Vous êtes sur la page 1sur 8

ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

Réseaux d’assainissement

1. Définition
L’assainissement des agglomérations a pour objectif d’assurer l’évacuation d’eau
potable et eau usée, ainsi que le rejet dans les exutoires naturels en respectant les
exigences de la santé et de l’environnement.

2. Types de réseaux d’assainissement


On peut distinguer plusieurs types de systèmes de transport d’eau :

 Système séparatif

Consiste en deux réseaux :

Un pour l’évacuation d’eau potable ;

Un autre pour l’évacuation des eaux usées.

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

 Système unitaire :

Souvent trop employés, un seul collecteur assure a la fois le transport des E.P et
E.U.

 Système pseudo-séparatif :

Toutes les eaux issues du même immeuble (E.P : issues de la, terrasse… + EU :
eaux vannes et ménagères ;) sont rejetés dans un seul égout (égout sanitaire).

Les E.R de la voie urbaine sont évacués dans un autre collecteur.

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

 Système mixte :

Se système comporte des zones desservies par le système unitaire et une autre
où plusieurs zones sont desservies par un système séparatif.

 Systèmes spéciaux :

Se système présente une un fonctionnement hydraulique non gravitaire,


généralement on utilise des stations de pompage.

3. Ossature d’un réseau d’assainissement ;

Regards

Egout local
Construction Construction

Construction Construction

Émissaire

Collecteurs

Interrupteur

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

4. Facteurs influant sur l’avant projet


d’assainissement :
La conception des ouvrages hydrauliques d’assainissement est commandée par
de nombreux facteurs :

Données naturel du site :

La pluviométrie :

Dans un système unitaire c’est l’évacuation des eaux d’orages(eaux de pluie)qui


conditionne le choix de la capacité de la conduite.

La topographie du site :

La topographie est un important critère du choix du site.il s’agit d’évacuer


rapidement les dépôts des eaux usées ; donc une pente qui devra faciliter
l’écoulement.

L’hydrographie :

Avant d’implanter les ouvrages du réseau et fixer le point de rejet et la nature de


traitement à faire, le concepteur doit procéder aux études comprenant notamment
l’examen des circulations superficielles et le régime des nappes souterraines.

Cette étude vise :

Les caractéristiques des nappes traversées ;

Surveiller l’étanchéité des conduites de transport ;

Apprécier ou valoriser les risques de la pollution des nappes ;

Connaitre le débit et le niveau des creux des conduites d’eaux ;

La géologie

Une étude géotechnique de la structure des terrains est nécessaire pour les
ouvrages importants ;

Données concernant la situation des agglomérations existantes :

Nature des agglomérations :

Par exemple s’il s’agit d’une agglomération rurale ou si on a faire a un problème


de dispersion et de faible densité.
Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011
ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

Zones touristiques : périodes ou il y a augmentation de population dans des


saisons spécifiques ;

Zone industrielle : nécessite un réseau assez spécial.

Importance des agglomérations :

Il faut savoir si on a à faire a une ville petite (village) ou une grande (jonction de
villes ou métropolite …) ;

Donnes propres à l’assainissement :

Conditions de transport :

La fermentation des dépôts peuvent nuire à l’écoulement et génère de mauvais


odeurs. Pour éviter ces problèmes il faut assurer une vitesse auto-curante.et on
peut ajouter des dispositifs qui permettent d’assurer la ventilation.

Problème d’exploitation :

Le concepteur du projet d’assainissement doit assurer un entretien simple et


économique et connaitre les influents, cela conduira notamment :

A choisir des solutions gravitationnels ;

Eviter des réseaux de grandes profondeurs

Eviter les vitesses exagérées

Regrouper dans la mesure dès possible les installations de traitement.

Le traçage des conduites doit être linéaire.

Calcul des eaux pluviales

Méthode rationnel

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

L’objectif de cette méthode est de calculer le débit pluviométrique à évacuer par


le réseau d’assainissement en se basant sur la connaissance hydrologique des fortes
averses.

Cela permet d’éviter la submersion des voies.

La méthode permet de transformer la pluie en débit.

Cette méthode est applicable a des agglomérations imité 15 km2.


1
Q= . I .C.S
360

S : aire à drainé ; (en ha)

C : coefficient de ruissellement ;

I : intensité des précipitations ; (en mm/h)

Le coefficient de ruissèlement est le rapport entre le débit d’eau qui ruisselle a la


surface du sol et celui qui a reçu cette surface.

Calcul des débits pluviaux :

 Valeur du coefficient de ruissèlement suivant le type de surface :

Nature de surface C

Chaussées revêtues 0.7 à 0.95

Pistes cimentées 0.7 à 0.95

Toitures 0.75 à 0.95

Sols imperméables avec végétation :


i0 ≤ 2% 0.13 à 0.18
2% ≤ i0 ≤ 7% 0.18 à 0.25
i0 ≥7% 0.25 à 0.35

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

Sols permeable avec vegetation :


i0 ≤ 2% 0.05 à 0.1
2% ≤ i0 ≤ 7% 0.1 à 0.15
i0 ≥7% 0.15 à 0.2

 Coefficient de ruissèlement suivant la nature d’occupation du sol:

Type d’occupation C

Commercial 0.7 à 0.95

Résidentiel :
Lotissement 0.3 à 0.5
Habitat dispersées 0.25 à 0.4
Industriel 0.5 à 0.8

Parcs et jardins 0.05 à 0.25


Terrains de sport 0.1 à 0.3
Terrains agricoles 0.05 à 0.07

 Intensité des précipitations :


Les statistiques relatives aux fortes averses montrent que (I) augmente lorsque la
durée augmente.

‘I’ est déterminé sur la courbe Intensité-durée-fréquence pour le temps de


concentration tc dans un bassin.

Le temps nécessaire pour que l’eau de provenance des points les plus éloignées
du bassin drainée parviennent aux exutoires ;

Selon l’intensité et la fréquence des précipitations dans les régions on peut


établir plusieurs formules liant I et tc.

Exemple :

Pour les régions méditerranéennes on a :

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011


ISTP-Oujda Voirie et Réseaux Divers

et

C : coefficient
de ruissèlement ;

L : longueur de drainage ;

i0 : pente du bassin à drainé.

Rappel :

 Rayon hydraulique (Rh) :

(S : section de la conduite ; Pm : périmètre mouillée)

 La vitesse :

 Selon Manning :

 Selon Bazin :

 Le débit :

Option : Bâtiment Promotion : 2009/2011