Vous êtes sur la page 1sur 20

Perspectives Énergétiques 2017 à l’horizon 2040 - Points-clés

Perspectives Énergétiques 2017


à l’horizon 2040

Notre énergie à l’horizon 2040 : Sept éléments à savoir


L’énergie moderne constitue l’une des conquêtes les plus complexes de l’humanité, et son évolution est influencée par d’innombrables facteurs.
Nous pensons toutefois que sept éléments principaux jouent un rôle majeur dans la définition du paysage énergétique à l’horizon 2040.

L’énergie est Les pays hors OCDE Le mix énergétique


indispensable à la tirent la demande mondial évolue
croissance économique mondiale d’énergie
living standards. Across the world,
Un taux de croissance élevé est En Chine et en Inde, l’urbanisation Le mix énergétique continue à
synonyme d’augmentation du niveau de continue et l’exode rural stimuleront se diversifier, en ligne avec la
vie. Dans le monde, la classe moyenne la croissance économique. croissance de l’économie mondiale
va plus que doubler au cours des 15  La Chine sera probablement le pays et avec les changements de politiques
prochaines années. Cette accélération qui contribuera le plus à l’augmentation gouvernementales. Le nucléaire et
de la croissance s’accompagne d’une du produit intérieur brut (PIB). les énergies renouvelables connaîtront
augmentation de la consommation. L’Inde connaîtra également une forte un développement important, et le gaz
La demande en énergie s’intensifie alors croissance avec un doublement de sa naturel sera la source d’énergie qui
qu’un nombre croissant de personnes part du PIB mondial. enregistrera la plus forte croissance.
souhaitent habiter des logements, La diversification de l’offre énergétique
acquérir un véhicule et acheter des reflète l’évolution des économies, des
appareils électroménagers ou progrès technologiques et des
électroniques comme des réfrigérateurs, politiques visant à réduire les émissions.
des lave-vaisselle et des smartphones.

2
Les Perspectives Énergétiques présentent la vision d’ExxonMobil en matière d’offre et de demande mondiales d’énergie à l’horizon 2040. Les données
et conclusions présentées dans ce document nous aident à orienter nos investissements à long terme. Le document attire également l’attention sur
un double défi : celui de s’assurer que le monde entier a accès à un approvisionnement fiable et bon marché en énergie tout en réduisant les émissions
pour lutter contre les risques liés au changement climatique. Nous rendons public les Perspectives pour permettre une meilleure compréhension des
défis qui façonnent l’avenir énergétique de la planète.

Pourquoi est-ce important ? Parce que l’énergie est indispensable à la vie moderne. Elle est essentielle au progrès humain et capitale pour améliorer le
niveau de vie de milliards de personnes dans le monde.

Le pétrole reste Le gaz naturel tire Des solutions Les possibilités offertes
la principale source la croissance des rentables pour par la technologie
d’énergie au monde énergies réduire les émissions
de CO2
Le pétrole continuera à jouer un rôle Le gaz naturel est la source d’énergie La réponse à l’augmentation de la Alors que le progrès technologique
de premier plan dans le mix qui croît le plus. À l’horizon 2040, demande énergétique doit continue de s’accélérer, des solutions
énergétique, la demande étant il représentera un quart de la demande s’accompagner de solutions nouvelles – et toujours incertaines –
stimulée par le besoin de carburants mondiale d’énergie. Le gaz naturel constructives qui limitent les risques pourraient apparaître et permettre
pour le transport et de matière étant abondant et polyvalent, il permet dus au changement climatique. d’atteindre les objectifs énergétiques
première pour l’industrie chimique. au monde d’aller vers une production Ceci pourra se faire par la et environnementaux. Les avancées
Cette matière première sert à d’électricité moins émettrice de CO₂, transition vers une production technologiques récentes favorisent
fabriquer des plastiques et d’autres et émerge comme étant un carburant électrique moins émettrice de CO 2 les gains d’efficacité pour ralentir
matériaux de pointe utiles aux usines possible pour certains types de et des mesures d’efficacité énergétique la croissance de la demande, et
et aux consommateurs, pour les transports. dans chaque secteur. Les émissions permettent de faire appel à de
gains d’efficacité énergétique. mondiales de CO 2 liées à l’énergie nouvelles options énergétiques,
devraient atteindre leur pic au cours notamment le pétrole et le gaz naturel
des années 2030, malgré un non conventionnels, le nucléaire et
doublement du PIB d’ici 2040. les énergies renouvelables.

Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 3


01

Les fondamentaux
À quoi ressemblera le paysage énergétique mondial du futur ?

Pour répondre à cette question, commençons par étudier les tendances démographiques et économiques à long
terme.

La population mondiale devrait passer de 7,3 milliards de personnes aujourd’hui à 9,1 milliards en 2040.

Au cours de cette période, le PIB mondial va effectivement doubler, et les pays non membres de l’Organisation de
Coopération et de Développement Economiques (OCDE) enregistreront des taux de croissance particulièrement
élevés. Cela signifie que le niveau de vie va augmenter partout dans le monde et que des milliards de personnes
intégreront la classe moyenne.

La croissance économique, associée à la croissance démographique, stimulera la demande énergétique mondiale


qui augmentera d’environ 25 % d’ici 2040, ce qui équivaut à la consommation de l’Amérique du Nord et de
l’Amérique latine réunies.

Nous devrons exploiter toutes les sources d’énergie rentables pour satisfaire cette croissance considérable de la
demande. Le pétrole et le gaz naturel représenteront probablement près de 60 % de l’offre mondiale en 2040,
tandis que l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables augmenteront d’environ 50 % pour constituer près de
25 % du mix énergétique mondial.

