Vous êtes sur la page 1sur 24

LE / La

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

VOLUME 5 // NUMÉRO 1312

JEUDI 12 AVRIL 2018

ENVOYEZ-NOUS VOS ARTICLES


La
JOURNAL.GAMMA@GMAIL.COM
fonds de ruelles et apparaissent
La fois que t’as participé à la tombée de la nuit prêt.e.s
à la culture du viol à sauter sur leurs proies). Ça
Mylène Roy prend des proportions tellement
énormes que certaines mères
vont même jusqu’à nous dire
que « une bonne fois on va se
faire ramasser », ça va telle-
Ces derniers temps on parle beau- ment loin qu’une panoplie de
coup de la culture du viol, des vio- tactiques ont été développées
lences à caractère sexuel et du con- pour les occasions où l’on se
sentement non seulement dans le promène seule le soir et qu’on
milieu universitaire, mais également se sens suivies (faire semblant
dans les médias. Certaines per- de parler au téléphone, tenir
sonnes diront même qu’on en parle ses clés entre ses mains, etc.)
trop. Combien de fois j’ai entendu On fait donc peur aux filles dès
des personnes dire qu’elles étaient leur plus jeune âge en leur fais-
« écœurées » d’en entendre parler et ant intégrer qu’elles devraient rester
me sortir un « C’est bon on a compris naturaliser une idée au point où elle enfermées chez elles le soir et que si
là ». Non, vous avez pas compris. semble aller de soi, d’être le « gros elles ne le font pas, elles auront pro-
Vous avez pas compris que les mou- bon sens » comme on dit. Faque la voqué en quelque sorte leur agres-
vements de dénonciations prennent culture du viol, c’est quoi en fait? À sion si telle chose leur arrivait, ce qui
autant d’ampleur et qu’on en parle défaut de pouvoir tout couvrir, j’me a également pour effet d’effacer que,
aussi souvent parce qu’il y a un nom- suis dis que je pouvais donner des dans les faits, les agressions se pro-
bre i-n- c-r- o-y- a-b- l-e de victimes exemples. Attention, tu vas peut-être duisent davantage dans les espaces
de violences à caractère sexuel. te reconnaître. privés.
Vous avez pas compris parce que
vous êtes juste tanné.e.s d’en enten- « Promènes-toi pas toute seule le « Il faut apprendre à nos filles à se
dre parler, mais le constat qu’on est soir » défendre »
en présence d’un réel problème sys-
témique l’avez-vous seulement en- C’est tellement banal, mais combien C’est en lien direct avec la citation
visagé ? Le nombre de dénonciations de filles se sont faites sermonnées précédente, seulement, cette fois,
devraient vous effrayez, vous alar- sur le fait qu’il était important de ne on juge que de rester enfermer n’est
mez. C’est ça qui devrait écœurer. pas s’aventurer seule le soir ? C’est peut-être pas la solution. La solution
Mais plus, encore, la forte idéologie ce que l’on appelle le confinement magique serait alors de montrer aux
qui pousse au victim blaming et par dans l’espace. Cette notion, énon- filles comment se défendre dans un
le fait même à traiter l’agresseur ou cée par Colette Guillaumin dans cas où elles se feraient agresser. Le
l’agresseuse comme une victime ne sa théorie sur l’appropriation des problème, c’est qu’on devrait pas
fait qu’alimenter la propension de la femmes, est assez simple : on fait à avoir à montrer à nos filles à se
culture du viol. Oui, la culture du viol en sorte que les femmes craignent défendre. Déjà, ça témoigne qu’on
ça existe. Pis c’est pas parce que tu de sortir de chez elles en leur incul- ne considère pas qu’elles soient en
la vois pas qu’elle est pas présente. quant qu’il est dangereux pour elles sécurité et c’est ça le réel problème.
Elle est juste tellement ancrée dans de sortir de chez elles, particulière- On devrait plutôt apprendre à toutes
notre société et normalisée qu’elle ment le soir (parce que c’est bien et tous à ne pas violer/agresser. Les
en est invisibilisée. C’est ça le pro- connu, tous les agresseurs ettoutes discours qui circulent en ce
pre des idéologies en fait, c’est de les agresseuses se cachent dans les

