Vous êtes sur la page 1sur 1

Séminaire d’histoire de la philosophie politique

« Généalogie des concepts de la philosophie politique »


Droits de l’homme, guerre juste, souveraineté, nation, libertés civiles, crise de la
représentation : au gré des crises politiques et de leur traitement médiatique, les mots du politique
acquièrent une place centrale dans le langage ordinaire. Or l’usage constant de ces notions, nous
les rendant familières, a d’abord pour conséquence une illusion d’évidence : comme si leur
signification, univoque, ne faisait pas problème. Cette familiarité des concepts de la philosophie
politique produit en outre une seconde illusion, plus problématique : elle laisse penser que ceux-
ci sont réductibles à des productions désincarnées, offertes à n’importe quel usage, et par
conséquent susceptibles de désigner tout type de réalité. En un mot, la mobilisation constante de
ces concepts produit une illusion d’an-historicité.
Prenant le contre pieds de cet écueil, ce séminaire met au cœur de son travail l’historicité
des concepts de la philosophie politique, et entend faire retour sur leurs conditions d’émergence.
Notre objectif est ainsi de repenser le rapport inaugural entre faits historiques et pensée politique,
suivant en cela l’hypothèse selon laquelle la compréhension de ce rapport doit permettre
d’éclairer les concepts que déploie la philosophie politique. Car si, comme nous le pensons, la
philosophie politique n’est pas le produit d’une spéculation hors sol, l’analyse de ses concepts
gagnera en profondeur dès lors que l’attention sera portée sur les luttes et les tensions au
fondement de leur construction. Ainsi, si certains concepts sont de véritables coups de force,
l’ampleur des bouleversements qu’ils induisent n’est pleinement compréhensible sans une mise
en perspective du contexte historique ayant accompagné à leur avènement. L’attention portera
donc sur les processus, habituellement masqués, plutôt que sur leurs résultats, les concepts –
lesquels sont, le plus souvent, présentés comme des réalités réifiées. Notre objectif est donc de
rendre visible les diverses tensions sémantiques et historiques qui structurent les concepts
politiques.
Ce faisant, ce séminaire a pour dessein de travailler à une généalogie des concepts de la
philosophie politique, permettant de retrouver le processus d’accumulation des différents sens qui
les ont façonnés et rendus tels que le langage courant nous les donne à voir. Autant de strates de
sens correspondant à autant de tensions historiques et de remaniements théoriques – des couches
sédimentées, accumulées, supprimées ou réintroduites – dont il s’agira de retrouver la trace.