4
Les fondamentaux mondiaux – prévisions

Doublement du PIB mondial Croissance du PIB mondial Grâce à la technologie, nous pouvons faire plus avec moins
10¹² dollars 2010 10¹² dollars 2010 Energie : milliers de BTU CO₂ : tonnes de CO₂
150 80 par dollar de PIB en dollars 2010 par milliard de BTU
12 70
Autres hors OCDE 2015
125
Afrique 60 DATA as of 1
10
Hors OCDE 60 Autres Asie-Pacifique hors OCDE Tonnes CO2
"70" 64.625
100 Inde 50 64.618
8 64.367
64.46
75 40 40
Chine 63.98
6 63.768
30
63.849
50 Autres OCDE 63.621
4 63.279
OCDE 20 63.125
Europe OCDE DATA AS OF 10/26/2016 20
"80" 62.707
25
United States 12156.3 62.06
2
États-Unis Europe OECD 10193.5 10 61.595
Other OECD 6769.5 61.181
0 0 60.642
2000 2010 2020 2030 2040 2015–2040 China 0 19808.8 0 60.213
India 1970 1980 7447.9 1990 2000 2010 2020 2030 2040 59.95
AP Non OECD ex China India 6341.5 59.766
Africa 3768.3 59.689
59.573
ROW 9146.9
"90" 59.17
• Entre 2015 et 2040, le PIB mondial doublera, avec une croissance de 175 % pour les pays
hors OCDE et de 60 % pour les membres de l’OCDE.
DATA AS OF 10/26/2016
04
• La technologie nous permet d’utiliser l’énergie plus efficacement
CSP#
en réduisant l’intensité énergétique (quantité d’énergie
58.647
58.337
58.113
VERSIONAS OF
consommée12par unité de PIB). 57.881
• La part des pays non membres
80000 de l’OCDE dans le PIB mondial passera d’environ 35 %
OECD NonOECD
ROW
"00" 37959.1 11559.2
Nov. 06, 2016 Thousand BTUs per dollar GDP (2010$) 57.676
en 2015 à environ 50 % à l’horizon 2040. • Depuis 1970, l’intensité énergétique mondiale a baissé d’environ 57.458
Africa 38488.3 12013.9
1 % par an en
APPROVED BY
10 moyenne. Entre 2015 et 2040, cette baisse devrait 57.395
• La Chine sera probablement le pays qui contribuera le plus à l’augmentation 39093.2du PIB,
12582.6 Dong Fu
AP Non OECD ex China India 39888.5 13324 être d’environ 2 % par an en moyenne. 57.317
puisqu’en 2040, sa part du
60000
PIB mondial atteindra un niveau comparable à celui des pays 56.802
41148.5 14366.5
européens de l’OCDE et des États-Unis,India
soit près de 20 %. • La
04 technologie
17XOM 8EO- permet également de modérer l’intensité "00" 57.014
FILE INFO

"05" 42241.6 15396.4


carbone de la consommation d’énergie, et donc de réduire 57.131
• L’Inde connaîtra également une forte croissance,
China puisque sa part du PIB43520.7 16641
mondial doublera. GDPGrowthByReg.ai 57.11
44663.7 18108.7 l’intensité carbone de l’économie mondiale (tonnes de CO2 par
44746.3 19195.9 XXA 57.768
40000 Other OECD
43168.4 19709 unité de PIB)6deON45 %
IN ENERGY OUTLOOK PAGE
à l’horizon 2040. 58.044
"10" 44441.8 21192.3 58.41
Europe OECD 58.696
45217.5 22466.8
CHART
OWNER

NAME
4 59.024
United States 45778.5 23560.3 Dong Fu
Consultez le46304.2
site exxonmobil.com
24695 Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 5 58.876
20000 47110.9 25751.5 58.694
Data list is used to drive the black and
"10" 58.747
WNER

"15" 48004.9 26601.6 white chart, which is then2used as a


150000 template for the color chart. Bars and lines 59.254
48827 27550.3 are cut and pasted from the black and
02

La demande
Subhead
La goes heremondiale
demande – montrimonii
en énergie devrait grimper d’environ 25 % d’ici 2040, et
cette augmentation serait beaucoup plus importante (proche de 100 %) sans
les gains d’efficacité prévus dans l’économie.

La quasi-totalité de cette croissance de la demande proviendra des nations hors OCDE, notamment des économies en
développement de l’Asie-Pacifique.

L’urbanisation continue et le développement significatif des classes moyennes, notamment en Chine et en Inde, accentueront
cette tendance avec un accès élargi à l’énergie moderne dans les foyers, une augmentation de la demande industrielle et une
croissance importante des besoins de mobilité personnels et commerciaux.

La croissance de la demande énergétique mondiale sera stimulée par l’électrification croissante de l’économie mondiale. Au
cours des 25 prochaines années, 55 % de la hausse de la demande énergétique seront pour la production d’électricité afin
d'accompagner un mode de vie de plus en plus numérique et connecté. Conséquence de cette évolution : on assistera à une
augmentation importante de la demande des nombreux types d’énergie utilisés pour produire de l’électricité, notamment des
sources émettant moins de CO2 comme le gaz naturel, le nucléaire, le solaire et l’éolien.

6
La demande – prévisions

L’efficacité énergétique limite la croissance La demande énergétique varie en fonction des secteurs
de la demande Énergie primaire — 10¹⁵ BTU
300
10¹⁵ BTU
1,200
Autres énergies renouvelables
250
1200 1200 Biomasse
1 000 Demande hors
gains d’efficacité
Économies d’énergie ROW Nucléaire
200
1000 1000
800 OTHER AP

150 INDIA
800 800 Charbon
600 Reste du monde CHINA
100 OECD
Autres Asie-Pacifique hors OCDE
600 600
400 Inde
50 Gaz
Chine
400 400
200
Pétrole
0
OCDE 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40
200 Transports
200 Résidentiel/ Industrie Production
0 Commercial d’électricité
2000 2010 2020 2030 2040
0 0
00 10 15 20 35
40 00 10 20 3035
40
• Sans amélioration de l’efficacité énergétique, la demande 30
• L’énergie utilisée dans chaque secteur varie selon les possibilités économiques
énergétique mondiale augmenterait de manière significative. DATA
d’approvisionnement et selon AS OF 10/12/2016
la pertinence générale de leur usage.
DATA AS OF 11/03/2016 Oil Gas Coal Nuclear Biomass Other Renewables
• La demande devrait augmenter d’environ 25 % entre 2015 et 2040,
ce qui ne sera possible que si des économies"00"
OECD
d'énergie
CHINA
importantes
225.3 46.74
INDIA
17.9
OTHER AP
26.4
ROW
99.65
CSP#
Powergen "25"
08
• La production d’électricité est le secteur où la demande
"15" 10.41 49.96 89.2 26.52
ce qui entraîne une croissance de la demande mondiale dans ce secteur.
8.76 62.24 94.45 34.7
augmente le plus
6.93
7.88
et le plus vite,
19.5755
28.0703
VERSION

