Vous êtes sur la page 1sur 3

LE BUDGET DE TRESORERIE & LES ETATS FINANCIERS PREVISIONNELS

BUDGET DE TVA
Janvier Février Mars … … Décembre
TVA collectée sur ventes
TVA collectée sur cession immos
TOTAL TVA collectée
TVA déductible sur achats
TVA déductible sur autres charges
TVA déductible sur immos
crédit de TVA bilan N-1
TOTAL TVA déductible
TVA due
TVA A PAYER bilan N-1

PRINCIPE GENERAL DU BUDGET DE TVA :


ne surtout pas tenir compte des conditions de règlement !!! => Peu importe les dates de paiement des
achats et des ventes, il faut juste regarder quand naissent les produits et charges soumis à TVA
=> on retient les dates de facturation. Idem pour les acquisitions d'immobilisations.
Rappel : pas de TVA sur les acomptes, il faut attendre la facturation (= livraison)
TVA due = TVA collectée - TVA déductible PUIS 2 possibilités :
1) si TVA due >0 => c'est une dette envers l'Etat à payer le mois suivant
2) si TVA due <0 => c'est un crédit de TVA à reporter sur le mois suivant

BUDGET DES ENCAISSEMENTS


Janvier Février Mars … … Décembre
créances clients de N-1 bilan N-1
ventes au comptant XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX
ventes à 30 jours XXXX XXXX XXXX XXXX
ventes à 60 jours XXXX XXXX XXXX
cessions d'immos TTC
nouvel emprunt
……
TOTAL DES ENCAISSEMENTS

BUDGET DES DECAISSEMENTS


Janvier Février Mars … … Décembre
dettes fournisseurs de N-1 bilan N-1
achat au comptant XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX
achats à 30 jours XXXX XXXX XXXX XXXX
achats à 60 jours XXXX XXXX XXXX
autres charges
salaires NETS
charges sociales
TVA
IS
achats d'immos
remboursement d'emprunt
……
TOTAL DES DECAISSEMENTS

budget des encaissements / décaissements : utiliser les montants TTC, ne pas oublier pour autant la ligne
"TVA", calculée dans le budget de TVA
BUDGET DE TRESORERIE AVEC RECOURS A L'ESCOMPTE
Janvier Février Mars … … Décembre
Début de mois
+ Encaissements danger
- Décaissements
+ intérêts sur excédents de tréso
- intérêts sur découvert
= Solde de trésorerie non ajusté
effets escomptables : uniquement pour information : c'est le maximum qui peut être escompté
+ Effets escomptés
- intérêts sur escompte
= Solde de trésorerie ajusté

Effets escomptables : c'est le maximum qui peut être escompté chaque mois.
Pour l'obtenir, on retient les ventes TTC du mois qui n'ont pas encore été encaissées
(rappel : l'escompte revient à anticiper l'encaissement des ventes)
Effets escomptés : c'est le montant REELEMENT escompté chaque mois en fonction du découvert à supprimer.
Ce montant doit être inférieur aux effets escomptables
DANGER : en cas de recours à l'escompte, il faut penser à retrancher le montant des ventes qui ont été
escomptées le mois précédent et donc qui ne peuvent pas être de nouveau encaissées

Compte de résultat HT = compte rendu de l'activité de l'entreprise


CHARGES PRODUITS
Achats de MP (ou marchandises) Ventes
Var Stocks (SI - SF) Production stockée (SF - SI)
Services extérieurs
revenus
Salaires Coûts engagés pour générés par
Charges sociales l'activité de l'entreprise l'activité de
Dotation aux amort l'entreprise
Charges fin produits financiers
VNC des immos cédées Px de cession des immos cédées
SOUS-TOTAL DES CHARGES SOUS-TOTAL DES PRODUITS
résultat avant IS PERTE
IS
résultat net
TOTAL TOTAL

PRINCIPE GENERAL DE CONSTRUCTION du COMPTE DE RESULTAT


1) il faut retenir les montants HT car la TVA n'est ni une charge ni un produit, elle n'influence pas le résultat de
l'entreprise.
2) on retient le montant des charges et des produits INDEPENDAMMENT de leur conditions de règlement (ex :
on inclue les ventes de décembre même si elles ne seront encaissées que l'année suivante) => il est fortement
déconseillé de s'appuyer sur le budget des décaissements pour construire le compte de résultat
=> solution : utiliser le budget d'exploitation ou l'énoncé papier
CHARGES FINANCIERES : elles comprennent les intérêts sur découvert, sur escompte et sur emprunt (ne
SURTOUT pas mettre le remboursement du capital qui ne constitue pas une charge)
CHARGES DE PERSONNEL : elles comprennent :
1) les salaires nets payés le mois même (salaire net = salaire brut - charges salariales)
2) les charges sociales payées soit le mois suivant soit le trimestre suivant. Elles se calculent en faisant : salaires
bruts * (tx de charges patronales + tx de charges salariales)
BILAN = PHOTOGRAPHIE DU PATRIMOINE
ACTIF
PASSIF
BRUT réductions NET
Immobilisations capitaux propres
incorporelles capital
dettes envers
corporelles éléments possédés pour une longue réserves
les actionnaires
financières durée (plus d'un an) résultat
dettes financières
emprunt
dettes envers
Actif circulant : int courus non échus
les banques
Stock MP découverts bancaires
Stock PF éléments possédés sur une courte dettes d'exploitation
Clients durée (inférieure à 1 an) dettes fournisseurs
dettes du
Créances fiscales (TVA, IS) dettes sociales
"quotidien"
Disponibilités dett fiscales (TVA, IS)
TOTAL TOTAL

PRINCIPE GENERAL DE CONSTRUCTION du BILAN


1) il faut s'appuyer sur le bilan de départ puis l'actualiser en fonction des opérations prévues
2) concrètement, si possible, faire un copier-coller du bilan du départ puis changer les montants
3) pour l'actif, tous les montants sont à saisir dans la colone BRUTE, la colone NETTE est simplement issue du
calcul BRUT - REDUCTIONS
Pour les dettes fournisseurs, sociales et fiscales : il faut utiliser le budget des décaissements et retenir tout ce
qui "dépasse". Pour les créances clients : idem mais avec le budget des encaissements.
IMMOS et EMPRUNTS : il est conseillé de partir du principe que valeur finale = valeur initiale + augmentation -
val initiale augmentations diminution val finale
VO des
VO des immos vendues
valeur brute des immobilisations immos
(et surtout pas prix de vente !)
acquises =
dotation de
valeur initiale
l'année cumul des amortissements des
amortissement des immos cf. bilan +
(cf. compte immos cédées
précédent augmentations
de résultat)
-
emprunts emprunts remboursés en cours diminutions
emprunts (sans intérêts courus) souscrits en d'année (uniquement
cours d'année l'amortissement du capital)
Pour les disponibilités et découverts bancaires : il faut regarder le signe de la trésorerie : si elle est positive
=> A mettre dans les disponibilités. Si elle est négative => à mettre dans les découverts bancaires. Méthode :
utiliser la fonction "SI"
Intérêts courus non échus (ICNE) : intérêts dus à la banque fin N et payés uniquement en N+1.
Il y a des ICNE dès lors que la date du bilan diffère de la date d'échéance de l'emprunt.
Ex : emprunt de 10 000 € souscrit le 1/11/N, remboursé chaque année le 1/11. Taux d'intérêt = 4%
=> ICNE à mettre au bilan au 31/12/N : 10 000 * 4% * 2/12 = 66.67 €.
Il n'y aurait pas eu d'ICNE si l'emprunt avait été remboursé le 31/12 de chaque année (le jour du bilan)