Vous êtes sur la page 1sur 20

BIDI

Partie 7
Avril 2018

Et bien BIDI est de retour avec vous et je vous salue.

Nous allons poursuivre sur la même lancée que les deux entretiens précédents, répondant aux
questions, aux témoignages, afin de nous rapprocher toujours plus de la conscience. Alors je
t’écoute.

Question : bonjour BIDI. Ces derniers temps, Précision se manifeste avec insistance (Porte
Précision) ; la semaine dernière, douleur irradiante m’empêchant de marcher. Ce matin,
pendant l’alignement, sensation de brûlure (Étoile Précision) ; pendant votre première
intervention des décharges électriques ont été ressenties dans cette zone ; ces douleurs
disparaissent sans intervention particulière. Que pouvez-vous m’en dire ? Merci.

Et bien je peux te dire que ceci résulte et découle directement de la fin du face à face de la
fusion de l’éphémère et de l’Éternel et le moment où ils se séparent. Et dans ces moments où il
y a éloignement, séparation après l’alchimie, il y a parfois effectivement certaines habitudes qui
résistent, certains comportements habituels qui n’ont rien à voir avec des blessures du passé qui
sont présentes. Comme tu l’as dit toi-même et comme tu l’observes, la douleur peut être
extrêmement forte mais en général elle cède toute seule aussi vite, que cela soit sur les Portes
ou une Étoile. Alors bien sûr la Précision te renvoie à quoi, que cela soit au niveau de l’Étoile ou
la Porte ? La Précision est un des sens spirituels permettant d’être de plus en plus précis
concernant la vision de l’esprit, de l’Éternité, des mondes libres, mais aussi du subtil de ce
monde. Cela signifie par rapport à l’éphémère que dans ta vie, il y a eu soit un excès de
méticulosité ou alors exactement l’inverse, des choses qui étaient vues globalement mais pas
dans leur précision. C’est ce déséquilibre en général alternant entre l’excès de désordre et
l’excès d’ordre dans les pensées, dans les rangements, dans le déroulement de ta vie qui
aujourd’hui crée cette zone inflammatoire sur l’Étoile ou la Porte.

Mais si cela doit se reproduire, tu constateras, sur cet endroit ou un autre d’ailleurs, qu’il y a
apparition et disparition toute aussi soudaine mais dans un laps de temps qui ne permettra pas
contrairement à ce qui se passe en général la première fois où ce type d’accroche existe, à
savoir l’irradiation de la douleur, mais surtout, cette élimination si je peux dire par le corps
n’entraîne pas de perturbation au niveau de l’humeur, comme tu l’as constaté. À l’inverse,

1
quand il y a des habitudes tenaces mais qu’elles s’évacuent par l’émotion de quelque nature que
ce soit ou une scène de vie de l’enfance, là il n’y a pas de douleur. En général, c’est l’un ou
l’autre. Auparavant, il y avait les deux, parce que c’était des blessures, la voie d’élimination et de
transcendance est donc soit physique, soit sur un autre niveau de l’éphémère. Alors, comme tu
le sais, il ne sert à rien, dès l’instant où la douleur ou l’émotion ou le souvenir apparait, de
vouloir l’expliquer. Car comme je l’ai dit, ce n’est qu’une élimination, c’est-à-dire – en quelque
sorte si tu préfères – une décristallisation liée aux habitudes de l’éphémère, même si c’est
comportemental et lié à un petit défaut qui n’a aucune incidence dans la vie et même parfois
peut apporter certains avantages mais qui, en regard de l’Éternité pose un tout petit problème.
Et c’est l’élimination de ce problème qui se fait donc par le corps, par l’inflammation ou alors
directement sur les plans subtils éphémères, c’est-à-dire émotionnel et mental. L’important là
aussi, – bien évidemment si cela ne dure pas trop longtemps et si la souffrance n’est pas
intolérable –, d’observer, de ne rien demander, de ne rien entreprendre, de demeurer immobile
et silencieux dans ces moments-là, dans ces jours-là, de rentrer en ton être intérieur afin de le
soutenir dans son mouvement d’expansion et d’extériorisation car dans ce cas-là, c’est le fait de
porter ton attention, ta conscience, ton énergie sur l’immobilité et le silence du Cœur et de
l’évidence qui va œuvrer directement. Mais dès l’instant où tu vas rentrer dans la mécanique
comme ta question pourquoi j’ai çà, et bien tu n’offres aucune issue de sortie.

Toute la difficulté dans cette phase finale et résolutoire de l’ascension ou de la libération pour
d’autres est simplement de ne pas être ré-entraîné dans l’habitude de la causalité, c’est-à-dire
de la compréhension et de l’explication, parce que l’Éternité est la connaissance. La
connaissance elle est déjà là et toutes les réponses y sont ; la difficulté étant de rester en
Éternité plutôt que dans la réaction de la personne ou la compréhension de la personne. C’est
un réflexe en quelque sorte qui va s’établir de lui-même si toutefois il y avait persistance de la
douleur, en tout cas par crise, à un moment donné, tu vivras ce que je viens de dire, c’est-à-dire
ne pas s’en foutre et ne pas détourner le regard, mais se laisser traverser par ce qui est pour
déboucher de l’autre côté, libre. Mais la douleur comme vous le savez qu’elle soit physique et
inflammatoire ou qu’elle soit au niveau d’une émotion comme la tristesse ou la peur, seront de
toute façon traitées par la Grâce. Il n’y a que si il y a une durée importante ou un seuil de
tolérance qui est dépassé qu’il vous appartient – non pas de gamberger ou de réfléchir au
pourquoi du comment, mais éventuellement ainsi que je l’ai dit –, de trouver une aide, mais
directement physique si c’est physique. Par contre, au niveau émotionnel, la seule aide que vous
pouvez trouver, c’est la communion de Cœur à Cœur avec un autre frère ou une autre sœur afin
d’échanger l’énergie d’Amour qui va venir décupler l’Amour en l’un et en l’autre et donc
favoriser l’éclairage de la zone souffrante ou de l’état d’esprit et ainsi la résolution se fera. Mais
surtout, évitez de retomber dans la chaîne logique de ce monde car ici, ce qui se déroule n’a rien
à voir avec ce monde, c’est justement l’éloignement de ce monde, la distance progressive prise
par rapport à l’éphémère du fait de la progression et de l’expansion de votre Éternité ici même
sur ce monde.

2
Si ce genre de conscience, si votre corps d’Éternité avait été fonctionnel, totalement, sans le
cube de Métatron et l’impulsion Métatronique, il y aurait eu une consumation totale, comme
lors du grille planète final du corps. Mais là vous le constatez, les deux sont présents, cela fait
partie d’une grâce de la Lumière, mais je dois dire aussi de ce qu’ont décidé l’ensemble de la
Confédération Intergalactique pour aplanir au maximum le choc de l’humanité, et c’est le cas,
quelles que soient les apparences et la dureté apparente. Dès l’instant où vous vous réfugiez en
ce que vous êtes, vous n’êtes plus touché par aucun éphémère, ni de votre corps, ni de vos
émotions, ni même de la totalité de ce monde, vous prouvant par là même que vous êtes
complètement libre, vous prouvant par là même que la résurrection est bien en cours.

Alors vous le savez, il y a plusieurs trames temporelles. Il y a ceux qui sont encore dans les
mécanismes vibratoires de l’interfaçage entre l’éphémère et l’Éternel et d’autres parmi vous –
tout en percevant toujours les vibrations – ne sont plus entraînés par la vibration qui je vous le
rappelle, la conscience est vibration mais comme vous êtes antérieur à la conscience et que ceci
se manifeste ici même au sein de l’illusion dorénavant, alors c’est ceux qui sont dans la trame
temporelle la plus proche. Il n’est plus question ni d’énergie ni de vibrations mais uniquement
du vécu de l’Éternité que rien de ce monde quand cela est accompli et achevé, ne peut venir ni
éteindre, ni détourner, ni ôter l’état de légèreté, de joie, d’évidence, de sérénité dans laquelle
vous êtes. Il y aura réellement, il y a déjà pour certains une forme de permanence de la joie, de
permanence du Cœur, de permanence de l’Éternité dans ses manifestations et dans sa
présentation au sein de l’illusion qui devient de plus en plus constante, quelle que soit votre
trame temporelle.

