Vous êtes sur la page 1sur 11

Module 1 : Enregistrement des opérations comptables

I-Définition de la comptabilité générale :


Tout commerçant doit tenir une comptabilité, c’est-à-dire enregistré dans des documents et
dans des livres les opérations qu’il effectue pour les besoins de son commerce : achats
d’immobilisations, de matières premières, de fournitures ou de marchandises, Règlement des
charges ou encaissement des produits, Recouvrement de créances et règlement de dettes.
La comptabilité est un ensemble de techniques qui permet à l’entreprise de suivre tous les flux
économiques qui résultent de ses diverses opérations.
II-Enumération des principes comptables de base retenus par le SYSCOA :
Le SYSCOA énonce les principes comptables fondamentaux auxquels il se réfère et fait
référence aux normes internationales. Le SYSCOA énonce 9 principes comptables qui
s’imposent dans la tenue d’une comptabilité

-La prudence : Le principe de prudence doit éviter de donner une vue trop optimiste de la
situation de l’entreprise : un gain (produit) ne doit être comptabilisé que lorsqu’il est devenu
certain, au contraire une charge doit être comptabilisée dès lors que son existence est
probable.

-La permanence des méthodes : les règles appliquées au cours des périodes annuelles
successives doivent rester fixes afin de permettre la comparaison dans le temps de l’évolution
de l’entreprise.

-La correspondance bilan de clôture – bilan d’ouverture

-La spécialisation des exercices : l’activité de l’entreprise est découpée en période comptable
appelée EXERCICES et ceux-ci sont autonomes
-Le coût historique : les flux ou mouvements économiques qui traversent l’entreprise sont
enregistrés de façon définitive à la valeur nominale exprimée en FCFA courant

-La continuité de l’exploitation : Pour l’établissement des comptes annuels, l’entreprise est
présumée poursuivre ses activités.

-La transparence : la comptabilité doit se conformer aux règles et procédures édictées par le
SYSCOA.

-L’importance significative : toute information ou élément pouvant influencer les utilisateurs


des documents doivent être fournis.

-La prééminence de la réalité sur l’apparence juridique : la réalité économique prime sur
l’apparence juridique. Il est donc possible d’inscrire au bilan des biens détenus dans le cadre
de contrat de bail, et de réserves de propriétés, d’inscrire dans les charges de personnel le coût
des services fournis par le personnel extérieur non lié à l’entreprise par un contrat de travail.

III-Présentation du plan comptable :

1
Le SYSCOA regroupe l’ensemble des comptes en classes. La numérotation des comptes est
décimale. Les comptes sont numérotés de 1 à 9. Chaque classe est divisée en comptes
principaux comportant 2 chiffres :
-Le 1 la classe le 2eme précise une division de la classe. Chaque compte principal à 2 chiffres
peut être divisé en compte divisionnaire à 3 chiffres lesquels peuvent être divisés en sous
compte.
Exemple : Classe 1
10 Capital
101 Capital social
1011Capital souscrit non appelé
- Le cadre comptable est subdivisé en 9 classes :
Classe1 : Compte des ressources durables
Classe2 : Compte d’actif immobilisé
Classe 3 : Compte de stocks
Classe4 : Compte de TIERS
Classe5 : Compte de TRESORERIE
Classe6 : Compte des charges ACTIVITES ORDINAIRES (AO)
Classe 7 : Compte de produits ACTIVITES ORDINAIRES
Classe 8 : Autres charges et autres produits (HAO)
Classe 9 : Compte des engagements hors bilan et comptes de la comptabilité analytique

Ces comptes représentent :

Pour les classes de 1 à 5 : des Comptes de Bilan (PATRIMONIAUX)


Pour les classes 6, 7, 8 : des comptes de Gestion (Charges et produits qui forment le résultat)
Pour la classe 9 : Compte des engagements hors bilan et les comptes de la comptabilité
analytique de gestion.

