Vous êtes sur la page 1sur 19

PNL

Coaching:
les conseils pratiques de
Développement jecommunique.com
coaching hypnose personnel jecommunique.com, Communication, PNL, Développement personnel...

Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.

Ce sont des conseils simples, faciles à mettre en


application.
Pour aller plus loin, je vous invite à vous inscrire aux
formations ou à me contacter pour un coaching.
Cette rubrique est nouvelle et va s'étoffer avec le temps

Gestion du stress: Gestion du temps:


conseils de base. conseils de base

Gérer une Entretien


réclamation. d'embauche.

FORMATION, COACHING ET COMMUNICATION.

Robert Larsonneur.
Dynacom Business
23 Square Édouard VII
Paris 75009
Formation à la communication.
Conseil en communication et management.
Formateur et coach.
Secrétariat:
01 53 43 51 35 ( heures de bureau).

Stress: quelques idées.


Formations PNL: Téléchargez notre catalogue.

Autres conseils pratiques

Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.


Le stress en quelques tableaux

Ce sont des conseils simples, faciles à mettre en


application.
Pour aller plus loin, je vous invite à vous inscrire aux
formations ou à me contacter pour un coaching.

Apprenez à dire NON!


et aussi à votre vie personnelle.
Pensez à votre travail
Pensez aux autres et aussi à vous-même.
vous

Ayez une alimentation équilibrée.


Évitez ce qui est très sucré, très gras.
Pensez à manger du poisson, des légumes...
Doucement sur l'alcool.
Attention, en matière de stress, le tabac est un faux ami.

Parlez moins, écoutez plus.


Prenez de vraies vacances. Faites des breaks. Ayez des moments de "respiration" rien qu'à
vous.
Apprenez à gérer votre temps. Gagnez du temps pour vous, pas pour travailler plus...
Faites du sport, inutile de devenir un champion. Trouvez une activité sportive qui vous fait plaisir.
Faites des exercices de respiration abdominale. si vous ne savez pas, prenez conseil.
Faites vous plaisir. Récompensez vous, vous êtes quelqu'un de bien.
Venez faire un tour de temps en temps sur jecommunique.com
Si vous êtes tendu, offrez vous quelques instants de détente.
Vous pouvez par exemple laisser vos paupières se fermer doucement,
comme lorsque l'on est fatigué et que nos paupières deviennent
lourdes.
Lorsque nos paupières sont fermées, on communique plus aisément avec
soi même.
Vous pouvez aussi
laisser votre corps se détendre
maintenant ou un peu plus tard car lorsque notre corps se détend alors
notre esprit peut lui aussi, à son tour, se
détendre.
Et si une sensation de confort
et de bien-être commence à s'installer, vous pouvez la laisser
s'installer à votre rythme.
Peut être que votre respiration est déjà un peu plus calme.
Et alors que vos paupières sont fermées, que votre corps commence
déjà peut être à se détendre, vous pouvez laisser des images agréables
apparaître...

Si vous avez des difficultés, faites appel à un coach qui maîtrise les problèmes de stress.
CD Audio
Même si l'écoute de ce CD se traduit par une relaxation importante, il
agit à des niveaux plus subtils.
Grâce à ses suggestions ouvertes à plusieurs niveaux, il vous permet
de rentrer en contact avec vos ressources intérieures profondes.
Efficace dans les situations particulièrement stressantes: peur des
déplacements en avion, préparation des examens, préparations des
interventions en public ou toutes autres situations stressantes liées à
un doute sur soi-même ou sur ses capacités (manque d'assurance).
CLIQUEZ ICI.

Abonnez vous gratuitement à la lettre mensuelle de jecommunique.com. Cliquez ici

Vous trouverez sur jecommunique.com de nombreuses autres pages sur la


SOMMAIRE
communication interpersonnelle.

Cours de communication sur CD.


Ap pr enez c om me s i vous de viez vivr e to u jour s et vivez comme si vo us de viez mour ir dema in. Gand hi

Des prix très attractifs et raisonnables. Nous jouons le jeu du commerce en ligne. Nos prix sont bas parce que nous
avons répercuté la réduction importante due à l'absence de dépense publicitaire, d'intermédiaires... Nos prix ont été
divisés par 2,5. Nous avons refusé le prix "psychologique" qui veut qu'un produit doit être cher pour avoir l'air
exceptionnel. Les internautes ont selon nous une autre approche de la valeur des choses.
Une livraison ultra rapide: les cd commandés par internet et réglés par CB sont postés le jour même*.
* les commandes du dimanche sont postées le lundi matin.
ts clés: P.N.L. objectifs, jecommunique.com, Communication, hypnose, Développement personnel., coaching et PNL.
PNL

Gérer les réclamations.


jecommunique.com, Communication, PNL, Développement personnel...

