Vous êtes sur la page 1sur 8

DOSSIER

La simulation numérique
au service des composites

Environ 50 % de la masse totale (hors moteurs) du Boeing 787 Dreamliner est due aux composites !

Aéronautique, automobile, nautisme, éolien, électrotechnique… la liste des


secteurs s’intéressant aux matériaux composites s’allonge. La simulation nu-
mérique dans ce secteur se développe, poussée principalement par les fabri-
cants de pièces de structure qui souhaitent optimiser leurs produits.

L Les matériaux composi-


tes sont à la mode. Et le
succès du récent salon
parisien JEC Composites
également une bonne isola-
tion thermique, phonique
voire, pour certains, électri-
que. Pour les concepteurs,
thermodurcissable). Celle-
ci assure la cohésion de
la structure et la retrans-
mission des efforts vers le
Il existe aujourd’hui un
grand nombre de matériaux
composites, à matrice orga-
nique (les plus employés en
Show le démontre claire- c’est une source nouvelle renfort. Contrairement au volume), à matrice cérami-
ment. Il faut dire que tout d’innovation, tant pour la métal par exemple, dont que ou encore à matrice
concourt à leur succès, au création de pièces de struc- on connait à l’avance les métallique.. Les composi-
moins d’estime vu le coût ture que pour des pièces caractéristiques mécani- tes dits de grande diffu-
de leur mise en œuvre pour complexes combinant ques, celles des compo- sion sont généralement des
certains d’entre eux. Pres- plusieurs fonctions. sites ne sont réellement résines polyesters armées
sion écologique vis-à-vis connues qu’après fabrica- de fibres de verre et sont
de la consommation des Un matériau tion, puisqu’on réalise en employées dans l’industrie
moyens de transport, raré- pas comme même temps le matériau automobile. Si une voiture
faction et envolée du prix et le produit. Par ailleurs, moderne est constituée à
des carburants, exigences
les autres… ces caractéristiques ne sont 75 % de métaux, le reste
redoublées en matière de Mais qu’est-ce qu’un pas homogènes selon la regroupe en effet des maté-
performance ou de sécurité matériau composite ? Par direction des efforts : c’est riaux minéraux et organi-
de certains produits, etc. définition, il s’agit d’un l’anisotropie propre aux ques. Les matériaux organi-
Or, les matériaux composi- alliage ou d’une matière matériaux fibreux. La résis- ques composites à matrices
tes présentent de nombreux composée d’une ossature tance mécanique sera donc thermoplastiques ou thermo-
atouts par rapport aux maté- (le renfort), qui assure la très dépendante du process durcissables renforcées par
riaux traditionnels comme tenue mécanique, et d’une de fabrication et notam- des fibres, généralement de
les métaux. Plus légers, plus matrice qui est générale- ment de la superposition et verre, courtes ou longues
résistants mécaniquement ment une matière plastique de l’orientation des fibres ont fait leur apparition
et chimiquement, ils offrent (résine thermoplastique ou dans la pièce. dans l’automobile durant

