Vous êtes sur la page 1sur 16

Matériaux de carrières et de constructions

1- Généralités:
Introduction
-Le génie civil est le plus gros consommateur de matériaux ;
-Une production industrielle de plus de 20 milliards de Dhs et une valeur ajoutée
de près de 6.5 milliards de Dhs => le secteur des matériaux tire le plus grand
profit des grands chantiers lancés au Maroc : routes et autoroutes, ports et
aéroports, logements sociaux, stations balnéaires,etc
• Depuis tjrs l’homme utilise les matériaux naturels du sous-sol, les roches
pour ses industries et ses constructions.
• Depuis des millions d’année l’humanité n’a cessé d’extraire les diverses
matières minérales dont elle a besoin pour sa vie et pour son
développement.
• Une carrière est un endroit d’où sont extraits des matériaux de
construction : pierres, sables, argiles, marbre ou différents matériaux non
métalliques. Elles peuvent être à ciel ouvert, souterraines ou sous-
marines. Elles exploitent des roches meubles (alluvionnaires) ou massives
(roches consolidées sédimentaires (calcaire et grés), éruptives ou
métamorphiques (ardoise, granites, gneiss, amphibolites, quartzites,
schistes, basalte…)

Familles des roches


 Les roches magmatiques ou éruptives :
 Les Roches plutoniques : granite, gabbro, diorite.
 Les Roches volcaniques : basalte, trachyte, rhyolithe.
 Les Roches sédimentaires : argiles, sables, graviers,
conglomérats, calcaires, marne et silex.
 Les Roches métamorphiques : schistes, gneiss, quartzite, marbre
et amphibolite.
* Propriétés des matériaux
 Mécaniques : comportement des matériaux sous l’action des
systèmes de forces ; résistance en compression, en traction.
 Physiques : densité, masse volumique, porosité, l’humidité.
 Chimiques : comportement des matériaux sous l’action d’un
environnement agressif, acidité, alcalinité.
 Ptés physico-chimique : absorption, perméabilité, retrait et
gonflement.
 Ptés thermique : dilatation, résistance, comportement au feu.
* Choix des matériaux :
Pour remplir une fonction donnée, un matériau doit pouvoir
satisfaire à quatre types d’exigences :
1) Exigences fonctionnelles :
= degré de satisfaction des conditions d’utilisation, pendant une
durée donnée et avec des risques de défaillance aussi limités que
possible.
2) Exigences technologiques :
Il s’agit ici des opérations de mise en forme utilisées qui parfois
peuvent soit déformer soit améliorer les propriétés des matériaux.
3) Exigences économiques :
Le prix de revient des matériaux est souvent le facteur déterminant
dans le choix final quand les autres facteurs sont tous acceptables ;
ce coût de revient dépend du prix des matières premières et le coût
de fabrication. Sur les chantiers de génie civil, les délais de réalisation
sont aussi très importants.
4) Exigences sociales :
La société impose des restrictions d’ordre moral, légal et politique ;
avant de choisir un matériau, l’ingénieur doit donc tenir compte de
ces contraintes.
Ex: - Utilisation de l’amiante = matériau cancérigène.
- Utilisation des éco-matériaux => protection de l’environnement.
* Mécanismes physiques de déformation et de rupture :
- Rigidité : est fonction de l’intensité des liaisons entre les atomes ou
les molécules constitutifs d’un matériau ; elle est mesurée par le
module d’élasticité, E, appelé module d’Young.
Ex: E acier = 200 GPa.
E béton = 30 à 35 GPa.
- Résistance : caractérise la contrainte (force/surface) maximale
qu’un matériau peut supporter avant de se rompre. Elle dépend des
liaisons atomiques aussi, mais dépend surtout de l’influence de
certains paramètres comme la forme de la pièce et les défauts qui y
existent (fissures par exemple)
Ex: f acier = 400 à 500 MPa
fc28 béton = 25 MPa
- Ductilité : propriété grâce à laquelle un matériau peut se déformer
de façon permanente avant de se rompre ; elle facilite la mise en
forme du matériau à l’état solide. Elle est due au déplacement des
dislocations (une dislocation est un défaut linéaire correspondant à
une discontinuité dans l'organisation de la structure cristalline.)
- Dureté: capacité de se laisser rayer par un autre matériau; elle
donne un indice de la résistance qu’il opposera à la destruction de sa
structure. En général, plus le matériau est dur, meilleure est sa
résistance à l’abrasion ou à l’usure.
- Ténacité: c’est la résistance d’un matériau à la propagation brutale
des fissures (résistance aux chocs); contraire de fragilité. Les
matériaux durs ne sont pas les plus tenaces, ex: le quartz est très dur
mais se broie très vite, tandis que l’amiante qui a une faible dureté,
est très tenace.
La température affecte la ténacité, ex: le béton bitumineux, tenace
à une température ordinaire, fragile au grand froid.
• Classification des matériaux de l’ingénieur:
1) Métaux; [solides atomiques (Fe, Al, Cu,..), alliages (acier, bronze..);
bons conducteurs de chaleur et d’électricité, durs, tenaces, rigides et
ductiles]
2) Polymères organiques ; [ longues chaînes de carbone sur lesquels
se greffent des atomes d’Hydrogène, de Chlore, de Soufre,…],
isolants, légers, facilement mis en forme, faible rigidité, utilisables à
