Vous êtes sur la page 1sur 5

10ème Séminaire International sur la Physique Energétique

10th International Meeting on Energetical Physics

Modélisation et Simulation d’un Module PV par


MatLab
R. Merahi1, R. Chenni2, M. Houbes
Département Electrotechnique, Université de Badji Mokhtar Annaba
Université Mentouri de Constantine(UMC), Route d’Ain El Bey Constantine, Algérie

Résumé - Dans cet article, nous allons définir Une cellule solaire sera obtenue en constituant une
un modèle simple et applicable aux cellules jonction de deux zones de type opposées (jonction
photovoltaïques. L’objectif est de trouver un modèle PN) (2). Au voisinage de la jonction, un champ
simple et adaptable avec différents modules des électrique apparaît provoqué par le déséquilibre de
constructeurs. Ce modèle doit être modélisé de telle
façon que tous les paramètres sont facilement calculés
charges. Il va contribuer à drainer les électrons qui
et en évitant le plus possible les équations complexes. auront été détachés par l’énergie des photons
Pour développer un circuit équivalent précis pour (grains de lumière) incidents (2).
une cellule PV, il est nécessaire de comprendre la Les cellules solaires sont généralement associées en
configuration physique des éléments de la cellule aussi série et en parallèles, puis encapsulées sous verre
bien que les caractéristiques électriques de chaque pour obtenir un module PV.
élément. Selon cette philosophie plusieurs modèles
électriques dans la littérature ont été développés, II. CHOIX D’UN MODELE
dont le but est l’obtention d’une caractéristique I(V)
plus performante et pratique. Ces modèles sont
différents entre eux par la procédure et le nombre de
En général le choix d’un modèle dépend
paramètres pris en compte. toujours de l’usage que l’on veut en faire, mais
Mots clé : Modélisation – Simulation – Modèle à 4 aussi des informations dont on dispose pour
paramètres – Caractéristiques I-V. déterminer les paramètres (6).
Si on ne dispose que des données fournies par le
I. INTRODUCTION fabricant, on ne peut en général déterminer que
quatre paramètres. Dans ce cas, le plus simple est
Les photopiles ou cellules photovoltaïques de prendre un modèle à 4 paramètres (sans
sont des composants optoélectroniques qui résistance parallèle) et d’utiliser les informations
transforment directement la lumière solaire en disponibles pour déterminer (6):
électricité. Elles sont réalisées à l'aide de matériaux - Le courant photonique;
semi-conducteurs, c'est à dire ayant des propriétés
intermédiaires entre les conducteurs et les isolants. - Le courant de fuite de la jonction ;
Le matériau de base est dans la plupart des cas le
silicium. Selon le procédé de fabrication, on - Le coefficient d’imperfection de la diode ;
obtiendra des photopiles plus ou moins
- La résistance série de la cellule;
performantes, sous forme amorphe, polycristalline,
ou monocristalline (2). Avant de passer à l’étude du modèle à 4
D’autres matériaux sont utilisables : Arséniure de paramètres, il vaut mieux de faire une
Gallium (AsGa), Tellurure de Cadmium (CdTe). représentation générale d’une cellule PV, puisqu’il
Le fonctionnement de la photopile est basé sur les constitue comme le principe de base d’un module.
propriétés électroniques acquises par le silicium
quand des atomes étrangers en petit nombre (des
"impuretés") sont substitués à des atomes de Phénomène de
silicium dans un réseau cristallin : c’est ce que l’on recombinaison
appelle le dopage (2);
Si l'atome d'impureté contient plus d'électrons que
le silicium, le matériau contiendra des électrons E IG
libres en excès : il sera dit de type "N" (ex : dopage Cellule
au phosphore) (2).
Si l'atome d'impureté contient moins d'électrons T
PV VG
que le Silicium, le matériau sera déficitaire en
électrons : il sera dit de type "P" (ex : dopage au
bore) (2).
Les pertes de
contacte et de
fuite 223
Journal of Scientific Research N° 0 vol. 1 (2010) Figure.1 : présentation générale d’une cellule PV
: coefficient de la température du courant de
court circuit (A/K)
III. MODELE A 4 PARAMETRES
Pour simplifier le calcule de IL, on fait souvent
Le modèle à quatre paramètres est un modèle l’approximation que le courant IL, réf est égal au
largement utilisé; il a été étudié par Townsend (4). courant de court circuit ISC, réf du module (3).
Ce modèle traite la cellule PV comme une source
de courant, dépendante de l’éclairement, connectée B. Calcule de :
en parallèle avec une diode et en série avec une
Le courant de la diode est donné par l’équation
résistance série RS (4), l'effet de la résistance
de Shockley (4) :
parallèle (Rp) est très petit dans un module simple,
ainsi le modèle ne l'inclut pas (Figure 2).
3
Les quatre paramètres apparaissant dans
l’équation de la caractéristique I(V) sont : le
Avec
courant photonique IL, la résistance série Rs, et
RS : la résistance série (Ω)
deux caractéristiques de la diode I0 et n, ces
paramètres ne sont pas des quantités mesurables et
C. Calcule de Io
ne sont pas généralement inclus dans les données
Le courant inverse de saturation de la diode
des fabricants (4).
s’exprime en fonction des caractéristiques du
Par conséquent, ils doivent être déterminés à
matériau et
partir des systèmes des équations I(V) pour
de la
différents points de fonctionnement (donnés par les
températur
fabricants).
e comme
suit (4) :

