Vous êtes sur la page 1sur 3

DOSSIER

DU MANAGER

L’INNOVATION DANS LA NOUVELLE


LÉGISLATION DE L’INVESTISSEMENT
Par Mustapha Mezgheni, ancien PDG de TTN

Le « modèle économique » adopté rents plus performants y compris d’un produit (bien ou service) ou
par la Tunisie a, depuis quelques en termes de prix. La casse a été d’un procédé (de production) nou-
chaque
années, montré ses limites en importante et les entreprises qui veau ou sensiblement amélioré,
entreprise doit
termes d’emploi et de croissance ont tiré leur épingle du jeu sont d’une nouvelle méthode de com-
aborder la
économique. Il est vrai que la celles qui ont pu assurer un rap- mercialisation ou d’une nouvelle
notion
dernière réelle innovation dans port qualité prix compétitif ou méthode organisationnelle dans
d’innovation
ce modèle remonte au début des qui ont pu fidéliser leurs clients les pratiques d’une entreprise,
différemment en
années 70 grâce à la loi 72, qui a en innovant principalement par l’organisation du lieu de travail
fonction de son
permis l’attrait des activités to- l’introduction de services addi- ou les relations extérieures ».
activité, de son
talement exportatrices à fort taux tionnels facilitant la vie du client. Dans ce cadre, chaque entreprise
positionnement,
d’employabilité et à fort potentiel Au cours des années 90 et 2000 un doit aborder la notion d’innovation
des marchés
de croissance et de rentrées de effort particulier a été fait pour différemment en fonction de son
ciblés.
devises. Cependant, ces activi- l’attrait des secteurs innovants à activité, de son positionnement,
tés sont généralement restées à forte valeur ajoutée, à l’instar de des marchés ciblés, etc. Les en-
faible valeur ajoutée et beaucoup l’aéronautique. Cet attrait s’est ce- treprises investissent dans l’in-
d’entreprises n’ont pas vraiment pendant limité aux couches basses novation pour gagner des parts
fait l’effort de monter en gamme en terme de valeur ajoutée, à tra- de marché, réduire leurs coûts et,
se contentant de vendre des mi- vers des activités d’assemblage ou plus généralement, pour accroître
nutes. Les entreprises tunisiennes de câblage, plutôt que des activités leur productivité. Pour beaucoup
totalement exportatrices du sec- à plus forte valeur ajoutée. d’entre elles, l’innovation est in-
teur du textile, par exemple, ont Ceci montre l’importance de dispensable parce que la demande
commencé à rencontrer des diffi- l’innovation pour l’entreprise en des clients (professionnels ou in-
cultés suite au démantèlement des général, une innovation qui doit dividus) est devenue plus pointue
accords multifibres car elles n’ont concerner toute entreprise tuni- et que la concurrence s’est accrue.
pas su innover en termes de pro- sienne, quelle que soit son activité, Selon une étude de l’OCDE basée
cessus, de produits et de services à en partant du principe que l’inno- sur les enquêtes sur l’innovation
proposer aux clients quand elles se vation, telle que définie par le Ma- de 21 pays, les entreprises qui
sont retrouvées face à des concur- nuel d’Oslo est « la mise en œuvre bénéficient d’une aide publique

