Vous êtes sur la page 1sur 24

L’ESSENTIEL DE THIBAUD COLLIN : L’Europe a-t-elle encore un avenir et un destin ? p.

24

ISSN 0018 4322 www.hommenouveau.fr • N° 1654 • Samedi 6 janvier 2018 • LXXIIe année • Bimensuel • France : 4,50 €

Forum « Jésus le Messie » :


Conduire les musulmans au baptême p.6
AU SOMMAIRE
◗ DÉCRYPTAGE
> Deux nouveaux géants
de la foi et de la charité p.5
> Penser la justice
à la lumière de la foi p.7
> Nouveaux visages
de la pauvreté en France p.8

> Pologne : Bruxelles


sévit-elle avec raison ? p.9

◗ DOSSIER
> À l’école des martyrs
et des saints de 1792 p.12

◗ LES R.-V. DE LA QUINZAINE


◗ Tribune : Le cri du cœur du Père Daniel-Ange pour 2018 p. 11 > L’éditorial de Philippe Maxence. p.3
> L’humeur de Pasquin. p.5
> Le billet de François Foucart. p.7
BIOÉTHIQUE : ÉTATS GÉNÉRAUX 2018 > Carte blanche à Judith Cabaud. p.16
Pourquoi la France va-t-elle réviser ses lois de bioéthique ? p.4 ◗ VIE CHRÉTIENNE
Adélaïde Pouchol > Les turbulences de l’adolescence p.21
L’année qui vient sera marquée par un certain nombre de débats au carrefour
de l’éthique, de la science et du droit. Découvrez notre nouvelle page bioéthique.
◗ SAINT FRANÇOIS
DE SALES
Leonardo Castellani, prêtre et écrivain p.18 > Un docteur universel
Philippe Maxence à l’enseignement
Ouvrage anthologique, Le Verbe dans le sang introduit au cœur de l’œuvre immense toujours d’actualité p.22
et longtemps méconnue de Leonardo Castellani, prêtre et écrivain argentin hors
norme. Entretien avec son traducteur, Erick Audouard. ◗ PAROLE DU PAPE
À retrouver sur la chaîne Youtube de L’Homme Nouveau : > Splendeur de la messe p.23
entretien avec Victoire De Jaeghere, porte-parole de la Marche pour la Vie.
L’Homme Nouveau

2 | ENTRE NOUS N° 1654 du 6 janvier 2018

Forum des lecteurs LE MOT DE L’ÉDITEUR


Toute l’équipe de L’Homme Nouveau vous
❚ D’un nouvel abonné (…) Néanmoins la médaille a son revers souhaite une sainte et bonne année 2018. Que
Tout au long de cette première année et l’on assiste malheureusement à une l’Enfant de la Crèche, que nous avons adoré la
d’abonnement, votre journal m’a apporté ambiance malsaine d’épuration, de nuit de Noël, nous apporte à tous les grâces
sur l’actualité un éclairage de qualité, tribunaux populaires examinant rapidement nécessaires pour grandir en sainteté et répondre
sérieux mais sachant être drôle, bref les délations mises sur la place publique
au mieux à l’appel de Dieu sur nous.
intelligent. Je peux vous l’assurer, vos avant de souscrire au lynchage, sans
autre forme de procès et quelle que soit Toute l’équipe de L’Homme Nouveau vous remercie aussi, amis
articles ne perdent rien de leur pertinence
en passant la frontière ! la gravité ou la véracité des faits. lecteurs connus ou inconnus, pour votre générosité active qui
Mais surtout cet éclairage est lui-même (…) Nous pourrions peut-être, nous les nous a permis de passer une nouvelle fois un cap sinon difficile
porté par la lumière plus profonde de la hommes, dénoncer ce harcèlement sexuel du moins délicat.
foi : L’Homme Nouveau en donne un que nous imposent journellement les Comment se profile cette nouvelle année ? Il n’est pas aisé de
édifiant témoignage. médias, la mode et sa traduction dans répondre à une telle question, tant sont importants les bouleversements
Ainsi je vous remercie chaleureusement nos rues, Internet, le cinéma. politiques et économiques que traverse actuellement notre pays.
pour votre travail : que le bon Dieu vous Que dire du viol des consciences de Dans cette situation générale, nous croyons que L’Homme Nouveau
bénisse et vous donne de continuer ! certains cours d’éducation sexuelle à a encore une place à tenir, celle-ci fût-elle modeste. Nous entendons
Th.E. (Suisse) ◆ l’école. Que dire de cette agence voulant continuer notre travail d’information et de formation, de décryptage
mettre en relations tarifées étudiantes
des grands évènements touchant l’Église et la société ainsi que la
désargentées et vieux messieurs riches.
❚ Bravo ! Que dire de ces soi-disant œuvres d’art, diffusion d’une véritable culture chrétienne, plus que jamais
Je vous connais par l’intermédiaire du à connotations toujours pornographiques, nécessaire à l’heure de la faillite généralisée du système scolaire.
carmel de X. Je vous adresse mon abon- déversées sur la place publique et qui Pour ce faire, nous n’avons pas hésité à renouveler notre équipe
nement premium. Bravo pour vos articles défraient chaque année l’actualité, tout de journalistes, la rajeunissant également, afin de profiter au mieux
qui ne sont pas « dans la pensée unique ». cela avec l’assentiment de l’État et des du dynamisme de la jeunesse et de son ancrage dans la réalité de
Th.L. (34) ◆ fonds publics (actuellement « Domestika- l’époque.
tor », viol allégorique, sculpture que le Cet effort n’a été possible que grâce à vous et nous entendons
Je vous remercie pour l’immense travail Louvre a refusée, installée devant le
d’information que vous accomplissez évidemment le poursuivre en améliorant le journal et en développant
Centre Pompidou dans le cadre de la d’autres produits, répondant tous à la même exigence. Au cours
par L’Homme Nouveau que je lis toujours Fiac et qui représente un humain sodomi-
avec beaucoup d’intérêt et d’admiration. des décennies, L’Homme Nouveau a certes changé de visage et de
sant on ne sait qui au juste)…
B.A. (75) ◆ Et pourquoi ne pas garder le mot de la
ton. Mais il conserve la même ligne, la même exigence de fidélité
fin pour Harvey Weinstein qui, finalement au magistère et de volonté de redonner au Christ Roi toute sa
❚ Dérives logiques fait mine de se dédouaner sur cette place dans les diverses sociétés humaines. Cette ligne, nous
de la pornocratie culture pornocrate qui nous submerge travaillons donc à l’inscrire dans les colonnes du journal papier,
L’actualité n’en finit plus de délivrer son depuis un demi-siècle : « J’ai grandi dans dans nos hors-série, dans les livres que nous éditons, dans les
lot journalier de révélations sur des les années 60 et 70, quand toutes les règles articles publiés sur notre site Internet aussi bien que sur les réseaux
notabilités victimes ou coupables sur le comportement et les lieux de travail sociaux (Facebook et twitter).
d’agressions ou de harcèlements sexuels. étaient différentes, ajoute-t-il. C’était la Nous avons, bien sûr, d’autres projets dans nos cartons. Passeront-
L’on peut évidemment se féliciter que ces culture à l’époque. » ils cette année à l’état d’achèvement ? Nous l’espérons, tant il y a
actes soient enfin dénoncés, que la parole Jamais la maxime de Bossuet n’aura été
se libère, mais ne sont concernées que à faire pour répandre sur nos patries le feu de la charité du Christ.
autant porteuse de sens lorsqu’il écrivait : Encore une fois, sainte et heureuse année 2018 !
des personnalités médiatiques, les autres « Dieu se rit des hommes qui déplorent les
resteront dans l’anonymat, comme mal- L’Homme Nouveau
effets dont ils chérissent les causes. »
heureusement depuis la nuit des temps. J.-L.B. (par courrier électronique) ◆

❚ BULLETIN D’ABONNEMENT ANNONCES


L’Homme Nouveau :
10, rue Rosenwald, FRANCE ÉTRANGER + DOM-TOM Pour publier une petite annonce
75015 Paris. TARIFS dans L’Homme Nouveau :
Standard : Tél. : 01 53 68 99 77 Journal seul Premium (journal + 4 hs) Journal seul Premium (journal + 4 hs)
• Fax : 01 45 32 10 84 Par ligne : Abonnés : 5 €
Site : www.hommenouveau.fr 1 an (24 nos) 95 € 120 € 120 € 140 € Non abonnés : 6 €
Courriel : contact@hommenouveau.fr
Rédaction : redaction@hommenouveau.fr Soutien 120 € 140 € 120 € (159 $) 150 € (198 $) + domiciliation journal : 2 €
Abonnement : abonnement@hommenouveau.fr Mentionner le nombre de parutions.
Pour contacter votre correspondant, Prêtre / étudiant / chômeur 76 € 100 € 85 € (112 $) 115 € (152 $) Courriel : contact@hommenouveau.fr
composez le 01 53 68 99
suivi des deux chiffres entre parenthèses 2 ans (48 n ) os 180 € 220 € 200 € (265 $) 240 € (318 $) Date limite de réception : quatre
ou le courriel indiqué. semaines avant la date de publication.
CCP Paris 5558 06T • Prix au n° : 4,50 euros.
Encarts : Collège-Lycée Frassati, HN pour partie. ❚ OUI, je joins mon règlement et je choisis l’offre ........................................................ Divers
Fondateurs : ✝ R.P. M. Fillère, ✝ Abbé A. Richard ■
Présidents d’honneur : ✝ M. Clément, ✝ G. Daix ■ Nom, Prénom : ................................................................................................................................................................. Rénovation appart., maçonnerie,
Président, directeur de la publication : Chr. Ser- carrelage, staff, plomb., chauff.,
gent ■ Rédacteur en chef : Ph. Maxence, philippe- Adresse : .............................................................................................................................................................................
maxence@hommenouveau.fr ■ Rédactrice en chef isolation, peinture.
adjointe : A. Pouchol, adelaide-pouchol@homme CP : .............................. Ville :................................................................................ Pays : ................................................. Di Mascio, 14, rue Daval, 75011 Paris.
nouveau.fr ■ Journaliste chargé du site : O. de Cac-
queray (70), odon-decacqueray@hommenouveau.fr Courriel : ................................................................................................... Tél. : ............................................................... Tél. : 01 43 38 60 26.
■ Secrétaire générale de la rédaction : Bl. Fabre
(71), blandine-fabre@hommenouveau.fr ■ Secré- Paiement par :
taire de la rédaction : É. Lassaigne (74), redac Bulletin à joindre à votre règlement
tion@hommenouveau.fr ■ Abonnements-diffu- ❒ Chèque bancaire ou postal à l’ordre de L’Homme Nouveau. LES HORAIRES
à l’ordre de L’Homme Nouveau,
sion : Chr. Rudent (76), christine-rudent@homme
❒ Virement postal : (5558-06 T Paris). ❒ Carte bancaire. DE L’HOMME NOUVEAU
nouveau.fr, B. Boisseau. 10, rue Rosenwald, 75015 Paris.
■ Les manuscrits non insérés ne sont pas rendus. Pour Pour joindre le service
une réponse personnelle, prière de joindre une enveloppe n° de carte date d’expiration Paiement par CB au 01 53 68 99 77.
timbrée. ■ L’Homme Nouveau est un bimensuel publié abonnements et
par les Éditions de L’Homme Nouveau, société coopéra- commander les ou-
tive anonyme au capital minimum de 306 748,31 euros. Pour la Suisse : règlement par carte bancaire via notre site sécurisé
RCS Paris B 692 026 347. ■ Siège social : 10, rue Ro- www.hommenouveau.fr ou contacter le service abonnements. vrages des éditions
senwald, 75015 Paris. ■ Impression : Roto Champagne, Pour la Belgique : compte n° 210-0395065-36 (Fortis Banque).
2 rue des Frères Garnier, ZI de la Dame Huguenotte, de L’Homme Nouveau :
52000 Chaumont. ■ Dépôt légal à parution. N° CPPAP : Pour le Canada : 145 $C ou 172 $C (PREMIUM) uniquement par CB. de 8 h 30 à 12 h 30
1120 D 80110 ISSN 0018 4322. ■ Crédits photos : Une : Prélèvement automatique mensuel :
du lundi au jeudi
HN 1654

© Section des médias de la Conférence épiscopale autri-


chienne ; p. 11 : © François-Régis Salefran ; p. 19 :
9 €, abonnement France normal
© Paul Evrard ; autres photos : Droits réservés. 11 €, abonnement France PREMIUM. au 01 53 68 99 77.
ENTRE NOUS | 3
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018

NOTRE QUINZAINE :
Dans la sainte espérance de Dieu
SOYONS LUCIDES ! tainement plus requise que jamais, de la perte de la foi, y compris chez dire discerner clairement les choses

T oute nouvelle année implique


son échange de vœux comme
si les hasards du calendrier allaient
puisque les supports intellectuels et
sociaux qui habituellement nous
aidaient à vivre semblent disparaître
des catholiques qui ont fini par adhérer
à un humanitarisme bavard, teinté
d’un optimisme béat, devenu la seule
et ne pas se voiler les yeux. C’est le
premier point. Et, ensuite ? S’appuyer
le plus possible sur l’enseignement
entraîner par magie un changement sous nos yeux. foi à laquelle ils croient. « À la place traditionnel de l’Église, connaître
dans nos vies. Dans une société sé- de Dieu, écrit Alain Besançon, une son catéchisme, recourir aux sacrements,
cularisée, les chrétiens sont d’ailleurs QUATRE DÉRIVES idole est offerte à l’adoration, qui nourrir sa piété, agir en fonction de
soumis à une double temporalité.
Celle de la liturgie, que nous
avons trop tendance à
À sa manière, c’est à un exercice
de lucidité que s’est livré
l’historien Alain Besançon dans le
porte le nom de Dieu, qui a toutes ses devoirs d’état. C’est peu, mais
c’est certainement un bon point de
départ, pour éviter de courir à l’instar
évacuer, en la réduisant
au dimanche et à
dernier numéro de la revue Commentaire
(n° 160, hiver 2017-2018). Ancien
« Formons le vœu des premiers chrétiens d’une sirène
à l’autre (cf. saint Paul 1 Co 12, 2).
quelques fêtes, et celle
du calendrier laïc,
communiste, revenu à la foi catholique,
il n’a cessé depuis lors d’étudier ce
d’être de plus Par exemple, on évitera de lire le
dernier livre de spiritualité à la mode,
qui tend de plus en qu’il avait quitté et de s’inquiéter au
sujet de celle qu’il avait rejointe. En
en plus lucides. » en préférant lire et relire les grands
auteurs spirituels dont l’autorité est
1996, il fit ainsi paraître Trois tentations confirmée par l’Église elle-même.
L’ÉDITORIAL dans l’Église, un essai percutant qui
voulait prendre à bras-le-corps les ses propriétés, mais qui n’est pas
C’est en ce sens, qu’après avoir passé
un an avec Notre Dame de Fatima,
mirages qui se présentaient à l’Église. Dieu. Il n’est pas à craindre parce nous proposons à nos lecteurs (cf.
DE PHILIPPE MAXENCE Sous le titre Les voies de l’athéisme qu’il est très gentil. » On pourra p. 23), à partir de ce numéro, de
catholique, il récidive aujourd’hui, certes reprocher à l’auteur de dresser découvrir ou redécouvrir la grande
le temps d’un article, en décrivant un constat juste – mais quel est le figure de saint François de Sales et
plus à oublier ses origines chrétiennes. quatre dérives à laquelle l’Église a clerc qui oserait s’aventurer aussi son enseignement spirituel, particu-
Mais, puisque période des vœux il été sujette après le concile Vatican II. loin ? – sans proposer aucune solution. lièrement adapté aux laïcs. Dans le
y a, ne dérogeons pas à la tradition. De quoi s’agit-il exactement ? De la Mais le premier remède ne tient-il même sens, c’est en nous appuyant
Mais, que devons-nous nous souhai- destruction de l’art sacré, du « tri- pas justement dans cet effort de sur la philosophie classique et la
ter ? patouillage des textes sacrés », (no- lucidité auquel aucun d’entre nous doctrine sociale de l’Église que nous
Me permettra-t-on de formuler le tamment de la suppression dans le ne peut échapper, sauf à se perdre ? vous invitons à suivre attentivement
vœu que nous soyons tous de plus bréviaire des psaumes dits imprécatoires), les états généraux de la bioéthique
en plus lucides ? De par son origine de « la rétention des sacrements » RESTONS FORTS DANS LA FOI dont les enjeux sont cruciaux pour
latine, la lucidité renvoie à l’idée de
clarté et elle est donc la qualité de
celui qui juge clairement les choses,
et de l’affadissement liturgique, ce
que l’historien appelle « la liturgie
en rond ».
M algré tout, que faire ? Pour
répondre à cette question, il
faut revenir à la belle « prière avant
l’avenir. Autant d’occasions, finalement,
de nous souhaiter, outre un regain
de lucidité et d’enracinement dans
sans se payer d’illusion. Dans une Derrière une expression parfois un l’étude » attribuée à saint Thomas la Tradition de l’Église, de nous
époque troublée, aussi bien au plan peu lapidaire – mais l’auteur de ces d’Aquin, dans laquelle le Docteur rafraîchir sans cesse à la source de
ecclésial que politique, face au doute réflexions invite au dialogue et à la commun nous fait demander « la la sainte espérance ! Sainte année
et à l’incertitude, la lucidité est cer- critique –, se profile en fait le constat lucidité pour interpréter ». C’est-à- 2018 ! ◆

Pour bénéficier de cet avantage, voici comment procéder :


❚ Libellez votre chèque à l’ordre de : Presse et pluralisme/
Opération L’Homme Nouveau.
❚ Remplissez le bulletin ci-contre.
❚ Envoyez-le exclusivement à l’adresse suivante : Association
Presse et Pluralisme, TSA 32649, 91764 Palaiseau Cedex
❚ Vous pouvez également faire un don en ligne sur le site de
Grâce à l’association Presse et Pluralisme, créée L’Homme Nouveau : http://www.hommenouveau.fr/boutique/dons.htm
pour favoriser le développement de la presse,
vous pouvez aider davantage votre journal Votre reçu fiscal vous sera envoyé au moment de la déclaration d’impôt
Vos dons à L’Homme Nouveau sur le revenu (en mars-avril de l’année suivant le versement).
avec des dons qui permettent une déduction
sont déductibles de l’impôt sur le Je fais un don de :……………………….€ au profit exclusif de :
fiscale au titre du mécénat culturel, à hau- revenu à hauteur de 66 % !
teur de 66 % pour les particuliers (dans la li- Presse et pluralisme/Opération L’Homme Nouveau
mite de 20 % du revenu imposable) et de 60 %
pour les entreprises. Mes coordonnées pour recevoir mon reçu fiscal :
Nom : …………………………………........…………………………….
Par exemple : Prénom : ..…………………………….........…………………..…………
Un don de 100 € donne droit à une déduction Adresse : …………………………........…………………………………
fiscale de 66 € et ne vous coûte donc que 34 €. Coupon à envoyer à Association ……………………………………......………………………………….
De même, un don de 3 000 €, avec une déduc- Presse et Pluralisme - TSA 32649 – Code postal : .................................. Ville : ................................................................
tion fiscale de 1 980 €, ne vous coûte que 91764 Palaiseau Cedex Courriel :…………………………........……@…………………….…….
1 020 €.
L’Homme Nouveau

4 | BIOÉTHIQUE | États généraux 2018 N° 1654 du 6 janvier 2018

LE CALENDRIER BIOÉTHIQUE Pourquoi la France va-t-elle


> 1er et 29 juillet 1994 : promulgation des trois pre-
réviser ses lois de bioéthique ?
mières lois de bioéthique, relatives au traitement
des données nominatives ayant pour fin la
recherche dans le domaine de la santé, au respect
>> LE DÉCRYPTAGE d’Adélaïde Pouchol
du corps humain, au don et à l’utilisation des élé-
ments du corps humain ainsi qu’à l’assistance médi-
cale à la procréation et au diagnostic prénatal.
◗ Les lois de bioéthique doivent être révisées cette année. Les mois
> 6 août 2004 : révision des lois de bioéthique, rela- qui viennent seront donc marqués par un certain nombre de débats
tive notamment au clonage, à la recherche sur l’em- au carrefour de l’éthique, de la science et du droit.
bryon et au don d’organes. La loi crée l’Agence de la ◗ Comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, l’ouverture de la procréa-
biomédecine et établit une clause de révision stipu- tion médicalement assistée (PMA), aux femmes seules et aux couples
lant que les lois de bioéthique doivent être révisées de femmes, sera l’un des sujets clés de la révision de la loi.
par le Parlement tous les cinq ans.