T<200°C ]. ex: matériaux plastiques, caoutchouc…
3) Céramiques ; [éléments métalliques (Mg, Al, Fe, Si) + Oxygène ou
autres, grande résistance mécanique et thermique, isolant électrique
et thermique, intrinsèquement fragile].ex: ciment, verre…
N.B: l’association intime entre plusieurs matériaux donne un
matériau composite (ex : béton armé, résine armée de fibres de
verre= époxy, …etc.)
Chap II : Les Bentonites
1- Définition
On désigne sous le nom de bentonite des roches argileuses
généralement blanches, mais aussi de couleur différentes. Elles sont
essentiellement composées de minéraux de la famille de la
montmorillonite aux quels d’autres éléments peuvent être associés
tels que : autres types d’argile (chlorite, vermiculite, illite etc.), quartz,
calcidoine, feldspaths, gypse, calcite.
 L a Formule chimique de la montmorillonite :
(Na, Ca)0.33 (Al, Mg)2Si4O10(OH)2·(H2O)n, elle appartient à la
famille des explique sa capacité de rétention d'eau.
2- Différentes Familles d’argiles
Phyllosilicates TO ou 1 / 1
Phyllosilicates TOT ou 2 /1
Phyllosilicates TOT:O ou 2 / 1 / 1
3- Caractéres physico-chimiques
a- capacité d’échange cationique
- La capacité d’échange cationique (CEC) correspond au nombre de
cations monovalents qu’il est possible de substituer aux cations
compensateurs pour compenser la charge négative de 100 grammes
d’argile. Elle s’exprime généralement en milliéquivalents pour 100
grammes (meq/100g, avec 1meq= 96.5 Coulomb).
-la CEC de la montmorillonite oscille généralement entre 70 et 120
meq/100g.
b- La surface spécifique
La surface spécifique d’une poudre d’argile est la surface totale par
unité de masse. Elle régit les propriétés d’échange et permet l’étude
des propriétés des phénomènes d’adsorption des argiles. Les
smectites ont une surface spécifique de l’ordre de 800 m2/g.
C- Gonflement
En présence d’eau, la bentonite forme une suspension colloïdale
provoquant un important gonflement qui est un des caractères
marquants du produit. Les bonnes bentonites commerciales gonflent
de 15 à 20 fois leur volume initial. Certaines qualités peuvent atteindre
un gonflement de 40. Les bentonites calciques sont peu gonflantes par
rapport aux bentonites sodiques et activées.
d- La plasticité
Les bentonites sous forme rigide sont capables de retenir une grande
quantité d’eau (WL indice de liquidité), et du fait de leur richesse en
particules colloïdales, les bentonites sont très plastiques. Cette
plasticité varie de 70 à 500 suivant la nature de la bentonite. Les
bentonites sodiques ont des valeurs de WL de 350 à 700%.
e- la granulométrie
Par broyage, la bentonite peut être réduite à une finesse dix fois plus
élevée que celle du ciment ; cette finesse des particules leur confère
une grande surface de contact et donc un pouvoir d’absorption très
élevé.
Volcanisme Rif Oriental
• Le Rif oriental est le siège d’une intense activité volcanique
éruptive depuis le Tortonien jusqu’au Quaternaire.
• Le volcanisme Andésitique de Ras-Tarf qui date du Tortonien et
peut être plus ancien, et serait le plus ancien du secteur.
• Le volcanisme du Guilliz, dans le Bassin de Guercif, du Gourougou
et de ses massifs satellites du Tortonien au messinien (Tidiennit,
Cap des Trois Fourches.).
• Les premières manifestations volcaniques du complexe
volcaniques sont explosives et sous-marines et deviennent
effusives et aériennes au cours de son évolution.
• Le début de ce volcanisme, se situe à 8 Man et l’épisode de
grande ampleur (Rhyolites de Tidiennit et latites de Gourougou
et des massifs satellites) se situe au maximum transgressif de la
série messinienne.
• L’étude minéralogique et chimique des laves ont conduit
J.Hernadez à les grouper en 3 différents ensembles ;
- Des basaltes alcalins, qui forment les dernières coulées du massif et
occupent un volume faible.
- Les Rhyolites et les Trachytes, ne forment que quelques petits filons
ou dômes dans le Gourougou ; le massif du Tidiennit et du Cap des
Trois Fourches, par contre sont entièrement Rhyolitiques.
- Des laves qui forment l’essentiel du massif de Gourougou qui sont
des Shoshonites et des Latites.
III- Marché de la bentonite
La bentonite représente une consommation mondiale de 6MT en
1980. Les USA utilisent 4MT, l’Europe 1MT et le Japon 0.4MT.
1- Principaux usages
 Pour 40% de ses emplois la bentonite sert pr la fabrication des
moules de fonderie.
 Toutes les bentonites Na, conviennent à la pelletisation des
minerais de Fe. Aux USA et canada, la pelletisation consomme
30% de bentonite.
 Le marché de bentonites par usage pétroliers avec 3 pôles
principaux: gde Bretagne, le Moyen Orient et le golf de Mexique.
 Les industries agricoles:
- Les pesticides et les fongicides
- Nourriture du bétail
- Et les litières pour chat
Ces usages sont très répandus aux USA passant de 205 000 en 19774
à 323 000 en 1977 soit 20 % de croissance annuelle.
En Europe, l’Allemagne fabrique 40 000 t/an de bentonite pour
litières de chat.
Utilisation de Bentonite
La bentonite à base de calcium (pascalite)
- Applications parapharmaceutiques, alimentaires
La bentonite à base de sodium
- Applications géotechniques

