Vous êtes sur la page 1sur 340

Collection sous, la direction de G. Perïemuter, D. Mcnlani, L. Perlemuter

Pneumologie

D. Montani, C. Tcherakîan

0«StHS«V

ECN + + +

v le cours synthétique

^ Les sujets tombés depuis 10 ans

Les liens transversaux

-' Les zéros aux questions

^ Les frches Dernier tour

m MASSON

Copyrighted mafërial

Copyrighted material

Pneumologie

Copyrighted material

Chez le même éditeur

Dans le même collection Cahrefs des ECN

DenTiaîorngi'e, par M. Berg 2006, 232 pages

Gynécologie - Obstétrique, par C. Finion, A -C. Donnadieu. 2004, 416 cages

WtLrrûrogie, par A Bertrand, S. Epelbaum. ?0D6 r J32 pages.

S jrrfc publique, par- J. Rongé tp M P, Tavolacci. 20O6, 240 pages

Dans ta collactiwi Abrégé* Oonnstaanra #t Praïiiqu*

Pri^ijfrFûJogrÉ, par B. Hûusiet, 2003. 2 e édition, 504 pages.

Dam la collacti&n Rtiws ar et i'anr.raiVi#r an DCEM

Pneumologie, par- R. Borit, A. Na*di'Guipct. 2QÛ5, 132 pa.ge&.

Guidé de ifiéràpQuiique, par L. Perle muter, G. Perlemutcr. 20O6. 4 r édition,

2Û16 pages.

Gujde de tbérapetJtrqtje- - versjcm ebooJc, par L. Perlemuter, G. Perlem u te r. Document

téléchargeable sur le site : www.massDn.fr

Copyrighted material

Gabriel Perlemuter

Professeur des universités Praticien hospitalier

Collection sous la direction de

David Mqwtani

Chef de clinique des universités Assistant hospitalier

Léon Perlemuter

Professeur des universités

Pneumologie

David Moisitajmi

Chef de clinique des universités - assistant hospitalier, service de pneumologie Groupe hospitalier Cochm - Saint- Vincent de Paul

Faculté de médecine René Descartes (université Paris 5)

Colas TCHERAK.IAN

Chef de clinique des uniwsités - assistant hospitalier, service de pneumologie

Hôpital Antoine-Ëëcl ère-

Faculté de médecine Paris-Sud (université Paris 1 })

m MASSON

O'iH

Copyrighted material

DANGER

photAucë

tue le livre

Ce logo a pour abjti rfalcncT c-iecie<.f sur ia rrsmacB qjo raprosefïta- peu*

l'jwenirdd fâcrir. rùuipitîiiil*«Ti*n[cij^l^ctiXr^iii9ii-iiMei4iwir*. I^d^we-

ttftMHH^rt rrtjMrf-rij c p^wLiton^lHlfHjp » Cetla EroOque qui s'est gèténsl'sëe.

TO(ap-*»if<Tl dtrî *^ étutri Tïernfrrb cf'çrirtfrrmml, pfewe-q ue uf»e- bu> bfL-

laïc des. achats de Iistcs, jl pont qua- ut pûssihlia ma m* pour k-t auteurs d* cr-oor du couvai rHH*allu et da loi faim idiot cerna amern «r aujourd'hui

-i i rjpçwlcKijdc"cquïlfliBprodl ctw-net -j v-r-Ue un auto isscoi.ary qje c- recel, sont cjssib*ci de pours unas. Les denurtotts d"iLnnuuon de pn«a- <Ofiimck>ii*(*%\i*MHà M4*** rWflfcu fti h r>nW fiBnçPnJ'flipbMbn du

dkrtdr«p*! : 20, rue deT&endvAugustins, 75006 Pirn TH. : D* if}? 47 70

Maquette intérieur» de PaseaJ Pfcttrer

Avertissement

Les DO sont en caractères droits minuscules. Les marques déposées sont en caractères italiques, commençant par une majuscule.

Tu le droits de rsaduebon, d'adaptat en et de reprcctucticMi pur tous procédés; réservai pour tous pays.

