Vous êtes sur la page 1sur 47

Mécanique de Structures

Notes de Cours :

Mécanique de Structures
Cycle Ingénieur: GM/GE/GI
Kissi Benaissa
Enseignant Chercheur en Génie Civil
ENSAM de Casablanca, Maroc
kissifst@gmail.com

Année Universitaire: 2015/2016 1


Mécanique de Structures

Sommaire
□ Chapitre 1 : THÉORIE DES POUTRES

□ Chapitre 2 : ELASTICITE : ETUDE DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS

□ Chapitre 3 : SYSTÈMES ISOSTATIQUES/SYSTÈMES HYPERSTATIQUES

□ Chapitre 4 : FLAMBEMENT

□ Chapitre 5 : SYSTEME EN TREILLIS

□ Chapitre 6 : THÉORÈMES GÉNÉRAUX–MÉTHODES ÉNERGÉTIQUES

□ Chapitre 7 : DYNAMIQUE DES STRUCTRES

Année Universitaire: 2015/2016 2


Mécanique de Structures

Chapitre 1 : THÉORIE DES POUTRES


(Rappel RDM)

Année Universitaire: 2015/2016 3


Mécanique de Structures
INTRODUCTION

La RDM ou la résistance de matériaux est la science du


dimensionnement qui a pour Objectifs de déterminer les
formes, les dimensions et les matériaux des pièces
mécaniques et des constructions en général, afin qu'elles
résistent sans dommage à tous les efforts auxquels elles seront
soumises pendant leur service.
Les dimensions déterminées doivent :
 Eviter la rupture de la pièce ou de la structure.
 Entraîner des déformations excessives.
 Economiques (optimales).

Année Universitaire: 2015/2016 4


Mécanique de Structures

EXEMPLES

5
Mécanique de Structures

DOMAINES D’APPLICATION
•Bâtiments industriels ; Construction Métallique ;
pylônes des lignes électriques ; Ponts; Arbres de
transmission; Aérodynamique …:

6
Mécanique de Structures

NOTION DE POUTRE

Année Universitaire: 2015/2016 7


Mécanique de Structures

EXEMPLES DE POUTRES

Année Universitaire: 2015/2016 8


Mécanique de Structures
EXEMPLES DE POUTRES

9
Mécanique de Structures

HYPOTHÈSES FONDAMENTALES DE LA MÉCANIQUE DES


STRUCTURES

Les formules et propriétés établies dans la suite de ce cours


supposent que :
1) Les matériaux sont homogènes, continus et isotropes.
2) Toutes les forces extérieures exercées sur la poutre sont
contenues dans le plan de symétrie.
3) Hypothèse de Navier Bernoulli : les sections droites, planes
et perpendiculaires à la ligne moyenne, restent planes et
perpendiculaires à la ligne moyenne après déformations. Il n’y
a pas de gauchissement des sections droites.
4) On se place toujours dans le cas de petites déformations.
Autrement dit, les déformations restent faibles
comparativement aux dimensions de la poutre.

Année Universitaire: 2015/2016 10


Mécanique de Structures

Organigramme de résolution d’un problème de RDM

11
Mécanique de Structures
Principes de base

Notion de sollicitations
La poutre ci-dessous est soumise à des efforts extérieurs. La
direction et le sens de ces efforts par rapport à la ligne
moyenne définissent le type de sollicitation que subit la
poutre.

Afin de déterminer a quel type de sollicitations est soumise


cette poutre, on la divise virtuellement en deux tronçons, et on
≪ isole ≫ la partie gauche. 12
12
Mécanique de Structures

Torseur de cohésion

L’action du tronçon droit sur le tronçon gauche est une action


d’encastrement qui se modélise par un torseur d’inter-effort.
La réduction de ce torseur au point G, centre de la section, est
appelé torseur des forces de cohésion.

