Vous êtes sur la page 1sur 42

Commune de TREAUVILLE

Lieudit L'Eglise
50340 Tréauville

Rénovation d'un garage en salle d'activité


et réaménagement de la salle des
associations

NOTICE
DESCRIPTIVE
SOMMAIRE

Maîtrise d’œuvre : Jérôme PIARD


Architecte D.E.
20 avenue du 8 mai 1945
50700 Valognes
tél : 02.33.40.09.37
email : jeromepiard.archi@free.fr

Septembre 2014
Page 1/42
Généralités

Objet du chantier, étendue des travaux :


Le projet consiste en la rénovation de la salle des associations existante et la transformation et
l'aménagement du garage existant en salle d'activité.

L'entrepreneur de chaque lot devra aller sur place afin de se rendre compte des travaux à réaliser.
Prendre contact avec : Mme La Maire, Monique Mahieu au 02 33 47 62 23 (17 le bourg).

Texte réglementaire
Les travaux seront réalisés dans le respect des règles figurant dans les fascicules du Cahier des Clauses
Techniques Générales, édité à la date de remise des offres, à savoir et sans que cette liste soit
exhaustive :
• Les travaux seront exécutés conformément aux DTU en vigueur, aux lois, arrêtés et décrets
d'application.
• Tous les DTU portés sur la dernière liste, et complétée de l'annexe II (bâtiment), connue et
publiée par le CSTB, sont applicables.
• Toutes les normes élaborées par l'AFNOR.
• Tous les avis techniques avec date de validité postérieure à la date de réalisation des travaux.
• Règles et recommandations professionnelles élaborées en l'absence de DTU.

Caractère global et forfaitaire du prix du marché


Il est rappelé que le marché est passé à prix global et forfaitaire.
En conséquence, l'entreprise devra l'intégralité des travaux nécessaires au complet achèvement des
travaux. Il en résulte pour elle, l'obligation de parfaire les ouvrages au-delà même des plans et pièces
écrites pour éviter toute insuffisance par rapport aux exigences de la Réglementation et des
Recommandations Spécifiques.
Le prix global et forfaitaire est réputé comprendre :
• Les cotisations, charges et frais découlant de l'obligation de l'organisation de la sécurité et de
l'hygiène du chantier.
• Les frais de compte prorata conformes à la norme NFP 03.001.
• Les frais éventuels de préchauffage.
• Les frais d'assurance.

Coordination
Conformément à la loi n°93-1418 du 31 décembre 1993 et du décret d'application n°94-1159 portant
transposition de la directive du conseil des communautés européennes n°92-57 du 24 juin 1992, la
sécurité sur les chantiers sera assurée par un bureau de coordination chargé de cette mission par le
maître d'ouvrage.
Les entreprises devront se soumettre aux directives et recommandations qui leur seront faites tant en
ce qui concerne la sécurité proprement dite, mais aussi en ce qui concerne l'organisation du chantier et
les documents à fournir, indispensables à la constitution du dossier de sécurité et registres.
Les prescriptions générales et la répartition de toutes les tâches et prestations liées à la sécurité et à
l'organisation du chantier doivent être spécifiées dans le plan général de coordination annexé au DCE.

Page 2/42
Accès
Les accès automobile et le stationnement seront étudiés avec le coordonnateur sécurité, les
entreprises se soumettront aux dispositions retenues.
Bureau de chantier, réfectoire, vestiaires, sanitaires : Voir PGC

Panneau de chantier
Panneau réglementaire fourni et posé par l'entrepreneur du lot GROS OEUVRE conforme au décret du
13 juin 1979 et à l'arrêté du 30 mai 1975, comportant :
- La nature de l'opération
- Les informations administratives imposées par le Maître d'Ouvrage
- Les noms, logos et coordonnées de l'ensemble des intervenants,
- Les numéros et informations du permis de construire,
- Les noms et adresse de chaque entreprise avec indication de son corps d'état,
- A soumettre avant réalisation au Maitre d'ouvrage.

Evacuation :
Toutes les installations de chantier, dépôts de matériaux et gravats, de matériels devront être évacués.
Le terrain sera restitué dans un parfait état de propreté, débarrassé de tous déchets, chutes, gravois et
déblais autres que ceux laissés en dépôt pour réemploi aux emplacements prescrits.

Etude de dossiers
Il appartient à chaque entrepreneur soumissionnaire de vérifier les descriptifs, cotes, plans, tout en ce
qui concerne les prestations que les omissions suivant les plans de consultation qui ne sont pas
considérer, comme "exécutoires" et faire part de ses observations au Maitre d'œuvre ou au Bureau
d'études avant remise des offres.
L'entrepreneur ne pourra prétendre à aucun recours ou aucune réclamation en cas d'erreur ou
d'omissions sur les descriptifs après signature des marchés.
Les travaux étant réglés au forfait, l'entrepreneur s'engage par la soumission à exécuter tous les travaux
ou fournitures, principaux et accessoires non détaillés ci-après pouvant considérés comme
indispensables à la réalisation des ouvrages suivant leur destination dans les règles de l'art et dans le
respect des normes DTU.

Nettoyage :
L'entrepreneur devra assurer le nettoyage de son chantier (route et accès) et laisser place nette après
son départ. Il devra notamment enlever les matériaux tels que débris de débroussaillage, gros
éléments refusés pour les remblais etc...
Faute par l'entrepreneur de se conformer à ces prescriptions, le maître d'œuvre fera procéder de droit
au nettoyage du chantier par l'entreprise de son choix, aux frais de l'entrepreneur.

Performances, essais de perméabilité à l'air :


Des essais d’étanchéité seront réalisés après le hors d’eau, hors d’air et en fin d’opération, par une
entreprise mandatée par le Mai
tre d’ouvrage.
La qualité de l’étanchéité à l’air du bâti résulte de l’ensemble des prestations des différents intervenants. Le
principe fondamental pour assurer une bonne étanchéité de l’enveloppe est de réaliser une « peau »
étanche et continue. Les entreprises veilleront à limiter le nombre de pénétrations de l’enveloppe et les
longueurs de conduits, le traitement des liaisons sensibles devra être soigné.

Les entreprises ont une obligation de résultat et devront mettre en œuvre les moyens décrits ci-dessous
pour parvenir au résultat souhaité et contrôler réciproquement les travaux liés entre plusieurs corps d’états.
Page 3/42
Les défauts constatés seront corrigés par les entreprises de chaque lot concerné. Pour le percement du film
d'étanchéité, l'entreprise devra se mettre en relation avec l'entreprise concerner afin de mettre en œuvre le
matériel nécessaire pour recréer une bonne étanchéité à l'air. Les défauts devront être corrigés par du
matériel approprié (adhésif, mastic compatible), la mousse de polyuréthane est à proscrire, ainsi que le
silicone.

Cette nouvelle contrainte, l’étanchéité à l’air des bâtiments, engendre de réaliser tous les calfeutrements de
réservations, de passage de gaine et fourreaux électriques, de pose de boitiers d'encastrement étanches. En
effet, un test d’étanchéité à l’air sera réalisé sur l’ensemble du bâtiment en cours et en fin de chantier. Par
conséquent les attributaires des lots déficients devront reprendre à leur charge les défauts d’assemblage
des équipements correspondant à leur lot.

Chaque entreprise est responsable de la bonne mise en oeuvre de ses équipements.

Repérage amiante et plomb :


Ci joint dans les pièces constitutives du marché le rapport de l'entreprise DEFIM, ayant pour mission le
repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante, et les risques d'exposition au plomb dans le bâti
existant avant travaux.
Chaque entreprise doit prendre connaissance de ce rapport ; il apparaît au dos de la première page la
conclusion :
- Il n'a pas été repéré de revêtements contenant du plomb au-delà des seuils en vigueur.
- Il a été repéré des matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante : après analyse, ils ne
contiennent pas d'amiante.

Page 4/42
LOT MACONNERIE CARRELAGE
NORMES ET REGLEMENTS

Execution des travaux du present lot suivant les prescriptions des differents documents en vigueur: DTU, normes, decrets ou
reglements parus ou a paraitre avant la remise des offres concernant les ouvrages faisant l'objet du present lot, et en particulier :
DTU generaux et en particulier:
DTU 11.1 Sondage des sols de fondation Cahier des charges – DTU P 94-201 – decembre 1968
DTU 12 Terrassement pour batiment Cahier des charges – DTU P 11-201 – juin 1964
DTU 13.11 Fondations superfcielles Cahier des clauses techniques – DTU P 11-211 – mars 1988 Modifcation n°1 – juin 1997
DTU 13.12 Fondations superfcielles Regles de calculs – DTU P 11-711 – mars 1988 Erratum – novembre 1988
DTU 13.2 Travaux de fondations profondes pour le batiment Cahier des clauses techniques – P 11-212 – septembre 1992 Norme
experimentale Cahier des clauses speciales – NF P 11-212-2 – novembre 1994
DTU 13.3 Dallages conception, calcul et execution 20/125
Cahier des clauses techniques des dallages a usage industriel ou assimiles NFP 11- 213-1 de mars 2005 Cahier des clauses
techniques des dallages a usage autre qu’industriel ou assimiles NFP 11-213-2 de mars 2005
Cahier des clauses techniques des dallages de maisons individuelles NFP 11-213-3 de mars 2005 Cahier des clauses speciales NFP
11-213-4 de mars 2005.
DTU 14.1 Travaux de cuvelage Cahier des clauses techniques – NF P 11-221-1 – mai 2000 1er tirage Erratum a la norme – septembre
2000 NF P 11-221-1 Cahier des clauses speciales – NF P 11-221-2 – mai 2000
DTU 20.1 Ouvrages en maconnerie de petits elements – parois et murs Cahier des clauses techniques – P 10-202-1 – avril 1994
Norme experimentale Amendement A1 – XP P 10-202-1/A1 – decembre 1995
Norme experimentale Amendement A2 – XP P 10-202-2/A2 – decembre 1999
Norme experimentale Regles de calcul et dispositions constructives minimales – P 10-202-2 – avril 1994
Norme experimentale Amendement A1 – XP P 10-202-2/A1 – decembre 1995
Norme experimentale Amendement A2- XP P 10-202-2/A2 – decembre 1999
Norme experimentale Guide pour le choix des types de murs de facades en fonction du site – P 10-202-3 – avril 1994
Norme experimentale Amendement A1 – XP P 10-202-3/A1 – decembre 1995
Norme experimentale DTU 20.12 Gros oeuvre en maconnerie des toitures destinees a recevoir un revetement
d’etancheite Cahier des clauses techniques NF P 10-203-1 – septembre 1993 Erratum – fevrier 1994 Amendement A1 NF P 10-203-
1/A1 juillet 2000 Cahier des clauses speciales – NF P 10-203-2 – septembre 1993
DTU – regles PS-MI 89 revisees 92. regles de construction parasismique. Construction parasismique des maisons individuelles et des
batiments assimiles
Regles de calcul – NF P 06-014- mars 1995 Amendement A1 – NF P 063-014/A1 – fevrier 2001
DTU 21 – Execution des ouvrages en beton Cahier des clauses techniques – NF P 18-201 – mars 2004
DTU – 21.3 Prescriptions techniques relatives aux dalles et volees d’escaliers prefabriquees, en beton arme, simplement posees sur
appuis sensiblement horizontaux
DTU P 19-201 – octobre 1970 DTU 21.4 – Prescription technique concernant l’utilisation de chlorure de calcium et des adjuvants
contenant des chlorures dans la confection des coulis, mortiers et betons
DTU P 18-203 – octobre 1977 Erratum – avril 1979 Modifcation n°1 DTU P 18-203/1- juin 1997
DTU 23.1 – Murs en beton banche Cahier des clauses techniques – NF P 18-210 – mai 1993 Annexe – guide pour le choix des types
de murs de facade en fonction du site –
DTU 26.1 – Enduits aux mortiers de ciments, de chaux et de melange platre et chaux aerienne
Cahier des clauses techniques – NF P 15-201-1 – mai 1993 Amendement A1 – NF P15-201-1/A1 – mai 1994 Amendement A2 – NF P
15-201-1/A2 – janvier 1999 Cahier des clauses speciales – NF P 15-201-2 – mai 1993 Amendement A1 – NF P 15-201-2/A1 – mai
1994
DTU 26. – Chapes et dalles a base de liants hydrauliques Cahier des charges ou des clauses techniques NFP 14-201-1 – mai 1993
Amendement A1 – NF P 14-201-1/A1 – decembre 1998 Amendement A2 – NF P 14-201-1/A2 – octobre 2000 Amendement A3 – NF
P 14-201-1/A3 – decembre 2003 Cahier des clauses speciales NF P 14-201-2 – mai 1993
DTU 26.2/52.1 – Mise en oeuvre des sous-couches isolantes sous chape ou dalles fottantes et sous carrelage Partie commune –
cahier des clauses techniques – NF P 61-203 – decembre 2003
DTU 27.1 – Realisation de revetements par projection pneumatique de laines minerales avec liant
Cahier des clauses techniques – NF P 15-202-1 – fevrier 2004
Cahier des clauses speciales – NF P 15-202-2 – fevrier 2004 DTU 27.2 – Realisation de revetement par projection de produit pateux
Cahier des clauses techniques – NF P 15-203-1 – mars 1997 Cahier des clauses speciales – NF P 15-203-2 – mars 1997
DTU 64.1 – Mise en oeuvre des dispositifs d’assainissement autonome – Maison d’habitation individuelle Cahier des clauses
techniques – XP P 16-603 – aout 1998
Normes NF en general et en particulier : NFA 35, 45 et 49 - NFP 01,05 06,08,09,12,13,14,15,16,18, 21,38,51,61, 67,72,78,85
87,93,94,95,98 - NFT 54 - NFB 10, 12 - NFEN 87, 98, 121, 159, 163, 176, 177, 178, 186 187, 188 . NFD 09
Beton conforme a la norme NF EN206-1
Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment (R.E.E.F.) Cahiers des charges du CSTB Avis techniques du CSTB
Cahiers techniques du CSTB.
- cahiers n°: 1665,1890,1670,2099,1985,2571,2159. Directives de l'UEAtc Neige : regles N84 DTU P06-006 action de la neige sur les
constructions de novembre 2008 Neige et vent : regles NV 65 DTU P06-002 regles defnissant les effets de la neige et du vent sur

Page 5/42
les constructions et annexes de fevier 2009. Regles de construction parasismique NFP 06-013 - DTU regles PS92. Regles de
construction parasismique des maisons individuelles PS-MI89 revisees 92 NFP 06- 014. Regles de calculs des ouvrages et elements
en beton arme BAEL BPEL 91 modifees 99 Regles techniques de conception des ouvrages beton arme BAEL BPEL 91 modifees 99
Arretes du 30 juin 1999, relatif aux caracteristiques acoustiques des batiments d’habitation Regles professionnelles concernant les
travaux d’etancheite a l’eau realises par application de systemes d’etancheite liquide sur planchers intermediaires interieurs. Les
materiaux traditionnels utilises devront etre conformes aux normes francaises NF Les materiaux et procedes non traditionnels
devront etre titulaires d’un Avis Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou d’une E.T.N. visee favorablement par un
controleur technique. Les prescriptions, recommandations, cahiers des charges, fches techniques des fabricants. Aux textes
offciels, prescriptions et circulaires des acces aux personnes handicapees Aux textes offciels concernant les regles de securite et
d'incendie et code du travail
DTU 52.1 Revetement de sol scelles DTU 52.1 – P1-1, P1-2, P2 du 20 novembre 2010
DTU 52.2 pose collee des revetements ceramique et assimiles – Pierres naturelles Cahier des clauses techniques types pour les murs
interieurs – DTU 52.2 P1-1-1 – decembre 2009 Cahier des clauses techniques types pour les murs exterieurs – DTU 52.2 P1-1-2 –
decembre 2009 Cahier des clauses techniques types pour les sols interieurs et exterieurs – DTU 52.2 P1-1-3 – decembre 2009
Cahier des criteres generaux de choix des materiaux DTU 52.2 P1-2 – decembre 2009 Cahier des clauses administratives speciales
types DTU 52.2 P2 – decembre 2009
DTU 55.2 – Travaux de batiment – Revetements muraux attaches en pierre mince Cahier des clauses techniques – NF P 65-202-1 –
novembre 2000 Cahier des clauses speciales – NF P 65-202-2 – novembre 2000 Cahier des Clauses Techniques des DTU ( CCT DTU)
Cahier des Clauses Speciales des DTU (CCS DTU) Cahier des Charges des DTU (CC DTU) Modifcatifs, Erratum, Additifs, Memento
Normes NF en general et en particulier : NFA 35, 45 et 49 - NFB10,12 - NFP 06,12,13,14,16,18,38,61,72,85, 90,93 98 - NFT 54
- NFEN 87, 98, 121, 159, 163, 176, 177, 178, 186 187, 188. Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment
(R.E.E.F.) Cahiers des charges du CSTB Avis techniques du CSTB Cahiers techniques du CSTB Directives et guides de l'UEAtc -
Cahiers CSTB n°3335 Classement des locaux en fonction de l’exposition a l’humidite des parois. - Cahiers CSTB n°3264 classifcation
des colles a carrelage. - Cahiers CSTB n°3265 Revetements de murs interieurs en carreaux ceramiques ou analogues colles au
moyen de mortiers colles ou d’adhesifs. - Cahiers CSTB n°3266 Revetements de murs exterieurs en carreaux ceramiques ou
analogues colles au moyen de mortiers colles. - Cahiers CSTB n°3267 Revetements de sols interieurs et exterieurs en carreaux
ceramiques ou analogues colles au moyen de mortiers colles. - Cahiers CSTB n°3268 Pose collee de revetements ceramiques en
renovation de sols dans les locaux U4P4 et U4P4S. - Le classement UPEC des locaux suivra la notice sur le classement UPEC et
classement UPEC des locaux. Fascicule 3509 de septembre 2004
- Cahiers CSTB n°3243 revetement de sol ceramique, specifcations techniques pour le classement UPEC. Regles professionnelles
concernant les travaux d’etancheite a l’eau realises par application de systemes d’etancheite liquide sur planchers intermediaires
interieurs.
Les materiaux traditionnels utilises devront etre conformes aux normes francaises NF Les materiaux et procedes non traditionnels
devront etre titulaires d’un Avis Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou d’une E.T.N. visee favorablement par un
controleur technique. Referentiel pour la glissance dans la zone cuisine : - guide des revetements de sol repondant aux criteres «
hygiene, securite, aptitude a l’utilisation » pour les locaux de fabrication de produits alimentaires Cf.(4) de la CNAMTS, Direction des
Risques Professionnelles. Des carreaux pour cuisines collectives sont nominativement cites dans la liste dʼaccompagnement du
Guide CNAMTS. Cette liste, a entete CNAMTS est regulierement mise a jour. Les prescriptions, recommandations, cahiers des
charges, fches techniques des fabricants. Arretes du 30 Juin 1999, relatif aux caracteristiques acoustiques des batiments
d’habitation Aux textes offciels, prescriptions et circulaires des acces aux personnes handicapees, arretes du 24/12/80, 04/10/82,
31/05/94, 27/06/94. Aux textes offciels concernant les regles de securite et d'incendie et code du travail.

