membres du personnel, le titulaire devra, sur demande
motivée du Maître d’ouvrage, fournir immédiatement un remplaçant dont les qualifications et
l’expérience doivent au moins être égales à celles de la personne à remplacer.
L’Entrepreneur ne peut prétendre à aucune indemnité du fait de ces changements.
L’Entrepreneur est tenu de soumettre à l’agrément du Maître d’ouvrage tout changement dans le
planning d’intervention de son personnel affecté à l’exécution des prestations objet du marché.
L’Entrepreneur ne peut opérer aucune modification dans la composition du matériel affecté à
l’exécution du marché sans avoir obtenu au préalable l’accord écrit du Maître d’ouvrage.

ARTICLE 15- ORGANISATION DU CHANTIER


Avant de remettre son offre, l’entrepreneur est tenu de se renseigner sur l’emplacement du chantier,
les chemins d’accès ainsi que la place disponible pour les aires de réception des plants. En outre, il
doit reconnaître les difficultés qui se posent lors de l’exécution.
Dans un délai de sept (07) jours à compter du lendemain du jour de la notification de l’ordre de service
de commencer les travaux, l’entrepreneur devra faire agréer par le maître d’ouvrage ou son délégué, le
planning des réalisations à exécuter, ainsi que les dispositions qu’il compte adopter pour l’organisation
du chantier. Dans le cas où une modification quelconque serait apportée par l’entrepreneur ou sur la
demande du maître d’ouvrage, par exemple à cause d’un retard sur le programme initial, un planning
rectifié devra être soumis à l’approbation de ce dernier.
Panneaux de signalisation : L’entrepreneur doit installer par ses propres moyens au niveau de chaque
périmètre, et avant la deuxième réception, quatre (04) panneaux de chantier à des endroits à choisir par

-8-
le maître d’ouvrage. Le contenu et les dimensions de ces panneaux seront fixés en coordination avec le
maître d’ouvrage.
Ces prestations ne donneront droit à aucune indemnité de la part du maître d’ouvrage.

ARTICLE 16- CONTROLE ET VERIFICATION


Au cours d’exécution des travaux, les représentants du MO ont, à tout moment, le droit d’intervenir
dans la conduite des travaux et pourront procéder à toute vérification portant sur la qualité du travail
exécuté et sur le volume des prestations.
Tout travail reconnu défectueux sera repris par l’Entrepreneur sans pour autant que les délais
d’exécution prévus à l’article 6 du présent contrat soient modifiés ; il reste entendu que seuls les
travaux ayant fait l’objet d’acceptation en concertation avec les bénéficiaires représentés par leur
organisation professionnelle pourront être inclus dans les décomptes prévus au présent cahier des
prescriptions spéciales.
L’opération est déclarée conforme aux exigences techniques du marché si 100% de toutes les
prestations objet du présent marché sont conformes aux exigences techniques. Dans le cas contraire,
l’opération est déclarée non conforme, et l’Entrepreneur est invité à corriger les anomalies constatées.
Il faut noter que l’opération de vérification de réception ne pourra être entamée que lorsque les
opérations ou travaux à réceptionner sont conformes. Si déjà, des non-conformités sont identifiées,
l’entreprise doit prendre les dispositions nécessaires pour les corriger.

ARTICLE 17- NANTISSEMENTS


Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application de la loi n°112-13 relative
au nantissement des marchés publics promulguée par le dahir n° 1-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février
2015), étant précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par le maître d’ouvrage en exécution du présent marché sera opérée
par les soins du Directeur Provincial de l’Agriculture de Meknès, sous ordonnateur, ou son
suppléant.
2- Au cours de l’exécution du marché, les documents cités à l’article 8 de la loi n°112-13 peuvent être
requis du maitre d’ouvrage, par le titulaire du marché ou le bénéficiaire du nantissement ou de la
subrogation, et sont établis sous sa responsabilité.
3- Lesdits documents sont transmis directement à la partie bénéficiaire du nantissement avec
communication d’une copie au titulaire du marché, dans les conditions prévues par l’article 8 de la
loi n°112-13.
4- Les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Trésorier Préfectoral de Meknès seul
qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché..
5-Conformément aux dispositions de l’article 13 § 1 du CCAG-T, Le maître d’ouvrage remet au
titulaire du marché une copie du marché portant la mention "exemple unique" dûment signé et
indiquant que ladite copie est délivrée en exemplaire unique destiné à former titre pour nantissement

-9-
ARTICLE 18- RECEPTION PROVISOIRE
A l’achèvement des travaux et en application de l’article l’article 73 du CCAG-T. le maître d’ouvrage
s’assure en présence de l’entrepreneur de la conformité des travaux aux spécifications techniques du
marché et prononcera la réception provisoire.
Cette réception sera sanctionnée par l’établissement d’un procès verbal de réception provisoire.
S’il constate que les travaux présentent des insuffisances ou des défauts ou ne sont pas conformes aux
spécifications du marché, l’entrepreneur procédera aux réparations nécessaires conformément aux
règles de l’art. A défaut, la réception ne sera pas prononcée, et le délai d’exécution ne sera pas prorogé
pour autant.
La dernière réception provisoire partielle tiendra lieu de réception provisoire du marché.