Année Universitaire: 2015/2016 13


Mécanique de Structures

Sollicitations simples

Année Universitaire: 2015/2016 14


Mécanique de Structures

Sollicitations composées

Année Universitaire: 2015/2016 15


Mécanique de Structures

Courbes contraintes/déformations

Année Universitaire: 2015/2016 16


Mécanique de Structures

Traction / compression

Une poutre est sollicitée en traction simple (en compression)


lorsqu'elle est soumise a deux forces directement opposées,
appliquées au centre des surfaces extrêmes, qui tendent à
l'allonger (à la raccourcir).

Année Universitaire: 2015/2016 17


Mécanique de Structures

Torseur de cohésion dans (G; x ; y ; z) :

Contrainte :La contrainte est repartie de façon uniforme dans


toute la section S.

Déformation, loi de Hooke :

Condition de résistance :

18
Mécanique de Structures

EXEMPLE : Contraintes

Soit la barre schématisée par la figure ci-dessous. Calculer les


contraintes au niveau des sections 1-1, 2-2 et 3-3.

Année Universitaire: 2015/2016 19


Mécanique de Structures

EXEMPLE: Condition de résistance

Vérifier la résistance de la barre métallique schématisée par la


figure ci-dessous, sachant que [σ adm ]=14 kN/cm2.

Année Universitaire: 2015/2016 20


Mécanique de Structures

Allongement d’une poutre

Déterminer l'allongement total de la barre métallique,


sollicitée comme le montre la figure ci-dessous, sachant que le
module de Young E = 2,1106 kg/cm2. La section de la barre
est constante et vaut 5 cm2.

Année Universitaire: 2015/2016 21


Mécanique de Structures

EXEMPLE: Concentration de contraintes

Déterminons σ max près de l’épaulement, au niveau de la section


S, pour la pièce proposée.

22
Mécanique de Structures

EXEMPLE: Effet de la température

Une barre en cuivre de 1 m, à 20 0C, est chauffée jusqu’à 200


0C.

Déterminons sa longueur finale.

Année Universitaire: 2015/2016 23


Mécanique de Structures

EXEMPLE : Système hyperstatique

Une barre est fixée en A et B sur un support rigide (bâti)


supposé indéformable (L = constante).
La barre supporte en C une charge verticale F.
Déterminons les actions exercées par les appuis en A (FA) et
en B (FB).

Année Universitaire: 2015/2016 24


Mécanique de Structures

CISAILLEMENT PUR

Contraintes de cisaillement provoquées par des forces de cisaillement.

Contraintes de cisaillement dans un rivet;


Force de cisaillement transmise au rivet à
Section du rivet soumise à une contrainte de travers le plan ab.
cisaillement.

Année Universitaire: 2015/2016 25


Mécanique de Structures

CISAILLEMENT PUR

Contrainte de cisaillement Loi de HOOKE

Condition de résistance au cisaillement

Calculer la contrainte
moyenne sur le plan
ab sur la figure ci-
contre.

26
Mécanique de Structures

TORSION PURE

M M
M

A L B

Année Universitaire: 2015/2016 27


Mécanique de Structures

θ:angle de torsion unitaire (rad/mm): α


θ=

Mt

MA

M
α MM' ρ.α M t = G .θ.I 0
γ = = = ρ.θ
ℓ ℓ
M’ ρ Mt
G τ = ρ.
I0
τ = G.γ τ = G.θ.ρ
M t
Condition de résistance τ max = .r ≤ R pg
I0

Mt
Condition de déformation θ= ≤ θlim
G.I0

Année Universitaire: 2015/2016 28


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

Année Universitaire: 2015/2016 29


Mécanique de Structures
Exemple : planche de plongeoir

La poutre 1 est schématisée par sa ligne moyenne AC. La


liaison en A (pivot 1/0) est une articulation et la liaison en B
entre 1 et 2 se ramène à un appui simple. (900 N) schématise
l’action du nageur.

Année Universitaire: 2015/2016 30


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

les poutres sont identifiées à partir des charges extérieures


appliquées :

Année Universitaire: 2015/2016 31


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
2. Efforts intérieurs
Dans le cas de la flexion, les efforts intérieurs dans n’importe quelle
section droite se réduisent à un effort tranchant T (perpendiculaire à la
ligne moyenne) et à un moment fléchissant Mf (perpendiculaire à la ligne
moyenne et à T).

