Vous êtes sur la page 1sur 101

Mémoire de Projet de Fin d’Études

Présenté en vue de l’obtention du titre :


Ingénieur d’État Arts et métiers
Spécialité : Génie Mécanique

Par :
MOUTASSAREF BADR

Titre :
Étude et conception
d’une presse hydraulique d’atelier

Société d’accueil : Delattre Levivier Maroc

Soutenu le : 06/07/2017 devant le jury composé de :

• M.A. BENELFELLAH : Professeur à l’ENSAM de Casablanca Président


• M.Y. TOUARGUI : Responsable de maintenance à dlm Parrain de stage
• M.A. KAMMOUNI : Professeur à l’ENSAM de Casablanca Examinateur
• M.M. ENNAJI : Professeur à l’ENSAM de Casablanca Encadrant

Année universitaire 2016/1017


Dédicaces

A mes très chers parents, Ahmed et Souad

Je sais que ce n’est ni avec les mots ni avec ce travail que je pourrais vous
remercier. Mais, je saisis quand même l’occasion de vous remercier d’avoir été
toujours là pour m’accompagner dans mon chemin.

A ma grande mère Saadia, qui n’a jamais cessé, de formuler des prières à mon
égard, de me soutenir pour que je puisse atteindre mes objectifs.

A mes très chers Frères Hamza et Moussa

A mon adorable Sœur Maroua

Pour leur support et Auxquels je souhaite un meilleur avenir

A mes très chers amis, qu’ils trouvent ici, le témoignage de tout mon amour et
toute ma reconnaissance pour leur présence et leur soutien. Je vous souhaite une
vie pleine de réussite, de santé et de bonheur.

A tous mes enseignants tout au long de mes études.

A tous ceux que j’aime.

Je dédie ce modeste travail qui, sans eux, n’aurait certainement pas vu le jour.
Remerciements

Au terme de ce travail, je tiens à exprimer mes sincères remerciements et


ma profonde gratitude que je dois à toutes les personnes ayant contribué de près
ou de loin à l’accomplissement de ce travail.

De prime abord, j’exprime ma sincère reconnaissance à Monsieur E.


CECCONELLO, Directeur Général de Delattre Levivier Maroc, ainsi que
Monsieur J.M. GUENEGO, Directeur des Opérations de m’avoir accordé ce stage
de fin d’études.
Mes profonds remerciements vont aussi à mon encadrant industriel,
Monsieur Y. TOUARGUI, responsable du centre de maintenance l’usine de Tit
Mellil qui, en m’encadrant, a fait preuve de responsabilité et de
professionnalisme, d’une part en m’allouant sa totale confiance et d’autre part en
portant une attention permanente au travail que j’ai effectué.

Je tiens aussi à remercier mon encadrant académique Monsieur


M. ENNAJI, pour son aide, ses encouragements et ses précieux conseils qu’il m’a
accordés tout au long du projet.

Mes sincères remerciements s’adressent également aux membres du jury


qui m’ont fait le grand honneur d’avoir accepté de juger mon travail, ainsi que
tout le corps professoral et administratif de l’ENSAM-CASABLANCA pour leurs
efforts considérables fournis durant mon parcours de formation.

En fin, j’adresse mes remerciements aux membres du centre de


maintenance et de l’atelier de fabrication, pour m’avoir bien accueilli au sein de
leur service et surtout, d’avoir partagé avec moi leurs riches expériences
professionnelles durant ma période de stage.

A toute personne ayant participé de près ou de loin à la réalisation de ce


projet, Veuillez trouver dans ce travail, l’expression d’un très profond respect et
d’une grande reconnaissance.
Résumé

Il a toujours été question pour les entreprises de maintenir leurs équipements en


bon état afin de s’assurer une compétitivité leur permettant de survivre dans le marché
ou de le dominer.
Delattre Levivier Maroc, leader national et africain en construction métallique et
chaudronnerie lourdes, se voit aujourd’hui contrainte de maîtriser ses processus de
maintenance.
En effet, le centre de maintenance a besoin de plusieurs équipements leur
permettant d’accomplir les tâches souhaitées, l’un de ces équipements est la presse
hydraulique d’atelier.
Cette presse permet la réalisation des différentes opérations de maintenance, tels
que le montage, le démontage et le redressement des pièces mécanique.
Le présent rapport aura pour but de traiter, l’étude et la conception de la totalité
de la presse : structure, composants mécaniques, circuit hydraulique, circuit électrique
et l’étude des coûts. Ce travail est un projet typique de conception présent une expérience
professionnelle peut servir pour une carrière d’ingénieur en génie Mécanique.

Mots clés : Maintenir, équipements, presse hydraulique d’atelier, conception, structure,


composants mécaniques, circuit hydraulique, circuit électrique étude des coûts.
Abstract

Companies always strive to maintain their equipment in good condition to ensure


their competitiveness, in order to survive in the market and eventually dominate it.

Nowadays, Delattre Levivier Maroc, national and african leader in heavy metal
construction, is forced to completely master its maintenance process.

Indeed, the maintenance center needs several equipments enabling them to


perform the desired tasks, one of these equipments is the hydraulic workshop press.

This press allows the execution of the various maintenance operations, such as
assembly, dismantling and straightening of mechanical parts.

The purpose of this report is to Study and design the entire press: structure,
mechanical components, hydraulic circuit, electrical circuit and cost study.. This work
is a typical design project present an professionnal experience can serve for a mechanical
engineering career.

Keywords : maintenance, equipment, hydraulic workshop press, design, structure,


mechanical components, hydraulic circuit, electrical circuit, cost study.
‫ملخص‬

‫لعل من أهم اإلشكاليات التي تواجهها الشركات هو تحدي الحفاظ على المعدات في وضعية جيدة‬
‫ضمانا لتنافسية تسمح للشركة بفرض وجودها وبسط هيمنتها‪.‬‬
‫وعليه‪ ،‬وجدت شركة دلم المغرب‪ ،‬الرائد الوطني واإلفريقي في إنتاج المنشآت والبنيات المعدنية‪،‬‬
‫نفسها أمام قيود إتقان عمليات الصيانة‪.‬‬
‫في الواقع‪ ،‬يحتاج مركز الصيانة إلى عدة معدات تمكنه من أداء المهام المطلوبة‪ ،‬واحدة من هذه‬
‫المعدات هي الكابسة الهيدروليكية للورشة‪.‬‬
‫هذه الكابسة الهيدروليكية تتيح تنفيذ البعض من عمليات الصيانة مثل التركيب‪ ،‬والتفكيك واسترداد‬
‫األجزاء الميكانيكية‪.‬‬
‫يهدف التقرير الذي بين أيديكم إلى دراسة وتصميم مختلف مكونات الكابسة‪ :‬ابتداء من الهيكل‪،‬‬
‫ومرورا بالمكونات الميكانيكية والدائرة الهيدروليكية والدائرة الكهربائية وانتهاء بتقدير لتكاليف تصنيعها‪.‬‬
‫هذا العمل هو مشروع تصميم نموذجي يتيح تجربة مهنية مفيدة لسيرة مهندس ميكانيكي‪.‬‬

‫الكلمات الرئيسية‪ :‬الصيانة‪ ،‬المعدات‪ ،‬الكابسة الهيدروليكية للورشة‪ ،‬تصميم‪ ،‬الهيكل‪ ،‬المكونات الميكانيكية‪،‬‬
‫الدائرة الهيدروليكية‪ ،‬الدائرة الكهربائية‪ ،‬تقدير التكاليف‪.‬‬
Liste des figures
Figure 1 : Travail des métaux ..................................................................................................... 7
Figure 2: Installation de tuyauteries industrielles ...................................................................... 7
Figure 3: Travaux de montage ................................................................................................... 8
Figure 4: Business Units de DLM .............................................................................................. 8
Figure 5: Usine de Tit Mellil ...................................................................................................... 9
Figure 6: Processus de fabrication............................................................................................ 10
Figure 7: Tôles et profilés entreposés au parc .......................................................................... 10
Figure 8: Opération d’oxycoupage ........................................................................................... 11
Figure 9: Aléseuses fraiseuses.................................................................................................. 11
Figure 10: Potence de soudage automatique ............................................................................ 12
Figure 11: Travaux de montage à blanc ................................................................................... 12
Figure 12: Pièce peinte après sortie de la grenailleuse ............................................................. 13
Figure 13: Pièce finie et contrôlée, prête pour expédition ....................................................... 13
Figure 14: centre d'entretien ..................................................................................................... 14
Figure 15: presse hydraulique d'atelier..................................................................................... 15
Figure 16: bête à cornes du système ......................................................................................... 20
Figure 17: pieuvre - Etude, conception et approvisionnement ................................................. 21
Figure 18 : pieuvre - Fonctionnement et utilisation ................................................................ 22
Figure 19 : pieuvre - Montage, démontage et maintenance ..................................................... 23
Figure 20: Priorité des fonctions .............................................................................................. 24
Figure 21: Diagramme SADT niveau A-0 ............................................................................... 24
Figure 22: Diagramme SADT A-0 détaillé .............................................................................. 25
Figure 23: Diagramme F.A.S.T ................................................................................................ 27
Figure 24: Vérin à tirants prolongés ......................................................................................... 32
Figure 25: Flasque de fixation du Vérin ................................................................................... 34
Figure 26:Résultat de déformation du flasque ......................................................................... 35
Figure 27: Résultat des valeurs de contraintes principales dans le flasque .............................. 35
Figure 28: Flasque muni des supports de galets et d'un vise de pression................................. 36
Figure 29: Système de guidage en translation du flasque ........................................................ 36
Figure 30: Structure de la presse .............................................................................................. 37
Figure 31:Résultats de déformation du montant ...................................................................... 40
Figure 32: Valeur des contraintes principales dans le montant ................................................ 40
Figure 33: Poutres principales .................................................................................................. 41
Figure 34: Modélisation de la poutre principale par RDM6 .................................................... 41
Figure 35:Calcul de la flèche par RDM6 ................................................................................. 43
Figure 36:Résultat de déformation de la poutre principale ...................................................... 43
Figure 37:Résultat de déformations après l'ajout des raidisseurs ............................................. 44
Figure 38: La table de la presse ................................................................................................ 44
Figure 39: Modélisation de la table sur RDM 6 ....................................................................... 45
Figure 40: Calcul de la flèche par RDM 6 ............................................................................... 46
Figure 41: Résultat de déformation de la table......................................................................... 47
Figure 42:Poutre de la table plus des raidisseurs ..................................................................... 47
Figure 43: Résultat de déformations après l'ajout des raidisseurs ............................................ 48
Figure 44: La Table plus les barres de soutien ......................................................................... 49
Figure 45: Garde-corps de la presse ......................................................................................... 50
Figure 46: Bloc en V ................................................................................................................ 50
Figure 47:Table d'amortissement des chocs ............................................................................. 51
Figure 48: Adaptateur de presse ............................................................................................... 51
Figure 49: Adaptateur monté sur le vérin ................................................................................. 52
Figure 50: Système de mouvement de la table ......................................................................... 52
Figure 51:Centrale hydraulique FLUTEC ................................................................................ 53
Figure 52 : circuit hydraulique de raccordement...................................................................... 56
Figure 53: Simulation de la sortie du vérin .............................................................................. 58
Figure 54: Simulation de la rentrée du vérin ............................................................................ 58
Figure 55:circuit de puissance .................................................................................................. 60
Figure 56: circuit de commande ............................................................................................... 60
Figure 57: Presse hydraulique d'atelier .................................................................................... 63
Liste des tableaux
Tableau 1 : Fiche signalétique de Delattre Levivier Maroc ....................................................... 6
Tableau 2: Problématique du projet ......................................................................................... 16
Tableau 3: Etapes du projet et outils utilisés ............................................................................ 17
Tableau 4: tableau de verbalisation du besoin ......................................................................... 19
Tableau 5: Fonctions contraintes - Etude, conception et approvisionnement .......................... 22
Tableau 6:Fonctions contraintes - Fonctionnement et utilisation ............................................ 22
Tableau 7: Fonctions contraintes - Montage, démontage et maintenance ............................... 23
Tableau 8 : Cahier des charges fonctionnel.............................................................................. 26
Tableau 9: Extrait du cahier des charges .................................................................................. 30
Tableau 10: caractéristiques Plat 120x20 ................................................................................. 38
Tableau 11: Caractéristiques du UPN 300 ............................................................................... 42
Tableau 12: caractéristiques du groupe hydraulique FLUTEC ................................................ 54
Tableau 13:extrait du cahier des charge - vitesse du vérin....................................................... 54
Tableau 14: résumé des composant du circuit de raccordement .............................................. 57
Tableau 15: Caractéristiques de la presse ................................................................................ 63
Tableau 16: Estimation de coût des composants électriques ................................................... 67
Tableau 17: Estimations de coût des composants hydrauliques .............................................. 67
Tableau 18: Estimation de coût de la structure métallique ...................................................... 68
Tableau 19: Estimation de coût d’autres composants .............................................................. 68
Tableau 20: Estimation de coût de la fabrication et du montage ............................................. 69
Tableau 21: Estimation des coûts globaux ............................................................................... 69
Table des matières

Introduction générale ............................................................................................................................ 3