52 cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008


DOSSIER
les années 60-70. Dans le jusqu’au volant en passant utilise une résine thermo- aux ingénieurs devant
cas des pièces de grande par la carrosserie. durcissable injectée à concevoir, puis réaliser des
diffusion, on utilise des D’autres secteurs d’activité basse pression à travers un pièces en composite. Que
fibres courtes noyées dans ont su saisir les avantages renfort placé sous forme de peut-on simuler ? Comme
la résine. Ce qui signifie des technologies composi- nappes successives dans pour les pièces métalliques,
que l’anisotropie du maté- tes et les mettent aujourd’hui un moule fermé. Il permet d’une part la résistance de
riau est nulle ou négligée. largement à profit. Citons de produire des pièces la structure aux sollicitations
Leur taux d’utilisation ne notamment le nautisme, de formes sophistiquées, de son contexte fonctionnel,
dépasse pas 10 à 15 % les fabricants d’éoliennes, même si sa mise en œuvre mais également le process
selon les véhicules actuelle- d’éléments électroméca- reste complexe. Selon de fabrication de la pièce
ment, mais on peut prévoir niques, mais également Olivier Guillermin, directeur et les contraintes qui lui sont
leur augmentation régulière d’équipements sportifs pour produit et stratégie de l'édi- liées.
dans les années à venir. les sports de glisse ou à teur américain Vistagy : Mais avant toute simula-
La seconde famille de haute technicité. « les process faisant appel tion, il s’agit de concevoir
composites à laquelle nous
nous intéressons dans ce
dossier est dite de haute
performance. D’un coût
plus élevé, ils sont princi-
palement employés dans le
secteur de l’aéronautique/
défense, où leurs avantages
de légèreté et de résistan-
ces sont mis à contribution
au sein de pièces structu-
relles. Leur utilisation n’est
pas nouvelle. Il y a déjà
plusieurs années, Eurocop-
ter a par exemple opté pour
une structure faisant large-
ment appel aux composites
pour ses hélicoptères Tigre
et NH90. Plus médiatique, Désormais, d’autres secteurs que l’aéronautique s’intéressent aux performances de rigidité
le Boeing 787 Dreamliner et de légèreté des matériaux composites.
qui devrait bientôt faire son
premier vol, voit 50 % de sa Les techniques de fabrica- au drapage de fibres sont les pièces. Et là, on ne peut
masse totale (hors moteurs) tion des matériaux composi- les plus employés actuelle- se contenter d’outils CAO
due aux composites ! Ce tes sont très nombreuses. Le ment. Handicap principal, classiques. Car ces pièces
type de matériau trouve procédé Liquid Composite la mise en œuvre manuelle en matériaux composites
également des débouchés Molding (LCM) par exem- de la plupart de ces procé- ne sont pas seulement défi-
sur le marché automobile. ple regroupe de nombreux dés est peu adaptée aux nies par leur enveloppe
Mais dans ce cas, il est modes opératoires dési- forts volumes industriels et extérieure, comme c’est le
réservé aux modèles de gnés par leurs acronymes soumis à la variabilité. Il cas des pièces métalliques,
luxe ou aux Formule 1. Les (RTM, VARTM, RTM Lignt, est donc clair que l’avenir mais également par leur
écuries de course sont en Vari…), même chose pour est à l’automatisation, qui constitution interne. Car les
effet très en pointe sur les le Tranfert/Infusion (CRTM, arrive notamment avec des efforts qu’elles subissent
composites hautes perfor- LRI) et l’Infusion (RFI, Semi- robots de dépose de fils par ont un impact direct sur leur
mances à base de fibres preg). Cette dernière tech- exemple ». structure interne. De plus,
de carbone, de kevlar ou nique consiste à placer cette structure présente une
de verre. Elles les utilisent un film de résine sous une L’intérêt anisotropie dont le concep-
à la fois pour des éléments préforme sèche dans un du numérique teur doit tenir compte lors de
de structure, mais égale- m o u l e , p u i s à c o m p r i- son projet. Ainsi, Dassault
ment pour une large variété mer l’ensemble. Procédé On le comprend assez vite Systèmes, PTC, ou Siemens
d’équipements, depuis répandu, le moulage par la simulation numérique peut PLM Software ont tous à
les systèmes de freinage injection de résine (RTM) apporter une aide précieuse leur catalogue des solutions

cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008 53


DOSSIER

minimum pour tenir compte


de la déformation de la
pièce inévitable lors de sa
fabrication. Notre parte-
nariat avec MSC Software
permettra ainsi de posi-
tionner FiberSim comme
« l’atelier composite » de
l’outil Sim Enterprise pour
la définition des pièces en
composite. »

