Vous êtes sur la page 1sur 12

4.

Les hypothèses – “Si conditionnel”


1. L’hypothèse sur le futur
Quand il n’y a pas de certitude, on fait une hypothèse sur le futur:
L’année prochaine, si je reviens, je retournerai à Ritz.

Si: futur
présent simple

• la partie introduite par “si” n’est jamais au futur


• quand la phrase exprime une vérité générale ou une recommandation, la
conséquence est au présent ou à l’impératif:
Si on mange mal, on risque de tomber malade.
Si tu sors, mets ton manteau.
• “si” de l’hypothèse “si” du discours indirect:
Si j’ai des vacances et Je ne sais pas si (oui ou non) je viendrai.
si j’ai de l’argent Il lui demande si (oui ou non) elle pourra le
faire.
je partirai à Rio.
2. L’hypothèse sur le présent
Quand on imagine quelque chose qui n’existe pas, on fait une hypothèse
sur le présent:
Cette semaine, si j’avais des vacances, je partirais en voyage.
mais
Cette semaine je n’ai pas de vacances, je ne pars pas en voyage.

Si j’avais de l’argent, je changerais de voiture.


mais
Je n’ai pas d’argent, je ne peux pas changer de voiture.

Si: conditionnel
imparfait présent
3. L’hypothèse sur le passé
Quand on s’imagine quelque chose qui n’a pas eu lieu, on fait une
hypothèse sur le passé
Hier, si je n’étais pas parti en retard, je n’aurais pas raté le train.
mais
Hier je suis parti en retard et j’ai raté le train.

Si: plus-que- conditionnel


parfait passé

1
0
5. L' ARTICLE
1. Article défini
C’est un livre. Ce sont des livres.
Ce n’est pas un livre. Ce ne sont pas des livres.
C’ est une annonce. Ce sont des annonces.
Ce n’est pas une annonce. Ce ne sont pas des annonces.

M sg un
F sg une des M, F pl

Soyez attentifs :
J’ai un crayon. Je n’ai pas de crayon.
J’ai des crayons. Je n’ai pas de crayons.
C’est un crayon. Ce n’est pas un crayon.
Ce sont des crayons. Ce ne sont pas des crayons.
2. Article indéfini
C’est le rapport du Président. Ce sont les rapports du Président.
C’est l’hôtel de M. Robert.
C’est l’horloge de la cathédrale.
C’est l’arbre du jardin.
C’est la question de Madame Bernard.

M sg le
M, F sg (voyelle, h muet) l’ les M, F pl
F sg la
3. Article partitif
Je mange du pain.
Je mange de la soupe.
J’achète de l’ huile.
J’achète des oranges.

Les articles partitifs du, de la, de l’, des seront remplacés par de :
• dans une phrase négative
Je mange du pain. Je ne mange pas de pain.
Je mange de la soupe. Je ne mange pas de soupe.
J’achète de l’huile. Je n’achète pas d’huile.
J’achète des oranges. Je n’achète pas d’oranges.
J’achète des pommes. Je n’achète pas de pommes.

• quand le nom est précédé par un adverbe qui exprime une quantité indéfinie :
beaucoup (de), plus (de), trop (de), peu (de), un peu (de), moins (de), tant (de),
autant (de), combien (de), assez (de)
Il a de l’argent. Il a beaucoup d’argent.
Il boit du champagne. Il boit trop de champagne.