> 7 juillet 2011 : promulgation d’une nouvelle loi


qui porte notamment sur la recherche sur l’embryon L a France s’est dotée en 1994
de lois de bioéthique pour
encadrer le progrès biomédi-
et la procréation médicalement assistée (PMA). Elle
fixe également à sept ans le délai maximal de révi- cal et protéger les droits de la
sion des lois de bioéthique et en fixe les modalités, personne. Ces lois sont sou-
avec notamment l’organisation préalable d’états mises à une clause de révision
généraux conduits par le Comité consultatif national tous les sept ans maximum et,
d’éthique (CCNE). avec une dernière révision en
2011, les lois de bioéthique se-
> 29 novembre 2017 : réunion par le CCNE des dif- ront donc à nouveaux soumises
férentes instances éthiques pour déterminer les au législateur en cette année
thèmes à aborder lors de la révision de la loi. 2018.

> janvier 2018 : ouverture des états généraux de la Des sujets brûlants
bioéthique et préparation du projet de loi. L’enjeu est énorme puisque ces
lois de bioéthique encadrent
> 7 juillet 2018 : clôture des états généraux et tout ce qui touche à la recherche,
début des travaux de synthèse et rapports que à la médecine et à la manipu-
l’Agence de la biomédecine, le CCNE et le Conseil lation du corps humain et se si-
d’État devront remettre à l’Office parlementaire tuent à la croisée entre l’éthique,
d’évaluation des choix scientifiques et technolo- le juridique et le scientifique.
giques (OPECST). À ce jour, le calendrier de la C’est dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale que se jouera
révision de la loi est fixé dans finalement le sort de l’être humain…
> 3e et 4e trimestres 2018 : finalisation du projet de ses grandes lignes (cf. encadré
loi. ci-contre) mais les thématiques titutions éthiques diverses doi- luer mais il est déjà acté que
qui seront abordées ne sont pas vent si fréquemment remettre les parlementaires n’attendront
> 1er trimestre 2019 : adoption de la loi. précisément déterminées. On l’ouvrage sur le métier, c’est pas la fin des états généraux pour
sait néanmoins qu’il sera ques- bien parce que la science est élaborer le projet de loi.
tion de l’ouverture de la pro- en perpétuelle évolution. La Dans le doute, il vaut mieux
création médicalement assistée science, seulement ? Non, bien ne pas s’abstenir cette fois-ci,
(PMA) aux célibataires et aux sûr, et le législateur ne s’en et continuer d’affirmer inlas-
SUR LE TERRAIN couples homosexuels, que le gou- cache pas : la révision des lois sablement que toute vie hu-
vernement a souhaité mettre à de bioéthique doit aussi permettre maine doit être protégée, que
Marche pour La Vie le 21 janvier 2018 à Paris l’ordre du jour. D’autres thé- de se faire l’écho des revendi- l’homme n’est pas un maté-
matiques seront très probable- cations portées par la société. riau que l’on peut utiliser, mor-
Le collectif « En marche pour la vie » organise le ment étudiées, comme la fin de celer et reconstruire à l’envi.
21 janvier prochain une Marche pour la Vie (MPLV) vie, le consentement des ma- Préparation On dit que le diable se cache
sur le thème « de l’ombre à la lumière », en référence lades, les neurosciences, la mo- d’états généraux dans les détails, il se cache
aux 220 000 enfants avortés chaque année qui n’ou- dification génétique, l’intelli- C’est dans cette optique que le aussi souvent dans les pages
vriront jamais les yeux sur la lumière du jour. gence artificielle ou l’impact processus de révision prévoit interminables des textes, rap-
La MPLV veut faire entendre sa voix contre l’avorte- de l’utilisation des « data » des états généraux, organisés ports et autres publications of-
ment mais aussi la PMA et la GPA en défendant la dans le domaine médical. par le Comité consultatif na- ficielles qu’il faudra surveiller
dignité de la personne humaine de sa conception Sept ans entre chaque révision tional d’éthique (CCNE) avec de près.
jusqu’à sa mort. de la loi, c’est un laps de temps l’appui des espaces de réflexion C’est tout l’objet de cette rubri-
www.enmarchepourlavie.fr qui paraît assez long à l’échel- éthique régionaux (Erer) pour que mise en place spécialement
>> Retrouvez notre entretien vidéo avec Victoire le d’un calendrier politique consulter le grand public mais pour suivre la révision des lois
De Jaeghere, porte-parole de la Marche pour la Vie dans lequel le Président de la également les experts, en vue de bioéthique et porter une voix
(sur https://youtu.de/945wb_hwHC0) République change tous les de l’élaboration du projet de loi. résolument respectueuse de la
cinq ans… Mais sept ans, pour- Dans quelle mesure l’avis des vie humaine. ◆
tant, ce n’est pas grand-chose citoyens pèse-t-il dans la ba- Adélaïde Pouchol
et si les parlementaires et ins- lance ? Il est difficile de l’éva-

>> Suivez la révision des lois de bioéthique au fil des mois


La révision des lois de bioéthique s’étendra sur toute l’année 2018 et le début de l’année 2019. Pour
suivre l’actualité bioéthique et comprendre les enjeux des discussions et du projet de loi, retrouvez
chaque mois et tout au long de l’année un éclairage avec notre rubrique spéciale « bioéthique » mise
en place pour l’occasion.
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Religion | DÉCRYPTAGE | 5

Deux nouveaux géants L’LesHUMEUR DE PASQUIN


vœux ?
de la foi et de la charité S ouhaiter de bons vœux est poli, traditionnel,
classique et nous allons le faire avec plaisir. Mais
que vous souhaiter ? Une sainte année ? À bien y
réfléchir, cette formulation frise l’hérésie et plus proba-
◗ Le 18 décembre dernier, le pape François a déclaré vénérable l’abbé blement l’indélicatesse interpersonnelle. Dès lors que
Jean-Baptiste Fouque, prêtre marseillais dont le souvenir reste présent la sainteté dépend essentiellement de Dieu lui-même,
dans la cité phocéenne. nous aurions l’air malin, nous les bipèdes d’en bas, à
◗ Il a également reconnu les vertus héroïques du cardinal Stefan pédaler tout seul vers la sainteté avec notre petite ver-
Wyszyński, primat de Pologne sous le communisme et inébranlable tu et notre petit courage, sans la grâce divine. Se sou-
haiter une sainte année, c’est donc faire l’hypothèse
défenseur du Christ face à la tyrannie athée. que Dieu, pris d’une crise d’éternuement ou occupé
ailleurs, aurait négligemment lâché la diffusion de
JEANNE SMITS mouvement des catholiques so- grâces en 2017. On souhaiterait alors, en victimes, qu’il
ciaux en déployant une éner- se concentre un peu mieux sur notre sort en 2018. Ou,
si ce n’est pas la négligence céleste qu’on dénonce
L e nom de l’abbé Fouque
est indissolublement lié à
des œuvres charitables. En au-
gie inouïe au service de
ceux qu’il faut aider à vivre
selon le Cœur du Christ.
dans cette formulation, se souhaiter une sainte année
tiendrait plus de la correction fraternelle que du bon
torisant, le 18 décembre, la pu- Les fondations se succè- vœu. Cela reviendrait à dire : « Depuis le temps que vous
blication du décret par lequel dent : dès 1888, il institue une recevez toutes ces grâces, il va être, enfin, temps de vous y
la Congrégation pour les causes maison d’accueil pour jeunes coller en 2018. » Aussi, il nous semble que la formule
des saints a reconnu un miracle filles, « La Sainte Famille ». « bonne année » est la mieux adaptée. Elle sous-
obtenu par l’intercession du fu- En 1892, c’est le premier foyer entend que nous vous souhaitons que belle-mère,
tur bienheureux, le pape Fran- de « L’Enfance délaissée » qu’il belles-filles, gendres, conjoint, marmots, collègues, voi-
çois a certes pris une décision inaugure. sins, banquiers, Macron mais aussi Trump, Poutine, Kim
souveraine, mais la ferveur po- En 1903, l’abbé Fouque Jong et autres Bachar passent, eux, une sainte année
pulaire parlait déjà de la sain- crée un « restau- pour que vous puissiez, enfin, en passer une bonne !
teté d’un homme au service des rant féminin » Ce à quoi on ajoute le très incarné « bonne santé » qui
plus pauvres et des plus menacés et une maison rappelle, là encore, que si Adam et Ève avaient passé
dans leur vie de foi. C’est lui d’accueil pour une sainte année, l’humanité n’aurait pas déchu et au-
qui en 1919 prit l’initiative de les femmes do- rait échappé au vieillissement, aux maladies et à la dé-
créer dans sa ville natale l’hô- mestiques et em- crépitude. Et, puisque cela finit toujours par fuir, dys-
pital Saint-Joseph, gratuit pour ployées sans fa- fonctionner ou métastaser, il est cohérent et délicat
les pauvres : c’était l’époque où mille. Suivront des de se souhaiter mutuellement que viscères, boyaux,
l’Église pouvait être encore la œuvres pour « l’En- cartilages, os, chaire molle, humeur, glaire et autres
« sécurité sociale » des plus fance coupable », puis fluides, orifices et organes soient en ordre en 2018 !
démunis, mais au nom du Christ. en 1917 pour les orphe- Nous vous souhaitons donc, chers lecteurs, une bonne
lins de guerre, et enfin année, une bonne santé… Et une sainte année ! ◆
Un prêtre pour malades de l’intel-
zélé et fervent ligence : c’est le Châ- Selon une tradition populaire de Rome, Pasquin était un tailleur de la cour
pontificale au XVe siècle qui avait son franc-parler. Sous son nom, de courts
Jean-Baptiste Fouque vit le jour Jean-Baptiste Fouque (1851-1926), teau Saint-Ange à Mont- libelles satiriques et des épigrammes (pasquinades) fustigeant les travers de la
le 12 septembre 1851 à Mar- saint prêtre marseillais. favet pour « l’Enfance société étaient placardés sur le socle d’une statue antique mutilée censée le
représenter avec son compère Marforio à un angle de la Place Navona et
seille. D’une famille plutôt ai- anormale ». contre le Palais Braschi.
sée, profondément chrétienne, la campagne pour profiter de On le verra aller de l’un à l’autre,
il fut formé à sa vocation par l’essor économique urbain. inlassable, de telle sorte qu’on
le Père Timon-David et ordonné Bon, généreux, profond, mau- désignera comme le « saint cipite le pays sous la puissan- dum qui le conduit en prison.
le 10 juin 1876. vais prédicateur mais excellent Vincent de Paul marseillais » ce d’un autre pouvoir totali- Trois ans de souffrances et de
Ce n’est qu’en 1885, lorsque directeur spirituel, nourri d’une celui qui a entouré la ville d’une taire. L’abbé Wyszyński, or- pressions psychologiques sui-
son ministère l’appelle dans la profonde dévotion eucharis- « ceinture de charité ». Il mour- donné évêque de Lublin, puis vront, au cours desquels le pré-
ville de Marseille, qu’il va réel- tique et d’un grand amour de ra d’épuisement le 5 décembre archevêque de Gniezno et Var- lat, nommé cardinal en prison
lement découvrir la misère mo- Marie, l’abbé Fouque va s’in- 1926, âgé de 75 ans. sovie, s’apprête à vivre un mar- par Pie XII, approfondira sa
rale des jeunes filles venues de scrire aussitôt dans le grand tyre qui ne le tuera pas, mais vie spirituelle.
Cardinal dans qui fera de lui une victime Sorti de prison, il devient une
les geôles communistes constante au service de Notre haute figure de la résistance
L’ŒIL DE MIÈGE Tout autres seront la personnalité Seigneur. Primat et président chrétienne et spirituelle polo-
et le destin du cardinal Stefan de la conférence épiscopale de naise, lançant la neuvaine de
Wyszyński – et pourtant, c’est 1948 à 1981, il est en premiè- neuf ans de préparation au mil-
la même charité qui brûle. Il est, re ligne face au pouvoir com- lénaire du baptême de son pays
lui, d’une famille modeste. Né muniste athée. – et, sans doute, les premiers
en 1901 sur le territoire de L’homme est d’une telle en- pas vers la libération de la Po-
l’Empire russe, il sera ordon- vergure que le pape Jean-Paul II, logne du communisme.
né prêtre en 1924 non loin de dont il fut si proche en Pologne, On se souvient encore de son
Varsovie, pour se heurter bien- a pu dire qu’« un primat tel émotion lors de l’élection du
tôt au totalitarisme nazi. Pen- que Wyszyński apparaît une cardinal Wojtyla à la chaire
dant l’occupation de sa patrie, fois tous les mille ans ». de Pierre. Stefan Wyszyński quit-
la Pologne, par l’Allemagne, il C’est en 1953, alors que les ta cette vie le 28 mai 1981,
sera contraint à la clandestini- communistes tentent une main- quinze jours après l’attentat
té, jugé aussi dangereux qu’un mise sur les nominations et les qui frappa le pape Jean-Paul II,
certain Maximilien Kolbe. actes de juridiction de l’Égli- ayant offert sa vie, dit-on, pour
La « libération » de la Pologne se, qu’il signe son célèbre « Non que la mort l’épargnât.
par les troupes de Staline pré- possumus »… un mémoran- ◆
L’Homme Nouveau

6 | DÉCRYPTAGE | Religion N° 1654 du 6 janvier 2018

Témoigner du Christ
auprès des musulmans
◗ Le Christ a lancé le coup d’envoi de la Mission aux Apôtres juste avant
son retour auprès du Père.
◗ Cette Bonne Nouvelle du Salut par le Christ annoncée aux musulmans
fait l’objet de plusieurs rencontres organisées par le Forum « Jésus le
Messie ». Entretien avec Xavier et Anne Alloy, initiateurs de ce Forum.

Propos recueillis convertir au être accomplis. Une invitation


par Adélaïde Pouchol catholicisme ? à dîner, spécialement à Noël
ou à Pâques, penser à eux pour
Le Forum « Jésus le >>Tout dépend du un pèlerinage ou une sortie, et
Messie » tiendra ses pays où il se trouve. La surtout pour les accompagner
prochaines rencontres mort si la charia est ap- à la messe. Prendre des nou-
en ce début d’année. pliquée (Arabie Saou- velles, encourager, offrir notre
Quel en sera le thème dite). La violence sou- amitié.
et quels seront les vent, le rejet au mini-
intervenants ? mum. La présence de mu- Des mesures
sulmans en Europe est devraient-elles
>>Xavier et Anne Alloy : une chance inouïe pour aussi être prises
Les thèmes traités seront les eux non seulement de au plan politique ?
suivants : « Comment accueillir pouvoir rencontrer Jésus-
dans l’Église les chrétiens is- Christ, mais aussi de >>C’est la question de la
sus de l’islam ? » à Strasbourg pouvoir le suivre libre- liberté de conscience, liberté fon-
(10-11 février) et à Lille (17- ment sans encourir en damentale en principe recon-
18 février) puis « Comment principe de représailles, nue par la Constitution, qui de-
écouter et accueillir nos frères ce qu’ils ne peuvent vrait être au cœur des préoc-
chrétiens venus d’Orient et ceux Xavier et Anne Alloy, soucieux du sort des musulmans convertis. bien souvent faire dans cupations de l’État dans sa re-
venant de culture musulma- leur pays d’origine. À lation avec les musulmans en
ne ? » à Lyon (17-18 mars), à témoigne de ce que ce Forum leurs responsabilités en ce qui nous de les aider à saisir ce que France, parce qu’elle ne va pas
l’ICES (19-20 avril), puis à Pa- souhaite mettre l’accent sur la concerne l’accueil des conver- la Providence met à leur dis- de soi en Islam. Le ministère
ris (27-28 mai). Jean Yves Ner- proposition chrétienne plus que tis, leur devoir de baptisés de position. de l’Intérieur s’est depuis plu-
riec (fondateur de « Mission An- sur la connaissance de l’islam, partager avec tous le trésor de sieurs années doté d’un outil
gélus »), Mohamed-Christophe même si cette connaissance est la Bonne Nouvelle, y compris Concrètement, de suivi statistique des actes
Bilek (fondateur de Notre-Dame nécessaire pour être de bons aux musulmans qui ne sau- comment les catho- islamophobes. Nous attendons
de Kabylie), Odon Lafontaine apôtres auprès des musulmans. raient en être exclus. Donner liques pourraient-ils qu’un outil semblable soit mis
(de l’association « EEChO » « Jésus le Messie » est une ex- des témoignages, des contacts, mieux accueillir et en place officiellement pour
et auteur du Grand Secret de pression employée par le Co- des bons exemples pour mon- accompagner les suivre les actes christiano-
l’islam) interviennent réguliè- ran, qui ne sait pas ce qu’elle trer que répondre à l’appel des musulmans phobes, et particulièrement
rement et continueront à le fai- signifie. Par ce titre nous avons papes à la mission est possible, convertis ? ceux qui touchent les conver-
re. Le cardinal Barbarin inter- voulu faire un clin d’œil à nos accessible. C’est un lieu de ren- tis de l’islam au christianisme.
viendra au Forum de Lyon, Ré- amis musulmans pour les in- contres et d’échanges où chaque >>Nous catholiques avons Ce que les associations mu-
mi Brague à celui de Paris… viter à creuser et découvrir que chrétien désireux d’être plus une responsabilité vis-à-vis des sulmanes ont obtenu de l’État,
Jésus le Messie n’est autre que actif dans l’apostolat reçoit en- convertis qui sont souvent re- peut-être l’Église pourrait-elle
Comment le Forum leur Seigneur et Sauveur. couragement et grâces par les jetés voire persécutés par leur le demander ? ◆
est-il né et pourquoi enseignements des mission- famille et leurs ex-coreligio-
lui avoir donné ce nom Quels sont les objec- naires et les témoignages des naires. Nous devons déployer Prochains Forums : à Strasbourg
de « Jésus le Messie » ? tifs du Forum ? convertis. pour eux une authentique cha- les 10-11 février ; Lille les 17-18
rité pour qu’ils retrouvent les février ; Lyon les 17-18 mars ; La
>>Le Forum est né en 2013 >>Ils sont ambitieux et mo- Que risque un musul- frères et sœurs qu’ils ont per- Roche-sur-Yon (ICES) les 19-20
à la demande et à l’initiative destes à la fois. Aider les chré- man qui quitte dus pour l’amour du Christ. avril ; Paris les 26-27 mai.
de convertis de l’islam. Ce nom tiens à prendre conscience de l’Islam pour se Mille gestes simples peuvent Pour s’inscrire : jesus-messie.org


Des connaissances, Offrez 3 numéros gratuits à un proche
des personnes de Nom, prénom : ................................................................................ Nom, prénom : ................................................................................
votre famille, ne
connaissent pas Adresse : ............................................................................................ Adresse : ............................................................................................
encore L’Homme .............................................................................................................. ..............................................................................................................
Nouveau ? N’hésitez Nom, prénom : ................................................................................ Nom, prénom :..............................................................................
pas à nous communi- Adresse : ............................................................................................ Adresse : ..........................................................................................
quer leur nom et .......................................................................................................... ............................................................................................................
adresse afin que
nous leur envoyions Cet envoi est fait de la part de : …………………………………………………………………………… (facultatif)
HN 1654

trois exemplaires à
titre gracieux. Bulletin à retourner à L’Homme Nouveau : 10, rue Rosenwald, 75015 Paris
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Société | DÉCRYPTAGE | 7