Toute reprocSuctton ou repréren!n(iop inbégrnle ou perfrelle. par -quelque procédé que ce sal, des pjpg^s publiées

dons le preienC ouvragé, faite sans l' autorise t>on 4e l'èdîSeur est illicite et constitue une con frets çurv Seules sont autori-

sées, d'une part, les reproductions, strictement réservées è l'usage prive du copiste el tiop destinées A une utilisation col-

lective, el, d'autie part, les courtes cilatiorw justifiées par le caractère sdentilique ou d'information de l'cauvrc dans laquelle elles sont incorporées- IL. art. M 22-*, L 1 Z2-5 el L. 335-? du Code de la propriété itdlectudle).

C 2MS EJaewer Maison 5AS - Tous erreurs rrae/ves

ISflN -2-2W36772-X

Elie^Hj' Mist«rt $ A.S. - 62. 'u* C**ftillt rjejrtirnulin j, ?2«Z lSsf-lM-**oulinenLM Cède*

Copyrighted material

Remerciements

Je remercie ma femme. Béatrice, et mon EHs, Enzo,

pour leur soutien et leur présence à mes côlés.

David MONTANI

Copyrighted materïal

Copyrighted material

Avant- propos

Cette nouvelle collection desiinée à 1b préparation aux épreuve» dasuante* natio-

nales (ECN) tient compte de la réforme du programme de DŒM2-OCEM4 de 2001

Cette colleclum suit ou découpage pur spécialité, t-haque ouvrage traient l'ensemble

des items figurant an programme de la spécial lté.

Nous avons souhaité rendre les plu synthétique! et Jeu plus pratiques possible*, ces

ouvrages pour faciliter le travail de mémorisation de l'étudiant :

- Synthétique* : les auteurs, proches de la réalité des épreuves classantes nationale^

ont privilégié un style el nue structure qui permettent non seulement de lire et d'ac-

quérir (aLilcmcnt les items mais aussi de retenir rapid.rme.nl le contenu grâce à la nulle

h Dernier tour * ;

- Pratiques : chaque chapitre commence systématiquement par un encadré qui réca-

pitule Les objectifs de l'Item, Les liens transversaux. Les consensus, les sujets tombés

avec leur date et le résumé des Annales.

Par rapport aux ouvrages existants, des LunovAtioru originales ont été apportées :

- Pour comprendre 11 s 'agit d'une Introduction expliquant Les notions essentielles

qui permettent de mieux appréhender Titem.

- Les conférences de consensus ou d h e*p#rfs. Elles font le point aur un problème

d actualité Ces Loutéreucra sont importantes car plies feint appel aux meilleurs spécia-

9

listes de La question, dont elles soulignent l'Intérêt. Le consensus évite des altitudes

différentes entre auteurs, La présence d'une conférence de consensus rend un sujet

plus facilement n tombable * aux ECN car la correction est moins sujette à discussion.

Les conférences sont référencées pour qn'on puisse les consulter à part. Un encadré

de l'énoncé et du contenu des cunfrrmLcs permet de les repérer aisément.

Ces conférences sont rappelées en début de chapitre et s'il n'en existe aucune sur le

sujet, cela est également précisé.

- Les ttems - tombés » au concours de i internai ou aux ECNau cours des dix der-

nières années sont signalés face au teste concerné et sont résumés avec leur énoncé

et leurs questions en début de chapitre.

kpti tenta '<

'

- Les ilens transversaux renvoient aux Items qui traitent les mêmes sujets au sein du

programme mais sous un angle différent. Us sont signalés dans le texte et sont égale-

mml récapitules an riêbul de ehapitre.

- Les aérât marquent la note nulle obtenue a l'ensemble de la question dans le cadre

des dossiers des ECN en cas d "oubli de la notion ainsi signalée, Ils figurent a deux

Copyrigh

PNEUMOLOGIE

endroits : dan* la marge, en regard du texte concerné pour qu'on puisse facilement Les

repérer et Jes compter, ainsi que dans la fiche » Dernier tour \

- La fiche * Dernier tour * permet en un instant de se remémorer le contenu de

ritem- File peut remporter un arbre décisionnel si cela est uêccssairEf.

- Les images-type* Nous avons placé au fil du tertu, les images les plus caractéris-

tiques, sachant qu'elles valent mieux qu'un, long discours.