Forage du pétrole et eau.


Pelletisation du fer.
Additif dans la fabrication du papier.
Génie civil (additif dans le ciments).
Additif pour détergents.
Traitement des eaux usées.
Laques et peintures.
Cosmétiques, traitement de l‘acné.
Huiles.
Lustres en céramique…
Additif alimentaire.
Barrages.
IV- Les Gisements Marocains de Bentonite
1- Introduction
Les grands gisements européens de bentonite appartiennent tous
au volcanisme messénien de la méditerranée occidentale. Ces
gisements de bentonite ont tous les caractéristiques suivantes :
 Bentonite calcique
 Exploitation en carrière pr 80%
 Réserves comprises entre 800 000 et 2 000 000t
 Épaisseur minimale de la lentille 5-8 m
2- Les gisements marocains de Bentonites
Le Maroc a été considéré comme producteur et exportateur de
bentonite depuis 1935 et les premières bentonites utilisées en
Europe sont des bentonites Marocaines.
- Les gisements de bentonite, connus dans la région de Nador,
peuvent être regroupés en trois « types » correspondant chacun à
une genèse différente :
• Les gisements de « culots », amas subverti Caux dans des roches
effusives ou des brèches volcaniques généralement à éléments
rhyolitiques ; (secteur de Providencia et Tribia).
• Les gisements stratiformes, où la bentonite forme des couches
régulières, d’allure sédimentaire, dans des sédiments
pyroclastiques légers (cendres et cinérites). L’exemple le plus
connu est celui de Melg-el-Ouidane (ex-Camp Berteaux,
Ikasmeon et Tizza) ;
• Les gisements « mixtes » ou de pourtour de « culot » : ex
Bouhoua.
3- Les types de Bentonites
En fonction des traitements subis par les bentonites, on distingue :
a- Les bentonite sodium est le cation échangeable majoritaire, elles
ont un fort pouvoir es naturelles
 Ce sont des bentonites qui n’ont pas subi de traitement, et en
fonction de la nature du cation échangeable présent, deux types
de bentonites existent à l’état naturel :
 Les bentonites sodiques ; où de gonflement et d’adsorption.
 Les bentonites calciques ; où le calcium est le cation échangeable
majoritaire, elles ont un pouvoir de gonflement et d’adsorption
plus faible que les bentonites sodiques
b- Les bentonites traitées
 Les bentonites peuvent subir des traitements physico-chimiques
tels que la déshydratation, l’amélioration de la capacité
d’échange ionique ou l’activation. L’activation vise à améliorer
les propriétés d’adsorption des bentonites calciques, ces
dernières sont le plus souvent activées par du carbonate de
sodium ou par l’acide sulfurique puis séchées. On obtient ainsi
des bentonites calciques activées dont les propriétés sont égales
ou supérieures à celles des bentonites sodiques.
 Les propriétés des bentonites activées ou permutées sont moins
stables dans le temps (3 à 18 mois) et dépendent de l’activation
et des taux des cations (magnésium, calcium et sodium).
2- Les gisements marocains de Bentonites
Le Maroc a été considéré comme producteur et exportateur de
bentonite depuis 1935 et les premières bentonites utilisées en Europe
sont des bentonites Marocaines.
- Les gisements de bentonite, connus dans la région de Nador, peuvent
être regroupés en trois « types » correspondant chacun à une genèse
différente :
• Les gisements de « culots », amas subverticaux dans des roches
effusives ou des brèches volcaniques généralement à éléments
rhyolitiques ; (secteur de Providencia et de Tribia).
• Les gisements stratiformes, où la bentonite forme des couches
régulières, d’allure sédimentaire, dans des sédiments
pyroclastiques légers (cendres et cinérites). L’exemple le plus
connu est celui de Melg-el-Ouidane (ex-Camp Berteaux,
