Vous êtes sur la page 1sur 5

Chap : La compression simple

La compression simple (centrée)


I.Définition : une pièce est soumise à une compression simple quant l’ensemble des
éléments agissent sur elle se réduite à un effort normal de compression appliquée au
centre de gravite de la section droite.
II.Elancement d’un poteau :
𝒍𝒇
1.1. Définition: élancement c’est la quantité ʎ = 𝒊
avec
I
 i :rayon de giration i 
B
 I : moment d’inertie / rapport au plans de flambement
 L f : longueur de flambement
 B : section du poteau
1.2. Longueur de giration :

 Poteau appartenant à un bâtiment à étage contreventée par de pans


verticaux :
lf =0.7L0 si l’extrémité du poteau se encastrée dans un massif de fondation ou
un ensemble des poutre de plancher ayant la même raideur qui les traversant de
part et d’autre.
lf =L0 les autre cas des bâtiments (poteaux d’angle) ou bien poteau prés fabrique.
 Autre Poteau appartenant à un bâtiment à étage contreventée par de
pans verticaux :
lf ne peut pas être fixée
Remarque : pour les poteaux de bâtiment courant en prévoit des dimensionnement
minimal pour évite l’élancement
1.3. cas particulier:
h
bh 3
 section rectangulaire: i  I  12  b b
B bh 12
lf 3.46 * l f
 
i b
 4
 section circulaire : i  I  64  
B  2 4 ∅
4
lf 4*l f
 
i 
 section octogonale :
lf 3.89 * l f
 
i h

1
Chap : La compression simple

III.méthode de calcul :
a) nécessite de ferraillage : bien que le béton résiste à la compression nous devant né au
moins prévoir :
 Armature longitudinal pour reprendre d’éventuels moments de flexion en quantité
négligé.
 Armature transversal pour maintenir en place les armatures longitudinales et pour
empêché de flambée
b) Calcul des armatures longitudinales :
 Calcul à l’ELU de résistance :
0.85 * f c 28 fe
f bu / f sc
b s
N U  B * f bu
As  ;
f sc
A 0
Si As  0 mettre s mais en doit mettre un minimum d’acier ; en pratique les
armature longitudinal son calcul à l’ELU de stabilité de forme.
 Calcul à l’ELU de stabilité de forme :
 Si   70 le calcul se fait sans tenir compte des effets second ordre
 Si   70 le calcul plus pressé en tenant compte des effets second ordre amplification des
déformations du à l’effort normale
 Effort résistant théorique:
B : section du béton
N U  B * f bu  AS * f sc fbu : contrainte admissible du béton
fsc : contrainte admissible du l’acier
As : section d’acier

 Effort résistant ultime selon le BAEL:


 B * f c 28 
NU   *  r  AS * f sc 
 0.9 *  b 
α : coefficient réducteur fonction de l’élancement du poteau ʎ
0.85
 si 0    50
 
2

1  0.2 
 35 
 
2

  0.60  si 50    70
 35 
Br : section du béton réduite en enlevant 1cm sur tout le périmètre

Br=(b-2)*(b-2)
Br=π(r-1)2

2
Chap : La compression simple

c) Section des armatures longitudinales :


N B *f  
AS   U  r c 28  * s Avec Am i n  AS  Am a x
 0.9 *  b  f e
 B 
 Am in  max de4U ;0.2 ; Avec U périmètre de la section du béton en mètre
 100 
5B
 Amax  en cm2
100
AS  Amin
 si en prend AS  Am in
 si AS  Am ax en redimensionne la section du poteau (ce dépassement est acceptable que
dans la zone de recouvrement)
 exemple :
 30 * 50  30
Am in  max de4(2(0.30  0.50 )); 0.2 *
 100 
Amin  max de6.4cm 2 ;3cm 2   6.4cm 2
50
 Remarque très importante :
 Les armatures longitudinales sont disposées de façon à augmenter le plus
efficacement la rigidité des poteaux dans le sens ou le moment d’inertie est faible ainsi
a
pour section carré ou rectangulaire dont : 0.9   1.1
b
 Pour les sections rectangulaires il faut disposer les armatures sur le plus long cote
 Pour un poteau circulaire en les dispose d’une manière avoir une hauteur de 0.15XΦ

d) Calcul des armatures transversales :