Découver t à l’occasion
du salon JEC 2008, l’édi-
teur anglais Anaglyph a
développé un outil métier
similaire baptisé Laminate
Tools. Son objectif est de
faciliter la conception
détaillé du drapage de
pièces composites (nombre
de plis, longueur et orienta-
L’avenir des process de fabrication de pièces composites passe par l’automatisation de
tion de chaque pli, renfort,
tâches majoritairement manuelles aujourd’hui.
etc.). Il complète ce logiciel
« métier composite ». Elles répondant spécifiquement interfaces avec les logi- de PlyMatch, un système
permettent de dessiner la aux normes du secteur aéro- ciels de calcul de structure original d’aide visuelle au
pièce à partir de sa forme nautique. Concurrent par depuis plus de 10 ans. Avec placement manuel des plis.
extérieure, d’en préciser les certains aspects à Dassault Patran Laminate Modeler de La « scène d’assemblage »
différentes épaisseurs, les Systèmes, Vistagy est égale- MSC Software mais égale- (moule, pli en cours, mains
renforts, l’orientation des ment partenaire, puisqu’il
fibres, etc. Cette modéli- propose sa solution Fiber-
sation permet d’établir un Sim intégrée à l’environne-
pré-dimensionnement de ment Catia V5. Il travaille
la pièce avant qu’elle soit également dans le même
analysée plus précisément sens avec PTC et Siemens
par des codes de calcul PLM Software. Il a par
adaptés. ailleurs signé un partenariat
avec MSC Software pour
L’éditeur américain Vistagy développer une solution
est allé plus loin et propose globale conception-calcul.
un atelier complet de modé- Cette offre s’appuiera d’une
lisation : FiberSim, qui gère part sur le logiciel FiberSim
les techniques de drapage, pour concevoir des structu-
de bobinage, la dépose res composites et partager Intégré entre autres à l’environnement Catia V5, FiberSim
automatique de fibre par des données de définition se positionne comme un atelier complet de modélisation
machine, etc. Cet environ- non géométrique, et d’autre détaillé des pièces composites.
nement de CAO couvre la part sur le logiciel SimX-
définition des pièces (choix pert de MSC Software, un ment les codes généralis- de l’opérateur) est filmée
des matériaux, orientation environnement de simula- tes comme Ansys, Femap par une caméra vidéo en
des plis, darting, splicing…) tion multidisciplinaire. Cette ou HyperWorks d’Altair. temps réel. Elle s’affiche à
leur assemblage, ainsi que volonté de lier la conception L’objectif est de récupérer l’écran avec, en surexposi-
les textiles techniques. La au calcul est déjà ancienne. les informations telles que tion, la disposition correcte
gamme comporte égale- Comme l’explique Olivier l’orientation, l’épaisseur de la pièce à réaliser. L’opé-
ment des modules métiers Guillermin : « il existe des des fibres et leur longueur rateur n’a qu’à placer le pli

54 cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008


DOSSIER

de telle sorte que son image nate Modeler nous permet SimEnterprise, qui repose Samtech a également déve-
coïncide avec l’image à d’optimiser le drapage et sur son code de calcul MD loppé un environnement
l’écran. C’est une aide à la de valider la tenue de notre Nastran, peut être complé- complet pour l’analyse par
fabrication dont le coût est pièce, sans avoir à faire tée du module spécialisé éléments finis de pièces
accessible aux PMI. Il allie des calculs plis après plis. Genoa développé par la en composite. Samcef For
flexibilité et facilité d’em- Ce sont des jours gagnés et société Alphastar. Cette Composites associe une
ploi et utilise directement un gain important en termes suite logicielle donne des librairie de matériaux
les données d’un logiciel de de fiabilité des pièces. Ces informations précises sur pour modéliser les lami-
CAO ou du logiciel Lami- solutions nous ont par exem- d’éventuelles amorces de nés, les nids d’abeille, les
nate Tools d’Anaglyph.