AS OF
sont réalisées grâce aux gains d’efficacité. 223.98 48.29 18.01 27.46 101.65 • De nombreux types d’énergie différents "40" seront
7.81 utilisés pour50.87
75.63 94.75 produire9.22
de 39.2256
225.04 Nov. 09, 2016
• La croissance de la demande viendra des nations hors OCDE 51.47
où la 18.58 28.44 103.52 l’électricité, avec une augmentation de la part du gaz naturel, du nucléaire et des
227.45 58.76 18.96 29.74 107.61 énergiesBYrenouvelables.
APPROVED "15" 59.83 47.98 51.65 0 12.33 0.132739
consommation d’énergie augmentera d’environ 40 %, tirée par la
232.03 67.54 20.17 31.4 111.37 Dong Fu Industrial "25" 68.15 57.4 51.54 0 13.25 0.178768
région Asie-Pacifique. • La demande en gaz naturel augmente de manière significative et cette source
233.82 74.78 20.96 32.14 115.18 "40" 78.21 65.94 45.29 0 14.25 0.23414
• En Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient,233.91
la demande d’énergie gagne des parts dans tous les secteurs.
81.78 22.06 32.95 118.46 08 17XOM EO-
FILE INFO

augmentera fortement aussi. 236.18 87.32 23.35 34.18 121.48 • La demande de pétrole augmente pour"15" répondre
104.74 aux
1.55 besoins
0.11 du transport
0 0commercial
3.4724
231.99 88.33 24.39 34.52 126.24
EnrgyDemndEffic.ai
et de l’industrie chimique. Transportation
XXA
"25" 115.64 3.32 0.1 0 0 4.50619
221.59 93.73 26.52 35.56 124.42 IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE
"40" 123.28 7 0.05 0 0 6.32209
"10" 229.78 101.56 27.92 37.53 130.65
Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 7
226.19 110.59 29 37.93 134.84
CHART
OWNER

NAME
"15" 14.86 24.06 4.47 0 34.51 1.24208
223.76 115.62 30.38 39.06 138.61 Dong Fu
DATA AS OF Res/Comm "25" 15.22 26.83 4.18 0 35.22 2.08292
225.98 120.84 31.44 40.6 139.34
11/03/2016 300 "40" 14.3 29 3 0 32.81 3.19949
02
La demande
La demande – prévisions

La demande énergétique mondiale Le mix énergétique mondial évolue


est stimulée par les pays hors OCDE Part d’énergie primaire
100
Part
Autres énergies renouvelables
100
Éolien/solaire
80 Nucléaire

80 Autres hors OCDE


Charbon

60

60
Inde
Gaz
40

40 Chine

Autres OCDE 20
Pétrole
20 Europe OCDE

0
États-Unis
2015 2040
0
2015 2040

• La demande mondiale atteint 700 millions de milliards de BTU en 2040, soit une • Le pétrole reste la principale source d’énergie dans le monde
augmentation d’environ 25 %. jusqu’en 2040, répondant à un tiers de la demande.
• La part des pays non membres de l’OCDE dans la demande énergétique • Le DATA AS OF
gaz naturel est 10/12/2016
la source d’énergie qui croît le plus, atteignant
mondiale atteint environ 70 % en 2040, car la demande des pays de l’OCDE reste
DATA AS OF 11/03/2016
relativement stable en raison des gains d’efficacité et de la croissance économique
un quart de laOIL
• OFLe"2015"
demande
CSP#
189.8
charbon conserve 123.5
une place
16
ex BIOtotale.GAS COAL NUCLEAR Wind + Solar
145.4
importante dans certaines 26.5
parties 4.9
Other Ren
73.3
US EUROPE OECD OTHER OECD CHINA INDIA OTHER NonOECD
VERSION

AS
modeste. "2040" 223.6 177.6 143.1 50.9 20.2 85.1
"2015" 92.7 72.2 59.6 120.3 34.1 184.6 du monde,
Nov. 07, 2016 mais sa part décline de manière significative, car le
• Environ 45 % de l’augmentation
"2040" 91.2 de la demande est attribuable
65.4 61.9 à la Chine 65.0
153.1 et à l’Inde. 263.8 monde adopte des sources d’énergie émettant moins de CO2.
APPROVED BY

• La part cumulée d’énergie consommée aux États-Unis et dans les pays européens • Le nucléaire
Matt Ageeet les énergies renouvelables connaissent
de l’OCDE passera de 30 % en 2015 à près de 20 % en 2040, soit un niveau une croissance importante, représentant près de 40 % de
16l’approvisionnement
17XOM EO- énergétique supplémentaire permettant de
FILE INFO

comparable à celui de la Chine.


700
OTHER NonOECD répondre à la demande.
EnrgyDmndByReg.ai
800
Other Renewables
600 IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE XXA
700
INDIA

Wind + Solar
CHART
OWNER

NAME
500
8 Matt Agee 600
CHINA

400 Data list is used to drive the black and NUCLEAR


ER

white chart, which is then used as a 500


Électricité et production d’énergie – prévisions

Une production d’électricité très diverse selon la région Modification de la répartition des sources d’électricité
Électricité nette fournie, milliers de TWh Part de TWh en pourcentage (nets fournis)
10 100
Autres énergies
renouvelables

8 80
Éolien/solaire

Nucléaire
6 60

Gaz
4 Autres énergies 40
renouvelables
Éolien/Solaire
Nucléaire
2 20
Gaz Charbon

Charbon
0 Pétrole 0 Pétrole
2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40
2015 2040
États-Unis Europe Chine Inde Autres Moyen- Afrique Reste
Asie-Pacifique Orient du monde

• 60 % de l’augmentation de la demande d’électricité viendront de la région • Le monde adopte des énergies émettant moins de CO2 pour produire de
Asie-Pacifique. l’électricité, et se tourne essentiellement vers le gaz, les énergies renouvelables
DATA AS OF 11/03/2016
• Le mix énergétique varie beaucoup d’une région à l’autre. (éolien et solaire) et le nucléaire.
• AS L’électricité
CSP# 57
produite à partir du charbon se stabilise aux alentours de 2035, alors
• Les États-Unis et l’Europe sont les principaux acteurs du recul du charbon. La part du gaz,
VERSION
OF
que le gaz naturel, le nucléaire, l’éolien et le solaire gagnent du terrain.
de l’éolien et du solaire y augmente de manière significative. Nov. 06, 2016 OIL COAL GAS NUCLEAR Solar/Wind Other Renewab
• En Chine, la part du charbon dans la production d’électricité décline. Le pays se tourne • APPROVED
Le charbon
BY
fournit moins
"2015" de 30 %
866.85 de l’électricité
8122.84 4694.24mondiale en 2040, contre
2228.96 40 %
965.39 3909.1
en 2015. "2040" 772.17 9538.99 8792.64 4435.67 4456.38 5554
vers le nucléaire, les énergies renouvelables et le gaz pour répondre à la croissance de la Som Sinha
demande. • L’éolien et le solaire enregistrent une croissance d’environ 360 %, et représentent
57près17XOM
de 15 % deEO-
FILE INFO