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

moment tendent cependant à mon- se crosser dans les toilettes du bar J’pense que la citation parle d’elle-
trer aux filles qu’elles sont respons- dès qui voient un peu de peau, voy- même. J’voudrais juste insister sur le
ables de leur agression si elles ne ons dont ! Donc, ni la façon dont une fait qu’on accorde le statut de victime
savent pas se défendre, ce qui n’est fille s’habille, ni sa consommation à l’agresseur et, qu’en considérant
pas très logique, car ça revient car- d’alcool, ni rien d’autre fait en sorte les choses de cette façon, on in-
rément à leur demander de ne pas qu’elle ait cherché à se faire agress- visibilise les effets psychologiques
se faire agresser alors que ça n’ex- er, personne ne cherche à se faire qu’une agression peut provoquer
iste pas « les moyens de pas se faire agresser. chez la victime. Vingt minutes d’ac-
agresser ». À ça, on peut ajouter que tion pis t’as troublé une vie encore
le fait de montrer qu’il faut se défen- « Mais qu’est-ce qu’elle faisait plus grandement que la tienne sera
dre, se débattre, crier non, délégiti- dans sa chambre d’hôtel ? » troublée, mais va savoir pourquoi,
mise complètement une réaction, qui on dirait que les conséquences
est pourtant complètement normale Elle faisait bien ce qu’elle voulait. sont toujours plus graves pour les
lorsqu’une agression est subie : figer. Le fait de suivre quelqu’un dans sa agresseurs, leur vie est plus impor-
chambre n’implique pas nécessaire- tante, c’est bien connu.
« Comment t’étais habillée ? » ment une relation sexuelle. Ça n’in-
dique pas non plus le consentement « Elle veut clairement juste des
C’est le début de la saga « qu’est-ce de la personne et ça ne l’empêche likes »
que t’as fait pour faire en sorte que pas de retirer le consentement non
tu te fasses agressée ? » ou le victim plus. Parce que tu as le droit 1) de C’est effectivement la seule raison
blaming. J’pourrais m’arrêter ici, je changer d’idée et 2) d’avoir des be- qui peut pousser une personne à
crois déjà avoir souligner le ridicule soins affectifs sans nécessairement vouloir dénoncer une agression, les
d’une telle pratique. Je vais tout de vouloir aller plus loin (c’est valable likes. C’est triste de réduire un acte
même apporter quelques précisions pour tout le monde on s’entend). de courage à ça, de diminuer la grav-
quant à la notion de consentement : ité de tels gestes en présumant que
le consentement ne passe pas par « Dans l’fond j’suis sûr que t’as c’est une demande désespérée pour
la façon dont on s’habille et on ne aimé ça » avoir de l’attention. Ça montre égale-
s’habille pas dans le but de signal- ment qu’on a de la difficulté à croire
er des intentions, dans tous les cas, Celle-là on l’entend surtout quand ce les victimes et le grand manque
le consentement doit être libre et sont des hommes les victimes. Parce d’empathie et de respect envers de
éclairé comme c’est indiqué dans qu’on sait toutes et tous que les nombreuses personnes.
l’article 273.1 du Code criminel (en hommes ont toujours des pulsions
espérant satisfaire les fans de juridic- sexuelles et qu’ils ne peuvent pas « J’me suis fait rape par mon
tion). Dire qu’on a cherché à se faire refuser d’avoir une relation sexuelle. exam »
agresser parce qu’on portait tel ou Bah guess what ? Ça leur arrive à
tel vêtement, c’est chercher des ex- eux aussi. Donc, on devrait peut-être La culture, ça passe beaucoup par
cuses à ces hommes « incapables de arrêter de rire de ces personnes-là et l’humour. On entend souvent cette
contrôler leurs pulsions sexuelles ». leur offrir du soutien, parce que c’est joke ou cette plainte, whatever it is.
Come on. C’est même insultant pou- pas facile pour ces personnes-là d’en Beaucoup de personnes ne com-
reux. C’est non seulement essential- parler non plus. prennent pas en quoi c’est une as-
isant, mais en plus on se sert de ça sertion qui peut être offensante et
pour justifier une agression. Là, on va « C’est un prix excessif à payer participant à la culture du viol. Ce à
se le dire une bonne fois pour toute, pour vingt minutes d’action dans quoi je répondrai que lorsque tu fais
c’est faux qu’un homme est pas ca- une vie de plus de vingt ans. » cette joke-là, tu es en train de ba-
pable de se contrôler en voyant un - Dan Turner, père de Brock Turner, naliser complètement une des pires
décolleté, tu les vois pas toutes aller condamné pour viol. expériences qu’une personne peut

La

G.A.M.M.A.
vivre. Tu compares ton examen à pas mal moins drôle si une personne continuer à vous écœurer.
une agression. Mais dans les faits répondait à ta blague dépourvue de
ton exam t’as pas pris ta dignité, les tout intellectualisme que, elle, s’est Sources :
droits sur ton corps et t’as pas laissé faite violée pour vrai.
des traces psychologiques perma- GUILLAUMIN, Colette, « Pratique du
nentes. « Mais là on va pas com- Ce n’était que quelques exemples pouvoir et idée de nature, (1) L’ap-
mencer à arrêter de dire des affaires et il en existe plein d’autres… La propriation des femmes », Questions
au cas où ça offense quelqu’un ». culture du viol, c’est banaliser les féministes, n° 2, 1978, p.
C’est, ici, pas tant une question d’of- violences à caractère sexuel, c’est
fenser une personne, mais bien le d’en rire, de chercher les raisons qui SANS OUI C’EST NON!, « Mythes
fait d’enlever la gravité d’un évène- rendent coupable la personne d’un sur les violences à caractère sexuel
ment (criminel dois-je le rappeler) en crime dont elle a été victime, de ne », [En ligne], http://www.harcelement-
le comparant à quelque chose qui n’a pas tenir compte de l’importance du sexuel.ca/en-savoir-plus/mythes-
rien à voir et à le tourner en dérision. consentement, de trouver toutes les sur- lagression-sexuelle/
Au cours de leur vie, une femme sur excuses possibles à une personne
trois et un homme sur six seront vic- qui a commis un tel acte, d’objectiver MINISTÈRE DE LA JUSTICE, « La
times d’une agression à caractère le corps des femmes, de se l’appro- définition de consentement à l’ac-
sexuel donc, y’a des fortes chances prier. Malheureusement, ça passe tivité sexuelle », Gouvernement du
qu’une personne dans la pièce l’ait (beaucoup trop) souvent inaperçu et Canada, [En ligne], http://www.jus-
vécue. Peut-être que tu te trouverais tant que ça passera inaperçu, on va tice.gc.ca/fra/jp-cj/victimes-victims/
def.html

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

Pretzels au yogourt
Timothée Rhéaume-Daoust

Crissement défoncés en tabarnak dans le drive-thru du Tim


on se demande si on va tougher la brosse

la fille de la fenêtre
énumère chaque
petit détail de la commande

on pressent déjà le mal de tête


c’est que c’est un peu sketch puffer en char
mais l’autre connaît bien la 10
y sait où se cachent les cochons
living is easy with eyes closed
misunderstanding all you see
it’s getting hard to be someone but it all works out
it doesn’t matter much to me

j’aimerais presque ça un accident


un gros
pisser le sang sans souffrir
mais j’aime mieux être gelé
on risque
de prendre un stop pour un feu rouge

La

G.A.M.M.A.
Juillet 74
Colette

Je ne veux

Ni protection

Ni maison

Ni argent

Ni sécurité

Ni activités

Ni statut social

Ni mari

Ni enfant

Je veux être avec toi

À savourer ta présence

À vibrer de ton sourire

À sentir près de moi

Quelqu’un que je connais,

Que je reconnais…

Parce que tes yeux sont

Ceux que j’aime!