IV-Analyse des opérations comptables :


Afin que la comptabilité puisse produire les documents de synthèse, il est nécessaire de
préalablement saisir les différents flux résultant des échanges de l'entreprise avec ses
partenaires et des mouvements internes.
1-Definition d’un flux :
Différents mouvements de biens, de services et d’argent engendrés par l’activité de
l’entreprise.
2-Les flux et leur analyse
Ils peuvent être classés selon deux optiques :
-Selon leur nature : flux réel, flux financiers.
Exemple : achats et ventes et le payement des factures
- Selon leur origine : flux internes, flux externes.
Exemple :
La circulation des marchandises, matières, fournitures, services et produits dans la structure
de production et/ou de distribution de l'entreprise, constitue des flux internes.
Mouvement de biens et services entrants et sortants.
V-Traitement des pièces comptables :

2
Le traitement est l'enregistrement des opérations selon un système comptable donné ; il s'agit
de l'imputation, la saisie et la validation générale faite par le chef d'équipe ou le chef de
département.
1-Définition :
Les pièces comptables sont des supports qui viennent justifier les opérations comptables ; en
principe toute opération réalisée doit faire l’objet d’un écrit à défaut de passer inaperçues. La
preuve est l’un des principes importants en comptabilité se matérialisant par un document
justificatif dit pièce comptable.
La pièce justificative permet de comprendre pourquoi l’opération a été enregistrée. De ce fait,
elle doit comporter les informations les plus essentielles.

2-Types de pièces comptables

Les pièces comptables sont diverses. On peut citer :

La facture comptable : C’est un document qui atteste de l’achat ou de la vente de biens ou


services. Ou encore c’est un document comptable par lequel un fournisseur établit une
créance, résultant de la fourniture d’un bien ou de la prestation d’un service, vis-à-vis de son
client, bénéficiaire de ce bien ou de cette prestation. Elle constate les conditions auxquelles un
tiers a vendu des biens ou assuré des services.

Elle renferme les mentions suivantes :


Le prix brut ;
Les conditions de paiement ;
Les adresses du client ou du fournisseur ;
La date d’établissement de la facture ;
Le numéro de la facture ;
La TVA.
La facture doit être conforme à la commande, elle entraine pour le client l’obligation de payer
et pour le fournisseur l’obligation de livrer les biens et services,
Les bons de caisse : Ce sont des pièces comptables qui permettent de déterminer les entrées et
les sorties d’argent c'est-à-dire les recettes et les dépenses,
Les bons de chèques : ce sont des pièces permettant de déterminer les sorties et les entées des
banques,
Bordereau de livraison : Ce sont des pièces comptables permettant de connaitre les entrées des
marchandises achetées ;
Les bons de commande : Ce sont des pièces comptables permettant d’acheter (sur conditions)
des articles /marchandises chez un fournisseur.

Les pièces comptables subissent un traitement qui comprend plusieurs étapes depuis leur
réception jusqu’à leur classement. Il s’agit de l’imputation, de la saisie, et de la validation
générale faite par le chef d’équipe.

VI-Enregistrement dans les comptes :


1-Le principe de la partie double :

3
Selon le principe de la partie double, toute opération dans une entreprise peut être analysée
comme une ressource et un emploi : tout ce qui est utilisé a été obtenu tout ce qui est obtenu
est utilisé. Le principe de la partie double revient à ramener chaque opération à l’égalité
économique : Emploi = Ressource
Dans la pratique comptable, les termes ressource et emploi ne sont pas utilisés. Ils sont
remplacés par les notions <<Débit>> et de <<Crédit>>. Les équivalences des termes sont les
suivantes :
Emploi = Débit
Ressource = Crédit
Dans un compte, le débit se trouve à gauche et le crédit à droite.
Exemple : achat à crédit de marchandises 100 000 francs
Emplois achats de m/ses Ressources Emplois fournisseurs Ressources
100 000F 100 000F

2-Les comptes :
Comme on l'a déjà vu, chaque opération comptable de l'entreprise traduit une ressource et un
emploi. Les ressources sont inscrites au crédit du compte et les emplois au débit du compte.
Les ressources sont constituées par les fonds reçus des associés, les emprunts obtenus, les
crédits accordés par les tiers, les ventes réalisées... ; on peut donc considérer comme
ressources les comptes du passif et de produits.
Les emplois sont constitués par les acquisitions d'équipement, les achats de marchandises, les
salaires payés…

Il existe plusieurs tracés de comptes.