Développement
coaching hypnose personnel

Autres conseils
pratiques

Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.

Ce sont des conseils simples, faciles à mettre en


application.
Pour aller plus loin, je vous invite à vous inscrire aux
formations ou à me contacter pour un coaching.
Montrez à votre client que vous êtes dans son camp.
1ère erreur: je vous rembourse et dehors. Le client met de l'affect dans sa plainte. Prenez cet aspect en
compte. Ne vous débarrassez pas de lui.
2ème erreur: Vous n'êtes pas le premier...ni le dernier à avoir des problèmes.
Bonne attitude: avoir l'air surpris du problème, et être prêt à le résoudre; surtout pas
d'indifférence.
Ayez une écoute forte.
Soyez attentif à la plainte du client.
Renforcez ce sentiment d'écoute par un geste concret: exemple prenez des notes. De cette manière
vous lui montrerez que vous prenez vraiment son problème au sérieux.
Faites confiance mais... sachez que la mauvaise foi existe.
Si c'est le cas, posez-vous la question de l'enjeu. Quel est le coût d'un conflit ouvert avec un client de
mauvaise foi?

Soyez compatissant.
Dites au client que vous comprenez les raisons de son mécontentement.
"A votre place je réagirais de la même manière."

Présentez des excuses.


Je suis désolé de ce qui s'est produit, je vous prie de nous excuser

Soyez orienté solution plutôt que problème.


Vous avez parlé du problème, n'allez pas y faire carrière.
N'allez pas faire une dissection du problème en décortiquant tous les mécanismes qui ont conduis au
problème, il faut savoir tourner la page et passer à la solution.
Parlez à votre client de ce qui l'intéresse.
Inutile de dire à votre client que vous ou votre service n'y êtes pour rien que c'est de la faute de... Ce
qui l'intéresse, c'est la solution
Un client qui se plaint est une aubaine pour une entreprise. pensez à celui qui n'est pas satisfait, ne
remettra plus jamais les pieds dans votre entreprise, ne vous permettra pas d'avoir connaissance des
dysfonctionnements, vous fera une mauvaise publicité...

Faites un suivi problème et solution.


Vérifiez-vous même que le problème a été résolu et que votre client est satisfait, au besoin appelez le client
au téléphone.

Surprenez votre client mécontent par la qualité et l'élégance de la solution.


En résumé et pour simplifier encore un peu plus:
1- je vous écoute attentivement.
2- je vous comprends vraiment.
3- je solutionne.
Venez faire un tour de temps en temps sur jecommunique.com
Si vous avez des difficultés, faites appel à un coach.

FORMATION, COACHING ET Entretien gratuit


d'information sur le
COMMUNICATION.
coaching.
Pour en savoir plus cliquez ici

Robert Larsonneur.
Dynacom Business
23 Square Édouard VII
Paris 75009
Formation à la communication.
Conseil en communication et management.
Formateur et coach.
Secrétariat:
01 53 43 51 35 ( heures de bureau).

Gestion du temps:
quelques idées
Vous avez un projet de formation en PNL, vous devriez nous en parler.

contact@france-
Calendrier des formations PNL Tarifs des formations PNL
pnl.com
Formations PNL: Téléchargez notre catalogue.
Robert Larsonneur
Enseignant certifié en PNL

Autres conseils
pratiques

Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.

Ce sont des conseils simples, faciles à mettre en


application.
Pour aller plus loin, je vous invite à vous inscrire aux
formations ou à me contacter pour un coaching.
Selon votre activité tout ne sera pas transposable.
Certains conseils sont plus spécifiques.

Recherchez votre motivation.


Je vais vous surprendre: gagner du temps, économiser du temps n'est pas un objectif(1). Gagner du temps
est plus un moyen, une ressource. Malgr
Malgré
é les apparences, gagner du temps n'est pas concret: ça ne se voit
pas, ça ne s'entend pas, ça ne se sent pas! Le temps est une notion abstraite et même relative...
Je n'est jamais vu une minute, si je dispose d'une minute pour dire au revoir à la femme que
q j'aime et que
je ne reverrai que dans un mois, ce temps me parait très court, si j'ai une minute à attendre dans le froid,
sous la pluie, une personne en retard, je trouve que c'est très long!
Même si vous êtes un expert, entre votre naissance et votre mort, vous n'aurez pas plus de temps! Si nous
étions des puristes nous devrions dire ne pas gaspiller du temps. Peut-être qu'optimiser son temps serait
plus approprié. Je vais conserver l'expression gagner du temps parce que c'est une expression usuelle.
Ce que vous allez faire du temps non gaspillé, ça c'est du concret.
Si vous comprenez cela, le plus difficile est fait, le reste,c'est de la technique.
Conclusion:
Avant de lister les domaines où vous pouvez gagner du temps, lister ce que cela va vous apporter et soyez
concret.