Chapitre 1 : Présentation du cadre générale du projet ...................................................................... 6
1.1. Présentation de l’organisme d’accueil ..................................................................................... 6
1.1.1. Aperçu général ..................................................................................................... 6
1.1.2. Fiche signalétique ................................................................................................. 6
1.1.3. Métiers .................................................................................................................. 7
1.1.4. Secteurs d’activités ............................................................................................... 8
1.1.5. Site de production................................................................................................. 9
1.1.6. Processus de fabrication à l’usine Tit Mellil ...................................................... 10
1.2. Cadre général du projet .......................................................................................................... 14
1.2.1. Contexte du projet .............................................................................................. 14
1.2.2. Généralités sur les presses hydraulique d’atelier ............................................... 15
1.2.3. Problématique..................................................................................................... 16
1.2.4. Démarche du projet ............................................................................................ 16
1.3. Conclusion ................................................................................................................................ 17
Chapitre 2 : L’Analyse fonctionnelle ................................................................................................. 19
2.1. Analyse du besoin .................................................................................................................... 19
2.1.1. Verbalisation bu besoin ...................................................................................... 19
2.1.2. Bête à cornes ...................................................................................................... 20
2.2. L’Analyse Fonctionnelle du Besoin........................................................................................ 20
2.2.1. Les étapes de l’analyse fonctionnel du besoin ................................................... 21
2.2.2. Diagrammes pieuvre .......................................................................................... 21
2.2.3. Classement des fonctions de services et de contraintes ..................................... 23
2.3. Diagramme S.A.D.T ................................................................................................................ 24
2.4. Cahier des charges fonctionnel............................................................................................... 26
2.5. Analyse fonctionnelle technique ............................................................................................. 27
2.6. Conclusion ................................................................................................................................ 28
Chapitre 3 : Conception et Dimensionnement .................................................................................. 30
3.1. Vérin hydraulique ...................................................................................................... 30
3.1.1. Détermination de la course du vérin .................................................................. 30
3.1.2. Détermination du diamètre ................................................................................. 30
3.1.3. Effort réel ........................................................................................................... 31
3.1.4. Résistance mécanique du vérin – Résistance au flambage ................................ 31
3.1.5. Choix du vérin .................................................................................................... 33
3.2. Flasque de fixation du vérin ...................................................................................... 33
3.2.1. Analyse du système ............................................................................................ 33
3.2.2. Dimensionnement............................................................................................... 34
3.2.3. Vérification par la méthode des éléments finies ................................................ 35
3.2.4. Translation du flasque ........................................................................................ 36
3.3. Structure de la presse ................................................................................................. 37
3.3.1. Analyse de système ............................................................................................ 37
3.3.2. Dimensionnement vis-à-vis l’effort de compression ......................................... 38
3.3.3. Concentration des contraintes ............................................................................ 38
3.3.4. Vérification du flambement ............................................................................... 39
3.3.5. Vérification par la méthode des éléments finies ................................................ 39
3.4. Poutres principales ..................................................................................................... 41
3.4.1. Analyse de système ............................................................................................ 41
3.4.2. Dimensionnement............................................................................................... 42
3.4.3. Vérification de la flèche ..................................................................................... 42
3.4.4. Vérification par la méthode des élément finies .................................................. 43
3.5. Table de la presse ...................................................................................................... 44
3.5.1. Analyse de système ............................................................................................ 45
3.5.2. Dimensionnement............................................................................................... 45
3.5.3. Vérification de la flèche ..................................................................................... 46
3.5.4. Vérification par la méthode des éléments finies ................................................ 46
3.5.5. Calcul du cisaillement dans les barres de soutiens ............................................. 48
3.6. Autres composants ..................................................................................................... 49
3.6.1. Garde-corps ........................................................................................................ 49
3.6.2. Bloc en v............................................................................................................. 50
3.6.3. Table d’amortissement des chocs ....................................................................... 51
3.6.4. Poinçons et adaptateurs de montage et démontage ............................................ 51
3.6.5. Mouvement de la table ....................................................................................... 52
3.7. Circuit hydraulique .................................................................................................... 53
3.7.1. Groupe hydraulique ............................................................................................ 53
3.7.2. Calcul et dimensionnement ................................................................................ 54
3.7.3. Circuit de raccordement ..................................................................................... 56
3.7.4. Simulation du circuit hydraulique ...................................................................... 57
3.8. Circuit électrique ....................................................................................................... 59
3.8.1. Composants du circuit électrique ....................................................................... 59
3.8.2. Circuit électrique ................................................................................................ 59
3.9. Conclusion ................................................................................................................. 61

1
Chapitre 4 : Instructions d’utilisation et d’entretien ....................................................................... 63
4.1. La presse hydraulique d’atelier .......................................................................... 63
4.2. Consignes de sécurité ......................................................................................... 64
4.3. Espace de travail ................................................................................................. 65
4.4. Mise en marche .................................................................................................. 65
4.5. Entretien ............................................................................................................. 65
Chapitre 5 : Estimation des coûts ...................................................................................................... 67
5.1. Estimation de coût des composants électriques ................................................. 67
5.2. Estimation de coût des composants hydrauliques .............................................. 67
5.3. Estimation de coût de la structure métallique .................................................... 68
5.4. Estimation de coût d’autres composants ............................................................ 68
5.5. Estimation de coût de la fabrication et du montage ........................................... 69
5.6. Estimation des coûts globaux ............................................................................. 69
5.7. Conclusion .......................................................................................................... 69
Conclusion générale ............................................................................................................................ 70
Références bibliographique ................................................................................................................ 71
Annexes ................................................................................................................................................ 72

2
Introduction générale

La concurrence accrue entre les entreprises dans le domaine de la construction


métallique et les travaux de montage a créé un marché très exigent. Les entreprises se trouvent
dans l’obligation d’établir des politiques de maintenance efficaces et efficientes.

Dans ce sens, Delattre Levivier Maroc (DLM) leader dans son domaine d’activité au
Maroc vise à augmenter la fiabilité de ces machines de production, chose qui va améliorer leurs
disponibilités en diminuant le temps des arrêts d’ordre maintenance et évidement l’obtention
des gains financiers considérables.

Dans cette optique où la performance, l’efficacité et le rendement sont de plus en plus


importants, il est primordial de s’équiper d’appareils permettant de maximiser ces critères pour
concurrencer les rivaux.

De plus, de nos jours, étant davantage conscient de l’importance de la sécurité des


travailleurs, les entreprises veillent à rendre le travail de leurs employés plus facile afin d’éviter
les blessures inutiles.

L’un de ces équipements est la presse hydraulique d’atelier qui permet d’effectuer les
opérations de maintenance, Entre autres, la presse doit pouvoir effectuer les opérations de
montage, démontage et de dressage des pièces mécaniques.

Malheureusement et après la mise hors service de l’ancienne presse hydraulique le


centre de maintenance à Tit Mellil ne possède aucun outil capable de satisfaire ce besoin, Donc
toutes les opérations de réparation qui nécessitent l’application d’un effort de compression
important sont effectué provisoirement grâce aux efforts physiques des opérateurs.

C’est dans ce cadre précis où le projet de fin d’études suivant s’inscrit, ayant pour but,
l’étude et la conception d’une presse hydraulique d’atelier. L’idée est de concevoir une presse
commandable qui permet d’éliminer les efforts physiques déployés par les employés.

Pour ce faire, le présent rapport traitera le sujet comme suit :

Le premier chapitre comprendra le cadre général du projet avec une présentation de


l’entreprise Delattre Levivier Maroc, ainsi que l’introduction au contexte et à la problématique à
étudier.

Le deuxième chapitre est consacré à l’analyse fonctionnelle du système en s’appuyant


sur les méthodes standards de cette analyse, dans le but d’optimiser la conception et éviter le
manque d’objectivité et la mauvaise gestion des priorités.

3
Le troisième chapitre traite la conception et le dimensionnement des différents
composants de la presse.et il y sera présenté l’étude du circuit hydraulique et le circuit électrique
de la presse.

Et finalement le quatrième et le cinquième chapitre sont dédiés à la rédaction des


instructions d’utilisation et d’entretien de la presse hydraulique et l’estimation des coûts.

4
Chapitre 1

Présentation du cadre général du projet

Ce chapitre est consacré en premier lieu à la présentation de l’entreprise Delattre


Levivier Maroc en tant qu’organisme d’accueil, ses métiers, ses domaines d’activités,
ainsi que le processus de fabrication au sein de l’usine de Tit Mellil.
La deuxième partie est dédiée à l’introduction du contexte et de la problématique
du sujet de stage, ainsi que la démarche adoptée afin d’aboutir aux objectifs visés.
Chapitre 1 : Présentation du cadre générale du projet

1.1. Présentation de l’organisme d’accueil

1.1.1. Aperçu général

Delattre Levivier Maroc, "DLM", entreprise spécialisée en chaudronnerie, construction


métallique lourde et montage des grandes unités industrielles, œuvre depuis plus de 60 ans sur
le marché national marocain ainsi que le marché international. Grâce à son expérience, sa
technicité, ses outils industriels de pointe et l'expertise de ses équipes, DLM est devenu le leader
national dans ce domaine et a acquis la confiance des plus grands opérateurs et bureaux
d'ingénierie dans de nombreux secteurs d'activités (mines et chimie, pétrole et gaz, ciment et
énergie, infrastructures, etc.).

1.1.2. Fiche signalétique

Logo

Jean-Claude BOUVEUR (Président)


Direction
Éric CECCONELLO (DG)

Date de
1951
création

Construction métallique, chaudronnerie


Activités
lourde et montage des unités industrielles

Route de Rabat – Km 9, Ain Sebaâ, B.P. 2613


Siège social
Casablanca, Maroc

Effectif 1100 personnes

DGM Jorf Lasfar, Delattre Succursale France,


Filiales
Delattre Levivier Sénégal

Chiffre
1400 MDH (2016)
d’affaires

Site web www.dlm.ma

Tableau 1 : Fiche signalétique de Delattre Levivier Maroc


1.1.3. Métiers

Les activités de l’entreprise s’articulent autour de quatre axes principaux :


chaudronnerie, construction métallique, tuyauterie et montage.
• Chaudronnerie et construction métallique
Il s’agit de branches industrielles qui couvrent l’ensemble des activités de mise en œuvre
des métaux en feuilles et des profilés entrant dans la réalisation d’équipements et structures
destinés aux différents secteurs de l’industrie.

Figure 1 : Travail des métaux

Les métiers de chaudronnerie et de construction métallique requièrent une technologie


de découpe et d’assemblage qui demande une bonne connaissance des métaux, une main
d’œuvre hautement qualifiée et le respect des normes de sécurité.
• Tuyauterie
DLM réalise des projets de transfert de fluides pour des installations industrielles. Elle
intervient dans les secteurs de l’énergie, du pétrole, du gaz, de la chimie et du nucléaire.

Figure 2: Installation de tuyauteries industrielles

7
• Montage
Cette activité s’exerce généralement sur des chantiers et consiste à installer et mettre en
place les constructions et les grands ouvrages industriels.
L’entreprise met au profit de ses partenaires ses 60 ans d’expérience dans le domaine
du montage des équipements chaudronnés et mécaniques, et des tuyauteries industrielles, et
assure notamment la maintenance de ses diverses réalisations.

Figure 3: Travaux de montage

DLM dispose d’un personnel polyvalent, d’un matériel et parc d’engins diversifiés, lui
permettant d’être autonome lors des opérations de transport, manutention et montage.

1.1.4. Secteurs d’activités

La disposition des activités de l’entreprise est organisée suivant cinq Business Units
(BU), chacune est spécialisée dans des secteurs précis :

Figure 4: Business Units de DLM

• MC BU : Mines et chimie
DLM réalise des équipements pour unités sulfuriques, phosphoriques, pétrochimiques
ainsi que la fabrication et le montage des unités de broyage, convoyage, stockage, concassage,
etc.
• NRJ BU : Eolien, plateformes offshores, pétrole et gaz
DLM dispose de la technicité et de l’expertise nécessaires pour diriger ses projets de
construction en mer (plateformes pétrolières et offshore) et la fabrication d’équipements de
production du gaz (réservoirs et appareils sous pression).

8
L’entreprise est aussi munie du matériel nécessaire à l’usine de Tit Mellil avec une
capacité de production de 300 mâts d’éoliennes, représentant ainsi le seul fabriquant de ce genre
de constructions au Maroc et en Afrique.
• BPS BU : Bâtiments industriels, équipements portuaires et solaires
L’entreprise construit, des bâtiments en charpente métallique ou des structures mixtes
et participe au développement de différentes solutions technologiques dans la conception et
fabrication des structures cylindro-paraboliques, réservoirs à énergie solaire, piping, etc.
• COA BU : Ciment, ouvrages d’art et agroalimentaire
DLM équipe les cimenteries dans leur globalité, et participe dans la construction des
ponts, des ouvrages hydroélectriques et l’installation des équipements pour des entreprises
opérant dans le secteur agroalimentaire.
• MAI BU : Maintenance industrielle
L’entreprise veille sur la maintenance des ouvrages, constructions et équipements
industriels et dispose des équipes qualifiées veillant sur le bon fonctionnement de ses
réalisations.