Telle qu'elle est. cdle coUectlon esl IncootouriubJe pour l'étudiant en médecine.

Nous souhaitons qu'elle devienne une référence pour le médecin.

Oabriel PF.RL.FMUTF.R

David MONTAN1

Léon FERLEMLTTER

Copyrighted material

Table des matières

Ava nt-p ropos , r

r

,

.

,

.

,

Liste des abréviations.

,

VII

XIII

ITEM Infections bronche pulmonaires de l'adulte

I,

II,

Bronchite aiguë Pneumopatli ies aiguës bactériennes communautaires—

.

III, Autre* pneu mopath ies infectieuses

,

,

,

'

2

4

,.,.,.,16

ITEM 91

Infections nosocom ïâl^S i 1 + 1 + 4 >i 1-4 + + + ! + Bfci^i + i + i-ri-i-i ib ib ia bm-bti-bi-bi b-ib-itb-bbbibi 23

I.

II,

Définition

Épidëmiûlogie

.

Ni. Physiopathologie

IV Clinique

V. Examens complémentaires

VI. Traitement

VII. Prévention

ITEM 106 Tuberculose.,

I -

iP h

!> i

1 h o I c ' ff

nui

,.„

,„,,

,

,

™-«-„„-ww,„,„„„«„»„«„

i i.LLL

j

.

II . Épidémiologie

III. Primo-infection tuberculeuse (PIT)

IV. Tuberculose pulmonaire commune

V. Au L l-ï. for t m de tu be rcu lose

VI. Traitement

34

24

 

25

 

,

26

 

rrr

 

.,26

,

27

 

,

,

2B

+ .„ M

„.

t .t.„,

ai

 

32

 

.33

 

,

r 35

 

,.,,

,,.,,37

 

,

41

rr

ai

ITEM 115 Allergies respiratoires chez l'enfant et chez l J adulte

» J+i * 4t «*55

I.

Définitions

55

II.

Physiopathologiej mécanismes de l'allergie

56

III.

Êpidémiologie.,,

62

IV.

Atopîe ; description et diagnostic

63

V

Traitements immunomodulateurs de l'atopie (hors corticothérapie)

67

VI. Thérapeutique d'urgence des manifestations allergiques

ITEM 120 Pneurnopathie interstitielle diffuse

\.

l«.

Définition

Physiopathologie

III. Épidémiologie

IV. Classification

,

 

71

,

75

,

76

77

34

94

rrstUrJïJL'J^lfc

V. Dimanche diagnostique,

,,,

VI. Classification nosologique

rrr

rrr

VII. Tableaux particuliers de pneumopathies infiltratives diffuses (FID)

ITEM 124 Sarcoïdos*

,56

90

10J

,107

I

Epidèmiologie

10?

II.

Physiopathologie

.10?

III.

Démanche diagnostique-

.109

IV

Évolution - Pronostic

.115

V

Traitement.

.117

ITEM 15/ Tumeurs du poumon, primitives et secondaires

Cancer bronchopulmonaine

122

I.

Épidèmiologie

,

rrr

.122

II.

Diagnostic clinique

,

,.„,

124

III.

Physiopathcjlciçjie et anatornopaTholoqje

rrrrr

12*

IV Examens complémentaires

r

v.

Vl r

Traitement

Évolution -et suivi

Tumeurs du poumon

I

IS^nÛSflC

secondaires

.

rrrrrr-r

m — -i - n i i i rrrrr

II. Traitement

r

m

i-n i

i

i

i

i

,-,,

r

-

1

in

u

i

123

124

137

138

i rrrrr r 1 .33

139

ITEM 198 Dyspnée aiguë at chronique

r

,

r

I.

II.

III.

Physiopathologie : mécanismes conduisant à la dyspnée

Conduite à tenir devant une dyspnée ÊTiologie des dyspnées

,

ITEM 226 Asthme de l'enfant et de l'adulte

L

Définition

II. Terminologie

bbbbbbbd.-.d JJ JJ J I I I I LLL

343

144

143

1 50

.

.

1

59

1

„.162

III. Fhysiopathologie

 

163

IV.

Épidcoiiologie

172

V.

