Vous êtes sur la page 1sur 37

27/03/2012

Gestion de la Sécurité

M.RAMADANY 1

PLAN

Définitions et Notions
Fiches de risque
Évaluation des risques
Maîtrise des risques
Recherche des causes et des solutions
Étude de cas :
ATEX
Sécurité Alimentaire HACCP
2

1
27/03/2012

Définitions: (OHSAS 18001 – 1999)


Occupational Health and Safety Assessment Series

Accident: Événement imprévu entraînant la


mort, une détérioration de la santé, des
lésions, des dommages et autres pertes.
Danger: Source ou situation pouvant nuire par
blessure ou atteinte à la santé, dommage à la
propriété, à l’Environnement du lieu de travail
ou une combinaison de ces éléments.
Incident: Événement ayant entraîné un
accident ou qui aurait pu entraîner un accident.
Risque: Combinaison de la probabilité et de la
(les) conséquence(s) de la survenue d’un
événement dangereux spécifié.
3

Relation (Danger-
(Danger-Risque
Risque--Accident)

Pas de
Danger Risque Homme

Pas d’Accident

Pas de Dommages

2
27/03/2012

Relation (Danger-
(Danger-Risque
Risque--Accident)

Danger Risque Homme

Accident

Dommages

Processus de Production

M M M

Entrées Processus Sorties

M M

3
27/03/2012

Les 5 M

M Moyens - Means- Machines

M Main-d’œuvre - Manpower- Men

M Matière - Material

M Méthodes -Methods

M Milieu - Medium
7

Situation de travail et 5 M

Situation de M
travail
M
+ M
M
Évènement M
dangereux M

M M

M M
Dommages

4
27/03/2012

Situation et évènement dangereux


Une situation de travail intègre des
phénomènes dangereux susceptibles de
causer des dommages.
L’exposition à des phénomènes dangereux
crée une situation dangereuse ou un risque.
Ex: Travail en hauteur
L’évènement dangereux qui apparaît au
sein d’une situation dangereuse donne lieu
à un dommage.
Ex: Déséquilibre

10

5
27/03/2012

11

Classification des actes


dangereux

12

6
27/03/2012

Démarche de Gestion du Risque

Identification et analyse
des unités et processus

Identification des dangers


Réglementation
Détermination des risques

Evaluation des risques

Classification des risques

Risque acceptable? Suivi


Maîtrise de

Oui
Non
Plan de

risque

Suppression possible? Oui


Suppression
Non

Réduction possible? Oui


Réduction
Non
Gestion d’accident 13

Informations nécessaires

Informations sur les unités

Informations sur les 5 M présentes


dans la situation de travail:
M: Machines, Moyens.
M: Main-d’œuvre.
M: Milieu.
M: Matière.
M: Méthodes.

14

7
27/03/2012

Informations nécessaires

Informations sur les unités


Informations pertinentes sur les 5M
en se posant les questions suivantes:
Quoi?
Qui?
Quand?
Comment?
Combien?
Pourquoi?
Où?

15

Informations nécessaires

Informations sur les unités


Tâches exécutées, leur durées, leur fréquence.
Emplacement où ces tâches sont exécutées.
Les personnes qui les exécutent normalement et
occasionnellement.
Autres personnes qui pourraient être affectées.
La formation que le personnel a reçue sur les tâches.
Les procédures de permis de travail pour l’exécution des
tâches.
Installations et machines susceptibles d’être utilisées.
Outils manuels, électriques ou pneumatiques
susceptibles d’être utilisés.
Instructions de fabricant pour l’utilisation des outillages.
Taille, forme, surface et poids des matériaux à
manutentionner.

16

8
27/03/2012

Informations nécessaires

Informations sur les unités


Distances et hauteurs de travail.
Formes physique des substances utilisées ou
rencontrées (gaz, vapeur, liquide, solide, poudre,
poussière).
Contenu et recommandations des fiches techniques
relatives aux substances utilisées ou rencontrées.
Prescription des lois, réglementations et normes
pertinentes pour les tâches entreprises, les
installations et machines utilisées et les substances
utilisées ou rencontrées.
Mesures de maîtrise du risque en place ou que l’on
croit être en place.
Données par réaction de suivi: retour d’expérience
Constations de toute évaluation existante relative à
l’activité en question.
17

Évaluation des Risques


Professionnels (EvRP)

M.RAMADANY 18

9
27/03/2012

Identification des dangers


La norme utilise les termes de source ou de situation
dangereuse.
Un danger peut être une source potentielle de risque
professionnel: l’électricité est un danger donc une
source de risques professionnels tels qu’une brûlure,
une intoxication, une électrocution, …
Le danger peut s’entendre également comme une
situation où l’ensemble des facteurs pouvant conduire
à la réalisation d’un accident sont réunis. On a alors
une situation dangereuse. Exemple: le travail en
hauteur, le transport de matière toxique, la
manipulation de produits chimiques, le travail sur un
équipement détérioré…

19

Identification des dangers


On doit se poser trois questions dans
le cas de chaque situation de travail:
Existe-t-il une source de dommage?
Échafaudage pour travaux en hauteur.
Qui pourrait être affecté?
Les travailleurs et les passants.
Comment le dommage pourrait-il se
produire?
Chute d’objet et d’homme.

