Vous êtes sur la page 1sur 7

Univ.

Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des


ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

Exercice 1 :
On considère un point M appartenant à une digue en terre (Figure ci-dessous). Ce point est
sollicité par un effort surfacique −p.→

n , d’autre part, on a mesuré la valeur de la contrainte
−−−−−−−→ →
normale au point M pour une normale → −y : T (M, →y ).−
y = −q avec −q < p.

−−−−−−−→
1-1) Calculer le vecteur contrainte T (M, →
n ).
1-2) Soit τ la contrainte tangentielle pour une normale → −
y . Tracer le cercle de Mohr à
l’aide de p, q et τ . Représenter l’angle correspondant à α sur le cercle de Mohr. En
déduire la valeur de en fonction de p, q et α.
1-3) Calculer les contraintes principales en fonction de p, q et α.

Exercice 2 :
En un point P, situé sur la surface extérieure d’un cylindre soumis à un moment de torsion
C, l’état de contraintes est défini par la matrice plane suivante, où τ est la contrainte de
torsion :  
0 τ 0
τ 0 0
0 0 0

2-1) Représenter l’état de contraintes sur les faces d’un cube infiniment petit isolé en P
dans les axes xyz.

Travaux Dirigés 1/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

2-2) Déterminer les éléments principaux des contraintes.

2-3) Tracer le tri-cercle de Mohr. En déduire les cisaillements principaux en module.

Exercice 3 :
Soit l’état plan de contraintes au point P représenté sur la figure ci-dessous. Les contraintes
sont en MPa.

3-1) Écrire la matrice des contraintes en P dans le repère (xyz).

3-2) Déterminer les éléments principaux des contraintes.

3-3) On se place dans le plan des contraintes (xyz).

3-3-a) Calculer les composantes du vecteur contrainte, ainsi que les contraintes normale
et tangentielle s’exerçant sur un plan de coupe dont la normale fait un angle de
30◦ par rapport à l’axe x.
3-3-b) Déterminer les normales au plans de coupe sur lesquels s’exercent les contraintes
de cisaillement maximum. E n déduire la valeur de ce cisaillement et la valeur de
la contrainte normale correspondante.

3-4) Reprendre le problème avec le cercle de Mohr.

Exercice 4 :
On considère les trois états plans de contraintes ci-dessous. Les axes sont principaux. Les
contraintes sont en MPa.

4-1) Écrire les matrices relatives à ces trois états de contraintes.

4-2) D’après le critère de Von Mises, quel est l’état de contrainte le plus dangereux ?

Travaux Dirigés 2/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

Exercice 5 :
Considérons le carré infiniment petit, de coté unité, dans les axes xy.. Les déformations dans
le plan xy valent
εxx = εyy = +50µd ; εxy = −100µd

5-1) Tracer la figure déformée du carré.

5-2) Déterminer les éléments principaux de


déformation. Tracer la figure déformée d’un √
carré isolé dans les axes principaux et de côté 2

Exercice 6 :
Soit une barre sollicitée en traction (figure ci-contre).

6-1) Écrire la matrice des déformations dans le repère


principal de la déformation longitudinale εx et du
coefficient de Poisson ν du matériau.

6-2) Déterminer dans le repère principal XY la position


angulaire des axes h pour lesquelles εhh = 0

App. Num.: Le matériau est en alliage d’Aluminium


AU4G. Calculer la position angulaire en degré des axes
h par rapport à l’axe de traction.

Travaux Dirigés 3/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

Exercice 7 :
On considère un point P à la surface d’un corps en un endroit où ne s’applique aucune force
extérieure. Les résultats enregistrés sur chaque jauge d’une rosette à 45◦ collée dans le plan
tangent en P sont 950µd, −175µd et −475µd pour les jauges J1 ,Jα et J2 respectivement.

7-1) Quels sont les éléments principaux de la


déformation ?

7-2) Dans quelle direction α enregistrerait-on une di-


latation linéaire nulle ?

7-3) Dans quel système d’axes enregistrerait-on une


distorsion extremum ?

Exercice 8 :
On donne une matrice de déformation dans les axes principaux :
 
1000 0 0
[]xyz = 10−6 .  0 −200 0 
0 0 εzz

Le matériau a comme caractéristiques : E=200 GPa et ν = 0.3. Calculer la matrice des


contraintes correspondante en :

8-a) Contraintes planes,

8-b) Déformations planes.