Diagnostic

173

VI.

Différentes présentations de la maladie asthmatique

178

Vil.

Traitement

,,,,,,,,,

,, ,,,,,,,,,

155

VIII. Documentation oHinelle.

[TriTEM 22/ Bronchopneumopathie chronique obstmctive

I,

IL

Définition

Physiopathologie

ill. Êpidémiologie

„„„,

,

„„„ r

r

,

.190

197

198

,,,,200

,,204

IV.

Facteurs de risque

205

V.

Diagnostic

206

VI.

Bilan da la BPOO

209

VII. Évolution

211

Vil. Prévention et réduction

des facteurs de risque

IX, Prise en charge au In-n-g cnu^s du patient BPCO

X. Modalités de suivi ,

„„,

215

,217

,,221

Copyrighted material

I

r t M 2 ^4 Insuffisance respiratoire ch roniq ue

I. Physiopathologie

Épidém iolog le

Diagnostic

IV. Écologies des ^suffisances respiratoires chroniques.

Corripl icaîioris

VI.

^Tr^ I

I

I

I Ç l""l Î

rrrrrr-rr

.

îiiiiin i i i ri rrrr r ——

Pneumothorax.

I. Physiopathologie

II.

Diagnostic

III. Étiologie

IV. Traitement

- -- -- -- -

ITEM 31 2 Épanchement pleural Ijquidien

I. Physiopathùlog'é

IL Clinique^, Examens corn pl èmenta ires.

I II.

IV. Diagnostic étic logi q ue

V. PrinC ipes. du tra itemen t

ITEM 317 Hémoptysie

I. HémopLysje en chiffres

II. Éliminer les diagnostics différentiels.

III. Préciser l'abondance

(V. Évaluer le retentissement

I 1 ^% rrrrrarammimm

rrrrrrrrrriiiiiinm

rrrrrriiiimiini

VI . HiérarchÉisatiprii des examens

VII. Étiolagies des hëmoptysies VIII. Surveillance et pfise en charge d'une hémoptysie.

ITEM 324 Opacités et masses Intrathoracrques

I.

Définition

II.

Diagnostic

III.

Diagnostic étiûlogique.

IV.

Stratégie diagnostique.

Toux chei l'adulte (avec le traitement).

I

.

I nterrogatoire deva n t u ne toux

II.

[rïïafchc: dévinl une tOu* ûiû,uë

III.

Démarche devant une toux chronique

Afv, NEX F Épreuves fonctionnelles respiratoires

,

I. Explorations des débits et volumes, pulmonaires

Définition des troubles ventilatoires ob&tructifs et restrictifs,

Copyrighted material

Liste des abréviations

AAG

Asthme aigu grave

EHC

AAN

Autoantlcorps antinucléaires

_-\

ABPA

Aspergillose

BOOP

ACCF

bran chopu Imona ire

allergique

American Collège of ûhest

Physiciens

BNP

UJ 1

i"l 1 1

1

1 r: L . f3

1,

LJ 1 J -ÇT

1

1 L

J 1 TT 1

oaciiie ne ^oen

Bronchiollite oblitérante avec

LJI Ljni M^flMUl 1 ^.Jl IÇ^JI ll*MI I1L.^M^

Brah natriurertc pepîfde

Lhrunt-riu-oricLiiTpUEjE] tri itr

chronious obstrurtivp

VI

II

VI

1

"i.^ 1.H

"_

UUf Wkrt'Tï

ACE

Antigène carcirtO-

r j'i

embryurinaire

AT

CAT

ACFA

Arythmie complète par

CBNPC

fibrillatjon auriculaire

ACT

.Astrima contre/ tesX

ADh

Hormone antidiurétique ou

CBPC

vaçopressine

 

CDA

AEG

Altération de l'état général

lopq u ciiorT aérienne

Conduite à tenir Cancer bronchique non a

petites cellules.