1.1.5. Site de production

• Ain Sebaâ
Ce site implanté à côté du port de Casablanca bénéficie d'un emplacement privilégié et
représente le siège de DLM.
Les ateliers d’Ain Sebaâ ont connu une diminution en termes de surface, d’effectif et de
machines depuis la construction du nouveau site de Tit Mellil.
- 1600 m² de terrain couvert.
- Capacité maximale de chargement : 20 tonnes par pièce finie.
• Tit Mellil
DLM a construit cette usine en juin 2013 pour la dédier à la réalisation des grands projets
tels que la fabrication des mâts d’éoliennes et des mégastructures métalliques.
- 100 000 m² de terrain dont 3007 m² couverts.
- Capacité maximale de chargement : 100 tonnes par pièce finie.

Figure 5: Usine de Tit Mellil

9
1.1.6. Processus de fabrication à l’usine Tit Mellil

La réalisation des pièces chaudronnés et métalliques au sein de l’usine de Tit Mellil suit
le processus présenté ci-dessous :

Figure 6: Processus de fabrication

• Parc
Réception et stockage de la matière première. Les profilés et les tôles sont entreposés
dans le parc suivant leurs caractéristiques et leurs dimensions.

Figure 7: Tôles et profilés entreposés au parc

• Débitage
Ensemble des opérations de découpage pour la chaudronnerie lourde, de sciage pour la
charpente métallique et d’éventuels travaux de mise en forme comme le pliage et le cintrage.
Les pièces découpées ou mises en forme sont réalisées suivant les spécifications des fiches
techniques élaborées par le service traçage.

10
Après débitage, les pièces sont acheminées soit vers la zone de fabrication mécanique
afin d’être usinées ou directement vers la zone assemblage où commence la deuxième phase de
production.

Figure 8: Opération d’oxycoupage

• Fabrication mécanique
Cette étape regroupe toutes les tâches d’usinage à savoir le tournage et le fraisage.
L’entreprise dispose d’une main d’œuvre qualifiée et d’un nombre de machines lui permettant
de réaliser toutes sortes de pièces.

Figure 9: Aléseuses fraiseuses

• Assemblage
Montage des produits suivant les plans d’assemblage issus du service traçage. Il s’agit
des travaux de montage, d’accostage et pointage des pièces avant soudage. Les pièces sont
assemblées par des points de soudures (discontinues). Tous les produits montés sont présentés
au contrôle qualité avant soudage.

11
• Soudage
Assemblage permanent des pièces selon les caractéristiques du matériau et le type de
soudage à effectuer. Le soudage est réalisé selon des techniques précises et conformes aux plans
d’exécutions et aux cahiers de soudage exigés par le client ou imposés par le responsable des
méthodes de soudage.
Les soudeurs sont amenés à effectuer les contrôles de qualité, dans le cadre de normes
de plus en plus rigoureuses, grâce à l’utilisation de procédés de contrôle sophistiqués (ultrasons,
radiographie, etc.).
Soudage automatique par potence, automatique par chariot, semi-automatique (MIG,
MAG), TIG, arc submergé et arc à électrode enrobée sont tous des procédés dont dispose DLM.

Figure 10: Potence de soudage automatique

• Montage à blanc
Exigé par le client, ce premier montage est effectué pour vérifier la compatibilité des
pièces sans préjuger du fonctionnement. Les travaux requièrent des engins et des équipements
spéciaux ainsi qu’une main d’œuvre qualifiée et expérimentée.

Figure 11: Travaux de montage à blanc

12
• Grenaillage et peinture
Traitement de surface par la projection des grenailles de fer capables d’enlever la rouille
aussi bien que la peinture pour donner aux pièces un aspect esthétique et assurer leur protection.

Figure 12: Pièce peinte après sortie de la grenailleuse

• Expédition
Contrôle suivant la nomenclature d’expédition et utilisation d’équipements spéciaux
pour la manutention et le transport des pièces finies.

Figure 13: Pièce finie et contrôlée, prête pour expédition

13
1.2. Cadre général du projet

1.2.1. Contexte du projet

Au cours de notre projet de fin d’études, nous avons été assignés au centre de
maintenance, qui s’occupe de la remise en état et de la gestion des performances de l’ensemble
des machines à l’usine de Tit Mellil, dans le but d’assurer le bon déroulement des travaux de
fabrication.
Pour effectuer les opérations de réparation des pièces mécaniques, le centre de
maintenance à Tit Mellil a besoin d’une presse hydraulique capable d’effectuer différents
travaux. Entre autres, la presse doit pouvoir effectuer les opérations de montage, démontage et
de dressage des pièces mécaniques.

Figure 14: centre d'entretien

Depuis la mise hors service de l’ancienne presse hydraulique, l’atelier de maintenance ne


possède aucun outil de réparation capable de satisfaire ce besoin. Donc tous les opérations de
réparation qui nécessite l’application d’un effort de compression important sont effectuer
provisoirement grâce aux outillages classiques et les efforts des opérateurs.
C’est dans ce cadre que s’inscrit notre projet de fin d’études, réalisé au sein du service
maintenance de DLM, au site de Tit Mellil.
L’objectif de ce projet est d’effectuer la conception et la modélisation d’une nouvelle
presse hydraulique. L’idée est de concevoir une presse commandable qui permet dispenser les
efforts déployés par les employés.

14
1.2.2. Généralités sur les presses hydraulique d’atelier

Une presse hydraulique d’atelier est une machine avec un circuit hydraulique qui fournit
une grande force de compression. Elle permet de transmettre un effort important et un
déplacement, servant à écraser ou déformer un objet.
Toutes presses hydrauliques d’atelier sont constituées de parties principales. Il y a quatre
parties, soit la structure, le vérin, la table ainsi que la pompe hydraulique. La figure 15 illustre
les différentes parties d’une presse.

Figure 15: presse hydraulique d'atelier

Pour faire marcher une presse hydraulique d’atelier, nous devons :


a) Ajuster la position de travail de la table pour correspondre à la taille de la pièce
en insérant les tiges de verrouillage à travers les trous disponibles.
b) Placer les deux supports sur la table et les ajuster à la bonne position en fonction
de la taille de la pièce.
c) Placer la pièce sur les supports.
d) Mettre en marche la pompe hydraulique dans le sens de la descente et observer
l’extension de la tige du piston et le déplacement de l’objet à la position souhaité.
e) Une fois le travail de pression terminé, arrêter la pompe puis la mettre en marche
dans le sens du monté.
f) Arrêter la pompe et retirer l’objet.

15
1.2.3. Problématique

La problématique du projet est développée et détaillée à l’aide de la méthode QQOQCP.


Il s’agit d’un outil de collecte et de critique d’informations, qui permet d’obtenir une
bonne définition du problème sans n’omettre de points importants, aussi bien que de mettre en
forme une liste exhaustive d’idées en posant les questions présentées dans le tableau suivant :

Qui est concerné


Qui ? Centre de maintenance.
par le problème ?

Les équipements de
l’usine tombent
Quel est le
Quoi ? fréquemment en panne et
problème ?
présentent un besoin de
réparation.

Où apparaît le
Où ? L’atelier de maintenance.
problème ?

Depuis la mise hors


Quand apparaît
Quand ? service de l’ancienne
le problème ?
presse hydraulique

Le temps et la qualité de la
Comment réparation des
Comment ? apparaît le équipements présentent
problème ? des problèmes pour la
production.

Pourquoi faut-il Elimination des efforts


Pourquoi ? résoudre ce physiques que doivent
problème ? déployer les employés.

Tableau 2: Problématique du projet

1.2.4. Démarche du projet

Le présent projet débutera par une analyse fonctionnelle dans le but d’optimiser la
conception de la presse hydraulique. En se basant sur les résultats de cette étape, nous pouvons
arriver à une solution convenable au besoin du centre de maintenance. Et pour finir nous devons
estimer les couts de la machine et élaborer la gamme d’utilisation.

16
Nous allons utiliser lors de chaque phase du projet, les outils et les méthodes résumés
dans le tableau ci-dessous :

Etapes du projet Outils et méthodes utilisés

L’analyse du besoin
L’analyse fonctionnelle du
L’Analyse fonctionnelle besoin.
L’analyse Fonctionnelle
technique.

Conception de la presse Conception


hydraulique CAO à l’aide de « CATIA »

Calcul RDM
Dimensionnement des
« RDM 6 »
composants de la presse
hydraulique « Générative Structural
Analysis »

Etude du Calcul hydraulique


Circuit hydraulique « Automation studio »

Etude du Calcul électrique


Circuit électrique « QElectroTech »

Rédaction des consignes


Instruction et entretien
d’utilisation et d’entretien

Consultation des fournisseurs


Estimation des coûts Calcule des coûts de fabrication et
montage

Tableau 3: Etapes du projet et outils utilisés

1.3. Conclusion

L’objectif de ce premier chapitre était de présenter l’organisme d’accueil, ses métiers, ses
principaux secteurs d’activités ainsi que le processus de fabrication à l’usine de Tit Mellil.
D’autres parts, le besoin d’une presse hydraulique d’atelier convenable et la volonté du
service de maintenance à l’amélioration de son fonctionnement ont donné naissance à ce projet
de fin d’études.

17
Chapitre 2

Analyse fonctionnelle

Ce chapitre est consacré à l’analyse fonctionnelle du système dans le but d’optimiser la


conception en s’appuyant sur les fonctions de service, cette analyse permet aussi d’éviter
certains pièges classiques de la conception tel que le manque d’objectivité et la mauvaise
gestion des priorités.
Les premières étapes de l’analyse fonctionnelle sont générales et concernent tous les
acteurs d’un même projet. C’est seulement dans un deuxième temps qu’elle devient technique,
et nous oriente vers des solutions techniques.

18
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

Chapitre 2 : L’Analyse fonctionnelle

Lors d’une démarche d’analyse fonctionnelle, les concepteurs du produit doivent suivre
les étapes suivantes, présentées dans l’ordre chronologique :
A. L’Analyse du Besoin
B. L’Analyse Fonctionnelle du Besoin
C. L’Analyse Fonctionnelle Technique.

2.1. Analyse du besoin

L’Analyse du Besoin permet d’exprimer le besoin.


Qu’est-ce qu’u besoin ?
Définition AFNOR :
« Un besoin est un désir (ou une nécessité) éprouvé par l’utilisateur d’un système »

2.1.1. Verbalisation bu besoin

Pour verbaliser le besoin, il faut se poser trois questions et y répondre.

« A qui le produit rend‐il service ? » Technicien de la maintenance

« Sur quoi le produit agit‐il ? » Pièces : Arbres, Tôle, Roulement…

« Dans quel but ? » Effectuer les travaux de montage,


démontage et de réparation sur les pièces.

Tableau 4: tableau de verbalisation du besoin

Delattre Levivier Maroc 19


Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

2.1.2. Bête à cornes

Traditionnellement, on représente le besoin grâce à un outil graphique : le schéma du


besoin Bête à cornes.

A qui rend -il service ? Sur quoi agit-il ?

Technicien de Pièce : Tôle, Arbre,


maintenance Roulement …
Le produit

Presse
hydraulique
d’atelier

Dans quel but ?

Permettre au Technicien de maintenance d’effectuer les travaux de


montage, démontage et de réparation sur les pièces.
Figure 16: bête à cornes du système

Validation du besoin
Application d’un effort de compression
But :
Pour quoi ce important.
besoin existe-
il ? Raisons : Montage, démontage et réparation des pièces au
sein de l’atelier de maintenance
Qu’est ce qui
Automatiser le fonctionnement de la presse hydraulique.
pourrait le faire
Rendre la presse hydraulique traditionnelle intelligente.
évoluer ?

✓ Le besoin est validé

2.2. L’Analyse Fonctionnelle du Besoin


Dans quel but ?
L’Analyse Fonctionnelle du Besoin (l’analyse fonction externe) est appelée ainsi car elle
va nous permettre de traduire le besoin par des fonctions à réaliser : les Fonctions de Service.
On ne peut identifier et caractériser les fonctions de service que si l’on a au préalable
identifié et caractérisé le milieu extérieur du produit.
Le milieu extérieur du produit à concevoir dépend de l’instant auquel on le considère. Le
cycle de vie du produit étant constitué de multiples étapes, on doit identifier le milieu extérieur
correspondant à chaque phase de vie du produit.

20
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

2.2.1. Les étapes de l’analyse fonctionnel du besoin

L’Analyse Fonctionnelle du Besoin est une démarche relativement longue, qui


conditionne grandement la réussite du projet et demande donc beaucoup de rigueur et de soin.
a. Identification des phases de vie du produit
b. Pour chaque phase de vie :
• Identification et caractérisation des Eléments du Milieu Extérieur.
• Identification des Fonctions de Service.
• Caractérisation des Fonctions de service.
c. Rédaction du cahier des charges.