Penser la justice LE BILLET DE FRANÇOIS FOUCART


Sacristains
à la lumière de la foi N
ous observons et déplorons sans cesse les mal-
heurs du temps : chômage, violences, égoïsme
et règne de l’argent, immigration incontrôlée,
◗ Les juristes catholiques se sont à nouveau réunis à Paris mensonges des politiques et des médias, etc. J’avais
envie, en ce début d’année, de changer un peu de re-
fin novembre pour des interventions de haut niveau. gistre avec un sujet plus serein et j’ai pensé à ma pa-
◗ De la place de la miséricorde dans la justice aux conditions de travail roisse parce que notre sacristine prend sa retraite ! Elle
dans les prisons ou des avocats, les interventions furent toujours aussi sera remplacée par Saturnin, un Africain, et puis il y a
riches. Avec en conclusion un regard sur le droit dans l’Église également. aussi Théodore qui est Indien. Nombre de sacristains
sont aujourd’hui étrangers alors qu’il y a une vingtaine
d’années encore, la majorité d’entre eux (au moins à
MARIE-PAULINE DESWARTE Paris) venaient du Pays basque et du même village.
Je m’intéresse à cet office parce que j’ai été sacristain
intérimaire, faisant aussi parfois métier de bedeau, voi-
L e 25 novembre dernier, la
Confédération des juristes
catholique de France tenait son
re de chaisière (pour la quête). Dans le peuple fidèle
on aime bien tous ces gens-là, mais ce sont des mots
28 e colloque à la Première qui font sourire, parce que sans doute il y eut des per-
Chambre de la Cour d’appel sonnages étonnants de vieux garçons, maniaques
du Palais de justice de Paris, mais originaux, parfois grincheux, bien dévoués et
sur le thème : « Refonder la plus ou moins plongés dans l’eau bénite. Quant au be-
justice pénale ? ». La prési- deau qui a presque partout disparu, il était chargé,
dence en était assurée par le canne en main et collier d’argent au cou, de précéder
cardinal Dominique Mamber- le clergé. Il servait aussi de suisse pour les cérémonies,
ti, Préfet du Tribunal suprême avec bicorne, hallebarde, habit à la française, et bas
de la Signature apostolique du renforcés de coton aux mollets si nécessaire.
Saint-Siège à Rome. Aujourd’hui, ces employés d’église sont organisés et
Le Professeur Joël-Benoît d’Ono- même syndiqués. Il y faut bien des qualités et d’abord
rio, Président de la Confédé- peut-être, croire : il serait difficile autrement d’appro-
ration, constatait dans son in- cher la liturgie et les objets du sacré. Et puis ordre,
troduction combien l’institu- ponctualité, et surtout honnêteté : on imagine mal,
tion judiciaire était mal en point. dans les grosses paroisses et pour les grandes cérémo-
Face à la tentation actuelle d’in-
troduire la miséricorde dans
« Traitant du thème “Justice et nies, les sommes d’argent qui peuvent transiter par la
sacristie…
nos prétoires, il observait que miséricorde”, le cardinal Mamberti Oui, j’aime la sacristie, antichambre du grand Mystère,
ce concept n’était pas familier lieu clos et digne qui sent l’encens et les meubles cirés,
au juriste, qui préfère celui (ici entouré des juristes catholiques) comme le chasublier (quel mot !), et puis les objets
« d’indulgence ».
Traitant du thème « Justice et
rappelait l’action de Jean-Paul II pour que j’aime comme l’encensoir, la navette ou le gou-
pillon. Et surtout, familier avec la sacristie, on participe
miséricorde », le cardinal Mam-
berti rappelait l’action de Jean-
répandre le culte de la miséricorde un peu à la beauté de la liturgie, au prestige de l’Égli-
se, à la respectueuse cordialité due au clergé.
Paul II pour répandre le culte qui l’emporte sur le jugement. » Enfin, Bonne Année !, même si les prochains « billets »
de la miséricorde qui l’em- risquent d’être moins sereins parce que les bons vœux,
porte sur le jugement. La jus- vous le savez, ça ne marche pas toujours ! ◆
tice consiste à donner à cha-
cun ce qui lui est dû. La mi- 2012, six lois ont été prises l’auteur de l’infraction. La vic-
séricorde est d’abord une sen- contre le terrorisme, sans comp- time et l’auteur du mal sont sur Éric Verriele, avocat au Bar- connu un empilement de lois
sibilité à la misère, puis une pi- ter l’état d’urgence. On modi- un pied d’égalité. Nous ne reau de Paris, traitait de « L’avo- pénales lié à son habitude de
tié par laquelle on pardonne. fie les textes sans en connaître sommes plus dans le rôle de l’État cat dans le procès pénal ». Le compilation. Après un début
Dans le monde antique elle les fondations. Notre droit pé- qui doit punir. procès est une machine com- de remise en ordre opéré par
n’est pas appréciée. Le chris- nal est marqué par une volon- plexe dans laquelle le rôle de Pie IX, un mouvement de ré-
tianisme va la transformer. La té de déjuridiciser, pour éviter La pratique l’avocat est ingrat. La CEDH forme a été entrepris qui a dé-
Croix révèle la miséricorde de la stigmatisation. La médiation de la justice rappelle qu’il ne faut pas bouché sur le Code de 1983.
Dieu. La miséricorde est une est prônée. La prolifération des Hugues Berbain, avocat gé- d’obstacle à sa liberté d’ex- Ce n’est pas terminé. Le but est
plénitude de justice. La socié- droits conduit à une victimo- néral à la Cour d’appel de Pa- pression ; il doit pouvoir nouer de rendre le Droit pénal cano-
té a besoin de cette valeur, car logie, si bien que la punition ris, plongeait l’assistance dans des relations spécifiques avec nique efficient. Benoît XVI a
la justice est insuffisante pour du coupable perd tout son sens. le concret de « La politique pé- le client qui l’a librement choi- décidé une réforme de la dis-
assurer la cohésion sociale. Les groupements autorisés à nitentiaire ». Chiffres à l’ap- si. La difficulté est de trouver cipline pénale de l’Église pour
Les chrétiens ont ici un rôle im- agir pour les victimes se mul- pui, il montrait les nombreux la place pour la victime. Dans la rendre plus efficace, no-
portant à jouer. tiplient ; ils recherchent un re- problèmes posés par le manque une procédure où il est né- tamment pour les prêtres cou-
tentissement médiatique et de de maisons d’arrêt, la multi- cessaire d’avoir une vue lon- pables de conduite scandaleu-
Les défis de l’argent. Le phénomène est par- plication des violences en pri- gue, le rôle de l’avocat est pré- se. On pourrait aboutir à la dis-
la politique judiciaire ticulièrement grave dans le do- son, le vieillissement de la po- cieux. Il empêche le magis- parition de la distinction entre
Morgane Daury-Fauveau, Di- maine de l’environnement. Le pulation carcérale, l’interdic- trat de juger en rond et est une peines médicinales et expia-
recteur de l’Institut d’Études Ju- procès pénal protège de moins tion de donner l’origine des garantie pour faire accepter sa toires. Un nouveau catalogue
diciaires (IEJ) de la Faculté de en moins l’intérêt général. Dans délinquants. Les défis sont décision. des peines est envisagé.
Droit d’Amiens, réfléchissait cet esprit, la justice restaurati- nombreux, en particulier ce- Le thème du droit pénal cano- Le lecteur aura compris la ri-
sur « La réforme pénale en ve préconisée par une directi- lui de la radicalisation. Le cli- nique était abordé par le R.P. chesse de ce colloque. Pour la
France ». La législation péna- ve européenne pose de nombreux mat social tendu rend diffici- Gonçalves, c.o., Maître de confé- savourer pleinement il lui fau-
le est complexe, erratique, sans problèmes. Elle veut établir un le le métier de personnel de sur- rences à la Faculté de Droit ca- dra se reporter aux Actes écrits.
vision globale. Ainsi depuis dialogue entre la victime et veillance. nonique de Paris. L’Église a ◆
L’Homme Nouveau

8 | DÉCRYPTAGE | Société N° 1654 du 6 janvier 2018

REVUE DE PRESSE
◗ Silence !
Nouveaux visages de
Mgr Pascal N’Koué, archevêque de Parakou, a
accordé un long entretien très intéressant au sujet
de la liturgie : « Le mystère fait appel à la trans-
cendance divine. Il nous impose d’emblée le
silence extérieur
la pauvreté en France
et intérieur. Or
nos lieux de ◗ La pauvreté en France en 2017 est de plus en plus féminine,
culte sont deve- familiale et étrangère.
nus des lieux de ◗ De la précarité des familles s’ensuit une pauvreté infantile
bavardage,
des lieux d’excitation festive, d’exhibition des
et juvénile. L’afflux des sans-papiers fait exploser les chiffres
modes vestimentaires extravagantes, des lieux de la misère. Une situation grave qui appelle des remèdes de fond.
de décorations profanes, des lieux où même
prêtres et évêques se lèvent pour prendre JEAN-MICHEL BEAUSSANT
des photos, au lieu d’être des lieux de silence
et de méditation, de rencontre intime avec
la Présence du Seigneur, de recueillement
et de contemplation. En tout cas, le Dieu
A vec l’hiver reviennent les
inévitables mais affli-
geants rapports sur la pauvre-
invisible, Esprit d’Amour, parle en silence. té en France. Selon un baromètre
Lui-même n’est pas seulement silencieux, Ipsos-Secours populaire, 37 %
Il est silence. Et pour l’entendre, il faut entrer de la population française avait
en silence. (…) nous confondons liturgies déjà fait en 2017 l’expérience
vivantes et célébrations bruyantes. Nous avons
de la pauvreté et 20 % ont cru
mal compris l’expression “participation active”.
Elle est comprise dans le sens extérieur être sur le point de connaître
et superficiel. » une telle situation au cours de
leur vie. Un sur cinq indique
Décembre 2017 vivre à découvert, faute de pou-
voir boucler le budget mensuel
◗ Secret de confession en étant à l’équilibre (11 %) ou
Un article de La Vie remettait en cause le secret de en ayant des difficultés telles
confession (ou semblait le faire). Le frère Thomas que la crainte de basculer dans 37 % de la population française a fait l’expérience
Michelet, o.p., remet les pendules à l’heure : la précarité s’installe (8 %). de la pauvreté.
« Il faut être clair : le secret de la confession est ATD Quart Monde dénonçait
absolu, il porte sur l’ensemble de la confession, pour sa part certains préjugés Après les familles monopa- croissement des étrangers ac-
sans distinguer le péni- présentant ces « salauds de rentales (1), qui constituent cueillis au Secours catholique :
tent absous de celui pauvres » comme des profi- 29,6 % des bénéficiaires des aides jusqu’à 39 % des personnes
qui ne reçoit pas l’absolu- teurs qui ne veulent pas tra- apportés par le Secours catho- aidées. « La pauvreté chez la
tion. Voici le texte du vailler, prébendiers des allo- lique (en 2016), les couples population française évolue
Code de Droit canonique :
cations sociales, alors qu’un avec enfants représentent 24,2 %, mais de façon légère. Chez les
Canon 983, § 1. “Le secret
sacramentel est inviolable ; c’est pourquoi il est certain nombre omettent car- selon un phénomène plus ré- étrangers, on assiste à une vé-
absolument interdit au confesseur de trahir rément de solliciter les aides aux- cent et croissant depuis six ans. ritable explosion. C’est une
en quoi que ce soit un pénitent, par des paroles quelles ils ont droit. Ce non- « Habituellement, une des deux tendance très longue et très
ou d’une autre manière, et pour quelque cause recours aux prestations qui leur personnes dans le couple pos- lourde entre 2000 et 2016. Ils
que ce soit.” (…) Le prêtre n’a donc pas le droit sont ouvertes représenterait sède un travail à peu près fixe. sont, sur tous les items (loge-
de se servir de quoi que ce soit qu’il entendrait plus de 10 milliards d’euros Aujourd’hui, c'est de moins en ments, emplois, soins) les plus
dans une confession. En aucun cas, il n’a le droit selon les caisses d’allocations moins fréquent. L’un des deux pauvres », observe encore Ca-
de dénoncer le pénitent, lui-même ou par familiales (CAF) qui envisagent conjoints travaille dans seule- therine Coutansais. Il s’agit
d’autres. Si l’État imposait de violer le secret d’aller à leur recherche. ment trois cas sur dix. Celui ou bien évidemment de l’afflux des
de la confession, il faudrait lui résister, jusqu’au celle qui exerce a souvent un « sans-papiers », reconnaît-
martyre. »
De plus en contrat d’interim ou des CDD elle.
20 décembre 2017 plus pauvres à répétition », explique Ca- Si, avec le problème moral que
Si l’Insee estime que le taux de therine Coutansais, responsable cela pose – « trop de personnes
◗ Délire laïciste pauvreté a légèrement dimi- de ce mouvement d’Église. La victimes de la pauvreté se trou-
nué en 2016 (13,9 % au lieu de précarité de ces familles, d’au- vent dans un angle mort et s’y
« Un groupe scolaire de 83 écoliers du
Langonnais assistait à une projection du film 14,2 % en 2015, soit 9 millions tant plus forte qu’elles sont tiennent, refusant [ou non]
d’animation américain “L’Étoile de Français pauvres), ceux qui nombreuses et mal logées, en- d’être considérés comme une
de Noël” au cinéma Le Rio de franchissent ce seuil de pauvreté gendre forcément une « pau- charge », comme dit le Père Ber-
Langon quand celle-ci a été (au-dessous de 1 015 euros de vreté infantile » qui anticipe la nard Devert, président-fonda-
interrompue à la demande revenu par mois) le dépassent « pauvreté juvénile » (près d’un teur d’Habitat & Humanisme –,
des enseignantes. Elles se sont de plus en plus largement. Se- jeune sur cinq en est touché). leur nombre croissant jusque
en effet aperçues “qu’il y avait un problème lon la dernière enquête annuelle Tous les ans, le Secours ca- parmi les étrangers est aussi la
de thématique” et qu’il ne correspondait pas du Secours catholique, 19 % des tholique accueille ainsi 700 000 résultante de politiques fami-
au choix qu’elles avaient fait. (…) on se rend personnes accueillies et aidées enfants pauvres. Ils représen- liale, économique, sociale, fis-
compte au fil de l’histoire qu’il ne s’agit pas par l’organisation caritative tent 47 % du nombre total de cale, de logement et bien sûr
d’un film sur une légende de Noël mais sur
n’ont aucune ressource, l’en- personnes aidées. L’associa- d’immigration qu’il faudrait
l’histoire de la Nativité, de la naissance de
Jésus, du périple de Marie et Joseph jusqu’à semble ne vivant en moyenne tion observe également la pau- radicalement revoir. Un rap-
Bethléem… Le film puise d’ailleurs son contenu qu’avec 548 euros mensuels. périsation croissante des se- port de la Cour des Comptes
dans les Évangiles, ce qui n’est pas laïque… » Outre les habituels SDF (sans niors avec comme premières vic- n’indiquait-il pas que 96 % des
Terrible ! domicile fixe), de plus en plus times les femmes seules, dont déboutés du droit d’asile res-
d’étrangers, de mères isolées les pensions de retraite de- tent sur notre territoire ? ◆
22 décembre 2017
et de couples avec enfants vien- meurent souvent plus faibles.
nent chercher de l’aide auprès Mais une autre tendance in- 1. 88 % sont des mères isolées qui
des associations humanitaires. quiétante est également l’ac- élèvent seules leurs enfants
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
International | DÉCRYPTAGE | 9
REVUE DE PRESSE
Pologne : Bruxelles ◗ Un modèle de cohérence…

sévit-elle avec raison ? « Dans la série “Faites ce que je dis, ne faites pas
ce que fais”, à laquelle nos politiques, hélas !,
nous ont habitués, la moisson est féconde ces
jours derniers ! (…) on apprend qu’une passio-
naria de la laïcité, au
point de recevoir le prix
◗ La Pologne se voit menacée de perdre son droit de vote au sein de la laïcité du Grand
du Conseil européen. Orient de France, Marlène
◗ Selon la Commission elle pourrait s’acheminer vers un risque Schiappa, secrétaire
d’État à l’égalité des femmes et des hommes,
de violation de l’État de droit. Cette accusation n’aurait-elle pas met ses enfants dans une école catholique au
des motivations politiques ? Mans ! Son père est un dignitaire de la Libre
pensée et elle-même a milité pour l’abrogation
ALAIN CHEVALÉRIAS chiks euro- de la loi Debré ! Incohérence, tu ne reculeras
péens, il est donc devant rien ! »

L e 20 décembre, pour la pre-


mière fois, la Commission
européenne a déclenché l’article
l’homme à
abattre. Lea -
der de la droi-
Du 18 au 24 décembre

7 du traité de Lisbonne contre te qualifiée de ◗ Promo de Noël sur les bébés


un État membre, la Pologne. À populiste, mê- « À Noël, tout est bon pour faire du pognon !
terme, cette dernière pourrait me s’il n’exer- C’est, en tout cas, ce qu’a bien compris l’agence
voir son droit de vote suspen- ce pas de fonc- espagnole Gestlife, spécialisée dans le commerce
du. tion dans l’État, de gestation pour autrui. Histoire d’appâter le
L’instance bruxelloise s’in- il est en effet très client en cette période festive, celle qui se pré-
quiète, dit-elle, « de l’existen- influent. sente comme “la meilleure entreprise en Europe”
ce d’un risque clair de viola- On cherche mê- n’a rien trouvé de
tion grave de l’État de droit en me à le faire mieux que de réserver
à certains ces avan-
Pologne ». Que reproche-t-on passer pour pa-
tages bien particuliers.
à ce pays autrefois adulé quand ranoïaque à la “Pour les contrats
il se battait contre le commu- suite de la mort signés entre le 1er et
nisme ? Il entreprendrait des de son frère ju- le 24 décembre, les clients se voient offrir :
réformes judiciaires liberti- meau. Ce der- 1. le redémarrage du programme en cas de
cides. nier, Lech, alors décès du bébé (après sa naissance) ;
Est-ce bien ce qui se passe ? Président de la 2. la congélation du cordon ombilical des
On lit dans les rapports de la République, est cellules mères ;
Commission que ces réformes décédé en avril 3. la garantie d’indemnisation pour la mort de la
fixeront l’âge de la retraite des 2010, avec tou- mère porteuse.” (sic)
juges à 65 ans. Cela permettra « Aux yeux des apparatchiks te la délégation Cette annonce promotionnelle racoleuse a de
quoi choquer. Reconnaissons-lui un mérite :
au passage de se débarrasser de polonaise, dans
quelques dinosaures survivants européens, Jaroslaw l’accident d’un
celui d’invoquer certains “dommages collaté-
raux” inconnus du public et inhérents au proces-
de l’ère communiste. Elles au-
toriseront les citoyens à récla-
Kaczyński est l’homme avion qui l’em-
menait en Rus-
sus de gestation pour autrui, comme le décès de
l’enfant et celui de sa mère… »
mer la révision d’un procès à abattre. » sie commé-
25 décembre 2017
tenu dans les vingt dernières an- morer le mas-
nées. sacre de Ka-
Certes, il faudrait pouvoir al- tyń. Katyń, cette tragédie, im- ◗ Réforme de l’université
Des changements ler plus loin et pour cela re- putée pendant des années aux Après 16 heures de débats à l’Assemblée nationa-
surtout administratifs courir à l’expertise de juristes. Allemands, a été ordonnée par le, une première étape de la réforme de l’universi-
Les réformes feront aussi éli- Néanmoins, nous ne voyons là les Soviétiques en 1940. La té a été votée le 19 décembre dernier. « Avec
re 15 des juges, sur 25, du rien de très antidémocratique. disparition, estimée par cer- une majorité écrasante de 361 voix pour et
Conseil national de la magis- Au contraire. À moins que la tains suspecte, de son frère n’a 129 contre, les députés ont adopté en première
trature, par les députés, au lieu Commission et son premier pas atténué, il est vrai, l’anti- lecture la réforme de l’accès à l’université. Ce
qu’ils soient cooptés par leurs vice-président chargé du dos- communisme viscéral de Ja- texte vise à suppri-
mer le système de
pairs. Figurent enfin des chan- sier, Frans Timmermans, ne sa- roslaw.
tirage au sort dans
gements d’ordre fonctionnel chent pas mettre en évidence Aux élections de 2015, ce- les filières universi-
supprimant le nouveau régime l’essentiel des reproches qu’ils pendant, il perdait face au taires sous tension
de retraite des juges et donnant font à la Pologne. gouvernement sortant dirigé et à réduire le taux d’échec en première année.
la capacité au ministre de la Sur le fond, la Commission jusqu’en 2014 par Donald Trois groupes de gauche (…) ont voté contre
Justice de révoquer les prési- s’ingère dans les affaires inté- Tusk. Un libéral bien en vue le texte. Ils dénoncent l’instauration d’une
dents des tribunaux. Or ces der- rieures d’un État souverain. à Bruxel les qui avait quitté “sélection” à l’entrée, car chaque université
niers auront une tâche admi- Mieux, instance non élue, elle la Pologne pour se voir éle- pourra traiter les demandes d’inscription indivi-
nistrative et non pas judiciai- donne des leçons de démocra- vé au rang de président de la duellement, en tenant compte des prérequis
re. tie. Pourquoi s’expose-t-elle Commission européenne. Il pour la filière souhaitée. Ces “attendus” seront
La Commission européenne ainsi ? La réponse pourrait bien y succédait à Herman Van publics et déterminés par filière au niveau
national, même si chaque établissement pourra
réclame en outre la « restau- être politique. Rompuy, le candidat des cercles
ajouter des spécificités. Un étudiant qui corres-
ration de l’indépendance et de En août 2015, les conserva- mondialistes. pond au profil défini sera accepté directement.
la légitimité du Tribunal consti- teurs revenaient au pouvoir en Alors, sans faire du complotis- Sinon, l’université pourra émettre un “oui, si”,
tutionnel », équivalent chez Pologne à la suite des élections me, on peut se demander si les c’est-à-dire demander au candidat de suivre
nous du Conseil constitution- législatives, avec le parti Droit instances européennes, en at- un parcours personnalisé pour combler ses
nel. Un litige a en effet pris et justice dirigé par Jaroslaw taquant la Pologne du parti manques. »
place avec l’opposition en ce Kaczyński, un chrétien très en- Droit et justice, ne cherchent 19 décembre 2017
qui concerne l’élection de ses gagé et de surcroît euroscep- pas à remettre Tusk ou ses amis
membres actuels. tique. Aux yeux des apparat- en selle. ◆
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Société | TRIBUNE LIBRE | 11

Le cri du cœur du
Père Daniel-Ange pour 2018
À l’orée de l’année 2018 déjà lourde des
menaces contre la paix en divers points
de la planète et alors que se continue
cette « guerre contre le mariage et la fa-
mille » dénoncée par le Pape François, le
Père Daniel-Ange dit ses attentes pour ce
nouvel an de grâce que Dieu nous donne.

