Vous êtes sur la page 1sur 60

Photographiez la lune en 3-D !!!

Présenté par:
M ti Rochette
Martin R h tt
Club d’Astronomie Jupiter de Trois-Rivières
Mardi le 9 mars 2010
Pour
La Société d’astronomie de Montréal
La photographie de la lune en 3
3-D
D

Oeil gauche Oeil droit

AJUSTEMENT
Introduction:

C’est un projet que j’ai débuté en 1982 ans (28 ans);

Avec la photographie conventionnelle( sur pellicule photographique) c’était un


projet difficile à réaliser.

 Il fallait effectuer des essais photographiques au foyer primaire du télescope


avec la méthode du chapeau ( pour éviter de faire bouger la caméra et le
télescope). Puis, nous devions développer le film et reprendre nos photos si
elles étaient sous ou surexposées.
Introduction (suite)
Projet plus facile à réaliser avec l’arrivée des appareils photo numériques (APN)et le traitement d’image sur
ordinateur.

Les APN peuvent être munis d


Les d’un
un déclencheur électronique à distance qui empêche toute vibration de la caméra
(lors du déclenchement) et du télescope (cas de la Nikon Coolpix 990, 995, 4500 et autres modèles Coolpix) pour
la prise de photo.

Nous obtenons le résultat immédiatement et pouvons corriger en quelques secondes les paramètres de pose
p
tout dépendant des résultats obtenus.

Nous pouvons aussi additionner avec l’ordinateur plusieurs photos identiques et augmenter la qualité de l’image
lunaire pour obtenir une meilleure photo

Finalement, il est possible de retravailler nos images pour en permettre leur alignement en vue de la photo en
Finalement,
trois dimensions. (à venir)
Au programme

 Nous examinerons ce q
qu’est la vision en 3 dimensions.

 Nous étudierons les divers mouvements de la lune servant à


réaliser
é li d
des photos
h t en 3 di
dimensions.
i

 Nous examinerons la façon de prendre des photos de la lune.

 Nous allons ensuite examiner les traitements d’image nécessaires à


la réalisation de nos photos en 3 dimensions.

 Puis nous regarderons les photos 3-D réalisées de la lune.

 Nous complèterons en regardant des photos en 3-D appliquées à


ll’astronomie
astronomie ou planétaires
planétaires.
La vision en 3 dimensions

Définition:
Défi iti
 C’est l’observation binoculaire, c’est-à-dire avec les deux yeux.

 L
La vue d’un
d’ objet
bj t sous deux
d angles
l différents,
diffé t comme le l font
f t les
l yeux,
permet à notre cerveau de voir deux images presque identiques.

 C’est notre cerveau qui au niveau du cortex visuel nous permet


d’apprécier l’effet de profondeur.
La
a vision
so e en 3 d
dimensions
e s o s (su
(suite)
te)

Parallaxe:
C’est le changement de position
horizontal sur une image d’un même objet
vue par chaque œil par rapport à deux
i
images quasii identiques.
id ti

C’est une mesure angulaire (θ)

Pouvoir de résolution de l’œil:


C’est le p
plus p
petit déplacement
p horizontal
perceptible par l’œil.
Calcul de la p
profondeur maximale p
pour p
percevoir l’effet 3-D

 En considérant la distance moyenne


entre nos yeux de 7cm.

y
 En moyenne, ,àp
partir d’une p
profondeur
de 250 mètres (820 pi.), notre vision
ne perçoit plus l’effet 3-D (soit la
profondeur).
???? Q
Quoi faire ????

 Ainsi nous ne pouvons pas voir la lune en 3-D juste avec nos yeux
ou avec des jumelles.
jumelles

 Il faut donc trouver le moyen de photographier la lune sous deux


g
angles différents légèrement
g semblables.

 Solution: Cela consiste à photographier deux croissants de lune


identiques
q mais dont le moment de chaque q p pose est espacé
p dans le
temps de un ou plusieurs mois et avoir la même position du
terminateur (ligne qui sépare la partie éclairée et ombrée de la lune)
par rapport aux cratères.

 On laissera intervenir les librations pour obtenir deux angles de


pose différents. Examinons donc le phénomène des librations…
Description
esc pt o des librations
b at o s de la
a lune
u e

Libration:

 Oscillation de la Lune autour d’une position moyenne ou léger


balancement apparent autour de son axe que l’on aperçoit depuis la
Terre.

 Ces mouvements de balancement nous permettent de voir environ


59 % de la surface lunaire.

 On reconnaît quatre (4) sortes de libration de la Lune.