Exercice 9 :
Une rosette 45◦ (x,α,y,β) à quatre jauges (avec une quatrième jauge β perpendiculaire à la
jauge centrale α est collée en un point P situé à la surface d’un corps en un endroit où ne
s’exerce aucune force extérieure (l’état de contraintes est plan).

Les mesures indiquées par les trois jauges Jx , Ja , et Jβ sont :

εxx = 10−3 ; εαα = +1.2.10−3 ; εββ = −0.4.10−3

La jauge Jy ne donne aucune indication.

9-1) Montrer que : εxx + εyy = εαα + εββ . En déduire la valeur de εyy .

9-2) Déterminer l’expression littérale de la déformation linéaire unitaire εαα en fonction de


εxx , εyy et εxy . En déduire la valeur numérique de εxy .

Travaux Dirigés 4/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

9-3) Le matériau a comme caractéristiques : E= 200 GPa et ν = 1/3. Calculer la déformation


linéaire unitaire εzz . on rappelle que l’état de contraintes est plan), puis la matrice des
contraintes [σ] dans le repère xyz.

9-4) Déterminer, avec le cercle de Mohr, les éléments principaux des contraintes dans le plan
xy (préciser l’angle entre x et X) et la valeur du cisaillement maximum en module.

9-5) Calculez la contrainte équivalente de Von Mises.

Exercice 10 :

Deux forces P et Q sont appliquées simultanément au


centre de gravité de la section droite libre d’une poutre
encastrée. Une rosette rectangulaire collée au point M
indique :

εxx = −30.10−6 ; εαα = 205.10−6 ; εyy = 100.10−6

Le module de YOUNG du matériau vaut 200 GPa.

10-1) Déterminer la matrice des contraintes au point M


dans le repère xyz en fonction de P, Q et A. On rap-
pelle que la contrainte tangentielle due à Q vaut
3Q/2A au point M.

10-2) Déterminer les expressions littérales de εxx , εyy ,


εαα et en fonction de P, Q, A, E et ν.

10-3) En déduire les valeurs numériques :

(a) du coefficient de POISSON ν.


(b) des forces P et Q (en kN).

Travaux Dirigés 5/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

Exercice 11 :

Soit un point P situé à la surface d’un corps en un endroit où


ne s’exerce aucune force extérieure. La matrice des contraintes
dans le repère xyz (où z est la normale extérieure au corps, et
où x et y sont dans le plan tangent au corps) vaut en MPa:
 
80 −15 0
[σ] = −15 40 0
0 0 0

11-1) Étude des contraintes au point P

(a) Représenter l’état de contraintes sur les faces d’un cube infiniment petit en P.
(b) Calculer la contrainte normale s’exerçant sur une facette dont la normale α est la
bissectrice de xy.
(c) Déterminer les éléments principaux des contraintes.
(d) Calculer le cisaillement maximum en module au point P.
(e) On veut un coefficient de sécurité de 3 par rapport au critère de VON MISES.
Calculer la limite élastique du matériau.

11-2) Étude des déformations au point P



On colle une rosette 45 , x, α et y au point P. Calculer la valeur des dilatations que
l’on doit mesurer suivant les axes x, α et y sachant que E = 200 GPa et ν = 0.3.

Travaux Dirigés 6/7 m. Sanbi


Univ. Abdelmalek Essaâdi Mécatronique Mécanique des
ENSA de Tétouan 1ère Année C. d’Ingénieur Milieux Continus

Exercice 12 :

Soit un point P situe à la surface d’un cylindre de rayon R soumis à une force
de traction P et a un couple de torsion M. Le plan π est tangent en P au
cylindre. Le matériau est isotrope de constantes élastiques E et ν.

12-1) Calculer les élongations unitaires εαα (x, β) = +45◦ et εββ (x, β) = −45◦
suivant les directions α et β dues a :

(a) P (εαα et εββ en fonction de P, R, E et ν).


(b) M (εαα et εββ en fonction de M, R, E et ν).
(c) P et M.

12-2) En déduire les expressions de P et M en fonction de R , E, ν, εαα et εββ .

12-3) Application numérique :


R = 10 mm, E= 200 GPa, ν = 0.3, σe = σe0 = 240M P a, εαα = 100.10−6
et εββ = 50.10−6 .

Travaux Dirigés 7/7 m. Sanbi

Vous aimerez peut-être aussi