(4)

: le
Figure.2 : Circuit équivalent du modèle courant
de
saturation
IV. DETERMINATION DES : l’énergie de bandage (1.12 eV pour , 1.35
PARAMETRES ELECTRIQUES eV pour )
Donc la caractéristique I(V) est décrite ainsi par :
D’après la figure (2), le courant de sortie déduite
de schéma équivalent est le suivant: (5)

(1)
D. E
A. Calcule de IL v
Le courant photonique est lié à l’éclairement, à la
a
température et au courant photonique mesuré aux
conditions de référence par (1): l
uation de résistance série RS
La résistance série (Rs) du module PV à un grand
(2) impact sur la pente de la courbe I-V, par
conséquence la valeur de Rs est calculée en
Avec évaluant la pente dI/dV de la courbe I-V au point
: le courant photonique sous condition de Voc. L’équation de Rs est obtenue par l’équation
référence (A) différentielle 3 et ensuite la reconstruire en fonction
: l’éclairement réels et à la condition de de Rs (3).
référence (W/m2)
(6)
: température de cellules, réelles et à la
condition de référence (°,K)

224
Journal of Scientific Research N° 0 vol. 1 (2010)
(7) Dans le programme Matlab que nous avons
utilisé dans cette article exécute les calcules
itérative cinq fois afin d’assurer la convergence des
résultats.
Alors, d’après l’équation 7, la valeur de RS est La méthode employée ici est appliquée dans des
estimé en fonction de . programmes script pour la simulation des différents
effets sut la Figure 3: Organigramme de calcule de courant et tension de
(8) caractéristique
sortie du module
I(V) telle que,
l’influence de l’éclairement, température, la
résistance série, le facteur de qualité et de
groupement des cellules en série.
Le modèle PV que nous avons choisis pour la
simulation est Le PW500 de PHOTOWATT, ce
E. Résolution de l’équation I(V) module fournit une puissance maximum 55W avec
Finalement après la détermination des différents une taille optimale (8).
paramètres du circuit équivalent, il est possible de
résoudre l’équation de la caractéristique I(V), donc Les caractéristiques principales sont montrées dans
on peut résolue numériquement pour un éclairement le tableau 1.
donné et une température de module, l’ensemble
des paramètres inconnus qui sont ( ), puis TABLEAU 1 : Caractéristiques électriques du
module PW500 de PHOTOWATT
les autres variables inconnues dans l’équation I(V)
originale qui sont I et V du module (4 ). Température T 25 °C
La méthode de Newton est décrite par la formule
Tension de VCO 21.7 V
suivante (3) :
circuit ouvert
(9) Courant de ISC 3.45 A
court circuit