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

sont largement plus médiatisés que aux toilettes, chez notre belle-famille,
Sans titre beaucoup d’autres facettes de nos à l’école, chez le médecin, à la SAQ
Séré Beauchesne Levesque réalités. C’est un peu absurde puis- et à la piscine sans que des incon-
que la plupart des personnes trans nu.e.s se posent ou nous posent des
n’ont pas l’endroit où elles pissent au questions sur nos organes génitaux,
cœur de leur identité. notre apparence, notre transition,
la lettre qui apparaît sur nos cartes
Au contraire, la vaste majorité des d’identité et le prénom qu’on nous a
Je mets ma main sur la poignée de personnes trans aimerait précisé- donné à la naissance.
la seule toilette non genrée de l’édi- ment ne pas avoir à penser à sa tran-
fice où je travaille. Elle ne bouge pas. situde en allant aux toilettes. Beau- Car moins nous dépensons d’énergie
Elle est verrouillée. coup d’entre nous sommes fièr.e.s dans des discussions stériles, récur-
d’être trans, mais nous aimerions rentes et non consensuelles, plus
Bon. J’ai trois choix : faire taire ma également ne pas avoir à nous en nous sommes à même de dévelop-
vessie le temps que la toilette se soucier chaque seconde de notre ex- per des outils d’éducation, d’explor-
libère, faire semblant d’être à ma istence. er notre genre et son expression, de
place dans les toilettes des hommes partager nos expériences avec d’au-
ou faire semblant d’être à ma place Notre principal combat est d’avoir tres personnes trans, de réfléchir à
dans les toilettes des femmes. le droit de parler de notre transitude notre transition, de créer les ressou-
et d’y penser seulement quand on y rces dont nous avons besoin, de mi-
Ne me sentant pas d’humeur à sup- consent. Quand on se sent l’envie liter pour démanteler les systèmes
porter les regards perplexes des de songer à nos expériences com- d’oppression et d’être heureuxes.
gens que je pourrais croiser dans plexes par rapport aux genres et aux
l’une ou l’autre des toilettes genrées, normes qui les entourent. Séré Beauchesne Lévesque est
je choisis la première option. Je re- un.e activiste trans non binaire.
tourne à mon bureau. Quelques Notre combat est de pouvoir aller En 2016, iel a créé le Groupe d’ac-
instants plus tard, je retente ma
chance.

La porte est encore barrée.

Je me résigne à aller dans les toi-


lettes des hommes. Manque de
chance, quand j’en sors, je croise un
individu désorienté par ma présence
dans cet endroit. Il me regarde, re-
cule, vérifie le panneau sur la porte,
me regarde de nouveau, essaie de
cacher son embarras et se dépêche
d’entrer pour que je sorte de son
champ de vision.

Les politiques entourant l’accès aux


toilettes publiques sont souvent vues
comme le cœur des luttes trans. En
tout cas, les combats en ce sens

La

G.A.M.M.A.
tion trans de l’Université de Sher- semble y avoir un certain problème dîtes que je ne suis qu’un mécréant
brooke et en est responsable à la au niveau de l’ouverture de la direc- qui devrait s’occuper des choses
coordination depuis, en plus de tion et du comité d’urgence. qui le regardent (eh oui, je n’étudie
travailler à l’obtention de son bac- même pas dans votre faculté), alors
calauréat en mathématiques. 3. Je ne peux simplement pas com- je vous invite à me répondre en in-
prendre pourquoi et comment des cluant une liste des raisons qui vous
personnes aussi haut placées que ont poussé à agir de la sorte. Je peux
vous peuvent refuser un droit de même la commencer pour vous :
grève étudiante portant sur un en-
jeu aussi important. Raisons qui ont fait que je m’oppose
au mouvement étudiant :
Lettre semi-ouverte au 4. C’est vrai que, si jamais j’étais doy-
décanat d’éducation en, vice-doyenne à la formation ou 1. Leur santé mentale ne me tient
AGEGFLESH, étudiant intrigué, ma- bien encore directeur administratif pas à coeur
tricule ???????? de la faculté et que j’apprenais que
les personnes étudiant sous mon toit 2. Je me fous complètement de ce
réclament des conditions de stage et que les personnes étudiant dans no-
Bonjour, de vie décentes, j’en ferais le plus tre faculté vivent
possible afin de leur mettre des
IL EST IMPORTANT DE LIRE CE bâtons dans les roues et m’oppos- 3. En autant que j’aie mon bon salaire
MESSAGE JUSQU’À LA FIN er à leur mouvement. indexé à 4% (https://www.usher-
brooke.ca/srh/info/echelles-salari-
La présente constitue en fait un cer- 5. Je dirais au personnel qu’il n’y a ales/pnsyn/pdrfi/), tous les autres
tain questionnement qui rumine dans aucune levée de cours ou suspen- peuvent bien travailler gratuitement.
mon en dedans, un point d’interroga- sion des activités pédagogiques. Décider d’enseigner, c’est noble,
tion qui se trouve dans mes quenoe- c’est une vocation !
ils ou tout simplement une certaine 6. Je maintiendrais les évaluations
aberrance à laquelle je souhaiterais et remises de travaux. 4. Je me fiche du système d’éduca-
avoir une réponse. En effet, vous tion au Québec
occupez de hauts postes au sein 7. Je forcerais le corps professoral
de la merveilleuse faculté d’éduca- à rester en classe tout le long du 5. ...
tion de l’Université de Sherbrooke. cours, l’empêchant ainsi de démon-
trer leur soutien. Je crois que vous comprenez le
Détrompez-vous, lorsque je dis
principe. C’est déplorable. Je vous
merveilleuse, je ne parle pas néces-
Quelle bonne idée que de bâillonner souhaite réellement de trouver un
sairement de tous les aspects de la
votre communauté. Votre travail est peu de bonheur dans votre travail et
faculté, mais plutôt de certains as-
réellement apprécié lorsque vous un peu d’âme pour les causes étudi-
pects qui viennent particulièrement
agissez de la sorte. Personne ne se antes.
me chercher.
demande pourquoi vous avez décidé
de travailler dans un milieu étudiant Sachez qu’il est encore possible pour
1. L’AGEEFEUS est une organisa-
si vous ressentez autant de mépris moi de vous mépriser un peu plus.
tion formidable qui souhaite le meil-
leur à ses membres et qui respecte pour celui-ci. C’est tout à fait fan-
leurs opinions, décisions et qui est à tastique.
leur écoute.
En bref, si jamais vous vous êtes tan-
2. Par contre, dans votre faculté, il nés de lire cette tirade, que vous vous