(1) Pour ceux que cette notion choque, je peux leur proposer la notion de sous objectif ou d'objectif intermédiaire: je "gagne" du temps pour pouvoir faire quelque
chose, ce "quelque chose" est mon objectif.

Apprenez à dire NON!


Votre temps est précieux, ne laissez pas tout le monde se servir. Certaines personnes se comportent avec
votre temps comme des pickpockets avec votre argent: avec délicatesse et sans que vous en aperceviez, ils
vous soutirent votre temps.

Analysez votre emploi du temps.


Ayez un regard critique sur votre emploi du temps. Quand vous pensez gain de temps, pensez bien-être
en même temps.
Exemple, à chaque fois que mon temps est indépendant des autres, je préfère manger au restaurant à 14 H, il n'y a pratiquement plus
personne, on me sert plus vite, je n'attends pas pour avoir mon café, l'adition... et en même temps, moins de bruit, moins de fumée de
cigarettes, un serveur(se) plus détendu...

Déléguez.
Ne faites pas ce que quelqu'un peut faire à votre place.

Evaluez et hiérarchisez vos tâches.


Je classe mes tâches en fonction de deux critères: l'i m p o r t a n c e et l'u r g e n c e .

Importance Importance
faible élevée

Urgence Ne pas faire


Faire plus tard.
faible soi-même

Demandez à
quelqu'un Le faire soi-
Urgence
d'autre de le même et
élevée faire maintenant
maintenant

Travaillez le matin.
Levez vous tôt, concentrez ce qui est plus difficile à faire le matin.

suffisamment. Paradoxe? Pour être efficace, il faut être en forme. Cependant, ne dormez
Dormez
pas plus que nécessaire.
Soyez en décalage horaire par rapport aux autres.
La plupart des gens prennent leur travail à heures "rondes" 8h, 9h... commencez 7h30, 8h30... mangent à
l'heure des repas 12h30-14h00, allez manger à 13h45.
Pensez aux temps que vous passez dans les transports.

Ayez de l'ordre.
Ne perdez pas votre temps à chercher ce dont vous avez besoin.

Chaque minute compte!


Avant d'essayer de gagner des heures... gagnez donc une minute, lorsque vous l'aurez fait 60 fois... Si vous
pouvez faire une chose en 5 minutes et la même en 4, faites la en 4!
Eliminez le superflu.
Faites simple, rapide et efficace.
Apprenez à faire plusieurs choses en même temps.
Exemple: J'aime faire du sport et j'aime regarder un film, je n'ai pas le temps de faire les deux... séparément, alors je fais les deux en même
temps.

Ne vous laissez pas déranger.


Soyez entièrement à ce que vous faites.
Evitez les appels téléphoniques qui arrivent... au mauvais moment. Mettez le répondeur en route: "je ne
suis pas disponible pour le moment..."
Réservez vous des plages horaires haute concentration: demandez à votre secrétaire de ne pas
vous interrompre et de préciser à votre interlocuteur que vous allez le rappeler.

Règle des 80/20.


Elle fonctionne aussi pour le temps!
20% de ce que vous faites produit 80% de vos résultats.
80% de votre temps est dépensé pour seulement 20% de résultats.
Etudiez où se situent les 20% de résultats, et les 80% de votre temps que vous y consacrez et vous saurez
où vous pouvez gagner du temps.

Codes couleur.
J'utilise des codes couleur sur mon agenda.
Code vert: selon la règle des 80/20, seules les choses vraiment importantes pourront être placée dans ces
zones.
Code bleu: horaires où je suis moins efficace (fatigue, faim...), on ne place ici que les choses faciles à faire
ou peu fatigantes.
Code rouge. Zones pour les imprévus, ces espaces ne peuvent être utilisé que 4 jours avant, ainsi, j'ai
toujours de la place pour un imprévu.
Inventez vos propres codes.

Les imprévus font perdre beaucoup de temps: anticipez.


Effectuer ou faites vérifier vos rendez-vous, vos réservations.
La veille d'un rendez-vous, ma secrétaire appelle la personne pour confirmer le rendez-vous, c'est une
manière d'éviter un oubli de la part de la personne contactée.
Nous vérifions également les réservations d'hôtels, les locations de voiture...
Ce type de contrôle ne prend que quelques secondes à ma secrétaire mais peut me faire gagner beaucoup
de temps en évitant tous les dysfonctionnements et autres imprévus.

Utilisez de façon appropriée la technologie.


