Vous êtes sur la page 1sur 8

Direcció General de Política Lingüística

i Gestió del Multilingüisme


FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

COGNOMS / APELLIDOS: _________________________________________________

NOM / NOMBRE: _________________________________________________________

DNI o PASSAPORT / DNI o PASAPORTE: ____________________________

Núm. EXPEDIENT / Nº EXPEDIENTE ____________________________

LLOC D’EXAMEN / LUGAR DE EXAMEN: EOI _________________________________

PROVA PER A L’OBTENCIÓ DEL / PRUEBA PARA LA OBTENCIÓN DEL

CERTIFICAT DE NIVELL C2– IDIOMA FRANCÉS


CERTIFICADO DE NIVEL C2– IDIOMA FRANCÉS

DELS ENSENYAMENTS OFICIALS D’IDIOMES / DE LAS ENSEÑANZAS OFICIALES DE IDIOMAS

1. PRUEBA DE COMPRENSIÓN ESCRITA


DURADA/
PUNTUACIÓ/PUNTUACIÓN TOTAL: 40 DURACIÓN:

60% = 24 70 min.

NOTA: ______

APTE / APTO NO APTE / NO APTO

Corrector/a

1/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

ACTIVITÉ 1

Lisez attentivement cet article sur les écrivains et l'écologie. Choisissez parmi les
paragraphes ci-contre celui qui convient à chaque trou numéroté pour compléter ce
texte. Attention: une seule réponse correcte par trou numéroté est possible et il y a
plus de paragraphes que de trous. N’écrivez rien dans les espaces en gris. Écrivez
dans la grille la lettre correspondant au paragraphe qui convient comme dans
l’exemple 0.

Écologie : Les écrivains montent à la tribune

COP 21. A quelques semaines de la réunion sur le climat, ____________ (0) _____________ Entretien avec
Anne-Rachel Hermetet, professeure à Angers.
C’est entre les murs de la maison des Goncourt, au fin fond du XVI arrondissement de Paris, que cette folle idée
e

a vu le jour. Pourquoi ne pas muer des écrivains en «M. Smith», ce sénateur idéaliste du film de Frank Capra
lancé dans un monologue de vingt-quatre heures ? Pourquoi ne pas demander à des plumes, habituellement
silencieuses et solitaires, d’écrire un discours sur le climat, puis de le prononcer - soyons fous - dans l’enceinte
de l’Assemblée nationale ? ____________ (1) _____________.
Avant même d’apprendre que la COP 21 était accueillie sur le sol français, la Maison des écrivains et de la
littérature avait creusé dans ses rencontres le lien croissant entre littérature et écologie. Puis elle a monté ce
projet de «Parlement sensible», sollicité des auteurs, plutôt pas catégorisés comme «climatiques». Certains ont
dit non : peut-être par manque de temps ou bien d’inspiration, ____________ (2) _____________.
La liste des présents vaut le détour et, si la contrainte formelle de départ exigeait de rédiger un discours, ils n’y
ont pas tous sacrifié. Tous les genres sont convoqués : poème, fiction, récit, témoignage. On y parle de
réchauffement, de la fonte des neiges éternelles, des espèces disparues et de la folie des hommes, comme de la
perte des abeilles.
Au-delà du symbolique, cette démonstration collective aura-t-elle un effet ? «Elle ne va évidemment pas faire
baisser la température de 2 degrés !» réagit Philippe Claudel, un des «30+1». Un recueil de leurs textes
continuera à remuer le couteau dans la plaie et d’autres rencontres sont prévues, extraterritoriales, pour ne pas
couper l’élan. Mais l’impact de la littérature se joue avant tout dans les textes. Et si le lien entre littérature et
écologie s’est amplifié ces dernières années, ____________ (3) _____________.
Est-ce que l’inquiétude grandissante pour la survie de la planète se reflète dans la littérature ?
Les préoccupations écologiques dans la littérature, la question de l’oikos, maison commune qui serait la planète
et comment l’habiter de façon respectueuse, apparaissent dans les essais dès le XIX siècle. Mais dans la fiction,
e