Tout dépend maintenant en définitive non pas d’une connaissance mais simplement du
placement de votre conscience nue, qui résulte je vous le rappelle de l’ensemble de l’alchimie
possible dans les circonstances particulières actuelles de la Terre où l’éphémère et l’Éternel
coexistent dans le même espace, dans le même lieu et en même temps dans toutes les
dimensions, au-delà de tout temps et de tout espace. Cette alchimie particulière nommée
résurrection dans cette phase initiale d’impulsion comme dans sa phase finale aujourd’hui vous
permet de vivre l’évidence. Mais bien sûr à condition que vous acceptiez en vérité votre Éternité
et en totalité parce qu’à un moment donné et ça commence à se produire, les deux ont été
joints mais comme je l’ai dit, ils commencent à s’éloigner l’un de l’autre et vous ne pouvez plus,
dès la période de Pâques passée, et ça se renforce chaque jour. Vous ne pourrez plus avoir sur le
devant de la scène, à la fois la personne et à la fois l’Éternité, même si vous, vous vivez les deux.
Ce qui se présente à l’extérieur dorénavant est soit les composantes éphémères, soit les
composantes Éternelles au travers du corps de chair qui est là et qui n’est plus pour la plupart
une gêne. Les seules gênes ou obstacles se situent peut-être encore dans les ultimes croyances,
les ultimes adhésions à l’habitude de ce monde, mais il ne peut plus y avoir d’éléments liés à des
erreurs, à des blessures, mais simplement cela.

La difficulté pour chacun – quelle que soit sa strate de résurrection, quelle que soit sa ligne
temporelle – est toujours la même : rompre les habitudes afin de vous rendre totalement et

3
entièrement disponibles pour cet inconnu qui est révélé et qui devient pour certains déjà votre
quotidien. Vous n’avez pas d’autre alternative pour demeurer de façon stable en cette Éternité,
en ce rayonnement, que de laisser en quelque sorte filer tout ce qui s’éloigne pour vous de
votre éphémère, quelle que soit son importance. Nous avions parlé il y a peu de temps encore
des injonctions de la Lumière, là ce n’est même plus des injonctions, vous êtes devenus à vous
tout seul la Lumière, et vous ne pourrez plus composer. Donc il y a, au-delà du sacrifice de la
personne et de l’histoire cette notion d’accueil et je dirais même d’acceptation, qui est une
espèce de foi sublimée en l’Amour et en l’Esprit, qui ne dépend là non plus d’aucune
circonstance, d’aucune condition et d’aucune prérogative personnelle à laquelle vous tenez. En
fait la Lumière vous pose aujourd’hui la même question mais non plus avant de commencer le
processus mais à la fin du processus afin que vous voyiez clair et comme je l’ai dit afin qu’au
moment de l’évènement personne ne puisse dire qu’il ne savait pas, en tout cas parmi tous ceux
qui suivent les trames du processus de la libération collective qui je vous le rappelle est présente
sur Terre depuis plus de trente ans et qui touche aujourd’hui à sa fin.

Et rappelez-vous aussi que plus vous êtes nombreux à lâcher, à accepter dans cette foi totale la
Lumière que vous êtes, sans restriction et sans condition et sans croyance. Plus vous êtes
nombreux, plus vous amplifiez le processus de la résurrection et plus vous tendez en quelque
sorte par l’abandon et l’acceptation vers l’évènement. C’est réellement ce qui est en train de se
produire dans cette mécanique de résurrection. Rappelez-vous aussi – et les douleurs dont tu
parles c’est exactement la même chose – parfois la douleur vous empêche de penser, vous
empêche parfois de bouger car il n’y a pas de meilleure condition selon la Lumière que vous êtes
de rester ainsi immobile et silencieux. Vous le savez, l’immobilité du corps ainsi que la
conscience corporelle doivent être souvent, par moments, en immobilité et en silence afin de
laisser réellement et concrètement comme vous le vivez dans ces moments-là à l’avancée de
votre résurrection, à l’avancée de l’expansion, du rayonnement, de l’Amour, du rayonnement de
qui vous êtes. En résumé cela veut dire que pour chacun de vous, où que vous soyez et quelle
que soit votre trame temporelle et quelle que soit votre liberté telle que vous la définissez,
c’est-à-dire votre assignation, pour chacun de vous, quelle que soit la trame et l’état. Plus vous
lâchez, plus ça s’expand, plus vous acceptez dans tous les sens du terme d’être transparent,
c’est-à-dire de vous laisser traverser et vous savez que cette transparence ne peut apparaître
qu’au travers des quatre piliers du Cœur mais surtout au travers de l’humilité et de la
fainéantise. Face à la Lumière, il n’y a strictement aucune obligation de ce monde physiologique,
affective, sociétale qui peut tenir.

Comme je l’ai dit, la Lumière de votre Éternité prend toute la place, tout l’espace et de plus en
plus de temps. Alors vous ne pouvez pas prétexter que vous avez maintenant quelque chose à
faire dans l’éphémère. Jusqu’à présent je vous l’ai déjà dit et je vous ai déjà mis en garde lors
des entretiens précédents qu’à un moment donné vous ne pourriez plus composer si vous êtes
arrivé à ce moment de séparation maintenant. À vous de décider, mais sachez que chaque jour
qui va passer vous verra dans l’impossibilité de plus en plus grande de mener conjointement
quoi que ce soit au niveau de l’éphémère et vivre en même temps cet Amour indicible de

4
l’Éternité que vous êtes. Vous ne pouvez plus comme disait dans d’autre registre le
Commandeur, être entre deux chaises.

Il faut maintenant affirmer non pas mentalement mais au travers de votre vécu car c’est le seul
témoignage de la vérité. Ce n’est ni vos pensées, ni vos cogitations, ni les énergies, ni les
vibrations, c’est uniquement la conscience pure, vue ou pas vue, qui crée les conditions. Mais
vous aurez beau déclamer que vous êtes libre ou que vous voulez être libre, si vous n’avez pas
lâché l’attachement à l’histoire et à la personne en totalité, vous attendrez l’évènement, voire
après l’évènement, jusqu’après l’évènement final. Bien évidemment et nous avons tous insisté
là-dessus, cela ne fait pas de différence au final, mais vous n’êtes pas encore au final, que cela
soit x jours ou x semaines ou x mois, il faut bien passer ce temps. Et selon le positionnement de
l’éphémère et de l’Éternité, selon ce qui est de plus en plus sur le devant de la scène, il y aura
évidence ou il y aura quelques difficultés, parfois dures, pour arriver à rebondir en cette Éternité
que pourtant on peut dire, quasiment toute l’humanité même si elle n’a pas la conscience de
l’Éternité vit aujourd’hui des changements qui sont à sa mesure, pour chacun. Maintenir un
statu quo, maintenir un équilibre artificiel en vous, comme dans la société, vous voyez bien que
cela ne peut plus marcher parce que les positions de la Lumière comme de l’éphémère sont de
plus en plus tranchées et vont devenir de plus en plus radicalement opposées et insupportables
l’une par rapport à l’autre.