COMPTE A COLONNES MARIEES


DATE LIBELLES DÉBIT CRÉDIT SOLDE

COMPTE A COLONNES SEPAREES


DÉBIT CRÉDIT
DATE LIBELLES MONTANTS DATE LIBELLES MONTANTS

COMPTE SCHEMATIQUE

4
On arrête un compte, à une date donnée, pour en déterminer sa situation nette. Cette situation
s'obtient par le calcul du solde qui représente la différence entre le total du débit et le total du
crédit.
Si : Total des débits > Total des crédits = SOLDE DEBITEUR (SD)
Ce solde s'inscrit au crédit du compte pour l'équilibrer.

Si : Total des crédits > Total des débits = SOLDE CREDITEUR


(SC)
Ce solde s'inscrit au débit du compte pour l'équilibrer.

Ainsi, un compte arrêté est équilibré par le solde. On a


toujours l'égalité
SOMME DES DEBITS = SOMME DES CREDITS
Exemple 1 :
L'entreprise Toure, dispose d'une somme de 110,00 € à son compte à la Société Géniale au 1er
janvier de l'année N. Les opérations du mois de janvier sont les suivantes :
3 janvier N Ventes de marchandises au client Sacko – Facture
V452.Montant : 2 300 € - Chèque remis à l'encaissement à la Société Géniale.
7 janvier N Achat matières premières au fournisseur Booba. - Facture D126 - Montant : 4 458
€. Règlement immédiat par chèque n° 55 455.
13 janvier N Reçu chèque du client Moussa en règlement de la facture V 230 du 01/12/N-1
Montant : 4 050 € - Remis à l'encaissement à la banque.
30janvier N La Société Géniale m'avise qu'elle a porté en compte (en ma faveur) 790 €
d'intérêts.
30 janvier N Achat de de fournitures de bureau - Règlement par chèque n° 55 456. Facture D
98 - Montant : 200 €.
TAF : Présentez le compte « Banque » selon le tracé « Compte en T » puis « Compte à
colonnes mariées »
Exercice :
Le responsable financier d’une entreprise veut savoir au 31/12 la situation du compte banque
qui présentait un solde débiteur de 300000 € le 1er décembre.
Les opérations du mois sont les suivantes :
1er décembre : vente de marchandise au comptant / chèque 80000 €
10 décembre : règlement / chèque de la note de téléphone 30000 €
20 décembre : Virement de la caisse vers la banque 120000 €
28 décembre : Règlement des frais de personnel / chèque 175000 €
TAF : Présente le compte banque par les trois formes.
VII-Enregistrement dans le journal :

5
Le journal est un document légal où sont enregistrés par ordre chronologique sans blancs ni
ratures les opérations de l’entreprise décrites dans les pièces justificatives.
Tout enregistrement dans le livre journal doit comporter les informations suivantes :
La date de l’opération
L’intitulé des comptes débités ou crédités ainsi que leur numéro
Le libellé de l’opération
Le montant de l’opération

n° de compte n° du Libellé Date Opération Mt Mt


porté au compte (montant)
débit porte au Nature
crédit
Libellé

Exemple : le 20 décembre n une entreprise vend des marchandises à un de ses clients pour
25000 €, ce dernier règle 5000 € par chèque et le reste à crédit.
En termes d’emplois ressources
C => R : vente de marchandises 25000
D => E : Banque : 5000 Crédit : 20000
D C 20-12 n
521 Banque 5000
411 Client X 20000

701 Vente de
marchandises 25000
Facture n°….

Le journal est un moyen de preuve devant les juridictions et de ce fait doit être conservé dans
l’entreprise pour une période au moins égale à 10 ans.
VIII-Etablissement du grand livre, la balance :
1-Le grand livre :
Le grand livre est un document comptable obligatoire qui regroupe tous les comptes de
l’entreprise, il est tenu par simple report des opérations du journal dans les comptes
concernés.
Il se présente généralement sous forme de fichier avec une fiche pour chaque compte.

