Vous êtes sur la page 1sur 10

République Algérienne Démocratique Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur


Et de la recherche scientifique
Université DJELALLI LIABES - Sidi Bel Abbés -
Faculté des sciences de l’ingénieur
Département de Génie Civil
Section : 3 LMD
Sous Groupe n° : 2
Module : MDC

Présenté par : Encadré par :

Mr: Mme: CHATIBI


M: SAIDI.H

Année Universitaire 2008 - 2009


I. Introduction :

La construction d’un élément en béton armé se compose d’une succession d’étapes dont
aucune ne doit être négligée.
Après la conception de la forme et des détails et le dimensionnement de la section et des
armatures, intervient le choix définitif des matériaux nécessaires (type de béton et d’aciers), les
critères déterminant étant la résistance (état de ruine), la déformabilité (état de service), la
durabilité (protection des armatures) et la mise en place (réseau d’armatures et ouvrabilité du
béton).
Suivant les spécifications, les composants du béton peuvent être choisis pour optimiser les
performances selon l’un ou l’autre de ces critères parfois contradictoires.
Le contrôle de la qualité lors du bétonnage et un traitement de cure approprié (protection du
béton contre la dessiccation et les hautes ou basses températures pendant le durcissement)
sont deux éléments primordiaux.
Finalement, une fois l’élément réalisé, l’ingénieur devra encore s’assurer à partir des essais sur
le béton durci et de l’inspection sur place que les hypothèses du calcul statique (qualité
matériaux, détails constructifs) sont conformes à la réalité.
Les essais de résistance mécanique et de déformabilité (compression, traction, flexion, module,
fluage), destructifs ou non-destructifs, permettent de juger les performances du béton durci.

Mesure de la Resistance à la Compression

La mesure de la Résistance a la compression ce fait par deux méthodes

 Essai Non destructif - La presse de compression -


 Essai Destructif – au Scléromètre –
Essai d’écrasement
La presse de Compression
- Mesure de la résistance a la compression Destructif.

Après la confection du Béton avec des quantité bien calculé des différentes composant du
béton tel que le sable, gravier ciment et eau.
Les quantités sont calculer pour un béton Plastique avec une bonne résistance qui proche de
25 MPa.

Après 28 Jrs de durcissement de l’éprouvette cylindrique (16mm x 32 cm2) en suive les étapes
suivantes…..

- En assure la planéité des deux surfaces de l’éprouvette (lisse)


Parce que si les deux surface sont pas lisse et planes en auras des fausses résultats.
Pour avoir des surfaces planes en peut utiliser le Soufre.
L’utilisation du Soufre.

Le meulage qu’on va l’utiliser pour faire la planéité des surfaces est constituer de 60% de
soufre et 40 % de sable fin
Après de réchauffer le mélange en suive les tapes suivantes :
 Huiler le fond de l’appareil
 Verser une quantité du mélange dans la coupelle
 Descendre aussitôt l’éprouvette sur le mélange tout en l’appuyant sur les
guides pour qu’elle soit verticale.
 La maintenir quelque instant jusqu’au durcissement du mélange
 Recommencer l’opération pour la deuxième face.

- En met l’éprouvette dans la presse Hydraulique.


- En ferme la cage de sécurité.
- L’appareil vas exercer des forces Croissante jusqu’à l’a rupture de l’éprouvette (en remarque
des fissure parallèle a l’axe longitudinale).
- L’appareil nous donne la force maximale qui engendre la rupture de l’éprouvette (charge de
rupture).

L’appareil nous indique que la charge de rupture est 369,5 daN

Donc 𝒇𝒄 = 𝑷𝑺 = 𝟑𝟔𝟗,𝟓
𝟐𝟎𝟎
= 𝟏, 𝟖𝟒𝟕 = 𝟏𝟖, 𝟒𝟕 𝑴𝑷𝒂
Commentaire :

Les quantités sont calculé pour un béton de bonne résistance 25 MPa


Est en obtiens Un béton avec une résistance de 18,4 MPa Béton Avec moyenne Résistance.
Cette différence dans les résultats est due au Plusieurs paramètre

 Le ciment a male caractéristique de résistance.