70 leManager • MAI 2017 • N° 230


DOSSIER
DU MANAGER

à l’innovation investissent entre 50% avec un plafond de trois cent la société et qui aboutiraient à un
40 et 70% de plus que les autres. (300) mille dinars. Les dépenses dépôt de brevet après constitution
D’où l’importance d’encourager de R&D concernées sont les études de la société. Si l’accent est forte-
et de subventionner l’innovation. préliminaires nécessaires pour dé- ment mis sur la R&D et sur le déve-
Par ailleurs, quand le niveau de velopper de nouveaux produits ou loppement et/ou le contenu tech-
l’investissement dans l’innova- de nouveaux modèles de produc- nologique, le terme innovation,
tion des entreprises est élevé, la tion, la réalisation des modèles et quant à lui, n’est pas mentionné
productivité et le chiffre d’affaires des expériences techniques qui y ni dans la loi 2016-71 ni dans les
réalisé à partir de cette innovation sont liés, ainsi que des essais sur textes d’application. Ceci peut
sont également élevés. D’un autre le terrain, et l’acquisition d’équi- être dû à deux raisons possibles.
côté, les entreprises consacrent en pements scientifiques nécessaires La première part du principe que
moyenne de 1 à 2% de leur chiffre pour la réalisation de projets de l’activité de l’entreprise doit cibler
d’affaires à différentes activités recherche et développement et l’innovation à travers toutes ses
liées à l’innovation mais, dans les Selon une l’acquisition des brevets. activités et que le fait de mention-
grandes entreprises de certains étude de Si nous avons relevé que les brevets ner l’innovation en tant que telle
pays, cette part dépasse les 5%. l’OCDE pouvaient bénéficier de subven- n’aurait pas vraiment de sens. La
Ordinairement, la R&D représente tions et d’encouragement au titre deuxième serait que l’innovation
entre la moitié et les deux tiers
basée sur les d’une acquisition dans le cadre est abordée uniquement sur son
de l’ensemble des dépenses d’in- enquêtes sur des dépenses de R&D ainsi qu’au aspect technologique. Cependant,
novation mais la proportion varie l’innovation titre de leur exploitation dans le la notion de secteurs innovants est
selon les secteurs et la taille des de 21 pays, cadre des investissements imma- mentionnée dans la loi 2017-8 dans
entreprises. Outre leurs propres tériels, ce qui est encourageant sa sous-section II (Exportation et
ressources, beaucoup d’entre-
les entre- pour les promoteurs qui vien- secteurs innovants) qui accorde
prises bénéficient de différents prises qui draient à déposer un brevet avant les mêmes avantages fiscaux aux
programmes d’aide de l’État vi- bénéficient la constitution de leur société et personnes physiques et morales
sant à encourager l’investissement opteraient pour la vente dudit bre- qui investissent dans les deux
d’une aide
dans l’innovation. C’est sûrement vet ou bénéficier de royalties sur secteurs.
dans ce même esprit que la nou- publique à son exploitation, il semblerait que Si la notion d’entreprise totale-
velle législation tunisienne rela- l’innovation malgré l’appui et l’encouragement ment exportatrice est clairement
tive à l’investissement encourage investissent des activités de R&D les frais de définie par la loi 2017-8 et plus
les investissements dans la R&D. dépôt de brevet, consécration de particulièrement ses articles 68 et
C’est sûrement dans ce sens et afin
entre 40 cette R&D ne pourraient pas dis- 69, cela n’est pas le cas de la notion
d’améliorer la valeur ajoutée des et 70% de poser d’encouragement et de sub- de secteurs innovants ou plus par-
entreprises tunisiennes que la loi plus que les vention malgré le coût important ticulièrement d’entreprises inno-
2016-71 portant loi de l’investis- autres. d’une telle opération. Si cela est le vantes puisque les avantages sont
sement, dans son article 1, met le cas, cela n’est pas clairement sti- accordés sur la base de l’entreprise
contenu technologique dans les pulé par les textes que nous avons dans le capital de laquelle l’inves-
objectifs de la promotion de l’in- consultés. tissement a été effectué et non sur
vestissement et de l’encourage- Il ne faudrait surtout pas refuser la base d’un secteur.
ment de la création d’entreprises d’accorder ces incitations si le ti- En effet, l’avantage fiscal relatif
et de leur développement après tulaire du brevet est un chercheur aux secteurs innovants concerne
(1) l’augmentation de la valeur tunisien associé à la société et qui « les entreprises réalisant des
ajoutée, (2) de la compétitivité et aurait déposé son brevet avant la investissements permettant le
(3) de la capacité d’exportation. constitution de la société, sous développement de la technologie
Naturellement, lesdits objectifs prétexte qu’il est partie prenante. ou sa maîtrise et des investisse-
comprennent aussi la création Auquel cas, ces incitations risque- ments d’innovation dans tous les
d’emplois et la promotion de la raient de ne servir que les intérêts secteurs économiques à l’excep-
compétence des ressources hu- des entreprises consommatrices tion des investissements dans le
maines, la réalisation d’un dé- qui recourent aux brevets d’autrui secteur financier et les secteurs
veloppement régional intégré et pour les exploiter voire les acheter de l’énergie, autres que les éner-
équilibré ainsi que la réalisation à l’étranger, ce qui ne servirait pas gies renouvelables, des mines,
d’un développement durable. l’intérêt de la R&D tunisienne. de la promotion immobilière, de
Ainsi, et conformément au décret De plus, il n’est pas clairement la consommation sur place, du
2017-390, les dépenses de la Re- mentionné le sort des dépenses de commerce et des opérateurs de
cherche et Développement peuvent R&D entreprises par le promoteur télécommunication ». De plus, cet
être prises en charge à hauteur de du projet avant la constitution de avantage sera accordé sur la base