Quelque soit la "machine" elle est à votre service et non l'inverse.
Ne coupez pas votre téléphone portable mais mettez le en mode vibreur et regardez qui vous appelle,
c'est urgent ou important (9 et 10 sur une échelle de 1 à 10) répondez sinon laissez la personne vous
laisser un message.
Utilisez les téléphones portables, j'ai deux téléphones, un privé et un professionnel.
Utilisez les e-mails, internet en général, les organiseurs (palm et autres i-pack).
Dictaphone et autres enregistreurs numériques.
Un problème informatique donnez vous un temps limite pour le résoudre, au delà appelez un expert. On a
tous un ami champion de quelque chose prêt à vous éclairer.

Technique de lecture.
Je lis de très nombreuses revues professionnelles, loisir et culture générale. Je vous propose ma façon de
fonctionner, à vous de voir ce qui peut être transposé pour vous.
4 stades de lecture, le passage au stade suivant n'est pas automatique, loin de là!
1er stade,, mode recherche: lecture très rapide, 10 secondes maximum par page, je ne lis pas vraiment, je
cherche ce qui m'intéresse. Ca ne m'intéresse pas je ne vais pas plus loin, ça m'intéresse phase 2.
2ème stade: lecture rapide. Je lis ce qui m'intéresse, quelques minutes suffisent. Si c'est vraiment
intéressant ou utile: phase 3.
3ème stade: lecture approfondie. L'article est repéré, je vais prendre le temps de le lire tranquillement.
Dans certains cas je passe au stade 4.
4ème stade: archivage. L'article mérite d'être conservé. Les points importants sont surlignés, annotés
a puis
archivage.

Gérer son temps, c'est gagner du temps pour soi, pas pour travailler plus...
Que faire du temps que vous venez de gagner, faites vous plaisir, consacrez le à des personnes
vraiment importantes pour vous!
Venez faire un tour de temps
s en temps sur jecommunique.com
Si vous avez des difficultés, faites appel à un coach qui maîtrise les problèmes de gestion du temps.

FORMATION,
COACHING ET
COMMUNICATI
ON.

Robert
Larsonneur.
Formation à la
communication et
au développement
personnel.
Conseil en
communication et
management.
Formateur et
coach.
Mon secrétariat:
01 53 43 51
35 .

ous avez un projet de formation en PNL, dites le nous, nous vous ferons
parvenir des informations complémentaires.

contact@france-
Calendrier des formations PNL Tarifs des formations PNL
pnl.com

Robert Larsonneur
Enseignant certifié en PNL

Formations PNL: Téléchargez notre catalogue.

Entretien d'embauche
et
communication.
Dans 2 jours chez vous, notre cd audio: Développez votre
manière de communiquer
et pour SEULEMENT 13,16 € CLIQUEZ ICI.

Lors d'un entretien d'embauche, la manière de communiquer est


essentielle, ne bâclez la préparation de cette étape. Votre
communication verbale comptera autant que votre communication non
verbale. Nous vous conseillons de passer un peu de temps sur ce site
qui vous donnera des s milliers d'informations utiles sur la
communication. Nous ne pouvons que vous recommander d'acquérir
les CD1 et CD3. Si vous êtes stressé le CD2 peut également vous être
utile.

Quatre minutes, c'est le temps qu'il faut à votre recruteur pour se faire son opinion sur
vous, ou disons plutôt pour avoir une bonne ou une mauvaise impression vous
concernant. Si son impression est bonne, il filtrera tous ce que vous dites pour
renforcer son opinion positive. Si son impression est mauvaise, à l'inverse, il filtre
filtrera les
informations pour valider sa mauvaise impression. Vous trouverez sur ce cd de
nombreux conseils pour augmenter vos chances de réussir cet entretien. Comment
booster ces quatre premières minutes, ne pas gâcher ses chances. Vous trouverez des
conseils pour avoir un bon état interne et réduire votre stress. Vous apprendrez à
repérer les signaux externes de satisfaction ou d'insatisfaction chez le recruteur et
comment réagir et bien d'autres choses encore.

La plupart des personnes qui se présentent à un entretien d'embauche, pensent à ce


qu'elles vont dire et oublient de penser aux effets qu'elles produisent.

Les critères du recruteur.


Lors d'un entretien d'embauche, l'évaluation du recruteur va porter sur des critères
objectifs (définition du poste - idée qu'il se fait du candidat idéal) et des critères
subjectifs plus ou moins inconscients qui dépendent d'avantage de ce qu'il est, de
son propre cheminement personnel. Si vous avez une vague ressemblance avec une
personne qu'il aime bien, vos chances sont
s augmentées.