 Pour nos besoins de photo 3-D,


3 D nous tenons compte de seulement
deux d’entre elles.

 Examinons les brièvement…


Description
esc pt o des librations
b at o s de la
a Lune
u e

Libration en longitude:

 Balancement qui s’explique par le fait que la vitesse de


rotation de la Lune (sur elle-même) est constante, alors
que sa période de révolution est accélérée au périgée
(point de l’orbite le plus près de la Terre) et retardée à
l’apogée (point de l’orbite de plus éloigné de la Terre).

 Cette libration est d’environ 7 degrés 54 minutes.


Description
esc pt o les
es librations
b at o s de la
a Lune
u e

Libration en latitude:

 Balancement dû au fait que l’axe de rotation de la Lune n’est


pas perpendiculaire au plan de son orbite. L’axe de rotation
conserve cet angle d
d’inclinaison
inclinaison de 6 degrés 41 minutes tout
au cours de sa course orbitale. La libration en latitude est de
6 degrés 50 minutes.
La
a résultante
ésu ta te des librations
b at o s
Résultante des librations
avec les
l phases
h llunaires
i
Techniques
ec ques pou
pour la
apprise
se de p
photos
otos

 Il faut prévoir les dates pour les prises de photos, afin de


photographier deux croissants quasi identiques, c’est-à-dire, que le
terminateur sur nos croissants se retrouvent à la même position par
rapport aux divers cratères.

 Pour ce faire, j’ai eu recours au logiciel ‘’ Atlas virtuel de la lune ‘’


qui fait très bien ce travail et qui se charge gratuitement sur internet.

 L
Lorsque nous avons planifié
l ifié les
l dates
d d prises
de i d photos,
de h on se
croise les doigts en souhaitant que dame nature nous accordent un
temps dégagé pour nos dates prévues. On peut se référer à Clear
Sky Clock quelques heures avant les poses prévues.

 Gros coup de chance !!! Les premiers quartiers du 25 juin, 25 juillet


et 23 août 2004 celui du 18 janvier et 14 juillet 2005 ont été très
favorables.
favorables
Prévisions avec l’Atlas virtuel de la lune
Prévision du 25 juin 2004 Prévision du 14 juillet 2005
Premier
e e qua
quartier
t e du 30 ja
janvier
e 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 29
9 février
é e 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 29
9 mars
a s 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 28
8aavril 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 28
8 mai
a 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e 25
5 ju
juin 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 25
5 ju
juillet
et 2004
00
Premier
e e qua
quartier
t e du 23
3 août 2004
00
Technique pour la prise de photos
 J’
J’aii pris
i mes photos
h t avec une monture
t é
équatoriale
t i l motorisé
t i é sur les
l deux
d
axes.

 Il est recommandé de faire un bon alignement de la monture sur ll’étoile


étoile
polaire.

 Je recommande fortement une bonne vérification de la collimation de


l’optique (alignement du miroir primaire et secondaire)du télescope avant la
prise de photos.

 Je conseille fortement de prendre 15 à 30 clichés identiques pour pouvoir


les additionner ensuite ensemble avec Registax qui est un logiciel gratuit
sur internet. .

 Voici maintenant l’équipement utilisé pour mes prises de photos…


Technique
ec que pou
pour la
apprise
se de p
photos
otos

Équipements photographiques:
Monture équatoriale CG-5 de Célestron avec contrôle motorisé en ascension droite et en
déclinaison.
Monture équipé
q p d’une visée ppolaire.
Télescope Célestron 8 pouces d’ouverture f/10 de type Schmitd-Cassegrain avec oculaire 28
mm de Scope Tronix (vissé dans l’oculaire).
Caméra numérique de marque Nikon Coolpix 4500 avec un déclencheur à distance.
Pare buée et élément chauffant pour la lame correctrice.
Technique pour la prise de photos

 Il s’agit de visser l’oculaire 28 mm dans l’objectif de la caméra


pour installer cette dernière au télescope par la méthode en
afocale.

 Lorsque le télescope pointe sur la lune, aligner la caméra de


sorte que la ligne du terminateur (limite sur nuit/jour sur la lune)
soit bien p
parallèle au côté du cadre de la caméra.
Traitement
a te e t d
d’image
age pou
pour la
a33-D

 Nous voici rendu à la partie cruciale en vue de réussir nos photos


en trois dimensions.
dimensions

 Il nous faut tout d’abord additionner nos images en vue d’obtenir


une pphoto d’une meilleure q
qualité p
photographique.
g p q

 Une fois chacune de nos deux séries de photos additionnées à tour


de rôle (vue de gauche et vue de droite), nous allons procéder à un
traitement de nos deux images dont le résultat permettra de créer
l’effet trois dimensions recherché. C’est de cette étape que
dépendra tout le succès du projet.

