Vous êtes sur la page 1sur 5

HENRI FAYOL

Henri Fayol est né à Constantinople le 29 juillet 1941 et est mort le 19 novembre 1925 à Paris à
l'âge de 84 ans.

Elève de l'école des mines de Saint-Etienne, il débutera à 19 ans comme ingénieur d'un groupe
minier et métallurgique. La compagnie de Commentry, Fourchambault et Decazeville, il en fut le
directeur général de 1888 à 1918 (l'année où il quitte ses fonctions).

Fayol appartenait au conseil de perfectionnement de l'école des mines de Saint-Etienne et du


conservatoire national des arts et métiers.

Au cours de sa carrière, Fayol fut un excellent gestionnaire. En 1900, il veut transmettre la


technique qui la fait réussir, qu'il nomme "administration". Ils pensent que c'est une science où
les connaisances sont le résultat de succès et d'échecs, et que cette science peut-être enseignée.

En 1916, il publie un ouvrage de référence


Trois caractéristiques principales marquent la pensée de
Fayol
- C'est un observateur et un expérimentateur : il ne parle et ne raisonne qu'à partir de son vécu
de terrain soit 50 ans de vie professionnelle et de responsabilités exercées au plus haut niveau
de l'entreprise. Il a donc écrit son ouvrage suite à toutes ses expériences.

- C'est un généraliste : ce qu'il appelle la fonction "administrative" couvre en fait la gestion


générale, la pratique du management au niveau le plus élevé de l'entreprise.

- Fayol n'est pas pédagogue mais il pousse beaucoup à la transmission des connaissances : il
constate que la plupart des dirigeants de l'époque sont issus d'écoles d'ingénieurs françaises où
les programmes de formation sont axés sur les mathématiques et les sciences techniques. Fayol
veut que des matières comme l'administration, le commerce et la finance puissent intégrer ces
programmes.

Les activités au sein de l'entreprise


Fayol fut l'un des premiers à rationaliser et à formaliser les concepts modernes de gestion. Selon
lui, il existe 6 activités principales dans l'entreprise :

Technique : Produire, transformer et fabriquer

Commerciale : Achat, vente et échange

Financière : Rechercher et utiliser de façon optimale les capitaux

Sécurité : Protection des personnes et des biens

Comptable : Calcul de paie et des statistiques (recensement des actifs et du patrimoine)

Administrative : Prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler

Les fonctions de l'administrateur


Dans le cadre de l'activité "administrative", l'administrateur -que l'on appelle aujourd'hui le
gestionnaire ou le manager- exerce cinq fonctions essentielles:

prévoir : Anticiper et planifier, savoir où l'on va.

Organiser : Munir l'entreprise de tout ce qui est utile pour son fonctionnement: Ressources
humaines, financières et matérielles. Fayol ne décrit dans son ouvrage que l'aspect ressources
humaines, qu'il appelle "corps social".

Commander : Indiquer les tâches et instructions aux membres du corps social


Coordonner : Mettre l'harmonie entre tous les actes d'une entreprise de manière à en faciliter
le fonctionnement et le succès.

Contrôler : Vérifier que tout se passe conformément au programme adapté aux ordres donnés,
aux principes admis et signaler les fautes et les erreurs afin qu'on puisse les réparer et en éviter
le retour

Pour lui, la fonction de Commandement comprend 8 devoirs :

- avoir une connaissance approfondie de son personnel

- éliminer les incapables

- bien connaître les conventions qui lient l'entreprise et ses agents

- donner le bon exemple

- faire des inspections périodiques du corps social

- réunir ses principaux collaborateurs en des conférences où se préparent l'unité de direction et


la convergence des efforts

- ne pas se laisser absorber par les détails

- viser à faire régner dans le personnel, l'activité, l'initiative et le dévouement

Les principes de management


1. Division du travail : La spécialisation permet à l'individu d'accumuler l'expérience, et
d'améliorer en permanence ses qualifications. Il peut être de ce fait plus productif.

2. Autorité : Le droit de commander dans le cadre de ses fonctions et la capacité (les moyens) à
amener les personnes à obéir.

3. Discipline : L'obéissance, l'assiduité, l'activité, la tenue et les signes extérieurs de respect


doivent être réalisés conformément aux conventions entre l'entreprise et les agents/employés.

4. Unité de commandement : Un agent ne doit recevoir d'ordre que d'un seul chef. Sinon :
L'autorité est compromise, la discipline aussi, l'ordre est troublé et la stabilisation de
l'organisation du travail est menacée.

5. Unité de sens : Les personnes engagées dans le même genre d'activité doivent avoir les
mêmes objectifs découlant d'un plan unique.

6. Subordination de l'intérêt individuel (à l'intérêt général) : Les besoins et les intérêts de


l'organisation passent avant ceux de chaque individu.
7. Rémunération : Le salaire est un important facteur de motivation. Il fa ut donner au personnel
le prix du travail/service rendu. Fayol précise qu'il n'y a aucune chose telle qu'un système parfait.

8. Centralisation (ou décentralisation) : Les décisions et la planification sont centralisées et


prises par la haute direction.

9. Hiérarchie : La hiérarchie est la voie par laquelle doit passer, palier par palier, les
communications venant de l'autorité supérieure et/ou adréssées à l'autorité supérieure. Il faut
respecter la hiérarchie.

10. Ordre : Ordre matériel : Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. Ordre
social : Une place place pour chaque personne et chaque personne à sa place. Le but est de
réduire les pertes de matières et de temps.

11. Équité : Mener une activité selon une "combinaison de gentillesse et de justice" est
nécessaire. Bien traiter les employés est important pour réaliser l'équité.

12. Stabilité d'emploi : Les employés travaillent mieux si la sécurité de l'emploi et la progression
de carrière leur sont assurées. Un emploi temporaire et un taux élevé de rotation des employés
affecteront l'organisation défavorablement.

13. Initiative : Amener tout le personnel à faire preuve d'initiative d'une manière quelconque est
une source de force pour l'organisation. L'initiative est la possibilité de concevoir, d'exécuter et la
liberté de proposer. C'est une grande force pour Fayol.

14. Union du personnel : Assurer l'harmonie entre tous les membres de l'organisation.

" Un talent réel est nécessaire pour coordonner l'effort, pour encourager l'enthousiasme, pour
utiliser les capacités de chaque personne, et pour récompenser chacun à son mérite sans
réveiller des jalousies potentielles et déranger des rapports harmonieux."