Ikasmeon et Tizza) ;
• Les gisements « mixtes » ou de pourtour de « culot » : ex
Bouhoua.
2.1-Les gisements du bassin de Melilla-Nador
• a- Le gisement d’Ikesmeouene
• Le gisement est composé d’une couche de puissance variable
allant de 2 à 12 m. Celle-ci repose soit sur les marnes du Miocène,
soit sur un niveau de carbonates à sidérite. Elle est surmontée
par des niveaux de calcarénites à terriers, tufs rouges, de tufs
trachy-andésitiques grisâtres et de sables tufacés.
2.2 Les gisements du bassin du Kert
• Les principaux gisements du bassin du KERT se trouvent aux
alentours du volcan du Tidiennit (572m). Ce dernier, localisé à
l’Ouest de la ville de NADOR à environ 18Km à vol d’oiseau, est
un dôme rhyolitique ceinturé de produits pyroclastiques qui
l’ennoient et disparaissent à leur tour sous les marnes
messiniennes. Ce volcan est entouré par deux principaux
gisements : le gisement de PROVIDENCIA et le gisement de
TREBIA.
• En outre, à l’Ouest du massif de Gourougou, on trouve les
gisements de : Ihemmachen, Bouhaoua, Tanout-erroumane, et
Iboughardaine.
a- le gisement de Trébia
Les principales unités géologiques et structurales du gisement de
Trébia sont:
• La PERLITE ; c’est un verre volcanique hydraté (5% d’eau dans sa
structure) de couleur gris-bleuâtre, présentant une structure
globulaire faite de petites sphères de quelques millimètres à un
centimètre, ressemblant à des perles (d’où il a pris le nom).
• La BENTONITE ; de couleur blanche à blanc-jaunâtre, elle est
délimitée en grande partie par la PERLITE et la RHYOLITE.
• La RHYOLITE ; roche volcanique de composition acide riche en
verre, de teinte brune claire, avec de rares phénocristaux
de feldspaths, quartz et biotites.
• Unité de Brèche pyroclastique hétérogène constituée de dépôts
de matériel fins avec beaucoup de débris de roches volcaniques
de toutes tailles et d’une forme généralement anguleuse.
b- Paragenèse minérale des gisements de bentonite de Nador
• Le dépouillement des diagrammes de R.X de nombreux
échantillons récoltés sur l’ensemble des gisements de bentonites
étudiés de la région de Nador, présente un cortège
minéralogique qui est le même et ceci quel que soit la
localisation de ces gisements. Seule la proportion relative des
différentes phases minérales, qui dépendent (du degré
d’altération) et de la nature de la roche mère, est variable.
Perlite
La perlite est une roche volcanique acide souvent de couleur sombre
(noirâtre, grise ou verdâtre). Elle apparaît sous forme d’un verre
volcanique hydraté de composition chimique très voisine de celle des
rhyolites. La teneur en eau dans les perlites varie de 2 à 5%, sous forme
libre ou hydroxylée. Au Maroc, le plus important gisement de perlite
est celui du Jbel Tidiennit .
-Usage de la Perlite
• Les emplois de la perlite découle de ses propriétés physiques :
grande légèreté du produit expansé, résistance au feu et aux
agents chimiques et faible conductivité thermique.
Usage en construction : dans le béton la perlite modifie ses
caractéristiques physico-chimiques, diminution de poids,
augmentation de la résistance au feu, et meilleurs qualités thermiques
et acoustiques.
Usages industriels :
 Isolation thermique : canalisation et réservoirs à très basse T°.
 Filtration : c’est le deuxième emploi de la perlite. Les emplois
sont variables avec la densité :
- Faible : piscine, clarification des vins.
- Moyenne : huiles, sucres et produits pharmaceutiques.
Autres emplois :
- Dans l’agriculture utilisée pour maintenir l’humidité, additif pour
fonderie, charges pour papier ou insecticide et céramique.