ARTICLE 19- PLANS DE RECOLLEMENT


Avant la réception des travaux relatifs au prix n°2, l'entrepreneur remettra à ses frais au
Maître d'ouvrage un plan de récolement qui précise les travaux réellement exécutés. Ce plan doit être
réalisé sur carte topographique en trois exemplaires et support magnétique déterminant la superficie
exacte plantée, dressé par un géomètre topographe agrée. Ainsi que le nombre des bénéficiaires. Tout
dépassement en superficie travaillée par rapport à celle du marché ne sera pas pris en considération. Le
dit plan doit être actualisé par l’entrepreneur à l’achèvement final des travaux du marché avec les
mêmes conditions précitées.
Ces plans doivent être vérifiés et validés par l’assistance technique ;
L'entrepreneur demeure responsable des conséquences que peuvent entraîner la non correspondance
des documents de recollement aux réalisations.

ARTICLE 20- RECEPTION DEFINITIVE – DELAI DE GARANTIE


La réception définitive sera prononcée conformément à l’article 76 du CCAG-T.
La réception définitive sera prononcée dans un délai de quatre mois ( 04 mois) couvrant le délai de
garantie faisant suite à la date de la réception provisoire sous réserve qu’entre temps les travaux n’aient
laissé apparaître aucune défectuosité.
Durant cette période de garantie fixée à de quatre mois (04 mois) l’entrepreneur reste responsable des
travaux exécutés et prend à sa charge leur entretien et gardiennage.
Pour tous les travaux, le délai de garantie court à compter de la date de la réception provisoire du
marché.

ARTICLE 21- VARIATION DANS LA MASSE DES TRAVAUX


L’augmentation et la diminution dans la masse des travaux se feront conformément aux articles 57 et
58 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 22- ASSURANCES


Avant le commencement des travaux, l’entrepreneur doit remettre au maître d’ouvrage les copies
certifiées conformes de l’ensemble des attestations exigées par l’article 25 du CCGAT.

- 10 -
En aucun cas, le maître d’ouvrage ne sera responsable des dommages ou indemnités légales payables
en cas d'accidents.
L’entrepreneur doit informer le maître d’ouvrage de toute modification ou résiliation concernant les
polices d’assurances prévues par le présent article sous peine de l’application des mesures coercitives
prévues à l’article 70 du CCAGT.

ARTICLE 23- ATTACHEMENTS


Les attachements sont pris conformément aux clauses de l’article 56 du CCAG-T. L'attachement
constitue un constat contradictoire d'un certain état de fait en vue de préparer l'établissement des
décomptes. Il peut avoir en particulier pour but de constater un état des choses susceptibles de
disparaître, d'être caché ou modifié.
Les attachements indiqueront clairement les travaux exécutés et définiront sans ambiguïté toutes les
données nécessaires à l'établissement des décomptes. Les attachements doivent être établis et signés par
le MO (ou ses représentants) et l’Entrepreneur, et sont la base des décomptes provisoires.
Dans le cas de refus de signature ou de signature avec réserves par l’Entrepreneur, le MO dressera un
procès-verbal de la présentation et des circonstances qui l'ont accompagné. Ce procès-verbal est annexé
aux pièces non acceptées.

ARTICLE 24- MODALITES DE REGLEMENT ET DE PAIEMENT


Les sommes dues à l’entreprise, résultant de l’application des prix unitaires du bordereau aux quantités
effectivement constatées par l’Administration, seront payées par virement bancaire à l’entreprise.
Les paiements prévus au présent marché seront effectués par Monsieur le Trésorier Préfectoral de
Meknès, seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
L’entrepreneur soumettra en temps utile à l’approbation de l’Administration un projet de décompte
provisoire des travaux exécutés au cours de la période précédente.
Le règlement des décomptes par l’Administration signifie que celle-ci a vérifié leur véracité, il demeure
entendu qu’en cas de désaccord les travaux ne pourront pas être interrompus par l’entrepreneur.
Le paiement du marché se fera par décomptes successifs au fur à mesure de l’avancement des travaux
conformément aux modalités suivantes :
1- Prix n°1 : Confection des trous