MAI 2017 • N° 230 • LeManager 71


DOSSIER
DU MANAGER

d’une décision du Ministre des enregistrement des marques com- des équipements industriels, les
Finances après avis d’une com- merciales des produits agricoles industries militaires, les indus-
mission au sein du Ministère des », « Mise en place d’un système tries culturelles et créatives, les
Finances créée spécialement pour d’appellation d’origine contrôlée et technologies de communication
les besoins de la question et com- indication de provenance et autres et de l’information, etc.
posée de quatre représentants du signes de qualité pour les produits Il serait préférable que le terme in-
Ministère des Finances, d’un re- agricoles », « Certification HAC- dustrie, dans la liste ci-dessus soit
présentant du ministère chargé de CP » et de « certification ISO3,), utilisé dans le sens anglo-saxon du
l’industrie, d’un représentant du ce qui est souvent le cas surtout terme et intègre aussi les activités
ministère chargé de la recherche pour les promoteurs qui en sont de services rattachées à ces indus-
scientifique, d’un représentant du à leur première expérience ou les tries car beaucoup de ces secteurs
ministère chargé des technologies entreprises dont l’environnement sont plus des secteurs de service
de l’information, d’un représen- évolue ou qui cherchent à toucher 5 à 7 % du que d’industrie dans le sens fran-
tant de l’Agence de promotion de de nouveaux marchés. chiffre çais du terme.En conclusion, la loi
l’industrie et de l’innovation, d’un Ceci est d’autant plus vrai que les de l’investissement (2016-71) et sa
représentant de l’Agence nationale investissements sont parfois re- d’affaires sœur jumelle relative aux avan-
de la promotion de la recherche latifs à un produit et non à l’en- des tages fiscaux (2017-8) ainsi que les
et de l’innovation. Il est à noter treprise, et peuvent même être textes d’application encouragent
que la décision du Ministre des Fi- relatifs à un couple de produits
entreprises le développement des activités
nances vient remplacer la décision marché, à l’instar des « analyses proviennent innovantes et technologiques,
de projet innovant qui était pré- de laboratoire du produit en vue même si l’accent est plus mis sur
cédemment délivrée par le Bureau de démontrer sa conformité par
de produits le volet technologique que sur l’in-
de Mise à Niveau. rapport aux normes exigées et nouveaux novation dans un cadre général vu
En plus des primes d’investisse- l’obtention d’un signe spécifique que l’innovation est sensiblement
pour
ment relatives à la R&D, des primes de qualité », de « l’Assistance en plus large que la R&D. D’ailleurs
pour certains types d’investisse- marketing », de la « Certifica- le marché. il est de plus en plus question de
ments matériels et immatériels tion des produits aux normes tu- RDI, Recherche Développement et
en rapport avec la technologie et nisiennes et aux normes des pays Innovation, car l’Innovation est
éventuellement l’innovation ont étrangers », ou du « Marquage relative à l’exploitation ou la mise
été prévus par le décret 2017-390. Commission Européenne CE ». sur le marché, ce qui n’est pas le
A ce titre, il a été prévu une prime Il aurait été opportun de laisser la cas de R&D.
de 50% du montant des investis- porte ouverte aux extensions de Cependant, si les primes relatives
sements matériels pour la maî- projets en appliquant les plafonds aux entreprises actives dans les
trise des nouvelles technologies de 500 mille dinars par entreprise secteurs encouragés concernent
et l’amélioration de la producti- et non par opération. aussi les extensions d’entreprises,
vité avec un plafond de 500 mille Le décret 2017-390 a aussi prévu la majorité des primes et encou-
dinars. des primes spécifiques pour en- ragements relatifs à l’innovation
Il a aussi été prévu une prime courager vingt secteurs considérés restent limités à la création d’en-
d’investissement de 50% du coût comme prioritaires et qui com- treprise, ce qui risque d’entraver
des investissements immatériels prennent des secteurs innovants le développement des entreprises
approuvés avec un plafond de 500 dont les entreprises peuvent être à dont tous les investissements im-
mille dinars y compris la prime des haute valeur ajoutée. Ces activités matériels nécessaires n’ont pas
études dont le plafond est fixé à 20 bénéficient d’une prime d’inves- été prévus à la création ou celles
mille dinar. Il est à noter que « la tissement de 15% avec un plafond qui risquent d’hésiter d’investir
prime des investissements maté- de 1 MDT et ce indépendamment dans des activités d’innovation en
riels pour la maîtrise des nouvelles du lieu d’implantation de l’en- raison des risques associés qu’elles
technologies et [que] la prime des treprise. Les secteurs concernés hésiteraient à prendre.
investissements immatériels comprennent, entre autres : les C’est justement pour encoura-
sont octroyées [uniquement] à la industries de nanotechnologie, ger les entreprises qui hésitent
création. Ceci risque de pénali- les industries de biotechnologie, à investir dans l’innovation que
ser certains projets qui n’auraient les industries électroniques, les beaucoup de pays de l’OCDE ont
pas bien identifié leurs besoins plastiques techniques et produits mis en place une aide publique
au démarrage du projet ou qui composés, les industries automo- à l’innovation. Ceci est généra-
viendraient à s’apercevoir, après biles, aéronautiques, maritimes et teur de croissance vu que, dans
démarrage du projet, de besoins ferroviaires, et composants, les in- la plupart des pays, 5 à 7 % du
additionnels en termes d’inves- dustries pharmaceutiques et dis- chiffre d’affaires des entreprises
tissements immatériels ou qui au- positifs médicaux, les centres de proviennent de produits nouveaux
raient à faire face à un nouveau be- recherche et développement et de pour le marché.
soin (à l’instar de « Conception et recherche clinique, les industries

72 leManager • MAI 2017 • N° 230