c’est une thématique plus récente qui rend aussi compte d’un air du temps. Les années 70 initient des textes qui
renvoient à l’écologie scientifique et politique, le Silent Spring (Printemps silencieux) de Rachel Carson en tête.
Le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, les mobilisations écologistes comme celle
du Larzac, la candidature de René Dumont à la présidentielle de 1974 sont les signes du développement d’une
préoccupation dont les écrivains vont s’emparer. Les textes littéraires traitant de l’environnement et de l’écologie
se trouvent ainsi au croisement de discours sociaux, politiques, scientifiques. Aujourd’hui, la question qui se pose
est celle de l’anthropocène [ère de l’humain devenu un facteur géologique majeur, ndlr] et de la pertinence de
parler de «fictions de l’anthropocène». La semaine dernière, un colloque au Collège de France se demandait
ainsi comment penser l’anthropocène pour les anthropologues, philosophes et sociologues.
Qu’en est-il plus spécifiquement dans la littérature française ?
____________ (4) _____________. La question des rapports entre les espèces, en particulier entre les hommes
et les animaux, peut s’observer chez des auteurs comme Eric Chevillard où il postule que la survie de ce singe
conditionne la pérennité de l’équilibre terrestre, ou chez Olivia Rosenthal .
Quels sont les thèmes environnementaux dont s’emparent plus volontiers les écrivains ?
____________ (5) _____________. C’est le cas de l’Ecossais Peter May, qui a publié une série sur une
manipulation génétique du riz en Chine. Il y a tout un mouvement autour de Fukushima : témoignages chez
Michaël Ferrier et Yoko Tawada) ; romans chez Laurent Mauvignier ou Thomas B. Reverdy...

2/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

Est-ce qu’un roman engagé pour la défense de la planète est forcément efficace dans la prise de
conscience, plus qu’une fiction sans thèse et plus imaginaire ?
C’est la différence entre littérature engagée et engagement littéraire. Si on se focalise sur un éventuel «message»
de l’œuvre, c’est en général mauvais signe pour sa qualité littéraire. _____________ (6) _____________.
Laurent Mauvignier parlant du tsunami dans Autour du monde a une puissance d’évocation telle qu’il fait ressentir
presque physiquement la violence de la vague affluant et le reflux avec tout ce qu’il charrie.
Que pensez-vous de l’initiative du «Parlement sensible» ?
C’est un événement dans un lieu symbolique associé à l’idée de discours. _________ (7) ________.

http://next.liberation.fr/livres/2015/11/13/ecologieles-ecrivains-montent-a-la-tribune_1413283

PARAGRAPHES
(Les paragraphes peuvent commencer par majuscule ou pas)
A 31 écrivains se rassemblent au Palais Bourbon B Il y a plusieurs types d’approches. Certains
pour allier littérature et écologie. auteurs s’intéressent à la catastrophe, comme
Volodine dans Terminus radieux, sur une Sibérie
postapocalyptique après une irradiation
nucléaire. Une autre tendance prévaut
également, celle de romans qui parlent du
monde paysan. Marie-Hélène Lafon, Jean-
Loup Trassard ou Pierre Bergounioux portent
une attention particulière à la nature, au
monde rural comme l’expression de la
conscience d’un monde qui disparaît.
C A l’inverse, des œuvres peuvent susciter la D Voire par pure paresse ou encore parce
réflexion parce qu’elles en appellent à nos que venir dans ce lieu politique les dérangeait.
imaginaires ou par la force stylistique du récit. La Mais ceux qui ont accepté l’aventure du
question primordiale est celle de la langue. Un «Parlement sensible» ont pensé que les mots
engagement qui passe par la force donnée aux pouvaient secouer les consciences.
mots et par l’usage singulier qui en est fait.
E Cela aurait de la gueule, cet aréopage F Au passage, nous sommes induits parfois à
littéraire engagé dans l’arène à la veille de la en rappeler les origines. Ainsi, revenant à notre
COP 21. Ce qui fut fomenté se fera de 10 heures point de départ, l’urgence, on trouve en latin
à 17 heures ce samedi, «30 + 1» écrivains (comme une occurrence singulière qui vient d’Ovide et
les Mille et Une Nuits) liront leur texte à la tribune qui concerne - ça nous va bien - Sisyphe
de la salle Victor-Hugo du Palais Bourbon. poussant son rocher.
Advienne que pourra.