Communication verbale, para-verbale,


verbale, non verbale.
La communication sera verbale (ce que l'on dit), para
para-verbale
verbale (rythme de la voix,
ton, hauteur de la voix...), non verbale (position du corps, mouvements,
attitudes...).

Relation et contenu.
Dans toute communication, il y a le rapport (la relation) et le contenu.
La relation l'emporte sur le contenu. Si seul le contenu avait de l'importance, il
suffirait d'adresser un mail énumérant les capacités du demandeur d'emploi et la
décision pourrait être prise...

Les premiers instants de l'entretien.


Les premiers instants sont cruciaux, c'est à ce stade que s'expriment le plus les
critères subjectifs du recruteurs.
La tenue vestimentaire.
Elle doit être pensée en fonction de l'image que l'on veut donner de soi et doit être
cohérente par rapport au poste pour lequel on postule.
Le plus simple est de faire comme si vous étiez le recruteur et regardez vous dans un
miroir... c'est la position
n 2 de la PNL.
Communication non verbale.
Ayez une approche agréable, souriez! En même temps, ne soyez pas dans l'excès, ne
soyez pas exubérant, envahissant, respectez l'espace social de votre interlocuteur
et... n'oubliez pas, c'est lui qui mène la barque.
Pour avoir une communication non verbale appropriée, travaillez votre état interne
(ressenti).
De nombreux candidats ont un état interne peur, remplacez le par un états interne
favorisant une communication ouverte, plaisante. Pour se faire, fermez les yeux
(avant l'entretien) et imaginez que vous êtes avec une personne avec laquelle vous
avez du plaisir à converser, ressentez ce qui se passe, faite cet exercice plusieurs
fois.

Comment vous présenter?


Soyez clair, concis, soignez votre vocabulaire en vous synchronisant sur le
vocabulaire de votre interlocuteur.
Respirez, ne parlez pas trop vite, articulez.
Soyez calme et tranquille.

Dès le début, signifiez à votre interlocuteur que vous avez vraiment envie de
travailler dans cette entreprise et montrer que vous êtes motivé. Vous aurez, au
préalable, pris quelques renseignements sur l'entreprise. Cependant, à ce stade, n'en
dites pas trop.

Le recruteur s'exprime.
Il se présente, vous parle de l'entreprise.
Soyez très attentif, c'est une mine d'informations qu'il vous livre et que vous pourrez
utiliser pendant la suite de l'entretien.
Écoutez et montrez que vous écoutez.
Vous pouvez poser des questions mais pas trop.
Le but des questions à ce stade de l'entretien est de montrer votre intérêt pour le
poste, l'entreprise, les attentes du recruteur.
Vous êtes toujours centré sur les attentes, les propositions du recruteur, pour ce qui
vous concerne, soyez patient.

Le recruteur a dit tout ce qu'il avait à dire, à vous de jouer.

Vous êtes intéressé par le poste.


Dites le, expliquez en quelques mots pourquoi, c'est à dire ce que vous allez
apporter à l'entreprise en terme de compétence, de motivation, de dynamisme
personnel. S'il vous manque des capacité dites que vous êtes prêt à faire les efforts
nécessaires pour acquérir ce qui manque.

Vous n'êtes pas intéressé par le poste.


Dites le et remerciez votre interlocuteur pour la qualité de l'entretien.

La réponse est négative.


Rien n'est perdu, tant que vous n'avez pas quitté l'entreprise, tout est encore
possible. J'ai vu une candidate rappelée pour la manière élégante avec laquelle elle
avait pris congé.
Donner une réponse négative est parfois un test de recrutement.
Demandez aimablement les raisons du refus, il peut parfois s'agir d'une
incompréhension ou d'un manque de précision de votre part. De toute manière, cela
vous sera utile pour les prochains entretiens.

Salaire.
Ce n'est pas une question à aborder au début d'un entretien.
De plus, il s'agit parfois d'un piège lorsque le recruteur aborde cette question en
début d'entretien, ne tombez pas dedans, répondez à votre interlocuteur que ce n'est
pas à vos yeux un obstacle.
En final, vous savez quel doit être votre salaire, si on vous propose le poste, si vous
l'acceptez, à vous de négocier mais à la fin de l'entretien.

En conclusion.
Les conseils proposés sont d'ordre général.
Il existe des spécificités liées au type de poste auquel
vous postulez.
Cependant.
Centrez vous sur les attentes de votre interlocuteur plutôt
que sur les vôtres.
Pensez aux effets produits par votre tenue vestimentaire,
par votre communication non-verbale, para-verbale, par
ce que vous dites.

Abonnez vous gratuitement à la lettre mensuelle de jecommunique.com. Cliquez


ici

Vous trouverez sur jecommunique.com de nombreuses autres pages sur la


SOMMAIRE
communication interpersonnelle.