Cancer bronchiques à petites

cellules

Courte durée d'action

AFS.SAPS Agence française de sécurité

sanitaire des produits de

AINS

santé Anti-inflammatoire non

stêroïdien

Cl Capacité ïnspiratoire

CIVD

CUN

Coagulation intravasculaire

disséminée

Comité de lutte contre les

infections nosocomiales

#

1

AIP

Acjte interstitial pneumonie

ALO

Affection de longue durée

ANAE5

Agence nationale

d'accréditation et

d'évaluation en- santé

(ancienne dénomination de

la HAR1

AMCA

Anïi^rtr'rt* arttiÉ^/tflrtljlStYifl Hac

i^i 1

'

_ 1 K.

1

L_

3

-31

ILI"i~Y_^

l

L_

l

l€3^'ll 1 C

UC3

polynucléaires oeurophiles

AT rn

Ar

^1

&

p-4~&rl&nï

. C i_ t Lj t. 1

CCLIN

Centre interrégional de

coordination de la lutte

contre les infections

nosocomiaiss

CM Concentration minimale

CMV

CO

COj

COP

inhibitrice

Cytomégalovirus

Oxyde de carbone

Di'oxyde de carbone

Cryptoc/eme cvoan izmg

A*~r~ ifL&nl - u au~i il^i ne n^r^hir^il

AVK

AVP

BAAR

Antivitamine K

Accident sur la voie publique Bacrlle akoolo-acido

résistant

BAV

Blgc auncu'c-vaitricLlaire

BBD

Bloc de branctie droit

BBQ

Bloc de brancie gauche

BCG

Bacille de Calmette et

BGSA

Quérin Biopsie des glandes

saliva ires accessoires.

pJr leur i i-Ur i^C'a

EOOPÏ

1.

tfri(

i^uit?

CPK

Créatîne-phiospriokinase

CPT

Capacité pulmonaire totale tVR 4 CV)

CRF

Capacité résiduelle

fonctionnelle

CRP

C réactive protêt

CSl

Cortiçostéro'ides inhalés

cv

Capacité vilale

CVF

Capacité vitale forcée-

CVL

Capacité vitale lente

tedmaterial

Kl!i

L J U n.J j

DDB

DEM

DEP

mp

DLCO

EBV

[_\_-r*.

L_

J

ECBU

ECG

ECP

EFR

EGF

l~l ir'ù^r' irt-rt H x> r\

M

1 1_ L 1 LN 1 Utr

:j

U-J! Le

J

1

1

r" r" £1 r"rï

ïT £v!t>

iS-r

*zl "wa

j

t

des affaires, sanitaires et

sociale*

Dilatation des bronches

Débit expiratoire maximal

Débit expiatoire de pointe

1

1^1

l^PMJUc'rr

l"

l

I

i

3iF>~l 3 ("

Le'jZL

ivt?

/ri

fiù^lC.f'Jf

ir

! Lï?r D-UUa

î

I

'

Diffusion du rnûncx.yde de

carbone

Vi nj5 d'Epstein-Bgrr

L_4lJ II Ici 1 \_ j IULJcj'L.LV' 1 U ULjlUU^

des crachats

£*arnen cvtobactériDlûqique

des urines

Élecbrocardiogram rne

Protéine cationi-ciue de

t'éosinophile

Explorations/Épreuves

i

i

fonctionne les respiratoires

Epidermaf grawtb factor

HCSP

HIA

HLA

H R'ii

HTA

1

1

i

r

uti y

n

l

'.'

Haut comité de la santé

publique

Hérnrjrragie mtra -alvéolaire

iHurnan JeuiVocyte antrgens

H y perré activité bronchique

Hypertension artérielle

pulmonaire

v iru s ti'j lympn orn^ nurn^in ^

ny^çi|.iy|jniç VF) ^ 4.1 'uU>Q |itr

IEC

nype riropri ie venirrcuiâir&

gauche

inirQ-oermo reaciion ta la

tuberculine)

Inhibiteur de l'enzyme de

concision

IFiM

Interféron

9

Imrnunoglobuline

IL

Interleukine

IM

Intramusculaire

INH

Isoniazide

EMB

FP

Éthambutul

Embolie pulmonaire

1 n ci i tt icanrù

iii5UTTis^ngLf

chronique

i'ûc m rstr i rc

reb-pirrfTij

re

EPO

Ërythfûpûïètine

IRCO

Insuff isa n-CE? rEspiratoire

EPP

Ê lectrophorése des protéines

chronique obstructive

 