DANIEL-ANGE
FONDATEUR DE JEUNESSE-LUMIÈRE.

C
e que j’attends et et que soit enfin dynamité le
désire pour l’an de mur de la honte et de la peur.
grâce 2018 ? Avant Que les millions de réfugiés
tout : pour chaque baptisé du Proche-Orient puissent
une pentecôte personnelle et enfin retrouver leur terre et
permanente pour vivre dans rebâtir leurs maisons. Oui,
l’intimité d’âme et de cœur résurrection pour Mossoul,
avec le Seigneur Jésus, dans Alep et Homs…
le souffle de l’Esprit. Ce qui Qu’en ce centenaire de la
implique vivre de ses dons boucherie-charcuterie 14-18,
et charismes au service du cessent ces deux guerres des-
Royaume. Bref, déployer au tructrices d’humanité, stig-
maximum son CGB : Code matisée par le Pape François :
Génétique Baptismal. En ac- « la 3e guerre mondiale par
tualisant au maximum son morceaux » et « la guerre
PHB : patrimoine héréditaire mondiale contre le mariage
baptismal, ce trésor fabuleux et la famille » enclenchant,
de sainteté, de doctrine, de d’un côté, la persécution
vérité divine, ces milliards violente de l’islamisme in-
d’actes de pure charité divine tégriste, celle en « gants
accumulés au long des siècles. blancs », de l’autre.
Cela exige de grandir en vie
divine, là même où Dieu a Défense des enfants « Que cette année les résistants au dynamitage
grandi en vie humaine : in
sinu Mariæ, toujours rempli
Que se convertissent, ou au
moins soient neutralisés ceux
de l’humanité montent courageusement au créneau,
du liquide amniotique du qui imposent jusque dans nos descendent sur les pavés pour rappeler le simple
Saint-Esprit. Afin que ma écoles l’idéologie totalitaire
mort soit en toute vérité ma mondiale de ce Gender « pire bon sens humain. »
naissance au Ciel, mon Noël que la bombe atomique » et
éternel : dies natalis ! « terrorisme de base » (Pape
François) faisant le lit de la marchandisation de l’enfant chair, de l’Amour fait Pain, nuits et des jours, notre fervente,
Une divinisation l’autre. Et ceux qui kidnappent acheté sur commande et de l’Éternel fait bébé, de impatiente attente hâte la
accélérée nos enfants pour les pervertir, revendu d’occasion. Bref, le l’Infini inséré dans l’espace, venue de notre Tant-Aimé,
Cela afin d’être à chaque avec Gender et porno dès le gigantesque baby crash et immergé dans le temps. et tellement désiré, Jésus en
instant capax Dei et prêt à primaire. baby market. toute sa gloire. Que pour di-
partir voir Dieu ! En deux Que l’Union européenne évite Que cette année les résistants La conversion minuer l’épreuve finale, frei-
mots : divinisation accélérée ! la fragmentation et cesse au dynamitage de l’humanité des musulmans ner la grande « apostasie si-
Et que le 31 décembre 2018, d’imposer ses normes anti- montent courageusement au Que grâce à eux un grand lencieuse de l’homme qui se
le Père puisse s’exclamer : humaines. Que les pays de créneau, descendent sur les nombre de jeunes musulmans croit comblé sans Dieu »
« Qu’est-ce que tu ressembles l’Est nous sauvent du chaos pavés pour rappeler le simple découvrent émerveillés ce (Jean-Paul II), réchauffer
à Yeshoua ! ». moral, et ceux d’Afrique de bon sens humain : tout enfant mystère du Très-Haut reposant l’amour frigorifié et provoquer
Ensuite : que la Reine du ce sabordage collectif. Que ne peut simplement être lui- dans la crèche de Bethléem, la Parousie : ma chair ne soit
Ciel vienne très souvent cesse le génocide chromo- même sans un papa et une et qu’une multitude de frères qu’un cri gigantesque ébranlant
visiter le Purgatoire pour en somique, et le massacre gé- maman. C’est élémentaire. du judaïsme en soient illuminés, le cosmos : MARANA THA !
faire passer une multitude néralisé des plus petits, et Qu’un grand nombre de jeunes et que les Juifs messianiques AMEN ! ◆
au Royaume. l’eutha-nazi proposé même se lèvent pour s’enraciner en soient éblouis par la splendeur
Puis, en vrac : que la Terre aux… enfants ! Ainsi que Dieu, via les écoles de prière de l’épouse de leur Messie : Tribune libre : article d’une
sang-ctifiée par le Prince de cette épidémie de divorces et d’évangélisation, et devenir cette sainte Église des pécheurs, personnalité extérieure à la rédaction
du journal et qui n’engage que son
la paix, connaisse le miracle crucifiant tant et tant d’en- ainsi de beaux, courageux, hôpital de l’humanité. opinion. Les titres et les intertitres
d’une réconciliation entre fants… Ainsi que la prostitution audacieux et donc joyeux té- Et enfin – last but not the sont de la rédaction.
ces deux peuples ennemis, des entrailles maternelles et moins de la Lumière faite least : que tout au long des
12| DOSSIER | Histoire
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018

LE SANG DES MARTYRS, SEMENCE DE CHRÉTIENS


À L’ÉCOLE DES MARTYRS ET DES SAINTS DE 1792
Alors que l’Église connaît un accroissement
du nombre de ses martyrs, fallait-il pour ce
premier numéro de l’année revenir sur une
page douloureuse de l’Histoire de France ?
Aucun calendrier ne le justifie ; aucun pré-
texte journalistique. Rien, sinon le devoir
de piété envers ceux qui ont offert leur vie
à Dieu et que notre société s’est empressée
d’oublier. Plusieurs livres, de la réédition
de celui de G. Lenotre au très beau roman
de Christophe Langlois, Dieu en automne,
indiquent pourtant que la source n’est pas
tarie. Se souvenir en janvier de ceux qui
moururent en septembre 1792, c’est placer
son année sous le signe de l’espérance qui
nous fait désirer la vie éternelle.

Journées de terreur pour des saints


Tel un rouleau compresseur, la Terreur s’avance jusqu’à se déchaîner en ces 2, 3 et 4 sep-
tembre 1792. Une succession d’actes plus horribles les uns que les autres.

ANNE BERNET ce. La Commune obtient, le 29 août, tendument juré d’égorger les citoyens, mort à ces monstres ! ». Arrachés
un décret de la Législative autori- les citoyens sont autorisés à les égor- des voitures, les prisonniers sont sa-

L e 10 août 1792, Louis XVI et


sa famille quittent les Tuileries,
livrées aux émeutiers qui massacrent
sant des visites domiciliaires chez
les suspects. Comme il en faut peu
pour être arrêté, des milliers de gens
ger à titre préventif. On fait circuler
de délirantes rumeurs, des tracts évo-
quant un complot orchestré depuis
brés sur place, puis la tuerie se pour-
suit à l’intérieur de la prison. D’autres
faisant la besogne, Maillard s’écrie :
défenseurs et domestiques. Débute s’entassent bientôt dans les geôles sans les geôles en vue d’une « Saint- « Il n’y a plus rien à massacrer ici,
une indicible vague de violences, or- savoir de quoi ils sont accusés. De Barthélemy des patriotes » prévue allons ailleurs. »
chestrée par les autorités révolu- nombreux prêtres réfractaires sont pour la nuit du 2 au 3 septembre. La veille, les responsables de la sec-
tionnaires, dans le but de terrifier des pris dans la rafle. Le 2, la capitulation de Verdun qui tion du Luxembourg ont déclaré :
Français majoritairement hostiles aux ouvre la route de Paris à l’ennemi achè- « Tous ceux qui sont détenus aux
changements. En montrant de quoi Un bon prétexte au massacre ve d’enfiévrer la capitale. La Com- Carmes sont coupables ; il est temps
elle est capable, la Révolution veut Le 26 août, l’Assemblée prend un dé- mune ordonne de faire juger les pri- que le peuple en fasse justice. » Les
museler ses opposants. Elle compte cret de bannissement hors de Fran- sonniers par des tribunaux populaires. détenus sont 130. Sont réunis là l’ar-
aussi profiter de l’occasion pour éra- ce des réfractaires, excepté les in- Sous couvert de justice expéditive, chevêque d’Arles, Mgr du Lau, pré-
diquer le clergé réfractaire. firmes et vieillards. En fait, le but in- l’on met en place les conditions d’un lat d’une charité proverbiale mais
Dès le 11 août, la Commune de Pa- avoué est de les tuer. L’entrée, le 19 massacre. Tandis que le drapeau noir opposant virulent à la Constitution
ris a mis à l’ordre du jour la traque août, des troupes coalisées sur le ter- est hissé sur l’Hôtel de ville, que le civile du clergé et figure de la résis-
des prêtres et des « aristocrates », ter- ritoire national, la prise de Longwy, canon d’alarme tonne, que le tocsin tance catholique à la « décatholici-
me générique applicable à quiconque le siège de Verdun vont fournir un sonne, 150 hommes conduits par Sta- sation » ; l’évêque de Beauvais, Fran-
n’a pas prouvé son ardent dévoue- prétexte. Ce même 26 août, l’As- nislas Maillard, clerc d’huissier aux çois de La Rochefoucauld, et son
ment à la Révolution. En quelques semblée décrète la levée de 30 000 engagements extrémistes, contre pro- jeune frère, évêque de Saintes ; dom
heures, les prisons se remplissent hommes. Un mot d’ordre court clubs messe de toucher 30 louis, acceptent Chevreux, supérieur général des Bé-
d’innocents accusés de crimes im- et sections : il faut, avant de partir de se charger de la tuerie. Ils seront nédictins de Saint-Maur ; le Père
probables ou de « fanatisme », c’est- défendre la patrie en danger, suppri- secondés par les fédérés provinciaux François Hébert, eudiste, confesseur
à-dire de catholicisme. Les ecclé- mer le péril que représentent, pour et même par les « braves » gens… de Louis XVI, et huit de ses confrères ;
siastiques sont écroués au couvent des les familles des patriotes, les « conspi- Le drame, planifié, débute à l’aube les vicaires généraux d’Arles, Tou-
Carmes, vidé de ses religieux, à Saint- rateurs » amassés dans les prisons. du dimanche 2 : des prêtres, trans- lon, Rouen, Lyon, Clermont, Paris ;
Firmin, séminaire des Lazaristes ; « Prêtres et religieux perturbateurs férés à l’Abbaye, sont pris à partie : 24 sulpiciens, le supérieur du sémi-
ou, mêlés aux laïcs, à l’Abbaye de doivent être ensevelis sous les autels « Ce sont les complices de ceux qui
Saint-Germain-des-Prés et à la For- ensanglantés ». Puisqu’ils ont pré- ont livré Verdun ! Il faut donner la >>> Suite page 13
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Histoire | DOSSIER | 13

naire d’Issy, des frères des écoles chré- Antoinette au Temple.


tiennes ; des prêtres de paroisses ; les Dix prêtres figurent LES LIEUX
abbés Miquel, Rostang, de Ravinel, parmi les victimes, dont
Boubert, de Lézardière, diacres et sous- l’abbé Le Livec, au- S’il ne reste rien de la Force ni de Saint-
diacres, emprisonnés sans raison puisque, mônier des calvai- Firmin (rue des Écoles, à l’emplacement
n’étant pas ordonnés, ils n’étaient pas riennes. L’abbé Trouil- des numéros 2 et 4), il est possible d’évo-
tenus de prêter le serment constitu- lard a plus de chance. quer l’abbé Gros dans son église, Saint-
tionnel, pas plus que quatre sémina- Il demande du vin aux Nicolas-du- Chardonnet, dans le Ve ar-
ristes tout juste minorés ou tonsurés, tueurs qui s’esclaffent : rondissement de Paris, où une plaque
les abbés Le Tellier, Thierry, Nézée et « Tu n’as pas peur d’at- commémorative lui est dédiée.
Lambertini. Qu’importe, ce sont des traper la gale à boire 135, boulevard Saint-Germain, une
« fanatiques ». avec nous ? ». « Si je autre plaque rappelle le massacre des
Vers 15 heures, Maillard et ses tueurs l’attrape, je ne me grat- prisonniers de l’Abbaye. Les cadavres
arrivent aux Carmes, avec des fédérés terai pas longtemps. » furent entassés à l’emplacement de
et des gens du quartier. Leur première La réplique amuse, ils l’actuel square Laurent Prache.
victime est un franciscain, le Père Gi- l’épargnent. Place Denfert-Rochereau, une car-
rault, surpris en train de lire son bré- La place Dauphine au- rière accueillit les corps de victimes
viaire. Mgr du Lau, haï pour ses prises rait été le théâtre d’une primitivement inhumés à la Tombe Is-
de position, est ensuite découpé à coups scène atroce, et d’un des soire.
de sabre. Des prêtres se réfugient dans cas de cannibalisme Le percement des rues d’Assas et de
l’oratoire. L’abbé Desprez leur décla- recensés en France à Rennes, sous le Second Empire, a fait
re : « Messieurs, nous ne serons jamais l’époque : Mme de Pé- disparaître une partie du jardin des
si bien pour faire le sacrifice de notre rignon et ses filles, dé- Carmes et détruit l’oratoire où l’abbé
vie qu’au pied de la croix. » Ils ont le pecées, sont rôties et Desprez et ses compagnons trouvè-
temps de se donner mutuellement l’ab- mangées ; des prêtres rent la mort. Cependant, avant ces
solution avant d’être massacrés à coups qui refusent de parti- destructions, des recherches permi-
de sabre. Les murs en resteront rouges ciper au festin brûlés rent, en 1864, de retrouver les dé-
de sang. vifs. pouilles des victimes dans le puits où
D’autres ont trouvé refuge dans les dé- Les septembriseurs, gravure publiée en 1871, La tuerie continue le elles avaient été précipitées. Elles fu-
barras ou les combles où les tueurs, représente les massacreurs de septembre 1792. 3 : à l’Abbaye, les ec- rent déposées dans l’église Saint-
pressés, n’iront pas les chercher. L’ab- clésiastiques attendent Joseph, 70, rue de Vaugirard. L’esca-
bé de La Pannonie est sauvé par des voi- et le corridor resteront éclaboussés de la mort trente-six heures. Parmi eux, deux lier par lequel les martyrs descendi-
sins. L’abbé Vialar a repéré une issue leur sang… Saisi, l’un des tueurs s’ex- séminaristes auxquels le nonce dit de rent pour aller à la mort est toujours
donnant sur un jardin voisin, il veut en clame : « Ils vont à la mort comme on faire valoir qu’ils n’ont pas à prêter le visible. À côté, une croix porte l’in-
faire profiter l’évêque de Saintes, qui va à la noce. » Le massacre dure deux serment ; ils refusent, par désir du mar- scription : Hic ceciderunt (« Ici, ils tom-
répond : « Pas sans mon frère. » Via- heures et fait 120 martyrs, dont un laïc, tyre. Et l’abbé Sicard, directeur de l’Ins- bèrent »). L’on voit encore dans cer-
lar se sauvera ; les La Rochefoucauld, M. de Valfons, coupable d’avoir caché titut des Sourds-Muets. L’un des juges, taines pièces les traces de sang lais-
eux, seront abominablement mutilés et son confesseur et qui, questionné sur le reconnaissant, réussit à arracher ce sées par les victimes, et par les armes
dépecés vifs. sa « profession », a répondu : « catho- bienfaiteur de l’humanité à la mort. 22 ensanglantées des bourreaux.A.B. ◆
lique romain. » autres périront.
Un semblant de légalité Ce 2 septembre, l’on tue dans tout Pa-
Il faut donner un semblant de légalité ris, sans s’arrêter à la qualité des vic- Tous en prison l’autre, vous m’avez même rendu de
aux évènements : on jugera les survi- times. Des prisonniers de droit commun À Saint-Firmin, 92 prêtres, lazaristes, grands services mais ce n’est pas ma
vants. Enfermés dans l’église, ils défi- sont égorgés à la Tour Saint-Bernard, professeurs du séminaire de Saint- faute. La Nation veut que vous péris-
lent devant le « tribunal ». L’interro- d’autres à La Conciergerie, mêlés aux Nicolas-du-Chardonnet, aumôniers de siez et me paie pour vous tuer. » Le curé
gatoire se borne à une question : « As- « aristos ». Au moins y épargne-t-on la maison des Nouveaux Convertis et est battu à mort.
tu prêté le serment ? ». Tous disent non. les femmes. Ce n’est pas le cas à la de l’hôpital des Enfants trouvés, en- Le 4, à défaut d’aristocrates et de ca-
Alors, on les dirige vers l’escalier me- Force où l’on a constitué un « vrai » seignants des Collèges de Navarre et lotins, les tueurs défoulent leurs envies
nant au jardin ; avant de l’atteindre, ils tribunal qui envoie à la mort 164 per- Lemoine sont entassés. L’on compte de meurtre à l’hôpital de Bicêtre, où ils
sont percés de coups de piques, dé- sonnes, la plus célèbre étant la princesse parmi eux l’abbé Lhomond, célèbre la- massacrent une partie des 411 pen-
coupés à coups de sabre et de hache, de Lamballe dont le cadavre profané sera tiniste, et les deux Pères Guérin du Ro- sionnaires : clochards, mendiants,
assommés à coups de bûche. L’escalier exhibé sous les fenêtres de Marie- cher, orientalistes fameux. vieillards indigents et 43 adolescents
Dans la matinée du 3, les gens du quar- placés en maison de redressement. L’un
tier viennent réclamer Lhomond et trois des bourreaux se plaint que ces gamins
L A PALME DU MARTYRE de ses confrères au cri de « Rendez-nous
nos saints ! ». Il faut obtempérer à ce
soient « longs à tuer », un complice sou-
pire : « Eh oui ! À cet âge, la vie tient
Sur les 3 000 victimes des tueries de septembre 1792 à vœu populaire, exception faite du curé si bien ! ». D’autres s’occupent de l’hô-
Paris, 191, dont 86 ecclésiastiques, furent béatifiées par de Saint-Nicolas, l’abbé Gros. Ce « nou- pital des femmes, La Salpêtrière, qui
Pie XI le 17 octobre 1926. veau Vincent de Paul » a commis le cri- reçoit prostituées, clochardes, men-
Relativement méconnus en France, peu priés, les bien- me inexpiable d’avoir rétracté le ser- diantes, mineures délinquantes ou pla-
heureux martyrs de Septembre comptent, depuis le 16 ment qu’il avait d’abord prêté… Un cées par leurs familles, vieillardes sans
octobre 2016, leur premier saint canonisé, en la per- jeune boucher réussit à faire sortir l’ab- famille. 35 périssent.
sonne d’un frère des écoles chrétiennes, Salomon Leclercq. bé Boulangier. Ce sera l’ultime sauve- Au soir du 4 septembre, l’on décomp-
Né en 1745 à Boulogne-sur-Mer, bras droit du supérieur tage. La suite est abominable. tera, très approximativement, 3 000 vic-
de son Ordre, frère Salomon fut envoyé à Paris en 1792 Vers 13 heures, les tueurs envahissent times, dont 250 prêtres. Les poursuites,
pour tenter de s’opposer à la dissolution des frères des la maison où les prisonniers finissent diligentées contre les tueurs en 1795,
écoles chrétiennes, d’abord épargnés par les mesures per- leur repas : « Ces Messieurs dînent ? aboutiront presque toutes à des non-
sécutrices. Arrêté le 15 août, interné aux Carmes, il y pé- Nous leur ferons prendre le café ! ». Un lieux.
rit le 2 septembre. à un, les religieux sont défenestrés et, Robespierre, satisfait, commentera le
Un miracle obtenu par son intercession en Amérique la- s’ils ont survécu à la chute, achevés à bilan en ces termes : « Heureusement,
tine a permis, selon la procédure romaine, sa canonisa- Pierre-Louis de coups de sabots et de marteaux par les il n’a pas péri un seul innocent. » ◆
tion, faisant de lui le premier saint martyr de la Révolu- La Rochefoucauld, tricoteuses des environs. L’abbé Gros ANNE BERNET
tion française. Beaucoup d’autres attendent de le re- évêque de Saintes, découvre parmi les bourreaux l’un de
G. Lenotre, Les Massacres de Septembre,
joindre : priez-les ! A.B. ◆ assassiné avec son frère. ses pauvres ; il s’exclame : « Mais, mon
Tallandier, « Texto », 288 p., 9 €.
ami, je vous connais ! ». « Oui, réplique
L’Homme Nouveau

14| DOSSIER | Histoire N° 1654 du 6 janvier 2018

Dieu en automne
ENTRETIEN AVEC CHRISTOPHE LANGLOIS
Conservateur de bibliothèque et écrivain, Christophe Langlois publie un premier roman,
Dieu en automne, sur les massacres de septembre 1792. En prêtant vie à son héros fictif,
l’auteur par la grâce de la transposition littéraire permet d’appréhender ces évènements
tragiques et leurs victimes.