− Cinquante pour cent (50%) du prix sera appliqué à la superficie dans laquelle les trous de
plantations de dimensions conformes sont réalisés (après achèvement des travaux relatifs au
prix n°1).
− Quatre-vingt pour cent (80%) du prix sera appliqué à la superficie dans laquelle les trous de
plantation de dimensions conformes sont réalisés et dans lesquels les plants sont posés suivant
la définition du prix n°2 (après achèvement des travaux relatifs au prix n°2).
− Cent pour cent (100%) du prix sera appliqué à la date de la réception provisoire.
2- Prix n°2 : Plantations

- 11 -
− Cinquante pour cent (50%) du prix sera appliqué après réception des plants, incorporation du
fumier, rebouchage, plantation, tuteurage, arrosage et confection des cuvettes (après
achèvement des travaux relatifs au prix n°2).
− Soixante-cinq pour cent (65%) du prix sera appliqué au douzième (12éme) mois après la date
de démarrage des travaux, le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations (fertilisation,
protection phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et
arrosage) et les éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100 %)
(après achèvement des travaux relatifs au prix n°3).
− Quatre-vingt pour cent (80%) du prix sera appliqué au dix-huitième (18éme) mois après la
date de démarrage des travaux ,(soit le quatrième et dernier semestre du marché),le
gardiennage , les travaux d’entretien des plantations (fertilisation , protection phytosanitaire
,désherbage ,binage ,taille , entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage ) et les éventuels
regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100 %) (après achèvement des
travaux relatifs au prix n°4).
− Cent pour cent (100%) du prix sera appliqué à la date de la réception provisoire.
3- Prix n°3: Entretien et gardiennage

− Cent pour cent (100%) du prix sera appliquée après exécution de la prestation correspondante
suivant la définition du prix.
4- Prix n°4: Entretien et gardiennage

− Cent pour cent (100%) du prix sera appliquée après exécution de la prestation correspondante
suivant la définition du prix.
5- Prix n°5 : Entretien et gardiennage

− Cent pour cent (100%) du prix sera appliquée après exécution de la prestation correspondante
suivant la définition du prix.
Après réception provisoire des travaux, l’entrepreneur soumettra à l’approbation de l’Administration un
projet de décompte définitif du total des sommes dues qu’il estimera lui être dû en exécution du présent
marché.

ARTICLE 25- FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT


L’entrepreneur acquitte les droits auxquels peuvent donner lieu les timbres et l’enregistrement du
marché, tels que ses droits résultent des lois et règlements en vigueur conformément à l’article 6 du
CCAG-T.

ARTICLE 26- CAS DE FORCE MAJEURE


L'entreprise est soumise en ce qui concerne le cas de force majeure à l'article 57 du CCAGT.
Les effets de la sécheresse ne peuvent en aucun cas être invoqués comme cas de force majeure.

- 12 -
ARTICLE 27- LITIGES
Si en cours de la réalisation du marché, des différends et litiges surviennent avec la société, les parties
s’engagent à régler celles-ci dans le cadre des stipulations des articles 81 82, 83 et 84 du CCAG-T
applicables aux marchés publics de travaux.

Les litiges entre le Maître d’Ouvrage et la société sont soumis aux tribunaux compétents.

ARTICLE 28- RESILIATION DU MARCHE


La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par l’article 159
du décret n°2-12-349 du 08 Joumada I, 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés de l’Etat et celles
prévues à l’article 69 du CCAG-Travaux.

La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile ou pénale qui
pourrait être intentée au titulaire du marché en raison de ses fautes ou infractions.
Si des actes frauduleux, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des manquements graves
aux engagements pris ont été relevés à la charge de l'Entrepreneur, le Ministre, sans préjudice des
poursuites judiciaires et des sanctions dont l’Entrepreneur est passible, peut par décision motivée, prise
après avis de la Commission des Marchés, l'exclure temporairement ou définitivement de la
participation aux marchés de son administration.
Si le marché est résilié, au cours de son exécution, par le maitre d’ouvrage suite à une défaillance de
l’entreprise, le décompte définitif tiendra compte du pourcentage effectif de réussite arrêté par situation
contradictoire à la date de résiliation. Si le pourcentage antérieurement perçu par rapport au
montant total du marché est supérieur au montant correspondant au taux de réussite susvisé,
l’entrepreneur sera redevable au MO de l’équivalent de la différence entre ces deux taux. Cette
dernière sera déduite au titre du décompte définitif et fera l’objet d’un ordre de recette faisant
partie du dossier de liquidation.

ARTICLE 29- CESSION DU MARCHE


La cession du marché est interdite sauf dans les cas de cession de la totalité ou d’une partie du
patrimoine du titulaire à l’occasion d’une fusion ou d’une scission. Dans ce cas, le marché ne peut être
cédé que sur autorisation expresse de l’autorité compétente. Sur la base de cette autorisation, un
avenant doit être conclu.
ARTICLE30- AVANCES
Le maitre d’ouvrage versera au titulaire du marché le paiement d’une avance dont le montant et les
conditions sont définis par le décret n°2-14-272 du 14 Rajab 1435(14 Mai 2014) relatif aux avances
dans les marchés publics.