G La palette est large. Dans le roman H C’est grâce à la porosité de la première à


d’espionnage ou les polars, on observe une une préoccupation sociale majeure, selon
prédilection pour la maîtrise de l’énergie autour Anne-Rachel Hermetet, professeure de
du trafic alimentaire. littérature comparée à l’université d’Angers et
pilote du projet régional «Ecolitt» (2), qui
travaille sur l’écocritique et l’analyse des
rapports entre littérature et préoccupations
environnementales.
I Tous les gens sérieux qui étudient le climat, la J Il sert l’idée que la littérature a quelque
forêt, la mer, les espèces animales sont d’accord chose à dire que les autres arts ne disent pas.
sur le scénario du film. Deux ans à regarder La littérature est une manière de dire le monde
ailleurs, dix ans à se tourner les pouces, et c’est la qui n’appartient pas aux autres utilisations du
grosse vague qui bouffe tout. […] La prochaine langage. On ne peut qu’y souscrire.
ère sera peut-être celle des cafards.
3/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

EXEMPLE
TROUS 0
1 2 3 4 5 6 7

PARAGRAPHES A

CORRECTEUR/

TRICE

TOTAL (7 X 2 points) : _____________ / 14 points

ACTIVITÉ 2

Lisez attentivement cet entretien avec le chercheur Philippe Gros sur le philosophe
français Michel Foucault et associez les questions 1-12 aux réponses B-J. Complétez la
grille avec la lettre qui convient. Attention ! Certaines réponses correspondent à plus
d’une question. N’écrivez rien dans les espaces en gris. La question (0) est donnée en
exemple.

RÉPONSES DE PHILIPPE GROS :


A) Il n’existe pas d’école foucaldienne, pas d’orthodoxie. Il existe plutôt, je crois, une pluralité de
manières d’être foucaldien. Et, surtout, la passion de penser pour mettre à l’épreuve les vérités qu’on
croit acquises et transformer le rapport aux autres, au monde et à soi-même.

B) Il ne faut pas oublier que pendant longtemps on a douté du sérieux de l’entreprise et qu’on a dénoncé une
imposture philosophique. L’établissement rigoureux des textes de Foucault, dont on s’aperçoit à quel point ils
s’appuient sur une étude patiente, méticuleuse et rigoureuse des archives, et supposent un travail colossal,
en amont, de lecture et de réflexion, démontre précisément à quel point le travail était sérieux. Pour moi, à
l’époque où on doutait en France de la consistance de cette œuvre, il s’était agi surtout de montrer comment
Foucault défiait et affrontait, en philosophe accompli, certains des problèmes cruciaux de l’épistémologie une
autre manière de penser qui devait véhiculer aussi de nouvelles possibilités de transformer le monde

C) J’ai été entouré par des personnalités scientifiques qui toutes avaient déjà travaillé sur l’œuvre de Foucault
ou même avec lui. Ils ont tous accompli un travail considérable de vérification et d’annotation qui augmente la
puissance native de ces textes.

D) J’ignore en fait ce que lui-même aurait pensé de cette consécration. Au fond, le problème est de savoir ce
qu’exactement on appelle un « classique ». Le classique, ce n’est pas l’antimoderne (vénérable et ennuyeux),
c’est une réserve inépuisable de sens qui doit nous permettre de nous réactualiser.