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

où l’on décourage la personnalité, antes et étudiants, supposée assurer


Université Inc. l’innovation et la créativité. la pérennité de la conscience sociale
Guillaume Desmarais est aujourd’hui un catalyseur du sys-
« L’Université est morte, tème néo-libéral.
vive l’Université »
Moi qui pensait développer et utiliser
Cet environnement grisâtre a tôt ma pensée critique, moi qui pensais
fait de me confirmer que l’éducation apprendre… je me retrouve à devoir
L’Université… Ah ! cet oasis de savoir supérieure était une entreprise où l’on recracher la matière sans la ques-
résistant encore aux assauts abrutis- moule les jeunes esprit dans le ma- tionner. Jeune plein de convictions,
sants du capitalisme. Qu’elle nous rasme conformiste du corporatisme on me somme de les oublier et de
garde de l’étroitesse d’esprit. Que occidental. La myriade de tests stan- devenir un disciple des doctrines de
nous puissions, protégé en ses murs dardisés qui rappelle étrangement l’entreprise.
gris, nous épanouir. Qu’elle assure les évaluations de rendement des
la passation du fardeau du savoir au grandes entreprise. Évaluation où Étudiantes et Étudiants, ne courbez
nom de la communauté. Qu’elle soit l’on analyse et évalue le rendement, pas l’échine, restez debout et incar-
le fier fief de la démocratie. la productivité et l’efficience. Il est nez ce que devrait être l’Université.
curieux de voir que ces tests n’éval-
Arrivé à l’université, j’ai tôt fait de uent pas l’apprentissage, mais plutôt « Qui futuri sunt moliti »
constater que cet idéal universitaire l’efficacité de la rétention d’informa-
n’était que les tristes fabulations tion lancée au bonheur la chance par
des intellectuels d’hier. Moi qui pen- des professeur-e-s et chargé-e-s de
sait trouver un environnement où la cours trop souvent désintéressé-e-s.
discussion, la réflexion et le débat L’institution supposée créer un sen-
étaient encouragés, j’ai plutôt été timent de collectivité chez les étudi-
projeté dans un environnement gris

La

G.A.M.M.A.
Tu te plains de la police, de l’armée, tique aimable, le laquais, le larbin,
LE CRIMINEL, c’est de la justice, des casernes, des pris- le chien léchant le fouet, rampant
l’Électeur ! ons, des administrations, des lois, devant la poigne du maître. Tu es le
Albert “Libertad”, 1906 des ministres, du gouvernement, sergot, le geôlier et le mouchard. Tu
des financiers, des spéculateurs, es le bon soldat, le portier modèle, le
des fonctionnaires, des patrons, des locataire bénévole. Tu es l’employé
prêtres, des proprios, des salaires, fidèle, le serviteur dévoué, le paysan
des chômages, du parlement, des sobre, l’ouvrier résigné de ton propre
C’est toi le criminel, ô Peuple, puis- impôts, des gabelous, des rentiers, esclavage. Tu es toi-même ton bour-
que c’est toi le Souverain. Tu es, il de la cherté des vivres, des fermages reau. De quoi te plains-tu ?
est vrai, le criminel inconscient et et des loyers, des longues journées
naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu d’atelier et d’usine, de la maigre pi- Tu es un danger pour nous, hommes
es ta propre victime. tance, des privations sans nombre et libres, pour nous, anarchistes. Tu es
de la masse infinie des iniquités so- un danger à l’égal des tyrans, des
Pourtant n’as-tu pas encore assez ciales. maîtres que tu te donnes, que tu nom-
expérimenté que les députés, qui mes, que tu soutiens, que tu nourris,
promettent de te défendre, comme Tu te plains ; mais tu veux le maintien que tu protèges de tes baïonnettes,
tous les gouvernements du monde du système où tu végètes. Tu te ré- que tu défends de ta force de brute,
présent et passé, sont des menteurs voltes parfois, mais pour recommenc- que tu exaltes de ton ignorance, que
et des impuissants ? er toujours. C’est toi qui produis tout, tu légalises par tes bulletins de vote,
qui laboures et sèmes, qui forges et - et que tu nous imposes par ton im-
Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais tisses, qui pétris et transformes, qui bécillité.
et tu les nommes ! Les gouvernants construis et fabriques, qui alimentes
quels qu’ils soient, ont travaillé, tra- et fécondes ! C’est bien toi le Souverain, que l’on
vaillent et travailleront pour leurs in- flagorne et que l’on dupe. Les dis-
térêts, pour ceux de leurs castes et Pourquoi donc ne consommes-tu cours t’encensent. Les affiches te
de leurs coteries. pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal raccrochent ; tu aimes les âneries et
vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? les courtisaneries : sois satisfait, en
Où en a-t-il été et comment pour- Oui, pourquoi le sans pain, le sans attendant d’être fusillé aux colonies,
rait-il en être autrement ? Les gou- souliers, le sans demeure ? Pourquoi d’être massacré aux frontières, à
vernés sont des subalternes et des n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te l’ombre de ton drapeau.
exploités : en connais-tu qui ne le courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pour-
soient pas ? quoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’of- Si des langues intéressées pour-
fensé, le serviteur, l’esclave ? lèchent ta fiente royale, ô Souver-
Tant que tu n’as pas compris que ain ! Si des candidats affamés de
c’est à toi seul qu’il appartient de pro- Tu élabores tout et tu ne possèdes commandements et bourrés de plat-
duire et de vivre à ta guise, tant que tu rien ? Tout est par toi et tu n’es rien. itudes, brossent l’échine et la croupe
supporteras, - par crainte,- et que tu de ton autocratie de papier ; Si tu te
fabriqueras toi-même, - par croyance Je me trompe. Tu es l’électeur, le grises de l’encens et des promess-
à l’autorité nécessaire,- des chefs et votard, celui qui accepte ce qui est ; es que te déversent ceux qui t’ont
des directeurs, sache-le bien aussi, celui qui, par le bulletin de vote, toujours trahi, te trompent et te ven-
tes délégués et tes maîtres vivront sanctionne toutes ses misères ; celui dront demain : c’est que toi-même
de ton labeur et de ta niaiserie. Tu qui, en votant, consacre toutes ses tu leur ressembles. C’est que tu ne
te plains de tout ! Mais n’est-ce pas servitudes. vaux pas mieux que la horde de tes
toi l’auteur des mille plaies qui te dé- faméliques adulateurs. C’est que
vorent ? Tu es le volontaire valet, le domes- n’ayant pu t’élever à la conscience

