Vous êtes sur la page 1sur 3

Les fromages

français

Elaboré par: Gușan Veronica


La France produit, au début du XXIe siècle, un millier de variétés de fromages.
Ce grand nombre de variétés a inspiré au général de Gaulle un mot resté
célèbre : « Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variétés de
fromage ? ». Il a également donné naissance à une locution désignant la France : le
« pays des 300 fromages » (le nombre varie). On dit aussi qu'il existe un fromage
différent pour chaque jour de l'année (au nombre de 365). Le colonel
Rémy rapporte également dans ses mémoires qu'un de ses amis anglais, Kay
Harrison, lui aurait déclaré, pendant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation de
la France par l'Allemagne, qu'« un pays comme la France, qui sait fabriquer plus de
deux cents sortes de fromages, ne peut pas mourir » (on trouve aussi cette citation
attribuée sous différentes formes à Winston Churchill).,
Plusieurs fromages bénéficient de protections encadrant leur production : 45
fromages bénéficient de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) au niveau de la
France et de l'appellation d'origine protégée (AOP) au niveau européen ; 6
fromages bénéficient de l'indication géographique protégée (IGP) ; 6 fromages
bénéficient du Label rouge.
Depuis 2001, l'association Fromages de terroir organise tous les ans à la fin du
mois de mars une journée nationale du fromage.
Produit laitier le plus consommé devant le yaourt, le fromage est
particulièrement apprécié par les Français : 62% d’entre eux en consomment
quotidiennement ! Ses principales qualités ? Sa variété, son goût, son lien au
patrimoine français et ses bénéfices pour la santé. Voici 10 produits favoris.
 Le camembert : considéré comme un incontournable du quotidien, il honore
haut-la-main sa réputation de symbole du savoir-faire français. Sous sa
coûte d’une blancheur presque immaculée, il se déguste simplement
accompagné d’un verre de cidre, truffé comme un brie, pané ou même en
croque-monsieur.
 Le chèvre : pratique et adapté à de nombreux usages du quotidien (en
plateau, en salade, en tarte salée…), c’est le préféré des femmes.
 Le brebis basque : l’ossau-iraty est le représentant le plus connu de cette
famille de fromages à pâte dure venus du sud-ouest. Pour une
consommation vraiment tradi, on le déguste avec… de la confiture de
cerises noires !
 Le comté : fort de son AOP, il séduit par son authenticité et sa saveur douce
mais typée. Aussi bon sur un plateau qu’au goûter, il dévoile tous ses
secrets sur les routes du comté.
 L’emmental râpé : c’est le fromage culinaire par excellence ! Il fond bien
sûr sur n’importe quel gratin, mais il embellit aussi les soupes de légumes,
les pâtes , les lasagnes, les pizzas, les quiches et autres tartes salées. Bref,
c’est un fromage tous-terrains.
 Le saint-nectaire : comme le comté, ce fromage AOP est marqué par le
sceau de l’authenticité. Pâte pressée non cuite faisant partie des réputés
fromages d’Auvergne, il se déguste sur un plateau, dans une salade de
tomates ou même dans des gaufres salées.
 Le cantal : encore un authentique Auvergnat ! Très ancien, il bénéficie lui
aussi d’une AOP et se trouve sous trois formes selon la durée de son
affinage : 30 jours au moins pour le « cantal jeune », 90 jours au minimum
pour le cantal « entre-deux » et 8 mois pour le « cantal vieux ». Cette
diversité, très appréciée, lui permet d’être cuisiné facilement de l’entrée au
dessert.
 L’emmental en morceau : comme le camembert, il s’agit pour les Français
d’un compagnon du quotidien. Ce très gros fromage à trous fait en effet
l’objet d’une consommation très diversifiée. Il est classé dans la catégorie
des fromages doux, ce qui ne l’empêche pas d’avoir du goût.
 Le reblochon : ce fromage emblématique des Alpes doit son succès à son
parfum et à son incomparable onctuosité, mais aussi à une recette qui
réchauffe toutes les tables d’hiver, la fameuse tartiflette.
 Le roquefort : enfin, ce célèbre représentant des pâtes persillées est
plébiscité surtout par les hommes. C’est historiquement le premier fromage
à avoir obtenu une AOP !