• Le Moyen-Orient, l’Afrique et le reste du monde favorisent le gaz lorsqu’ils possèdent l’électricité mondiale produite à l’horizon 2040.
35000
des gisements sur leur territoire. • ElecDmndByReg.ai
La croissance des énergies renouvelables est favorisée par Other
les politiques
Renewables
destinées à réduire XXA
les émissions de CO2.
• La consommation d’électricité produite à partir du charbon augmente dans la région IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE
30000
Asie-Pacifique. En Inde, la consommation de charbon pour produire de l’électricité va Solar/Wind
CHART
OWNER

plus que doubler entre 2015 et 2040. NAME


DATA ON SECOND PAGE Som Sinha 25000
Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 9
NUCLEAR
Data list is used to drive the black and
OWNER

white chart, which is then used as a


template for the color chart. Bars and lines 20000
are cut and pasted from the black and
03

Les émissions
Fournir l’énergie qui alimente l’économie mondiale représente un défi
d’autant plus important que cela doit s’accompagner d’une réduction
des émissions de gaz à effet de serre et de la priseen compte des
risques liés au changement climatique.

Au cours des vingt-cinq prochaines années, nous assisterons à un certain nombre d’évolutions induites par les progrès
technologiques et les décisions politiques, qui auront des répercussions importantes sur le profil des émissions mondiales de
gaz à effet de serre.

Alors que les décideurs politiques mettent au point des mécanismes destinés à atteindre les objectifs fixés par l’Accord
de Paris sur le climat de 2015, les efforts de recherche et de développement des chercheurs, des ingénieurs et des
entrepreneurs du monde entier stimuleront les évolutions dans le secteur de l’énergie. Non seulement ces progrès
permettront de proposer de nouvelles sources d’énergie et d’augmenter l’efficacité énergétique, mais ils ouvriront aussi des
perspectives pour des technologies comme le captage et le stockage du CO2 (CSC).

Entre 2015 et 2040, les innovations du secteur automobile permettront une augmentation significative des économies de
carburant pour les véhicules de particuliers et utilitaires. Nous assisterons également à une évolution des types d’énergie
utilisés pour la production d’électricité, tirée par le gaz naturel et les énergies renouvelables. Depuis peu, la part du charbon
dans la production mondiale d’électricité décline, et cette baisse va se poursuivre. Les sources d’énergie émettant moins de
CO2 comme le gaz naturel, le nucléaire, l’éolien et le solaire, gagneront des parts de marché.

Cela entraînera d’abord un ralentissement continu de la croissance des émissions mondiales de CO2. Les émissions mondiales
de CO2 liées à l’énergie devraient atteindre un pic au cours des années 2030, avant de commencer à baisser, ce qui est tout à
fait remarquable, puisque le PIB mondial devrait doubler entre 2015 et 2040.

10
Les émissions – prévisions
What will the world’s energy picture look like in the future?
Limitation des émissions de CO₂ liées à l’énergie Pic des émissions de CO₂ liées à l’énergie
Milliers de BTU par dollar de PIB, en dollar 2010 Milliards de tonnes
45 40
Milliards de tonnes de CO₂ Chine
40 2 1990
Moyen-Orient
6
Amélioration de l’efficacité

Afrique
35 10 Amerique latine
30
Russie/Mer Caspienne
30 18
40000
25 Autres Asie-Pacifique
Pays hors OCDE 20 35000
20 à l’exception de la Chine
‘90 30000
15 Chine
‘15
‘15 25000
10
10 OCDE
‘40
‘90 Europe
5 ‘40
20000
‘15
‘40 Ameriqued u Nord
0 0 15000
0 20 40 60 80 2000 2010 2020 2030 2040
Intensité de CO₂ en tonnes de CO₂ par milliard de BTU 10000
Réduction de l’intensité de CO₂
5000
• L’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction de l’intensité en CO2 de l’énergie • Entre 2000 et 2015, les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de près de 40 %,
consommée permettent d’enrayer les émissions malgré la croissance de la population et du PIB.
• Le PIB de la Chine a augmenté d’environ 1 000 % entre 1990 et 2015, mais les gains
malgré une baisse modeste dans les pays de l’OCDE.
• Entre 2015
CSP# 63 0

et 2040, les émissions mondiales de CO2 devraient atteindre un pic, puis


00 05 10 15 20 25 3

VERSION
AS OF
d’efficacité énergétique ont permis de limiter l’augmentation des émissions de CO2 à environ diminuer progressivement, pour atteindre un niveau environ 10 % supérieur à celui de 2015.
300 %. Les gains d’efficacité et la baisse de l’intensité en CO2 permettront d’atteindre le pic Nov.
DATA AS14, 2016
OF 10/21/2016 DATA AS OF 10/21/2016
• Les émissions diminuent dans l’OCDE. Elles connaîtront une baisse d’environ 20 % entre
d’émissions aux alentours de 2030. NorthAmBYEurope
APPROVED AP Rus/Casp LatAm Africa MidEast China
2015 et 2040.
"00" Todd
6653 Onderdonk
4350 7483 2308 921 878 1125 "00" 14259
• Entre 1990 et 2015, les pays de l’OCDE ont connu une amélioration de l’efficacité
• Entre 2000 et 6579
2014, la4392
Chine7677 2316 à l’augmentation
a contribué 922 émissions à hauteur de14348
915 des 1161
énergétique et une baisse de l’intensité en CO2 qui ont permis aux émissions de rester 6551 4388 8060 2332 925 924 1208 14568
60 %. Ses63 17XOM
6641 4513 EO-
FILE INFO