- 13 -
CHAPITRE II : PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

ARTICLE 30- DÉFINITIONS DES PRESTATIONS CONTRACTUELLES

1- GENERALITES
Le Plan Maroc Vert prévoit, dans le cadre de son Pilier II, un accompagnement solidaire de la petite
agriculture avec comme principaux objectifs :
 La modernisation solidaire de la petite agriculture afin de lutter contre la pauvreté ;
 L’intégration de ces axes dans une stratégie de développement rural intégré et de
développement de sources alternatives de revenu.
Dans ce cadre la Direction provinciale de l’Agriculture de Meknès a retenu, dans sa contribution à ce
programme, le développement d’olivier au niveau des Communes Rurales de : Ain Jemaa, Sidi
Slimane et Oued jdida, de la Préfecture de Meknès. L'objectif de ce choix est de réhabiliter et de
dynamiser l'économie locale par l'accompagnement de la modernisation des systèmes de production et
de valorisation.
Toutefois les arguments ci-dessous indiqués donnent plus de certitude à la réussite des projets
proposés :
- Les données agropédoclimatiques favorables ;
- Le savoir faire des agriculteurs ;
- La vocation arboricole de la région ;
- Importance du potentiel de production ;
- La rentabilité de la culture retenue ;
- Itinéraire technique maîtrisé par les bénéficiaires.

2- PARTICULARITES
L’Entrepreneur doit prendre en considération les points suivants dans la réalisation de cette mission :
- Le succès de la mission exigera un calendrier serré et rigoureux et l’Entrepreneur doit respecter
strictement les délais d’exécution des différentes activités;
- La durabilité des efforts du projet exige une approche participative à chaque étape du processus:
conception, exécution et suivi.
Aussi, Pour mettre en œuvre et achever toutes les activités dans les délais prévus, l’Entrepreneur doit
être conscient des exigences physiques et géographiques, ainsi que du calendrier agricole, et du fait
qu'il existe des périodes limitées pour l'exécution de certaines tâches critiques.
L’Entrepreneur doit prendre en considération les points suivants:
- la distribution géographique des travaux ;
- l’échéancier des différentes actions et les contraintes imposées par la nature, et l’accessibilité
des périmètres et le cycle biologique des activités ciblées.

- 14 -
3- APPROCHE DE MISE EN ŒUVRE
Il y a lieu de signaler que la mise en œuvre de l’ensemble des interventions prévues dans le cadre du
projet sera faite selon une approche participative associant les bénéficiaires représentés par leurs
organisations professionnelles à toutes les phases d’exécution. Cette approche est un élément
fondamental et incontournable pour garantir la pérennité et la durabilité des interventions du projet.

4- NATURE DES TRAVAUX


Les travaux à réaliser, par périmètre, sont :
1- Le traçage, le piquetage et le creusement des trous de plantation ;
2- Travaux de plantation comprenant : rebouchage des trous et incorporation du fumier ou du
compost , pré-irrigation des trous, préparation des aires de réception des plants, fourniture des
plants, plantation, tuteurage, fertilisation ,confection des cuvettes et l’irrigation ;

5- Le gardiennage et entretien des plants : fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage,


taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et les éventuels regarnis pour garantir un taux
de réussite des plantations de 100 %.

6- DESCRIPTION DETAILLEE DES TRAVAUX


 Traçage et piquetage :

Le traçage et le piquetage suivra impérativement le tracé des courbes de niveau de façon à ce que les
lignes de plantation soient perpendiculaires à la pente.

Le traçage et le piquetage seront effectués soit en quinconce ou en ligne. La distance entre 2 lignes de
plantation est de 10m, et 10m entre les centres des deux trous de plantation. Les piquets, présentant les
emplacements des futurs plants, doivent être d’une longueur de 1m au dessus du niveau du sol et bien
ancrés dans le sol.

L’emplacement des trous de plantations devra être débroussaillé de toutes végétations ainsi que le
pourtour de l’ouvrage sur un (1) mètre. Toutefois, en cas de présence d’une touffe de doum,
l’emplacement du plant sera maintenu en arrachant le doum dans un rayon d’un (1) mètre par rapport à
l’emplacement du plant en procédant au déracinement total du doum. Dans le cas d’affleurement
rocheux ou de présence de jujubier, l’emplacement du plant est décalé tout en respectant le suivi des
courbes de niveau et la disposition en quinconce (pour les terrains en pente.
Lors des opérations de traçage et de piquetage, l’adjudicataire du marché est tenu de respecter les
limites entre les parcelles adjacentes afin d’éviter d’éventuels contentieux. Ainsi il faut prévoir une
équidistance de trois mètres (3m) à cinq (05m) à de chaque coté à partir de l’intersection des parcelles
voisines.
 Ecartement entre lignes et entre plants :
Les spécifications techniques pour la plantation des plants d ’Olivier au niveau des périmètres sont
comme suit :
 Ecartement entre plants : 10 m
 Ecartement entre ligne : 10 m
 Nombre de plants/ha : 100 plants