Cours de communication sur CD.


Ap pr enez c o mme s i vous de viez vivr e t ou jour s et vi vez com me si vo us de viez mour i r dema i n. Gand h i

Des prix très attractifs et raisonnables. Nous jouons le jeu du commerce en ligne. Nos prix sont bas parce que nous
avons répercuté la réduction importante due à l'absence de dépense publicitaire, d'intermédiaires... Nos prix ont été
divisés par 2,5. Nous avons refusé le prix "psychologique" qui veut qu'un produit doit être cher pour avoir l'air
exceptionnel. Les internautes ont selon nous une autre approche de la valeur des choses.
Une livraison ultra rapide: les cd commandés par internet et réglés par CB sont postés le jour même*.
* les commandes du dimanche sont postées le lundi matin.

bjectifs, jecommunique.com, Communication, hypnose, Développement personnel., coaching et PNL.

J'apprends à
écouter vraiment.

Écouter, et si rien n'était plus important que d'écouter.


Et pourtant, ne serait-ce pas ce qui manque le plus? Pressé par le temps, par le souci de convaincre...
Trop souvent les gens passent plus de temps à s'écouter qu'à écouter les autres.
Le besoin d'être écouter explique certainement
certainement que cette page est l'une des pages les plus visitées de
jecommunique.com et ceci quelque soit la nationalité du visiteur, universalité du besoin...
Apprenez à écouter ce que vous dit votre interlocuteur (contenu) et aussi la manière dont il vous le dit (la forme).

J’assistais, il y a quelques années à une conférence dont le sujet était: La communication.


Depuis une heure, le conférencier nous parlait en fait de "technique de persuasion".
J’avais le sentiment qu’il ne persuadait pas grand monde. Il s’interrompt et ouvre une "fenêtre". Y a t’il une
question ?
Je profite de cette aubaine pour lui demander :
" Il faut un à deux ans à un enfant pour apprendre à parler, ne pensez
pensez-vous pas qu’il lui
faudra beaucoup plus pour apprendre à écouter ? ".
Après quelques secondes de silence (général), il a rebondi sur ma question. Il nous a parlé des techniques
d’écoute, ce faisant, pendant l’heure qui a suivi, il a montré le meilleur de lui même, c’était un excellent
conférencier, il avait simplement oublié l’essentiel.

Une bonne écoute vous permettra de


créer
une bonne relation.

Communiquer,
ça commence par
écouter,
faites-le,
le, et montrer que vous le faites !

Une bonne écoute vous permettra de créer une bonne relation.

concrètement:

J’écoute mon interlocuteur, donc :

Je me centre sur mon interlocuteur:


Je le regarde (sans le fixer, ce qui rend certaines personnes mal à l’aise).

Je lui montre que je l'écoute:


Je lui fais des signes d’acquiescement de la tête pour lui montrer que je le suis.

J’utilise des expressions comme : je vois, c’est ça, oui, bien sûr…

Je reprends comme un écho certains mots importants mais sans automatisme.

Je peux reprendre une partie de la phrase pour orienter le discours :

Exemple :
" J’ai décidé de rencontrer Jean ".
moi: Tu as décidé de rencontrer Jean ?
Et il rebondi: " Oui , parce que cela m’a semblé important de… "
moi: " Oui bien sûr ".

- Je lui demande de me confirmer un point important :

" Ce que tu veux dire c’est que… " Faîtes ceci sans interpréter.
- Si je n’ai pas compris je lui demande un éclaircissement.

" Je n’ai pas bien compris ce que tu as voulu me dire par…

Cela montre à quel point vous être intéressé et attentif.

- je reformule (lorsque tout est clair) sans interpréter, sans juger avec mes mots.
Est-ce que si je dis que " … ", cela correspond bien à ce que tu as voulu me dire.

Une bonne écoute vous permettra de mieux


connaître votre interlocuteur.

Après le contenu, la forme du discours.

Que met-il devant ses verbes?


Ce sont les opérateurs modaux, ils modifient le sens du verbe et renseignent sur la manière dont la
personne s'y prend pour se motiver, pour être, faire ou avoir.
Ils révèlent notre autonomie, notre enthousiasme, notre obéissance à des règles ou à l'inverse notre
autonomie.
Penons l'exemple du verbe faire, dit-il?

Je veux faire. Ils indiquent la volonté.

Etat interne positif: Enthousiasme, le moteur est


J'ai envie de faire.
plus au niveau du plaisir.

Je dois faire. Le devoir

Je peux faire. La capacité

La nécessité:
Ils indiquent le pouvoir personnel que notre
interlocuteur se donne par rapport à lui même, aux
Il faut que je fasse
autres, à son environnement. Obéissance, à des
règles, à des contraintes auxquelles votre
interlocuteur se soumet...