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

de ton individualité et de ton indépen- of their pills, washing them down with gripping the blade in their left hand,
dance, tu es incapable de t’affranchir big gulps of gin. They sitted down on laying the edge on their right wrist.
par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne the balcony, back leaning against the Looking at the disappearing sun,
peux être libre. red brick wall, their face looking at they pressed their fox against them
the sunset, eyes wet with tears. with their left elbow, tears rolling
Allons, vote bien ! Aies confiance en down their cheeks.
tes mandataires, crois en tes élus. “I finally have the strength to give it all
up”, they thought to themself, finally The blade went in, processing steadi-
Mais cesse de te plaindre. Les jougs going to a deep slumber, escaping ly, even if holden by a shaking hand.
que tu subis, c’est toi-même qui te les their existential dread, finding peace. It left a white trench after its passage,
imposes. Les crimes dont tu souffres, They took a sip from the bottle of gin, rapidly filling with vermilion liquid.
c’est toi qui les commets. C’est toi le searching for their courage. They The blade and the liquid it gave rise
maître, c’est toi le criminel, et, ironie, then took their razor blade out of their to both shined from the sun’s last
c’est toi l’esclave, c’est toi la victime. pocket, a brand new blade, perfect rays, almost blinding the fleeting
for this occasion, and proceeded to eyes of Jeanne. They let out a faint
Nous autres, las de l’oppression des unpackage it, sipping more gin at ev- wail, taking the blade off their bloody
maîtres que tu nous donnes, las de ery occasion they had. wrist, grasping it by their right hand,
supporter leur arrogance, las de sup- holding it firm between their thumb,
porter ta passivité, nous venons t’ap- All the alcohol was starting to hit, major and index. A drop of blood from
peler à la réflexion, à l’action. they felt dizzy, everything felt unreal, the blade fell between their legs.
happening so fast and yet so slowly
Allons, un bon mouvement : quitte at the same time. They saw themself
l’habit étroit de la législation, lave
ton corps rudement, afin que crèvent
les parasites et la vermine qui te dé-
vorent. Alors seulement tu pourras
vivre pleinement.

Sunset
Jeanne

TW: Suicide

They opened the patio door and


stepped onto the balcony, their fox in
one hand, an open bottle of gin in the
other. They had just swallowed most

La

G.A.M.M.A.
They were thankful they hadn’t sev- ation qui, en plus d’inclure les prob- entre autre, aux sables bitumineux2.
ered any tendon nor ligament. It lèmes géopolitiques et les risques Malheureusement, cela ne fait qu’en-
meant they could continue with their de guerre, dont nucléaires, inclut un traîner de nouveaux problèmes, dont
left wrist. danger que la population soupçonne la difficulté d’accès, le coût et la pol-
moins, car il est davantage officieux lution que cette production entraine.
A faint music started playing far away, qu’officiel et crée moins de peur, La demande mondiale pour cette res-
probably by the lake. But Jeanne was considérant que le danger semble source ne cesse pourtant de croître.
already in their world, cut-off from the davantage lointain, soit les change- Il est toutefois devenu impossible de
rest, they didn’t hear any of it. Eyes ments climatiques et, bien sûr, les se leurrer davantage. En effet, il est
almost closed, the edge of the blade énergies dont l’humanité se sers pour possible de constater un déclin ac-
was searching for its target. Finding vivre, jour après jour. Il va de soi que céléré de la production des grands
it, it went in and through. The cut was le pétrole est l’une des principales. champs de pétrole considérés com-
rougher than the first one. It became Malheureusement, cette ressource me conventionnels ce qui emmène
engorged with blood much more naturelle comporte bien des prob- la concentration de la future produc-
quickly. lèmes, qui créent de plus en plus une tion de pétrole entre les mains des
prise de conscience inévitable au fur quelques pays qui en sont les pro-
Their eyes were now closed, Jeanne et à mesure que le temps fuit. Ce qui ducteurs. Or, nous savons tous que,
would never open them again, but suit traite justement du contexte, des lorsqu’un pouvoir se retrouve entre
they were leaving as the sun was usages du pétrole, des risques pour les mains d’un acteur, cet acteur
leaving; having seen their last sunset, l’économie, des changements clima- cherchera à satisfaire ses propres in-
a faint smile adorned their face. Us- tiques et des solutions proposées1. térêts avant tout autre chose. Enfin,
ing their last strength, they pressed en ce qui concerne l’exploitation du
Vulpes hard against them, embrac- Le contexte. pétrole dit non – conventionnel, les
ing her with both arms. They didn’t coûts qu’elle engendre ne cessent
want to spent their last moment all En tout premier lieu se pose la d’augmenter.
alone. Along their cheeks and across problématique de l’emplacement
their smile, heavy tears were falling, du pétrole. En effet, si il est difficile Les usages du pétrole.
some of sadness, others of joy. d’ignorer que le pétrole constitue la
première source d’énergie sur le plan La première chose à laquelle on
mondial, certains préfèrent ignorer pense généralement lorsque l’on
que cette ressource ne se trouve parle du pétrole est le secteur des
pas n’importe où. Plus particulière- transports. Effectivement, il fait
ment, elle se situe dans des régions fonctionner tout moyen de locomo-
géopolitiques qui, en ce moment, se tion existants. Il existe également
Le pétrole, pourquoi et trouvent à être, fort malheureuse- le secteur résidentiel, par le mazout
comment y renoncer? ment, peu stables. Par conséquent, léger. Plus important encore, et par-
État actuel de la situa- il n’y a aucune garantie que son ac- fois oublié, le pétrole est très présent
tion. cès y soit toujours possible, du moins dans le secteur agricole, pourtant es-
pour le temps qu’il en restera. Le fait sentiel à notre survie. Pour fonction-
Jessica Dionne que le pétrole constitue une ressou- ner, la machine agricole utilise le
rce non - renouvelable est un second diesel ainsi que l’essence et, en ce
Depuis plusieurs années, le monde problème plutôt embêtant et épineux. qui concerne le séchage des récol-
et l’humanité qui l’habite se doivent Pour palier à ces problèmes, les com- tes, c’est le propane qui est utilisé.
de faire face à de multiples défis et, pagnies pétrolières se sont tournées Sans surprise, les secteurs commer-
plus le temps passe, plus la situation vers d’autres sources de pétrole, ciaux et industriels se servent égale-
semble impossible à dénouer. Situ- moins conventionnelles. Pensons, ment de cette ressource. Le secteur