C’est un jeu de la conscience, ce n’est pas vous qui décidez en tant que personne, ni même vous
dans votre corps d’Éternité, vous aurez autre chose à faire quand vous vivrez totalement cela,
en conscience nue. Mais jusque-là il faut accepter de voir clair, il faut accepter de lâcher, il faut
aussi finaliser, si ce n’est pas déjà fait, le sacrifice ; ce sacrifice vu de l’ego est impensable, vu des
habitudes et des croyances spirituelles ça ne veut rien dire. Vous n’avez que l’expérience directe
qui permet que cela vous dise quelque chose. Aucune pensée, aucune émotion, aucune énergie,
aucune vibration ne vous permettra cela, car comme nous l’avons toujours dit, l’ultime pas,
l’ultime retournement, il n’y a que vous qui pouvez le faire. La différence c’est comme
dorénavant sur Terre vous avez des véritables êtres de Lumière en conscience nue, eux ont tous
les pouvoirs de vous absoudre parce que c’est l’état actuel collectif. Donc, quand nous vous
disions que vous ne pouviez compter sur quelque chose d’extérieur pour vivre l’ultime
retournement, c’est tout à fait vrai. Mais celui qui est libéré en totalité, qui a finalisé sa
résurrection n’est pas limité puisqu’il agit sur la vérité ; il voit tout cela. Et vous-même, pouvez le
voir. Et vous-même, plus que jamais pouvez décider – je dirais en votre âme et conscience – de
vivre cela, sans condition et sans peur.

Même si le sentiment de peur peut vous effrayer, de l’autre côté c’est la joie totale. Là où il n’y
plus ni question, ni problème quel qu’il soit parce que l’intensité de l’Amour et de l’Éternité est
telle dorénavant que rien ne peut lui résister et que ce que vous observez de la même façon, ce
qui a été nommé le chaos extérieur n’est qu’en définitive la résolution et la solution de
l’éphémère, malgré les apparences. Alors si vous voulez le voir ainsi, il vous faut accomplir la
finalité du processus de la résurrection ; ne plus être soumis bien sûr, ni à votre personne, ni à

5
quelque histoire que ce soit, ni même en conscience à ce monde puisque votre conscience, si
vous le vivez, n’y est déjà plus.

Aujourd’hui, je ferai une pause entre chaque question ou témoignage afin de vous permettre
dans le silence de laisser œuvrer la Lumière, celle de votre Éternité. Rappelez-vous, je vous ai dit
à l’instant que les ressuscités ainsi que moi en ultra-temporalité, ainsi que tous les ressuscités
eux-mêmes peuvent par leur simple présence et leur simple radiance, sans aucune intention,
être contagieux et vous contaminer ; c’est une contamination salutaire. Elle ne dépend pas des
lois de ce monde ni d’un quelconque obstacle, même les vôtres encore présents au travers des
habitudes peuvent être balayés par un ressuscité, même sans aucune volonté, sans aucune
intention de le faire, parce que comme je l’ai dit, leur champ aurique s’expand de plus en plus et
ce champ aurique n’a rien à voir avec les champs auriques subtils éphémères. Nous sommes ici
pour les libérés vivants et libérés de l’histoire et ressuscités en totalité au-delà du corps causal.
Ces êtres, ces frères et sœurs ont littéralement consumé leur âme, pour certains depuis des
années, mais il restait effectivement l’habitude au monde et à ses mécanismes de
fonctionnement et heureusement. Mais aujourd’hui les conditions ont changé depuis la mi-
décembre, c’est le processus de l’ascension de la Terre, votre libération collective, et l’ascension
qui a démarré pour beaucoup qui se joue, alors il n’existe plus aucun prétexte qui tienne, ni
aucune obligation qui tienne. Allez vers le léger, osez et vous verrez après votre résurrection
achevée que votre personne dans son apparence est là, mais même vos pensées, vos intentions,
vos actions, seront profondément différentes, parfois déstabilisantes, parce que vous ne serez
plus sous l’influence de l’histoire, sous l’influence de la raison, sous l’influence des habitudes,
mais dans la liberté de la joie, la liberté de l’Éternité qui ne dépend d’aucune forme, même de
votre corps d’Éternité qui est présent.

… Silence…

Et bien j’écoute le témoignage et la question suivante.

Question : c’est un témoignage et une question. Durant toute la deuxième partie, hier après-
midi, j’entendais tout ce qui se disait, je percevais tout autour de moi et je voyais mon corps
disparaître, par moments en partie, par moments totalement. Je ne pouvais pas bouger, je ne
pouvais pas ouvrir les yeux. Le soir, pendant la fusion, le mental a raconté des histoires tout le
long. Même si j’ai senti des vaguelettes au niveau du Cœur, je n’ai pas réussi à rester dans le
Cœur. Qu’est-ce que cela signifie ? Merci pour votre Amour et votre Présence.

Comme je l’ai dit, il y aurait une gradation, une amplitude augmentée lors des trois fusions en
l’Éternité et en conscience nue du soir. Comme vous le dites et certains le diront aussi, il vous a
semblé que c’était moins fort en vibrations, il y a de multiples raisons, mais surtout, l’intensité
de la conscience pure qui a été mise, a révélé si je peux dire l’activité à bas bruit du mental.
Comme tu le dis, tu as vécu les vaguelettes, mais le mental essayait de prendre de l’espace ;
c’est le témoin et l’observateur qui a vu ça, et tu constates, là aussi à travers l’accentuation de la

6
vibration, l’accentuation de la conscience nue dans cette fusion, soit tu suis, soit il y a sentiment
que c’est plus léger parce que c’est parfaitement intégré et que le niveau supérieur si je peux
exprimer cela ainsi donne cette sensation au niveau vibral que c’est moins fort, mais comme
c’est en réalité plus fort au niveau de la conscience nue et pure, ça vient éclairer ce qui n’était
pas apparent peut-être la veille mais auquel tu n’as pas succombé parce que de la façon dont tu
le présentes, tu dis bien que tu as vu ton propre mental à l’action. Et tu as pu constater que
quand le mental est là, le processus se produit tout de même mais que, entre guillemets, tu en
profites moins, simplement parce que l’éphémère est présent. Mais cela ne gêne en rien l’action
qui s’est produite. Tu n’as simplement pas pu le constater sur le moment parce qu’il y avait des
éléments mentaux qui n’étaient pas présents la veille mais qui ont été éclairés plus violemment.
Et ce soir ça sera exactement la même chose ; c’est-à-dire que l’intensité va être encore
décuplée et j’emmènerai d’ailleurs mon acolyte afin de vous donner une espèce de reporting de
ce que je viens d’expliquer là, peut-être pas pour chacun mais de manière plus pointue, plus
détaillée, moi je vous donne la règle générale.

L’action de la Lumière je vous l’ai dit pour tous ceux qui sont ressuscités, comme pour moi qui
ne suis tributaire d’aucune histoire, ni d’aucun monde, ni d’aucune forme, c’est extrêmement
facile de laisser le rayonnement s’amplifier lors de nos fusions. Mais ce que vous observez, soit
c’est la réalité de notre fusion, soit comme je l’ai dit la fusion vient éclairer et transmuter ces
quelques éléments de mental comme tu le disais, et d’ailleurs, si ce que je dis est vrai, tu dois
constater le lendemain c’est-à-dire aujourd’hui une plus grande expansion, quoi qu’il se soit
passé hier. Est-ce vrai ou est-ce faux ?

Y’a personne pour répondre ?

Réponse : non ce n’est pas vrai.

Alors c’est pas encore intégré. Il va te falloir un peu plus de temps ou alors attendre la troisième
fusion, ou réaliser toute seule une fusion en ton propre Cœur.

Mais, rappelez-vous, c’est pareil pour les inflammations, la pression de la Lumière devient telle
sur toutes vos structures éphémères que, avec une intensité grandissante, il n’est plus question
nécessairement de percevoir plus d’énergie ou plus de vibrations, mais surtout de constater le
lendemain ou le surlendemain ce que vous aviez vécu dans l’ensemble tous à la première fusion,
en conscience nue, de cette série je parle, donc d’avant-hier. Et tout ça va s’éclairer je vous le
dis avec la troisième session. C’est justement ces oscillations qui vous sont données à voir avec
de plus en plus de précision, c’est-à-dire que vous êtes capable en totalité dorénavant pour
beaucoup d’entre vous de repérer quand vous vous exprimez depuis l’Éternité ou vivez depuis
l’Éternité et quand vous vivez à d’autres moments au sein de l’éphémère. Et la différence elle
est fort simple. Quand la personne est devant, c’est lourd, c’est inconfortable. Quand l’Éternité
est devant, ça devient léger, ça devient joyeux.