Attention :
1 un 32 trente-deux
2 deux 40 quarante
3 trois 41 quarante et un
4 quatre 42 quarante-deux
5 cinq 50 cinquante
6 six 51 cinquante et un
7 sept 60 soixante
8 huit 61 soixante et un
9 neuf 70 soixante-dix
10 dix 71 soixante et onze
11 onze 72 soixante-douze
12 douze 73 soixante-treize
13 treize 74 soixante-quatorze
14 quatorze 75 soixante-quinze
15 quinze 76 soixante-seize
16 seize 77 soizante-dix-sept
17 dix-sept 78 soixante-dix-huit
18 dix-huit 79 soixante--dix-neuf
19 dix-neuf 80 quatre-vingts
20 vingt 81 quatre-vingt-un
21 vingt et un 82 quatre-vingt-deux
22 vingt-deux 90 quatre-vingt-dix
23 vingt-trois 91 quatre-vingt-onze
30 trente 92 quatre-vingt-douze
31 trente et un
100 cent 600 six cents
101 cent un 601 six cent un
102 cent deux 602 six cent deux
110 cent dix 700 sept cents
111 cent onze 701 sept cent un
120 cent vingt 702 sept cent deux
170 cent soixante-dix 800 huit cents
180 cent quatre-vingts 801 huit cent un
190 cent quatre-vingt-dix 802 huit cent deux
200 deux cents 900 neuf cents
201 deux cent un 901 neuf cent un
202 deux cent deux 902 neuf cent deux
300 trois cent 1 000 mille
301 trois cent un 1 001 mille un
302 trois cent deux 1 011 mille onze
400 quatre cents 1 100 mille cent
401 quatre cent un 1 101 mille cent un
402 quatre cent deux 1 200 mille deux cents
500 cinq cents 1 201 mille deux cent un
501 cinq cent un 2 000 deux mille
502 cinq cent deux 10 000 dix mille
100 000 cent mille
1 000 000 un million
1 000 000 000 un milliard
La communication interpersonnelle

On se demande toujours: Pourquoi communiquer?


On communique pour:
1. transmettre des connaissances, des informations
2. partager, échanger au cours des discussions ou des réunions
3. influencer les autres, changer leurs opinions
4. faire faire c’est-à-dire transmettre des instructions, commander
5. pour prouver qu’on existe – nos pensées prennent forme en étant
communiquées aux autres, peut-être en étant écrites.
Pour pouvoir parler de la communication interpersonnelle il faudrait
d’abord connaître
Les acteurs de la communication
référent

canal
Emetteur récepteur
message

code

L’Emetteur est à l’origine du message. Il peut être un individu, un groupe,


un animal, une machine, un produit.
Le Récepteur reçoit le message. Il peut être un individu, un groupe, un
animal, une machine.
Le Référent est ce dont on parle, ce à quoi on se réfère: la situation, les
personnes, les objets, les phénomènes, etc.
Le Canal est la voie que les messages utilisent. Cette voie peut être:
– visuelle: images, gestes, vêtements
– sonore: paroles, musique, bruits
– tactile: attouchements, qualité d’un papier, d’une étoffe
– olfactive: parfums, odeurs
– gustative: goûts (amer, doux, salé, aigre)
Le Code est un ensemble de signes et de règles, une combinaison de ces
signes.

Référent

bruits

Émetteur codage message décodage Récepteur

feed-back
Paris, le 18 octobre 2003

Monsieur,

Nous vous expédions ce jour par voie ferrée, les dictionnaires qui ont fait l’objet de votre
commande du 16 octobre courant.
Veuillez trouver, ci-joint, la facture correspondante dont le montant peut être réglé à votre
covenance.
Nos marchandises voyageant aux risques et périls du destinataire, nous vous recommandons de
vérifier le contenu et l’état des colis avant d’en prendre livraison. Si vous constatez qu’un colis este
incomplet ou avarié, mentionnez vos réserves sur le récépissé qui vous sera remis et ne donnez
décharge au transporteur que s’il accepte ces réserves.
Avec nos remerciements pour la confiance que vous avez bien voulu nous témoigner, nous vous
prions de croire, Monsieur le Directeur, à nos sentiments dévoués.

Le Chef du Service des Expéditions


L. Dubois

4
4
Unité d'éducation: Seminarul Teologic Ortodox ,,Veniamin Costachi” de la M-rea Neamț

Portefeuille de langue française

Etudiant: Cojoc Constantin Cosmin


Classe: a XII-a Pastorală
Professeur: Apetroaiei Elena

Année scolaire: 2017-2018


Le glacier du nord
Victor Hugo

Crépuscule

Cutely plus chaud


Le glacier jusqu'au ciel,
Rire depuis le monde
Crime et vient ...