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

commercial pour la machinerie et la Québécois, elle ne sert pas unique- 5


Pour en savoir plus sur la géothermie :
génération d’énergie. Quant au sec- ment à se déplacer. Elle est aussi un http://www.hydroquebec.com/residentiel/
mieux-consommer/chauffage/geothermie/.
teur industriel, il se divise entre ma- symbole de réussite sociale. Il faut
zout lourd pour les industries de pâte également développer de nouveaux 6
Pour en savoir plus sur la biomasse : http://
et papier et le diesel pour les indus- moyens de transports. Pour ce qui www.hydroquebec.com/developpement-du-
tries minières, forestières et de con- est du transport des marchandises, rable/centre-documentation/energie-bio-
struction. elle est inévitable. Il est toutefois masse.html.
possible de la transporter en utilisant
Les risques économiques.
7
Pour en savoir plus sur l’énergie solaire
des moyens de transports qui usent
thermique :  http://www.rncan.gc.ca/ener-
moins de carburants et en optimisant gie/renouvelable-electricite/solaire-ther-
Au Québec, du côté économique, les circuits. Finalement, il est tout à mique/7302.
les exportations stagnent, bien que fait possible de diriger le secteur de
la situation se soit un peu améliorée l’agriculture vers des énergies da-
en 20153. C’est quelque chose que vantage saines et renouvelables. Fi-
le Québec peut difficilement se per- nalement, Équiterre suggère de rem-
mettre, compte tenu que le coût de placer le chauffage au mazout par
sa consommation de pétrole la fra- différentes possibilités, dont la géo-
gilise. thermie5, la biomasse6 ou le solaire
thermique7.
Les changements climatiques4.
En conclusion, malgré tout ce qu’ap-
Au Québec, le pétrole est la source porte le pétrole, il semble évident
principale des émissions de gaz à que cette ressource n’est pas viable
effet de serre (GES). Ce fait est la sur le long terme, en plus d’avoir ses
cause de l’extraction, du raffinage, nombreux aspects négatifs. Je reste
de la transformation et de la com- persuadée que le développement
bustion. En somme, vouloir exploiter d’énergies remplaçables est possi-
les énergies fossiles et lutter contre ble et que les coûts et le temps à y
les changements climatiques est investir constitueront un excellent in-
non seulement contradictoire, mais vestissement pour l’avenir.
également impossible.
1
Ce qui suit, en dehors de mes opinons per-
Les solutions. sonnelles, se base sur le manifeste « Pour un
Québec libéré du pétrole en 2030 » d’Équi-
Comme solutions possibles, Équi- terre (http://www.equiterre.org/sites/fichiers/
document_petroleoct13_0_0.pdf).
terre propose premièrement
l’aménagement du territoire. En effet, 2
Pour en savoir plus sur les sables bitu-
une bonne partie de la population mineux : http://www.rncan.gc.ca/energie/sa-
Québécoise vit dans des quartiers bles-bitumineux/5850.
où le transport en commun est peu
présent et, par le fait même, rend l’us- http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/
3  

economie/commerce-exterieur/bulletins/co-
age de l’automobile indispensable.
mint-vol16-no3.pdf
L’organisation propose également de
réformer le transport des personnes, 4
Pour en savoir plus sur les changements
en changeant la vision portée sur climatiques : http://www.rncan.gc.ca/forets/
l’automobile. Dans l’imaginaire des changements-climatiques/13084.

La

G.A.M.M.A.
Stan Smith
Thierry Larose

Grincer des dents


C’est pas comme ça qu’on aiguise
Son Couteau
La rue mène à la Noirceur
Et même la Noirceur a peur

Fuck ta paire de Stan Smith


Plutôt brûler
Et vite

Tuer le temps
C’est pas comme ça qu’on sauve
Notre peau
Un ongle vaut bien mieux qu’un
œil
La chance attend qu’on la
cueille