Propos recueillis qui ne semble jamais reprise dans son


par Anne Bernet entier par les différents sites web ac-
tuellement dédiés au souvenir de ces
Vous avez publié au Cerf un massacres.
remarquable roman, Dieu Votre question porte en réalité sur
en automne. Le héros, l’abbé l’art : tout art est transposition. « On-
Gabriel Fougère, est un jeune ly connect », dit Forster au sujet de la
prêtre bourguignon qui périt multiplicité des perceptions que nous
dans le massacre des Carmes avons pris l’habitude de fragmenter.
le 2 septembre 1792. Pour rétablir l’unité que l’Histoire, en
Comment et pourquoi vous dépit de ses prétentions à l’objectivi-
êtes-vous intéressé à cet té, fragmente, pour relier en profon-
épisode tragique mais oublié deur ces différents plans, il ne peut être
du public ? question d’en rester à la surface des
preuves. Si celles-ci deviennent des
>>Christophe Langlois : Oublié, obstacles à la compréhension du phé-
il ne l’est peut-être pas tant ! Il me nomène principal, il faut recourir à la
semble le voir, au contraire, sous l’écu- métamorphose.
me de l’actualité… Si nous partons du
principe que tout sacrifice est plus réel, « Il fallait mettre à bas
s’il est d’amour authentique, que les ap- le réel » faites-vous dire
parences, à la fois parce qu’il effectue à l’un de vos personnages.
un renversement des forces habituelles, Est-ce donc le but ultime
et parce qu’il confère aux attentifs la de la Révolution ?
faculté d’entrevoir le Dehors, l’Au-
delà, alors les Massacres de Septembre >>Assigner rétrospectivement un
brillent d’une lumière particulière. Ils
ont certainement rejoint ces évènements
« Les martyrs des Carmes ont quelque chose but à la Révolution ne répond pas au
souci de vérité : la littérature, si elle
innombrables qui, certes, sont toujours à dire à nos contemporains : la vérité peut quelque chose, explore une hu-
promis à l’oubli, mais uniquement en manité disparue, en restituant comme
ce que l’oubli est révélateur de nos li- du don et la liberté d’aimer jusqu’à la fin. » à la minute même l’échelle des forces
mites. Limites éprouvées dès que nous en présence, sans le parasitage de la
essayons de comprendre, de retracer, reconstruction idéologique postérieu-
d’authentifier. Vaugirard. La remarquable somme de 160 prêtres réfractaires re aux faits. Quand le baron de Vin-
Ce n’est pas le fait qu’il ait été ou- Pierre Caron, Les Massacres de Sep- trouvèrent la mort ce jour-là. zelles prend conscience de son im-
blié qui m’a attiré vers cet épisode tra- tembre, publiée en 1935, peut consti- Parmi eux figure un abbé puissance à sauver quiconque, il re-
gique. Ce fut le choc de voir ces hommes tuer pour toute personne intéressée un Fougère mais il ne se pré- nonce à son poste de capitaine de la
attachés à une joie incompréhensible, premier pas vers la compréhension de nomme pas Gabriel. Garde Nationale de Mâcon, et c’est
déjà, pour leurs contemporains. Ce fut l’évènement dans sa complexité. Pourquoi créer un personna- alors qu’il sombre dans le décourage-
le doux choc de leur repos. Et vous Il s’agissait de se démarquer de la ge de fiction au lieu de ment. Cette phrase fait partie du mo-
avez raison de qualifier ainsi cet épi- légende noire du XIX e siècle, de la retracer l’histoire d’un nologue intérieur d’un être qui, atta-
sode : si la tragédie est l’irréconciliable cruauté des détails, car il m’était essentiel prêtre ayant existé ? qué dans ses affections, finit mysté-
opposition entre deux mondes, deux d’aller droit au cœur de l’évènement, rieusement par s’identifier à ses agres-
visions, nous y sommes. La traversée qui ne réside jamais dans la description >>Le nombre de prêtres tombés seurs. Il se conçoit comme surnumé-
quotidienne du jardin des Carmes, vériste de la main des bourreaux, de leurs pendant les journées de Septembre à raire. Il comprend, au fond, qu’il lui
lorsque je travaillais là, de 2011 à 2016, faits et gestes – nos journaux s’en sur- Paris est estimé à 223 par Caron. est donné l’ordre de disparaître.
à la bibliothèque, fut importante. En- saturent jusqu’à la nausée – mais dans L’Église n’a pas retenu tous les noms
suite, la confirmation de ce qui s’im- la faculté inassignable du don de soi. qu’ont examinés les membres de la com- Les martyrs des Carmes
posait à moi : une langue, un rapport Ces personnes qui ont accepté qu’on mission chargée du procès en béatifi- ont-ils quelque chose
différent au temps, à la nature, des dé- prenne leur vie, la question demeure pour cation, comme il est naturel de le fai- à dire et à enseigner
couvertes successives, des voyages, moi, de savoir à la fois comment ils l’ont re si absolument toutes les informa- à nos contemporains ?
jusqu’à Vinzelles, en Bourgogne. Nom- accepté et si ces dispositions sont trans- tions ne sont pas réunies. Le person-
breuses aussi sont les plaques, dans des posables, compréhensibles, depuis nos nage historique dont la notice, dans La vérité du don
églises très éloignées de Paris, qui ten- pauvres moyens d’aujourd’hui, avec le procès de béatification engagé en et la liberté d’aimer
tent d’honorer un obscur prêtre ayant notre langue, notre sens amorti de la 1901 et qui a abouti en 1926, a rete- jusqu’à la fin. ◆
fui sa région natale pour gagner l’ano- vie intérieure, notre goût affaibli pour nu mon attention, s’appelle en réali-
nymat de la grande ville… Et à Paris, la nuance des sentiments. Le mystère té Bernard Dufour. Le document ori-
nous avons une statue de Danton en de la paix qu’ils ont manifestée reste ginal que j’ai compulsé est conservé Christophe Langlois,
Dieu en automne, Cerf,
plein boulevard, nous voyons une plaque entier à mes yeux, et un motif suffisamment à la bibliothèque de l’Institut Catho-
400 p., 24 €.
à la hauteur de Saint-Joseph, rue de valable. lique de Paris, et il présente une liste
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Histoire | DOSSIER | 15

Les prémices des massacres


De la folle déclaration de la guerre adressée par l’Assemblée législative au Roi de Bohême
et de Hongrie, à la traque des soutiens du Roi de France, l’enchaînement inexorable des
évènements révolutionnaires a abouti aux massacres des Carmes, le 2 septembre 1792.

PHILIPPE PICHOT-BRAVARD semblée décida de les condamna à l’exil tous les prêtres in-
placer en résidence sur- sermentés. Les prêtres déjà incarcérés

L es massacres qui eurent lieu à Pa-


ris à partir du 2 septembre 1792 ne
doivent rien au citoyen Hasard, secré-
veillée au Temple. furent conduits à la frontière. Au ma-
Un nouveau ministè- tin du 2 septembre 1792, 150 prêtres et
re fut désigné par l’As- trois évêques, que l’on conduisait à la
taire bien connu de la section des Évè- semblée. Les ministres frontière, se trouvaient à Paris, dans
nements imprévus. Bien au contraire, « girondins » écartés l’ancien couvent des Carmes, rue de
ils furent le résultat d’une tension po- par Louis XVI le 15 juin Vaugirard…
litique qui ne cessait de s’aggraver de- précédent retrouvèrent
puis le commencement de la Révolu- leurs portefeuilles res- Le dernier acte
tion, et plus particulièrement depuis la pectifs. L’Assemblée Le 2 septembre 1792, les nouvelles qui
déclaration de guerre adressée, le 20 avril compléta le ministère arrivèrent du front étaient désastreuses.
1792, dans un enthousiasme délirant, en élisant Danton, Mon- D’aucuns songeaient à se replier sur la
par l’Assemblée législative, au Roi de ge et Lebrun. Au sein Loire, repli qui aurait sonné le glas de
Bohême et de Hongrie. de ce nouveau minis- la Révolution. Danton s’y opposa. Or,
Dès son commencement, la guerre avait tère, la personnalité depuis le 10 août, plusieurs journalistes
tourné au désastre. Les Jacobins n’avaient saillante était Danton, appelaient de leur vœu le massacre des
pas tardé à accuser la Cour de collusion qui fut nommé ministre prisonniers, qu’il s’agisse de Fréron, Ma-
avec l’ennemi. Il y avait pourtant à toutes de la Justice, mais qui rat, Fabre, Gorsas ou Carra. Ils agi-
ces défaites une explication beaucoup empiéta volontiers sur taient la menace fantasmagorique d’un
plus simple : les troubles de la Révolu- les fonctions de ses complot des prisons qui aurait menacé
tion avaient engendré de tels désordres collègues des Affaires la vie des patriotes et de leurs familles.
dans les régiments que ceux-ci étaient étrangères et de la Guer- Au vrai, il s’agissait de consolider par
incapables de soutenir une campagne mi- re. Cependant, ce mi- la terreur un pouvoir tout neuf, contes-
litaire. La hiérarchie y était inversée. Fa- nistère désigné par l’As- té et illégitime. Alors que les opéra-
ce à l’ennemi, les régiments avaient pris Danton, ministre de la Justice, joua un rôle très funes- semblée devait constam- tions électorales pour désignation des
la fuite, massacrant ceux de leurs offi- te dans l’engrenage de la Terreur. ment compter avec l’au- députés à la Convention commençaient,
ciers qui voulaient les contraindre à gar- torité qu’exerçait la il fallait effrayer les modérés pour les
der leurs lignes. Un véritable typhon se déchaîna alors commune insurrectionnelle de Paris. tenir à distance et assurer ainsi l’élec-
sur la ville, animé par Danton et Marat. Dans le même temps, des mesures ré- tion des Jacobins les plus radicaux dont
La Patrie en danger ? Le 8 août 1792, des débats particuliè- pressives furent prises contre les ennemis l’assise populaire réelle, très faible,
Le 11 juillet 1792, l’Assemblée avait rement houleux eurent lieu au sein de de la Révolution. Dès le 10 août, les n’aurait pas permis la désignation si
proclamé « la Patrie en danger », ce l’Assemblée. En sortant du Manège, journaux royalistes furent interdits. Vi- les élections s’étaient déroulées serei-
qui lui permettait de prendre des me- plusieurs députés de droite furent mo- sites domiciliaires, perquisitions noc- nement. Ainsi, encouragé par la com-
sures d’exception contre les « ennemis lestés et menacés de mort par les sans- turnes et arrestations se multipliaient, mune de Paris, le massacre commença
de la Révolution ». Il y eut alors, dans culottes. Le lendemain, ils adressèrent remplissant rapidement les prisons. Le dans l’après-midi du 2 septembre aux
le Midi, des massacres de prêtres ré- au président des lettres de protestation 17 août, un tribunal révolutionnaire fut Carmes. ◆
fractaires. Au même moment, aux Ja- dans lesquels ils se plaignaient de ce institué. Il s’empressa de condamner à
cobins, dès la mi-juillet, des voix ré- que l’assemblée n’était pas libre. Et mort plusieurs personnalités proches *Auteur de La Révolution française, Via
Romana, 294 p., 24 €.
clamaient la déchéance ou la déporta- d’annoncer qu’ils s’abstiendraient dé- du Roi. Le 26 août 1792, un décret
tion d’un roi qu’ils prétendaient allié sormais de participer à ses travaux.
de l’ennemi. Au vrai, le Roi n’avait ja- Beaucoup de députés modérés et roya-

◗ DÉCLARATION DE GUERRE À L’ÉGLISE


mais attendu rien de bon d’une guerre listes les imitèrent, remplissant les vœux
exigée à cor et à cri par les amis de Bris- des Jacobins. C’est ainsi que la mino-
sot qui voulaient exporter la Révolu- rité jacobine fut au soir du 9 août maî-
tion aux quatre coins de l’Europe. De- tresse de l’Assemblée. Après avoir, le 2 novembre 1789, voté la mise à la disposition de la Nation des
puis les premières défaites, le Roi s’em- Le lendemain, 10 août 1792, Fédérés biens du clergé, vendus à l’encan au printemps 1790, modifié, en décembre, la
ployait, au contraire, par l’intermédiaire et sans-culottes attaquaient le château carte des diocèses afin de la faire correspondre aux départements, la Consti-
de son agent secret, Mallet du Pan, à des Tuileries défendu par la garde suis- tuante, en avril 1790, refuse de reconnaître le catholicisme religion d’État. Les
engager des négociations de paix. Les se et trois cents gentilshommes, tandis vœux de religion sont interdits, les couvents et monastères fermés, les religieux
Fédérés accourus à Paris trépignaient que le Roi et sa famille cherchaient re- expulsés. Le 12 juillet, l’Assemblée vote la loi sur la Constitution civile du cler-
d’impatience. Le 29 juillet, à la tribu- fuge à l’Assemblée, où ils se retrouvè- gé, promulguée le 24 août, applicable le 27 novembre. Elle fonctionnarise le
ne des Jacobins, Robespierre demanda rent prisonniers des Jacobins. Le châ- clergé français, qui ne dépendra plus de Rome mais de la Nation ; curés et
la déchéance du Roi et la convocation teau fut saccagé et ses défenseurs en évêques seront élus par tous les électeurs, non par les seuls catholiques.
Le clergé ne suit pas : seuls quatre évêques prêtent serment, les autres sont chas-
d’une convention nationale. Les révo- grande partie atrocement massacrés.
sés de leurs sièges, comme le seront tous les prêtres qui suivront leur exemple.
lutionnaires n’attendaient qu’un pré- Le Roi fut suspendu de ses fonctions Le 13 avril 1791, Pie VI interdit le serment sous peine d’excommunication et de-
texte pour renverser la monarchie. Le par l’Assemblée qui convoqua « une conven- mande à ceux qui l’ont prêté de se rétracter. Les assermentés représentent en-
30 juillet fut diffusé dans Paris le ma- tion nationale », c’est-à-dire, une nou- viron la moitié du clergé, beaucoup moins dans les provinces très ferventes,
nifeste de Brunswick menaçant les Pa- velle assemblée constituante, qui se- telles celles de l’Ouest, où le refus du serment sera majoritaire, parfois à près de
risiens de représailles militaires s’ils rait élue au suffrage universel. Étaient 90 %. Les réfractaires doivent quitter leur paroisse, où ils n’ont plus le droit de
devaient porter atteinte à la personne de néanmoins exclus du scrutin ceux qui, résider et laisser la place à des prêtres « intrus ». Les catholiques fidèles, quali-
Leurs Majestés. Le croira-t-on ? Ce ma- dans les semaines précédentes, avaient fiés de « non conformistes », sont victimes d’agressions violentes qui font des
nifeste fut reçu aux Jacobins par des signé l’une des pétitions de protesta- morts. Le port de la soutane est interdit. Les prêtres réfractaires doivent se re-
éclats de rires, tant les patriotes étaient tion adressées à l’Assemblée après la grouper au chef-lieu de leur province d’origine, où il sera plus facile de les sur-
joyeux de tenir, enfin, le prétexte qu’ils journée du 20 juin. Le Roi et sa famil- veiller. Désormais, tout est en place pour permettre une éradication massive et
définitive du catholicisme en France. A.B. ◆
attendaient pour renverser la royauté ! le devaient « rester en otage ». L’As-
L’Homme Nouveau