émissions atteindront
8816
un pic aux alentours
2436 928
de 2030, 1260
971
à un niveau supérieur 15429
relativement stables. Grâce à l’accélération de ces gains, il sera possible de réduire les
à celui de l’Amérique du Nord
6732 4542 et de l’Europe
9798 2439 réunies.
982 1023 1329 16305
émissions de 20 % à l’horizon 2040. CO2Emissions.ai
"05" 6798 4538 10574 2448 1022 1065 1409 "05" 17020
• Entre 2015 etIN2040,
6710 les émissions
4602
ENERGY OUTLOOK11288 desXXA
pays hors
ON PAGE 2506
Amérique
1053 1069 du Nord,
1484 Europe et Chine 17609
• Entre 1990 et 2015, les émissions de CO2 des pays hors OCDE ont augmenté d’environ 50 %,
augmenteront6856d’environ 35 %,
4568 11968la part de
2525 ces nations
1087 dans
1100 les émissions
1556 mondiales 18164
et il est probable que l’on assiste à une augmentation semblable à l’horizon 2040, malgré un 6693 4491 12028 2559 1163 1160 1667 17946
atteignant 50 % à l’horizon 2040.
CHART
OWNER

NAME
gain d’efficacité de 40 % dans ces économies émergentes. 6262 4168 12629 2377 1150 1139 1729 17649
"10" Todd 6463Onderdonk
4297 13516 2491 1236 1181 1802 "10" 18566
Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 11
6353 4168 14447 2644 1265 1175 1861 19108
Data list6184
is used to4129 15008
drive the black and 2676 1322 1236 1942 19237
OWNER

white chart, which is then used as a


template6316 4011chart.
for the color 15551 2626
Bars and lines 1356 1251 1972 19626
6394pasted3807
are cut and 15507
from the black and 2579 1383 1267 2038 19324
04

Les ressources
Quelles seront les ressources disponibles pour répondre à
l’augmentation mondiale de la demande en énergie ?

Grâce aux progrès technologiques, nous bénéficions d’une offre abondante et d’un choix énergétique sans précédent
– de l’huile et du gaz de schiste américains aux gisements en eaux profondes au large de l’Afrique, en passant par les
réacteurs nucléaires en Chine, ou les éoliennes et les panneaux solaires partout dans le monde.

Au cours des vingt-cinq prochaines années, le mix énergétique mondial va évoluer. La société étant de plus en plus
favorable à des sources d’énergie émettant moins de CO2, l’énergie nucléaire ainsi que les énergies renouvelables
comme l’éolien et le solaire connaîtront une augmentation importante. À l’horizon 2040, le nucléaire et l’ensemble des
énergies renouvelables représenteront près de 25 % de l’énergie mondiale.

Le pétrole restera une source d’énergie essentielle aux secteurs du transport et de la chimie. Le gaz naturel, de plus
en plus prisé par les centrales électriques qui se tournent vers des alimentations moins émettrices, occupera une
place plus importante dans le mix énergétique. Dans une dizaine d’années, le gaz supplantera le charbon en tant que
deuxième combustible mondial.

Ces dernières années, la planète a traversé une véritable révolution de ses sources d’énergie. L'augmentation
importante de la production de pétrole et de gaz de schiste nuance les discours sur la rareté et la limitation des
ressources qui domine depuis les années 1970. L'Amérique du Nord, qui importe du pétrole depuis des décennies, est
en passe de devenir un exportateur net de pétrole.

Ces progrès annoncent une nouvelle "ère d’abondance" pour le secteur énergétique, ce qui est une bonne nouvelle
pour les milliards de personnes qui souhaitent améliorer leurs conditions de vie.

12
Les ressources – prévisions

Les sources d’énergie évoluent pour répondre à la diversité de la demande


1015 BTU
250

200

150

100

50

0
2015 2025 2040 2015 2025 2040 2015 2025 2040 2015 2025 2040 2015 2025 2040 2015 2025 2040 2015 2025 2040
Pétrole Gaz Charbon Nucléaire Biomasse Éolien/solaire/ Hydraulique/
biocarburants géothermie

• Le pétrole reste le principal combustible, essentiel aux secteurs duDATA AS OF 10/04/2016


• La demande de gaz est celle qui augmente le plus, principalementOil
pour
transport
répondre
ex bio
et de la chimie.

"15"aux190
besoins croissants d’électricité, et pour répondre à
VERSION
CSP# 66
AS OF
l’intensification de la demande industrielle. "25" 208
Nov. 29, 2016
"40" 224
• Le pétrole et le gaz continuent à fournir environ 55 % des besoins mondiaux d'énergie jusqu’en 2040.
APPROVED BY

• La part du charbon décline, car l’OCDE et la Chine se tournent vers


GASdes énergies émettant
"15" Lynne
124 moins de CO2
. Taschner
"25" 150
• Entre 2015 et 2040, la demande d’énergie nucléaire, tirée par la Chine, est presque multipliée par deux.
66 17XOM EO-
FILE INFO

"40" 178
• L’éolien, le solaire et les biocarburants enregistrent une croissance moyenne cumulée de 5 % par an, pour atteindre environ 4 % de la
EnergySupply.ai
demande mondiale. COAL "15" 145
IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE XXA
"25" 150
"40" 143
CHART
OWNER

NAME

NUCLEAR "15" 27 Lynne Taschner


Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 13
"25" 35
250 Data list is used to drive the black and
WNER

"40" 51 white chart, which is then used as a


template for the color chart. Bars and lines
are cut and pasted from the black and
04
Les ressources
Combustibles liquides – prévisions
L’offre et la demande de combustibles liquides
Les différents carburants liquides reflètent les progrès technologiques justifient les investissements
mbj d’équivalent pétrole mbj d’équivalent pétrole
120 120
Biocarburants
Autres
100 100 Croissance de l’offre de combustibles liquides
LGN
pour répondre à la demande du scenario
« nouvelles politiques » de l’AIE
80 Réservoirs compacts
80
Sables bitumineux
Eaux profondes
60 60 Déclin naturel
en l’absence Combustibles liquides supplémentaires
d’investissement pour stabiliser l’offre
Nouveaux gisements de brut
supplémentaire
40 et de condensats conventionnels
40

20 20
Gisements existants de brut
et de condensats conventionnels Offre sans
investissement supplémentaire
0 0
2000 2010 2020 2030 2040 2015 2040
Source: Based on IEA sources; excludes biofuels