GENERALITES – PRESCRIPTIONS GENERALES D’EXECUTION


Afn d'eviter les omissions ou les doubles emplois, l'entrepreneur est tenu de completer son dossier en consultant les devis
descriptifs et plans techniques des autres corps d'etat susceptibles de le renseigner sur les travaux qu'il a reellement a prevoir. Le
but a atteindre etant une execution rationnelle des travaux, dans les delais les plus courts, l'entreprise soumissionnaire devra
prendre toutes dispositions pour etre en mesure de commencer les travaux conformement au planning des que la decision du
Maitre d'Ouvrage sera intervenue.
Etudes d’execution:
A l’issue de la phase preparatoire du chantier et dans le cadre des etudes d’execution (EXE), l’entrepreneur titulaire du present lot
devra etablir tous les plans details et calculs d’execution et un dossier complet de specifcations a l’usage du chantier, en coherence
avec les plans de synthese correspondants et le present CCTP et devra les fournir suffsamment a l'avance pour approbation a
l’Architecte et au bureau de controle pour visa et aux entreprises concernees. Ensemble a fournir en version papier et en version
informatique.
L'entrepreneur sera tenu de faire effectuer a ses frais, a la demande du Maitre d’œuvre, tous les sondages complementaires, tous
prelevements ou analyses des differents echantillons d'eaux ou de terrains rencontres dans les fouilles, ainsi que tous essais de
compressibilite du sol a fond de fouilles, qui pourraient lui etre demandes.
A la demande du maitre d'ouvrage, de l'Architecte et/ou du bureau de controle, les essais mecaniques de resistance des betons sur
eprouvettes seront a la charge de l'entreprise.
A la fn des travaux, remise en etat du terrain, en particulier: demolition et enlevement des blocs de beton a l'emplacement des
aires de gachage, enlevement de tous les detritus et dechets de quelque provenance qu'ils soient. Il appartient donc a l'entreprise
de faire constater tout ce qui pourrait donner lieu a contestation, avant prises de possession du terrain, tels que depot de materiaux,
etat de voiries, bordures, clotures, etc..
L'entrepreneur du present lot devra livrer les locaux des batiments aux entreprises qui lui succedent, dans un etat de nettoyage
suffsant pour leur eviter les sujetions supplementaires. Afn d'eviter toutes contestations de part et d'autre, pour l'etat des sols et

Page 6/42
des differents supports livres, il sera procede en presence de l'Architecte, du Maitre d'ouvrage et des Entrepreneurs concernes a
une reception de l'etat des locaux et des ouvrages
Travaux supplementaires:
Ne seront pris en consideration que les travaux supplementaires demandes par le Maitre d’œuvre et acceptes par le Maitre
d’Ouvrage. Ils feront l’objet de devis complementaires reconnus par ce dernier. Pour les travaux faisant partie du forfait, aucune plus
value ne sera acceptee, pour quelque motif que ce soit.
Divers:
Le prix propose comprendra tous les travaux necessaires au complet achevement de l'ouvrage et en particulier : Les etaiements,
renforts, supports, protections.
Materiaux
Le present CCTP defnit pour certains materiels un echantillon et ou une marque de reference et autorise la fourniture de materiels
qualifes de similaire ou de qualite equivalente. Il est specife que la preuve de la similitude et de la qualite equivalente sera realisee
par l'Entrepreneur
L'appreciation de la similitude et la qualite equivalente des materiels presentes par l'Entrepreneur avec les materiels de reference,
appartient a l'Architecte et au Maitre de l'Ouvrage qui autoriseront ou pas par ecrit leurs emplois. En cas de divergences de vues
avec l'Entrepreneur en ce qui concerne cette similitude ou qualite equivalente, celui-ci sera tenu de fournir les materiels de
reference eux-memes, apres une seule presentation des materiels dits similaires ou qualite equivalente.

DOCUMENTS ET TEXTES DE RÉFÉRENCES CARRELAGE


Les ouvrages seront realises conformement aux textes, normes et reglements en vigueur au moment des travaux et notamment :
Aux Documents Techniques Unifes :
D.T.U. 26.1 et 26.2 Chapes et dalles a base de liants hydrauliques ;
D.T.U. 52.1 Revetements de sol scelles ;
Tolerance : article 5.8 du D.T.U.
D.T.U. 53 Revetements de sol colles.
D.T.U. 55 Revetements muraux scelles
Normes francaises et europeennes :
NF EN 98 Carreaux et dalles ceramiques - Determination des caracteristiques dimensionnelles et aspect de surface ;
NF EN 163 Carreaux et dalles ceramiques - Échantillonnage et conditions de reception ;
Toutes les normes concernant les revetements de sol resilients des differentes composition existantes.
Cahiers des prescriptions techniques :
Tous les textes de chapitres GS12 et GS13 concernant les differents ouvrages decrit dans ce lot.

LIMITE DE PRESTATION
Outre les previsions particulieres contenues dans chaque article, l'entrepreneur titulaire du present lot devra :
La verifcation des niveaux et aplombs ;
Le nettoyage des supports avant la mise en œuvre de ses ouvrages ;
Les sujetions de calepinage de couleur et de trace ;
Les coupes et decoupes quelles qu'elles soient et les percements pour gaches, encastrements, fxations, etc... ;
Les nettoyages apres execution pour l'enlevement des taches ;
L’evacuation de tous les emballages et dechets de pose ;
Les raccords apres le passage des autres corps d'etat.

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
Les produits utilises pour les revetements de sol colle ou scelle devront obligatoirement etre agrees par le CSTB
(agrement ou avis technique) ;
Leur mise en œuvre respectera les observations de la decision ou avis du CSTB. Ils devront repondre a la
classifcation UPEC ;
Les colles utilisees aussi bien pour les revetements de sol que pour les revetements muraux seront agreees, et
benefcieront d'un avis technique et de type recommande par le fabricant ;
Elles devront resister aux hautes temperatures, a l'eau, aux acides et a tous produits d'entretien ;
Les coloris seront rigoureusement identiques et seront choisis par les Architectes et le Maitre d'Ouvrage ;
L'Entreprise se referera egalement aux textes et normes en vigueur dans la mesure ou ces documents completent
ceux des Cahiers des Charges precites ;
L'Entreprise devra s'assurer que les materiaux preconises apporteront le classement UPEC, et un coeffcient
d'isolation acoustique correspondant a la reglementation en vigueur, et s'engage en tout etat de cause, a mettre en
œuvre un materiau repondant a cette reglementation dans le cadre du prix de l'offre.

Page 7/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

1 – DEMOLITION

La mise en sécurité sera effectuée par les lots électricité et plomberie.


Dans la salle des associations existante, enlèvements de tous les doublages, des ossatures et du
plancher haut existant dans le garage, du solivage existant dans la salle des associations et des
menuiseries extérieures (pour création ou remplacement).
Démolitions des sols existants (salle des associations existantes) pour le réfection complète du plancher
bas (cf. chap. plancher bas).

Ouvertures des murs moellons existants pour la création des différents accès :
- accès principal façade Sud Est
- accès entre nouveau dégt et nouvelle salle d'activité
- sortie de secours de la nouvelle salle d'activité.
- Enlèvement du soubassement fenêtre façade Nord Ouest.
La prestation comprendra le réfection des linteaux BA et des jouées.

2 – FOUILLES ET SOUBASSEMENT

Fouilles en rigoles pour les 2 nouveaux murs de refends de chaque coté de l'entrée.
Mise en place d'un béton de propreté sous toutes les semelles de fondations, épaisseur 0.05 m.
Semelles en béton armé, dimensionnement et armatures suivant les plans de l'entrepreneur ou du
bureau d'étude béton.
La prestation comprendra l'évacuation des terres en surplus.
Elévation de maçonnerie de 0.20 agglomérés pour soubassement des 2 nouveaux murs de refends.
Prévoir arase étanche, béton armé pour poteaux de structure à l’intérieur des agglos.

3 – PLANCHER BAS

3.1 plancher bas salle des associations, dégt, sanitaires


Décaissement pour mise à niveau
Dallage bas de sous sol comprenant :
Fourniture et pose de hérisson, finition sable et polyane
Dallage béton armé finition brut
Isolant de type TMS 53 mm (le prix de la fourniture et pose de l'isolant devra être clairement indiqué, si la
variante chauffage par le sol est retenue, cette prestation reviendra au lot chauffage).
Chape finition lissée pour carrelage (ou chape de chauffage par le sol pour carrelage si variante
chauffage par le sol retenue). Voir chapitre carrelage.
Prévoir toutes les canalisations dans le hérisson en raccord sur l'assainissement existant. Prévoir 1
regard EU de visite à l'extérieur contre la façade Sud Ouest (en raccord sur réseau existant).
Mise en place des gaines sous dallage pour alimentation EDF, AEP, PTT depuis les branchements
existants.

3.2 plancher bas salle d'activité


Le niveau 0,00 de la nouvelle salle d'activité sera env. 60 cm au dessus de la dalle béton existante. L'entreprise
proposera la solution la plus avantageuse financièrement pour ce changement de niveau (soit par remblaiement ou par
dalle préfabriquée).
soit :
Plancher en béton préfabriqué, avec poutrelles préfabriquées en béton précontraint et hourdis,

Page 8/42
dalle BA de compression, prévoir saignée périphérique dans les anciens murs et refends avec
fondations si nécessaire.
Dallage béton armé finition brut
Isolant de type TMS 53 mm (le prix de la fourniture et pose de l'isolant devra être clairement indiqué, si la
variante chauffage par le sol est retenue, cette prestation reviendra au lot chauffage).
Chape finition lissée pour parquet (ou chape de chauffage par le sol pour parquet si variante chauffage
par le sol retenue).Voir chapitre carrelage.
Ou :
Remblais en 0/30 avec compactage
finition sable et polyane
Dallage béton armé finition brut
Isolant de type TMS 53 mm (le prix de la fourniture et pose de l'isolant devra être clairement indiqué, si la
variante chauffage par le sol est retenue, cette prestation reviendra au lot chauffage).
Chape finition lissée pour parquet (ou chape de chauffage par le sol pour parquet si variante chauffage
par le sol retenue).Voir chapitre carrelage.

4 – MACONNERIE
Elévation de maçonnerie en béton cellulaire de 20 cm d'épaisseur pour refends de chaque coté de
l'entrée façade Sud Est. Prévoir béton armé pour poteaux de structure à l’intérieur de la maçonnerie
compris linteaux et chaînage.

Sur la façade Sud Est, prévoir pointe de pignon en agglomérés, compris poteau BA, linteau,
rampannage.
Bouchage soubassement a faire en retrait fenêtre en façade Nord Ouest.
Prévoir également un soubassement en agglomérés pour le bouchage bas de la porte de garage. Celui
ci sera posé en retrait afin de garder une réservation pour un soubassement aluminium (lot menuiseries
extérieures)

Enduit de dressement en pourtour des ouvertures qui recevront les menuiseries extérieures et taille
dans agglomérés ou moellon pour feuillures si nécessaire.

Réfection des appuis béton coulé sur place en parfait accord avec le menuisier avec façon de rejingot.
(appuis de fenêtre inexistant en l'état).
Seuils ciment encastré pour pose des menuiseries extérieures non saillants avec forme de pente en
béton lissé, nez passé au fer.

Dégradage de l'enduit existant en pignon SUD OUEST du bâtiment 2 pans pour recevoir un enduit.
Enduit Monocouche (codipral WEBER et BROUTIN) teintes rouge brique réf 330 WB, finition grattée
fin, enduit des tableaux d’ouvertures et protection des menuiseries et toitures.
Emplacement défini conformément aux plans des façades (en partie sur façade Sud Est, Sud Ouest et
Nord Ouest).
A prévoir également de chaque coté de l'entrée abritée en façade Sud Est sur le béton cellulaire
(enduit allégé).
Sur les façades Pierre de l'ancien garage, enlever les morceaux d'acier qui dépassent, et boucher en
pierre les quelques trous de boulé.

Depuis la nouvelle sortie de secours façade Sud Ouest, confection d'un trottoir (largeur 1,20) en béton
désactivé depuis la porte jusqu'au parking coté Sud est. La prestation comprendra le décapage de la
terre végétale, le remblai en 0/60 avec cylindrage, la confection d'une dalle de béton finition
désactivée.
Page 9/42
Prévoir également l'entrée extérieure couverte en béton désactivé.
Tous les travaux comprendront les tranchées, remblaiements, grillage avertisseur et puisards
nécessaires.

5 – CARRELAGE
5.1 Chape de chauffage par le sol ou traditionnel.(suivant variante chauffage)
Réalisation de chape flottante de 50mm dosée à 350 kg/m3, armé d'un treillis soudé, l'ensemble
compatible avec le chauffage par le sol à eau. Le lot chauffage fournira le produit d'enrobage des
tuyaux. La finition sera lissée pour recevoir un revêtement collé (carrelage ou parquet). Prévoir bandes
de désolidarisation périphérique, épaisseur suivant compatibilité avec chauffage par le sol.
Cette chape sera traditionnelle, interdiction d'une chape anhydrite.
Localisation : Sur l'ensemble

5.2 Carrelage 50x50


Fourniture et pose de carrelage format 50x50 collé (colle compatible chauffage par le sol)
Les choix des carrelages sera déterminé par le maître d’ouvrage (prévoir un prix de 45,00€ TTC de
fourniture au m²).
Nota : pas de plinthe à prévoir.
Localisation : Salle des associations, dégagement

5.3 Carrelage 30x30


Fourniture et pose de carrelage format 30x30 collé (colle compatible chauffage par le sol)
Les choix des carrelages sera déterminé par le maître d’ouvrage (prévoir un prix de 25,00€ TTC de
fourniture au m²). Prévoir les plinthe assorties.
Localisation : sanitaire et rangement.

Les prestations comprendront les joints de dilatation avec couvre joint partout ou cela sera nécessaires.

Ragréage
Néant.

5.4 Faïence murale


Les revêtements muraux (faïence ou autres), ne devront pas faire saillie sur les enduits de plus de
l'épaisseur d'un carreau. Toutes les rives apparentes comporteront les bords adoucis et émaillés.
Le choix définitif sera fait par le maître d’ouvrage.
Prévoir un prix de base d'achat de 40,00€ TTC du m², pose à la colle spéciale agréée. (estimation
surface : 22 m²).
Localisation : Sur les 4 murs du sanitaire toute hauteur
rangement ; au dessus du lavabo (1 m2)

6 – VARIANTE OBLIGATOIRE : a chiffrer après le total.


Réalisation d'une dalle BA pour support de la pompe a chaleur.
Réfection des joints existants à la chaux (partie 1 pan sur les 3 cotés)
Dégradage et réfection des joints partie ancienne (bâtiment 2 pans Nord Est et Nord Ouest).

Page 10/42
LOT CHARPENTE
NORMES ET REGLEMENTS
Les fournitures et la mise en œuvre seront conformes aux stipulations et a la reglementation en vigueur et plus particulierement :
NF P21-203 (DTU n° 31.1) : Charpente et escaliers en bois (Mai 1993 – Fevrier 1998 - Aout 2002),
NF P21-204 (DTU n° 31.2) : Construction de maisons et batiments a ossature de bois (Mai 1993 – Fevrier 1998),
NF P21-205 (DTU n° 31.3) : Charpente en bois assemblees par connecteurs metalliques ou goussets (Mai et Septembre 1995),
Regles BF 88 : Methode de justifcation par le calcul de la resistance au feu des structures en bois (Janvier et Fevrier 1988),
Regles CB 71 : Regles de calcul et de conception des charpentes en bois dites Regles CB 71,
NF P32-201 (DTU n° 40.11) : Couverture en ardoises (Mai 1993),
NF P39-201 (DTU n° 40.14) : Couverture en bardeaux bitumes (Mai 1993 – Janvier 2001),
NF P34-206 (DTU n° 40.36) : Couverture en plaques en aluminium prelaque ou non (Mai 1993),
DTU n° 40.41 : Couverture par elements metalliques en feuilles et longues feuilles en zinc (Septembre 2004),
Norme experimentale P34-214 (DTU n° 40.44) : Couvertures par elements metalliques en feuilles et longues feuilles en acier
inoxydable etame (Decembre 1994),
NF P34-215 (DTU n° 40.45) : Couvertures par elements metalliques en feuilles et longues feuilles de cuivre (Mai 1993 –
Septembre 2001),
NF P34-216 (DTU n° 40.46) : Travaux de couverture en plomb sur support continu (Septembre 1994 - Mai 1999),
XP36-201 (DTU n° 40.5): Travaux d'evacuation des eaux pluviales (Novembre 1993 - Decembre 1997),
Regles N 84 : Actions de la neige sur les constructions (Septembre 1996 – Juillet 1997 – Avril 2000),
Regles NV 65 : Regles defnissant les effets de la neige et du vent sur les constructions et annexes (Decembre 1999 – Avril
2000 – Janvier 2001),
Les autres documents et clauses contenus dans le REEF,
Normes et reglementations en vigueur.
Les autres documents et clauses contenus dans le REEF,
Normes et reglementations en vigueur.
Et des textes auxquels ils font reference :
Cahier des charges.
Cahier des clauses techniques.
Cahier des clauses speciales.
Normes Francaises et Europeennes.
Cahier du CSTB.