7
Mais malgré et justement grâce à cette alternance qui peut effectivement dans certains cas vous
sembler gênante et semblait vous renvoyer dans un passé lointain, ce n’est pas du tout ça. Ce
qui se joue c’est l’éclairage, et l’éclairage de l’éphémère va vous donner, s’il en reste un peu
trop d’habitudes, plus l’intensité va monter, plus vous allez avoir des symptômes de l’éphémère.
Je vous ai prévenu déjà par rapport aux inflammations mais ça sera exactement la même chose.
Plus vous serez dans l’Éternité au travers de ce personnage, et vous avez mis l’Éternité devant,
plus tout se passera facilement dans votre éphémère. Mais par contre si en vivant l’intensité de
la conscience nue, même si vous ne sortez pas en conscience nue encore, ça va être un petit peu
différent, c’est-à-dire que les positionnements vont être de plus en plus tranchés afin justement
que le témoin ou l’observateur constate la différence entre les deux. Et c’est à travers cette
vision et cette compréhension, qui n’est pas de l’ordre intellectuel mais qui est de l’ordre de la
conscience elle-même, que vous allez voir clair. Alors encore une fois, cela dépend de la trame
temporelle que vous empruntez au jour d’aujourd’hui, mais vous pouvez sauter de l’une à
l’autre, de façon de plus en plus aisée, au fur et à mesure du déroulement du temps.

Si je vous ai parlé de cette conscience pure et nue, c’est qu’il a fallu trouver des termes
expliquant ce qui se passe qui n’ont jamais été vécus sur Terre, même par le Christ, et pourtant
vous êtes très nombreux à le vivre. Vous n’êtes plus du tout dans une notion linéaire et dans la
trame temporelle de l’histoire de ce monde. Vous êtes dans autre chose, et comme je l’ai dit, je
le répète maintenant, ce qui est éphémère et illusoire s’éloigne et ce qui est éternel et joie se
rapproche et c’est cet éclairage qui peut vous donner l’impression que c’est moins fort, que
vous êtes moins en paix, mais vous le voyez et c’est ça qui est fondamental. Parce que une fois
que vous avez vécu quelques strates de la résurrection, cette évidence, cette légèreté, peu
importe les mots que vous employez, cet état différent de ce qui était habituel, plus ce qu’il
reste d’habituel est éclairé, et cela déclenche au sein de ce qu’il reste de fonctionnement usuel
de la personne un besoin de comprendre, mais avant tout, une tension vers cette expérience de
joie et ces états qui ont été vécus depuis le mois de décembre de plus en plus intenses, de plus
en plus présente aussi et c’est ça qui permet de voir le jeu, les basculements de l’un à l’autre
avec de plus en plus d’évidence, de rapidité, vous donnant à vous repérer justement afin de
vous réajuster, vous-même.

Et encore une fois n’oubliez pas que s’il existe une durée de douleur inhabituelle, si quelque
chose vous semble s’installer, il est indispensable d’agir sur cela, indépendamment même de ce
qui se déroule dans cette résurrection, de revenir en quelque part dans la personne pour vous
occuper de la personne. Mais pour tous ceux pour qui ça devient de plus en plus stable, de plus
en plus permanent, vous le voyez bien, il n’y a plus rien de votre personne, de votre terrain, de
votre comportement, de votre tempérament, de votre psychologie qui existait avant qui est
encore présent. D’ailleurs, et cela a déjà été constaté que vous ne reconnaissez plus les gens
que vous connaissiez ; bien évidemment, c’est plus la même personne puisqu’il n’y a plus
personne excepté l’Éternité. Et celui qui demeure dans le point de vue de la personne pour
quelque raison que ce soit ne peut que voir et constater les changements de rayonnement
même s’il ne sent pas les énergies ; les changements de forme, de physiologie, de langage ; et

8
vous imaginez bien que si c’est mari et femme, ça pose quelques questions, pour celui qui est
resté dans la personne. Mais tout ça est le jeu normal de la Lumière qui reprend ses droits ; cela
n’a rien d’inquiétant puisque quelle que soit l’intensité perçue d’un déséquilibre quel qu’il soit,
vous gardez le souvenir de la joie, de l’Éternité, de la résurrection. Et connaissant et ayant vécu
les deux, quelles que soient les habitudes, les résistances ou l’impression de ne pas pouvoir être
ce que vous avez vécu, se résout d’elle-même le plus souvent. Donc, avant de juger ou de tirer
des conclusions sur quelque état vécu à un moment donné, n’oubliez pas qu’il y a avant tout,
cette transmutation de tous les aspects de la personne, et cette transmutation de tous les
aspects de la personne bien évidemment interloque vue de l’extérieur mais peu aussi vous
interloquer vous-même, non pas par peur mais par surprise, parce que cela comme je l’ai dit
était strictement inconnu sur cette Terre.

Regardez, quand j’étais incarné, très peu de mes réponses ont été corollées à l’énergie, aux
chakras, au vibral, parce que cela n’a aucune importance quand vous vivez la vérité.
Aujourd’hui, la conscience nue et pure vous montre l’importance effectivement de la
résurrection dans sa phase finale mais laisse perdurer en harmonie, tant que cela est permis, la
vie au sein de ce monde ; certes, avec des potentiels un peu modifiés ; certes, avec la vision
claire de l’illusion de ce monde, pouvant provoquer chez certains, un besoin de rejoindre
définitivement cette Éternité ; nous le comprenons parfaitement. Mais comme je l’ai dit hier,
nous avons besoin de vous tous, car vous êtes le relais de la Lumière dorénavant, non plus des
ancreurs, des semeurs ou des ancreurs, mais réellement les Lumières. Vous êtes dorénavant les
êtres de Lumière qui interviennent dans votre corps d’Éternité et en conscience nue partout sur
ce monde, simplement par votre présence, indépendamment même de toute intention. Et plus
vous acceptez de disparaître pour vous mettre au service non pas de l’autre, non pas de vous,
non pas de ce monde, mais au service de ce que vous êtes, c’est-à-dire la Lumière, au plus vous
allez accentuer le mécanisme de la résurrection chez un nombre toujours plus important de
frères et de sœurs mais comme je l’ai dit, vous allez accélérer de manière collective cette fois-ci
l’évènement. Mais pour ceux d’entre vous qui sont en conscience nue, c’est comme si
l’évènement avait déjà eu lieu.

Encore une fois, dans tout ce qui se déroule, où que vous en soyez, quelle que soit la trame
temporelle que vous utilisez, il est important de saisir en le vivant que seul ce silence, je ne parle
pas de silence des mots mais le silence intérieur, la vacuité, qui peut être vécue même en
parlant, même en conduisant. Vous n’êtes plus pour la plupart dans des moments où quand il y
a des appels de la Lumière, vous vous endormez ou vous rentrez en préstase, vous sortez de
cela ; cela veut dire que tout ça a été intégré, dépassé et transcendé. Bien sûr, ce n’est pas le cas
pour tous mais c’est ce qui est en train d’arriver, c’est ce qui est en train de se produire. Ceux
qui dormaient du fait du cube Métatronique et de la phase initiale de la résurrection, vont
arrêter d’être fatigués, d’avoir froid et d’être dans un état de préstase. Ce n’est pas pour revenir
comme avant et continuer votre petite vie telle que vous l’envisagiez, mais c’est pour répondre
à ce que la Lumière vous montre, vous fait vivre. Et donc, le fait de garder votre éphémère et
des bribes de personne vous permet d’être efficace sur les phases initiales de la résurrection, de

9
les dépasser et de vivre une affectation de moins en moins profonde de ces phases initiales où
les injonctions et les appels de la Lumière vous déconnectaient quelque part totalement de
votre personnage, de vos activités.