2.2.2. Diagrammes pieuvre

Identification des phases de vie du produit, suivant les objectifs de notre conception qui
visent à répondre au besoin exprimé par le service de maintenance, la presse à concevoir doit
passer par ces trois étapes globales.
• Etude, conception, approvisionnement et fabrication
• Fonctionnement et utilisation
• Montage, démontage et maintenance
L’outil graphique « pieuvre » va nous permettre pour chaque phase de vie du produit
d’identifier les éléments du milieu extérieur, les fonctions de service et de les caractérisés.
• Etude, conception et approvisionnement :

Cahier des
Charges

FC1
Matière FC5
FC2
première Presse Normes
hydraulique
d’atelier
FC4 FC3
Fournisseurs Budget

Figure 17: pieuvre - Etude, conception et approvisionnement

21
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

Fonction de contraintes
FC1 : Satisfaire le cahier de charges.
FC2 : Respecter les normes.
FC3 : Se limiter au budget alloué.
FC4 : Se limiter aux produits des fournisseurs existant pour la réalisation.
FC5 : Utiliser la matière première disponible.

Tableau 5: Fonctions contraintes - Etude, conception et approvisionnement

• Fonctionnement et utilisation

Technicien de
maintenance
FP
FC7
Réseau
Pièce : Tôle, Arbre, FC8 d’alimentation
Roulement … FC6
Presse
hydraulique
d’atelier
FC10 FC9

Milieu extérieur Sécurité

Figure 18 : pieuvre - Fonctionnement et utilisation

Fonctions de FP : Permettre au Technicien de maintenance d’effectuer les travaux de


services montage, démontage et de réparation des pièces

FC6 : S’adapter à toutes les formes des pièces


FC7 : Permettre aux opérateurs de l’atelier de travail dans des conditions
aisés et sécurisés
Fonction de
FC8 : S’adapter au réseau disponible
contraintes
FC9 : Protéger les biens et les personnes.
FC10 : Résister aux conditions défavorables du milieu extérieur

Tableau 6:Fonctions contraintes - Fonctionnement et utilisation

22
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

• Montage, démontage et maintenance

Entretien

FC11 FC12
Technicien
Pièces de FC13
rechange Presse
hydraulique
d’atelier
FC15
FC14

Moyen de Installation
manutention

Figure 19 : pieuvre - Montage, démontage et maintenance

Fonctions de contraintes
FC11 : Assurer la disponibilité des pièces de rechange.
FC12 : Standardiser les interventions d’entretien
FC13 : Permettre au technicien des interventions aisées
FC14 : Assurer une installation rapide et confortable
FC15 : Etre transférable par les moyens de manutention disponibles

Tableau 7: Fonctions contraintes - Montage, démontage et maintenance

2.2.3. Classement des fonctions de services et de contraintes

A l’aide de la matrice d’hiérarchisation présenté dans l’Annexe 1 nous pouvons comparer


les fonctions entre elles et déterminer leurs importances. Cette méthode nous permet de répartir
le budget et le temps consacré à chaque fonction.

23
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

• Histogramme d’hiérarchisation des fonctions

Priorité des fonctions


FC14 FC15
FC13 FP
2% 3%
4% 15%
FC12
8%
FC11
FC10
2% FC1
2% 10%

FC9
10%
FC2
8%

FC8
FC3
7%
5%
FC4
FC7 FC53%
FC6
10% 2%
10%
Figure 20: Priorité des fonctions

La lecture du graphe montre de façon très directe l’importance à apporter aux différentes
fonctions. Evidement la fonction principale FP est la plus importante, puis les fonctions FC1,
FC6, FC7 et FC9 qui illustre respectivement la satisfaction du cahier des charges, l’adaptations
a toutes les formes de pièces, l’opportunité d’offrir une manipulation aisée et la sécurité. Ainsi
nous devons respecter l’ordre des autres fonctions de services le long de notre travail de
conception.

2.3. Diagramme S.A.D.T

La méthode SADT, ou méthode d'analyse fonctionnelle descendante, est une méthode


graphique qui part du général pour aller au particulier. Elle permet de décrire des systèmes
complexes où coexistent et les différents flux de matière d'œuvre.
• S.A.D.T niveau A-0

Réglage Configuration Marche/Arrêt Energie

Pièce à Pièce
réparer Effectuer les travaux de montage, réparée
démontage et de réparation sur les pièces

Presse hydraulique
Figure 21: Diagramme SADT niveau A-0

24
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

• S.A.D.T niveau A-0 détaillé

Figure 22: Diagramme SADT A-0 détaillé

Ce diagramme nous a permet d’identifier les composants principaux et de bien


comprendre la démarche du fonctionnement de la presse dans le but que tous les acteurs du
projet comprennent le même sens du futur produit

25
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

2.4. Cahier des charges fonctionnel

Le Cahier des Charges Fonctionnel (Cdcf) est le document qui récapitule la démarche et
les résultats de l’Analyse Fonctionnelle du Besoin. Il porte donc essentiellement sur les
Fonctions de Service. À l’aide des différents services au sein de l’usine Tit Mellil nous avons
obtenu le résultat suivant.
Fonction Critères Niveau Flexibilité
FP : Permettre au Capacité 40 – 100 T F1
technicien de maintenance Vitesse de travail 1 – 2 mm/s F1
d’effectuer les travaux de Vitesse montée 1 – 10 mm/s F2
montage, démontage et de /descente de la table
réparation des pièces
FC6 : S’adapter à toutes les La table Flexible F0
formes des pièces Ouverture verticale 500 – 1500 mm F2
Ouverture horizontale 700 – 1800 mm F2
Poids des pièces 2000 kg F1
Course piston 200 – 600 mm F2
Adaptateur/poinçons Formes standards F3
FC7 : Permettre aux Hauteur 2000 – 2500 mm F2
opérateurs de l’atelier de Largeur 1000 – 1500 mm F2
travail dans des conditions Profondeur 600 – 1200 mm F2
aisés et sécurisés Commande Semi- automatique F0
Communication Manomètre F3

FC9 : Protéger les biens et Sécurité L’utilisateur F0


les personnes. Système F0
Arrêt d’urgence F0
FC2 : Respecter les normes Normes de travail Règle de travaille F0
CE
FC12 : Standardiser les Instructions d’entretien Rédaction du F2
interventions d’entretien. catalogue
d’instruction
FC8 : S’adapter au réseau Tension 380 V, 3ph F0
disponible. Fréquence 50 Hz F0

FC4 : Se limiter aux Etude de marché Disponibilité des F1


produits des fournisseurs solutions techniques
existant pour la réalisation.
FC15 : Etre transférable par Poids < 2T F0
les moyens de manutention Pont roulant
disponibles. Chariot élévateur
FC10 : Résister aux Protection contre : Peinture F1
conditions défavorables du Corrosion Traitement de F1
milieu extérieur. Choc mécanique surface F1

Tableau 8 : Cahier des charges fonctionnel

26
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

2.5. Analyse fonctionnelle technique

L’Analyse Fonctionnelle Technique (A.F.T.) permet de faire la transition entre l’Analyse


Fonctionnelle du Besoin (qui reste étrangère aux préoccupations d’ordre technologiques) et la
conception détaillée, qui entre de plain-pied dans les considérations technologiques. L’Analyse
Fonctionnelle Technique est aussi appelée Analyse Fonctionnelle interne.

• Diagramme F.A.S.T

Supporter la pièce La table


FP : Permettre au
technicien de
maintenance d’effectuer
les travaux de montage, Convertir l’énergie
électrique en une Centrale hydraulique
démontage et de
réparation des pièces énergie hydraulique

Produire un travail Vérin hydraulique


mécanique

Déplacement de la Vérin hydraulique


table (le même de la
FC6 : S’adapter à presse) + câble
toutes les formes des
pièces
S’adapter à toutes Blocs en V
les formes Adaptateurs

Protection des Carde corps


personnes Arrêts d’urgence
FC9 : Protéger les
biens et les personnes.
Protection des Limiteur de pression
composants Clapet anti-retour
hydraulique

Protection du circuit Sectionneur porte


électrique fusibles

Figure 23: Diagramme F.A.S.T

27
Chapitre 2 : Analyse Fonctionnelle

Le FAST précèdent est appliqué seulement pour les fonctions principales, contraintes ou
de conception qui sont très délicates à traites et qui nécessitent de trouver les solutions qui vont
optimiser notre système. Cela revient au cahier des charges fonctionnels bien détaillé.

2.6. Conclusion

L’analyse fonctionnelle effectué à l’aide des outils classiques, nous a permis de bien
détailler le besoin du centre de maintenance, rédiger le cahier des charges qui identifie ce besoin
et de trouver les solutions techniques convenables.

28
Chapitre 3

Conception et dimensionnement

Ce chapitre traite la conception et le dimensionnement du vérin hydraulique, la structure


de la presse, la table, le support du vérin et d’autres composants. Évidemment, chaque pièce ne
sera pas présentée individuellement, car cela serait trop laborieux.
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Chapitre 3 : Conception et Dimensionnement

3.1. Vérin hydraulique

Un vérin est un organe qui transforme l’énergie d’un fluide sous pression en travail
mécanique. Ce travail peut être produit par un déplacement linéaire (vérins classiques) ou
angulaire (vérins rotatifs).

3.1.1. Détermination de la course du vérin

La course à choisie est en fonction du déplacement à réaliser. La longueur de la course


du vérin doit au moins être égale à la course souhaitée.
En se basant sur les valeurs de la course standards des presses hydrauliques
commerciales et l’intervalle préciser dans le cahier des charges, nous avons choisi une course
de 400 mm la valeur tolérable par les deux conditions, et elle permet directement à diminuer
l’encombrement générale de la presse.

3.1.2. Détermination du diamètre

Tout d’abord, on doit identifier les valeurs relatives à la charge et à la pression de service
disponible, puis l’état de travail de la tige (traction ou poussé), grâce à ces informations et au
tableau des valeurs normalisés présenter dans l’Annexe 2, on peut sélectionner facilement
l’alésage convenable à notre besoin.

• Extrait du cahier des charges


Selon le cahier des charges fonctionnels, la capacité de la presse hydraulique doit être
fixer entre 25T-100T, l’intervalle qui caractérise les presses hydrauliques d’atelier classiques.
De plus l’atelier de maintenance dispose d’une centrale hydraulique capable de fournir une
pression nominale de 160 bars.

Application d’un Pression Capacité souhaité


effort de compression disponible
Etat de travail en 160 bar 25 – 100 tonnes
poussé

Tableau 9: Extrait du cahier des charges

D’après le tableau des valeurs normalisé des alésages présenté en Annexe 2 nous devons
travailler avec un alésage de 200 mm, et puisque nous disposons d’une pression de service de
160 bar, le vérin va produire une force de 502,7 KN (5O tonnes).

Delattre Levivier Maroc 30


Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.1.3. Effort réel

Lorsqu’un vérin est en conditions réelles d’utilisation, il développe un effort de poussée


réel inférieur à l’effort théorique car il faut tenir compte :
• Les frottements internes au vérin,
• La contre pression qui est établie dans la chambre opposée pour obtenir un mouvement
régulier.
On estime, en usage général, les forces qui s’opposent à l’effort de poussée à environ 3
à 20% de l’effort obtenu (et 10% en général).
𝐹𝑟 = 𝐹𝑡 − 𝐹𝑓 = 90 % . 𝐹𝑡
Avec :
• Fr : Force réelle
• Ft : Force théorique
• Ff : Force de frottement et divers
Ainsi :
𝐹𝑟 = 90 % . 502,7 = 452,43 𝐾𝑁
𝐹𝑟 = 45,24 𝑇𝑜𝑛𝑛𝑒𝑠
La valeur de la force réelle vérifie la condition de la capacité du cahier des charges
fonctionnelles

3.1.4. Résistance mécanique du vérin – Résistance au flambage

Le flambement est un phénomène d'instabilité d'une structure qui, soumise à un effort


normal de compression, a tendance à fléchir et se déformer dans une direction perpendiculaire
à l'axe de compression (passage d'un état de compression à un état de flexion).
Sous l’action d’une charge axiale, la tige du vérin est sollicitée au flambage. Plus la
course est longue et le diamètre de tige petit, plus le flambage est élevé.
Détermination du diamètre de la tige
Pour sélectionner les dimensions de la tige d’un vérin travaillant en poussée, nous avons
procéder comme suit :
Nous devons déterminer tout d’abord la forme du montage et le mode de fixation de
l’extrémité de la tige, et puis grâce au tableau présenter dans l’Annexe 3, nous pouvons déduire
la valeur du facteur de course correspondant à notre cas.
Choix du mode de fixation : Selon la normes ISO 6020/2 les vérins avec montage par tirants
prolongés conviennent aux applications avec transmissions linéaires de force.