Prestations annexes au present lot :


Les etudes, les dessins d’execution et de details des ouvrages.
Tous les reglages necessaires.
Le traitement et la protection de l’ensemble des bois mis en œuvre.
La fabrication en atelier, la fourniture, le transport a pied d’Oeuvre, le stockage, la pose et le fxation defnitive ou le maintien
provisoire des materiaux.
L’execution a sec des scellements a l'aide de chevilles.
Le remplacement ou la reparation des elements deteriores avant reception.
Le remplacement ou la refection gratuite de tous les elements defectueux pendant la periode de garantie sur simple
demande du Maitre d'Ouvrage, ou du Maitre d'Oeuvre
La fourniture de tous les materiels, materiaux, et accessoires necessaire au bon achevement des travaux.
Les transports, chargements, dechargements, stockage et distribution sur le chantier.
La mise en œuvre y compris toutes sujetions d'acces et de deplacement dans l'enceinte du chantier, echafaudage.
L'execution de prototype pour le choix des aspects .
La reception des surfaces avant commencement de son travail.
Les protections et nettoyages en cours et en fn de travaux ainsi que la protection des ouvrages

REGLES GENERALES D'EXECUTION


• Les bois utilises doivent etre sains, exempts de toutes pourritures ou d'echauffures, de nœuds vicieux ou pourris, fentes
d'abattage, gelivures. La presence d'insectes attaquant les bois en œuvre est egalement une cause de rebut. Ils seront de la classe
A de la NF 53.510.
• Avant d'etre mise en œuvre, tous les bois seront amenes a l'etat d'humidite de 12 a 13 % puis stabilise avant usinage. L'humidite
au moment de la pose doit etre compris entre 8 et 10 %.
• Les bois pourront etre stockees sur le chantier dans un local ventile a l'abri de l'humidite ou dans des conditions telle que la
qualite des fournitures ne risque pas d'etre alteree.
• Les produits a employer sont des produits fongicides, insecticides, preventifs ou curatifs aux doses utilisees. Ils doivent etre
compatibles avec les fnitions prevues sur le bois et donner des resultats satisfaisants aux essais effectues suivant les processus fxes
par les normes.

Page 11/42
CHARPENTE TRADITIONNEL
Modification de la charpente existante pour la création d'une lucarne (pignon) en façade Sud Est.
La prestation comprendra également la révision de la charpente existante.
Charpentage en bois du Nord traité. La section des éléments sera calculée en fonction de la longueur
de portée et de rampant, la section des bois employés correspondra aux bois du commerce,
déterminée par les normes françaises.
Les travaux comprennent également tous éléments de charpente nécessaires aux contreventements,
toutes sujétions de trous, scellements et autres accessoires nécessaires au complet achèvement des
travaux de charpente.
Ossature principale de charpente par pannes (section à déterminer suivant portée)
Fixations sur pignons par sabots en fer galvanisé.
Fourniture et pose de chevrons en sapin traité à l’aide d’un produit curatif fongicide et insecticide,
comprenant coupes, chutes de débit, fixations, assemblages conformes aux règles de l’art, montage
des matériaux, calage, montage et mise à niveau, tous détails et toutes sujétions de mise en œuvre.
Prévoir un entraxe de 0,40.

TRAITEMENT SUR EXISTANT


Traitement complet de la charpente existante par perçage en quinconce de 4 à 6 trous par mètre de
toutes les grosses pièces de bois, fixateur d'injecteur à bille de retenue étanche. Nettoyage par
brossage des bois. Injection sous pression de Xylophène. Double pulvérisation de Xylophène sur tous
les bois apparents.

FAUX SOLIVAGE
Mise en place de solivettes en Sapin du Nord traité (section à déterminée), afin de permettre la fixation
de tous les plafonds.
Prévoir étreissillons et toutes pièces nécessaire pour une bonne stabilité.
La hauteur du faux solivage sera réglé afin de conserver un plénum technique de 15 cm entre le placo
et l'isolant prévu au lot plâtrerie.
La mise en place du faux plafond se fera dans la salle d'activité conformément aux plans avec 2 formes
de lucarne. Prévoir réservation pour trappe.
Faux solivage à prévoir également dans le sanitaire, rangement, l'entrée couverte et le dégt, et la salle
des associations.

Page 12/42
LOT COUVERTURE
NORMES ET REGLEMENTS
Les travaux de couverture decrits ci-apres doivent etre execute conformement aux Avis Techniques des materiaux en vigueur et aux
D.T.U. suivants : - 20.1 Ouvrages en maconnerie de petits elements – Parois et murs - 26.1 Enduits aux mortiers de ciments, de chaux
et de melange platre et chaux aerienne.
- 31.1 Charpente et escaliers en bois - 40.11, 40.12, 40.13 Couverture en ardoises - 60.11 Regles de calcul des installations de
plomberie sanitaire et d’evacuation des eaux pluviales. - 40.5 Travaux d’evacuation des eaux pluviales. - 40.41 Couverture et
ouvrages zinc - 40.46 Travaux de couverture en plomb sur support continu.
Connaissance des lieux :
L’entrepreneur a apprecie exactement toutes les conditions d’executions des ouvrages et c’est parfaitement et totalement rendu
compte de leur nature, de leur importance et de leur particularite. - Procede a une visite detaillee de l’ouvrage et apprecie toutes les
sujetions resultantes :
- De la conception des batiments, - De la confguration des acces et abords, - Des moyens d’approvisionnement, - Des conditions de
stockage, - De l’eloignement des decharges autorisees, - Des possibilites d’installation de chantier.
Il s’engage a : - Assurer l’organisation de son chantier pour permettre a tout moment le bon deroulement des travaux dans les
meilleures conditions et delais contractuels. - Assurer le hors d’eau permanent durant toute la duree du chantier.
Etendue des prestations :
L’entrepreneur doit comprendre dans ses prix unitaires : - La fourniture, la pose et l’enlevement des echafaudages, platelages et
flets necessaires a l’execution de ses ouvrages et a la securite de ses ouvriers. - La protection de ces ouvrages jusqu’a la reception,
l’enlevement de ces protections, les raccords eventuels.
- Le ramassage, la descente et l’enlevement de ses dechets et deblais. - Toutes les prestations necessaires a une parfaite fnition de
ses ouvrages, le detail descriptif n’etant pas limitatif des prestations accessoires. - La fourniture de l’energie electrique necessaire a
l’execution des travaux. - L’entrepreneur prendra a sa charge les travaux, indefnites et reparations propres aux degats occasionnes
par son intervention sur les ouvrages environnant. - Les droits de voiries sont a la charge de l’entreprise. - Le bachage soigne de
l’ensemble des couvertures, et les adaptations des evacuations des eaux pluviales.
Nettoyage de chantier :
L’entreprise devra le nettoyage des locaux ou parties communes au fur et a mesures de l’avancement des travaux, la remise en etats
des espaces verts, des enrobes et abords des batiments avant la reception des travaux. L’entreprise devra le tri selectif de ses
dechets de chantier conformement a la reglementation europeenne en vigueur, notamment en ce qui concerne les DIB plomb, les
certifcats de suivi de dechets seront demandes avec le DOE.
Conditions particulieres d’execution : Le site pouvant etant ouvert durant les travaux, l’entrepreneur prendra toutes les mesures afn
d’assurer la protection, la securite et le libre acces des usagers de l’ouvrage et des passants. Tout particulierement pour la
protection des entrees. L’entreprise devra un bachage quotidien soigne afn d’eviter toute infltration. Un etat des lieux avec huissier
sera realise a la charge de l’entreprise avant le debut des travaux. Tous les dommages lies aux infltrations dus a un defaut de
bachage seront a la charge de l’entreprise.

OBLIGATIONS DES ENTREPRISES :


1 – Reconnaissance des travaux :
Les documents de base ainsi que les indications donnees dans le present document constituent un ensemble et defnissent
l’enumeration des travaux a realiser au titre du present contrat de travaux par l’Entrepreneur. L’omission sur l’un des documents d’un
detail precise par les autres ou inversement, et plus generalement tout detail qui aurait ete omis et dont la realisation s’imposerait
d’apres les Regles de l’Art et les divers textes en vigueur, est implicitement inclus dans les prix du contrat de travaux. Il appartient a
chaque Entrepreneur participant a la consultation, au cours des etudes qu’il fera anterieurement a la remise de son offre, de se faire
donner, dans les conditions defnies dans les divers documents du dossier de consultation des entreprises, tous les eclaircissements
necessaires pour la presentation d’une offre complete et sans omission.
L’entrepreneur ne pourra pas se prevaloir d’erreurs ou lacunes dans les pieces du contrat de travaux posterieurement a sa passation
pour refuser l’execution des travaux necessaires au complet achevement du chantier ou pour pretendre a une majoration des prix
souscrits. Il ne pourra pas non plus invoquer une erreur de sa part dans les devis qu'il aura fournit. Il en serait de meme si la stricte
application des documents du contrat de travaux lui imposait un mode d’execution different de celui qu’il avait prevu.
Avant toute execution des travaux, et sous sa seule responsabilite, l’Entrepreneur est tenu de proceder a une reconnaissance des
lieux de maniere a prevoir toutes les diffcultes ou sujetions particulieres qu’il pourrait rencontrer. Il est rappele ici qu’une visite des
lieux est indispensable pour repondre a la consultation.
Toutes les prestations accessoires sont incluses implicitement dans le prix global et forfaitaire souscrit (raccord de maconnerie et/ou
de peinture ou tapisserie, reprise de pieces de bois et/ou de cadre conserves abimes, nettoyage soigne des lieux, etc.). Les prix
proposes par l’Entrepreneur dans la decomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) tiendront compte des materiaux, des
materiels, de la main d’oeuvre, des deplacements, du transport et des prestations.
2 – Assurance :
Au cas ou des degats imputables a l’Entrepreneur seraient constates, la remise en etat resterait a sa charge entiere sans qu’il puisse
pretendre a une quelconque indemnite. En cas de refus de sa part a intervenir, le montant des remises en etat serait entierement
retenu sur les sommes qui lui seront dues.
L’Entrepreneur devra egalement assurer la securite sur le plan general. Il devra en outre prendre sous sa seule responsabilite, toutes
les mesures concernant la sauvegarde de ses materiaux, materiels, fournitures et outillages. Par ailleurs, il assurera la protection des
personnes (occupants des lieux, visiteurs et personnels de son entreprise) pendant toute la duree des travaux.

Page 13/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

La couverture actuelle est composé d'un versant en ardoise (Nord Ouest) et de deux versant en
tuiles (Sud Est).
Les 2 versant en tuiles seront remplacées par des versant en ardoise naturelle verte. Le versant en
ardoise sera proposé en variante pour remplacement en ardoise naturelle verte.

Dépose tuiles
Dépose des 2 versants en tuiles de la façade Sud Ouest. La tuile sera déposé et amenée en décharge
par le présent lot. La prestation comprendra la dépose des tuiles de rive et faitage ainsi que des liteaux
existant.
Cette dépose se fera également en accord avec le charpentier qui aura à modifier la charpente.

Sous toiture
Fourniture et pose d'un écran de sous toiture micro perforé compris contre lattage sur les 2 versants
Sud Est et lucarne

Couverture ardoises
Couverture en ardoises naturelles du Brésil, couleur verte 22*32, ép 4,5 mm, réf Greygreen classe A 1er
choix, 1er tri, crochet inox 18/10, dimension du crochet et du pureau suivant pente. Fourniture et pose
de liteaux 27x40 cloue sur la charpente, y compris toutes sujetions de taille.
Localisation : Le versants Sud Est (bâtiment 2 pans)

Faitage
Fourniture et pose d’un fai
tage terre cuite huguenot vernissé à bouton, idem grande salle voisine, à
prévoir en remplacement du faîtage existant et sur la lucarne entrée

Rives et noues
Habillage des chevrons de rive par bardelli ardoise en débord de 3 cm du chevron, fixation par clous et
pointe inox, compris toute sujétions pour rive.
Noues en zinc prépatiné de 14, développé 25 avec pinces, compris coupe des ardoises en biais.
La prestation comprendra également la pose des chevrons de rive.

Chatieres de ventilation
Ventilation de la couverture par la fourniture et pose de chatieres Integra VMZINC. La section de
ventilation devra •tre egale au 3000eme de la surface du toit.
Sortie extérieure de la V.M.C. Nicoll Ø 150 et Ø 100 pour évents E.U.

Gouttieres en zinc
Fourniture et pose de gouttieres en zinc quartz 65/100eme, diametre 100mm, fixation par bandes
lyonnaises, y compris naissance, talons, dilatations et toutes sujetions.
Localisation : Façade Sud Est

Descentes en zinc
Fourniture et pose de descentes en zinc quartz 65/100eme, diametre 80mm, fixation par collier en inox,
y compris jambette, raccordement au tabouret et toutes sujetions de raccord horizontal au sol. La
prestation comprendra la fourniture et pose de dauphins fonte Ht 1,00 dans le pied de chaque
descente EP.
Localisation : Façade Sud Est

Page 14/42
Couverture zinc
Sur la partie 1 pans avec lucarne d'entrée, Couverture en zinc à joint debout, finition ZM zinc pigmento
vert. La prestation comprendra la fourniture et pose de volige, la confection des rives zinc compris
toutes sujetions.
Localisation : Partie 1 pans Façade Sud Est.

VARIANTE OBLIGATOIRE :
Remplacement de l'ardoise existante façade Nord Ouest par de l'ardoise naturelles idem façade Sud
Est. Les travaux comprendront les mêmes prestations prévu sur la façade Sud Est. :
- dépose et sous toiture,
- couvertures avec chatières,
- rives et chevrons de rive,
- gouttières et descentes.

Page 15/42
LOT MENUISERIES EXTERIEURES ET INTERIEURES
CONDITIONS GENERALES D’EXECUTION
Les travaux a executer sont defnis par le CCTP et les plans d'Architecte. Les plans et CCTP se completent reciproquement. Dans
tous les cas, chaque entrepreneur est tenu de consulter les plans et les details fournis a l’appui du present CCTP. Ils ne pourront
jamais pretendre les avoirs ignores. Toutes les discordances eventuelles devront etres signales au Maitre d’œuvre en temps utile.
L’entrepreneur ne pourra plus en faire etat apres remise et reception de son offre. Il est bien precise que la clause des priorites
entre les plans et le CCTP n’a pas pour but d’annuler la confection d’un ouvrage quelconque fgurant sur l’une des pieces et non sur
l’autre. Cette priorite ne joue qu’en cas de contradiction. En consequence, tout ouvrage fgurant aux plans et non decrits au present
descriptif est formellement du vice-versa.

DTU – NORMES – REGLEMENTS - DOCUMENTS


Execution des travaux du present lot suivant les prescriptions des differents documents en vigueur: DTU, normes, decrets ou
reglements parus ou a paraitre avant la remise des offres concernant les ouvrages faisant l'objet du present lot, et en particulier :
DTU generaux et en particulier:

CONSTRUCTION METALLIQUE
DTU 32.1 – Construction metallique : charpente en acier Cahier des charges - DTU P 22-201 – juin 1964 Cahier des clauses speciales
– DTU P 22-201 – juin 1964 DTU 32.2 – Construction metallique : charpente en alliage d’aluminium Cahier des clauses techniques –
NF P 22-202-1 – mai 1993 Amendement A1- NF P 22-202-1/A1 – octobre 2000
Cahier des clauses speciales – NF P 22-202-2 – mai 1993

FERMETURES
DTU 34.1 – Ouvrages de fermeture pour baies libres Cahier des clauses techniques – NF P 25-201-1 – mai 1993 Amendement A1 –
NF P 25-201-1/A1 – juin 1994 Cahier des clauses speciales – NF P 25-201-2 – mai 1993 DTU 34.2- Travaux de batiment – Choix des
fermetures pour baies equipees de fenetres en fonction de leur exposition au vent Memento pour les maitres d’œuvre – FD P 25-
202 – septembre 2004.

MENUISERIE
DTU 37.1 – Menuiseries metalliques Cahier des clauses techniques – NF P 24-203-1 – mai 1993 Amendement A1 – NF P 24-203-1/A1
– mai 2001. Cahier des clauses speciales – NF P 24-203-2 – mai 1993 NF DTU 36.5 P1.1 Mise en œuvre des fenetres et portes
exterieures ; partie 1.1 : cahier des clauses techniques types NF DTU 36.5 P2 Mise en œuvre des fenetres et portes exterieures ;
partie 2 : cahier des clauses administratives speciales types NF DTU 36.5 P1.2 Mise en œuvre des fenetres et portes exterieures ;
partie 1.2 : criteres generaux de choix des materiaux DTU 37.2 Travaux de batiment – Menuiseries metalliques en renovation sur
dormant existant Cahier des clauses techniques – NF P 24-204-1 – decembre 2003 Cahier des clauses speciales – NF P 24-204-2 –
decembre 2003 Annexe commune aux DTU 36.1/37.1 (avertissement...) Caracteristiques dimensionnelles des baies dans le gros
œuvre destinees a recevoir des menuiseries DTU 36.1/37.1 – Choix des fenetres et des portes exterieures en fonction de leur
exposition : memento pour les maitres d’œuvre Memento – FD P 20-201 – decembre 2001 DTU 39 – Miroiterie – vitrerie Cahier des
clauses techniques – NFP 78-201-1 – mai 1993 Amendement A1 – NF P 78-201-1/A1 – mai 1998 Amendement A2 – NF P 78-201-
1/A2 – juillet 1997 Amendement A3 – NF P 78-201-1/A3 – octobre 2000 Cahier des clauses speciales – NF P 78-201-2 – mai 1993
Cahier des Clauses Techniques des DTU ( CCT DTU) Cahier des Clauses Speciales des DTU (CCS DTU) Cahier des Charges des DTU
(CC DTU) Modifcatifs, Erratum, Additifs, Memento Normes NF en general et en particulier: NFP16, 20, 23,24,25,26,78,85 NFB: 32,
50 , 51, 52, 53, 54 - NFD 27. Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment (R.E.E.F.) Cahiers des charges du CSTB
Avis techniques du CSTB Cahiers techniques du CSTB Directives et guides: de l'UEAtc, du CEMP, de l’association EPEBAT Guides
techniques UEAtc

Fenetres cahier du CSTB n°1227 Volets roulants exterieurs cahier du CSTB n°1132 Agrement des vitrages isolants Cahiers du CSTB,
bulletins des AT n°263-3 de octobre 1986. Conditions generales d’emploi et de mise en œuvre des vitrages isolants, Cahiers du
CSTB, bulletins des AT n°249-2 de mai 1984. Aux regles de justifcation par le calcul de la securite des constructions, CSTB
Decembre 88 Aux regles de calculs des caracteristiques thermiques utiles des parois Aux regles de calculs des deperditions de
base des batiments Regles AL Regles professionnelles du S.N.F.A. Recommandations professionnelles pour la conception, la
fabrication et la mise en œuvre des fenetres metalliques- Recommandations professionnelles pour la liaison et la coordination des
fenetres et des vitrages.