Mais aujourd’hui votre personnage et vos activités seront quelles qu’elles soient magnifiées par
votre résurrection. Mais bien évidemment certains d’entre vous se verront, par la liberté de la
Lumière, changer radicalement et demeurer dans cette béatitude, non pas pour fuir le monde,
mais parce que c’est tellement la chose la plus essentielle qui puisse être trouvée et vécue. Et à
ce moment-là, aucun des plaisirs de ce monde quels qu’ils soient ne pourra vous séduire
tellement l’intensité de l’évidence de la joie et de la félicité sera sur le devant. Qu’allez-vous
faire dans ces cas-là ? Résister, vouloir coûte que coûte maintenir l’ordinaire, alors que là ce
n’est plus les injonctions de la Lumière, c’est l’Éternité qui s’expand, qui vous redonne plus de
vie même au sein de ce monde sur les ultimes trames temporelles je dirais les plus abouties qui
réalise cela. Il n’y a rien d’autres, et au mieux vous restez tranquille, au mieux vous acceptez, au
mieux vous êtes dans le don total, au mieux la phase de préstase que vous avez quasiment tous
vécue dans le processus de la résurrection si vous le vivez n’a plus de raison d’être. Vous êtes
ressuscité et vous êtes re-né de nouveau tout en conservant la forme parce que c’est les
circonstances de ce jeu qui se joue, de cet acte final.

… Silence…

As-tu quelque chose à rajouter à la réponse que je t’ai faite ?

Réponse : non, merci.

Alors nous continuons.

Question : mais qu’est-ce que j’attends pour sauter dans le Cœur ?

Qui peut le savoir à par toi. Que veux-tu que je réponde ? Bien évidemment, tu peux en conclure
vu ce que vivent et témoignent les frères et sœurs, si tu attends ça veut dire que tu es attaché à
ta personne, à l’histoire. Tu ne peux rien emporter dans l’Éternité, aucun acquis. Déjà, rends-toi
compte tu emportes ton personnage puisque vous le vivez avant l’évènement. Je vous rappelle
que durant l’évènement quel qu’il soit, la stase devait durer trois jours. Certains d’entre vous
sont en stase depuis quatre mois, quasiment. Il est peut-être temps maintenant de réaliser et de
laisser expanser cette Éternité. Quant à ceux qui ne vivent rien, au travers de cette question :
qu’est-ce que j’attends pour sauter dans le Cœur ? On se le demande. Alors tourne-toi vers
l’intérieur, ne cherche pas à sauter dans le Cœur, tu ne peux rien depuis ta personne mais
regarde-toi, lâche tes croyances en ce personnage, en la réalité illusoire de ce monde, de ta
personne, de tes affects. C’est quand même les grands fondements ce que je dis là de l’Advaïta
Védanta, mais vous le retrouvez aussi dans la plupart, même si ça a été falsifié, de ce qu’ont dit
les grands Maîtres, de qui ont été créées les religions. Ils vous ont tous dit la même chose.

10
Il n’est plus question maintenant comme cela avait été dit par le Commandeur surtout, pour
ceux qui ne vivaient rien, que les premiers seraient les derniers, les derniers les premiers. Vous
n’êtes même plus aujourd’hui dans ce cas-là. Si vous ne vivez rien du Cœur, c’est que vous avez
choisi la personne et la matière, il faut regarder les choses en face. Et il n’y a pas ni récompense,
ni punition. Il y a la réalité de ce qui est, au-delà de toute apparence, il n’y a rien d’autre. Et
accepter ce que je viens de dire pour celui qui ne vit rien, c’est déjà relâcher la tension et la
pression, ne plus courir après un but ou vouloir sauter dans le Cœur, mais là aussi ça participe
au fait de lâcher, c’est-à-dire de laisser se produire ce qui est naturel et dont la seule chose qui
peut faire obstacle est justement la personne, encore plus qu’avant. Là aussi, le seul conseil que
je puisse te donner, ce n’est pas de répondre pourquoi, ça ne changera rien, absolument rien,
même si je t’avais en face de moi. C’est d’attirer ton attention sur ce que j’ai déjà expliqué
longuement, à savoir l’immobilité parfaite du corps, sans rien demander, sans rien attendre,
sans rien espérer, c’est-à-dire t’immerger dans l’ici et maintenant pas seulement
intellectuellement ou spirituellement, mais c’est l’ici et maintenant aussi de ce corps éphémère.

Je vous l’ai dit, c’est plus la personne accepte le sacrifice, plus l’Éternité se révèle. Si tu ne le vis
pas, cela veut dire que la personne est devant, et depuis la personne tu ne peux rien. C’est le
principe même du sacrifice, de la résurrection, de l’humilité. Et l’humilité dont je parle, bien sûr,
c’est une humilité de comportement, mais c’est avant tout, une humilité spirituelle, de ne pas se
croire ceci ou cela, mais accepter de n’être rien. Y a pas besoin de se dépouiller, y a pas besoin
de se fouetter, y a pas besoin de prier ou de faire pénitence, il y a juste à réaliser cela : que vous
n’êtes rien ; c’est la seule façon d’être le tout, il n’y en a pas d’autre. Or, l’inflation de la
personne, qui avait été appelée à l’époque l’orgueil spirituel ou l’orgueil de la personne tout
simplement, c’est de croire qu’elle va pouvoir tout vivre depuis le point de vue de la personne,
mais vous ne pouvez plus rien vivre depuis le point de vue de la personne si ce n’est dorénavant
c’est état de préstase, qui dure.

La résurrection de Pâques, des alentours de Pâques fait que vous êtes nombreux à être sortis de
l’état des phases initiales de la résurrection, avec les fameux appels et injonctions de la Lumière.
Il y en a d’autres qui commencent seulement à les vivre. Nous vous avions prévenu que
contrairement aux descentes de Lumière que nous avions organisées, enfin que les Anciens
avaient organisées avec les Étoiles et les Archanges, concernant par exemple les Noces Célestes,
vous étiez tous synchrones au même horaire. Maintenant, vous ne pouvez plus parler de
synchronicité de l’humanité, parce que vous êtes alimentés directement par vous-même en
votre Cœur. Donc il n’y a plus d’horaire, même si vous percevez des différences de vibrations à
certains moments, mais vous n’êtes plus soumis à ça. C’est pour ça qu’il y a plusieurs trames
temporelles et que se côtoient sur la même terre des états profondément différents, non pas de
personnes, de couleurs de peau ou de modes de vie, mais directement d’esprits et d’âmes qui se
révèlent.

… Silence…

11
Tu peux continuer.

C’est un témoignage : la solitude est une voie de la liberté, parfois une amie précieuse, parfois
envahissante comme un vide profond. Il m’arrive de vouloir la fuir au travers d’activités futiles.
Souvent elle m’accompagne et m’enveloppe de son silence contenant en elle tout l’espace et le
temps et l’infinité de sa présence.

Je te remercie de ce témoignage. Effectivement le face à face a été appelé le seul à seul, mais la
solitude à ce niveau-là n’est pas pesante parce que vous pouvez être seul à seul avec vous-
même et donc en solitude même si vous êtes entouré par votre famille, par des amis, par des
frères et sœurs. La solitude évoque quand même une notion de manque, c’est pour ça que nous
avons choisi ce seul à seul du face à face, parce que vous ne pouvez pas être rien tant que vous
n’êtes pas seul à seul, tant qu’il existe un élément, une personne, une histoire, une mémoire,
une habitude qui est là. Donc oui, la solitude extérieure peut être une aide, paradoxalement,
pour vivre la résurrection, parce que bien évidemment comme tu le dis, dans la solitude, il y a
plus de facilité de silence, mais aussi pour la personne de souffrance par sentiment de manque.
Mais si la résurrection est initialisée ou en phase finale, peu importe, alors le fait d’être solitaire
par les circonstances de la vie te permet d’avoir plus de temps pour ce seul à seul, certes aussi
plus de temps pour faire face aux problèmes. Alors que vous savez très bien que quand vous
avez des obligations par rapport à ce monde, que vous soyez en train de vous occuper d’un
enfant, en train de jardiner ou de travailler, ou de faire la vaisselle, vous n’êtes pas totalement
disponible, alors que par exemple, quand vous avez une habitude qui devient douloureuse au
niveau du corps, vous êtes bien obligé de vous arrêter, de devenir immobile pour ne pas
réveiller la douleur. Mais cette immobilité-là qui vous semble un inconvénient pour les restes de
personne est un avantage considérable pour ce que vous êtes, afin que cela émerge avec
facilité. Donc, ne vous jugez pas au travers d’une douleur ou d’une humeur. Attendez la suite si
je peux dire. Ce n’est qu’en acceptant de le vivre et en attendant les conséquences, les
conclusions, la résolution, que là vous verrez clair.