Année Universitaire: 2015/2016 32


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Diagrammes
Un dispositif de mise en charge exerce une poussée de 20 000
N qui se répartit en C et D, alors que le bâti de la machine
supporte la poutre en A et B.
La symétrie du chargement et des appuis entraîne A = B = C
= D = P = 10 000 N, le poids de la poutre étant négligé.

Année Universitaire: 2015/2016 33


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

Diagramme des efforts tranchants :

T AC = 10000 N pour 0≤x≤1m


T CD = 0 N pour 1≤x≤2 m
T DB = -10000 N pour 2≤x≤3 m

Diagramme des moments fléchissants :

M fAC = -10 000.x Nm pour 0 ≤x≤1m


M fCD = -10000 Nm pour 1≤x≤2 m
M fDB = 10000.(x-3) Nm pour 2 ≤x≤3 m

34
Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Poutre encastrée
On considère une poutre encastrée de longueur L = 2 m soumise à un
effort concentré F = 1 000 N (vers le bas) au point B et à un couple pur
M = 1 000 Nm (sens antitrigonométrique) autour du point C.

Année Universitaire: 2015/2016 35


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

Etude du tronçon BC : 0≤x≤1m

Effort tranchant :TBC = -F = -1000N


Moment fléchissant : MfBC = F.x Nm = 1000.x Nm

Etude du tronçon CA : 1≤x≤2 m

Effort tranchant : T CA = - = -1000 N ;


Moment fléchissant : MfCA= F.x – M = 1000(x-1) Nm

36
Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Charges réparties
Les charges réparties ont pour origine les actions de pesanteur et des actions de contact
diverses (vent, neige, pression d’un fluide…). Elles peuvent être uniformes ou variables.

Année Universitaire: 2015/2016 37


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Charge répartie linéairement variable
Prenons le cas d’une poutre (longueur L = 3 m) encastrée en A, supportant la charge
linéairement croissante q(x) de la figure ci-contre.

Année Universitaire: 2015/2016 38


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Contraintes normales en flexion

Année Universitaire: 2015/2016 39


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Exemple

déterminons les contraintes normales dans une poutre


rectangulaire (50 mm /120 mm), soumise à un moment
fléchissant de 14.4 kNm constant sur toute sa longueur.

Année Universitaire: 2015/2016 40


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Calcul des constructions
Pour des questions de sécurité liées à l’usage des machines, la contrainte
normale maximale dans la section droite la plus chargée doit rester
inférieure à une contrainte limite admissible liée au matériau et fixée par le
constructeur ou par des normes : Rpe.

Année Universitaire: 2015/2016 41


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Exemple

une poutre de pont roulant (profilé IPE) est soumise aux charges indiquées
sur la figure ci-dessous. Le moment fléchissant maximum est obtenu au
milieu de la poutre et a pour valeur110 kNm (vous auriez pu le déterminer
facilement, mais là n’est pas le problème). Si on impose une contrainte
admissible de 100 MPa, déterminons le profilé pouvant convenir pour
construire l’appareil.

42
Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

Année Universitaire: 2015/2016 43


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Déformations en flexion
Pour la poutre ci-contre, la ligne moyenne AICJBD a pour direction l’axe des x avant
déformation et la courbe y = f(x) après déformation. Cette courbe est appelée déformée.
y = f(x) est l’équation mathématique de la déformée dans le système d’axes (x, y).

Année Universitaire: 2015/2016 44


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION
Méthode par intégration
Connaissant l’équation des moments fléchissants Mf en fonction de x (position le long de la
poutre), la pente y’ et la déformée y sont obtenues par intégrations successives à partir de :

Année Universitaire: 2015/2016 45


Mécanique de Structures

SOLLICITATION DE FLEXION

Exemple

Considérons la poutre ci-contre,


de longueur L = 4 m, soumise à
une charge ponctuelle en son
milieu. Calculer la flèche
maximale.

Année Universitaire: 2015/2016 46


Merci de votre attention

47