Vers l’intégration
calcul-
modélisation
Après modélisation détaillée
de la géométrie composite,
l’opération suivante consiste
donc à son analyse struc-
turelle spécifique. Celle-ci
peut être statique, dynami-
que, linéaire ou non, selon
les conditions de travail de
l’ensemble. La majorité des
codes de calcul de struc-
ture du commerce gèrent
les matériaux composites.
Certains éditeurs ont déve-
loppé des modules spécifi-
ques pour définir les pièces
et prédire leurs endomma-
gements très particuliers
comme la délamination ou MSC Software couvre aujourd’hui la globalité du processus de définition et d’analyse
la fissuration à l’occasion structurelle des pièces composites.
d’un choc, d’une torsion
ou simplement à la fatigue. ple permis de progresser sur rupture, sur leur propaga- mousses… des algorith-
MSC Software, par exem- la modélisation des âmes tion, mais également sur la mes de calcul linéaire et
ple, propose depuis 1994 des structures composites. délamination et les ruptu- non linéaire, à des modè-
un outil baptisé Laminate Auparavant, nous suppo- res complètes de tout type les de délaminage et de
Modeler particulièrement sions qu’il n’existait pas de pièces en composite, rupture progressive des
employé par les écuries de de déformation sur l’axe laminé, bobiné ou tressé. matériaux fibres/matrices.
Formule 1, mais également Z. Désormais, les logiciels Genoa permet de compren- Cette solution autorise une
l’industrie du nautisme. permettent de l’évaluer fine- dre le comportement d’un large palette d’analyse :
Franck Martin architecte ment. Bien sûr, des progrès matériau et son éventuel thermo mécanique, stati-
naval travaillant pour restent à faire sur les outils endommagement en mode que linéaire et non-linéaire,
Mecaplast, un fabriquant de calcul, comme la prise statique, dynamique, choc analyse modale (vibratoire
de coques de bateaux de en compte de la fatigue des thermique, impact, ou et flambement), analyse
compétition et de pièces pièces. Mais leur apport est encore sa réponse à la fati- dynamique transitoire et
composites : « les composi- indéniable. » gue. dynamique des rotors. Elle
tes sont désormais indispen- intègre un environnement
sables dans notre secteur MSC Software couvre la Editeur belge particulière- de pré et post-traitement
d’activité ; ils apportent globalité de la définition des ment implanté dans l’indus- pour la modélisation des
légèreté et performance. Un pièces et de leur analyse trie aéronautique, puisqu’il pièces laminées, et la visua-
outil comme Patran Lami- structurelle. Sa plate-forme est référencé chez Airbus, lisation des résultats.

cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008 55


DOSSIER

démarche n’est pas encore pièces métalliques ou non,


répandue. La plupart des pour étudier l’absorption
industriels restent dans le d’énergie dans la structure
domaine mécanique et utili- déformée, l’impact sur les
sent une approche stochas- occupants d’un véhicule…
tique en introduisant des Enfin, Pam-Form, un outil de
défauts, des variables et au simulation du formage de
final une marge de sécurité matériaux non métalliques
pour couvrir l’impact du gère entre autres le drapage
process de fabrication sur manuel, le thermo formage,
la tenue de la pièce. Pour- la pultrusion, le formage
tant, la fabrication d’une par vessie ou encore des
pièce composite repose sur techniques de tissage.
divers procédés et met en
jeu de nombreuses varia- Notons qu’ESI Group
La version 2008 de Pam-RTM d’ESI Group adopte une
bles qui peuvent avoir une devrait lancer dans les mois
nouvelle technique pour simuler l’injection de pièces de
grandes épaisseurs sans recourir aux éléments tétraédri- incidence majeure sur la qui viennent un outil spécifi-
ques standards. géométrie de l’objet ou de que pour gérer les données
l’assemblage. Sans comp- de calcul particulièrement
On peut également citer solveur éléments finis simi- ter les coûts prohibitifs que adapté aux matériaux
l’éditeur Altair qui a inté- laire aux outils type Abaqus peuvent atteindre les outilla- composites. Multi-domai-
gré dans son logiciel de ou Nastran mais orienté ges. La maîtrise du process nes (mécanique, formage,
calcul HyperWorks, les composite et pouvant à travers sa simulation peut acoustique…), il permettra
éléments mathématiques être lié directement à une donc engendrer des écono- de tenir compte de manière
permettant la gestion des seconde solution de simu- mies non négligeables de précise des caractéristiques
pièces composites. L’entre- lation process. Patrick De temps, de matériaux, d’im- matériaux, de leur structure
prise cite l’exemple de son Luca, responsable du Centre mobilisation d’équipements et du procédé utilisé à leur
client Luna Rossa Chal- d’Excellence Composite : de production, etc. La diffi- fabrication, contrairement
lenge qui a employé sa « Sysply permet d’obtenir culté est sans doute l’ap- aux systèmes disponibles
solution en 2007 pour opti- rapidement les propriétés propriation par les entrepri- sur le marché, qui ne sont
miser toutes les parties en de pièces laminées, de ses de la méthodologie de adaptés qu’aux métaux.
composite de son bateau déterminer le décalage simulation de process. » Cette solution permettra
qui participe à l’America des nappes de fibres, de de centraliser les données
Cup. Andrea Avaldi, de calculer les renforts. Il est Le portfolio de l’éditeur issues de la conception
l’équipe de conception du possible d’aller plus loin comporte aussi Pam-Crash, et de la fabrication afin
bateau : « sur quelques et d’utiliser notre solution l’un des plus anciens outils de faciliter les opérations
composants, nous avons Pam RTM pour affiner l’ana- de la gamme, pour simuler de simulation. Elle sera
atteint une réduction de lyse en tenant compte du la déformation de structu- complétée d’un module type
poids de plus de 15 % par procédé de fabrication. res soumises à un choc. Il boîte à outils permettant de
rapport à la conception Mais il faut avouer que la peut être utilisé pour des sélectionner les résultats de
initiale tout en maintenant
nos objectifs de rigidité et
de contrainte ». Le tissu, élément essentiel des composites
Le spécialiste français Lectra des logiciels et équipements de CFAO pour le marché
ESI Group, spécialisé des textiles est lui aussi impliqué dans le domaine des composites. Il propose Desi-
depuis plusieurs années sur gnConcept Tech-Tex, un logiciel pour les fabricants de produits à partir de tissus
la simulation de la déforma-
industriels et notamment de carbone pré-imprégné, de fibre de verre, nid d’abeille,
tion des matériaux, propose
etc. Cet outil permet de récupérer le modèle 3D, de mettre à plat la forme gauche
lui aussi plusieurs outils
et d’optimiser la découpe des nappes de matériaux de renforts en tenant compte
pour le secteur composite.
Sysply est un environne- des caractéristiques propres à la matière choisie. Particulièrement adapté aux PME
ment métier pour concevoir, confrontées à la découpe de patrons de pièces complexes (système de filtration
analyser et optimiser ce aéronautique, club de golf, cadre de vélo, ski…).
type de pièce. Il s’agit d’un