- 15 -
 Confection des trous de plantation :
- il faut signaler que la distance entre les centres de deux trous de plantation est de 10m et celle entre
deux lignes de plantation pourra être modelée en fonction de la pente et de l’hétérogénéité du terrain de
manière à respecter de façon homogène la densité de plantation préconisée qui est de 100 plants par
hectare.
- Les trous de plantation seront de 70cm x 70cm x 70cm.
- Sur des sols peu profonds ou en présence d’encroûtement calcaire, la profondeur non acquise est
remplacée par la largeur correspondante après accord préalable du MO.
- Lors du creusement du trou de plantation, soit par une pelle hydraulique ou à la main, le sol des
différents horizons est mis en tas séparés.
- En cas de formation de croûtes, l’Entreprise devra procéder un ameublissement de ces derniers.
- En cas où les parois des trous creusés par une tarière sont lisses, rendant par la suite plus difficile le
développement racinaire de la plante en dehors du trou de plantation. l’Entreprise devra procéder au
piquage de ces trous pour éviter le risque de chignonage .
- Sur des sols très accidentés, les trous de plantation doivent être creusés par une main d’ouvre locale.
- Sur les sols plats, le creusement des trous ne doit pas être effectué que lorsque le creusement des
trous à la main sur les sols très accidenté soit achevé.

 Rebouchage des trous de plantation et incorporation du fumier ou du compost au sol du


trou de plantation :

Le rebouchage des trous doit se faire une fois que les travaux d’ouverture des trous sont
réceptionnés. Le rebouchage ne doit en aucun cas être exécuté en conditions humides.

Le trou sera rebouché entièrement. Lors du rebouchage, une quantité de cinq kilos ( 5 kg ) du fumier
bien décomposé ou 2,5 kg du compost doit être mélangée avec la terre qui été dans la couche
superficielle ( la couche de 30 cm) .

 Le fumier ne doit pas contenir de la bouse encore fraîche de vache ni de la matière végétale
autre que la paille (avec une quantité minime) . Le fumier doit être bien décomposé, propre de
tout détritus de décharge (plastiques, tissus, papier,…);
 Une aire de stockage doit être prévue par l’Entrepreneur au niveau de chaque périmètre pour
permettre la réception préalable du fumier ou du compost avant son déplacement vers les trous
de plantation.

 Pré- arrosage des trous de plantation :

Les trous sont arrosés jusqu’à saturation trois jours avant la plantation pour tasser le sol et pour
évacuer les poches d’air.

 Pré- arrosage des plants de plantation :

Les plants en sachets sont arrosés, par une eau de qualité requise, jusqu’à saturation, 48 h avant leur
plantation pour compacter le sol de la motte et éviter que cette dernière ne se désagrège lors de
l’enlèvement du sachet plastique.

- 16 -
 Taille sur une seule ou deux tiges:

Avant de retirer le sachet plastique, le plant est taillé sur une seule ou deux tiges. La ou les tiges
principales (la ou les plus vigoureux et la ou les plus droits) sont choisies, et les autres tiges
compétitives sont éliminées. Les bois de taille doivent être évacués du périmètre et brûlé. Pour cette
opération, l’Entrepreneur suivra le modèle de taille qui lui sera présenté par le MO.

 Plantation :

- Mise en place des plants :


 Les plants sont installés dans les trous de plantation à la place du piquet pour respecter les
espacements entre lignes et entre plants. Le sachet plastique est retiré en évitant d’effriter la
motte de terre contenant les racines. Ensuite les plants sont recouverts de terre sur la hauteur de
la motte en veillant à bien tasser le sol autour du plant pour minimiser les poches d’air qui
favorisent la dessiccation. Un bourrelet de terre est confectionné autour de la tige du plant pour
éviter que ce dernier ne soit en contact avec l’eau d’arrosage.
 Chaque plant est tuteuré par un tuteur auquel il est rattaché par du raphia. Le tuteur peut être en
roseau, bien sec, indemne de maladies et ravageurs, droit, rigide, d’une hauteur entre 1m et
1,50 m.
 L’attache en forme de 8, du plant au tuteur doit être lâche pour ne pas étrangler la tige du jeune
plant en respectant les consignes et les instructions du MO. Le plant ne doit pas être attaché
collé au tuteur. Un espace doit les séparer.
 Les sachets doivent être immédiatement collectés et évacués du périmètre

 Confection des cuvettes : la confection des cuvettes (soit demi- cuvettes sur terrain en pente
supérieure à 15 %) suit immédiatement la plantation. Elle aura un rayon de 70 cm (bourrelet
inclus) .

