Vous êtes sur la page 1sur 2

Chromothérapie : applications

des couleurs
La chromothérapie est une méthode d’harmonisation et d’aide à la
guérison naturelle des maladies par les couleurs. Le principe de base pour
la chromothérapie est simple : à chaque couleur correspondent des
vibrations, des rythmes. Les couleurs rythmant notre vie et étant
omniprésentes, les adeptes de la chromothérapie partent du principe que
« la couleur peut avoir aussi des propriétés significatives sur notre santé
physique ou psychique« .
On octroie aux couleurs des propriétés curatives différentes selon le degré
de chaleur qu’elles symbolisent. On croit également que la couleur peut
activer la fabrication d’hormones suffisante à l’harmonie du corps humain.
Contrairement à la luminothérapie qui agit comme le soleil, la
chromothérapie va influer sur notre corps et de notre bien-être de manière
complémentaire, en nous apportant des bienfaits que la lumière naturelle
seule ne peut nous apporter. Les chromothérapeutes en sont venus à la
conclusion, après plusieurs siècles d’études pratiques, que les couleurs
peuvent guérir à peu près n’importe quel type de problèmes, qu’il soit
d’ordre physique, mental ou moral.

Voici à quels effets les chromothérapeutes associent les couleurs :

Pour stimuler les neurones : le blanc


Le blanc possèderait une action énergisante. La plupart des hôpitaux ont
opté pour le blanc. Cette couleur est également très présente dans les
bureaux car, outre la sensation de propreté qu’elle procure, elle stimule
intellectuellement les occupants… le blanc est la couleur qui nous rendrait
plus productifs. Le blanc est donc parfaitement adapté à certaines pièces
de la maison où les occupants sont amenés à êtres actifs. En décoration,
le blanc sera recommandé pour les salons et cuisines. Les vertus ici citées
sont fondées sur le pouvoir bactéricide et tonifiant du blanc.

Le noir apaise la surexcitation


Le noir induit le sommeil en amenant l’organisme au repos. Cependant, à
la longue, il peut présenter des effets déprimants, compte tenu du fait que
dans notre civilisation il symbolise la mort, la tristesse et le deuil.
Le rouge rend amoureux
Très stimulant, le rouge possède des pouvoirs antiseptiques et
cicatrisants. Selon les scientifiques, il peut aider à soigner l’anémie, le
lymphatisme et la timidité. Étant la couleur la plus chaude du spectre, il
est naturel qu’on lui associe la symbolique du feu et de tout ce qui s’y
rapporte comme la température, l’ignition et la combustion. Le Feu, le
sang et les Indiens…
Le rose combat le stress
Il combat le stress, le pessimisme et l’inquiétude, d’où l’expression « voir
la vie en rose ». Mais les chromothérapeutes (qui soignent par les
couleurs) déconseillent d’utiliser cette seule couleur dans un lieu de repos.
Car le rose est également un excitant, cependant en moindre proportion
que le rouge.
Le Jaune lutte contre la déprime
Le jaune est une couleur tonique, mais non excitante. Cette couleur est
parfaitement adaptée aux personnes sujettes à la déprime car elle apporte
de l’énergie et facilite les échanges et la communication. Le jaune peut
donc être utilisé dans un salon, une salle de réunion, voire dans la
chambre à coucher d’une personne déprimée, à condition de ne pas en
faire la couleur unique de la pièce. Associez-le à du bleu, du vert ou du
violet.
L’orange aide à la digestion
Toujours dans la catégorie des tonifiants, l’orange est considéré comme
un antispasmodique. Les chromothérapeuthes lui confèrent des vertus de
stimulation cardiaque et de la thyroïde. La couleur orange est un mélange
de rouge et de jaune ; la chromothérapie lui accorde une qualité de
chaleur et de convivialité. L’orange aiderait également l’organisme à
mieux digérer.
Le Bleu détend l’atmosphère
Le bleu est réputé pour ses effets sédatifs et antispasmodiques. En
chromothérapie, on dit du bleu qu’il combat les fièvres et tonifie le
système nerveux. Le bleu est en tous cas la couleur préférée des Français.
Il est recommandé de combiner le bleu avec d’autres couleurs plus
toniques, comme le rouge, le jaune ou le blanc. Le bleu symbolise
l’immortalité. Dans plusieurs civilisations, il signifie le calme et la paix.
Le Vert apporte la sérénité
En chromothérapie, le vert calme l’esprit, revitalise l’organisme tout en
donnant une sensation de sérénité. Le vert est une couleur qui est souvent
utilisée par les hypnotiseurs en préparation à une séance afin de mettre la
personne en confiance.
Le Violet calme les insomnies
Cette couleur combat l’insomnie et calme les excitations nerveuses.
Imaginez que le simple fait de redécorer votre chambre à coucher en
violet pourrait vous aider à retrouver un sommeil de bébé… Cela laisse
rêveur, non ? En plus, selon les chromothérapeutes, le violet lutte contre
toutes formes d’intoxication et contre les problèmes articulaires. Mais le
violet symbolise aussi l’autorité. En France, il était la marque du deuil,
c’était la couleur des draps posés sur le cercueil lors des cérémonies
mortuaires.