31
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Figure 24: Vérin à tirants prolongés

Pour ce type montage du vérin à tirants prolongés des deux côtés, nous pouvons utiliser
l’un des deux côtés, donc afin d’optimiser l’encombrement de la presse nous devons monter le
vérin côtés tige dans le but de réduire la hauteur de la presse hydraulique.
Cela nous permet de déterminer la valeur du facteur de course. (Annexe 3)
K=2
Grâce à ce facteur de course, nous pouvons calculer la “longueur de flambement” avec
l’équation suivante :
Longueur de flambement = course réelle x facteur de course
Longueur de flambement = 2 x 400 mm= 800mm
Nous devons porter sur le diagramme dans l’Annexe 4, les valeurs « longueur de
flambement » et « force de poussée » obtenues précédemment afin de déterminer la valeur du
diamètre de la tige convenable.
Selon ce diagramme le diamètre de la tige doit être supérieur ou égale 90 mm.
On se basant sur les valeurs présenter dans le tableau dans l’Annexe 5 qui traduit les
valeurs standards de la norme française NF E 48-025, nous pouvons choisir pour un alésage de
200 mm la valeur de 140mm comme diamètre de la tige.
Vérification du flambement

Charge critique d’Euler : Une charge qui, une fois dépassée, provoque la perte de
stabilité de la forme initiale des pièces. Elle est définie par la relation suivante :
𝜋 2 ×𝐸 ×𝐼
𝑁𝑘 =
𝑙𝑘
Avec :
• E : le module d’Young du matériau
• I : le moment quadratique de la poutre
• lk : la longueur de flambement
Pour assurer la stabilité de la tige sollicitée en compression il faut donc limiter la force
de compression à la force critique.

32
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Calcul de la charge critique d’Euler


Données de calcul :
• E = 210000 MPa
• I = 18,85.106 mm4
• lk = 800 mm
Donc
𝜋 2 ×(210. 109 ) ×(18,85. 10−6 )
𝑁𝑘 = = 48,85 . 106 𝑁
0.8
Et puisque la charge appliquée est de 500 kN inférieure à la charge critique, il n’y a pas risque
de flambement.

3.1.5. Choix du vérin

En se renseignant sur le catalogue HY07-1150/FR des vérins hydraulique-série


métrique HMI/HDM de la compagnie PARKER, nous pouvons choisir le vérin convenable à
notre besoin de pression de service et du montage.
Après une lecture attentive du catalogue du choix nous pouvons préciser la référence du
vérin choisi comme suite : 200 C TB HMI R N 3 400
Avec :
• 200 précise la valeur de la course
• C amortisseur en tête
• TB Montage a tirants prolongés
• HMI série du vérin
• R orifices standards
• N piston standard
• 3 N° da la tige (3 – 140 mm)
• 400 précise la valeur de la course
Les documents relatifs au vérin hydraulique sont fournis à l’Annexe 6.

3.2. Flasque de fixation du vérin

Le rôle principal du Flasque est de fixer le vérin du côté tige grâce au quatre tirant
prolongé de fixation ainsi il permet de transmettre les efforts à la structure métallique de la
presse hydraulique.

3.2.1. Analyse du système

Le flasque est constitué d’une plaque 510x460 mm avec deux types de trous, le premier
est du diamètre 165mm permettant la sortie de la tige du vérin et le deuxième est du diamètre
35mm avec 4 perçages permettant la fixation du vérin.

33
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

De plus le flasque s’appuie à l’aide d’un contact appui plan de 460x100 mm sur deux
les poutres principales de la structure.

Figure 25: Flasque de fixation du Vérin

Dans le but de faciliter le dimensionnement de la plaque sollicité réellement en flexion,


nous avons considéré que la plaque est sollicitée en cisaillement, dans le but de déterminer
facilement l’épaisseur de la plaque qui va résister à cet effort puis le multiplier par un facteur
de pondération.

3.2.2. Dimensionnement

Données de calcul
• S = 3 (Annexe 8)
• Rpg = 45,84 Mpa (acier S275)
• T = 500 KN

Condition de résistance
𝜏 ≪ 𝑅 𝑝𝑔
Avec :
𝑇
τ contrainte de glissement 𝜏 = 𝑠
T : effort tranchant en N
S : section cisaillée en m2
𝑅𝑒𝑔
Rpg : résistance pratique au glissement 𝑅𝑝𝑔 =
𝑠
Reg : résistance élastique au glissement en N/m2 (0,5 Re acier Doux)
S : coefficient de sécurité

A calculer

𝑇
𝑒 ≥
0,46 ×𝑅𝑝𝑔

𝑒 ≥ 23,72 𝑚𝑚

34
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Puisque le modèle de calcul est très loin des sollicitations réelles, nous devons pondérer
cette valeur par coefficient afin de garantir la résistance du flasque.
Donc nous devons travailler avec une épaisseur de 50 mm.

3.2.3. Vérification par la méthode des éléments finies

Nous avons choisi un mailleur tétraèdre octrée comme élément de maillage, puis nous
avons défini la liaison fix sur la surface du contact appui plan, ensuite nous appliquons la charge
de type répartie sur la partie inférieure du flasque et plus précisément sur les surface de contact
des rondelles de fixations, maintenant nous pouvons lancer les calculs par les éléments finis
dans l’atelier « Générative Structural Analysis ».

Figure 26:Résultat de déformation du flasque

Figure 27: Résultat des valeurs de contraintes principales dans le flasque

Les deux figures illustrent la translation dans les nœuds et les contraintes principales
dans le montant, les deux valeurs maximales 0,0218mm pour la déformation et 23,6 MPa pour
la contrainte sont largement tolérables pour notre cas de calcul.

35
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.2.4. Translation du flasque

Dans le but de s’adapter à toute les formes des pièces mécaniques, et de permettre à
l’utilisateur une flexibilité lors de la manipulation de la presse nous avons ajouté au flasque de
fixation un système de guidage en translation manuelle à l’aide de 4 galets de diamètre 40 mm
qui vont supporter le poids du vérin et du flasque en s’appuient sur les deux semelles des poutres
principales.
La fixation du positionnement du flasque est assurée par un vise de pression qui va
bloquer le mouvement du flasque après le choix exact par l’utilisateur.

Figure 28: Flasque muni des supports de galets et d'un vise de pression

Figure 29: Système de guidage en translation du flasque

Il suffit d’ajouter un système de freinage dans les deux côtés pour empêcher la sortie du
flasque de son support.

36
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.3. Structure de la presse

Nous avons choisi pour les montants un profilé plat, car celui-ci offre une résistance
suffisante et permet de réaliser une connexion flexible avec la table et permet aussi
l’amélioration de l’esthétique de la presse, et pour les poutres principales nous avons choisi un
profilé en U qui nous offre une bonne résistance à la flexion et une forme géométrique
compatible avec les montants.

Figure 30: Structure de la presse

La mise en plan de la structure se retrouve en Annexe 8.


Calcul de résistance : Flambement
Afin d’éviter le phénomène de l’instabilité de la structure, nous devons déterminer la
valeur critique du flambement des montants de la presse et s’assurer que la valeur de la charge
appliquée est inférieure à cette valeur critique.

3.3.1. Analyse de système

La pression maximale dans le système est de 50 tonnes ce qui représente une charge de
500 KN appliquée par le vérin. Puisque l’analyse se fait seulement sur un montant à la fois, il
faut diviser cette charge par 4. La charge est ensuite multipliée par un facteur de charge de 1,5
afin d’assurer une sécurité dans les calculs.
1.5 ×500
𝑁= = 187,5 𝐾𝑁
4
Dans ce calcul, on a traité le cas le plus défavorable. La charge a été appliquée sur la
distance totale du montant alors qu’en réalité elle ne sera jamais appliquée plus haute que le
dernier trou. Ainsi, si la poutre résiste à la charge dans cette condition, la stabilité de la structure
est assurée puisqu’elle ne sera jamais soumise à une telle force.

37
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Données de calcul
• Coefficient de sécurité S = 3 (Annexe 8)
• Limite élastique de calcul du matériau :
𝑅𝑒 275
𝑅𝑝 = = = 91,66 𝑀𝑃𝑎
𝑠 3

3.3.2. Dimensionnement vis-à-vis l’effort de compression

Condition de résistance
𝑁
𝜎 = ≤ 𝑅𝑝
𝑆
Donc
𝑁 187,5 . 103
𝑆 ≥ = = 2,04 . 10−3 𝑚2
𝑅𝑝 91,66 . 106
𝑆 ≥ 2045,60 𝑚𝑚2
 Plat 120x20
Moment
Dimensions Aire de section
quadratique
a (mm) t (mm) A (mm2) I (mm4)
120 20 2400 2,88

Tableau 10: caractéristiques Plat 120x20

3.3.3. Concentration des contraintes

Les montants possèdent des trous le long de la hauteur de la presse, ces trous assurent
la connexion de la table avec la structure de la presse. Malheureusement cette solution fait
l’appel au phénomène de concentration des contraintes dû à l’affaiblissement de la section.

𝜎𝑚𝑎𝑥 = 𝑘 . 𝜎

• k : coefficient de concentration des contraintes (annexe).


• σmax : contrainte maximale dû à l’affaiblissement de la section.

D’après l’Annexe 9 > k = 2,22

38
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Calcul de la contrainte maximale

𝑁 187,5 . 103
𝜎= = = 78,125 𝑀𝑃𝑎
𝑆 2400 . 10−6
Ainsi
𝜎𝑚𝑎𝑥 = 173,43 𝑀𝑃𝑎

Condition de résistance dans le cas de concentration des contraintes

𝜎𝑚𝑎𝑥 ≤ 𝑅𝑒 = 275 𝑀𝑃𝑎


 Condition vérifiée.

3.3.4. Vérification du flambement

Détermination de la charge critique d’Euler


Charge critique d’Euler : Une charge qui, une fois dépassée, provoque la perte de
stabilité de la forme initiale des pièces. Pour assurer la stabilité des pièces en compression il
faut donc limiter la force de compression à la force critique.
On ‘a :
𝜋 2 ×𝐸 × 𝐼
𝑁𝑘 =
𝑙𝑘
Avec lk : La longueur effective ou longueur libre de flambement.

Données de calcul
• Module d’Young : E = 210 GPa
• Moment quadratique : I = 2,88 mm4
• Longueur effective : lk = 0.7 x l = 0.7x 1,857 = 1,3 m (articulé – encastré)
Donc :
𝑁𝑘 = 497,42 𝐾𝑁
Et puisque
𝑁 = 187,5 𝐾𝑁 < 𝑁𝑘
 Pas de risque du flambement.

3.3.5. Vérification par la méthode des éléments finies

Nous avons défini la liaison fix sur la surface inférieure du montant, ensuite nous avons
appliqué la charge de type répartie sur la partie supérieure du montant et enfin nous pouvons
lancer les calculs par les éléments finis dans l’atelier « Générative Structural Analysis ».

39
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Figure 31:Résultats de déformation du montant

Cette figure illustre les valeurs de déformations dans le montant et présente comme
valeur maximale 0,836 mm, une valeur largement tolérable pour notre cas de calcul.

Figure 32: Valeur des contraintes principales dans le montant

Cette figure présente les valeurs des contraintes principales dans le montant, la valeur
maximale est de 61,6 MPa, largement tolérables pour notre cas de calcul.

40
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.4. Poutres principales

Le rôle des poutres principales est de transmettre l’effort appliqué par le flasque de
fixation du vérin à l’instant où la pièce à presser résiste à l’effort du vérin.

Figure 33: Poutres principales

3.4.1. Analyse de système

Le support est constitué de deux poutres principales (profilé en U). Chaque poutre est
sollicitée en flexion simple, dû à l’effort de compression appliqué par le support du vérin.
Puisque l’analyse se fait seulement sur une poutre à la fois, il faut diviser cette charge
par 2.
500 𝐾𝑁 1
𝐹= × = 543,5 𝑁/𝑚𝑚
2 460 𝑚𝑚

Figure 34: Modélisation de la poutre principale par RDM6

Dans le calcul suivant, on a considéré la charge appliquée comme une force répartie,
ainsi les appuis sont des articulations parfaites.

41
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Données de calcul
• Coefficient de sécurité S = 2 (Annexe 8)
• Limite élastique du matériau de calcul :

𝑅𝑒 𝑚𝑎𝑡é𝑟𝑖𝑎𝑢 345
𝑅𝑝 = = = 172,5 𝑀𝑃𝑎
𝑐𝑜𝑒𝑓 𝑠é𝑐𝑢𝑟𝑖𝑡é 2
• La flèche limite :
1,5
𝑓= = 3 𝑚𝑚
500

• Moment fléchissant (résultat Rdm6) :


𝑀𝑓 = 8,76 . 104 𝑁. 𝑚

3.4.2. Dimensionnement

Condition de résistance
𝜎 ≤ 𝑅𝑝
Avec
𝑀𝑓
𝜎=
𝐼𝐺𝑧
|𝑦|𝑚𝑎𝑥
A calculer
𝐼𝐺𝑧
≥ 508 𝑐𝑚3
|𝑦|𝑚𝑎𝑥

 UPN 300

Wel, y (cm3) W el, z (cm3) Iy (cm4) Iz (cm4) P (kg/m)


544,68 79,88 8170,18 562,07 2,90

Tableau 11: Caractéristiques du UPN 300

3.4.3. Vérification de la flèche

Condition de la flèche : la flèche dû à l’effort du vérin doit être inférieure à la flèche


admissible.
𝑓 ≤ 𝑓𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒

𝑓 ≤ 3 𝑚𝑚

42
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Calcul de la flèche à l’aide de Rdm6

Figure 35:Calcul de la flèche par RDM6

D’après les résultats de calcul :


𝑓𝑚𝑎𝑥 = 0,698 < 𝑓𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒
Condition de la flèche est vérifiée

3.4.4. Vérification par la méthode des élément finies

Nous avons défini la liaison fix sur les trous de fixation, ensuite nous avons appliqué la
charge de type répartie sur la partie inférieure de la poutre pour modéliser l’effort du flasque et
enfin nous pouvons lancer les calculs par les éléments finis dans l’atelier « Générative Structural
Analysis ».