Ou : est le dérivé de la fonction, Tension de Vm 17.3 V

, puissance

: la valeur actuelle maximale

: la valeur prochaine Courant de Im 3.2 A


puissance
Le réarrangement de l’équation I (V) donne la maximale
fonction suivante (3) : Puissance Pm 50.1 W
maximale
(10)

Toutes les fonctions décrites dans la section sont


La substitution de cette équation dans la formule représentées dans l’organigramme suivant :
5 donne l’équition suivante, et le courant de sortie I
est calculé itérativement (3) : Débit

(11)
Lire K ; q ; A ; Vg ; Ns ; Voc ;
Isc ; Tr ; Tf ; E

V. SIMULATION DE MODELE A 4
Calculer Icc=f(Tf) ; Iph ; Rs
PARAMETRES PAR MATLAB

La stratégie de modeler un module PV n'est


aucun différent de modeler une cellule PV. Les
paramètres sont les mêmes, mais seulement la Calcule de Ia par la
tension qui va changer (la tension à circuit ouvert) méthode de de newton
est différente et doit être divisé par le nombre de raphson en 5 itérations
cellules.

Ecrire Ia ; Va

225
Journal of Scientific Research N° 0 vol. 1 (2010)
Fin
Et la même chose pour la caractéristique P(V) dans
A. Influence de l’éclairement la figure 6
Quant l’ensoleillement augmente, l’intensité du
courant croit, les croissantes permettant au module
de produire une puissance électrique plus
importante (7) Figure.3
caractéris tique I(V ) en fonction de G .m caractéris tique P (V ) en fonction de T.m
4 70

3.5 1000w/m2
60 30°C

3
50 40°C

2.5 800w/m2
50°C
40
2 600w/m2
I

P
60°C
30
1.5
400w/m2
20 70°C
1

0.5 200w/m2 10

0 0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
V V
Figure.3: Caractéristique I(V) d’un module pour
Figure.6: Caractéristique P(V) d’un module pour
différentes éclairement solaires différentes température
B. Influence de la résistance série
Et la même chose pour la caractéristique P(V) dans Les performances d’une cellule sont d’autant plus
la figure 4 dégradées que Rs est grande, la figure ci-dessous
caractéris tique P (V ) en fonction de G .m montre l’influence de la résistance série sur la
70
caractéristique I-V. Cette influence se traduit par
60
1000w/m2
une diminution de la pente de la courbe I=f(V) dans
50
la zone ou le module fonctionne comme une source
800w/m2
de tension, à droit du point de puissance maximum,
40 la chute de tension est liée au courant généré par le
600w/m2
P

30
module (7)
caractéris tique I(V ) en fonction de Rs .m
400w/m2 4
20

3.5 0.020 0.010


10 200w/m2

3
0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
V 2.5

Figure.4: Caractéristique P(V) d’un module pour


2
I

différentes éclairement solaires


1.5

A. Influence de la température 1

L’évolution de la caractéristique I(V) en fonction de 0.5

la température montre que le courant augmente très 0


0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
rapidement lorsque la température s’élève et V
Figure.7 : influence de la résistance série
engendre une décroissance moins prononcé de la
tension de circuit ouvert (7),figure 5 C. Influence du facteur de qualité de la diode
caractéris tique I(V ) en fonction de T.m
Les valeurs les plus élevées du facteur de qualité
4
ramollissent le genou de la courbe. Figure 8
30°C C aracteris tique P (v) une module
3.5 70
caracteris tique I(v) une module
3 40°C 4 60

2.5 50°C 3.5 50

2 60°C 3 40
I

70°C 2.5 30
1.5

2 20
I

10
0.5 1.5

0
0 1 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 V
V
Figure.5: Caractéristique I(V) d’un module pour 0.5
4
caracteris tique I(v) une module