DATA AS OF 10/04/2016 Source : AIE, ne tient pas compte des biocarburants

• La production mondiale de carburants liquides ConvC+C


augmenteUndev pour
Dpwtrrépondre à la croissance
VHO TightOil TtlNGL Other Biofuels • Plus de 450 milliards de dollars par an doivent être investis dans les activités
de la demande. "2000" 66271 0 1754
66004
762
0 1926
• Les LGN et les pétroles de réservoirs compacts, d’eaux profondes et des sables
0 6125 1825
915 1
459
6299 1877 476
69
d’exploration/production de pétrole pour répondre à la demande.
CSP#
• ASSans investissement supplémentaire, la production de combustibles liquides
VERSION

OF
64796 0 2381 1174 3 6255 1974 495
bitumineux accessibles grâce aux nouvelles technologies, enregistrent une forte Nov. 09, fortement.
diminuera 2016
67337 0 2373 1293 7 6358 2026 524
croissance.
69672 0 2538 1534 17 6726 2154 525 • APPROVED
Il esst nécessaire
BY de renouveler plus de 80 % des combustibles liquides pour
• Le pétrole de réservoirs compacts et les"2005"
LGN représentent
69986 0 plus
2966 de 25 %
1645 de38l’offre
6920 2243 603 Mathieu leur
compenser Agee déclin naturel.
DATA AS OF 11/16/2016
mondiale de combustibles liquides en 2040. 69490 0 3769 1860 62 7010 2288 665
“2015” “2040” “2040”
69 17XOM EO-
FILE INFO

68876 est0nécessaire
• Un investissement continu dans le pétrole conventionnel 4215 1812 103 7162
pour atténuer 2336 852
Supply absent further investment 94.4 16.4 16.4
68964à la demande
l’impact du déclin des gisements existants et répondre 0 4612 de
1849 248 7187
combustibles 2402 1088 LiqSplyByType.aiAdded liquids to keep supply constant 78.0
liquides. 66579 0 5322 2113 384 7474 2459 1196 IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE SupplyXXA
growth to meet IEA NPS demand 9.1
120000 "2010" 67767 0 5415 2237 647 8025 2644 1361
Biofuels
67726 0 5028 2377 1220 8662 2667 1395
CHART
OWNER

NAME

100000 67753 0 5313 2516 2046 9006 2803 1406 Mathieu Agee
14 Other 66726 0 5711 2667 3016 9209 2929 1536
Data list is used to drive the black and
66472 70 5963 2915 4229 9852 2960 1696
OWNER

white chart, which is then used as a


80000 Total NGL "2015" 67617 77 6332 3129 4893 10225 3007 1774 template for the color chart. Bars and lines
120
are cut and pasted from the black and
Le gaz naturel – prévisions

L’offre de gaz reflète la diversité régionale Les exportations de GNL augmentent


milliards de pieds cubes par jour et se diversifient
150 Production conventionnelle milliards de pieds cubes par jour
Production non-conventionnelle
30
Exportations Demande
125 nettes
Importations
nettes 25

100

20

75

15

50

10

25

0
2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40
Amérique du Nord Amérique latine Afrique Europe Russie/ Moyen-Orient Asie-Pacifique 0
Mer Caspienne 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015 -25 -40 2015-25 -40 2015 -25 -40 2015-25 -40
Amérique Asie Afrique Moyen- Russie Autres
du Nord Pacifique Orient
(Data on second page)
• Les exportations de GNL se diversifient alors que la demande

76
• Les échanges commerciaux de gaz changent avec l’évolution de l’offre et de la demande. augmente.
• L’Amérique du Nord devient un exportateur de gaz naturel alors que la production non
CSP#
VERSION AS OF • Les États-Unis, le Canada, l’Australie et l’Afrique orientale
conventionnelle augmente.
Nov. 09,devraient
2016 exporter de nouvelles quantités importantes de gaz.
• La Russie/Mer Caspienne renforce sa position de principal exportateur de gaz. • L’Amérique du Nord devient le principal exportateur de
APPROVED BY

• La production et l’importation de gaz en Asie-Pacifique augmentent pour répondre à une GNL


Mathieu en raison de l’augmentation de production du gaz non
Agee
demande qui croît rapidement. conventionnel.
76 17XOM EO-restera très compétitif grâce aux ressources abondantes DATA AS O
FILE INFO

• L'Asie-Pacifique devient le principal importateur avec une demande de gaz qui double à • Le GNL
NorthAm "15
l’horizon 2040. GasTradeBalnce.ai
de gaz et aux nombreux exportateurs potentiels.
"25
30 XXA
• En 2040, le gaz non conventionnel représentera environ un tiers de la production de gaz. • Les ressources de GNL bon marché bénéficieront d’un avantage
IN ENERGY OUTLOOK ON PAGE "40
LNG Exp
sur le marché.
AsiaPac "15
CHART
OWNER

NAME
25
Mathieu Agee "25
150
Consultez le site exxonmobil.com Abonnez-vous à energyfactor.com Suivez-nous sur @exxonmobil 15 "40
Data list is used to drive the black and
20
WNER

white chart, which is then used as a


template for the color chart. Bars and lines
Africa "15
are cut and pasted from the black and "25
05

L'énergie est indispensable


Avec une augmentation de la consommation liée à l'augmentation de a
population et du niveau de vie, la demande mondiale en 2040 sera supérieure
d’environ 25 % à celle de 2015.

Pour répondre aux besoins énergétiques de manière sûre, fiable et abordable – tout en minimisant les risques et
les impacts environnementaux – des technologies avancées, des échanges commerciaux et des investissements
plus importants seront nécessaires. L'innovation sera indispensable. Cela nécessitera aussi des choix judicieux et
pragmatiques de la part des gouvernements, des particuliers et des entreprises.
Comprendre les facteurs qui agissent sur les besoins mondiaux en énergie – et les choix les plus probables pour
y faire face – est la raison d’être des Perspectives Energétiques. En les rendant publiques, nous espérons aider les
individus, les entreprises et les gouvernements à approfondir leurs connaissances. L'énergie est indispensable à
chacun et nous avons tous un rôle à jouer pour façonner son avenir.