 Commençons par additionner nos images…


Addition
dd t o de nos
os image
age a
avec
ec Registax
eg sta
Résultats de nos additions d’images

Image brut du 25 juin 2004 Résultat de 15 images additionnés


Traitement de nos images pour la 3-D
3D

• Pour commencer, il est préférable


d’aligner les deux images
ensembles par rapport au pole
nord car l’angle de position du
pôle Nord peut varier entre deux
poses. Cet ajustement peut se
faire avec le logiciel Paint Shop
Pro.
Traitement
a te e t de nos
os images
ages pou
pour la
a33-D

Un petit peu de théorie:


 Si il n’y avait pas de librations, le milieu de la face visible de la Lune serait toujours à la latitude 0
degré et à la longitude 0 degré vu du centre de la terre et la photo 3-D ne serait pas possible.
 La longitude et la latitude sélénographique de la Terre sont les coordonnées de la surface
lunaire où le centre de la Terre est au zénith dans le ciel lunaire.
Traitement de nos images pour la 3-
3-D
Traitement de nos images pour la 3-
3-D
Traitement
a te e t de nos
os images
ages pou
pour la
a33-D

• Nous voici rendu à l’étape déterminante du projet.

• Pour réussir l’effet 3-D il nous faut ajuster chaque image


afin q
que la variation ou le changement g de libration
résulte en un déplacement horizontal du changement
de position des cratères ou de la surface lunaire de la
vue de gauche par rapport à la vue de droite.

• Pour ce faire, nous avons recours au logiciel Coelix édité


par Jean Vallière (Site de la FAAQ) qui nous fournit les
lib ti
librations pour chaque
h d t
date.
Changement
C a ge e t de l’orientation
o e tat o de la
a Lune
u e
Traitement
a te e t de nos
os images
ages pou
pour la
a33--D
Traitement
a te e t de nos
os images
ages pou
pour la
a33--D
Rotation de chaque
q image
g
Traitement
a te e t de nos
os images
ages pou
pour la
a33--D

Rotation de chacune des deux images avec Paint Shop Pro selon l’angle
calculé de 74,5 degrés
Traitement de nos images pour la 3-D
3D

Il s’agit finalement de bien cadrer nos deux photos ensemble


avec le logiciel Paint Shop Pro. Lors de nos prises de photos,
nous obtenons deux séries sur lesquelles la Lune est de
grandeur différente sur chaque série en raison de sa distance de
la Terre qui est différente. Nous devons donc ajuster nos deux
photos pour avoir les mêmes dimensions.
dimensions
Résultats des photos
en trois dimensions

Mettez vos lunettes !!!


Photos en 3-D de la Lune
Pleine lune du 25 décembre 2004 et du 25 janvier 2005
Photos en 3-D de la Lune
Pleine lune du 25 décembre 2004 et du 25 janvier 2005
Photo en 3-D de la Lune
P
Premiers
i quartier
ti d du 25 jjuin
i ett 25 jjuillet
ill t 2004
Photo en 3-D de la Lune
Premiers quartier du 25 juin 2004 et du 14 juillet 2005
Photos en 3-D de la Lune
23 août 2004 et 18 janvier 2005
Photos en 3-D de la Lune
25 juin
j i ett 25 jjuillet
ill t 2004
Photos en 3-D de la Lune
23 août
ût 2004 ett 18 jjanvier
i 2005
Photos en 3-D de la Lune
Cratère Copernic 28 mars 2007 – 26 mai 2007
Photos 3-D avec un web cam
Copernic 11 avril 2003 – 20 mars 2005
Photos en 3-D de la Lune
Cratère Clavius 21 novembre 2004 – 22 mars 2005
Photos prise par Martin Bernier de Ste-Liboire
Autres possibilités d’images en 3D
É li
Éclipse d
de soleil
l il
Jupiter en 3 dimensions
La planète Saturne
Ph t prises
Photos i en 2005 ett 2006
Possibilités de photo 3D
en astronomie
t i
Continuité
Co t u té du p
projet
ojet

 J’envisage de faire d’autres photos axées sur la région sud


de la Lune, les faces est et ouest à l’aide d’une web cam
 J’envisage également de faire d’autres photos axées sur
d’autres p
phases du croissant de la Lune ((Lune à 5,, 7,, 10 ou
20 jours) pour étudier davantage le relief des divers
cratères et montagnes à l’aide d’une web cam.

 Il y a plein de possibilités passionnantes dans l’application


de la photographie 3-D destinée à l’astronomie qui
pourraient servir à des fins pédagogiques et de
l’enseignement de l’astronomie dans les écoles.
Contributions

Michel Renaud, du Club des astronomes amateurs de Laval, précieux


support technique et ses retouches des photos 3-D.

Martin Bernier,, astronome amateur,, de St-Liboire


-photos de la lune du Cratère Clavius.
??? Période
é ode de quest
questions
o s ???

Courriel personnel:
martin rochette@cgocable ca
martin.rochette@cgocable.ca