Recommandations professionnelles pour la liaison et la coordination des fenetres et facades metalliques et des fermetures ou des
stores Regles professionnelles pour la conception des verrieres, verandas et oriels Regles professionnelles pour la fabrication et la
mise en œuvre des facades rideaux et facades panneaux metalliques.

Resistance des materiaux. Regles applicables aux fenetres. FACADOC fascicule n°10. Regles de calculs applicables aux fenetres
metalliques. FACADOC fascicule n°12. Vitrages Exterieurs Colles. Guide de conception et de realisation. Neige : regles N84 DTU
P06-006 action de la neige sur les constructions de novembre 2008 Neige et vent : regles NV 65 DTU P06-002 regles defnissant les
effets de la neige et du vent sur les constructions et annexes de fevier 2009.

Arretes du 30 Juin 1999, relatif aux caracteristiques acoustiques des batiments dʼhabitation Les recommandations et prescriptions
du syndicat national SNJF Aux directives communes pour l'agrement des facades legeres de l'UEAtc d'octobre 1972
Recommandations professionnelles de securite contre l’incendie concernant les facades et fenetres metalliques. Regles RT 2012.

Classement AEV Certifcat Acotherm Les materiaux traditionnels utilises devront etre conformes aux normes francaises NF Les
materiaux et procedes non traditionnels devront etre titulaires d’un Avis Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou d’une
Page 16/42
E.T.N. visee favorablement par un controleur technique. Les prescriptions, recommandations, cahiers des charges, fches techniques
des fabricants. Aux textes offciels, prescriptions et circulaires des acces aux personnes handicapees Aux textes offciels concernant
les regles de securite et d'incendie et code du travail.

GENERALITES PRESCRIPTIONS GENERALES D’EXECUTION


Afn d'eviter les omissions ou les doubles emplois, l'entrepreneur est tenu de completer son dossier en consultant les devis
descriptifs et plans techniques des autres corps d'etat susceptibles de le renseigner sur les travaux qu'il a reellement a prevoir. Le
but a atteindre etant une execution rationnelle des travaux, dans les delais les plus courts, l'entreprise soumissionnaire devra
prendre toutes dispositions pour etre en mesure de commencer les travaux conformement au planning des que la decision du
Maitre d'Ouvrage sera intervenue.

Etudes d’execution:
A l’issue de la phase preparatoire du chantier et dans le cadre des etudes d’execution (EXE), l’entrepreneur titulaire du present lot
devra etablir tous les plans details et calculs d’execution et un dossier complet de specifcations a l’usage du chantier, en coherence
avec les plans de synthese correspondants et le present CCTP et devra les fournir suffsamment a l'avance pour approbation a
l’Architecte et au bureau de controle pour visa. et aux entreprises concernees.

Travaux supplementaires:
Ne seront pris en consideration que les travaux supplementaires demandes par le Maitre d’œuvre et acceptes par le Maitre
d’Ouvrage. Ils feront l’objet de devis complementaires reconnus par ce dernier. Pour les travaux faisant partie du forfait, aucune plus
value ne sera acceptee, pour quelque motif que ce soit.

Menuiseries aluminium
Feuillures recevant des joints profles en caoutchouc de type EPDM avec parcloses aluminium pour recevoir des vitrages isolants
Conforme en tous points aux normes et DTU .
Les dimensions exactes seront a prendre sur place . Ossatures: par cadres continus, realises a l'aide de profles extrude ou
tubulaires, assembles par l'intermediaire d'equerres placees a l'interieur et qui auront les sections et formes appropriees pour
repondre en particulier :
- a la nature et la dimension des ouvrages aux obligations d'etancheite a l'air et a l'eau
- aux types de vitrage et de remplissage mis en œuvre dans ceux-ci. Visseries et accessoires obligatoirement en metal inoxydable.

Echantillons
Les essais de moulures, profls et tout autre detail, a grandeur d'execution, demandes par le Maitre d’œuvre, seront a la charge de
l'Entrepreneur et devront etre inclus dans le montant du forfait.

Ferrages, Quincaillerie
Conformite aux normes des articles de quincaillerie, marquage de type “NF logo A”. Les ouvrages comprennent toutes les
quincailleries et les accessoires necessaires a leur fxation, a leur fonctionnement et a leur condamnation. Ces articles seront
marques " premiere qualite ". avec label S.N.F.Q. et NF logo A et conformes aux normes P.26. Ils devront provenir de fabricant
hautement repute et agree. La quincaillerie aluminium ou inox sera obligatoirement utilisee . Apres la pose les pieces mobiles ou
les mecanismes des articles de quincaillerie seront soigneusement graisses ou huiles . Trois cles au moins seront fournies avec
chacune des serrures de surete. Ces cles remises au Maitre d'Ouvrage lors de la reception des travaux comporteront les etiquettes
porte-cles necessaires a leur identifcation. Apres la pose les pieces mobiles ou les mecanismes des articles de quincaillerie seront
soigneusement graisses ou huiles . Vitrage Tous les vitrages seront conforme a la norme NFP 78 et DTU39. Avec avis technique
CSTB ou label CEKAL Ils seront mis en œuvre sous parcloses aluminium demontables, dans des feuillures de section appropriee qui
seront obligatoirement drainantes avec trous d'ecoulement vers l'exterieur. Etancheite Les etancheites avec les ossatures
maconneries seront de type sec, suivant DTU 37.1 L'etancheite des vitrages incombe egalement au present lot, feuillures auto-
drainantes. Pose: Avant de commencer les travaux, l'entrepreneur devra receptionner les ouvrages sur lesquels il devra intervenir.
En cas de defectuosite, il previendra l'Architecte, sinon, il sera seul responsable des consequences de ses malfacons sur ses propres
travaux. La pose, le reglage, l’etancheite et la fxations des menuiseries seront effectues par le present lot, l'entrepreneur sera le seul
responsable de la pose de ses menuiseries. Fixation et scellement L'entrepreneur doit assurer la fourniture et la mise en œuvre
(pose, reglage, calage) de tous les elements (pattes a scellement, tirefonds, taquets, tasseaux, etc....) necessaires a la fxation de ses
ouvrages. Tous les elements metalliques de fxation devront etre obligatoirement en inox.

L'etancheite a l'air et a l'eau seront dus par le present lot. Les scellements, fxations et calfeutrements divers sont a la charge de
present lot. Pour tous les supports, des essais d'arrachement seront effectues pour determiner la densite des fxations,
conformement au cahier des charges du CSTB . Dimensions et constitution des menuiseries Les dimensions portees au plan sont les
dimensions nominales dont la premiere indique la largeur et la seconde la hauteur. Les sections et epaisseurs des elements
constitutifs mentionnees dans les chapitres ci-apres ne le sont qu'a titre indicatif afn de defnir la constitution de l'ouvrage dans son
ensemble architectural. Il appartiendra a l'entrepreneur de defnir les profls, les sections et epaisseurs des elements constitutifs de
ses menuiseries pour que ces dernieres repondent a leur fonction. Il devra egalement se rapprocher des entrepreneurs ayant des
ouvrages venant s'incorporer ou se juxtaposer sur ses propres ouvrages, pour arreter en accord avec ceux-ci, l'incidence de ces
incorporations et juxtapositions sur les elements constitutifs des menuiseries (Dimensions des feuillures pour vitrage,etc...) et
elements complementaires (nature et caracteristiques) qu'il devra mettre en œuvre (tapee pour glissieres de volets roulants, contre-
bati de rattrapage d'epaisseur pour les calfeutrements, etc... Garantie et protection Les menuiseries jugees non recevables seront
deposees et remplacees. Entretien, reglages, ajustages et mise en œuvre pendant la periode de garanties a la charge de
l'entrepreneur. Pendant la periode des travaux, collage d'un flm protecteur sur toutes les parties aluminium visibles.

Page 17/42
1 - MENUISERIES EXTERIEURES

DESCRIPTION DES OUVRAGES : ci plan de menuiseries

Les menuiseries seront de marque TEHNAL de la gamme Soleal


Les dimensions, finitions (OB, sablé...) seront à prendre sur le plan de détail, dimension à vérifier sur
place avant commande.
Prévoir les entrées d'air dans les dormants pour VMC Hygro B (à voir avec lot VMC).
Double vitrage 4/16/4 planitherm de Saint Gobain, remplissage gaz argon.

Frappe/soufflet/fixe ALU
Menuiseries en aluminium à rupture de pont thermique RAL7037S de chez Technal, double vitrage,
tapée suivant doublage.
Suivant emplacement, prévoir finition oscillo-battante, soufflet, ou fixe, vitrage sablé pour le sanitaire.
Menuiseries ME02, ME05, ME08, ME09 à clé, ME10

verrière
Fourniture et pose d'un ensemble menuisé formant verrière en aluminium à rupture de pont thermique,
soubassement plein en tôle d'alu isolante avec petit bois alu, partie intermédiaire composé d'un grand
vitrage clair fixe divisé par des montants fins.
La partie supérieure aura la même division mais 2 châssis seront ouvrant à soufflet.
Tapées suivant doublage cf plans. La prestation comprendra les éléments de structure, de décor,
d'étanchéité pour une parfaite finition.
Menuiseries ME07

Porte d'entrée
Porte d'entrée Technal formant ensemble menuisé tiercé avec 2 Ouvrants. Remplissage par double
vitrage avec bande de contraste (faisant vitrage sablé) autocollante intérieure. Ossature en tôle
d'aluminium RAL 7037. Serrure 3 points automatique, ferme porte encastré, béquillage double,
poignée technal teinte idem ossature alu.
Menuiseries ME04

Porte WC
Porte pleine en tôle d'aluminium isolante RAL 7037. L'ouvrant sera de type panneau lisse renforcé,
remplissage mousse de polyuréthane à ouvrant caché avec poignée grande longueur, rosace, serrure à
condamnation en aluminium teinte idem porte.
Menuiseries ME03

Porte de secours
Porte pour sortie de secours Technal. Remplissage par double vitrage avec bande de contraste (faisant
vitrage sablé) autocollante intérieure. Ossature en tôle d'aluminium RAL 7037. Serrure anti panique
avec béquillage coté intérieur, ferme porte encastré, poignée technal teinte idem ossature alu.
Menuiseries ME01, ME06

Plafond entrée extérieure


Fourniture et pose d'un plafond compris toute ossature, comprenant panneau TRESPA METEON
Exterior A 11.4.4/ST (teinte English Red), pose à joint creux sur bande PDM noire et vis teinte panneau.
Localisation : entrée couverte extérieure

Page 18/42
MENUISERIES INTERIEURES
CONDITIONS GENERALES D’EXECUTION
Les travaux a executer sont defnis par le CCTP et les plans d'Architecte. Les plans et CCTP se completent reciproquement. Dans
tous les cas, chaque entrepreneur est tenu de consulter les plans et les details fournis a l’appui du present CCTP. Ils ne pourront
jamais pretendre les avoirs ignores. Toutes les discordances eventuelles devront etres signales au Maitre d’œuvre en temps utile.
L’entrepreneur ne pourra plus en faire etat apres remise et reception de son offre. Il est bien precise que la clause des priorites
entre les plans et le CCTP n’a pas pour but d’annuler la confection d’un ouvrage quelconque fgurant sur l’une des pieces et non sur
l’autre. Cette priorite ne joue qu’en cas de contradiction. En consequence, tout ouvrage fgurant aux plans et non decrits au present
descriptif est formellement du et vice-versa.

DTU – NORMES- REGLEMENTS - DOCUMENTS


DTU 36.1 – Travaux de batiment – Menuiserie en bois
Cahier des clauses techniques – NF P 23-201-1 – novembre 2000
Amendement A1 – NF P 23-201-1/A1 - septembre 2003
Cahier des clauses speciales – NF P 23-201-2 – novembre 2000
Amendement A 1 – NFP 23-201-2/A1 – aout 2002
DTU 37.1 – Menuiseries metalliques
Cahier des clauses techniques – NF P 24-203-1 – mai 1993
Amendement A1 – NF P 24-203-1/A1 – mai 2001
Cahier des clauses speciales – NF P 24-203-2 – mai 1993
DTU 37.2 Travaux de batiment – Menuiseries metalliques en renovation sur dormant existant
Cahier des clauses techniques – NF P 24-204-1 – decembre 2003
Cahier des clauses speciales – NF P 24-204-2 – decembre 2003
Annexe commune aux DTU 36.1/37.1 (avertissement…)
Caracteristiques dimensionnelles des baies dans le gros oeuvre destinees a recevoir des menuiseries
DTU 36.1/37.1 – Choix des fenetres et des portes exterieures en fonction de leur exposition : memento pour les maitres dʼoeuvre
Memento – FD P 20-201 – decembre 2001
DTU 39 – Miroiterie – vitrerie
Cahier des clauses techniques – NFP 78-201-1 – mai 1993
Amendement A1 – NF P 78-201-1/A1 – mai 1998
Amendement A2 – NF P 78-201-1/A2 – juillet 1997
Amendement A3 – NF P 78-201-1/A3 – octobre 2000
Cahier des clauses speciales – NF P 78-201-2 – mai 1993
Normes NF en general en en particulier : NFP01, 05,08,12,20,21, 23,25,26,72,73,75,78,85 - NFA 49 - NFB 12, 20, 50, 51,52,53,54
NFEN 309; 315; 324.1; 324.2; 335.1; 335.2
Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment (R.E.E.F.)
Cahiers techniques du CSTB - cahier n°2603 de juillet aout 1992, - cahier n°1362 de janvier fevrier 1976
Le cahier du CSTB n° 206 de janvier fevrier 1980 “guide de lʼisolation par lʼinterieur des batiments habitation du point de vue des
risques en cas dʼincendie”
Directives et guides de l'UEAtc - guide techniques UEAtc n°1215 de novembre 1973, - guide techniques UEAtc n°1768 de avril
1982
Recommandations du CTIM
Arretes du 30 Juin 1999, relatif aux caracteristiques acoustiques des batiments dʼhabitation - decret du 29 novembre 2000
- Regles NRT 2012
Les materiaux traditionnels utilises devront etre conformes aux normes francaises NF.
Les materiaux et procedes non traditionnels devront etre titulaires d’un Avis Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou
d’une E.T.N. visee favorablement par un controleur technique.
Les prescriptions, recommandations, cahiers des charges, fches techniques des fabricants.
Aux textes offciels concernant les regles de securite et d'incendie et code du travail.

GENERALITES – PRESCRIPTIONS GENERALES D’EXECUTION


Afn d'eviter les omissions ou les doubles-emplois, l'entrepreneur est tenu de completer son dossier en consultant les devis
descriptifs et plans techniques des autres corps d'etat susceptibles de le renseigner sur les travaux qu'il a reellement a prevoir.
Le but a atteindre etant une execution rationnelle des travaux, dans les delais les plus courts, l'entreprise soumissionnaire devra
prendre toutes dispositions pour etre en mesure de commencer les travaux conformement au planning des que la decision du
Maitre d'Ouvrage sera intervenue.
Etudes d’execution :
A l’issue de la phase preparatoire du chantier et dans le cadre des etudes d’execution (EXE), l’entrepreneur titulaire du present lot
devra etablir tous les plans details et calculs d’execution et un dossier complet de specifcations a l’usage du chantier, en coherence
avec les plans de synthese correspondants et le present CCTP et devra les fournir suffsamment a l'avance pour approbation a
l’Architecte et au bureau de controle pour visa. et aux entreprises concernees.
Travaux supplementaires :
Ne seront pris en consideration que les travaux supplementaires demandes par le Maitre d’Oeuvre et acceptes par le Maitre
dʼOuvrage. Ils feront l’objet de devis complementaires reconnus par ce dernier.
Pour les travaux faisant partie du forfait, aucune plus value ne sera acceptee, pour quelque motif que ce soit.