Figure 36:Résultat de déformation de la poutre principale

Cette figure illustre le déversement de la poutre l’un des phénomènes d’instabilité


élastique, autrement dit la semelle inférieure sollicité à la compression a flambée latéralement.

43
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

On dit donc que la poutre sollicitée en flexion déverse, et pour remédier à ce phénomène
en peut optimiser la solution en ajouter des raidisseurs le long de la poutre.
Dans nôtres cas, et dans le but de rendre la poutre plus rigide et robuste, on’ a ajouté 9
raidisseurs. Après, nous avons varié l’épaisseur de ces raidisseurs et on a calculé pour chaque
épaisseur la déformé dans le but de trouver la valeur de la déformé tolérable. Donc on doit
travailler avec une épaisseur de 5 mm.

Figure 37:Résultat de déformations après l'ajout des raidisseurs

Cette figure illustre la translation aux nœuds, au contraire du premier cas (poutre sans
raidisseur) les déformations sont tolérables puisque la translation maximale est de 1,52 mm.

3.5. Table de la presse

La table est un élément très important de la presse, son rôle principal est de supporter la
charge que lui sera appliqué et la transmettre grâce à des barres de soutien aux montants de la
presse. La table doit être ouverte en son centre, afin de laisser passer les objets qui vont se faire
presser.

Figure 38: La table de la presse

La figure suivante montre la table avec les 4 tubes de liaison. Les dimensions de la table
sont fournies en Annexe 8.

44
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.5.1. Analyse de système

La table est constituée de deux poutres principales (profilé en U). Chaque poutre est
sollicitée en flexion simple, dû à l’effort de compression appliqué par le vérin à l’instant où la
pièce à presser est capable à transmettre cet effort.
Puisque l’analyse se fait seulement sur une poutre à la fois, il faut diviser cette charge
par 2.
500 𝐾𝑁
𝐹= = 250 𝐾𝑁
2

Figure 39: Modélisation de la table sur RDM 6

Dans le calcul suivant, nous avons considéré la charge appliquée comme une force
concentré au milieu de la poutre, ainsi les appuis sont des articulations parfaites. Cette
modélisation va nous garantir que l’inertie de la poutre calculer est largement suffisante puisque
les conditions réelles sont moins défavorables que les conditions de calcul.
Données de calcul
• Coefficient de sécurité S = 2 (Annexe 8)

• Limite élastique du matériau de calcul :


𝑅𝑒 𝑚𝑎𝑡é𝑟𝑖𝑎𝑢 345
𝑅𝑝 = = = 172,5 𝑀𝑃𝑎
𝑐𝑜𝑒𝑓 𝑠é𝑐𝑢𝑟𝑖𝑡é 2
• La flèche limite :
1,44
𝑓= = 2,88 𝑚𝑚
500
• Moment fléchissant :
250000 ×1,44
𝑀𝑓 = = 9 . 104 𝑁. 𝑚
4

3.5.2. Dimensionnement

Condition de résistance
𝜎 ≤ 𝑅𝑝

45
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Avec
𝑀𝑓
𝜎=
𝐼𝐺𝑧
|𝑦|𝑚𝑎𝑥
A calculer
𝐼𝐺𝑧
≥ 522 𝑐𝑚3
|𝑦|𝑚𝑎𝑥
 UPN 300

3.5.3. Vérification de la flèche

Condition de la flèche : la flèche dû à l’effort du vérin doit être inférieure à la flèche


admissible.
𝑓 ≤ 𝑓𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒

Calcul de la flèche à l’aide de Rdm6

Figure 40: Calcul de la flèche par RDM 6

D’après les résultats de calcul on’ a


𝑓𝑚𝑎𝑥 = 0,583 < 𝑓𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒

Condition de la flèche est vérifiée

3.5.4. Vérification par la méthode des éléments finies

Nous avons défini la liaison fix sur les 4 trous de soutien, ensuite nous avons appliqué
la charge de type répartie sur la partie supérieur de la poutre pour modéliser l’effort du vérin et
enfin nous pouvons lancer les calculs par les éléments finis dans l’atelier « Générative Structural
Analysis »

46
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Figure 41: Résultat de déformation de la table

Cette figure illustre le déversement de la poutre l’un des phénomènes d’instabilité


élastique, autrement dit la semelle supérieure sollicité à la compression a flambée latéralement.
On dit donc que la poutre sollicitée en flexion déverse, et pour remédier à ce phénomène
en peut optimiser la solution en ajouter des raidisseurs le long de la poutre.

Figure 42:Poutre de la table plus des raidisseurs

. Puisque la même charge appliquée sur les poutres principales est appliquée sur la table,
donc les mêmes résultats sont obtenus, donc on doit travailler avec 9 raidisseurs avec une
épaisseur de 5 mm.

47
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Figure 43: Résultat de déformations après l'ajout des raidisseurs

Cette figure illustre la translation aux nœuds du maillages, au contraire du premier cas
(poutre sans raidisseur) les déformations sont tolérables puisque la translation maximale est de
1,24 mm.

3.5.5. Calcul du cisaillement dans les barres de soutiens

Les barres de soutien sont celles qui fixent la table aux montants. Il est important que
ces tiges soient solides, sans être trop imposantes, car elles doivent être facilement opérables.
L’acier utilisé pour ces tiges sera S275.
Condition de résistance
𝜏 ≪ 𝑅 𝑝𝑔
𝑇
τ contrainte de glissement 𝜏 = 𝑠
T : effort tranchant en N
S : section cisaillée en m2
𝑅𝑒𝑔
Rpg : résistance pratique au glissement 𝑅𝑝𝑔 = 𝑠
Reg : résistance élastique au glissement en N/m2 (0,5 Re acier Doux)
S : coefficient de sécurité S=2 (Annexe 8)

A calculer

𝑇
𝑆 ≥
𝑅𝑝𝑔
Avec T = 250000 N et Rpg = 66,25 Mpa (s = 2)

𝑆 ≥ 3,76 . 10−3 𝑚2

48
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

On’ a besoin de 2 barres au minimum pour garantir la fixation de la table de deux coté,
et puisque la table présente des dimensions importantes et la tendance de conception cherche
toujours à faciliter le travail de l’opérateur de la presse, on ‘a décidé de travailler avec 4 barres
dans le but de diminuer la section des barres et faciliter leur manipulation.
La section demandée est de :
3,76 . 10−3
𝑆 ≥ = 9,4 𝑚2
4
Ce qui conduit à un diamètre de
4 ×𝑆
𝐷 ≥ √ = 34,59 𝑚𝑚
𝜋
On prend donc des tiges de diamètre de 50 mm, une valeur standard des barres de soutien des
presses hydrauliques.

Figure 44: La Table plus les barres de soutien

3.6. Autres composants

3.6.1. Garde-corps

La presse est recouverte d’un garde-corps avec un bâti en aluminium et verre en


polycarbonate renforçant la protection de l’opérateur. Un tel garde du corps augmente
légèrement le prix de la presse, mais en assure une bonne sécurité lors de son utilisation. Le
garde-corps installé sur la presse fait en sorte que les utilisateurs de celle-ci ne pourront pas être
blessés par un éclat de métal issu d’un bris de matériel.

49
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

La figure 45 montre le garde-corps conçu. Pour accéder à la presse, deux grandes portes
battantes sont installées à l’avant du garde-corps.

Figure 45: Garde-corps de la presse

Les dimensions du garde-corps se retrouvent à l’Annexe 8.

3.6.2. Bloc en v

Pour faciliter le positionnement des pièces et s’adapter à toute les formes possibles,
Nous avons choisi de travailler avec des blocs en V dans le but de s’adapter dans un premier
lieu aux formes tubulaires ainsi il suffit de renverser ces blocs pour créer un plan de travail
pratique.
Nous avons ajouté des leviers pour faciliter le renversement, et des vises de blocage
pour éviter le glissement et la chute de ces blocs.

Figure 46: Bloc en V

50
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.6.3. Table d’amortissement des chocs

Afin d’éviter la détérioration des pièces mécanique qui tombent après les opérations de
démontage et spécialement des arbres de transmission, nous avons ajouté une table en bas de la
presse couverte en caoutchouc dans le but d’amortir le choc mécanique dû à la chute des pièces.

Figure 47:Table d'amortissement des chocs

3.6.4. Poinçons et adaptateurs de montage et démontage

Dans le but de s’adapter à toutes les formes des pièces et plus précisément les arbres et
les roulements, nous avons ajouté des adaptateurs et des poinçons avec des formes standards
facilement monter sur le vérin hydraulique.
Cette solution va permettre à l’utilisateur de la presse d’adapter facilement l’application
de l’effort de compression aux dimensions des pièces à réparer tout en choisissant le type
d’adaptateur ou de poinçon convenable.

Figure 48: Adaptateur de presse

51
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Figure 49: Adaptateur monté sur le vérin

Les dimensions des différents adaptateurs et poinçons doivent s’adapter aux formes standards des
arbres et des roulements.

3.6.5. Mouvement de la table

L’ouverture verticale de la presse doit être variable afin de s’adapter à toute les formes
possibles des pièces. Et puisque le changement de cette ouverture n’est pas fréquent, le
mouvement de la table est assuré par le vérin même de la presse.

Figure 50: Système de mouvement de la table

Une solution optimale, sans ajouter un mécanisme de translation, il suffit juste d’avoir
des câbles attaché d’une extrémité à la table et de l’autre à la tête du vérin à l’aide des crochets.

52
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.7. Circuit hydraulique

Cette partie traite tout d’abord la description du groupe hydraulique et la présentation


de ses caractéristiques permettant d’alimenter le circuit hydraulique par l’huile sous pression,
puis les calculs nécessaires pour effectuer la conception du circuit et identifier les
caractéristiques des composants.

3.7.1. Groupe hydraulique

Le centre de maintenance possède un groupe hydraulique de marque FLUTEC (figure


51)capable de fournir à l’installation, en toute sécurité l’énergie hydraulique nécessaire.
La figure ci-dessous présente le groupe hydraulique disponible.

Figure 51:Centrale hydraulique FLUTEC

Eléments constitutifs :

• Moteur électrique pour entrainer la pompe hydraulique.


• Pompe de refoulement à engrenages externes.
• Réservoir d’huile, qui recueille aussi l’huile retournée par l’installation.
• Filtre chargé d’assurer en permanence une qualité optimum de l’huile.
• Valve de sécurité en cas de surpression.

53
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

• Caractéristiques du groupe hydraulique

Désignation Groupe hydraulique FLUTEC

Pompe à engrenage externe Cylindré 125 cm3

Réservoir en tôle Volume 80 L

Poids à vide 20,2Kg (sans fluide hydraulique).


Poids plein 84 Kg

Pression de service 160 bars

Débit Q= 187 l/min.

Plage de température du fluide 0°C mi n / +80°C max


hydraulique

Plage de viscosité optimale 10 à 380 mm²/s

Sens de montage Vertical, aération en haut.

Limiteur de pression De 0 à 160 bars

Tableau 12: caractéristiques du groupe hydraulique FLUTEC

3.7.2. Calcul et dimensionnement

Détermination des débits d’opération


Selon le cahier des charges fonctionnel, le vérin hydraulique fonctionne selon deux
vitesses de travail, la première est la vitesse d’application de l’effort de compression sur les
pièces mécanique à réparer, la deuxième est la vitesse de renté de la tige et de la monté/ descente
de la table puisque ce mouvement est assuré par le même vérin.

Extrait du cahier des charges :

Vitesse de travail 1 – 2 mm/s


Monte et descente de la table 1 - 20 mm/s

Tableau 13:extrait du cahier des charge - vitesse du vérin

54
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Nous pouvons calculer le débit nécessaire grâce à la formule suivante :


𝑄 = 𝑆 ×𝑉

Q débit en m3/s (ou l/min avec 1 l/min= 1,67×10-5 m3/s)


V vitesse en m/s
S section de la tige pour le vérin simple effet ou du piston pour double effet en m2

Débit de travail :
Pour S= 0,032 m2 et v = 1 mm/s
𝑄 = 0,032 ×1. 10−3 = 3,2 . 10−5 𝑚3 /𝑠
𝑄 = 1,91 𝑙/𝑚𝑖𝑛
Débit de montée et descente de la table :
Pour S= 0,016 m2 et v = 10 mm/s
𝑄 = 0,016 ×10. 10−3 = 16 . 10−5 𝑚3 /𝑠
𝑄 = 9,58 𝑙/𝑚𝑖𝑛

Fluide utilisé
Les fluides hydrauliques sont des agents de transmission de force et de puissance, ils
doivent aussi rester autant que possible incompressibles et homogènes.
Ils doivent également, dans un circuit hydraulique, assurer la lubrification des organes
en mouvement, être adaptés aux conditions de service et être compatible avec les éléments du
circuit.
La norme enregistrée (NF E 48-602) d’octobre 1982 définit la classification de
Le fluide recommandé : huile minérale HM ISO VG32. (Annexe 10)

Tuyauterie
Le débit le plus élevé pour ce vérin est de Q = 10 l/min. En retenons une vitesse de
circulation de 4 m/s car la vitesse de circulation du fluide à l’intérieur des conduites peut avoir
comme valeur :
• 4 à 6 m/s dans les conduites de pression.
• 2 m/s dans les conduites de retour.
D’après l’abaque en Annexe 11, nous devons travailler avec des conduites de diamètre
intérieure de 12 mm Il suffit juste de choisir le fournisseur des conduites flexibles et
sélectionner le produit convenable.