20

10
27/03/2012

Catégories générales de dangers

Mécanique.
Électrique.
Rayonnement.
Substances.
Incendies.
Explosions.

21

Listes d’interrogation
Glissades/ chutes sur un sol horizontal.
Chutes de personnes à partir de positions élevées.
Chutes d’outils, matières… à partir de positions élevées.
Plafonds trop bas.
Dangers associés à la manutention/élévation manuelle
d’outils, matières...
Dangers provenant d’installations et machines
associées à l’assemblage, la mise en route,
l’exploitation, l’entretien, la modification, la réparation
et le démontage.
Dangers dus à des véhicules portant aussi bien sur le
transport routier que sur le transport à l’intérieur du
site.

22

11
27/03/2012

Listes d’interrogation
Incendies et explosions.
Actes de violence contre le personnel.
Substances susceptibles d’être inhalées.
Substances ou agents susceptibles de blesser les yeux.
Substances potentiellement nocives par contact ou absorption
cutanée.
Substances potentiellement nocives par ingestion.
Énergie nocive (par exemple:Électrique, rayonnement, bruit,
vibration).
Affection des membres supérieurs entraînée par l’exécution de
tâches fréquemment répétées.
Températures incorrectes.
Niveaux d’éclairage.
Surfaces/sols glissants et inégaux.
Mains courantes inadéquates sur des escaliers.
Activités de sous-traitants.

23

Evaluation des risques


L’évaluation du Risque (R) est le produit de:
La fréquence d’exposition (F).
La gravité d’exposition (G).
R=F.G (relation 1)
Le Risque peut être donné aussi par la relation:
R= F . Kf . G . Kg (relation 2)
Kf et Kg coefficients réducteurs (inférieurs à 1)
dépendant des mesures mises en place pour réduire
respectivement la fréquence d’exposition et la gravité.
Des mesures de prévention ou de protection.
On peut utiliser uniquement la relation 1 mais en
intégrant dans l’évaluation de F et G les effets des
mesures existantes de prévention ou de protection

24

12
27/03/2012

fréquence d’exposition
La fréquence d’exposition dépend du
nombre et durées d’expositions mais aussi
du nombre de personnes exposées.

Nombre de personnes exposées.


Le cas d’une personne exposée pendant une
heure est très différent du cas de deux ou
plusieurs personnes exposées durant le même
temps.
Nombre et durée des expositions.
Être exposé deux heures en continu est différent
d’être exposé deux fois à raison d’une heure
pour chaque exposition.
25

Matrice (Fréquence-
(Fréquence-Gravité)

26

13
27/03/2012

Exemple de grille de gravité

27

Exemple de grille de fréquence

28

14
27/03/2012

Autre facteur d’évaluation


Il convient d’ajouter aux facteurs
Gravité et Fréquence un autre facteur
important: Détectabilité (D).
La détectabilité dépend de:
La rapidité de manifestation.
La régularité de manifestation.
La possibilité de détection.
R=G.F.D

29

Grille d’évaluation des risques

30

15
27/03/2012

Maîtrise des risques

31

Action de maîtrise des risques

32

16
27/03/2012

Traitement du Risque
Quand?
Avant.
Pendant.
Après.

Comment?
Suppression.
Réduction.
Gestion de crise.

33

Traitement de risque
Avant Pendant Après

Suppression ✔

Réduction ✔ ✔

Gestion de ✔ ✔ ✔
crise
34

17
27/03/2012

Traitement du Risque

Accident

Avant Pendant Après

Prévention Réduction Gestion de crise

• Limitation de
• Transport
Vitesse. • Ceinture
• soins
• Bonne conduite • Airbag
• Assurance

35

Traitement des risques


Évitement.
Évaluation de risques ne pouvant être évités.
Combattre les risques à la source.
Adapter le travail à l’homme afin d’éviter notamment
fatigue et monotonie.
Tenir compte de l’état de l’évolution de la technique.
Remplacer ce qui dangereux par ce qui ne l’est pas ou
par ce qui l’est moins.
Planifier la prévention.
Prendre les mesures de protection collective de façon
prioritaire sur la protection individuelle.
Donner des instructions appropriées aux travailleurs.

36

18
27/03/2012

Traitement du Risque
Suppression (F=0).
Prévention (F ↓).
Protection (G ↓).
Ségrégation par partition (G ↓).
Ségrégation par duplication (G ↓).
Stratégie en aval (G ↓).
Ces méthodes appartiennent aux trois domaines essentiels:
Technique: écran de protection, lunettes, masque, casque,
chaussures….
Organisationnel: plan de prévention, protocole de sécurité,
consignations, procédures…
Humain: Formation, communication, horaires…

37

Traitement du risque
Suppression (Evitement):
Elle consiste à annuler la fréquence d’occurrence. Elle
évite donc que l’association homme-danger ait lieu.
Elle évite l’exposition.
Exemples:
Commande de radiographie X hors de la salle
d’exposition pour éviter l’exposition répétée de
l’opérateur.
Système qui empêche le fonctionnement d’un
ascenseur si la porte n’est pas fermée.
Elle consiste aussi à supprimer le danger lui-même en
renonçant à l’activité dangereuse.
Exemple: Utiliser en médecine une autre technique
que le rayonnement X comme les ultrasons.