D’un autre côté, je rajoute aussi que quand le face à face et le seul à seul est vécu, même s’il n’y
a pas encore de conscience nue présente, c’est pas grave. Cela suffit à vous rendre compte si je
peux dire, à conscientiser. L’Intelligence de la Lumière et de l’Amour sait pertinemment ce
qu’elle fait pour chacun, même si vous n’en avez aucune conscience et que vous êtes
entièrement centré sur votre personne et votre histoire, il n’empêche que le corps d’Éternité est
agissant et que, au-delà des résistances, des souffrances, des difficultés, il y a avant tout la
résolution. Et cette résolution je l’ai dit ne dépend que d’une chose, de votre capacité de vous
donner vous-même, non plus à l’inconnu puisqu’il est là, de vous donner vous-même à votre
Éternité.

Rendez-vous compte, l’inconnu est dans le connu. Le Serment et la Promesse s’est déjà joué au
niveau individuel pour un nombre important parmi vous. Que voulez-vous de plus, que vous
manque-t-il de plus ? Dans cette béatitude et dans cet Amour infini, rien ne peut manquer. S’il

12
existe un sentiment de manque, cela ne peut pas venir de qui vous êtes, cela vient de votre
personne ou des circonstances de votre monde et de votre vie mais pas de la Vie.

… Silence…

Tu peux continuer.

Question : cher BIDI, pendant la fusion d’hier soir, la chaleur et les vibrations étaient dans les
deux pieds et la Fontaine de Cristal très active avec ce casque m’enserrant la tête toujours
dans la félicité. Merci.

Je te remercie de ton témoignage concernant la fusion d’hier soir. Vous voyez bien d’ailleurs que
les vécus sont différents dorénavant pour chacun. Avec la même information si je peux dire,
chacun vit ce qu’il y a à vivre en fonction de sa trame temporelle. Et vous allez constater que
vous ne pourrez plus avoir de repères collectifs comme auparavant, de frères et de sœurs qui,
dans leur multitude vivaient les mêmes vibrations, les mêmes symptômes, comme par exemple
dans les étapes, les douze étapes des Noces Célestes où il y avait une synchronicité d’action de
la Lumière, puisque là vous êtes tous la Lumière et chacun de vous a son propre déroulement.
Donc il ne peut plus y avoir là non plus de règles, d’horaires, puisque chacun réagit depuis son
intérieur et depuis la Lumière de l’Éternité qui est là. La seule façon de vivre je dirais un aspect
moins personnel, – vous pouvez en tenter l’expérience comme je le fais d’ailleurs dans les
fusions du soir –, c’est d’être dans le même horaire, en repos, en silence, immobile, où là vous
serez effectivement perméables en même temps mais où vous constaterez de toute façon une
différence des vécus, des localisations de la vibration et même de l’ensemble des perceptions.
Ce n’est plus comme il y a encore un mois où cela pouvait déclencher chez la plupart des frères
et sœurs présents le Feu du Cœur ou la vibration du Cœur. Il y en a qui vont réagir selon leur
programme de la strate temporelle empruntée au niveau des pieds, d’autres au niveau du
sacrum, d’autres au niveau de la tête, d’autres au niveau des quatre extrémités, mais la finalité
est la même, c’est l’ondulation de la vague au niveau du Cœur, mais le ressenti de l’instant est
profondément différent.

Et d’ailleurs hier soir, j’ai travaillé avec vous en fusion mais j’ai bien vu que la zone d’impact était
non pas dérivée, mais impactée, ces différentes zones que je viens de décrire. Il y a donc une
spécificité et une unicité de chacun dans ce jeu entre l’éphémère et l’Éternel et c’est normal.
Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que quelque part la résurrection a entraîné aussi une
coupure d’avec l’ensemble des habitudes collectives, des égrégores si vous préférez, non plus
seulement des lignes de prédation, mais des lignes de prédation personnelles. C’est-à-dire que
chacun d’entre vous vit une palette de manifestations qui ne peut pas être la même que chaque
frère et sœur. Si je vous demandais à chacun ce que vous avez vécu hier soir, vous constaterez
que chacun a vécu quelque chose de différent, et pourtant c’était la même action chez tout le
monde. Donc vous êtes effectivement, réellement et concrètement découplé à la fois du mental
collectif, à la fois des égrégores et des habitudes de l’incarnation en totalité, vous rendant

13
encore plus de liberté par rapport au collectif comme par rapport à l’environnement affectif,
familial, professionnel ou fraternel. C’est une liberté nouvelle. Rappelez-vous ce que j’avais dit
voilà quelques mois : un pour tous, tous pour un. Et là ce n’est pas chacun pour soi, c’est chacun
pour la Lumière, de différentes façons, en différents rythmes, en différentes étapes qui ne sont
plus chronologiques contrairement aux étapes collectives qui avaient été décrites comme
l’exemple que j’ai pris au niveau des Noces Célestes où chaque semaine il y avait une
pénétration de l’Esprit Saint, de la radiation de l’ultraviolet et du rayonnement de la Source qui
impactaient telles zones de votre éphémère, les chakras, de façon simultanée. La liberté est
donc totale même à ce niveau-là. Ca ne fait pas une différence de niveau ou de croire que un est
plus en avance que l’autre ou peut-être va sur telle destination plutôt que telle autre. C’est que
chacun est face à face, seul à seul avec lui-même, en Éternité. Je vous ai dit aussi, que chaque
frère et sœur humain-âme voit son corps éthérique doublé du corps d’Éternité, c’est constant.

Vous savez pertinemment qu’en ce monde, le corps d’Éternité ne peut prendre que la
conformation qui est liée au cadre de vie et pourtant, certains d’entre vous commencent à vivre
la perception de ce corps d’Éternité qui n’a plus rien à voir avec une forme humaine. Vous
pouvez vous ressentir et vous vivre avec une tête d’animal, vous pouvez vous ressentir et vous
vivre beaucoup plus grand, avec des ailes, avec d’autres noms qui sont bien sûr pas physiques
mais que vous percevez à travers le corps d’Éternité, qui non seulement prend la forme adaptée
à ce monde, mais aussi peut prendre la forme de votre origine stellaire ; bien sûr pas la chair. Ça
veut dire quoi quand vous vivez ça ? Mais c’est très simple, ça veut dire que si vous avez
l’impression par exemple d’avoir une nageoire de dauphin, votre destination c’est Sirius, si vous
avez l’impression d’avoir un bec, votre destination c’est les mondes aériens, par exemple Altaïr,
etc., etc. Donc, vous voyez, tout en étant présente dans l’illusion, la vérité se déploie en totalité.
Il y en a d’autres parmi vous qui assistent à une disparition totale de leur corps. La solution pour
eux, ce qu’il va se produire, c’est la liberté totale et l’affranchissement total de ce monde sans
en passer ni par les Cercles de Feu, ni par les 132 jours. Donc, vous pouvez déjà avoir à travers
votre vécu, à travers vos perceptions de l’Éternité votre devenir au sein des Mondes Libres, au
sein de l’Absolu.