EVA

plasmatiques Echelle visuelle analogique

IRM

magnétique

FAN

Facteur anti-nucléaire

IV

intraveineux

FC

IVG

Insuffisance ventricule ire

Fi02

CûYit&nt.i'âtiôri de- l'CDivûëne-

gauche

dans l'air inspiré

LAM

Lympha n g ioléinmyomatose

FPI

F ibrose pulmonaire

L&A

Lavage brpncbp-alvéobire

ndiopathique

LCR

Liquide céphalo-radhidien

FR

Fréquence respiratoire

LDA

Longue durée diction

GDS

Gaz du sang

LDH

Lactico-déshydrogiénase

GlNA

G/obal r.n iti'aîive for Asthme

UP

Pneumopathie interstitielle

GiutrsF

G^CL

^_rl HJl I4J

L y LL

1 1 l-SIL.

LJp-M 'u L| L

Cbfony stimuiating factor

Granulornatose pulmonaire à

cellules de Langherans

y-GTVGGT Gamma glutarnyl

transpoptida&o

HAS

"dLtii dutc-r ".é ue sd'ité

Hh

Hémoglobine

HCG

Hormone gonatrophique

dhorionique

HCOj

Ion bicarbonate

lymptioïde

LT Lymphocyte T

MBP

MlBl

NANC

NI-

NO

NORB

Major basjc p/Dterrt

J

1

Méthc-xy isobutyl isonitrile

_T \Ma 1 VI h 1 1 Tl 1

nn-n rnrn in^rnirsitip nnn

1 I4_r 1 II Id

LJ

ILIUC

I I4_^l 1

adrénerqique

Numération-formule

sanguine

Monpxyde d'azote

Dioxyde d'azote

hfèvr te CD'îqje 'èvo-^ulba re

Copyrighted material

NSIP

NYHA

o 2

OAP

\r* 1 1

OMS

New? specrfîç irïtef£titi${

KM

Rétrécissement mitral

RM F

Rifampidne

RP

Radiographie pulmonaire

SAO J

Saturation artérielle

SPO-

en oxygène

SA RM

se

SDRA

pf\eu(nonia (ou PINSï

New YqA; f-feart Ajsçipatfgn

Oxygène

Œdérne aiqu du poumon

NïvriiPn rith prar-ii-p^ rl-p -nrinijp

duré*

Organisation mondiale de la

santé

Syndrome d'apnée obstructif

du sommeil Staphylocoque ooré résidant

à la méthiciNirve

Sous-cutané

Syndrome de détresse

GRL

Otorh ino- laryn gologie

PA

Paquet-année

PaCQ-,

p-rpc-r, nfi =i - f r

la D^rtielle

PAF

dioxyde de carbone

Fact&ur d'activation

plaquettaire

respiratoire de l'adulte

Sérum glutamic oxafo-scetic trartsamjnase

en

SGGT

SIAD H

Sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique

pco/

PaO.,/PQ

PAS

r \_ 1 z

F 1 ET

r i j

Pression artérielle du CO £

Pression artérielle partielle en

oxygène

Pression artérielle systolique

rneurTiûpatni& cnroniique'

1 1 r~i i h h i n i j éj à spé-ic inr^P 1 "i il

Pïri-^p Hp mpr^rJniTi im^

©ntfdTnant une chutu

de 20% du VEMS

Tornoaraphie par érnis&ian

de po&itnons

Pnpi

jrnri rîna + hi

r

i

tr 1 J i mw

Lu

l i 1 1 1?

d'hypersensibilité

PIC

Pneumonie interstitielle

commune {- UIP]

PID

Pneumopathie interstitielle

PINS

PIT

PL

PNE

PNN

PO

PO }

PSDP

diffuse

Pneumopathie interstitielle

non spécifique

Frimo-mlection tuberculeuse Ponction lombaire

Polynucléaire ëo&inophile

Polynucléaire neutrophile

Per os

Pression en o*ygëne

Pneumocoque do sensibilité

diminuée a la pénicilline

PZA

Pyrazinamide

Qc

Débit cardiaque

QSP

Quantité suffisante pour

RAST

RadMMfJargosorbent tesf

RGO

Reflux gastro-œsophagien

S

MX

Sulfamëthoxazole

S

MA

Système nerveux autonome

SNC

Système nerveux central

SPIL F

J 1

!