À ses frères d'à côté


Des looks triomphants
Et la couche de glace
Elle secoue les épaules.

Et le soleil dans la lave,


Courir sur le dessus,
Il l'a changé, il l'a rougi
Dans un cratère.

Nuit

Tard dans la paix de la nuit


Sources de fontaine,
Avec de la mousse-améthyste,
Il était en deuil ...

De temps en temps
En silence,
Et les tuyaux noirs
Dans le rugissement ...

Dans le glacier,
Dans le monde de la nuit,
A l'aube pour l'aube éternelle
Ce qui éclaircit.
2. L’accord du participe passé
• participe passé adjectif :
un colis livré
une marchandise livrée
un livre bien écrit
une lettre écrite par ma cousine

1. Verbes à la voix active

A. verbes conjugués avec l’auxiliaire “être”:


• verbes de mouvement: aller, partir, venir – je suis parti(e)
• verbes d’état: naître, mourir, rester – je suis né(e)
• verbes pronominaux: se dépêcher, se promener, se taire, s’absenter, s’apercevoir,
s’avancer.
a. Participiul trecut al verbelor pronominale provenite din verbe active se
acordă cu subiectul când pronumele reflexiv este complement direct: Nous ne
nous sommes pas vus depuis hier.
Atenţie: când pronumele reflexiv e complement indirect, nu se face
acordul: Nous nous sommes écrit.
b. Participiul trecut al verbelor pronominale rămâne invariabil atunci
când verbul are un complement direct altul decât pronumele reflexiv: Ils se sont
lavé les mains.
c. Participiul trecut se acordă în gen şi număr cu complementul direct
atunci când acesta este aşezat înaintea verbului: Les idées que vous vous êtes
formées de lui sont justes.

B. verbes conjugués avec l’auxiliaire “avoir”:


a) Participiul trecut se acordă cu complementul direct atunci când acest
complement este aşezat înaintea auxiliarului: Les gâteaux qu’il a mangés étaient
délicieux.
b) Participiul trecut precedat de un complement direct şi urmat de un infinitiv se
acordă cu un complement direct, dacă acesta joacă rol de subiect al infinitivului: les
acteurs que j’ai vus jouer; cette actrice que j’ai vue jouer.
Atenţie: c) Participiul trecut nu se acordă dacă complementul direct este
complement direct al infinitivului: la comédie que j’ai vu jouer.

2. Voix passive
A la voix passive tous les verbes sont conjugués avec l’auxiliaire “être”.
Ils ferment la porte. –> La porte est fermée par eux.
Ils ont fermé la porte. –> La porte a été fermée par eux.
Ils fermeront la porte. –> La porte sera fermée par eux.

8
3. Le conditionnel
Présent

I. parler
je parlerais = eu aş pleca
tu parlerais
il parlerait
nous parlerions
vous parleriez
ils parleraient

II. finir: je finirais

III. partir: je partirais


venir: je viendrais
vouloir: je voudrais
pouvoir: je pourrais
savoir: je saurais
voir: je verrais
faire: je ferais
prendre: je prendrais
avoir: j’aurais
être: je serais
aller: j’irais

On utilise le conditionnel pour faire une suggestion, donner un conseil,


exprimer un désir, demander poliment un service.

Passé
• verbes conjugués avec “être”
aller: je serais allé(e) = eu aş fi plecat
• verbes conjugués avec“avoir”
donner: j’aurais donné = eu aş fi dat
Exercice
1. Il parle couramment le français.
Il aimerait parler le français.
Il a plus de temps libre aujourd’hui.
Il aimerait avoir plus de temps libre.
2. Vous voulez un sucre ou deux?
Je voudrais un.
Vous voulez une brioche ou un croissant?
Je voudrais une brioche.
Vous voulez faire une pause ou continuer?
Nous voudrions une pause.
3. J’ai beaucoup voyagé.
J’aurais voulu voyager.