16 | CULTURE | Votre quinzaine N° 1654 du 6 janvier 2018

Petit éloge L’essai Le recueil Le Journal


de la musique Bloy Journal
insolite d’une sainte
CARTE BLANCHE
A
vouons-le : Léon
Bloy nous déran-
À JUDITH CABAUD ge ! Étonnant
homme ; surprenant au-
teur. Cent ans après sa
mort, que nous avons fê-
Dernières tée l’an dernier, le célèbre
écrivain parvient encore à
nouvelles…
À notre époque où règne l’incul-
ture générale, quelles qu’en
soient les raisons, il est rare
de découvrir un nouveau film
qui évoque la maladie et ses
remèdes : il s’agit en l’occurrence
de La Mélodie de Rachid Hami. Un professeur de
violon, Simon (Kad Merad) violoniste chevronné
F
abrice Hadjadj a
l’art et la manière
de partir de petits
riens du quotidien pour
offrir une réflexion sur la
finitude de l’homme, son
remuer notre âme, à l’em-
pêcher de s’enfoncer dans
la tranquillité de sa mé-
diocrité. C’est pourquoi
nous voyons en lui facile-
ment l’imprécateur, le po-
lémiste, le vociférateur,
celui qui bouscule et qui
mord. Une sorte de Cé-
L
e Journal lui-même
de la première
sainte africaine est
relativement court : 30
pages tout au plus. Il re-
trace, comme le dit bien
en quête d’un complément de revenu, s’efforce rapport à la technique ou line chrétien, l’antisémi- le sous-titre de cet ou-
d’enseigner son instrument à des élèves de la classe à Dieu, argumenter sur la tisme en moins, le chris- vrage, le passage de la
de 6e d’un collège de la banlieue parisienne. Malgré mort ou sur le temps qui tianisme en plus. Et, si servitude à la sainteté de
les conditions difficiles et l’attitude peu enthousiaste passe, bref, sur autant de nous nous trompions ? cette jeune Soudanaise
des uns et des autres, la musique capte l’attention questions qui n’ont rien La question mérite d’être enlevée à l’âge de 7 ou 8
de quelques-uns, en particulier un enfant, Arnold. d’anecdotique. En fait, posée et, elle l’est d’ail- ans, restée esclave pen-
Celui-ci est fasciné par le violon mais habitant ces « chroniques d’une leurs indirectement par dant une dizaine d’an-
un HLM, il est contraint de travailler l’instrument disparition annoncée » Frédéric Chassagne. Non nées, subissant tortures et
sur le toit de l’immeuble pour ne pas déranger nous font méditer, non content de poser la ques- humiliations, jusqu’à ce
les voisins. sans humour, sur l’impos- tion, il apporte la réponse, qu’elle découvre le Christ
ture anthropologique sans et la démonstration de grâce à un couple d’Ita-
Sans démagogie, Simon parvient à tenir la barre
précédent que représente celle-ci. À travers un liens à qui elle avait été
de sa classe en gagnant la confiance des parents
une certaine modernité choix de textes, réunis par donnée. Pour compléter
d’élèves et en promettant d’emmener les élèves jouer
qui nous prive de tout thèmes (une vingtaine au ce récit, Roberto Italo
à la Philharmonie de Paris. savoir-faire en nous inci- total), il montre la face ca- Zanini livre une présenta-
Ce film rend hommage aux centaines de professeurs tant à une confiance chée de Bloy, l’homme tion de ce que fut et est
qui dans l’ombre portent actuellement la musique aveugle dans des ma- d’une tendresse surnatu- encore l’esclavage dans
classique, parent pauvre de l’Éducation nationale, chines auxquelles nous relle, à la fibre sensible et le monde, ne se conten-
à des enfants dont les familles n’ont jamais eu l’expé- ne comprenons rien, celle qui entend plonger de tout tant pas de relater le
rience de la musique instrumentale et ne devinent pas qui remplace la table – son être dans la lumière commerce triangulaire
sa richesse, sans parler de la stimulation intellectuelle lieu par excellence de la de la Révélation. À Bloy mais abordant également
qui va de pair avec cette initiative. Ce phénomène rencontre – par la tablette vociférateur, il substitue le problème de l’escla-
est encore marginal partout en France aujourd’hui et prétend nous faire voir Bloy « contemplateur ». Il vage en pays musulmans
quand il n’est pas inexistant, les Français se croyant le monde quand elle nous s’agit là d’un vieux mot aujourd’hui, ou celui qui
obligés de suivre des modes médiatiques et des confine derrière un écran. (son usage daterait de ne se nomme pas des en-
mouvements commerciaux en donnant une sous- C’est vrai, l’ouvrage 1355), peu usité au- fants condamnés à tra-
culture aux jeunes, alors que dans l’ensemble ceux-ci traite – sans le nommer jourd’hui, mais qui évite vailler en Chine ou ail-
sont rarement exposés aux bienfaits de la vraie. d’emblée – du transhuma- de transformer l’écrivain leurs. Enfin, des pensées
Quant aux zones rurales, celles-ci sont livrées en nisme, comme des di- en une sorte de moine. de la sainte, rassemblées
exclusivité à la culture de la belote et du foot. zaines d’autres livres en Sous nos yeux ébahis, par ses consœurs, et le ré-
Au risque de me répéter sur ce sujet qui me préoccupe ce moment. Mais il le fait Bloy garde sa puissance, cit des tortures qu’elle
depuis toujours, je rappelle ce que Platon nous comme aucun autre, avec mais devient aussi un subit et qu’elle ne voulait
transmet de Socrate : « L’éducation musicale est une sorte de joie, ou plu- guide vers la prière, d’au- pas raconter, complètent
souveraine, parce qu’elle jouit du privilège de tôt d’espérance, qui ne tant que pour lui, « il n’y ce petit livre qui permet
pénétrer dans l’âme et de la toucher fortement. » veut pas tant nous faire a rien en dehors » d’elle. de mieux connaître cette
détester le cyborg qu’ai- PHILIPPE MAXENCE jeune fille, esclave puis
Et plus loin dans sa République : « La gymnastique
mer l’homme créé par Frédéric Chassagne, Léon religieuse. Sa confiance,
pour le corps et la musique pour l’âme doivent précé-
Dieu, haïr la condition Bloy contemplateur, sa capacité à pardonner,
der toute entreprise d’enseignement. » Aristote,
de consommateur servile Artège, 282 p., 14 €. son abandon à la Provi-
quant à lui, demande que la musique prédomine qu’admirer la vie simple dence alors même qu’elle
l’éducation de la jeunesse. de charpentier qui fut ne la connaissait pas en-
Et pour élever les générations futures dans tous celle du Christ. core ne peuvent qu’aider
les sens du terme, faut-il réinventer ce que l’on sait ADÉLAÏDE POUCHOL tous ceux qui souffrent
depuis des millénaires ? Enseigner la nature et la Fabrice Hadjadj, Dernières d’une façon ou d’une
culture c’est enseigner des matières nécessaires. nouvelles de l’homme autre. BLANDINE FABRE
Pour la nourriture du corps on cultive les aliments (et de la femme aussi), Joséphine Bakhita,
bio. Pour celle de l’esprit on peut en faire autant en Tallandier, 336 p., Journal, Salvator, 126 p.,
refusant le commerce en matière d’esthétique et en 18,90 €. 12,90 €.
découvrant le Vrai. ◆
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Lectures | CULTURE | 17
HISTOIRE
Les Tyrannosaures
ESSAI
L’impossible paix
demeuré anglican, combien son
entrée dans l’Église catholique Mots croisés
a été pour lui une libération, à la
de la République en Méditerranée fois le confirmant dans la foi et Horizontale- A B C D E F G H I J K L
ment
Jean-Joël Brégeon, Boris Cyrulnik lui permettant de vivre celle-ci 1. Permet aux 1
Gérard Guicheteau Boualem dans une liberté qu’il n’avait pas nouveaux arri- 2
Ce petit livre, Sansal connue dans l’Église anglicane, vants de s’en sortir.
3
et que cela vaut tout particulièrement 2. Peut se retrou-
qui se veut Le 6 octobre 2012, ver dans un grand 4
tout à la fois l’essayiste et ro- pour la dévotion mariale catholique.
désordre. 3. Tas 5
un essai his- mancier algérien Dans d’autres textes de cette sé- de cailloux – Bœuf
torique et Boualem Sansal et lection, Newman défend la doctrine à l’ancienne – Ta- 6
politique à son homologue is- catholique sur la Vierge Marie en pait fort sur le 7
s’appuyant sur l’Écriture et sur fellah. 4. Mar-
vocation pé- raélien David Gross- chand de tapis 8
dagogique, man proclamaient à Strasbourg l’Antiquité chrétienne, et même
– Cour espagnole. 9
pose d’em- un « appel pour la paix » au à l’occasion sur des autorités an- 5. Grecs ou bul-
blée le pro- Proche-Orient. Ils ont depuis lors glicanes. La seconde partie nous gares. 6. Une ac- 10
blème de la « frontière » entre été rejoints par des dizaines introduit dans l’intimité de la tion payante – 11
prière et de la méditation de En cohérence –
ennemis et défenseurs de la Ré- d’autres écrivains de tous horizons. Informateur ano- 12
publique. Cette ligne est si floue, Ce texte engagé figure en annexe Newman, dévot de la Vierge Marie.
nyme. 7. Fait une
si fluctuante qu’elle permet de des conversations de Sansal avec Sans doute vers 1850-1855, il fin. 8. Galantes chez Rameau – Commune dans les Pyrénées-
liquider n’importe qui pour n’im- un psychiatre français et juif, écrivit chaque jour d’un mois de Atlantiques. 9. Quart d’an – Mesure d’intelligence – Entrée en
porte quelle raison à n’importe Boris Cyrulnik. Lucidité, profondeur mai une méditation mariale à grossesse. 10. Meneuse de jeu – Pas nulle mais non avenue.
partir des Litanies de Lorette. Ces 11. Font de l’effet. 12. Fait tourner la tête.
quel moment de ces années ter- et détermination alternent dans
ribles 1793-1794. Les auteurs ces riches échanges où les deux pages, non destinées à la publication,
Verticalement
ont choisi de suivre les parcours interlocuteurs confient d’abord ont la fraîcheur et parfois la naïveté A. Fait vinaigre. B. 18 ou 367 km – En vrai, n’est jamais en or –
sanguinaires des « dessinateurs » avec simplicité les convictions du cœur à cœur, tout en révélant Bas de gamme. C. Capitale du Misamis oriental aux Philippines
de cette frontière « vertueuse ». qui les habitent et les font souvent une doctrine mariale sûre. L’émer- (trois mots). D. Morceau de comté – Attire le Japonais mais
veillement de Newman est celui repousse l’Anglais – Note – Municipalité de l’État de Ceará au
Après avoir évoqué les person- se rejoindre, en particulier sur la Brésil. E. Roi du palindrome – Matière à pot – Commune dans
nalités de Robespierre, Couthon légitimité des Juifs à vouloir vivre du petit enfant contemplant sa
les Pyrénées-Orientales. F.Toujours fleuri – Un début d’éducation.
et Barère, ordonnateurs de la comme nation en Israël et pas Mère. DIDIER RANCE G. Mal accueilli – Commune en Ardèche – Dans la charnière. H.
Terreur, ils détaillent les œuvres ailleurs. Bravant un tabou, Sansal Le Laurier, 176 p., 12 €. Article d’importation – Entraînas. I. On ne peut pas courir plus
de mort de leurs «missionnaires». s’est d’ailleurs rendu à Jérusalem qu’eux. J. Jeux bruyants – Toujours sur la Tille – Consultable en
CD partie. K. Plaqué au Pays-Bas – Conjonction – Longue et profonde
Pas une ville, pas une campagne, et il nous offre le récit touchant vallée d’origine glaciaire. L. Peut-être de moralité – Ville du ton-
pas un département français de son voyage. Puis, lui-même Chants de Poilus - 2 nerre… Daniel Hamiche
n’échappent à la furie « régéné- et Cyrulnik réfléchissent sur les Voici la suite du premier disque (La solution au prochain numéro)
ratrice» des députés représentants causes des antagonismes et des de chants de Poilus, paru en 2014. Solution du n° 1653 daté du 23 décembre 2017
en mission et des généraux de divisions, historiques et actuels, Le Chœur Montjoie Saint-Denis Horizontalement : 1. Soutien-gorge. 2. Omniscientes. 3. UP
la République naissante. Lyon, qui blessent les sociétés riveraines parachève son hommage aux – Hao – Lac. 4. Shooteurs – IA. 5. Eau – El – Gaz. 6. Flée – Œil –
Marseille, Toulon et la Provence, de la Méditerranée, et dont les combattants de la Grande Guerre Oô. 7. Festonnement. 8. Tessin – Âge. 9. CD – NT – Lu. 10.
Bordeaux et la Gironde, ainsi conflits mettent en péril la paix avec 25 chants qui rappellent le Tacticiennes. 11. Ill – EI – An. 12. Fiers dragons.
que « l’exécrable Vendée » sont mondiale. Tandis que Cyrulnik Verticalement : A. Sous-effectif. B. Omphale – Dali. C. Un –
sacrifice de Ouest – Clé. D. Tito – Été. E. Is – Té – Osmies. F. Échelons – Cid.
les exemples les plus connus. Il s’en tient surtout aux concepts tant de sol- G. Niau – ENI. H. Géorgienne. I. On – Salm – TNAG (gant). J. RTL
y en a beaucoup d’autres que généraux, Sansal considère qu’il dats il y a un – EA – NNO. K. Geai – Ongle. L. Escamoteuses.
Brégeon et Guicheteau décrivent faut en priorité « se mobiliser siècle. Chants
en citant abondamment les contre l’islamisme mais aussi, ce de nos com-
lettres et rapports des républicains que l’on voit moins, contre l’installation patriotes ESSAI
eux-mêmes. Tuer, piller, violer, toute benoîte de l’islam dans la français, mais
torturer les populations en rêvant cité»,dénonçant même l’arabisation aussi de nos alliés britanniques,
Ce que penser veut dire
de bonheur du peuple : il fallait de l’Unesco. Un bel exercice belges et russes ou encore de Alain de Benoist
y penser ! En d’autres temps ces auquel il manque cependant des nos adversaires allemands (dont L’auteur propose une trentaine de portraits de
hommes seraient sans doute réflexions sur le rôle que les le célèbreIch hatt’ einen Kameraden). figures de la culture française et européenne
restés dans la médiocrité de leur chrétiens pourraient jouer en Les horreurs de cette guerre n’ont depuis deux siècles et demi, à travers philosophie,
condition première. La Révolution faveur de cette paix que tous pu faire taire ces hommes qui littérature et sciences humaines. Si les noms de
des droits de l’homme et du deux désirent. ANNIE LAURENT appartenaient à une génération la plupart, sinon leur œuvre, sont bien connus,
citoyen en fait de véritables Éd. de l’Aube, 152 p., 15 €. qui chantait encore. Chants de qui connaît dans les nouvelles générations ceux
tyrans qu’ils fussent demi-mondains prière qui n’ont pu stopper cet de Raymond Abelio, d’Emmanuel Berl, de Jules Monnerot ou de
(Barère,…), acteurs (Collot d’Her- RELIGION holocauste (poignant Ave Maria Jean Cau ? Le talent didactique de l’auteur lui permet de dresser
bois,…), défroqués (Fouché,…), grégorien, Ave Maria de Fatima
ci-devant nobles (Turreau, Barras),
Rose mystique en une dizaine ou une vingtaine de pages un portrait qui dégage
chanté en portugais), chants de le domaine qui lui semble avoir été au centre de la réflexion de
petits bourgeois et gens de John Henry Newman révolte contre les fauteurs de celui qu’il étudie. Le but affiché est d’aider le lecteur à penser (la
basoche (Carrier, Couthon, Lapor- L’ouvrage com- guerre (La Butte rouge), chants politique, le droit, le psychisme, le capitalisme, etc.) avec ces auteurs.
te, Albitte, Javogues,…) ou soldats porte deux par- gaillards (L’Artilleur de Metz ou Il est généralement atteint, même si l’ambition est trop grande car
de fortune (Westermann, Gri- ties. On trouvera Mademoiselle from Armentières), Rousseau, par exemple, n’est pas le penseur de la nature de l’homme
gnon, Cordellier,…). L’intérêt dans la première ironiques (La Roulante) ou pa- et de l’origine de la société, il y en a bien d’autres, il est seulement
étant principal, ces hommes ver- quelques textes, triotiques. Parmi d’autres textes, un des penseurs en ces domaines, et de plus d’autres lectures de
tueux n’ont pas omis de s’enrichir pris pour les le Chœur Montjoie a aussi retrouvé son œuvre sont possibles.
au détriment de leurs victimes deux-tiers dans l’enregistrement du discours Ce livre donne à penser et révèle peut-être plus que ce que prévoyait
et de l’État et pour la plupart de la Lettre à Pusey. d’inauguration de l’Ossuaire de l’auteur. On y voit combien Alain de Benoist, malgré une réputation
mourir dans leur lit pour enfin Le premier extrait est fondamental : Douaumont par le Maréchal de marginal sulfureux, s’inscrit dans le courant dominant de la
donner leur nom à des artères, Newman part de la distinction Pétain en 1927, sans doute le modernité areligieuse (les penseurs chrétiens inspirés par leur foi
des stations de métro ou, pour entre « foi » et « dévotion » (« la résumé le plus émouvant de sont ici fort rares). De plus, nombre de ceux qu’il présente s’inspirent
certains, d’inscrire leur nom sur foi est partout, une et identique, cette horrible « guerre civile eu- ou ont été marqués par Nietzsche ou, mais moins nombreux, par
les colonnes de l’Arc de triomphe. mais une grande liberté est accordée ropéenne », que l’on écoute la Heidegger (comme lui-même), dans un même postromantisme
CHRISTOPHE CARICHON au jugement privé et aux dévotions gorge serrée. BENOÎT SÉNÉCHAL hésitant entre mysticisme postpaïen et désillusion. D.R.
Éd. du Rocher, 192 p., 18 €. personnelles»), pour dire à Pusey, Chœur-Montjoie.com, 20 €. Éd. du Rocher, 378 p., 19, 90 €.
L’Homme Nouveau

18 | CULTURE | Patrimoine N° 1654 du 6 janvier 2018

Leonardo Castellani :
l’écrivain de l’apostolat apocalyptique
Ouvrage anthologique, Le Verbe dans le sang introduit grâce à son concepteur
et traducteur, Erick Audouard, au cœur de l’œuvre immense et longtemps mé-
connue de Leonardo Castellani, prêtre et écrivain argentin hors norme. Une pre-
mière traduction en français de celui qui apparaît bien comme l’une des figures
majeures de la littérature catholique et argentine du proche XXe siècle.

Propos recueillis son évasion en 1949,


par Philippe Maxence s’est retrouvé à la rue,
persécuté, brimé et mé-
Vous publiez aux éditions prisé jusqu’à la fin de
P.-G. de Roux un recueil ses jours, en réussissant
de textes, magnifiquement l’exploit d’écrire une
introduit par vos soins, cinquantaine de livres
d’un écrivain argentin sur tous les sujets et
parfaitement inconnu : dans presque tous les
Leonardo Castellani. genres. Témoin de la
Qui était cet homme vérité et du calvaire
exactement ? moderne, Leonardo
Castellani est un écrivain
>>Erick Audouard : Un prêtre viril, qui a eu la folie d’être
un auteur prolifique et un terrible destin chrétien avec un courage
dont le cours a embrassé tout le XXe siècle. hors norme.
Né en 1899, alors que le Pavillon de
l’Argentine venait de triompher à Comment
l’Exposition Universelle, il est mort en l’avez-vous
1981, quand les téléviseurs se multipliaient découvert ?
dans une petite nation périphérique au
bord de la guerre civile. Entre-temps, >>Par hasard, ou
il est devenu jésuite à 18 ans, s’est battu providentiellement,
avec fougue pour ouvrir les yeux de ses selon les points de vue. « Témoin de la vérité et du calvaire moderne, Leonardo
contemporains, s’est heurté aux autorités
de la Compagnie de Jésus, a été reclus
J’ai passé quelque temps
en Argentine, mais la
Castellani est un écrivain qui a eu la folie d’être
sous surveillance en Espagne pendant
deux ans, expulsé de son ordre après
plupart des Argentins
ignorent jusqu’à son
chrétien avec un courage hors norme. »

existence, et per- Dans quelles directions chez lui des disciplines momifiées mais
sonne ne m’avait l’œuvre écrite de Leonardo des coursiers qu’il chevauche avec une
parlé de lui. Il y a Castellani s’est-elle extrême vigueur, en y mettant toute son
deux ans, j’ai en- épanouie ? érudition, tout son talent poétique et
tendu un psychiatre son intuition visionnaire. Et le plus
évoquer sa puissante >>Philosophe, poète, théologien, étonnant, c’est l’unité de cette œuvre
théorie à propos traducteur de Thomas d’Aquin, romancier, presque monstrueuse, – unité qui ne
de la dégénéres- nouvelliste, satiriste, essayiste et rédacteur s’explique que par sa foi et sa quête
cence des sciences. d’un millier d’articles dans la presse, passionnée de compréhension. Quel
Je suis allé voir de Castellani était un écrivain et un penseur, que soit le genre qu’il pratique, Castellani
plus près, et je ne mais il faut préciser que son écriture et a le sens de l’homme parce qu’il a le
suis toujours pas sa pensée, véritablement radicales, n’ont sens de Dieu.
revenu de ce que pas grand-chose à voir avec ces diversions
j’ai trouvé… Il est plus ou moins inoffensives que sont Dans l’article intitulé
édifiant qu’un mé- devenues la littérature et la philosophie. « Hopkins chez les Jésuites »,
decin et non un Son singulier génie s’est développé Castellani écrit : « Chez
« homme de lettres » dans la littérature à travers des contes les grands artistes, la moda-
m’ait lancé sur la mystico-policiers, des fables, des poèmes lité artistique ne saurait
piste de Castellani et des romans d’une imagination être séparée de l’homme,
– quelqu’un qui littéralement prophétique ; dans la c’est-à-dire de la personnalité
cherchait vraiment critique littéraire où brillent son discernement même. » Cette remarque,
à comprendre les théologal et le sel d’une ironie décapante ; ne peut-on l’appliquer
souffrances de son dans la presse politique où son patriotisme à lui aussi ?
prochain, contrai- naturel s’en prenait aux idolâtries in-
rement aux litté- ternationaliste et nationaliste ; dans la >>Absolument, et vous touchez là
rateurs actuels qui recherche psychologique, dans l’ensei- au cœur de son conflit avec l’Église
ont d’autres chats gnement philosophique, dans l’exégèse officielle. Il est clair que dans cet article
à fouetter. des Écritures surtout, – qui ne sont pas Castellani règle en partie ses comptes
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018
Patrimoine | CULTURE | 19
EN TOUTES LETTRES
« C’est ça, le Sens Commun ? C’est ça, la Logique ? Eh bien oui, monsieur ;
mais la Logique qui fait la folle, la vraie philosophie qui, selon Pascal, se
moque de la philosophie. C’est le Sens Commun, mais le Sens Commun pris
d’ivresse.
– Ivre de quoi ?
– Ivre de Poésie et de Théologie. Bras dessus bras dessous avec sa fille, la
Joie de Vivre. »
Saint Gilbert du Bon Sens, page 65.

« L’homme est essentiellement un chercheur de chaînes ; et ne parlons pas


des femmes. C’est pourquoi nous aimons tant le bruit des chaînes brisées.
Afin d’en chercher d’autres. Serments d’amour, contrats conjugaux, vœux
religieux, promesses de fidélité éternelle, discipline militaire, élaboration
des lois, chartes et constitutions, loyauté au chef, dévouement envers l’ami,
dépendance à la terre natale, etc., partout où l’homme trouve une chaîne
qui le libère de sa versatilité et sa contingence essentielles, qui l’attache à
quelque chose de permanent comme un naufragé à un mât de bateau, c’est
là qu’il se sent noble et heureux. Mieux : c’est là qu’il se sent libre. »
À l’école de Rousseau, page 151.