La conjugaison du verbe change le degré


d'implication de votre interlocuteur.
Le temps: Je devrais signifie bien souvent: je ne ferai pas.
Je dois, je devrais Vérifiez le degré d'implication de votre interlocuteur
Il faut, il faudrait en lui posant une question:
- qu'es-ce qui t'en empêche?
- de quoi as-tu besoin pour le faire vraiment?

Le passage d'un opérateur modal à un autre vous renseignera sur la manière dont les choses évoluent,
se construisent dans l'esprit de votre interlocuteur: j'aimerais bien, j'ai envie, je dois, je veux...
Votre perception est-elle spécifique ou globale?
Posez vous la même question pour votre interlocuteur.

Percevoir les choses A l'inverse, le spécifique, plus


Nous ne sommes pas
globalement, c'est voir analytique, verra les détails (il
totalement global ou
l'information dans son sera meilleur en orthographe)
spécifique, mais nous avons
ensemble, se faire en premier en premier, il découpe
des dominantes.
une idée générale. l'information.

Si vous êtes "spécifique" et que par votre écoute, vous avez remarqué que votre interlocuteur
est "global"(ou l'inverse), augmentez votre flexibilité et veillez bien à maintenir le rapport.

Conclusion.
Vous verrez, écouter vraiment: c’est fatigant.

La plupart des gens n’écoutent pas


vraiment, ils profitent du temps de
parole de l’autre pour préparer leur
réponse, si ce n’est leur revanche !

Grâce à cette écoute attentive et véritable, vous créez une


bonne relation. En reprenant les mots de votre interlocuteur et
certaines de ses expressions vous vous synchronisez.

Je crée et j'entretiens
une bonne relation.
(le rapport en PNL)

Dans toute communication:


il y a ce que vous dites (le contenu),
et la manière dont vous le dites (la forme).
Certains affirment que l’on peut tout dire à condition
d’y mettre les formes (pas sûr !).

En tout cas vous pourrez en dire plus si la relation que vous entretenez (je
préfère dire que vous mettez en place et que vous entretenez) est bonne.

Nous avons été appelé il y a quelque mois dans une entreprise qui négociait
un plan social. Chacun sait le traumatisme que cela représente pour les
salariés.

Sur le "papier"
les
propositions de Nous avons vite compris que si
la direction tout le monde focalisait sur le
semblaient contenu du plan, l'origine du
honnêtes voir malaise se situait bien au niveau
un peu plus. de la relation, nous avons travaillé
Pourtant nous sur "l'historique" de la relation.
étions en plein
blocage...

Nous avons pas à pas reconstruit une bonne relation basée sur le respect et la
confiance mutuelle.
Les choses se sont arrangées sans que nous n'ayons à aucun moment agit sur
le contenu, nous avons laissé cette partie aux responsables syndicaux et
patronaux.

Et si bien communiquer, cela commençait par là !

Je vais donc tout faire (et nous allons voir précisément quoi) pour créer une
relation agréable de confiance et de respect mutuel, sécurisante pour l’autre
et pour moi-même.

Je m’intéresse à mon interlocuteur donc :


Je l’observe.
Et je l’écoute vraiment.
Je l’accepte en tant que personne différente (respect de l’autre).
Je lui montre et je lui signifie que cela se passe bien ainsi.
Je me synchronise sur son " dit ", " pense " et " ressens ", sur ses attitudes, sur ses valeurs, sur ses
croyances ; et tout ceci va permettre à mon tour d’exprimer mon point de vue, d’orienter la communication,
de proposer… En d’autres termes, de conduire.

Centré sur soi, centré sur l'autre?


Pour bien communiquer, nous devons créer et entretenir une bonne relation, le minimum est de se centrer sur l'autre. A moins que vous deviez faire une
conférence sur... vous même!
La personne centré sur elle, ne parle que d'elle même et s'intéresse surtout... à elle!
Si vous voulez bien communiquer, intéressez vous vraiment à votre interlocuteur autrement que par ce rapide et automatique "bonjour comment ça va".
C'est aussi une bonne façon de se faire aimer.
Dans le même esprit, ne dites pas à quelqu'un: " Oh toi, te connaissant, tu dois penser que..." mais tout simplement "Que penses tu de..."
C'est se centrer encore plus sur vous que de ne pas laissez votre interlocuteur propriétaire de ses pensées!

En pratique: Et n'oubliez pas,


N’inversez pas les une bonne
choses: une bonne relation, c’est
relation en comme une jolie
premier plante, il ne suffit
(construisez-la), pas de semer, il
puis le contenu. faut la nourrir et
l’entretenir.