Page 19/42
Qualite des bois :
Bois massif presentant de bonnes caracteristiques de stabilite et longevite, choisis par la maitrise d’œuvre sur presentation
d’echantillons et en harmonie avec les menuiseries du lot menuiseries exterieures.
Les bois utilises seront conformes a la NF B 52.001, dans les qualites correspondantes a leur emploi et devront repondre aux
prescriptions de la NF.P 30-401.
- Les bois exotiques non certifes FSC (Forest Stewardship Council) ou non titulaires d’un label equivalent de gestion durable de
la foret sont proscrits. Les essences d’origine locale seront privilegiees (forets, notamment francaises, dont les coordonnees de
l’exploitant devront etre fournies de facon precise) ou provenant de forets certifees PEFC (Pan European Forest Certifcation) ou SFI
(Sustainable Forestry initiative), et choisies selon la norme NF EN 350 afn de garantir la perennite de l’ouvrage sans traitement
chimique.
- L’ensemble des bois proviendront de forets ecocertifees
- Les bois utilises auront une certifcation PEFC ou FSC
Conformite aux normes des blocs portes, marquage” NF qualite certifee CTB FASTE - PRE”.
Tous les bois seront sec a l'air suivant normes NFB 50,51,52,et 53
Degre d'humidite 13 a 17%, sechage effectue conformement a l'article 1312 du cahier 173 du CSTB de facon a l'alterer ni l'aspect,
ni les proprietes des bois.
Pour tous les ouvrages interieurs, le degre d'humidite sera inferieur ou egal a 15%.
Les bois employes seront toujours de 1ere qualite, et conforme aux appellations fgurant dans la nomenclature des bois de la NFB
50,51,52 et sans exception seront traites avant la pose avec un produit fongicide, insecticide et hydrofuge plurivalent ne tachant pas
. NF X 40.500 et 40.501.
Les panneaux de fbre de bois (contre plaque) et ceux de particules devront correspondre a la norme NFB 54, NF EN 309, 313, 635.
Ils seront CTBX ou CTBH de classe II.
Les contreplaques utilises devront satisfaire aux specifcations de la NF B 54.161, ils devront justifer du niveau E1 de la classifcation
Europeenne des produits selon la NF EN 120 (emission de COV)
Tous les bois mis en oeuvre devront etre parfaitement secs, ils seront sains, de droit fl, exempts de noeuds malsains et d'aubier,
sans defaut d'aucune sorte: gelivures, pourritures, echauffements, fentes, fashes, etc... sans insectes ou traces d'insectes.
Les ouvrages seront bien replanis, ponces au papier de verre, les aretes franches et vives, les moulures poncees avec soin, les
onglets bien raccordes. Il ne sera tolere aucune epaufrure, l'Entrepreneur devant fournir toutes les tringles necessaires a la
protection de ses ouvrages notamment dans les feuillures des huisseries et dormants.
L'Entrepreneur sera responsable des defauts de dessiccation des bois et devra, durant l'annee de garantie, donner les jeux aux
parties ouvrantes en particulier avant l'execution des peintures.
Tous les trous et scellements necessaires a la pose des menuiseries, y compris pieds d'huisseries et aiguilles provisoires d'huisseries
en plafond sont a la charge du present lot .
Traitement:
Tous les bois sans exception seront traites avant la pose avec un produit fongicide, insecticide et hydrofuge plurivalent ne tachant
pas, norme NFX 40.100, 40.102, 40.500, 40.501. avec certifcat CTB p+.
Le traitement sera obtenu par trempage.
Le certifcat de traitement sera remis au Maitre d’Oeuvre et au Bureau de Controle.
Classe de risques dʼattaque biologique:
Tous les bois des locaux secs seront traites au minimum de classe 1 suivant la NFEN 335-3 (NFB 50-100.3)
Tous les bois des locaux humides seront traites au minimum de classe 2 suivant la NFEN 335-3 (NFB 50-100.3)
Les bois au contact de lʼexterieur seront traites de classe 3 suivant la NFEN 335-3 (NFB 50-100.3)
Tous les plans de coupes de bois traite seront repris sur chantier ou en atelier par un traitement dito.
Echantillons :
Les essais de moulures, profls et tout autre detail, a grandeur d'execution, demandes par l'Architecte, seront a la charge de
l'Entrepreneur et devront etre inclus dans le montant du forfait.
Quincaillerie :
Conformite aux normes des articles de quincaillerie, marquage de type “NF logo A”.
Les ouvrages comprennent toutes les quincailleries et les accessoires necessaires a leur fxation, a leur fonctionnement et a leur
condamnation. Ces articles seront marques " premiere qualite " avec label S.N.F.Q. et conforme a la NF P 26. Ils devront provenir de
fabricants hautement reputes et agrees par le Maitre d’ouvrage. Toutes les pieces seront en acier zingue, inox, metallise ou en
aluminium. Trois cles au moins seront fournies avec chacune des serrures de surete. Une cle pour les portes interieures.
Ces cles remises au Maitre d'Ouvrage lors de la reception des travaux comporteront les etiquettes porte-cles necessaires a leur
identifcation. Apres la pose les pieces mobiles ou les mecanismes des articles de quincaillerie seront soigneusement graisses ou
huiles .
Organigramme et passe partout :
Un organigramme sera mis en place avec le Maitre d’ouvrage entre le present lot et le lot aluminium. La marque et la reference des
cylindres utilises par ces trois lots seront IDENTIQUE et de meme origine. Les cylindres des portes exterieures en aluminium sont a
la charge du lot aluminium. Les cylindres des portes interieures sont a la charge du present lot
Vitrage :
Tous les vitrages seront conforme a la norme NFP 78 et DTU39. Avec avis technique CSTB ou label AVIQ ou CEKAL
Ils seront mis en oeuvre sous parcloses demontables, dans des feuillures de sections appropriees.
Vitrage Glace Feuillete STADIP en securite, epaisseur et localisation suivant normes, reglementations et DTU.Vitrage coupe feu
suivant reglementation incendie des locaux .

Page 20/42
Implantation, bâtis huisseries :
L'implantation et le tracage au sol des cloisons seront executes par le present lot, en accord avec les entrepreneurs des autres lots.
La pose des huisseries et batis fournis par le present lot dans les cloisons sera realisee par le present lot.
Etat et receptions des supports :
Avant de commencer ses travaux, l'entrepreneur doit receptionner les ouvrages et supports sur lesquels il aura a intervenir
(implantations, planimetries, aplombs,equerrages, dimensions, fnitions, etc...) En cas de defectuosite, il previendra l'Architecte afn
que celui-ci puisse y remedier. Sinon, il sera seul responsable des consequences de ses malfacons sur ses propres travaux.
En cas d’anomalies remarquees, l’entreprise devra refuser les supports et signaler les causes du refus par ecrit a l’Architecte au
Maitre de l’Ouvrage et a l’entreprise defaillante.
Peinture :
Avant pose, les menuiseries, y compris batis et huisseries, recevront une impression prevue au lot peinture, celle-ci n'etant
appliquee qu'apres reception des menuiseries par l'Architecte.
Mise en jeu de toutes les menuiseries apres peinture.
Materiaux :
Le present CCTP defnit pour certains materiels un echantillon et ou une marque de reference et autorise la fourniture de materiels
qualifes de similaire ou de qualite equivalente.
Il est specife que la preuve de la similitude et de la qualite equivalente sera realisee par l'Entrepreneur.
L'appreciation de la similitude et la qualite equivalente des materiels presentes par l'Entrepreneur avec les materiels de reference,
appartient a l'Architecte et au Maitre de l'Ouvrage qui autoriseront ou pas par ecrit leurs emplois.
En cas de divergences de vues avec l'Entrepreneur en ce qui concerne cette similitude ou qualite equivalente, celui-ci sera tenu de
fournir les materiels de reference eux-memes, apres une seule presentation des materiels dits similaires ou qualite equivalente.

Page 21/42
2 - MENUISERIES INTERIEURES

DESCRIPTION DES OUVRAGES

Blocs Portes
Fourniture et pose de blocs portes, huisserie exotique à recouvrement adaptée à la largeur de la
cloison dans laquelle elle s'intègre, bâti exotique avec retours formant chambranles.
Vantail d'épaisseur 40 mm, âme pleine revêtue de 2 parements stratifié motif bois, dans la gamme du
fabricant au choix de l'architecte.
Béquille, poignées, rosace en acier inox avec insert en acier équipées de ressort de rappel, modèle
ER28 de Karcher design.
Dimension suivant plans
Localisation : porte accès salle des associations et salle d'activité (tiercée).
Porte du rangement CF 1/2h

Trappe
A prévoir dans le plafond de la salle d'activité, une trappe d'accès au moteur VMC.

Parquet à chant
Le ragréage des sols ou chape de chauffage avant la pose de revêtement et prévu au lot carrelage.
Fourniture et pose d'un parquet en chêne massif posé à chant de 14x14x180mm. Echantillons à
présenter à l'architecte. Prévoir joint de 5 mm minimum en périphérie. La pose sera collée pour être
compatible avec le chauffage par le sol.
Après la pose et séchage prévu au DTU, replanissage partiel du pourtour pour la pose des plinthes.
Après exécution des peintures, remplacement des dalles décollées, déformées ou présentant des
défauts ….
Replanissage général exécuté à la machine spéciale avec aspiration automatique de la sciure.
Exécution avant l'application du vernis, ponçage fin au papier abrasif de grain 80 à 100.
Vitrification au vernis polyuréthane spécial pour parquet, teinte de finition au choix de l'architecte.
Application en 2 couches avec égrenage et dépoussiérage entre les couches.
Prévoir protection par feutre pendant le chantier.
Localisation : Salle d'activité

Plinthe
Fourniture et pose de plinthe droite en mdf hydrofuge, de hauteur 70x10 mm. Prévoir joint acrylique
avec les murs.
A prévoir pour toutes le pièces sauf le sanitaire et rangement.

plafond acoustique bois


Fourniture et pose de panneau de plafond acoustique ligné, combinant plusieurs lames de bois sur
chant avec un tissu acoustique noir collé en sous face (LAU 301). Essence : hêtre.
Système Process bois de Laudescher, lauder linéa évolution 2.6.6
Assemblage des lames et des traverses à mi-bois. Pourcentage moyen de vide de 50 permettant une
excellente circulation de l'air. Application d'un vernis ignifuge mat et intumescent sur la surface. Prévoir
les cornière de rive et toutes sujétions pour une parfaite finition ;
Mise en oeuvre : pose sur ossature T 24 ou T 35 mm renforcée noire ; vissage par vis noir.
Localisation : Salle d'activité partie plane suivant plan de plafond compris habillage trappe.

Cylindre/clés
Fourniture de cylindre avec clé en 3 exemplaires à prévoir pour les portes :
Page 22/42
porte WC ME03,
porte rangement
porte entrée principale ME04
porte salle d'activité
porte salle des associations
Prévoir 1 passe général de toutes ces portes en 3 exemplaires.
L'entrepreneur du présent lot se mettra en relation avec le lot menuiseries extérieures pour les largeurs
de portes.

Page 23/42
LOT PLATRERIE ISOLATION
CONDITIONS GENERALES D’EXECUTION
Les travaux a` executer sont defnis par le CCTP et les plans d'Architecte.
Les plans et CCTP se completent reciproquement.
Dans tous les cas, chaque entrepreneur est tenu de consulter les plans et les details fournis a l’appui du present CCTP. Ils ne
pourront jamais pretendre les avoirs ignores. Toutes les discordances eventuelles devront etres signales au Maitre d’oeuvre en
temps utile. L’entrepreneur ne pourra plus en faire etat apres remise et reception de son offre. Il est bien precise que la clause des
priorites entre les plans et le CCTP n’a pas pour but d’annuler la confection d’un ouvrage quelconque fgurant sur l’une des pie`ces
et non sur l’autre.
Cette priorite ne joue qu’en cas de contradiction. En consequence, tout ouvrage fgurant aux plans et non decrits au present
descriptif est formellement du et vice-versa.
DTU – NORMES- REGLEMENTS - DOCUMENTS
Execution des travaux du present lot suivant les prescriptions des differents documents en vigueur: DTU, normes, decrets ou
reglements parus ou a paraitre avant la remise des offres concernant les ouvrages faisant l'objet du present lot, et en particulier :
DTU generaux et en particulier:
25- PLATRERIE
DTU 25.1 – Enduits interieurs en platre Cahier des charges – NF P 71-201-1 – mai 1993, Cahier des clauses speciales – NF P 71-201-2
– mai 1993
DTU 25.221 – plafonds constitues par un enduit arme en platre, Cahier des charges - NF P 71-202 – mai 1993
DTU 25.222 – Plafonds fxes. Plaques de platre a enduire. Plaques de platre a parement lisse Cahier des charges – NF P 72-201 – mai
1993
DTU 25.231 – Plafonds suspendus en elements de terre cuite, Cahier des charges – NF P 68-202 – mai 1993 Amendement A1 – NF P
68-202/A1 – novembre 1998
DTU 25.232 – Plafonds suspendus. Plaques de platre a enduire. Plaques de platre a parement lisse directement suspendues
Cahier des charges – NF P 68-201 – mai 1993
DTU 25.31 – Ouvrages verticaux de platrerie ne necessitant pas lʼapplication dʼun enduit au platre – Execution des cloisons en
carreaux de platre
Cahier des clauses techniques – NF P 72-202-1 - avril 1994, Cahier des clauses speciales – NF P 72-202-2 - avril 1994
Memento – P 72-202-3 fascicule de documentation – juillet 1994
DTU 25.41 – Ouvrages en plaques de parement en platre – Plaques a face cartonnees
Cahier des charges – NFP 72-203-1 – mai 1993, Amendement A1 – NF P 72-203-1/A1 – fevrier 2003
Cahier des clauses speciales – NF P 72-203-2 – mai 1993, Amendement A1 – NF P 72-203-2/A1 – fevrier 2003
DTU 25.42 – Ouvrages de doublage et habillage en complexes et sandwiches plaques de parement en platre-isolant
Preambule – decembre 1989
Cahier des clauses techniques – NF P 72-204-1 – mai 1993, Amendement A1 – NF P 72-204-2/A1 – fevrier 2003
Memento – FD P 72-204-3 – fevrier 2003
DTU 25.51 – Mise en oeuvre des plafonds en staff, Cahier des clauses techniques – NF P 73-201-1 – septembre 1994
Cahier des clauses speciales – NF P 73-201-2 – septembre 1994
34- FERMETURES
DTU 34.1 – Ouvrages de fermeture pour baies libres, Cahier des clauses techniques – NF P 25-201-1 – mai 1993
Amendement A1 – NF P 25-201-1/A1 – juin 1994, Cahier des clauses speciales – NF P 25-201-2 – mai 1993
DTU 34.2- Travaux de batiment – Choix des fermetures pour baies equipees de fenetres en fonction de leur exposition au vent
Memento pour les maitres dʼoeuvre – FD P 25-202 – septembre 2004
36 – 37- MENUISERIE
DTU 36.1 – Travaux de batiment – Menuiserie en bois, Cahier des clauses techniques – NF P 23-201-1 – novembre 2000
Amendement A1 – NF P 23-201-1/A1 - septembre 2003
Cahier des clauses speciales – NF P 23-201-2 – novembre 2000, Amendement A 1 – NFP 23-201-2/A1 – aout 2002
DTU 37.1 – Menuiseries metalliques
Cahier des clauses techniques – NF P 24-203-1 – mai 1993, Amendement A1 – NF P 24-203-1/A1 – mai 2001
Cahier des clauses speciales – NF P 24-203-2 – mai 1993
DTU 37.2 Travaux de batiment – Menuiseries metalliques en renovation sur dormant existant
39- VITRERIE – MIROITERIE
DTU 39 – Miroiterie – vitrerie
Cahier des clauses techniques – NFP 78-201-1 – mai 1993, Amendement A1 – NF P 78-201-1/A1 – mai 1998, Amendement A2 – NF P
78-201-1/A2 – juillet 1997, Amendement A3 – NF P 78-201-1/A3 – octobre 2000, Cahier des clauses speciales – NF P 78-201-2 – mai
1993
58- PLAFONDS SUSPENDUS
DTU 58.1 – Travaux de mise en oeuvre : plafonds suspendus, Cahier des clauses techniques – NF P 68-203-1 – juillet 1993, Cahier
des clauses speciales – NF P 68-203-2 – juillet 1993, Cahier des Clauses Techniques des DTU ( CCT DTU), Cahier des Clauses
Speciales des DTU (CCS DTU), Cahier des Charges des DTU (CC DTU), Modifcatifs, Erratum, Additifs, Memento, Normes NF en
general en en particulier : NFP01, 05,08,12,20,21, 23,25,26,72,73,75,78,85, NFA 49 - NFB 12, 20, 50, 51,52,53,54, NFEN 309; 315;
324.1; 324.2; 335.1; 335.2

Page 24/42
Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment (R.E.E.F.), Cahiers des charges du CSTB, Avis techniques du CSTB,
Cahiers techniques du CSTB, cahier nチ‹2603 de juillet aout 1992, cahier nチ‹1362 de janvier fevrier 1976
Le cahier du CSTB n°206 de janvier fevrier 1980 “guide de lʼisolation par lʼinterieur des batiments habitation du point de vue des
risques en cas dʼincendie”
Directives et guides de l'UEAtc
- guide techniques UEAtc n°1215 de novembre 1973
- guide techniques UEAtc n°1768 de avril 1982
Recommandations du CTIM
Arretes du 30 Juin 1999, relatif aux caracteristiques acoustiques des batiments dʼhabitation
- decret du 29 novembre 2000
- Regles NRT 2012
Les materiaux traditionnels utilises devront etre conformes aux normes francaises NF.
Les materiaux et procedes non traditionnels devront etre titulaires d’un Avis Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou
d’une E.T.N. visee favorablement par un controleur technique.
Les prescriptions, recommandations, cahiers des charges, fches techniques des fabricants.
Aux textes offciels concernant les regles de securite et d'incendie et code du travail.

Page 25/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

1.1 Doublage périphérique


Cloison de doublage, type placostil F530 sur rail avec laine de bois Steico Flex ou équivalent (0,038
W/mK) épaisseur 100 mm. Prévoir la pose d'un pare vapeur coté chaud compris toute prestation pour
une parfaite étanchéité. Sur l'ossature, fourniture et pose de BA 13 placodur (haute dureté) avec
bandes repassées pour une parfaite finition.
Le BA13 placodur sera remplacé par du BA13 placomarine dans les sanitaires.
Localisation : doublage de 120mm d'épaisseur

1.2 Doublage refends


Cloison de doublage, type placostil F530 sur rail avec laine de bois Steico Flex ou équivalent (0,038
W/mK) épaisseur 40 mm. Prévoir la pose d'un pare vapeur coté chaud compris toute prestation pour
une parfaite étanchéité. Sur l'ossature, fourniture et pose de BA 13 placodur (haute dureté) avec
bandes repassées pour une parfaite finition.
Le BA13 placodur sera remplacé par du BA13 placomarine dans les sanitaires.
Localisation : doublage de 70mm d'épaisseur

1.3 cloison de distribution


Cloisons de distribution 98/48 isolées en placostil, montant doublé M48 avec laine de bois de 40mm +
voile phonique.
Fourniture et pose de 2 BA 13 par face (BA13+BA13 placodur ou BA13 + BA13 placomarine par face)
avec bandes repassées pour une parfaite finition.
La finition placomarine est réservé pour l'intérieur des sanitaires
Les cloisons du rangement devront un degré coupe feu de 1 heure : à fournir PV à l'architecte.
Localisation : Toutes les cloisons de 100mm d'épaisseur

1.4 BA13 pour refends (sur béton cellulaire)


Habillage intérieurs des murs de refends en béton cellulaire par du BA13 placodur (salle des
associations) ou BA13 placomarine (sanitaires), collé sur béton cellulaire, compris bandes parfaitement
repassées.
Localisation : de chaque coté de l'entrée (en intérieur)

1.5 Rampants et plafonds


Fourniture et pose de laine de bois suivant rampants, réf Steico Flex ou équivalent (0,038 W/mK) en 2
couches croisées pour un total de 200 mm (100 + 100 mm), prévoir la pose d'un pare vapeur coté
chaud compris toute prestation pour une parfaite étanchéité. Fourniture et pose de BA 13 sur rail et
suspentes. Les bandes seront repassées pour une parfaite finition.
Localisation : salles des associations, dégt, sanitaire, rangement, entrée couverte.