521 Banque 411 Clients 701 Vente de


marchandises
5000 20000 25000

6
2-La balance :
La balance des comptes est un document qui reprend à un moment donné l’ensemble des
comptes ouverts par l’entreprise et classés dans l’ordre du plan comptable et mentionnant
pour chacun d’eux les informations suivantes :
*La balance à 4 colonnes
Numéro de compte
Intitulé du compte
Total des sommes portées au débit et au crédit
Solde débiteur ou créditeur
*La balance à 6 colonnes
-Numéros et intitulé des comptes
-Solde débiteurs ou créditeurs à l’ouverture de l’exercice
-Totaux cumulés depuis le début de l’exercice des mouvements débiteurs et créditeurs
-Soldes débiteurs ou créditeurs de fin de période.
Exemple :
N° Libellé des Mouvement des soldes Soldes
comptes comptes Débit Crédit Solde Solde
débiteur créditeur
…… ….
411 Client 20000 20000
512 Banque 5000 5000
…. …..
707 Vente de 25000 25000
marchandise
Totaux TD TC TSD TSC

N.B. : Total débit (TD) tjrs = Total crédit (TC)


Total Solde Débiteur = Total solde créditeur (TSC)
En fin de période d’établissement de la balance, le total des sommes portées au débit doit être
égal au solde porté au crédit : TSD doit être = TSC
Exercice d’application :
Le 01.01.N, les comptes patrimoniaux de la société X sont les suivants :
- Matériel de transport : 45800 €
- Mobilier de bureau : 12520 €
- Stock de marchandises : 58650 €
- Clients (compte créances clients / vente de marchandises) : 19740 €
- Banque solde débiteur : 25300 €
-Caisse : 220 €
- Fournisseur : 42100 €
Au cours de cette période, les opérations suivantes ont été réalisées :
Achat de marchandises au comptant par chèque : 8640 €
Achat de marchandises à crédit : 7420 €
Vente de marchandises en espèce : 9560 €
Vente de marchandises à crédit : 15210 €
Vente de marchandises par chèque : 3820 €
Enregistrement et règlement de la taxer professionnelle par chèque : 1650 €

7
Règlement des salaires par chèque : 3720 €
Règlement des frais de documentation en espèce : 1780 €
Règlement de stock en magasin au 31. 12. n : 61720 €

TRAVAIL A FAIRE :

1°) Enregistrer les opérations au journal


2°) Présenter le grand livre
3°) Etablir la balance à 4 colonnes et à 6 colonnes au 31.12.N

EXERCICE : 40

Au début de l’année 2001, on extrait les renseignements suivants de la situation patrimoniale


de la société Y :
Camionnette 1 500 000 ; marchandises 320 000 ; créance sur client 150 000 ; avoir en banque
300 000 ; somme dû au fournisseur 370 000 ; emprunt1 000 000.
Au cours de l’année 2001, les opérations suivantes ont été effectuées :
03/01 Achat de marchandises par chèque bancaire 600 000.
31/01 Le résultat de l’exercice passé est porté en diminution du capital.
13/02 Contracter un emprunt à la BOA 1 500 000.
28/02 Achat par chèque bancaire d’un matériel de transport 800 000.
01/04 Viré 500 000 de la banque pour alimenter la caisse
17/05 L’exploitant apporte un moulin à maïs valant 1 200 000 et 700 000 par chèque bancaire.
11/06 Vente d’un matériel de transport à 300 000.
08/07 Règlement du fournisseur par chèque bancaire 150 000.
31/08 Payé la contribution des enfants de l’exploitant en mission par chèque bancaire 800
000.
13/09 Le client qui devait l’année passée a réglé totalement sa dette en espèce.
04/10 Versement d’espèce au chèque postal 10 000.
11/11 Acquisition d’un brevet d’invention par chèque bancaire 500 000.
15/11 Retour de 150 000 de marchandises au fournisseur.
30/11 Vente de marchandises 1 200 000, le 1/3 réglé par chèque. Postal et le reste dans deux
semaines. Les marchandises avaient coûté 500 000.
29/12 Le client de l’opération du 30/11 a soldé son compte.
TRAVAIL A FAIRE :
1°) Enregistrer les opérations au journal sachant que la perte représente 10% du capital
2°) Présenter le grand livre
3°) Etablir la balance à 4 colonnes et à 6 colonnes au 31.12.N