NB : Au cas où un terrain est accidenté, l’Entrepreneur doit tenir compte, lors de la confection de la
cuvette (impluvium) les caractéristiques suivantes :
~ Profondeur de 0,40 mètre,
~ Diamètre intérieur de l’impluvium est de (1,50) mètres.
~ Bourrelet en remblai en demi-lune de 0,40 mètre d’épaisseur et de 0,30m de hauteur, évasé aux
extrémités sur une longueur de 0,50 mètre.
Ce bourrelet doit impérativement être renforcé par des pierres dans le cas d’un terrain
accidenté.

 Entretien des nouvelles plantations :


a- Arrosages :

Le premier arrosage de 30 litres est apporté immédiatement après plantation.


De plus, il faut prévoir un apport de 30 litres par plant sur une fréquence de six fois (six passages
durant les 24 mois d’exécution du marché (la première année 03 arrosages, la 2eme année : 03
arrosage (le premier arrosage au moment de la plantation n’est pas inclus) au moment de déficit
hydrique survenant durant la période d’entretien des plantations. Et ce ci durant les sept cent vingt jours
d’exécution du projet.

- 17 -
L’arrosage des plantations doit être effectué par l’entrepreneur au moment où le déficit hydrique est
prononcé tout en tenant compte à ce que le taux de réussite doit être à 100 %, et à fin de maintenir les
plants dans un bon état végétatif à la réception définitive.
L’Entrepreneur est tenu de chercher et d’apporter l’eau d’arrosage en qualité et en quantité suffisante et
par ces propres moyens pour garantir le bon développement du plant.

b- Fertilisation :
1ère année : les fertilisants foliaires seront utilisés. Un engrais foliaire (20-20-20 + oligo-
éléments) sera apporté à une seule reprise (entre le mois de mai et septembre) juste après
l’irrigation. L’engrais foliaire et les oligo-éléments doivent être agrées par le MO avant leur
utilisation.

2ème Année : La deuxième année, un apport par plant de 50g d’azote et 75g de phosphore
(Engrais au sol) sera apporté entre le mois de Février et Mars.

- protection phytosanitaire :

Il faut prévoir les traitements fongicides et insecticides nécessaires et suffisants pour contrôler les
maladies et les attaques de ravageurs.

L’Entrepreneur doit maintenir les plants sains et indemnes de toute maladie fongique ou ravageur
durant la période d’entretien des vergers.
L’entrepreneur est tenu de suivre l’état phytosanitaire des plants et intervenir au moment opportun par
des traitements chimiques et préconiser des traitements préventifs qui lui seront indiqués par
l’administration tout en tenant compte à ce que l’état phytosanitaire soit irréprochable à la réception
définitive

c- Binage et désherbage: .

L’entreprise doit effectuer des binages et désherbages uniquement dans la cuvette de chaque plant pour
casser la croûte superficielle du sol chaque fois que la croûte se forme et pour éviter la formation de
fentes de retrait. Les binages et le désherbage seront effectués aussi à chaque fois que les mauvaises
herbes envahissent l’ensemble de la cuvette.

d- Taille et ébourgeonnage :
Durant la période d’entretien des plants, la taille se limitera à favoriser les tiges principales choisies à la
plantation (taille sur une seule ou deux tiges) par l’élimination de toute croissance en compétition avec
les pousses principales et par la réduction des pousses latérales si elles sont en surnombre.

SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES A CHAQUE PERIMETRE

 Préparation de l’aire de réception des plants

L’aire de réception doit être plat, nettoyée avant l’arrivage des plants,. Il faut prévoir une superficie
relative à 50 plants par mètre carré. L’air de réception doit être subdivisé en planche. le sol des
planches doit être retourné pour permettre un bon maintien de la stabilité des plants. Dans les aires de
réception, les plants seront arrosés depuis leur réception jusqu’à la plantation. Pour cela, il faut prévoir
des allées assez larges entre carrés pour faciliter les arrosages. Il ne faut pas mélanger les variétés.
- 18 -
Après la sortie des derniers plants de l’aire de réception, le terrain sera nettoyé de tout débris (branches,
feuillage, ficelles, autres) et labouré pour qu’il reprenne son aspect antérieur avant son utilisation.

 Manipulation et transport des plants

Les camions pour assurer le transport, et la main d’œuvre nécessaire à l’opération de transport des
plants (chargement et déchargement) seront à la charge de l’Entrepreneur..

En cas de destruction ou d’altération des plants au cours des opérations de chargement, de transport ou
de déchargement, l’entrepreneur est tenu de les remplacer. La réception des plants ainsi remplacés se
fera dans les mêmes conditions définies précédemment.