56 cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008


DOSSIER

que sur leur tenue mécani- parfaitement en mesure


Premiers pas vers le composite que. Il est donc logique que de modéliser les compor-
les utilisateurs et les éditeurs tements mécaniques des
Le Pôle de Plasturgie de l’Est présentait à l’occasion travaillent pour intégrer les matériaux composites que
du salon JEC Composites Show la version 2 de son outils de calcul et de modé- nous étudions. Il reste cepen-
logiciel RTM Process d’aide à la décision. L’objec- lisation géométrique au sein dant du travail à faire pour
tif de ce logiciel destiné au non-spécialiste de la d’une même plate-forme. modéliser plus finement le
fabrication des pièces composites est de répondre Les premières marches de délaminage sur les grands
successivement au pré-dimensionnement mécanique cette tendance se dessinent panneaux, mais également
de la pièce, à la simulation de sa fabrication par à travers les accords mis la tenue en fatigue. Phéno-
technique RTM, au choix du process (RTM light, RTM en place par exemple entre mènes pour lesquels les
lourd, infusion ou compression), au dimensionnement Vistagy, ESI Group et MSC industriels se couvrent avec
Software. Pour Patrick De une marge de sécurité.
de l’outillage correspondant, enfin à l’approche tech-
Luca d’ESI Group, « les limi- De notre côté, nous
nico-économique du projet. L’ensemble est complété
tes de la simulation reposent travaillons sur les matériaux
d’une base de données matériaux regroupant les
encore principalement sur eux-mêmes pour déterminer
produits issus d’une quinzaine de producteurs. l’intégration et le chainage leur capacité d’absorption
Orienté PME, RTM 2 est particulièrement simple des étapes de design et énergétique lors du délami-
à mettre en œuvre. L’opérateur rentre les caracté- d’analyse. Mais c’est plus nage d’une pièce en cas de
ristiques principales de son projet (surface pièce, son aspect méthodologique crash notamment.
épaisseur, importance des renforts, etc.) et obtient que technique qui pose des Mais d’une manière géné-
rapidement une orientation quant à la solution la plus difficultés aux profession- rale, c’est du côté métho-
adaptée à sa réalisation. nels. De notre côté, nous dologique qu’il s’agit d’être
travaillons à l’intégration attentif. Pour que l’analyse
de Sysply au sein de Pam- offre une valeur prédictive
calcul issus de la modélisa- ner une surface d’outil au Crash. Cela permettra par réelle, il faut tenir compte
tion du process afin de les plus près de la forme finale exemple de prendre en également des aléas possi-
réinjecter dans le calcul de souhaitée. compte dans un calcul de bles générés par la varia-
structure et donc d’affiner crash des pré-contraintes bilité des process de fabri-
la simulation comportemen- Des progrès d’un ensemble en compo- cation, utiliser des données
tale de la pièce. restent à faire site. » matériaux précises pour
comprendre leur compor-
Citons pour finir le lauréat Le secteur des composites Romuald Fallet, Responsa- tement selon toutes les
du concours annuel orga- est en pleine évolution. Les ble activités simulation de directions. Une éventuelle
nisé par le salon JEC outils de modélisation et de Segula Engineering reste de campagne d’essais permet-
Composites 2008 pour calcul le sont donc aussi. Les son côté plus réservé : « les tra également de contrô-
récompenser l’innovation : process de production logiciels de calcul de struc- ler ces aléas et d’utiliser
le logiciel Precimould. influent directement ture comme Radioss, des minimas… Dans le cas
Issue d’un par tenariat sur les dimen- Nastran ou Abaqus de matériaux nouveaux, il
entre le fabricant Advan- sions finales des que nous em- est important de maîtriser
ced Composite et les socié- pièces, ainsi ployons sont la qualification qui en a
tés FEA, BAE Systems et été faite et d’adopter une
Bombadier, cette appli- marge pour tenir compte
cation a pour objectif de des aléas process. On peut
faciliter la conception des aussi mener une étude de
moules de production de sensibilité en créant arti-
pièces composite. Preci- ficiellement des défauts
mould s’intègre dans le (un manque de résine par
code de calcul proposé Precimould est exemple) et en analyser l’im-
par l’éditeur anglais Lusas une application pact sur la tenue structurelle
afin de prédire les défor- permettant de dessi- de la pièce. Mais ce raffi-
mations que la pièce subie ner une surface d’outil au nement est plutôt réservé
lors de sa fabrication. Le plus près de la forme finale aux pièces et ensembles
concepteur peut ainsi dessi- souhaitée pour la pièce en composite. complexes. » 

cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008 57


reportage

Quand les composites volent…

L’aéronautique est le secteur qui emploie le plus les composites high-tech. Ici le tronçon central de l’A380.