_ 1

S PI F

SRLF

T

TA

TCA

TDM

TEA

TEP

TLCO

iv -

TNF

TP

TVO

1 Vrc

LJI

UIP

VA

VAS

vco 2

VD

Société de pathologie

infectieuse de langue française

Société de pneumologie de

langue française

Société de rëan rnation de

langue française

Température

Tension artérielle

Temps de céphaline activée

Tomodensitomëtiriie

Toux équivalent d'asthme

Tomographie par émission

de positrons

Capacité de transfert du

monoxyde de carbone

Triméthoprime

Tumor necJTOsfs racfor {facteur

nécrosant des tumeurs}

Taux de prothrombine

Trouble venîilatoire ûbstructrf

Trouble venîilatoire restrictif

Unité internationale

L/suctC intef3tffjal pneumorua

(- PiQ

Ventilation alvéolaire

Voies aériennes supérieures

CQ 2 produit par

le métabolisme cellulaire Espace mort

material

VE V LG h

VENdS

VIM5

VIP

VG

Ventilation dotale externe

Vascurar endotfieJr'aJ growth

façtor

Volume expiraroire maximum

seconde

Voiurme inspira toi re

maximum seconde

Peptide vasu-acuf intestinal

Ventrmule gauche

VIH

VM

VNI

VR

VHS

vs

WVT

VZV

Virus de l'immunodéficience

humaine

Vûlurne minute

Ventilation non muasive-

Vol h nie résiduel

Virus -espiratDpre syncytiaJ

Vitesre de sédimentation

Volume courant

Virus varicelle zona

Copyrighted material

'

ITEM 86

Infections

bronchopulmonaires

de l'adulte

Date

Tour 1

Tour 2

Tour 3

Dernier tour'-

OBJECTIFS

Diagnostiquer une bronchJotlle du nourrisson, une pneumopathle. une bronchop- neumopathle de l'enfant ou de l'adulte.

» IflfrilinVr les situations (l'urtjmce irt planifier leur prise i'u charge.

«Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

LIENS TRANSVERSAUX

Endocardite infectieuse.

Infections à ViH.

Méningites infectieuses v\ méning>tw^:iccnhali1e*i i lu'i l'enfant et Hiez l'adullr.

Tumeurs du poumon, primitives et secondaires.

État de choc.

Asthme de feulant et de l'adulte.

Hr-nncln >pneiuin tpal h ie c fm >m<| ne obst ruf t ive.

Anémie.

Épanchement pleural.

Opacités et masses Intrathuraciques.

CONSENSUS

Prise en charge des infections respiratoires basses. Révision de la VI'- (-niiférenre rie consensus en thérapeutique anti-infectieuse de la Société du | »liL I m:j li ïl-Mi.- infectieuse

de langue française (5FILF). Afetf Maf to/ec/ 2000 ; 30 : 56&30.

AntihiothërapiE! par voie ^euéxrtlc en pratique courante : infections respiratoires

basses de l'adulte Réactualisât Ion 2002 des Recommandations de bonne pratique

1999 de I AFSSAPS

ted material

POUfl COMPRENDRE

m

Ufi Intel iww

ihchopv lmofl*i« *wt <J« irïlMti«m rtspi mit rires basas toi ichant :

- le* bronche* :hronchir? :

- prLre»rnlïyrruH EJuIrEiriEiFirre ;pneurE3Eifin[li]f> ;uu!uë (Ou pneuitioru'e).

v

Selon Situation da ils laquelle dlus silrvici li n:i it. ej] i défi 1 1 it Il-s pi wurnupail licsi JitLjuia :

- communautaires : acquises on dehors de l'hrjjjjtal .uu st.- révélant dans les 4$ pje-

miëres heures d'hfwpitalisatinn :

- iHNWK'ujniBJea : in-qui» à l'hôpital, c'etidiie survenant au moins 4fi heures

après un séjour tiusijjtnliej.