Et maintenant
Les lumières
Hurlent et font
briller
Violence

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

Ces questions convergent vers un ce que cette invisibilité cesse et pour


Le nerf sensible même point : le travail. qu’une véritable reconnaissance
du capital économique soit instaurée en plus
William Champigny-Fortier En effet, le travail est le centre de d’un partage égal des tâches. Toujo-
gravité réel de la question du part- urs en lien avec prise en charge de la
age de la valeur économique. Qui définition du travail, il faut que la re-
contrôle le travail contrôle la produc- connaissance des stages devienne
tion de valeur et par conséquent la un état de fait. Les stages doivent
Le combat contre les inégalités est richesse. Or, qui contrôle le travail? non seulement être rémunérés,
un échec et sa continuation est per- Les empires capitalistes bien sûr, mais aussi être soumis aux mêmes
due d’avance. Pour cause, vouloir cependant c’est un contrôle fragile, normes et lois que les autres formes
répartir la richesse suppose d’avoir car il suffit de peu pour que celui-ci de travail. Finalement, la réappropri-
cette richesse entre nos mains et passe d’une classe à l’autre. C’est ation du temps de travail ne peut être
dans le contexte actuel, une quantité justement cela qu’il s’agit de penser effective que si une réduction dras-
immense de la valeur économique dès aujourd’hui. Se battre contre les tique du temps de travail s’effectue.
produite par le travail est accaparée inégalités sans vouloir changer l’in- Non seulement c’est une nécessité
par de grands empires capitalistes frastructure qui les produit nous con- pour que l’autogestion puisse avoir
qui placent le tout dans des paradis damne à recommencer sans cesse lieu sans devenir une tâche de plus,
fiscaux. Cela n’empêche pas qu’à la même lutte au fur et à mesure que mais également parce qu’il faut réap-
chaque fois que ceux-ci se retrou- les disparités seront reproduites et à prendre que le travail est au mieux
vent dans une situation moindre- quêter l’argent que nous produisons un mal nécessaire et que le travail
ment précaire ou du moins, jugée au lieu de le prendre comme notre dû pour le travail est une obsession mal-
précaire pour leur taille, les États légitime. adive.
leur prodiguent tous les soins néces-
saires. Mais que font ces mêmes Se réapproprier collectivement le Le combat contre les inégalités est
empires lorsque l’on apprend que le travail, voilà notre arme. Comment un échec et le continuer c’est rest-
salaire minimum actuel n’est pas vi- faire ? Commençons par dégager er insensible à la réalité concrète
able et que la précarité, la vraie, est trois grands chantiers : la réduction des causes de la situation révoltante
une violence sociale qui afflige des du temps de travail, l’autogestion et dans laquelle nous nous trouvons.
masses d’individus? Ils nous pon- la reconnaissance du travail invisi- Nous pourrons crier que nous avons
dent de grands discours sur la vertu ble. Se réapproprier le travail c’est soif autant que nous voudrons, tant
du travail acharné et expliquent qu’ils d’abord pouvoir décider concrète- que les grands empires capitalistes
font leur possible pour aider. ment du cadre dans lequel celui-ci auront la main sur le robinet, nous
s’accomplit. Cela suppose de faire n’aurons que ce qu’ils voudront bien
Peut-on leur en vouloir ? Après tout, descendre la démocratie dans les nous donner et pour l’avoir il faudra
ces empires n’ont-ils pas simplement lieux de travail, c’est cela que signifie nous plier à leurs conditions. D’une
su bien lire la situation actuelle et l’autogestion. Toutefois, ce n’est pas lutte défensive contre la croissance
jouer correctement leurs pions pour suffisant. Se réapproprier le travail des inégalités, nous devons passer
faire avancer leur intérêt de classe ? c’est également prendre à charge à une lutte offensive pour nous réap-
Et nous, où est notre intérêt ? Quelles la définition même de ce qui est re- proprier le travail.
sont nos armes ? Qu’avons-nous connu comme du travail. Plusieurs
comme avantage et qui pourrait être branches du mouvement féministe
utilisé pour qu’enfin nous puissions l’expliquent depuis un bon moment
cesser la posture défensive pour en théorisant la question du travail
passer à l’offensive ? invisible largement accompli par les
femmes. Il faut désormais travailler à

La

G.A.M.M.A.
Modeste proposition de
bombages, au cas où
votre aérosol serait en
panne d’inspiration
Anne Archet

Ce graff ne changera pas le monde,


Mais celui du nazi juste à côté non plus.

Désolée, société. Ton contrat est maintenant caduc.

Tout est maintenant possible – c’est bien ça le drame.

L’erreur est humaine. Être humaine est une erreur.

Worst. Apocalypse. Ever.

La société est mon expérience sociale ratée préférée.

Si ça peut vous consoler, il n’y a pas de consolation.

Les fachos ou les médias qui les nourrissent :


Quel cul botter en premier ?

Vous vivez dans le passé des autres ;


Ne soyez pas leur souvenir embarrassant.

Lundi lui-même préfèrerait être ailleurs.

Le Québec : frites avec fromage en grains et peste brune.

Comme ça, votre solution, c’est la haine des plus mal pris que vous ?
*slow clap*

Je ne refuse pas le dialogue démocratique :


Ma main dans votre face est ma réplique à vos crachats.

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

Je rue avant que vous me parquiez dans un wagon à bestiaux


– C’est la moindre des choses, n’est-ce pas ?

Vos valeurs sont aussi mortes et sèches que votre empathie ;


Vos idées sont aussi laides et bancales que votre orthographe.

Vous avez déjà sali le mot « laïcité » ;


Touchez une fois de plus au féminisme
Et on vous kicke dans les chnolles.

Mauvaise nouvelle : votre nation va disparaître.


Bonne nouvelle : toutes les autres aussi.

Empêchons les cloportes de sortir des sous-sols,


Les identitards des parkings souterrains
Et les nazis de la section des commentaires.

Demain est un autre jour (hélas).

La

G.A.M.M.A.
Sans titre
Alexis Thibault

Animal rare de l’aube, Tu es de reflets d’ivres vies


Ta compagnie est clairsemée J’imagine futur et passé s’enlacer
À s’y méprendre, la lune égarée Souvenirs et rêveries en un baiser
Qui, à force de tourner, Et seule la nuit calme pour nous couvrir
N’aurait su se dissiper Ignorant bien qu’étoupe et étincelles
Se tiennent au creux de nos mains mêles
Ta rencontre est une surprise Avec le pouvoir, dans un brasier
Une corolle sous un baumier En un souffle d’emporter,
Mais aussitôt comme la brise La forêt où je t’ai rencontrée
Qui vient avec la rosée

Dans la quiétude du matin,


Mon regard se pose sur le tiens
Ne laissant au passage surgir,
Que le bruissement d’un ardent avenir

Un rien pour t’embellir


À travers mes yeux et la myrrhe
Car c’est bonnement à croire
Que de mieux, rien n’est à voir

Pareille aux doux fruits de l’Éden


Dont auraient émergé les graines,
Cette vision m’émeut et m’afflige
De ce qui pourrait, mais exige

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

Le monde est mort après


Time After Time de
Cindi Lauper
Thierry Larose

Le monde est mort après Time After Mais chez moi comme dans la na-
Time de Cindi Lauper ture

Et c’est comme si, collectivement, Dorment et se trament d’autres


pour rire un peu lendemains

Nous avions décidé de continuer


d’exister
Ceux qui entendent la musique ne
Dans le sang, la peur, l’ennui et le peuvent plus bouger
bruit
Ceux qui voient le mouvement
savent ce qu’est d’aimer

Les oiseaux volent là où il n’y a pas Mais le monde est mort après Time
d’injures After Time de Lauper, Cindi