55
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.7.3. Circuit de raccordement

Le schéma dessiné sur le logiciel Automation Studio est plutôt simple. Il consiste à
raccorder le groupe hydraulique, en le limitant à une pression voulue, au vérin hydraulique. A
travers un distributeur 4/3 qui permet d’alimenter les vérins double effet.
Soit le schéma hydraulique de la presse conçue :

Figure 52 : circuit hydraulique de raccordement

Le tableau suivant résume en fonction de désignation des composants présenter sur le


circuit de raccordement, le nom de chaque composant et précise sa fonction dans le circuit.

56
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Résumé des composants :

Nom Fonction

R Réservoir Stocker le fluide

P Pompe Générer la puissance hydraulique

Empêcher les impuretés de s’infiltrer dans


F Filtre
les organes sensibles

Limiteur de Protéger l’installation contre les


L1
pression surpressions

Limiteur de Protection de l’accumulateur et le circuit


L2
pression lors d’une surpression

Robinet de Robinet de décharge afin de vider


V
décharge l’accumulateur et le circuit de toute pression

Stocker l’énergie hydraulique et la restituer


A Accumulateur
en cas de besoin

M Manomètre Indiquer la valeur de la pression

D Distributeur 4/3 Distribuer la puissance hydraulique au vérin

Régler le débit du fluide et la vitesse de


R1 Réducteur de débit
sortie du vérin

Régler le débit du fluide et la vitesse


R2 Réducteur de débit
d’entrée du vérin

Clapet de non- Autoriser le passage du fluide dans un seul


C
retour sens

Transformer la puissance hydraulique en


Vr Vérin double effet
puissance mécanique

Tableau 14: résumé des composant du circuit de raccordement

3.7.4. Simulation du circuit hydraulique

Le logiciel Automation studio offre la possibilité de simuler les circuits hydrauliques, il


suffit juste de préciser les caractéristiques de chaque composant, et cliquer sur le bouton
simulation et la pompe hydraulique est mise en marche.
Par alternance de positionnement du distributeur nous pouvons observer la circulation
du fluide hydraulique, les couleurs rouge et bleu illustre bien cette circulation.

57
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Capture d’écran de la simulation :

Figure 53: Simulation de la sortie du vérin

Figure 54: Simulation de la rentrée du vérin

Cette simulation nous a permis de vérifier les valeurs de pression dans le circuit
hydraulique, et les valeurs de la vitesse du vérin afin de valider la conception du circuit.

58
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.8. Circuit électrique

Cette partie traite la description des composants du circuit électrique, ainsi que l’élaboration du
circuit de puissance et le circuit de commande du moteur électrique.

3.8.1. Composants du circuit électrique

Sectionneur porte fusible Q


Le sectionneur triphasé sert à couper l’alimentation en cas d’urgence ou la maintenance
doit être effectué sur la presse. Lorsqu’une maintenance est nécessaire, il suffit de fermer le
sectionneur en abaissant le levier vers le bas puis cadenasser celui-ci afin de s’assurer que
personne ne puisse le rouvrir le temps que vous travaillez sur la presse.

Relais thermique Th
Les relais thermiques protègent les moteurs électriques contre les surintensités.
L’augmentation excessive de l'intensité se traduit par un échauffement des enroulements du
moteur pouvant entraîner sa destruction.
Contacteur C
Le contacteur est un appareil électrotechnique destiné à établir ou interrompre le
passage du courant au moteur, à partir d'une commande électrique. Il a la même fonction
qu'un relais électromécanique, sauf que ses contacts sont prévus pour supporter
un courant beaucoup plus important.
Transformateur T
Un transformateur électrique (parfois abrégé en « transfo ») est une machine
électrique permettant de modifier les valeurs de tension et d'intensité du courant délivrées par
une source d'énergie électrique alternative, en un système de tension et de courant de valeurs
différentes dans le but d’alimenter le circuit de commande.
Boutons poussoirs
Les Boutons poussoirs, sont des dispositifs de commande des appareilles électrique
destiner à être actionné manuellement et possédant un ressort de rappel.

3.8.2. Circuit électrique

Le schéma de raccordement est divisé en deux sections. Il y a le schéma de raccordement


de la puissance ainsi que le schéma de raccordement de la commande électrique.

59
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

Circuit de puissance

Figure 55:circuit de puissance

Circuit de commande
La figure suivante montre le circuit de commande qui permettra à l’opérateur de contrôler
la presse à l’aide des accessoires tel des boutons de marche et d’arrêt, des interrupteurs pour choisir
le sens de mouvement du vérin hydraulique en appuyant sur le bouton convenable, etc.

Figure 56: circuit de commande

60
Chapitre 3 : Conception et dimensionnement

3.9. Conclusion

Dans ce chapitre nous avons effectué la conception et le dimensionnement des différents


composants de la presse hydraulique, structure, vérin hydraulique, circuit hydraulique et circuit
électrique tous en respectant le cahier des charges fonctionnels établi dans le deuxième chapitre.
.

61
Chapitre 4

Instructions d’utilisation et d’entretien

Ce chapitre est consacré à la rédaction des consignes de sécurité à respecter lors de


l’utilisation de la presse, les étapes à suivre lors de la mise en marche et les conseils standards
d’entretien afin de garder la presse hydraulique dans un bon état.
Chapitre 4 : Instructions d’utilisation et d’entretien

Chapitre 4 : Instructions d’utilisation et d’entretien

4.1. La presse hydraulique d’atelier

Figure 57: Presse hydraulique d'atelier

Données techniques

Capacité 50 Tonnes

Course du vérin 400 mm

Pression du système hydraulique 160 bar

Ouverture verticale 1000 mm

Ouverture horizontale 1400

Vitesse 0,7 mm/s

Hauteur 2298 mm

Espacement nécessaire/largueur 2160 mm

Espacement nécessaire/longueur 1000 mm

Poids 1134 kg

Tableau 15: Caractéristiques de la presse

Delattre Levivier Maroc 63


Chapitre 4 : Instructions d’utilisation et d’entretien

4.2. Consignes de sécurité

1) La machine décrite dans ce chapitre est conçue pour assembler des pièces. Elle
doit être utilisé pour presser, former, assembler, riveter, dresser et pour aucun autre usage.
2) L’utilisation, l’entretien et les réparations doivent être confiés au personnel
qualifié. Une personne qualifiée et une personne ayant reçu la formation nécessaire, qui connait
les règles de sécurité en ce qui concerne l’installation, l’utilisation et l’entretien de la machine,
et consciente des risques qui y sont liés.
3) Faites entretenir la presse par un personnel qualifié. Gardez-la propre pour des
performances meilleurs et plus sûrs.
4) La charge maximale et de 50 Tonnes. N’excédez jamais cette capacité.
N’appliquez jamais une force excessive sur une pièce et utiliser toujours le manomètre de
pression pour déterminer la charge appliquée.
5) Tenez les enfants et les personnes non autorisées éloignées de l’espace de travail.
6) Portez des lunettes et des gants de protection quand vous travaillez avec la
presse.
7) N’utilisez la presse que sur une surface propre, débarrassez de tout matériel de
tout matériel inutile, et veillez à bon éclairage.
8) Inspecter la presse avant chaque usage.ne l’utilisez pas si quelque chose cassé
ou endommagé.
9) Contrôlez que tous les boulons et les écrous sont bien serrés.
10) Veillez à ce que la pièce à travailler soit bien fixée et centrée.
11) Gardez les mains et les pieds loin du banc.
12) N’utilisez pas la presse pour comprimer des ressorts ou autres objets qui pourrait
sauter hors de la presse et provoque des dégâts.
13) N’utilisez pas la presse si vous êtes fatigué, malades ou sous l’influence d’alcool,
de drogue ou de médicaments.
14) N’exposez pas la presse à la pluie.
15) Installez les panneaux d’avertissement pour signaler à tout personne et en ours
d’entretien ou de réparation.
16) Placez une liste des numéros d’urgence à proximité de la machine.
17) Avant l’entretien de pièces du système hydraulique, vous devez relâcher la
pression dans le système lors de la décharge, la personne ne peut pas se trouver expose à la
pression, l’opérateur doit se trouver du côté opposé à la décharge.
18) Attendez que la pression soit totalement évacuée avant de toucher à la machine.
19) L’opérateur doit porter des gants pour changer les adaptateurs et pour manipuler
les blocs en V.

NOTE : Arrêtez immédiatement le travail si la machine ne fonctionne pas correctement. Faites-


la contrôler et réparer par technicien qualifié.
Avertissement : les avertissements et instructions de ce mode d’emploi ne peuvent prévoir
toute les situations de danger. Le sens commun et la prudence de l’utilisateur sont également
très importants pour la sécurité.

64
Chapitre 4 : Instructions d’utilisation et d’entretien

4.3. Espace de travail

L’espace de travail doit être suffisamment grand, et situé dans un endroit inflammable, non
corrosif et sans poussière.
Un espace de 1000 mm doit être prévu devant, derrière et de chaque côté de la machine, pour
permettre l’accès personnes qui l’installent, la réparent et y travaillent.

4.4. Mise en marche

L’utilisation de la presse doit se faire selon une procédure sécuritaire. Afin de faire sûr que son
utilisation est convenable, une procédure de mise en marche et d’arrêt a été établie.

1) Ajustez la position de travail de la table de la presse pour correspondre à la taille


de l’a pièce en insérant d’abord l’une des tiges de verrouillage à travers les trous disponibles,
puis en insérant les autres tiges de verrouillages à travers les trous horizontaux.
2) Placez les deux blocs en V sur la table et les ajustez à la bonne position en
fonction de la taille de la pièce.
3) Choisissez l’adaptateur convenable et le monté sur le vérin hydraulique.
4) Placez la pièce sur les blocs en V.
5) Fermez les portes du garde-corps.
6) Pompez en appuyant sur le bouton poussoir de la descente et observer
l’extension de la tige du piston puis déplacez la pièce à la position souhaitée.
7) Pour arrêter de pomper, lâchez seulement le bouton poussoir.
8) Une fois le travail de la presse terminé, appuyez sur le bouton poussoir du monté
du vérin.
9) Une fois vous arrivez à une position qui ne gêne pas la sortie de la pièce, lâchez
le bouton poussoir.
10) Finalement ouvrez la porte du garde-corps et faire sortie la pièce.

4.5. Entretien

1) Nettoyer la partie externe à l’aide d’un chiffon doux avec la même huile hydraulique.
2) Lubrifiez l’ensemble des mandrins, pistons et boulons au moins une fois par saison.
3) Vérifiez toujours le niveau d’huile hydraulique avant l’utilisation.
4) Vérifiez régulièrement si rouille ou corrosion apparaissent sur les parties mobiles de
la presse.
5) Appliquez le même fluide hydraulique sur les parties exposées pour allongés la vie de
la machine
6) Maintenance et réparation doivent être menées à bien des personnes qualifiées.

65
Chapitre 5

Estimation des coûts

Le calcul des coûts consiste en un exercice exigeant et délicat qui sera affiné pendant
toute la phase préparatoire du projet. Ce chapitre est consacré à L’estimations de prix des
différents composants de la presse hydrauliques. Dans le but de savoir combien l'entreprise doit
investir afin de réaliser cette presse.
Chapitre 5 : Estimation des Coûts

Chapitre 5 : Estimation des coûts

Le prix de la presse le plus exact possible a été obtenu avec de l’aide extérieure. Des
soumissions de produits ont été demandées par différentes compagnies, que ce soit pour le prix,
des composantes hydrauliques, des composantes électriques ou bien d’autres composants.
L’inventaire des prix est classé dans les tableaux suivants.