Ce n’est pas quelque chose qui vous est présenté sur l’écran de votre conscience, comme les
révélations des lignées voilà quelques années, c’est vous actualisez dans le corps d’Éternité par
le processus de sa résurrection, vous retrouvez votre première manifestation en tant que forme.
Le corps d’Éternité, qui était je l’ai dit, une doublure en quelque sorte de l’ensemble du corps
éthérique aujourd’hui peut prendre et est capable de prendre une forme qui n’a plus rien à voir
avec ce monde, vous donnant à conscientiser que vous ne pouvez plus composer avec ce
monde. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut le rejeter ou le fuir, mais demeurer dans cet état de
joie et de perception, ici même, quoi qu’il arrive, quels que soient les évènements extérieurs.
Après l’évènement, certains d’entre vous n’auront plus ni obligation, ni besoin de justification, la
liberté sera totale. Elle est déjà je dirais exceptionnelle ici même au travers de ce corps.

… Silence…

14
Et bien tu peux poursuivre.

Question : cher BIDI, lors du soin de ce matin, je me suis vu m’élevant de mon corps dans la
lumière blanche et dans un bien être total. Merci.

Je te remercie de ton témoignage mais ça va devenir affreusement banal même entre vous, ça
va devenir complètement naturel. Alors bien sûr, la première fois vous avez peut-être tendance
à idéaliser, mais je ne suis rien d’autre que chacun de vous. Alors bien sûr, il faut rendre grâce et
remercier – mais pas BIDI, pas toi, – la Lumière, l’Amour, l’Absolu, ce que tu es. C’est parce que
la résurrection a été actée que je peux intervenir avec autant d’évidence en vous, mais chacun
de vous va être à terme, si toutefois vous en avez le temps, de vivre exactement et de faire
exactement les mêmes choses. Ce qui pouvait encore même à nos yeux à nous sembler
impossible est possible. L’impulsion Métatronique et les vagues galactiques et cosmiques et
solaires de même que les vagues de la Terre permettent cela. Ce n’était pas quelque chose de
prévisible, d’anticipable, et heureusement. Parce que là, sur le jeu de la pièce de théâtre, c’est
une surprise totale, peut-être pas pour vous quand vous l’avez vécu une ou deux fois mais tous
ceux qui tenaient les rênes, qui pensaient conduire la société, l’humanité là où ils voulaient,
voient pertinemment que ce n’est plus possible, d’où l’accélération du chaos extérieur.

Mais rappelez-vous toujours que ce chaos extérieur correspond à la même intensité de joie et
de liberté à l’intérieur. Ne soyez pas affecté par effectivement une ambiance générale qui peut
être de peur ou d’incompréhension, c’est le choc de l’humanité qui est à votre porte. Mais le
choc de l’humanité quand vous vivez votre résurrection, ça veut dire que vous l’avez passé
puisque vous n’êtes ni dans le déni, ni dans la colère, parfois dans la négociation et de plus en
plus souvent dans l’acceptation. De toute façon vous n’avez pas le choix, dès que c’est
conscientisé qu’est-ce que vous voulez faire? Il n’y a plus de marche en arrière possible. Le
Commandeur l’avait déjà dit, juste avant la résurrection ça ne diminuera plus jamais, il n’y aura
plus jamais de pause, même s’il y a des fluctuations de l’émergence de l’Éternité, cela ne
s’arrêtera plus. Vous le voyez bien partout avec vos yeux, vous le sentez bien en vous quelle que
soit la trame que vous suivez.

… Silence…

Tu peux poursuivre.

Il n’y a plus de questions écrites, ni de témoignages.

Y-a-t-il de l’oral, avons-nous le temps ?

On a encore du temps, oui.

Alors allons-y.

15
Je sais bien que vous préféreriez que je fasse silence et qu’on reste comme ça, mais n’oubliez
pas qu’y a tous les autres qui attendent mes mots et vos mots. Vos témoignages sont essentiels,
pas parce que vous êtes ici mais parce que vous êtes innombrables à les vivre et dans le nombre
qui le vit, le fait d’entendre qu’ils ne sont pas seuls dans leur coin à vivre cela va faciliter leur
propre émergence en Éternité. Cela fait partie aussi de ce que vous êtes, vous êtes les témoins
de la Lumière. N’hésitez pas.

Il y a une question.

Non, ce n’est pas une question, c’est un témoignage : le mot a été prononcé par toi, BIDI, c’est
palette de sensations, c’est ce que j’ai vécu ce matin en allant chez les gnomes. La première,
c’était en regardant par terre, un tas de particules brillantes sur une épaisseur de 20, 30 cm
disons dans le champ de mon regard qui étaient en mouvement, puis en remontant vers un
rocher en forme d’étoile j’avais mis mes mains en sensations et j’ai perçu qu’il y avait des
différences de densité dans l’air. Ensuite, j’ai voulu tester la même chose mais dans le rocher
lui-même et en fait, il y avait des différences de densité dans le rocher. Ensuite, c’est comme si
je rentrais dans une caverne dans ce rocher et là, quelque chose m’a vraiment étonné, sur une
paroi il y avait un éclairage, comme si c’était une ampoule mais ça venait carrément de la
paroi. Et un peu plus loin il y avait un autre éclairage mais la paroi était translucide, donc il y
avait une différence d’intensité de lumière. Et la dernière chose dont je voudrais parler c’est
qu’à un moment donné j’ai senti un son qui s’est matérialisé devant moi, si je peux lui donner
une forme, c’est une espèce de tube fin, lisse, lumineux. Ça a duré quelques secondes puis ça
s’est terminé.

Je te remercie de ton témoignage mais ce que tu appelles au niveau de ta perception si j’ai bien
compris manuelle, c’est cette différence de densité. Tu exprimes au niveau de la matière inerte,
appelée inerte : le rocher, le sol, l’air. Cette différence de densité est tout à fait réelle, c’est-à-
dire la différence de densité que vous êtes maintenant avec la présence du corps physique et du
corps d’Éternité bien évidemment représente plusieurs densités. C’est pas la même gamme de
fréquences, c’est pas la même gamme d’énergie, c’est pas la même gamme de perceptions. Et si
c’est autour de vous ce gradient de densité, vous pouvez tout à fait le percevoir dans un rocher,
dans un arbre. c’est-à-dire qu’il y a même dans les éléments de la nature et les éléments eux-
mêmes cette différence de densité qui est liée à l’intrication par exemple des éléments de ce
monde et des éléments libres. Ces changements de densité correspondent exactement aux
changements de densité de la Terre, c’est-à-dire de son ascension effective. De la même façon
que si tu te sers de tes mains et que tu essaies de percevoir puisque tu perçois avec les mains et
que tu vois avec les mains, si tu écartes tes mains et que tu cherches, tu vas trouver ces
différentes densités qui ne sont pas les densités des différents plans subtils éphémères mais le
changement de densité lié à la présence de l’Éternité. Et d’ailleurs, en poursuivant l’analogie,
c’est dans les zones où l’ajustement et la séparation de l’éphémère et de l’Éternel peut te poser
problème, que tu vas retrouver au-delà de l’inflammation ces différences de densité. Ce qui se
passe à l’échelon de la Terre entière se passe à l’échelon de chacun et de chaque conscience,

16
avec des résultats bien sûr différents. Mais c’est le même processus qui se joue dans la nature,
en vous, sur la Terre, dans tout le système solaire. Et d’ailleurs, si vous comparez à une
gestation, l’accouchement en lui-même est en train de se vivre. Vous êtes re-nés, donc certains
d’entre vous sont Ressuscités. Il reste quoi après la résurrection, rien, la délivrance,
l’évènement. Il ne peut rien y avoir d’autre, rien de plus et rien de moins que cette résurrection
qui se déroule.

… Silence…

Nous continuons à l’oral.