Le ghassoul
• Le Ghassoul est une argile minérale constituée de stévensite
(smectite magnésienne),
• Utilisée depuis des millénaires par les femmes marocaines
pour leurs soins capillaires et corporels.
• Ghassoul : formule chimique de steveniste
Ca0.15Na0.33Mg2.8Fe2+0.2Si4O10(OH)2·4(H2O)
Contexte géographique :
-le seul gisement de Ghassoul connu dans le monde est situé au
Maroc, en bordure du Moyen-Atlas, dans la province de
Boulemane à 200 km de la ville de Fès.
-La production est en moyenne de 3000 tonnes par an. Sur une
superficie de 27.000 hectares.
Contexte géographique
En outre, dans ces formations lacustres distingue deux ensembles
sédimentaires (a et b ) ;
 L’ensemble inférieur (a) est constitué par des dépôts qui
caractérisent une période sèche (gypse en forme de queue de
poisson) et des siltites.
 L’ensemble supérieur (b) est caractérisé par des dépôts
calcaires. Lors de leur émersion liée à la régression du lac
pendant les phases arides, les dépôts fins ont été le siège de
transformations post-sédimentaires, plus ou moins intenses, qui
ont donnée l’argile du Ghassoul à la base de l’ensemble (b), et un
enrichissement en carbonates aboutissant à des encroûtements
carbonatés de type calcrètes à la surface.
Utilisation de ghassoul
• À l’état naturel : Soins capillaires - Soins capillaires
• Cosmétique : champoings- Gels de douche- savons-
Crèmes (dermatologie).
• Pharmaceutique : par voie oral : Diminue l’acidité
gastrique
• Thalassothérapie : Massage, Bains de boue
• Industrielle : Fabrication de la céramique….