7 - FOURNITURE DES PLANTS

L’acquisition des plants est à la charge de l’entreprise qui ne peut s’approvisionner que chez des
pépinières qui doivent être conformes aux exigences suivantes :

° Faire partie de la liste des pépinières agréées délivrée par l’autorité compétente conformément à
l’arrêté du Ministre de l’Agriculture et de la réforme agraire n°923/87 du 29 juin 1987 portant
homologation du règlement technique relatif à la production, au contrôle, au conditionnement, à la
conservation et à la certification des plants à fournir ;

° Avoir un agrément valide de moins de 3 ans comme le stipulent la réglementation en vigueur

° Avoir le certificat de contrôle technique de plants d’olivier du service de contrôle technique et de


qualité des plants et semences du service compétent.

°Avoir l’attestation phytosanitaire du service compétent.

° Justifier des documents administratifs nécessaires précisant le nombre de plants disponibles à la date
du prélèvement des plants.

Ne seront acceptés que les plants qui feront l’objet d’une réception par une commission technique, Le
transport des plants ne sera réalisé qu’après la notification d’un ordre de service par le maître d’ouvrage
à l’adjudicataire du marché.

Les plants fournis doivent impérativement être conformes aux exigences suivantes :

Age des plants entre 18 et 24 mois,

Hauteur des plants entre 80 cm et 1,20 m pour la tige Principale à la verticale.

Sachet plastique de 17 à 25cm au minimum,

Chevelu racinaire du plant bien développé exploitant l’ensemble du substrat (il doit occuper 100% du
terreau de plantation),

Absence de racines sortant du sachet plastique,

Feuillage verdoyant (absence de chloroses foliaires, absence de défoliations),

- 19 -
Les plants doivent être indemnes de maladies et ravageurs conformément à la réglementation en
vigueur.

Les plants d’olivier seront fournis avec deux variété marocaines (variété Haouzia 50% du nombre des
plants à planter et variété Ménara 50 % du nombre des plants à planter) .

La répartition des variété en question doit suivre le même pourcentage au niveau de chaque périmètre à
planter .

Pour éviter tout retard de fourniture de plants, les pépinières retenues pour la fourniture des plants
doivent être visitées pour valider leurs conformités avec les exigences de qualité précisées dans le
cahier de charges. Ces visites doivent être organisées par le titulaire du marché avant le commencement
de la livraison des plants. Devront assister à ces visites des représentants du Maitre d’Ouvrage, un
représentant de l’ONSSA et l’Entrepreneur. Un Procès-Verbal doit être dressé à l’issue de ces visites
qui doit relater :

Le programme des visites et les conditions de leur déroulement,

Les noms des personnes présentes,

Les résultats des visites et surtout la situation de la production des plants,

La décision ou non de commencer la livraison des plants par l’Entrepreneur.

8- contrôle et vérification

Au cours d’exécution des travaux, les techniciens désignés par le maitre d’ouvrage ont à tout moment
le droit d’intervenir dans la conduite des travaux et pourront procéder à toute vérification portant sur la
qualité du travail exécuté.

Tout travail reconnu défectueux sera repris par l’entrepreneur sans que pour autant les délais
d’exécution prévus à l’article relatif au délai d’exécutions du présent marché soient modifiés ; il reste
entendu que seuls les travaux ayant fait l’objet d’acceptation en concertation avec les bénéficiaires
seront comptabilisés.

5.1- 9- Main d’œuvre : La main d’œuvre nécessaire à l’exécution des travaux sera recrutée par
l’entrepreneur sous sa responsabilité. La main d’œuvre devra être recrutée selon les règlements
et lois marocains. Il est préférable de favoriser la main d’œuvre locale

5.2- Gardiennage :
L’entrepreneur doit assurer le gardiennage des plantations, aussi bien le jour que la nuit, pendant toute
la période d’entretien des plants.et jusqu’à la réception définitive des travaux.
En conséquence, il devra recruter sous sa responsabilité et à ses frais les gardiens nécessaires (un
gardien par zone à planter, soit au total douze (12) gardiens). Le parcours de bétails et les
dégradations humaines ne peuvent être évoquées pour expliquer les échecs ou se dérober de l’exécution
des regarnis nécessaires par l’Entrepreneur et à ses frais. Tout plant détérioré sera remplacé par
l’entrepreneur.

- 20 -
Dans chaque périmètre, l’Entrepreneur doit déclarer les noms et les numéros des CIN des gardiens à
l’administration.

7- SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES A CHAQUE PERIMETRE

Main d’œuvre
La main d’œuvre nécessaire à l’exécution des travaux sera recrutée par l’entrepreneur sous sa
responsabilité. La main d’œuvre devra être recrutée selon les règlements et lois marocains. Il est
préférable de favoriser la main d’œuvre locale.
L’entreprise n’a le droit, en aucun cas, de déléguer une partie ou la totalité des travaux aux
organisations professionnelles ou aux agriculteurs bénéficiaires du projet.
Cette prestation ne donnera droit à aucune indemnité de la part du maître d’ouvrage.