1.6 Plafonds salle d'activité


Fourniture et pose de laine de bois en plafond de la salle d'activité, dans et sur l'ossature de faux
solivage posé par le charpentier. Réf Steico Flex ou équivalent (0,038 W/mK) en 2 couches croisées
pour un total de 300 mm (200 + 100 mm). Prévoir la pose d'un pare vapeur coté chaud compris toute
prestation pour une parfaite étanchéité. Fourniture et pose de BA 13 sur rail et suspentes. Les bandes
seront repassées pour une parfaite finition.
A prévoir en finition BA 13 les formes de lucarne rampantes, compris parfaite finition de raccord avec le
plafond acoustique bois (lot menuiserie). Le présent lot devra l'intégralité de la LdB en plafond,
compris au dessus des parties de plafond bois.
Localisation : Salle d'activité (rampant de lucarnes) pour BA 13, ensemble de la salle pour isolation
Page 26/42
1.7 Divers
La prestation comprendra l'habillage de tous les coffres, conduits, …. pour une parfaite finition.

Page 27/42
LOT PLOMBERIE SANITAIRE AEROTHERMIE
Lors de l'etude du projet et avant la remise de son offre, l'entrepreneur doit prendre connaissance des plans, des lieux et des
cahiers des charges des autres lots, notamment les dispositions communes a tous les lots, et tenir compte des exigences des
clauses exposees dans les divers documents faisant l'objet du marche de travaux.
Les materiaux employes seront de premier choix et mis en oeuvre suivant les regles de l'art, et la reglementation applicable au
moment de l'execution des travaux. L'entrepreneur devra la livraison des installations en parfait etat de service.
L'Entrepreneur par le fait meme de soumissionner est repute avoir pris parfaite connaissance des travaux a effectuer, de leur nature
ainsi que de leur importance et reconnait avoir supplee, par les connaissances professionnelles de sa specialite, aux details qui
pourraient etre omis dans les differentes pieces contractuelles du dossier. Tous les travaux sont inclus quels que soient les
methodes et le materiel necessaire, y compris l'evacuation et la mise en decharge.
L'Entrepreneur est repute avoir pris connaissance des lieux et de toutes les conditions pouvant avoir une infuence sur l'execution,
sur la conception des details, sur la qualite et les prix des ouvrages a realiser. Cette prise de connaissance concerne notamment les
possibilites d'acces des grues, nacelles, camions ou autres equipements, les possibilites de stockage et d'installation de chantier, et
les servitudes qui peuvent y etre attachees. L'Entrepreneur ne peut donc arguer d'ignorances quelconques a ce sujet pour
pretendre a des supplements de prix ou a des prolongations de delais.
Le present lot est traite a PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Celui-ci doit etre determine conformement aux plans d'appel d'offres de
la maitrise d'oeuvre et aux indications du present document. L'entrepreneur ne pourra ignorer les prestations des autres corps
d'etat dont les travaux sont executes en liaison avec les siens.
S'il estime qu'il y a dans le dossier de consultation des omissions, erreurs ou non conformites avec la reglementation en vigueur qui
le conduisent a modifer ou a completer les dispositions prevues dans ce dossier, il devra en tenir compte dans l'etablissement de
son prix. Cette modifcation s'accompagnerait d'une note explicative separee et annexee a son offre.
Enfn, il est precise que l'entrepreneur ne pourra arguer d'un oubli de localisation du devis descriptif, pour pretendre a supplement
sur le prix forfaitaire de son marche, si l'ouvrage concerne fgure aux plans.
Les dispositions particulieres a chacun des lots sont precisees dans leurs specifcations techniques respectives. Sauf disposition
particuliere indiquee dans le present document, la conception, les calculs, la fabrication en usine, l'execution sur chantier, la mise en
oeuvre et le reglage de l'ouvrage, la nature et la qualite des materiaux, la protection de l'ouvrage, la reception et les essais de tout
ou partie de l'ouvrage sont, dans leur ensemble, conformes aux normes, reglements, prescriptions techniques et recommandations
professionnelles en vigueur.
Pour tous les documents enonces ci-apres, il est retenu la derniere edition publiee a la date des pieces ecrites du marche de
travaux. L'Entrepreneur est tenu de signaler a la Maitrise d'Oeuvre toute contradiction entre les documents cites ci-dessus et le
projet (plans, devis descriptifs, etc...). Les procedes et materiaux non traditionnels, non regis par les documents de reference cites
ci- dessus doivent obligatoirement, lorsque ceux-ci sont instruits et prononces par un groupe specialise du CSTB, posseder un Avis
Technique ou un ATEX (Appreciation Technique d'Experimentation pour les produits recents).
Tous les ouvrages seront executes suivant les regles de l'Art
Tous les ouvrages seront executes suivant les regles de l'Art et devront repondre aux prescriptions techniques et fonctionnelles
comprises dans les textes offciels existants le premier jour du mois de la signature du marche et notamment : - Le code de
l'Urbanisme ;
- Le code de la construction et de l'habitation ; - Les Regles de l'Art ; - Les Normes Francaises (NF) et Europeennes (EN)
homologuees ; - Les Cahiers des Charges des DTU (Documents Techniques Unifes) et de leurs additifs publies par
le CSTB avec les differentes mises a jour et annexes ; - Les Cahiers des Clauses Speciales des DTU,Les regles des D.T.U. ; - Les
Regles Professionnelles ; - Eventuellement les ATEC, ATX ou ETN ; - La Nouvelle Reglementation Acoustique (NRA) ; - La
Reglementation Thermique (RT 2012) ; - Documents techniques COPREC n° 1 et n° 2 Controle technique des ouvrages publies au
supplement 82.51 Bis de Decembre 1982 du Moniteur ; - Les lois, decrets, arretes, circulaires et recommandations interessant la
construction ; - Le code du travail (livre 2) ; - Le code general des collectivites territoriales (livre 2) ; - Le code de l'environnement
(partie legislative) ; - Les reglements de securite ; - Les reglementations incendie ; - Loi du 11 fevrier 2005 relatif a l'accessibilite des
personnes handicapees ; - La note de securite. - Les prescriptions de la sante publique.

DOCUMENTS NORMATIFS :
- DTU 24.1 (P51-201) de fevrier 2006 : Travaux de fumisterie - DTU 34.1 (P25-201) de mai 1993 : Ouvrages de fermeture pour baies
libres - DTU 34.2 (P25-202) de septembre 2004 : Choix des fermetures pour baies equipees de fenetres
en fonction de leur exposition au vent - DTU 39 (P78-201) d’octobre 2006: Travaux de miroiterie-vitrerie
- DTU 45.1 (P75-401) d’octobre 2001 : Isolation thermique des batiments frigorifques et des locaux a ambiance regulee
- DTU 45.2 (P75-402) de mai 2006 : Isolation thermique des circuits, appareils et accessoires de - 80 °C a + 650 °C
- DTU 59.1 (P74-201) d’octobre 1994: Travaux de peinture des batiments - DTU 61.1 (DTU P45-204) de decembre 2001, d’aout 2006
et decembre 2008 : Installations de gaz dans les locaux d'habitation - DTU 65.3 (P52-211) d’avril 1968 et mai 1993: Installations de
sous-stations d'echange a eau chaude sous pression - DTU 65.9 (P52-304) de mai 1993 : Installations de transport de chaleur ou de
froid et d'eau chaude sanitaire entre productions de chaleur ou de froid et batiments - DTU 65.10 (P52-305) de mai 1993 :
Canalisations d'eau chaude ou froide sous pression et canalisations d'evacuation des eaux usees et des eaux pluviales a l'interieur
des batiments - Regles generales de mise en oeuvre - DTU 65.11 (P52-203) de septembre 2007 : Dispositifs de securite des
installations de chauffage central concernant le batiment - DTU 65.12 (P50-601) de mai 1993 : Realisation des installations de
capteurs solaires plans a circulation de liquide pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire - DTU 65.14 (P52-307) de
juillet et septembre 2006 : Execution de planchers chauffants a eau chaude - DTU 68.1 (P50-410) de mai 1993 : Installations de
ventilation mecanique controlee - DTU 68.2 (P50-411) de mai 1993 : Execution des installations de ventilation mecanique -
Reglementation thermique : RT 2012

Page 28/42
L'Entrepreneur doit etablir le dossier d'execution, qui comprend les documents suivants : - Les plans de reperage et d'implantation
des elements de l'ouvrage, - Les plans d'execution, - Les plans d'atelier et de chantier,
- Les notes de calculs, - Les procedures de fabrication, de montage, - Les proces-verbaux d'essais d'etude et d'agrement, - Les
fches techniques et C.C.P.U. des materiaux utilises, - La description des techniques particulieres, hors normes, mises en oeuvre
pour respecter le Cahier des Charges. Ce dossier est accompagne des echantillons requis. Les documents d'execution doivent etre
etablis et avoir ete vises, prealablement a l'execution. Apres la signature du present marche, l'Entrepreneur soumet a la Maitrise
d'Oeuvre, pour approbation, la liste des documents d'execution et le calendrier de production de ces documents. Ce calendrier est
compatible avec le calendrier d'execution, et tient compte des temps d'approbation et des eventuels aller- retour.

Plans d'execution :
Les plans d'execution doivent defnir a eux seuls completement les formes et la constitution des ouvrages, de toutes leurs pieces et
leurs assemblages. Ils comprennent les plans de reperage, les plans d'implantation et les plans de details, chacun d'eux etant etabli
a une echelle appropriee. L'ensemble des details d'assemblages est represente avec, pour chaque assemblage, la totalite des
pieces dessinees a l'echelle ainsi que les elements contigus mis en oeuvre par d'autres lots. Les plans d'execution sont etablis a
partir du dossier et des indications fournis par la Maitrise d'Oeuvre, en coherence avec le trace geometrique, la note de calculs et
les procedures de fabrication et de montage. Ces plans sont executes conformement aux regles de l'art, et comprennent
notamment les indications suivantes :
- La nomenclature et le reperage complets des elements representes ; - Toutes les dimensions des elements ; - Les surcharges
admissibles sur les divers elements ou zones ; - Toutes les sujetions de raccordement a l'interface avec d'autres corps d'etat ; - Tous
les percements, reservations ou tremies pour les passages de gaines, conduits, canalisations des autres corps d'etat. - Les plans en
chaufferie, - Les traces des canalisations avec leur nature et indication des diametres et debits cumules, - Ils ne pourront etre utilises
comme fonds de plans d'execution qu'apres un controle rigoureux de la validite des renseignements qu'ils contiennent.
L'Entrepreneur doit remettre le dossier d'execution a la Maitrise d'Oeuvre. Ce dossier peut etre remis par etapes, suivant un
calendrier approuve au prealable par la Maitrise d'Oeuvre a la condition qu'a chaque etape, les plans presentes soient coherents et
accompagnes des calculs et pieces justifcatives correspondants.
Notes de calculs :
L'Entrepreneur etablit une note de calculs complete et coherente pour la justifcation de l'ensemble de ses ouvrages, sur la base de
la modelisation unique et de toutes les modelisations complementaires requises. L'Entrepreneur effectue la justifcation de
l'ensemble de l'ouvrage, notamment :
- Les puissance des chaudieres, diametres des tuyauteries, vitesses de circulation, la puissance de chaque corps de chauffe, etc... ;
- Le dimensionnement de tous assemblages et details ; La justifcation de certaines pieces d'assemblage peut necessiter des
analyses informatiques aux elements fnis. Le dimensionnement des poteaux et poutres de la structure sont effectues en se
conformant aux formes et dimensions representees dans les plans du marche. La justifcation de la totalite des pieces doit respecter
les normes et specifcations decrites dans le present document. L'Entrepreneur effectue en outre l'ensemble des analyses des
phases de montage. L'Entrepreneur modife, a sa charge, les points de la note de calculs qui font l'objet d'une objection de la part
de la Maitrise d'Oeuvre (objection d'ordre technique ou pour non-respect de l'esprit de la conception initiale.
A l'issue du chantier, les plans, notes de calcul et fches techniques doivent etre completes ou refaits de facon a etre rendus
conformes a l'execution defnitive. Le dossier des ouvrages executes comprend :
- Le dossier d'execution mis a jour ; - Les notices d'utilisation, de reparation et de maintenance des ouvrages ; - Les fches de
controle et de la fabrication, du montage et des produits utilises.
Ce dossier est diffuse conformement aux specifcations des pieces generales du marche.
L'entrepreneur doit effectuer toutes les demarches aupres des services publics (services concessionnaires, services communaux,
voirie, police, etc...) en vue de l'execution de ses travaux (occupation de voie publique, coupure ou detournement de reseaux,
etc...). Il a a sa charge tous les frais en resultant.
L'entrepreneur prendra possession du chantier dans l'etat ou il se trouve. Toute circulation risquant de provoquer des deformations
de voirie sera interdite. L'entrepreneur devra la preparation et l'amenagement de l'emprise de ses aires de stockage et de
preparations.
Le fait que les ouvrages soient executes sous la surveillance eventuelle d'un maitre d'oeuvre et d'un organisme de controle, ne
degage en rien la responsabilite de l'entrepreneur qui est tenu de garantir la bonne tenue de ses ouvrages en fonction de l'etat des
sols existants et des charges imposees, conformement a la legislation en vigueur.

QUALITE DES MATERIAUX


Ils sont realises en beton. Le radier et les parois verticales peuvent etre soit coules en place, soit en elements prefabriques.
Canalisations :
- Les canalisations de transport de chaleur ou de froid sont en acier non galvanise et conformes aux normes en vigueur les
concernant. Elles doivent satisfaire aux conditions d'utilisation et d'essai fxees dans les marches. La norme NF E 29-002 defnit les
pressions et temperatures pour la determination, le calcul et les essais sous pression des tuyauteries. Les canalisations pour eau
chaude sanitaire sont celles citees au DTU n° 60.1 et a ses additifs.
Canalisations d'evacuation des eaux :
Elles doivent etre conformes aux normes les concernant et etre choisies pour resister au passage des eaux a evacuer, meme
eventuellement chaudes.
Accessoires :
- Les accessoires tels que robinetteries, compensateurs, etc..., doivent etre conformes aux normes les concernant et satisfaire aux
conditions d'utilisation et d'essai des canalisations.
Calorifuge :

Page 29/42
- Le calorifuge et son revetement exterieur doivent etre adaptes a la nature des canalisations et a la temperature du fuide
transporte. Les principaux materiaux utilises pour le revetement exterieur sont le carton bitume, les bandes en toile de jute ou toile
de verre, les enduits bitumineux. Les elements maintenant en place l'isolant doivent resister a la corrosion. En elevation a l'air libre,
le calorifuge et son revetement doivent de plus resister aux agents climatiques exterieurs.
Le choix des materiaux et produits constituant les canalisations, ainsi que des techniques d'assemblage doit etre guide par les
conditions propres a chaque installation, en particulier en fonction de la nature du fuide a vehiculer et de ses conditions physiques
(pressions, temperatures, ...). Les canalisations d'eau sanitaire froide et chaude doivent etre compatibles avec l'execution d'une
desinfection des reseaux au permanganate de potassium ou a l'hypochlorite de sodium.
Materiels et produits traditionnels :
Les materiels ou produits qui appartiennent a une famille faisant l'objet d'une norme doivent etre conformes a la norme. Les
produits titulaires du droit d'usage d'une marque NF sont reputes conformes aux normes les concernant. La liste de ces produits
peut etre obtenue aupres de l'AFNOR.

TUYAUTERIES DE CHAUFFAGE ET CLIMATISATION :


Les tuyauteries en acier galvanise sont interdites pour le chauffage central. Les corps de chauffe ou echangeurs eau-air dont la
galvanisation n'interesse que la surface exterieure en contact avec l'air ne sont pas vises par cette interdiction. Le diametre interieur
minimal des canalisations est de 9 mm.
Tuyauteries en cuivre :
Pour les tuyauteries en cuivre, se reporter au DTU 60.52.3

TUYAUTERIES DE DISTRIBUTION D'EAU SANITAIRE :


Les tuyauteries en acier noir sont interdites. Les tuyauteries en plomb sont interdites en installation neuve. Elles sont tolerees en
prolongation limitee ou remplacement partiel de tuyauteries existantes de distribution d'eau froide en plomb. Elles sont interdites
pour la distribution d'eau chaude dans tous les cas.