« Les récepteurs sont tellement déglingués qu’alors que vous croyez avoir
transmis une subtile mélodie, vous vous apercevez avec stupeur qu’on n’a
reçu qu’un vacarme infect. Les choses les plus simples provoquent des
malentendus, et on va jusqu’à chercher de sinistres allusions personnelles
dans des spéculations théoriques.
– Comment ça ? Vous osez évoquer irrévérencieusement le Super Archirabbin
Écrivain et poète, Erick Audouard offre la première traduction en français du Tibet ?
du prêtre argentin. – Toutes mes excuses, chef, je ne savais même pas qu’il existait.
Je parle toujours de façon générale, bien que je veille naturellement à
parler du réel. Si nous continuons sur cette voie, nous ne pourrons plus du
avec les jésuites ; ceux-ci ne pouvaient périls qui nous menacent aujourd’hui. tout ouvrir la bouche. Qui prêche dans un asile de fous ? Il y a pourtant une
supporter son anticonformisme et son Il a vu l’Antéchrist et il a dit ce qu’il manière de prêcher qui vaut même dans un asile, et c’est prêcher les faits.
originalité artistique, pourtant consubstan- voyait. Les choses ayant évolué comme Il faut prier la Lumière Incréée qui nous a donné la parole qui est un fait,
tiels à sa nature et à sa vocation, et c’est on sait, j’ajouterai de façon un peu comme on dit du Fils de Dieu que ses faits étaient des paroles et ses paroles
pourquoi ils l’ont traité avec autant de provocante que le castellanien est l’avenir des faits. Il fut en personne le Logos fait chair, la Vérité dans un corps et
cruauté que de lâcheté. Imaginez qu’on du chestertonien. dans une âme d’homme, la grande Idée-Fait dont rêva Platon. Un fait ne
se scandalisait qu’il osât porter un se falsifie pas, il existe. La meilleure manière de prêcher la foi chrétienne
ceinturon de cuir par-dessus sa sou- Chesterton bataille est d’être un fait chrétien. La meilleure manière d’enseigner le Christ est de
tane… Aussi, lorsque Castellani parle joyeusement contre le devenir soi-même un autre Christ – même si l’on ne peut être qu’un pauvre
de ce qu’ont subi Baudelaire, Bloy, monde moderne ; son ami Christ. »
Hopkins, Kierkegaard ou le dernier Hilaire Belloc, de façon Vous avez dit révolution ?, page 157.
Wilde par exemple, il parle de choses plus pessimiste.
qu’il connaît réellement et personnellement, Quelle est l’attitude « La charité et l’art de vivre ensemble ont régressé dans le monde à proportion
à savoir des affres et des tentations de Castellani face aux que la technique y progressait ; et au bout du compte, l’homme moderne
d’une sensibilité et d’une intelligence catastrophes du monde se retrouve prisonnier d’une terreur semblable à celle de l’homme des
supérieures en butte à la moraline pha- moderne ? cavernes. C’est pourquoi tant de gens tentent de noyer l’invisible angoisse
risienne. qu’ils portent en eux dans les eaux mouvantes de tant de diversions nommées
>>L’attitude qui aurait été celle de “culture”. Et plus fébriles, plus exaltées, plus excitantes elles sont, mieux
On a rapproché Castellani saint Paul s’il avait vécu au temps des c’est. Qu’ils les nomment comme ça leur chante. Pour ma part, j’appelle ça
de Chesterton, mais comme écrans et de l’effondrement anthropologique “siffler dans le noir”. Ce qui, on le sait, n’a jamais éclairé personne. »
vous l’écrivez finement, global. L’œuvre de Castellani, c’est Culture ou culturopathie, page 173.
si Castellani a œuvré à faire l’Épître aux Thessaloniciens au temps
connaître l’écrivain anglais, de la technique assassine. Il y a bel et
s’il l’a lu et médité, au fond, bien une catastrophe du monde moderne,
il s’agit de deux univers, mais ce n’est jamais la catastrophe que S’il fallait lire un texte que je puis conseiller au lecteur, c’est
de deux tempéraments, ce monde se plaît à désigner pour se de ce recueil, quel serait de consentir à se laisser vivifier par ce
de deux vocations… perpétuer. Lire Castellani, c’est s’immuniser votre conseil ? souffle, en espérant retrouver ce dont
contre tous les faux experts-prophètes, nous avons plus que jamais besoin : la
>>Ils sont très différents, mais com- – qu’ils viennent avec leurs mines de >>J’ai composé Le Verbe dans le simple force d’être homme. Et, le cas
plémentaires. Je vais jusqu’à penser croque-morts ou leurs solutions rassurantes, sang pour qu’il offre un grand nombre échéant, de méditer ce mot de Lichtenberg,
que leurs types d’esprits incarnent deux car ils sont eux-mêmes le problème d’entrées possibles, avec trois parties qu’aurait très bien pu écrire Castellani
grands pôles de la résistance aux aberrations qu’ils prétendent résoudre. En bref, que distinctes, la première sur la littérature, lui-même : « De telles œuvres sont
de notre temps. L’un est un catholique nous apprend Castellani ? Que la grande la deuxième sur la politique et la comme un miroir : si c’est un singe qui
laïc converti qui appartenait à une désillusion qui succède aux optimismes philosophie, la troisième sur la vision regarde, il ne pourra découvrir un apô-
minorité anglaise encore pleine d’espoir, progressistes n’est rien d’autre que le proprement christique du monde (1). tre ». ◆
l’autre un prêtre violemment confronté désespoir auquel l’humanité est livrée Mais le style de Castellani est si géniale-
à la réalité interne de l’Église, en perte hors de l’espérance chrétienne. Tel est ment simple, si synthétique, si nucléaire,
totale de substance, hélas. J’ai une son apostolat apocalyptique. S’il nous et sa parole possède un tel pouvoir Leonardo Castellani, Le Verbe
admiration infinie pour Chesterton, qui fait peur, c’est qu’il y a une impérieuse germinatif, qu’on le retrouve partout, dans le sang, Introduction,
textes choisis, traduction et
était loin d’être un « ravi de la crèche » ; pédagogie de la Grâce ; comme il le que ce soit dans un article très dense notice biographique Erick
néanmoins le destin, la pensée et le formule dans son style inimitable : « Le sur Nietzsche ou dans son lapidaire et Audouard, Éd. Pierre-Guillaume
caractère de Castellani – avec son humour Christianisme n’est pas fait pour consoler, drôlissime Credo de l’incroyant. de Roux, 288 p., 26 €.
héroïque au milieu du martyre –, me mais pour épouvanter. La consolation, Comme dans la vie, rien n’est jamais 1. I. Élus et réprouvés. II.
semblent à certains égards un signe plus il la donne après l’épouvante. Faites isolé dans son œuvre, car un même L’homme est un chercheur de chaînes. III.
Nouvelles de l’Apocalypse.
anticipateur, sinon plus secourable, des passer le mot ». souffle l’anime et la traverse. Tout ce
L’Homme Nouveau

20 | CULTURE | Jeunesse N° 1654 du 6 janvier 2018

RELIGION
Daniel, la bonté de
bitué
biographies et
des JEU
Dynastie, le temps
LA FORCE DU COURAGE
illustrée de
Dieu nombreux des- des Mérovingiens, À 18 ans, Liesl est une jeune fille modèle de l’Allemagne de
Mauricette Vial-Andru, sins en couleurs. de 451 à 732 1943. Extrêmement jolie avec ses yeux bleus et ses cheveux
Éditions Saint Jude, 78 p., Pour garçons et Éditions La Caverne, 42 car- blonds, elle suit sans grande passion des cours de droit à la
5 €. filles à partir de tes illustrées, 7 cartes de ré- faculté de Berlin, puis retrouve sa section de BDM-Werk
Durant l’exil à 6 ans. M.L. sumés historiques, 13,50 €. (organisation parallèle de la jeunesse féminine hitlérienne)
Babylone, Daniel Ce jeu des sept où elle participe volontiers à l’effort de guerre en confectionnant,
est un tout jeune LITTÉRATURE familles se pro- avec d’autres filles de son âge, des colis
homme quand destinés aux soldats engagés sur le
Le Grenier pose de faire jouer
front de l’Est. Une vie bien réglée en
il entre au service Mona Leu-Leu, Éditions les enfants, seuls
du roi Nabucho- ou avec leurs pa- somme. Et pourtant, Liesl va se trouver
Seuil Jeunesse, 40 p.,
donosor, en in- une lampe, 15,50 €. rents, sur le thème entraînée à changer du tout au tout
terprétant ses des Mérovingiens. lorsque va ressurgir un livre à moitié
songes. Mais cette place privilégiée Oscar, un jour, Le principe est brûlé qu’elle a sauvé dix ans auparavant
suscite la jalousie parmi les monte au le même que d’un autodafé, sans savoir vraiment
familiers du roi : Daniel est fi- grenier. Il y pour un jeu ordinaire : réunir le pourquoi. Ce livre, écrit par un gitan
nalement jeté dans la fosse aux cherche un plus de familles possible. Sauf pour son petit-fils, semble avoir eu de
lions… objet bien qu’ici, point de famille mais des multiples propriétaires. Avec les leçons
Tiré de la Bible, le récit de la vie par ticulier cycles : l’alliance contre les Huns, de courage et de bon sens qu’il contient, il va lui apprendre
du prophète Daniel est une leçon parmi le bric- Geneviève protège Paris, le vœu à penser autrement ; autrement rimant avec dangereuse-
marquante de confiance infinie à-brac amon- de Clovis, la guerre des reines, ment…
en la bonté de Dieu. Pour tous celé. Quel Dagobert et les artisans, la fin Ce deuxième volet de la série Gipsy book fait revivre des
à partir de 8 ans. M.L. trésor va-t-il découvrir ? des Mérovingiens, la victoire moments sombres de l’histoire contemporaine, côté allemand.
Le jeune lecteur est invité à des Pépinides. Une carte sup- Avec sensibilité et justesse, l’auteur aborde des sujets aussi
Saint Padre Pio observer les scènes toutes des- plémentaire par cycle explique difficiles et importants que la liberté de penser, la soumission
sinées en gris et blanc à l’aide le passage historique évoqué à un État injuste, le régime de terreur imposé par les arrestations
Mauricette Vial-Andru,
d’une petite lampe qui diffuse par les cartes. Sans oublier une arbitraires, la fidélité à son idéal, le service de la patrie ou la
Téqui, coll. « Les Petits
pâtres », 32 p., 13 €. une lumière bleue. Et là, le carte chronologique pour bien complexité des rapports humains. Le personnage de Liesl,
décor s’anime soudain de per- se repérer dans l’échelle du très attachant, plaira sans nul doute à des jeunes filles à
La vie extraordinaire de ce sonnages, d’objets ou de tour- partir de 9 ou 10 ans et au-delà.
temps. Présenté dans une boîte
saint du XX e siècle, prê - billons qui apparaissent comme MARIE LACROIX
en carton fort, une belle réalisation
tre capucin stigmatisé pendant par enchantement. Un livre Sophie de Mullenheim, Gipsy book, le brasier de Berlin,
qui aide à retenir le principal de
cinquan te ans, est racontée étonnant à découvrir à partir Éditions Mame, 368 p., 13,90 €.
cette période de notre histoire.
aux enfants de manière très de 4 ans. M.L. M.L.
vivante par un auteur bien ha-

Joëlle d’Abbadie

1. Voir les albums du Père Castor Michka.


Fondement de la cité |VIE CHRÉTIENNE | 21
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018

Les turbulences Question au Père Bonnet


de l’adolescence Vous qui êtes prêtre,
comment pouvez-vous
MARC comme de être aussi pessimiste ?
ET MARYVONNE PIERRE ses filles, au
cours de C’est une femme d’une trentaine mais du projet qu’il incarne.

A près la période turbulente


de la préadolescence (de
11 à 13 ans environ pour les
l’adolescen-
ce. Nous ne
le redirons
d’années, mère de cinq enfants,
qui m’interpelle ainsi. Je suis
un peu surpris car, depuis ma
Bien plus, sa prestance, sa
jeunesse, son aura d’homme
« neuf », non issu de la classe
filles, de 12 à 14 ans environ jamais assez, rencontre avec Marthe Robin politique précédente, en font
pour les garçons), le jeune entre il doit confir- en 1973, je n’ai jamais « rechuté » un bon prescripteur de la
dans l’adolescence proprement mer à plu- dans le pessimisme qui, à nouvelle médecine.
dite, qui va durer jusqu’à la sieurs re- l’époque, me pourrissait la vie La jeune femme est un peu
grande adolescence (16 ans prises cha- insidieusement depuis près de embarrassée, car je ne démolis
environ pour les filles, 17 ans cun de ses dix ans, sans pour autant m’em- pas la personne de celui pour
pour les garçons). L’adolescence enfants dans pêcher de me battre, dans le lequel elle a voté, je ne suspecte
est l’âge de tous les possibles ; ses capacités pénible climat «lutte des classes» pas sa bonne foi et me contente
l’adolescent peut orienter sa et dans ses des années soixante. d’affirmer que la voie qu’il
vie vers le bien ou vers le mal, dons : « Tu Ce qu’elle prend pour du pes- incarne est celle d’un clan mon-
ou devenir un bouchon au fil
Les parents ont un rôle primordial es un bon simisme, c’est mon habitude dialiste financier, qui voudrait
de l’eau. Ne parlons pas d’âge à jouer lors de l’adolescence de leurs enfants. garçon tu d’analyser réalistement l’état imposer un projet contraire à
bête (pas plus que pendant la peux être fier de mon pays, sans complaisance la vocation de la France, telle
préadolescence d’ailleurs) car à fuir par la diversion, les de toi, comme je suis fier de aucune, je le reconnais, et de qu’elle s’est affirmée depuis le
de telles appellations enlèvent pensées, les regards ou les gestes toi ; tu feras de belle chose m’obstiner à ne pas voir dans baptême de Clovis, et pour le
tout courage de progresser. coupables. « Un peu de prière dans la vie », « tu es une belle le « macronisme » actuel une respect de laquelle le roi LouisXVI
Cette période pourrait apparaître fervente et de mortification fille… ». Ces paroles sont es- voie de salut pour ma patrie. a donné sa vie. Certes, le peuple
alors comme un nouvel âge rai- attirent les grâces de Dieu et sentielles à cet âge où l’on n’est Et même, avouons-le, d’y perce- français n’a pas vu fondre ses
sonnable. En fait, le jeune a facilitent la diversion. Tous les pas encore très sûr de soi : elles voir une ma- qualités fon-
pris conscience de son autonomie : saints en ont usé » (1). donneront du courage à ce jeune nière plus habile cières depuis
il ne dépend que de lui-même Même si l’adolescent n’est pas qui en a tant besoin. que celle de ses 1792 et il les a
et entend bien donner à sa vie capable de rationaliser l’idéal Au point de vue de la scolarité, prédécesseurs, « Ce que mon montrées en
l’orientation qu’il aura choisie (cela ne viendra que pendant le jeune a désormais quitté le
lui-même. la grande adolescence), qu’il collège et la vie du lycéen s’or-
pour engager
la France dans
interlocutrice plusieurs oc-
casions où la

Un combat difficile
n’est pas encore capable de ganise : il y a beaucoup moins
parler du Beau, du Bien du de problème d’indiscipline et
les chemins tor- prend pour du patrie était en
tueux du mon- danger. Mais
Néanmoins l’adolescent fait Vrai, du Sacré, il est très important les échéances du baccalauréat dialisme finan- pessimisme, c’est pour ce qui
preuve d’une certaine naïveté qu’il éprouve de l’attrait pour en fin de première puis en cier, amoral et concerne la
quand il se croit devenu indé- un idéal. Alors la maîtrise de terminale le contraignent à un idolâtre. mon habitude France, sa vo-
pendant : il est en réalité le plus ses instincts, des attitudes peu plus de sérieux s’il s’était
souvent déterminé par le com- vraiment morales, un sens laissé aller à la négligence au-
Mon interlocu-
trice est à deux
d’analyser cation est liée
à la Monarchie
portement de ses camarades à religieux et une piété suivront. paravant.
cause du respect humain. La Dans le développement de l’être L’adolescent a aussi besoin de
doigts de m’ac- réalistement l’état c a t h o l i q u e,
cuser de faire ébranlée au
hiérarchie des valeurs est loin humain, l’adolescence est vrai- choisir des modèles hors de la au jeune Pré- de mon pays. » siècle des Lu-
d’être établie encore pour lui. ment la découverte progressive famille ; il est à la recherche sident un pro- mières et ren-
Il va de soi que l’adolescence de l’idéal : il y faut de la géné- de maîtres, de camarades qui cès d’intention. versée par la
prendra des aspects très différents rosité, du courage, de la per- incarnent les valeurs auxquelles Je proteste avec énergie car il Révolution de 1789.
selon que le jeune (et surtout sévérance. Les parents ne sont il croit. Il serait bien qu’il soit est tout à fait possible que Malheureusement cette réalité
le garçon), recherchera, tolérera pas seuls pour aider leurs ado- en relation avec un bon prêtre : celui-ci soit intimement convain- historique n’est plus guère en-
ou combattra les revendications lescents dans cette quête ; les cela lui permettra de progresser cu que cette voie est la meilleure, seignée que dans quelques
aveugles des sens et de la frères et sœurs, les grands- davantage. pour notre pays, dans le contexte écoles qui résistent encore à
sexualité qui continue à s’éveil- parents, cousins, cousines et Finalement, l’adolescence est actuel. La formation qu’il a reçue la pensée unique, au prix de
ler. Il nous faut expliquer à nos parfois oncles et tantes peuvent un âge où l’on rencontre des à l’ENA – et la carrière que cela sacrifices financiers, que seule
adolescents que le combat, au contribuer très positivement possibilités merveilleuses lorsque lui a permise – l’en ont certai- la solidarité peut ouvrir aux
moment de la tentation consiste lorsque le cercle familial s’élar- les éducateurs ont obtenu la nement persuadé et tout a familles modestes. La trentenaire
essentiellement à refuser de se git. confiance du jeune : celui-ci semblé lui sourire dans un qui me fait face a fait sa scolarité
dire « tant pis » et encore moins Le père a un rôle de tout premier est capable de rester humble contexte politique que beau- dans des établissements de
« tant mieux », il doit chercher ordre à jouer auprès de ses fils, et fait preuve la plupart du coup d’observateurs jugeaient l’enseignement catholique.
temps de bonne volonté. Nous « bloqué ». Qu’il soit très ambi- Inutile de dire que le testament
Spiritualité - Divers pouvons l’entretenir indéfini- tieux personnellement n’a rien de saint Rémi n’éveille aucun
ment de la beauté d’une vie gé- d’un vice rédhibitoire, il faut souvenir en elle, ce qui ne
• Au Sanctuaire N.-D. de • Séjours de ski avec le Chapi- néreuse, de l’importance d’un bien l’être pour accepter une m’étonne pas.
Montligeon : W.-E. couples tre Sainte-Madeleine à Villard- idéal pour triompher des diffi- vie où l’on ne s’appartient plus. Bref, quand sonnera l’heure du
du 9 au 11 fév. avec Marc de-Lans (Isère) du 19 au 24 cultés : il nous écoutera avec Mais pour celui qui aime pro- renouveau, le travail ne manquera
d’Anselme, thérapeutre fév. 2018 ou du 26 fév. au intensité et sera fidèle à ce qu’il fondément la France, qui s’obstine pas ! Il faudra reprendre la for-
pour couple. 3 mars, pr jnes de 15 à 20 ans.
Rens. et insc. : Sanctuaire Prix : 300 € (270 € pour le a promis. ◆ à croire qu’elle ne peut être mation en histoire des ensei-
N.-D. de Montligeon, 26, rue 2e participant de la même grande qu’en restant fidèle à gnants, concevoir de nouveaux
Principale, CS 40011, 61400 famille). sa vocation de fille aînée de manuels et repenser le cursus
La Chapelle-Montligeon. Rens. : Tél. : 06 62 22 66 80 – 1. Père Marcel Gillet, La formation l’Église, Emmanuel Macron re- des élèves : vaste programme,
Tél. : 02 33 85 17 00 – chapitresaintemadeleine@ religieuse aux différents âges de présente un danger possible, comme disait le Général ! ◆
reception@montligeon.org – gmail.com – www.chapitre- l’enfance et de l’adolescence, T. II,
en raison non de sa personne PÈRE YANNIK BONNET
www.montligeon.org sainte-madeleine.fr Téqui, 498 p., 18,30 €.
L’Homme Nouveau

22| VIE CHRÉTIENNE | Spiritualité N° 1654 du 6 janvier 2018

Une année avec saint François de Sales


Un docteur universel
à l’enseignement toujours d’actualité
CHANOINE PAUL-ANTOINE LEFÈVRE disputée De Auxiliis, et authentique fille de saint François de
voulut que son sentiment Sales. Le bienheureux Pie IX avait déjà
lnstitut du Christ Roi Souverain Prêtre
terminât la discussion. pu écrire dans son Bref Dives in misericor-