Ne commencez
jamais à
argumenter ou à
tenter de
persuader
quelqu'un avant
d'avoir créé une
bonne relation.
.L. objectifs, jecommunique.com, Communication, hypnose, Développement personnel., coaching et PNL.
PNL

La synchronisation
jecommunique.com, Communication, PNL, Développement personnel...
Développement
coaching hypnose personnel

Se synchroniser est sans doute une des premières choses que nous avons
apprise.

Un bébé qui répond au sourire de sa maman, ne


fait rien d’autre que de se synchroniser sur les
mimiques du visage de sa mère, mais aussi sur
ses émotions.

Se synchroniser, c’est donc adopter le mode de communication de


l’autre, ou tout au moins s’en approcher.

C’est en quelque sorte se brancher sur la même longueur d’onde que


notre interlocuteur.

La synchronisation ne devra pas se faire de


façon mécanique
il faut être élégant dans sa synchronisation,
comme dans toute sa communication en
général.
Il faudra donc éviter de "singer" votre
interlocuteur.

Se synchroniser, c’est aussi adopter le mode de


communication de son interlocuteur
il faudra développer notre sens de l’écoute
notre sens de
l’observation
pour reproduire ce que l’on entend et ce que
l’on voit, mais aussi ce que l’on ressent.

Concrètement, sur quoi pouvons-nous nous


synchroniser ?

qui lui sont


D’abord sur ce
propres et des mais aussi un
que dit notre
structures de niveau de
interlocuteur,
phrases les langage
en utilisant
plus similaires proche.
des mots
possible

Se synchroniser sur le
langage. Si, lorsque vous dites une phrase à votre
interlocuteur celui-ci peut vous répondre, par
exemple :

1) J’entends bien ce le canal préféré est


que vous dites. auditif.
2) Je vois bien ce que le canal préféré est Il faudra donc utiliser le canal préférentiel de
vous dites. visuel. votre interlocuteur plutôt qu’un autre.
3) Je sens bien ce que le canal préféré est le
vous avez voulu dire. canal sensitif

Sur le niveau de langage de notre interlocuteur

Évitez d’avoir un
langage trop
sophistiqué avec une
personne qui a un
langage plus simple.

A l'inverse, surveillez votre langage avec une


personne dont le langage est naturellement
plus travaillé.

L'un comme l'autre ne vous reconnaîtra pas


comme étant proche de vous, il y aura donc une
distance.
Essayez de parler
d'une seule voix!

Se synchroniser sur ce que ressent


notre interlocuteur, sur son état
interne.

Notre interlocuteur est passionné: il vaut mieux


avoir le langage, la gestuelle de quelqu’un de
passionné pour mieux entrer en communication
avec lui

Le langage de mon interlocuteur est calme et


traduit un véritable calme intérieur, j’aurais
tendance à utiliser le même ton de voix calme
et posé.

Se synchroniser sur la manière dont les


gens perçoivent ou se représentent le
monde environnant.

Il nous arrive parfois


de dire de quelqu’un
" Nous ne sommes pas
avec qui nous
sur la même planète ".
n’arrivons pas à
dialoguer :

Cette phrase prend ici tout son sens. Pour


communiquer avec quelqu’un il faut accepter,
(Voir nos valeurs).
au moins un certain temps, sa façon
d’envisager les choses et de voir le monde.

quitte ensuite une fois que le contact est établi, à ramener


C’est ce que font tous
progressivement ses propres points de vue plus personnels en fonction
les bons négociateurs
de ses propres valeurs et de ses propres critères.
Dans certaines situations extrêmes, des
diplomates ou des négociateurs peuvent, pour
un temps, donner le sentiment d'accepter les
thèses de leurs interlocuteurs (exemple : prise
d’otages) pour pouvoir établir le contact.
Mais nous ne parlons pas là de communication
courante.

Se synchroniser sur les postures et la


gestuelle de notre interlocuteur.
Il s’agit là d’adopter les positions du corps
proches des positions du corps de notre
interlocuteur.

lorsqu’il se croise les bras, lorsqu’il passe d’une


jambe à l'autre, faire la même chose.

Lorsqu’il est assis et


croise les jambes,
reproduire ce
mouvement.
Là encore, la prudence s’impose, il ne s’agit
pas de singer notre interlocuteur mais de lui
renvoyer en quelque sorte une image en
miroir, de lui-même.

Pour conclure.
La synchronisation est un excellent outil.
A utiliser avec élégance pour rentrer en contact
avec son interlocuteur.

C’est une façon de lui montrer que nous


sommes :

sur la même longueur en parfaite


du même bord en phase avec lui.
d’onde communion.

en parfaite harmonie…