E) [...] il ne s’agit pas pour Foucault de proposer de « nouvelles » vérités (inédites, choquantes ou profondes),
mais de décrire dans les sociétés occidentales cette aventure qu’a constitué, pour la société et pour l’individu,
la circulation de discours « vrais ». Le problème, comme votre question l’énonce, n’est pas celui de définir ce
qu’est la vérité en elle-même, mais de comprendre ce qu’il en coûte à chacun d’être traversé par des discours
vrais ou des obligations de vérité, ce que cette existence peut imposer comme contrainte ou offrir comme
levier de pouvoir. Le plus décisif est sans doute celui de la philosophie et de l’histoire, partage qui hante
véritablement notre culture. Cette séparation qu’on croyait définitive entre les essences éternelles et les
contingences historiques, entre les idées et les faits, Foucault la fragilise.

F) Cela m’évite au moins d’avoir à me poser en disciple mystique qui aurait, en l’ayant fréquenté, reçu une part
de vérité intransmissible. Foucault m’est apparu finalement dès le début moins comme une individualité avec
son histoire et ses contingences que comme un défi intellectuel, une icône philosophique, un objet
intellectuel.

G) Foucault ici dénonce un vieux mythe occidental, celui de l’« expression ». L’« auteur » exprimerait la richesse
de son individualité singulière et unique à travers une « œuvre » et en utilisant l’instrument du langage pour
4/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

projeter son portrait dans un discours. Mais ce ne sont pas les hommes qui sont riches, profonds, mystérieux,
c’est le langage lui-même, dont l’épaisseur est insondable, les possibilités infinies.

H) Il faudrait dire, plus précisément, des instruments par lesquels surtout une société rejette au-dehors, dans
une extériorité maudite, ses propres problèmes. C’est la puissance de ce mécanisme qui explique l’inertie de
ces espaces de ségrégation, même s’il faut constater tout de même des évolutions: le diagnostic de folie ne
conduit plus systématiquement à l’enfermement, et les dernières réformes judiciaires mettent en œuvre
d’autres « solutions » que l’enfermement carcéral pour les peines courtes.

I) Il s’agit, en effet, de toujours dénoncer des formes de pouvoir qui se travestissent, avec l’idée quand même
que ce travestissement lui-même est visible. Le pouvoir ne dit pas son nom, mais ce n’est pas qu’il se cache,
il se redouble dans des formes mystifiantes. Cette opposition a pu avoir sa pertinence un temps, pour
dénoncer précisément la manière dont certaines références eschatologiques révolutionnaires pouvaient finir
par faire oublier le caractère intolérable de situations dans les prisons, les hôpitaux, qui ne semblaient pas
immédiatement relever de la lutte des classes. Aujourd’hui, les « causes à défendre » échappent à cette
alternative, mais parce qu’elles relèvent d’un cadre inédit, celui de la globalisation.

J) Ce sont des questions lourdes et qui mériteraient des réponses longues et nuancées. Premièrement, il est
vrai que Foucault situe souvent les possibilités de résistance dans ce qu’il appelle des « éthiques ».
Deuxièmement, le terme de « libéralisme » ne le gêne pas tant qu’il désigne quelque chose d’assez précis et
d’assez éloigné, finalement, de ce que ce terme aujourd’hui recouvre.

Correcteur
QUESTIONS DU JOURNALISTE À PHILIPPE GROS RÉPONSES /trice

0. Que peut signifier être foucaldien aujourd’hui ? A √


1. Cette pratique philosophique nouvelle vise-t-elle une reformulation du
rapport à la vérité ?
2. Quoique charnières les études patientes de Foucault sur la folie et la
prison se heurtent encore à l’attentisme des institutions. À quoi tient cette
défiance ?
3. Qu’entendez-vous lorsque Foucault affirme écrire « pour ne plus avoir de
visage » ?
4. Il lui a été reproché d’atrophier le collectif au profit d’approches
« individualisantes ». On l’accuse aussi d’avoir promu un certain
libéralisme. Ces critiques vous paraissent-elles fondées ?
5. Au fond, Foucault ne s’est-il pas évertué toute sa vie à démasquer des
pouvoirs qui ne disent pas leur nom ?
6. Le temps n’est-il pas venu de dépasser l’opposition binaire entre la
dénonciation du « scandale des situations particulières » et la défense des
grandes causes ?
7. Sur quels aspects de la pensée de la Foucault portait votre thèse ?