8
IX- Etablissement et enregistrement des factures :
1- Vocabulaire
 Facture de DOIT : Document à la base de tout enregistrement comptable concernant
une opération d'achat ou de vente, ".
 Facture d'AVOIR : La facture d'avoir est un écrit par lequel le fournisseur reconnaît
devoir une certaine somme à son client à raison d'un retour de marchandises ou de
l'octroi d'une réduction.
 Rabais : Accordé en de défaut sur la m/ses
 Remise : Accordé en cas d’achat supérieur
 Ristourne : Accordé en de fidélité du client.
 L’escompte : Réduction de prix accordée pour paiement comptant ou avant le terme
normal d'exigibilité.
 Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : Impôt indirect sur la consommation.
2- Calcul et présentation de la facture
………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
………………………………………………….. cte……………….
Tél…………. RC……………. Banque………………

DOIT ou AVOIR

Vos REF Commande no… du………………… Facture


Nos REF NO………….
Par date no bon de livraison Le………….
Poids total nombre de colis
REF Désignation Unité Quantité Prix unitaire MONTANT

Arrêté la présente facture à la somme de :

Activité 1 : Facture de DOIT


Présente les documents suivants de TOURE (tva 18%)
01.01 : Facture n0 01 de Traore, m/ses 2.000.000, remise 2%, rabais 3%,
ristourne 4%, escompte 2%, port forfaitaire 2000, emballage 1.000
02.01 : Facture n0 02 à Coulibaly, m/ses 3.000.000, escompte 2%, port débours
1.000.

9
Activité 2 : Facture d’Avoir
Présente les documents suivants de TOURE (tva 18%)
03.01 : Avoir no 01, retour de m/ses 500.000
04.01 : Avoir no 02, remise supplémentaire 2%
05.01 : Avoir no 02, escompte supplémentaire 2%
NB : Le port et les emballages ne figurent pas sur la facture d’avoir sauf en cas
de précision.
3- Enregistrement comptable des factures
a) Facture de DOIT
Chez le client Chez le fournisseur
601 Nec 411 NAP
611 Port 673 ESC
4094 Emba 701 Nec
445 tva 7071 Port
401 NAP 4194 Emba
773 es 443 tva
Activité 3 : Enregistrement facture
b) Facture d’Avoir
-Retour de m/ses, RRR supplémentaire
Chez le Client Chez le Fournisseur
401 NAD 701 Nec
601 Nec 443 tva
445 tva 411 NAD
Activité 4 : Enregistrement de l’Avoir
n01 et n02 du 03.01 et du 04.01
-Escompte supplémentaire
Chez le Client Chez le Fournisseur
401 NAD 673 NAD
773 HT 443 Nec
445 tva 411 tva
Activité 5 : Enregistrement de l’Avoir du
n02 du : 05.01
Exercice 1 : Présente et enregistre les documents suivant au journal de TOLO
01.02 : Facture no 01 à MAIGA, m/ses 500.000, remise 2%, escompte 2%, port
1000F emballage 100 bouteilles à 100F la bouteille
02.02 : Facture no 02 de COULBA, m/ses 400.000, es 3%, port 2000
03.01 : Avoir no 01, retour de m/ses : 250.000
04.01 : Avoir no 02, escompte supplémentaire 2%

10
Exercice 2 :
Complète puis enregistre les documents suivant au journal de CISSE

MAIGA CISSE SANGARE


DOIT : CISSE DOIT : TRAORE DOIT : CISSE
Facture no01 du 01.01 Facture no02 du 02.01 Facture no03 du 03.01
M/ses 500.000M/ses M/ses
Remise 2% Rabais 2% Remise3%
Nec Nec Nec
Escompte 2% Escompte 3% Port 2000
NF NF HT
TVA18% TVA18% TVA18%
Port débours 26975,2 Emballage 31960
N.A.P N.A.P 700.000 N.A.P 950.000
CISSE COULIBALY CISSE
AVOIR : TRAORE AVOIR : CISSE AVOIR : MAIGA
Avoir no01 du 04.01 Avoir no02 du 05.01 Avoir no 03 du 06.01
M/ses 400.000 M/ses M/ses 200.000
Remise1% Rabais4% Remise3%
Nec Nec Nec
Rabais2% TVA18% Escompte1%
Nec Emballage 60.160 NF
Escompte3% TVA18%
Nec
TVA18%
N.A.D N.A.D 400.000 N.A.D

11