Vous êtes sur la page 1sur 24

Mécanique de Structures

Notes de Cours :

Mécanique de Structures
Cycle Ingénieur: GM/GE/GI
Kissi Benaissa
Enseignant Chercheur en Génie Civil
ENSAM de Casablanca, Maroc
kissifst@gmail.com

Année Universitaire: 2015/2016 1


Mécanique de Structures

Chapitre 2

Flambement :Stabilité des structures élastiques


comprimées

Année Universitaire: 2015/2016 2


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

OBJECTIFS

Définir le flambage, la charge d’Euler et la contrainte critique d’Euler.

Donner des notions sur le coefficient de stabilité

Développer les principales procédures de calcul (ou dimensionnement)

Année Universitaire: 2015/2016 3


Mécanique des Structures

QU’EST-CE QUE LE FLAMBEMENT ?


Le flambement est en fait une sollicitation
composée de compression et de flexion,
mais dont l’étude est différente de la flexion
composée parce que les méthodes sont
différentes et que le flambement est un
phénomène rapidement destructif. En effet,
dans le cas du flambement, les déformations
ne peuvent plus être supposées infiniment
petites et négligées. De même, les forces
extérieures ne sont plus proportionnelles
aux déformations et, dans certains cas, de
grandes déformations peuvent être causées
par des accroissements de charge infimes.
Tous ces phénomènes sont connus sous le
nom d’instabilité élastique. Le risque de
flambement d’un élément étant lié aux
dimensions de cet élément, on dit que le
flambement est un phénomène d’instabilité
de forme.
Année Universitaire: 2015/2016 4
Mécanique des Structures

MISE EN EVIDENCE DU FLAMBEMENT

Considérons une pièce élancée (telle que sa longueur soit


très supérieure à sa plus grande dimension transversale),
de ligne moyenne rectiligne, de section droite constante, P
articulée à ses deux extrémités, et soumettons la à un
effort normal de compression centré. On observe
successivement deux types de sollicitation :
- Pour un effort P inférieur à une limite Pc, la poutre
est comprimée, elle reste rectiligne et se raccourcit.
- Lorsque P atteint Pc, la poutre fléchit brusquement et
se rompt très vite. On observe que la flexion se
produit dans le plan perpendiculaire à la direction de
plus faible moment quadratique de la section de la
poutre. Pour le schéma ci-contre par exemple, la
flexion se produit dans le plan (A,x,y),
perpendiculaire à (G, z) (rotation de la poutre autour
de l’axe z). La valeur Pc (ou Fc) de l’effort de
compression à partir de laquelle se produit le
flambement s’appelle charge critique d’Euler.

Année Universitaire: 2015/2016 5


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

Rupture des Colonnes Longues et Courtes:

Année Universitaire: 2015/2016 6


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

Les colonnes sont des parties de structures qui résistent aux charges
axiales de compression (d’habitude des charges verticales). Les poteaux
sont des colonnes droites utilisés dans les bâtiments. Les colonnes sont
des parties plus petites (des barres) qui s'opposent à la compression dans
les structures treillis .

Les colonnes peuvent être longues (élancées) (minces) ou courtes (épaisses)


Lorsqu’elles sont comprimées par une charge axiale excessive, les
colonnes longues, minces rompent par un fléchissement soudain hors de
la ligne de chargement (par exemple une règle de plastique). Elles
deviennent 'instables' et ‘flambent' à une charge maximum ou ‘ charge
critique de flambement’.

En réalité, la plupart des colonnes sont 'intermédiaires' - elles rompent


par une combinaison d'effets, lorsque le fléchissement initie la rupture
du matériau.

Année Universitaire: 2015/2016 7


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Les Quatre Facteurs Principaux qui Affectent le flambement
Les mots 'longues' et 'minces' suggèrent que la longueur (L) et la section
transversale d'une colonne affecte sa charge de flambement. Cependant, la
forme de la section transversale affecte également la charge de flambement.
Le ‘moment d’inertie’ (I) est une mesure à la fois de la section transversale
et de la forme. Il affecte la rigidité de la colonne.

De plus, le fléchissement élastique d'une colonne dépend du Module d’Young (E)


du matériau dont il est constitué. Donc la valeur de E affecte la charge de
flambement.

Finalement et peut-être légèrement moins heureusement, la charge de


flambement d'une colonne mince dépend de ses conditions aux extrémités. Les
'extrémités fixées’ ou encastrées fermement serrées aident la colonne à résister
aux charges plus élevées de flambement qu'une colonne qui possèderait des
extrémités qui seraient moins rigides.