8. N’est-il pas ironique de voir Foucault, rétif à la sacralisation d’une culture


savante, accéder lui-même à la stature du classique ?
9. Le fait de ne pas avoir été familier de Foucault, distance et
noncontemporanéité, offre-t-il plus de souplesse scientifique ?
10. Qui vous a entouré dans le vaste chantier de « la Pléiade » et quel
découpage éditorial y avez-vous établi ?
11. Nos sociétés continueraient-elles à étouffer leurs propres productions en
les excluant ?
12. Foucault serait-il devenu un dogme intouchable, traditionnel ?
http://www.humanite.fr/sites/default/files/lettresfrancaise_131.pdficolas Dutent
TOTAL (12 X 1 point) : _____________ / 12 points
5/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

ACTIVITÉ 3

Lisez attentivement cet article scientifique sur les microbes « personnels » ; puis, pour le
compléter et le rendre compréhensible écrivez, dans la grille, les mots qui vous semblent
adéquats EN MAJUSCULES. Attention: pour compléter chaque trou, vous devez écrire un
seul mot. N’écrivez rien dans les espaces en gris. Le premier trou (0) est donné en
exemple.

(MOT: unité lexicale dont les constituants se trouvent entre deux espaces.)

Un nuage de microbes

Staphylococcus epidermidis, une bactérie peuplant la peau humaine, était prédominante dans le nuage microbien
d’un des __(0)__ à l’expérience. Partout où nous allons, nous sommes accompagnés par un mélange très
personnel de bactéries émises dans l’air alentour par notre corps ! Bouche, peau, intestins… ils dispersent en une
heure 10 millions de particules biologiques__(1)__ des microbes qui habitent les divers replis de notre organisme.
Mais il y a plus : les microbiologistes de l’université de l’Oregon, qui ont révélé l’existence de ce nuage microbien,
sont allés jusqu’à l’étonnante découverte qu’il nous est __(2)__ personnel qu’il permet de nous identifier.
Comment est-ce possible ? Grâce à l’analyse des gènes appartenant à ces microbes. En effet, sur les
milliers d’espèces bactériennes existantes, toutes ne sont pas présentes chez une personne donnée, et certaines
d’entre elles prédominent. Résultat : le profil microbien est une sorte de signature, d’ __(3)__ personnelle.

En mai dernier, une technique similaire avait permis d’établir l’unicité du microbiote intestinal de chacun.
Ce mélange de milliers de milliards de bactéries vivant dans notre tube digestif, et participant à notre immunité et
à notre digestion, s’établit au cours de l’enfance à partir du microbiote maternel et demeure très stable au cours
de la vie. Si bien que l’ensemble des gènes du microbiote permet d’identifier une personne de la même manière
que ses propres gènes !

A présent, la nouvelle recherche dévoile qu’il en va de __(4)__ pour notre « microbiote aérien ». James
Meadow et ses collaborateurs ont placé 11 volontaires dans une pièce stérilisée où circulait un air filtré, puis
analysé 312 __(5)__ d’air et de poussière. Au total, 14 millions de fragments d’ADN ont été séquencés.

Résultat : la plupart des __(6)__ (8 sur 11) pouvaient être identifiés en l’espace d’une heure et demie à 4
heures, sur la base de son nuage microbien. Le plus intéressant dans cette nouvelle recherche est sans doute
qu’elle éclaire un peu plus la manière dont les bactéries sont transmises des corps aux objets ou aux autres
personnes. Car si la grande majorité d’entre elles sont inoffensives, __(7)__ bénéfiques, certaines sont
pathogènes et véhiculent des maladies infectieuses.

http://www.science-et-vie.com/2015/09/un-nuage-de-microbes-personnel-entoure-chacun-dentre-nous

6/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

TROU MOT Correcteur/trice

0. PARTICIPANTS √

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

TOTAL (7 X 2 points) : _____________ / 14 points

7/8
Direcció General de Política Lingüística
i Gestió del Multilingüisme
FR_C2_CE_16
ESCOLES OFICIALS D’IDIOMES
PROVES DE CERTIFICACIÓ
2015-16

8/8