Vous êtes sur la page 1sur 1

1) Émilie est une étudiante de 2e année au Cégep.

Cette semaine, au sein de son cégep, un vaccin antigrippal


est offert gratuitement aux étudiants afin de réduire le taux d’attaque d’une nouvelle variante du virus de
l’Influenza (apparu par antigenic drift). Après deux jours d’hésitation, elle décide finalement d’aller se faire
vacciner avec ses amis.

Après avoir reçu son vaccin, Émilie remarque que le site d’insertion de l’aiguille au niveau de son bras gauche
(qui a reçu le vaccin) est rouge et chaud. Elle se demande ce qui est en train de se passer à l’intérieur de son
bras. Au niveau cellulaire, la vaccination augmente :
a. Le nombre de récepteurs différents qui reconnaissent un pathogène
b. Le nombre de lymphocytes dont les récepteurs peuvent se lier avec le pathogène
c. Le nombre d’épitophes que le système immunitaire peut reconnaître
d. Le nombre de macrophages spécifiques de ce pathogène
e. Le nombre de molécules du CMH (complexe majeur d’histocompatibilité) qui peuvent présenter un
antigène

2) Le soir même, Émilie débute sa révision pour son examen d’Anatomie fonctionnelle qui a lieu le lendemain.
N’étant pas une très bonne élève, elle s’est endormie lors du cours sur le cerveau et ne se souviens plus
quelle région du cerveau fait quoi.

Parmi les structures/régions suivantes, laquelle n’est pas associé correctement à sa fonction?
a. Système limbique : modulateur des fonctions sensitives
b. Bulbe rachidien : centre de régulation homéostatique
c. Cervelet : coordination des mouvements et de l’équilibre
d. Corps calleux : communication entre les hémisphères gauche et droit
e. Hypothalamus : régulation de la température, de la faim et de la soif

3) Émilie réalise soudainement, après deux heures d’étude, que les cellules du cerveau sont en fait des
neurones (cellules pyramidales et cellules granuleuses). Elle se souvient que ce type spécial de cellules
transmettent un signal électrique le long de leur membrane, à l’instar d’un fil de cuivre au sein d’un circuit
électronique. Plus précisément, les potentiels d’action se propagent généralement dans une seule
direction le long de l’axone, parce que :

a. Les nœuds de Ranvier ne conduisent l’influx que dans une direction


b. La brève période réfractaire empêche l’ouverture des canaux tensiodépendants à Na+
c. Le cône d’implantation de l’axone a un potentiel membranaire plus élevé que celui des corpuscules
nerveux terminaux de l’axone
d. Les ions ne peuvent circuler le long de l’axone que dans une direction
e. Les canaux tensiodépendants à Na+ ou à K+ ne s’ouvrent que dans une direction

4) Le lendemain, au laboratoire de Chimie, les étudiants doivent produire de l’acétone à l’aide de composés
organiques et inorganiques. Émilie se rappelle que tous les cétones possèdent un groupement carbonyle
annexé à la chaîne de carbone principale.

Pour obtenir un groupement carbonyle, il faut :


a. Remplacer le -OH par un hydrogène dans un groupement carboxyle
b. Ajouter un thiol à un hydroxyle
c. Ajouter un hydroxyle à un phosphate
d. Remplacer l’azote par l’oxygène dans une amine
e. Ajouter un thiol à un carboxyle