CALORIFUGEAGE, GAINAGE :
L'isolation thermique des circuits frigorifques fait l'objet du DTU 67.1 (en cours de redaction). Le calorifugeage et, d'une facon plus
generale, le gainage doivent etre en materiau ne se degradant pas aux temperatures utilisation.
Calorifuges et gaines :
- Il est rappele que ces produits doivent permettre le respect de la reglementation incendie qui s'applique au type de construction
concernee. Les tubes, en particulier les tubes metalliques, peuvent etre livres revetus d'un gainage. Dans ce cas, chacun des
elements constitutifs tube et gainage doit etre conforme aux prescriptions donnees precedemment pour lui. En particulier, les tubes
cuivres gaines doivent etre conformes a la norme NF A 51-121.
- Lorsque les compensateurs de dilatation sont en caoutchouc arme, ceux-ci doivent etre conformes a la norme NF T 47-304.
- NF T 54-016 Tubes et raccords en polychlorure de vinyle non plastife pour la conduite de liquides avec pression Specifcations.
- NF T 54-029 Raccords moules en polychlorure de vinyle non plastife - Serie pression - Specifcations.
Ils seront choisis parmi les fabrications benefciant de la marque de conformite aux normes francaises.
Raccords en PVC :
Pour la realisation des reseaux, pourront etre aussi utilises les coudes a grands rayons dits courbes en PVC. Ces raccords devront
permettre des assemblages conformes aux normes NF T 54-028 (par collage) ou NF T 54-038 (par bague d'etancheite). Tout
chauffage sur chantier ou en atelier de chantier, pour faconnage ou modifcation d'angle, sera interdit.
Pour les raccords mixtes permettant de realiser la liaison entre les elements du reseau en PVC et/ou les appareils ou accessoires a
desservir, metalliques. Ces raccords seront les suivants :
a) Coudes, tes ou manchons conformes dimensionnellement a la norme NF T 54-029 mais comportant au moins une emboiture
munie d'un taraudage cylindrique J ou H, frette exterieurement par surmoulage d'une bague non corrodable, ou un bout male
muni d'une fletage exterieur cylindrique A ou B ou conique, conforme aux normes NF E 03- 004 ou NF E 03-005.
b) Unions trois pieces, dont une au moins sera en PVC. Ils comporteront une emboiture pour la liaison cote PVC et un fletage ou
taraudage a l'autre extremite.
c) Manchettes pour prise a vide. Elles comporteront une emboiture pour la liaison cote PVC et un bout male flete pour la liaison
cote collier de prise.
d) Brides et collets a coller ou a bague d'etancheite. Les collets a coller seront exclusivement a emboiture et les brides seront plates,
tournantes, au gabarit GN16. Les brides soudees directement sur le tube seront interdites.
Ces raccords devront exclusivement etre fabriques en usine.
Raccords en polychlorure de vinyle non plastife seront conformes aux normes :
Les colliers de fxation pourront etre metalliques ou en matiere plastique. Ils devront etre concus pour supporter la canalisation en
service sans la blesser. Les colliers de prise en charge permettront la realisation des branchements a partir des canalisations
principales en charge. Ils seront en fonte, en acier ou en bronze et comporteront un bossage taraude destine a recevoir soit un
robinet de prise si la canalisation principale etait en charge, soit un robinet de prise ou une manchette pour prise a vide si la
canalisation principale n'etait pas en charge. L'etancheite entre la canalisation principale et le collier de prise sera assuree par une
bague d'etancheite en elastomere, de forme adaptee. Les calorifuges habituellement utilises pour les reseaux en acier ou en cuivre
conviendront pour les reseaux realises en PVC. Les fourreaux habituellement utilises pour les reseaux en acier ou en cuivre
conviendront pour les reseaux en PVC.
Disposition generales sur les installations :

Page 30/42
Le Cahier des Charges n° 60 Plomberie sanitaire et ses additifs seront applicables sous reserve de dispositions contraires du
present document. Pour l'alimentarite, Les elements de canalisations a utiliser devront etre conformes a la reglementation existante.
L'utilisation des elements defnis ci- dessous permettra de satisfaire cette obligation.
Les tubes seront conformes aux normes : a) NF T 54-003 Tubes en polychlorure de vinyle non plastife - Specifcations generales. b)
NF T 54-017 Tubes et raccords en polychlorure de vinyle non plastife pour installation d'evacuation sans pression des eaux
domestiques. c) Les tubes seront choisis parmi une fabrication benefciant de la marque de conformite aux normes francaises.

Colliers de fxation pour EU EV :


Les colliers de fxation pourront etre metalliques ou en matiere plastique. Ils devront etre concus pour supporter la canalisation en
service sans la blesser.
Les surfaces exterieures et interieures des tubes seront lisses, exemptes de rayures, pailles, souffures, criques, cendrures, piqures,
doublures. Toutefois un defaut localise interessant moins du dixieme de l'epaisseur sera tolere. Toute trace de limage en partie
rectiligne ou courbe sera une cause de refus. Les tubes seront parfaitement cylindriques et d'epaisseur uniforme. Ils devront
satisfaire aux essais de traction sur tube et de rabattement de collerette conformement aux Controles et essais.

Tubes en cuivre :
Les tubes seront conformes a la norme NF A 51-120. Les tubes seront choisis dans une fabrication benefciant de la marque NF de
conformite aux normes francaises. Pour les produits titulaires du droit d'usage de cette marque NF ou d'un certifcat emis par un
organisme certifcateur agree, les verifcations correspondant a ces prescriptions auront deja ete effectuees sous le controle du
comite particulier. Pour une livraison determinee, dont les produits n'en seront pas titulaires, cette justifcation sera apportee par
une reception effectuee selon les prescriptions de la presente norme, NF A 51-122 et NF A 51-124. Tube cuivre rouge etire a froid
ecrouis.
Seuls seront normalises les appareils suivants : - Eviers : caracteristiques generales : NF D 10-101. - Lavabos en ceramique : NF D
11-101. - Eviers en ceramique : NF D 11-102. - Cuvettes de WC en ceramique : (siphon cache) NF D 11-105. - Cuvettes WC en
ceramique : (siphon apparent) NF D 11-106.

Page 31/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

Dans la rangement sont prévu des alimentations et évacuations à prévoir ; mais l'appareillage WC dans
le rangement ne sera pas prévu dans l'immédiat.

1 - SANITAIRES

Dépose de l'installation existante et mise en sécurité de l'alimentation eau.

Raccord de l'installation depuis l'alimentation existante.


Alimentation des appareils sanitaires en eau chaude et eau froide par tuyaux de cuivre, PER ou
multicouche, diamètre suivant les appareils à alimenter.
Evacuation des appareils sanitaires par canalisations P.V.C. et siphons au départ de chaque appareil (cf.
plans).
Le réseau EU sera à raccorder en toiture afin de ventiler les chutes.

1.1 Chauffe eau :


Production d'eau chaude par chauffe-eau petite capacité de 15 Litre de type VISIO de chez ATLANTIC
suspendu en partie haute dans le rangement compris raccord et groupe de sécurité.

1.2 Branchements :
Alimentation EF pour les 2 WC et l'urinoir
Alimentation EC et EF pour lavabo type PMR et bac évier, emplacement sur plans.

1.3 Appareils sanitaires :


L'ensemble des appareils sera de couleur blanche, de marque Villeroy et Boch et robinetterie de
marque Grohe.
Fourniture et pose des appareils suivants: (emplacement sur vue en plan)

1.4 Lavabo
Fourniture et pose d'un lavabo extra plat TARGA ARCHITECTURA VITA (PMR), robinetterie EC et EF de
type mitigeur commande compatible PMR avec manette ralongée.
Localisation : WC hand.

1.5 WC
Ensemble WC PMR suspendu à cuvette rallongée TARGA VITA architectura - réservoir de chasse avec
mécanisme 2 quantité d'eau - abattant double à charnière inox, - toutes sujétions de fixations, de
vidage, de mise en œuvre et raccordements hydrauliques. Ht d'assise compris abattant 47 cm.
Localisation : WC hand.

1.6 Urinoir
Fourniture et pose d'un urinoir d'angle O. novo Targa Pro de Villeroy et Boch. Alimentation en eau par
le haut par bouton presto, compris vidage et toutes sujétions.
Localisation : WC hand.

1.7 Evier
Fourniture et pose d'un Evier 1 bac sans paillasse, modèle DELTA 50x40 de Jacob delafon (E1960).
Alimentation en EF et EC par mitigeur mural, compris vidage et toutes sujétions.
Localisation : rangement.

Page 32/42
1.8 équipements divers
- Fourniture et pose d'un miroir à poser sur lavabo hand, dimension 50x100 ht, le bas sera à 1,00 de
hauteur maximum.
- Barre d'appui coudés à 135° en inox d'aide au relèvement.
- Barre de fermeture de porte en inox
- Dévidoir papier inox
- porte savon inox

Page 33/42
2 – CHAUFFAGE AEROTHERMIE (variante)

Le chauffage de base est électrique, l'entrepreneur du présent lot présentera un devis de chauffage
par aérothermie par le sol.
Principe de l'installation : Chauffage par le sol basse température sur l'ensemble par la fourniture et
pose d'une pompe a chaleur air/eau.

2.1 Générateur
Fourniture et pose d'une pompe a chaleur extérieure air/eau pour le chauffage de l'ensemble de la
rénovation. L'ensemble sera composé de :
Un groupe extérieur de puissance à déterminer par l'entreprise titulaire du lot. - COP à puissance de 4.
Pose sur dalle. Les travaux comprenant toutes suggestions de fourniture et de mise en œuvre.
Un groupe intérieur posé en applique dans le rangement comprenant toutes suggestions de fourniture
et de pose.
L’unité extérieure sera raccordée directement sur les unités intérieures par l’intermédiaire de deux
tubes de cuivre, de qualité frigorifique, déshydratée. Ces conduites frigorifiques seront façonnées afin
d’optimiser les cheminements et ainsi limiter les pertes de charges sur les réseaux. Elles seront brasees
sous filet d’azote à l’argent (30 % min.).
Les dérivations sont fournies par le constructeur de la PAC et doivent être installées selon les
préconisations du constructeur. L'ensemble comprendra les kits de raccordement, les separateurs et
les répartiteurs. La tuyauterie et les accessoires seront calorifugés par manchon isolant d’une épaisseur
de 13mm. Tous les raccords et assemblages seront conformes aux prescriptions du fabricant (longueur,
denivellation entre unités intérieures et extérieures). Travaux comprenant toutes suggestions de
fourniture et de mise en oeuvre.
Fourniture et pose d’un réseau d’évacuation des condensats avec siphons, en tuyauterie rigide PVC
isolé en faux-plafonds. L’ensemble des condensats sera ramené à l’évacuation la plus proche, pour
chaque unité intérieure et groupe de condensation.
La mise en service sera assuree par l’entreprise adjudicataire qui se fera assister par un technicien du
fabricant ou de son distributeur (cela pourra être l'entreprise adjudicataire si elle est agréée par le
fabricant de la PAC). Elle commencera par une mise en pression du circuit (unites extérieures non
connectées au réseau à une pression de 42 bars pendant 48 heures).
On procédera ensuite à un tirage au vide à l’idéal par la méthode des trois vides. Enfin le vide sera
cassé par l’adjonction du gaz réfrigérant R 410A issu de bouteilles neuves et par une quantité
déterminée par le technicien du fabricant suivant son relevé fait sur le chantier. Le technicien procédera
enfin à un contrôle visuel et informatique grâce à un logiciel de maintenance de l’installation.

2.2 Isolant de sol


Fourniture et pose d'un isolant de sol avant la pose des réseaux de chauffage. Il sera de type TMS de
chez Efisol 53 mm.
Le TMS est constitué d'une plaque de mousse de polyuréthane isolante sans HCFC, ni HFC entre
parement multicouche.

Les découpes sont faites à la scie égoïne.


Les panneaux sont posés à joints décalés en les emboîtant entre eux afin de limiter les ponts
thermiques. Les tubes ou trames chauffantes sont fixés directement sur les panneaux sans pose
préalable de polyane. Prévoir le pontage des joints avec un adhésif étanche.
Intercaler entre les panneauxTMS® et les parois verticales une bande périphérique en Efirive posée
avant les panneaux.
Localisation : sur l'ensemble du projet

Page 34/42
2.3 Réseau primaire
Réseau en PE calorifgé, enterré sous fourreau depuis la PAC jusqu'aux nourrices de distribution.
Réseau sans raccord ni soudure dans sa partie enterrée.

2.4 Corps de chauffe


Fourniture et pose d'un plancher chauffant complet à eau chaude basse température. Ces réseaux en
tubes nus polyéthylène haute densité réticulé avec barrière antioxygène seront distribués par des
collecteurs avec vannes de réglage permettant de réguler le débit d'eau de chaque tronçon. Le pas
entre les tuyaux sera de 10 cm.
Fourniture au carreleur de l'adjuvant à incorporer dans le béton de la dalle d'enrobage. Prévoir les
fourreaux au droit des passages de murs de refend afin d'assurer la libre dilatation des canalisations.
Les collecteurs seront en polyamide vitrifié renforcé avec raccords, vannes et thermomètres intégrés,
installation suivant plans à faire confirmer par l'architecte et le Maître d'Ouvrage.

Page 35/42
LOT ELECTRICITE VMC
DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE
La liste des textes et documents enonces ci-dessous n'est pas limitative, elle est un rappel des prescriptions obligatoires.
L'entreprise chargee de l'execution des installations electriques est tenue de respecter les lois, decrets, arretes et reglements
administratifs, normes en vigueur et documents techniques de l'UTE qui s'appliquent a cette installation, et en particulier :
チ Norme C 15-100 edition 12/2002 : execution et entretien des installations electriques de premiere categorie et l’ensemble
des additifs et des amendements associes.
チ Norme NF C 32-100 et la suite : concernant les conducteurs et les cables,
チ Normes NF C 61-110 et additifs : concernant l'appareillage,
チ Normes NF C 68-100 et la suite : concernant les conduits,
チ Normes NF EN 12464-1pour les niveaux d’eclairements.
チ Code du travail : article R 233.14 a R 233.48,
チ Decret N° 88-1056 du 14 novembre 1988 relatif a la protection des travailleurs dans les etablissements qui mettent en
œuvre des courants electriques,
チ NFS 61-931 a NFS 61-939, systeme de securite incendie,
チ NFS 61-949 Commentaires et interpretations des normes NFS 61-931 a NFS 61-940
チ NF S 61-950 - Materiels de detection d'incendie – Detecteurs, tableaux de signalisation et organes intermediaires
チ NF S 61-961 - Materiels de detection d'incendie – Detecteurs autonomes declencheurs (D.A.D.)
チ NF S 61-962 - Materiels de detection d'incendie – tableau de signalisation a localisation d'adresse
de zone
チ NF S 61-970 - Regles d’installation du SDI
QUALITE DES MATERIELS ET FOURNITURES
Conformement au decret modifcatif N° 93-1235 du 15/11/1993, les references a des marques et types d’appareils sont
donnees, soit pour fxer le niveau de qualite des prestations soit en raison de caracteristiques dimensionnelles relatives a
l’implantation des equipements.
Les soumissionnaires pourront eventuellement proposer d’autres marques de leur choix, a la condition expresse que les
equipements soient de qualite, de performances, de caracteristiques dimensionnelles equivalentes a celles citees dans le
present document et que la marque et le type du materiel propose soit indique en clair dans la DPGF.
Avant le demarrage de ses travaux, l’Entrepreneur devra soumettre les references exactes des fournitures qu’il propose de
mettre en œuvre, a l’approbation du Maitre d’Œuvre qui appreciera s’il y a concordance et equivalence avec les
prescriptions des pieces du marche. Pour ce faire, il devra la fourniture d’une liste des produits proposes et d’un
echantillonnage physique complet de l’ensemble des produits a fnition visible. Dans le cas contraire, le maitre d’œuvre se
reserve le droit d’exiger les marques et types cites en reference dans le C.C.T.P. pour les prix et delais convenus.
Dans tous les cas, le choix defnitif appartient au Maitre d’Ouvrage.
Tous les travaux realises en dehors du present descriptif ou de tout accord ecrit de la part de la maitrise d’ouvrage et de la
maitrise d’œuvre seront repris par le titulaire du present lot entierement a ses frais.

L’entrepreneur choisira ses materiels de facon a obtenir une standardisation en utilisant un nombre de marques, de series et de
types aussi reduit que possible.
Le maitre d’œuvre se reserve le droit de faire analyser par un laboratoire offciel, aux frais de l’entrepreneur, tout materiau ou tout
appareil qui paraitrait suspect ou qui ne serait pas conforme aux specifcations du devis descriptif.
En consequence, toute fourniture ou tout travail presentant des defectuosites sera refuse et toutes les consequences de ce refus
seront a la charge de l’entreprise.

COORDINATION
Il est particulierement rappele aux entrepreneurs les dispositions du Cahier des charges generales applicables aux travaux du
batiment concernant la coordination de l’execution des travaux, norme P .03.001.
Dans l’article vise, il est specife entre autres que chaque entrepreneur doit prendre connaissance de l’ensemble du projet en vue de
se renseigner sur la repercussion des autres corps d’etat sur le sien.
La mise en œuvre du materiel sera faite avec le plus grand soin et selon les regles de l'art, tant pour assurer une realisation correcte
de l'installation que pour eviter toute deterioration des ouvrages realises par les autres corps d'etat. Toutes les prestations
garantissant une parfaite fnition des ouvrages sont incluses dans son marche.
Le chantier sera nettoye au moins hebdomadairement. Les entrepreneurs devront assurer l'evacuation de leurs propres deblais et
gravois, tant a l'interieur des batiments que sur l'ensemble des parcelles privatives. Dans la carence, le nettoyage sera assure par
l'entrepreneur de Gros Oeuvre au compte de l'entrepreneur ou entrepreneurs responsables.
Chaque entrepreneur, a la fn de sa propre phase d'intervention, meme ponctuelle, executera le nettoyage resultant de son
intervention et laissera les lieux exempts de gravats.
Il est rappele que l’entrepreneur devra prevoir la realisation de certaines parties de son lot a des periodes differentes, suivant
l’avancement des autres corps d’etat.
Il appartient a l'entreprise d'attirer, en temps utile, l'attention du Maitre d’œuvre et de ses conseils, sur les repercussions que
peuvent avoir certains travaux sur la marche generale du chantier, et de signaler, le cas echeant, les modifcations qu'il conviendrait
d'apporter aux dispositions arretees pour les autres corps d'etat.

Page 36/42
Les erreurs, les imprecisions de plans, ou les non concordances du devis, devront etre signalees au plus tot au Maitre d’œuvre qui
fera, s'il y a lieu, les rectifcations necessaires.
L'entreprise reste responsable des erreurs et des modifcations qu’entrainerait, pour tout corps d'etat, l'inobservation de cette
prescription.

RELATION AVEC LES SERVICES PUBLICS


Le titulaire du present lot se mettra en relation avec les services publics interesses afn d’obtenir tous les renseignements, accords et
autorisations indispensables a l’execution des travaux de raccordements sur les reseaux publics. A defaut, ne pouvant justifer de ses
demarches, il supportera les frais eventuels des modifcations demandees par les services offciels (Bureau de controle, ErDF,
France telecom, CONSUEL..) Il se soumettra a toutes les demandes, verifcations, visites de personnes des services competents.