5.1. Estimation de coût des composants électriques

Elément Quantité Cout unitaire DHs Cout DHs


Matériel électrique
Sectionneur 1 2500 2500
Contacteur 1 2000 2000
Relais thermique 1 1450 1450
Câble triphasé 1 1050 1050
Câble Monophasé 1 650 650
Bouton poussoir 2 65 130
Arrêt d'urgence 1 140 140
Relais 2 70 140
Accessoires 350 350
Total DHs 8410

Tableau 16: Estimation de coût des composants électriques

5.2. Estimation de coût des composants hydrauliques


Cout unitaire
Elément Quantité Cout DHs
DHs
Matériels hydraulique
Vérin 1 44930 44930
Distributeur 1 2000 2000
Limiteur de pression 2 850 1700
Réducteur Débit 2 350 700
Clapet non-retour 1 150 150
Manomètre 1 250 250
Robinet de décharge 1 115 115
Accumulateur 1 3000 3000
Joint de raccordement 10 20 200
Tuyauterie 1500 1500
Accessoires 560 560
Total DHs 55105
Tableau 17: Estimations de coût des composants hydrauliques

Delattre Levivier Maroc 67


Chapitre 5 : Estimation des Coûts

5.3. Estimation de coût de la structure métallique

Longueur/unité Longueur Masse Linière Masse


Elément Qté
mm totale mm kg/m kg
Structure
UPN 300 (structure) 2 1500 3000 46,1 138,30
UPN 300 (Table) 2 1440 2880 46,1 132,77
Plat 120 x 20 4 1855 7420 18,84 139,79
Rond 50 mm 4 660 2640 15,41 40,68
Plat 100 x 10 2 1440 2880 7,85 22,61
Plat 100 x 10 8 560 4480 7,85 35,17
Tube 60,3 x 5,54 4 500 2000 4,11 8,22
L 100x100x12 2 1000 2000 19,47 38,94
Tole L x 88 x 5 9 268 2412 3,42 8,25
Tole L x 58 x 5 9 268 2412 2,27 5,48
Tole L x 430 x45 1 460 460 150,93 69,43

Total en kg 639,63
La chute 5 % 31,98

Total kg 671,61

Prix unitaire par DHs/ KG 8

Total DHs 5372,90

Tableau 18: Estimation de coût de la structure métallique

5.4. Estimation de coût d’autres composants

Cout unitaire
Elément Quantité Cout DHs
DHs
Garde-corps 1 3500 3500
Adaptateur / poisons 6 200 1200
Bloc en V 2 700 1400
Accessoires 450 450
Total DHs 6550
Tableau 19: Estimation de coût d’autres composants

68
Chapitre 5 : Estimation des Coûts

5.5. Estimation de coût de la fabrication et du montage

Nbre Taux horaires


L’opération Durée h d'opérateur DHs Couts DHs
Fabrication
Débitage 6 2 135 1620
Assemblage 8 2 135 2160
Soudage 8 1 135 1080
Grenaillage et
peinture 10 1 90 900
Montage
Montage et
réglage 8 2 135 2160
Total DHs 7920
Tableau 20: Estimation de coût de la fabrication et du montage

5.6. Estimation des coûts globaux

Coûts globaux
Structure 5373
Matériels hydrauliques 55105
Matériels électriques 8410
Autres 6550
Fabrication 7920
Total DHs 83358

Tableau 21: Estimation des coûts globaux

5.7. Conclusion

Généralement le prix des presses hydrauliques d’atelier de la même capacité (50 tonnes)
varie de 95000 DH à 140000 DH, ainsi la majorité de ces presses ne possède pas des garde-
corps de protection et elles ne répondent pas à toutes les besoins du centre de maintenance.
Donc on peut dire que la conception effectuée permet de minimiser les coûts de 12% à
40% de prix des presses sur le marché.
Et puisque l’une des fonctions contraintes exprimé par le service de maintenance est de
travail avec la matière première disponible. Le choix des profilés lors de la conception et le
dimensionnement n’était pas au hasard, nous avons cherché toujours à travailler avec la matière
première disponible dans le magasin du stock libre (la chute des profilés). Donc le coût de la
structure va s’annuler et la presse va couter finalement 78358 DHs, ce qui permet d’arriver à
une réduction des coûts de 17% à 44 %

69
Conclusion générale

Dans le cadre de l’amélioration des processus de maintenance des équipements à


l’usine Tit Mellil de la société Delattre Levivier Maroc, nous avons été amenés à
concevoir une presse hydraulique d’atelier capable de satisfaire les besoins du centre de
maintenance.
Avant de commencer le travail, il a fallu se renseigner correctement sur les
différentes presses hydrauliques présentée sur le marché, leur fonctionnement, et le
risque présente lors de l’utilisation de ces presses, une tâche qui a été délicate à établir
en prenant en compte la confidentialité des fournisseurs, et l’absence d’une norme
spécifique pour ce type de machine.
Par la suite de cette mise en conscience, nous avons été en mesure de mettre en
œuvre les outils d’analyse fonctionnels, tels que l’analyse du besoin, l’Analyse
fonctionnelle du besoin et l’analyse Fonctionnelle technique afin de rédiger un cahier
des charges clair qui servira à nous contrôler le long de l’exercice de conception.
La presse hydraulique est un projet riche, qui mêle en un seul ensemble, beaucoup
de matière différente. Afin de réussir à fournir un produit final, il est nécessaire d’étudier
la résistance de la structure, il est aussi nécessaire de déterminer les besoins en
hydraulique, les besoins en électrique ainsi que l’étude des mécanismes utilisés.
Des choix judicieux ont été faits pour pouvoir continuer à évoluer dans le projet.
Il a été nécessaire de choisir des solutions simple et disponibles afin de faciliter le
maximum la réalisation de la presse et réduire au minimum les coûts de réalisation.
La prochaine étape du projet serait sans doute de faire une étude plus approfondie
de la mécanique. En effet, une étude de vibration pourrait être prise en considération.
Rendue à ce point dans le projet, une conception générale de la presse est livrée.

Delattre Levivier Maroc 70


Références bibliographique

[1] Document de Présentation de Delattre Levivier Maroc. [En ligne] www.dlm.ma


[2] BAZERGUI, BUI-QUOC, BIRON, McINTYRE, LABERGE, Résistance des matériaux,
Troisième édition, Presse internationale polytechnique, Montréal, 2007.
[3] DROUIN; GOU; THIRY; VINET; Éléments de machine, Deuxième Édition, Presse
internationale polytechnique, Montréal, 1986.

[4] LABONVILLE, Réjean; Conception des circuits hydrauliques : une approche énergétique,
Première Édition, Presse internationale polytechnique, Montréal, 1999.
[5] Parker Hannifin Corporation. 2011. Hose-Hydraulics, Industrials, Hybrids, Speciality. [En
ligne].
[6] AFFOUARD (R.). – Les installations hydrauliques. Techn. Documentation (1972).
[7] Technique de l’ingénieur – vérin hydraulique Robert AFFOUARD Ingénieur de l’École
Nationale Supérieure des Arts et Métiers / Ingénieur-Conseil en installations hydrauliques et
mécanique lubrifiée

71
Annexes

Annexe 1 : Hiérarchisation des fonctions


Annexe 2 : Alésages normalisés
Annexe 3 : Facteur de course
Annexe 4 : Abaque du flambement
Annexe 5 : Tableau des valeurs standards des tiges vu vérin
Annexe 6 : Dimensions du vérin
Annexe 7 : Mise en plan
Annexe 8 : coefficient de sécurité
Annexe 9 : concentration des contraintes

72
Annexe 1 : Hiérarchisation des fonctions

FC1 FC2 FC3 FC4 FC5 FC6 FC7 FC8 FC9 FC10 FC11 FC12 FC13 FC14 FC15 Total %

2 2 1 1 2 1 2 2 1 3 2 2 2 2 2
FP 27 14,7
FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP FP
1 2 2 2 2 1 1 1 1 2 1 1 1 1
FC1 19 10,3
FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1 FC1
2 1 1 1 1 1 1 1 2 1 2 1 1
FC2 15 8,15
FC2 FC2 FC2 FC6 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2
2 1 1 2 2 1 2 2 1 1 2 2
FC3 9 4,89
FC3 FC5 FC6 FC7 FC8 FC9 FC3 FC3 FC3 FC13 FC3 FC15
1 2 3 2 2 2 1 2 1 1 2
FC4 6 3,26
FC4 FC6 FC7 FC8 FC9 FC4 FC4 FC12 FC4 FC4 FC15
2 2 2 2 2 1 2 1 1 1
FC5 4 2,17
FC6 FC7 FC8 FC9 FC5 FC5 FC12 FC5 FC14 FC15
1 1 1 2 2 2 1 1 2
FC6 18 9,78
FC6 FC6 FC9 FC6 FC6 FC6 FC6 FC6 FC6
2 1 2 2 2 1 2 2
FC7 19 10,3
FC7 FC9 FC7 FC7 FC7 FC13 FC7 FC7
1 1 2 1 2 1 1
FC8 13 7,07
FC9 FC8 FC8 FC12 FC8 FC8 FC8
2 2 1 1 2 2
FC9 18 9,78
FC9 FC9 FC9 FC9 FC9 FC9
1 1 3 2 1
FC10 4 2,17
FC10 FC12 FC12 FC10 FC10
Matrice d'hiérarchisation
2 2 2 1
FC11 3 1,63
FC12 FC13 FC11 FC11
2 2 2
1 Légèrement supérieure FC12 14 7,61
FC12 FC12 FC12
2 1
2 Moyennement supérieure FC13 7 3,8
FC13 FC13
2
3 Nettement supérieure FC14 3 1,63
F14

FC15 5 2,72

73
Annexe 2 : Alésages normalisés

Annexe 3 : Facteur de course

74
Annexe 4 : Abaque du flambement

Annexe 5 : Tableau des valeurs standards des tiges vu vérin

75
Annexe 6 : Dimensions du vérin

76
Annexe 7 : Mise en plan

77
H

A
4
4

2189

1880
3
3

1523
1000
2160
2
2

DESIGNED BY:
I
Presse hydraulique
_
B.Moutassaref
CHECKED BY: H _

Y.Touargui d'atelier G _

F _

E _
1
SIZE
1

A3 D _

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET C _

1:20 1100 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

H G B A
H

A
Réf Designation

1 Montant
Plat 120x20
4
4

2 Suport Vérin
Plaque ép: 50
100

300
3 La table
UNP 300
4 Barre de soutien
Diamètre 50

360
460 5 Cornière

2214
100

COR 100x100

1855
6 Renfort 1

300
Plat 100x10

360
7 Renfort 1
Plat 100x10

50 8 Tube
100

60.3x5.54
9 Raidisseurs

360
20 1200 3
3

8mm
10 Support supérieure
UNP300
11 Boulons d'assemblage
520
1440
1000 12 Vérin hudraulique
Alésage 200mm
1660

525.01

11
12
1 1000

10 520 2
2

3
9
DESIGNED BY:
4 I
Structure métallique
_
B.Moutassaref
CHECKED BY: H _

Y.Touargui de la presse G _
5
8 F _

E _
1
SIZE
1

6 A3 D _

7 SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET C _

1:20 888,67 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

H G B A
H

A
4
4

605
1130

1630
3
3

651.49

1605 815
700

2
2

DESIGNED BY:
I _
B.Moutassaref
1585
CHECKED BY: Garde Corps H _

Y.Touargui G _

F _

E _
1
SIZE
1

A3 D _

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET C _

1:20 64 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

H G B A
H

A
4
4

1440
65

300
170

300
50
65

60 1320 60
3
3

510

156 132 132 132 132 2


2

132 132 132 132 156

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation I
La Table
_
B.Moutassaref
3 2 UPN 300 CHECKED BY: H _

acier S235 Y.Touargui de la presse G _

F _

E _
1
SIZE
1

A3 D _

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET C _

1:10 175,46 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

H G B A
D

A
40 430 40
45
4
4

35

100
134.9

35
230
190.2

165

460
260
255 3
3

134.9

100
159.9 190.2 159.9

510
2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation I
Support
_
B.Moutassaref
2 1 Tole CHECKED BY: H _

510x460x45 Y.Touargui Vérin G _

acier S355 F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:6 75,45 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

1850

20

50

30
50

50
50
50

50

120
30
60
3
3

75

30
300 170 170 170 170 170
75

70

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation I
Montant
_
B.Moutassaref
1 4 PLAT 120x20 CHECKED BY: H _

acier S355 Y.Touargui de la presse G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:10 32,71 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

10

100
3
3

Echelle : 1:5
1440

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation B.Moutassaref I _

6 2 Plat 100x10 CHECKED BY: Renfort 1 H _

acier S355 Y.Touargui G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:10 11,32 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

10

100

100
3
3

560

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation B.Moutassaref I _

7 8 Plat 100x10 CHECKED BY: Renfort 2 H _

acier S355 Y.Touargui G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:10 1 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

60.3
5 4
5 .

3
3

500

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation B.Moutassaref I _

8 4 Tube CHECKED BY: Tube H _

60.3x5.54 Y.Touargui G _

acier A53GrB F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:10 3,74 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

50
3
3

660

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation I
Barre de soutien
_
B.Moutassaref
4 4 Rond 50 CHECKED BY: H _

acier S235 Y.Touargui G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:10 9,74 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

12
100
3
3

1000 100

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation B.Moutassaref I _

5 2 L100x100x12 CHECKED BY:


Cornière H _

acier S235 Y.Touargui G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:6 17,87 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
D

A
4
4

268 8

72

88
3
3

R
236 1
6

2
2

DESIGNED BY:
Réf nbr Désignation B.Moutassaref I _

9 32 Tole 8mm CHECKED BY: Raidisseur H _

acier P265GH Y.Touargui G _

F _

SIZE E _

A4 D _

C _ 1
1

SCALE WEIGHT (kg) DRAWING NUMBER SHEET

1:6 1,46 Presse hydraulique 1/1 B _

This drawing is our property; it can't be reproduced or communicated without our written agreement. A _

D A
Annexe 8 : coefficient de sécurité

Annexe 9 : concentration des contraintes

78
Annexe 10 : Choix d’huile hydraulique

Annexe 11 : Sélection du diamètre des conduites hydrauliques

79