- 21 -
CHAPITRE III: CARACTERE DES PRIX ET MODE D’ÉVALUATION DES
PRESTATIONS

ARTICLE 31- CONSISTANCE DES PRIX


Conformément à l'article 49 du C.C.A.G.T., les prix du bordereau détail estimatif tiennent compte de
tous les frais (frais généraux, faux frais), taxes et impôts de toutes natures, bénéfice de l'entrepreneur et
toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

ARTICLE 32- VARIATION DES PRIX


Il sera fait application des dispositions de l‘arrêté du chef du gouvernement n°3-205-14 du 11
Châabane 1435 (9 juin 2014) fixant les règles et les conditions de révision des prix des marches
publics.
Les prix du présent marché sont révisés selon la formule suivante :

P : Prix révisé de la prestation considérée.


Po : Prix initial de la même prestation.
S2 : valeur de l’index « salaires » du mois de la date d’exigibilité de la révision.
S2o : valeur de l’index « salaires » du mois de la remise des offres.
ChTp : valeur de l’index « charges sociales » du mois de la date d’exigibilité de la révision.
ChTpo : valeur de l’index « charges sociales » du mois de la remise des offres.
G : valeur de l’index « gasoil » du mois de la date d’exigibilité de la révision.
Go : valeur de l’index « gasoil » du mois de la remise des offres.

ARTICLE 33- DEFINITION DES PRIX


Les prix rémunèrent, pour l’ensemble des périmètres, les travaux de plantation d’olivier conformément
aux spécifications techniques indiquées à l’article N°29 du présent marché :
 Prix n°1 : Ce prix rémunère à l’hectare les travaux de traçage, piquetage, et creusement des trous de
plantation. ;.
 Prix n°2 : Ce prix rémunère à l’hectare la réalisation des travaux de plantation comprenant :
Rebouchage des trous et incorporation du fumier ou du compost, pré-irrigation des trous,
préparation des aires de réception des plants, fourniture des plants, plantation, tuteurage, confection
des cuvettes et l’irrigation. ;
 Prix n°3 : Ce prix rémunère à l’hectare, le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations
(fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des
tuteurs et arrosage) et les éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100
%, jusqu’à huit (08) mois après la réception provisoire partielle n°2.

- 22 -
Prix n°4 : Ce prix rémunère à l’hectare, le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations
(fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des
tuteurs et arrosage) et les éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100
%, jusqu’à six (06) mois après la réception provisoire partielle n°3.
.Prix n°5 : Ce prix rémunère à l’hectare, le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations (
fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage, taille, entretien des cuvettes et des
tuteurs et arrosage) et les éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des plantations de 100
%, jusqu’à six (06) mois après la réception provisoire partielle n°4.

- 23 -
Objet : Travaux de plantation d’olivier dans la zone d’action de la Direction Provinciale de l’Agriculture
de Meknès.
LOT n°1 : travaux de plantation de 600 Ha d’olivier au niveau des cercles d’Ain Arma et Meknès
Banlieue de la préfecture ce Meknès ;

BORDEREAU DES PRIX- DÉTAIL ESTIMATIF

Prix unitaire
Prix en DH Prix total (en
Désignation des prestations Unité Quantité
N° (hors TVA) chiffres)
en Chiffre
1 2 3 4 5 6=4x5
Travaux de traçage, piquetage, et creusement des trous de
1 Ha 600
plantation. ;
Travaux de plantation comprenant : Rebouchage des trous
et incorporation du fumier ou du compost, pré-irrigation des
2 trous, préparation des aires de réception des plants, Ha 600
fourniture des plants, plantation, tuteurage, confection des
cuvettes et l’irrigation. ;
le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations
(fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage,
taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et les
3 Ha 600
éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des
plantations de 100 %, jusqu’à huit (08) mois après la
réception provisoire partielle n°2.

le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations


(protection phytosanitaire, désherbage, binage, taille,
entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et les
4 Ha 600
éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des
plantations de 100 %, jusqu’à six (06) mois après la
réception provisoire partielle n°3.

le gardiennage, les travaux d’entretien des plantations


(fertilisation, protection phytosanitaire, désherbage, binage,
taille, entretien des cuvettes et des tuteurs et arrosage) et les
5 Ha 600
éventuels regarnis pour garantir un taux de réussite des
plantations de 100 %, jusqu’à six (06) mois après la
réception provisoire partielle n°4.

TOTAL HORS TVA


TAUX TVA (20%)
TOTAL TTC
Fait à …………. Le ……………..

(Signature et cachet du concurrent)


- 24 -
- 25 -