D ans son audience générale du


2 mars 2011, Benoît XVI disait
au sujet de saint François de Sales :
Saint Vincent de Paul
disait de lui qu’il était
« la plus admirable re-
dia Deus du 16 novembre 1877 : « Il a,
dans ses lettres, déposé comme en germe
les principes de la dévotion envers le
« L’influence de sa vie et de son production du Fils de très Sacré-Cœur de Jésus. »
enseignement sur l’Europe de l’époque Dieu Vivant sur la À propos de son autorité doctrinale, le
et des siècles successifs apparaît terre » (7). Pontife écrit également : « Il défendit
immense. » En le faisant Docteur de Nous ne savons que trop l’autorité du Siège Apostolique et du
l’Église en 1877, le bienheureux pape les suspicions qui sont Pontife Romain, successeur du bienheureux
Pie IX s’est porté garant de la parfaite encore portées sur sa spi- Pierre ; il montre avec tant d’évidence
orthodoxie et justesse de tous ses écrits. ritualité : par son esprit la nature et les privilèges de cette
Former son jugement en spiritualité de douceur, le saint ne Primauté, qu’il préluda heureusement
avec ce saint Docteur est assurément favorise-t-il pas une piété aux définitions du Concile Œcuménique
un acte de grande sagesse. par trop accommodante du Vatican. Certainement, ce qu’il dit
Au cours de ses brillantes études à Paris et facile ? Son ascèse ne de l’infaillibilité du Pontife Romain,
puis à Padoue, notre saint acquit une manque-t-elle pas de vi- dans le quarantième discours de ses
connaissance profonde des Saintes gueur, de force, de viri- Controverses, est tellement remarquable,
Écritures et des Pères de l’Église. Dom lité ? Le cardinal Pie a qu’il n’en a pas fallu davantage pour
Benoît Mackey, o.s.b., précise : « Les su rendre justice de ces amener, comme par la main, quelques
préférences de l’Auteur le portent vers graves accusations et Pères encore hésitants sur ce point à
saint Augustin, le Père de la Théologie, nous aurons le plaisir de se prononcer en faveur de la définition
saint Grégoire le Grand ; saint Chrysos- le citer abondamment (8). de ce dogme. »
tome, le prince de l’éloquence chrétienne ; D’aucuns auront osé sou- Saint François de Sales nous a donné
les expressions énergiques de saint tenir que les écrits de la dévotion au Sacré-Cœur, mais aussi
Jérôme l’attirent non moins que la notre saint Docteur avaient l’esprit d’enfance si bien développé par
douceur du langage de saint Bernard ; favorisé les graves dé- sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, des
il faut ajouter, pour la partie polémique,
saint Cyprien, Tertullien et, tout parti-
« Saint François de Sales viances de Madame
Guyon et de Fénelon :
directives d’un directeur spirituel pour
les personnes dans le monde qui nous
culièrement, Vincent de Lérins » (1). nous a donné la dévotion quelle imposture ! Nous paraissent insurpassables étant donné
Pour la théologie, saint Thomas et saint n’aurons qu’à citer le son intelligence de la psychologie
Bonaventure lui étaient familiers. Ce au Sacré-Cœur, mais aussi grand Bossuet pour ré- humaine et la profondeur de ses vues
n’est qu’en de très rares occasions que
le saint s’éloigne un peu du Docteur l’esprit d’enfance. » pondre à ces inepties !
D’autres encore, d’après
surnaturelles. L’actualité de ses ensei-
gnements ne s’est jamais démentie : sa
Angélique. André Ravier (9), ont spiritualité conserve aujourd’hui encore
pu jeter le soupçon sur toute sa fraîcheur et son implacable
Des réponses subtiles entrer le Carmel réformé en France (3). l’amitié qui unissait le saint évêque et force de persuasion. Voilà pourquoi le
Le 22 mars 1599, pour être promu à la La doctrine de saint François de Sales Madame de Chantal : quelle infamie ! véritable disciple de Jésus-Christ gagnera
dignité épiscopale, il est soumis à un suscitera la vénération de saint Alphonse toujours à s’y abreuver, comme à une
examen devant le pape en plein Consistoire. de Liguori. « Dans plusieurs de ses Des fruits nombreux eau très pure. ◆
« L’interrogèrent en latin, tour à tour, traités, il cite notre Saint presque à Mgr Trochu énumère les fruits de cette
Clément VIII lui-même, des cardinaux, chaque page, comme l’affirme le Père amitié spirituelle ; on juge l’arbre à ses 1. Œuvres de saint François de Sales (en
des évêques, des protonotaires, des cha- Mauron (4), Supérieur Général des Ré- fruits et son témoignage fermera la abrégé Œ. pour tous les articles), tome I,
noines, des pères de diverses religions. demptoriste » (5). « Les directeurs les bouche aux calomniateurs de tous bords : p. LXI.
2. Mgr F. Trochu, Saint François de Sales,
(…) Au dire du neveu Charles-Auguste, plus éminents tels que Suffren, Bérulle « Avant sa fin prématurée, François tome I, p. 598.
“on lâcha au seigneur prévôt 35 proposi- et le docteur Duval ; des prélats illustres, de Sales aura goûté la joie de voir 3. Lettre CLXVI adressée à Clément VIII
tions et, sur les réponses qu’il faisait à comme de Marquemont, de Villars, s’épancher de la Sainte Source 12 mo- au commencement de novembre 1602, Œ.
chacune, de très subtils et puissants ar- Camus, Fenouillet, attribuaient leurs nastères : Lyon en 1615 ; Moulins en tome XII, p. 131.
guments” » (2). Le grand et redoutable lumières à la céleste sagesse de ses 1616 ; en 1618 Grenoble et Bourges ; 4. Concessio tituli Doctoris S. Franc. Salesii,
postulatio XXXVII.
Bellarmin ne parvint pas à mettre le conseils ». en 1619 Paris ; en 1620 Montferrand, 5. Œ. tome I, p. LVI.
saint en difficulté. Comme le Pape Il était apprécié par Henri IV – qui Nevers et Orléans ; en 1621 Valence ; 6. Œ. tome I, p. LV.
Clément VIII, il tomba à son tour en voulut le garder en sa capitale –, par en 1622 Dijon, Belley et Saint-Étienne. 7. Cité par E.-J. Lajeunie, o.p., Saint François
admiration devant la science du jeune Richelieu, Marie de Médicis et le rusé (…) Sainte Jeanne de Chantal en aura, de Sales, l’homme, la pensée, l’action,
prélat. connétable de Lesdiguières (6). Le Bref à elle seule, suscité 72. Au crépuscule tome I, éd. Guy Victor, p. 209.
8. Exhortation de Mgr Pie, 1873 ; Œuvres
Par la hauteur de sa spiritualité, il s’élève du Doctorat rappelle que, déjà en 1596, du grand siècle, 146 monastères en de Mgr l’Évêque de Poitiers, 8e édition,
au rang des plus grands. Dans son Traité Clément VIII confia au jeune prévôt la pleine ferveur rappelleront la mémoire, tome VII, p. 490-503.
de l’amour de Dieu, il cite avec aisance mission délicate de convaincre l’hérésiarque chanteront les bienfaits du serviteur et 9. André Ravier, s.j., François de Sales, un
les écrits de sainte Thérèse d’Avila. de Bèze et de l’amener à rétractation ; de la servante de Dieu » (10). Du couvent sage et un saint, 6e édition, 2009, p. 156.
Avec le cardinal de Bérulle et Madame que, plus tard, Paul V exposa au saint de Paray-le-Monial sortira sainte 10. Mgr F. Trochu, Saint François de Sales,
tome II, page 444.
Acarie, il donne son concours pour faire évêque la question brûlante et vivement Marguerite-Marie Alacoque qui fut une
Audience du 20 décembre |PAROLE DU PAPE | 23
L’Homme Nouveau
N° 1654 du 6 janvier 2018

Splendeur de la messe
A ujourd’hui, je voudrais entrer dans
le vif de la célébration eucharistique.
La messe est composée de deux parties,
même, conscients que l’acte liturgique
s’accomplit « au nom du Père, du Fils,
et du Saint-Esprit ». Et ici, je passe à
qui sont la liturgie de la Parole et la une autre petite question. Vous avez vu
liturgie eucharistique, si étroitement comment les enfants font le signe de la
liées entre elles qu’elles forment un croix ? Ils ne savent pas ce qu’ils font :
unique acte de culte (…). parfois, ils font un dessin, qui n’est pas
Quand le peuple est rassemblé, la célébration le signe de la croix. S’il vous plaît, les
s’ouvre par les rites d’introduction, qui pères, les mères, les grands-parents,
comprennent l’entrée des célébrants ou apprenez aux enfants, dès le début –
du célébrant, le salut – « Le Seigneur dès leur plus jeune âge – à bien faire le
soit avec vous », « la paix soit avec signe de la croix.
vous » – l’acte de pénitence, « je confesse »,
au cours duquel nous demandons pardon Au nom de la Trinité
pour nos péchés – le Kyrie eleison, Toute la prière se déroule, pour ainsi
l’hymne du Gloria, et la prière de la dire, dans l’espace de la Très Sainte
collecte. Elle s’appelle « prière de la Trinité – « au nom du Père, du Fils et
collecte » non pas parce que l’on fait la du Saint-Esprit » – qui est un espace
collecte des offrandes : c’est la collecte de communion infinie ; elle a comme
des intentions de prière de tous les origine et comme fin l’amour de Dieu
peuples ; et cette collecte de l’intention un et Trine, qui nous a été manifesté et
des peuples monte au Ciel comme une donné dans la Croix du Christ. En effet,
prière. Leur but – de ces rites d’introduction son mystère pascal est un don de la
– est de faire en sorte que « les fidèles Trinité, et l’Eucharistie jaillit toujours
qui se réunissent réalisent une communion de son Cœur transpercé. En nous marquant
et se disposent à bien entendre la parole du signe de la croix, donc, non seulement
de Dieu et à célébrer dignement l’Eucharistie»
(Présentation générale du Missel romain,
« L’acte de pénitence est l’invitation à nous faisons mémoire de notre baptême,
mais nous affirmons que la prière
n. 46). Ce n’est pas une bonne habitude
de regarder sa montre et de dire : « Je
se confesser pécheurs devant Dieu et devant la liturgique est la rencontre avec Dieu
en Jésus-Christ, qui pour nous s’est
suis dans les temps, j’arrive après le communauté, comme le publicain au Temple. » incarné, est mort sur la Croix et a
sermon et avec cela, j’accomplis le ressuscité dans la gloire.
précepte ». La messe commence avec Le prêtre adresse donc le salut liturgique,
le signe de la croix, avec ces rites d’in- il le baise et, s’il y a de l’encens, il signe du Christ, « est le centre de l’action à travers l’expression : « Le Seigneur
troduction, parce que c’est là que nous l’encense. Pourquoi ? Parce que l’autel de grâce qui s’accomplit pleinement soit avec vous » ou une autre semblable
commençons à adorer Dieu en tant que est le Christ : c’est la figure du Christ. par l’Eucharistie » (Présentation générale – il y en a plusieurs –, et l’assemblée
communauté. C’est pour cela qu’il est Quand nous regardons l’autel, nous re- du Missel romain, n. 296), et de toute répond : « Et avec ton esprit ». (…)
important de prévoir de ne pas arriver gardons précisément là où il y a le la communauté autour de l’autel, qui Nous entrons dans une « symphonie »,
en retard, mais en avance, pour préparer Christ. Ces gestes, qui risquent de passer est le Christ ; non pas pour regarder le dans laquelle retentissent diverses
son cœur à ce rite, à cette célébration de inaperçus, sont très significatifs, parce visage les uns des autres, mais pour tonalités de voix, y compris des temps
la communauté. qu’ils expriment depuis le début que la regarder le Christ, parce que le Christ de silence, en vue de créer l’« accord »
Alors que, généralement, a lieu le chant messe est une rencontre d’amour avec est au centre de la communauté, il n’est entre tous les participants, c’est-à-dire
d’entrée, le prêtre, accompagné des le Christ, qui, « (en livrant) son Corps pas éloigné d’elle. de nous reconnaître comme étant animés
autres ministres, arrive en procession sur la Croix (…) est à lui seul l’autel, Il y a ensuite le signe de la croix. Le par un unique Esprit et pour une même
au presbytérium, et là, il salue l’autel le prêtre et la victime » (Préface de prêtre qui préside le fait sur lui et tous fin. (…)
en s’inclinant et, en signe de vénération, Pâques V). En effet, l’autel, en tant que les membres de l’assemblée font de Et cela est une symphonie orante, qui
se crée et qui présente immédiatement
un moment très touchant, parce que
Retraites - Divers celui qui préside invite chacun à recon-
• Avec l’Œuvre des retraites • Retraites salésiennes à p. Rens. : Abbaye Saint-Joseph Rens. : Porterie : tél. : 04 90 62 naître ses péchés. (…) Nous sommes
de la Fraternité Saint-Pierre : de 17 ans : du 19 au 23 fév. de Clairval, Exercices spirituels, 56 31 – contact@barroux.org tous pécheurs ; et pour cela, au début
retraites de saint Ignace à Castelnau d’Estrétefonds 21150 Flavigny-sur-Ozerain. de la messe, nous demandons pardon.
pour hommes du 7 au 12 (près de Toulouse) Tél. : 03 80 96 22 31 – fax : 03 • Avec les Pères de la Fraternité C’est l’acte de pénitence. Il ne s’agit
mai à l’abbaye de Fontgom- sur le thème « la Passion 80 96 25 29 – abbaye@clair Saint-Vincent-Ferrier : retraite pas seulement de penser aux péchés
bault (36) ; retraites pour avec saint François de val.com – www.clairval.com du Rosaire du 19 au 23 fév. à
dames à La Pommeraye Sales » ; du 23 au 27 avril Notre-Dame du Chêne (72). commis, mais beaucoup plus : c’est
(près d’Angers) du 26 fév. au chez les Sœurs adoratrices • Retraite sacerdotale du 26 Rens. et insc. : www.chemere. l’invitation à se confesser pécheurs
3 mars et à Avon-Fontaine- en Suisse (« Pâques avec fév. au 2 mars sur le « radica- org et au 02 43 98 64 25. devant Dieu et devant la communauté,
bleau du 16 au 21 avril. saint François de Sales »). lisme évangélique » organisée devant nos frères, avec humilité et
Insc. : Tél. : 09 62 11 60 89 – Participation : 225 €. par l'association Totus tuus et • Conférence sur « L’abbé sincérité, comme le publicain au Temple.
inscrip.retraites@orange.fr Rens. et insc. : retraites@icrsp.prêchée à l'abbaye Notre- Guérin, curé de Pontmain, un
org ou www.retraites.icrsp.org Dame de Triors par le Père prêtre d’hier pour au- Si l’Eucharistie rend véritablement
• Retraites de préparation Philippe-Marie Pasquet, op. jourd’hui », par Anne Bernet, présent le mystère pascal, c’est-à-dire
au mariage les 10-11 fév., • Avec les pères de Saint- Rens. et insc. : abbé Tancrède postulatrice de la cause de le passage du Christ de la mort à la vie,
10-11 mars, 26-27 mai, à Joseph de Clairval : exercices Leroux, tél. : 06 68 23 72 50 – béatification, le 14 janvier à alors la première chose que nous devons
l’abbaye Sainte-Marie spi. pr hommes (à p. de 17 stmleroux@gmail.com 15 h 30 à Notre-Dame de faire est reconnaître quelles sont nos
de Lagrasse avec Marc et ans) du 17 au 22 fév., du 21 l’Assomption de Passy.
Maryvonne Pierre (croitreet au 26 mars, du 14 au 19 avril • Récollection scoute prê- situations de mort pour pouvoir ressusciter
progresserensemble.com) et du 27 avril au 2 mai à Flavi- chée par des prêtres de Retrouver vos autres avec lui à la vie nouvelle. Cela nous
et les chanoines. gny ; du 13 au 18 fév. 2018 à l’abbaye du Barroux du 23 rendez-vous dans la fait comprendre combien l’acte pénitentiel
Rens. : wefiances@lagrasse. Pensier (Suisse) ; du 27 fév. au au 25 fév. sur le thème rubrique Agenda du site est important. C’est pour cette raison
org - Tél. : 04 68 58 11 58 (de- 4 mars à Pornic (44) ; du 22 « Sainte Jeanne d’Arc, mo- de L’Homme Nouveau : que nous reprendrons ce thème lors de
mander Père Jean-Baptiste). au 27 avril en Alsace. dèle de sainteté scoute ». www.hommenouveau.fr
la prochaine catéchèse. ◆
L’Homme Nouveau

24| L’ESSENTIEL | Société N° 1654 du 6 janvier 2018

Alors que l’Europe et sa civilisation sont confrontées aux dangers de l’islam


et de l’immigration, la question de son avenir et de sa permanence est clairement
posée par diverses voix. Seront-elles entendues ?

L’Europe a-t-elle encore


un avenir et un destin ?
THIBAUD COLLIN

T rois textes importants ont été


publiés quasiment au même
moment (fin octobre), trois textes
l’un intérieur (multiculturalisme) et
l’autre extérieur (immigration). « Re-
connaissant le caractère particulier
portants sur la situation spirituelle et des nations européennes, et leur
politique de l'Europe. Ils sont de marque chrétienne, nous ne devons
facture et d'origine différentes et pas être mis en difficulté par les
pourtant ils convergent tous vers le fausses affirmations des multicultura-
même point : la crise de civilisation listes. Une immigration sans assimilation
que traverse l'Europe. Celle-ci a à est une colonisation, et celle-ci doit
faire face à des défis migratoires sans être rejetée. Nous attendons justement
précédent, au progrès inéluctable de de ceux qui migrent vers nos terres
l’islam et surtout au déni de sa propre qu’ils s’incorporent à nos nations en
identité par des pans entiers de ses adoptant nos mœurs. Cette attente
« élites ». doit être soutenue par des politiques
La déclaration de Paris sur « Une consistantes. » L’adoption par mauvaise
Europe en laquelle nous pouvons conscience postcoloniale d’un modèle
croire » (accessible sur le site the multiculturaliste, conjuguée à une
trueeurope.eu) est signée par plusieurs
penseurs européens, tels que Robert
immigration de peuplement, peut
donc être fatale à l’Europe.
« L’universalisme et les prétentions
Spaemann, Rémi Brague, Roger universalistes de cette fausse Europe se révèlent
Scruton ou encore Pierre Manent. Un terme interdit
Dans ce texte courageux, ils osent Ce terme courageux de « colonisation » être les ersatz d’une entreprise religieuse. »
prendre en considération ce qui est pour désigner les phénomènes migra- (Extrait de la déclaration de Paris)
en général discrédité d’office sous toires actuels fait écho aux propos
le nom infamant de « populisme ». de Renaud Camus tenus à Baix le
« Ce phénomène, disent les treize si- 21 octobre dernier (1) dans lequel
gnataires, peut représenter une saine celui-ci affirme : « Les mots interdits passe au tréfonds de l’être et pas n’exporterait-elle pas la désespérance
rébellion contre la tyrannie de la sont les mots les plus vrais. Ainsi co- dans les urnes électorales. » qui la hante, le nihilisme qui la ronge
fausse Europe, qui étiquète comme lonisation. Je l’ai dit cent fois et je Le diagnostic le plus profond sur la et la profonde crise anthropologique
“antidémocratique” toute menace à le répète, nous sommes cent fois plus situation de l’Europe nous est donné qui la détruit ? »
son monopole de légitimité morale. colonisés, et plus gravement, et plus par le cardinal Sarah à Varsovie le En ces jours après Noël où nous nous
Le dénommé “populisme” questionne profondément, que nous n’avons 22 octobre dernier (2). Cette maladie apprêtons à fêter l’Épiphanie, méditons
la dictature du statu quo, le “fanatisme jamais colonisé nous-mêmes. L’essence qui l’atteint est le nihilisme. Dieu a sur l’Enfant-Dieu qui a daigné assumer
du centre”, et le fait légitimement. » de la colonisation, depuis la Grèce d’abord été progressivement réduit l’épaisseur de notre humanité avec
Les signataires pointent fort bien la antique et la Grande Grèce, les à une valeur morale et métaphysique, toutes ses pesanteurs pour s’offrir à
nature antipolitique de la construction colonies helléniques en Italie du Sud ce qui a permis ensuite de décréter tous et sauver tous les peuples. Dieu
européenne. « L’universalisme et les et en Sicile, c’est le transfert de qu’Il était mort (Nietzsche), conséquence n’est pas une valeur. La vie chrétienne
prétentions universalistes de cette population. Les colonisations militaires, logique. En effet, une valeur, un idéal, n’est pas la poursuite d’un idéal. Le
fausse Europe se révèlent être les administratives, politiques, impérialistes, n’est qu’une idole que l’esprit humain nom de cette rubrique est « l’Essentiel ».
ersatz d’une entreprise religieuse, sont certainement bien pénibles, pour se forge pour légitimer ses propres Or l’essentiel est aussi existentiel.
dotée de son credo et de ses anathèmes. les colonisés, mais elles ne sont rien constructions et ses propres intérêts. Jésus n’est pas une idée, Il n’est pas
C’est un opium puissant qui paralyse auprès des colonisations démographi- L’Europe n’a toujours pas traversé un archétype. Il est Seigneur de
l’Europe en tant que corps politique. ques, qui touchent à l’être même des cette crise qui est peut-être une l’histoire. Il nous invite à notre tour
(…) Briser le sort de la fausse Europe territoires conquis, qui en transforment décadence. « Est-il étonnant que à assumer, en tant que baptisé, notre
et de sa pseudo-religieuse croisade l’âme et le corps, et qui menacent l’Europe ne sache plus vraiment qui condition historique, politique et
utopique pour un monde sans frontières, d’être éternelles, ou, à tout le moins, elle est ? Ne sachant plus d’où elle culturelle. Contre toutes les gnoses
signifie encourager un nouveau sens irréversibles. » Et Renaud Camus vient, elle ne sait plus ni où elle va spiritualistes et désincarnées, la foi
politique et un nouveau type d’homme dans un texte fort qui a fait hurler les ni ce qu’elle veut. Ne se recevant chrétienne nous désigne la terre
d’État. » bien-pensants aux oreilles délicates plus de son origine, elle ne peut porter comme chemin du Ciel (3). Le refus
Toute la déclaration de Paris tend à de souligner que tout cela avant d’être de bons fruits. Elle devient alors un de prendre soin de notre terre ne peut
manifester qu’il existe une alternative une question politique relève de danger pour elle-même car comment nous conduire au Ciel. ◆
à cette fausse Europe, c’est l’Europe l’histoire, voire plus. En effet, « savoir prendre soin de soi si on ne se connaît
1. http://www.renaud-camus.net/jour
des nations, chacune ayant une manière si l’on va se soumettre ou pas, accepter pas soi-même ? Comment se défendre nal/2017/10/26.
bien à elle de faire vivre cette civilisation l’inacceptable ou non, trahir ses si on ne sait même pas ce qu’il y a à 2. Publié par La Nef, n° 298, décembre
commune dont l’âme est le christianisme. aïeux ou leur faire honneur pieusement, défendre ? Et l’Europe, foyer d’uni- 2017.
À partir de là, les signataires pointent ce n’est pas de la politique, c’est de versalité, devient aussi un danger 3. Cf. le beau livre de Fabrice Hadjadj,
très bien les deux dangers principaux, l’ontologie : quelque chose qui se pour d’autres peuples, car comment La Terre chemin du Ciel, Cerf, 94 p. 13 €.