Témoignage : ce matin en traversant la rivière pour aller au village des elfes, il y avait sur le
pont comme un tourbillon mais sans vent. Donc j’ai attendu mon épouse pour qu’elle puisse le
traverser parce qu’elle est sensible à ces choses-là. Elle aurait peut-être risqué d’être
bousculée, d’autant plus qu’une fois elle est déjà tombée à cet endroit-là d’une façon bizarre.
Elle peut en témoigner.

Et ?

Vous demandez un témoignage, qu’est-ce que c’est qui a pu se passer ?

Mais je ne sais pas, je n’y étais pas. Quand je parle de témoignage, c’est de témoignage
intérieur. Je ne suis pas là pour expliquer tout ce que vous avez vécu et que vous ne comprenez
pas sur l’écran de l’éphémère. Je suis là pour éclairer l’Éternité. Je n’y étais pas, je ne peux pas te
le dire.

L’Éternité n’est pas concernée alors ?

Comment ?

Il demande si l’Éternité n’est pas concernée dans ce cas-là ?

Autant, tout à l’heure dans la question précédente c’était évident, autant là je ne peux pas
répondre. Vous savez très bien que vous avez d’innombrables vortex de Lumière sur Terre,
surtout si comme tu le dis tu étais à proximité de quoi ?

Du village des elfes.

Alors effectivement, vous le savez depuis longtemps, les elfes vous ont communiqué que l’orée
de leurs villages était déjà dans une autre dimension, alors peut-être que c’est lié à ça, mais je
n’ai aucun moyen de te répondre avec certitude. Peut-être que cela est tout autre chose.

17
Je pense que l’épouse concernée à quelque chose à ajouter.

Mais ça n’a rien à voir avec ça.


Hier soir, dans la fusion, j’ai eu ces petites vaguelettes là sur le thorax, et d’un seul coup dans
le Cœur j’ai eu une force énorme. J’ai pensé que j’allais exploser et mon Cœur alors s’est
expansé ; et là j’ai eu la joie, la paix, enfin l’Amour et surtout ce sentiment de liberté parce que
je ne sentais plus mon corps physique. À un moment donné je me suis dit, mais je suis tout ça,
je suis la paix, je suis la joie, tout ça c’est moi et là j’ai vu des frères et des sœurs qui avaient la
même chose que moi et je me suis dit, c’est magnifique, nous avons tous ça en nous.

Au travers de ton témoignage et des mots que tu emploies, tu nous montres et nous démontres
avec évidence que la finalisation de ta résurrection est en cours.

Attendez !

Comment ?

Attendez ce n’est pas fini. Et alors j’étais dans cette sérénité et tout d’un seul coup sur le côté
gauche de mon Cœur, ce n’était pas une douleur mais je sentais quelque chose.

Un arrachement.

Peut-être, mais pas douloureux, pas du tout douloureux. Et alors c’était l’heure de dormir et je
n’ai pas pu dormir au moins pendant trois heures.

Alors, il y a là aussi de la Lumière en telle intensité que le corps d’Éternité prend le relais dans
ces moments-là. Or, quand vous êtes dans le corps d’Éternité, dans vos dimensions quelles
qu’elles soient, personne ne dort. L’alternance veille/sommeil n’existe qu’ici, et c’est d’ailleurs
parce que les Anciens, les Étoiles et les Archanges se sont rapprochés comme ils vont l’ont dit
qu’ils dorment ; ils sont en stase. Ton témoignage nous montre que tu achèves ta résurrection
et tu constateras d’ailleurs avec évidence que plus cette expérience vécue hier soir va se
développer même au sein de ton ordinaire et l’ensemble de la vie que tu as à vivre dorénavant
te montrera la vérité puisque tu la vis. Tu ne pourrais plus être dupe de ce monde, des histoires,
des personnages, puisque tu l’as dit toi-même tu vois d’innombrables frères qui sont pareils. Tu
vois au-delà de leur apparence, tu vois leur résurrection, leur Éternité, et voyant cela que peut-il
rester comme argument pour juger l’autre, pour le comparer, aucun. Mais je te remercie de ton
témoignage car il exprime la véracité de l’expérience vécue qui n’est pas seulement une
expérience contrairement à auparavant avec les peuples de la nature, puisque ce qui s’est
installé hier soir non seulement tu en as senti les effets durant trois heures sans pouvoir dormir,
c’est-à-dire que tu étais à ce moment-là en conscience d’Éternité, et dans la conscience
d’Éternité la notion de sommeil ne veut rien dire.

18
… Silence…

Alors poursuivons.

Je voudrais rajouter que tout au long de cette expérience j’ai senti votre Amour et je vous en
remercie.

Tu ne fais qu’illustrer le fait que tout est en toi, même moi, mais je vous l’ai dit dès le début,
peut-être avec plus d’évidence dorénavant même je dirais que vos figures historiques, parce que
je ne suis inscrit dans aucune histoire, jamais. Je l’avais dit et répété à de nombreuses reprises,
quand j’étais incarné, j’avais dit que mes paroles ne pouvaient pas échouer. Elles ne
s’appliquaient pas à l’époque, elles s’appliquent exactement à maintenant. Voilà pourquoi je
suis revenu au-delà des temps et de l’espace par des mécanismes que j’ai appelé ultra-
temporalité pour révéler ma présence en vous. Étant libre de toute histoire, n’ayant jamais eu
de rôle, au fur et à mesure des incarnations de ma personne, je suis resté libre. N’ayant pas été
impliqué au-delà de ma famille et de mon humble activité, je n’étais prisonnier de rien, ce qui
explique à la fois ma totale liberté et ma totale présence, en chacun de vous, qui devient – et
vous allez le vérifier – de plus en plus constante. Je ne suis là, bien sûr pour l’effusion et pour
parler, mais pour surtout vous démontrer par votre vécu, que vous et moi c’est la même chose.
Et d’ailleurs je suppose que vous êtes nombreux, que ce soit dans les fusions, dans les lectures,
dans nos entretiens, à me voir, à me sentir, à m’entendre, même tout seul chez vous, n’est-ce-
pas ? Parce que je suis au plus proche de vous. Je suis vous. Il n’y a rien d’autre que chacun de
vous, il n’y a rien d’autre que moi. Et quand vous me voyez, quand vous me percevez, même
dans votre intimité, cela veut dire que vous êtes fermement en route vers la finalité de
votre résurrection.

Vous voyez bien que chaque expérience vous rapproche toujours plus de qui vous êtes, au-delà
de la conscience, c’est-à-dire l’Absolu, par la grâce de la conscience nue et pure. Voilà pourquoi
mes paroles ne pouvaient pas échouer, à l’époque comme aujourd’hui, parce que je n’ai pas
besoin de vous raconter des histoires pour vous faire sortir de l’histoire. Et la résonnance de ma
présence n’a rien à voir avec un Ancien ou une Étoile qui ont eu tous une histoire, moi je n’en ai
aucune. J’étais un petit commerçant dans la vie active, je ne portais pas de beaux vêtements, je
n’ai jamais été un enseignant, je n’ai jamais eu de vie et en tout cas pour ma dernière vie en tant
que personne, je n’étais connoté même si j’étais en Inde, par aucune religion, par aucun
concept, par aucune idée préconçue. J’étais totalement libre, comme l’enfant est libre et
comme ceux qui aujourd’hui parmi vous vivent la résurrection sans même savoir de quoi il
s’agit. On pourrait dire que je suis la maquette de ce que vous êtes. C’est pour ça que vous êtes
de plus en plus nombreux, par différentes voies d’ailleurs, à me lire quand j’étais incarné, mes
entretiens, à me voir, à me sentir. Je suis la maquette de la Liberté, au-delà de tout
conditionnement, de toute histoire et de toute personne.

19
Toi, je te soupçonne de poser des questions par petits bouts pour que je fasse silence entre
chaque pour profiter.

Elle dit non.

Nous sommes arrivés à l’heure de la pause.

Alors BIDI va vous laisser vous poser et je vous dis à tout à l’heure.

**********

Publié par : Blog Les Transformations

20