 Diamètre :
lm ax
t  avec l : Diamètre des armatures longitudinal
3
 Espacement des armatures :

t  min 15 lm in ; a  10 ;40 cm 
Avec a= plus petit cote de la section du poteau,
e) Application :
Nu= 3000KN Acier FeE40
Lf =4.05m fc28 =25 MPa
Calcul à l’ELU de résistance :
0.85 * f c 28 0.85 * 25 fe 400
f bu   14 .2 MPa /// f sc   348 MPa
b 1.5 s 1.15
N U  B * f bu 3  0.4 * 0.5 * 14 .2
As    0.000479  4.79 cm 2
f sc 348

40

50

3
Chap : La compression simple

Calcul à l’ELU de stabilité de forme:


lf 3.46 * 4.5 0.85 0.85
   38 .93  50 ≡     0.681
 
2 2
i 0.40  38.89 
1  0.2  1  0.2 
 35   35 
Br=(50-2)*(40-2)=1824cm2
N B *f    3 0.1824 * 25  1.15
AS   U  r c 28  * s     *  29cm 2
 0.9 *  b  f e  0.681 0.9 *1.5  400
Am in  AS  Am ax

Am in  max de4U ;0.2
B 


 max de4(2 * (0.4  0.50 )); 0.2
40 * 50 
  
 max de 7.2cm 2 ;4cm 2  7.2cm 2
 100   100 
5B 5 * 40 * *50
Amax    100 cm2
100 100
Soit 7.2cm 2  29cm 2  100cm 2 soit AS=6HA25 SOIT 30 cm2
Calcul des armatures transversales :
 Diamètre :
lm ax 25
t    8.33  t  10 cm
3 3
 Espacement des armatures :
 
t  min 15lm in ; a  10;40 cm  min 15 * 2.5;40  10;40 cm  37 .5cm t  30cm

6HA25

C’
CADRE+EPINGLE
ϕ10

f) Dépostions constructive : C
 Φl ≥ 12mm
 C et C’ ≥ ( a+10 ; 40 cm)
 Les sections circulaires minimum de barre longitudinale est de six (06)
 Les sections en forme de L deux cadres transversales obligatoires
 La longueur de recouvrement et d’encrage donné par le RPA
lr =40 ϕ zone II de moyenne sismicité
lr =50 ϕ zone I de forte sismicité
 L’enrobage e :
 e ≥ 4 cm pour les ouvrages en mer : sont exposé à une atmosphère très agressif
 e ≥ 3 cm pour les parements non coffré soumis à des actions agressives (sols trop Sallé)
 e ≥ 2 cm pour les ouvrages exposés à l’intempérie

4
Chap : La compression simple

 e ≥ 1 cm pour les locaux ouverts


g) vérification à l’ELS :
en doit vérifier que  bc   bc  0.6 * f c28
N servise
 bc 
B  15 AS
IV.Dimensionnement en compression simple :
On connait Nu on cherche B et As
1er cas on est libre pour le choix
 
 
 N U Br * f c 28   s  NU 
AS     *  Br  
 0.9 *  b  f e A  f c 28  
 *  S * s  
  Br f e 0.9 *  b  
En générale en prend As = 1/100*Br et on a Fc28= 25Mpa et acier FeE40
 N 
Br   U 
 22 *  
SI ʎ= 35 ; α =0.708 ……………………………. Br  0.064 * N U
SI ʎ= 50 ; α =0.604 ……………………………. Br  0.075 * N U
Section rectangulaire (a x b) avec a ˂ b
Br  (a  0.02)(b  0.02)
3.46l f 1
  35  a   a  lf
35 10
Br 0.064 * Nu 0.064 * Nu
(b  0.02 )   b  0.02
(a  0.02 ) (a  0.02 ) (a  0.02 )
Section circulaire :
 ( D  0.02 ) 2 4*l f
Br  ET  35  D 
4 35
 ( D  0.02 ) 2
4 * 0.064 * Nu
Br  0.064 xNu   0.064 * Nu  D   0.02
4 
Application :
Déterminer les dimensions de la section rectangulaire sous mise à l’effort
de compression Nu= 3000KN Acier FeE40 Lf =3.5m fc28 =25 MPa
1
SI  35  a  3.5  a  0.35m
10

0.064 * Nu 0.064 * 3
b  0.02   0.02 )  b  0.601
(a  0.02 ) (0.35  0.02 )
b  0.65

Vous aimerez peut-être aussi