Et il pleut souvent après une mau- Qu’on se le tienne pour dit


vaise poignée de main

La

G.A.M.M.A.
LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

La

G.A.M.M.A.
formes de vie. On ne s’associe pas li- saborder dans les libertés qu’elle est
Contre la démocratie ! brement aux institutions d’éducation, censée permettre (liberté d’associa-
Traduction libre de l’introduction d’un parce que d’autres formes d’éduca- tion, de presse, d’assemblée…) en
texte diffusé en 2013 par la Coordina- tion sont prohibées. Et il n’y a pas de répandant toujours plus largement la
tion des groupes anarchistes d’Espagne libre association au travail, car on n’a menace de l’emprisonnement.
pas le contrôle sur ce qu’on produit,
décide de faire durant nos heures C’est comment nous passons d’être
de travail, ou le droit de s’organiser humains à “citoyen-nes” (or con-
La démocrassie s’auto-justifie en se librement avec nos collègues de tra- sommateur-ices, ou utilisateur-ices,
fondant sur certains principes qui ne vail. ou client-es, dépendamment de la
sont pas moins faux pour avoir été sphère de vie dans laquelle on se
répétés un millier de fois en tant que Dans la démocrassie on laisse la retrouve), et avons certains droits et
vérités, et ses justifications ont telle- défense de nos intérêts, la satisfac- obligations imposées à nous en ac-
ment été intériorisées que même ses tion de nos besoins, et l’organisation cord avec ces étiquettes, ce qui nous
opposants croient en ses principes. des relations humaines et de la vie rabaisse au statut de commodités
Considérant à quel point est immo- dans la main des autres, des « ex- politiques.
bile et incrustée l’idée de la bonté perts ». Il est accepté qu’en votant
fondamentalement de ce système nous choisissons qui nous croyons L’intégrisme de la démocratie n’est
dans la pensée des gens, le change- ira le mieux représenter nos intérêts, pas que imposé au sein des terri-
ment semble impossible ; personne mais ça ne correspond pas à réalité : toires là où il domine; parce que le
ne semble suggérer aucune autre les partis politiques ne représentent capitalisme a besoin de se répandre
forme organisationnelle de nos jours, en fait que leurs propres intérêts, pour survivre, il doit s’imposer de
ou bien d’autres façons de vivre. selon des règles établies par eux- force aux quatre coins de la planète,
mêmes, cherchant à monter aux imposant partout la démocratie, qui
Nous les sœurs et frères de la sommets du pouvoir politique et est le meilleur berceau pour son
démocratie se sont fait dire que c’est économique dans le but de maintenir développement. Des campagnes
le meilleur des régimes ; nos parents leur domination et leur influence sur militaires sont lancées sans hésita-
et grands-parents ont vécu dans un le reste de la société. tion contre tout territoire où le capital-
système où la coercition et la répres- isme n’a pas encore fermement pris
sion étaient plus directs, et mainte- Les critiques à l’égard des politiciens racine, démonisant les coutumes et
nant il a pris une forme plus douce, sont presque universelles; les gens la culture locales en la faveur de l’as-
et on est tenu de l’accepter dès no- n’ont plus de confiance en leur jus- saut contre la population d’un pays.
tre naissance. Pourquoi est-il que tice. La popularité de telles critiques Ainsi ils imposent leur forme de vie
nous allons être une génération plus est seulement la preuve de leur par la force, autant à l’intérieur com-
pauvre que les précédentes, sans échec personnel et collectif quant à me à l’extérieur de leurs frontières,
qu’il n’y ait eu de guerre depuis ? Le résoudre les conflits, et d’à quel point tout en vendant l’idée factice de la
blâme pèse sur les transformations leurs prestations ne sont pas con- liberté. Aucun régime dans l’histoire
irréparables imposées par leur sys- vaincantes. n’a eu autant de moyens de répres-
tème. sion et de contrôle social à sa dispo-
L’intention de la Loi est clairement sition.
Le système prétend être fondé sur économique par nature, attirant de
une « liberté d’association » qui n’est l’argent pour l’État, que ce soit avec Les politiques sont faites en fonction
pas libre en fait, car depuis la nais- des amendes, réformes du travail, des besoins des marchés; dans la
sance nous sommes forcé-es de ou juste avec l’organisation de la so- démocratie, nos “choix”, exprimés
prendre part à ce régime et n’avons ciété elle-même, alors qu’en même à travers le vote, ne font pas de dif-
pas de possibilité de choisir d’autres temps elle sert à réprimer les gens, férence signifiante, alors que les

LE

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

même types de mesures politiques La démocrassie n’est pas fondée (Je vous invite à lire ce texte long
sont implémentées, peu importe le sur l’intérêt commun ; quand les lois mais fort éducatif en version an-
parti au pouvoir, de Gauche comme sont écrites, ce sont les intérêts de la glaise sur: https://theanarchistlibrary.
de Droite. business qui règnent. org/library/coordination-of-anar-
chist-groups-against-democracy)
Dans le moment historique présent, Pour ces raisons, on conclut que la
les leaders politiques n’ont pas d’in- démocratie ne veut pas dire le gou-
térêts qui soient opposés, malgré vernement par le peuple; ce n’est
leurs étiquettes ; chacun d’eux doit qu’une mascarade camouflant une
promouvoir une structure d’État qui dictature du capital.
soutienne la croissance du Capital,
et implémente des politiques fondées Si on croit que la démocratie est lib-
sur les besoins du marché plutôt que erté, nous demeureront toujours des
ceux de la population. Et en effet, esclaves.
dans de nombreux cas les politiciens
eux-mêmes profitent directement de L’anarchie est à créer.
ces politiques, alors qu’ils font eux-
même partie de la classe corporative.

La

G.A.M.M.A.
JEUDI 12 AVRIL 2018

G.A.M.M.A. c’est un journal,


un journal c’est un ensemble de
textes, un texte c’est un en- ON A AUSS
I
FACEBOUONKE PAGE
semble de mots, un mot c’est
un ensemble de lettres. Avant
que vous ne vous perdiez .
dans des réflexions sur l’en-
semble de tous les ensem-
G.A.M.M.a. // bles, qui contient l’ensemble
vide, il va de mise que vous par-
tagiez votre ensemble d’ensem-
bles de lettres (donc votre texte)
ou autre production consomma-
ble pour l’intellect à :
201 8
EN AUTOMNE journal.gamma@gmail.com

LE / La LE

G.A.M.M.A. COMITÉ JOURNAL