16
Données
Demande en énergie (1015 BTU, sauf indication contraire)
Taux moyen de croissance annuelle % évolution Part sur le total
2015 2025 2015 2015 2025 2015
Zone géographique 2000 2010 2015 2025 2040 2025 2040 2040 2025 2040 2040 2015 2025 2040
Monde 416 527 564 634 700 1,2% 0,7 % 0,9 % 12 % 11 % 24 % 100 % 100 % 100 %
OCDE 225 230 224 225 219 0,0 % -0,2 % -0,1 % 0% -3 % -3 % 40 % 36 % 31 %
Hors OCDE 191 298 339 408 482 1,9 % 1,1 % 1,4 % 20 % 18 % 42 % 60 % 64 % 69 %
Afrique 22 30 34 43 60 2,4 % 2,3 % 2,3 % 27 % 40 % 78 % 6% 7% 9%
Asie-Pacifique 126 205 234 281 322 1,8 % 0,9 % 1,3 % 20 % 15 % 38 % 42 % 44 % 46 %
Chine 47 102 120 143 153 1,7 % 0,5 % 1,0 % 19 % 7% 27 % 21 % 23 % 22 %
Inde 18 28 34 48 65 3,5 % 2,0 % 2,6 % 41 % 35 % 91 % 6% 8% 9%
Europe 79 81 76 74 70 -0,2 % -0,5 % -0,4 % -2 % -7 % -9 % 14 % 12 % 10 %
Union européenne 72 73 68 65 60 -0,4 % -0,6 % -0,5 % -4 % -9 % -12 % 12 % 10 % 9%
Amérique latine 20 27 29 33 41 1,3 % 1,5 % 1,4 % 14 % 25 % 42 % 5% 5% 6%
Moyen-Orient 18 30 35 42 49 1,9 % 1,1 % 1,4 % 21 % 17 % 41 % 6% 7% 7%
Amérique 114 113 113 116 115 0,3 % 0,0 % 0,1 % 3% -1 % 2% 20 % 18 % 16 %
États-Unis 96 93 93 94 91 0,1 % -0,2 % -0,1 % 1% -3 % -2 % 16 % 15 % 13 %
Russie/Mer Caspienne 38 43 43 45 43 0, 4 % -0,2 % 0,0 % 4% -4 % 0% 8% 7% 6%
Énergie par type - Monde
Primaire 416 527 564 634 700 1,2 % 0,7 % 0,9 % 12 % 11 % 24 % 100 % 100 % 100 %
Pétrole 157 178 190 208 224 0,9 % 0,5 % 0,7 % 9% 8% 18 % 34 % 33 % 32 %
Gaz 89 116 124 150 178 1,9 % 1,1 % 1,5 % 21 % 19 % 44 % 22 % 24 % 25 %
Charbon 91 138 145 150 143 0,3 % -0,3 % -0,1 % 3% -5 % -2 % 26 % 24 % 20 %
Nucléaire 27 29 27 35 51 2,7 % 2,6 % 2,6 % 31 % 47 % 92 % 5% 5% 7%
Biomasse/déchets 40 49 54 56 56 0,5 % 0,0 % 0,2 % 5% 0% 5% 10 % 9% 8%
Hydraulique 9 12 13 16 18 1,7 % 0,8 % 1,2 % 18 % 14 % 34 % 2% 2% 3%
Autres énergies renouvelables 3 7 11 19 31 5,5 % 3,3 % 4,2 % 71 % 63 % 179 % 2% 3% 4%
Secteurs-utilisateurs finaux - Monde
Résidentiel et commercial
Total 99 116 120 134 147 1,1 % 0,6 % 0,8 % 12 % 10 % 23 % 100 % 100 % 100 %
Pétrole 16 15 15 15 14 0,2 % -0,4 % -0,2 % 2% -6 % -4 % 12 % 11 % 10 %
Gaz 21 24 24 27 29 1,1 % 0,5 % 0,8 % 12 % 8% 21 % 20 % 20 % 20 %
Biomasse/déchets 29 33 35 35 33 0,2 % -0,5 % -0,2 % 2% -7 % -5 % 29 % 26 % 22 %
Électricité 23 32 35 45 60 2,5 % 2,0 % 2,2 % 28 % 34 % 7% 29 % 33 % 41 %
Autres 10 11 11 12 11 0,4 % -0,5 % -0,1 % 4% -7 % -3 % 9% 9% 7%
Transports
Total 81 101 111 125 139 1,2 % 0,7 % 0,9 % 13 % 11 % 25 % 100 % 100 % 100 %
Pétrole 80 96 105 116 123 1,0 % 0,4 % 0,7 % 10 % 7% 18 % 94 % 93 % 89 %
Biocarburants 0 3 3 5 6 2,6 % 2,3 % 2,4 % 30 % 40 % 82 % 3% 4% 5%
Gaz 0 1 2 3 7 7,9 % 5,1 % 6,2 % 114 % 111 % 353 % 1% 3% 5%
Autres 1 1 1 1 2 2,4 % 3,4 % 3,0 % 27 % 65 % 109 % 1% 1% 2%
Industrie
Total 148 198 214 240 262 1,2 % 0,6 % 0,8 % 12 % 9% 23 % 100 % 100 % 100 %
Pétrole 49 56 60 68 78 1,3 % 0,9 % 1,1 % 14 % 15 % 31 % 28 % 28 % 30 %
Gaz 37 45 48 57 66 1,8 % 0,9 % 1,3 % 20 % 15 % 37 % 22 % 24 % 25 %
Charbon 27 49 52 52 45 0,0 % -0,9 % -0,5 % 0% -12 % -12 % 24 % 21 % 17 %
Électricité 22 30 35 43 52 2,0 % 1,3 % 1,6 % 22 % 22 % 49 % 16 % 18 % 20 %
Autres 14 17 19 20 20 0,4 % 0,2 % 0,3 % 4% 3% 6% 9% 8% 8%
Production d'électricité - Monde
Primaire 144 188 203 236 278 1,5 % 1,1 % 1,3 % 17 % 18 % 37 % 100 % 100 % 100 %
Pétrole 12 10 10 9 8 -1,7 % -0,8 % -1,1 % -16 % -11 % -25 % 5% 4% 3%
Gaz 31 46 50 62 76 2,2 % 1,3 % 1,7 % 25 % 22 % 51 % 25 % 26 % 27 %
Charbon 61 84 89 94 95 0,6 % 0,0 % 0,2 % 6% 0% 6% 44 % 40 % 34 %
Nucléaire 27 29 27 35 51 2,7 % 2,6 % 2,6 % 31 % 47 % 92 % 13 % 15 % 18 %
Hydraulique 9 12 13 16 18 1,7 % 0,8 % 1,2 % 18 % 14 % 34 % 7% 7% 6%
Éolien é 1 3 6 11 8,6 % 4,0 % 5,8 % 128 % 80 % 309 % 1% 3% 4%
Autres énergies renouvelables 4 7 10 14 19 2,9 % 2,2 % 2,5 % 33 % 38 % 84 % 5% 6% 7%
Demande d'électricité (térawatt/heure)
Monde 13 216 18 574 20 787 26 090 33 551 2,3 % 1,7 % 1,9 % 26 % 29 % 61 % 100 % 100 % 100 %
OCDE 8 601 9 680 9 614 10 443 11 432 0,8 % 0,6 % 0,7 % 9% 9% 19 % 46 % 40 % 34 %
Hors OCDE 4 615 8 894 11 174 15 647 22 119 3,4 % 2,3 % 2,8 % 40 % 41 % 98 % 54 % 60 % 66 %
Remarque générale sur les tableaux de données : en raison des arrondis, il est possible que la somme des éléments individuels ne soit pas tout à fait égale au total.
17
Glossaire
Agence Internationale de l'Énergie (AIE) : Organisation intergouvernementale Million de barils-équivalent pétrole par jour : Il s'agit d'une unité de mesure standard
autonome rattachée à l'OCDE, organisée en 29 pays importateurs de pétrole. pour différents types de sources d'énergie (pétrole, gaz, charbon, etc.) établie à partir
du contenu énergétique d'un baril de pétrole standard. Un million de barils-équivalent
British thermal unit (BTU) : Une BTU est une unité standard d'énergie qui peut être pétrole par jour permet d'alimenter 5 % des véhicules légers dans le monde aujourd'hui.
utilisée pour mesurer tout type de source d'énergie. Le contenu énergétique d'un gallon
d'essence est d'environ 125 000 BTU. Le "quad" correspond à 1015 BTU. Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : Instance
regroupant environ 35 pays membres qui coopèrent entre eux, et avec beaucoup
Énergie primaire : Comprend le pétrole, le gaz naturel, le charbon, le nucléaire, d’autres nations partenaires, pour favoriser des politiques améliorant le bien-être
l'hydraulique, la géothermie, l'éolien, le solaire et les sources de bioénergie (biocarburants, économique et social des habitants du monde entier. Note : Les données relatives à
déchets municipaux solides, biomasse traditionnelle). Elle ne comprend pas l'électricité l’OCDE dans ce rapport concernent les pays membres de l’OCDE en juin 2016.
ou la chaleur qui sont des énergies secondaires résultant d'une conversion/production à
partir de sources d'énergie primaire. PPA : Parité de pouvoir d’achat