Les argiles Céramiques


-Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail
du verre).
- La céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre cuite,
qui ont subi des transformations physico-chimiques irréversibles au
cours de la cuisson.
- Les céramiques sont des matériaux non métalliques, non organiques,
obtenues par l’action de fortes températures.
- Le Maroc dispose d’un potentiel de gisements d’argile céramiques,
permettant d’assurer l’alimentation d’une industrie de produit
céramique.
Les branches de la céramique :
- La céramique utilitaire qui utilise les terres argileuses pour fabrique
la céramique traditionnelle, la faïence, la porcelaine, les sanitaires.
- La céramique d’art.
- La céramique industrielle qui utilise des matériaux à base d’oxyde,
de carbure, de nitrures…etc.
• Les céramiques se distinguent de tous les autres matériaux par
leurs qualités particulières
- Résistance à la chaleur (matériaux réfractaires),
- Dureté et résistance à l’usure,
- Propriétés isolantes, magnétiques et piézo-électriques.

Utilisation de la céramique réfractaire


- dans la production des chaux et ciments,
- en verrerie,
- en pétrochimie
- dans la fabrication des catalyseurs automobiles,
- dans la production de métaux non ferreux,
- dans les fours d’incinération d’ordures ménagères,
- dans les tuiles de la navette spatiale.
Applications pour la céramique :
-Médical.
-aéronautique et spatial.
-Métallurgie et industries céramiques.
-Energie et transport.
-Revêtements céramiques.
-Design et habitat.
-Electronique et électrotechnique.
-Environnement.
Conclusion
Aéronautique et spatial, prothèses dentaires, moteurs, outils de
coupe, hauts-fourneaux, composants électroniques, tuiles, briques,
filtres, buses d’arrosage, assiettes ou plats : les céramiques sont
omniprésentes et indispensable dans notre vie quotidienne comme
dans la plupart des secteurs d’activité.

Les Kaolins
Les kaolins sont des argiles blanches, friables et réfractaires,
composées principalement de kaolinite.
La formule chimique de la kaolinite.

Al4 Si4O10 (OH)8 silicate d'alumine hydraté


Les kaolins au Maroc : Au Maroc, il y a trois gisements importants du
kaolin ; le gisement le plus intéressant et le mieux connu c’est celui
d’Aklay à Oulmès, puis il faut ajouter également les gisements de
Guenfouda (région de Jerada), et celui de Béni Snassen.
Kaolins d’allure Filonienne d’origine primaire (éx: Oulmes et Glib
Naam). La kaolinite est formée à la suite de processus hydrothermaux
liés à la mise en place du granite pour Oulmés et de rhéodacite pour
guenfouda.
Kaolins superficiels (d’origines météorique probable): le gisement le
plus étudié est celui d’Oulmés et de Béni snassen. La kaolinisation a
affecté les feldspaths du granite à deux micas par hydrolyse en climat
chaud et humide.
Utilisation de Kaolinite
- La cerqmique.
- Les ciments blancs.
- Les peintures.
- Les fibres de verre.
- Le papier.
Autres utilisations :
- Additif de nourriture.
- Encres.
- Adhésifs.
- Industrie.
- Pharmaceutique.
- Agent catalyseur.
- Agent blanchissant.
- Absorbants.
- Produits phytosanitaires.
- Textiles.
- Réfractaires.
- Faïences.
-Ces produits argileux, dont l’emploi remonte à la haute antiquité,
deviennent des produits industriels économiquement aussi
importants que les minerais traditionnels.
- La mise en valeur de ces argiles kaoliniques et céramiques permet
de créer une dynamique économique et industrielle, capable de
générer des milliers d’emplois et contribuer à la résolution du
problème du chômage au Maroc.

Vous aimerez peut-être aussi