Le terrain est tin élémem maieur de l 'évolution et du pmnnstic des pneumopathies

aiguës :

- I nll^i nt« nHS[]]rbh ii re" 5i>iif>j;bie*rirp ^t un J;u'te-iir piorLri<;rk|iie [BPCQ asthme, insul-

fiijjï'LL' respiratoire chronique

,)

:

- I"i m munodêpresaon favnri&e I? survenue d i n fections sévères < VlH, apla&ie. i m muno-

>.

Dtii \x ki plu]*ar1 Lies i.ia.'H. le iLijiLji k jwI if esl rdeim su r uj i foistetiu Ll'^E^LLrEtEM ils e:H niu. u«s

et radiiolo^iques

UideiHilKvnioii du ijerrrip pe.Hpfiiis^ble f.m ^iriKsitile d^iriN rnnins de .50 : '. des pneumo-

]j^kLkii^ bactériennes tiis£LiésJi: [khLimihviI: est dtuif k 1 pins souvent probatnlisHH.

I. BRONCHITE AIGUË

A, Définition

Il s'agit d'une inllELEiiinMltEiiiaiijiirrk:* bronr-hes. Ie- plus souvent d'origine virale.

Ces! mlc pathulo.Ljie fréquente, cil particulier un JuiorOnc-hivcr.

Son évolution est généralement favorable, niai* peu être grave chea les su|els

iTtUji lises r;insnl]i.igrn respiratoire, asthmatique

B. Ëtidogl*

Le plus souvent virale :

-)'

- virus i/tffm/tzai 1 (grippe) el para-rftffHcvrjue :

- rhinuvirus. aclénuvirus et virus rtidpi rat dïtv. syru'ytial.

Parfois Liée, à des bactéries :

- \fycopt<f$fna pnruiriorjÙK' :

- Ctstirmïïtiu pnvTiTnuniae :

- BunJeteiiv pertussis.

- plus rarement, Haemnptiifw influvnzae ou pneumocoque (en particulier

chez le sujet BPCO)

La survenue d'une bronchite peut être favorisée par une atteinte infectieuse ORL.

Copyrighted material

C. Diagnostic

N est clinique,

iirec:ians. Dr=iicnrnpL.nn^iiiii*b ue i dduii»

Debul f]jr catarrtie des voles aériennes supérieures.

Suivit d'une phase iètbe :

- tous qulnteuse parfois as&ociée à une douleur ou une brûlure rétrosternale :

- fièvre modérée à 3* C ;

- céphalées, courbatures.

Suivie d'une phase humide (3 pou ru plus tard) :

- roux productive avec KxuL^tnrâiHms séromuqueu&es :

- auscultai iun normale cm présence de quelques ronchi ou sibilants.

Aucun examen complémentaire n'est nécessaire au diagnostic.

En cas de doute, une radiographie de thorax peut être réalisée pour éliminer une

prirtuiuuuie. Si elle est réalisée, la radiographie de thorax est normale-

O, Diagnostic différentiel

Pneumopatliie aiguë bactérienne nu virale (voir infati).

m Exacerbation d'une bronchite chronique obstrue' ivp yy d'un asthme, qui picut

se révëleT de la même manière qu'un» bronchite aii*uc MB ifiUrniM.

E. Évolution

B Spontanément favorable en 10-15 jours lu |)lus souvent.

L'atteinte respiratoire |>eut êlrc s^vc>rr> en cas de pathologie pulmonaire sous-

jacente- (insuffisance respiratoire chronique, asthme).

L'évolution peut se faire vers lasurinlection bronchique (StreptiKiKçux pnf.umth

nia? et Haemopttifits influzenza?, le plus souvent).

Il persiste parlois une tOU* pendant plusieurs semaines.

F, Traitement

Traitement Bymplomatiquc ;

-antipyrétiques si besoin ;

-anlitussils ou fluidifiants bronchiques (en l'absence de pathologie pulmonaire

snusHacente) :

-arrêt riu TahhHC

Aucune anti biothérapie n'est justifiée che* le sujet sain.

En cas de surinfection bronchique chez un sujet atteint tic BPCO l antlbiûLhé-

rapie piruhabilistc HHf.lHM.

Chez le sujet asthmatique, une bronchite peut entraîner une exacerbation.