38

19
27/03/2012

Traitement du risque

39

Traitement du risque

40

20
27/03/2012

Traitement du risque

41

Barrière

42

21
27/03/2012

Traitement du risque
Prévention:
Elle consiste à annuler autant que possible
la fréquence d’occurrence. Elle évite que
l’évènement dangereux conduisant au
dommage ne se produise.
Exemples:
Grillage et filets pour éviter les chutes de station
de travail en hauteur.
Système qui réduit le bruit émanant de
structures industrielles.

43

Traitement du risque
Protections:
Elle consiste à éviter que l’évènement dangereux conduise au
dommage.
Les protections sont de deux types:
Collectives.
Exemple: jets d’eau au plafond.
Individuelles (EPI: Équipement de Protection Individuel).
.
Exemple: casques et masques.
Les protections peuvent être mis en place et activés:
Avant le sinistre.
Exemple: Ceinture de sécurité.
Pendant le sinistre.
Exemple: Airbag.

44

22
27/03/2012

Traitement du risque
Ségrégation par partition:
Elle consiste à fragmenter les situations
dangereuses afin d’en réduire la gravité.
Exemples: Portes coupe-feu, séparation de
locaux…
Ségrégation par duplication:
Elle consiste à dupliquer des équipements
afin d’éviter les risques.
Exemple: redondances dans les avions.

45

Traitement du risque
Stratégie en aval:
Elle consiste à établir un plan de
survie ou de gestion de crise qui
comporte généralement 4 volets:
Le plan de secours.
Le plan de redéploiement temporaire.
Le plan de redémarrage.
Le plan de communication.

46

23
27/03/2012

Validité des méthodes de


traitement de risque
La validité de chaque méthode de
prévention ou de protection doit tenir
compte des éléments suivants:
La stabilité de la mesure dans le temps.
La possibilité d’application générale.
Le délai d’application immédiat ou
différé.
La possibilité éventuelle d’apparition de
nouvelles contraintes ou de facilités pour
l’opérateur.

47

Recherche des causes


et des solutions
Brainstorming.
Méthode des 5M ou diagramme
causes-effet.
Méthodes des 5 pourquoi.
Méthode des questions 3Q2CPO

48

24
27/03/2012

Brainstorming
Travail de réflexion en groupe de 5 à 8 personnes.
Réflexion libre sans contraintes, sans censure.
Tous les participants sont en roue libre.

Etre positif.
Pas de critique.
Pas de discussion lors de la production d’idées.
Viser la quantité.
Utiliser les associations d’idées.
Utiliser les ricochets d’idées.
Utiliser les inversions, les complémentarités,
les changements de forme, de couleur, de matériau,
de dimension, de position, de nombre….

49

Diagramme d’Ishikawa

Main-
Méthodes Moyens
d’œuvre

Effet

Matière Milieu

50

25
27/03/2012

Méthode des 3Q2CPO


Q? Quoi?
Q? Qui?
Q? Quand?
C? Combien?
C? Comment?
P? Pourquoi?
O? Où?
51

Cascade de pourquoi
Pourquoi?

Pourquoi?

Pourquoi?

Pourquoi?

Pourquoi?
52

26
27/03/2012

Exemple de cascade de pourquoi


Pourquoi Parce que
Un homme est mort? Il a subi une explosion.
Pourquoi cette explosion? Une bonbone de gaz a explosé.
Pourquoi a-t-elle explosé? Il y a eu une fuite.
Pourquoi cette fuite? Le joint était détérioré.
Pourquoi était il détérioré? Il n’a pas été remplacé.
Pourquoi n’a-t-il pas été remplacé? Il n’y a pas eu de vérification.
Pourquoi cette absence de vérif? L’opérateur ne savait pas.
Pourquoi ne sait-il pas? Il n’était pas sensibilisé à cela
Pourquoi n’est il pas sensibilisé? Il n ’y a pas
d’information sécurité.
53

PROTECTION

54

27
27/03/2012

55

56

28
27/03/2012

57

58

29
27/03/2012

59

60

30
27/03/2012

Vision de HACCP

61

Vision de HACCP

62

31
‫‪27/03/2012‬‬

‫ﺗﺤﻠﻴﻞ ﺍﻻﺧﻄﺎﺭ ﻭﺍﻟﺘﺤﻜﻢ ﻓﻲ ﺍﻟﻨﻘﻂ ﺍﻟﺤﺮﺟﺔ‬

‫‪63‬‬

‫‪64‬‬

‫‪32‬‬
27/03/2012

65

66

33
27/03/2012

67

68

34
27/03/2012

BPH:Bonnes Pratiques d’Hygiène


BPF: Bonnes Pratiques de Fabrication

69

70

35
27/03/2012

71

72

36
27/03/2012

HACCP = Confiance

73

37