 Les éléments fins dans le sable (La propreté du sable) qui diminue la
résistance du mélange.
 La confection du béton.
 L’absence du Vibreur pour faire des vibrations pendant le coulage.
 Les changements de température pendent le durcissement.

Tous ces paramètres et ces phénomènes peut diminue la résistance du Béton.

Un exemple sur un écrasement d’un échantillon


Essai au Scléromètre
Mesure de la résistance a la compression Essai Non Destructif

L’essai au scléromètre c’est l’essai le plus utilisé dans le pratique. Puisque c’est un essai non
destructif l’en trouve quotidiennement dans les chantiers de construction en Béton Armé.

- En prend la deuxième éprouvette cylindrique.

- en traces des lignes celons l’axe longitudinal espacé de 5 cm.

- L’essai au scléromètre dépond de l’angle de position du scléromètre.

- En vas faire des essais avec angle de 0° (Horizontale)

- En positionne le scléromètre bien perpendiculaire a la surface et en fait le teste.

- Après chaque teste en prélève L’indice Sclérométrique I.

- Et dans l’abaque qui démontre comment obtient la résistance, on détermine la résistance en


compression en MPa.

Après l’essai que j’ais fait personnellement j’ais obtenu les résultats suivantes :

Indice Résistance en
Sclérométrique I Compression MPa
22 11
20 /
22 11
19 /
21 11
Remarque :

En remarque que la résistance de l’éprouvette avec l’essai au Scléromètre est très faible
Un béton avec faible Résistance.
Ces résultats peuvent être dus aux conditions de se qu'on a parlé précédemment
Mesure de la résistance a la
Traction par flexion
Le Béton C’est le matériau le plus utilisé dans toutes les différentes constructions de
génie civil. Sa reviens a sa grande résistance a la compression.
Mais d’autre façon il ne résiste pas à la traction. Plutôt il a une résistance a la traction
mais elle est négligeable.
C’est pour sa en utilise le béton armer. Pour marier entre le béton et l’acier ce dernier
avec sa grande résistance a la traction.

En déterminer dans l’essai la résistance du béton a la traction par flexion.

ft 28
L’essai est utilisé sur une éprouvette prismatique des dimensions 10cm x 10cm x 40cm
- L’appareil est formé par deux appuis et deux barres qui appliquent les charges supérieures.
- Avec le même procédé l’appareil nous donne la charge de rupture.

- Après l’essai en a déterminer la charge de rupture qui est égale a :

4,16 KN
Donc en calcul la résistance a la traction :

1,8 ×𝐹 1,8 ×416 𝑑𝑎𝑁


𝑓𝑡28 = = = 7,49 = 0,749 𝑀𝑃𝑎
𝑎2 102 𝑐𝑚2

En remarque cette faible résistance du Béton a la traction par rapport a sa résistance a


la compression

Remarque :

Pour comparer de l’essai a la compression et l’essai a la traction en peut utiliser la formule

𝒇𝒕𝟐𝟖 = 𝟎, 𝟔 + 𝟎, 𝟎𝟔 𝒇𝒄𝟐𝟖
Dans l’essai de la compression destructi 𝑓𝑐28 = 18,4
Donc
𝒇𝒕𝟐𝟖 = 𝟎, 𝟔 + 𝟎, 𝟎𝟔 × 𝟏𝟖, 𝟒

𝑓𝑡28 = 1,7 ~ 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑟é𝑠𝑖𝑠𝑡𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑑é𝑡𝑒𝑟𝑚𝑖𝑛𝑒𝑟 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙′𝑒𝑠𝑠𝑎𝑖


Conclusion :

Ces essai de détermination de la résistance a la compression ou a la traction sont très utile


soit s’il s’agit d’un essai destructif – Presse de Compression – ou Non destructif Essai au
scléromètre que l’on trouve généralement le plus utiliser dans le pratique.

En a remarque aussi la grande différence entre la résistance a la compression et a la traction


du béton qui est preste négligeable.

Vous aimerez peut-être aussi