L’aéronautique est le secteur qui utilise le plus de matériaux composites high-


tech. Une visite de l’usine nantaise d'Airbus suffit pour s’en convaincre.

L Les composites, le site


nantais d’Airbus connait.
L’usine concentre en effet
tout ce qu’un avion ou pres-
que peut comporter en maté-
l’A380 est due aux compo-
sites. Un chiffre qui monte à
50 % pour l’A350XWB qui
devrait faire son premier vol
en 2011 !
cées importantes du calcul
numérique, il est impossible
aujourd’hui de se passer
des tests sur banc. Ne serait-
ce que par les limitations
favoriser le développement
de modèles numériques
répondant à nos spécifi-
cations. Nous avons par
exemple spécifié PAM RTM
riaux composites. Citons en des lois de comportement qui est un outil d’aide à la
vrac : le caisson central de Les essais adoptées par les logiciels conception des moules RTM
voilure (tous Airbus confon- physiques ? de calcul : particulièrement interfacé avec Catia. »
dus y compris l’A400M), Indispensables... précises sur des modèles Il reste de toute manière
les poutres ventrales des locaux, elles sont inutilisa- encore un décalage entre
A340-500/600 et bientôt Logiquement, les bureaux bles à l’échelle d’un avion la technologie des maté-
de l’A350XWB, les entrées de développement d’Air- complet ! Et d’une manière riaux composites et les outils
d’air des A340-500/600 bus réalisent de nombreux générale, chaque nouvelle numériques permettant de
et A380 ou encore les aile- essais physiques pour gamme d’appareils signi- simuler leur mise en œuvre.
rons (parties mobiles de caractériser les matériaux, fie une multitude d’innova- C’est logique, il s’agit de
voilures) des A330/340 et alimenter et valider les tions techniques, tant sur
A380. Il s’agit de pièces modèles de simulation mais les matériaux que sur leur
de structure de plusieurs également répondre aux mise en forme. Il y a donc
dizaines de mètres pour demandes des organismes en permanence une avance
certaines d’entre elles. Elles certificateurs. Chargements technique de notre indus-
permettent de diminuer la statiques, essais de fatigue, trie sur les modèles mathé-
masse volante, donc d’éco- tests de rupture… sont indis- matiques disponibles dans
nomiser le kérosène, mais pensables dans ce secteur les logiciels de calcul. ».
dans certains cas d’amélio- d’activité où les marges Patrick Guérin, Responsa-
rer la performance globale de sécurité ne peuvent être ble CFAO et métiers de la
de l’appareil. Comme son rognées, mais où le poids préparation à Nantes souli-
Pascal Dublineau : « Malgré
concurrent Boeing, l’avion- est l’ennemi. gne l’implication d’Airbus les avancées importantes
neur européen a donc large- Pascal Dublineau, Airbus, dans ce domaine : « Nous du calcul numérique, il est
ment investi en la matière. Responsable Technologies collaborons d’ailleurs avec impossible aujourd’hui
Près de 30 % de la masse – Moyens Industriels à les laboratoires de recher- de se passer des tests sur
totale (hors moteurs) de Nantes : « Malgré les avan- che et les éditeurs afin de banc. »

58 cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008


reportage

procédés de niche. Même et partenaires industriels.