différentes température 0 3.5


0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
3
V

Figure.8 Influence des


2.5 groupements des cellules

en2
série
I

1.5
226
Journal of Scientific Research N° 0 vol. 1 (2010) 1

0.5

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
C aracteris tique P (v) une module V
70
B. Influence des groupements des cellules en Le tableau suivant donne la valeur de la tension,
série le courant et ainsi la puissance nominale, calculée
en fonction du rayonnement :
La plupart des modules disponibles ont un nombre TABLEAU 2 :
entre 36 ou 72 cellules connectées en série. Par
exemple un module de 36 cellules fournit une
tension appropriée pour charger une batterie de Rayonnement Température Tension Courant Puissance
12V, et pareillement un module de 72 cellules est [W/m²] [°C] maximal maximal nominale
approprié pour une batterie de 24V. d’après la e [V] [A] [W]
figure (9) en constate que chaque fois quant
1000 50 15.97 3.44 54.52
augment le nombre des cellules on obtient des
courants constants et des tensions qui sont 800 40 16.60 2.71 44.42
multiplié par le nombre de cellules, ce que nous
600 30 17.17 2.00 33.73
donne un rendement élevée.
400 20 17.64 1.31 22.58
caractéris tique I(V ) en fonction de Ns .m
4

3.5 6 12 24 36

3
V. CONCLUSION
2.5
Les performances d’un module PV sont
2 fortement influencées par les conditions
I

1.5
climatiques, particulièrement l’éclairement solaire
et la température.
1
Dans cette article, nous avons utilisé le modèle à
0.5 4 paramètre pour simuler le fonctionnent du module
PV (PW500 de PHOTOWATT) pour différentes
0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 conditions d’ensoleillement et de température.
D’après les résultats que nous avons obtenus en
V

constatont que l’augmentation de résistance série et


Figure.9 : Regroupement des cellules en série
C. Recherche du point optimal de le facteur de qualité se traduit par la dégradation de
fonctionnement la courbe I (V) au niveau du coude.
Dans cette partie, on va introduire un étage Le principal intérêt de ce modèle réside dans sa
d’adaptation dans un programme MATLAB, afin simplicité et sa facilité de mise en ouvre à partir des
de fonctionner le module dans sa puissance C aracteris tique P (v) une module
caractéristiques techniques données du
70

maximal, et en variant chaque fois les éclairements


60
constructeur.
et la température.
50
La fonction Test_Caracteristiq_I_Imax_G.m, REFERENCES
permet de calculer la puissance maximale du
40
[1] R. Chenni, M. Makhlouf, T. Kerbache, A. Bouzid, A
P

module photovoltaïque et d’obtenir le point optimal


30 detailed modeling method for photovoltaic cells, Science Direct,
Energy 32, 2007
de fonctionnement du modèle.
20
[2] Y. JAUTARD, T. BOUDOL, L’électricité photovoltaïque,
10 Site Internet "Architecture et énergies renouvelables", 2000
Courbe de charge et I=f(V ),avant et après opt,E =100w/m2 [3] Akihiro Oi, Design and Simulation of Photovoltaic Water
0
4.5 0 2 4 6 8 10
V
12 14 16 18 20 22 Pumping System, A Thesis Presented to the Faculty of
4 caracteris tique I(v) une module
California Polytechnic State University, San Luis Obispo, 2005
4
[4] Townsend, T. U. A method for estimating the long-term
3.5 3.5 54.5200 performance of direct-coupled photovoltaic systems. MS Thesis,
3 Solar Energy Laboratory, University of Wisconsin, Madison,
3
2.5
44.4272 1989.
[5] G. Walker, Evaluating MPPT Converter Topologies Using A
Courant(A)

2.5
2
I

33.7374
MATLAB PV Model, A Thesis Presented to the Faculty of
2 1.5
California Polytechnic State University, San Luis Obispo, 200
1
1.5 22.5811
0.5 [6] http://www.lei.ucl.ac.be/~matagne/SOLAIRE
1 0
/INDEX.HTM
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
V
0.5
[7] A. O. Mohamed Yahya, A. O. Mahmoud
0
et I. Youm, Etude et modélisation d’un générateur
0 5 10 15 20 photovoltaïque, Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N°3,
tension(V )
2008
Figure.10 : Caractéristiques courant-tension et [8] www.Photowatt.com
puissances optimales

C aracteris tique P (v) une module


70

60
227
Journal of Scientific Research N° 0 vol. 1 (2010)
50

40
P

30

20