Limites de prestations
D’une maniere generale, l’entreprise devra l’ensemble des travaux et des fournitures necessaires a la realisation d’installations
capables de repondre aux besoins exprimes en fonctionnement normal et dans toutes les conditions de securite et de regularite,
sans qu’elle puisse se prevaloir d’une erreur ou d’une omission dans le present Cahier des Clauses Techniques Particulieres (CCTP)
ou sur les documents graphiques annexes.
L’ensemble des prestations evoquees dans le CCTP n’a pas de caractere limitatif, l’entrepreneur a toute latitude de prevoir les
complements permettant une parfaite fnition des ouvrages, avant la signature du marche.
En consequence, pendant les travaux, l’entreprise ne pourra plus demander de supplements.
Les travaux annexes au lot Electricite qui n’incombent pas a l’entreprise titulaire du present lot mais qui la concernent sont etudies et
executes sous sa surveillance et sa responsabilite.
L’entreprise fournit en temps utile aux corps d’etat interesses toutes indications, plans et schemas necessaires aux dits travaux.
Elle confrme et precise ou modife apres accord du Maitre d’œuvre, sans pour autant qu’il y ait de consequences fnancieres sur un
quelconque lot, les dispositions reservees dans le projet d’appel d’offres.
L'adjudicataire devra tous les percements courants, encastrements, scellements et raccords a executer de son fait. Les scellements
seront executes en creux de 1 cm pour permettre les raccords d'enduit, platre, etc... qui seront egalement a sa charge. D’autre part
l’entreprise devra egalement le calfeutrement des gaines techniques et des fourreaux necessaires a ses prestations. Ces
calfeutrements respecteront les degres coupe-feu des parois.
Les incorporations, fourreaux et autres, respecteront notamment l’etancheite a l’air du batiment. Dans tous les cas cette etancheite
devra etre a la charge du present lot et apres intervention de celui-ci, parfaite.
Sont a la charge du present lot :
チ Les plans de reservation et d’execution, et toutes informations necessaires aux autres corps d'etat pour une parfaite
execution des travaux.
チ Toutes les matieres consommables necessaires a la mise en œuvre des fournitures.
チ Les reglages, essais et mises au point des installations.
チ Les fournitures et travaux prescrits par ecrit par le maitre d’ouvrage pouvant donner lieu a plus ou moins-value par rapport
au marche de base.
チ L'assistance a la reception des installations.
チ Les travaux necessaires pour la levee des reserves de reception.
チ Tout ce qui est necessaire d'une maniere generale a la bonne marche des installations.
チ Realisation des liaisons equipotentielles en parallele des vannes, et autres organes,
チ Realisation des liaisons equipotentielles des reseaux VMC,
チ Realisation des liaisons equipotentielles des ossatures metalliques du faux-plafond,
チ Les percements d’un diametre inferieur ou egal au DN100mm des parois exterieures et de la
structure porteuse interieure existante (verticale et horizontale),
チ Apres passage des reseaux le rebouchage peripherique de l’ensemble des percements demandes
ou realises pour le present lot, (NOTA : les calfeutrements seront realises avec des materiaux compatibles avec ceux des
parois traversees, et devront restituer les caracteristiques coupe-feu, phonique et resistance mecanique des parois
concernees),
チ Les percements (toutes dimensions) des parois interieures en bloc creux de beton (hors structure porteuse), necessaires au
passage des reseaux,
チ La fourniture et la pose des fourreaux aiguilles et grillages avertisseurs necessaires pour le reseau telephone depuis la
limite de propriete jusqu’au tableau.
チ La fourniture et la pose des fourreaux aiguilles et grillage avertisseurs necessaires pour l’alimentation des bornes
d’eclairage exterieurs.
チ Toutes gaines necessaires au passage des liaisons electriques CFO / CFA / SSI dans les cloisons ou encastrees dans le
beton, de nature adaptee en fonction de leurs utilisations (ICTA, TPC, ...)

Page 37/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

Appareillage Hager Kalysta blanc ou similaire et douilles type DCL


Voir avec EDF pour déplacement du compteur

EQUIPEMENT
1 tableau de protection
(inter différentiel 30 Ma, disjoncteurs divisionnaires, goulotte technique …)
L'ensemble du tableau, coffret, disjoncteurs ... seront dans une armoire normalisée fermant à clef.
1 coffret de communication Grade 1
1 liaison équipotentielle de masse générale
1 prise de terre générale
1 alimentation VMC
1 alimentation pour PAC avec disjoncteur 40A courbe D (variante)

Entrée d’air prévue par le Lot menuiserie


Sortie de toiture prévue par le Lot Couverture

WC hand. : 1 hublot type Sarlam blanc sur détecteur

Rangement : 1 hublot type Sarlam blanc en SA


1 prise 16A
1 Alimentation chauffe-eau
1 réglette en sa sur évier

Dégt : 2 spots basse tension sur détecteur, réf Jomini (epsilon) finition alu brossé
1 prises 16 A

Entrée ext : 2 spots encastré sur détecteur réf Mauron (epsilon) finition anthracite

Salle des associations :


5 Fluo compact encastré modèle Joinville (epsilon) 2x26W collerette blanche
sur va et vient.
4 prises de courants 16 A
1 prise communication RJ45

Salle d'activité : 4 suspension Monkeys (epsilon), finition alu anodisé sur simple allumage (puissance
et dimension sur plan électrique)
4 Fluo compact encastré modèle Joinville (epsilon) 2x26W collerette blanche sur SA.
6 prises 16 A
1 prise communication RJ45

Nota : prévoir des supports de maintien de laine de verre pour assurer une ventilation des éclairages
dans les plafonds.
Prévoir le certificat consuel

VMC
Fourniture et pose d’un groupe VMC (tertiaire) simple flux, compris bouches d’extraction avec
ajustement du débit d’air, conduits acier galvanisé et tout accessoires. Cette VMC sera compatible aux
Page 38/42
bâtiments recevant du public et permettra le renouvellement de l’air de toutes les pièces recevant du
public.

Variante : CHAUFFAGE ELECTRIQUE


L'installation de chauffage sera conforme aux règles de la norme NF C15 100
Prévoir un gestionnaire d’énergie 2 zones comprenant délestage, commande centralisée, gestion
tarifaire.
Prévoir dans la variante l'incidence sur la tableau électrique des alimentations de chauffage.
Chauffage rayonnant, avec thermostat numérique, fil pilote 6 ordres, dispositifs de blocage des
commandes, commutateur de mode 5 fonctions (confort, éco, hors gel, arrêt, programme), témoins
lumineux de chauffe, de type Solius de chez Atlantic ou équivalent. Puissance à vérifier suivant surfaces.
Localisation : Salle de réunion, 2 radiateurs de 2000 W,
Salle d'activité, 1 radiateur de 1500 W.

Page 39/42
LOT PEINTURE
CONDITIONS GENERALES DʼEXECUTION
Les travaux a executer sont defnis par le CCTP et les plans d'Architecte. Les plans et CCTP se completent reciproquement.
Dans tous les cas, chaque entrepreneur est tenu de consulter les plans et les details fournis a lʼappui du present CCTP. Ils ne
pourront jamais pretendre les avoirs ignores. Toutes les discordances eventuelles devront etres signales au Maitre dʼoeuvre en
temps utile.
Lʼentrepreneur ne pourra plus en faire etat apres remise et reception de son offre. Il est bien precise que la clause des priorites
entre les plans et le CCTP nʼa pas pour but dʼannuler la confection dʼun ouvrage quelconque fgurant sur lʼune des pieces et non sur
lʼautre.
Cette priorite ne joue quʼen cas de contradiction. En consequence, tout ouvrage fgurant aux plans et non decrits au present
descriptif est formellement du et vice-versa.
DTU – NORMES- REGLEMENTS- DOCUMENTS
Execution des travaux du present lot suivant les prescriptions des differents documents en vigueur: DTU, normes, decrets ou
reglements parus ou a paraitre avant la remise des offres concernant les ouvrages faisant l'objet du present lot, et en particulier :
DTU generaux et en particulier :
59- REVETEMENTS MINCES
DTU 59.1 – Peinture – Travaux de peinture des batiments
Cahier des clauses techniques – NF P 74-201-1 – octobre 1994 Amendement A1 – NF P 74-201-1/A1 – octobre 2000
Cahier des clauses speciales – NF P74-201-2 – octobre 1994 Amendement A1 – NF P 74-201-2/A1 – octobre 2000
DTU 59.2 – Revetement s plastiques epais sur beton et enduits a base de liants hydrauliques
Cahier des charges – NF P 74-202-1 – mai 1993 Amendement A1 – NF P 74-202-1/A1 – juillet 2000 Amendement A2 – NF P 74-202-
1/A2 – octobre 2000
Cahier des clauses speciales – NF P 74-202-2 – mai 1993
DTU 59.3 - Peinture des sols
Cahier des clauses techniques – NF P 74-203-1 – mai 1993 Cahier des clauses speciales - NF P 74-203-2 – mai 1993
DTU 59.4 - Mise en oeuvre des papiers peints et des revetements muraux Cahier des clauses techniques – NF P 74-204-1 – fevrier
1998
Cahier des clauses speciales – NF P 74-204-2 – fevrier 1998 Lexique des termes usuels – FD P 74-205 – mai 1998
53- REVETEMENTS DE SOL COLLES
DTU 53.2 – Revetements de sol PVC colles dʼAvril 2007
NFDTU 53.2 P1-1 Cahiers des clauses techniques - NFDTU 53.2 P1-2 Criteres generaux de choix des materiaux - NFDTU 53.2 P2
Cahiers des clauses speciales - DTU 53.1 – Revetements de sol textiles - Cahier des clauses techniques – NF P 62-202-1 – avril 2001 -
Cahier des clauses speciales – NF P 63-202-2 – avril 2001 - Cahier des Clauses Techniques des DTU (CCT DTU) - Cahier des Clauses
Speciales des DTU (CCS DTU) - Cahier des Charges des DTU (CC DTU) - Modifcatif, Erratum, Additifs, Memento - Normes NF
generales et particulierement: NFT 15, 30, 31,33, 36, NF EN 233, 234, 235, 259, 266, NFX 08-100 .
Au repertoire des elements et ensembles fabriques du batiment (R.E.E.F.), Cahiers des charges du CSTB, Avis technique du CSTB,
Cahiers techniques du CSTB, Directives et guides de l'UEAtc, Specifcations UNP, Specifcations AFNOR, Specifcations GPEM/PV,
Les prescriptions, recommandations, cahiers des charges, fches techniques des fabricants. Les materiaux traditionnels utilises
devront etre conformes aux normes francaises NF - Les materiaux et procedes non traditionnels devront etre titulaires dʼun Avis
Technique favorable du CSTB en cours de validite, ou dʼune E.T.N. viseチLe favorablement par un controleur technique.
Aux textes offciels concernant les regles de securite et d'incendie et code du travail.
GENERALITES – PRESCRIPTIONS GENERALES DʼEXECUTION
Afn d'eviter les omissions ou les doubles emplois, l'entrepreneur est tenu de completer son dossier en consultant les devis
descriptifs et plans techniques des autres corps d'etat susceptibles de le renseigner sur les travaux qu'il a reellement a prevoir.
Le but a atteindre etant une execution rationnelle des travaux, dans les delais les plus courts, l'entreprise soumissionnaire devra
prendre toutes dispositions pour etre en mesure de commencer les travaux conformement au planning des que la decision du
Maitre d'Ouvrage sera intervenue.
Etudes d'execution:
A lʼissue de la phase preparatoire du chantier et dans le cadre des etudes dʼexecution (EXE), lʼentrepreneur titulaire du present lot
devra etablir tous les plans details et calculs dʼexecution et un dossier complet de specifcations a lʼusage du chantier, en coherence
avec les plans de synthese correspondants et le present CCTP et devra les fournir suffsamment a l'avance pour approbation a
lʼArchitecte et au bureau de controle pour visa. et aux entreprises concernees.
Travaux supplementaires:
Ne seront pris en consideration que les travaux supplementaires demandes par le Maitre dʼOeuvre et acceptes par le Maitre
dʼOuvrage. Ils feront lʼobjet de devis complementaires reconnus par ce dernier.
Pour les travaux faisant partie du forfait, aucune plus value ne sera acceptee, pour quelque motif que ce soit.
Materiaux:
Les produits preconises seront de marques connues. Lʼensemble des peintures interieures et exterieures seront classees NF
ENVIRONNEMENT ou ECOLABEL. A la demande de l'Architecte, l'Entrepreneur justifera la marque et la qualite des produits qu'il
desire utiliser. L'entrepreneur se conformera aux indications de l'Architecte, (palettes de couleurs et instructions verbales et ecrites).
L'emploi de plusieurs teintes, les motifs, les decors, font partie du forfait. Aucun produit mis en oeuvre sur le chantier ou en atelier
ne devra porter dʼetiquetage T+ (tres toxique), T (toxique), Xn (nocif) ou N (dangereux pour lʼenvironnement), sauf impossibilite

Page 40/42
dument constatee. La peinture devra repondre a -1g/L de COV lorsquʼelle est de couleur blanche. Si elle est coloree, les pigments
devront etre naturels et le taux de COV < 150 g/L.
Degre de brillance:
Suivant la norme NFX 08-002 en Bs:
Mat: Bs compris entre 0 et 10
Satine mat: Bs compris entre 10 et 20
Satine moyen: Bs compris entre 20 et 45
Satine brillant: Bs compris entre 45 et 60
Brillant: Bs superieur a 60.
Etat de fnition communs à tous les subjectiles:
Suivant le DTU 59.1, NFP 74-201. 1
Finition C
Finition B
Finition A
Essais et verifcations:
Les essais et les verifcations seront realises suivant la chapitre 7 du DTU 59.1 et ses tableaux E1 a E4.
Travaux preparatoires:
Ils comprennent: les degraissages, les decapages des metaux oxydes, le depolissage, lʼenlevement de la rouille, lʼelimination de la
calamine, lʼegrenage, le poncage a sec, le brossage, lʼepoussetage, le decapage pour repeindre, le lavage a lʼeau sous pression ou
a la vapeur, le detapissage, le grattage, les lessivages, lʼelimination de detrempe (colles) et de cires, etc..., la decontamination des
subjectiles.
Les demontages, depose, remontage, repose de toutes natures pour la realisation des travaux.
Travaux dʼapprêts:
Ils comprennent: les couches primaires; les couches dʼimpressions: isolante, hydrofuge, neutralisante, fxante durcissante et
penetrante, regulatrice dʼabsorption ou regulatrice de fonds, impressions speciales; les rebouchages; les degrossissages; les
impregnations; les enduisages: de ratissage, non repasse, repasse, non repasse de fnition, structure; pontage, entoilage des
fssures.
Etat et receptions des supports:
Avant de commencer ses travaux, l'entrepreneur doit receptionner les ouvrages et supports sur lesquels il aura a intervenir
(implantations, planimetries, aplombs,equerrages, dimensions, fnitions, etc...) En cas de defectuosite, il previendra l'Architecte afn
que celui-ci puisse y remedier. Sinon, il sera seul responsable des consequences de ses malfacons sur ses propres travaux.
En cas dʼanomalies remarquees, lʼentreprise devra refuser les supports et signaler les causes du refus par ecrit a lʼArchitecte au
Maitre de lʼOuvrage et a lʼentreprise defaillante. La reception et lʼacceptation des supports seront consignees par ecrit et transmises
a lʼArchitecte au Maitre de lʼOuvrage et a lʼentreprise de Gros Oeuvre.
Execution
L'Entrepreneur etant tenu a la garantie de ses ouvrages, les peintures qui, au jour de la reception defnitive, auraient eprouve une
alteration sensible, provenant de malfacons ou de mauvaise qualite des produits employes, seraient refaites d'une ou plusieurs
couches
suivant besoin, aux frais de l'Entrepreneur. Sont egalement dus tous raccords de peinture sur les jeux de menuiseries.
Protections, Nettoyage:
Les Entrepreneurs des differents lots sont tenus de laisser leurs ouvrages en parfait etat de proprete. L'Entrepreneur de peinture les
prendra donc tels, et devra en consequence la protection de tous les ouvrages et mobiliers (carrelage, appareils sanitaires,
electriques, radiateurs, meubles, etc...) et le nettoyage de tous les elements qui auraient pu se trouver macules pendant les travaux.
Les protections pelables des joints souples seront enlevees apres peinture defnitive par le peintre.
Materiaux
Le present CCTP defnit pour certains materiels un echantillon et ou une marque de reference et autorise la fourniture de materiels
qualifes de similaire ou de qualite equivalente.
Il est specife que la preuve de la similitude et de la qualite equivalente sera realisee par l'Entrepreneur.
L'appreciation de la similitude et la qualite equivalente des materiels presentes par l'Entrepreneur avec les materiels de reference,
appartient a l'Architecte et au Maitre de l'Ouvrage qui autoriseront ou pas par ecrit leurs emplois. En cas de divergences de vues
avec l'Entrepreneur en ce qui concerne cette similitude ou qualite equivalente, celui-ci sera tenu de fournir les materiels de
reference eux-memes, apres une seule presentation des materiels dits similaires ou qualite equivalente

Page 41/42
DESCRIPTION DES OUVRAGES

Prévoir toutes les protections de chantier.

Sur plafonds (BA13)


Egrenage, époussetage, ratissage, impression en fonction de la nature des produits de recouvrement,
enduit non repassé, ponçage et époussetage et révision intermédiaire à l'enduit.
Tous les plafonds sauf sanitaire rangt : Finition mate par une couche d'impression et 2 couches
d'acrylique satinée (ne pas prévoir sur les partie bois plafond acoustique salle d'activité)
Tous les plafonds sanitaires rangt : Finition satinée par une couche d'impression et 2 couches
d'acrylique satinée

Sur les murs de doublages et cloisons (BA13)


Egrenage, époussetage, ratissage, impression en fonction de la nature des produits de recouvrement,
enduit non repassé, ponçage et époussetage et révision intermédiaire à l'enduit.
Tous les murs : Finition satinée par une couche d'impression et 2 couches d'acrylique satinée

Sur menuiseries bois


Ponçage, brossage et dégraissage, impression et ponçage. Finition satinée par une couche
d'impression et 2 couches d'acrylique satinée.
Localisation : Huisseries, bâtis, chant de porte
Tous les habillages divers
Trappe de visite
Plinthe bois
Nota : Ne pas prévoir les vantaux de porte, finition stratifiée

Sur canalisations
Préparation, impression, sous couche glycérophtalique et 1 couche de finition satinée

Nettoyage
Le nettoyage concerne l'ensemble du projet. L'entreprise de peinture devra la protection de tous les
ouvrages des autres corps d'état (revêtement de sols et murs, appareils sanitaires ou électriques, etc...).
Le nettoyage général comprendra :
- menuiseries ext. et leur quincaillerie,
- vitrerie aux 2 faces et enlèvement des étiquettes,
- menuiseries intérieures et béquillage des portes,
- plinthes, faïences, appareils sanitaires et robinetteries, appareillage électrique,
- revêtements des sols avec pour le carrelage : balayage, lavage.

Page 42/42

Vous aimerez peut-être aussi