Énergie secondaire : Catégorie d’énergie comprenant l’électricité et la chaleur, résultant TCF : 1015 pieds cubes
de la conversion de sources d’énergie primaire. Par exemple, l’électricité est un type
d’énergie secondaire produit à partir de gaz naturel, de vent ou d’autres sources d’énergie Watt : Unité de puissance électrique égale à un joule par seconde. Une centrale
primaire. électrique d'un gigawatt peut répondre à la demande d'électricité de plus de
500 000 logements aux États-Unis [kilowatt (kW) = 1 000 watts ; gigawatt
Gaz naturel liquéfié (GNL) : Gaz naturel (essentiellement du méthane) qui a été refroidi à (GW) = 1 000 000 000 watts ; térawatt (TW) = 1012 watts] .
très basse température pour être liquéfié afin d’être facilement transporté.
Watt-heure : Unité d’énergie électrique. 300 térawatts-heure correspondent à environ
Gaz de pétrole liquide (GPL) : Classification de combustibles hydrocarbonés comportant 1015 BTU (quad) [kilowatt-heure (kWh) = 1 000 watts-heure; gigawatt-heure (GWh) =
le propane, le butane et d'autres hydrocarbures de bas poids moléculaire. 1 000 000 000 watts-heure; térawatt-heure (TWh) = 1012 watts-heure].

Liquide de gaz naturel (LGN) : Combustible liquide produit avec le gaz naturel. Les
LGN sont des composants liquides du gaz naturel qui sont séparés de la phase gazeuse
pendant le traitement du gaz. L’éthane, le propane, le butane, l’isobutane et le pentane
sont tous des LGN.

Milliard de mètres cubes par jour : Cette unité est utilisée pour définir le débit
volumétrique du gaz naturel. 28 millions de mètres cubes par jour de gaz naturel
permettent de répondre à 2 % de la demande destinée aux logements dans le monde.
170 millions de mètres cubes par jour de gaz naturel correspondent à environ 1 million de
barils équivalent pétrole.

18
Restez informés sur l’énergie.
Chez ExxonMobil, nous partageons sans cesse des informations qui vous
permettent de mieux comprendre les enjeux qui façonnent l'avenir énergétique de
la planète. Vous pouvez rester informés en consultant notre site ou en nous suivant
sur les réseaux sociaux.

Consultez le site exxonmobil.com

Abonnez-vous à energyfactor.com

Consultez le site exxonmobilperspectives.com

Suivez-nous sur @exxonmobil

Suivez-nous sur linkedin.com/company/exxonmobil

Suivez-nous sur facebook.com/exxonmobil

19
Exxon Mobil Corporation
Corporate Headquarters
5959 Las Colinas Blvd.
Irving, Texas 75039-2298
exxonmobil.com

Les Perspectives Énergétiques s'appuient sur des estimations d'Exxon Mobil Corporation et des prévisions de l'offre et la demande en énergie ainsi que sur des prévisions à 2040 fondées sur des analyses et des données internes et sur les informations rendues publiques
par des sources externes, notamment l'Agence Internationale de l'Énergie. Ce rapport a été établi tout au long de l’année 2016. Il contient des prévisions. Les véritables conditions futures et les résultats (y compris l'offre et la demande en énergie, les différentes sources
d'énergie, les secteurs économiques et géographiques, les importations et exportations d'énergie) pourraient différer significativement en raison de changements économiques, d'évolutions technologiques, du développement de nouvelles sources d'énergie, d'événements
politiques, de changements démographiques et d'autres facteurs évoqués ici et, sous l'intitulé « Factors Affecting Future Results » (Facteurs influençant les résultats futurs) dans la rubrique Investors de notre site web www.exxonmobil.com. Il est interdit d'utiliser ou de
reproduire le présent document sans l'autorisation d'Exxon Mobil Corporation. Tous droits réservés.