Année Universitaire: 2015/2016 8


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Equilibre élastique (stable et instable)

La condition de
stabilité s'écrit donc:

P ≤ [P]s avec [P]s = Pcr / ns

Année Universitaire: 2015/2016 9


Mécanique des Structures

Plusieurs cas sont possibles pour la poutre :


- P < Pc : compression simple, la poutre reste droite, elle est dite en équilibre
stable.
- P = Pc : la poutre peut rester droite ou fléchir (flamber) avec une flèche égale à
B, elle est dite en équilibre neutre. A noter que B = ymaxi est en général petit.
- P > Pc : il y a instabilité en position droite (équilibre instable) avec une forte
tendance au flambement. B augmentera très rapidement avec un léger
accroissement de P.

- Le flambement se produit suivant un axe perpendiculaire à l’axe du moment


quadratique le plus faible. Pour les deux sections représentées, Iy < Iz, le
flambement se produit dans le plan (x, z).

Année Universitaire: 2015/2016


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Charge axiale (Critique) de flambement

M(x) = P ×v(x)

La solution générale de cette équation est:


v(x) = A sin kx + B cos kx

Année Universitaire: 2015/2016 11


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Longueur effective: (condition de fixation des bouts de la barre)

Equation d’Euler (La charge critique


d'Euler)

Avec Leff = KL, la longueur effective ou


longueur libre de flambement.
K est un facteur de longueur efficace (c’est
un coefficient numérique dépendant des
conditions aux limites de la barre).

Année Universitaire: 2015/2016 12


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

Année Universitaire: 2015/2016 13


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Contrainte critique de flambement

Pcr π 2 EI min π 2 Er 2
σ cr = = 2
=
S SLeff Leff 2
I min
Avec r:Le plus petit rayon de giration de la section S
r=
S
Leff
En définissant l'élancement de la barre:
λ=
r

Année Universitaire: 2015/2016 14


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

Contrainte critique de F. Yassinski.

σcr = a - bλ + cλ2

Année Universitaire: 2015/2016 15


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

Année Universitaire: 2015/2016 16


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
CALCUL A LA STABILITE:
La vérification de la stabilité des barres comprimées est ramenée à vérifier
la condition suivante:

σmax ≤ [σ]s
[σ]s: contrainte admissible de stabilité et égale à:

ns: le coefficient de stabilité est pris toujours supérieur au coefficient de


sécurité:
Acier 1.8 à 3
Fonte 5 à 5.5
Bois 2.8 à 3.2

Année Universitaire: 2015/2016 17


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
CALCUL A LA STABILITE:

ϕ est le coefficient de réduction de la contrainte admissible en


compression et est donnée en fonction du matériau et l'élancement λ.

Année Universitaire: 2015/2016 18


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées

La condition de stabilité:

Année Universitaire: 2015/2016 19


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
Comme ϕ est inconnu on utilise la méthode d'itérations successives avec
une valeur initiale ϕ1 = 0.5 à 1. On détermine l'aire de la section S et les
autres caractéristiques géométriques, Imin, r et λ. On calcul la valeur
effective ϕ '1 et on la compare avec ϕ1 . Si la différence est sensible, il faut
reprendre alors le calcul avec une valeur intermédiaire entre ϕ1 et ϕ '1 :
Soit :

Après le second essai on détermine ϕ '2 Si l'écart est toujours sensible on reprend le
calcul avec:

Année Universitaire: 2015/2016 20


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
APPLICATIONS

Déterminer la charge admissible P et le coefficient


de stabilité ns de la barre comprimée(en bois)
sachant que:
L = 2.0 m,
d = 10 cm, [σ-] = 10 N/mm², λlim = 70 et
E = 10000 N/mm².

Année Universitaire: 2015/2016 21


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
APPLICATIONS

Dimensionner, d'après le critère de


stabilité, la barre comprimée ci-contre
(en bois) :
Sachant que ns = 2 , E = 2.105 N/mm² et
σpr = 200 N/mm²

Année Universitaire: 2015/2016 22


Mécanique des Structures

Flambement
Stabilité des structures élastiques comprimées
APPLICATIONS

Dimensionner, d'après le critère de stabilité, la barre


comprimée ci-contre, sachant que
E = 1.0 × 104 N/mm², P = 100 kN, [σ-] = 70
N/mm², et L = 2.0 m.

Année Universitaire: 2015/2016 23


Merci de votre attention

24