si la niche est d’impor- Cette valorisation du savoir-
tance, les éditeurs ne sont faire Airbus vers ses parte-
pas forcément chauds pour naires et sous-traitants est
investir dans le développe- une démarche stratégique
ment de logiciels peu renta- affichée. Valérie Donal,
bles en termes de volume de EADS Innovation Works,
vente... Responsable Techno’Cam-
pus : « Nous devons gran-
…et complé- dir ensemble et maintenir
mentaires un niveau de compétence
du numérique locale au plus haut. Ceci
pour rester compétitif et
Le process est un aspect majeur de la simulation numérique
Mais le calcul numérique des composites. Exemple de simulation d’une application référent sur notre cœur de
est cependant largement de placement de fibres composites. métier et ainsi, rompre avec
utilisé, sur le site de Nantes, l’idée d’une possible logi-
notamment pour l’aspect tent d’autre part d’affiner la mise en œuvre des maté- que de délocalisation. »
process. « Complémentaire le tolérancement des pièces riaux, et évitons des écarts EADS IW travaille actuelle-
aux tests réels, la simula- et donc de progresser en entre le spécifié et le fabri- ment sur la modélisation de
tion numérique nous permet termes de robustesse et de qué lors de l’assemblage procédés nouveaux comme
de mieux comprendre les répétabilité des méthodo- des pièces par exemple. » le LRI (Liquid Resin Infusion).
phénomènes inter venant logies de production. Les Il s’agit d’une technologie
dans la fabrication de retombées positives sont Une technologie émergente, plus facile à
pièces composites et donc difficilement quantifiables en pleine mettre en œuvre que la
d’accélérer le processus sur des projets comme évolution technologie RTM et permet-
d’industrialisation. En quel- un avion de ligne. Mais tant de tenir des tolérances
ques années, nous sommes elles sont incontestables et Airbus s’appuie sur la géométriques plus serrées.
passés de pièces simples touchent la qualité globale division Innovation Works Certaines pièces de l’A380
de type panneaux, à des des produits, la diminu- d’EADS qui travaille, entre ont d’ailleurs été réalisées
formes complexes, non tion des temps de cycle, la autres, sur l’aspect calcul avec ce procédé.
développables et de grande possibilité de dimensionner de résistance des structures, Valérie Donal : « Mais
dimension » souligne Pascal au plus juste les moyens simulation des process de clairement, le véritable
Dublineau. d’assemblage, de fabrica- fabrication, développement challenge que doit relever
La simulation process tion, de contrôle… Et donc de technologies de mise en la simulation de process
intervient très tôt dans le les coûts directs, puisque œuvre et automatisation aujourd’hui, c’est favoriser
cycle de lancement d’un nous maîtrisons davantage des opérations d’assem- l’automatisation des opéra-
avion comme l’A350. Des blage notamment autour tions de mise en forme
calculs de faisabilité sont des matériaux thermoplasti- des matériaux composites
amorcés très en amont ques. Environ 25 personnes notamment pour les thermo-
dans le processus d’indus- se consacrent à la modéli- plastiques qui peuvent être
trialisation, parallèlement sation des process et à leur soudés. »
aux choix des matériaux, mise en œuvre, contre une Et puis en interne, Airbus
aux premières définitions vingtaine pour le calcul de doit encore harmoniser ses
géométriques des tronçons structure. Une part de ces outils et fédérer ses diverses
et aux calculs initiaux de effectifs devrait d’ailleurs activités jusqu’à maintenant
dimensionnement. Pour se retrouver au sein du satellisées. Cette standardi-
Patrick Guérin « cette modé- Techno’Campus_EMC2 à sation passe notamment
lisation nous permet d’opti- Nantes pour favoriser le par le projet Phénix, qui
Valérie Donal : « le véritable
miser les moyens industriels challenge que doit relever transfert de technologies vise l’harmonisation du
de production et notamment la simulation de process vers les usines Airbus de PLM (Product Life Mana-
de détecter au plus tôt des aujourd’hui, c’est favoriser Nantes et Saint-Nazaire, gement) dans la totalité du
impasses techniques. Des l’automatisation des opéra- ces dernières assurant un groupe EADS dont nous
logiciels spécifiques comme tions de mise en forme des transfer t de compéten- avons déjà parlé dans nos
Mecamaster nous permet- matériaux composites.» ces vers les sous-traitants colonnes. 

cad-magazine - N° 143 - avril-mai 2008 59